AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 .capu&alex • Let the poison sink in, let it leave it's mark.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Invité
Invité

MessageSujet: .capu&alex • Let the poison sink in, let it leave it's mark.   Mer 15 Aoû - 14:42

Capucine soupira lentement, elle était allongée sur son lit, en train de regarder le plafond et surtout en train de penser à la longue, très longue soirée qui l'attendait. En effet, sa mère et son beau-père organisés un dîner avec tous les gens de "la haute" en gros, les gens les plus riches et les plus barbants de Santa Monica... Heureusement, il y aurait quelques jeunes gens aussi et même si souvent, ils sont aussi barbants que leurs parents, de temps en temps, certains sont comme elle... Ils aiment jouer avec le feu, sortir de cette petite vie bien rangée pour faire des choses un peu folles. Quoi de plus amusant pour égayer la soirée que de prendre quelques rails de coke dans les toilettes, surtout avec les parents dans la pièce principale qui n'y voient que du feu. Le pied. La belle brune envoya plusieurs sms à quelques amis, pour savoir s'ils venaient. Quand elle apprit qu'il étaient nombreux, comme elle, forcés d'aller à cette "fête", elle demanda à un d'entre eux de ramener ce qu'il fallait pour s'amuser. Ou au moins pour supporter la soirée. Encore, il y aurait son demi-frère, ça serait déjà plus amusant, elle savait qu'il mettrait l'ambiance et puis, il la ferait chier, elle se défendrait et ça serait comme ça toute la soirée... Ben quoi ? Ça occupe ! Et puis, c'était gentil de toute façon, ils adoraient ça, se taquiner, c'était plus fort qu'eux. Malheureusement, ce dernier était elle ne savait où, avec elle ne savait qui... Et elle ne voulait pas trop savoir d'ailleurs. Ce qu'elle savait, c'est qu'elle n'avait plus de nouvelles depuis trois jours, mais elle ne s'inquiétait pas... Enfin plus, c'était déjà arrivé qu'il ne donne plus signe de vie pendant une, voir deux semaines. Enfin bref, une fois son petit business organisé, elle fila dans sa salle de bain pour s'y préparer. Une bonne heure plus tard, elle était toujours dans la salle de bain, en train de peaufiner son maquillage quand on toqua nerveusement contre sa porte, sa mère lui demandait de se dépêcher, que tout le monde était déjà là. Capu se mit à soupirer en lâchant un "j'arrive" lourd de sens, puis enfin, elle sortit de la salle de bain, vêtue d'une petite robe noire qui ferait fondre n'importe qui.

La belle fit donc son entrée sous les yeux des invités et sa mère lui lançait déjà des regards menaçant, elle savait bien que sa tenue un peu trop "sexy" ne serait pas du goût de cette dernière et elle était bien contente de l'emmerder ! La jeune femme salua rapidement l'assemblée avant de rejoindre ses amis un peu plus loin. « Où est Hugo ? » Dit-elle en ne voyant pas son ami. Une jeune fille, hésitant répondit : « Il ne viendra pas, son père l'a surpris en train de sniffer tout à l'heure, il est mal. » « Merde ! C'est lui qui devait ramener... Enfin vous savez quoi ! » Ça, c'était genre la poisse quoi... Puis, la jeune danseuse pensa à Alex, il pourrait très bien venir ici et faire son petit business, un coup pareil, avec le fric qu'ils ont, il ne dira pas non, surement pas. Elle lui envoya un sms disant qu'elle avait des clients pour lui... Ça faisait un peu rabatteuse dit comme ça xD. Des clients riches bien sûr. Elle ajouta qu'il devait venir assez classe, sinon il se ferait repérer en deux secondes, avouons que cela aurait l'air louche. Pas besoin de lui donner son adresse, il la connaissait, ce ne sera pas la première fois qu'il vient. Seulement, il lui répondit qu'il ne pouvait pas venir maintenant et pas avant au moins deux heures. Génial ! Finalement, il arriva trois heures plus tard, un oeil au beurre noir et une lèvre ouverte. Elle ne lui fit aucune remarque, ce n'était pas la première fois et il refusait de dire quoi que ce soit de toute façon. La belle brune le fit entrer et l'emmena jusqu'à sa chambre où ils étaient tous regroupés, il fit son petit trafic et une fois fait, elle l'emmena jusqu'à la salle de bain, elle verrouilla la porte et se tourna vers lui : « Tu veux que je nettoie ça. » dit-elle en montrant son visage tuméfié. « Ou tu veux m'en parler peut-être ? » Elle savait qu'elle avait une grande chance de se faire envoyer chier, mais qui ne tente rien n'à rien non ? Et puis elle était un peu sadique, sinon ça ferait longtemps qu'elle ne le verrait plus, vu les disputes qu'ils avaient tout le temps... Bon, c'est un super coup aussi, ça aide xD.

Spoiler:
 


Dernière édition par Capucine N. St-James le Jeu 13 Sep - 15:50, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité

MessageSujet: Re: .capu&alex • Let the poison sink in, let it leave it's mark.   Mer 15 Aoû - 19:41

Une journée presque comme une autre, ou pas ! En effet, la nuit tombait et il était temps pour Alexander de faire enfin quelque chose qu'il aimait. Enfin l'une des choses qu'il aimait parce que bon là il n'était pas question d'aller s'envoyer en l'air avec une ravissante demoiselle, mais plutôt d'aller gagner de l'argent à la sueur de son front et à la puissance de ses bras et jambes. En effet, un mini tournoi de combat clandestin était organisé, et Alex comptait bien se faire un bon petit paquet de fric en remportant quelques combats, et pourquoi pas le tournoi ? Enfin avant de filer, il était temps de passer par son petit appartement pour aller se changer, et troquer son costume pour une tenue nettement plus décontract'. Et oui, lui portait un costume. En même temps dans une boîte de publicité, il allait pas venir avec ses sweats à capuches. Mais bon quand on a pas le choix... Oui parce que si vous pensez qu'il adore les tenues du boulot vous vous trompez. Il préfère tellement ses baskets, jeans et autres t-shirt un peu plus confortables. Il prit une douche, mit quelques affaires dans son sac à dos, et il partir dans la pénombre vers une petite boîte de nuit d'un quartier chaud de Los Angeles. Arrivant là bas, il se changea et mit des bandages autour de ses poignets et mains. Ça fait toujours moins mal de mettre des coups avec ce genre de choses qu'à mains nues. Et puis ici pas de ring ni de gants de boxe, en guise de ring, il y avait ce soir seulement des gens en cercle à crier, applaudir et encourager le combattant sur qui ils avaient pariés. Alors qu'il se mettait un peu en condition, il reçu un SMS de Capucine. Ah cette fille, qu'est ce qu'il adorait passer ses nuits avec elle. Mais rien de plus, sauf peut être de jouer un peu pour obtenir ce qu'il voulait. D'ailleurs le SMS de la jolie brune lui plaisait beaucoup. Bah ouais, elle lui demandait de venir chez elle pour vendre sa marchandise à ses potes, alias fils et filles à papa blindés aux as ! Finalement son petit plan semblait prendre forme et il allait pouvoir se faire un paquet d'argent sans gros problèmes, du coup il était bien content d'avoir confier ses activités à Capucine. Et puis en même temps elle était consommatrice depuis le lycée, donc il avait tout de suite vu en elle une cliente. Seul problème, c'était chez ses parents, il y aurait un tas de personne de la haute, et du coup il devrait faire profil bas, et mettre un costume... Génial, lui qui n'aimait pas ça pour le boulot il devait le faire en soirée. Pourvu que ça lui rapporte beaucoup. Néanmoins, des combats l'attendait, il lui répondit donc qu'il venait dans à peu près deux heures...

Bon et bien ce n'était que trois heures plus tard qu'il arriva chez Miss St-James. Et oui, il avait fait plusieurs combats et avait perdu en finale. Mais bon il avait amassé pas mal d'argent, malgré l'oeil au beurre noir et la lèvre éclaté qu'il avait. Puis il était passé chez lui pour remettre un costume et une cravate afin d'être classe comme l'avait demandé Capu', rapidement soigner à l'arrache ses blessures et le voilà donc enfin chez elle. C'était discrètement qu'elle était venu lui ouvrir pour l'emmener dans sa chambre. Il évita les petites blagues et les remarques à Capucine, et commença à vendre un peu de coke à une dizaine de jeunes riches sans le moindre problème. Et encore plus d'argent dans la poche que ce qu'il avait prévu à la base. Quelle bonne soirée finalement. Puis face à son visage amoché, la demoiselle l'emmena ensuite dans la salle de bain avant de fermer la porte et de lui demander si il voulait qu'elle nettoie ces blessures. Il laissa un petit rire s'échapper et ajouta en s'appuyant sur le lavabo, et reluquant ouvertement la jolie brune sexy face à lui : « Non merci maman je pense pas mourir d'un petit bleu et d'une lèvre éclatée... » Puis elle lui demandait si il préférait peut être parler de ce qu'il lui était arrivé et il haussa les sourcils un instant avant de reprendre : « Euh ouais ou pas... Je t'ai déjà dis que j'avais pas de comptes à te rendre. Dis toi juste que parfois les deals tournent mal. » dit-il un brin ironique. Bah quoi ? C'était possible non ? Après si elle avalait ça tant mieux, sinon tant pis pour elle, il irait pas lui dire qu'il mettait sa santé en jeu pour du fric très régulièrement. Puis il reprit un petit sourire sur sa lèvre démolit : « Mais si je dois choisir entre les deux alors vas y et joue les infirmières... » Bah quoi ? Elle de débrouillait sûrement mieux que lui pour soigner les blessures... ou pas !

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité

MessageSujet: Re: .capu&alex • Let the poison sink in, let it leave it's mark.   Jeu 16 Aoû - 13:17

En arrivant à la petite sauterie organisée par sa mère et son beau-père, Capucine savait qu'elle allait se faire chier... Mais, comme elle avait déjà prévu le coup, elle avait demandé à un pote de ramener ce qu'il fallait pour s'amuser ou au moins supporter la soirée. Ce qu'il y a de mieux là-dedans c'est que les parents sont juste à côté et qu'ils ne soupçonnent absolument pas leurs enfants faire quoi que ce soit de mal... C'est limite s'ils ne pensent pas qu'ils sont en train de jouer au monopoly ! Véridique ! Il y a six mois, lors de son anniversaire, sa mère lui avait demandé si elle voulait qu'elle prévoit des jeux pour cette fameuse soirée ! A vingt-et-un an quoi ! D'ailleurs, elle se souvient très bien de cette soirée, ils étaient sortis à plusieurs et ils avaient écumé les bars "sélects" de la ville, ben oui, elle n'allait pas traîner dans des bars avec la populace xD ! Enfin bref, elle voulait profiter à fond de sa majorité et elle était rentrée complètement torchée ! Heureusement que son demi-frère l'a couverte sinon elle aurait eu des problèmes. Bref, le hic ? Ce fameux pote venait de se faire choper par sa mère et le pauvre, il risquait de prendre cher ! Il faut savoir que les gosses de riches ont intérêt de filer droit ou au moins de faire semblant devant les gens... Comme le faisait si bien Capucine. Sinon, c'était direct la pension en Suisse et pour un bout de temps. De toute façon, ce n'était pas son problème, par contre, elle était dégoûtée de ne pas avoir sa came. Finalement, elle se décida d'envoyer un sms à Alex, il sera ravie de refourguer un peu de sa marchandise, surtout que les gosses de riches, ça paye bien. Il serait surement d'accord, enfin elle le voyait mal refuser un coup pareil. Il accepta, mais disait ne pas pouvoir se libérer avant deux heures, la poisse... De toute façon, elle ne connaissait pas d'autres dealers donc bon. Alexander arriva finalement... Trois heures après et son beau visage tuméfié. Elle ne posa pas de question et l'emmena dans sa chambre où ses amis les attendaient.

Une fois qu'il eut fait son petit business, elle l'emmena dans la salle de bain, histoire qu'ils soient tranquilles sans ses potes qui écoutent chaque mot de leur conversation. Capu n'assumait pas vraiment la relation qu'elle avait avec Alex et elle n'avait pas envie que ça se sache... Quoi que s'enfermer dans une salle de bain avec un homme c'est assez suspect non ? Un peu... Enfin tant pis, c'est trop tard maintenant et puis ça restait leur imagination, ils ne seraient sûrs de rien. Une fois seuls, la belle brune lui demanda s'il voulait qu'elle nettoie ses blessures, il avait surement tenté de le faire seul et c'était une cata... Les mecs je vous jure, incapable de faire quoi que ce soit de bien. Il se mit à rire et à la mater par la même occasion, ce qui lui fit lever les yeux au ciel et doublement quand il répondit qu'il n'allait pas mourir. Et il l'envoya encore une fois chier quand elle chercha à en savoir plus, bon, elle s'y attendait, donc ce n'était pas vraiment une surprise. La jeune danseuse répondit : « Les deals tournent mal ? Prends-moi pour une idiote aussi... T'oublies juste que je suis beaucoup plus intelligente que toutes les pétasses réunies à qui tu écartes les cuisses ! » Il pensait sérieusement qu'elle allait le croire ? Et la marmotte elle met le chocolat dans le papier alu aussi ! Ce mec allait la rendre dingue je vous jure... Le nombre de fois où il l'avait envoyé chier ou le nombre de disputes violentes qu'ils avaient eu, chaque fois, elle se disait "c'est la dernière fois" et chaque fois, elle le rappelait deux jours plus tard. Elle n'arrivait pas à se passer de lui et ça l'énervait au plus haut point ! Finalement, il disait qu'elle pouvait jouer les infirmières, au choix, c'était mieux ça plutôt que de parler... Ok... Sans dire un mot elle alla jusqu'à l'armoire à pharmacie et elle prit une compresse qu'elle imbiba d'un produit à base d'alcool, sinon c'est pas drôle :D -je ne sais pas lequel et on s'en tape xD-, elle se tourna vers lui et lui mit sur la lèvre en disant : « Tiens. J'espère que tu souffres ! » Puis, elle le laissa tenir la compresse et déverrouilla la porte avant de l'entrouvrir en disant : « Allez, casse-toi ! J'ai l'intention de me taper un ou plusieurs mecs à qui tu as vendu ta came et là, tu me gènes. » Elle essayait de le rendre jaloux ? Peut-être bien, ce ne serait pas la première fois et neuf fois sur dix ça marche... Il n'aime pas qu'on joue avec ses jouets, c'est lui-même qui lui a dit avec beaucoup de finesse...
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité

MessageSujet: Re: .capu&alex • Let the poison sink in, let it leave it's mark.   Jeu 16 Aoû - 21:43

L'espace de quelques minutes, le jeune homme avait grandement hésité entre aller comme prévu chez Capucine et faire ces petites affaires ou tout simplement rester chez lui à cause des coups qu'il avait prit et qui avait pas conséquent bien abîmé son visage. Bah ouais, ça faisait mauvais genre de débarquer chez les petits bourges de Los Angeles avec cette tête. Qui plus est il allait passer un petit moment avec les potes de la demoiselle pour revendre toute sa marchandise. Et bien d'ailleurs c'était un peu ça qui l'avait convaincu de finalement se rendre tout de même chez la jeune femme. Se faire de l'argent, prendre aux gosses de riches le fric de papa et maman, c'était une bonne chose pour lui. Surtout que ce soir il allait pouvoir augmenter les tarifs sans que personne ne rechigne. C'était l'avantage de ce genre de personnes, une dizaine ou une vingtaine de dollars de plus ne les dérangeaient pas, alors que pour lui, un minimum d'une dizaine de dollars sur quelques tête ça lui faisait un bon bénéfice. Et puis en plus de revendre sa marchandise, il avait des chances de passer un très bon moment en privé avec Capucine, et ça ne se refuse pas ce genre de choses. Et puis elle lui permettrait de penser à autre chose qu'à sa défaite de ce soir... Du coup, il s'était rendu tout de même chez la demoiselle, dans une tenue très classe mais le visage bien abîmé. Néanmoins, ça ne l'avait pas détourné de son petit business et après s'être fait un paquet de billets, la très sexy Capucine dans sa robe noire emmena notre beau brun rapidement dans la salle de bain. C'était du rapide, un bonjour, des échanges billets verts contre petits sacs de poudre et voilà déjà qu'il repartait. Tout ça pour ça ? Really ? Non parce que lui il avait quand même espéré un peu plus, notamment une petite reconnaissance de Capu' pour le remercier d'avoir donné un peu de fun à cette soirée. Elle voulait nettoyer ces blessures, mais il disait qu'il n'allait pas en mourir, en gros c'était pas nécessaire quoi. Il avait d'ailleurs préféré la mater mais elle ne semblait pas apprécier vu le regard qu'elle levait au plafond. Et puis parler de ce qui lui était arrivé, elle y croyait à sa connerie ? Non parce qu'il n'allait pas lui en parler, elle devrait se contenter d'une excuse bidon, qui était probable néanmoins. Sauf que lorsqu'il dit que parfois les deals tournaient mal, elle ne le croyait pas une seule seconde, disant qu'elle n'était pas aussi stupides que toutes celles qu'il s'envoyait et qui gobaient ces mensonges. Enfin elle avait été nettement plus vulgaire pour le lui dire... Il lâcha un petit soupire et répondit : « Je te prends pas pour une idiote... Tu crois qu'ils sont tous aussi poli que tes petits copains qui squattent ta chambre ? Y a pas que dans les films où on veut pas te filer ton fric tu sais... Et du coup les coups pleuvent. C'est le problème quand on veut de la came mais qu'on espère ne pas payer. » ça lui arrivait de temps en temps ce genre de truc, plus d'une fois il avait amoché des types voulant la lui faire à l'envers et limite les forçant à lui filer du fric, et si ils n'en avaient pas, et bien il reprenait sa coke et repartait. L'avantage d'être un très bon combattant xD

Enfin vu qu'elle lui avait laissé un choix, il préférait nettement qu'elle le soigne et joue les infirmières comme il le disait. La jolie brune se rendit donc à l'armoire à pharmacie et attrapa compresse et alcool pour désinfecter. A cet instant, Alexander se disait qu'il aurait mieux fais de ne rien dire. Et oui, ça allait extrêmement arracher quand il prendrait ça sur la lèvre. Elle jouait les infirmières sadiques, et par fierté, il n'irait pas la stopper, il avait une image à ses yeux et il ne voulait pas passer pour une lopette xD. Lorsqu'elle posa le tout sur sa lèvre inférieure et disait qu'elle espérait qu'il souffre, il fronça un peu les sourcils sous le coup de la douleur et tout en tenant la compresse sur sa lèvre, il reprit : « Mouais ça chatouilles un tout petit peu mais ça va t'inquiètes pas. Je te pensais d'ailleurs meilleure infirmière que ça... » conclut-il avec le sourire. Puis la belle brune ouvrit un peu la porte, jeta un oeil et dégagea déjà Alexander, lui disant qu'elle avait mieux à faire et qu'elle voulait se taper un ou plusieurs mecs étant dans sa chambre et que là il la gênait. Il eut un petit rire nerveux avant de lui répondre : « Déjà ? C'est du rapide dis donc... Je t'ai connu plus accueillante ! Ah non j'y suis je t'ai un tout petit peu vexé par mon comportement parce que je t'ai dis que j'étais pas obligé de te rendre des comptes... Du coup maintenant tu préfères aller jouer avec les fils à papa. Tu vas tellement t'amuser... Ou pas ! » dit-il ironiquement avant de reprendre en s'approchant d'elle. « ça aurait été plus marrant qu'on reste enfermé ici tous les deux mais bon, j'aurais pu te détendre un peu... » Puis le jeune homme commença à se diriger vers la porte et se tourna vers Capu' « Merci en tout cas pour ce soir, donnes leur mon numéro s'il te plait pour de futures affaires, surtout aux deux blondes qui étaient au pied de ton lit... Quoi que tu sais quoi je vais le faire moi même, ça sera mieux que cette soirée pourrie... ». Bah quoi ? C'est Capucine qui voulait pas de lui. Il ouvrait des portes et elle l'envoyait chier, bah il n'allait pas insister, il n'était pas ce genre de mec à courir derrière une fille. Il sortit donc de la salle de bain comme elle l'avait demandé et les regards se tournèrent vers les deux jeunes avant que Alex ne prenne la parole « Si vous avez besoin de quoi que ce soit un jour n'hésitez pas, Capu' a mon numéro... Quand à vous les filles je peux vous le donner en privé si ça vous dit d'aller vraiment faire la fête réellement » dit-il en s'adressant aux deux jolies blondes sexy avec un magnifique sourire charmeur. Bah quoi? Il est beau gosse, les filles craquent... Et puis une fête avec Alex c'était bien mieux que rester ici à s'ennuyer ...
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité

MessageSujet: Re: .capu&alex • Let the poison sink in, let it leave it's mark.   Sam 18 Aoû - 10:50

Comme le gars qui devait amener la came n'était pas disponible ce soir et d'ailleurs, il n'allait pas être disponible avant un bout de temps, elle décida d'envoyer un sms à Alexander. Elle savait qu'il ne dirait pas non, vendre de la drogue à un petit groupe de gosse de riches ça ne se refuse pas ! Au moins, avec eux, il n'y a jamais d'embrouille, ils payent et puis, ont-ils déjà tapés quelqu'un ? J'en doute, ils payent sans doute d'autres personnes pour faire le sale boulot, mais se salir les mains, jamais de la vie. Donc, c'était le rêve pour un dealer comme lui. D'ailleurs, même s'il ne pouvait pas venir de suite, il répondit quand même favorablement à son invitation... Mais, ce ne fut que trois heures plus tard qu'il daigna montrer le bout de son nez et en plus de son immense retard, il avait une tête de boxeur. La belle ne dit rien sur le moment, se contentant de l’escorter jusqu'à sa chambre où se trouvait ses amis. Une fois qu'il eut fait son petit business, la jolie brune le fit venir dans la salle de bain pour qu'il lui explique ce qu'il lui était arrivé, même si elle savait qu'elle avait une chance infime d'avoir une réponse. Quoi qu'elle pourrait en avoir une, mais est-ce que ce serait la vérité ? Rien n'est moins sur. Dans un premier temps, elle lui demanda s'il voulait qu'elle nettoie ses plaies, ce qu'il refusa et quand elle lui demanda enfin ce qu'il lui était arrivé, il se contenta de dire qu'un deal avait mal tourné. Pourquoi elle n'y croyait pas ? Quand elle lui disait qu'il la prenait pour une conne, il répondit que ce n'était pas le cas et que les drogués n'étaient pas tous aussi gentils et polis que ses petits copains riches. Ajoutant que les camés violents, ça existait vraiment et pas seulement dans les films, ce qui la fit rouler des yeux une fois de plus. Capucine finit par lui répondre : « Tu sais pourquoi je sais que tu mens ? Parce que jamais tu me le dirais si c'était le cas. Mentir c'est beaucoup plus facile... » Ce serait trop beau pour être vrai qu'il se confit à elle, ce mec est un mystère et c'était sans doute pour ça qu'elle l'avait dans la peau, ça changeait des petits bourgeois aseptisés qu'elle fréquentait la plupart du temps.

Puis, comme parlait ce n'était pas son fort, il préféra qu'elle le soigne, seulement, la miss était vexée et "jouer les infirmières" comme il le disait si bien, très peu peu pour elle. Dans un premier temps, elle ne dit rien, mais elle alla quand même lui chercher de quoi nettoyer ses plaies, un produit avec de l'alcool, histoire de le faire un peu souffrir, c'était le côté sadique de Capu. Une fois fait, elle lui colla la compresse sur le visage, ajoutant qu'elle espérait qu'il souffre. Il fit une légère grimace, signe qu'il avait eu un peu mal quand même et il dit que ça chatouillait un peu, ajoutant qu'il la pensait meilleure infirmière. Quel connard je vous jure ! Toujours à faire son malin, ça avait le don de l'agacer terriblement. « Et moi je te pensais meilleur au lit, tu vois on a tous nos petites désillusions. » Dit-elle avec un petit sourire narquois. Et c'était parti pour une partie de "ping & pong" les connaissant ça pouvait durer des heures et des heures et des heures... Enfin pas cette fois, car la jeune danseuse le mit à la porte rapidement, disant qu'elle avait envie de s'envoyer en l'air et qu'il la gênait. Le beau brun lui disait alors qu'elle était simplement vexée qu'il ne veuille pas lui rendre de comptes et que c'est pour cette raison qu'elle le virait pour s'amuser avec des "fils à papa" comme il disait. Puis il s'approcha d'elle en disant que ça aurait été plus marrant qu'il reste enfermé ici tous les deux, elle leva une fois de plus les yeux au ciel et dit : « Je ne suis pas du tout vexée, ce n'est pas comme si je n'avais pas l'habitude. Et je suis parfaitement détendu, c'est toi qui a une tête de boxeur pas moi. » Finalement il se dirigea vers la porte en la remerciant pour la soirée et qu'elle ne devait pas hésité à filer son numéro à ses petits copains, surtout aux deux blondes au pied de son lit, avant de dire qu'en fait, il allait le faire lui même. Il était sérieux là ? Apparemment oui, il sortit de la chambre, suivi la belle et il alla directement voir les deux pétasses au pied de son lit en leur disant qu'il pouvait leur donner son numéro en privé si ça leur disait de vraiment faire la fête. Inutile de dire à quel point elle bouillonnait de l’intérieur. Et avant qu'il ne donne son numéro elle dit : « Bon aller, tout le monde dehors, vous avez eu ce que vous vouliez, allez en profiter ailleurs. » Elle se tourna ensuite vers les deux blondes encore assises sur son lit, qui avaient visiblement du mal à comprendre ce que "dehors" voulait dire : « Dehors les blondasses ! » Elle joignit le geste à la parole et les attrapa par le bras pour les sortir, ensuite elle attrapa le bras d'Alex en disant : « Toi tu restes. » Une fois tout le monde dehors, elle referma sa porte, se tourna vers lui et le gifla bien fort, ça fait du bien ! Puis, la belle brune l'embrassa langoureusement et sauvagement. Quand je vous dis qu'il lui faisait complètement tourner la tête.
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité

MessageSujet: Re: .capu&alex • Let the poison sink in, let it leave it's mark.   Sam 18 Aoû - 11:50

Honnêtement, même en acceptant il y a de cela trois heures la proposition de Capucine, il ne pensait pas se faire autant d 'argent si facilement, et surtout sans forcer. Quand il le pouvait, il essayait de faire grimper les tarifs, et bien souvent, il fallait négocier, revoir ses envies à la baisse, et encore il se faisait toujours une bonne marge de bénéfice. Mais là ce soir, il avait exigé un prix plus élevé que la normale, et pas un seul de ces gosses de riches n'avait rechigné à payer le prix fort. Tant mieux, c'était un bénéfice exceptionnel qu'il venait de faire, et ça il allait pouvoir remercier Capucine. Mieux encore, il espérait que la demoiselle fasse appel à lui un peu plus souvent lorsqu'elle veut s'amuser avec ses potes. Bah quoi on ne va pas cracher dans la soupe... Un vieux mec camé dans un coin de rue connaît les prix et ne lâcherait jamais autant que ces personnes qui s'en tapent de l'argent et qui n'hésitent donc pas à donner le prix qu'on demande pour avoir leur dose d'amusement. Enfin après ce petit business réglé, Capucine emmena notre beau brun vers la salle de bain qui jouxtait la chambre. Pas très intimiste comme endroit quand une dizaine de personnes squattaient juste derrière cette porte et qu'ils vous voyaient entrer dans un espace confiné. Mais ça Alexander n'en avait que faire. Il aimait passer du temps avec Capucine, et puis pour un mec modeste des quartiers normaux de la ville, s'afficher avec la jolie bourgeoise ou plutôt la fille de richards -xD- ne le dérangeait pas du tout. D'ailleurs comme à l'époque du lycée, il était quasiment persuadé que c'était elle qui avait un peu honte et n'assumait pas de fréquenter un homme du statut sociale d'Alex, statut bien inférieur au sien. Mais ça Alex s'en fichait, c'est pas comme si il était raide dingue de la demoiselle ! Bon ok elle pouvait le rendre fou, mais pas fou amoureux, il était bien trop libre, indépendant, fêtard et surtout avec des activités un peu louche pour prétendre tomber amoureux d'une fille comme elle. Ils étaient donc enfermés dans cette salle de bain, signe déjà qu'elle n'osait pas lui parler face à ses amis, un petit signe de faiblesse... La belle voulait le soigner, mais il refusa gentiment avant d'accepter lorsqu'elle voulait parler de ce qui lui était arrivé. Parler n'était pas du tout le fort d'Alex, il n'aimait pas se confier, encore moins à Capucine tellement leur relation était conflictuelle et bizarre malgré les bons moments qu'ils passaient ensemble. Il disait donc qu'un deal avait mal tourné mais elle ne le croyait pas, il disait donc que ce n'était pas que dans les films que ça arrivait mais à lui aussi, mais la belle brune voyait clair dans son jeu et lui disait qu'elle savait qu'elle lui mentait parce que si c'était vraiment ça, jamais il ne lui aurait dit. Il eut un petit rire avant de répondre : « Ah tu penses connaître mes réactions c'est ça ? C'est ce qui se passe parfois, plus d'une fois j'ai du me battre... Après si tu me crois ou non, c'est à toi de voir... » Vous remarquerez qu'il ne parlait plus de ce qui était arrivé ce soir mais qui arrivé parfois. Il essayait de la manipuler et lui faire croire ceci, même si il doutait qu'elle gobe ce mensonge, parce que dans le fond elle avait totalement raison sur ce qu'elle venait de dire...

Vexée, la demoiselle joua les infirmières de fortunes, et franchement elle n'y mettait plus aucune bonne volonté, sauf celle à le faire souffrir, la preuve avec sa compresse imbibé d'alcool qu'elle colla sur sa lèvre blessée. Il ne put retenir la petite grimace, mais ne voulait pas admettre qu'il souffrait, préférant dire que ça chatouillait à peine et qu'il avait imaginé la belle meilleure infirmière. C'est fière d'elle qu'elle lui sortit qu'elle le pensait meilleure au lit avec un petit sourire provocateur. Elle l'amusait beaucoup, ces petites joutes verbales étaient bien divertissantes tiens mais elle était tellement pas crédible : « Tellement crédible en disant ça... Pour que je te crois faudrait que t'arrêtes de m'appeler alors. Si tu trouvais mieux ça ferait longtemps que tu m’appellerais plus » Et boum ! Logique non ? Si elle trouvait meilleur coup, elle laisserait Alex sur le banc de touche, et pas dans son lit, ou tout autre endroit pour s'envoyer en l'air d'ailleurs ! Puis elle le dégagea, disant d'ailleurs qu'elle voulait s'envoyer en l'air avec ses potes et qu'il dérangeait. C'est qu'une fois vexée elle était blessante la petite brune. Heureusement qu'il n'était pas fou d'elle, sinon ça lui briserait presque le coeur. C'est moche quand même une femme vexée parce qu'on ne veut pas lui rendre des comptes n'est ce pas ?! Il aurait tellement préféré s'amuser ici avec elle... Mais la demoiselle disait qu'elle n'était pas vexée et avait l'habitude tout en roulant des yeux, ajoutant qu'elle était détendu, mais que lui avait une tête de boxeur. Il lui fit un petit sourire charmeur avant de dire : « T'en a pas marre de rouler des yeux ? Avoue que t'aime ce côté bad boy, d'ailleurs ça doit être ça qui t'attire... » Bah ouais, son côté dangereux quoi xD Et puis la connaissant, plus il l'envoyait chier, et plus elle aimait ça. Après tout bon nombre de personnes aiment les résistants plutôt que les soumis -dédicace xD-. Enfin elle voulait qu'il parte, c'est ce qu'il commença à faire, disant qu'elle devait donner à tout le monde son numéro, mais que pour les deux blondes il s'en occupait. Elle le regarda sortir de la salle de bain et sans sourciller, il aborda les deux blondes pour leur donner en privé son numéro histoire d'aller faire vraiment la fête. Mais il fut coupé dans son élan par Capucine qui sèchement envoya tout le monde dehors maintenant qu'ils avaient ce qu'ils voulaient. Avant qu'ils sortent, Alex lança : « Un plaisir de faire affaire avec vous, appelez moi... » Sauf les deux blondes qui étaient restés, apparemment pas contre l'idée de faire la fête avec Alexander. Mais Capu' les attrapa par le bras et les traita de blondasses. Oui oui, ces propres copines xD. « C'est dommage on était à deux doigts de s'amuser... » Puis elle attrapa le bras d'Alex avant de lui dire que lui restait ici. Hum elle donnait des ordres maintenant ?! C'était quitte ou double. Ah bah en fait elle lui déclencha une grosse claque qui fit un beau bruit, donc c'était quitte ! Ou double en fait vu le baiser sauvage et langoureux qu'elle lui donna et auquel il répondit bien volontiers avant de répondre ensuite : « ça va tu t'es défoulée ? Non parce que je sais pas si t'as vu ma lèvre et mon oeil, mais je crois que y a quinze fois pire que la petite caresse que tu viens de me faire » dit-il avant de la plaquer contre sa porte en l'embrassant à nouveau.
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité

MessageSujet: Re: .capu&alex • Let the poison sink in, let it leave it's mark.   Mar 21 Aoû - 8:05

Une fois que le jeune homme eut fait son petit business et qu'il était satisfait, la belle l'emmena dans sa salle de bain. Elle voulait de le remercier à sa façon ? Peut-être bien... Mais pas tout de suite. Non, elle voulait d'abord lui soigner ses blessures et savoir ce qu'il s'était passé... Même si elle doutait qu'il lui dise. Et non, elle n'avait pas honte de lui, elle s'en fichait bien de le fréquenter devant ses amis et présenter un mec comme ça à sa famille, ça serait tellement bon, rien que pour emmerder sa mère ! Seulement, il faut être honnête, entre eux, ce n'est que du sexe ou à peine plus et du coup, elle ne voyait pas l'intérêt de le montrer à tout le monde, elle ne se voyait pas dire devant les gens "je vous présente mon plan cul !" c'était débile non ? Son statut social, elle n'en avait que faire, elle n'était pas si superficielle, quoi qu'il en pense ou quoi qu'en pense les gens. Mais, comme déjà dit, quand elle présenterait quelqu'un à sa famille, ce sera une relation sérieuse, tant qu'à faire flipper sa mère, autant que ce soit avec un garçon qu'elle aime et avec qui, c'était susceptible de durer... Ce qui n'était vraiment pas le cas avec Alexander. Bref, une fois dans la salle de bain, Capu' lui demanda donc s'il voulait qu'elle nettoie ses plaies et elle se fit légèrement envoyer chier, pour ne pas changer et comme elle était un peu maso, elle demanda qu'il lui parle de ce qu'il s'était passé... Une nouvelle fois, elle se fit envoyer sur les roses, il osait même lui mentir effrontément et quand elle disait qu'elle ne le croyait pas, il continuait dans son absurde mensonge. Oui, c'était totalement plausible qu'il se soit fait taper sur la gueule par des drogués, mais dans ce cas, il ne lui dirait pas, elle commençait à bien le connaître et il aimait jouer au jeu du chat et de la souris avec elle, en dire sans en dire... Et la jolie brune aimait ça aussi. Il continua à dire que c'était la vérité, qu'il devait souvent se battre et la belle répondit : « Tu détournes le sujet pour ne pas changer... Je me demande si tu fais confiance à quelqu'un... Ne répond pas, je connais déjà la réponse. Et puis si c'est pour me sortir la tirade du gamin malheureux, pitié, abstiens toi. » Elle termina sa phrase en roulant des yeux, ça l’énervait un peu quand les gens pleuraient sur leur sort au lieu de se bouger le cul... Enfin, c'était facile à dire pour elle qui était née avec une cuillère en argent dans la bouche.

Finalement, elle finit quand même par le soigner, mais en mettant de l'alcool sur une compresse, pour bien le faire souffrir... Cela dit, il serait plus vite guéri comme ça. Il fit semblant de ne pas avoir mal, mais sa grimace le trahissait et la danseuse était ravie de le faire souffrir, parce qu'elle était un peu sadique... Il était bien placé pour le savoir, vu le nombre de griffures qu'elle lui faisait quand ils couchaient ensemble. Là, il lui sortit qu'il la pensait meilleure infirmière et elle répondit qu'elle, elle le pensait meilleure au lit. Ce qui était un peu débile, car elle l'appelait souvent pour baiser, donc bon, s'il était si nul, elle ne l'appelait plus. Evidemment, Alex, se fit un plaisir de le relever et elle lui lança un regard noir. « Faute de mieux... » Répondit-elle en roulant des yeux une nouvelle fois. Et puis, comme il l'exaspérait vraiment, elle décida de le dégager, bien que l'envie qu'il la prenne contre ce lavabo était présente, elle essaya d'être forte. En plus, il en rajoutant en disant qu'elle était juste vexée et qu'il aurait pu la détendre... Là, elle lui répondit que c'était lui qui avait une tête de boxeur, pas elle, donc logiquement, ce serait plutôt lui celui à détendre non ? Il sortit alors un discours de psy de bas étage, disant qu'elle aimait son côté bad boy, que c'était ça qui l'attirait. Je vous jure... Qu'est-ce qu'il ne faut pas entendre. Bon d'accord, il avait raison, mais pas besoin d'avoir bac + quatre pour savoir qu'une petite fille de riches comme elle, aimait le danger et les mauvais garçons, quand on vit dans un cocon depuis son enfance, on a qu'une envie, en sortir. La jeune femme le regarda en disant : « T'as fait des études pour me sortir ça ? » C'était énervant cette façon qu'il avait de penser la connaitre, alors qu'il ne savait rien du tout, il connaissait simplement la partie émergée de l'iceberg, une infime partie d'elle. Les deux jeunes gens finirent par sortir de la salle de bain et le jeune homme ne se gêna pas pour offrir ses services de dealer aux gens présents dans la salle. Et, aux deux poufs, il offrit un tout autre genre de service, ce qui énerva profondément Capucine. Ni une, ni deux, elle dégagea tout ce petit monde, les deux blondasses aussi et une fois tout le monde dehors, elle gifla Alex. Deux secondes après, elle se jeta sur ses lèvres pour l'embrasser langoureusement, il répondit à son baiser avant de lui demander si elle s'était bien défoulée, que sa gifle ressemblait à une caresse. Sans qu'elle eut le temps de dire quoi que ce soit, il la plaqua contre la porte et l'embrassa à son tour, pendant qu'elle l'embrassait, elle lui retira sa veste qu'elle jeta négligemment sur le sol de sa chambre, rapidement suivi de sa cravate. Il la rendait dingue, elle avait limite envie de le violer ! Entre deux baisers elle dit : « Je ne suis pas encore assez défoulée, mais je préfère nettement que tu me baises pour me détendre, que d'avoir à te frapper. » Elle l'embrassa dans le cou et ajouta au creux de son oreille : « Ma porte n'est pas verrouillée et n'importe qui pourrait entrer... » Elle disait ça pour l'exciter, il était comme elle, le danger décuplait son envie, depuis qu'ils couchaient ensemble, ils avaient pris beaucoup de risques et ils ne s'étaient jamais fait prendre... Jusqu'à ce soir ?
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité

MessageSujet: Re: .capu&alex • Let the poison sink in, let it leave it's mark.   Mar 21 Aoû - 11:54

Qu'est ce que Capucine attendait d'Alexander ce soir ? Qu'il se mette à table et soit honnête avec elle juste parce qu'elle lui a permit de faire ses petites affaires avec ces riches copains ? Non parce qu'elle savait qu'elle allait se faire envoyer chier et qu'il ne lui donnerait pas la véritable raison sur son visage si amoché, et pourtant dans la salle de bain elle venait tout de même de lui poser la question. Bon avant elle avait voulu le soigner, mais même si l'attention était mignonne, Alex n'y croyait pas trop. Enfin surtout pourquoi Capu' deviendrait-elle douce et attentionnée avec Alexander ? C'est pas comme si c'était habituel. Leur relation était tellement conflictuelle qu'il était sûr que si il avait volontiers accepter ses soins, elle s'en serait donné à coeur joie pour lui faire regretter son élan de gentillesse. C'était si rare que les deux soient d'accord et sur la même longueur d'onde. Sauf quand ils s'envoyaient en l'air, alors là vous pouvez être sûr qu'ils veulent la même chose, à savoir profiter du corps de l'autre et prendre un plaisir immense. Mais alors depuis qu'ils se refréquentaient, c'était vraiment la seule et unique chose qui les rapprochaient. Au moins c'était clair, entre eux c'était purement physique et sexuel, et rien de plus, il ne pouvaient pas vraiment se voiler la face. Enfin peut être bien, après tout il n'y avait qu'à voir en ce moment même comment Alex repoussait Capucine qui avait voulu faire un pas en avant vers lui. Et comme si ça ne suffisait pas, il inventait un mensonge concernant sa soirée afin qu'elle ne cherche pas plus loin... Il ne savait pas pourquoi il n'avouait à personne qu'il se battait chaque week end, c'était comme si c'était son petit jardin secret, son espace à lui. Et puis il voulait éviter que tout le monde sache qu'il était très fort dans ce domaine, il n'avait pas envie d'aller devoir régler les comptes de tout le monde pour aider certaines personnes. Il se cachait donc derrière son trafic pour se justifier de la tête qu'il avait auprès de Capucine, et franchement, elle n'en croyait pas un mot, car comme elle le disait si bien, si c'était vrai il ne le lui aurait pas dit. Pas faux... enfin de toute façon elle devrait se contenter de cette explication qu'elle le veuille ou non. D'ailleurs il tenta même de dévier le sujet, parlant d'une généralité et pas seulement de ce soir. Néanmoins la jolie brune le lui fit remarquer, ajoutant qu'elle se demandait si il pouvait faire confiance à quelqu'un, mais elle lui demandait de ne pas répondre, connaissant déjà la réponse et voulant éviter son discours du petit gamin malheureux. C'est qu'elle avait du culot de lui dire ça. En gros il se plaignait tout le temps de sa vie, de son enfance malheureuse et tout ça ? Ça fais toujours plaisir de l'entendre... Ce fut à son tour de rouler des yeux, et il éclipsa donc volontairement le sujet qu'il venait de changer pour se concentrer sur la suite : « Je vais t'impressionner... J'ai confiance en ma soeur, c'est déjà ça non ?! Et puis c'est même pas une question de confiance, la preuve tu sais bien que j'ai un petit business pas très réglo, je le crie pas sur tous les toits, et pourtant t'es dans la confidence, c'est que dans le fond j'ai peut être un peu confiance en toi non ? » Et boum ! D'un côté c'est vrai, il lui faisait confiance parce qu'elle pourrait lui attirer des problèmes, mais si il lui faisait confiance, c'était aussi un peu par intérêt, mais ça elle ne le savait pas...

Leurs joutes furent interrompus par la compresse d'alcool posé sur la lèvre d'Alex et qui lui arrachait littéralement la gueule ! Une plaie ouverte, une bonne dose d'alcool, et boum vous sentez toute votre bouche pleurer pour vous. Mais Alex continuait quand même de faire son malin qui ne sentait rien, même si les expressions de son visage le trahissaient. Il lui disait qu'elle était donc mauvaise infirmière et elle rétorqua que lui était nul au lit. Mouais, un nul qu'elle appelait très régulièrement... Et tout ce qu'elle trouvait à dire, c'est qu'elle ne trouvait pas mieux. C'est donc bien qu'il était doué. Et ce regard noir donnait envie à Alex de sourire pour lui répondre : « Ouais donc je suis le meilleur que tu connaisses... Pourtant vu tes fesses et ton corps tu dois avoir un paquet de mecs qui les demandent, donc je reste convaincu que je ne suis pas si nul que ça, mais c'était bien tenté quand même... » Elle était si prévisible ce soir avec lui, ou presque. Il savait quoi lui répondre, par contre il n'avait pas penser qu'à force d'avoir raison, de la vexer elle allait le dégager pour d'autres mecs. Et merde ! Lui qui était venu ici faire son business et en espérant pouvoir troncher Capucine xD. C'était loupé. Il tenta quand même de l'amadouer en disant pouvoir la détendre, sauf qu'elle n'était pas de cet avis, pourtant comme lui disait Alex, elle aimait ça son côté bad boy, du moins il en était quasi sûr, et le fait qu'elle ne réponde pas, se contentant de lui demander si il avait des études de psy pour lui dire ça prouvait bien qu'il tapait dans le mille. Plus elle levait les yeux au ciel, et plus il souriait : « C'est toi maintenant qui détourne le sujet, ça crève les yeux que t'aime mon côté dangereux » Il n'y avait qu'à voir leurs innombrables parties de jambes en l'air. Enfin elle voulait qu'il s'en aille, très bien, mais au passage, il invita deux copines à Capu' pour la soirée, ce qui ne plaisait pas du tout à la jolie brune sexy qui les dégagea tous de sa chambre, y comprit ses amies qu'elle traita de blondasse avant de demander à Alex de rester là. Elle lui déclencha une bonne gifle qui après coup le fit sourire avant qu'elle ne l'embrasse langoureusement. Et bingo, il n'aurait pas les blondes fades, mais la jolie brune pétillante. Enfin ça partait bien pour l'être. Il lui demanda ensuite si elle s'était bien défoulée avec cette caresse sur sa joue, avant de l'embrasser et la plaquer contre sa porte. Elle lui retira sa veste et sa cravate qui se retrouvèrent au sol avant qu'elle ne lui réponde entre deux baisers qu'elle n'était pas assez défoulée, mais qu'elle voulait qu'il la baise pour cela plutôt que de le frapper. Il commença à laisser ses mains se balader sur la robe de Capucine avant de répondre : « Ne crois pas que j'allais te laisser me baffer toute la nuit... Comme je t'ai dis y a deux minutes dans la salle de bain je vais te détendre un peu... Et par la même occasion te faire regretter de m'avoir dit que j'étais un mauvais coup... » Puis elle l'embrassa dans le cou, murmurant à son oreille que sa porte n'était pas verrouillée et que quelqu'un pourrait très bien entrer, ce qui amusa Alex qui dit contre ses lèvres : « Toi tu sais comment m'exciter... Je vais donc pas te prendre contre cette porte, sinon on sait déjà qu'il n'y aura aucun danger, ça serait nettement moins excitant n'est ce pas ? Alors que sur ton lit ça change tout... » Il glissa ensuite ses mains sous la robe de la demoiselle et commença à la caresser, retirant sa petite culotte pour l'exciter un peu d'avantage...
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité

MessageSujet: Re: .capu&alex • Let the poison sink in, let it leave it's mark.   Mer 22 Aoû - 10:29

Ben quoi ? Elle était franche au moins, ce n'est pas ce qu'il aimait chez elle ? Le fait qu'elle ne prenne pas de gants avec lui, qu'elle l'envoie chier autant que lui l'envoie chier ! C'était de bonne guerre. Pourquoi irait-elle se mettre à genoux devant lui ? Sauf pour faire une certaine chose xD. Elle n'avait quasiment aucune reconnaissance de sa part, elle lui servait bien pour trouver des clients riches à qui refourguer sa drogue et pour la sauter, c'est tout... Manquerait plus qu'après ça elle doit prendre des gants pour lui parler ! Le jour où lui fera un effort, dans ce cas-là, elle reverrait sa position, en attendant, il pouvait bien aller se faire voir chez les grecs... En disant ça poliment. Bref la jeune femme lui demanda donc s'il faisait confiance à une quelconque personne sur cette terre, ajoutant qu'elle n'avait pas envie d'entendre son couplet sur son enfance malheureuse. En fait, elle savait qu'il n'avait pas eu la belle vie, surtout comparé à elle, mais elle ignorait pourquoi. Alex, ne lui en avait jamais parlé et elle doutait qu'il le fasse un jour, mais elle avait entendu pas mal de rumeurs à son sujet. Après, est-ce vrai ou pas ? Dieu seul le sait. Là, il lui répondit qu'il avait confiance en sa soeur. Ah parce qu'il avait une soeur lui ? Ben elle était ravie de l'apprendre, elle n'en savait absolument rien. De toute façon, la famille, ça ne compte pas vraiment, on est un peu obligé d'avoir confiance en sa famille. Il ajouta qu'il lui faisait aussi, un peu, confiance, sinon elle ne serait pas dans le secret de son petit business, là elle avait envie de s’étouffer de rire... La belle brune répondit : « Depuis quand tu as une soeur toi ? Quant aux restes, c'est débile ce que tu dis... Si je dévoile à qui que ce soit ton petit trafic, tout le monde saura que je consomme... En gros, tu tombes, je tombe. Donc, tu ne prenais pas un gros risque en me mettant dans la confidence. » Capucine n'imaginait même pas la réaction de ses parents s'ils savaient que leur petite princesse... N'en était pas une justement. Rien qu'à l'idée, elle en frissonnait ! Jamais, ils ne devaient l'apprendre, jamais ! Ce serait la fin du monde pour la jeune femme. Et en plus de ça, elle pourrait faire une croix sur sa carrière de danseuse, on n'apprécie rarement les drogués dans ce milieu. Enfin "drogué" c'est un grand mot pour Capu.

Puis le jeune homme lui disait qu'il la pensait meilleure infirmière quand elle lui mit une compresse imbibée d'alcool sur sa lèvre ouverte, là, elle répondit qu'elle, elle le pensait meilleur coup. Forcément, vu le nombre de fois où ils couchaient ensemble, on pouvait dire que ce n'était pas très crédible et il ne manqua pas l'occasion de lui dire d'ailleurs ! Du coup, elle répondit que c'était faute de mieux. Forcément ça le faisait sourire lui et plus ça le faisait sourire, plus ça énervait la petite brune qui avait bien envie de lui en coller une ! Là, le beau brun répondit qu'il était certain, vu son corps, qu'elle n'avait aucun mal à trouver des garçons, donc il n'était finalement pas si nul. Une nouvelle fois, elle leva les yeux au ciel et elle dit : « Ou alors, tu es le meilleur des pires. Donc, c'est bien ce que je disais "faute de mieux". Et pourquoi mes fesses ? » Oui pourquoi ses fesses ? Bon d'accord, elle avait de jolies fesses et elle avait des petits seins, petits, mais jolis xD. Cela dit, vous avez déjà vu des danseuses faisant du 95 D ? On est d'accord. La jeune femme termina en le mettant à la porte et il lui fit son numéro de charme auquel elle aurait bien succombé si elle n'était pas si énervée. Là, il lui disait qu'elle aimait son côté bad boy et quand elle lui répondit qu'il avait fait des études pour savoir ça, il disait qu'elle détournait le sujet et en ajoutant que ça crevait les yeux qu'elle aimait son côté dangereux. « Pauvre petite fille riche qui s'ennuie dans sa petite vie et qui s'entiche d'un pseudo bad boy des bacs à sable, c'est une belle histoire. » Dit-elle le plus ironiquement du monde. Pas sûr qu'il apprécie l'insulte, mais bon, en même temps, elle s'en fichait bien. Les deux jeunes gens finirent par sortir de la salle de bain et quand il invita les deux blondasses, ça énerva Capu' qui dégagea tout ce petit monde, bon débarras ! Elle somma Alexander de rester et après lui avoir décollé une bonne gifle, elle l'embrassa. Ensuite, il lui demanda si elle s'était bien défoulée, avant de l'embrasser à son tour, elle en profita pour retirer sa veste et sa cravate et ensuite, elle répondit que non, mais qu'elle préférait coucher avec lui pour ça, plutôt que d'avoir à le frapper. Le jeune homme lui disait que de toute façon, il ne l'aurait pas laissé faire, qu'il allait la détendre et lui faire regretter d'avoir dit qu'il était mauvais au lit. « Dommage, ça aurait pu être amusant... Me faire regretter ? J'en tremble d'avance... » Dit-elle avec un petit air coquin. La jolie brune l'embrassa alors dans le cou, avant de lui murmurer à l'oreille qu'ils pourraient très bien se faire surprendre, elle savait qu'il aimait ça autant qu'elle, d'ailleurs il lui confirma. Il lui retira sa petite culotte pour la caresser et elle était déjà très excitée, il la rendait dingue c'était clair et net. Entre deux gémissements, la belle lui dit : « Contre la porte, sur le lit ou même par terre, dans la position que tu veux, je m'en tape, prends moi c'est tout ! » Ben quoi ? Au moins, elle était pas chiante là-dessus ! Avec lui, c'était simple, elle aimait être "sa chose", il pouvait faire ce qu'il voulait d'elle, elle était toujours d'accord. Bon, elle savait qu'il n'avait pas de délire bizarre, c'est peut-être pour ça, non parce que les gosses de riches, ont vraiment des fantasmes suspects et dans ce cas-là, il pouvait tiré un trait sur la belle brune, parce que c'était juste, jamais de la vie quoi !
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité

MessageSujet: Re: .capu&alex • Let the poison sink in, let it leave it's mark.   Jeu 23 Aoû - 10:47

La soirée était très mouvementée pour Alexander. En effet, lui qui pensait aller se battre un peu et rentrer chez lui semblait s'être embarqué dans quelque chose de bien différent. Et puis pour une fois il réalisait toutes ces activités illégales en une et même soirée. C'était donc sans problèmes qu'il avait accepté d'offrir ses services de dealers aux amis de notre jolie brune sexy. Qui plus est, il avait du mettre un costume afin de ne pas trop attirer l'attention sur lui, chose qu'il détestait, et comme si ça ne suffisait pas, Capucine avait décidé d'être chiante pour ne pas changer en se vexant très rapidement. Car oui, ils s'étaient éclipsés dans la salle de bain mais dès qu'il avait dit qu'il n'avait aucun compte à lui rendre, c'était un peu parti en cacahuètes... Ah oui, c'était une grande qualité de Capu' de se vexer avec Alex et ensuite de lui en faire voir de toutes les couleurs. Elle ne faisait que lever les yeux au plafond, montrer qu'elle était exaspéré, et pas une fois ce soir il n'avait encore eu l'occasion de voir son joli sourire. Autant dire qu'avec elle ça allait être un calvaire si elle continuait comme ça. Quoi que, il adorait la voir blasé et la titiller un peu, ça lui donnait le sourire de l'emmerder, mais c'était un peu de bonne guerre. Jouer avec elle et l'emmerder, c'était un de ses passe temps favoris, son occupation favorite avec elle étant bien entendu de s'envoyer en l'air. Après tout comment refuser une telle chose à une si jolie fille ? Et même quand elle ne le proposait pas, il prenait les devants pour lui donner envie. Et puis elle avait beau essayer de savoir ce qui lui était arrivé ce soir, il détournait le sujet, ou parlait de généralités, sans entrer dans le détail de ce soir. C'est alors qu'elle lui dit qu'il ne faisait confiance à personne, mais que par pitié, qu'il lui évite le couplet sur son enfance malheureuse. Si elle savait vraiment ce qu'Alex avait vécu, pas sûr qu'elle se permette de lui dire ça. Après tout, il avait perdu à l'adolescence ces parents d'un manière tragique, ils étaient morts sous ses yeux, un véritable fardeau dans la vie d'une personne... Il disait donc faire confiance à sa soeur, le tout avec le sourire bien sur pour agacer un peu plus Capucine, avant d'ajouter qu'il avait également confiance en elle sinon elle ne serait pas au courant de son petit trafic, sauf que pour elle, ce n'était pas une marque de confiance parce que si elle le balance, il pourrait donner le nom de ses clients, et si ces parents apprenaient que la demoiselle consommait cette merde, elle était morte et exilée xD. Elle lui dit qu'il ne prenait pas un gros risque « Euh attends laisse moi réfléchir... J'ai une soeur depuis vingt et un ans et je l'ai jamais caché, je pensais pas te surprendre de la sorte. Et pourtant c'est un risque que je prends de te faire confiance. Surtout qu'entre aller en taule et se prendre un savon par tes parents, tu m'excuseras mais y a un monde... » conclut-il avec le sourire. Ok ces parents péteraient un boulon, mais ça se calmerait rapidement, alors qu'aller en prison, c'était juste la chose qu'Alex voulait éviter à tout prix...

Après l'avoir fait souffrir avec sa compresse d'alcool sur la lèvre, ils partaient dans une joute verbale effrénée, commençant à remettre en doute les talents de l'autre. D'infirmière pour elle, et d'amant pour lui. Il répondait donc qu'il ne devait pas être si mauvais vu qu'elle le rappelait tout le temps malgré tous les mecs qui devaient lui courir après vu son physique. Et le tout avec le sourire s'il vous plait -acerelou acerola xD- pour l'énerver d'avantage Elle ne retenait que le fait qu'il parle de ses fesses, ce qui l'amusa jusqu'à ce qu'elle ne lui dise qu'il était le meilleur des pires. « Tu vas me faire pleurer tu sais à me dire ça... Encore t'aurais pas le physique facile, je veux bien que tu trouves pas de bons coups, mais là non. Et puis je sais pas je parles de tes fesses parce que je les aimes bien tes fesses de danseuse bien ferme et rebondies... J'ai aussi parler de ton corps d'ailleurs. » conclut-il un petit sourire coquin. Bah quoi ? Au moins il était franc, il aimait la caresser et parcourir son corps, ce n'était pas un secret et il n'allait pas s'en cacher ! M'enfin après que ça partes en cacahuète, ça sentait un peu le vinaigre lorsqu'elle le jeta dehors pour s'amuser avec d'autres mecs. Il tenta donc de la convaincre de s'amuser avec lui, disant qu'elle aimait les bad boys et que ça crevait les yeux, sauf qu'elle ne voulait pas l'admettre, bien trop d'égo pour ça, elle préférait détourner le sujet, puis subtilement utiliser l'ironie pour lui dire qu'une pauvre fille riche tombe amoureuse d'un bad boy, que ça faisait une belle histoire. Ouais enfin elle l'avait traité de bad boy des bas à sables. Il fit une fausse tête de chien battu avant de lui répondre tout aussi ironiquement « Alors tu me vois comme un bad boy des bacs à sable ? Je suis tellement déçu moi qui pensait être douée dans ce que je fais d'illégal... » Puis il reprit plus sérieusement mais toujours une pointe d'ironie : « N'empêche qu'elle est très sympa ta petite histoire, un peu trop fleur bleu à mon goût mais bon... » Bah ouais, cette histoire était digne d'un Sexy Dance xD. Enfin bref, il quitta donc la salle de bain, non sans la provoquer et invitant les copines de Capu' pour la nuit, et sa réaction ne se fit pas attendre, elle dégagea tout le monde de sa chambre, y compris les deux blondasses comme elle disait et demandait à Alex de rester avant de lui décoller une bonne giffle puis un baiser torride tout en lui retirant sa veste et sa cravate. Plutôt que de le frapper, ou le caresser pour être précis, la demoiselle préférait se faire baiser par son amant préféré afin d'évacuer toute sa frustration d'une meilleure manière. Elle continuait à se moquer un peu de lui, disant que c'était dommage qu'il ne la laisserait pas le baffer toute la nuit, car ça aurait pu être drôle. Quand au fait qu'elle allait regretter de lui avoir dit qu'il était un mauvais coup, elle la joua coquine, disant qu'elle en tremblait d'avance, ce qui arracha un sourire à Alex. « T'inquiète pas que tu vas trembler chérie... Pas de peur, mais ça restera de bonnes vibrations...» Ah bah oui, après tout ils vont bouger et trembler à leur manière en s'envoyant en l'air... Elle lui dit ensuite au creux de l'oreille pour l'exciter que la porte n'était pas fermée et qu'ils pourraient se faire surprendre, et lui répondit qu'en restant contre cette porte ça ne serait pas pratique et moins excitant, néanmoins, il avait commencé à retirer sa petite culotte et à la caresser. Elle prenait déjà son pied, ça s'entendait à ses gémissements et elle lui disait qu'il pouvait faire d'elle ce qu'il voulait où il voulait, tout ce qui comptait, c'était qu'il la prenne. Ce qu'il adorait avec elle, c'est qu'elle faisait sa maligne, elle le repoussait et tout, mais dès qu'ils allaient couchés ensemble, il était libre de faire comme bon lui semblait et jusqu'à présent, elle ne lui avait jamais dis stop. « J'ai envie de tester ton lit ça c'est sûr... Et surtout que si la porte s'ouvre, on ne pourra pas nous louper... » Puis il murmura au creux de son oreille tout en continuant ses caresses « … et je suis sûr que tout comme moi, ça t'excite d'avantage de te dire ça... » Enfin ils feraient moins les malins si les parents débarquaient. Alex s'en foutait, mais Capucine serait sûrement dans la merde, surtout qu'elle laissait la porte ouverte volontairement. Stoppant ses caresses, il porta la demoiselle et commença à entrainer Capucine vers son lit tout en l'embrassant langoureusement et sulfureusement...
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité

MessageSujet: Re: .capu&alex • Let the poison sink in, let it leave it's mark.   Sam 25 Aoû - 22:44

Voilà qu'il avait une soeur maintenant... Quand elle vous dit qu'elle ne sait pas grand-chose de lui, si on exclu son corps xD. Elle ignorait totalement qu'il avait une soeur, d'ailleurs, elle ne savait même pas où il vivait, chaque fois qu'ils se retrouvaient, c'était dans des soirées ou chez elle. Il faut reconnaître que la miss était assez "précieuse" et que dans son appartement grand luxe, il y avait tout ce qu'il fallait et puis, il ne se plaignait pas de se la taper dans le jacuzzi, c'était tout bon pour eux deux. Quand elle lui demanda depuis quand il avait une soeur, il se sentait obligé de faire son mec -comme d'habitude- disant que cela faisait vingt-et-un an. Pourquoi, c'était bien une question rhétorique ou plutôt, un reproche déguisé en question. Il disait justement, qu'il lui faisait un minimum confiance, mais elle ne savait même pas qu'il avait une soeur, c'était le bouquet non ? De plus, il la prenait de haut, disant qu'en lui faisant confiance il risquait la taule, elle, seulement un savon par ses parents. Sérieusement, un savon ? Déjà, il y avait de fortes chances pour qu'ils l'envoient dans un centre de désintoxication où elle croiserait surement Lindsay Lohan et ensuite, elle risquait surtout sa carrière de danseuse. Ce genre de choses, ça se sait toujours très vite, les gens adorent les ragots et là, Capucine était certaine qu'elle pouvait dire au revoir à ses rêves et là, ce serait la fin du monde pour elle, la danse c'est la seule vraie chose qui lui fait sortir la tête de l'eau. Et puis, franchement, pour son petit trafic, il ne risquait pas grand-chose et puis, voyons le côté positif, elle pourrait lui rendre visite en prison, elle lui rapporterait des oranges xD. « Tu ne me l'a pas caché, mais tu ne me l'a pas dit non plus... » répondit-elle concernant sa soeur dont elle ignorait l'existence. Puis elle continua : « Un savon ? Vraiment ? Je peux seulement dire adieu à ma carrière de danseuse et je n'irai pas compromettre mon rêve le plus cher pour ton petit trafic à la con. » Ben quoi ? Il n'en valait pas la peine ! La prison, ce n'est pas si nul xD.

Comme il lui disait qu'elle était mauvaise infirmière, elle répondit que lui était un mauvais coup. Certes, ce n'était pas très crédible, mais maintenant qu'elle s'était mise sur cette pente savonneuse, elle n'avait pas le choix, elle devait se raccrocher aux branches, comme ont dit. Alexander lui fit remarquer, à juste titre, qu'elle était canon et qu'elle n'avait aucun mal à trouver des mecs pour la sauter, mais qu'elle l'appelait toujours lui. Evidemment, c'était la preuve suffisante qu'il avait raison, mais vous pensez qu'elle lui dirait "oui tu as totalement raison" ? Même dans ses rêves les plus fous, ça n'arriverait pas. Du coup, pour se défendre elle lui disait que c'était faute de mieux, qu'il était le "meilleur des pires", ironiquement il lui disait qu'elle lui faisait de la peine et qu'il ne la croyait pas. « De toute façon, je suis sûre que ça te plait de savoir que mes fesses et moi, nous préférons, nous amuser avec toi. T'es pas le genre de mec à prêter tes jouets, n'est-ce pas ? » Lui dit-elle sensuellement. Oui, elle "s'insultait" de jouet, mais pour elle, il était son jouet aussi, donc c'était de bonne guerre et puis elle savait qu'elle avait raison, il n'aimerait pas vraiment savoir que deux heures avant elle s'était envoyée un autre mec non ? Donc voilà. Bref, la jeune danseuse décida de le jeter dehors, vexée d'avoir aussi peu d'importance à ses yeux, sauf pour la sauter, là, elle avait toute l'importance du monde, bizarrement... Mais, quand elle le vit essayer de draguer d'autres filles, ça la mit en rogne. Oui, ça l'énervait, ce n'était pas vraiment de la jalousie, seulement, elle pensait qu'il insisterait pour rester avec elle, pas qu'il se jetterait aux pieds de deux blondasses. Capucine n'avait pas l'habitude qu'on lui dise non, qu'on lui résiste et qu'on ne fasse pas le moindre de ses caprices et avec Alex, elle avait du fil à retordre ! Du coup, elle vira tout le monde de la chambre, gardant le beau brun pour le gifler, puis l'embrasser dans la seconde qui suivait. Quand il lui demanda si ça l'avait soulagé, elle répondit que non, mais qu'elle préférait coucher avec lui plutôt que de le frapper. Quand il lui disait qu'il allait lui faire regretter le fait qu'elle ait osé dire qu'il était un mauvais coup, la brunette répondit qu'elle en tremblait d'avance, ce à quoi il répondit qu'elle allait trembler, mais pas de peur. La jeune femme ne put s'empêcher de rire légèrement avant qu'ils ne parlent du fait qu'ils pourraient être surpris par n'importe qui... Et oui, ils aimaient beaucoup ça, ça les excitaient davantage. Là, il commença à la caresser, après avoir retiré sa petite culotte et elle prenait déjà son pied, les petits gémissements qui sortaient de sa bouche en était la preuve. Entre deux gémissements, elle lui disait qu'il pouvait faire ce qu'il voulait, où il voulait et apparemment son lit le tentait bien, ajoutant que si quelqu'un entrait, il ne pouvait pas les louper. Elle répondit : « Ça te plait de savoir que tout le monde serait au courant que c'est un mec comme toi, qui fait prendre son pied à une fille comme moi, non ? » Ce n'était pas péjoratif quand elle disait "un mec comme toi", ça voulait surtout dire, que c'était à lui qu'elle était dépendante, alors qu'elle avait un tas de mecs blindés aux as à ses pieds. Quand il ajouta qu'elle aussi était excitée par la situation, elle se contenta de répondre : « Pourquoi je le dirais ? Tu le sens non ? » Il avait sa main bien placée il me semble. D'ailleurs, il la retira cette main pour la porter jusqu'au lit, une fois sur le lit, elle inversa les rôles et se mit à califourchon sur lui. La belle commença alors à déboutonner les boutons de sa chemise, une fois cette dernière ouverte, elle caressa son magnifique corps en se mordant la lèvre, il avait un corps de rêve ce mec. Finalement elle se pencha sur lui et embrassa et lécha son torse, insistant bien sur le contour de ses abdos si bien dessinés.
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité

MessageSujet: Re: .capu&alex • Let the poison sink in, let it leave it's mark.   Mar 28 Aoû - 0:15

Elle nous faisait quoi là la demoiselle ? Elle était vraiment entrain de râler parce qu'il ne lui avait pas dit une seule fois qu'il avait une soeur ?! Non parce que là elle était vraiment entrain de lui faire remarquer que jamais il ne l'avait mentionné et semblait surprise. Il faut dire qu'au lycée, ils n'étaient pas vraiment amis, la belle ayant ses potes et lui faisant simplement parti d'une petite bande d'amis qui s'amusaient. Capucine et Alexander n'avaient donc pas vraiment de complicités, si ce n'est sur le plan sexuel. Mais c'est vrai que par le passé ils ne parlaient pas de leurs vies, et pour cause, la jolie brune était une gosse de riche qui s'en fichait pas mal de lui, si ce n'est peut être pour s'éclater au lit. La preuve, il n'avait été qu'un plan cul lui permettant de s'évader de sa petite vie parfaite. Pourquoi il pensait ça ? Tout simplement parce qu'elle avait un petit copain et qu'elle le faisait cocu avec Alex, tout simplement parce que son petit chéri ne savait pas s'amuser et avait un balai coincé dans le cul xD. Du coup au moins avec Alex, elle s'éclatait, mais c'était tout, pas d'élans de sentiments... Et lorsqu'ils s'étaient retrouvés il y a peu de temps, c'était exactement la même chose. Et pour cause, Alex n'était toujours pas très fréquentable vis à vis du statut social de la demoiselle. Mais d'un côté c'est vrai que les deux là se cherchaient mais ne se déballaient pas leur vie privée... Il ne cachait pas l'existence de sa soeur, pas du tout, juste qu'il n'avait juste pas eu l'occasion de la mentionner jusqu'à présent apparemment. Du moins son but n'avait pas été de surprendre Capucine. Il voyait donc là qu'elle venait justement d'apprendre ce détail de sa vie. En tout cas, il n'allait pas s'excuser de ne pas lui avoir raconter toute sa vie. « Jusqu'à présent c'est mon corps et ma cam' qui t'intéresse, pas ma vie non ? Je m'en tiens aux règles tout simplement ! En tout cas maintenant tu le sais... » Et oui, la confiance était une chose, et il plaisantait en disant qu'il avait confiance en elle pour qu'elle soit au courant pour son trafic. Et elle avait beau dire, le fait qu'elle le sache était dangereux pour lui. Rares étaient les gens au courant du petit business d'Alex. Mais bon, c'est vrai que si de l'autre côté on apprenait que Capu' consommait de la drogue par moment, elle était foutu, et comme elle l'annonçait à Alex, elle ne risquait pas seulement de se faire détruire par ses parents mais c'était surtout à sa carrière qu'elle pensait, et son rêve c'était toute sa vie. Bien sûr c'était nettement moins marrant, et il reprit simplement avec un petit sourire charmeur : « T'es bien contente de mon petit trafic à la con soit dit en passant. Mais je comprends pour ta carrière... On risque gros tous les deux, on va donc dire qu'on se fait confiance mutuellement. » Et il n'irait pas lui dire qu'il voulait profiter de son argent et de ses réseaux amicaux.

Et c'était ensuite parti pour le jeu du chat et de la souris ! Et oui, elle lui en voulait de l'avoir repousser et du coup elle se retrouvait sadique avec lui. Et oui, mettre une bonne compresse d'alcool sur sa lèvre ouverte ça faisait des dégâts. Elle essayait de le qualifier de mauvais coup, mais elle était tellement pas crédible qu'elle tentait par tous les moyens de se sauver la face. Il n'arrivait tellement pas à croire la jolie brune face à lui qu'il insistait, disant que les beaux étalons devaient lui courir après, et pourtant elle l'appelait lui. Comme quoi elle devait être déjà un peu accroc à lui, mais il ne lui dirait pas, par fierté il savait qu'elle l'enverrait chier donc bon. Mais c'était une mini victoire lorsqu'elle disait de manière si sensuelle que de toute façon il préférait que ses fesses et elle préfèrent s'amuser avec lui, ajoutant qu'il ne devait pas être le genre à prêter ses jouets. Là elle le faisait fondre. Elle se définissait seule comme un jouet pour Alex, et un jouet qu'il ne voulait pas laisser de côté, mais plutôt continuer de jouer avec. C'était un peu comme le jouet préféré d'un gamin, bah lui c'était pareil, il aimait tellement ce jouet qu'il comptait bien continuer à s'amuser avec un long long long moment. « ça me plaît de l'entendre ouais, ça confirme un peu ce que je disais, alors ça me plaît doublement... Et j'adore ce petit jouet, je le prêtes pas, il est à moi, et je vais en faire bon usage ! » dit-il un petit sourire coquin. Tout était dit non ? Il ne pouvait pas être plus clair, et c'était limite excitant ce petit jeu. Enfin jusqu'à ce qu'elle le dégage pour s'envoyer ses potes friqués, et tout ça parce que le jeune homme avait un peu résisté à la jeune femme... C'était moche l'égo... Car oui, il lui avait proposé de s'amuser avec lui, mais elle refusait ! Du coup il draguait deux copines de la jeune femme et ça avait suffit à la faire voir rouge, virer tout le monde en traitant ces deux femmes justement avant d'ordonner à Alex de rester là pour lui mettre une gifle avant de fondre sur ses lèvres. Au moins il aurait ce qu'il veut, à savoir une jolie brune sexy. Comme quoi il avait les moyens pour avoir ce qu'il voulait et c'était elle qu'il voulait. Du coup il allait lui montrer à quel point elle racontait des conneries et qu'il était un bon coup. Et comme si il n'avait pas assez envie d'elle, elle le stimulait en disant qu'ils pourraient se faire surprendre parce qu'elle ne fermerait pas la porte à clé. Intéressant tout ça. Il commença donc à la caresser, acceptant bien volontiers la proposition de Capucine. Elle était déjà toute excitée et Alex pouvait le ressentir sous ses caresses et l'entendre à ses gémissements. Histoire d'être un peu plus dans le danger, il proposait donc à la jeune femme de libérer cette porte et de s'amuser dans son lit. Si quelqu'un ouvrait la porte, leurs deux corps en plein ébats serait la première chose à voir ! Il s'en foutait pas mal lui qu'on le retrouve avec elle, c'était plutôt l'inverse qui risquait de faire des vagues. Et puis bon faire ce qu'il voulait de la demoiselle, il adorait ça. Il aimait le côté ouvert d'esprit, et d'un autre endroit de la jeune femme. C'était un plaisir de ne pas devoir faire attention à tout ce qu'il disait. Au moins avec elle, il pouvait s'amuser, du moment qu'il la respectait bien entendu. Elle lui demandait donc si ça lui plairait qu'on sache qu'un mec comme lui fasse prendre son pied à une fille comme elle, ce qui le fit sourire : « Un mec comme moi ? ça me déplairait pas en tout cas, au moins ils verraient que c'est pas l'argent qui t'attire et que tu sais prendre ton pied avec quelqu'un de disons... modeste et normal » Bah oui, les fantasmes de gosses de riches parfois sont un peu limites voir totalement glauques... Puis la belle ne répondit rien sur le fait que l'idée l'excitait, puisqu'il devait le sentir. C'était pas faux, elle était bien excitée ce qui poussait le jeune homme à pousser quelques instants ces caresses « ça confirme bien ce que je pensais alors... » se contenta-t-il de dire avant de la soulever et de se diriger vers son lit. Puis Capucine prit le dessus sur lui, mais c'était pour la bonne cause puisqu'elle le déshabiller. Après tout il fallait bien si il voulait se la faire. Une fois sa chemise ouverte, elle caressa son torse avant de se pencher pour le lécher et l'embrasser, commençant à faire brûler les abdos du beau brun sous ses coups de langues. Il se mordit la lèvre et ajouta avec un petit sourire coquin : « Vu que t'es bien excitée, et si tu me chauffais un peu ? Enfin il le faudra si tu veux plus ma belle... » Bah quoi ? Lui était pas encore hyper chaud, mais elle ne pouvait pas mentir vu ce qu'il avait pu sentir en la caressant...
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité

MessageSujet: Re: .capu&alex • Let the poison sink in, let it leave it's mark.   Jeu 6 Sep - 14:41

Capucine apprenait donc qu'Alex avait une soeur, pas qu'elle soit mécontente de ne pas l'avoir su plutôt, mais limite. Pourtant, entre eux, ce n'était que du sexe, mais ça n'empêchait pas qu'ils aient déjà parlé bien souvent, des confessions sur l'oreiller comme on dit. Après l'avoir sauté, il ne s'en allait pas comme un voleur... Enfin, pas tout le temps en tout cas. Donc oui, elle était un peu sur le cul de ne pas savoir ça, c'était quand même une chose importante non ? Elle savait bien qu'il n'avait plus de parents, donc elle pourrait très bien savoir qu'il avait une soeur... Après, c'est vrai qu'ils étaient dans un monde totalement opposé et que monsieur faisait un complexe énorme d'infériorité... Bien qu'elle s'en fichait qu'il ne soit pas aussi riche qu'elle. De toute façon, les garçons de son monde sont beaucoup trop tordus pour elle. Paradoxalement, quand elle s'attachait à un garçon qui n'était pas de son monde, ce dernier ne supportait pas la différence de milieu... Les filles n'avaient pas ce soucis, si elles sortaient avec un garçon plus riche, qui lui fait plein de cadeaux, ça les comble... Si c'est une fille qui fait ça, là, ça passe moins bien, le pauvre se sent émasculé ! Enfin, elle n'en était pas là avec Alexander, loin de là d'ailleurs. Ce dernier la remballa gentiment, pour ne pas changer, disant qu'en gros, il n'avait pas de comptes à lui rendre, mais en moins distingué. Ajoutant même qu'il y avait des règles entre eux... C'était nouveau ça ? Parce qu'ils n'en avaient jamais discuté ou alors, ça c'était imposé comme si c'était normal, c'est ça ? « Des règles ? Quelles règles ? Je ne suis pas au courant pour le coup. » Répondit-elle en haussant les épaules. Elle ajouta : « Si moi c'est ton corps et ta cam qui m'intéresse, j'ai hâte de savoir, ce qui t'intéresse chez moi... En dehors de mon corps, évidemment. » Ben oui, ça, ça coulait de source. Apparemment, entre eux, c'était une "aide" mutuelle, elle aimerait beaucoup savoir à quoi elle lui sert, même si elle avait son idée. Puis, comme si monsieur était le seul à avoir des soucis, disait qu'entre aller en prison et se faire engueuler par papa/maman, il y avait une différence, sauf qu'elle se fichait bien du jugement de ses parents, ce qui l'inquiétait par-dessus tout, était de foutre en l'air sa carrière de danseuse et une carrière prometteuse en plus, sans se vanter. Quand elle lui en fit part, il répondit qu'il comprenait et donc, qu'ils se faisaient confiance mutuellement, en gros, ils n'avaient pas trop le choix ! Ben oui, si, lui tombe, elle tombe aussi et ça, c'était hors de question, comme elle lui disait si bien, elle s'en fichait pas mal de son petit trafic à la con, elle avait ses propres problèmes. La jolie brune répondit avec un sourire entendu : « Voilà, on a pas le choix, si tu tombes, je tombe et je tombe, tu tombes. Ce serait presque romantique. » Presque hein !

Finalement, il la soûlait tellement qu'elle avait bien envie de le jeter dehors, mais en même temps, quand il était comme ça, elle avait aussi très envie de lui... Une nouvelle chose paradoxale n'est-ce pas ? C'est vrai qu'elle n'était pas du tout crédible quand elle disait qu'il n'était pas un bon coup, si c'était le cas, Capu ne l'appellerait pas aussi souvent et ça, il le savait bien. La belle termina par lui dire qu'elle était certaine, qu'il préférait, qu'elle et ses fesses, s'amusent uniquement avec lui, allant jusqu'à dire qu'elle était son jouet favori et qu'il n'aimait pas le prêter. Evidemment, ça plu énormément à Alex, ben tiens... Et il disait justement qu'il aimait beaucoup entendre ça, ajoutant qu'il adorait son "jouet", qu'il ne le préférait pas et qu'il en ferait bon usage. Elle ne pu s'empêcher de laisser un petit rire s'échapper, avant de dire : « Et qu'est-ce que tu vas faire ? » Elle avait dit cette phrase sur un ton si sensuel qu'il aurait surement envie de lui arracher ses vêtements pour la prendre directement contre cette porte. Seulement, elle avait envie de le faire chier et elle décida quand même de le virer, mais elle se fit prendre à son propre jeu quand il alla en draguer d'autres... Ce que la belle brune ne supporta pas et ni une, ni deux, elle dégagea tout ce petit monde, ne gardant qu'Alexander. Après une gifle, elle l'embrassa et ils étaient partis pour s'envoyer en l'air comme des malades. La jeune femme alla même jusqu'à l'exciter un peu plus, disant que n'importe qui pouvait les surprendre et ça eut l'effet escompté. Il commença alors à la caresser, retirant sa petite culotte pour y aller plus franchement, ce qui la fit gémir chaque fois plus, à chaque caresse. La belle lui demanda alors si ça lui plaisait de savoir que c'était un mec comme lui qui faisait prendre son pied à une fille comme elle et évidemment, c'était le cas, il disait d'ailleurs que l'argent, ça n'achetait pas ce genre de choses, ce qui la fit sourire d'ailleurs. « Modeste peut-être, normal, je ne crois pas ! » Dire qu'il était normal, c'était un peu limite, un mec pareil et tout sauf normal, mais en même temps, elle adorait ça. Finalement, le beau brun la porta jusqu'au lit et une fois sur ce dernier, elle prit le dessus, ouvrant sa chemise et commençant à lécher et caresser son torse. Alors qu'elle était en plein travail, il lui disait qu'il fallait qu'elle le chauffe... Otez-la d'un doute, ce n'était pas ce qu'elle était en train de faire ? Du coup, elle se redressa et fit une moue boudeuse particulièrement sexy et elle dit : « Pourtant, je sens une bosse sous mes fesses... C'est ton portable peut-être ? » La belle brune déboutonna son pantalon et glissa sa main à l'intérieur, là, elle ajouta : « Ce n'était donc pas ton portable. » Capucine commença alors de lent mouvement de vas et viens avec sa main, sentant le petit devenir de plus en plus grand sous ses caresses.
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité

MessageSujet: Re: .capu&alex • Let the poison sink in, let it leave it's mark.   Lun 10 Sep - 23:25

Elle allait vraiment le souler si elle commençait à lui prendre la tête parce qu'il avait une soeur et qu'il ne le lui avait jamais dit. Ils parlaient de tout et de rien, mais ils n'entraient jamais dans les gros détails de leurs vies respectives, et si elle ne savait pas qu'il avait une soeur, ce n'était nullement pour le lui cacher, juste qu'il n'avait pas eu l'occasion de parler d'elle. Et puis bon, elle n'allait pas en faire en fromage non ? Après tout entre eux tout n'était que sexuel non ? En tout cas c'est ce qu'ils avaient toujours laissés entendre puisqu'hormis se voir et s'envoyer en l'air, ils ne faisaient pas grand chose. Parler de sentiments ? Pas du tout ! Il y avait entre eux aucune attache, et c'est d'ailleurs pour ça que ça marchait si bien... Ils faisaient ce qu'ils voulaient de leurs vies et n'avaient de compte à rendre à personne. Autant dire les avantages d'un couple, et la liberté d'un célibataire. Même si d'un côté, il détestait savoir la demoiselle avec un autre homme, mais ça c'est une autre histoire bien sûr. Il n'est pas suicidaire pour aller lui dire à quel point il est sous son charme... En tout cas, Alex disait s'en tenir aux règles, et que par conséquent, il ne s'étalait pas sur sa vie privée puisque c'était son corps et sa cam' qui intéressait la jolie brune. Mais Capucine semblait surprise, n'ayant jamais voulu imposer une quelconque règle. Elle avait pas tort, mais au fur et à mesure, par leur comportement, on voyait bien qu'ils agissaient d'une certaine façon entre eux. « On sait tous les deux que si on l'a jamais dit, y a certaines choses entre nous qui sont bien définis. C'est pas la première fois que tu me dis pas tout et moi pareil non ? A moins que t'ai envie de parler de sentiments ? » dit-il ironiquement. Parce que dès lors qu'ils se confieraient l'un à l'autre, ce serait car il y aurait un peu plus entre eux, Alex en était sûr, et ils n'en étaient pas là. Elle réagissait ensuite au fait qu'elle voulait seulement sa drogue et son corps pour s'amuser, lui demandant ce qui lui voulait d'elle alors hormis son coeur. Un petit sourire narquois, et il répondit : « Ton corps c'est déjà bien suffisant... Attention je vais pas le redire, mais ouais tu m'attires physiquement, et puis j'adore m'amuser avec toi ! Après si tu veux on peut aussi se marier pour que je deviennes un mec avec plein d'argent » Bien sûr il n'était pas sérieux, mais si il pouvait lui gratter un peu de pognon, il n'allait pas cracher dans la soupe, après tout c'est un peu ce qu'il avait fait ce soir en se servant d'elle pour se faire de riches clients... Mais ce qui l'intéressait depuis le lycée, c'était elle ! Son charme, son assurance, son comportement, et son corps qui le rendait fou ! Puis place à une discussion de confiance. Après tout il en fallait pour qu'elle sache ce qu'il faisait, mais elle disait que ce n'était pas un gros risque puisque si lui tombait, elle aussi, et elle s'en fichait pas mal de ses parents qui l'engueuleraient, c'était pour sa carrière prometteuse de danseuse qu'elle s'inquiétait. Elle ironisa donc en disant que la situation en était presque romantique, ce qui l'amusa : « Romantique... Ouais ou pas ! J'ai jamais été grand fan de Roméo & Juliet, donc m'en veut pas on va juste se faire confiance et éviter de tomber ensemble... » Puis il reprit un petit sourire charmeur : « Par contre on peut monter au sommet ensemble si ça te dit, là je suis pas contre ! » Au sommet ? Il y avait tellement de manières différentes d'interpréter sa phrase...

Enfin elle avait ensuite mal prit le fait qu'il n'ait pas besoin d'aide et du coup elle préférait le clasher un peu, l'envoyant chier et là c'était limite mort, elle n'avait plus envie de lui malgré le fait qu'il essayait de la chauffer un peu. Quoi que, elle disait pourtant être son petit jouet, c'est donc qu'elle était consciente qu'ils jouaient l'un avec l'autre, et il disait aimait entendre ça, et qu'il ne prêterait pas son jouet, mais en ferait bon usage. Il n'en fallait pas plus pour amuser Capu puisque la demoiselle lui demanda ce qu'il comptait faire d'une manière si sensuelle qu'il craquait déjà. Il eut alors un petit sourire coquin pour répondre : « Si tu savais je suis sur que t'en serais déjà toute mouillée... Il ne tient qu'à toi de le découvrir en changeant d'avis... » Mais non, cette dernière tentative n'avait pas marché et elle l'avait dégagé, voulant s'amuser avec d'autres. Mais lorsqu'Alex avait failli partir avec deux filles, Capucine se ravisa, virant tout le monde de la chambre avant de gifler le beau brun et de fondre sur ses lèvres. Autant dire qu'il avait réussi son coup pour l'avoir. Quoi que si elle avait refusé, il aurait vraiment passé le reste de la soirée avec les copines de Capu', après tout il n'allait pas se priver pour elle si elle voulait le faire chier et se taper d'autres mecs. En tout cas, elle l'excitait un peu, et le fait de pouvoir se faire surprendre décuplait cette envie. Il l'alluma à son tour, retirant sa lingerie pour la caresser quelques secondes tout en l'embrassant contre la porte. Entre les gémissements, elle lui demandait si il aimait être celui qui faisait décollé une fille comme elle, ce qu'il approuva, se disant modeste et normal, mais Capucine lui répondit qu'il était bien modeste par sa situation, mais pas normal, ce qui le fit sourire un peu, disant contre ses lèvres «  Et en quoi je suis pas normal alors ? Parce que j'ai la gueule amochée et que je ne reste pas dans les lignes ? » Enfin là ils voulaient s'envoyer en l'air sans fermer la porte et avec l'excitation de se dire que quelqu'un pourrait les surprendre, donc le beau brun porta Capucine jusqu'à son lit et la belle se mit sur lui, ouvrant sa chemise et léchant son torse pour faire grimper sa température. Il disait donc qu'elle devait le chauffer, et elle se redressa, lui faisant une tête trop sexy en disant que pourtant elle sentait une bosse sous ses fesses et que c'est peut être pas son portable « Tu dois sentir deux bosses alors, parce que t'es vraiment sur mon portable, et sur autre chose, mais pas encore vraiment au top de sa forme si tu vois ce que je veux dire... » Bien sûr, elle voyait très bien ! XD Puis elle ouvrit son pantalon pour y glisser sa main et confirma bien que ce n'était pas son portable. Il se mordit un peu la lèvre, caressant les fesses de la belle avant d'ajouter : « En effet, mais je suis prêt à parier que tu voudrais que cette bosse en impose un peu plus » Puis la belle s'employait à le faire grandir commençant de lents va et vient qui provoquait une belle réaction chez Alex, notamment à sa respiration qui commençait à changer...
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité

MessageSujet: Re: .capu&alex • Let the poison sink in, let it leave it's mark.   Mar 11 Sep - 22:54

Elle s'en fichait pas mal qu'il ait une soeur dans l'absolue, c'est simplement qu'elle était surprise, après en fait, ça lui faisait une belle jambe. Il semblait agaçait par ses questions et ça l'amusait de le voir se prendre la tête pour si peu de choses. Du coup, pour la faire taire, il déballa le mot qu'il ne fallait pas dire "sentiment" ! Surtout pas entre eux. D'ailleurs, avait-elle était amoureuse un jour ? Ce n'était même pas certain. Oui, elle s'était attachée à beaucoup de garçons, certains plus qu'à d'autres, mais sans jamais être amoureuse. Du coup, qu'il lui fasse la morale en disant qu'entre eux, il y avait des règles quoi qu'elle en dise, ajoutant qu'ils pouvaient parler de sentiments si elle en avait envie. Bon, il disait ça sur un ton tellement ironique qu'elle ne savait pas si elle devait être soulagée qu'il ne soit pas sérieux ou vexée que le simple fait de penser avoir une vraie relation avec elle était totalement fou... Oui c'était un peu vexant pour le coup, même si elle savait qu'au fond, elle ou une autre, c'était pareil pour la simple et bonne raison qu'il n'était pas du tout prêt à s'engager avec qui que ce soit. Enfin, en tout cas, il avait ce qu'il voulait, elle souffla, leva les yeux au ciel, mais n'ajouta rien de plus. Autant ne pas partir sur un terrain aussi glissant, même si le fait de lui donner le dernier mot l'agaçait un peu. Puis, comme il disait que de toute façon, elle ne voulait que sa drogue et son corps, elle lui demanda ce que lui, lui trouvait, hormis son corps bien sûr. Ben oui, soyons honnêtes, ça, elle le savait bien, sinon cela ferait longtemps qu'il arrêterait de coucher avec elle ! Le beau brun répondit que son corps c'était déjà bien suffisant, ajoutant quand même qu'ils pouvaient se marier pour qu'il soit riche... « Si jamais tu te destines à une carrière de comique, je te conseille vivement, de changer de voie... » Dit-elle en levant les yeux au ciel... Encore. Si elle se mariait un jour, je dis bien "si", il y avait de fortes chances que ce soit avec un garçon riche de toute façon ! Pour finir la belle lui disait qu'elle se fichait bien de son petit trafic, elle pensait surtout à sa carrière de danseuse, elle était très douée, promise à une belle carrière et elle n'avait pas envie de tout fiche par terre pour si peu, la drogue dans le milieu, d'accord, c'était monnaie courante, mais ça faisait mauvais effet. Donc, en gros, s'il tombait, elle tombait et vice versa. Ils se devaient donc de se faire mutuellement confiance, pas le choix de toute façon, elle lui disait même que ça avait quelque chose de romantique... Lui, il n'avait pas la même notion du romantisme, disant ne pas être fan de Roméo et Juliette. Il était fatiguant ce mec je vous jure. Par contre, sa dernière phrase laissa perplexe, ça voulait dire tellement de choses... Mais bon, pour le coup, elle le prenait de manière sexuelle, comme il le disait plus tôt, entre eux, c'était bien ça non ? « Et pourquoi je dirais oui ? Je préfère être seule au sommet, c'est moins d'embêtement. Mais, si tu veux, tu pourras passer de temps en temps pour qu'on s'amuse. Enfin, toi ou un autre d'ailleurs... » Lui répondit-elle en haussant les épaules. Rien de mieux que de titiller sa jalousie et surtout son orgueil de mâle dominant.

Pour ce soir, cela dit, elle se contenterait de lui... Enfin, se "contenter" est un bien grand mot, car, il faut avouer qu'il était en tête de sa liste quand elle avait envie de sexe, malheureusement, il n'était pas comme les autres... Ben oui, dès qu'elle sonnait quelqu'un, il rappliquait, mais pas lui... Elle ne comptait plus le nombre de vents qu'il lui avait mit et elle était rapidement tombée de son piédestal avec lui. Dans un sens, ce n'était pas plus mal cela dit. Il faut avouer que la jolie brune était agaçant au plus au point et ça la remettait un peu à sa place. La preuve encore ce soir, elle avait voulu faire sa grande et le virer, mais dès qu'il l'avait provoqué avec deux blondes, elle avait vu rouge et avait dégagé tout le monde de sa chambre, sauf Alex bien sûr. Après l'avoir giflé, elle l'embrassa à pleine bouche en lui disait très joliment de la baiser. Le beau brun ne se fit pas prier pour la plaquer contre la porte, glissant sa petite culotte le long de ses jambes et caressant son intimité. Alors, entre deux gémissements, la belle lui demanda s'il aimait être celui qui faisait prendre son pied à une fille comme elle et évidemment, ça lui plaisait, se disant "normal", sauf qu'elle, elle ne le trouvait pas du tout normal. Il lui demanda alors pourquoi il n'était pas normal, ajoutant que c'était à cause de sa gueule amoché et du fait qu'il n'entrait pas dans les lignes. Elle répondit, le souffle court : « T'es complètement barge c'est tout ! » Elle ria un peu avant de l'embrasser langoureusement et puis elle ajouta en lui mordant la lèvre : « Mais j'adore ça. » C'était peut-être cliché, mais au moins, avec lui, elle sortait de sa petite vie bourgeoise. Les deux amants se retrouvèrent bien vite sur le lit, la belle au-dessus de lui, elle s'activa à le déshabiller, avant de se pencher sur son torse pour faire monter sa température, là, il lui disait qu'il fallait qu'elle l'excite, comme si là, elle faisait du tricot vous voyez... La jeune danseuse ne se démonta pas, lui faisait une moue des plus sexy en disant qu'elle sentait une bosse sous ses fesses, sauf s'il s'agissait de son téléphone. Il répondit qu'il y avait deux bosses, car il y avait vraiment son portable, enfin, elle s'en fichait, elle glissa sa main dans son pantalon, en disant que c'était bien lui et non son portable, là, il se mordit la lèvre et lui caressa les fesses avant de répondre qu'il était sûr qu'elle voulait que sa bosse soit plus importante, elle n'avait pas attendu qu'il dise ça pour s'y mettre... En effet, elle commença à le caresser, la jeune femme sentait tout l'effet que sa main lui faisait et ça l'excitait terriblement. Elle se pencha et tout en continuant à le caresser, elle l'embrassa langoureusement, c'est à ce moment qu'elle sentit vibrer et ce n'était pas lui... Elle se redressa, retirant sa main et attrapa le portable du jeune homme dans sa poche : « Karen... Qu'est ce qu'elle te veut Karen ? » Dit-elle en décrochant. « Allo ? Hum... Hum... Ok. » La jeune femme passa le téléphone à Alexander en disant : « Karen voudrait que tu lui ramènes de la cam tout à l'heure... Je ne voudrais pas te priver d'une affaire. » Enfin, ça ne voulait pas dire qu'elle ne voulait plus qu'il la saute, loin de là, une fois qu'il prit le portable, elle remit sa main dans son pantalon et reprit ses mouvements, les accélérant légèrement d'ailleurs, elle se pencha sur lui, l'embrassant dans le cou, mordillant son oreille -celle qui n'était pas prise par le portable hein xD- et lui chuchota : « Je veux y aller avec toi... » La jeune femme mourrait d'envie de voir comment c'était du côté du dealer, elle était un peu tarée aussi !
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité

MessageSujet: Re: .capu&alex • Let the poison sink in, let it leave it's mark.   Jeu 13 Sep - 15:10

Une chose semblait sure ce soir, c'était que Mademoiselle St-James n'avait pas la moindre envie de rire. Il n'y avait qu'à voir comment elle essayait de remballer Alex. Enfin il faut dire qu'il lui rendait très bien la monnaie de sa pièce puisqu'il prenait un malin plaisir à jouer au même jeu, voir même en pire. En effet, la belle semblait plus que surprise de ne pas être au courant que notre jeune homme avait une soeur, alors que lui c'était une chose normale. Bon en même temps encore heureux, mais juste qu'il n'avait jamais caché à personne qu'il avait une soeur, sûrement n'avait-il juste pas eu le temps de le mentionner une fois à Capucine voilà tout, c'était aussi simple que ça. Surtout hors sujet, il n'était pas le genre de personne à parler de toute sa vie et des gens qui l'entouraient sans aucun rapport avec la situation actuelle. Enfin bref, il avait donc une soeur, elle était surprise, et elle lui reprochait gentiment de ne l'avoir jamais mentionné. C'est à ce moment là qu'il lui expliqua qu'il n'avait ne savait pas qu'il devait lui raconter toute sa vie, disant que certaines règles existaient entre eux, et que parler de leur vie privée était une chose assez restreinte. Ok jamais ils ne l'avaient clairement dit, jamais d'ailleurs ils ne s'étaient instaurés des règles, mais elles coulaient de source, puisqu'après tout entre eux tout semblait sexuel. Voilà tout ce que voulait dire Alexander, ni plus ni moins... Les sentiments, ce n'était pas vraiment le fort de notre beau brun, et d'ailleurs jamais il n'avait vraiment confié son coeur à une femme, il préférait s'amuser, profiter de sa jeunesse et d'enchainer les conquêtes. Enfin en ce moment, il n'enchainait pas énormément ! Bien entendu, Capucine n'était pas la seule à avoir le privilège de se taper Alex, mais bien souvent c'était elle, alors que les autres ne faisaient jamais long feu. Là où Alex ne donnait plus de nouvelles aux autres femmes, Capucine était une régulière. C'était d'ailleurs la première fois en quatre ans que le jeune homme couchait si régulièrement avec la même femme. Mais bon il la connaissait, depuis le lycée elle l'avait toujours attiré, et par conséquent, il était comme ensorcelé par cette beauté, et puis au lit elle était douée pour une fille à maman. Et la danse lui permettait d'être trèèèèès souple ^^ Du coup il s'éclatait avec elle, il ne pouvait pas le nier. Il profiter de son corps, et de ses relations, et elle de sa drogue et de ses performances au lit. Il avouait que son corps lui suffisait, mais plaisanta sur le fait qu'il n'était pas contre se marier et avoir aussi son argent. Mais elle n'avait pas envie de rire, et elle se moqua de lui, disant qu'il pouvait oublier une carrière de comique si ça le tentait. Il poussa un petit soupire pour lui répondre : « Ralala t'as vraiment aucun humour toi ce soir hein... Va falloir te détendre un peu » Heureusement maintenant au pire elle avait de quoi s'en foutre plein le nez et planer toute la nuit grâce à Alex. Et lorsqu'ils parlaient de se faire confiance, car ils risquaient tout deux gros, elle restait un peu fermé à la discussion. Où était passé le joli petit sourire de la belle brune ? Parce que ce soir il manquait cruellement et limite elle était un peu chiante et sans saveur, malgré le fait qu'elle était très canon ! Enfin du coup les deux convenaient qu'ils devaient se faire confiance sinon ils tomberaient ensemble, chose c'est vrai pas très motivante, par contre être au sommet avec elle il ne disait pas non. Après il y avait tellement de manière de l'interpréter. Quoi que pourquoi pas de toutes les manières possibles ?! En tout cas la belle refusa, disant qu'elle préférait rester seule au sommet, que c'était plus facile, mais qu'il pourrait aller la voir pour s'amuser bien souvent, si ce n'était pas un autre qui le ferait. Un petit sourire et le jeune homme répondit : « Parce qu'il y a toujours une femme derrière un homme, et vice versa je dirais... Mais si t'es au top, compte sur moi pour être plus que présent, ce qui ne laissera pas de place aux autres... » dit-il fier de lui. Jaloux ? Non pas vraiment, juste qu'il ne partage pas ses jouets rappelez-vous !

Ce soir en tout cas ils partaient après cette belle gifle -qui sonnait pour Alex comme une caresse xD- pour s'envoyer en l'air. Enfin ça commençait par un baiser fougueux mais vu l'intensité de ce baiser elle en avait envie tout autant que lui, si ce n'était plus. Du coup, il l'avait plaqué contre la porte pour la caresser et commencer à lui faire prendre son pied, et ça avait l'effet escompté ! Bien sûr que ça plaisait à Alex d'être le mec qui faisait prendre son pied à une petite bourgeoise. Enfin surtout pour qu'elle se rende compte que les mecs de son milieu étaient vraiment pas doués, égoïstes et sans la moindre expérience positive. Du coup ouais il aimait être ce mec normal, enfin normal pour lui parce que Capu' jugeait Alexander pas normale du tout, et pas seulement parce qu'il avait la gueule en sang et faisait dans l'illégalité, mais parce qu'il était totalement fou. Elle disait ça entre quelques petits gémissements avant de l'embrasser langoureusement et ajouter qu'elle aimait ça. Il ne pouvait s'empêcher de sourire et d'ajouter un brin provocateur : « T'aime quoi ? Que je sois complètement barge ou ce que je suis entrain de te faire ? » L'espace de quelques secondes, il accéléra ses caresses pour la rendre encore plus dingue puis les deux se dirigèrent vers le lit pour passer aux choses sérieuses. La belle lui retira sa chemise, léchant et embrassant son torse avant de sentir son excitation grandir sous ses fesses. Jugeant la bosse trop petite, elle glissa ses doigts dans le boxer du jeune homme et prit vraiment les choses en main, la faisant grandir progressivement. Quel plaisir de sentir sa main sur lui de cette manière. Il caressa les fesses de la demoiselle en profitant de ses mouvements tout en l'embrassant langoureusement. Il ne manquait pas au passage de mordre un peu la lèvre, voir même la langue de la demoiselle tellement il adorait ce qu'elle faisait. C'est alors que ce fameux portable se mit à vibrer et la belle décrocha, demanda en même temps ce que voulait cette Karen. Sûrement comme toujours, avoir sa petite dose. Ce que lui confirma d'ailleurs Capucine en lui tendant son portable. En tout cas il avait apprécié la voir jouer les secrétaires. Seul bémol, il voulait pas partir sur un coup avant justement d'avoir pu tirer son coup -désolé je voulais faire le jeu de mots pourri xD- avec la jolie brune. Il répondit donc à Karen tout en se mordant un peu la lèvre pour ne pas laisser éclater son plaisir au téléphone : « Ok, là je suis déjà sur une affaire, disons dans une heure et demi, maxi deux heures au même endroit que d'habitude ça va le faire ?! » La jolie brune sadique mettait encore plus d'envie et de fougue dans ses mouvements sur mini Alex et alors que Karen lui donnait à une oreille sa réponse, Capucine elle l'embrassait dans le cou en lui murmurant qu'elle voulait aller avec lui sur cette affaire. Alors qu'il avait le souffle presque coupé de se retenir, il lança à Karen un : « OK... A toute.. ». Là il était excité à mort, et prenait un pied d'enfer, enfin ça aurait été mieux de le prendre autrement cela dit. Une fois le portable raccroché, il se reconcentra sur Capucine pour lui répondre avec un petit sourire coquin : « Et après c'est moi le barge... J'ai pas envie de t'embarquer là dedans, ça peut être dangereux et ruiner ta carrière. Mais comme je sais que t'es têtue et qu'au passage on a une bonne heure et demi devant nous, montre moi que t'as envie de venir, et surtout essaye de me convaincre de te prendre avec » conclut-il en l'embrassant. Il aurait voulu dire non, mais elle l'aurait laissé en plan ici, et hors de question, il avait trop envie d'elle maintenant pour la laisser filer. De toute façon, il ferait le maximum pour ne pas la mettre en danger, autant dire qu'elle ne verrait pas grand chose et qu'il comptait bien bouleverser un peu ces habitudes. La dernière chose qu'il voulait c'était créer des ennuis à Capucine...
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité

MessageSujet: Re: .capu&alex • Let the poison sink in, let it leave it's mark.   Ven 14 Sep - 10:39

La belle lui reprochait toujours de ne pas lui avoir parlé de sa soeur, c'était stupide dans un sens, pourquoi ça lui tenait tellement à coeur ? Peut être parce que contrairement à ce qu'elle disait, elle tenait plus à lui qu'elle le voudrait. Il lui arrivait souvent de se dire qu'il lui manquait et elle trouvait un prétexte pour l'appeler, la drogue c'était une valeur sûre et une fois là, elle savait qu'ils coucheraient ensemble... Bon, elle s'arrangeait toujours pour être très sexy pour le faire craquer. Le beau brun essayait de faire de l'humour, inutile de dire qu'il était très mauvais et qu'elle le conseillait fortement de rester dealer... Quoi qu'il n'allait pas faire ça toute sa vie, de toute façon, l'espérance de vie d'un dealer ce n'est pas extra, donc bon. Donc, il disait qu'ils pourraient se marier et profiter de son argent, ce qui ne faisait pas du tout rire Capucine qui lui disait bien d'ailleurs. Pour toute réponse elle eut le droit à un "faut te détendre" alors que c'était à cause de lui qu'elle était tendue ! En même temps, elle avait bien l'intention de se détendre, pas besoin de s'inquiéter pour elle, au mieux, il la sauterait au pire, elle se ferait sauter par un autre... Ou elle prendrait un rail de coke, mais le sexe était son addiction première. La jeune femme n'avait même pas envie de lui répondre quoi que ce soit et se contenta de lever les yeux au ciel en signe d'agacement. Puis, après cette période "comique" ils parlaient de se faire confiance mutuellement, ils n'avaient pas le choix de toute façon... C'est vrai que si elle avait le choix, pas sûr qu'elle lui ferait confiance, comment faire confiance à un mec qui vend de la drogue ? Qui se fait taper dessus et que n'a même pas l'honnêteté de dire ce qu'il s'était passé ? Voilà, on est d'accord. Le beau brun disait qu'il aimerait être au sommet avec elle, quel sommet ? Dieu seul le sait, même si Capu avait son idée là-dessus... La belle blonde -ah ah je suis blonde xD- lui répondit qu'elle préférait être seule au sommet, mais qu'elle n'était pas contre des visites de temps à autres... De lui ou un autre d'ailleurs. D'ailleurs, elle ressentie une pointe de jalousie dans la réponse d'Alex. Il disait, en effet, qu'il serait là et qu'il n'y aurait donc aucune place pour les autres, ce qui la fit sourire, voyez qu'elle peut encore sourire xD. La jeune femme s'approcha de lui et murmura : « Je suis déjà au top moi bébé... Si t'es sage, je te fais une petite place sans problème, mais faut la mériter. » Et il savait très bien comment la satisfaire, pas besoin de lui faire un dessin.

Les deux jeunes gens étaient partis pour s'envoyer en l'air. Et oui, finalement, elle avait cédé, il faut dire qu'il était très doué pour la faire craquer et qu'elle avait envie de lui depuis qu'il était entré chez elle... Encore plus quand elle le vit avec sa gueule amoché, que voulez-vous, les mauvais garçons, elle aimait ça. Ils s'embrassèrent fougueusement et il la plaqua contre la porte, rapidement, il retira sa petite culotte et caressa son intimité. Inutile de dire à quel point elle aimait ça, ses gémissements parlaient pour elle. Il disait qu'il aimait être le mec normal, qui lui faisait prendre son pied, mais elle, elle ne le trouvait pas normal du tout ! Au contraire, il était un peu barge et elle lui fit bien comprendre, ajoutant qu'elle aimait ça. Là, tout en accélérant ses caresses, il lui demanda si c'était ça qu'elle aimait ou ce qu'il lui faisait. La jeune femme lui lança un sourire des plus coquin et lui répondit : « Les deux... » Elle n'allait pas mentir et faire sa fière, il savait bien l'effet qu'il lui faisait, vu sa main bien placée. Puis, ils se retrouvèrent rapidement sur le lit, la belle se mettant au-dessus pour embrasser et lécher son torse. Seulement, il ne trouvait pas ça suffisant et du coup, elle décida de faire davantage grandir la bosse de son pantalon en y mettant la main. Le mini Alex grandit rapidement sous ses caresses, il en profitait aussi pour caresser son corps et les deux amants s'échangeaient de longs baisers langoureux, il allait jusqu'à mordre sa lèvre et sa langue, ce qui l'excitait encore plus. Ils furent interrompus par le portable d'Alexander, du coup, la jeune femme arrêta son activité et décrocha, surtout qu'elle fut légèrement jalouse qu'une fille l'appelle, du coup, elle était bien décidée à lui dire qu'elle était en train de faire prendre son pied au jeune homme. Mais, en fait, la jeune femme au téléphone appelait pour un deal, ne voulait pas casser ses affaires, elle lui passa le téléphone. Pendant qu'il téléphonait, elle reprit son activité, remettant sa main en place et continuant à lui prendre son pied. C'était amusant de le voir se retenir pour ne pas gémir au téléphone, du coup, elle activa ses mouvements de main et se pencha pour l'embrasser dans le cou. Là, elle lui chuchota qu'elle voulait aller avec lui... Le beau brun raccrocha et lui disait qu'elle était barge, ce qui amusa la jeune femme, elle retira sa main et se remit droite, caressant quand même son torse du bout des doigts pendant qu'il disait qu'il n'avait pas envie de l'embarquer dans ce genre de choses, mais comme elle était têtue, elle pouvait essayer de le convaincre. Elle passa sa langue sensuellement ses propres lèvres avec un petit sourire qui en disait long et elle baissa les bretelles de sa robe, ce qui eut pour effet de faire tomber cette dernière sur ses hanches, montrant sa jolie poitrine à Alex. « Ici, je ne ferais rien du tout, qui me dit qu'une fois que tu auras eu ce que tu veux, tu ne me diras pas non quand même ? Par contre, tu peux me prendre tout de suite dans la position de ton choix... » Dit-elle sensuellement, avant de se pencher une nouvelle fois et de lui murmurer, contre ses lèvres : « Par contre, quand on sera dans la voiture pour aller au point de rendez-vous, je pourrais me pencher... Si tu vois ce que je veux dire. » Devait-elle faire un dessin ? Ça semblait explicite non ?
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité

MessageSujet: Re: .capu&alex • Let the poison sink in, let it leave it's mark.   Ven 14 Sep - 15:20

Si il y avait bien des jours qu'Alexander détestait, ou plutôt des rencontres qu'il n'appréciait pas, c'était lorsque mademoiselle Capucine n'avait aucun humour et tirait une sale tête. Elle était toujours si sexy, si jolie, et puis son sourire pouvait faire fondre n'importe qui, et c'était frustrant de la voir faire la gueule. Pire encore, parfois elle le faisait sans raison, ou alors pour une raison pas vraiment valable. Mais ça c'était l'effet sûrement fille à papa qui était née avec une cuillère en argent dans la bouche et à qui on ne refusait rien non ? Enfin bien sûr il éviterait d'aller lui dire, sinon ça ne ferait qu'envenimer la situation qui était déjà très chiante avec une Capucine en mode boudeuse. Enfin le jeune homme ne s'était jamais gêné pour lui dire ce qu'il pensait d'elle, d'ailleurs plus d'une fois il lui avait dit qu'il ne ferait pas à la princesse ses quatre volontés. On ne changerait pas Alex, et lui n'était pas le genre d'homme à dire amen à tout ce qu'une femme pouvait lui demander. Bon après c'est sur que ça dépendait du contexte hein parce qu'au lit il ne refusait rien du tout à la jolie blonde, et les femmes en général d'ailleurs. Et oui, une fois bien chauffé et prêt à s'envoyer en l'air, il fallait la jouer fine et ne pas vexer la personne en face, sinon c'était retour à la case départ, mais avec une belle bosse dans le pantalon, autant dire qu'il fallait donc éviter. Preuve qu'il s'en fichait pas mal de vexer ou quoi que ce soit, il lui disait directement qu'elle avait besoin de se détendre. Ouais, la Capucine chiante n'était pas intéressante, alors que la Capu' souriante et joueuse était irrésistible. Et à choisir, il préférait rester ici un peu après ses affaires en tête à tête avec la jeune femme que repartir directement chez lui. Surtout qu'il avait mit un costume pour être présentable à la fête donnée par ses parents, elle devait donc sûrement craquer ce soir. Après tout on était loin de son style habituel, et ce n'était pas demain qu'il allait revenir voir la jolie blonde dans cette tenue. Lorsqu'elle levait ses yeux au plafond de la sorte, ça ne pouvait que faire sourire notre jeune homme. C'était une sorte de manière de se dire qu'il avait raison et qu'elle était incroyable d'agir de la sorte. Il suffisait d'aller contre ce qu'elle voulait pour la vexer, c'était limite trop facile si ça avait été volontaire... Néanmoins il continuait à s'obstiner à plaisanter avec la demoiselle, retournant cette histoire de confiance et de Roméo et Juliet des temps modernes pour voir la chose différemment. Oui, au lieu de mourir ensemble, il disait préférer partager le sommet avec la belle. Après tout n'était ce pas mieux d'avoir quelqu'un à ses côtés pour partager le pouvoir ? Enfin elle disait qu'elle lui ferait volontiers une place avec les autres hommes, mais Alex du genre pas partageur et plutôt égoïste disait qu'il serait assez présent pour ne pas laisser de places aux autres. Un brin jaloux ? Non pas du tout, après tout elle n'était pas à lui -pas encore xD-, si ce n'est pour s'amuser, et il avait juste pas envie de passer après plusieurs mecs, simple question d'hygiène. En entendant cela, la belle lâcha enfin un magnifique sourire, s'approchant de lui pour lui dire dans un murmure qu'elle était au top et que si il était sage, elle lui ferait une petite place. Et là c'était à lui d'interpréter cette phrase d'une manière ou d'une autre. « Modeste avec ça... Faut être sage, mériter ma place et seulement après je l'aurais à tes côtés ?! Ça va être dur, parce que tu sais que je suis pas le genre de mec sage, mais d'un autre côté, on sait que je la mérite cette place, et que je peux te le prouver quand tu veux... » conclut-il un brin charmeur. Après tout oui, il était doué avec elle pour lui faire prendre son pied, ça ne faisait aucun doute...

Et d'ailleurs, il allait s'employer à le faire maintenant, ou du moins dans quelques minutes vu comment elle venait de fondre sur ses lèvres et lui faire comprendre qu'elle avait envie de prolonger sa soirée avec lui. Il aimait avoir ce pouvoir sur elle, ça en était presque jouissif. Après tout ce n'était pas n'importe quel homme de son niveau social qui pouvait se targuer d'attirer de la sorte une jeune femme comme Capucine. C'est bien connu que généralement les riches restent entre eux non ?! Rapidement, Alex la stimula un peu, caressant la demoiselle afin d'entendre ces petits gémissements qui lui avaient tant manqués ces deux derniers jours. Ah parce que oui, les deux se voyaient régulièrement, et la dernière fois c'était y a deux jours, et ça avait été le même manège entre eux, provocations, puis direction le septième ciel. Il adorait donc l'entendre prendre son pied, et mieux encore, il aimait entendre Capu' lui dire qu'elle aimait ce qu'il lui faisait avec ses doigts en plus d'aimer le fait qu'il n'était pas un mec tout à fait normal mais plutôt un peu foufou dans sa tête, s'en fichant un peu de sortir des lignes habituelles. La particularité des deux là, c'était qu'ils pouvaient se provoquer, se voiler la face pour ne pas avouer certaines choses à l'autre qui paraissent évidentes, mais lorsque le sexe avait débuté, ils rangeaient leurs fiertés et disaient la vérité pour ne pas se retrouver en plan. Voilà pourquoi Capucine avouait aimer ce qu'il lui faisait. Alors que par exemple deux minutes avant elle maintenait qu'il était un mauvais coup alors qu'elle en pensait tout le contraire... Puis une fois sur le lit de la jeune femme, cette dernière prit le contrôle de la situation, léchant et embrassant son torse, avant sous les remarques d'Alex d'aller plonger sa main dans son boxer pour réveiller un peu plus la petite bosse qui se formait sous ses fesses. Dommage que le portable d'Alex les stoppa dans leur élan tellement ça devenait chaud. Il n'eut pas le temps de réagir que la belle avait décroché, refilant ensuite le portable à Alex en lui disant qu'elle voulait sa dose de cam' et qu'elle n'allait pas le priver d'une affaire. Le pire, c'est qu'elle reprenait ses caresses sur Alex Junior de manière bien plus prononcées et que ça faisait galérer le beau brun au téléphone, ce qui semblait bien plaire à la jolie blonde sadique qui se pencha pour l'embrasser dans le cou tout en lui disant qu'elle voulait l'accompagner tout à l'heure... Pas franchement une bonne idée, mais là lui dire non et il se retrouvait virer de cette chambre à coup sûr. Il ne voulait pas l'embarquer là dedans, mais là il n'avait pas vraiment le choix. Pendant son petit discours, la belle se redressa, caressant son torse du bout des doigts, ce qui le faisait frissonner. Il lui disait qu'elle devrait essayer de le convaincre et vu son sourire en se passant sa langue sur ses lèvres elle semblait bien d'accord. Puis elle fit tomber les bretelles de sa robe pour se retrouver presque nue, sa robe ne recouvrant que ses hanches et offrant une belle vue sur sa poitrine. Néanmoins elle disait avoir peur qu'il ne l'arnaque et qu'après avoir été convaincante, il refuse de l'emmener avec lui. Elle disait donc qu'elle ne ferait rien ici pour le convaincre, mais qu'en contrepartie, elle s'offrait totalement à lui maintenant de la manière qu'il le souhaitait. C'était déjà bien pour lui, et puis cette manière si sensuelle de lui dire les choses... Avec un petit sourire coquin il répondit : « Je croyais qu'on devait se faire confiance ?! Mais je vois que t'es dure en affaire... Très bien, j'accepte ce début de proposition alors » Puis lorsqu'elle se pencha sur lui pour lui murmurer quelques mots, il embrassa la poitrine de la belle, écoutant cette dernière dire d'une bien belle manière qu'une fois en voiture, elle lui ferait une petite gâterie pour mériter ce petit voyage dans le monde des deals avec lui, ce qui lui donnait déjà chaud. Il répondit donc un petit sourire entendu sur les lèvres : « Ok ça me va. Je vois bien de quoi tu parles, mais on a un deal maintenant. Je t'emmène et en chemin tu devras le mériter. Si tu remplis pas ta part du contrat je te laisserais sur le bord de la route... » Et dans un petit murmure à son oreille accompagné d'un sourire, tout en agrippant ses fesses et inversant leurs positions, se retrouvant au dessus de la belle, il ajouta : « Et tu sais que j'en serais capable ma belle... » Puis le jeune homme reparti vers la poitrine nue de Capucine, léchant et embrassant cette dernière avec envie...
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité

MessageSujet: Re: .capu&alex • Let the poison sink in, let it leave it's mark.   Dim 16 Sep - 17:04

Il y avait des fois où elle était de mauvaise humeur, ça arrive à tout le monde non ? Notamment en période de règles -pardon j'avais mes règles, pour la dixième fois du mois ah ah dédicace :D-. Plus sérieusement, elle avait mauvais caractère, elle était lunatique et capricieuse, elle ne l'avait jamais caché, il n'avait pas trop à se plaindre encore, qu'elle soit dans un bon ou dans un mauvais jour, elle avait quand même envie de lui. Puis, il n'était pas blanc comme neige ! Le nombre de fois où il n'était "pas d'humeur" et qu'il n'avait pas envie de rire, elle avait déjà de la chance s'il venait jusque chez elle -ou ailleurs- parce que dans ces moments-là, elle avait une chance sur deux de se faire envoyer chier. Heureusement, avec le sexe, elle arrivait à obtenir toujours tout ce qu'elle voulait, il restait un homme quand même et puis, elle savait qu'elle avait un certain pouvoir sur lui... Même s'il ne voulait pas l'avouer, il faisait son fier, mais s'il s'en fichait tellement d'elle, il ne reviendrait pas aussi souvent ! Elle était certaine d'être la seule fille avec qui il couchait régulièrement, les autres n'étant que des passades. Bon, en même temps, elle était une valeur sûre, il était sûr de prendre son pied et vice versa, au moins avec lui, elle savait où elle allait et c'était toujours au septième ciel. Le beau brun lui disait qu'il aimerait beaucoup qu'ils soient au sommet tous les deux, mais elle lui répondit, que non, elle voulait y être, mais seule. Au mieux, il aurait le droit à une place avec ses concubins xD. Pour un mec comme lui, plus fier tu meurs, c'était inconcevable d'être un parmi tant d'autre et encore plus inconcevable d'être sous une femme ! Macho ? Pas vraiment, mais il y avait des choses où il était resté vieux jeu et c'était un de ses côtés, qui lui plaisait aussi. Ce n'était pas son genre de se faire marcher dessus, loin de là, mais quand il lui rappelait aussi virilement que c'était lui le mec, elle adorait ! Beaucoup trop de chochotes qui se plient à la moindre volonté de leur copine aujourd'hui. Heureusement son père et son demi-frère étaient de vrais hommes, eux. Quand elle lui dit qu'il devait être sage pour mériter sa place, il répondit qu'être sage n'était pas son fort, ajoutant qu'il méritait cette place et qu'il pouvait lui prouver n'importe quand. La blondinette lui fit une superbe sourire et répondit : « Ah oui ? Prouve-le alors. Je n'attends que ça. Prouve moi que tu vaux mieux que tous les fils à papa que je fréquente tous les jours. » Enfin, peut-être pas maintenant, car, il y avait une grande chance qu'ils aient mieux à faire dans quelques minutes, beaucoup plus intéressant que de se défier verbalement.

Qu'est-ce que je disais ? Il venait de la plaquer violemment contre la porte et de l'embrasser à pleine bouche, laissant sa main la caresser. Inutile de dire à quel point elle aimait ça, il suffisait d'entendre ses gémissements qui parlaient pour elle. Alex décida que la porte ne lui convenait pas et la porta jusqu'au lit, là, elle prit le dessus, parce qu'elle aimait bien aussi être au-dessus... Et qu'elle n'avait droit d'y être que pour les préliminaires, une fois l'acte, c'était même pas la peine qu'elle rêve. Mais, bon, ce n'est pas comme si elle s'en plaignait. La belle s'activa à le lécher et il n'était pas encore satisfait, du coup, rapidement, sa main alla faire un tour au niveau de son pantalon, dans son pantalon plus exactement d'ailleurs. Plus elle caressait cette bosse, plus elle devenait imposante, au plus grand plaisir de nos deux jeunes gens. Seulement, le portable d'Alexander vibra et la belle décrocha. Oui, une pointe de jalousie l'avait envahie en voyant un prénom féminin sur l'écran et elle comptait bien dire à cette pouf que ce n'était pas la peine de compter sur lui cette nuit, actuellement et pour une grande partie de la nuit, il avait mieux à faire, à savoir la sauter. Je vous assure qu'elle aurait été parfaitement capable de dire ça. Seulement, à l'autre bout du fil, ce n'était qu'une cliente parmi tant d'autres qui voulaient sa dose, du coup, Capucine donna le téléphone au beau brun et pendant qu'il parlait, elle se remit à le caresser, ça l'amusait de le voir comme ça, se contenir pour éviter de gémir au téléphone, c'était assez jouissif. Puis, elle alla lui dire au creux de l'oreille qu'elle avait très envie d'aller avec lui. Quand il raccrocha, il lui disait que ce n'était pas une bonne idée, mais qu'il savait à quel point elle était têtue, il savait surtout qu'elle était capable de le dégager tout de suite, alors qu'il était excité comme jamais. Il disait qu'il fallait qu'elle le décide. La jeune femme se redressa, fit glisser les bretelles de sa robe pour dénuder sa belle poitrine, puis elle ajouta qu'elle avait peur de se faire arnaquer, donc qu'il n'aurait rien tout de suite, enfin, si, il avait le droit de la prendre quand même. Il parla alors de confiance et elle leva un sourcil, perplexe en disant : « On se fait confiance en ce qui concerne ton petit trafic, ni plus, ni moins bébé. Je n'ai aucune confiance en toi sur tout le reste. » Ne vous inquiétez pas, ça n'allait pas lui briser le coeur, de toute façon, même s'il était blessé, ce dont elle doutait fortement, il avait trop envie de la sauter pour tenir compte de ses paroles. De toute façon, bien vite, elle ajouta qu'elle lui ferait une gâterie dans la voiture, ce qui semblait ravir Alex, tu m'étonnes... Il disait qu'ils avaient donc un deal et qu'elle devrait respecter sa part du contrat sinon, il la laisserait au bord de la route. Là, il inversa la situation, se retrouvant sur elle et il lui chuchota qu'il en serait parfaitement capable, quel connard quand même ce mec ! « T'en fais pas, je sais ce que j'ai à faire. » Répondit-elle simplement. Même si elle était légèrement contrariée par le fait qu'il serait capable de la laisser sur le bord de la route, elle oublia très vite quand il commença à titiller sa poitrine avec ses lèvres et surtout avec sa langue, la belle caressa doucement ses cheveux et lâcha quelques gémissements de plaisir tout en fermant les yeux. De plus, la bosse de son pantalon frottait contre elle, je rappelle qu'elle n'avait plus de sous-vêtements et que c'était en train de la rendre complètement dingue. Finalement elle lui dit entre deux soupirs : « Prends-moi... »
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité

MessageSujet: Re: .capu&alex • Let the poison sink in, let it leave it's mark.   Dim 16 Sep - 21:57

Nos deux jeunes amants parlaient de pouvoir. Et oui, après avoir tiré un peu la tête sans bonne raison, la jolie blonde se mit enfin à se détendre, et ce n'était pas plus mal. En effet, cette femme le rendait dingue par son physique, son charme et ce genre de choses, et même lorsqu'elle était chiante à l'envoyer bouler, elle restait attirante à ses yeux. L'amour ? Euh ouais non ce n'était pas vraiment le style d'Alexander. Par contre oui, il ne cachait pas son attirance pour la belle blonde, et puis de toute manière il ne pouvait juste pas le nier, il passait pas mal de temps avec elle et elle était peut être même la personne qu'il voyait le plus régulièrement. Bon officieusement elle voulait qu'il lui fournisse un peu de coke, mais officiellement, elle voulait juste pas l'appeler pour s'envoyer en l'air avec lui. Et puis de son côté, il trouvait toujours une petite excuse pour la contacter, même si pour le coup c'était bien plus souvent elle qui le contactait. Enfin c'était l'avantage d'être libre.. Les deux jeunes faisaient ce qu'ils voulaient de leur vie, et malgré tous les vents qu'ils se mettaient mutuellement, ils ne pouvaient s'empêcher de se rapprocher encore et toujours pour passer du bon temps ensemble. Capucine était un coup d'enfer, et au moins il savait que la petite bourgeoise était bien dévergondée, ouverte à beaucoup de choses et que du coup, on était assuré de passer du bon temps avec elle. Bon il pensait un peu comme si elle n'était qu'un bout de viande, mais dans le fond non. Si il revenait tellement la voir, c'était bien pour une raison non ? Parce que mine de rien il avait enchaîné les conquêtes, et même encore désormais ça lui arrivait d'aller coucher avec différentes filles, mais aucune hormis elle n'avait le privilège de pouvoir recoucher avec lui, ou du moins pas autant. Parce que oui c'était quand même au moins deux fois par semaine que les deux là se voyaient... Pourquoi était-elle une exception ? Il ne le savait même pas vraiment. Peut être avait-il des sentiments pour la demoiselle et agissait comme si ce n'était pas le cas, ou peut être tout simplement comme il le disait, c'était parce qu'il l'avait toujours trouvé très charmante et surtout car c'était une ancienne pote du lycée. Ouais et peut être parce qu'il avait aimé être l'amant de la belle à l'époque. Il y avait eu ce sentiment de pouvoir attirer une femme comme elle, mais surtout ce danger que c'était de se cacher avec elle et de prendre le risque de se faire repérer. Comme quoi ce goût du danger, il l'avait depuis le lycée, et ça n'avait pas changé. Enfin cette femme là ne voulait pas partager son succès et son pouvoir si elle arrivait au sommet, pas même avec son amant préféré. Elle disait donc au beau brun d'être sage et peut être qu'elle lui laisserait une place parmi ces autres prétendants. Mais bon, Alex ne partageait pas et si il pouvait trouver un intérêt auprès de Capucine, il ne laisserait pas passer l'occasion, surtout avec tout l'argent que ces amis lui avaient rapportés ce soir. Enfin cette place il la méritait déjà, et il pourrait le prouver à la demoiselle quand elle le souhaitait, sauf qu'elle disait avec un somptueux sourire qu'elle n'attendait que ça et qu'elle voulait voir si il valait mieux que tous les fils à papa qu'elle fréquente chaque jour. « Je te le prouve plusieurs fois par semaine. Je te l'ai prouvé à l'époque du lycée, tu te souviens avoir trompé ton petit chéri coincé avec moi ?! Mais je peux recommencer encore et encore à te le prouver si tu veux ça me pose aucun problème. Là maintenant si tu veux, que tous tes copains dans ta chambre t'entendent prendre ton pied... » Ou pas quoi. Elle préférait lui rendre la monnaie de sa pièce et le dégager pour son attitude d'avant lorsqu'il l'avait un peu envoyer sur les roses...

Mais après les menaces et provocation, place aux choses sérieuses pour nos deux jeunes. La preuve, après avoir prit une belle claque pour ses provocations à vouloir s'envoyer les copines de Capu', cette dernière fondait sur ses lèvres, et ils semblaient partis avec ce baiser endiablé pour une partie de baise -rien de romantique entre Alex et Capute désolé xD- toute aussi chaude. La belle commençait même à prendre déjà son pied par les caresses d'Alex qui l'avait bloqué contre la porte. Et oui, il n'avait pas perdu de temps pour glisser sa main entre ses cuisses... Une fois sur le lit, ce fut au tour d'Alex de se faire caresser par la belle qui était à califourchon sur lui pour glisser sa main dans son pantalon, histoire de réveiller le petit quoi. Dommage que la belle se stoppa pour répondre à un appel... Un appel pour Alexander ! Karen voulait sa dose, et bien elle l'aurait, mais pas avant au moins une petite heure et demi, histoire de pouvoir s'amuser quand même avec Capucine un petit peu. Et alors que lui prenait le téléphone, la jeune blonde prenait un malin plaisir à caresser à nouveau le jeune homme de manière assez énergique, rien de mieux pour le rendre fou de désir et faire entendre de léger soupirs de plaisir. Alors qu'il allait raccrocher, Capu' lui annonça au creux de l'oreille vouloir se rendre avec lui à son rendez-vous. Il n'en avait pas envie, mais là si il ne voulait pas repartir frustré, et bien il ne pouvait pas lui refuser cette requête. Bien sûr, rien de dangereux, surtout pas en allant fournir Karen... Puis pour le motiver et le décider comme il lui avait demandé, elle laissa sa robe tomber sur ses hanches, offrant sa poitrine à un Alex qui ne perdit pas de temps pour la mater sans gêne. En attendant, elle disait qu'elle avait peur de se faire arnaquer et que du coup elle ne ferait rien ici, hormis le laisser lui faire ce qu'il voulait tant qu'il la prenait maintenant. Alex aurait été fou de refuser. Il disait donc pour plaisanter qu'il pensait qu'ils devaient se faire confiance comme ils avaient pu en parler plus tôt, mais la belle le ramena sur Terre en lui disant que cette confiance était concernant son trafic, mais qu'elle n'avait aucune confiance en ses paroles à côté de ça. En tout cas ça ne manquait pas de faire rire doucement Alexander qui répliqua en caressant du bout des doigts la jeune femme : « ça ne m'étonnes même pas... Mais je m'en doutais un peu. » Puis il ajouta dans un murmure : « je te comprends cela dit, j'ai beaucoup de mal à faire confiance, même à toi ... » C'était pas vraiment un scoop, d'ailleurs ils ne s'en tenaient même pas rigueur alors c'est pour dire... Et oui, la preuve qu'elle lui disait qu'en contrepartie, si il la prenait avec lui tout à l'heure, elle lui offrirait une belle gâterie en route. Rien de mieux pour le détendre avant son deal. Mais il la mettait quand même en garde sur le fait qu'il la laisserait sans remords au bord de la route si jamais elle n'honorait pas sa part du contrat. Puis il reprit la situation de la soirée en inversant leurs positions, et allant s'amuser sur la poitrine de la belle histoire de la faire frémir une nouvelle fois. La belle disait donc qu'elle savait ce qu'elle avait à faire, ce qui arracha un petit sourire et un léger « J'espère bien alors... » à Alex avant qu'il ne retourne jouer avec la poitrine de la demoiselle, qui semblait apprécier vu comment elle profitait, fermant les yeux et caressant ses cheveux. Et ces petits gémissements... Il faut dire qu'étant nu, la bosse dans le pantalon d'Alex frotter sur l'intimité de la demoiselle, rien de mieux pour l'exciter d'avantage, jusqu'à ce qu'elle craque en lui demandant de la prendre. Tout en retirant la robe de la belle pendant qu'elle l'aidait à retirer son boxer et son pantalon, il ajouta un sourire provocateur aux lèvres : « J'adore quand limite tu me supplie de te prendre directement tellement je te rends folle... » Puis une fois qu'Alex se retrouva aussi nu que la demoiselle, il l'embrassa langoureusement, la pénétrant assez rapidement, le baiser étouffant le gémissement d'Alexander, puis les deux commencèrent leurs ébats à la limite du sauvage dans un rythme effreiné, là dans le lit de Capucine, avec le danger de se faire prendre par n'importe qui qui pourrait les entendre ou les voir derrière cette porte...
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité

MessageSujet: Re: .capu&alex • Let the poison sink in, let it leave it's mark.   Lun 17 Sep - 22:47

Les deux jeunes gens parlaient d'être ensemble au somment, au sommet de quoi ? Bonne question. Le savait-il eux-même ? Pas sûr. Mais, c'était une occasion de plus de se lancer des piques et des provocations. Et c'était aussi une occasion pour la belle blonde de voir s'il était jaloux... Et il l'était. Après, elle ne prenait pas ça pour de l'amour, même de son côté, elle ne savait pas vraiment ce qu'elle ressentait pour lui. On ne pouvait pas vraiment parler de sentiments, mais il était clair qu'elle pensait un peu trop à lui à son goût. Il faut être honnête, ils ne peuvent pas penser plus loin qu'une relation purement sexuelle. Ils étaient bien trop différents, ils venaient de deux mondes radicalement opposé, même si elle préférait largement sa compagnie, plutôt que celle de ces gosses de riches qui ne parlaient que de leurs petites personnes. Bon, avec Alex, ils ne parlaient pas beaucoup, ils baisaient surtout, mais c'est toujours plus intéressant que d'écouter des petits merdeux, largement mieux même ! La belle lui demanda de lui prouver qu'il méritait sa place près d'elle, au sommet donc et il répondit qu'il lui avait déjà prouvé à de nombreuses reprises, déjà au temps du lycée, quand elle trompait son petit-ami coincé. C'est vrai qu'à l'époque, Ian, son ex, était d'une nullité affligeante que ce soit sexuellement ou pour toutes autres choses. Cela dit, elle l'avait revu dernièrement et il avait bien changé, déjà il était bien plus canon qu'à l'époque et ils avaient remis le couvert et il avait bien appris du côté sexe aussi. Bon, elle prenait quand même plus son pied avec Alex, mais elle n'irait pas lui dire. Quand il ajouta qu'il pourrait très bien lui prouver encore, notamment ce soir, avec ses copains pas très loin d'eux qui pourraient les entendre, ça la fit rire et elle répondit : « En parlant de lui, il était parti depuis pas mal de temps en France, notamment pour ses études, il est revenu là... Je peux t'affirmer qu'il a bien changé... Sur tous les points. » Autant qu'il sache qu'il a de la concurrence, ça stimule les garçons ce genre de choses. Puis elle ajouta : « Il faut déjà que je prenne mon pied pour qu'ils m'entendent ! » Ah provocations, quand tu nous tiens. Finalement, après moultes provocations, ils finirent quand même dans les bras l'un de l'autre. Rien de très étonnant, elle en avait envie et il en avait aussi envie, donc autant qu'ils se laissent aller. Après l'avoir plaqué contre la porte, il la caressa quelques petites minutes et ils terminèrent sur le lit. Là, ce fut à la belle blonde de prendre le dessus et de l'exciter du mieux qu'elle pouvait... Mais, ça ne semblait pas lui suffire, du coup, elle glissa sa main dans son pantalon pour réveiller le petit qui grandissait rapidement sous ses caresses.

Leurs "ébats" furent interrompus par le téléphone d'Alex et Capucine ne se gêna pas pour répondre. A l'autre bout du fil, une certaine Karen qui voulait sa dose. Est-ce qu'il la baisait aussi celle-là ? Peu importe, elle avait bien l'intention d'aller avec lui ce soir, s'il y allait bien sûr ! Pour cela, elle lui passa le téléphone et il répondit qu'il serait là dans une heure et demi ou deux heures maximum, du coup, la belle qui avait reprit ses caresses pour le torturer tant qu'il était au téléphone, lui murmura son envie d'aller avec lui. Il savait ce qu'il risquait s'il refusait... Elle serait bien capable de le laisser en plan et ce serait dommage, alors qu'il était à deux minutes de prendre un pied d'enfer. Le beau brun le savait bien et c'est pour ça qu'il lui disait qu'il l'emmènerait avec lui, seulement si elle le méritait, en gros, en échange de faveurs sexuelles... Quand on y pense ça fait légèrement putain, mais bon, elle s'en fichait. La jeune femme laissa tomber ses bretelles et sa robe tomba sur ses hanches, montrant sa jolie poitrine au jeune homme en disant qu'il n'aurait le droit à rien du tout, tout de suite en tout cas, sauf son corps bien sûr. Et oui, elle avait peur de se faire arnaquer, elle était blonde, mais pas idiote. Elle ajouta qu'il aurait le droit à une petite gâterie dans la voiture par contre. Il lui répondit qu'ils parlaient justement de confiance il y a quelques minutes et elle lui dit qu'elle n'avait aucune confiance en lui en dehors de son trafic. Au moins, elle était franche non ? Apparemment, ça le fit rire... Puis, il lui répondit que ça ne l'étonnait pas, que lui-même n'avait confiance en personne, même pas en elle. Elle prit ça, limite, comme un compliment, en effet, ça voulait dire que s'il devait un jour faire confiance en quelqu'un, ce serait en elle. « Tu as bien raison... Ne me fait jamais confiance, je suis pire qu'un serpent... » Dit-elle en l'embrassant doucement. Puis le beau brun inversa leur position et se retrouva au-dessus d'elle, là, il lui disait qu'il serait capable de la laisser sur le bord de la route avant de s'attaquer à ses seins, elle ne prendrait pas autant son pied, elle aurait vraiment mal pris cette phrase... Seulement, elle n'y pensait pas vraiment, se contentant de répondre qu'elle savait ce qu'elle avait à faire. De plus de l'incroyable sensation de sa bouche sur ses seins nus, la bosse de son pantalon frottait contre son intimité, ce qui lui donnait encore plus de plaisirs, elle gémissait doucement, sentant le plaisir envahir de plus en plus son corps. Finalement, la belle blonde le supplia presque de la prendre. Ils terminèrent de retirer les vêtements qu'ils leurs restaient et il en profita pour dire qu'il adorait quand elle le suppliait presque de la prendre tant elle était excitée. Elle lui fit un petit sourire en disant : « Et j'adore quand tu fais ce que je te dis. » Ben oui, il pourrait faire durer le plaisir et la torturer un peu, c'est ce qu'elle ferait elle, mais bon, elle n'avait pas souvent le contrôle de la situation à ce moment-là. Puis, il la pénétra rapidement en l'embrassant langoureusement, étouffant ainsi leurs gémissements de plaisir. Ils firent donc l'amour sauvagement, il s'était fait taper dessus tout à l'heure, ça ne l'empêchait pas d'être très en forme maintenant, loin de là. Elle prenait son pied comme jamais, étouffant le plus possible ses cris en l'embrassant ou en glissant sa tête dans son cou, mine de rien, elle ne voulait pas qu'on entende leurs ébats. La jeune femme passa ses mains sur le dos d'Alex et le griffa particulièrement fort, ils n'étaient peut-être pas un couple, mais elle aimait le marquer, montrer à toutes les poufs qu'il pouvait sauter, qu'elle était la seule qui lui donnait autant de plaisir.
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité

MessageSujet: Re: .capu&alex • Let the poison sink in, let it leave it's mark.   Mar 18 Sep - 21:59

Pour Alexander c'était vraiment dommage que la demoiselle ne veuille pas partager avec lui sa place au sommet. Après tout il l'enviait un peu en quelques sortes de ne pas regarder sur son compte et de pouvoir comme bon lui semblait dépenser de l'argent. Après tout quand on a pas de sous, c'est toujours un problème, alors qu'elle c'était tout l'inverse, même si ça n'évite pas les problèmes. C'est juste un autre style de problème quoi ! En tout cas, il appréciait bien plus la demoiselle qu'il ne voulait l'avouer. C'était d'ailleurs trop bizarre pour lui parce que c'était la première fois qu'il était si attachée à quelqu'un. Et pourtant on a l'impression en voyant les deux là que ce n'est pas du tout le cas puisqu'Alex et Capucine ne faisaient que s'envoyer des piques à la tête et s'envoyer chier mutuellement. La preuve encore là puisqu'elle ne voulait pas de lui à ses côtés au sommet, préférant le rendre jaloux en disant qu'il y aurait d'autres hommes dans son petit harem et qu'il devrait donc y gagner sa place. Oui il n'aimait pas savoir qu'elle voyait d'autres mecs, il était possessif, et peut être même jaloux qui sait, mais même si c'était le cas, il ne l'avouerait pas. Il avait bien trop de fierté et surtout connaissant Capucine elle prendrait un malin plaisir à se moquer de lui et jouer de cette jalousie dès que possible... En tout cas, il disait mériter déjà sa place parce qu'elle savait à quel point il était doué, mais également parce que par le passé, elle avait osé tromper son ex avec Alex pendant de nombreuses semaines. Mais si elle en doutait, il lui proposait toujours de lui remontrer qu'il était le meilleur avec ses potes pas loin pour l'entendre prendre son pied avec notre petit dealeur. En tout cas ça l'amusait puisqu'elle en riait, avant de dire que justement cet ex était de retour, qu'il avait changé en tous points. Elle se doutait bien qu'elle faisait référence à son ancien côté coincé, et ça n'étonnait même pas le jeune homme que Capucine ait tenté les changements avec ce mec. Et ça le faisait chier ! Il allait nouveau rejouer les amants qui sait ^^ « Je suis ravi de l'apprendre dis donc... Je vais devoir rejouer les amants alors c'est ça ? » Bah quoi ? C'était un moyen indirect de savoir si elle l'aimait encore, et aussi si elle comptait peut être se remettre avec lui. Au moins ça l'aiderait à ne pas trop s'attacher à cette jolie petite blonde qui lui faisait tourner la tête. Après tout jusqu'à maintenant il n'avait pas à s'inquiéter, c'était comme si il faisait partie de la vie de la demoiselle, mais avec un petit ami, ça serait une autre paire de manche, donc autant savoir les choses directement non ? Puis la belle faisait une fois de plus sa maligne, disant qu'avant que ces potes l'entendent prendre son pied, il faudrait que ce soit le cas. Un petit sourire aux lèvres et jouant les mecs choqués, il ajouta : « C'est vrai que tu m'appelles si souvent parce que tu te fais chier et que tous tes cris à chaque fois c'est de la simple simulation... » Si elle espérait lui faire avaler ça, c'était perdu. Il avait trop de fierté pour avouer qu'il était jaloux, mais elle c'était pire, elle en avait bien trop pour admettre que le jeune homme la rendait dingue ! Et puis d'ailleurs une fois les amis de la jolie blonde virés, il s'employait à la rendre folle pour entendre ses cris ! Et une fois cela fait, il l'emmena sur son lit et là ce fut son tour à elle de le stimuler un peu, faisant grandir la bosse avec de douces caresses.

Enfin douces jusqu'à ce qu'il soit au téléphone et qu'elle y aille plus franchement pour le rendre fou. Pour conclure, elle lui avait dit au creux de l'oreille vouloir l'accompagner ce soir, et franchement comment dire non vu la situation actuelle ? Non parce qu'il avait vraiment envie de se la faire là maintenant, enfin déjà en arrivant quoi, mais surtout maintenant qu'elle l'avait grandement motivé. Avant de la laisser l'accompagner, il lui demandait néanmoins de lui montrer qu'elle devait le mériter. Chacun son tour non ?! Et puis c'était surtout un très bon moyen pour qu'elle se montre un petit peu plus généreuse qu'elle l'aurait bien voulu. Néanmoins, elle disait qu'elle ne lui donnerait pas entière satisfaction dans l'immédiat, de peur qu'après avoir récupéré son dû il la laisse en plan pour partir seul. Mais elle laissa quand même sa robe tomber tout en lui disant qu'il pouvait faire d'elle ce qu'il voulait ce soir. C'était un bon début non avant qu'en voiture elle se penche sur lui comme elle venait de lui dire non ? Apparemment la confiance entre eux ne marchait que pour son trafic de drogue, et pas du tout pour le reste. Il disait donc qu'il ne faisait pas confiance aux gens donc ça tombait bien, surtout en elle, et elle disait qu'il faisait bien parce qu'elle était un véritable serpent. Tout en répondant à son baiser, il ajouta : « Et dire que j'apprécie tellement les serpents... Tu vas finir par me faire changer d'avis là... » conclut-il un petit sourire aux lèvres. Enfin maintenant, c'était place aux choses sérieuses et Alex inversa leurs positions, passant au dessus de la jolie blonde pour lui dire que si elle ne tenait pas parole, c'était sans remords qu'il la laisserait au bord de la route. Et histoire qu'elle n'ait pas le temps de râler ou même rien que d'y penser, Alex s'occupait de la poitrine de la belle, lui arrachant déjà quelques gémissements. Et après elle ne prenait pas son pied avec lui ? A force d'avoir la bosse dans son pantalon frotter sur l'intimité nue de la belle et ses lèvres et sa langue sur son corps, la jolie blonde, entre quelques beaux gémissements le suppliait de la prendre maintenant. Un petit sourire coquin, il lui retira des hanches sa robe, enlevant également ses vêtements avant de lui dire qu'il aimait l'entendre le supplier. C'était sans compter sur Capucine qui rétorquait en disant qu'elle adorait elle quand il faisait ce qu'elle voulait... Enfin techniquement il n'avait encore rien fait. Mais en tout cas il aurait bien continuer à jouer avec elle, mais déjà le temps était compté, et ensuite il avait tellement envie d'elle qu'il se serait torturé tout seul ! « Heureusement que ça n'arrive pas souvent... D'ailleurs je l'ai pas encore fais, et si je vais le faire c'est parce que j'en ai très envie et que je veux pas me priver plus longtemps » dit-il en lui mordant la lèvre. Et oui, c'était tellement bon ce qui allait l'attendre avec elle ! D'ailleurs leurs ébats sexuelles et sauvages débutèrent sur un rythme effréné, les cris de nos deux jeunes se faisant entendre malgré les baisers fougueux et les lèvres de Capucine se perdant dans son cou. Alors que la jeune femme griffait Alex, ce dernier attrapa un peu ses cheveux et fit en sorte qu'elle sorte ses lèvres de son cou pour pouvoir un peu entendre la belle crier, et aussi lui faire comprendre que ça faisait un peu mal quand même ces griffures xD. Puis ils changèrent de position -je sais pas laquelle xD-, reprenant leur ébats de longues minutes encore. C'était l'extase total entre les deux, ça se voyait et ça s'entendait. Mais ça devrait bientôt prendre fin, et pour cause, Alexander sentait qu'il n'allait plus pouvoir se contenir bien longtemps, et qu'il allait pas tarder à partir dans un autre monde et savourer...
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité

MessageSujet: Re: .capu&alex • Let the poison sink in, let it leave it's mark.   Jeu 20 Sep - 14:03

Elle ne savait pas trop comment ils en étaient arrivés à parler de son ex, mais en tout cas, il le faisait ! Ian était le seul vrai petit ami qu'elle avait eu, il était plus âgé qu'elle à l'époque, mais très coincé. Enfin, ce n'était même pas qu'il était coincé, mais il était tellement prit entre ses études et sa famille ultra possessive, qu'ils ne se voyaient que très peu. C'est d'ailleurs pour ça que la jolie blonde s'amusait autant avec Alex à l'époque, au moins lui, il était disponible dès qu'elle le voulait... Enfin, s'il en avait envie, mais il disait rarement non ! Ce n'était pas le fait de faire le petit chien, loin de là, c'est seulement qu'il savait qu'il pourrait la sauter ! Déjà à l'époque ils ne faisaient que ça. Bref, elle avait fini par se séparer de Ian quand il avait appris qu'elle le trompait avec Alex, ce qui avait entraîné la belle dans des grosses emmerdes avec sa famille et son envoi loin de Los Angeles. Ils s'étaient ensuite perdus de vu et là, ils étaient tombés l'un sur l'autre par hasard, les tensions semblaient bien loin derrière et ils en avaient profité pour discuter... Une chose en a entrainé une autre et ils avaient couché ensemble. Ils avaient d'ailleurs recommencé plusieurs fois, mais bon, ça ne voulait pas dire qu'elle voulait se remettre avec, de plus, il avait déjà une copine, une fiancée même... Elle n'aimerait pas être à sa place, être cocue déjà avant le mariage, sympa. Si Capucine en parlait à Alexander c'était surtout pour voir sa réaction et il ne pouvait pas nier qu'il était un peu jaloux sur les bords, il n'y a qu'à voir sa question ! Il lui demandait s'il devait rejouer les amants, traduction "tu vas ressortir avec lui ?", enfin, elle, elle le prenait ainsi. La blondinette lui fit un magnifique sourire en disant : « T'es jaloux ? Je te rassure, ce ne sera pas nécessaire, il est fiancé. Donc, même si j'en avais envie, ce serait un peu mort. » Elle n'en avait pas du tout envie, au passage, mais, ça lui plaisait de le faire croire au beau brun. La jeune femme fit ensuite sa maligne, disant que, pour que ses amis l'entendent prendre son pied, il faudrait déjà qu'elle le prenne ! Là, il répondit qu'elle l'appelait tellement souvent, seulement pour s'ennuyer alors et que ses cris, ce n'était que de la simulation ? La jeune femme ria un peu, c'est vrai que niveau crédibilité c'est zéro ! Seulement, la belle avait une jolie pirouette en réserve, qu'elle ne se gêna pas pour sortir : « Tu es le seul dealer que je connaisse surtout ! Si tu m'en présentes un autre, je ne verrais plus d'utilité à t'appeler. » C'était faux, mais bon. Puis, il n'était pas fou, il n'allait pas laisser partir une de ses plus grosses clientes ! De plus, ce n'était pas vraiment elle qui consommait le plus, loin de là d'ailleurs, c'était surtout ses amis et ils étaient une bonne dizaine de gosses de riches à commander de la drogue à Alex, donc, autant dire qu'il ne présenterait surement personne d'autre à la jolie danseuse.

Les deux jeunes gens avaient fini par se sauter dessus, ils étaient d'ailleurs sur le lit actuellement et la jeune femme s'amusait à le rendre dingue avec sa main dans son pantalon. Seulement, le portable d'Alex les stoppa dans leurs élans et Capu répondit. Au bout du fil, une certaine Karen qui voulait sa dose. La jeune femme passa donc le téléphone au jeune homme et pendant qu'il parlait, elle retourna s'occuper de lui, faisant exprès de le rendre dingue, c'était amusant de le voir autant galérer au téléphone. Elle termina en lui disant qu'elle voulait venir avec lui et quand il raccrocha, il disait qu'elle devait le mériter. Du coup, elle lui disait, qu'il n'aurait rien maintenant, sauf le droit de la sauter quand même, ils étaient trop excités pour en rester là ! Mais, que dans la voiture, elle lui ferait une gâterie. Là, il parla de la confiance, c'est vrai qu'un peu plus tôt, ils disaient se faire confiance, mais la belle le recadra, disant qu'elle parlait surtout de son trafic, en dehors, elle n'avait aucune confiance en lui et apparemment, lui non plus, au vu de ce qu'il disait. La jeune femme l'embrassa langoureusement, avant de dire qu'il avait raison, qu'elle était un vrai serpent. Il répondit à son baiser avant de dire qu'il aimait les serpents et qu'elle allait le faire changer d'avis. Elle sourit de plus belle avant de dire : « C'est parce qu'aucun ne t'as encore mordu... Je pourrais bien te mordre moi. » D'ailleurs, elle joignit le geste à la parole en lui mordant la lèvre avec envie. Là, il inversa leurs positions, se retrouvant au-dessus d'elle et commença à exciter sa poitrine, tout en frottant la bosse de son pantalon sur son intimité. Elle était folle, folle de désir et elle n'avait qu'une envie, qu'il la prenne maintenant ! D'ailleurs, elle le supplia presque entre deux gémissements. En retirant les derniers vêtements qu'ils portaient, le beau brun disait qu'il adorait l'entendre le supplier, ce à quoi elle répondit, qu'elle, elle adorait qu'il fasse ce qu'elle voulait. Il répondit à son tour n'avoir encore rien fait et que de toute façon, il n'était pas assez fou pour se priver tout seul. Il était quand même en train de retirer le reste de leurs vêtements non ? « C'est ça ou je te viol en même temps ! » Dit-elle en plaisantant... Quoi que xD. Ils fusionnèrent enfin et apparemment, ils n'avaient pas couché ensemble depuis un long moment, vu l'intensité de leurs ébats... Deux jours ? Ah oui, c'est vrai. Quoi que deux jours, c'est long ! Bien qu'elle prennait un plaisir fou, elle ne voulait pas que quelqu'un entende, donc elle essayait de l'embrassait le plus possible ou d'étouffer ses gémissements dans son cou. Là, elle le griffa assez fort, parce qu'elle aimait ça -ah ah xD- et il attrapa ses cheveux, la forçant à crier. Quel sadique ce mec je vous jure ! Ils changèrent ensuite de position, la belle se retrouvant à quatre pattes, tant mieux, là, au moins, elle pouvait étouffer ses gémissements dans un coussin. D'ailleurs, quelques minutes après, la belle eut un orgasme violent et ce coussin, fut d'une parfaite utilité, pour sûr qu'on l'aurait entendu jouir sinon !
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité

MessageSujet: Re: .capu&alex • Let the poison sink in, let it leave it's mark.   Ven 21 Sep - 21:21

La jolie blondinette pouvait dire tout ce qu'elle voulait, il n'en faisait aucun doute qu'elle était totalement dingue d'Alexander. Bon pas au point d'avouer ces sentiments ou quelque chose comme ça -ou peut être que si xD- mais depuis le lycée elle l'avait dans la peau, ou sens figuré, tout comme au sens propre vu le nombre de fois où ils avaient couchés ensemble. A l'époque du lycée, elle n'avait pas hésité à tromper son petit ami avec notre jeune homme. Ce n'était pas rien quand même. Elle avait trompé son petit chéri coincé et riche avec un pauvre adolescent rebelle sans vraiment d'argent. Et encore maintenant, elle avait un tas de mec super beau et super riche à ses pieds, et pourtant la palme d'or -ou plutôt Capucine xD- revenait à Alexander ! Quelle belle récompense n'est ce pas que de pouvoir se taper la jeune femme plusieurs fois par semaine ?! Enfin si il avait su, il n'aurait même pas parlé de son ex... Et oui, elle venait lui raconter sa vie à l'autre maintenant et franchement, il s'en foutait pas mal.Après tout ce n'était pas comme si il l'appréciait. Quoi que, c'était peut être un bon point qu'il ait parlé de lui, au moins il pouvait savoir qu'elle le revoyait maintenant et qu'ils avaient couchés ensemble vu ce qu'elle en disait. Du coup il se disait que peut être devrait-il commencer à tirer un trait sur la demoiselle car si elle venait à retomber dans les bras de ce mec, pas sûr qu'il apprécie comme il y a quelques années d'être l'amant... Parce que c'était ce qu'il était en ce moment d'ailleurs si elle était nouveau avec lui. Après tout elle était libre ce qu'elle voulait, d'ailleurs elle n'était même pas obligé de lui dire si elle avait quelqu'un dans sa vie, c'était que le cul entre eux. Mais même si il ne le dirait pas, il y avait en lui une pointe de jalousie, et ça le faisait vraiment chier de savoir que la jeune femme couchait avec un autre homme. Il demandait donc si il allait redevenir l'amant de Capu' et cette question était juste une manière de savoir si oui ou non elle repensait ne serait qu'une infime seconde se remettre avec son ex qui avait telleeeeeeeement changé en bien et en tous points dixit la garce face à lui. Ça semblait plaire à la demoiselle de le voir jaloux, du moins il le montrait pas vraiment, mais elle le questionnait là dessus avec un sourire qu'il aimerait bien lui faire ravaler xD. Puis elle le dit que non, il était fiancé alors que si elle le voulait, elle ne pourrait pas. C'était déjà mieux comme réponse. « Jaloux ? Non, je me renseigne juste, c'est toujours bon de savoir si on devra se cacher un peu plus encore ou pas. Mais tant mieux, j'aurais pas besoin de prendre rendez-vous des jours à l'avance... » Et comme si ça suffisait pas, elle faisait sa maligne à le provoquer en disant que pour que ses amis l'entendent prendre son pied ce devrait déjà être le cas. Le jeune homme ironisa la situation et elle pouvait dire ce qu'elle voulait, elle frôlait le ridicule tellement elle n'était pas crédible une seule seconde... Et il disait vrai vu les rires de la belle avant qu'elle ne dise qu'elle ne commençait que lui comme dealer et que si elle trouvait un autre mec pour la fournir, elle n'aurait plus besoin de lui. C'était tellement pathétique comme défense qu'il ne pouvait pas s'empêcher de rire : « Bien sûr... Pourtant avant que je reviennes dans ta vie tu te débrouillais sans moi pour choper un peu de matos »

Enfin de toute manière, maintenant elle lui montrait bien qu'elle était accroc à lui après avoir viré tout le monde pour lui sauter dessus. Et après l'avoir chauffé, c'était elle qui l'avait fait sur son lit, et ce même lorsqu'il était au téléphone, c'est pour dire l'envie de Capucine, ou plutôt son côté sadique à le voir galérer à parler normalement pendant qu'elle le caressait énergiquement xD. Une fois le téléphone raccroché et la belle lui disant qu'elle voulait l'accompagner, il disait que ça se méritait, mais la négociation était dure puisqu'elle disait qu'hormis avoir son corps dans toutes les positions qu'il le souhaitait, il n'aurait rien maintenant, mais qu'elle lui offrirait en route une belle gâterie. Autant dire que dans l'état d'excitation qu'il était, il ne pouvait pas lui refuser cela. Ils parlaient donc de se faire confiance concernant le deal, et la belle disait lui faire confiance que pour leur secret sur son trafic à lui et sa consommation à elle, sinon elle n'avait aucune confiance en lui, tout comme l'inverse, et Capucine confirmait qu'il faisait bien car elle était une belle vipère. Lui qui aimait les serpents, il allait changer d'avis, et la réponse de la jeune femme lui plaisait bien puisqu'elle disait qu'aucun ne l'avait encore mordu, mais qu'elle pourrait très bien le faire. Il eut un petit sourire puis elle joignit après ce baiser langoureux le geste à la parole en attrapant entre ses dents sa lèvre inférieure. Et maintenant c'était fini de parler, place à l'action. Il inversa leurs positions, dominant les débats et excitant à nouveau la demoiselle en stimulant sa poitrine ainsi que son intimité grâce à la bosse dans son pantalon. D'ailleurs ce dernier ainsi que le reste de leurs vêtements ne firent pas long feu lorsqu'elle le supplia de la prendre maintenant. Il disait adorer ça, et elle rétorquait qu'elle aimait le voir faire ce qu'elle lui disait, sauf qu'il n'avait encore rien fait comme il le faisait remarquer, mais qu'il serait fou de se priver de son corps de rêve et de ses talents au lit. La belle lui disait maintenant que si il ne l'avait pas fait, elle aurait pu le violer, et avec un sourire coquin, il répondit contre ses lèvres : « La prochaine fois j'attends alors et j'attends de voir ce viol consentant... » Puis les deux débutèrent leur partie de jambe en l'air sur les chapeaux de roue, la belle étouffant ses cris dans le cou d'Alex jusqu'à ce qu'elle plante ses ongles dans son dos pour le griffer et qu'il l'oblige un peu à ne plus étouffer ses cris. Puis après de longues minutes, ils inversèrent la position, la belle se retrouvant à quatre pattes. Mauvais point, c'est que l'orgasme qu'elle eut quelques instants plus tard fut étouffé dans un de ses coussins. Elle était mauvaise joueuse. Pourtant c'était si bon de l'entendre prendre son pied en temps normal ! -surtout que j'aurais bien tiré sa tête en arrière en attrapant ses cheveux, t'aurais pas eu le choix que de crier xD- Une bonne grosse minute après, alors que Capucine était toujours au septième ciel entrain de profiter de son orgasme, ce fut au tour d'Alex de la rejoindre au paradis, laissant exploser son plaisir comme il se le devait. Il s'en foutait qu'on l'entende... Mais bon en même temps c'était assez discret ses râles de bonheur ! Les deux échangèrent un dernier baiser avant de filer dans la salle de bain privée de miss St-James et ils prirent une petite douche en se taquinant pour pas changer avant de se rhabiller pour faire ce qu'ils avaient à faire, en l'occurrence aller retrouver Karen dans une vingtaine de minutes...
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: .capu&alex • Let the poison sink in, let it leave it's mark.   

Revenir en haut Aller en bas
 

.capu&alex • Let the poison sink in, let it leave it's mark.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Danse ta vie vie, danse [Alex]
» Aprés Michaelle Jean à Ottawa voila Carl-Alex Ridoré à Friboug
» Alex Larsen, nouvo minis Lasante fè bèl figi devan OAS.
» Les droits pour Alex Kovalev disponible
» Signature de contrat - Alex Kovalev
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
♫ Modern Family :: DANS LE GRENIER :: Archives rps-