AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 CASSY&LUCAS — réconcialition sur l'oreiller

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar

▐ PAROLES : 3346
▐ DATE D'ARRIVEE : 08/08/2011

▐ AGE : 24 ans
▐ OCCUPATION : Journaliste
▐ POINTS : 173
MessageSujet: CASSY&LUCAS — réconcialition sur l'oreiller   Ven 4 Nov - 1:13


CASSANDRA & LUCAS



réconciliation sur l'oreiller



Cassandra était allongée dans son lit et elle tourna la tête pour regarder l'heure, à peine trois heures du matin et elle avait l'impression qu'elle était étendue là depuis des heures et des heures... Elle tourna ensuite la tête dans l'autre direction et ne vit qu'une place vide, la place de Lucas et elle soupira profondément. La belle avait passé une nuit affreuse, elle avait à peine fermé l'oeil, sans compter que le peu qu'elle dormait, elle faisait des cauchemars, c'était toujours comme ça quand il n'était pas prêt d'elle. Ils avaient déjà été séparés plusieurs nuits pour x ou y raisons et c'était toujours la même chose, elle n'arrivait pas à trouver le sommeil s'il n'était pas avec elle, sans doute l'habitude qu'il soit toujours là. Cela dit, cette fois c'était encore pire. Pourquoi ? Parce qu'ils avaient eu une grosse dispute et qu'ils étaient allés se coucher sans résoudre les soucis et dire qu'à la base, ils devaient passer une soirée romantique. Bon d'accord, elle était la plus fautive des deux, elle le reconnaissait, c'était elle qui était arrivée avec deux heures de retard et c'était elle qui n'avait pas supporté les reproches, pourtant largement justifiés, qu'il lui avait fait. Après tout, les rôles auraient été inversés, elle en aurait fait toute une montagne et bien pire que lui ! Il avait encore été calme là... Seulement, la fatigue et le stress avaient joué, sans compter son mauvais caractère et elle n'avait pas supporté ses remarques et bien sûr, elle s'était énervée et elle lui avait crié dessus comme du poisson pourri... Évidemment, Lucas, qui n'était pas le genre à se laisser faire, surtout pas par elle, s'il ne voulait pas être bouffé, avait élevé la voix aussi et forcément, une chose en entraine une autre et c'est de pire en pire... Bon, finalement, ça c'était terminé quand il l'avait envoyé dans sa chambre -xD-, elle aurait pu ne pas y aller, mais le connaissant, il aurait fini par se tirer dans la fameuse chambre et elle ne voulait pas du canapé ou du lit de sa fille, qui est un peu petit...

Finalement elle réussi à s'endormir et elle se réveilla deux heures plus tard, elle resta une bonne demie-heure à se demander quoi faire, est-ce qu'elle campait sur ses positions ? Est-ce qu'elle descendait le voir ? Finalement, elle se décida à ranger sa fierté, pour deux raisons. La première, elle savait pertinemment que c'était plus sa faute à elle qu'à lui et elle savait reconnaître quand elle avait tort... Enfin des fois xD. Et la seconde, parce qu'elle avait une grosse soirée au studio et si elle avait cette dispute en tête, elle n'arriverait jamais à se concentrer pour faire quelque chose de bien et pour elle, c'était juste horrible de gâcher une journée de boulot, alors qu'elle n'avait que trois mois pour faire ses preuves. La première chose à faire, se changer ! Oui, parce qu'elle portait un short trop grand pour elle et une immense t-shirt où on pouvait en mettre deux comme elle, donc pas super sexy quoi... Elle chercha quelques minutes dans son armoire, recherchant un ensemble qu'elle avait acheté y a un petit moment et qu'elle n'avait jamais eu l'occasion de mettre ! Après quelques secondes de recherche, elle le trouva enfin. Cassie se déshabilla, puis elle enfila ce petit ensemble, qui, elle l'espérait, lui ferait son petit effet. Quoi qu'elle n'avait pas vraiment de doutes, vu qu'il était en manque -xD-. Petit passage à la salle de bain, histoire de se rafraichir et de se brosser les dents -toi tu ne pourras pas ah ah- et elle le rejoignit enfin. Il était étendu sur le canapé, il ne dormait visiblement pas, il avait du passer une aussi bonne nuit qu'elle... Ou pas. La jolie brune s'allongea près de lui, se collant contre lui, elle posa ensuite sa tête sur son torse et elle dit : « Je n'arrive pas à dormir sans toi... » Elle se colla un peu plus à lui -et histoire de ne pas avoir le popotin dans le vide xD- et elle ajouta : « Je m'en veux de cette dispute, j'étais fatiguée et sur les nerfs. Ça m'a seulement énervée que tu dises que je m'en fiche d'avoir loupé cette soirée alors que ce n'était pas le cas du tout. Qu'est-ce que tu dirais si on profitait de cette matinée ? »

_________________
    Loving you is suicide. I don't know should go or should I stay. I'm tryna to keep myself alive, knowing there's a chance it's all too late. But i heard you say you love me, that's the part I can't forget and I wish that you come save me. Cause I'm standing over the edge.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

▐ PAROLES : 3111
▐ DATE D'ARRIVEE : 31/08/2011

▐ AGE : 27 ans
▐ OCCUPATION : Rédacteur en chef & commentateur sportif.
▐ POINTS : 160
MessageSujet: Re: CASSY&LUCAS — réconcialition sur l'oreiller   Ven 4 Nov - 12:23

Une matinée comme une autre... Ou pas ! En effet, le réveil sur le canapé était un peu violent pour Lucas qui avait passé une nuit des plus horribles. La raison ? Bah justement il venait de dormir une partie de la nuit sur ce canapé. Mais pas que... En effet, il avait passé sa soirée de la veille à dormir devant la télévision sur ce même canapé en attendant sa petite amie qui était rentrée bien en retard. S'en était suivi une violente dispute entre les deux. Et oui, leur soirée parfaite avait été tout l'inverse, et il n'avait manqué que les insultes, les coups et les objets qui volent pour que la dispute soit totale. Heureusement qu'ils savaient être un minimum raisonnable. Enfin du coup la soirée avait viré au cauchemar, ils avaient beaucoup criés et rien n'avait pu calmer la jolie brune. Du coup, excédé, il lui avait dit de le laisser tranquille car il en avait plein la casquette -pour pas dire ras le cul xD-. Elle allait loin, bien trop loin à son goût alors qu'il avait voulu essayé d'arrondir les angles, il l'avait donc envoyé chié, et elle n'avait pas hésité à aller dans la chambre. Une dispute aussi violente, de mémoire ce n'était jamais arrivé entre les deux jeunes. Et la cause de cette dispute ? Et bien qu'elle ait oublié leur soirée. Pourtant ils avaient déjà eu des sujets de discorde bien plus grave que cela, mais là c'était parti bien loin bien vite. Il faut dire qu'ils étaient tous les deux sur les nerfs ces dernières semaines, ils faisaient des journées marathons, et ils étaient hautement irritables. Vu la violence de la dispute, Lucas n'avait même pas osé rejoindre son lit pour la nuit. Il en avait marre de ses prises de tête incessantes, cette dernière querelle l'avait beaucoup blessé, et si il y avait bien une chose qu'il voulait éviter, c'était de se reprendre la tête ou que les reproches fusent une fois au lit. Il décidait donc de rester dormir au salon, sur un canapé... Bon il faut dire que la nuit avait été courte. Il était tellement énervé par la situation qu'il avait grandement hésité entre se tirer et faire un tour, pourquoi pas aller se soûler dans un bar ou alors retourner dans sa chambre et prendre sa petite amie dans ses bras pour s'endormir. Mais au final non, il ne lui ferait pas ce plaisir, après tout c'était elle qui avait dépassé les bornes, il n'allait pas la laisser s'en tirer si facilement. Du coup, il avait passé de nombreuses heures devant la télévision, à jouer à ses jeux et tourner dans tous les sens sur ce canapé avant de s'endormir, mais tombant de fatigue.

Au petit matin, la sensation de vide se ressentait. Déjà il était sur un petit canapé avec une pauvre couverture et se réveiller sans Cassandra à coté de lui, bah ça le déprimait. Ça faisait des années, qu'il s'endormait à côté d'elle, se levait à côté d'elle, et ce matin, il n'avait vraiment pas la tête à faire la fête. Heureusement Lily n'était pas là, il pouvait donc se prélasser. Quoi que il était tôt et qu'il était déjà réveillé, sûrement l'habitude de se lever pour elle tous les matins. Il pourrait aller en cours, mais il avait la dispute de la veille en travers de la gorge et il n'avait vraiment pas envie de se motiver. Il s'installa donc sur le ventre, un bras pendant du canapé et à moitié découvert un peu dans dans ce style là et somnolait un peu. Il était un peu dans un demi-coma... Et hop le revoilà à se mettre sur le dos, à regarder le plafond. Soudain il entendit un peu de bruit s'approcher de lui. C'était Cassy qui semblait elle aussi réveillé bien tôt. La belle vint se coller à lui et poser la tête sur son torse en lui disant qu'elle n'arrivait pas à dormir sans lui.
« Je crois bien qu'on est deux dans cette situation... » Bah oui, lui non plus n'arrivait pas à passer une bonne nuit sans elle. Enfin elle se colla d'avantage et il mit son bras derrière elle, histoire qu'elle ne chute pas xD. Elle était ravissante en plus dans cet ensemble sexy, dommage qu'il en avait pas profité la veille. Et puis pour quelqu'un qui n'avait pas dormi de la nuit, elle semblait fraiche. Oh elle avait du passer à la salle de bain se rafraîchir -comme dans Sex List quand elle se réveille avant se maquille et se coiffe et revient au lit pour être belle au réveil xD-. Enfin là, elle s'excusait de son comportement de la veille, disant qu'elle s'en voulait, que la fatigue lui avait fait péter un plomb parce qu'elle n'avait pas apprécié sa remarque alors que c'était tout le contraire et que justement elle ne s'en fichait pas. Comment lui en vouloir encore alors qu'elle mettait sa fierté de côté et lui proposait de profiter de cette matinée ?! « Je sais... Moi aussi la fatigue me met sur les nerfs mon ange. Ça faisait tellement longtemps qu'on attendait cette soirée que je l'ai mal pris que tu ais deux heures de retard et la fatigue m'a aussi rendu plus susceptible... Mais bon on va essayer d'oublier cette soirée manquée... Et je te dirais que j'ai envie de profiter de cette matinée, et pourquoi pas la prolonger un peu histoire de rattraper tout ça... » dit-il sourire aux lèvres en la gardant contre lui...

_________________
    Ain't it fun ◈
    Where you from? You might be the one who’s running things Well you could ring anybody's bell to get what you want
    You see it’s easy to ignore trouble When you’re living in your bubble
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

▐ PAROLES : 3346
▐ DATE D'ARRIVEE : 08/08/2011

▐ AGE : 24 ans
▐ OCCUPATION : Journaliste
▐ POINTS : 173
MessageSujet: Re: CASSY&LUCAS — réconcialition sur l'oreiller   Ven 4 Nov - 14:28

Seule dans son lit, elle repensait sans cesse à la dispute qu'elle avait eu avec Lucas, se disputer, ça leur arrivait, quel couple ne se dispute pas ? Surtout ses derniers temps, ils avaient tendance à s'en mettre plein la tête pour pas grand-chose, la fatigue et le stress prenant le pas sur tout le reste. Mais, c'est vrai, que ça n'avait jamais été aussi loin, peut-être parce qu'hier soir, Lily était absente et qu'ils pouvaient avoir une "vraie" dispute sans avoir peur de la réveiller ou de la choquer, c'est vrai que vois ses parents se crier dessus violemment, comme hier soir, pour une petite fille de cinq ans, ce n'était pas l'idéal. De plus, elle savait déjà qu'il irait se plaindre à sa sœur et elle avait horreur de ça... D'accord, elle se plaignait bien à la sienne, mais c'était différent, Caitlin avait de la cervelle et elle n'avait pas jugé Lucas ou quoi que ce soit, elle avait appris à la connaitre et elle l'appréciait beaucoup, du coup, quand elle parlait de leurs disputes fréquentes avec sa sœur, cette dernière avait un avis beaucoup plus objectif que Lexie, qui devait se donner à cœur joie de l'enfoncer. Heureusement pour elle qu'elle savait qu'elle aimait beaucoup sa nièce, sinon ça ferait longtemps qu'elle ne mettrait plus un pied chez eux. Comme quoi. Bref, elle se décida à le rejoindre et à faire le premier pas, donc elle espérait qu'il ne lui en veuille pas trop, surtout que ce n'était pas tous les jours qu'elle mettait sa fierté de côté. Du coup, c'est vrai, qu'elle espérait vraiment qu'il prenne ça en compte. Et au moins, ils avaient encore une chance de passer une bonne matinée, à défaut d'une bonne soirée, c'était mieux que rien non ? Cassandra retrouva donc son homme, allongé sur le canapé, il ne dormait pas, au moins, elle ne devait pas le réveiller, pas sûr qu'elle l'aurait fait en plus, son courage l'aurait sans doute abandonné. La belle vint donc s'allonger près de lui, au moins, il ne la repoussa pas, ça semblait bon signe non, disant qu'elle n'arrivait pas à dormir sans lui. Le beau brun répondit que lui non plus.

Ensuite, la belle brune passa aux excuses, ce n'était jamais facile de s'excuser, pas à cause de sa fierté, loin de là, mais par peur qu'il la rejette et qu'il n'en veuille pas de ses excuses. Elle savait qu'elle avait été loin, notamment quand elle lui avait balancé ses vêtements au visage, vêtements qui étaient toujours sur le sol d'ailleurs. Mais, apparemment, ça allait, il passa même le bras autour d'elle, surtout pour qu'elle se casse pas la gueule, mais bon, c'était quand même mignon. A la suite de ses excuses, il ajouta qu'il était dans le même état qu'elle, qu'il avait longtemps attendu cette soirée et que du coup, il était beaucoup plus susceptible. Voilà, comme quoi, des fois, il suffisait de s'excuser pour que tout rentre dans l'ordre, ce n'était pas simple, mais quelques mots valent mieux que trois jours de guerre ou à se faire la gueule. Il approuva qu'ils profitent de cette matinée et il proposa même de l'allonger pour qu'ils rattrapent le temps perdu. En voilà une idée qu'elle est bonne :p. « Je trouve que c'est une très bonne idée ! » Dit-elle avec un petit sourire avant de l'embrasser doucement, puis elle ajouta contre ses lèvres : « En plus je ne porte pas cette tenue pour faire beau. J'ai tellement envie de retrouver les sensations que j'avais quand tu m'embrassais et quand tu me touchais. Cette sensation de se croire seuls au monde, que plus rien d'autre n'existe, seulement toi et moi. Je t'aime tellement. » Et elle ne parlait pas de leurs disputes de plus en plus fréquentes, elle parlait de la naissance de la petite, avoir un enfant, ça "casse" un peu l'intimité d'un couple et ils avaient la chance, d'avoir pas mal de famille à qui confier la petite s'ils voulaient passer une soirée romantique. La brunette l'embrassa une nouvelle fois, avec un peu plus de passion cette fois-ci et une fois le baiser terminé, elle plongea son regard dans le sien, caressant son visage et elle lui murmura : « Fais-moi l'amour... ». C'était nettement moins vulgaire que son "tu veux me sauter" d'hier soir xD... Bon elle était énervée aussi, ceci explique cela.

_________________
    Loving you is suicide. I don't know should go or should I stay. I'm tryna to keep myself alive, knowing there's a chance it's all too late. But i heard you say you love me, that's the part I can't forget and I wish that you come save me. Cause I'm standing over the edge.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

▐ PAROLES : 3111
▐ DATE D'ARRIVEE : 31/08/2011

▐ AGE : 27 ans
▐ OCCUPATION : Rédacteur en chef & commentateur sportif.
▐ POINTS : 160
MessageSujet: Re: CASSY&LUCAS — réconcialition sur l'oreiller   Ven 4 Nov - 15:48

La nuit avait été courte et très mouvementée pour Lucas. Et sûrement également pour Cassandra vu qu'elle aussi était réveillée déjà de bonne heure... Sauf si elle aussi avait été réveillée par l'habitude de se lever pour Lily. Il faut dire que lorsqu'on a certaines habitudes, certains points de repères, les voir chambouler était assez difficile à gérer. Mais bon, vu la fatigue dans laquelle ils étaient tous les deux, c'était presque sur qu'ils auraient pu se rendormir si ils en avaient eu l'envie et le courage. Mais bien franchement, Lucas n'en avait pas envie. Il était allongé sur un canapé, loin de son grand lit douillet et surtout loin de celle qu'il aimait. Et les nuits sans elle étaient un véritable calvaire, il n'y avait cas voir la nuit pourrie qu'il avait passé à tourner encore et encore sur ce canapé. Son odeur, sentir sa présence près de lui, c'était complètement débile mais pourtant il ne pouvait s'endormir sans ça. Combien de fois les week end où elle bossait sur des défilés il luttait contre le sommeil, juste pour l'attendre, pour qu'elle soit là et qu'il passe une bonne nuit ?! Bien trop souvent, mais comme déjà dit, lorsque l'on a une habitude, c'est difficile de s'en défaire et de s'en passer. Enfin là il entendait la demoiselle s'approcher de lui. Du coup de l'oeil, il la voyait même resplendissante dans son petit ensemble rouge. Elle était à croquer, mais vu la soirée de la veille, pas sûr qu'il croque grand chose ce matin. A moins que... Et oui, elle venait de s'allonger à côté de lui en s'apercevant qu'il ne dormait pas et elle se collait à lui, disant qu'elle n'arrivait pas à dormir sans lui. C'était mignon, et d'un autre côté il la comprenait totalement puisqu'il avait ressenti la même chose et avait eu la même envie qu'elle à savoir la rejoindre pour terminer la nuit. Sauf que jugeant que c'était elle la responsable de cette dispute, il ne lui ferait pas se plaisir d'aller vers elle. Et il avait bien fait puisque rapidement, la jolie brune ajouta quelques excuses à tout cela. C'est vrai que la fatigue et la pression qu'ils avaient entre le boulot, la maison et la fac jouaient beaucoup, il admettait donc volontiers qu'il avait aussi démarré au quart de tour, mais après elle ! Parce que oui tout était de sa faute - ^^ sorry trop tentant xD- Pour lui faire comprendre qu'il lui pardonnait, il la rapprocha de lui, la prenant dans ses bras avant qu'elle ne lui demande qu'ils profitent de cette matinée rien que tout les deux. C'est donc avec plaisir qu'il acceptait, disant qu'il pouvait un peu prolonger tout ça, ce qui semblait plaire à notre jolie brune. Et il voulait même pousser le vice plus loin : « Tu sais que je pourrais même si tu me le demandes gentiment appeler au boulot pour dire que je suis malade ?! On serait ici jusque seize heures, jusqu'à ce qu'on doive aller chercher la petite à l'école. » Ah bah il ne voulait pas profiter à moitié ça se voyait bien.

Puis enfin il eut un baiser. Depuis la veille au matin, il n'avait pas eu de bisous, et encore, c'était un petit smack avant de se quitter, un véritable baiser, ça faisait trop longtemps qu'il n'en avait pas eu. Autant dire qu'il le savourait, avant qu'elle ne lui avoue qu'elle ne portait pas ce petit ensemble juste pour faire jolie mais bien pour qu'il lui fasse l'amour. Enfin elle disait ça différemment, expliquant que certaines sensations lui manquaient et qu'elle voulait les retrouver ce matin, redevenir comme par le passé seul au monde avec lui parce qu'elle l'aime tellement. Si ce n'était pas mignon. Une petite déclaration d'amour dès le matin, il n'y avait pas mieux pour élargir le petit sourire de Lucas qui lui répondit avec un doux baiser : « Je me disais bien que c'était pas dans tes habitudes de dormir comme ça... Ce que tu viens de me dire me manque aussi... Après tout c'est pas parce qu'on est parents qu'on peut pu ressentir et faire les choses du passé. Si tu savais comme je t'aime. C'est décidé, jusqu'à la sortie d'école de Lily, c'est juste toi et moi, sans téléphone et sans se quitter, juste nous deux comme au bon vieux temps à profiter l'un de l'autre et de notre amour. » Puis enfin un baiser passionné fut échanger, le genre de baiser que vous vous interdisez devant votre fille de cinq ans. Bah oui elle n'a pas à voir ses parents se rouler des pelles ! Puis place à la douceur avec quelques caresses et une demande de lui faire l'amour dans un murmure. Il eut un petit sourire sur son visage : « Avec plaisir mon ange... C'est demandé si joliment cette fois... » dit-il en référence à la veille où elle s'était désapé, envoyant ses vêtements au visage du beau brun avant de lui dire qu'il n'avait cas la sauter et qu'elle ferait l'étoile de mer xD. Il l'embrassa ensuite dans le cou avant d'ajouter avec un petit rire : « J'avais tellement peur qu'on devienne un vieux couple de quarante ans qui n'a pu d'intimité... ça serait tellement dommage avec nos corps de rêve... » Bah quoi ? Il la complimentait dans le but de lui faire comprendre qu'ils devraient s'envoyer en l'air plus régulièrement rien d'autre...

_________________
    Ain't it fun ◈
    Where you from? You might be the one who’s running things Well you could ring anybody's bell to get what you want
    You see it’s easy to ignore trouble When you’re living in your bubble
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

▐ PAROLES : 3346
▐ DATE D'ARRIVEE : 08/08/2011

▐ AGE : 24 ans
▐ OCCUPATION : Journaliste
▐ POINTS : 173
MessageSujet: Re: CASSY&LUCAS — réconcialition sur l'oreiller   Dim 6 Nov - 15:17

La belle avait donc décidé de rejoindre son homme dans le salon, elle aurait pu attendre sagement qu'il vienne par lui-même se coucher, mais connaissant l'oiseau, elle pouvait s'asseoir dessus. Déjà, il avait beaucoup de fierté, comme elle d'ailleurs, mais quand il avait tort, il savait le reconnaitre, seulement, là, c'était surtout sa faute à elle... C'était elle qui été arrivée en retard, elle encore qui s'était emportée beaucoup trop vite et elle aussi qui avait dépassé les bordes avec son théâtral "je ferais la morte pendant que tu me sautes"... Très élégant en plus. Du coup, elle savait que si elle ne faisait pas le premier pas, il ne le ferait pas non plus et elle n'avait pas envie de ça. Ce soir, ils se feraient la gueule devant Lily et elle voyait déjà assez ses parents se disputaient comme ça ces derniers temps... Pourtant, ils faisaient en sorte de garder les disputes pour quand elle se couche, mais des fois, c'était trop dur et comme on l'a déjà remarqué, la belle avait tendance à vite péter les plombs. Bref, elle était donc partie le rejoindre, elle s'était allongée près de lui et il ne l'avait pas repoussé, ce qui était bon signe. Il faut dire que si ça avait été le cas, il pouvait toujours aller se gratter pour qu'elle refasse le premier pas, une seconde fois, donc le second pas ? xD. Finalement, elle s'excusa et elle proposa de rattraper le temps perdu avec la matinée qui s'offrait à eux. Il disait même qu'ils pourraient la prolonger un peu, c'est-à-dire complètement zapper les cours de la journée et allait seulement bosser... Louper des cours pour s'envoyer en l'air d'accord, mais louper le boulot, c'était autre chose. Elle approuva le jeune homme et il alla encore plus loin dans le vice en disant qu'il pourrait louper son boulot, dire qu'il est malade et comme ça, ils iraient chercher la petite à l'école. La jeune femme lui lança un petit sourire en disant : « Ce n'est pas très sérieux monsieur Davenport ! Cela dit, je pense que c'est une bonne idée, en plus, Lily sera contente qu'on aille la chercher ensemble, c'est tellement rare. Et on irait à la fête foraine juste après ? -ou comment introduire un autre sujet xD- » Ben oui, c'est une fois l'un, une fois l'autre, une fois quelqu'un de leur famille... En fonction de leurs disponibilités quoi. Et en même temps, une petite sortie en famille, ça serait cool !

Puis elle l'embrassa, un vrai baiser, pas le petit bisou qu'ils se donnaient avant de partir au boulot ou avant de dormir, non le vrai baiser et c'était tellement bon... Comme si ça faisait des mois et des mois qu'ils ne s'étaient pas réellement embrassés. La jolie brune lui disait ensuite, qu'elle ne s'était pas vêtue de la sorte pour rien -elle voulait prendre cher :p- et elle ajouta qu'elle avait envie de ressentir de nouveau, cette sensation qu'elle adorait, avant, quand il la touchait. En gros, elle lui faisait une petite déclaration d'amour, c'était rare, alors qu'il en profite xD. Lucas approuva ses paroles en ajoutant que c'était désormais officiel, ils resteraient là jusqu'à la sortie d'école de la petite, à profiter l'un de l'autre. Ce n'est pas elle qui dirait non, d'un, elle en avait très envie et de deux, ça ne pouvait que lui faire du bien, déjà à elle et ensuite à leur couple. Elle répondit : « Mon téléphone est resté dans notre chambre de toute façon... Toi, par contre, tu devras enfreindre cette règle pour appeler ton boulot... Enfin, tout à l'heure, pour l'instant on a mieux à faire. » Et puis à six heures du matin, il ne pouvait pas appeler grand-monde xD. Puis, elle lui demanda de lui faire l'amour et il ne se gêna pas pour lui rappeler l'épisode d'hier, c'est vrai que ce n'était pas très glamour, mais bon, il l'avait énervée à dire que c'était sa faute s'ils ne couchaient plus ensemble... « Pourtant, tu n'étais jamais le dernier pour faire l'amour sauvagement... » Dit-elle en mordant délicatement la lèvre inférieure du jeune homme... Ensuite, il l'embrassa dans le cou avant de dire qu'il avait peur qu'ils deviennent un vieux couple, surtout avec leurs corps de rêves, elle ria, puis elle passa à califourchon sur lui, ce serait plus simple, avant de dire : « T'es bête... A partir de maintenant, on essayera de se trouver du temps pour pouvoir accomplir notre devoir conjugal régulièrement. » Puis, elle se pencha sur lui, embrassant et léchant son torse si joliment dessiné et entre deux baisers sur ce dernier, elle dit coquinement : « C'est vrai que tu as un corps de rêve cela dit... »

_________________
    Loving you is suicide. I don't know should go or should I stay. I'm tryna to keep myself alive, knowing there's a chance it's all too late. But i heard you say you love me, that's the part I can't forget and I wish that you come save me. Cause I'm standing over the edge.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

▐ PAROLES : 3111
▐ DATE D'ARRIVEE : 31/08/2011

▐ AGE : 27 ans
▐ OCCUPATION : Rédacteur en chef & commentateur sportif.
▐ POINTS : 160
MessageSujet: Re: CASSY&LUCAS — réconcialition sur l'oreiller   Mar 8 Nov - 22:36

Notre petit couple si énervé et en pleine prise de tête hier au soir semblait allait beaucoup mieux ce matin. Et oui, comme quoi toutes choses peu avoir une fin heureuse, et ce même les disputes complètement infantiles et sans aucun intérêt comme ils avaient eu la veille. En guise d'excuse, Cassandra avait rangé sa fierté de côté, ce qui n'était pas une mince affaire quand on connaît la demoiselle et sa très grande fierté. Il n'avait donc pas manqué l'occasion de la laisser s'excuser et de lui pardonner, sinon il savait bien que ce serait à lui d'aller vers elle par la suite, et étant donné que c'était elle la seule et unique responsable de ces mots et gestes déplacées de la veille, hors de question ! Il avait beau être têtu comme une mule notre jeune homme, il avait un minimum d'intelligence pour savoir les limites à ne pas franchir. Elle était donc venue juste à côté de lui lui présentant ses excuses qu'il avait tout naturellement accepté avant de la faire venir un peu plus contre lui lorsqu'elle lui proposait de profiter de leur matinée vu que la soirée elle l'avait gâchée. Comment refuser ce genre de proposition ? Mais bon il y avait aussi les cours, mais peut importe, c'était pas tous les jours qu'ils n'avaient pas à se préparer pour emmener Lily à l'école. Aujourd'hui ils étaient seuls et sans la moindre obligation, alors une fois de temps en temps louper des cours, ce ne serait pas la fin du monde. Mais Lucas ne s'arrêtait pas là, proposant tout simplement de tout louper, à savoir cours et boulot ! Oui il devenait un peu fou, mais bon l'idée de passer du temps avec sa chérie, puis de pouvoir aller chercher sa fille à l'école en sa compagnie, ça lui donnait envie de tenter le coup. Et puis il bossait assez, il avait même déjà été au boulot malade ou dans un état de fatigue avancé, alors vu comment il se donnait pour cette entreprise, ce n'était pas un tout petit jour d'absence qui allait lui porter préjudice. Et puis il s’imaginait déjà le sourire de Lily quand elle verrait devant l'école papa et maman main dans la main à l'attendre. C'était si rare et inhabituel... En même temps c'était dans toutes les familles pareil, un parent venait chercher son enfant, et voir les deux ensemble était plus que rare. La jolie brune affichait un petit sourire mais rappela à son homme en l'appelant par son nom que ce n'était pas très sérieux tout ça, ajoutant néanmoins que l'idée était tentante, qu'elle ferait plaisir à Lily et qu'ils pourraient aller ensuite passer un bon moment en famille à la fête foraine. -j'y avais pensé xD Perche bien saisie^^- « Papa a dix sept ans et me mettre mes parents à dos... Si j'étais sérieux ça se saurait je crois » dit-il en riant doucement avant de reprendre : « Elle va adorer je pense... Et l'idée de la fête foraine c'est parfait, ça fais un petit moment qu'on a pas fait une sortie en famille dans la joie et la bonne humeur »

Puis voilà nos deux jeunes à profiter de leur matinée, et oui, il n'y avait pas d'heure pour profiter. Il était six heures ok, mais elle était si sexy dans cet ensemble, et puis ce baiser langoureux était si bon, et si loin des vieux bisous pourris qu'ils se faisaient avant de se quitter ou de se coucher. Et puis elle avouait s'être fait belle de bon matin pour lui, comment résister à une si jolie femme qui fait tout pour que vous lui fassiez du bien ?! De plus, sa petite déclaration d'amour était si mignonne qu'il en était touché. Il n'en fallait pas plus pour que Lucas confirme que cette journée, ils allaient en profiter comme il faut, et qu'ils allaient être seuls au monde jusqu'à la sortie d'école de Lily, ce à quoi elle répondit par l'affirmative, disant que son téléphone à elle était dans sa chambre, mais que lui devrait enfreindre la règle pour se faire porter pâle, précisant qu'il le ferait plus tard puisque là ils avaient beaucoup mieux à faire, on ne fait pas de dessins hein ?! « Tant mieux qu'il y reste... Mais moi je vais l'enfreindre pour la bonne cause... C'est enfreindre cette règle deux minutes ou notre plan tombe à l'eau... Du coup quand le magasin sera ouvert je préfère prendre le risque de t'abandonner une minute pour nous laisser le reste de la journée.. » dit-il en l'embrassant dans le cou. Dans la foulée, elle lui demandait de lui faire l'amour, ce qu'il accepta volontiers, précisant que cette fois ci c'était bien mieux que la veille et elle lui précisa après l'avoir mordu la lèvre qu'il n'avait jamais été contre le faire sauvagement. « C'est sûr... Mais pour ça on a toute la journée... Allons y crescendo, je suis pas encore assez réveillé pour la violence... » dit-il sourire aux lèvres avant de redescendre vers son cou délicatement et lui dire qu'il avait eu peur qu'ils deviennent un vieux couple, et que ce serait du gâchis avec leurs corps de rêves... Un petit rire plus tard, elle grimpa sur lui à califourchon pour lui dire que désormais, ils feraient le maximum pour avoir le temps de faire leur devoir conjugal correctement, ce qui le fit sourire : « J'adhère totalement à ton idée... J'aimerais pas devoir porter plainte parce que tu refuse qu'on fasse l'amour... » conclut-il en riant. Le pire, c'est que ce genre de plainte était totalement recevable devant un tribunal. Puis elle descendait ses lèvres et sa langue sur son torse, disant d'un manière très coquine que c'est vrai qu'il avait un corps de rêve, ce qui ne manquait pas de le faire sourire, se mordant la lèvre inférieur tellement ces sensations faisaient plaisir à retrouver, tout en lui caressant les fesses : « ça serait donc dommage de ne pas en profiter... Il n'attendait que toi le pauvre... » Le pauvre ? Bah oui son corps ! Quoi que Lucas Junior attendait également impatiemment le retour de Cassandra...

_________________
    Ain't it fun ◈
    Where you from? You might be the one who’s running things Well you could ring anybody's bell to get what you want
    You see it’s easy to ignore trouble When you’re living in your bubble
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

▐ PAROLES : 3346
▐ DATE D'ARRIVEE : 08/08/2011

▐ AGE : 24 ans
▐ OCCUPATION : Journaliste
▐ POINTS : 173
MessageSujet: Re: CASSY&LUCAS — réconcialition sur l'oreiller   Dim 13 Nov - 19:15

Finalement, les deux amoureux s'étaient réconciliés, après tout, qu'est-ce que c'était une dispute ? Quel couple n'en connait pas ? Et après six ans d'amour et un bébé c'était d'autant plus probable. Seulement, ils s'aimaient, ils avaient peut-être plus de mal à se le dire aujourd'hui qu’auparavant, mais les sentiments n'avaient pas changer ou alors ils avaient seulement évolués. Quand on est adolescent et qu'on aime, les sentiments sont décuplés, on voudrait passer tout notre temps avec l'être aimé, lui dire qu'on l'aime à chaque minutes... Mais, l'amour est totalement différent quand on grandit et dans un sens ce n'est pas plus mal... Ils avaient une vie à côté de leur couple et elle se voyait mal le bombardé de sms pour lui dire à quel point elle l'aime toutes les deux minutes et elle ne supporterait pas qu'il le fasse non plus. Les deux tourtereaux avaient une autre vie à côté de celle de parents et d'amants et pour sa part, elle n'avait pas envie qu'il en fasse partie, c'était à elle et elle n'avait pas envie de partager. Ils devaient vraiment apprendre à se faire confiance, ça pêchait beaucoup de ce coté-là dans leur relation. La jalouse était un véritable problème, des deux côtés. Cassy lui faisait confiance, en partie, mais elle ne faisait pas confiance aux autres, aux filles, bien entendu, toutes là, comme des vautours à attendre qu'il soit célibataire... Sans compter les clientes qui font genre "je viens acheter un truc pour mon copain" mais qui drague comme pas possible... Et ce n'était pas de la parano, elle en avait déjà vu une à l’œuvre et la pauvre, avait passé un mauvais quart d'heure... En y réfléchissant, ils avaient eu de la chance qu'elle n'ai rien été dire à la direction du magasin, mais bon, vous allez chercher votre mec et vous retrouvez une poule en train de lui faire du charme, autant dire que le sang de la jolie brune n'avait fait qu'un tour... En parlant du magasin, Lucas, disait justement qu'il allait se faire porter pâle pour pouvoir passer la journée avec elle et même si elle lui disait qu'il n'était pas raisonnable, elle était pour cette idée ! Il lui répliqua qu'il s'était mis ses parents à dos et qu'il avait été papa à dix-sept ans, donc qu'il n'était pas sérieux. « Tu marque un point. » Dit-elle avec un petit sourire avant d'ajouter : « Exactement, rien que nous trois. Ça nous feras le plus grand bien et elle sera aux anges. »

Puis, ils passèrent à la partie "physique" de leur réconciliation, parce qu'il n'y avait rien de mieux que le plaisir charnel pour apaiser toutes tensions, même si elles semblaient déjà apaisées... Seulement, elle voulait quand même en profiter, cela faisait un petit moment qu'ils n'avaient rien fait et ce matin, elle avait très envie de lui. Ce n'était pas pour faire beau qu'elle avait mit sa petite tenue sexy, elle voulait l'exciter... Bien qu'il ne serait surement pas dur à convaincre, depuis le temps, ça devait lui manquer, donc bon :p. Il lui disait qu'ils devaient laisser leurs téléphones de côté, histoire d'être tranquilles et elle répondit qu'elle, elle l'avait laissé dans la chambre, mais que lui, il devrait appeler son boulot, ce à quoi il répliqua qu'il voulait bien sacrifier une minute pour pouvoir passer la journée avec elle. « A tes risques et périls, pendant une minute il peut s'en passer des choses... » Répondit-elle avec son air mystérieux avant de l'embrasser doucement. Comme ils étaient tous deux dans le contexte de "faire l'amour", elle disait qu'à l'avenir, ils essayeraient de faire ça plus souvent, Lily était une petite fille et plus un bébé, elle pouvait passer du temps loin de la maison, une nuit chez Charlie ou chez Tyler de temps en temps ne la traumatiserait pas, au contraire, elle adorait ça de toute façon ! Non, pas chez Lexie, elle n'était pas encore prête à confier sa fille à n'importe qui ! Il répondit qu'il approuvait cette idée, ajoutant qu'il n'aimerait pas porter plainte parce qu'elle refusait de faire l'amour, elle prit un air faussement outré en répliquant : « Désolé de te décevoir bébé, mais on est pas marié, je ne suis donc obligé de rien, dommage ! » Ben oui, d'accord, ça existait ce genres de pratiques, mais ils ne sont pas mariés, donc voilà, même si de toute façon, c'était pour rire. Comme s'il ferait un truc pareil ! Enfin, la belle passa au niveau supérieur -c'est toujours moi qui prend des initiatives de toute façon *siffle*- et grimpa sur le beau brun, elle commença à lécher et embrasser son torse en affirmant qu'il avait effectivement un corps de rêve. Il répondit que ça serait donc dommage qu'ils n'en profitent pas, ajoutant qu'il n'attendait qu'elle. Elle se redressa et ondula les hanches, excitant "le petit Lucas" xD placé sous elle et la belle brune lui dit avec un petit sourire coquin : « Apparemment, il y a une autre partie de ton anatomie qui n'attendait que moi... » Puis elle retira son propre haut, se retrouvant juste avec son bas et elle ajouta : « Et mon corps de rêve à moi dans tout ça ? » Ben oui, lui aussi il voulait de l'attention, non mais oh !

_________________
    Loving you is suicide. I don't know should go or should I stay. I'm tryna to keep myself alive, knowing there's a chance it's all too late. But i heard you say you love me, that's the part I can't forget and I wish that you come save me. Cause I'm standing over the edge.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

▐ PAROLES : 3111
▐ DATE D'ARRIVEE : 31/08/2011

▐ AGE : 27 ans
▐ OCCUPATION : Rédacteur en chef & commentateur sportif.
▐ POINTS : 160
MessageSujet: Re: CASSY&LUCAS — réconcialition sur l'oreiller   Dim 13 Nov - 23:39

Les disputes ça défoule, ça permet de lâcher ce qu'on a sur le coeur et tous les reproches qu'on garde pour soit depuis de nombreux jours, semaines voir mois, mais la réconciliation, c'était encore meilleur. De la douceur, de l'amour, bref, un moment comme il en existait dans tous les couples, une scène de la vie courante pour un grand nombre... Ou pas ! -attention le marsupilami va me dire de dire Houba xD- En effet, entre Cassandra et Lucas, tout était différent depuis une petite année. On aurait pu croire que c'était la naissance de Lily qui avait quelque peu perturbé le petit couple et avait provoqué cette petite distance entre eux ces derniers temps mais non ! Ils avaient quatre ans merveilleux, à vivre chez la tante de Cassy avec la petite, mais depuis qu'ils étaient en ménage dans leur propre appartement rien qu'à eux et à devoir assumer la maison en plus des études et de devoir avoir un travail, les petites disputes étaient monnaie courante. Il faut dire que durant quatre ans, ils allaient à la fac, rentraient à la maison où la tante avait passé sa journée à garder sa maison propre tout en faisant le repas et gardant Lily, et une fois les parents rentraient, ils jouaient avec la petite, et passaient une soirée ensemble. Sauf que lorsqu'il faut de l'argent à la maison, il faut un boulot, donc moins de temps pour la famille, plus de fatigue et le tout provoque un cocktail détonnant et explosif parfaitement compatible avec les disputes de couple. Du coup voilà ce qui avait eu lieu la veille au soir, et pour être explosif, ça l'avait bien été comme il le fallait ! Mais ce matin, tout semblait allait pour le mieux. La belle venait de s'excuser et était blotti contre son homme, et la journée qu'ils étaient entrain de prévoir s'annonçait somptueuse. En effet, ils louperaient les cours ce matin, et le jeune homme venait juste de dire à sa petite amie qu'il appellerait le boulot pour dire qu'il est malade, histoire de ne pas avoir besoin de filer à treize heures pour embaucher. Du coup jusqu'à seize heures il resterait avec Cassandra et une demi-heure plus tard, les deux parents seraient devant l'école de Lily pour la récupérer à la sortie et filer directement à la fête foraine pour ce qui ferait sûrement énormément plaisir à la petite gamine. Après tout quel enfant n'aime pas aller s'amuser avec ces deux parents ?! Elle ne trouvait pas cette idée bien sérieuse qu'il loupe le boulot pour sa famille, mais elle acceptait volontiers néanmoins... D'ailleurs elle confirma lorsqu'il se vantait de ne pas être sérieux en étant papa à dix sept ans et de s'être mit une grande partie de sa famille à dos. Elle ajoutait également que Lily serait aux anges et que ça leur ferait du bien, ce à quoi il répondit sourire aux lèvres : « ça nous fera du bien à tout les trois un moment en famille dans la joie et la bonne humeur c'est sûr, mais c'est le porte monnaie qui risque d'en prendre un coup avec la petite... Heureusement qu'elle n'est pas une fille pourrie gâtée qui veut tout et n'importe quoi, sinon elle achèterait tout à cette fête foraine... »

C'est vrai qu'ils avaient si bien élevés leur petite fille qu'elle savait se montrer raisonnable. Au magasin elle demandait parfois des sucreries, mais jamais dans l'abus ou à faire des crises. Mais bon à la fête foraine la tentation était si grande qu'il espérait juste qu'elle reste la gentille petite fille. Enfin là le sujet Lily semblait s'estomper pour laisser place à des choses bien plus physiques et tactiles ! Du coup la matinée s'annonçait coquine à défaut de la soirée de la veille. Les téléphones seraient donc éteints tout le temps, du moins quasiment puisque le beau brun avouait que lui utiliserait son portable, mais dans le seul et unique but d'appeler à son travail une minute. Après tout il n'allait pas être malade et ne pas prévenir ça se fait pas. Néanmoins elle l'intriguait avec sa phrase et son sourire disant qu'en une minute il pouvait se passer des choses et que c'était à ses risques et périls, ce qui le fit sourire coquinement : « Hum intéressant ça... Je suis prêt à encourir le risque, juste pour voir ce que tu peux me réserver pendant cette petite minute... » Vu les circonstances, il se doutait bien qu'il n'y aurait aucun mal là-dedans. Puis ils décidèrent de trouver du temps rien qu'à eux une fois de temps en temps, et ce fut cette fois au tour de Lucas d'accepter ce qu'elle disait. Il plaisantait néanmoins en disant qu'il ne voudrait pas devoir porter plainte parce qu'elle refusait de faire l'amour avec lui, mais elle lui annonça qu'ils n'étaient pas mariés, et que par conséquent elle n'était obligé de rien. Il fit un petit mine de chien battu -chacun son tour xD- « Outch tu joues sur les mots et sur la corde sensible. J'espère que tu seras bientôt Madame Davenport alors, et après t'auras pu d'excuses pour fuir ce devoir mon ange... » dit-il avec un petit sourire. C'était de bonne guerre non ? Et puis c'était pas une corvée de s'envoyer en l'air sachant que les deux sont plus que doués Enfin la belle grimpa sur son homme, caressant et embrassant son torse tandis qu'elle lui disait qu'il avait un corps de rêve, corps qui n'attendait qu'elle depuis un moment. Elle se mit donc à le chauffer un peu en ondulant des hanches en plein sur Mini Lucas qui devenait moins mini au fil des secondes. D'ailleurs elle ne manquait pas de le remarquer, indiquant qu'il semblait aussi l'attendre : « Je te le fais pas dire bébé... » Puis elle retira son haut, lui demandant ce que son corps à elle devenait dans l'histoire « Ah bah soit sûr que je vais m'en occuper comme il se le doit ! » et il ne perdit pas de temps, l'embrassant, glissant vers son cou puis sa poitrine, massant cette dernière tout en l'embrassant avant de l'attirer coucher sur lui et de glisser ses doigts vers la petite culotte de la belle. Quand il disait qu'il allait s'occuper de son corps de rêve, il ne mentait pas !

_________________
    Ain't it fun ◈
    Where you from? You might be the one who’s running things Well you could ring anybody's bell to get what you want
    You see it’s easy to ignore trouble When you’re living in your bubble
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

▐ PAROLES : 3346
▐ DATE D'ARRIVEE : 08/08/2011

▐ AGE : 24 ans
▐ OCCUPATION : Journaliste
▐ POINTS : 173
MessageSujet: Re: CASSY&LUCAS — réconcialition sur l'oreiller   Mar 22 Nov - 11:57

Après une bonne dispute, rien de mieux qu'une réconciliation sur l'oreiller, d'abord, elle s'était excusée et elle s'était dit que si, ça ne marchait pas, elle le chaufferait un peu... Ben quoi ? Ça marche toujours, c'est un homme, il est faible, il réfléchie avec ce qu'il a entre les jambes -:D-. Surtout, qu'entre eux, on ne pouvait pas dire que c'était chaud/bouillant ces temps-ci et sauf, donc il devait être en manque, ça serait donc, encore plus simple. Sauf s'il avait une maitresse, dans ce cas-là, il sera probablement castré quand elle le découvrira et en plus, il pouvait faire une croix sur sa fille. C'était sans pitié, mais ce serait elle qui le tromperait, ce serait la même la chose, c'était ça d'être jaloux maladivement -surtout lui :p-. Mais bon, elle n'eut même pas besoin de faire tout ça, car il avait accepté ses excuses, bon bien sûr, elle avait quand même envie de faire l'amour et puis une chose en entrainant une autre, ils étaient déjà partis à se chauffer et qu'importe qu'il était six heures du matin, habituellement, quand on est jeunes, rien ne nous arrête. C'était un peu le soucis des amoureux, ils étaient encore jeunes, mais ils l'avaient oublié. Quand vous devenez parents à dix-sept ans et que vous vivez ensemble depuis cinq ans, avec une petite fille qui grandit de jour en jour, avec le stress de la fac, des petits boulots etc, vous oubliez totalement que vous n'avez que vingt-deux ans et encore toute la vie devant vous. Ils avaient grandi trop vite et surtout d'un coup. Surtout elle, elle était passée de sa vie "cosy" avec ses parents à une vie de mère et "d'épouse" en quelques mois, alors qu'elle ne s'y attendait vraiment pas. Bien sûr, ce n'est que du bonheur -la plupart du temps :p-, Lily est la personne qui compte le plus pour elle, mais quand elle voit ses copines sortirent tous les weekends, avoir un mec différent chaque semaine et j'en passe, ça donne envie d'un côté, vivre des expériences, c'est une chose qu'elle ne connait pas, rien que niveau sexe, elle n'avait connu que Lucas. Bref, comme ils se chauffaient bien, il disait qu'il appellerait son boulot pour se porter pâle et qu'il pouvait bien l'abandonner une minute, ce à quoi elle avait répondu que c'était à ses risques et périls, avec un petit sourire coquin. Lucas, la prit aux mots -pour ne pas changer- et il disait qu'il encourrait le risque, juste pour voir. Cassy répondit, en se mordant la lèvre inférieure : « J'ai déjà une idée qui te plaira beaucoup... »

Et alors qu'ils continuaient à se chauffer, il disait qu'il pouvait porter plainte si jamais elle refusait de faire l'amour, évidemment, il disait ça pour rire et ça l'amusa beaucoup d'ailleurs... Seulement, comme ils n'étaient pas mariés, elle n'était obligée de rien, dommage. C'est là qu'il lui disait qu'il espérait qu'elle soit bientôt sa femme pour ne plus avoir d'excuses. Bon, bien sûr, il disait ça pour rire, mais vous imaginez un peu quand même ? Ils étaient près à s'envoyer en l'air, il lui disait qu'il voulait l'épouser, mais uniquement pour pouvoir porter plainte contre elle si elle refusait l'acte. Dans le genre anti-romantique, on ne fait pas mieux, n'est-ce pas ? Enfin, comme déjà dit, heureusement, qu'elle savait qu'il n'était pas sérieux, elle lui répondit d'ailleurs : « Surtout, un conseil et si tu veux être certain que je te dirais "oui"... Si tu veux m'épouser un jour, ne demande pas comme ça. » Et puis, elle dit dans un petit rire : « Et puis, ça se trouve, je te demanderais en mariage la première ! » Mouhahaha, histoire de casser son élan de machisme xD. En même temps, qu'il se rassure, il y avait peu de risques hein, elle était du genre romantique et tout ça et elle avait envie d'un truc de princesse que ce soit pour la demande ou pour le mariage. C'est bien pour ça qu'ils ne parlaient pas "mariage" ils avaient d'autres priorités niveau finance. Bref, la belle était sur lui et elle ondulait les hanches pour réveiller le mini Lucas, qui ne tarda pas à montrer toute sa virilité et elle lui fit donc remarquer qu'il l'attendait lui aussi, ce à quoi il acquiesça. Enfin, elle retira son haut, lui demandant se s'occuper d'elle aussi, ce qu'il fit très vite. Le beau brun s'occupa donc de sa généreuse poitrine, l'embrassant et la caressant, alors qu'elle fermait les yeux et poussait quelques râles de plaisir, caressant doucement les cheveux du jeune homme. Puis, il l'attira à lui et elle était maintenant couchée sur lui. De ce fait, elle retrouva ses lèvres pour un baiser encore plus passionné que les précédents, tandis qu'il glissait ses doigts vers sa petite culotte, alors, elle alla lui lécher son oreille en disant : « Je te préviens, je suis très, très excitée... ».

_________________
    Loving you is suicide. I don't know should go or should I stay. I'm tryna to keep myself alive, knowing there's a chance it's all too late. But i heard you say you love me, that's the part I can't forget and I wish that you come save me. Cause I'm standing over the edge.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

▐ PAROLES : 3111
▐ DATE D'ARRIVEE : 31/08/2011

▐ AGE : 27 ans
▐ OCCUPATION : Rédacteur en chef & commentateur sportif.
▐ POINTS : 160
MessageSujet: Re: CASSY&LUCAS — réconcialition sur l'oreiller   Jeu 24 Nov - 11:32

Téléphone éteint, le petit couple ensemble de six heures du matin à seize heures avant d'aller chercher la petite, autant dire que les deux jeunes allaient sûrement être très fatigué si ils passaient la journée comme ils venaient de le dire à s'amuser rien que tout les deux. Ils avaient du temps à rattraper, et après la grosse dispute de la veille, ils semblaient tous les deux motivés à rattraper le temps perdu ces derniers temps et à mettre de côté tous leurs soucis, pour revenir à leur jeunesse. Le temps d'une journée, oublier la fac, le boulot, Lily et revenir aux sources, à leurs seize ans quand ils passaient du temps ensemble, à flâner, s'envoyer en l'air et le tout sans la moindre pression ou la moindre impérative quand à leur vie d'à côté. Il faut dire que là ils n'avaient que vingt deux ans, ils pourraient penser pareil, mais pourtant toute leur vie les rattrapait... Le boulot, les factures, les responsabilités parentales, voilà autant de choses qui les rattrapaient, les stressaient, les fatiguaient et par conséquent qui avait quelque peu modifier leur vie de famille depuis quelques mois. Mais bon on n'allait pas pas cracher dans la soupe -ou sur Cassandra en l'occurrence xD- et vu la tenue dans laquelle se trouvait la belle, il avait bien une petite envie, même une très grosse envie de profiter d'elle un peu. C'était pas toujours possible, donc quand elle s'offre à lui autant en profiter non ?! En tout cas les portables resteraient loin d'eux et un objet interdit pour les deux, sauf en cas d'extrême urgence. Et la carte urgence, notre beau brun l'utiliserait soyez en sûr puisqu'il devrait appeler son lieu de travail pour dire qu'il était malade. Néanmoins Cassy lui annonça qu'en une minute au téléphone, il prenait des risques et qu'elle serait capable de débuter sans lui, avant de lui dire qu'il pourrait regretter cet appel. C'est fou comme il était intrigué et avait bien envie de savoir ce qu'elle avait en tête durant cette petite minute au téléphone et ce qu'elle pourrait lui faire. Mais il était sûr que ça lui plairait. Après tout vu l'ambiance elle ne pourrait que lui faire du bien. Elle se mordait donc la lèvre en disant qu'elle était sûr que son idée lui plairait énormément, et il répondit donc avec le sourire : « J'en doute pas une seule seconde... ». Surtout qu'ils étaient entrain de se chauffer, donc autant dire que c'était sûr qu'il adorerait tout cela. Les deux parlaient ensuite d'un possible mariage. Bon à la base c'était surtout porter plainte si elle n'assumait pas son devoir conjugale, mais justement elle lui avait dit qu'elle n'était pas sa femme encore et que par conséquent elle n'avait aucune obligation. Bien entendu le tout était prit sur le ton de la plaisanterie, même si sujet mariage avait une part de réalité lui. En effet, il rêvait d'officialiser sa relation avec la jeune femme par un mariage, qu'elle porte enfin le même nom que lui et Lily pour être une véritable famille, mais l'argent ou plutôt le manque d'argent les obliger à ne pas aborder sérieusement pour le moment le sujet mariage. Quoi que leurs comptes se remplissaient petit à petit et qu'une optique de mariage s'avançait de plus en plus. Enfin elle lui indiquait que le jour où il voulait la demander en mariage, qu'il évite de le faire dans ce genre de circonstances. Cela amusa notre beau brun qui ria doucement : « Je te rassure bébé c'était pas du tout dans mon idée... Quoi que pour du sexe je suis sur que tu pourrais accepter » dit-il un brin rieur et provocateur. Bah quoi ? Ils aimaient se provoquer non ?! La preuve, elle venait de lui dire qu'elle pourrait très bien le demander en mariage avant qu'il ne le fasse. Elle le disait sérieusement, mais il n'y croyait pas du tout ! « Mouais... même si tu me dis le contraire je sais que tu veux quelque chose de romantique et de magique, comme si je jouais les princes charmants... » Après tout toutes les femmes rêvaient de ça non ?!

Puis la jolie brune grimpa sur son homme à califourchon, et les choses sérieuses commençaient à débuter. En effet, elle se déhanchait sur lui, excitant le petit Lucas non sans mal. Il faut dire qu'elle savait y faire avec le petit et il ne le lui cachait pas. La jolie brune retira son haut, demandant un peu d'attention à son chéri. Il n'en fallait pas plus pour qu'il s'occupe d'elle, laissant langue, lèvres et mains glisser sur sa poitrine, lui faisait déjà le plus grand bien vu les petits râles de plaisir qu'elle lâchait. Enfin il l'attira pour l'embrasser langoureusement, échangeant un baiser brûlant tout en caresses. Puis alors qu'il laissait ses doigts glisser vers la petite culotte de la demoiselle, cette dernière alla jouer avec son oreille en lui disant qu'elle était très excité, ce qui fit apparaître un petit sourire sur les lèvres de Lucas :
« ça tombe bien, j'ai envie de jouer avec toi et faire en sorte de satisfaire ton excitation » dit-il en lui mordant la lèvre inférieur -et oui t'as pas le monopole du mordage xD-. Puis un doigt, deux doigts, trois et enfin quatre doigts glissèrent dans la culotte de la miss avant de la caresser délicatement, avant de passer à l'action, un doigt glissant sur l'intimité de la demoiselle et s'activant pour lui faire prendre son pied tandis qu'il l'embrassait, le baiser se faisait de plus en plus passionné, tout comme les caresses étant de plus en plus prononcées...

_________________
    Ain't it fun ◈
    Where you from? You might be the one who’s running things Well you could ring anybody's bell to get what you want
    You see it’s easy to ignore trouble When you’re living in your bubble
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: CASSY&LUCAS — réconcialition sur l'oreiller   

Revenir en haut Aller en bas
 

CASSY&LUCAS — réconcialition sur l'oreiller

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Lucas di ke Aristide ekri sou fo nom lan entenet la ,
» STANLEY LUCAS, POUR QUI SE PREND IL?
» STANLEY LUCAS CONTRE-ATTAQUE
» a LA NEG EGRI,SE STANLEY LUCAS
» LUCAS a menti au sujet de fevry.
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
♫ Modern Family :: DANS LE GRENIER :: Archives rps-