AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 .trish&kyan • Even the sun sets in paradise.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar

▐ PAROLES : 6215
▐ DATE D'ARRIVEE : 06/01/2012

▐ AGE : 27 ans
▐ OCCUPATION : Photographe
▐ LES SENTIMENTS : Les trois hommes de ma vie (a)
▐ POINTS : 159
MessageSujet: .trish&kyan • Even the sun sets in paradise.   Lun 9 Juil - 10:27


❝TRISH APPLEWHITE & KYAN JOHNSON❞
I'm at a payphone trying to call home. All of my change I spent on you. Where have the times gone. Baby it's all wrong, where are the plans we made for two ? Yeah, I, I know it's hard to remember the people we used to be. It's even harder to picture, that you're not here next to me, you say it's too late to make it, but is it too late to try ? And in our time that you wasted all of our bridges burned down.


ONE MONTH LATER. La dispute d'il y a un mois s'était mal terminée, la belle n'avait pas fait sa valise, mais elle avait quand même claqué la porte. Ensuite, elle était restée une semaine chez ses pères avant de se décider de rentrer à la villa pour parler avec Kyan. Elle était beaucoup trop amoureuse de lui et ils avaient traversé trop de choses, pour tout bousiller entre eux comme ça. De plus, comme prévu, elle avait eu le droit à la morale, ses deux pères trouvant son chantage particulièrement stupide, elle le trouvait aussi, mais bon, quand elle était énervée, elle ne contrôlait pas vraiment ce qu'elle disait ou ce qu'elle faisait. Enfin, c'est fait c'est fait comme on dit. La belle rousse était revenue et c'était le plus important. Suite à son retour, ils avaient eu une grande discussion, qui n'avait amené à rien de bien satisfaisant pour elle. Il ne voulait pas d'enfants maintenant, elle ne pouvait rien faire de plus. Elle devrait être patiente le temps qu'il soit prêt, en espérant que ça ne soit pas dans dix ans... Quoi qu'elle n'attendrait surement pas autant, maintenant que son horloge biologique était en mode activée, c'était hors de question de reporter ce bébé en l'an 40. S'il faut attendre, d'accord, mais s'il faut attendre quatre, cinq, six ans voir plus, là, ça serait vraiment problématique. Même si ça allait mieux entre eux, il y avait toujours un froid bizarre, comme une ombre qui plane au-dessus de leur tête... La meilleure preuve qu'il y a toujours un gros soucis entre eux ? Pas de sexe ! Aussi incroyable que ça puisse paraître et connaissait Trish et Kyan qui adore s'envoyer en l'air, ils n'avaient plus fait l'amour depuis un mois. La dernière fois était seulrmrny la veille de cette fameuse dispute. Pourtant, elle avait toujours envie de lui, mais ce n'était jamais le bon timing, il bossait de plus en plus et elle aussi, du coup, il se voyait moins et si elle avait envie, il disait être fatigué par sa journée de boulot et si c'était l'inverse, c'était elle qui avait la migraine. Est-ce qu'ils étaient déjà devenus un vieux couple qui font l'amour tous les premiers samedi du mois ? C'était triste à vingt-cinq ans quand même.

Ce soir-là, elle rentra assez tôt, mais Kyan n'était pas là, quelle surprise... C'est là qu'on voyait vraiment qu'il y avait un soucis entre eux. Quand ça n'allait pas avec Charlotte et quand il a commencé à la tromper avec Trish, il passait son temps au boulot. Oh mon dieu ! Est-ce qu'il la trompe ? Est-ce qu'il serait en train de s'envoyer en l'air avec la standardiste super moche sur son bureau ? C'est peut-être pour ça qu'ils ne faisaient plus l'amour, parce que lui, il le faisait, mais avec une autre femme. Bon, ma grande, faut arrêter de penser des conneries. Elle s'installa sur le canapé et il arriva finalement vers sept heures. Les deux amoureux dînèrent tranquillement et vers vingt-deux heures ils décidèrent d'aller regarder un film dans leur chambre. Le pire ? C'était cet affreux silence qui s'installait entre eux un peu plus chaque jour et qui commençait, doucement, mais surement à tuer leur couple. Alors que le film avait commencé depuis une bonne demi-heure, elle en eut marre et décida de passer à l'action, tant pis si elle se prend un vent, au moins, après ça, ils seraient forcés de parler non ? Elle se leva sans dire un mot et alla jusqu'à la salle de bain, elle enfila des dessous sexy et revint dans la pièce d'à côté vêtue ainsi. Sans vraiment attendre sa réaction, la belle rousse lui grimpa dessus à califourchon et l'embrassa langoureusement en disant entre deux baisers qu'elle avait envie de lui... Depuis un mois tu m'étonnes, c'était d'ailleurs plus un supplice qu'autre chose. Mais, il était de nouveau impassible, ce qui énerva la jolie métisse qui se mit à lui hurler dessus : « Putain Kyan ! Ça va encore durer longtemps ce petit jeu ? Depuis cette histoire de bébé ce n'est plus du tout pareil entre nous, je sature là et si ça continue comme ça encore deux jours, cette fois je partirai, mais je partirai pour de bon ! » Elle laissa un blanc en baissant la tête quelques secondes, avant de la relever et de le regarder à nouveau en disant : « Tu me trompes c'est ça ? Tu te tapes une de tes employées sur ton bureau, c'est pour ça qu'on fait plus l'amour. Je t'ai totalement fait flipper avec cette histoire de bébé et donc, tu as trouvé une salope qui demande seulement que tu la baises. » Voilà, son quart d'heure parano était activé, vous remarquerez qu'elle est toujours sur lui, sait-on jamais si popole avait une réaction xD.

_________________
    dis moi que tu m'aimes
    Dis moi que tu m'aimes, que la vie est belle, que ce monde est fou. Et quoi qu'il advienne je resterai tienne, à toi jusqu'au bout. A la vie à la mort, mi amor, je plaque tout. Dis moi que tu m'aimes et que les autres on s'en fout.
    ©️ by anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

▐ PAROLES : 4892
▐ DATE D'ARRIVEE : 06/01/2012

▐ AGE : 27 ans
▐ OCCUPATION : Papa à temps plein, dealer à temps partiel
▐ POINTS : 63
MessageSujet: Re: .trish&kyan • Even the sun sets in paradise.   Lun 9 Juil - 11:50

L'ambiance était très légèrement tendue à la maison entre Kyan et Trish. Bon d'accord rien d'alarmant, la jolie rousse et lui n'étant pas en pleine crise non plus, juste en pleine grève de sexe. Vous ne me croyez pas ? Et bien pourtant c'est bel et bien le cas. Oui les deux là sont des chauds lapins qui s'envoient en l'air n'importe où, n'importe quand dès qu'ils en ressentent l'envie, mais depuis quelques semaines, quasiment un mois, le sexe se faisait pas vraiment de manière habituelle dans un couple. Des petits plaisirs solitaires avaient fait leur apparition pour Kyan. Bah oui, parfois il avait tellement envie de coucher avec sa petite amie que ça en était devenu frustrant et qu'il se satisfaisait tout seul le pauvre. Et puis c'est pas comme si elle était moche, pas désirable et habillée comme un sac ! Non non, c'était tout le contraire, la jolie métisse était sexy en tout points et donnait envie au jeune homme plus d'une fois. Aller voir ailleurs ? Impensable, il était bien trop amoureux et dingue de Trish pour aller voir ailleurs juste parce qu'elle lui refusait son corps. Bon et puis il n'était pas totalement innocent dans l'histoire... elle refusait de coucher avec lui, et bien il en faisait de même. C'était totalement débile, mais en gros elle voulait le priver de son corps pour sa réaction lorsqu'elle avait cru être enceinte, alors pourquoi lorsqu'elle avait des envies il devait céder ? Du coup entre eux c'était un peu le chat et la souris sur le plan sexuel puisqu'ils se renvoyaient la balle depuis un petit moment, échangeant leurs rôles très régulièrement. Mais à côté de cette petite tension sexuelle entre eux, on pouvait ressentir un malaise entre eux. Ils dormaient dans le même lit, dînaient ensemble, passaient leurs soirées ensemble comme un vrai couple... la seule limite entre eux, c'était bien cette tentation du corps de l'autre. Et sans sexe, ça affectait aussi leur relation de couple car tout ce qu'ils faisaient semblait être calculé. Il y a plus d'un an, Kyan s'était perdu dans le travail et restait le plus clair de son temps à son bureau pour ne pas voir Charlotte parce que plus rien n'allait entre eux, il rentrait très tard et allait se coucher, mais hormis ce gros clash sur le désir de Trish de vouloir un bébé immédiatement, il n'y avait pas vraiment de problèmes entre eux. La preuve, ce soir Kyan rentrait comme quasiment tous les jours avant vingt heures pour passer du temps avec sa chère et tendre. Depuis le tout début de leur relation, le sexe avait toujours été une part importante, mais pas là.. Ou du moins si, le sexe jouait actuellement un rôle important dans leur couple en étant mit en stand-by, un changement radical pour les deux jeunes. Il faut dire que leur précédente dispute avait été assez violente. Trish avait quitté leur villa, disant qu'elle voulait un bébé et qu'elle le voulait maintenant sinon elle s'en allait. Devant le refus de Kyan, elle avait donc fuit leur domicile pour se réfugier chez ses papas. Une sanguine notre petite Trish. Un coup de sang qui avait duré une semaine. Même les appels de Kyan étaient restés vains, jusqu'à ce qu'un de ses papa décroche un soir le fixe et rassura Kyan. Il lui avait conseillé de ne pas l'appeler, d'attendre qu'elle revienne toute seule, car il savait qu'elle ne vivrait pas bien longtemps sans lui. Et c'est ce qu'elle avait fait, merci beau papa ! XD Une fois calmé et au bout d'une semaine, elle était rentré à la maison bien plus calme, avec toujours son idée d'être mère en tête mais étant bien moins virulente, laissant même ce sujet de côté pour le ressortir seulement lorsqu'il voulait coucher avec elle, une manière de lui dire que si il ne voulait pas de bébé maintenant, il n'aurait pas l'opportunité de coucher avec la demoiselle.

Lorsque Kyan arriva à la maison, la jolie rousse était déjà là, à l'attendre sur le canapé. Ils se comportaient bizarrement, mais au moins dans leur attitude tout montrait qu'ils s'aimaient toujours. Ils dînèrent, échangeant quelques banalités avant de se décider d'aller dans la chambre voir un film. Kyan ne prit pas même la peine de se changer, et s'affalait sur son lit dans ce costume ci. Au bout d'une petite demi-heure, la belle se leva et fila à la salle de bain sous l'oeil de Kyan qui regardait ce corps, mais surtout ses fesses partir quelques instants. Lorsqu'elle revint à lui dans sa petite lingerie, il avait des envies pas très catholiques, sauf qu'il voulait lui montrer ce que c'était de se prendre des vents comme il en prenait depuis quelques temps. Elle grimpa sur lui et l'embrassa langoureusement. Bien entendu, il répondit à ce baiser, mais pas de la même manière que d'habitude, c'était limite si il ne se forçait pas. Elle disait avoir envie de lui, et si elle savait à quel point il y avait réciprocité... Devant la nonchalance de Kyan, la jolie rousse se mit à lui crier dessus, lui demandant combien de temps tout cela allait duré et que si cette histoire de bébé laissait leur couple comme ça encore deux jours, elle partirait et cette fois pour de bon. Là c'était à lui de s'énerver... Il détestait l'entendre le menacer de la sorte, ça lui brisait le coeur : « J'en sais rien à toi de me le dire ! Tu m'a bien fais comprendre que tu voulais plus que je te touches ou plutôt qu'on ne ferait plus rien ensemble tant que je ne changerais pas d'avis. Tu te rappelles de tes migraines ? Parce qu'elles sont drôlement nombreuses ces derniers temps... En gros c'est seulement quand toi tu le décides et je m'adaptes ? Je suis pas tellement d'accord sur le principe... Et puis arrêtes avec tes menaces ! Tu crois que j'ai envie de te voir partir ? Ces menaces sont dégueulasses ! » Puis la belle baissait la tête un instant avant de se radoucir légèrement, pensant qu'il la trompait. Elle se faisait de beaux films en disant qu'il devait se taper une employée et que c'est pour ça qu'ils ne faisaient plus l'amour depuis un mois. Il leva les sourcils, il était surpris et limite choqué de l'entendre dire ça. Elle était toujours sur lui, son visage à quelques centimètres du sien : « Pardon ? Tu crois vraiment que je serais capable de ça ? Mais sérieux je sais même pas comment tu peux croire ça... Je me tape personne hormis ma main droite depuis un mois quand j'ai envie de toi et que tu m'envoies chier. Tu te fais des films Trish, il y a personne d'autre que toi. C'est toi qui m'a repoussé plusieurs fois ces derniers temps... » Quand il avait envie d'elle, il ne pensait aucunement au fait qu'elle pourrait le faire de ne pas prendre sa pilule pour tomber enceinte, mais maintenant qu'elle le dit, il espérait vraiment qu'elle n'essayerait pas de le piéger...

_________________
    « Family Portrait »


    “ On the first page of our story, the future seems so bright. Then this thing turned out so evil, I don’t know why I’m still surprised. ” ©️ signature by anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

▐ PAROLES : 6215
▐ DATE D'ARRIVEE : 06/01/2012

▐ AGE : 27 ans
▐ OCCUPATION : Photographe
▐ LES SENTIMENTS : Les trois hommes de ma vie (a)
▐ POINTS : 159
MessageSujet: Re: .trish&kyan • Even the sun sets in paradise.   Lun 9 Juil - 15:42

Ce soir, Trish avait décidé de prendre les choses en main, sens propre et sens figuré... Mais pour ça, il faudrait qu'il soit d'accord, non ? C'était mieux en effet, elle n'allait pas le violer. Quoi qu'elle pouvait, ce ne serait pas vraiment un viol, si elle insistait un peu, elle était certaine de le convaincre, n'oublions pas que cela fait un mois qu'ils n'ont rien fait... Mais, elle n'avait pas envie, s'il ne voulait pas d'elle, elle n'allait pas le forcer, après tout, elle n'aimerait pas que lui, la force si elle n'en avait pas envie et vu tous les vents qu'elle lui mettait depuis un mois, il y avait largement de quoi faire. Après une petite soirée comme toutes les autres, à croire qu'ils devenaient vraiment un couple ennuyeux... C'est vrai que depuis qu'ils s'étaient remis ensemble, voilà un an, ils étaient un couple tout ce qu'il y a de plus normal, sauf qu'ils passaient beaucoup de temps à se sauter dessus, n'importe où, n'importe quand, de ce fait, ils n'étaient pas comme tous ses couples qui font l'amour une fois par mois. Mais, pourtant, là, c'était le cas et la belle n'aimait pas du tout la tournure que prenait les évènements. Avec Kyan, ça avait toujours été spécial et hors de question que cela change parce que monsieur est mal luné ! Bon, d'accord ou parce qu'elle, elle était mal lunée aussi. Bref, ce soir, donc la jeune femme avait décidé que ce serait le grand soir, ce soir ils feraient enfin l'amour et croyez-moi, les murs allaient trembler ! Sauf, que ça ne se passa pas vraiment comme prévu... Pourtant, elle était sortie de la salle de bain en dessous très sexy et habituellement, il n'aurait pas attendu dix secondes pour lui sauter dessus, mais pas cette fois. La belle rousse s'était installée à califourchon sur lui et elle l'embrassa langoureusement et même s'il ne la repoussait pas, on voyait bien que le coeur n'y était pas et le reste non plus, Kyan junior, n'était pas de la fête xD. Cela énerva profondément Trish qui lui balança ses quatre vérités en demandant si ça allait encore durer longtemps ce manège... Le pire c'est qu'il répondait sans répondre, disant que c'était à elle de voir. Genre c'était sa faute et lui, il était innocent... Il ajouta qu'elle avait souvent des migraines ces temps-ci et qu'elle devait arrêter de le menacer, car il commençait à en avoir marre. Elle répondit : « Je n'ai jamais dit ça ! Enfin si je l'ai dit quand je suis partie chez mes parents, mais en rentrant j'ai dit que j'avais été trop loin. Sinon, je ne serais pas revenue ! Tu crois que ça me plait cette situation ? Mes migraines sont aussi nombreuses que tes pannes sexuelles bébé ! » Remarquez comme elle insistait sur le mot "bébé" qui voulait plutôt dire "connard". Elle ajouta : « Et si je te menace c'est pour te faire réagir, on ne peut pas continuer comme ça. »

Ensuite, la situation empira davantage, si si c'était encore possible, connaissant Trish, elle peut toujours y aller plus fort et taper là où ça fait encore plus mal... Là, elle lui disait simplement qu'elle commençait à croire qu'il la trompait, allant même jusqu'à dire qu'il se tapait une de ses employés sur le bureau, ce même bureau où ils avaient pris l'habitude de faire l'amour si souvent, surtout quand elle venait le voir entre midi et deux pour le déjeuner. Enfin avant leur période d'abstinence bien sûr. Il n'avait pas l'air content qu'elle dise ça... Disant qu'il n'arrivait pas à croire qu'elle puisse penser de telles choses, il ajouta qu'il ne se tapait personne d'autre, hormis sa main droite et elle se retint de rire, vu que la situation était déjà tendue, elle n'allait pas se foutre de sa gueule. C'est vrai qu'elle l'avait repoussée un nombre impressionnant de fois, elle s'étonnait elle-même de pouvoir feindre aussi facilement de ne pas avoir envie de faire l'amour avec lui, alors qu'elle aime ça plus que toute autre activité au monde, surtout avec lui. Enfin, là, elle commençait à en avoir un peu marre cela dit, c'est bien pour ça qu'elle était sur lui en ce moment d'ailleurs, elle espérait bien que leur période d'abstinence se termine ce soir, enfin visiblement, c'était assez mal parti. Enfin elle lui répondit : « Je ne sais pas, je te demande justement. Tu l'as bien fait avec Charlotte, donc tout est possible. » Et BAM ! Pourtant, à peine avait-elle prononcée cette phrase qu'elle la regrettait déjà, il avait trompé Charlotte oui, mais c'était pour être avec elle, la femme de sa vie, la situation n'était vraiment pas la même et elle n'avait pas le droit de lui balancer ça dans la tête, elle se reprit directement en disant : « Excuse-moi je n'aurais pas du dire ça, je suis désolé. Je ne sais pas ce qui nous arrive, ça me fait peur, je n'ai pas envie de te perdre, je t'aime trop. » Trish l'embrassa doucement, déboutonna son pantalon et glissa sa main à l'intérieur -sa main droite à elle, c'était mieux que la sienne ah ah-. Entre deux baisers elle lui dit contre ses lèvres : « Allez bébé, fais-moi l'amour. »

_________________
    dis moi que tu m'aimes
    Dis moi que tu m'aimes, que la vie est belle, que ce monde est fou. Et quoi qu'il advienne je resterai tienne, à toi jusqu'au bout. A la vie à la mort, mi amor, je plaque tout. Dis moi que tu m'aimes et que les autres on s'en fout.
    ©️ by anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

▐ PAROLES : 4892
▐ DATE D'ARRIVEE : 06/01/2012

▐ AGE : 27 ans
▐ OCCUPATION : Papa à temps plein, dealer à temps partiel
▐ POINTS : 63
MessageSujet: Re: .trish&kyan • Even the sun sets in paradise.   Lun 9 Juil - 22:03

Bon et bien ce soir ne serait pas une simple soirée devant la télévision à ne rien faire. En effet, même si les deux étaient en froid, parfois l'un ou l'autre avait des envies pas très catholiques. Néanmoins, allez savoir si ce n'était pas le bon moment ou juste pour emmerder l'autre, mais ils n'avaient jamais envie de faire l'amour au même moment, du coup, ils s'envoyaient chier mutuellement, même si bien souvent c'était Trish qui ne voulait pas céder aux avances de Kyan. Et oui, d'habitude, elle ne se faisait pas prier pour craquer sur lui, mais là, même une petite migraine la stoppait. Autant dire que tant de migraines subites alors que quelques minutes ou heures plus tôt elle avait la pêche, c'était plus que suspect... Et ce soir apparemment c'était Trish qui avait des envies de sexe. La fin de cette trêve du sexe ? Pas si sur... Parce que une fois encore, ce serait quand elle l'aurait décidé alors qu'elle l'avait repoussé beaucoup trop de fois au goût de notre jeune homme. Et pourtant là en sortant de la salle de bain dans sa petite lingerie sexy, elle était si désirable ! Cette attitude déterminée de Trish, ce baiser langoureux, tout était pourtant présent pour débuter une nuit de folie où les deux allaient pouvoir s'amuser. Tout était présent ouais, mais Kyan voulait donner une petite leçon à Trish, et surtout ne pas donner ce que la petite princesse voulait. Elle avait grandit avec ce qu'elle voulait, mais Kyan voulait lui montrer que son physique, son sourire et ses fesses ne marcheraient pas toujours avec lui. Et Dieu sait que le sexe, ils adoraient ça en toutes situations... Après une dispute, au réveil, à la place du déjeuner, avant le dîner, pendant un film, avant de se coucher, pendant que des amis font la fête dans un salon et eux dans la chambre... Bref, les deux aimaient ça, mais pas depuis un mois. Ce baiser, il avait donc décidé d'y répondre, mais sans insister, lui montrant qu'il n'aimait pas comment elle avait pu être avec lui ces dernières semaines. Et du coup, ça énervait notre jolie rousse qui lui criait dessus, lui disant qu'elle ne tiendrait pas encore très longtemps dans cette situation avec lui. Il disait donc que c'était sa faute, c'était elle qui avait dit qu'il ne la toucherait plus si elle n'avait pas de bébé dans le ventre. Et pourtant elle disait qu'elle ne l'avait pas dit, ou du moins qu'elle l'avait regretté une semaine après en revenant et lui disant qu'elle avait été trop loin. Ah donc elle était aller trop loin sur le fait qu'il ne la toucherait plus et pas sur son comportement à vouloir le quitter ? En tout cas il avait eu du mal à encaisser les coups qu'elle avait pu lui mettre... Et puis en plus de cela elle attaquait Kyan en disant que toute cette situation ne lui plaisait pas et qu'elle avait autant de migraines que de pannes sexuelles pour Kyan. Il haussa un seul sourcil, comme pour montrer qu'il était entrain d'halluciner... « Donc quand tu disais que t'as été trop loin ça voulait dire qu'après une semaine chez tes papas j'avais l'autorisation à nouveau de te toucher ? Je pensais juste que tu avais été trop loin en exigeant des choses sans qu'on en parle... La situation ne te plait pas et à moi non plus je te signales. Quand à mes pannes, elles sont inexistantes, combien de fois y en a un qui avait envie et que je n'ai rien fais ?! Me faire repousser par toi sans cesse, c'est une première depuis qu'on est ensemble, et je déteste ça ! » Elle ajoutait que ses menaces étaient pour le faire réagir et il leva les yeux au plafond, même si techniquement allongé il le regardait déjà : « Me faire réagir ? C'est plutôt blessant je dirais... Tu joues et utilise notre relation pour me menacer, je trouve ça nul ! Jamais tu m'entendras te dire que je vais te quitter juste pour que tu bouges, y a d'autres manières de faire... »

Enfin c'est vrai non ? C'était limite si elle n'était pas sûre d'elle et prenait ce chantage comme un moyen de s'enfuir loin de lui. Et d'ailleurs elle trouvait d'autres moyens mais un peu trop extrêmes puisqu'elle l'accusait ou plutôt se renseignait sur de possibles infidélités. Là il en revenait juste pas qu'elle soit capable de penser ça, et d'ailleurs il le lui dit, n'ayant pas peur de lui dire que sa main droite avait servi pour se soulager du désir brûlant qu'il avait pu avoir pour elle tant de fois sans qu'elle ne cède à ses appels. En tout cas, là où il pouvait aller loin et mentir en disant qu'elle avait raison, il ne le faisait pas, disant qu'elle était la seule dans sa vie en gros, mais alors ce qu'elle répondit énervait encore plus Kyan. Et oui, elle disait qu'il avait bien trompé Charlotte, donc que là elle se renseignait. Rien n'était comparable en aucun point, sauf l'abstinence, mais de là à douter des sentiments de Kyan et de sa fidélité envers elle c'était fou pour lui « J'y crois pas ! Dis moi que j'ai mal compris ? Franchement je sais pas comment tu peux dire ça... T'es entrain de comparé notre couple avec celui que j'avais avec elle... C'est vraiment nul ce que tu dis, surtout que je te rappelles que je l'ai fais pour nous et qu'on puisse se retrouver, c'est donc juste pas comparable, mais je te remercie de penser que je te trompes ou de penser que j'en serais capable... » Elle était dure avec lui quand même non ? Mais directement, elle s'excusa d'avoir dit ça. Nettement plus douce, et c'était mieux comme ça. Elle avait peur de le perdre, elle n'aimait pas les voir comme ça et elle s'en voulait de lui dire des choses pareilles. C'est dingue la capacité de Trish à l'énerver, et l'instant d'après à pouvoir le calmer comme ça, elle avait cette emprise psychique sur lui, c'était limite agaçant. « Ok... Moi aussi je veux pas te perdre pour des conneries, mes sentiments n'ont pas changés et j'espère qu'on va pouvoir bientôt dire que cette mauvaise passe est derrière nous... » A peine finit-il sa phrase qu'elle l'embrassa une nouvelle fois, et il laissa ses mains glisser sur la peau de la demoiselle lorsqu'elle déboutonna son pantalon pour glisser sa main dedans et caresser le petit qui dormait. Puis entre deux baisers, elle lui demandait de lui faire l'amour. Le jeune homme ferma un instant les yeux, stoppant ses caresses : « Après ce qu'il vient de se passer ? Donne moi une bonne raison d'accéder à ta demande... Et puis y a le risque que je te fasses mal et pas que pour s'amuser mais un peu par vengeance tu sais... » Il disait pas non, il demandait pourquoi il lui donnerait ce qu'il voulait. Quand à sa dernière phrase, oui il était blessé, et le connaissant, il serait capable d'y aller un peu plus brutalement qu'à l'accoutumée, ce qui pourrait être excitant comme toujours, mais légèrement plus douloureux également... Sadique ? Non juste un peu...

_________________
    « Family Portrait »


    “ On the first page of our story, the future seems so bright. Then this thing turned out so evil, I don’t know why I’m still surprised. ” ©️ signature by anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

▐ PAROLES : 6215
▐ DATE D'ARRIVEE : 06/01/2012

▐ AGE : 27 ans
▐ OCCUPATION : Photographe
▐ LES SENTIMENTS : Les trois hommes de ma vie (a)
▐ POINTS : 159
MessageSujet: Re: .trish&kyan • Even the sun sets in paradise.   Mar 10 Juil - 9:42

Donc, elle lui disait qu'elle avait été trop loin et lui, pensait que c'était par rapport au sexe ? Cette malheureuse petite phrase quand elle lui avait dit qu'il ne la toucherait plus pendant un long moment ? Comme quoi, tous les hommes sont pareils ! Obsédés ! Dans leur dispute de l'autre fois, il y avait quand même plus important que de savoir s'ils allaient faire l'amour ou pas, c'était question d'un bébé quand même, pas d'une simple partie de jambes en l'air. Oui, elle avait été trop loin, trop loin en lui disant que soit, il lui faisait un enfant, soit elle partait et se trouvait un autre père. Surtout, qu'elle ne voulait pas d'un autre père, si elle devait devenir maman un jour, elle espérait de tout coeur que ce soit lui, le père, c'est avec lui qu'elle voulait fonder une famille, pas avec le premier connard venu ! Mais, pour fonder une famille, il fallait un minimum de relations sexuelles, sinon, ils n'iraient pas très loin. Apparemment, ce n'était pas encore pour tout de suite, car malgré son numéro sexy, il ne voulait pas lui donner ce plaisir, pas qu'il n'en avait pas envie... Loin de là même, elle savait bien qu'il en mourrait d'envie, ça faisait un mois quand même et il devait en avoir marre de sa main droite xD. Mais, il avait tellement d'orgueil ! C'est vrai que ces derniers temps, elle l'avait repoussé un nombre impressionnant de fois, alors qu'elle aussi en avait envie, mais elle avait le même orgueil que lui, donc, ils n'étaient pas sauvés. Il jouait donc le mec vexait d'être toujours rejeté par sa copine et ça agaçait fortement notre belle rousse. Du coup, elle essayait de lui expliquer que tout ça, c'était débile, que s'il voulait la toucher, il en avait parfaitement le droit. Elle ajouta ensuite que ses migraines étaient aussi fréquentes que ses pannes sexuelles ! Qu'est-ce qu'elle n'avait pas dit là, ne jamais dire ça à un mec, surtout à un mec comme Kyan qui considère son mini-lui comme sa virilité suprême ! « Je parlais de tout ce qu'il s'était passé, j'ai été trop loin dans mes paroles, je me suis déjà excusée, même si techniquement ça ne change pas ce que je pense... » Dit-elle en soupirant et elle continua : « Je le veux ce bébé, mais toi non, j'ai compris, donc on attend. Je n'ai pas le droit d'exiger ce genre de choses de ta part si tu n'en as pas envie. » C'est vrai, on parlait d'un bébé, pas d'une poupée. C'était le genre de caprice inacceptable, elle le savait très bien. Quant à ses pannes sexuelles, il les disait donc inexistantes et ajouta que c'était la première fois qu'elle le rejetait autant. Trish leva les yeux au ciel en disant : « Et tu crois que j'aime moi ? J'essaye de faire un effort ce soir et tu me rejettes aussi ! » Puis, la jeune femme lui disait qu'elle essayait de le faire réagir en le menaçant et il râla en disant que c'était nul de faire ça, que lui, n'utiliserait jamais leur relation pour la menacer. Et voilà, c'était encore elle, la méchante, c'était une pauvre victime lui ! « Au moins tu réagis, c'est que je n'ai pas complètement tort de le faire finalement. »

La belle essaya d'en savoir plus sur leur problème sexuel qui commençait à devenir pesant, vivement qu'il la saute, parce qu'elle commençait à devenir irritante que ce soit avec lui ou avec les autres... Déjà, elle était parano, mais là, c'était pire. La belle l'accusa purement et simplement d'avoir une maîtresse, ce qu'il nia en disant qu'il ne pourrait jamais lui faire ça et là, elle lui balança le coup de massue, disant qu'il avait bien trompé Charlotte, alors que la situation n'avait rien à voir. Mon dieu, qu'avait-elle dit là ! Elle avait réveillé la bête ça y est et pas la bête qu'elle voulait... D'ailleurs, elle se fit violemment réprimander et là, elle ne broncha pas, après tout, elle l'avait cherché en disant ça. Oui, il avait trompé Charlotte, mais c'était avec elle, parce qu'ils n'avaient jamais cessé de s'aimer... Et parce qu'elle l'avait grave allumer aussi xD. Elle le laissa lui passer un savon sans rien dire, sachant pertinemment qu'elle le méritait, puis s'excusa, en disant qu'elle ne voulait pas dire ça et qu'elle avait tellement peur de le perdre. Trish avait, apparemment, réussi à le calmer, c'est qu'elle était douée la petite ah ah. Il faut dire qu'elle était très douée pour lui en foutre plein la tronche et être un amour deux secondes plus tard. Le beau brun répondit que lui non plus ne voulait pas la perdre pour des conneries et qu'il espérait que tout ça, ce soit derrière eux rapidement. Elle approuva d'un signe de tête en faisant une moue toute mignonne avant de l'embrasser de nouveau, glissant sa main dans son pantalon. Le bon signe fut les mains de Kyan sur elle, s'il la caressait, c'était déjà un pas en avant, rapidement, elle lui demanda de lui faire l'amour et il répondit qu'elle devait lui donner une bonne raison pour qu'il dise oui et qu'il risquait d'être violent, enfin violent, tout est relatif après. Elle le regarda dans les yeux, retirant sa main de son pantalon, elle défit l’agrafe de son soutien-gorge et le jeta à l'autre bout de la pièce et elle dit : « Parce que tu en as envie autant que moi, parce que ma main droite c'est tellement mieux que la tienne et parce que je ferais tout, absolument tout, ce que tu veux. Quand aux restes, je vais prendre le risque. » Pour finir, la belle rousse prit les mains du jeune homme et les posa sur ses seins, c'était tellement bon de sentir ses mains sur elle qu'elle en eut presque un orgasme.

_________________
    dis moi que tu m'aimes
    Dis moi que tu m'aimes, que la vie est belle, que ce monde est fou. Et quoi qu'il advienne je resterai tienne, à toi jusqu'au bout. A la vie à la mort, mi amor, je plaque tout. Dis moi que tu m'aimes et que les autres on s'en fout.
    ©️ by anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

▐ PAROLES : 4892
▐ DATE D'ARRIVEE : 06/01/2012

▐ AGE : 27 ans
▐ OCCUPATION : Papa à temps plein, dealer à temps partiel
▐ POINTS : 63
MessageSujet: Re: .trish&kyan • Even the sun sets in paradise.   Mar 10 Juil - 11:16

Toute cette situation entre eux était très délicate. Et oui, le sexe était une partie intégrante de leur couple et ce depuis leur première fois, et là ça faisait un gros mois qu'ils n'avaient pas couchés ensemble. Autant dire une éternité pour les deux jeunes. Et pourtant à ce rythme là c'était partie pour durer. En effet, il était rancunier et s'était fait envoyer chier tellement de fois ces dernières semaines que franchement, il n'avait pas envie de lui faire plaisir. Répondre aux exigences de la petite princesse et céder à ses caprices, ce n'était pas du tout dans les habitudes de Kyan et ça elle le savait. Ok bien souvent ils apaisaient une dispute dans une partie de sexe torride, mais jamais ils ne se repoussaient... Toutes les fois où Kyan avait tenté de séduire la demoiselle et qu'elle lui avait dit non, ça l'avait surpris, pour la simple et bonne raison que jusqu'à il y a un mois, il n'avait pas le souvenir qu'elle ait refusé de s'amuser avec lui. Elle est le genre de femme qui adore ça et qui ne refuse jamais de prendre un pied d'enfer, sauf depuis un mois où elle avait commencé à devenir une femme remplie de migraine, ne voulant pas faire l'amour avec son chéri. Limite il se sentait nul, au point que le sexe avec lui ne lui plaisait plus autant que ça, et prendre dans la tête un nombre incalculable de fois un non pas ce soir j'ai pas envie j'ai mal à la tête, ça commençait doucement à le faire chier. Et pourtant même quand elle semblait réceptive, joyeuse, souriante avec lui, elle se braquait pour l'envoyer sur les roses. Voilà pourquoi ce soir il commençait par lui dire non, afin de lui montrer un peu ce que ça faisait de se prendre de gros râteaux dans la gueule xD. Elle disait qu'à son retour, elle s'était excusée et qu'elle avait été trop loin. Justement, depuis trois semaines, Kyan avait tenté plusieurs fois de la toucher, mais elle refusait toujours de faire plaisir à Kyan Junior, il en avait donc déduit qu'elle s'excusait de ses paroles et ses menaces, mais qu'elle restait sérieuse sur le fait qu'ils ne feraient rien. Après tout c'est ce qu'elle semblait montrer en refusant sans cesse de coucher avec lui. Elle disait donc qu'elle parlait d'un ensemble, et s'excusa une nouvelle fois pour tout ce qu'elle avait pu lui dire ce soir là, même si ça ne changeait pas son envie d'être mère dans un avenir très proche, ajoutant après un soupir qu'elle voulait d'un bébé, mais que lui non, et qu'elle ne pouvait pas aller contre sa volonté et le forcer à faire quelque chose qu'il ne voulait pas. Limite il lâcha un petit sourire compréhensif et une manière de lui dire merci de le comprendre : « Justement, tu t'es excusé pour tout ce que t'as dis, mais quand je venais pour te toucher et coucher avec toi tu n'as pas arrêté de me faire comprendre que je pouvais oublié cette idée... Je sais que tu veux un bébé, et ça viendra, mais malheureusement pas dans l'immédiat... » Bon ça elle le savait déjà, mais au moins il lui disait une nouvelle fois vouloir dans le futur être parent avec la jolie rousse. Puis elle l'attaquait sur des pannes sexuelles pour se défendre de ses migraines, sauf qu'il n'avait aucune panne, et puis comment elle le saurait ? Après tout elle n'allait plus voir son petit depuis un mois... Le pire, elle disait détestait aussi cette situation, pourtant c'est elle qui l'avait tellement de fois repoussé, et tout ce qu'elle trouvait à dire, c'est que ce soir elle faisait un effort pour lui et qu'elle se prenait un vent. Il roula des yeux avant de répondre : « C'est pourtant toi qui me repoussais... Et puis un effort ce soir... moi combien de fois c'est arrivé ? J'ai arrêté de compter ! En gros c'est quand tu le décides, et mes envies à moi on s'en tape... » Et elle avouait le menacer pour le faire réagir, mais ce n'était pas pour lui la meilleure des manières de le faire réagir, ce qu'il lui dit et la belle disait qu'il réagissait au moins. Elle le soûlait là à un point, ça l'amusait vraiment de le menacer de partir ? « Normal ouais que je réagisse quand celle avec qui je veux passer ma vie n'arrête pas de me dire qu'elle pourrait me quitter... » il disait ça en criant, pour lui faire comprendre un peu qu'il réagissait seulement parce qu'il l'aimait, pas pour autre chose...

Surtout que pour continuer sur sa lancée, elle le traitait limite d'infidèle. Bon ok elle ne l'avait pas dit, mais elle avait le culot de l'interroger sur sa fidélité, et lorsqu'il disait que jamais il ne serait capable d'aller voir ailleurs, elle osait lui sortir son histoire avec Charlotte. C'était tellement bas et petit ça. Il lui rappelait donc les faits, à savoir qu'il avait agit comme ça pour elle ou plutôt pour eux alors que lui était déjà engagé dans une autre histoire. Elle avait du culot de lui sortir ça quand même. Autant dire que là il s'énervait pour une bonne raison, et apparemment elle s'en rendait bien compte puisqu'elle ne répondit rien aux assauts verbales du jeune homme. Et d'ailleurs c'était mieux comme ça parce que si elle avait répondu quelque chose, pas sûr que Kyan n'en aurait pas remis une couche. Après tout elle devait assez le connaître pour savoir qu'il n'était pas ce genre d'homme à aller tremper son biscuit ailleurs. Si il avait changé de comportement, ce n'était qu'une fois, et seulement dans le but de retrouver son âme soeur, celle pour qui son coeur battait depuis le lycée. Il préférait nettement plus les excuses qu'elle venait de lui faire et la petite déclaration qui allait avec. Néanmoins, il détestait ce pouvoir qu'elle avait sur lui, celui de pouvoir le faire changer du tout au tout. Elle l'avait très bien énervé, et là avec ces excuses, et cette petite moue face aux paroles de Kyan, ça le faisait fondre. Oui il était faible, faible face à l'amour de sa vie, et d'ailleurs il n'y avait que devant elle qu'il pouvait défaillir de la sorte... Rapidement d'ailleurs elle en profita pour l'embrasser et glisser sa main dans son pantalon, allant à la rencontre de Junior qui dormait encore paisiblement, mais plus pour très longtemps connaissant Kyan. D'ailleurs il se laissait convaincre par la demoiselle, l'embrassant délicatement tout en la caressant avant qu'elle ne lui demande de lui faire l'amour. Il s'arrêta pour lui demander pourquoi il le ferait, surtout qu'il sentait qu'il lui ferait vraiment mal cette fois, peut être un peu par vengeance, et Trish dégrafa son soutien-gorge, le jetant au sol et offrant une magnifique vue à Kyan, tout en lui donnant ses arguments verbalement, disant qu'il avait envie d'elle tout comme elle, que sa main à elle était mieux que la sienne et parce qu'elle ferait absolument tout, mais vraiment tout ce qu'il voulait. Hum une petite M pour la nuit ? Ça devenait intéressant xD Quand au risque d'avoir mal, elle le prenait, ce qui décrocha un petit rire à Kyan avant qu'elle ne lui donne ses arguments, mais cette fois en main, prenant les mains du jeune homme pour les poser sur sa poitrine. Il se mordit un instant la lèvre en retrouvant ce corps, puis il lui répondit un petit sourire aux lèvres : « J'en ai envie c'est pas un secret vu le nombre de fois où j'ai eu envie de toi depuis un mois... Ta main est plus douce, mais dans tout ce que tu peux m'offrir je dirais que c'est pas ta main le plus intéressant Trish » Trish et pas bébé ? Oui, seulement pour la faire chier, parce qu'ils s'appelaient rarement par leur prénom dans des moments comme celui ci, puis il reprit : « Mais le fait que tu prennes le risque, que tu accepte tout ce que je veux... ça fais longtemps que tu t'es pas entièrement soumise à moi... C'était y a presque un an si je me souviens bien dans tes escaliers. Tes arguments sont bons, et m'ont presque convaincu...  » dit-il en massant la poitrine de la demoiselle. Il jouait, mais là c'était lui qui menait la danse, et seulement lui !

_________________
    « Family Portrait »


    “ On the first page of our story, the future seems so bright. Then this thing turned out so evil, I don’t know why I’m still surprised. ” ©️ signature by anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

▐ PAROLES : 6215
▐ DATE D'ARRIVEE : 06/01/2012

▐ AGE : 27 ans
▐ OCCUPATION : Photographe
▐ LES SENTIMENTS : Les trois hommes de ma vie (a)
▐ POINTS : 159
MessageSujet: Re: .trish&kyan • Even the sun sets in paradise.   Mar 10 Juil - 22:40

Trish voulait un bébé, ça, ça ne changeait pas, mais elle savait aussi que ce n'était pas bien de le forcer ou de le piéger... Il ne devait surement pas y penser, vu que plusieurs fois il avait tenté de coucher avec elle, mais après tout, elle pouvait très bien faire genre de prendre sa pilule et en fait, ne pas la prendre. Seulement, ce n'était pas la solution, elle n'avait pas le droit de le faire tout simplement. Cela dit, ça ne changeait rien, depuis le mois dernier et le fait qu'elle pensait être enceinte, elle a cette idée de bébé dans la tête et elle savait qu'elle ne s'en irait pas si vite... Il fallait juste être patiente, il fallait attendre qu'il soit enfin décidé en espérant que ce soit rapidement et pas dans quinze ans, enfin comme elle lui avait dit et là, elle était très sérieuse, elle ne l'attendrait pas dix ans, si dans deux voir trois ans, il n'a toujours pas changé d'avis, elle sait déjà qu'elle s'en ira... Pas de mariage, pas de bébé... Plus de Trish voilà. De plus, elle n'était malheureusement pas gâtée, elle savait qu'il aurait beaucoup de mal à lui refaire une demande en mariage à cause de sa réponse négative lors de sa première demande, même si depuis elle lui avait dit que le jour où il lui ferait une nouvelle demande, elle dirait oui sans hésiter, elle lui avait même dit, être prête à se marier avec lui sur une plage à l'autre bout du monde... Mais, elle savait que ce n'était pas pour tout de suite non plus, malheureusement, il devait encore avoir son "non" dans la tête, enfin techniquement c'était un "pas tout de suite", mais bon, ce n'était pas un "oui" c'est tout ce qui importait. Ensuite, elle n'avait pas davantage de chances pour le bébé, le jeune homme ayant déjà perdu une fille dans un accident, un accident dont il se sent responsable et dont il se sentira sans doute responsable toute sa vie. En gros, elle ne serait surement ni mariée, ni enceinte avant très longtemps... Sauf si elle change de mec, mais il avait de la chance qu'elle l'aimait comme une dingue. Bref, la jeune femme s'excusa une nouvelle fois pour son comportement de la dernière fois, mais il lui disait que ça ne changeait pas le fait qu'elle le repoussait sans cesse... Ajoutant qu'ils auraient un bébé, mais pas maintenant. La belle soupira et répondit : « Au début j'étais en colère et je ne voulais surement pas de donner ce que tu veux, après, tu as fait ton fier et tu m'as repoussé aussi et après moi et ainsi de suite. Donc si personne ne range sa fierté, on ne couchera plus jamais ensemble. Et pas dans l'immédiat ça veut dire quoi ? Dans dix ans ? » Puisqu'il en parlait, autant demander non ? Ensuite, ils étaient repartis sur le sujet "tu m'as repoussé", "oui, mais toi aussi" et elle ne répondit même rien, ça ne servait à rien, de toute façon, les connaissant, ça allait durer des heures pour n'aboutir à rien au final. Ensuite, elle disait être menaçante pour le faire réagir et ça marchait parfaitement bien, il répondit alors que c'était totalement normal qu'il réagisse vu qu'elle le menaçait de le quitter alors qu'il voulait passer sa vie avec elle. Il était trop mignon des fois -tu vois que t'es niais xD-. Enfin "mignon" entre guillemets, vu qu'il lui criait dessus... « Arrête de me crier dessus, je ne suis pas ta chienne ! » Cria t-elle à son tour. Enfin des fois si, mais pas dans le même sens xD.

Puis, la belle se renseigna sur ses possibles relations "extra-conjugal", ben quoi, on ne sait jamais après tout... Et puis, genre s'il était infidèle, il lui dirait... Mais bon, être infidèle d'une fille comme Charlotte c'était normal, le pauvre, ça ne devait pas être drôle de coucher avec ça, il n'y a rien à toucher ou à malaxer, il n'y a que des os... Tandis qu'avec Trish, il avait ce qu'il faut, là où il faut et elle était la seule à lui faire prendre un pied d'enfer ! Enfin, pas ces derniers temps c'est vrai, mais bon... Un homme, ça a des besoins justement. Mais, Kyan lui disait que justement, il se soulageait avec sa main droite et qu'en aucun cas, il ne la tromperait. La belle rousse eut alors le malheur de dire qu'il l'avait bien fait avec Charlotte et c'était limite si elle n'avait pas déclenché la troisième guerre mondiale ! Enfin, elle savait que c'était blessant et elle s'excusa presque aussitôt d'avoir osé dire une telle chose. Finalement, elle réussit à l'amadouer, c'était trop facile ah ah, elle avait un certain pouvoir sur lui et elle l'utilisait bien volontiers, bon, il avait un peu le même sur elle cela dit. Seulement, il était beaucoup moins doué qu'elle pour l'utilisait, les filles avaient un don particulier pour faire fondre les garçons. Elle en profita pour l'embrasser et pour glisser sa main dans son pantalon. Le jeune homme répondit à ses baisers, la caressant même, c'était plutôt bon signe non ? La belle lui demanda alors de lui faire l'amour et il lui demanda pourquoi il accepterait après tout ce qu'il s'était passé, ajoutant qu'il pourrait même lui faire mal pour se venger. Dans un premier temps, elle retira son soutien-gorge et elle lui donna un tas d'arguments pour le convaincre, terminant par poser les mains de Kyan sur ses seins. Elle savait qu'elle lui faisait vraiment de l'effet maintenant, le mini lui s'était réveillé à présent et elle le sentait bien sous ses fesses. Il répondit que oui, il avait envie d'elle, que ce n'était pas un secret, mais que sa main n'était pas la partie la plus intéressante, en employant son prénom à la fin, ce qui arracha un sourire à la jolie rousse qui répondit : « Ce sera ce que tu voudras... Kyan. » C'était de bonne guerre non ? Enfin, il semblait content qu'elle se donne à lui, c'est fou comme les mecs aiment avoir le pouvoir et la domination, surtout sexuellement parlant... Enfin, si ça lui faisait plaisir et qu'elle avait ce qu'elle voulait aussi, elle s'en fichait après tout. Et elle l'avait, vu la manière dont il caressait sa poitrine ! Elle ferma les yeux un instant, lâchant un soupire d'excitation, puis les ouvrit à nouveau pour dire : « Mes escaliers s'en souviennent encore à mon avis... Alors, qu'est-ce que je dois faire pour que tu sois totalement convaincu ? »

_________________
    dis moi que tu m'aimes
    Dis moi que tu m'aimes, que la vie est belle, que ce monde est fou. Et quoi qu'il advienne je resterai tienne, à toi jusqu'au bout. A la vie à la mort, mi amor, je plaque tout. Dis moi que tu m'aimes et que les autres on s'en fout.
    ©️ by anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

▐ PAROLES : 4892
▐ DATE D'ARRIVEE : 06/01/2012

▐ AGE : 27 ans
▐ OCCUPATION : Papa à temps plein, dealer à temps partiel
▐ POINTS : 63
MessageSujet: Re: .trish&kyan • Even the sun sets in paradise.   Mar 10 Juil - 23:45

Est ce que les deux jeunes allaient pouvoir se remettre de cette violente dispute du mois dernier ? C'était pas dis... Quoi qu'en apparence ça semblait bien se passer, mais seulement en apparence parce que sans sexe dans leur vie, les deux semblaient un peu frustrés, et face à cette frustration, les deux tourtereaux agissaient un peu de la mauvaise manière. Du coup, ils s'étaient repoussés encore et encore et c'était encore le cas aujourd'hui puisqu'il n'était pas franchement décidé à donner à la demoiselle ce qu'elle voulait, à savoir son corps pour une nuit de folie. Il avait le dessus et c'était lui qui décidait de ce qu'il allait se passer. Après tout il avait bien ce droit vu le nombre de fois incalculables qu'elle l'avait repoussé. Elle avait été trop loin lors de leur dispute, elle en était consciente et le lui avait dit, elle s'en était même excusé une nouvelle fois à cet instant même, mais pourtant ils ne semblaient pas s'être compris. Ou du moins pour Kyan même si elle avait admit avoir été trop loin, quand elle avait dit qu'il ne la toucherait pas avant un long moment, elle semblait sérieuse puisque ça faisait un mois que Kyan tentait en vain de la séduire, de la faire craquer et de pouvoir avoir son corps. Mais rien n'y avait fait... Elle en profitait même pour ramener le sujet bébé sur le tapis, disant qu'elle avait comprit qu'elle devait être patiente, et Kyan voulu la rassurer sur le fait qu'elle aurait ce qu'elle désire à un moment ou à un autre, mais qu'elle devait lui laisser le temps. Il pourrait être père, mais ça faisait moins de deux ans qu'il avait perdu sa fille, et il trouvait qu'il était trop tôt à son goût pour redevenir père de famille. La belle disait donc qu'elle s'était excusé, mais qu'ils avaient tous deux de gros égos et une grande fierté, et qu'au fur et à mesure, ils avaient commencé à se renvoyer la balle en se repoussant et refusant de coucher ensemble. C'est vrai que Kyan aussi l'avait repoussé, mais c'était vraiment sous le coup de la colère, et il avait eu bien plus envie d'elle depuis un mois que l'inverse puisque oui, si on essayait de faire le calcul, c'était elle qui l'avait le plus repoussé. Mais elle avait pas tort, c'était une histoire de fierté, la preuve, lui il rêvait de retrouver cette superbe sensation en couchant avec elle, et pourtant, il préférait lui donner une leçon et lui montrer qu'elle n'avait pas le contrôle total de leur vie sexuelle. « Enfin franchement, quand on s'est prit la tête ou que t'es à peine rentré de chez tes papas, j'avais pas en tête de coucher avec toi parce que justement on devait parler... Mais ouais une fois que tout semblait clair entre nous, j'ai tenté ma chance et le fait d'être repoussé de la sorte j'ai pas apprécié. Je sais pas, ça peut être dans six mois, un an, trois ans, je sais pas. Mais je t'assure que je ne ferais pas durer exprès, et que le jour où je suis prêt ça arrivera. Après tout j'en ai envie aussi, et quand je m'en sentirais capable, maintenant que je sais ce que toi tu veux je n'hésiterais pas à t'en parler. En espérant que tu le voudras toujours... » Un petite pic ? Oui et non xD Parce que bon c'est vrai que peut être c'était une simple lubby sur le moment et que bientôt elle voudrait vivre sa jeunesse avant de se retrouver enceinte. Par contre ce qui énervait Kyan, c'était les menaces de Trish. Bah oui, directement elle le menaçait de le quitter, et il trouvait ce chantage dégueulasse ! Alors oui il réagissait, mais juste parce qu'il l'aimait et ne voulait pas la voir partir, d'ailleurs il lui criait cet amour en lui criant dessus. Mais la belle rousse en fit de même, lui hurlant qu'il devait arrêter de lui crier dessus parce qu'elle n'était pas sa chienne. Lui répondre qu'elle ne disait pas toujours ça aurait été déplacé ? Sûrement oui... Il lui répondit donc de la même manière qu'elle : « Mais tu m'énerves là ! C'est des menaces qui me plaisent pas, des choses que je ne veux pas qui se passent, et j'aimerais que tu te mettes en tête que je veux faire ma vie avec toi, alors si faut te crier dessus pour que tu l'entendes je le ferais ok ?! » Et puis elle aimait ça qu'il la fasse crier comme une chienne xD

Et puis là il aurait eu de bonnes raisons de crier, surtout vu comment elle insinuait qu'il pouvait la tromper avec une de ses employés. Il avait beau lui dire qu'elle était folle de penser ça, elle en rajoutait une couche, mais elle aurait mieux fait de se taire... En effet, elle ramenait son histoire et son infidélité envers Charlotte sur le tapis. C'était bas et inapproprié. En effet, tout était différent, mais alors elle l'avait tellement énervé qu'au final il lui avait crié dessus encore un peu, lui passant un bon petit savon pour lui montrer qu'elle allait trop loin et lui faire prendre conscience qu'il y avait des choses à ne pas dire. Il n'était déjà pas fier d'avoir trompé Charlotte à l'époque, alors qu'elle vienne remuer le couteau dans la plaie, il n'appréciait pas du tout ! Heureusement qu'elle s'excusa dans la seconde sinon elle aurait pu descendre de Kyan et il se serait sûrement barré dans une autre pièce tellement l'envie de meurtre aurait été présente. Néanmoins comment en vouloir à une jolie rousse si ravissante qui semblait sincèrement désolé, qui le lui disait et surtout qui lui fit une petite moue adorable pour se faire pardonner. Là elle ne jouait pas, et le fait qu'elle encaisse le savon de Kyan sans rien dire montrait bien qu'elle savait avoir mal agit, sinon la connaissant elle aurait dit quelque chose. Elle l'embrassa donc, et après avoir parlé de main droite de Kyan pour se soulager, elle glissa la sienne dans son pantalon, lui demandant de lui faire l'amour. Le pire c'est qu'il en avait envie, mais il voulait un peu la faire galérer, et ça semblait marcher puisqu'elle était entrain de lui donner de bonnes raisons et des arguments pour qu'il accepte. Dans sa tête il avait envie d'elle depuis qu'elle avait débarqué de la salle de bain, mais la voir se soumettre à lui et tout faire pour qu'il craque définitivement, c'était encore meilleur. Oui il était sadique, mais c'était de bonne guerre. Il avait envie d'elle, la bosse dans son pantalon ne pouvait pas tromper, mais la main de Trish, il s'en foutait, c'était avec autre chose qu'il voulait jouer lui et prendre son pied voyons. La main était juste là pour le chauffer un peu, c'est d'ailleurs ce qu'il disait, ponctuant sa phrase du prénom de la demoiselle, ce qui n'était jamais bon signe. Et elle lui répondit qu'il aurait ce qu'il veut, terminant de la même manière avec un petit sourire. Il empoigna ses fesses un peu durement et dit les dents serrés : « Tes lèvres pour commencer... toutes tes lèvres ! Mais ne m'appelles pas comme ça tu sais que je déteste ça... » C'est con, c'est son nom, mais en amour, il y avait des petites attentions, et Kyan, c'était plutôt mauvais en général, et même pour rire, il préférait les petits surnoms mignons qu'elle pouvait lui donner. En tout cas, il était convaincu de lui donner ce qu'elle voulait, mais en plus de sa totale soumission comme elle le disait, il en demandait légèrement plus, et ça l'amusait un peu. Il lui rappela donc la dernière fois où elle lui avait dit qu'elle se soumettait entièrement à lui, et caressa avec envie sa poitrine nue, arrachant un bruit très agréable à son oreille. Elle disait que ces escaliers devaient s'en souvenir de cette nuit de folie et de retrouvailles, lui demandant comment elle pouvait le convaincre totalement. Un petit sourire sadique sur les lèvres, il ajouta : « Au moins cette maison aura un très très bon souvenir, tout comme nous ! Je sais pas... impressionnes moi ! » Puis il reprit : « Et si tu me montrais et m'avouais déjà à quel point t'es désolé et que t'as lutté pour me repousser toutes ces fois ?! » Après tout, il était sûr qu'elle ne l'avait pas fais volontiers sans en souffrir elle même. Il la connaissait, et puis les quelques fois où lui l'avait stoppé, il s'en était mordu les doigts et avait lutté grandement contre sa volonté...

_________________
    « Family Portrait »


    “ On the first page of our story, the future seems so bright. Then this thing turned out so evil, I don’t know why I’m still surprised. ” ©️ signature by anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

▐ PAROLES : 6215
▐ DATE D'ARRIVEE : 06/01/2012

▐ AGE : 27 ans
▐ OCCUPATION : Photographe
▐ LES SENTIMENTS : Les trois hommes de ma vie (a)
▐ POINTS : 159
MessageSujet: Re: .trish&kyan • Even the sun sets in paradise.   Mer 11 Juil - 16:06

A croire qu'il n'y avait que le sexe qui comptait pour lui... D'accord, c'était important, mais de là à en faire une maladie. Elle savait bien qu'il était autant à fleur de peau à cause de ça, ça faisait trop longtemps qu'ils n'avaient pas couché ensemble et il était très frustré. Elle aussi, un peu, mais si ce soir elle était si en colère contre lui c'est parce que, justement, elle voulait en terminer avec cette période d'abstinence et qu'il faisait une fois de plus son "mec". Il agissait comme un véritable macho là et ça l'énervait vraiment. Le pire, c'est que ça pourrait durer encore longtemps s'il continuait comme ça, car demain, s'il voulait coucher avec elle, c'était certain qu'elle se rappellerait cette soirée et qu'elle l'enverrait retrouver sa main droite, ça je peux vous l'assurer ! Du coup, la belle lui signifiait clairement, s'ils continuaient comme ça, à faire les imbéciles, ils ne coucheraient plus jamais ensemble, si c'est ça qu'il voulait, alors qu'il continue son petit manège, ça irait vite tien. Pourtant, une nouvelle fois il lui rejeta la faute dessus, disant que c'était elle qui l'avait repoussé un nombre incalculable de fois et qu'il n'avait pas apprécié... Le pire vint ensuite, quand elle lui demanda quand il serait décidé d'avoir un enfant avec elle. En effet, dans un premier temps, il disait que ça pouvait être dans six mois ou dans trois ans, vous remarquez la différence énorme entre six mois et trois ans déjà, ce qui ne plu pas du tout à Trish, mais ce n'était pas encore le pire, bien sûr que non ! Quand monsieur avait décidé d'être bête et méchant, il y arrivait très bien, voilà que maintenant, c'était une lubie, elle voulait un enfant maintenant, mais il était persuadé, apparemment, que d'ici quelques semaines, ça lui serait passé. Des fois, elle lui mettrait bien des coups je vous jure ! « Et ça veut dire quoi ça ? Que dans quelques semaines j'en voudrais plus de cet enfant ? Tu crois vraiment que c'est ma lubie du moment ? T'es vraiment un con tu le sais ça ? On parle d'un enfant, un enfant que je veux avec toi, je veux que tu sois le père de mes enfants parce que tu es l'homme de ma vie... Enfin, c'est ce que je croyais, mais j'avoue que je ne sais plus vraiment maintenant, au vu des réactions que tu as, j'ai du mal à te reconnaître. On dirait que ça te fait plaisir de me faire du mal. » Et comme si ça ne suffisait pas, en plus de la blesser, il lui criait dessus, décidément, elle aurait dû y penser à deux fois avant de vouloir coucher avec lui ce soir, ça aurait attiré moins de problèmes. Du coup, la jolie rousse qui commençait à perdre patience, cria aussi, disant qu'elle n'était pas sa chienne, donc qu'il pouvait y aller plus doucement et tout ce qu'il trouva à dire c'est que s'il devait crier pour la faire réagir, il le ferait. « Plus tu vas me crier dessus et plus je vais me braquer, donc non Kyan, ce n'est vraiment pas la solution ! » Dit-elle en criant toujours, il criait, elle criait aussi voilà.

La suite ne fut guère mieux, elle avait insinué qu'il pouvait la tromper et ça l'avait mis dans une rage folle, d'accord, elle n'aurait pas dû, mais de là à en faire une montagne... Bon, la comparaison avec Charlotte avait été sans doute de trop pour le coup, elle le savait bien, elle s'était d'ailleurs excusée directement. Dans un sens, elle était satisfaite de sa réaction, on voyait bien que rien que l'idée de la tromper lui était insupportable et ça, c'était un bon point pour elle non ? Elle n'avait pas grand-chose à craindre d'une petite pouf qui essayerait de lui voler son mec comme ça. Bref, la jeune femme tenta de se faire pardonner, l'embrassant doucement et glissant sa main dans son pantalon. Le sexe était le meilleur moyen de se faire pardonner et vu que cela faisait un mois qu'il n'avait rien fait, il était prédisposé à accepter ses excuses, croyez-moi. Trish lui demanda de lui faire l'amour, mais évidemment, il voulait faire son "mec" une fois de plus et lui demanda pourquoi il accepterait, après lui avoir donné des arguments, il répondit que ce n'était pas sa main qu'il voulait, l'appelant Trish exprès pour la faire chier, mais elle ne se démonta pas, lui disant qu'il aurait ce qu'il voudrait et l'appelant aussi par son prénom. Il n'apprécia que moyennement, empoignant ses fesses et serrant les dents en disant qu'ils voulaient ses lèvres, ben tien, ce n'était pas vraiment étonnant, elle l'aurait trouvé toute seule ça. Il ajouta de ne pas l'appeler comme ça, qu'il détestait ça, le pire c'est qu'il était terriblement excitant quand il était comme ça, elle répondit en le regardant dans les yeux : « Tu joues, je joue... Kyan. » Elle cherchait à l'énerver ? Peut-être bien, elle aimait ça l'énerver, surtout dans un moment comme celui-ci. Mais, pour le moment, il faisait encore son "mec" faisant le macho qui domine sa copine, caressant sa poitrine, ce qui l'excita un peu plus... Et puis, si ça l'amusait hein, elle n'allait pas le vexer, tant qu'elle avait ce qu'elle voulait à côté de ça et puis une autre fois, les rôles seraient inversés. Il disait que la dernière fois qu'elle s'était totalement soumise à lui, c'était dans les escaliers de son ancienne maison, quand ils s'étaient retrouvés. La belle répondit que les escaliers devaient encore s'en souvenir et elle lui demanda ce qu'elle devait faire pour le convaincre totalement. Là, il lui demanda de lui dire et de lui montrer à quel point elle était désolée de l'avoir repoussé, elle haussa un sourcil en disant : « Si tu y tiens... Enfin je te montre, mais je ne te le dirais pas. Faut pas rêver non plus... Kyan. » Oh tien, elle avait encore dit Kyan, ça alors... Enfin, elle ne lui laissa pas vraiment le temps de réaction qu'elle l'embrassa à pleine bouche en déboutonnant sa chemise, une fois celle dernière ouverte, elle lui griffa le torse avant de stopper le baiser et de descendre du lit, elle le fit s'asseoir au bord de ce dernier et se mit à genoux devant lui en lui retirant son pantalon et son boxer. Là, la jeune femme commença à lui faire une belle gâterie, comme il aimait et je peux vous assurer que son mini-lui était plus en forme que jamais. Voilà, il était content, elle était totalement soumise à lui maintenant.

_________________
    dis moi que tu m'aimes
    Dis moi que tu m'aimes, que la vie est belle, que ce monde est fou. Et quoi qu'il advienne je resterai tienne, à toi jusqu'au bout. A la vie à la mort, mi amor, je plaque tout. Dis moi que tu m'aimes et que les autres on s'en fout.
    ©️ by anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

▐ PAROLES : 4892
▐ DATE D'ARRIVEE : 06/01/2012

▐ AGE : 27 ans
▐ OCCUPATION : Papa à temps plein, dealer à temps partiel
▐ POINTS : 63
MessageSujet: Re: .trish&kyan • Even the sun sets in paradise.   Mer 11 Juil - 21:06

Bon c'est décidé, Trish était vraiment chiante quand elle s'y mettait ! Et oui, la jolie rousse venait encore une fois interprété les propos de son cher et tendre. C'est toujours quand tout semblait partir sur la bonne voie qu'elle venait en remettre une couche. Et oui, elle disait comprendre qu'il voulait attendre avant d'être père et que jamais elle ne le forcerait, jusque là rien de bien grave. Il lui disait donc que lorsqu'il serait prêt dans six mois, un an ou trois ans il lui en parlerait. Parce que oui, il ne savait pas vraiment quand il se sentirait la force d'élever à nouveau un enfant, même si le fait de l'avoir avec Trish, la femme de sa vie changerait toute la donne. Là encore, tout se passait bien et ils partaient sur la voie de la réconciliation. Mais était-ce Kyan qui avait merdé en s'exprimant d'une mauvaise manière, ou simplement la mauvaise foi légendaire et l'interprétation hors du commun de Trish ? A moins que la réponse de Kyan ne lui plaisait pas... Mais c'était bien elle qui venait d'amener le sujet sur le tapis, il ne faisait que lui répondre honnêtement qu'il ne savait pas quand il serait prêt à avoir cet enfant qu'elle désirait tant. Au lieu d'attendre et peut être planifier l'arrivée d'un futur heureux événement, il lui disait donc que du coup, dès qu'il s'en sentirait prêt, il le lui annoncerait afin qu'ils puissent réaliser leur rêve, et l'envie de la demoiselle. C'est vrai que même en étant prêt il aurait bien encore un peu attendu pour profiter de sa jeunesse, mais après tout pourquoi attendre pour concrétiser leur amour par un petit mélange d'eux deux ?! Du coup, oui il lui parlerait quand il voudrait un enfant avec la jolie métisse, si bien sûr elle le souhaitait toujours. Lui ne voyait pas le mal, mais elle oui apparemment vu comment elle s'énervait. Il faisait juste que peut être elle voulait un bébé parce qu'elle pensait avoir été enceinte et qu'en y réfléchissant un peu plus dans quelques temps elle se dirait qu'attendre un peu n'était pas plus mal. Mais non il avait l'impression qu'il venait de lui dire que jamais il ne voudrait d'enfant d'elle vu sa réaction excessive pour pas changer quoi ! D'ailleurs elle ne manquait pas de le traiter de con, disant qu'elle le voulait cet enfant et avec lui parce qu'il était l'homme de sa vie. C'était mignon et si attendrissant, enfin jusqu'à ce qu'elle face volte face pour lui dire qu'elle ne savait plus vraiment si c'est ce qu'elle voulait, parce qu'elle ne semblait plus le reconnaître et qu'il prenait un malin plaisir à lui faire du mal Ou comment retourner tout à son avantage à elle quoi ! Il leva les yeux au plafond un instant avant de soupirer et de dire : « Est ce que j'ai vraiment dit ça ? Je dis juste que je t'en parlerais quand je me sentirais prêt mais que peut être que tu voudras attendre finalement un petit peu... J'ai pas dis que t'étais dans mon délire. On veut tous les deux un bébé, moi un peu plus tard, toi dans l'immédiat, je disais juste que peut être qu'avec le temps tu souhaiteras attendre, ou alors on aura d'autres projets qui ralentiront le projet bébé. Bien sûr que je veux d'un enfant avec toi je te l'ai toujours dis arrête de dire n'importe quoi... Je ne te veux aucun mal, je disais ça comme ça. Dans ce cas si t'es sûr que tu ne changeras pas d'avis et que tu seras toujours aussi prête à être maman dès que moi je serais prêt je t'en parlerais et on fera le nécessaire... Pas besoin de partir dans les extrêmes, je veux aussi de tout ça avec toi après tout.. » A croire qu'elle le faisait vraiment exprès à l'énerver et le menacer comme ça alors qu'il disait vouloir faire sa vie avec elle et fonder une famille. Elle l'énervait tellement qu'il ne pouvait pas s'empêcher de lui crier dessus désormais pour lui faire rentrer ses paroles en tête, sauf qu'elle criait également, disant qu'elle n'était pas sa chienne et lui disant que c'était pour qu'elle comprenne, mais elle continuait à lui crier dessus, disant que ça la braqué et que ce n'était pas la bonne solution... « Et si je parles calmement tu m'écoutes pas tu gardes que ce qui t'intéresse alors arrête tes interprétations, écoute moi » dit-il sans crier, mais étant sec avec elle avant d'ajouter un ton au dessus à la limite du cri xD « On va avoir un bébé un jour ou l'autre alors arrête de me menacer de me quitter tu me l'as jamais dis autant que ces derniers temps et ça te ressemble pas » C'était son tour de ne plus la reconnaître...

La suite avait failli faire tout exploser dans cette chambre. Il faut dire que traiter Kyan d'infidèle pouvait refaire à Trish ce qu'il avait fait à Charlotte, c'était très très mal passé. L'avantage, c'est qu'elle l'avait comprit puisqu'elle n'avait pas moufté une seule seconde lorsqu'il s'était énervait de plus belle pour lui passer un savon. Les excuses qu'elle lui avait donné étaient donc de rigueurs et si il passa l'éponge si rapidement, c'est parce que dans le fond il voyait dans son regard et son attitude le fait qu'elle s'en voulait elle même et qu'elle savait avoir été trop loin. Après tout ce qu'il avait fait pour lui, c'était pour elle, et elle était consciente qu'il avait été le plus gros enfoiré sur Terre, mais elle ne lui en tenait pas rigueur justement parce que c'était pour qu'ils puissent enfin faire leur vie ensemble à nouveau après trois ans séparés . Histoire d'être encore plus convaincante, elle glissait sa main dans le pantalon du jeune homme tout en l'embrassant. Un mois, un long mois que Junior n'avait pas touché la moindre partie du corps de Trish, c'était une éternité, voilà peut être pourquoi il acceptait sa proposition. Si elle n'avait pas fait ça, pas sûr qu'il aurait accepté. D'ailleurs avant d'accepter, il la faisait un peu galérer. Après tout vu le nombre de vents qu'il avait prit et comment lui avait galéré dans son coin, elle pouvait bien en faire de même non ? Il demanda donc des arguments à la demoiselle qui lui en offrit, finissant par sa poitrine entre ses mains qu'il prenait soin de caresser avant qu'elle ne réponde à son attaque par la même. Il disait donc détester qu'elle l'appelle par son prénom tout en serrant un peu les dents et les fesses de la demoiselle qu'il avait sous ses doigts. Mais elle disait qu'il jouait et qu'elle en faisait de même, rajoutant une nouvelle fois son prénom en guise de provocation. Tout en mettant plus de force dans ses caresses et lui mordant un peu un sein, il ajouta : « Arrête ce jeu tout de suite, je te signales que c'est toi Trish qui l'a continué ! » Deux partout, c'était suffisant non ? Match nul quoi xD. Enfin le plus intéressant restait la totale soumission de son corps qu'offrait Trish à Kyan en guise de pardon. Et se rappeler la dernière fois que c'était arrivé, dans les escaliers de chez la jolie rousse semblait les exciter d'avantage. Pour commencer, il lui demandait qu'elle lui montre et lui dise à quel point elle avait lutté pour le repousser et comment elle avait envie de lui, mais comme il l'avait prévu, elle se défilait déjà. Trop prévisible la demoiselle... Elle disait qu'elle allait lui montrer, mais sûrement pas lui dire, terminant par l'appeler par son prénom. C'est qu'elle le cherchait la garce! XD Elle devait aimer le danger... Mais elle ne lui laissa pas le temps de réponse qu'elle l'embrassa langoureusement en déboutonnant sa chemise avant de lui griffer le torse. Hum un mois sans petites marques mignonnes et inoffensives ce fut long xD. Lorsqu'elle descendit du lit, il en profita pour ajouter tout en la matant dans le reste de lingerie qu'elle avait : « J'en étais sûr... Et après tu oses dire que tu ferais tout, absolument tout ce que je veux... Je savais que c'était trop beau pour être vrai. Avoue que ça t'a manqué de me laisser aucune trace sur le torse ou le dos Trish ?  » dit-il en riant doucement avant qu'elle ne lui enlève son pantalon et son boxer. Trish ? Ah oui ! 3-3 alors... En attendant, il se retrouvait entrainer au bord du lit, presque complètement nu avec entre ses jambes à genoux la demoiselle entrain de se lancer dans une gâterie fabuleuse. Autant dire qu'il ne pouvait plus mentir, et Kyan Junior grandissait chaque seconde pour leur bonheur à tous les deux. Kyan assis caressa les cheveux de la belle, se laissant un moment tomber en arrière sur le lit tout en continuant de l'encourager et fermant les yeux tellement elle lui faisait prendre son pied...

_________________
    « Family Portrait »


    “ On the first page of our story, the future seems so bright. Then this thing turned out so evil, I don’t know why I’m still surprised. ” ©️ signature by anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

▐ PAROLES : 6215
▐ DATE D'ARRIVEE : 06/01/2012

▐ AGE : 27 ans
▐ OCCUPATION : Photographe
▐ LES SENTIMENTS : Les trois hommes de ma vie (a)
▐ POINTS : 159
MessageSujet: Re: .trish&kyan • Even the sun sets in paradise.   Jeu 12 Juil - 17:04

Ce qu'il pouvait être énervant des fois... Elle interprétait ses paroles ? Peut être aussi qu'il ne savait pas expliquer convenablement. Fallait arrêter deux minutes de tout lui mettre sur le dos, si elle ne comprenait pas ce qu'il disait, c'est qu'il expliquait mal voilà tout. Comment devait-elle prendre le fait qu'il dise texto "En espérant que tu le voudras toujours" comme si le fait qu'elle voulait un bébé était son nouveau caprice et que d'ici quelques semaines ça lui serait passé. C'était peut-être ce qu'il espérait pour ne pas avoir à être père à nouveau, mais il se fourrait le doigt dans l'oeil ! Elle voulait un bébé et depuis un mois maintenant et ce n'était pas du tout un caprice, elle était convaincue que dans un mois, un an ou plus, elle le voudra toujours, c'était ce qu'elle voulait au plus profond d'elle et il ne pourrait rien faire contre ça, tant pis pour lui s'il espérait se défiler. Evidemment, cette petite phrase eut pour effet de la mettre hors d'elle, il n'y avait que Kyan pour la pousser dans ses états extrêmes -et sa maladie, mais ça c'est une autre histoire-. La belle lui signifia donc que son désir de bébé serait encore là longtemps et que non, ce n'était pas sa folie du moment et elle précisa bien qu'elle était extrêmement déçue de lui, déçue qu'il puisse penser une telle chose. C'est vrai, que depuis un mois, elle avait l'impression de vivre avec un étranger, ça lui faisait même peur de se dire que finalement, tout allait bien entre eux jusqu'à ce qu'ils décident de vivre ensemble ? Est-ce qu'ils étaient vraiment faits l'un pour l'autre ou alors est-ce qu'ils se voilaient la face ? Entre eux ça a toujours été génial, jusqu'à ce que des responsabilités viennent se mettre sur leur chemin. La demande en mariage du jeune homme avait gâchée leur histoire une première fois et maintenant, l'histoire du bébé était en train de faire la même chose. C'était assez inquiétant pour leur couple non ? Il tenta quand même de s'expliquer, mais le mal était quand même fait... Enfin, le point positif c'est qu'il disait aussi qu'il voulait un bébé, seulement pas maintenant, oui, elle avait comprit, il n'arrêtait pas de le dire. Mais, jusque là, il n'avait jamais dit "oui je veux qu'on ait un bébé" il avait seulement dit ne pas être prêt et qu'ils verraient ça plus tard. Du coup, ça la calma un peu. Elle répondit : « Justement, tu ne l'as jamais dit. Tu m'as dit "je ne suis pas prêt, mais plus tard, oui" et un tas de phrases toutes faites de ce genre, mais pas "je veux un bébé avec toi". Le fait que tu me le dise là, ça me rassure un peu, je me dis que finalement tu ne dis pas "plus tard" pour me faire patienter, mais que c'est réel. » Ensuite, la conversation s'envenima encore quand il commença à lui crier dessus, en plus, il disait que s'il devait crier pour qu'elle comprenne, il le ferait ! Du coup, elle lui disait bien que ça n'aiderait pas, loin de là. Lui, disait que le problème c'est que s'il ne crie pas, elle ne l'écoutait pas... Ce n'est pas faux xD. Ensuite, il ajouta, en élevant à nouveau la voix, qu'ils auraient un bébé un jour ou l'autre et qu'elle devait arrêter de le menacer. « De toute façon, on verra bien si tu dis la vérité ou pas, d'ici quelques temps. J'espère seulement ne pas perdre mon temps dans une relation sans avenir. » Dit-elle calmement, enfin calmement si on veut, vu le regard froid qu'elle lui lançait, elle se contenait beaucoup quand même.

Puis Trish se prit un savon, mais rapidement, elle s'était excusée, elle n'aurait jamais du dire qu'il pouvait la tromper, car il avait trompé Charlotte, en plus, elle ne le pensait même pas, elle était tellement frustrée... Frustrée, car cela faisait un mois qu'ils n'avaient plus rien fait, et frustrée, car ce soir, elle avait fait l'effort de se donner à lui et qu'il lui avait mit un gros vent. Heureusement, elle avait quand même des arguments convainquant et elle savait les utiliser. Sa main dans le pantalon du jeune homme faisait son petit effet et même s'il voulait faire "son mec" le mini-lui était déjà en train de monter en grade. Et les provocations commencèrent, signe que quoi qu'ils arrivent, ils finiraient par coucher ensemble. Le jeune femme prenait un malin plaisir à la provoquer, l'appelant par son prénom, alors qu'il savait qu'elle n'aimait pas ça pendant qu'ils se chauffaient ou même pendant qu'ils le faisaient, il n'aimait pas ça non plus, du coup, elle faisait comme lui et quand il agrippa ses fesses durement en disant qu'elle devait arrêter, elle le provoqua une nouvelle fois en disant qu'il jouait, alors elle aussi. Là, il lui mordit le sein, -sadique va xD- en disant qu'elle devait arrêter tout de suite et qu'en plus, c'était elle qui avait continué. « Pourquoi toi, tu n'arrêterais pas... Kyan ? » Le pire, c'est qu'avec eux deux, ça pouvait durer, durer, durer... C'était affreux comme aucun des deux, ne voulait lâcher le morceau. Puis, Trish disait qu'elle ferait ce qu'il voulait et monsieur décidé qu'elle devait lui prouver et lui dire qu'elle était désolée, lui prouver, aucun soucis, lui dire ? Même dans ses rêves les plus fous, ça n'arrivera pas. D'ailleurs, elle lui disait bien, avant de l'embrasser et de lui déboutonner sa chemise, elle lui griffa alors le torse avec envie et là, il lui disait qu'il était sûr qu'elle ne voudrait pas lui dire de vive voix qu'elle était désolée, avant d'ajouter que ça lui avait manqué de le griffer. La belle se contenta de lui faire un magnifique sourire avant de descendre du lit, se mettre à genoux et lui prodiguer une gâterie comme il aimait tant. Kyan lui caressait les cheveux pour l'encourager, avant de s'allonger sur le lit et elle y mit davantage de fougue, jouant avec ses lèvres et sa langue sur son membre. Au bout de quelques minutes, elle stoppa ses mouvements, remontant en embrassant et en léchant son magnifique torse bien dessiné -et pas poilu ah ah-. La jolie métisse remonta jusqu'à son oreille, là, elle s'installa à califourchon sur lui et elle lui chuchota : « J'ai dit que je ferais tout ce que tu veux, pas que je dirais tout ce que tu veux, nuance. En tout cas, tu sembles beaucoup plus détendu tout à coup. » Effet gâterie ça xD. Puis, elle ajouta : « Si tu veux autre chose, fais moi signe... Kyan. » Et, comme il le disait si bien, elle aimait lui faire des marques, elle jeta alors son dévolu sur sa nuque, qu'elle se mit à sucer comme un vampire pour lui faire un superbe suçon.

_________________
    dis moi que tu m'aimes
    Dis moi que tu m'aimes, que la vie est belle, que ce monde est fou. Et quoi qu'il advienne je resterai tienne, à toi jusqu'au bout. A la vie à la mort, mi amor, je plaque tout. Dis moi que tu m'aimes et que les autres on s'en fout.
    ©️ by anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

▐ PAROLES : 4892
▐ DATE D'ARRIVEE : 06/01/2012

▐ AGE : 27 ans
▐ OCCUPATION : Papa à temps plein, dealer à temps partiel
▐ POINTS : 63
MessageSujet: Re: .trish&kyan • Even the sun sets in paradise.   Jeu 12 Juil - 18:04

Partait-on vers le début d'une réconciliation et surtout une tension moins palpable dans cette chambre ? En tout cas ça semblait bien parti et ce malgré les apparences. Les choses s'étaient envenimés et Trish avait remis en doute les projets et leur avenir ensemble, disant qu'elle avait l'impression qu'il ne voudrait jamais d'un enfant avec elle et qu'il ne faisait que lui faire du mal ces derniers temps. Autant dire qu'il en avait marre de se répéter sans cesse. Depuis un mois et cette fameuse dispute, il n'avait pas arrêté de lui dire qu'il voulait fonder une famille avec elle mais pas dans l'immédiat. Ça voulait bien dire ce que ça voulait dire non ? Parce qu'elle ne comprenait pas et ne cessait de douter de ces propos. D'ailleurs c'est ce qu'elle lui avoua à cet instant. Soit disant il n'avait jamais dit jusqu'à maintenant qu'il voulait d'un enfant avec elle... Pourtant même si il l'avait pas dit avec les mots là, il l'avait déjà dit. Mais bon, comme toujours lorsqu'elle était énervé elle avait du oublié la moitié de tout ce qu'il lui avait dit. Du coup oui, sûrement qu'elle n'avait pas entendu toutes les fois où il avait fait part à la jolie métisse de son envie de fonder une famille avec elle dans le futur. Mais là, elle l'entendait, et en plus de l'entendre ENFIN -xD- ces paroles semblaient la calmer. Elle disait donc être rassuré par sa phrase. Par le passé, il avait employé pour elle des phrases toutes faites pour qu'elle se calme et état vague sur le sujet, mais entendre ces mots la rendait particulièrement rassurée par son homme. C'est vrai que depuis un mois, Kyan s'était montré particulièrement tendu et sur la défensive dès lors qu'ils parlaient bébé, mais ça restait dur pour lui, et surtout il avait une seule crainte, c'est qu'en étant trop ouvert à la discussion, elle essaye à nouveau de lui demander d'avoir un bébé dans l'immédiat. Au moins, désormais elle était sûr de Kyan et de son envie d'avoir un bébé avec elle plus tard. Ne plus avoir à se répéter, enfin une bonne chose pour le jeune homme non ? Comment restait énervé face à Trish vu comment elle venait de se calmer et d'apprécier ses paroles... Il leva quand même un instant les yeux juste avant de lui répondre : « Désolé mais pour moi les phrases que j'ai pu dire avant et celle ci veulent dire la même chose... Mais si maintenant tu l'as enfin en tête et que ça te rassure c'est tant mieux au moins tu ne douteras plus de moi sur ce sujet... Tu me connais assez pour savoir que si je ne voulais pas d'un bébé je te l'aurais dis clairement et simplement. Tout ça entre nous c'est réel, et je sais pas quand mais le fait d'être parent sera aussi une réalité, je te le promets... » Et comme si elle voulait absolument se prendre la tête, tout repartait au quart de tour entre eux. Elle ne comprenait rien, elle était conne -désolé c'est la vengeance pour m'avoir dit que j'étais un con y a quelques posts xD- ou ça la faisait kiffer de se prendre la tête avec lui ? Non parce qu'elle l'énervait, donc il lui criait dessus, sauf qu'elle en faisait de même, sauf qu'il n'y avait que comme ça qu'elle retenait ses propos, même si là elle disait le contraire. Mais plus d'une fois elle avait prouvé que la manière douce ne marchait pas et que ça lui passait au dessus, alors que la manière forte semblait meilleure. Il demandait donc sèchement qu'elle arrête ses menaces car ils auraient un bébé, et même si elle arrêtait de crier, elle remettait encore sa sincérité en cause tout en lui jetant un regard à lui glacer le sang. Il mit ses mains sur sa tête un instant en soupirant avant de reprendre : « Y a deux minutes tu comprends ce que je dis et ça te rassure et là t'es nouveau entrain de douter de moi quoi génial ! » L'envie de lui dire putain tu me soules était présente, heureusement qu'elle se calmait un peu quand même...

Et heureusement d'ailleurs qu'elle le calmait également maintenant parce que c'est vrai que dans l'énervement elle avait été extrêmement loin et il n'avait pas apprécié, la preuve avec le savon qu'elle s'était prit et qu'elle avait gentiment encaissé. Et pour se faire pardonner, elle utilisait le sexe. Tant mieux, ça faisait un mois qu'il faisait abstinence total sur ce plan et la main de la demoiselle dans son pantalon, c'était très excitant. Pas grand chose en temps normal, et là pourtant ça lui donnait tant d'envies... La preuve la vitesse à laquelle Mini Kyan grandissait sous les caresses de la demoiselle. La repousser une nouvelle fois serait donc déplacé, et surtout il se priverait lui même d'une grande envie de lui faire l'amour toute la soirée, toute la nuit jusqu'au levé du soleil. Les provocations entrèrent dans la danse, Kyan contrant les arguments de Trish tout en l'appelant par son prénom. Ces deux là n'appréciaient pas trop entendre leur prénom dans des moments si intimes, mais il voulait tellement la faire chier et galérer. Sauf qu'elle en faisait de même, et abusait de cette provocation, et ce même lorsqu'il lui agrippait un peu durement les fesses en lui mordant un sein. Il faut dire qu'au lieu de s'arrêter, elle continuait, même si lui avait proposé une trêve. Elle lui demandait pourquoi lui alors il n'arrêtait pas, terminant par son prénom. C'était même plus marrant dans le sens où elle ajoutait son prénom en fin de phrase sans but précis et il lui répondit donc avec une pointe d'agressivité « Tout simplement parce que je te l'ai demandé et qu'on pourrait s'arrêter sur un match nul Applewhite ! » Son nom de famille maintenant ? Oui c'était encore pire, et il le savait. En même temps elle n'avait qu'à s'arrêter et finir sur un score vierge niveau provocation. D'ailleurs elle était mauvaise joueuse puisqu'elle disait être à sa merci et pourtant elle accepta de lui montrer à quel point elle était désolé pour tous les vents qu'elle lui avait mis, mais pas en le lui disant -tapette va xD-. Elle commençait donc à le déshabiller, griffant au passage son torse pour lui laisser des marques et lorsqu'il lui fit la remarque sur le fait que ça avait du lui manquer, elle se contenta d'un sourire avant de lui prodiguer une excellente gâterie, tellement bonne qu'il ne resta pas longtemps assis, s'allongeant sur le lit et profitant de l'instant tout en l'encourageant en lui caressant les cheveux. D'ailleurs il avait bien fait parce que vu l'intensité avec laquelle elle jouait avec Junior, il était mieux allongé pour profiter. Puis alors qu'il sentait la chaleur de son corps augmenter, elle remonta l'embrasser et léchant son torse. Dans sa remontée vers ses lèvres, il pouvait sentir la poitrine de la demoiselle glisser sur son corps jusqu'à ce qu'elle ne se remette sur lui à califourchon pour lui murmurer à l'oreille qu'elle avait dit qu'elle ferait tout ce qu'il veut, pas qu'elle dirait tout. Il eut un petit sourire sur les lèvres pour répondre : « Ouais, tu joues sur les mots bébé... mais c'est vrai que tu m'a détendu comme il le faut et que j'attends la suite... » et alors qu'elle glissa dans son cou pour lui faire un suçon après lui avoir demandé de lui dire si il voulait autre chose, il sera les fesses de la belle entre ses mains lorsqu'elle le reprovoquait en l'appelant par son prénom. Néanmoins il la laissa savourer sa peau en penchant la tête pour lui faciliter la tâche et ajouta en souriant et caressant les cuisses et le dos de la demoiselle : « Encore des marques toujours des marques... J'aurais bien aimé que tu retournes voir le petit un peu, mais je sens que je tiendrais plus très longtemps... Du coup quand t'auras finit tes marques sur moi, je voudrais te voir te mettre à nue pour que je puisse te donner ce que tu veux Trish. » oui, en gros elle enlèverait son bas sensuellement afin qu'il puisse enfin faire trembler les murs de la chambre avec la jolie brune...

_________________
    « Family Portrait »


    “ On the first page of our story, the future seems so bright. Then this thing turned out so evil, I don’t know why I’m still surprised. ” ©️ signature by anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

▐ PAROLES : 6215
▐ DATE D'ARRIVEE : 06/01/2012

▐ AGE : 27 ans
▐ OCCUPATION : Photographe
▐ LES SENTIMENTS : Les trois hommes de ma vie (a)
▐ POINTS : 159
MessageSujet: Re: .trish&kyan • Even the sun sets in paradise.   Mar 17 Juil - 11:05

Le fait que Kyan lui dise enfin, concrètement, qu'ils auraient un bébé, la rassurait. Un peu. Ben oui, il ne disait pas non plus quand et ça pouvait être la semaine prochaine, comme dans trois ans et maintenant, c'est ça qui l'angoissait. Qui sait dans trois ans ce qu'il adviendra de leur couple ? Bien sûr, tout de suite, elle se disait qu'ils seraient encore ensemble, ça ne pouvait pas en être autrement, ils étaient tellement fous l'un de l'autre. La belle brune s'était toujours dit qu'ils finiraient leur vie ensemble, seulement, depuis un mois, son conte de fée avait pris un sérieux coup dans l'aile... Dans son futur idéal elle n'avait jamais imaginé une seule seconde qu'il y aurait une telle guerre froide entre ses deux-là. Et encore pire, qu'ils ne feraient pas l'amour pendant un mois ! C'est là qu'on voit qu'il y a un vrai soucis entre eux et dans n'importe quel couple en fait, ne pas faire l'amour pendant un mois, sauf si on est vieux xD, ce n'est pas normal... Mais chez Trish et Kyan, c'est carrément inquiétant ! Il faut avouer que c'était plutôt la faute de la jolie métisse pour le coup, elle avait repoussé un nombre impressionnant de fois, elle se demandait d'ailleurs, comment elle avait pu alors qu'à chaque fois qu'elle le voyait torse nu, elle n'avait qu'une envie, lui sauter dessus. Non, mais vous avez vu comment il est gaulé ? Ce mec est un dieu ! Et c'était son dieu, enfin pour l'instant toujours, vu comment c'était parti, s'ils ne mettent pas de l'eau dans leur vin l'un comme l'autre, ça risque de partir en sucette. La belle lui fit donc part de ce qu'elle pouvait ressentir au fait qu'il n'avait jamais clairement dit, vouloir un bébé avec elle et il répondit que pour lui c'était la même chose et qu'il était satisfait qu'elle ne doute plus de lui, avant d'ajouter que s'il ne voulait pas d'un enfant, il le dirait simplement. Il termina en lui promettant qu'ils auraient un bébé un jour. Mais bon, elle ne pouvait pas s'empêcher de se demander ce "qu'un jour" voulait dire. Elle baissa la tête avant de la relever et de le regarder dans les yeux, elle l'aimait tellement, ça la tuait cette distance qui s'était installée entre eux, mais elle savait qu'elle ne ferait que grandir si leurs envies continuaient à être si différentes. Elle lui dit : « J'ai seulement l'impression que nous ne sommes pas du tout sur la même longueur d'onde et ça me fait peur. Avant, on était toujours en phase avec ce qu'on voulait, sauf pour cette histoire de mariage il y a quatre ans et on a fini par se séparer à cause de ça. Je ne suis pas certaine que notre couple survive à une autre crise de ce genre. » C'est sûr qu'ils n'allaient pas se séparer trois ans à chaque fois que ça ne va pas entre eux, un moment ou un autre, ils devront faire un choix définitif.

Puis, pour s'excuser d'avoir été un peu loin, faisait référence au fait qu'il avait trompé Charlotte, donc qu'il pourrait bien la tromper, elle utilisait le sexe. Ce qui était cool c'est que même s'il voulait lui donner une bonne leçon en la repoussant à son tour, il ne pouvait pas nier qu'elle lui faisait de l'effet ! En effet, elle avait sa main dans son pantalon et je peux vous assurer que Junior était à la fête... Le pauvre, après un mois, ça devait vraiment lui manquer, parce que la main de Kyan c'était pas terrible, comparé à la sienne. Du coup, même si au début, il lui demandait pourquoi il dirait oui, il suffit qu'elle insiste un peu et qu'elle lui montrait ses seins pour le convaincre, un homme reste un homme ! Ensuite, nos deux amoureux se provoquaient, utilisant leurs prénoms respectifs pour faire chier l'autre, c'est vrai qu'entendre "Trish" dans ce genre de moments, ça l'emmerdait, elle aimait qu'il l'appelle bébé ou chérie, c'était nettement plus mignon. Le beau brun avait donc commencé et elle continuait. C'était toujours comme ça, il y en a un qui lançait les hostilités et l'autre qui les poursuivait. Il demanda à la belle brune d'arrêtait ce petit jeu, mais elle lui disait que c'était lui qui avait commencé, donc à lui d'arrêter -et non, les petits points avant le prénom ça veut dire qu'elle marque un arrêt monsieur ! Donc, ce n'est pas balancé comme ça, non mais oh !-. Là, le jeune homme répondit qu'il voulait qu'ils s'arrêtent sur un match nul en terminant par dire carrément son nom de famille. La belle fit semblant d'être offusquée, mais elle ne se démonta pas, elle répondit : « Si tu dis encore une fois mon nom de famille, je peux t'assurer que ta main droite sera, une fois de plus ces temps-ci, ta meilleure amie. Ce serait dommage non ? » Ben oui, ils étaient si bien parti, ça serait con de tout laisser en plan parce que monsieur fait son intéressant ! Finalement, il ne devrait pas utiliser sa main, en effet, elle décida de lui faire plaisir, descendant voir le petit pour lui prodiguer une gâterie comme elle savait si bien le faire, il s'allongea même pour en profiter pleinement tout en caressant les cheveux de sa chérie, qui, elle, mettait plus d'ouvrage à la tâche pour le rendre dingue. Une fois sa gâterie terminée, elle remonta vers lui, lâchant chaque partie de son corps au passage, avant de remonter jusqu'à son oreille pour lui dire qu'elle avait dit qu'elle ferait ce qu'il veut, pas qu'elle dirait ce qu'il veut ! Avant d'ajouter qu'il était parfaitement détendu et que maintenant, elle attendait la suite. Là, elle alla lui faire un suçon dans le cou et il pencha la tête pour l'aider et elle en profitait pleinement. Il lui disait qu'il lui aurait bien demandé de retourner voir le petit, mais qu'il ne tiendrait plus longtemps, ce qui l'amusa un peu d'ailleurs, avant de finalement dire qu'elle devait retirer son bas pour lui donner ce qu'elle voulait. Trish termina son magnifique suçon et elle retourna embrasser langoureusement Kyan avant de lui dire : « Je suis un peu sadique, alors je crois que je vais retourner voir le petit pour voir combien de temps tu peux tenir, ça va m'amuser. J'espère seulement que tu seras encore d'attaque pour me donner ce que je veux par la suite. » Elle termina sa phrase avec un petit sourire coquin, normalement il le serait, ce ne serait pas la première fois qu'elle fait ça, mais maintenant qu'il est un peu plus vieux, il pourrait avoir peut être plus de mal à la remettre en marche xD. Enfin, bref, la belle rousse descendit à nouveau vers son mini-lui, elle se remit à la tâche pour lui prodiguer une nouvelle gâterie, le suçant, le léchant et l'embrassant comme jamais.

_________________
    dis moi que tu m'aimes
    Dis moi que tu m'aimes, que la vie est belle, que ce monde est fou. Et quoi qu'il advienne je resterai tienne, à toi jusqu'au bout. A la vie à la mort, mi amor, je plaque tout. Dis moi que tu m'aimes et que les autres on s'en fout.
    ©️ by anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

▐ PAROLES : 4892
▐ DATE D'ARRIVEE : 06/01/2012

▐ AGE : 27 ans
▐ OCCUPATION : Papa à temps plein, dealer à temps partiel
▐ POINTS : 63
MessageSujet: Re: .trish&kyan • Even the sun sets in paradise.   Mer 18 Juil - 10:58

Si un jour on avait dit à Kyan qu'un enfant allait tellement foutre la merde dans son couple il ne l'aurait pas cru. Et pourtant c'était déjà arrivé. La preuve avec Charlotte, tout s'était très bien passé pour eux jusqu'au décès de leur fille et c'était en partie cet incident grave qui avait ruiné le couple des deux jeunes fiancés. Après avoir vécu une histoire de la sorte, il avait vraiment pensé avoir connu le pire et que jamais plus un enfant pourrait faire autant de mal que ça avait pu être le cas. Et pourtant dans le fond ça avait été un mal pour un bien... C'était d'ailleurs salaud de sa part de penser à ça parfois, mais peut être que si sa fille n'était pas morte, il n'y aurait pas eu cette grande crise de couple pour Kyan et Charlotte et du coup sans cette crise, peut être n'aurait-il jamais succombé aux charmes et cédé aux avances de Trish, et ce même si il a toujours dit à la jolie rousse qu'on fond ils étaient destinés à se retrouver et finir leur vie ensemble. Ouais, ça aussi c'était peut être un peu une connerie... Enfin il fallait voir comment en ce moment ils se prenaient la tête pour une histoire de bébé. A croire que les enfants allaient faire des vies de couple du jeune homme un véritable enfer. Non pas qu'il n'en voulait pas, juste qu'il souhaitait attendre. La demoiselle ne semblait pas l'avoir bien compris jusqu'à ce qu'il lui dise enfin les choses clairement et qu'elle se calme, imprimant la chose et se disant rassurée. Néanmoins, elle n'aimait pas l'attente qu'il lui imposait, mais même si elle la respectait, il voyait bien qu'elle n'appréciait guère. Il n'y avait qu'à voir la tête que faisait la demoiselle à cet instant et ce regard lorsqu'elle disait qu'elle avait peur pour eux deux car ils n'étaient pas sur la même longueur d'onde et que pourtant ils l'avaient toujours été. D'un côté, elle n'avait pas tort et il prenait conscience qu'elle n'avait pas tort. Les deux avaient toujours été du même avis et avait eu la même conception des choses, du moins jusqu'au mois dernier... Et comme si ça ne suffisait pas, elle ajouta un exemple, disant que la seule fois où leurs avis avait divergé, c'était pour le mariage il y a quatre ans et que ça c'était soldé par une rupture. Du coup, elle appréhendait que cette crise dans le couple ne les mène à la même conclusion, mais ça, c'était la dernière chose que voulait Kyan. Il aimait bien trop Trish pour la laisser filer. Il était un peu perturbé par ces propos, puisque d'un côté elle n'avait pas tellement tort, mais il espérait qu'elle se trompe : « C'est vrai qu'on a quasiment toujours été sur la même longueur d'onde, mais bon je pense qu'on pourra jamais être totalement d'accord sur tout, même si bien souvent c'est le cas. Y a quatre ans on a été cons tous les deux, on a pas cherché à discuter, à s'expliquer et on a perdu quatre ans de notre vie, et franchement j'ai pas envie que ça nous détruise à nouveau. Là pour le coup ouais ça me fait flipper de me dire que tu pourrais repartir à cause d'un différent, c'est bien pour ça que je veux te rassurer sur le fait que ce projet bébé se réalisera, je veux pas que tu partes... » Il était sincère, il avait été à ramasser à la petite cuillère.

En tout cas dans l'instant, ils ne semblaient pas vouloir se quitter, mais plutôt se rapprocher. En effet, après l'avoir soupçonné d'infidélité, rappelant l'histoire de Charlotte, elle se faisait pardonner, et quelle meilleure manière pour ça qu'accepter de s'en prendre plein la tête sans broncher mais surtout de lui donner ce qu'il lui manquait tant depuis un mois, à savoir son corps ?! Et oui, un mois sans sexe c'était extrêmement long, surtout pour les deux là... Et puis la demoiselle était loin d'être repoussante. Du coup la belle avait glissé sa main dans son pantalon, le caressant tout en lui donnant les raisons pour lesquelles il devait accepter cette partie de jambe en l'air. Bon avoir ses seins en mains ça aidait aussi ^^. Mais les provocations, ce n'était pas nécessaire, et pourtant elle continuait à l'appeler par son prénom, le plaçant n'importe comment juste pour le plaisir de l'énerver -oui pour moi la manière qu'elle a laissé un blanc pour le dire c'est le sortir de nul part xD-. Elle voulait jouer, mais il fallait savoir stopper le jeu, et à un match nul c'était très bien, mais elle ne semblait pas vouloir accepter ceci, elle voulait continuer et l'emporter, voilà pourquoi il éleva le niveau en l'appelant par son nom de famille, et la demoiselle joua les choqués, ce qui décrocha un sourire à Kyan. Surtout qu'elle le menaçait, disant qu'il retournerait à sa main droite, ce qui serait dommage. Un petit sourire coquin et il répondit : « Je t'ai dis d'arrêter de me menacer d'abord... Et puis ensuite je t'ai dis d'arrêter de jouer... Et enfin même toi t'en a pas envie. Ta main est bien où elle est, t'aime avoir ce pouvoir sur lui et je sais que tu veux pas faire marche arrière, t'en serais trop frustré... » Bah quoi c'est vrai, après tout elle n'était pas sérieuse, elle ne s'arrêterait pas en si bon chemin, parce qu'il était sûr que pendant un mois, elle avait autant galérer que lui. D'ailleurs la preuve que sa menace n'était pas crédible puisqu'elle venait de descendre lui prodiguer une délicieuse gâterie qu'il avait grandement savouré jusqu'à ce qu'elle ne revienne l'embrasser pour lui dire qu'elle était à sa disposition dès lors qu'il en aurait envie. En attendant et pendant qu'il reprenait ses esprits quelques secondes, la belle laissa ses lèvres se poser dans son cou pour lui faire une belle marque. Heureusement qu'il mettait des chemises au boulot et que ça se voyait pas du coup. D'ailleurs c'était avec plaisir qu'il la laissait faire, l'aidant même à prendre complètement possession de son cou avant de lui demander qu'elle se mette à nue pour pouvoir passer à la suite. En gros tu te déshabille et je t'envoie au septième ciel bébé... Bon d'abord il avait dit qu'il l'aurait bien renvoyé voir le petit, mais qu'il ne tiendrait peut être plus très longtemps et que ça serait dommage pour elle. Sauf qu'apparemment elle le prenait au mot puisqu'elle lui glissa à l'oreille qu'elle était sadique et allait faire ce qu'il voulait à la base pour voir combien de temps il tiendrait car ça l'amuserait. Puis elle ajouta qu'elle espérait que par la suite, il saurait lui donner ce qu'elle voulait. « J'aime quand t'es sadique ! Et si tu me donnes ce que je voulais à la base, je vais pas me plaindre, tu te déshabilleras après avoir vu combien de temps je tiendrais si tu y arrives... On verra bien si je peux te donner ce que tu veux par la suite, mais bon j'ai déjà réussi à t'offrir des nuits torrides, je vois pas pourquoi je pourrais pas recommencer. Faudra juste patienter que je récupère quelques minutes » dit-il un sourire coquin sur les lèvres. Et oui, mais c'était quoi quelques minutes de préliminaires avant de lui donner ce qu'elle veut ? Puis alors qu'elle commençait à redescendre, le beau brun ajouta : « Amuse toi bien alors bébé » Bah quoi ? C'est elle qui disait que ça allait l'amuser de retourner la-bas voir combien de temps il tiendrait face à elle et ses coups de langue. Elle débuta et directement, elle y alla cash, le beau brun lâchant de grand râle de plaisir, caressant les cheveux de la demoiselle pour l'encourager tout en fermant les yeux et se mordant un peu la lèvre tellement c'était bon. Y a pas à dire, il n'allait pas tenir longtemps à ce rythme effréné...

_________________
    « Family Portrait »


    “ On the first page of our story, the future seems so bright. Then this thing turned out so evil, I don’t know why I’m still surprised. ” ©️ signature by anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

▐ PAROLES : 6215
▐ DATE D'ARRIVEE : 06/01/2012

▐ AGE : 27 ans
▐ OCCUPATION : Photographe
▐ LES SENTIMENTS : Les trois hommes de ma vie (a)
▐ POINTS : 159
MessageSujet: Re: .trish&kyan • Even the sun sets in paradise.   Ven 20 Juil - 23:03

La jeune femme commençait sérieusement à se poser des questions sur son couple, certes, elle aimait Kyan, d'ailleurs, il était même la personne qu'elle aimait le plus au monde, mais cette distance qui s'était installée entre eux devenait pesante. Pourtant, après cette rupture de trois ans, leur réconciliation et toutes les épreuves qu'ils avaient endurées, ce serait tellement bête de tout gâcher non ? Cela dit, ce n'était pas non plus pour une broutille, on parlait d'un bébé quand même, le fait qu'ils ont un avis différent sur leur avenir faisait peur à Trish. Et si elle restait avec lui des années et des années sans que leur relation n'avance ? Qu'ils soient un couple banal qui vit ensemble et ça n'ira jamais plus loin. Elle perdrait clairement son temps ! Elle rêvait déjà de mariage et de bébés... Même si le mariage c'était un peu sa faute si pour l'instant, elle n'en voyait pas la couleur. Bien qu'elle lui avait déjà dit un millier de fois qu'elle accepterait de l'épouser s'il la demandait de nouveau en mariage... Après, elle comprend sa crainte, mais puisqu'elle lui soutient qu'elle dira oui, s'il voulait se lancer, qu'il le fasse ! Devrait-elle le faire ? Le demander en mariage ? Ou pas. Kyan n'était pas tellement macho, mais il y avait des choses sur lesquelles il voulait avoir le dessus... C'est à peine si elle pouvait être au-dessus quand il faisait l'amour alors vous l'imaginez se mettre à genoux devant lui pour lui demander sa main ?Qu'elle se mette à genoux pour faire une certaine chose, ça ne le dérange pas, mais ça ? Sa virilité en prendrait un sacré coup et c'est sûr qu'il lui en voudrait à mort. Enfin, c'était idiot de penser à ça, elle n'avait pas du tout envie non plus, merde c'est à l'homme de faire ce genre de choses ! Enfin, puisqu'ils étaient dans les confidences, elle lui avoua avoir peur que leurs différents les sépare à nouveau, prenant l'exemple de la demande en mariage pour appuyer ses propos. Il essaya tant bien que mal de la rassurer et mine de rien, il n'avait pas tort, c'est sûr, ils ne pouvaient pas être d'accord sur tout, surtout avec Trish et son caractère de merde xD. Il avouait aussi avoir peur qu'elle s'en aille de nouveau pour un différent et que c'était pour ça qu'il lui disait bien qu'ils auraient un bébé... Ça ne lui disait toujours pas quand, mais lui-même ne devait pas le savoir. Enfin la jeune femme n'était qu'à moitié rassuré, mais bon, que pouvait-elle faire ? Le quitter ? Jamais de la vie... Pas tout de suite en tout cas xD. Elle lui dit : « Je n'ai pas l'intention de m'en aller... Je veux seulement être certaine que toi et moi on va quelque part. C'est sûr que la période "lune de miel" où on vit d'amour et d'eau fraîche... Et de sexe aussi ! C'est super... Mais un moment, il faut qu'on avance, qu'on pense à notre avenir... Sans penser au passé. Et mon avenir, je le vois avec toi et avec notre enfant. » Ils ne pouvaient pas continuellement avoir peur de l'avenir à cause de leur passé, sinon ils seraient sans cesse bloqués à la case départ.

Enfin, là, ils étaient largement partis sur la voix de la réconciliation. Après une sale réflexion, elle avait décidé de se rattraper et elle y était arrivée, vu qu'elle cédait à son envie. Il faut dire que ça faisait un mois, donc l'un comme l'autre en avait plus qu'envie, c'était limite viscérale là ! E>t ce n'est pas Kyan junior qui dirait le contraire, elle avait la main bien placée et elle le sentait au rendez-vous... Ce qui était bon signe quand même. Le jour où il ne sera pas en forme, là, elle pourra s'inquiéter, mais ce soir, tout allait bien. A présent ils se provoquaient mutuellement, c'était leur délire quand ils étaient sur le point de le faire, ça les excitaient encore plus, comme si c'était possible xD. Là, il avait commencé en l'appelant par son prénom, ce qu'elle détestait dans un moment aussi intime et comme il n'aimait pas non plus, elle en fit de même. Maintenant, il fallait bien qu'un des deux n'arrête et même si pour lui c'était un match nul, comme il disait, c'était lui qui avait le dernier mot et ça, elle n'appréciait que modérément. Pour la convaincre de stopper ce petit jeu, il osa l'appeler par son nom de famille, là elle lui répondit qu'il finirait seul, avec sa main s'il continuait... Ce qui l'amusa. Sadique xD. Il répondit qu'elle devait arrêter de le menacer et qu'elle n'arrêtait pas, car elle en avait autant envie que lui et qu'elle aimait avoir ce pouvoir sur "lui", "lui" étant son membre... Ce fut à elle d'afficher un sourire coquin, en disant : « C'est vrai... Après un mois sans rien faire, je suis plus que frustrée... D'ailleurs j'espère que tu es en forme, tu vas me faire l'amour toute la nuit pour te rattraper ! Et ce n'est pas sur "lui" que j'ai un pouvoir, c'est sur toi, tout simplement. » Et elle ne parlait pas seulement du sexe, elle savait bien qu'elle l'ensorcelait et elle en jouait souvent d'ailleurs. Enfin, la belle décida d'aller voir le petit, il lui avait manqué xD et elle prodigua une gâterie au beau brun qui ne pouvait plus cacher à quel point il avait envie d'elle. Une fois qu'elle s'était un peu amusée, elle remonta et lui disait qu'elle ferait ce qu'il voudrait maintenant et en attendant qu'il sache, elle s'attaqua à son cou pour lui faire un magnifique suçon... Elle aimait bien le marquer, parce qu'il était à elle et que tout le monde devait le savoir... Surtout les jolies filles qui pourraient le draguer. Kyan fini par lui dire qu'il aurait aimé qu'elle retourne voir le petit, mais qu'il ne se sentait pas tenir, donc qu'elle devait retirer sa petite culotte pour qu'il la prenne... Seulement, Trish avait bien envie de jouer les sadiques, du coup, elle lui disait, qu'elle retournait voir son copain pour voir combien de temps il tiendrait. Forcément, il était ravie, quel homme n'aime pas ça en même temps ? Il ajouta qu'il pourrait parfaitement recommencer, il l'avait déjà fait, seulement il lui faudrait quelques minutes. La jolie rousse lui répondit : « Si j'y arrive ? Ça veut dire quoi ça ? Et ensuite, pendant que tu récupères comme tu dis, rien ne t'empêche de me mettre en condition. » Finalement elle repartie plus au sud et il lui disait de bien s'amuser, ce qui la fit un peu rire, avant de se remettre au travail. Elle ne prenait pas de gants et y aller avec envie et plus elle l'entendait réagir, que ce soit par les sons qui sortaient de sa bouche ou pas l'intensité qu'il mettait pour lui caresser les cheveux, plus elle y mettait du coeur. La jeune photographe y ajouta la main, plus vite il lâcherait prise, plus vite elle aurait droit à ses préliminaires aussi !

_________________
    dis moi que tu m'aimes
    Dis moi que tu m'aimes, que la vie est belle, que ce monde est fou. Et quoi qu'il advienne je resterai tienne, à toi jusqu'au bout. A la vie à la mort, mi amor, je plaque tout. Dis moi que tu m'aimes et que les autres on s'en fout.
    ©️ by anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

▐ PAROLES : 4892
▐ DATE D'ARRIVEE : 06/01/2012

▐ AGE : 27 ans
▐ OCCUPATION : Papa à temps plein, dealer à temps partiel
▐ POINTS : 63
MessageSujet: Re: .trish&kyan • Even the sun sets in paradise.   Mar 24 Juil - 12:49

Si un jour Trish venait à s'en aller, Kyan serait sûrement l'homme le plus anéanti du monde, et pour cause cette femme était devenue sa raison de vivre et sans elle il ne voyait plus sa vie. Elle faisait partie de lui et ils avaient une relation si fusionnel que lui-même parfois n'en revenait pas. Et cette relation était bien différente de celle qu'ils avaient au lycée. A l'époque, les deux jeunes vivaient chacun chez leurs parents, et d'accord ils passaient énormément de temps ensemble, mais justement ils savaient qu'ils allaient se séparer quelques heures plus ou moins longues avant de se retrouver. Lorsqu'elle était parti à l'autre bout de l'Etat, ce fut encore pire et même si ils s'aimaient énormément et ne passaient pas un jour sans se parler, tout était bien différent de maintenant. Ils n'avaient personne pour leur dire quoi faire ou ne pas faire, pas l'autorité parentale les bridant ou quelque chose comme ça. Non ils vivaient leur vie comme ils l'entendaient et c'était tant mieux comme ça. La preuve, ils vivaient désormais ensemble depuis deux mois et ils étaient sur leur petit nuage. Bon bien sûr il y avait eu des prises de tête, mais les réconciliations entre eux étaient si bonnes... Et puis comme elle le disait, ils étaient encore dans leur période lune de miel, et pourtant Dieu sait qu'ils ont passés cinq ans ensemble, et se sont retrouvés il y a un an après trois ans de séparation. Et c'est trois ans loin l'un de l'autre, ils les vivaient pleinement, un peu trop d'ailleurs et comme elle le disait si bien, cette période d'amour, d'eau fraîche et de sexe ne suffirait pas dans leur vie. Ah bah ça on l'avait bien remarqué. La preuve depuis un mois il n'y avait plus rien de tout ça et c'était vraiment une première dans leur couple qu'une prise de tête aille si loin. La seule fois où ça avait vraiment clashé par le passé, les deux jeunes avaient finis par rompre et ce trois ans durant avant que Trish ne revienne dans la vie du jeune homme. Et cette crise qu'ils traversaient actuellement devait cessé, pour leur couple et leur avenir. Ils étaient en tout cas en bonne voie pour le régler, la jolie métisse disant qu'elle avait peur qu'il ne veuille jamais de ce bébé avec elle et qu'ils ne soient pas sur la même longueur d'onde, chose qui lui faisait peur parce que ça avait toujours été le cas hormis le soir de leur rupture. Là c'est Kyan qui flippait, il ne voulait pas la voir partir à cause justement d'un différent de temps, parce que sur le sujet de ce différent, ils voulaient la même chose. De ce fait, il la rassurait juste en disant qu'il ne voulait pas la voir filer et que ce projet bébé se réaliserait prochainement, sans pour autant savoir quand il s'en sentirait prêt, même si l'envie était là. Elle disait vouloir penser à leur avenir et ne pas rester juste sur l'histoire actuelle qui était superbe, voyant ce futur avec un enfant, et ce sans penser au passé. Le pire c'est qu'il était totalement d'accord sur ce qu'elle disait, restait juste à ce qu'il prenne son courage à deux mains concernant un bébé, ce qui était dur pour lui encore aujourd'hui depuis la mort de sa fille. « On va quelque part. Où et quand j'en sais rien encore, mais je sais que ce chemin je veux aussi le faire avec toi. J'ai besoin d'un peu de temps pour continuer ce chemin mais cet avenir que tu vois pour nous, je le veux, et je veux pouvoir te l'offrir » On ne pouvait pas être plus clair non ?

En tout cas, suite à une violente dispute et des choses déplacées dites par Trish, tout semblait se passer un peu mieux. Bah oui, elle avait sa main sur un membre grandissant de la famille et les hostilités étaient lancés, ils se provoquaient encore et encore. Bon d'accord techniquement c'était Kyan qui avait commencé de manière sérieuse pour la faire chier, mais elle y avait répondu et ainsi de suite et ils retrouvaient donc leur jeu favori, à savoir s'emmerder mutuellement, se chauffer par les mots dans le but de décupler leurs envies. C'était bizarre, mais ça marchait ! Ils s'appelaient donc par leurs prénoms, ce qu'ils n'aimaient pas. Pourtant Kyan adorait son prénom, mais il préférait tellement plus les petits surnoms mignons qu'elle savait lui donner dans l'intimité qu'entendre Kyan de la bouche de Trish lui donner de l’urticaire. Néanmoins elle continuait, enfin seulement jusqu'à ce qu'il pousse le vice plus loin, l'appelant par son nom de famille et qu'elle le menace de le laisser finir avec sa propre main droite si il continuait. Il y croyait tellement pas que ça l'avait fait rire, et qu'il lui disait d'ailleurs qu'il ne la croyait pas une seule seconde, car elle en mourrait d'envie et qu'en plus de cela elle aimait avec le pouvoir sur le petit. Il adorait le petit sourire coquin de la demoiselle et une partie de sa réponse. En effet, elle avouait être frustrée de n'avoir rien fait en un mois, et que pour se rattraper, il avait intérêt à être en forme, parce qu'elle voulait une nuit entière durant laquelle il allait lui faire l'amour. Programme intéressant n'est ce pas ? Là où il riait moins, c'est quand elle disait avoir un pouvoir sur lui et pas celui sur Kyan Junior. « Alors imagine ce que je ressens aussi après un mois, mais t'as du voir la réaction du petit qui a été très rapide ?! Pour toi je suis toujours en forme, mais techniquement c'est à toi de te rattraper de toutes les fois où tu m'as repoussé... Donc je pense plutôt que TU vas me laisser te faire l'amour toute la nuit bébé... Et pour info, tu n'as aucun pouvoir sur moi, y a que lui que tu peux mener à la baguette quand t'en as envie » dit-il un petit sourire coquin. Il jouait sur les mots, mais dans ce genre de situation, c'était si bon et excitant de jouer. S'en était suivi une gâterie fabuleuse avant un petit suçon dans le cou de la part de Trish avant qu'il ne lui dise ce qu'il voulait maintenant. Elle prenait les premiers mots du beau brun, à savoir une autre gâterie et ne l'entendait pas quand il disait qu'il voulait la voir se déshabiller totalement pour qu'il puisse lui faire l'amour. La belle voulait voir combien de temps il tiendrait mais surtout elle voulait qu'il soit encore en forme après si jamais il allait au bout, et il la rassura disant qu'il lui faudrait seulement quelques minutes pour récupérer, enfin seulement si elle y arrivait. Il dit donc un petit sourire aux lèvres : « On sait jamais, peut être que tu n'iras pas jusqu'au bout... Mais si tu y arrives et que t'es sage je te mettrais en condition pendant mes quelques minutes de récupération... » Puis la belle était repartie lui faire une petite gâterie mais quelle gâterie. Elle y allait plus franchement qu'à l'habitude, et il voyait bien que son but était de voir le jeune homme craquer. Elle y ajouta de plus en plus de fougue et d'envie au fur et à mesure des sons rapprochés et des caresses de plus en plus prononcés de la part de Kyan. Il se mordait la lèvre, étouffant des râles de plaisir et fermant les yeux, puis elle ajouta sa main, qui était nettement mieux que celle de Kyan et il sentait l'extase monter en lui. Quelques minutes à ce rythme, et là il sentait qu'il n'en pouvait plus. Juste avant, il stoppa ses caresses, rouvrant les yeux et avertissant Trish : « Bébé stop j'en peux plus... » Elle faisait ce qu'elle voulait, mais si elle continuait quelques secondes, elle ne pourrait pas lui en vouloir de ce qui allait se passer. Et puis au moins il la prévenait avant d'envoyer la sauce xD Après c'est son choix...

_________________
    « Family Portrait »


    “ On the first page of our story, the future seems so bright. Then this thing turned out so evil, I don’t know why I’m still surprised. ” ©️ signature by anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

▐ PAROLES : 6215
▐ DATE D'ARRIVEE : 06/01/2012

▐ AGE : 27 ans
▐ OCCUPATION : Photographe
▐ LES SENTIMENTS : Les trois hommes de ma vie (a)
▐ POINTS : 159
MessageSujet: Re: .trish&kyan • Even the sun sets in paradise.   Lun 30 Juil - 8:31

Trish essayait, tant bien que mal, de convaincre Kyan a accepté de lui faire un enfant, mais bon, il semblait sûr de lui et il n'en voulait pas... Enfin pas tout de suite, en tout cas. Seulement, quand on connait Trish on sait à quel point elle n'est pas patiente et quand elle veut une chose, c'est très dur pour elle de ne pas jouer l'enfant gâté qui veut tout et tout de suite. Heureusement pour lui, c'était une décision bien trop importante pour tous les deux et elle ne ferait pas de caprices là-dessus... Enfin, elle avait essayé, mais ça n'avait pas vraiment eu l'effet escompté et, de plus, en y réfléchissant bien, elle n'avait pas le droit de lui forcer la main pour quelque chose d'aussi important qu'avoir un enfant. La jeune femme lui fit par de ses doutes et de ses envies, il disait avoir les mêmes, ce qui étaient déjà rassurant... Il avait seulement peur qu'elle s'en aille, une seconde fois. C'était simplement hors de question dans sa tête de toute façon. Elle était tellement amoureuse de lui, elle n'irait pas s'infliger une telle douleur, elle l'avait déjà vécu cette douleur et elle ne l'a souhaité pas à son pire ennemi... Sauf à Charlotte xD. Vivre sans lui avait été la chose la plus horrible qu'elle ai fait dans sa vie et elle n'avait pas l'intention de le perdre à nouveau... Ce qui ne l'empêchait pas de le menacer, faut bien lui faire peur un peu :p. Ben oui, il ne faudrait pas qu'ils s'installent dans une routine parce qu'il pense qu'elle lui est acquise ! Techniquement, c'était le cas, mais ça, elle n'irait pas le lui dire. D'ailleurs, elle lui disait qu'elle aimait cette période "lune de miel" avec lui, mais qu'un moment ou un autre, ils devraient avancer, sans avoir peur de l'avenir et surtout sans penser au passé. Là, elle parlait surtout pour lui. La perte de sa fille avait une épreuve extrêmement douloureuse, mais ce n'était pas pour ça qu'il ne devait pas avoir d'enfants avec Trish, au contraire, ça ne pouvait que lui faire du bien... S'il arrive à s'enlever cette culpabilité qui le ronge et ça, ce ne sera pas une mince affaire. Le beau brun tenta une nouvelle fois de la rassurer, en disant qu'il voulait la même chose qu'elle, qu'il voyait cet avenir aussi et qu'il voulait lui offrir... Un jour. Le fait qu'il soit toujours en train de dire "un jour" ou "je ne sais pas quand" ne faisait qu'angoisser davantage Trish qui avait l'impression que ça sonnait comme "dans vingt ans". « Je sais que tu veux me rassurer, mais ça ne fait qu'empirer mes doutes ! Chaque fois tu dis "un jour" ou "je ne sais pas quand", ça veut dire quoi ? Dans un mois ? Un an ? Dix ans ? Faudrait que tu sois un peu plus précis Kyan parce que là, j'angoisse plus qu'autre chose. » Lui répondit-elle. Et elle ne faisait pas semblant, elle était réellement paniquée pour le coup.

Par la suite, la tension était redescendue et ils étaient sur le point de coucher ensemble, après un mois d'abstinence, c'était la libération totale. La jeune femme commença par le caresser doucement, faisait monter la température de son corps et du sien par la même occasion. Savoir qu'elle lui fait de l'effet la rendait dingue aussi. Ils se provoquaient mutuellement, comme ils aimaient tant le faire, là, leur petit jeu était de s'appeler par leur prénom respectif alors qu'ils en avaient horreur l'un comme l'autre au moment de l'acte sexuel xD. Pendant quelques minutes ils continuèrent de la sorte avant que Kyan ne pousse le vice plus loin en l'appelant par son nom de famille, ce qui était très bas ! Elle le menaça de le laisser en plan, mais elle n'était pas vraiment crédible, c'est vrai. Elle lui disait qu'elle en avait trop envie après un mois et qu'il avait intérêt à être en forme, car elle le voulait opérationnel toute la nuit. Elle ajouta que ce n'était pas sur le petit qu'elle avait un pouvoir, mais sur lui, bizarrement, ça l'amusa beaucoup moins, pourtant c'était vrai ! Il lui répondit qu'il était aussi très excité, mais qu'elle le savait déjà et il se sentait obligé de répondre que c'était uniquement sur le petit qu'elle avait du pouvoir, ce qui l'amusa, elle répondit : « C'est du pareil au même bébé. Quoi qu'il arrive on fera l'amour, donc bon. Et que tu le veuilles ou non, j'ai toujours tout ce que je veux avec le sexe. Il suffit que je te chauffe un peu pour que tu dises oui à tout ce que je veux... Je peux te donner un tas d'exemple. » Elle termina sa phrase en l'embrassant langoureusement avant qu'elle ne descende plus bas pour lui faire une petite gâterie. Puis, elle remonta en lui demandant ce qu'il voulait maintenant et elle opta pour redescendre et le faire craquer, évidemment, il la provoqua encore, insinuant qu'elle n'irait pas au bout. Il n'est pas bête dans un sens, c'était une manière de s'assurer qu'elle le fera, vu qu'elle prendra ça comme un défi et qu'elle ira au bout pour lui prouver qu'il avait tort ! Dans les deux cas, il est gagnant. Elle répondit juste avant d'y retourner : « T'es un malin toi ! Dans tous les cas tu gagnes, si je ne vais pas au bout, tu as la satisfaction d'avoir raison et si j'y vais, tu as la satisfaction d'une tout autre manière. » Rha ce mec ! C'est là qu'elle se rendait compte à quel point elle l'aimait chaque fois plus. Bref, c'était donc reparti pour un tour et elle y alla avec nettement plus de fougue que la fois précédente et la respiration saccadée du jeune homme et ses caresses beaucoup plus prononcés sur sa chevelure rousse montrait à quel point elle était douée pour le faire grimper aux rideaux. D'ailleurs, il était au bord de la jouissance, il était mignon, il la prévenait, genre elle ne l'avait pas senti toute seule en plus... Elle releva le regard vers lui, elle lui dit un petit sourire coquin et continua encore quelques secondes avant qu'il ne laisse aller. Ce n'était pas ce qu'elle préférait, mais elle aimait le faire de temps en temps pour lui faire plaisir. Une fois qu'elle eut tout "récupéré" xD, elle s'essuya la bouche d'un revers de la main et elle se mit à califourchon sur lui, il était une vraie "loque" ! C'était marrant à voir comme un homme était vidé... Après s'être vidé justement xD. La belle lui caressa le torse et lui lança, pour le provoquer une nouvelle fois : « On se demande qui domine l'autre pour le coup. »

_________________
    dis moi que tu m'aimes
    Dis moi que tu m'aimes, que la vie est belle, que ce monde est fou. Et quoi qu'il advienne je resterai tienne, à toi jusqu'au bout. A la vie à la mort, mi amor, je plaque tout. Dis moi que tu m'aimes et que les autres on s'en fout.
    ©️ by anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

▐ PAROLES : 4892
▐ DATE D'ARRIVEE : 06/01/2012

▐ AGE : 27 ans
▐ OCCUPATION : Papa à temps plein, dealer à temps partiel
▐ POINTS : 63
MessageSujet: Re: .trish&kyan • Even the sun sets in paradise.   Mar 31 Juil - 10:33

Kyan était un peu perdu là... En effet, il essayait de rassurer sa petite amie sur le fait qu'il voyait également son avenir avec elle et un enfant, et pourtant elle arrivait à être flippé encore plus. Oui il se voyait plus tard dans son salon accompagné de son fils ou de sa fille, assis sur le sol à jouer et rire avec sous l'oeil de Trish qui apprécierait de voir les deux amours de sa vie ensemble. Il s'imaginait aussi voir sa future femme débarquer dans son bureau, une petite furie courant vers son père pour l'embrasser. Ces images, il les avait en tête depuis un petit moment, depuis l'adolescence d'ailleurs car il avait toujours voulu faire sa vie avec Trish jusqu'à ce qu'elle ne lui brise tout espoir il y a quatre ans et qu'il remplace par la suite Trish par Charlotte. Mais ces visions, il n'avait pas eu le temps de les réaliser que le destin lui avait arraché cette petite fille. Mais depuis un an qu'il avait retrouvé Trish, elle était à nouveau présente dans sa tête lorsqu'il y pensait, et il savait qu'un jour ou l'autre, ça arriverait ! Il serait marié, partagerait son nom avec la jolie rousse -brune à l'époque xD- et le donnerait également à un petit bébé qui ferait le bonheur de la famille Johnson. Malheureusement pour Trish, ce ne serait pas pour dans neuf mois, et c'était simplement ça qu'il lui disait. Qui sait, peut être das dix mois, un an, deux ans ce bébé naîtrait enfin et qu'au final la demoiselle sera enceinte dans deux mois, six mois, un an, mais ce bébé, il le voulait avec elle, et avec personne d'autre. Depuis qu'il l'avait retrouvé, ils vivaient leur amour à fond, et il ne la laisserait pas filer si facilement... La preuve, il avait tenté le mois dernier de la voir lorsqu'elle était parti chez ses parents, et si un de ses papas n'avait pas dit à Kyan qu'elle allait revenir toute seule parce qu'elle regrettait son attitude, il aurait sûrement continué à insister... Ce bébé,ce serait donc le fruit de leur amour, et la personne la plus jolie que cette Terre ait porté ! Après tout il n'y avait qu'à voir les parents pour comprendre que l'enfant serait magnifique. Ils profitaient donc de leur amour depuis leurs retrouvailles mais justement, Trish voulait stopper cette partie lune de miel comme elle l'appelait pour se tourner vers leur avenir. Sauf que maintenant qu'ils en parlaient et que la jolie rousse recevait une réponse, elle avait peur, peur car elle ne savait pas quand Kyan serait prêt à lui donner ce qu'elle espérait tant... Elle lui demandait d'ailleurs plus de précisions, mais il était tout simplement incapable de lui en donner, et c'était ça qui l'angoissait... Il baissa un instant les yeux. Il pouvait comprendre qu'entendre qu'il ne savait rien sur le sujet l'agaçait, mais il était vraiment impuissant pour le coup -et pour une fois qu'il l'est xD- « Arrête d'angoisser, y a pas de raisons. Je veux pas qu'on dise à notre enfant qu'on est ses grands parents » dit-il un petit rire aux lèvres pour tenter de désamorcer la situation très palpable avant de reprendre « Six mois, un an, maximum deux ans, mais je veux pas te faire attendre plus longtemps, je veux pas non plus attendre plus longtemps. Je te promets de surmonter mes craintes au plus vite... » Ce n'était pas facile, mais il voulait le faire pour lui, pour elle qui avait toujours soutenu le beau brun, et pour eux, pour qu'ils puissent devenir une famille !

Apparemment, le jeune homme avait réussit à apaiser un peu les tensions puisque tout était devenu très sexuel entre eux après les cris. La preuve, ils en étaient aux provocations et aux préliminaires, la belle caressant son entre-jambes afin de réveiller l'objet de ses désirs... Et alors qu'il réagissait, elle le provoquait plusieurs fois en l'appelant par son prénom avant qu'il n'en fasse de même avec elle, et ça les énervait, et pourtant ils aimaient ça... Se chercher, se provoquer, c'était bizarre mais ça les excitaient. Et il poussait pousser le vice et le jeu plus loin, il savait que sa menace de le laisser en plan c'était du flan, et il lui disait. D'ailleurs elle voulait faire l'amour toute la nuit c'était assez contradictoire. Sauf qu'elle disait avoir le pouvoir sur lui une nouvelle fois et sur le petit, chose qui pour Kyan était fausse, mais pourtant elle continuait de l'affirmer disant qu'avec le sexe elle avait tout ce qu'elle voulait et qu'elle pourrait très bien lui donner des exemples... S'en suivit un long et langoureux baiser avant qu'il ne lui réponde sourire aux lèvres : « Ouais c'est du pareil au même, mais j'aime bien remettre les choses en ordre et te rappeler que tu vas te faire pardonner chérie... Quand au sexe, il te permet peut être d'avoir tout ce que tu veux comme tu dis, mais déjà c'est parce que j'en ai bien envie, et ensuite tu oublies que de la même manière j'ai aussi le contrôle sur toi » Bon bien sûr on ne comptait pas le mois écoulé, parce que l'un comme l'autre n'avait eu aucun pouvoir jusqu'à ce soir. Et là le pouvoir qu'elle avait avec cette gâterie c'était merveilleux! Il savourait un long moment avant qu'elle ne remonte pour l'embrasser puis refuse le striptease pour retourner voir le petit qui avait été la première idée de Kyan. Bien sûr, il adorait cette idée, et elle le savait. Néanmoins elle voulait qu'il puisse tenir la distance et il lui disait donc qu'il n'y aurait aucun problème, mais encore devait-elle l'épuiser une première fois pour avoir une deuxième fois. Autant dire que ça sonnait comme un défi et elle le comprit puisque là elle lui disait qu'en gros il avait ce qu'il voulait quoi qu'il arrive puisque soit il avait la satisfaction de la voir échouer, soit celle de prendre son pied. Il lui fit un grand sourire avant de lui répondre : « C'est ça t'as tout compris bébé... Mais vraiment je pense que l'on sait tous les deux que je préférerais voir tort sur ce coup là... » Bah oui, il préférait prendre son pied voyons ! Puis la jolie métisse redescendit et le rendait dingue. Elle y allait comme jamais, ne le laissant rien savourer, préférant se déchaîner sur le petit pour le faire craquer et plus il avait du mal à reprendre sa respiration, plus elle continuait. Au bout de quelques minutes, le beau brun la prévenait qu'il n'en pouvait plus, mais après un petit sourire coquin voulant tout dire, la belle resta à sa place, récoltant tout le plaisir de Kyan. Ce n'était pas souvent qu'elle faisait ça, mais c'était tellement bon de ne pas devoir se retenir au dernier moment ou attraper un mouchoir pour ne pas en foutre partout dans les draps xD. Et puis bon, c'était une bonne manière de se faire pardonner les vents qu'elle lui avait mit ^^. Trish s'essuya la bouche tandis que Kyan était ailleurs, allongé sur le lit et reprenant son souffle après ce pur moment d'extase. La belle vint s'asseoir sur lui califourchon, lui caressant le torse et lui demandant qui dominait l'autre maintenant. Il eut un petit sourire pour lui répondre : « Profite bébé le temps que je récupère un peu, parce que tu ne vas pas dominer bien longtemps. »Puis il attira la demoiselle à lui pour l'embrasser avant de reprendre : « D'ailleurs pendant que je reprends mes esprits, si tu enlevais enfin le reste de ce que tu portes pour que je puisse m'occuper de toi avant qu'on passe aux choses sérieuses ? » Bah oui, il lui avait dit que pendant que le petit récupérerait, il allait s'occuper d'elle, c'était un homme de parole...

_________________
    « Family Portrait »


    “ On the first page of our story, the future seems so bright. Then this thing turned out so evil, I don’t know why I’m still surprised. ” ©️ signature by anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

▐ PAROLES : 6215
▐ DATE D'ARRIVEE : 06/01/2012

▐ AGE : 27 ans
▐ OCCUPATION : Photographe
▐ LES SENTIMENTS : Les trois hommes de ma vie (a)
▐ POINTS : 159
MessageSujet: Re: .trish&kyan • Even the sun sets in paradise.   Ven 3 Aoû - 15:39

Les deux jeunes gens avaient discuté de l'éventualité d'avoir un enfant et avaient conclu qu'ils en auraient un quand le jeune homme serait prêt... Il disait dans maximum deux ans, ce qui paraissait déjà une éternité pour la belle rousse... Ben oui, elle, elle en voulait un maintenant, alors attendre deux ans c'était affreux ! C'est comme quand vous êtes petits et qu'on vous dit que vous aurez le jouet dont vous rêvez à Noël... C'est à en avoir le coeur brisé ! Bon, elle ne comparait pas son bébé avec un jouet bien sûr. De toute façon, elle n'avait pas le choix, elle devait attendre, elle n'allait pas le piéger en disant qu'elle prenait la pilule alors que non, ça ne se faisait pas et elle avait beaucoup trop de respect pour lui pour lui faire une chose pareille ! Bref, de toute façon, ils venaient carrément de changer de sujet, fini le temps de l'abstinence, ils avaient décidé de passer leur nuit à baiser comme des sauvages ! Après un mois, c'était limite si elle ne voulait pas se faire violer je vous jure ! Seulement par Kyan ^^... Enfin, ce serait un viol consentant cela dit. Et comme habituellement, une fois qu'ils étaient partis dans leur débile sexuel, ils adoraient se provoquer. Le genre de provocations gentilles, mais tellement excitantes, ça avait le don de les émoustiller un peu plus. Là, la belle le provoquait en disant qu'elle obtenait toujours tout ce qu'elle voulait avec le sexe. Il disait qu'elle n'avait un pouvoir que sur le petit, mais elle, elle savait bien qu'elle avait un pouvoir sur lui, tout simplement, quoi qu'il en dise. C'est un homme, un peu macho sur les bords, alors dire qu'elle a un quelconque pouvoir sur lui, ce serait trop beau pour être vrai ! D'ailleurs il continuait dans sa mauvaise foi, disant qu'elle avait ce qu'elle voulait parce qu'il le voulait bien justement... Mouais ! D'ailleurs, il ajouta que lui aussi avait ce pouvoir s'ils allaient par là... C'est qu'il rêve en plus ce garçon ! « T'es sûr de ça ? Si c'était le cas, tu ne penses pas, qu'on n'en serait pas là et qu'il n'y aurait pas eu, quasiment un mois d'abstinence ? Après tout, c'est toi qui n'arrête pas de te plaindre en disant que je suis celle qui t'as repoussé le plus souvent... » Dit-elle en lui mordant légèrement la lèvre inférieure avant de poursuivre : « La preuve ce soir, j'ai envie et je te chauffe en te disant que tu feras ce que tu veux de moi et tu cèdes directement à la tentation... Avec moi, tu pouvais toujours courir, ça n'aurait pas marché ! » Ben c'est vrai :p, faut dire qu'elle n'aimait pas trop dominer, elle n'avait pas envie de faire ce qu'elle veut de lui, elle préfère vraiment quand c'est lui qui prend les choses en mains...

Quoi que... Pour le coup, on pouvait dire que c'était plutôt la jolie métisse qui avait les choses en main... Et en bouche surtout. Elle lui fit une fabuleuse gâterie avant de remonter et de lui demander ce qu'il voulait d'autre. Là, il répondit qu'il aurait voulu qu'elle redescende, mais qu'il ne tiendrait pas ! Du coup, elle avait bien envie de retourner voir son copain pour voir combien de temps il allait tenir. Elle lui fit par de son intention d'y retourner et comme il voulait être certain qu'elle aille au bout de la chose, il lui lançait un défi, un défi très désavantageux pour elle... En effet, si elle n'allait pas au bout, il aurait la satisfaction d'avoir raison et Dieu sait à quel point il est pénible quand il a raison ! Heureusement que c'est rarement le cas :D. Et si elle allait au bout... Ben je ne vous fais pas un dessin, il prendra son pied quoi. Trish lui disait donc qu'il était malin et que dans les deux cas, il gagnait, ce qu'il fit sourire... Petit con va ! Il disait qu'elle avait tout compris... Parce qu'il la prenait pour une bille peut-être ? Cela dit, il ajouta qu'il préférait avoir tort. Tu m'étonnes, quel homme dirait le contraire ? Elle l'embrassa avant de répondre : « T'en fais pas bébé, tu vas avoir tort, je te le promets. » Puis, elle repartie plus au sud, directement le mini Kyan qui n'attendait qu'elle. Après quelques courtes minutes, il lui disait qu'il n'allait plus tenir, mais elle continua quand même, comme elle lui avait promis et il se laissa enfin aller. Une fois que ce fut fait, elle se mit à califourchon sur lui, le regardant complètement ailleurs, c'était limite mignon en fait. La jeune femme lui caressa ensuite le torse, lui disant que c'était elle qui le dominait pour le moment, ce à quoi il répondit que ça n'allait pas durer et ça la fit grandement sourire. Ensuite, il l'attira à elle pour l'embrasser et elle se laissa faire, profitant de sa langue et de ses lèvres quelques instants avant qu'il ne lui demande de retirer son dernier vêtement pour qu'il s'occupe un peu d'elle le temps de récupérer. Elle lui lança un sublime sourire avant de dire : « Pas besoin, tu me le retira toi-même tout à l'heure... » En effet, elle prit la main de son homme et la glissa dans sa petite culotte, pas besoin de la retirer pour qu'il lui fasse du bien. Là, il pouvait largement sentir son excitation... Et elle était très excitée !

_________________
    dis moi que tu m'aimes
    Dis moi que tu m'aimes, que la vie est belle, que ce monde est fou. Et quoi qu'il advienne je resterai tienne, à toi jusqu'au bout. A la vie à la mort, mi amor, je plaque tout. Dis moi que tu m'aimes et que les autres on s'en fout.
    ©️ by anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

▐ PAROLES : 4892
▐ DATE D'ARRIVEE : 06/01/2012

▐ AGE : 27 ans
▐ OCCUPATION : Papa à temps plein, dealer à temps partiel
▐ POINTS : 63
MessageSujet: Re: .trish&kyan • Even the sun sets in paradise.   Dim 5 Aoû - 20:16

Un enfant n'était pas une mince affaire pour les deux jeunes, et pour cause c'était un énorme pas en avant dans leur couple, et si Kyan voulait franchir cette étape avec la demoiselle, il n'était pas près de le faire dans l'immédiat. Et d'ailleurs maintenant c'était fini de discuter de toute cette histoire de bébé, ils avaient autre chose à faire et du temps à rattraper. Le sexe, une partie intégrante de leur couple et qui était absente de leur vie depuis près d'un mois maintenant, autant dire une éternité pour l'un comme pour l'autre. Et enfin, il n'avait plus besoin de se satisfaire tout seul et évacuer toute sa frustration lorsque la demoiselle partait au boulot. Enfin rien de sûr, mais les deux jeunes partaient très bien pour enfin conclure ce soir et faire table rase de ce mois écoulé qui avait été très dur sur le plan sexuel. Comment Kyan pouvait être si convaincu de ce qui allait bientôt se passer ? Et bien tout simplement parce que les deux commençaient à se provoquer, tout d'abord en s'appelant par leurs prénoms et maintenant lorsque Trish disait pouvoir faire de son homme ce qu'elle voulait en utilisant le sexe. Cette provocation était tellement basse. En gros elle insinuait que le jeune homme ne pensait qu'au sexe, et que tout lui était acquis dès lors qu'elle lui offrait son corps. Mais bon même si parfois ça faisait pencher la balance en sa faveur, ce n'était pas toujours le cas non plus, il savait penser avec autre chose que ce qu'il avait dans le pantalon. Et puis c'est vrai non ? Si il disait oui, c'était tout simplement parce qu'il en avait envie également. D'ailleurs la preuve, elle avait beau avoir voulu utiliser le sexe pour tomber enceinte, le menaçant de ne plus coucher avec lui et blablabla, l'allumant plusieurs fois, elle n'avait pas obtenu gain de cause avant ce soir. Voilà pourquoi il disait qu'elle n'avait qu'un pouvoir sur le petit. Et oui, il suffisait qu'elle joue de ses doigts, son corps ou sa langue avec lui pour qu'il grandisse considérablement, jusqu'à obtenir ce qu'il voulait, à savoir la jeune femme. Enfin l'un comme l'autre n'était pas mieux puisque du point de vue de Kyan, c'était un peu sensiblement pareil puisqu'en la chauffant un peu, lui promettant toute une nuit d'orgasmes, la belle cédait beaucoup plus facilement, et pourtant elle s'en défendait, disant que pourtant il y avait bien eu entre eux un mois d'abstinence, chose qui n'aurait pas eu lieu si il avait temps de pouvoir sur elle. Et pour appuyer un peu plus ses propos, elle lui mordit la lèvre en ajoutant que ce soir elle l'avait chauffé et promit de lui offrir totalement son corps et qu'il cédait, alors qu'elle n'aurait jamais accepté une proposition pareille, ce qui le fit un peu beaucoup sourire d'ailleurs... « J'en suis même convaincu chérie ! Ok c'est toi qui m'a le plus repoussé, mais si ma mémoire est bonne tu n'es pas la seule à avoir dit non. Ok je l'ai fais moins que toi, mais c'est la preuve je l'ai fais quand même, on s’en fou du nombre, la vérité c'est que tu n'es pas si irrésistible que ça si je décide de te dire non... » Il l'embrassa passionnément quelques secondes avant de reprendre de plus belle : « Je sais que je te dises que je suis tout à toi ne te fais rien, mais que je te promette une nuit de folie, où je te ferais hurler de plaisir à te donner tout ce que t'aime d'une certaine manière ça te fais craquer et ça t'excites... » dit-il un grand sourire provocateur et coquin sur le visage.Il savait comment l’émoustillé, c'était un fait !

La preuve, ce qu'elle venait d'entendre lui faisait tellement envie qu'elle commença par aller lui prodiguer une fabuleuse gâterie avant de remonter pour l'embrasser et lui demander autre chose qu'elle pourrait faire pour lui. Retourner voir Junior était trop ? Apparemment non puisque c'était avec plaisir, et une légère pointe de sadisme qu'il y retournait. Bah oui, il disait qu'il aurait aimé mais ne pensait pas tenir très longtemps, et pourtant elle y allait quand même, si ça c'était pas du sadisme ! Encore fallait-il qu'elle aille au bout, ce qui était très rare. Donc quand elle lui disait qu'il devrait pouvoir être capable d'être à nouveau en forme après il ne manqua pas de la défier d'aller au bout, si elle y arrivait. Et voilà comment s'assurer qu'elle aille au bout de sa gâterie ! Bon bien entendu il était assez confiant pour savoir qu'après un léger repos, il pourrait lui donner ce qu'elle voulait tant, à savoir un début de nuit plus que torride ! La belle rousse releva le défi, disant qu'il était bien malin puisque dans tous les cas, il aurait entière satisfaction, soit parce qu'il aurait raison, soit parce qu'il aurait ce qu'il veut. Bien sûr il ne s'en cachait pas, mais pour Trish, c'était déjà trop tard pour faire marche arrière. Il ajouta qu'il préférerait néanmoins avoir tort, et la jolie métisse lui promit qu'il allait se tromper. Face à sa détermination, il ne pouvait que sourire avant qu'elle ne retourne en bas pour une nouvelle gâterie encore plus intense. Un pied d'enfer que prenait Kyan durant quelques minutes. Lorsqu'il sortit de son mutisme, c'était pour prévenir Trish qu'il ne pouvait plus se retenir, mais elle n'en avait que faire puisqu'elle continua quelques secondes récoltant tout de Kyan avant de remonter s'installer sur lui à califourchon tandis que le jeune homme restait un peu les yeux fermés à profiter de cette sensation d'extase qui finissait de l'envahir. Et au lieu de le laisser profiter, elle le provoquait en disant qu'elle le dominait à cet instant. Il ne resta pas sans mots, lui répondant que ça ne durerait pas bien longtemps, mais qu'en attendant si elle voulait qu'il s'occupe d'elle, et devait finir son strip tease. S'en suivit un long baiser langoureux avant qu'elle ne lui dise qu'il le ferait tout à l'heure lui même car là ce n'était pas nécessaire. Et pour bien le lui prouver, elle attrapa une main de Kyan et la glissa dans sa petite culotte pour qu'il aille enfin s'occuper d'elle. Il pouvait sentir la chaleur et toute l'excitation de Trish sous ses doigts. Il la caressa doucement avant de retirer sa main, rouler sur le côté et reprenant le dessus. Puis tout en glissant à nouveau sa main dans la petite culotte de la belle, il ajouta : « Je t'avais dis bébé que tu dominerais pas bien longtemps... Je crois que c'est mon tour de te rendre dingue et m'amuser » dit-il en montant progressivement le rythme de ses caresses sur sa petite amie...

_________________
    « Family Portrait »


    “ On the first page of our story, the future seems so bright. Then this thing turned out so evil, I don’t know why I’m still surprised. ” ©️ signature by anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

▐ PAROLES : 6215
▐ DATE D'ARRIVEE : 06/01/2012

▐ AGE : 27 ans
▐ OCCUPATION : Photographe
▐ LES SENTIMENTS : Les trois hommes de ma vie (a)
▐ POINTS : 159
MessageSujet: Re: .trish&kyan • Even the sun sets in paradise.   Mar 7 Aoû - 18:46

Finalement, il ne voulait pas d'enfants pour l'instant, mais il ne se lassait pas de la pratique... Comme elle d'ailleurs. Surtout après un mois d'abstinence ! Elle avait limite envie de le violer pour le coup. Au fond d'elle, elle espérait que ce délai ne dépasserait pas quelques mois, elle n'avait pas tellement envie d'attendre deux ans avant de faire un enfant, surtout qu'après, il faut le temps que ça se fasse... Pas dit qu'elle tombe enceinte tout de suite, on ne sait jamais, ça prend parfois du temps... Après, elle pouvait très bien être une vraie poule pondeuse et l'être très vite, mais ça, seul l'avenir nous le dira ! Un avenir proche, espérait-elle. Pour le moment, Kyan et Trish étaient donc, dans la pratique, ils se cherchaient comme ils aimaient le faire si souvent et là, elle disait purement et simplement, qu'elle avait un certain pouvoir sur lui grâce au sexe ! Bien sûr, monsieur jediraistoujoruslecontrairedetoi ne l'entendait pas de cette oreille disant qu'elle faisait ce qu'elle voulait, car il en avait bien envie, sinon, elle pourrait aller se faire cuire un oeuf ! Du coup, la belle lui rappelait ce fameux mois d'abstinence qui allait bientôt prendre fin. Après tout, depuis tout à l'heure il se plaignait de s'être fait repoussé par elle, un nombre impressionnant de fois alors qu'il avait envie d'elle. Pour Trish, c'était le parfait exemple que c'est elle et elle seule qui dominait cette partie de leur couple. Evidemment, il fallait qu'il dise que lui aussi l'avait repoussé, elle s'y attendait tellement qu'elle savait déjà quoi répondre... Prévisible ce mec, heureusement qu'il était canon ! Du coup, elle répondit avec un petit sourire sur les lèvres : « Je savais que tu dirais ça bébé. Et je te répondrais que c'est parce que je n'ai pas insisté, si j'avais insisté le peu de fois où tu m'as repoussé, je peux t'assurer qu'on aurait fait l'amour ! La preuve maintenant. » Elle était très fière et dès qu'il la repoussait, elle se vexait, mais elle savait que si elle insistait un peu avec les bons gestes, comme elle venait de le faire là, avec sa main dans son pantalon, ça pencherait largement en sa faveur ! Elle continua en disant qu'avec elle, ça n'aurait pas marché et il répondit qu'il avait aussi son truc pour la faire craquer, elle sourit de plus belle et dit : « Ou pas ! Tu peux m'exciter, ça oui, mais ma fierté passera toujours avant ma libido ! Chose que toi, tu ne contrôles pas. » L'avantage d'être une fille, au moins, même si elle était excitée, elle pouvait le cacher, lui non.

Puis la belle descendit lui faire une petite gâterie pour le mettre en condition, puis, elle remonta pour lui demander ce qu'il voulait d'autre, elle avait dit qu'elle ferait ce qu'il voulait et elle s'employait à le faire donc. Il disait avoir envie qu'elle redescende quelques minutes voir le petit, mais qu'il avait peur de ne pas tenir, ce qui ne manqua pas de faire réagir la jeune femme... Elle avait envie de lui faire plaisir ce soir, elle s'en voulait de l'avoir laissé en plan aussi longtemps et pour ça, elle s'employait à lui donner tout ce qu'il voulait et si ce qu'il voulait c'était ça, alors très bien. Et comme pour s'assurer qu'il aurait ce qu'il veut, il lui lança un défi, il était malin quand même ! Beaucoup plus depuis qu'ils vivaient ensemble, elle commence à avoir une bonne influence sur lui xD. Bref, la belle lui promit d'aller jusqu'au bout et elle se remit à la tâche. Quelques minutes plus tard, il lui disait qu'il n'en pouvait plus et qu'il allait craquer, en même temps c'est ce qu'elle voulait ! Elle redoubla donc d'effort encore quelques secondes avant qu'il ne se laisse aller. C'était si bon de lui faire plaisir qu'elle se fichait pas mal de ne pas trop aimer ça, là, elle ne pensait qu'à lui. Une fois fait, elle s'installa sur lui à califourchon et lui disait qu'elle le dominait, elle aimait le provoquer encore et toujours. Le beau brun lui répondit que ça n'allait pas durer, comme d'hab, donc elle devait profiter et qu'elle devait retirer sa petite culotte si elle voulait qu'il s'occupe d'elle en reprenant des forces. Trish lui lança un petit sourire coquin, le genre de sourire qui le fait craquer en deux secondes et elle ajouta qu'elle n'avait pas besoin d'enlever quoi que ce soit pour le moment ! La jolie rousse joignit le geste à la parole en prenant sa main pour la glisser dans son dernier vêtement. Kyan la caressa quelques secondes, quelques secondes qui la faisaient déjà décoller... Puis, il retira sa main. Ou comment se sentir frustré en deux secondes ! Rapidement, il la fit basculer et les deux amoureux se retrouvèrent en situation inversée, lui sur elle. Il glissa à nouveau sa main dans sa petite culotte en disant qu'il lui avait dit qu'elle ne dominerait pas longtemps et que c'était à son tour de s'amuser. Là, il accéléra ses caresses et elle ferma les yeux en gémissant doucement, puis entre deux gémissements, elle dit : « T'es qu'un sale macho Kyan Skylar Johnson ! Un sale macho qui me fait prendre mon pied, mais un macho quand même ! » Remarquez qu'elle avait fait exprès d'utiliser son nom complet, ça non plus il n'aimait pas et elle, ça l'amusait de le faire chier et de le provoquer... Surtout pendant qu'il s'amusait avec elle.

_________________
    dis moi que tu m'aimes
    Dis moi que tu m'aimes, que la vie est belle, que ce monde est fou. Et quoi qu'il advienne je resterai tienne, à toi jusqu'au bout. A la vie à la mort, mi amor, je plaque tout. Dis moi que tu m'aimes et que les autres on s'en fout.
    ©️ by anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

▐ PAROLES : 4892
▐ DATE D'ARRIVEE : 06/01/2012

▐ AGE : 27 ans
▐ OCCUPATION : Papa à temps plein, dealer à temps partiel
▐ POINTS : 63
MessageSujet: Re: .trish&kyan • Even the sun sets in paradise.   Sam 11 Aoû - 11:12

Le sujet bébé semblait désormais loin pour nos deux amoureux, et pour cause, au lieu d'en parler, ils préféraient passer à l’entraînement. Et oui, on ne remporte pas une médaille d'or sans une bonne dose de travail et d’entraînements. Du coup, si nos deux tourtereaux voulaient plus tard pouvoir faire le plus beau bébé du monde, il fallait bien s'entraîner un peu à bien faire faire les choses. Même si techniquement, la beauté était dans leur code génétique. Un peu de Trish, un peu de Kyan,et c'était à coup sûr un magnifique petit bébé qui naîtrait lorsque pour Kyan l'heure serait venu de redevenir papa. Et puis bon, ça faisait quand même un mois qu'ils n'avaient rien fais de sexuel et il était vraiment temps pour eux de se remettre en selle... Parce que nos deux obsédés du sexe devaient être extrêmement frustré tous les deux. Et ça commençait par une bonne dose de provocation, rien de tel pour faire monter le désir et l'excitation à son paroxysme. Néanmoins était ce vraiment malin de dire à Kyan qu'elle le menait pas le bout de la carotte ? - sans mauvais jeu de mots bien sûr xD- Non parce que c'était juste le meilleur moyen de repartir dans une guerre à se rejeter la balle, à se dire que c'était faux, etc... On les connaît nos deux têtes de mules quand même. Surtout que dire à Kyan qu'elle avait le sexe pour lui faire tout ce qu'il voulait, c'était un coup à ce qu'il lui tienne tête pour ne pas passer pour un mec qui ne pense qu'à ça... D'ailleurs c'est ce qu'il fit, il disait qu'il cédait seulement si il en avait envie mais c'était sans compter sur Trish qui revenait un peu sur la pente glissante en disant que pendant un mois, ça avait été pourtant le cas. Ouais enfin même si elle avait gagné sur le nombre de râteau, elle n'était pas la seule à avoir refuser un peu de sexe par fierté et orgueil. Et bizarrement la jolie rousse répliqua qu'elle s'attendait à cette réponse mais qu'elle n'avait jamais insisté, car en forçant un peu la main à Kyan, elle était sûre qu'il aurait déjà cédé, et ce soir s'en était la preuve. Le beau brun fut prit d'un petit rire avant de rétorquer : « T'es donc si sûr de toi ? Parce que moi je crois pas bébé... Ce soir c'est parce que j'en avais aussi envie depuis quelques jours, j'attendais que tu viennes à moi, histoire tu sais de te faire un peu galérer, entrouvrir une brèche, que tu t'y engouffre et que t'insiste un peu et c'est exactement ce que t'as fais... Donc je crois bien que tu n'es pas la seule à calculer comment tout va se dérouler, et surtout à avoir un certain pouvoir sexuel... » conclut-il un petit sourire coquin aux lèvres. Et puis lui aussi avait ses armes, il venait d'ailleurs de les lui donner, mais d'après elle, par fierté elle n'aurait pas craqué, ses envies passant après son égo -surdimensionné xD-. Ça l'amusait un peu cette phras, parce qu'il n'avait jamais vu ça. « Ah ouais ? En tout cas ce n'est encore jamais arrivé depuis toutes ces années ensemble... moi c'est sur que mon excitation est visible, mais je sais tellement comment te donner envie et le regard que tu portes sur moi dans ces moments là... » Puis il se rapprocha d'elle et l'embrassa dans le cou avant de murmurer à son oreille : « Et puis je suis sûr que tu ne serais pas contre le fait que je te viole... » Bon y avait viol et viol, bien sûr elle serait consentante, mais utiliser la force pour l'obliger à céder, il y avait des chances que ça lui plaise vu les fois où elle adorait parfois se soumettre entièrement au côté brutal de Kyan...

S'en suivit par la suite deux délicieuses gâteries pour le jeune homme. De plus en plus d'envie, de fougue et de passion avaient été mises au fur et à mesure, et vraiment sur la deuxième, il savait qu'il ne tiendrait pas. Il devrait donc jouer sur son endurance pour récupérer et donner à Trish ce qu'elle voulait. Enfin il aurait pu éviter ça, mais il s'était assuré que Trish irait au bout de sa gâterie en la défiant. Oui elle pouvait dire qu'il était malin, parce que c'était bien le cas. Il savait qu'elle ne résisterait pas à l'envie de lui donner tort, sauf qu'en faisant ça, elle procurait un immense bien à Kyan en lui faisant atteindre un autre monde. Et pire encore, il atteignait cet orgasme avec Trish qui profitait de son orgasme avant de ne remonter sur lui et de lui dire qu'elle le dominait tout en lui caressant le torse. Il était totalement ailleurs et franchement il avait pas encore retrouver la force de lui montrer le contraire par la force. Du coup il se contentait de lui dire que ça ne durerait pas, lui proposant d'enlever sa petite culotte pour qu'il s'occupe d'elle mais elle voyait la chose autrement, disant que pour le moment ce n'était pas la peine et qu'il le ferait lui même plus tard. En attendant, elle lui lança un sourire à le faire défaillir tout en attrapant sa main et la glissant dans sa lingerie. C'est alors qu'il commença à son tour à la rendre dingue, mais bon elle a califourchon sur lui, c'était pas très pratique, voilà pourquoi il stoppa ses caresses dans son élan pour inverser leurs positions et se retrouver sur la jeune femme. Il retourna ensuite rapidement vers l'intimité de la jeune femme tout en lui disant que comme prévu elle ne dominait pas bien longtemps et au lieu de se taire, elle le provoquer encore, l'appelant par son prénom en entier et disant que ce n'était qu'un macho qui lui faisait prendre son pied. En guise de réponse, il l'embrassa langoureusement tout en continuant ses caresses et riant un peu « Tais toi Applewhite, et juste profite de ton macho préféré qui s'amuse et te fait du bien... » quelques minutes plus tard, ce fut au tour de la jeune femme d'exploser de plaisir... Elle retira enfin sa petite culotte, et les deux partirent rapidement et sauvagement dans leurs ébats... un mois quand même ! Et une excitation à son zénith pour les deux, ça n'annonçait qu'une seule chose, à savoir une nuit de folie et de sexe qui ne faisait que commencer...

_________________
    « Family Portrait »


    “ On the first page of our story, the future seems so bright. Then this thing turned out so evil, I don’t know why I’m still surprised. ” ©️ signature by anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: .trish&kyan • Even the sun sets in paradise.   

Revenir en haut Aller en bas
 

.trish&kyan • Even the sun sets in paradise.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Panda & Robin + Even the sun sets in paradise
» Kyan [Assassin]
» Trish Stratus Vs Michelle McCool
» Maryse Vs Kelly Vs Ashley Vs Trish Vs Taylor
» Trish Stratus vs Maryse
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
♫ Modern Family :: DANS LE GRENIER :: Archives rps-