AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 .cassy&lucas — In our family portrait we look pretty happy.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar

▐ PAROLES : 3346
▐ DATE D'ARRIVEE : 08/08/2011

▐ AGE : 24 ans
▐ OCCUPATION : Journaliste
▐ POINTS : 173
MessageSujet: .cassy&lucas — In our family portrait we look pretty happy.   Lun 6 Aoû - 23:46


Cassandra & Lucas
« Mama please stop crying, I can't stand the sound. Your pain is painful and its tearing me down. I hear glasses breaking as I sit up in my bed. I told dad you didn't mean those nasty things you said. Can we work it out? Can we be a family? I promise I'll be better, Mommy I'll do anything. Can we work it out? Can we be a family? I promise I'll be better, Daddy please don't leave. RAIN BIRD »

Une journée des plus normales pour Cassandra, elle s'était levée de bonne heure, avait préparé le petit-déjeuner pour son mari et sa fille, puis, elle s'était préparée, elle avait préparé sa fille et elle l'avait emmené à l'école. Ensuite boulot, boulot, boulot, jusqu'à son retour à la maison vers dix-huit heures. Entre deux, elle était passée récupérer sa fille chez la nounou et maintenant, alors que sa petite puce jouait dans sa chambre, elle préparait le repas. C'était comme ça tous les jours que dieu fait... La routine quoi. Sauf, qu'avant, c'était pareil et qu'elle aimait ça. Elle aimait chouchouter les deux amours de sa vie, s'occuper de sa fille, s'occuper de son mari d'une tout autre manière xD. C'était ce qu'elle avait toujours voulu, c'était pour ça qu'elle avait épousé Lucas d'ailleurs, pour cette parfaite vie de famille qui lui tendait les bras. Seulement, depuis quelques mois, rien ne va plus... Pour rappel, lors de leur mariage, Lucas et Cassy avait annoncé qu'ils attendaient un deuxième enfant, ce qui les comblaient de bonheur, surtout que sept mois plus tard, il avait eu un fils. Après une fille, ils en rêvaient et le petit Caleb avait pointé le bout de son nez. Bref, le bonheur parfait. Peut-être que leur bonheur était trop parfait et que la vie s'en est rendu compte... Ou le destin. Alors que Lexie gardait le petit, elle a voulu l'emmener se promener, mais une voiture les a percuté... Le bébé fut mort sur le coup. Bien sûr, elle en veut énormément à Lexie, bien qu'au fond d'elle, elle sait que ce n'est pas sa faute, c'est un terrible accident et elle n'en était pas responsable... Mais, que voulez-vous ? Elle a besoin de maudire quelqu'un pour apaiser son chagrin. Puis, elle en veut à Lucas aussi, elle détestait Lexie et ça depuis toujours, elle refusait de lui confier le petit, elle avait déjà du mal à lui confier Lily... Mais comme sa puce l'adorait, elle faisait avec. Lui, il insistait, parce que c'était sa soeur et dans un sens, c'était logique. Mais, forcément maintenant, elle se dit que s'il l'avait écouté, Caleb serait encore là, avec eux.

De toute façon, la jolie blonde en voulait à la terre entière, réaction normal d'une mère qui vient de perdre son enfant. C'était contre nature, une mère ne devrait jamais avoir à enterrer son enfant ! Par contre, ce drame l'avait réconcilié avec ses parents, sa mère avait été d'un soutien incroyable et aussi bizarre que cela puisse paraître, la mère de Lucas aussi. Le pire, c'est que tout le monde avait cette foutue manie de lui dire que le temps apaiser la douleur, ça faisait trois mois et elle avait encore l'impression qu'on lui enfoncait un poignard dans le coeur ! Sans parler de sa vie de famille qui en prenait un coup, elle avait beaucoup de mal à ne pas voir Caleb dans les yeux de Lily, ils avaient les yeux de leur père... Et du coup, elle s'en prenait trop souvent à sa fille pour des débilités dans nom. Et sa vie de couple était une horreur aussi, ils essayaient de faire comme si tout allait bien, mais ils arrivaient à peine à communiquer ou quand ils y arrivaient c'était en se hurlant dessus. La jeune femme se demandait tout le temps s'ils allaient survivre à cette crise, si après un an de mariage, ce dernier ne battait pas déjà de l'aile. Cassandra fut sortie de ses pensées par sa petite princesse qui venait de débouler dans la cuisine comme une sauvage en disant : « Maman, maman, j'ai faim ! » La jeune maman répondit en lui faisant un petit sourire bienveillant : « On ne mange pas avant une bonne heure, prends un petit paquet de chips en attendant. » Elle la laissa se débrouiller, elle savait parfaitement où tout était rangée, seulement, la petite fille, en voulant attraper le paquet, fit tomber la boite de céréale juste à côté. Evidemment, la cuisine se retrouva envahie de minuscules petites céréales ! Le sang de Cassy ne fit qu'un tour et elle hurla sur Lily : « Mais bon sang Lily ! Tu le fais exprès ? Est-ce que tu serais née pour me rendre la vie impossible ? Va dans ta chambre et reste y jusqu'au dîner ! » La petite ne perdit pas de temps et pris la poudre d'escampette en pleurant. Le pire ? Ça ne lui faisait absolument aucun effet de voir sa fille en larmes... Elle était complètement indifférente. La jeune femme se mit à genoux pour ramasser ce beau gâchis, elle ne pouvait pas laisser la cuisine dans cet état.

Spoiler:
 

_________________
    Loving you is suicide. I don't know should go or should I stay. I'm tryna to keep myself alive, knowing there's a chance it's all too late. But i heard you say you love me, that's the part I can't forget and I wish that you come save me. Cause I'm standing over the edge.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

▐ PAROLES : 3111
▐ DATE D'ARRIVEE : 31/08/2011

▐ AGE : 27 ans
▐ OCCUPATION : Rédacteur en chef & commentateur sportif.
▐ POINTS : 160
MessageSujet: Re: .cassy&lucas — In our family portrait we look pretty happy.   Mar 7 Aoû - 11:17

Et plus une journée de boulot terminé pour notre jeune journaliste. Quoi que jeune plus vraiment. En un an, notre jeune homme avait prit du galon, et c'était rédacteur en chef adjoint maintenant. Le désavantage de ce métier, c'est qu'il était moins en vu avec ces articles dans le journal où il bossait. D'ailleurs, il n'y avait plus aucun article écrit par Lucas, seulement parfois un édito, vous savez le truc que personne ne lit jamais au tout début ? Mais à côté de ça, il avait nettement plus de responsabilités, comme choisir les articles qui paraitraient, les faire corriger par les journalistes, ce genre de choses quoi pour pas que le journal passe pour un journal amateur. Et de plus, ça lui libérait pas mal de temps. Et ce temps libre il l'occupait à deux choses. Tout d'abord une sorte de deuxième boulot puisqu'il était devenu commentateur sportif pour le football américain donc il n'était pas rare de voir les jours de match Lucas à la TV et l'entendre derrière un micro. Deuxième chose, sa famille. Et oui, la jeune Middleton était devenu il y a déjà un an madame Davenport et c'était vraiment la vie en rose. Enfin elle avait mal démarré leur vie de couple, ils avaient connus un paquet de galères, puis après les études ils s'en étaient sortis, et Lily était un petit ange, une véritable gamine en or. Le mariage avait suivi, puis un deuxième enfant qui avait pointé le bout de son nez. Et comme une bonne nouvelle n'arrive jamais seul il paraît, c'était lors de leur mariage qu'ils avaient annoncé la grossesse de la demoiselle. Lucas était sur son petit nuage avec les trois petits amours de sa vie, et d'ailleurs il profitait d'eux chaque jour sauf lorsqu'il se déplaçait pour deux jours dans le but d'aller commenter un match. Mais ce bonheur était si parfait, cette famille si aimante et soudée qu'il avait fallu que quelque chose vienne tout gâché chez les Davenport. En effet, un jour où Lexie gardait le petit Caleb, la jeune femme se fit percuté par une voiture côté passager, l'endroit même où se trouvait Caleb dans son petit couffin dos à la route. Le choc fut violent, et le pauvre bébé mourut sur le coup. Un véritable cauchemar pour tout le monde. Les parents et Lily en premier lieu, mais également Lexie qui involontairement venait de ruiner la vie d'une famille, et surtout celle de son frère jumeau. Autant dire que l'amour fou du passé était loin d'être encore présent entre les deux. Enfin voilà, le pauvre gamin avait succombé et depuis, la vie de famille était bien compliqué. Cassandra rejetait Lily, et Lucas avait beau tout tenté, sa femme avait vraiment un soucis avec sa fille. Fini les soirées mère fille à regarder un dessin animé avec de la glace, à aller faire les magasins,... Désormais c'était Lucas qui avait l'impression de tout faire pour Lily, Cassandra ne faisant que s'énerver sur sa fille... Et tenter de résonner Cassy ne faisait qu'empirer leur couple puisqu'elle ne voulait rien entendre concernant son comportement avec sa fille, c'était dispute assurée !

Après cette dure journée de travail -ou pas xD- Lucas rentra donc à la maison -comme ça xD- avec l'espoir comme chaque jour que les choses s'arrangent, que Cassandra soit moins tendue et qu'ils puissent discuter sans crier... Lui aussi était mal, très mal, mais il se refusait de craquer. Cassandra était anéantie et il se devait de se montrer fort pour deux, pour Lily également. Si il tombe avec, cette famille deviendra seulement une ruine... Et il aimait tellement Cassy qu'il voulait vraiment sauver leur famille, relever la tête et ne pas l'enfoncer, car c'était le meilleur moyen d'aller dans le mur et de laisser leur couple partir en fumée. Lorsqu'il rentra, il vit une furie passer près de lui pour aller dire à sa mère qu'elle avait faim. Bon point, cette dernière lui disait avec le sourire de prendre des chips pour patienter jusqu'au dîner. Alors qu'il s'avança dans la cuisine pour aller embrasser sa femme, sa route fut coupé par une horde de céréales se renversant au sol. Et oui, Lily venait de faire tomber le paquet en attrapant des chips dans l'armoire, et avant même qu'il réagisse, c'était Cassy qui explosait, envoyant Lily dans sa chambre mais ajoutant une phrase assassine pour une gamine. Comment on pouvait dire à son enfant qu'elle était née pour vous rendre la vie impossible ? Lucas n'en revenait pas d'entendre ça, et il suivit Lily qui avait couru dans sa chambre en pleurant et la rassura, lui disant de rester ici un peu en mettant de la musique et jouer avec ses poupées. Après un petit câlin et les larmes de la gamine sèchent, Lucas retourna à la cuisine où sa femme était à genoux entrain de ramasser les céréales et l'aida, relevant les yeux en même temps vers elle et disant d'un ton neutre « Chérie t'as été dure avec elle quand même. Tu te rends compte de ce que tu lui as dis ? Ok ça t'a énervé, mais lui dire qu'elle te rend la vie impossible ? C'est qu'une enfant qui a renversé un paquet de céréales y a pire quand même. Je crois qu'elle a été choquée vu dans l'état dans lequel elle est... » Il baissa la tête vers les céréales avant de reprendre : « D'ailleurs moi aussi tu m'as surpris à dire une chose si dégueulasse... » Oui il défendait sa fille, mais merde dire quelque chose de si ignoble à sa fille quand même...

_________________
    Ain't it fun ◈
    Where you from? You might be the one who’s running things Well you could ring anybody's bell to get what you want
    You see it’s easy to ignore trouble When you’re living in your bubble
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

▐ PAROLES : 3346
▐ DATE D'ARRIVEE : 08/08/2011

▐ AGE : 24 ans
▐ OCCUPATION : Journaliste
▐ POINTS : 173
MessageSujet: Re: .cassy&lucas — In our family portrait we look pretty happy.   Mar 7 Aoû - 21:14

La jeune femme était donc rentrée chez elle après une journée de boulot assez détendu. Il faut dire que depuis le mort de son bébé, les gens avaient tendance à la considérer "malade" et elle n'avait plus autant de responsabilités qu'avant. Elle ne s'en plaignait pas cela dit, ça lui faisait du bien de lâcher prise pour le moment, en espérant qu'elle retrouve toutes ses responsabilités quand elle se sentirait mieux. Si un jour elle se sent mieux, ce qui n'était pas gagné. Sa vie était réglée comme du papier à musique et pendant qu'elle préparait le repas, elle avait envoyé sa petite fille dans sa chambre, faire ses devoirs. Mais alors qu'elle venait de commencer, la petite tornade déboula dans la cuisine réclamant à manger. Habituellement Cassandra était assez stricte là-dessus, elle n'aimait pas trop que Lily grignote avant le repas, rien de mieux pour qu'elle ne touche pas à son assiette par la suite. Mais, depuis la mort de Caleb, elle était beaucoup plus souple avec elle, limite, elle la laissait vivre sa vie, ce qui était stupide, à huit ans, on a besoin d'autorité... Quoi qu'elle en avait encore, mais trop. Voilà, le gros soucis avec Cassandra dans l'éducation de sa fille depuis la mort du bébé, c'est qu'elle ne sait plus doser ! Soit elle est trop laxiste, une fois elle l'avait même autorisée à aller chez une amie, seule, même si ce n'était pas très loin, avec tout ce qu'on entend de nos jours, aucun parent digne de ce nom, ne l'aurait laissé faire. La belle blonde s'était fait passer le savon du siècle par son mari par ailleurs et cela avait entraîné une énième dispute. Ou alors, elle était trop sévère, elle s'énervait sur elle pour un rien, alors qu'avant, elle élevait la voix seulement si c'était nécessaire et encore, elle préférait laisser ce genres de choses à Lucas. En parlant de sévérité, la jeune maman lui indiqua donc l'armoire, pour qu'elle prenne un petit paquet de chips en attendant le repas, mais alors que la petite fille se servait, elle fit tomber le paquet de céréales et évidemment, toutes les céréales se retrouvèrent éparpiller sur le sol. Cela fit enrager Cassie qui hurla sur sa fille et la pria de retourner dans sa chambre et d'y rester jusqu'au dîner. Elle pouvait bien pleurer, elle s'en fichait.

D'ailleurs, elle vit Lucas la suivre, voilà, papa allait la réconforter et après c'est encore elle qui passerait pour la méchante ! Bon, d'accord, elle le méritait peut-être pour le coup, mais elle ne s'en rendait pas vraiment compte. Deux minutes plus tard, le beau brun arriva dans la cuisine et s'abaissa sans un mot pour l'aider... Enfin sans un mot, pas pour longtemps, rapidement, il lui disait qu'elle avait été dure avec la petite, lui reprochant la petite phrase assassine envers elle. Cela aurait pu être pire, elle aurait très bien pu lui dire qu'elle regrettait qu'elle soit née, vu l'état dans lequel elle est depuis quelques semaines, ça aurait été possible ! Il ajouta qu'elle n'était qu'une enfant et qu'elle était choquée et dans un état pas possible. Cassandra soupira et dit : « C'est pas grave, papa est venu la consoler. Je passe toujours pour la méchante, mais c'est facile pour toi, toi t'es là que le soir, t'as le beau rôle ! » Et comme si ça ne suffisait pas, il en rajouta une couche en disant que même lui était choqué, qu'il ne la croyait pas capable de dire une chose aussi "dégueulasse" pour reprendre son terme. Là, ça l'énerva vraiment et elle se releva en criant sur lui : « Tu sais quoi ? Va te faire foutre Lucas ! J'en ai rien à faire de ta morale à la con ! » La blondinette retourna à ses fourneaux et de rage, elle balança son repas sur le sol, un plat en sauce en plus, la vaisselle se brisa en mille morceaux et la nourriture s'était répandue sur le sol, elle ajouta : « T'as cas le faire, le repas ! J'en ai ma claque de toi, j'en ai ma claque de vous ! De vous tous ! Je vais plus tarder à aller rejoindre mon fils... » C'était dégueulasse de lui dire ça, mais elle était vraiment à bout de nerfs, elle était en totale dépression, mais elle refusait de voir un docteur ou un psy, elle était complètement bloquée et forcément, c'était sur sa famille qu'elle se défoulait.

_________________
    Loving you is suicide. I don't know should go or should I stay. I'm tryna to keep myself alive, knowing there's a chance it's all too late. But i heard you say you love me, that's the part I can't forget and I wish that you come save me. Cause I'm standing over the edge.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

▐ PAROLES : 3111
▐ DATE D'ARRIVEE : 31/08/2011

▐ AGE : 27 ans
▐ OCCUPATION : Rédacteur en chef & commentateur sportif.
▐ POINTS : 160
MessageSujet: Re: .cassy&lucas — In our family portrait we look pretty happy.   Ven 10 Aoû - 11:18

Lucas voulait tellement rentrer et retrouver sa petite femme ainsi que sa fille... Et pourtant depuis quelques temps tout n'était plus aussi rose dans cette famille. Envolé la belle vie, l'entente cordiale... Depuis le décès de leur petit bébé il y a quelques mois, le couple était tendu. Lily ne comprenait pas vraiment tout ce qui se passait, mais elle avait été très triste de ne plus voir son petit frère. Néanmoins quand on a tout juste huit ans, on ne comprend pas forcément tout, et c'était peut être la moins touché de la famille, alors qu'elle passait tout son temps avec ses parents et Caleb tellement elle avait adoré être une grande soeur. En pleine nuit, il était même arrivé qu'elle court jusqu'à la chambre de Caleb pour voir pourquoi il pleurait. Et oui, elle était devenu même plus rapide que les deux parents sur cette tâche nocturne. Néanmoins, pour Cassandra et Lucas c'était une autre paire de manche. Lucas était effondré et ne le montrait pas, tout à l'inverse de Cassy qui ne pouvait pas s'en remettre encore aujourd'hui et qui avait beaucoup de mal à retrouver son si joli sourire. Egoistement, ils préféreraient être à la place sûrement de Lily à ne pas vraiment comprendre pour ne plus souffrir autant et pouvoir aller de l'avant. Mais ce n'était pas chose simple que de passer au dessus du fait que votre fils était mort à cause d'un connard qui ne savait pas rouler... Du coup à la maison l'ambiance était très tendue puisqu'entre une Cassy ne faisant plus tout son travail de mère et qui n'avait plus aucune motivation pour rien en plus d'avoir les nerfs à fleur de peau, on avait aussi un Lucas qui devait en faire nettement plus qu'à l'accoutumée et ça c'était très dur pour lui. Non pas parce qu'il ne savait pas le faire ou que quoi, juste parce que lui aussi avait envie de ne rien faire, de pouvoir souffler un peu et penser à son fils. Mais non, il se montrait fort pour sa femme et sa fille, et Dieu sait que ce n'était pas tous les jours facile. Enfin il était enfin à la maison, et tout semblait bien se passer, Lily voulant manger et Cassandra lui demandant de prendre un paquet de chips pour patienter, le tout accompagné d'un sourire. Un sourire en coin, Lucas regarda la scène jusqu'à ce que Lily renverse un paquet de céréales et que Cassandra n'explose littéralement, incendiant sa fille avant de l'envoyer dans sa chambre. Lucas resta choqué un instant de ce qu'il venait d'entendre avant d'aller réconforter sa fille qui pleurait. Bah ouais quand même, ok elle avait fait une connerie mais dire à une gamine qu'elle est née pour vous rendre la vie impossible, c'était très extrême... Puis Lucas revint à la cuisine, commençant à aider Cassandra avant de lui dire qu'elle avait été sévère et que le petite était choquée. Néanmoins, la réaction de Cassy ne fut pas vraiment la bonne puisqu'elle rejetait la faute sur Lucas disant qu'elle passerait pour la méchante maintenant qu'il était allé la voir, ajoutant qu'il n'était présent que le soir, donc que c'était bien facile pour lui. Elle était sérieuse là ? En tout cas il la regarda genre savoir si elle était sérieuse et dit sèchement : « T'es sérieuse franchement ? T'as vu ce que tu lui as dis ? Normal que j’aille la voir... Je suis là le soir parce que je travailles la journée je te rappelle. Si faut être sévère tu sais très bien que je peux l'être. D'ailleurs c'est souvent moi qui a eu le mauvais rôle. » Oui, depuis la mort de Caleb, la tendance semblait s'inverser...

Puis Lucas avait poursuivi que même lui avait été choqué d'entendre Cassandra dire une chose si ignoble ce qui ne plaisait pas à la maman qui se releva et cria sur Lucas d'aller se faire foutre car elle en avait rien à foutre de sa morale. Il poussa un long soupir, il devenait habitué à ces phrases là... Puis il se releva à son tour « Et c'est reparti... Je veux juste te faire comprendre que t'as été loin avec Lily pour des céréales renversés. C'est pas comme si ça avait été avec du lait, là c'est des pauvres céréales, un coup de balais et voilà. Ok c'est chiant qu'elle ait tout fait tombé. L'engueuler ok, mais pas ce que tu lui as dis Cassy, c'est super dur pour une gamine d'entendre ça de sa mère. » Et comme si ces injures ne suffisaient pas, la demoiselle attrapa son plat en sauce et le fracassa sur le sol, ce qui fit sursauter Lucas qui ne s'y attendait pas... Puis elle annonça qu'il avait cas faire le repas parce qu'elle en avait marre de lui et de tout le monde, ponctuant sa phrase par une envie de mourir... Bah oui, elle disait qu'elle allait bientôt retrouver son fils. Là le coeur de Lucas se tordit, entendre ça le rendait triste et dingue à la fois, et il éleva un peu la voix : « Non mais ça va pas la tête ? Et après tu viens pleurer pour des céréales quoi ! Tu t'entends en plus parler ? Rejoindre Caleb ? C'est du grand n'importe quoi ! Des envies de suicides maintenant, faut vraiment que t'aille voir quelqu'un... Vouloir laisser toute ta famille et péter les plombs comme ça c'est pas toi, je te reconnais plus... » Jamais il ne l'avait vu comme ça, mais là elle était une toute autre personne, il ne reconnaissait plus du tout la femme de qui il était tombé amoureux il y a neuf ans...

_________________
    Ain't it fun ◈
    Where you from? You might be the one who’s running things Well you could ring anybody's bell to get what you want
    You see it’s easy to ignore trouble When you’re living in your bubble
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

▐ PAROLES : 3346
▐ DATE D'ARRIVEE : 08/08/2011

▐ AGE : 24 ans
▐ OCCUPATION : Journaliste
▐ POINTS : 173
MessageSujet: Re: .cassy&lucas — In our family portrait we look pretty happy.   Dim 12 Aoû - 15:14

Finalement, ils n'allaient pas passer une bonne petite soirée en famille, il faut dire, que ce n'était plus tellement le cas... Même quand il ne se passait rien et qu'ils ne se disputaient pas, ce n'était pas non plus l'ambiance du siècle, Cassandra se demandant sans cesse si la situation s'arrangerait ou s'il faudrait peut-être envisager une solution plus radicale... Cela dit, ça ne faisait que quelques mois que le petit était décédé et il fallait leur laisser du temps, elle n'allait pas tout plaquer, tout ce qu'elle avait mis autant de temps à construire, sur un coup de tête. Bien que l'envie était présente. Lucas était donc rentré à la maison après sa journée de travail et évidemment, il arriva au bon moment, quand son épouse engueulait sa petite fille, certes, dans l'éducation d'une enfant, il ne fallait pas tout laisser passer, mais là, elle n'avait rien fait de très répréhensible et elle n'avait pas mérité que sa maman lui cri dessus à ce point. Cassy avait beaucoup de mal à se maîtriser, elle s'énervait pour un rien, bien qu'elle n'avait jamais levé la main sur sa fille et ça, même au plus bas, comme elle était actuellement, ça n'arriverait jamais ! Bref, Lucas était donc monté voir Lily et une fois redescendu, il aida sa femme à ramasser les céréales, non sans lui lancer une remarque qui déplut fortement à la blondinette. Ni une, ni deux, elle lui répliqua que son papa l'avait consolé et qu'une fois de plus, c'était elle qui passait pour la méchante, ajoutant que c'était facile pour lui, il n'était là que le soir. Il répondit alors que c'était normal, qu'elle avait été trop dure avec sa fille et qu'il pouvait être sévère aussi, d'ailleurs c'était le cas avant. C'est vrai, que c'était plus lui qui serrait la vis que la jeune femme, mais ça, c'était avant... « Et moi je ne travaille pas peut-être ? Et en plus du travail, je dois m'occuper de Lily et de la maison, un minimum de reconnaissance c'est trop demandé ? » C'est vrai qu'avec son job, elle pouvait avoir des horaires plus flexibles que lui, mais si elle le faisait, c'était pour le bien de sa famille, il fallait bien s'occuper de tout ce petit monde, il n'avait pas l'air de se rendre compte de tous les sacrifices qu'elle a fait depuis qu'ils sont ensemble... Alors, s'il ne pouvait pas comprendre qu'elle ait besoin de soutien, surtout après la mort de Caleb, elle ne voyait pas ce qu'ils faisaient encore ensemble.

Et comme si ça ne suffisait pas, il insistait, disant qu'elle avait été très dure avec Lily, qu'elle ne méritait pas ça et bla bla bla. Là, elle explosa, lui disant d'aller se faire foutre et qu'elle s'en fichait pas mal de sa morale à la con ! Du coup, il poussa un profond soupir qui voulait tout dire et il répondit qu'il essayait seulement de lui faire comprendre qu'elle avait été trop loin avec la petite, qu'il n'y avait pas morts d'hommes. Et encore, il peut s'estimer heureux, elle avait failli lui dire qu'elle regrettait qu'elle soit née à la place du "tu serais née pour me rendre la vie impossible" ! Heureusement, elle était vraiment au plus bas, mais elle savait encore qu'il y avait des limites à ne pas franchir, surtout avec son adorable fille, qui en fait, est un véritable amour... N'importe qu'elle mère révérait d'une fillette aussi gentille. La belle répondit : « Au moins elle s'endurcie un peu, la vie ce n'est pas un conte de fée, on n'en sait quelque chose je crois, non ? Tu la surprotèges tout le temps, ce n'est pas comme ça qu'elle avancera dans la vie ! » Puis, finalement, à bout, elle craqua et balança son plat sur le sol, même lui semblait surpris du geste de sa femme, il faut dire qu'elle se surprenait elle-même. Cassandra était une jeune femme très douce et même quand elle était en colère, ça n'allait pas si loin -c'est Trish qui balance des objets ah ah-. Elle lui disait qu'il pouvait faire le repas lui-même et qu'elle en avait marre de lui, de tous et qu'elle n'allait plus tarder à rejoindre son fils. Là, c'est lui qui éleva la voix, lui demandant si elle s'entendait parler, parce que dire de telles choses, c'était inconcevables ! Il ajouta qu'elle devrait aller voir quelqu'un, que ce n'était pas elle et qu'il ne la reconnaissait plus. « Si tu ne me reconnais plus c'est peut-être parce que je ne suis plus la même personne, t'y as pensé à ça ? Au fait que j'ai complètement changé en perdant mon bébé ? » Dit-elle en élevant la voix un peu plus. Vous remarquez comme elle disait sans cesse "mon fils", "mon bébé" et jamais "notre", comme si, il n'y avait qu'elle qui avait perdu Caleb, c'était égoïste dans un sens, de penser qu'elle était la seule à souffrir, alors qu'elle savait très bien que Lucas restait fort pour sa femme et sa fille. S'ils craquaient tous les deux, elle ne donnait pas cher de leur famille. Enfin, elle se calma un peu et lui dit, non sans une pointe de regret dans la voix : « Je crois qu'on devrait divorcer... Il faut être honnête, notre couple ne s'en relèvera jamais. »

_________________
    Loving you is suicide. I don't know should go or should I stay. I'm tryna to keep myself alive, knowing there's a chance it's all too late. But i heard you say you love me, that's the part I can't forget and I wish that you come save me. Cause I'm standing over the edge.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

▐ PAROLES : 3111
▐ DATE D'ARRIVEE : 31/08/2011

▐ AGE : 27 ans
▐ OCCUPATION : Rédacteur en chef & commentateur sportif.
▐ POINTS : 160
MessageSujet: Re: .cassy&lucas — In our family portrait we look pretty happy.   Dim 12 Aoû - 22:41

La soirée était tout sauf ce que voulait vraiment Lucas...Et oui, il rentrait, tout débutait si bien et pourtant ça n'allait pas durer plus de quelques secondes. Et oui, si Cassandra parlait tranquillement et avec le sourire à sa fille, lorsque cette dernière renversa le paquet de céréales en attrapant ses chips, c'était devenu un véritable cauchemar. En soit rien de bien méchant, on ramasse ça au balais ou à l'aspirateur en moins de trente secondes et hop là on en parle plus. Bon d'accord, une gamine de huit ans faut lui faire comprendre que c'est mal, et ce même si c'était involontaire. Sauf que la jolie blonde de femme de Lucas venait clairement de péter un boulon en explosant sur Lily et se montrant extrêmement méchante dans ses propos. Depuis quand on dit à une gamine qu'elle est née pour vous faire vivre un enfer pour un paquet de céréales renversés ? Du coup Lucas était allé voir et calmer les pleurs de sa petite princesse avant de retourner à la cuisine pour aider Cassandra à nettoyer les dégâts. Il profitait du petit silence entre eux pour lui dire qu'il l'avait trouvé très dur avec Lily et que la pauvre était très choqué. Mais ça la styliste semblait en avoir strictement rien à foutre. La preuve, tout ce qu'elle avait trouvé à dire c'est que Lucas était all la consoler et que du coup elle passait pour la vilaine mère comme toujours. Mouais sauf que comme Lucas le lui disait, jusqu'à il y a peu de temps, c'était bien lui qui passait tout le temps pour le méchant. Lorsqu'il fallait sermonner Lily, c'était quasiment tout le temps Lucas, alors dans le genre mauvais parent parce qu'il râle, il avait aussi donné face à une maman un peu trop laxiste. De plus, Cassandra lui reprochait le fait de n'être là avec eux que le soir tandis qu'elle passait ses journées à s'occuper de Lily et de la maison. Logique, il bossait, il n'avait pas le choix, et c'est ce qu'il lui dit sauf qu'elle commençait déjà ses interprétations, demandant si elle ne bossait pas. Bien sûr, sauf qu'elle avait la chance de pouvoir aménager ses horaires, ou parfois pouvoir bosser à la maison, chose qui était nettement plus délicate pour Lucas. Et en plus elle demandait de la reconnaissance de s'occuper de Lily et de la maison. Limite elle partait sur un autre sujet là non ?! « J'ai pas dis ça ! Juste que moi je n'ai pas le chance de pouvoir aménager mes horaires ou ce genre de choses... Pourquoi tu me parles de reconnaissance ? Je crois pas avoir remis en cause ton rôle à la maison ou ta place dans notre famille... » Bon il aurait bien ajouté quelque chose, mais dire qu'il remettait en cause son rôle de mère depuis la mort de leur fils serait une déclaration de guerre pour Cassandra. Parce qu'il faut l'avouer, elle était une très bonne mère avant le drame et une femme superbe. Sauf que depuis le drame familial, elle était à fleur de peau et pouvait démarrer au quart de tour sans grande raison...

Il essayait donc de raisonner sa moitié, mais cette dernière n'en avait que faire de sa morale et l'envoya violemment se faire foutre. Jusqu'à présent il restait calme et tentait de lui parler calmement, mais la belle s'emportait et ça l'exaspérait, parce qu'il sentait que le contrôle de la situation lui échappait et que ça allait péter... Au lieu de prendre conscience qu'elle avait été loin, elle disait simplement que ça allait l'endurcir un peu dans la vie, lui disant qu'après tout ce n'était pas un conte de fée et qu'ils savaient tous deux bien la chose puisqu'ils étaient passés par là. Et comme si ça ne suffisait pas, elle accusait Lucas de la surprotéger, ce qui n'était pas bon pour elle. Il leva un instant les sourcils avant de lui répondre : « L'endurcir ? Elle sait même pas ce qu'elle a fait de mal pour que tu sois comme ça, elle comprend pas ! Et je te rappelles qu'elle a seulement huit ans, elle a toute la vie devant elle, c'est une gamine, et justement on a connu les galères, si on peut la laisser vivre encore son conte de fée on devrait le faire pour la protéger un minimum avant que les galères commencent... » Quand je vous disais que la situation dérapait... En effet, Cassandra s'énervait d'avantage -toute seule en plus xD- et fracassa son plat au sol sous un Lucas abasourdi qui ne pouvait qu'écouter les propos de sa femme, qui disait en avoir marre de lui et de tout le monde, voulant simplement aller rejoindre son fils. Des envies de suicide ? Really ? Non parce que là ça énervait Lucas qui ne cautionnait pas d'entendre ce genre de débilités de la part de la femme de sa vie... Il lui disait donc ne plus la reconnaître et qu'elle avait besoin d'aide pour dire des choses si horribles. Elle lui répondit donc que c'était tout simplement parce qu'elle avait changé peut être suite à la mort de son bébé... Alors la perte de Caleb donnait à Cassandra tous les droits ? Parce que bon Lucas avait envie de péter les plombs, il en avait également le droit, sauf qu'il restait justement fort pour sa famille, pour pouvoir la soutenir et ne pas que les autres sombrent... « Je sais que t'as été grandement affectée, que ça a changé quelque chose au fond de toi, mais tu crois quoi ? J'ai aussi perdu un fils Cassandra... Tu crois que moi ça ne m'a rien fais ou quoi ?! » Il était dévasté, et combien de fois il avait craqué dans son coin sans que personne ne puisse le voir. Tout ça parce qu'il se devait de rester fort pour tout le monde, si lui craquait, il ne donnait pas cher de leur famille qui tomberait dans une dépression... mais la suite, ce fut un poignard en plein coeur lorsqu'elle lui annonça qu'ils devraient songer à divorcer car leur couple ne s'en relèverait jamais. Et ça, et bien ça lui donnait encore plus envie de s'énerver, malgré qu'elle reste calme. « Tu te moques de moi ? Dis moi que tu penses pas ce que tu viens de dire ? Le divorce c'est facile, tu fuis tous les problèmes ! Toi même t'as dis que notre vie était pas un conte de fée et après tout ce qu'on a surmonté tu veux tout abandonner ? La promesse que je t'ai faite y a un an je l'ai toujours en tête. Tu sais le truc qui finit par jusqu'à ce que la mort vous sépare ? » Il avait peur, peur qu'elle soit sérieuse et qu'elle songe vraiment à divorcer. Il était fou d'elle, et justement il voulait être là pour elle, mais comment si elle ne cessait de le repousser de la sorte ?

_________________
    Ain't it fun ◈
    Where you from? You might be the one who’s running things Well you could ring anybody's bell to get what you want
    You see it’s easy to ignore trouble When you’re living in your bubble
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

▐ PAROLES : 3346
▐ DATE D'ARRIVEE : 08/08/2011

▐ AGE : 24 ans
▐ OCCUPATION : Journaliste
▐ POINTS : 173
MessageSujet: Re: .cassy&lucas — In our family portrait we look pretty happy.   Mar 14 Aoû - 13:00

Et voilà c'était parti, pour la dixième fois de la semaine, ils se disputaient ! Avant tout ça, ils avaient eu des disputes, comme tous les couples, normal, mais autant, jamais. Ils avaient eu cette période délicate à la fin de leurs études, c'est vrai qu'entre les petits boulots pour payer les factures, les examens et Lily, c'était très chaud... Mais, ils avaient réussi à surmonter tout ça et leur couple était plus fort que jamais ! Alors, qu'aujourd'hui, Cassandra n'avait de cesse de penser qu'entre eux, c'était peut-être définitivement fini, que leur lien si particulier, si parfait, s'était brisé à jamais avec la mort de leur fils. Et ça lui faisait atrocement mal de penser ça, car malgré tout, il restait l'homme qu'elle aimait le plus au monde et elle ne se voyait pas finir sa vie sans lui... Paradoxalement, elle ne se voyait pas non plus la continuait avec lui. A l'heure actuelle des choses, elle était vraiment perdue et leurs disputes incessantes ne l'aidait pas vraiment à réfléchir. Il lui reprochait d'avoir été trop dur avec Lily et du coup, elle, elle lui reprochait de courir au secours de sa fille à la moindre chose sans importance, mais surtout son absence de la maison. Monsieur critiquait, mais il bossait tellement qu'il voyait sa fille uniquement le soir pour les bonnes choses, c'était facile pour lui ! La belle blonde lui demandait donc un peu de reconnaissance car elle aussi elle avait un travail et qu'en plus de ça, elle s'occupait de Lily et de la maison. Là, il lui balança que lui n'avait pas la chance d'aménager ses horaires, la blague... Avant de dire qu'il n'avait jamais remis en cause sa place dans leur famille. Cassy lui répondit : « Tu pourrais très bien aménager tes horaires si tu le voulais, t'es journaliste, ça change quoi que tu écrives au bureau ou à la maison ? C'est seulement que tu n'en as pas envie, c'est plus facile de fuir que d'affronter la réalité. » Affronter la mort de leur fils, la dépression de sa femme et sa famille qui partait en ruine. S'il ne voulait pas le voir, il allait définitivement la briser cette famille et pas sûr qu'on puisse recoller les morceaux un jour.

La dispute montait encore d'un cran et quelque chose lui disait que ça allait continuer encore et encore à monter... La jeune femme l'envoya se faire foutre, de toute façon parler avec lui c'est comme parler à un mur, il ne veut rien entendre, ne rien comprendre et faire ses propres jugements, alors tant pis, qu'il aille au diable. Puis, elle lui reprocha de sur-protéger leur fille, que la vie c'était difficile et qu'il fallait qu'elle le sache rapidement pour être plus forte. Dans un sens, elle avait raison, si ses parents ne l'avaient pas longtemps considéré comme une princesse, peut-être que les coups qu'elle a pris, auraient été moins douloureux... Et pas seulement la mort de Caleb, quand elle s'était mise avec Lucas, le rejet de ses parents et tout ça. Le beau brun répondit qu'elle n'avait que huit ans et qu'elle devait vivre ses contes de fées. « Et après ? Aujourd'hui ou demain ça change quoi ? Plus vite elle sait, plus vite elle se protégera toute seule, on ne sera pas toujours là pour elle. Papa ne pourra pas toujours voler à son secours ! » Dit-elle toujours plus énervée. Elle finit par balancer son plat qui s'éclata sur le sol de la cuisine et là, Lucas lui disait qu'elle devrait aller voir quelqu'un, qui ne la reconnaissait plus. Du coup, elle lui répondit qu'elle avait changé, c'était sans doute pour ça qu'il ne la reconnaissait pas ! Là, il lui répondit que lui aussi il avait perdu son fils et qu'il était aussi affecté qu'elle. Elle le comprenait bien, mais pour elle, les liens d'une mère et de ses enfants, sont très différents d'un père, il ne pourra jamais comprendre ce qu'elle vivait, à quel point elle se sentait vide maintenant. D'ailleurs, elle ne préférait même pas répondre, ça serait encore pire. De toute façon, son "tu crois que ça me fait rien ?" était plus une question rhétorique qu'autre chose, évidemment qu'elle savait qu'il souffrait aussi, mais pas autant qu'elle, ce n'était pas possible de souffrir autant qu'elle souffrait. Finalement, elle se calma un peu et lui annonça sérieusement qu'elle comptait divorcer, cette crise lui paraissait insurmontable... Evidemment, comme c'était à prévoir, il était contre, au moins, ça prouvait qu'il y avait encore de l'espoir non ? Elle se mit à sangloter aux paroles de Lucas, elle ne pouvait pas les entendre, ça faisait encore plus mal... Repenser qu'il y a un an ils étaient si heureux, qu'ils venaient de se dire oui, qu'elle attendait un deuxième enfant et que la vie était si belle, ça lui faisait trop mal. La dernière phrase du jeune homme raisonna dans sa tête et elle répondit : « Jusqu'à ce que la mort nous sépare, c'est ça ? » Et à peine avait-elle terminée sa phrase qu'elle attrapa un couteau près d'elle et tenta de se taillader les veines avec.

_________________
    Loving you is suicide. I don't know should go or should I stay. I'm tryna to keep myself alive, knowing there's a chance it's all too late. But i heard you say you love me, that's the part I can't forget and I wish that you come save me. Cause I'm standing over the edge.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

▐ PAROLES : 3111
▐ DATE D'ARRIVEE : 31/08/2011

▐ AGE : 27 ans
▐ OCCUPATION : Rédacteur en chef & commentateur sportif.
▐ POINTS : 160
MessageSujet: Re: .cassy&lucas — In our family portrait we look pretty happy.   Lun 27 Aoû - 21:15

Lucas était vraiment peiné de se prendre la tête comme ça... Bon ok ça arrivait dans tous les couples, mais entre eux deux, c'était bien trop réguliers au goût de Lucas et se prendre la tête presque tous les jours et pour trois fois rien, c'était très gavant. La pauvre Lily s'en était prit plein la tête, normal pour Lucas d'aller la réconforter non ? Après tout c'est pas comme si elle avait mérité tant de haine de la part de sa mère. Et lorsqu'il revint à la cuisine pour aider Cassandra à nettoyer le sol, tout dérapa. Assez calmement il avait fait part à sa femme de son ressenti sur la situation, mais elle n'avait pas du tout accepté la critique, disant que pour lui c'était facile de n'être là que le soir et de jouer les gentils papa poules. Mais comme il le lui faisait remarquer, lui ne pouvait tout simplement pas aménager ses horaires aussi bien que pouvait le faire sa femme. Bien sûr, Cassy faisait un très bon travail, et était une mère ainsi qu'une épouse fabuleuse... Enfin était puisque depuis peu ce n'était plus vraiment le cas, il n'y avait qu'à voir ce soir comment elle criait sur sa fille avant d'envoyer chier son mari. Sauf que pour elle, Lucas pourrait aussi travailler à la maison si il le souhaitait, lui disant qu'écrire des articles il pouvait très bien le faire ici, mais qu'il préférait plutôt fuir la réalité et par conséquent qu'il ne faisait pas d'efforts. Et pourtant si il en avait envie, du moins si il le pouvait il le ferait, sauf qu'il ne faisait pas qu'écrire des articles maintenant, il avait des responsabilités au bureau notamment dans la sélection des articles, la mise en page du journal et ce genre de choses, du coup, il devait être au bureau. Quand à son job de commentateur, ça l'obligeait un peu à voyager, et par conséquent ne pas rester à son bureau. « Je peux pas... Tu sais très bien que depuis ma promotion je ne me contente pas juste d'écrire des articles. Du coup oui je suis obligé d'aller au bureau. Si je pouvais rester un peu ici je le ferais... Je veux rien fuir. Au contraire je fais mon maximum pour ne pas rentrer tard et passer du temps avec vous deux. » Et d'un côté c'est vrai, il essayait toujours d'être avant grand maximum dix neuf heures à la maison pour retrouver les deux amours de sa vie, alors qu'avant, ils passaient beaucoup de temps au travail et il lui arrivait de rentrer tard, au point que Lily dormait. Et pourtant depuis presque deux ans, il avait fait en sorte de pouvoir rentrer plus tôt que prévu, si ça c'était pas de l'effort. Non parce que si elle voulait qu'il fuit la maison elle verrait la différence ça c'était sûr...

Enfin là ce n'était limite plus la peine d'essayer de comprendre quoi que ce soit ou mettre les formes puisque Cassandra l'avait clairement envoyé chier, ne voulant pas entendre sa morale sur comment se comporter avec Lily. Elle l'envoyait se faire foutre et ne voulait pas prendre en compte ses conseils et pourtant elle se permettait encore de lui dire qu'il protégeait beaucoup trop Lily. En même temps c'est une gamine de huit ans, la jeter dans la fosse aux lions, c'était beaucoup trop tôt pour Lucas. Il voulait encore la préserver un peu de toutes les emmerdes qui lui tomberaient dessus après l'adolescence. Mais Cassy elle pensait qu'il fallait lui apprendre la vie dès maintenant. Enfin lui apprendre à s'endurcir d'accord, mais lui parler comme une merde pour trois fois rien, c'était extrême vous ne croyez pas ? Tout en s'énervant, elle disait qu'ils ne seraient pas toujours là pour elle, qu'elle devait se protéger toute seule, concluant par dire que papa ne pourra pas toujours voler à son secours. Et ça l'énervait d'entendre Cassandra parler de son rôle de père de la sorte, comme si il agissait mal, alors que pour le coup c'était elle et seulement ELLE ! « Je suis d'accord elle doit s'endurcir, mais je pense pas que lui parler comme tu l'as fais alors que c'était pas nécessaire va l'aider... Bien au contraire ! Et puis on est là, moi je suis là. Si elle fait une connerie d'accord, mais en attendant quand je peux être là pour elle je le suis c'est tout. C'est ma fille et je ferais ce qu'il fat pour elle... » C'était clair non que c'était sa petite princesse, la prunelle de ses yeux et qu'il voulait protéger son petit bébé. Après tout c'est pas comme si c'était une enfant terrible, elle est adorable cette gamine... Puis après avoir gâché le repas, la belle blonde disait que si il ne la reconnaissait plus, c'était parce qu'elle avait changé et souffrait de la mort de leur fils. Et lui c'était pas le cas peut être ? D'ailleurs il lui fit l'affront de lui poser cette question à laquelle elle ne répondit pas. Après tout elle le savait très bien qu'il vivait également très mal la perte de son fils. Après l'énervement, place au calme, mais pas pour Lucas. En effet, de manière posé elle lui annonça qu'ils devraient divorcer car leur couple était fini. Et bah cette fois c'était Lulu -xD- qui s'énervait. Il était fou d'elle, et il y a plus d'un an, il avait promis devant sa famille et ses amis de l'aimer en toutes circonstances, de surmonter ensemble tous les problèmes et de vivre ensemble jusqu'à ce que la mort ne les sépare. D'ailleurs c'est ce qu'il lui dit dans son énervement. Face à ses mots, la belle se mit à pleurer à chaudes larmes. Il ne savait pas comment interpréter ces larmes, mais il espérait qu'elle était touché de savoir qu'il voulait essayer de tout arranger et de rester marié à elle. Ou pas ! Elle répéta d'ailleurs ces mots, jusqu'à ce que la mort les sépare, et la jolie blonde attrapa un couteau près d'elle. « Cassy arrêtes tes conneries et poses ce couteau s'il te plaît ! » Néanmoins elle retourna rapidement le couteau vers elle et Lucas se précipita sur la main de Cassandra, serrant le poignet qui tenait le couteau et la força à relever le bras. Puis il attrapa le couteau des mains de la demoiselle et le déposa sur la table avant de regarder l'autre poignet de la miss. La belle s'était un peu entaillée la main. Il attrapa une serviette et l'appuya sur la plaie de la demoiselle et cria à quelques centimètres de son visage seulement : « T'es complètement folle ? Arrêtes tout ça et ne recommences pas ! Comment tu peux avoir envie de nous quitter ? Je veux être avec toi, qu'on se batte et qu'on sorte ensemble de cet enfer... » termina-t-il les larmes aux yeux et paniqué. Il n'en revenait pas qu'elle ait des envies de suicide, et d'abandonner ainsi sa famille...

_________________
    Ain't it fun ◈
    Where you from? You might be the one who’s running things Well you could ring anybody's bell to get what you want
    You see it’s easy to ignore trouble When you’re living in your bubble
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

▐ PAROLES : 3346
▐ DATE D'ARRIVEE : 08/08/2011

▐ AGE : 24 ans
▐ OCCUPATION : Journaliste
▐ POINTS : 173
MessageSujet: Re: .cassy&lucas — In our family portrait we look pretty happy.   Jeu 30 Aoû - 10:50

Donc son boulot passait avant sa famille, c'est ce qu'il disait ? Elle avait l'impression de revenir trois ans en arrière quand ils terminaient leurs études et qu'il ne voyait que par ses examens, pendant qu'elle se démenait avec la petite et ses propres études. Leur couple avait résisté à cette crise, elle se demandait encore aujourd'hui comment... Il avait même décidé de le demander en mariage après ça. Mais aujourd'hui, elle se demandait vraiment s'ils allaient y arriver. Cassandra sentait ses dernières forces la quittait, elle n'avait plus l'envie de se battre, peut-être que ça devait se finir ainsi après tout, c'est le destin comme on dit. Bref, la jeune femme lui reprochait donc de travailler beaucoup trop et de ne plus s'occuper de sa famille, de fuir la réalité ! Il fuyait la mort de son fils et la dépression de sa femme, pour elle, c'était inacceptable un tel comportement, surtout avec Lily qui avait besoin de lui plus que tout en ce moment. Cassandra étant dans une mauvaise période, elle avait besoin de son père, si sa mère la rejetait et que son père était toujours absent, la pauvre puce pourrait très vite se renfermer sur elle-même alors que c'est une petite fille pleine de vie et très enjouée. Enfin, un peu moins depuis la mort de son petit-frère, mais ça, c'était logique non ? Quand elle lui proposa de bosser ici au lieu de le faire au boulot, ben oui, écrire un article ici ou ailleurs, ça changeait quoi ? Mais, non, monsieur avait réponse à tout, pour ne pas changer, disant que depuis sa promotion, il ne pouvait pas, il ne pouvait pas se contenter d'écrire des articles, il devait les superviser et tout ça. La belle blonde soupire en levant les yeux au ciel et répondit : « D'accord. Ton boulot est plus important que ta famille, je note. On est dans une période où on a le plus besoin de toi, mais non, le boulot c'est tellement plus important ! Va dire ça à ta fille, je suis certaine qu'elle comprendra que son père la fasse passer après son job ! » C'était méchant d'utiliser Lily pour l'enrager, mais il n'y avait rien de mieux que le chantage avec la petite pour le faire partir au quart de tour, le traiter de mauvais père était la pire des insultes pour lui. Et quand Cassandra en avait après lui, elle ne se gênait pas pour mettre ça sur le tapis.

En parlant de Lily, qui était, il faut bien l'avouer, leur principal sujet de disputes, surtout depuis la mort du bébé. Ils se prenaient donc la tête sur la manière de l'élever, il lui reprochait d'être trop dur avec la petite et elle lui reprochait l'inverse. Elle pensait réellement qu'il fallait commencer à lui apprendre la vie et arrêter de la surprotéger comme ils le font depuis sa naissance, finalement, ça ne l'aide pas. Elle parlait en connaissance de cause, si ses parents l'avaient moins couvé, elle aurait peut-être pris les choses moins à coeur que ce soit quand elle s'est mise toute sa famille à dos pour Lucas et surtout pour sa grossesse précoce ou à la mort de son fils. De toute façon, ça ne servait à rien de discuter, ou de se disputer, ils ne seraient jamais d'accord là-dessus. Il savait jouer le père autoritaire, mais il fallait qu'il y ai une vraie bonne raison et visiblement, le fait qu'elle renverse un paquet de céréales, n'était pas sur sa liste. La belle blonde ne répondit même pas à son mari, elle en avait sa claque et ça la soulait ! De toute façon, il ne comprenait rien à rien, c'était un homme il faut dire, c'est dur pour eux de comprendre les choses -:D-. Elle partit carrément sur un autre sujet, d'ailleurs, elle s'était calmée pour en parler. Elle lui disait donc, qu'elle songeait à demander le divorce, concluant, qu'il fallait être honnête, leur couple ne se remettrait jamais de ça. Elle avait lu un tas d'articles sur les parents qui ont perdu un enfant, justement depuis la mort du sien et dans la plupart des cas, le couple ne survit pas à un tel choc et elle savait déjà que le sien, ce serait pareil. Pourtant, elle l'aimait, elle l'aimait plus que tout, plus que sa vie, ils avaient traversé tant d'épreuves tous les deux... Mais ça lui paraissait insurmontable cette fois. Evidemment, Lucas, ne l'entendait pas de cette oreille, il n'envisageait même pas une seconde se séparer d'elle et il lui fit bien comprendre. Quand il lui rappela la promesse qu'ils s'étaient fait il y a un an et qui terminait par "jusqu'à ce que la mort nous sépare", la belle éclata en sanglot, elle avait l'impression d'être au fond d'un lac en train de se noyer, sans parvenir à remonter à la surface, c'était trop pour elle. La jolie blonde attrapa le couteau et tenta de se taillader les veines, mais Lucas s'interposa directement et elle se fit une légère entaille sans gravité. Il mit un torchon sur sa plaie et commença alors à lui hurler dessus, la traitant de folle. Elle le repoussa violemment en hurlant à son tour : « C'est de ta faute tout ça ! Je ne voulais pas qu'elle le prenne, je n'avais pas confiance en elle et toi, t'étais là avec "c'est ma soeur, j'ai confiance en elle et blablabla" et tu vois le résultat maintenant ? C'est comme si c'était toi qui l'avait tué ! T'as tué ton fils, tu peux encore te regarder dans une glace ?!! » Elle avait des paroles dures, mais le pire c'est qu'elle le pensait vraiment, s'il l'avait écouté, leur fils serait encore avec eux aujourd'hui. Techniquement, c'est la faute du chauffard, oui, mais si ce n'était pas Lexie qui l'avait gardé ce jour-là, tout ça ne serait pas arrivé.

_________________
    Loving you is suicide. I don't know should go or should I stay. I'm tryna to keep myself alive, knowing there's a chance it's all too late. But i heard you say you love me, that's the part I can't forget and I wish that you come save me. Cause I'm standing over the edge.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

▐ PAROLES : 3111
▐ DATE D'ARRIVEE : 31/08/2011

▐ AGE : 27 ans
▐ OCCUPATION : Rédacteur en chef & commentateur sportif.
▐ POINTS : 160
MessageSujet: Re: .cassy&lucas — In our family portrait we look pretty happy.   Jeu 30 Aoû - 20:57

Elle le cherchait ou elle le faisait vraiment pas exprès d'être aussi chiante et têtue ? Il vient de lui dire qu'il aimerait pouvoir travailler depuis la maison et s'occuper des deux femmes de sa vie, il ajoutait même qu'il rentrait toujours le plus tôt possible pour être avec elles, et elle arrivait encore à lui dire que son boulot passait avant sa famille alors qu'ils avaient besoin de lui plus que tout maintenant. Qu'est ce qu'elle ne comprenait pas dans le fait qu'il essayait déjà de rentrer le plus vite possible le soir pour elles deux ? Le pire c'est que cette promotion pour Lucas était très récente puisqu'elle avait quelques mois. Par conséquent, il ne pouvait pas faire exactement comme il le voulait et devait suivre certaines instructions. C'est vrai que ce drame familial était très mal tombé puisque si il n'y avait pas eu cette promotion pour le jeune journaliste, il pourrait aisément travailler depuis la maison, après tout il faisait de très bons articles, était un très bon élément et vu sa situation familiale, ils ne lui auraient donc pas refuser de bosser depuis la maison. Mais avec ses nouvelles responsabilités, ce n'est pas qu'il voulait pas, ou que ces patrons ne voudraient pas, c'est juste qu'ils ne pouvaient pas accepter qu'une personne si importante du journal travaille depuis chez lui. La seule solution était de prendre des vacances pour qu'il soit remplacé, mais est ce que des vacances étaient la bonne solution ? Bon ok il pourrait s'occuper de ces deux petites femmes, mais vu l'ambiance, ça serait nettement pire non de passer autant de temps à la maison. Après tout au moindre détail qui ne conviendrait pas à Cassandra, ça serait la troisième Guerre Mondiale à la maison et si c'était pour passer son temps à se prendre la tête, oui il préférait nettement rester au boulot et à se voiler la face. Son travail, à savoir le sport restait une petite échappatoire pour lui. Et comme si ça ne suffisait pas, elle en rajoutait une couche, le provoquant après son soupire en mêlant Lily à tout ça. Genre il allait aller voir sa fille pour lui dire qu'il n'était pas présent à cause de son boulot parce qu'il préférait être là-bas plutôt qu'avec elle. Déjà c'était totalement faux, et le pire c'est que connaissant Cassandra, elle disait ça juste pour l'énerver et jouer sur la corde sensible, à savoir la fille du jeune homme. Et le pire c'est que ça marchait puisque Lucas s'énerva un peu plus : « Où est ce que j'ai dis ça ? Je t'ai dis que je ne peux pas bosser à la maison, depuis cette promotion je peux plus ! Et je rentre tôt à la maison chaque soir. Le seul moyen pour moi d'être plus présent c'est de prendre des vacances. Tu veux que je sois là H24 pendant un mois ? J'imagine l'ambiance de là tiens... Et puis arrête de mêler la petite à tout ça, surtout ne dis pas que le boulot passe avant elle. Je serais toujours là pour elle et pour toi, elle le sait, et j'espère que toi aussi tu l'as bien en tête que je ferais ce que je peux pour vous deux ! » C'était viscérale, même quand ils se prenaient la tête, il continuait à lui dire que lui serait toujours là pour elle et qu'il ne laisserait personne de côté. Rah l'amour xD -niaiserie ON ^^-

Et comme si ça ne suffisait pas, la demoiselle remettait en cause comment ils avaient élevaient Lily, en la protégeant sans cesse et ne lui donnant pas l'occasion de s'endurcir. Etait-ce vraiment mal de vouloir protéger sa petite princesse de huit ans ? C'était sa petite fille, son premier enfant, et pour le moment le seul, il voulait donc la protéger de ce monde qui pouvait être très moche par moment. Du coup oui, il la protégeait, mais jusqu'à présent ça n'avait jamais dérangé Cassandra qui agissait pareil avec Lily sauf depuis la mort de Caleb. Et puis contrairement à ce qu'elle disait, la figure autoritaire était pour lui, et le parent cool c'était elle, du moins jusqu'à ce que les rôles soient désormais inversés. Le sujet Lily étant inabordable entre eux, la jeune femme préféra lui annoncer son intention de divorcer, chose impensable pour Lucas et qui lui tordait le coeur, surtout après tout ce qu'ils avaient traversés comme galères. Il en profitait donc pour lui rappeler sa promesse de l'an dernier lors de leur mariage, à savoir s'aimer jusqu'à ce que la mort les sépare. Malheureusement pour lui, elle prenait cette phrase au pied de la lettre puisqu'elle éclata en sanglots, attrapant un couteau et le portant à son bras pour se taillader les veines. Lucas se jeta sur l'arme blanche et la fit tomber au sol avant de s'emporter. C'était incroyable de la voir péter les plombs comme ça, et il savait que la seule manière de se faire entendre était d'élever la voix. Il la traita donc de folle et en panique totale, il voulu poser un torchon sur son poignet mais la belle le repoussa assez violemment, explosant à son tour et déversant toute sa colère sur Lucas. En effet, la demoiselle disait à Lucas que tout était de sa faute, si elle était comme ça, c'était parce qu'il avait voulu confier leur fils à sa soeur jumelle alors qu'elle n'en avait pas envie. Du coup, elle avait un peu l'impression que Lucas avait tué son propre fils et elle se demandait vraiment comment il pouvait encore se regarder dans une glace, précisant bien qu'il avait tué son fils. Comment pouvait-elle des choses si horribles ?! Genre il ne s'en voulait pas ? Le jeune homme baissa les yeux, une larme naissante fut même rapidement effacé d'un revers de la main, avant de relever la tête vers elle, triste et en colère : « Et si c'était moi ou toi sur cette route ? Ce chauffard aurait pu nous tuer aussi ! Pourquoi on aurait refuser que Lexie la prenne ? De toute façon on avait pas le choix, on avait personne pour le garder. Elle a voulu l'emmener au parc mais ce n'était pas elle le chauffard ! Tu crois que je ne me crois pas assez responsable ? Y a pas un jour où je n'y pense pas, je le revois en te regardant, quand Lily me sourit, et j'aurais tant voulu voir grandir mon fils ! Alors merci de me rappeler que j'ai une part de responsabilité dans tout ça. Ma femme qui remue le couteau dans la plaie j'adore ! » Elle était méconnaissable. Ok elle savait être blessante quand ils se prenaient la tête, mais à ce point là, il ne le savait pas. En effet, il n'y avait pas pire pour Lucas qu'entendre la femme qu'il aimait plus que tout au monde le détester pour la mort de Caleb, une chose qu'il avait autant de mal à accepter et pour laquelle il se sentait extrêmement responsable. Il avait plus besoin du soutien de Cassy, pas qu'elle l'enfonce...

_________________
    Ain't it fun ◈
    Where you from? You might be the one who’s running things Well you could ring anybody's bell to get what you want
    You see it’s easy to ignore trouble When you’re living in your bubble
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

▐ PAROLES : 3346
▐ DATE D'ARRIVEE : 08/08/2011

▐ AGE : 24 ans
▐ OCCUPATION : Journaliste
▐ POINTS : 173
MessageSujet: Re: .cassy&lucas — In our family portrait we look pretty happy.   Jeu 6 Sep - 14:45

Il est vrai que depuis la mort du petit, Cassandra avait tendance à lui reprocher tout et n'importe quoi, elle savait bien qu'elle en faisait trop, mais c'était plus fort qu'elle... Faire des reproches à son mari était devenu son nouveau délire. Pourtant, toutes les femmes digne de ce nom seraient aux anges avec un homme aussi parfait. Enfin, parfait, personne n'est parfait et heureusement dans un sens, mais il est vrai que Cassy était particulièrement bien tombé avec lui. Il était gentil, prévenant, attentionné, toujours là pour elle et surtout pour la petite, donc il ne méritait vraiment pas ces reproches. C'est vrai que depuis un moment, il était beaucoup moins là, il avait beaucoup de boulot, mais ça, c'était déjà avant la mort de Caleb... D'ailleurs, quand elle était enceinte, ça l'embêtait pas mal de ne pas l'avoir près d'elle plus souvent, mais elle était si fière de lui qu'elle faisait avec. Il faisait le travail qu'il aimait, il venait d'être promo, à son âge c'était une aubaine, surtout avec un second bébé en route... Il faut être honnête, le salaire était très avantageux, d'ailleurs, avant ce drame, ils cherchaient une maison... Mais bon, maintenant, avoir une maison, même s'ils en ont les moyens, ce n'est franchement plus d'actualité. Bref, tout ça pour dire que le beau brun ne méritait pas autant de méchancetés de la part de sa femme, mais c'était plus fort qu'elle, elle ne pouvait pas faire autrement. Donc, elle lui disait qu'il préférait son boulot à sa famille, ajoutant qu'il ne faisait que fuir ses responsabilités et surtout, fuir la mort de son fils. Evidemment, il ne fut pas content qu'elle dise ça, surtout qu'elle mêlait Lily dans le lot, c'était évident, elle voulait le blesser, donc elle savait qu'en mettant Lily dans l'histoire, ça le ferait chier. Il parlait de prendre des vacances, seul moyen qu'il soit là, en ajoutant que ce serait une superbe ambiance s'il faisait cela. La belle répondit : « Donc voilà, tu fuis, c'est bien ce que je dis... Tu dis que le seul moyen que tu sois là c'est que tu prennes des vacances, mais l'idée même d'en prendre te parait horrible ! Et oui, je la mêle à ça, c'est ta fille non ? Elle a besoin de toi et tu n'es pas là, c'est tout ce que je constate. » C'était vrai non ? Sinon, il prendrait des vacances pour elle, pour elles deux.

La situation entre les époux ne s'améliorait pas, loin de là, la belle continuait ses reproches, mais pas seulement envers lui, mais sur eux deux. En effet, elle estimait qu'ils avaient été trop protecteurs avec Lily, qu'elle devait apprendre la vie avant de tomber de haut... Comme elle était tombée de haut à la mort de Caleb. Vu que la situation n'avançait pas, il ne répondit même plus, du coup, elle lui annonça son intention de demander le divorce. Le voulait-elle vraiment ? Sur le coup, oui. Elle ne savait pas si ça s'arrangerait entre eux, après une telle tragédie, combien de couples s'en sont sortis ? Elle n'en savait rien, mais elle savait que c'était très peu, la perte d'un enfant et la pire chose du monde et ça brise un couple... C'était en train de briser le sien en tout cas. Lucas, ne l'entendait pas de cette oreille, il ne voulait pas divorcer, disant que pour lui, la promesse qu'ils s'étaient fait au mariage était toujours là. Quand il répéta les mots "jusqu'à ce que la mort nous sépare", la blondinette fut prise d'une crise de folie et tenta de se taillader les veines avec un couteau. Heureusement, le beau brun fut très réactif et lui retira presque immédiatement, elle ne se blessa que très légèrement le bras. Il lui cria dessus en disant qu'elle était folle, quand il tenta de la soigner, elle le repoussa violemment et cette fois, ce fut elle qui explosa. Là, elle l'accusa d'avoir tué leur fils, ni plus ni moins. Il est vrai qu'elle lui en voulait beaucoup, car elle, elle refusait que Lexie s'occupe de lui, sans ça, Caleb serait peut-être vivant. Il semblait anéanti qu'elle dise de telles choses et son coeur se serra, elle n'en revenait pas elle-même d'être allé aussi loin. Il répondit que ça aurait pu être eux dans cette voiture, que Lexie n'était pas responsable, seul le chauffard l'était. « Et c'est censé me consoler ? "C'est pas notre faute, c'est le chauffard" tu parles d'une consolation ! C'est ta soeur qui aurait dû mourir dans cet accident ! » Répondit-elle encore très en colère. Puis elle ajouta : « Et qu'est-ce que tu veux ? Que je ne sois pas honnête avec toi ? C'est ce que je pense, c'est pour ça qu'on doit divorcer, plus jamais je ne n'aurait confiance en toi, je ne sais même pas si je t'aime encore. Je ne supporte plus que tu sois là, que tu me touche, je peux plus te regarder sans penser à Caleb. C'est trop dur. »

_________________
    Loving you is suicide. I don't know should go or should I stay. I'm tryna to keep myself alive, knowing there's a chance it's all too late. But i heard you say you love me, that's the part I can't forget and I wish that you come save me. Cause I'm standing over the edge.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

▐ PAROLES : 3111
▐ DATE D'ARRIVEE : 31/08/2011

▐ AGE : 27 ans
▐ OCCUPATION : Rédacteur en chef & commentateur sportif.
▐ POINTS : 160
MessageSujet: Re: .cassy&lucas — In our family portrait we look pretty happy.   Lun 10 Sep - 0:18

La vie ici était un véritable enfer pour Lucas ces derniers temps. Limite il était content de rentrer du boulot parfois et de pouvoir passer du temps avec sa fille sans que sa femme ne soit dans les parages. Ça devenait bizarre entre eux, et pourtant il était dingue de sa femme. Elle le faisait toujours autant craquer, mais depuis la mort de Caleb, tout avait changé du tout au tout dans le comportement de Cassandra et elle semblait sans cesse sur les nerfs. La preuve, les reproches fusaient, elle démarrait au quart de tour et lorsque quelque chose allait de travers, même si le beau brun n'avait rien à voir dans l'histoire, c'était lui qui en prenait plein la tête. La preuve encore ce soir. Elle s'était emporté pour une boite de céréales renversés, et elle avait été odieuse avec Lily. D'une manière calme et non agressive, Lucas avait donc fait savoir à sa femme qu'elle avait été un peu dure avec sa fille, sauf qu'une fois encore, elle sa famille, et tout simplement parce qu'il aimait trop sa famille pour la sacrifier. Mais apparemment rentrer tôt chaque soir n'était pas suffisant pour Cassy qui disait qu'il fuyait la maison et les problèmes, et sa fille par la même occasion. Oui, elle savait taper là où ça faisait mal, et c'était dans le mille. Lily était la grande faiblesse de Lucas et elle en était consciente. Il était là tous les jours pour sa fille, et pourtant ça ne suffisait pas. Il lui disait donc que le seul moyen d'être là un peu plus était de demander des vacances, mais il se demandait vraiment si c'était une solution. Après tout c'était tellement la guerre presque chaque soir à la maison que passer tout son temps ensemble était-il une bonne idée ? Elle disait donc qu'il fuyait les problèmes. Pas vraiment, il évitait juste de les envenimer... Quand à sa fille, elle disait la mêler à tout ça parce qu'elle avait besoin de lui et qu'il n'était pas là. Et sa mère alors ? Elle en avait besoin peut être aussi non ? « J'ai envie de prendre des vacances, d'être là avec vous, mais si je prends des vacances c'est pour profiter de vous deux, pas simplement pour m'occuper de Lily et qu'on se prenne la tête. Tu crois que j'aime cette situation entre nous ? Et Lily c'est aussi ta fille je te signales, elle a besoin de sa mère, pas seulement de son père ! Je suis là tous les jours pour elle, mais elle aimerait aussi que sa mère passe du temps avec elle, pas que moi » bah oui, une gamine de huit ans a besoin de ses deux parents, pas seulement son père.

Aujourd'hui, c'était bien pire... Ce n'était plus vraiment une simple dispute, ou alors elle allait beaucoup trop loin comparé à leurs disputes habituelles... En effet, pour la première fois, elle lui disait vouloir divorcer ! Un coup de massue pour Lucas, mais il espérait qu'elle ne le pense pas et que ce n'était que sous le coup de la colère qu'elle racontait ses conneries là... Le jeune homme lui était vraiment amoureux, et même si dernièrement ils étaient en pleine période de crise, il voulait surpassé tout cela et pouvoir aller de l'avant avec sa femme. Comme il lui disait, ils s'aimaient pour le meilleur et pour le pire jusqu'à ce que la mort les sépare. Il avait fait une promesse à la jeune femme, ils fondaient une magnifique famille et il comptait bien honorer cette promesse et aider sa femme à faire son deuil. Mais elle semblait prendre les mots de Lucas au pied de la lettre puisque la belle attrapa un couteau et s'apprêtait à se trancher les veines. En voyant ça, Lucas se mit à flipper et se jeta sur le couteau qui tomba à terre avant de lui crier dessus qu'elle était folle de faire ça, le tout en soignant la plaie de la demoiselle. Enfin il avait tenté puisqu'elle le repoussa un peu violemment, se défoulant sur lui en disant que c'était lui qui avait tué leur fils car il avait voulu confié Caleb à Lexie. Là Lucas se retrouvait moralement au fond d'un puis, sans pouvoir en sortir. Et lorsqu'il tenta, la belle blonde l'y renvoya encore plus profondément. Tout d'abord en disant que c'était Lexie qui aurait du mourir ce jour là dans cet accident. Pourtant Lexie n'était aucunement responsable... C'était un chauffard qui les avait percuté. Enfin la patience de Lucas atteignait ses limites, elle devenait de plus en plus odieuse dans ses propos, comment pouvait-elle dire ça ?! Il s'énerva donc d'avantage pour lui répondre « T'es vraiment dégueulasse, je sais même pas comment tu peux dire une chose pareille. Ça aurait pu arriver avec n'importe qui, moi aussi je lui en veux, mais au fond elle n'est pas responsable, c'était un accident ! Y a pas un jour où je me sens pas responsable et où je me dis que j'aurais préféré prendre la place de Caleb parce qu'il méritait pas ça ! » Puis elle ajouta qu'elle était honnête au moins avec lui, qu'elle ne lui mentait pas et que si ils devaient divorcer, c'était aussi parce qu'elle ne savait plus si elle l'aimait encore, et qu'elle ne supportait plus qu'il la touche, et qu'elle ne pouvait plus le regarder sans voir Caleb en lui et que c'était trop dur pour elle. « Et ce n'est pas dur pour moi peut être de vous voir toi et Lily ? T'es pas la seule à souffrir dans l'histoire, on souffre tous ! Moi y compris... J'essaye juste de ne pas m'effondrer pour toi et Lily ! En ce moment tu n'aimes plus personne, tu refuse l'aide de tout le monde, même ta soeur te reconnaît plus, elle sait plus quoi faire pour toi. Moi j'ai juste envie qu'on surmonte ce malheur ensemble, et que même si c'est dur, que tu retrouves enfin ton sourire. Tu crois que Caleb voudrait voir sa mère comme ça ? Bouge toi pour lui justement ! » Si Lily était le point faible de Lucas, il savait que Caleb était celui de Cassy, et que peut être parler de lui pourrait l'aider....

_________________
    Ain't it fun ◈
    Where you from? You might be the one who’s running things Well you could ring anybody's bell to get what you want
    You see it’s easy to ignore trouble When you’re living in your bubble
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

▐ PAROLES : 3346
▐ DATE D'ARRIVEE : 08/08/2011

▐ AGE : 24 ans
▐ OCCUPATION : Journaliste
▐ POINTS : 173
MessageSujet: Re: .cassy&lucas — In our family portrait we look pretty happy.   Dim 16 Sep - 17:10

Cassandra se demandait vraiment à quoi ça servait de discuter, il était clairement visible qu'ils n'arrivaient pas à avoir la moindre conversation sans se hurler dessus. Oh, oui, elle était parfaitement consciente que c'était essentiellement de sa faute, elle n'était pas ouverte au dialogue, elle n'avait d'ailleurs pas envie de discuter avec qui que ce soit de quoi que ce soit... Surtout pas de la mort de Caleb. Pourtant, voir un psy pourrait peut-être l'aider, l'aider à surmonter cette affreuse douleur, mais pour le moment, elle refusait catégoriquement. Pour elle, c'était simplement hors de question de parler de son fils à un parfait inconnu. Lucas voulait qu'elle y aille, même qu'ils y aillent tous les deux, mais elle refusait quand même... Un jour, peut-être, quand elle se sentira prête. Pour le moment, parler de Caleb lui brisait le coeur en mille morceaux, c'était beaucoup trop dur. C'est simple, soit elle s'énervait, s'en prenait à Lucas ou Lily, comme on a pu le voir ou alors elle s'effondrait et pleurait pendant des heures entières. Il n'y avait qu'au boulot qu'elle se vidait la tête, elle bossait tellement qu'elle en oubliait le reste. C'était pour ça qu'elle reprochait à Lucas ses absences répétées, elle était obligée de rentrer pour s'occuper de sa fille, alors qu'elle était si bien au travail. En fait, la belle reprochait à Lucas, son propre comportement, finalement, c'était elle qui fuyait le plus dans l'histoire et elle lui reprochait indirectement de l'empêcher de s'échapper. La jeune femme utilisa sa fille pour le faire culpabiliser, disant qu'il n'était jamais là pour elle et il renvoya son argument en pleine tête, disant aussi qu'elle avait besoin de sa mère. Ce qui n'était pas tellement justifié, étant donné qu'elle était toujours là, elle... Il avait aussi dit qu'en prenant des vacances c'était pour être là pour elles deux et pas seulement pour s'occuper de Lily et que ce soit la guerre avec elle. La jeune femme leva les yeux au ciel avant de dire : « Et moi non peut-être ? Qui s'occupe d'elle le matin, l'emmène à l'école, va la chercher, lui fait faire ses devoirs, prépare les repas ? Surement pas toi, toi tu rentres à sept-huit heures du soir et tu profites des bons moments, la vie est belle hein ! Tu ne sais pas du tout ce que c'est de t'occuper d'une enfant ! Si on échangeait les rôles, ne serait-ce qu'une semaine, tu serais complètement débordé ! » Il avait du culot franchement ! C'était tous les jours le même rituel et avant, elle le faisait avec plaisir, aujourd'hui, elle n'avait même plus le goût de s'occuper de sa petite princesse.

La dispute continuait, à tel point que la jeune femme parlait pour la première fois de divorce. Le voulait-elle vraiment ? Sur le coup, oui, elle le voulait, elle pensait que c'était vraiment la seule solution. Il faut être honnête, Lily ressemblait déjà beaucoup à son père, mais Caleb était son portrait craché, voir Lucas, lui rappelait directement son fils mort et c'était une douleur atroce. Seulement, lui, ne semblait pas d'accord avec ça et il lui rappela la promesse qu'ils s'étaient faite un an plus tôt et là, elle s'effondra, surtout qu'au mariage, elle était déjà enceinte de deux mois. Un coup de folie ? Sans doute, elle attrapa un couteau et essaya de se trancher les veines, mais le beau brun lui arracha des mains et elle n'eut qu'une petite plaie qu'il tenta de soigner, mais elle le repoussa avec une violence dont elle ne se croyait pas capable et ce n'était rien quant à la violence des mots qui suivaient. Elle lui reprocha purement et simplement d'avoir tué leur fils en le confiant à sa débile de soeur. Puis, elle ajouta que c'était Lexie qui aurait dû mourir, elle ne servait à rien cette conne et son fils avait la vie devant lui. Il faut être honnête, Lexie était l'exacte opposé de son frère jumeau, c'était le jour et la nuit, le paradis et l'enfer... Je vous laisse deviner qui est qui. Là, Lucas s'énerva, disant qu'elle était dégueulasse de dire ça, que c'était un accident, bref le blabla habituelle qui cassait les pieds à Cassy. « C'était peut-être un accident, mais pour moi, ce n'est pas un hasard que ce soit justement avec elle que ça arrive ! Elle a toujours été contre nous, contre notre amour, contre la naissance de Lily, puis contre notre mariage ! Tu veux que je te rappelle comme elle a essayé de bousiller l'un des plus beaux jour de notre vie ? » Lui répondit-elle, toujours en colère. Au mariage, cette dernière avait créé un scandale en disant devant tout le monde que Cassandra avait embrassé un autre homme deux ans auparavant, quand Lucas et elle traversait une crise. Lucas a tenté de faire bonne impression le reste de la soirée, mais, je peux vous dire qu'elle avait passé trois longs jours, lors de leur lune de miel, à s'excuser. Puis, évidemment, il en avait voulu à Lexie, mais comme toujours, il avait fini par lui pardonner, c'était sa soeur comme il disait, tant pis si c'était la pire des garces, des trainés et des fouteuses de merde ! La seule chose de bien qu'elle reconnaissait chez elle, c'était son amour pour Lily, elle ferait n'importe quoi pour sa nièce, seule chose positive. Puis, elle finit par répéter son envie de divorcer, cette fois en disant qu'elle ne savait même pas si elle l'aimait encore... Même si elle l'aimait toujours, il était l'amour de sa vie et ça ne pourrait jamais changer. Là, il répondit qu'elle n'était pas la seule à souffrir et que de toute façon, elle n'aimait plus personne, elle sentait les larmes l'envahirent de nouveau, est-ce que tout ça s'arrêterait un jour ? Il parla même de Charlie... C'est vrai qu'elle avait cru bon de revenir pour elle, mais qu'elle l'avait royalement envoyé se faire voir... Il termina en prenait Caleb en otage, c'était juste dégueulasse de dire ça... Elle lui mit une grosse gifle en disant : « Je t'interdis de parler de lui pour me faire culpabiliser ! » Elle continua ensuite en ajoutant : « Tu sais quoi ? On va arrêter cette "conversation" ! Je vais faire un tour. Occupe toi de ta fille, ça changera. » Elle attrapa ses clés de voiture et se dirigea vers la porte. La laisser respirer était sans doute une bonne chance, mais la laisser conduire dans un état de nerfs intense comme maintenant, ce n'était pas forcément judicieux, ils étaient bien placés pour savoir qu'un accident ça arrive vite.

_________________
    Loving you is suicide. I don't know should go or should I stay. I'm tryna to keep myself alive, knowing there's a chance it's all too late. But i heard you say you love me, that's the part I can't forget and I wish that you come save me. Cause I'm standing over the edge.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: .cassy&lucas — In our family portrait we look pretty happy.   

Revenir en haut Aller en bas
 

.cassy&lucas — In our family portrait we look pretty happy.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Sky&Elya | family portrait
» The Moon family portrait
» Family Portrait -Venise, ITALIE- [R. ♥]
» Lucas di ke Aristide ekri sou fo nom lan entenet la ,
» STANLEY LUCAS, POUR QUI SE PREND IL?
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
♫ Modern Family :: DANS LE GRENIER :: Archives rps-