AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 The family gets bigger ◮Trish

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Invité
Invité

MessageSujet: The family gets bigger ◮Trish   Mar 2 Oct - 18:01


TRISH & INDIANNA
« The family gets bigger»


Les yeux grands ouvert, Indianna fixait le plafond, les bras repliés sous la nuque. Ca faisait une bonne heure qu'elle cherchait le sommeil, en vain. Elle avait tout essayait; elle s'était levé pour boire un verre d'eau, avait regardé une série abrutissante à la télé et même cherché à lire un livre de physique, peine perdue. Indie se releva brusquement, ouvrant la fenêtre en grand. L'air frais pénétra ses poumons tellement vite qu'elle manqua de suffoquer. Le mois d'octobre venait de débuter et même Los Angeles en ressentait les premiers changements. Il était devenu difficile de traîner tard le soir sur la plage, l'eau étant devenue glaciale après le soleil soit couché. Les arbres perdaient peu à peu leurs jolies couleurs estivales pour devenir plus ternes. Elle ouvrit son tiroir et en sortit un paquet de cigarette ainsi qu'un vieux cendrier. Elle n'avait pas perdu cette mauvaise habitude, malheureusement. La nicotine ne lui apportait pas grand-chose hormis un cancer des poumons dans quelques années, mais elle avait du mal à s'en passer. Elle n'était addicte à rien d'autre, hormis les sucreries peut être. Assise en tailleur à même la moquette, elle grilla la première cigarette avec une aisance insoupçonnée. Il fallait qu'elle perce le mystère, il fallait qu'elle en sache plus pour pouvoir retrouver le sourire. Elle devait savoir maintenant qu'une porte c'était ouverte. Après avoir terminé sa troisième cigarette, elle se motiva enfin. Elle rampa jusqu'à la table de nuit d'où elle extirpa un portable vieillot. Indianna n'avait jamais été porté sur la modernité et surtout sur les nouvelles technologies. Toutes ces années de nomade avait fait d'elle une réfractaire à toute sorte de changement brutaux. Elle avait prit ce portable uniquement en cas de problème, si un jour elle devait joindre les urgences ou la police par exemple. Elle aimait se sentir libre, dépendant que d'elle même. Voir les gens greffés à leurs portables l'agaçait au plus haut point. Après une grande respiration, elle composa un numéro et attendit, nerveuse. « Allo ? », résonna une voix à l'autre bout du combiné. Indie serra les dents. La voix était faiblarde, encore endormie et surtout, ivre. « Maman ? Maman c'est Indianna. », dit-elle avec justesse, sentant sa voix grésiller dans sa gorge. « Indie ? Indie c'est toi ? ». Dolores pensait sûrement que sa fille était morte, le ton de sa voix semblait surprit, comme si elle pensait rêver. « Indie ... Vous savez où se trouve, c'est ça ? Vous savez où elle ait ? », demanda la voix, tremblante. Et alors, le courage lui manqua. Dolores était dans un de ces mauvais jours. Son alcoolisme récurrent avait progressivement rongé sa mémoire, ses souvenirs. Dans impossibilité de poursuivre, Indie lui souhaita bonne nuit et raccrocha.

Dés les premières lueurs du jour, Indianna glissa un jean par dessus de son shorty blanc et troqua son vieux tee-shirt de nuit pour un sweet blanc. Un coup de peigne et elle sortit, s'obligeant à faire un max de bruit pour réveiller Deklan couché trop tard après l'une de ses nombreuses répétitions catastrophe dans un bar du coin. Elle se rendit directement à l'hôpital. Après avoir fait du charme à l'un des infirmiers, elle réussit à obtenir un badge lui donnant l’accès aux ordinateurs. Ce qui était bien dans son travail, c'est qu'elle avait apprit à faire un tas de choses qu'elle pensait ne jamais lui servir. Depuis qu'elle avait apprit être atteinte d'une tumeur au cerveau, elle était forcée de venir faire des examens, même s'il n'était pas rare qu'elle sèche ces rendez-vous. Mais la dernière fois, le médecin avait trouvé une similitude entre ces résultats d'analyses et ceux d'un membre du personnel de l'hôpital. Bien entendu, son médecin ne lui avait pas donné de nom, mais elle c'était débrouillé pour l'obtenir par la ruse. C'était dingue ce qu'on pouvait faire avec une paire de sein, un grand sourire ravageur et une pointe d'audace. Devant la base de données, elle tapa le nom d'Henry Applewhite et l'ordinateur lui offrit sa fiche, mais surtout, sa photo. Elle retint un cri. Henry était un homme séduisant, la peau bronzée, les yeux bruns sauvage, comme les siens ... Etait-il possible que ... ? La porte s'ouvrit alors sur une infirmière qui la toisa quelques secondes avant de la foutre dehors. Alors qu'elle se retrouvait propulser dans le couloir de forte mauvaise humeur, une conversation attira son attention. « Excusez-moi, je voudrais voir le Dr.Applewhite, s'il vous plait, il est disponible ? », demanda la voix. Indie leva un regard vers elle. Cette fille était sublime. Elle était élancée, la taille sensuelle et ses cheveux d'un rouge flamboyant se reflétaient parfaitement sur son visage halé. Il n'y avait pas de doute, cette fille avait un lien de parenté avec son hypothétique géniteur, où alors, c'était une énorme coïncidence.

Indie laissa deux voitures entre celle de sa proie et la sienne, technique de filature imparable. Ca aussi elle le devait à son emploi actuel. La voiture de la jeune femme termina sa course devant une villa, l'une de ces nombreuses bicoques de la jeunesse dorée de Los Angeles. Elle patienta quelques minutes et s'extirpa enfin du véhicule, se rapprochant lentement de la boite aux lettres. Celle-çi représentait deux noms, le premier était celui d'un certain Kyan Johnson et le second, bien plus intéressant, Trish Applewhite, bingo ! Elle avait donc vu juste. Elle n'était pas très sur de la marche à suivre maintenant qu'elle se trouvait si proche d'obtenir des réponses. Mais Indie n'était pas du genre à réfléchir, l'improvisation était son domaine de prédilection. Avec une audace démentielle, elle monta les quelques marches menant au perron et sonna.
Codage fait par .Jenaa
Revenir en haut Aller en bas
avatar

▐ PAROLES : 6215
▐ DATE D'ARRIVEE : 06/01/2012

▐ AGE : 27 ans
▐ OCCUPATION : Photographe
▐ LES SENTIMENTS : Les trois hommes de ma vie (a)
▐ POINTS : 159
MessageSujet: Re: The family gets bigger ◮Trish   Lun 12 Nov - 17:36


The family gets bigger feat Indie & Trish



Trish était anéantie ces temps-ci, alors que sa vie était, de nouveau, belle depuis qu'elle avait retrouvé l'amour de sa vie, voilà que la vie lui imposait une nouvelle épreuve. Avec Kyan, ils essayaient d'avoir un enfant, un petit bébé rien qu'à eux qu'ils pourraient choyer et aimer comme personne. Seulement, cela faisait des mois qu'ils essayaient et rien, aucun bébé en vue. Et vu que Kyan avait déjà eu un enfant dans le passé avec son ex, s'il y avait un soucis, il venait d'elle, c'était évident. Hier, elle s'était décidée d'aller voir un médecin, elle aurait pu voir son père, mais ce n'était pas vraiment son domaine et puis, c'était assez embarrassant de parler de ça avec lui. La belle brune était sereine, elle était convaincue que cet examen serait simplement là pour la rassurer et qu'on lui dirait qu'elle aurait des enfants, des enfants avec l'homme qu'elle aime... Malheureusement, ça ne se passa pas comme prévu et on lui annonça, justement, qu'elle aurait beaucoup de mal à faire un enfant, que cela pourrait se produire demain ou jamais... Et d'ailleurs, on lui fit bien comprendre que jamais serait surement le plus probable. Après avoir erré une bonne partie de la journée, elle était rentrée et avait annoncé la mauvaise nouvelle à Kyan, évidemment, il s'était montré fort, courageux et pleins de tendresse envers elle, comme il l'était toujours, mais ça n'avait pas suffit pour lui remonter le moral. Savoir qu'elle ne pourra sans doute jamais lui donner d'enfant, la tuait véritablement. Aujourd'hui, alors qu'il était au travail, elle décida d'aller voir son père, il était médecin et elle devait lui parler de ça, ensemble ils pourraient peut-être envisager des solutions. Après tout, on ne sait jamais. Elle n'était pas encore prête à baisser les bras, pas encore. La voilà en direction de l’hôpital, une fois sur place, elle n'avait pas besoin de demander son chemin, elle savait exactement où le bureau de son père se trouvait. Seulement, arrivée sur place, il n'y avait personne, sauf une femme qui venait de se faire jeter de la réception, mais elle n'y prêta pas plus attention, du coup et elle posa la question à une réceptionniste, cette dernière lui disait qu'il était en opération. La poisse... Elle écrivit un petit mot sur lequel elle lui demandait de l'appeler rapidement, mot qu'elle déposa sur son bureau. Puis, elle quitta l’hôpital.

Quelques minutes plus tard, elle était de nouveau chez elle. Il fallait qu'elle s'occupe l'esprit pour penser à autre chose, mais que pouvait-elle faire ? Le ménage était fait, c'était cool d'avoir sa propre femme de ménage ou plutôt, c'était cool d'avoir un homme riche qui pouvait se payer une femme de ménage ! Faire des photos ? C'était sa passion et pourtant, elle n'avait même pas envie de prendre un appareil pour en tirer. De toute façon, elle n'eut pas vraiment le temps de penser à quoi que ce soit qu'on sonna à la porte d'entrée. Qui pouvait bien sonner à une heure pareille ? Surtout qu'elle n'attendait personne et qu'elle connaissait peu de monde qui passait à l'improviste. Du coup, elle pensa à un démarcheur, après tout, c'était le plus logique. Bon, au lieu de deviner qui c'est, le mieux était peut-être d'aller ouvrir ? La jolie brune s’exécuta et ouvrit cette porte. Cette dernière laissa apparaître une belle métisse, dans son genre d'ailleurs, même si ça ne la frappa pas plus que ça, là, elle se doutait bien que ce n'était pas un démarcheur. « Je peux vous aider ? » Dit-elle naturellement. Puis soudain, ça lui revint, c'était la fille de l'hôpital, celle qui avait été dégagée par la réceptionniste. Qu'est-ce qu'elle faisait ici ? Elle l'avait suivi ? Franchement, ce n'était vraiment pas le jour à ce qu'on la fasse chier ! Du coup, sans lui laisser le temps de répondre à sa première question, elle s'empressa d'ajouter : « Mais, vous étiez à l'hôpital ? Vous m'avez suivi jusqu'ici ? Vous êtes quoi ? Une tueuse en série ? » Bon, la jeune femme savait bien que ce n'était pas le cas, mais, il faut avouer que c'était assez étrange, elle l'avait bel et bien suivi non ? Elle avait beaucoup de mal à croire au hasard, déjà, donc dans cette situation, encore moins !


(c) alysha


_________________
    dis moi que tu m'aimes
    Dis moi que tu m'aimes, que la vie est belle, que ce monde est fou. Et quoi qu'il advienne je resterai tienne, à toi jusqu'au bout. A la vie à la mort, mi amor, je plaque tout. Dis moi que tu m'aimes et que les autres on s'en fout.
    ©️ by anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité
Invité

MessageSujet: Re: The family gets bigger ◮Trish   Mar 20 Nov - 16:39


TRISH & INDIANNA
« The family gets bigger»


Bon. Se retrouver devant cette porte était une chose facile, certes, mais maintenant, c'était autre chose. Indianna n'avait pas réfléchi, comme toujours et avait foncé tête baissé. C'était une vraie tare chez elle que cette impulsivité incontrôlable. Déjà toute jeune, elle n'aimait pas attendre, patienter était un vrai calvaire pour elle. Elle avait marché dès 10 mois, elle avait apprit à nager et à faire du vélo presque dans la foulée. Certainnes personnes avaient même dit à sa mère que c'était une gamine précoce, qu'il faudrait qu'elle consulte un spécialiste. Mais Dolores n'avait que faire de ça du moment qu'elle avait son litre de rouge déè 10 heures du matin. Hyperactive, c'est le mot qui revenait fréquemment lorsqu'on parlait d'Indianna. De sa constance envie de bouger, de son envie irrépressible de partir vers de nouvelles aventures ... Elle n'était pas comme les autres, c'était certain. Cette force de la nature lui avait parfois couté quelques belles cicatrices. Indomptable, elle se croyait souvent intouchable, comme descendante de Mata Ari. Elle avait prit des coups, une bonne flopée et c'était toujours relevé, enfin presque. Cela ne lui faisait pas peur, elle devait avoir ça dans les veines. Elle c'était toujours imaginé tenir ça du côté de son père, un gangster peut être ?Bon, visiblement, il était médecin, c'était nettement moins intrépide comme profession. Parce que Dolores n'avait rien d'une fonceuse, c'était juste une pauvre femme abrutie par l'alcool, naîve et idéaliste. Indianna avait pitié d'elle, mais une partie d'elle l'aimait tout de même. C'était sa mère et si pitoyable soit-elle, elle l'avait mise au monde dans ce monde de barge. Elle avait remit ça trois fois ensuite mais c'était une toute autre histoire ...

Posté devant cette porte, elle se sentit légèrement ridicule. C'était bien son problème ça, de faire n'importe quoi et d'analyser ensuite ! Après tout, elle n'avait aucune preuves tangibles. Elle n'était venu ici qu'as la suite d'une pulsion, d'un instinct. Jusque là, son instinct était son fidèle ami. Il l'avait guidé jusqu'à Jason, puis plus tard jusqu'à Deklan. En contre partit, il l'avait trahis lorsqu'elle fut arettée par les flics et envoyé en prison, mais bon, c'était pas une science exacte non plus. Les mains dans les poches de son sweet, elle cherchait des mots à mettre sur son comportement. Elle tremblait légèrement, ce qui lui était presque étranger comme sensation. Elle allait faire demi-tour quand elle entendit le cliquetis familier de la serrure et que la porte s'ouvrit sur elle. « Je peux vous aider ? », demanda la jolie métisse d'une voix blanche. Bon, il était temps de dire quelque chose là. Indie sortit les mains de sa poche et au moment où elle allait sortir un mensonge à peu près crédible, du genre une crevaison ou quelque chose dans le genre, la fille lui coupa l'herbe sous le pied. « Mais, vous étiez à l'hôpital ? Vous m'avez suivi jusqu'ici ? Vous êtes quoi ? Une tueuse en série ? », répliqua-t-elle brusquement, refermant à moitié la porte sur elle, certainement dans un geste défensif. Bon, pour la discrétion c'était raté. Indianna soupira malgré elle. Avait-elle l'air d'une tueuse à gage, franchement ? Elle avait plutôt l'air d'une fille qui erre sans but après un jogging très court. « Non pas vraiment. Pourquoi, vous avez des propositions à me faire ? », taquina-t-elle malgré elle. Au vu de visage de son interlocutrice, sa blague était tombé à plat. Son humour n'était pas vraiment top, il faudrait qu'elle travaille ça sérieusement. Consciente que la jeune femme ne tarderait pas à lui claquer la porte au nez, Indianna prit son courage à deux mains et plaça une main contre la porte, l'empêchant de la fermer plus avant. « Je m'appelle Indianna, Indie Reagan. Je ne vous veux aucun mal, je ne suis ni une psychopate ni une dangereuse déséquilibré je vous assure. En fait, j'aimerais juste vous parler quelques secondes, c'est possible ? » , demanda-t-elle d'une voix tranquille. Elle était étonné du ton conciliant qu'elle venait de prendre. Ce n'était pas vraiment son genre de parler aux gens en prenant des pincettes. Elle détestait la politesse exubérante, tout comme elle trouvait ça ridicule de vouvoyer cette fille qui devait avoir à peu près son âge. Mais la situation était trop délicate pour se la jouer Indie-rentre-dans-le-tas, donc elle devait mettre son impulsivité de côté le temps d'obtenir un entretient. Ce qui ne voulait pas dire qu'une fois fait elle lui sauterait dessus, mais au moins, elle redeviendrait un peu plus elle. Cette fausse gentillesse sonnait trop mielleuse à ses oreilles.
Codage fait par .Jenaa
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: The family gets bigger ◮Trish   

Revenir en haut Aller en bas
 

The family gets bigger ◮Trish

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Trish Stratus Vs Michelle McCool
» Maryse Vs Kelly Vs Ashley Vs Trish Vs Taylor
» Trish Stratus vs Maryse
» Segment Trish Stratus
» Family First : II
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
♫ Modern Family :: DANS LE GRENIER :: Archives rps-