AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 CAPU&ALEX • So please don't judge me, and I wont judge you.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Invité
Invité

MessageSujet: CAPU&ALEX • So please don't judge me, and I wont judge you.   Mar 9 Oct - 15:01



❝ CAPUCINE ET ALEXANDER


Ce soir, Capucine avait rendez-vous avec Alex. Enfin, rendez-vous, vous les connaissez, jamais ils n'iraient dire que c'est un vrai rendez-vous, ils savent bien que si, mais, même sous la torture, ils diront que non ! Qu'est-ce que c'est alors ? Pour eux, seulement un plan cul voilà. Au moins, en se donnant rendez-vous, ils savaient qu'ils n'auraient pas besoin de passer deux heures dans une fête pourrie histoire de trouver quelqu'un avec qui finir sa soirée... De plus, ce quelqu'un pourrait être très nul au lit, alors que là, ils étaient certains de prendre un pied d'enfer, voilà. Seulement, ils se voyaient de plus en plus, mais est-ce qu'ils en avaient conscience ? Sans doute pas en fait, mais quand on pense que cela fait bien deux mois qu'elle n'avait couché avec personne d'autre que lui ! En effet, ils se voyaient quasiment tous les jours, forcément, pas pour faire du tricot, du coup, pas vraiment besoin d'aller voir ailleurs ! Certes, elle aimait le sexe, mais elle n'était pas accroc au point de coucher avec plusieurs mecs dans la même journée. Enfin bref, donc elle se préparait en vue de sa soirée, elle était comme une ado qui avait son premier rendez-vous, c'était fou, mais elle n'arrive pas à se décider sur sa tenue... Il faut dire qu'elle avait tellement de vêtements, dommage que ce soit trop tard, elle aurait été capable d'aller faire les magasins tout de suite pour se trouver une tenue. Finalement, elle opta pour une jupe bleue taille haute, avec un haut transparent, laissant voir son soutien-gorge noir ici. Alors, qu'elle terminait de se maquiller, elle reçue un sms, la jolie blonde se pencha pour attraper son téléphone et ouvrit le message. Là, elle avait une folle envie de l'envoyer dans le mur ! Alex, ce très cher Alex, venait simplement d'annuler leur rencard. Déjà, il annulait et en plus, il était même pas assez franc pour l'appeler. Ce mec allait la rendre dingue ! Sur le coup, elle n'avait même plus envie de sortir, limite, elle voulait faire la pauvre fille à qui on a posé un lapin, en se mettant dans son lit pour mater une comédie romantique où le héros n'est pas un con, lui ! Sans oublier son pot de nutella... Mais, bon, c'était pathétique et ce n'était pas vraiment son genre. Ni une, ni deux, elle téléphona à sa meilleure amie. Cette dernière allait justement dans une soirée sur Hollywood boulevard. Et voilà, la jolie blonde s'invita joyeusement, hors de question de gâcher sa soirée pour lui.

Bref, elle était canon et elle comptait s'amuser, avec ou sans lui. La jeune femme rejoint sa meilleure amie vers vingt-trois heures devant un club branché sur Hollywood boulevard et les deux jeunes femmes entrèrent sans difficulté. Pendant près de deux heures Capu se déchaîna sur la piste de danse, allumant mec sur mec, fallait bien oublier Alexander non ? Donc, elle dansa et se faisait offrir des verres, au moins, c'était une soirée qui ne lui coûterait pas cher ! Après, ce n'était pas comme si elle était en manque d'argent non plus, mais bon. Finalement, vers les une heure du matin, elle sortie quelques minutes de la boite avec sa meilleure amie histoire de fumer une clope et de prendre un peu l'air. Quelques minutes après, elle n'en crut pas ses yeux, mais elle vit Alex, sur le trottoir en face en train de parler à une pouffiasse brune... Son sang ne fit qu'un tour et elle avait la folle envie de traverser la route et d'aller lui foutre sa main dans la tronche ! Cela dit, elle n'eut pas vraiment le temps de dire ouf qu'il entra dans un bâtiment. « Attends-moi dans la boîte, je reviens. » Dit-elle à sa meilleure amie. Capucine était bien décidée à entrer là-dedans et lui dire ses quatre vérités à ce blaireau ! Elle traversa la rue et s'engouffra dans le petit immeuble, elle descendit un long escalier qui amenait à une sorte de cave où il y avait pas mal de monde, seulement, quand elle voulue y jeter un oeil, un homme l'interpella en lui demandant ce qu'elle faisait ici. Parce que monsieur est invité à des soirées selects maintenant ? Bref, elle disait spontanément être ami avec Alexander et il la laissa passer... Elle ne pensait pas que ça marcherait, mais bon, tant mieux dans un sens. La belle entra dans la boite, enfin ce qu'elle croyait être une boite... Mais, elle s'aperçue vite qu'en fait, c'était bien plus glauque que ça. C'était une sorte de bar, les gars présents la déshabillait du regard, c'était limite pervers et elle eut un moment l'envie de faire demi tour, mais sa curiosité prit le dessus et elle poursuivit sa route. D'ailleurs, elle trouvait qu'il y avait très peu de filles et l'espace d'un instant, elle se demandait si Alex était homo, c'était peut-être son grand secret... Avant de se rappeler à quel point il aimait coucher avec elle. Là, elle tomba sur un immense escalier qu'elle emprunta et une fois en bas, elle tomba des nues. Il y avait bien une centaine de personnes autour d'une sorte de cage, cage dans laquelle deux hommes se battaient comme des chiens. Mais c'était quoi ce bordel ? Aucune trace d'Alex, mais vu sa tronche la fois dernière, d'autres fois et sa présence ici, elle se doutait bien qu'il ne venait pas en tant que spectateur. La belle blonde voulue faire demi tour, mais un gars plutôt musclé lui barra le passage et lui dit avec un sourire plus que pervers : « Alors, ma jolie, tu t'es perdue ? Justement, je viens de combattre et j'ai besoin d'une jolie infirmière. » Habituellement, ce genre de phrases à deux balles l'aurait fait sourire et elle aurait répondu avec une remarque sarcastique qui voulait dire "vas te faire foutre", mais vu l'endroit, elle se sentait toute petite et la peur la paralysa.
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité

MessageSujet: Re: CAPU&ALEX • So please don't judge me, and I wont judge you.   Mar 9 Oct - 22:00

Il était un peu plus de dix neuf heures lorsqu'Alexander sortit de son boulot. Et oui, notre jeune rebelle était stagiaire depuis plus de six mois maintenant dans une agence de publicité, et manque de bol pour lui, c'était costume obligatoire pour se rendre au bureau... Autant dire un véritable calvaire. Du coup, c'était bien avec le sourire qu'il retourna à son appartement pour faire voler cravate, pantalon et chemise avant d'accrocher sa veste sur un cintre et la ranger dans son armoire. Bien sûr, cette veste ressortirait demain pour retourner au bureau, mais en attendant, ce soir il avait bien mieux à faire. Et en l'occurrence, passer la soirée avec la jeune et sexy Capucine. Encore ? Et bah ouais, encore et encore que voulez-vous ?! Les deux là passaient de plus en plus de temps ensemble. Non ce n'était pas l'amour fou ou la vie en rose... Ils passaient leurs soirées ensemble quand ils n'avaient rien à faire, ils discutaient, se faisaient un film ou un bowling, des conneries comme ça, et bien souvent ils finissaient par s'envoyer en l'air, chez lui, chez elle, en voiture, et dans un tas d'autres endroits pas forcément glamours et surtout assez glauques pour certains. Autant dire que rien ne les arrêtaient les deux là quand il s'agissait de prendre du bon temps. Par contre lorsque l'on parlait d'autre chose, de sentiments ou d'une relation, il n'y avait plus personne. Le peu de fois où des gens qu'ils fréquentaient ont émis l'hypothèse qu'ils étaient en couple ou l'envisager, ils s'en étaient tous deux donnés à coeur joie pour s'en moquer et crier le contraire. Enfin il entra donc dans sa douche dans l'optique ensuite d'aller passer la soirée avec la jolie blonde. Une fois sortit, son portable sonna, et sur ce sms, c'était une jolie brune répondant au prénom de Sasha qui lui demandait si c'était toujours bon pour le tournoi de ce soir. Ce soir ? Merde ! Il avait totalement oublié ce tournoi de free-fight, et il ne comptait pas le louper, c'était hors de question pour un combattant comme lui. Surtout que dans ce cercle il avait eu besoin de l'aide de Sasha pour y entrer, alors maintenant qu'elle avait réussit à l'inscrire, il allait devoir annuler sa sauterie avec Capucine... C'était donc à contre coeur qu'il envoya un sms à la jolie blonde qui allait sûrement lui en tenir rigueur demain ou dans deux jours à leur prochaine rencontre. En attendant, il termina de se préparer et alla faire un tour dans une salle de sport histoire de se muscler un peu.

Puis place à la fête, avec pour commencer quelques verres et un peu de bonne musique accompagnée de jolies filles. Sasha vint rejoindre Alex devant ce bar vers les une heure du matin et les deux emboîtèrent le pas quelques mètres plus loin pour le lieu des combats. Ils descendirent ensemble dans une sorte de bar en sous-sol, jusqu'à emprunter un autre escalier menant à la cage. Le jeune homme en fit le tour et on lui montra un petit local lui servant de vestiaire pour se changer. Après quelques minutes à se préparer, il sortit dans cette tenue histoire d'aller voir un peu ce qui se passait autour de la cage pour s’imprégner de l'ambiance. Sur son passage, il aperçut de dos une silhouette qui lui était bien familière, il faut dire que le corps de Capucine il le connaissait par coeur. Mais que foutait-elle là ? Il devait sûrement faire erreur. Néanmoins sa curiosité le poussait à aller la voir, et surtout la demoiselle semblait tétanisé face à un mec sortant tout juste de la cage. Et malheureusement pour lui, c'était bien Capucine. Oh putain qu'il sentait que ça allait être la merde cette histoire... Il arriva derrière la jolie blonde, et jeta un regard noir au mec face à elle pour lui dire : « Tu fais quoi là ? Elle est avec moi, alors trace ta route ou tu retournes dans la cage avec moi, et vu comment t'es amoché ça risque de pas durer longtemps... » Surtout qu'il n'était pas très bon combattant ce mec comparé à Alex, et il savait qu'il pourrait l'exploser sans trop de problèmes. Il tourna donc les talons et maintenant il était temps de faire face à Capu'. Et comme la meilleure défense c'était l'attaque, il décida de s'en prendre à elle directement. Après tout qu'est ce qu'elle faisait ici ?! « Je peux savoir ce que tu fais ici et comment t'as pu rentrer ? Tu me suis maintenant ? Et n'essaye même pas de me faire croire que t'es là par hasard... » Ouais bon fallait bien essayer de maintenir la pression sur elle, après tout elle semblait tendue et flippé dans ce lieu, et elle ne respirait pas l'assurance naturelle qu'elle pouvait avoir d'habitude...
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité

MessageSujet: Re: CAPU&ALEX • So please don't judge me, and I wont judge you.   Mer 10 Oct - 15:04

La belle blonde s'était donc fait poser un lapin, inutile de dire que sa première réaction était très négative, limite elle avait envie de l'appeler pour l'insulter. Seulement, ils n'étaient pas un couple, ils n'étaient même pas vraiment amis, ils s'envoyaient beaucoup en l'air, voilà. Donc, si elle l'appelait en tapant sa crise, ça ferait la copine furieuse et évidemment, il ne manquerait pas de lui balançait dans la tronche qu'elle n'était pas sa petite-amie et qu'il n'avait aucun comptes à lui rendre... Elle, c'est ce qu'elle aurait dit si la situation était inversée. Après avoir ragé plusieurs minutes et envisageait de se mettre sous la couette pour regarder une comédie romantique à la con, elle décida qu'elle n'allait pas se laisser bouffer le moral par monsieur ! Du coup, elle appela sa meilleure amie et les deux demoiselles se retrouvèrent un peu plus tard dans une boite de nuit branchée de la ville. Les deux jeunes femmes se lâchaient complètement, surtout Capucine. La belle n'arrêtait pas de penser à Alex, ça l'énervait au plus au point de penser autant à lui, donc elle essayait de l'oublier en draguant quelques garçons et en buvant un peu trop... Un peu plus tard dans la soirée, ou la nuit plutôt, elle décida de sortir, toujours accompagnée de sa meilleure amie, histoire de fumer une clope et prendre l'air, c'était limite étouffant là dedans. Quelques minutes plus tard, alors qu'il était dehors, fumant une cigarette, la jeune femme reconnue Alexander, bien accompagné et son sang ne fit qu'un tour. Est-ce qu'il se foutait de sa gueule ? C'est pour cette conne qu'il lui avait posé un lapin ? La jeune danseuse le vit entrer dans un bâtiment et pousser par la curiosité décida de le suivre, sans vraiment savoir dans quelle histoire elle s'embarquait. Seulement, ce n'était pas si simple, un homme lui barra le passage, du coup, instinctivement, Capu disait être avec Alex. Au fond d'elle, elle espérait que ça passerait, mais ce serait sans doute trop facile... Et ben si, ça passait ! Sur le coup, elle se demanda si c'était une plaisanterie, mais non. Elle ne demanda pas son reste et entra.

Elle avança dans cette salle, la peur au ventre, elle trouvait cet endroit vraiment très glauque et elle eut envie de faire demi tour plusieurs fois, avant de se raviser. Il fallait qu'elle sache ce qu'il faisait ici, tant pis pour les conséquences. Quelques secondes plus tard, elle se retrouva dans une grande salle, avec une cage dans laquelle deux hommes étaient en train de se battre, du coup, elle comprit que cet endroit servait aux combats clandestins et elle fit tout de suite le lien avec Alex qui était souvent amoché quand ils se voyaient... Il disait que c'était des bagarres de dealers, mais elle n'avait jamais vraiment avalée cette histoire, à défaut d'avaler autre chose -ah ah fallait que je la fasse xD-. Bref, cette fois c'était assez, elle voulait s'en aller avant que ça tourne mal, seulement en faisant volte-face, un mec lui barra le chemin, lui demandant de jouer les infirmières. Capucine était une grande gueule, il faut le dire, elle adorait casser les gens, notamment les rêves de gros dragueurs dans son genre, seulement là, elle était tétanisée par la peur et aucun son ne sortait de sa bouche. Une voix derrière elle la sortie de sa torpeur, elle se tourna et vit Alex, tellement beau et sexy, mais ça, c'était une autre histoire xD, qui pria son rival d'aller voir ailleurs s'il y était... Ce qu'il fit d'ailleurs. La belle blonde n'eut pas le temps de dire quoi que ce soit qu'il s'en prit à elle, demandant ce qu'elle fichait ici et un tas d'autres questions. Elle passa la main dans ses cheveux, chose qu'elle faisait quand elle était gênée et baissa un instant le regard, elle avait l'impression de se faire engueuler comme une enfant qui aurait volé un bonbon dans une boulangerie. Elle releva le regard vers lui, lui lançant un regard de chien battu et balbutia : « Je... Euh... Je t'ai vu de l'autre côté de la rue et tu me connais je suis curieuse, je voulais voir ce que tu faisais ici... » La jeune femme baissa une nouvelle fois les yeux en ajoutant : « Et j'avoue que je m'attendais à tout, sauf à ça. » Qui aurait pu s'imaginer un truc pareil ? Elle releva les yeux vers lui et termina en disant : « Je sais que tu vas me sortir que ce ne sont pas mes affaires, que nous ne sommes pas un couple, que je n'ai rien à dire et j'en passe... Mais, c'est super dangereux ce que tu fais ici, tu sais que tu pourrais très bien y laisser ta vie ? Et tout ça pour quoi ? Quelques malheureux dollars ? » Elle se doutait bien que le gagnant ne devait pas empocher grand-chose... A part un séjour à l'hôpital. Elle était vraiment tétanisée par l'endroit, la réaction qu'il pourrait avoir aussi, après la "morale" qu'elle venait de lui faire et surtout, elle avait peur pour lui.
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité

MessageSujet: Re: CAPU&ALEX • So please don't judge me, and I wont judge you.   Mer 10 Oct - 20:37

C'est dingue comment en seulement quelques secondes une soirée pouvait changer du tout au tout n'est ce pas ? En effet, alors qu'il prévoyait de passer du bon temps avec son plan cul régulier en la personne de Capucine, un message lui avait rappelé un petit tournoi cette nuit sur Hollywood Boulevard. Un tournoi qu'il ne pouvait absolument pas loupé. Tournoi de poker ? Non bien plus illégal pour notre jeune homme. Ce qu'il aimait, c'était le goût du danger et de l'inconnu. Et parfois, il finissait même avec le goût du sang dans la bouche. Oui c'était donc bien la preuve que tout cela pouvait être dangereux non ? Les combats clandestins, deux hommes enfermés dans une cage, c'était son truc. Bon parfois il n'y avait même pas de cage, simplement une poignée de personnes autour d'eux formant une sorte de cercle délimitant la zone de combat. C'est vrai que ce genre de choses étaient très impressionnantes et violentes, mais Alex avait eu une enfance très difficile, et la violence, ou plutôt l'art de combattre lui avait permit d'évacuer toute sa haine dans sa jeunesse. Il avait donc pratiqué de nombreux sports de combat à l'adolescence, et encore maintenant il ressentait ce besoin de jouer des poings. Et ce danger, il adorait. En entrant dans l'arène, il ne savait jamais comment il allait en sortir, si c'était sur deux jambes, à quatre pattes, en rampant, sur une civière... Et c'était peut être con pour certaines personnes, mais pour lui ça lui permettait de vivre et de pouvoir être lui, en utilisant ses talents de combattants dans un cercle très fermé. Bien sûr il aurait adoré ce soir pouvoir retrouver Capucine, d'ailleurs ça l'avait bien fait chié de devoir annuler, mais cet endroit là, on ne pouvait pas y combattre n'importe comment, les sommes étaient plus conséquentes, et pour lui qui ne gagnait pas hyper bien sa vie, c'était une bonne occasion de se faire un peu plus d'argent. Et puis d'un autre côté, ce n'était pas comme si il allait mettre sa vie en jeu chaque soir. Alors que Capu', il la voyait presque tous les soirs, il s'était donc dis qu'au pire il se rattraperait demain. Cette femme le troublait trop. Pourquoi notre Don Juan passait ses nuits avec toujours la même femme ? C'était une chose qui n'était pas arrivé depuis bien longtemps pour lui. Ils étaient un couple sans l'être... Et oui, chacun sa liberté, ses amis et compagnie, mais pourtant ils passaient énormément de temps ensemble, à parler de tout, de rien et surtout s'envoyer en l'air ensemble. Mais bon d'un autre côté, il n'en était pas encore à lui offrir le petit-déjeuner xD.

Néanmoins un peu plus tard en arrivant sur place, il avait oublié déjà Capucine, se concentrant sur le combat qui l'attendait devant cette foule massé autour de la cage. Mais la jolie blonde lui revint rapidement en tête lorsqu'il aperçut une silhouette identique à la sienne figée face à un combattant. Il s'approcha, et entendant les propos, il défendit la sexy Capucine, renvoyant le mec voir ailleurs. Il avait toujours caché à la jeune femme cette activité, mais là c'était ça ou elle était en mauvaise posture, et hors de question qu'on la touche ! Une fois le mec partit, il commença à lui demander ce qu'elle fichait ici, car elle n'avait rien à y faire. Elle baissa les yeux, se tripotant les cheveux. Où était passé la Capucine sûre d'elle et sarcastique ? Non parce que là elle s'écrasait comme jamais elle ne l'avait fait par le passé avec lui. C'était même un regard désolé qu'elle lui lançait. D'habitude ce regard de chien battu, c'était quand elle poussait le bouchon et qu'elle voulait qu'il la saute, mais là c'était tout autre chose, et elle bafouilla même, disant qu'elle l'avait vu et l'avait suivi car sa curiosité avait voulu savoir ce qu'il faisait là, et qu'elle s'imaginait tout sauf ça. Un petit sourire aux lèvres il répondit : « J'espère que ta curiosité est maintenant satisfaite... Mais c'est pas un endroit pour une fille comme toi. La preuve si je passais pas par là, je te laisse imaginer ce qui aurait pu se passer pour toi. » Puis elle continuait en disant que ça ne la regardait pas, qu'ils n'étaient pas ensemble, mais que ce qu'il faisait ici était dangereux pour sa vie, surtout vu la faible récompense – d'après elle xD-. Il leva les yeux au plafond un instant. Elle venait lui faire la morale gentiment, mais comme elle le disait si bien, elle n'avait rien à lui dire, et surtout il était conscient des risques qu'il prenait. « Au moins tu vas m'éviter de te rappeler tout ça puisque t'en es déjà consciente.Le jour où notre relation sera toute autre peut être que la morale fera un peu plus d'effets... » dit-il en plaisantant avant de reprendre : «  Et pour les risques c'est moi cette fois qui en est conscient je te rassure. Si je le fais c'est aussi parce que j'en suis capable. Quelques dollars à la clé ? Peut être pour toi, mais pour moi de l'argent c'est de l'argent et j'en ai besoin. Je suis bon là dedans, et puis ma santé intéresse qui ? Mon patron peut être qui devrait se trouver un autre stagiaire, et encore ! Et puis le danger c'est ce qui me plait la dedans justement» A moins que dans ces paroles c'était elle qui s'inquiétait pour lui. Enfin non, c'était idiot, ils s'envoyaient en l'air elle s'en foutait pas mal de lui sinon, ce n'est pas comme si elle tenait à Alex. Ce n'était qu'un ami avec qui elle s'envoyait en l'air non ? Pas un petit ami, même pas hypothétique elle lui avait bien dit un milliard de fois...
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité

MessageSujet: Re: CAPU&ALEX • So please don't judge me, and I wont judge you.   Dim 14 Oct - 10:21

La belle était donc rentrée dans cet endroit, bien qu'elle n'était pas vraiment rassurée. Seulement, sa curiosité prenait toujours le dessus sur tout et là, c'était le cas. Puis, elle se disait qu'elle ne risquait rien si Alex était dans les parages, il avait peut-être ses défauts, mais elle savait qu'il serait là pour la défendre quoi qu'il arrive et même si elle lui cassait souvent les pieds. D'ailleurs, il le prouva quelques instants plus tard. Capucine était arrivée dans une autre salle avec une sorte de cage où se battait deux hommes, autour de cette cage il y avait une quantité de personnes en train d'encourager l'un ou l'autre garçon. Les gens étaient vraiment bizarres des fois, elle ne voyait pas vraiment l'intérêt de ce genre de trucs, mais bon... De toute façon, elle n'était pas idiote, elle avait directement compris qu'Alex participait à ce genre de choses, sinon, il ne serait pas si souvent avec des coquarts et des cicatrices. Oui, elle s'inquiétait pour lui, mais il ne voulait jamais rien lui dire ou seulement qu'un deal avait mal tourné et voilà. Seulement, la jeune femme était intelligente en plus d'être belle -je me jette des fleurs xD- et elle savait bien qu'il y avait autre chose... Mais s'il ne voulait rien dire, tant pis pour lui, elle, ça lui permettait de jouer les infirmières en plus... Des fois les infirmières sadiques s'il la contrariait d'ailleurs. Bref, donc le beau brun vint à son secours quand un mec plutôt balèze la dragua lourdement. Sur le coup, elle était contente d'avoir été sauvé, surtout par Alex, mais rapidement, il l'engueula et du coup, sa joie disparut immédiatement. Il lui demandait des comptes sur sa présence ici et elle avait l'impression de se prendre un savon par son père. Elle balbutia qu'elle l'avait vu et donc suivi, car elle était curieuse et il répondit qu'il espérait que sa curiosité était satisfaite, car elle aurait pu avoir de gros ennuis, surtout "une fille comme elle". Qu'est-ce qu'il pouvait l'énerver quand il disait ça. « Je savais que tu serais là et que je ne risquais rien. » Dit-elle en levant les yeux au ciel avant d'ajouter : « Coucher avec "une fille comme moi" d'accord, mais me faire découvrir ton monde, c'est hors-de-question, c'est ça ? » Il fallait qu'il arrête de croire qu'elle était une petite fille fragile, certes, elle n'était pas rassurée, mais elle n'avait pas envie qu'on la surprotège, elle n'avait plus douze ans.

Puis, la jeune femme passa en mode "moralisatrice" genre, elle était la mieux placée pour donner des leçons de morales.. Mais, elle le faisait quand même parce qu'elle avait peur pour lui, tout simplement. Elle avait quand même le droit de s'inquiétait non ? Bien sûr et elle lui disait bien, elle était consciente qu'ils n'étaient pas un couple et qu'elle n'avait rien à lui dire, mais elle voulait donner son avis et rien ni personne, surtout pas lui, ne la ferait taire. Une fois sa leçon de morale terminée, Alex lui confirma qu'elle n'avait rien à dire et que le jour où leur relation sera toute autre, sa moral lui fera peut-être un peu plus d'effets. Elle aurait bien répondu, mais vu la façon dont il en parlait de cette "pseudo relation" elle savait bien qu'il n'était pas sérieux ou du moins qu'il essayait de s'en convaincre. Là, il ajouta qu'il était parfaitement conscient des risques qu'il prenait et qu'il était doué là-dedans, là, elle leva les yeux au ciel, genre c'est un sport national quoi... Puis, il ajouta que ça lui rapportait pas mal d'argent et que pour lui, c'était beaucoup, en gros, elle, elle avait tellement d'argent que oui, la somme pouvait paraître insignifiante. Mais, techniquement, ce sont ses parents les riches, pas elle. Il termina en disant que les gens se fichaient de sa santé et qu'il aimait le danger de toute façon. Là, elle ouvrit enfin la bouche en disant : « Moi je m'inquiète. » Elle était parfaitement sérieuse, ce n'était plus un jeu là, c'était super dangereux son truc et ça ne l'amusait pas elle. La belle blonde ajouta : « Tu dis ça, mais si tu prends un mauvais coup et que tu restes dans un fauteuil roulant le restant de ta vie, je doute que tu penses la même chose. Compte pas sur moi pour te laver à ce moment-là ! » Ça pouvait être drôle sa phrase, mais si ça lui arrivait vraiment, il ne trouverait pas ça si drôle ! Finalement, elle eut une autre idée pour le faire changer d'avis, au moins pour ce soir. Elle s'approcha de lui avec son petit regard coquin, posant ses mains sur son torse, le caressa doucement du bout des doigts et elle déposa de petits baisers sur sa nuque avant de lui dire au creux de l'oreille : « Rentre avec moi, je t'assure que d'ici une heure je m'occuperai tellement bien de toi que tu auras complètement oublié cette compétition. »
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité

MessageSujet: Re: CAPU&ALEX • So please don't judge me, and I wont judge you.   Dim 14 Oct - 23:06

En arrivant ici il y avait bien une personne qu'il ne s'attendait pas à rencontrer en ce lieu un peu glauque et pas du tout commode, et cette personne c'était justement la demoiselle qui était juste devant lui. Et oui, cette petite blonde sexy répondant au doux prénom de Capucine et avec qui il passait du très bon temps depuis quelques temps était là, juste devant lui, bloquée par un combattant lui proposant de jouer les infirmières. Que faisait-elle là ? Vu en tout cas son manque d'assurance et son stress palpable, elle devait pas être là pour faire la fête parce qu'elle appréciait venir ici. Non, au vu de son attitude, elle s'était retrouvée là d'une manière assez fortuite ou pas. Bien rapidement, après avoir fait fuir le mec face à elle en le menaçant d'aller lui exploser la tronche dans la cage, la jolie blonde fut questionné sur sa présence ici. Bien entendu, il n'était pas dupe, si elle n'était pas là par hasard, c'est qu'elle l'avait suivit puisque personne hormis la jolie brune qui l'avait fait entrer ne savait qu'il venait ici ce soir. Donc il posait la question, tout en sachant la réponse, mais c'était une manière de lui faire comprendre qu'il n'aimait pas se faire fliquer, surtout pas par Capucine. Et encore moins ici. Si il ne lui avait jamais parler de cette activité nocturne et illégale, c'était bien pour une raison, et cette raison c'était en partie pour qu'elle ne vienne pas avec lui. Et pourtant là voilà bien présente face à lui, et pour la première fois, il la voyait fragile face à lui et limite apeurée, c'est pour dire si ce lieu n'était pas du tout approprié à la présence de Capu'. Il lui demanda donc rapidement des explications et elle disait simplement l'avoir vu et suivit pour attiser sa curiosité. Ouais, c'est bien ce qu'il pensait, mais il voulait surtout qu'elle comprenne qu'elle n'avait rien à faire ici, et que ce lieu n'était pas fais pour elle. Il espérait donc que sa curiosité était satisfaite, lui rappelant que ce n'était pas fais pour une fille comme elle cet endroit. La belle rétorqua donc qu'elle se savait en sécurité avec lui dans les parages. Elle disait ça comme une évidence, et si d'un côté c'était flatteur, il n'aimait pas cette attitude : « En gros tu me prends pour ton super héros ? C'est flatteur que tu crois en moi et que je puisse te protéger, mais t'aurais pu ne pas arriver jusqu'à moi, ou que je ne te vois pas avec tout ce monde, c'est surtout ça qui est dangereux, c'est de te retrouver ici seule sans que je le sache... » Puis elle reprit sur le fait qu'il la qualifiée d'une fille comme elle, entendait une jolie demoiselle de bonne famille que tous les mecs voudraient se taper, enfin tous sauf les gay et encore vu comment elle est sexy ! Elle disait qu'il pouvait coucher avec une fille comme elle mais pas lui faire partager son monde. Ce fut son tour de lever les yeux au plafond pour répondre : « Parce que ça te plait ce que tu vois là ? Ça se voit que t'es flippé à l'idée d'être ici. Y a pas énormément de filles ici comme tu l'as vu et beaucoup de brutes, désolé de pas avoir envie de t'amener ici. Je serais pas toujours là pour t'aider avec les gros lourds... Donc ouais je préfère te laisser hors de ce monde pour ton bien aussi... » Dire qu'il était jaloux et qu'il pèterait la tête à ceux qui essayeraient d'obtenir ou forcer des faveurs à Capucine ? Non même pas pour rire ! Ça serait avoué qu'il était fou d'elle, et la jalousie, c'était quand il y avait des sentiments non ? Oh et puis merde ! « Et surtout je t'ai déjà dis, je prête pas mes jouets ! » Bon voilà, c'était une manière d'avouer sa jalousie, mais de manière détournée, et sans parler du moindre sentiments, juste de choses sexuelles.

La suite ? Et bien c'était la morale de mademoiselle St-James qui lui disait qu'il prenait de gros risques en faisant ces combats clandestins. Et heureusement qu'elle disait aussi savoir qu'elle n'avait rien à lui dire ou quoi que ce soit, parce que sinon il aurait prit un malin plaisir à lui rappeler qu'ils n'étaient pas en couple et qu'il n'avait donc aucun compte à lui rendre. Il essayait néanmoins de plaisanter, disant sourire aux lèvres qu'il prendrait cette morale un peu plus au sérieux le jour où leur relation serait différente. Bien sûr ce n'était pas prêt de changer, après tout ils étaient bien tous les deux à coucher ensemble, et ne pas être en couple pour autant, même si ils étaient jaloux. Il y avait des risques, mais il en était conscient, c'était juste qu'il était doué et que ça rapportait beaucoup de billets lorsqu'on gagnait. Heureusement pour lui bien souvent c'était le cas, rare les fois étaient où il sortait du combat comme un looser. Il terminait en disant que de toute façon à part son patron qui s’inquiéterait pour lui trouver un remplaçant, tout le monde s'en fichait de sa santé, et la jolie blonde face à lui, sans se moquer pour une fois lui disait qu'elle s'inquiétait. C'était limite touchant, et avant de le montrer il lui répondit : « C'est gentil. Promis je vais continuer à faire tout mon possible pour que tu n'ais pas à t'en faire... » En gros c'est eux qui se retrouvent à l’hôpital quoi. D'ailleurs en parlant d’hôpital la belle disait qu'il s'en fichait mais que si il prenait un mauvais coup et finissait en fauteuil roulant il le regretterait, et que dans ce cas là d'ailleurs elle n'irait pas le laver. Il baissa un instant le regard avant de le relever vers la demoiselle. « Si y a bien une chose à laquelle je veille et je suis pas le seul, c'est d'éviter d'envoyer des mecs à l'hôpital. Tu pourras continuer de jouer les infirmières, et je rentrerais toujours sur mes deux jambes. Y a des jours où je doute, bah je rentre pas dans la cage quand je ne suis pas sur de moi. Mais c'est mignon de voir que tu t'inquiètes pour moi, j'apprécie vraiment... » Puis la belle tenta de le détourner de sa soirée baston en s'approchant un petit sourire craquant aux lèvres et caressant son torse du bout des doigts en l'embrassant dans la nuque et lui demandant de rentrer avec elle, et qu'elle s'occuperait de lui si bien qu'il oublierait vite le combat. Il aimait la voir comme ça, mais damn qu'il ne pouvait plus faire marche arrière si facilement. Il eut un petit sourire sur les lèvres pour lui répondre : « Je vois que me voir torse nu te fais de l'effet... Franchement j'adore quand tu joues les coquines comme ça, mais j'ai un truc à régler avant. Si tu veux pas me regarder me battre, ce que je comprendrais rentre chez toi, attends moi et maxi trente minutes après je serais là, et t'auras l'occasion de jouer les infirmières une nouvelle fois. Et on se détendra... Moi de mon combat, et toi d'être venu ici... » Il savait que ça n'allait pas lui plaire comme réponse, mais il n'avait juste pas le choix... Enfin il espérait surtout qu'elle ne reste pas là à le regarder se battre. Si il y avait une chose qu'il n'aimait pas, c'était se prendre des coups devant une personne qu'il appréciait, et également il appréhendait de devoir exploser un mec sous le regard de Capucine. Après tout c'était violent, et elle ne connaissait pas ce genre de violence de sa part, elle pourrait donc peut être être choquée de le voir ainsi...
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité

MessageSujet: Re: CAPU&ALEX • So please don't judge me, and I wont judge you.   Lun 15 Oct - 18:26

La belle fit donc face à Alex quand ce dernier la sauva de ce cinglé, même si dans cet endroit bondé, elle savait qu'elle ne risquait pas grand-chose, il y a bien quelqu'un qui lui aurait donné un coup de main si l'autre avait tenté quoi que ce soit. Mais, finalement, ce fut Alex qui s'interposa, d'ailleurs, elle était même certaine qu'il était plus jaloux qu'autre chose, mais bon, pour le moment, elle n'avait pas envie de faire sa maligne ! Oui, elle avait peur, mais pas vraiment de ce gars, plus de l'endroit. C'était glauque et je rappelle qu'il y avait deux gars en train de se battre dans une cage, donc ce n'était pas vraiment un endroit qu'elle avait l'habitude de fréquenter ! Normal qu'elle était impressionnée non ? C'était totalement logique même. De plus, quand elle se tourna pour faire face à son "homme", il avait l'air de mauvaise humeur et pas franchement ravi de la voir ici. Pourquoi ? Peut-être parce qu'il n'avait pas envie qu'elle connaisse cette partie de sa vie. Lui, préférait lui rétorquer que ce n'était pas un endroit pour elle, qu'elle aurait pu avoir de gros ennuis avec ce mec. La jeune femme lui répondit qu'elle savait qu'il serait là pour l'aider et il prit un air supérieur en disant qu'elle le prenait pour son super héros. Avait-elle dit ça ? Il ajouta qu'il aurait très bien pu, ne pas la voir et que c'était dangereux qu'elle soit là dans qu'il le sache. Faudrait déjà qu'elle soit au courant qu'il vienne ici pour le prévenir d'une visite éventuelle non ? Il était bien mignon, mais si elle n'était au courant de rien, elle ne risquait pas de le prévenir. « Je n'ai jamais dit que je te prenais pour mon héros d'un. Et de deux, pour te tenir au courant, il aurait fallu que le sache, vu que tu ne m'as jamais parlé de tes petites affaires, je ne risquais pas de te mettre au courant. » Dit-elle en levant les yeux au ciel. Puis la blondinette lui fit comprendre qu'elle n'avait pas tellement apprécié sa remarque et il lui disait qu'il n'avait pas envie qu'elle connaisse ce monde-là, qu'il était bien trop dangereux pour elle, avant d'ajouter qu'il ne prêtait pas ses jouets. Elle lui lança un regard noir en disant : « Ce n'est pas un jeu Alexander ! » Oh, ce n'était pas bon quand elle employait son nom complet... Puis elle ajouta : « Et non, ça ne me plait pas d'être ici, comme tu dis, il n'y a que des grosses brutes. Mais, quoi qu'il se passe entre nous, je m'inquiète pour toi et désolé, mais en découvrant ce que tu fais ici, sans parler de tes deals, je ne suis pas prête de dormir tranquille ! »

D'ailleurs, la jeune femme continua à lui faire la morale, mais elle ne s'apercevait pas qu'elle était en train de s'exposer un peu trop. En effet, en insistant sur le fait qu'elle avait peur pour lui, en le montrant aussi ouvertement, cela se voyait qu'elle le considérait plus que comme un plan cul régulier et elle n'avait pas envie d'être vulnérable. Alex n'était pas le genre de garçons à qui on s'attache, loin de là, elle ne voulait pas avoir le coeur brisé en mille morceaux par sa faute. Apparemment, il se fichait des risques, soit disant, il ne manquerait à personne... Personne ne s'inquiétait pour lui et la demoiselle lui répondit qu'elle, elle s'inquiétait. Il répondit que c'était gentil et qu'il ferait attention... Pourquoi elle avait l'impression que c'était de l'ironie ? Habituellement, elle arrivait toujours à déceler son ironie, mais pas cette fois, donc elle ne savait pas si elle devait le prendre au sérieux, du coup, elle n'ajouta rien. La jeune femme continua en disant qu'elle n'irait pas le laver si jamais il finissait en fauteuil roulant. Là, il répliqua qu'il faisait toujours attention aux coups qu'il portait, comme les autres garçons, ben tiens ! Avant d'ajouter qu'elle pourrait continuer à jouer les infirmières, car il resterait sur ses deux jambes et qu'il ne rentrait pas dans la cage si jamais il n'était pas sûr de lui. C'est rassurant... Ou pas. Elle soupira en disant : « Ok... Si tu le dis alors. Un mauvais coup, ça arrive et là, tu feras moins le malin. » Puis, comme il n'avait pas l'air convaincu par ses mots, la jeune femme tenta une autre approche, à savoir, une approche sexuelle. On ne sait jamais, ça peut marcher des fois. Elle caressa son torse et l'embrassa dans le cou, disant qu'elle pourrait très bien s'occuper de lui et qu'il en oublierait cette compét'. Seulement, sa réponse ne convenait pas du tout à Capucine, qui du coup, se recula en faisant une moue boudeuse. Si même le sexe ça ne marche pas, c'était une situation désespérément. Cela dit, elle n'avait aucune intention de rentrer, il restait là ? Et ben, elle resterait aussi, que ça lui plaise ou pas. La petite blonde répondit : « Je reste aussi alors. Je vais voir si tu es aussi doué pour le combat que tu ne l'es pour le sexe. Par contre, t'as intérêt à gagner, car il y a de fortes chances que je couche avec le gagnant, je n'aime pas les loosers. » Ben quoi ? Elle sera surement beaucoup plus excitée si elle le voit gagner que si elle le voit perdre.
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité

MessageSujet: Re: CAPU&ALEX • So please don't judge me, and I wont judge you.   Lun 15 Oct - 21:29

Pour Alexander revoir la jolie Capucine ici le troubler énormément. Et pour cause ce n'était pas du tout un lieu dans lequel il s'attendait à la voir. Après tout elle était si loin de ce monde. Elle c'était les strass et les paillettes, les belles robes, et tout ce qui s'en suit. Ici on en était loin. D'ailleurs c'est sûrement pour ça qu'elle avait attiré son attention dans cette foule. Elle était la plus pétillante et la plus sexy, et sa tenue ne correspondait pas du tout à ce lieu. Son attitude apeurée encore moins. Du coup le beau brun avait volé au secours de cette demoiselle fac à un combattant qui avait mit le grappin sur elle. Après l'avoir fait filé, la demoiselle toute sourire s'était retourné sur un Alex pas aussi joyeux que ça de la voir. La croiser en boite ou dans la rue, il aurait été ravi, mais la voir ici c'était tout ce qu'il avait toujours voulu éviter. Ce n'était pas un endroit pour elle voilà tout. Il la sermonna rapidement sur sa présence ici et elle disait l'avoir vu et suivit, sachant qu'avec lui dans les parages, elle serait en sécurité. C'était mignon comme elle le prenait pour un sauveur. Et d'un côté ça lui faisait plaisir de savoir qu'elle croyait en lui et qu'elle se sentait en sécurité avec lui, mais d'un autre côté justement comme il venait de lui dire elle aurait pu ne pas le trouver, il aurait pu ne pas tomber par hasard sur elle et elle aurait pu se retrouver un peu plus ne danger sans son arrivée puisqu'il n'avait pas la moindre idée qu'elle l'avait suivit à la base. Elle semblait reprendre un minimum d'assurance pour lui répondre qu'elle ne le prenait pas du tout pour un héros, et qu'en effet ne connaissant pas du tout cette partie de sa vie, elle n'avait pas pu le prévenir de sa présence. Enfin d'un côté il lui avait pas dis ça, il lui disait juste que pénétrer ici seule c'était dangereux pour une jolie jeune femme comme elle, avec tout ses chiens en chaleur autour d'eux... « Non mais apparemment tu te sens assez en sécurité quand je suis dans les parages... Et même si je te cachais cette partie de ma vie ou je ne sais quoi, t'aurais du m'appeler pour que je te retrouve parce que tu m'avais vu ici... Au moins je t'aurais pas laissé entrer ici » Indirectement, il voulait la protéger, d'ailleurs c'est pour ça qu'il avait dit que ce monde n'était pas fait pour une fille comme elle, tout simplement parce qu'elle était tout l'opposé de ces personnes et qu'elle semblait pétrifiée ici. Et bien sur la jolie blonde n'aimait pas du tout qu'il parle d'elle de cette façon, et pourtant c'était bien réel, c'était dangereux et pas du tout fait pour elle. A trop vouloir la protéger, elle allait croire qu'il avait peur pour elle, donc qu'il tenait plus à elle qu'il ne lui disait. Du coup, il ajouta une petite plaisanterie en disant qu'il ne prêtait pas ses jouets, mais la blague ne faisait pas rire Capucine qui s'énervait un peu en haussant le ton et lui disant que ce n'était pas un jeu. Elle termina même sa phrase en l'appelant Alexander, chose très rare. En général elle s'arrêtait à Alex, le Ander étant ajouté lorsqu'elle était sérieuse et un peu énervée. Il répliqua donc de manière sèche à ce regard noir : « J'ai l'air de jouer ?! » Puis la belle lui dit qu'en effet l'endroit ne lui plaisait pas mais que quoi qu'il y avait entre eux, elle s'inquiéterait pour lui et qu'elle aurait du mal à fermer l'oeil vu toutes les choses pas très nettes qu'il faisait : « Je suis pas un mec comme les autres, tu le sais, et c'est ce qui t'a plu chez moi. Tu peux dormir tranquillement tu l'auras toujours le mec avec qui t'aimes passer du bon temps, aucune raison de s'inquiéter. » Il le voyait qu'elle semblait l'apprécier bien plus que pour son physique et leurs nuits ? Oui bien sûr, mais était-elle vraiment sérieuse ? Parce que vu comment elle le disait, elle semblait vraiment le voir autrement que comme son plan cul régulier...

Sa morale était bien belle, mais là c'était limite elle qui le faisait flipper en semblait si sincère et si intéressé par sa santé. Aucune femme ne l'avait jamais habitué à s'inquiétait pour lui, et si ça arrivait, c'était peut être qu'entre eux et malgré leurs conflits perpétuels c'était un peu plus que du sexe non ? En tout cas il n'avait pas envie de se confier, et pire encore, il ne voulait pas parler de sentiments dans ce lieu inapproprié. C'est vrai après tout il ne manquerait à personne si il avait des problèmes, sauf à Capu' qui disait qu'il lui manquerait. Troublant comme révélation non ? Tellement troublant qu'il n'osait même pas s'en moquer pour ne pas la vexer, mais il promettait de faire attention, appréciant ce qu'elle venait de lui dire. Il était vrai qu'un mauvais coup pouvait le mettre en fauteuil roulant, mais bon les combats se faisaient de face et à mains nues, autant dire que pour péter une nuque, un bassin ou un dos il fallait être plus que balèze. Du coup il la rassura en disant qu'il rentrait toujours sur deux jambes et qu'elle pourrait jouer les infirmières. Mieux encore, il lui confiait qu'il n'entrait dans la cage que si il était confiant, et ne combattait pas à l'aveugle. Elle se résigna à accepter ce qu'il disait, non sans lui redire qu'un mauvais coup ça arrivait vite et qu'il ferait moins le malin. Agacé, il lui répondit : « ça fais plusieurs années et je n'ai jamais eu de grosses blessures, et je suis sur que ce n'est pas prêt d'arriver... Mais au pire t'auras la satisfaction de pouvoir me dire que tu m'avais prévenu... » Puis la belle tenta de le distraire, s'approchant et proposant de rentrer s'amuser tous les deux. Néanmoins il était dans l'obligation de refuser. Il avait un combat, et seulement après il pourrait retrouver la demoiselle, il lui disait donc de rentrer et qu'il irait le plus vite possible la retrouver. Mais la belle se recula un peu, faisant une petite mine boudeuse et disant que dans ce cas elle resterait ici, qu'elle le regarderait se battre pour voir si il était aussi doué que pour le sexe, et elle ajouta une mini menace, disant qu'elle rentrerait avec le gagnant donc qu'il avait intérêt à mettre le paquet car elle n'aimait pas les loosers. Il fut attaqué d'un petit rire avant de dire : « Vraiment ? Déjà même pas j'y crois, mais de toute façon t'inquiètes pas, je l'ai battu y a deux mois, aujourd'hui ça ne sera qu'une formalité. Je pari sur moins de cinq minutes pour l'emporter... Je sens d'ailleurs que ça va t'exciter de voir ça, ou au contraire te faire peur ! » Puis il reprit beaucoup plus sérieusement : « Ecoute, si tu restes là, je veux que tu restes un peu en retrait de la cage et du mouvement de foule, donc le mieux c'est d'aller le regarder de l'étage supérieur, et surtout que tu me retrouves dès que je ressors du combat. Tu restes à mes conditions d'accord ? Et après le combat on utilisera tes conditions... » ou comment faire en sorte qu'elle accepte ce qu'il demande pour qu'ensuite ils fassent ce qu'elle voudrait lorsqu'il sortiraient ensemble de ce lieu glauque... Même si c'était clair qu'ils finiraient par s'envoyer en l'air...
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité

MessageSujet: Re: CAPU&ALEX • So please don't judge me, and I wont judge you.   Jeu 25 Oct - 9:09

Elle devait avouer qu'elle était jalouse de l'avoir vu avec une autre fille ? Parce-que son excuse "je ne savais rien de tes activités" n'avait pas l'air de convaincre Alexander. Mais avouer qu'elle l'avait suivi, car elle l'avait vu avec une autre fille... Puis, ce n'était pas une question de jalousie, enfin si, un peu, mais c'était aussi une question de fierté ! Il lui posait un lapin et il allait roucouler avec une autre, bien moins jolie qu'elle en plus -ah ah-. Voilà, il ne manquait pas d'air ! Enfin, sur le coup, c'était ce qu'elle s'était dit, avant de découvrir qu'en fait, ça n'avait rien à voir avec une fille, mais plutôt avec un truc assez glauque. Limite, elle aurait préféré la fille... Non, finalement, le combat clandestin c'est très bien :D. Puis, il suffisait de lui dire qu'elle n'avait pas peur parce qu'elle savait qu'il serait là pour que monsieur prenne la grosse tête et ne se sente plus. La belle blonde le ramena sur terre, au risque de ne plus le voir atterrir et lui fit bien comprendre que ça n'avait rien à voir, qu'elle n'était donc pas au courant de ses activités nocturnes. Ce fut à ce moment-là qu'il n'avait pas l'air convaincu par sa réponse et qu'il ajouta qu'elle aurait dû l'appeler... La belle leva un sourcil, il était sérieux là ? Oui, elle se voyait bien l'appeler et dire "Coucou, je te vois de l'autre côté de la rue, on va chez moi ?". Oui, c'était très crédible... Ce que c'était bête un garçon, je vous jure. Finalement, elle lâcha un : « Tu avais l'air en si bonne compagnie, je ne voulais pas déranger. » Qu'elle regretta aussitôt d'avoir dit. Si, ça, ce n'était pas de la jalousie... Et bien sûr, il n'allait sans doute pas manquer de lui faire remarquer... C'est ce qu'elle ferait elle en tout cas. Puis, son énervement monta d'un cran, elle avait un peu marre qu'il la prenne pour une petite chose fragile et innocente, elle pensait lui avoir prouvé à mainte reprise que ce n'était pas le cas, donc son cliché de la bourgeoise, commençait à l'agacer sérieusement. Elle lui disait même qu'elle s'inquiétait beaucoup pour lui, mais il faut croire que tout ça, ça lui passait au-dessus. Il disait qu'il n'arriverait rien "au mec avec qui elle aime passer du bon temps". La jolie blonde leva les yeux au ciel en disant : « Tu fais exprès d'être con ou c'est naturel chez toi ? Oh et puis, laisse tomber. Si ça te plait de te faire taper après tout. » Elle ne voyait pas trop l'intérêt, mais bref.

La jeune danseuse aurait voulu continuer à lui faire la morale, mais à quoi ça servait ? Il ne l'écouterait pas et dans le fond, elle ne pouvait pas vraiment le blâmer. Si la situation était inversée, elle aussi, elle ne l'écouterait pas. C'était leurs caractères de n'en faire qu'à leurs jolies têtes. Du coup, elle tenta une distraction, qui ne tente rien n'a rien non ? Elle s'approcha, l'embrassant dans le cou en disant qu'il devrait plutôt rentrer avec elle, elle s'occuperait de lui et cette compétition n'aurait plus d'importance. Mais, une nouvelle fois, elle se fit rembarrer, il disait qu'elle devrait rentrer sans lui et l'attendre. Ce qui n'était pas du goût de mademoiselle, bien évidemment. Il voulait l'emmerder ? Ils seraient deux alors ! La jeune femme lui disait qu'elle l'attendrait oui, mais ici. Voir un combat clandestin n'a jamais fait partie de ses projets, mais puisqu'elle était ici et qu'elle devait l'attendre, autant voir ça, non ? Donc, Capucine lui fit part de son envie de rester, ajoutant qu'il avait plutôt intérêt de gagner, car elle coucherait avec le gagnant. Ce n'était pas vrai, même lui, n'y croyait pas d'ailleurs ! Dans tous les cas, elle était gagnante, s'il gagnait, il serait très content, donc très motivé, mais s'il perdait, elle pourrait jouer les infirmières et le consoler, c'était pas mal aussi. Le beau brun disait être sûr de gagner en moins de cinq minutes et qu'elle serait excitée de le voir se battre... Ou morte de peur. « Je te dirais ça quand on se retrouvera après... Si je te saute dessus tout de suite, tu auras ta réponse. » Dit-elle avec un petit sourire coquin. Il ajouta qu'il voulait qu'elle se mette au balcon, à l'écart des fous furieux, ce qui était judicieux d'ailleurs. La jeune femme eut un petit sourire attendrissant, il était trop mignon à s'inquiéter pour elle non ? Bref, elle répondit : « D'accord, je vais à l'étage. De plus, si je reste près de la cage, soit tu vas t'inquiéter pour moi et être mauvais ou alors tu seras mauvais, car je suis trop sexy et ça va te déconcentrer. » Un nouveau petit sourire coquin et elle déposa ses lèvres sur les siennes pour l'embrasser doucement avant de dire : « On se retrouve après alors ? A tout à l'heure. » La belle prit ensuite la direction du grand escalier amenant à l'étage. Il y avait presque uniquement des femmes d'ailleurs, les hommes devaient trop aimer être près de la cage. Quand je dis que c'est bête un garçon.
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité

MessageSujet: Re: CAPU&ALEX • So please don't judge me, and I wont judge you.   Jeu 25 Oct - 20:19

Le jeune homme sentait que cette discussion ne mènerait nulle part, pour la simple et bonne raison qu'aucune de ces deux têtes de mules ne lâcherait le morceau. Alexander lui reprochait d'être venue ici sans même le prévenir et de se mettre toute seule en danger, tandis que la demoiselle se défendait en lui disant qu'elle ne savait pas dans quoi elle mettait les pieds jusqu'à son arrivée sur place. D'un côté faire demi-tour aurait été possible en voyant que ce lieu était assez spécial, mais non elle avait décidé de tout de même poursuivre sa route pour en savoir plus. C'était la curiosité de la miss qui avait prit le dessus, et comme elle le disait si bien elle savait qu'il était là et donc qu'elle était en sécurité avec lui. C'était toujours plaisant pour Alex de savoir qu'elle se sentait en sécurité à ses côtés. Après tout même si il savait se battre, ce n'est pas toutes les femmes qui se savaient en sécurité avec lui, mais ça c'était sûrement parce qu'Alex et Capu' avaient une relation un peu particulière et surtout très spéciale. Il lui faisait la morale tel un père ou un petit ami inquiet alors qu'elle ne faisait que se défendre et limite s'excuser d'avoir agit comme une irresponsable, mais surtout comme une femme jalouse comme elle venait de lui faire comprendre. Bah oui, alors qu'il lui avait dit qu'elle aurait très bien pu l'appeler pour lui dire qu'elle était là près de lui, elle avait joué les kamikazes... Du coup notre jolie blonde s'était exprimée avec une pointe d'agacement et sa phrase sonnait comme de la jalousie puisqu'elle disait qu'il était en si bonne compagnie qu'elle n'avait pas voulu le déranger. Il fut prit d'un très léger rire avant de lui répondre : « Sasha ? Une amie du milieu qui a réussi à me faire entrer ici... Mais dis moi ça sonne quand même comme de la jalousie. Tu sais que ça serait limite craquant de te voir jalouse ? » Bien sûr c'était de la jalousie, mais comme toujours elle allait sûrement dire le contraire ou lui sortir une pirouette pour ne pas l'admettre à 100%. Bon ok il était pareil, mais simplement parce qu'il était comme ça, qu'il ne s'attachait pas aux femmes, ou du moins qu'il essayait puisque quoi qu'on en dise, il y avait un peu plus que du sexe entre eux, mais il n'était pas assez fou pour lui avouer ça, et ce même si Capucine lui disait sincèrement s'inquiétait pour lui. C'était mignon, mais pas son style ! Du coup il lui disait gentiment de ne pas s'inquiéter et dormir sur ses deux oreilles car il ne se passerait rien de grave et il serait toujours là pour passer du bon temps avec elle. Mais apparemment c'était la mauvaise réponse puisqu'elle s'énerva, lui demandant si il était con naturellement ou si il le faisait exprès avant de lui dire de laisser tomber et qu'il pouvait continuer à aimer se faire frapper. Il ne la suivait pas vraiment, mais là c'est elle qui l'agaçait et il répondit dans un soupire : « Bah quoi ? Je te rassures juste que t'as pas à t'en faire pour moi... A moins que tu ais autre chose à me dire sur pourquoi tu t'inquiète ? Tu as des sentiments pour moi et tu veux pas qu'il m'arrive quelque chose ? » dit-il avec un petit sourire narquois -genre elle allait dire oui en plus xD- avant de rajoute : « Et puis je frappes plus que je ne me fais taper dessus... » ou comment dire qu'il adorait mettre des coups -toutes sortes de coups xD- et qu'il n'était pas maso …

Voyant que sa morale à deux balles n'intéressait pas du tout Alex et qu'il essayait de s'en défaire tant bien que mal, la jolie blonde essaya de le détourner en lui proposant d'aller s'envoyer en l'air, ponctuant sa requête de petits baisers dans le cou. Manque de bol pour elle, ce combat était bien trop important pour Alex et il ne comptait pas repartir si rapidement. Il avait eu du mal à entrer dans ce petit cercle qui rapportait pas mal, il n'allait pas fuir pour son premier combat, surtout qu'il passerait pour une petite flipette, alors qu'il en était extrêmement loin... Du coup il lui disait de rentrer et qu'il la rejoindrait, et c'était sans surprise que la demoiselle refusa. Le jour où elle irait dans son sens elle... Sans faire de scène, elle lui disait du coup qu'elle l'attendrait, mais ici à le regarder se battre. En gros elle lui faisait comprendre que c'était ça ou alors il y avait énormément de chances qu'elle l'envoie se faire voir. Par contre là où elle n'était pas du tout crédible, c'était lorsqu'elle disait qu'elle se taperait le gagnant parce qu'elle n'aimait pas les loosers, donc que par conséquent, il avait plutôt intérêt à l'emporter. Il n'y croyait pas une seule seconde, il savait qu'il rentrerait avec elle, mais il faisait quand même son malin en lui disant qu'il ne s'inquiétait pas sur le sujet parce qu'il savait qu'il allait gagner. Le beau brun ajouta que le voir exploser un autre mec allait l'exciter et elle lui dit qu'on verrait bien et que si elle lui sautait dessus il aurait sa réponse. Avec le même sourire coquin, il répliqua : « ok... ça motive de savoir qu'une jolie demoiselle m'attend pour finir la nuit d'une très bonne manière.. » Bah oui, il n'allait pas dire le contraire, surtout pas à Capucine ! Néanmoins si elle restait il exigeait qu'elle aille dans les hauteurs et pas à côté de la cage. Un petit sourire et elle accepta sa requête, précisant que c'était mieux ainsi, parce qu'autour de la cage il pourrait s'inquiéter pour elle et devenir mauvais, ou alors être mauvais parce qu'elle le déconcentrerait. Il eut un petit sourire pour lui répondre : « Ouais on va donc éviter toute distraction de ce genre c'est plus prudent... » Un bon baiser et la belle se dirigea vers les escaliers sous les yeux d'Alex avec un petit sourire après qu'elle lui ai dit qu'ils se retrouvaient après son combat : « Avec grand plaisir, dans cinq minutes je te retrouve » Puis ce fut Alex qui se dirigea à l'opposé vers la cage, avec son match qui l'attendait. Une fois dans la cage, il leva les yeux pour voir où se trouvait la demoiselle avant de se reconcentrer sur son adversaire. Quelques minutes plus tard, Alex déclencha une bonne droite qui envoya son adversaire au tapis pour de bon. Il sortit donc de la cage en se tenant une côte suite à un mauvais coup et une ouverture sur la pommette droite, mais rien de bien méchant, il avait été pire amoché à son dernier combat. Après les félicitations de certaines personnes, le jeune homme se dirigea vers le balcon pour y retrouver Capucine et lui dire un petit sourire sur les lèvres : « Alors, je t'avais dis non que ça serait rapide... En plus je suis presque entier... » dit-il avec un petit rire.
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité

MessageSujet: Re: CAPU&ALEX • So please don't judge me, and I wont judge you.   Ven 26 Oct - 9:57

Et voilà, qu'est-ce qu'elle avait dit ? Il était vraiment prévisible ce mec ! Bon, d'accord, c'était elle qui faisait la bourde et si lui, avait été jaloux de la sorte envers un autre garçon, elle aurait sauté sur l'occasion pour l'enfoncer. C'était leur petit jeu de toute façon, on ne pouvait rien y faire. Ils aimaient ça. Bref, il disait donc que la fameuse jeune fille brune s'appelait Sasha et que c'était grâce -ou à cause, ça dépend de quel côté on se place...- qu'il était entré ici. Cette phrase voulait-elle dire qu'elle n'avait pas à s'inquiéter de cette fille ? Parce que ça sonnait comme ça pour Capucine, pourtant, il y a encore peu de temps, il en aurait joué disant qu'il passait des nuits torrides avec elle, tout ça pour la faire enrager. Mais, là, non, il disait directement qu'elle l'avait fait entrer ici, point barre. Enfin, connaissant Alex, ça ne serait quand même pas étonnant qu'il se soit amusé avec elle, peut-être plus maintenant, mais Capu serait surprise de savoir qu'il connaissait une fille avec qui, il n'a pas couché. Puis, juste après s'être justifié, il lui sortait le refrain sur la jalousie et la belle leva les yeux au ciel. Il pouvait toujours courir pour qu'elle admettre être jalouse, puis pourquoi l'admettre, ça se voyait non ? Son seul moyen de défense maintenant était de nier avant de passer pour une parfaite idiote. « Sasha ? Quand j'étais petite, ma chienne s'appelait comme ça... Ça doit être un nom de chienne alors. » Dit-elle en haussant les sourcils, bon, elle se rendait compte qu'elle s'enfonçait un peu plus dans sa jalousie là ? Enfin, elle ajouta directement : « Et non, je ne suis pas jalouse, je regrette qu'à part moi, tes fréquentations, ont si peu de classe, c'est tout. » Oui, à part elle bien sûr :D. Puis, la belle disait qu'elle s'inquiétait pour lui, avec qui elle va baiser après ? xD. Mais, évidemment, ça ne ferait pas changer d'avis monsieur "jesuisplustêtuqu'unemule" et du coup, ça agaçait fortement Capu, vous savez à quel point elle déteste qu'on ne lui fasse pas ses quatre volontés. Il en rajouta une couche en disant clairement qu'elle s'inquiétait pour lui, car, elle avait des sentiments, une nouvelle fois, elle leva les yeux au ciel, avant qu'il ne dise qu'il ne risquait rien, qu'il frappait plus qu'on ne le frappait. « J'ai vu ça l'autre fois quand t'es venu à moitié mort chez moi... » Répondit-elle spontanément. Cela dit, ça ne l'avait pas empêché de coucher avec elle quand même.

Finalement, et comme, elle savait que cette discussion allait dans le mur, elle essaya de le chauffer pour le convaincre de partir avec elle, il pourrait même la frapper s'il voulait, gentiment xD. Seulement, Alexander voulait absolument faire ce combat, finalement, ça devait bien rapporter pour qu'il préfère combattre plutôt que de repartir avec elle. Cela dit, il n'était pas idiot, il lui disait de partir en avant et qu'il viendrait juste après. Il voulait le beurre et l'argent du beurre ! Du coup, la jeune femme lui fit comprendre que s'il restait, elle resterait aussi. La belle plaisanta sur le fait de se taper le gagnant, enfin plaisanta à moitié, car s'il gagnait, elle se tapait bien le gagnant non ? Puis, il disait que le voir exploser un autre garçon l'exciterait, ce qui était fort possible d'ailleurs. Non, elle n'aime pas la violence, mais voir son homme si sexy en taper un autre, ça devrait l'exciter pas mal... Enfin, s'il gagne, s'il se prend une branlée, pas sûr que ça lui fasse le même effet. Et oui, ce qu'elle aime c'est le gars virile qui pourrait la défendre, pas la lopette qui se fait écraser xD. Donc, la belle lui disait que, si, elle lui sautait dessus après coup, il aurait sa réponse et lui, disait que ça le motivait de savoir qu'elle l'attendait, ce qui la fit sourire d'ailleurs. Puis, d'un commun accord, la blondinette devait monter sur le balcon pour éviter d'être bousculée par des brutes, elle lui disait aussi qu'elle était trop sexy et qu'elle risquait de le déstabiliser. Puis, elle l'embrassa et monta donc. Elle s'installa à l'étage et regarda le combat. Elle essayait d'être forte, mais à chaque fois qu'il se prenait un coup, elle ne pouvait pas s'empêcher d'avoir peur pour lui. Mais, il avait raison, il dominait parfaitement et le combat fut vite plié. Elle respira un grand coup, c'était stressant ce truc ! Puis, il vint la rejoindre, fier de lui, ce qui la faisait sourire d'ailleurs, il se la péta d'ailleurs et la jeune femme appuya un niveau de sa côte, ce qui le fit reculer : « Presque. » Dit-elle avec un petit sourire, avant d'ajouter : « C'est vrai que tu n'étais pas trop mal... Et c'est vrai que tu m'as fait beaucoup d'effet. Alors, on va chez toi ou chez moi ? A moins qu'il y ait une infirmerie ici et que je joue les infirmières. Je sais que tu as adoré l'autre fois. » Elle ria un peu et oui, elle avait nettoyé sa plaie avec de l'alcool, bon, elle était énervée contre lui... Et puis, ça c'était quand même fini au lit.
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité

MessageSujet: Re: CAPU&ALEX • So please don't judge me, and I wont judge you.   Lun 29 Oct - 0:00

C'était limite mignon de voir que la demoiselle était jalouse. Elle le nierait et il le savait, elle avait bien trop de fierté pour admettre à Alexander qu'elle était jalouse, mais le jeune homme n'était pas dupe du tout et le voyait très bien surtout avec sa phrase là. Elle ne voulait pas le déranger parce qu'il était en charmante compagnie ? Si ça ce n'était pas une jolie preuve. Et il n'y avait qu'à voir l'agacement de la jeune femme lorsqu'il parlait de jalousie. Mieux encore, il prenait tout ça à la rigolade, expliquant à la demoiselle qui était Sasha. D'ailleurs il se surprenait lui-même à tenter de la rassurer et de ne pas profiter de la situation pour exacerber la jalousie de mademoiselle. Après tout c'est vrai elle s'imaginait déjà qu'il l'avait lâchement abandonné, lui posant un lapin pour passer la nuit avec elle, il aurait pu aller en ce sens pour voir un peu plus la jalousie de la jolie blondinette. De ce fait elle ne pourrait pas nier sa jalousie. Surtout que Sasha avant d'être une amie avait été une petite aventure. Mais se battre sans cesse devant elle l'avait un peu refroidi et ils avaient décidé d'arrêter leurs petits ébats, se concentrant sur leur petit business et restant de bons amis. Donc oui, officiellement Alexander avait des arguments pour rendre Capucine totalement folle ! Et pourtant presque instinctivement, il lui disait qu'elle n'avait pas à s'en faire, qu'elle l'avait simplement aidé à entrer ici. Elle n'en semblait pas très convaincue, et c'est là qu'il disait voir derrière ces propos de la jalousie. C'était dommage qu'elle ne l'avouait pas, c'était vraiment un truc sur lequel les deux là étaient très têtu. Pas une fois ils n'avaient avoué être jaloux. Juste parfois ils disaient ne pas aimer partager ou vouloir passer après d'autres, mais jamais ô grand jamais les sentiments entraient en jeu avec ces deux là. D'ailleurs lorsqu'il disait que c'était presque craquant de la voir jalouse, elle ne répondait rien, si ce n'est que sa chienne enfant s'appelait Sasha, et que ça devait donc bien être un nom de chien. Plus mauvaise et plus jalouse tu meurs quoi ! Ça ne manquait pas de faire rire Alexander « J'adore quand t'es comme ça. T'es sexy quand t'es jalouse. Tu veux continuer à creuser t'enfoncer en t'en prenant à elle, avouer enfin ta jalousie ou simplement passer ce sujet sous silence, ce qui serait aussi une preuve que tu ne veux pas admettre ta jalousie ? » C'était si bon de la voir s'enfoncer, et de remuer le couteau dans la plaie. Parce que là oui, elle pouvait le nier, elle s'enfonçait seule. Ah bah finalement si elle essayait de se sortir de cette jalousie en disant qu'elle n'était aucunement jalouse mais juste qu'elle regrettait pour lui qu'hormis elle ses fréquentations n'avaient pas de classe. Un petit sourire coquin sur les lèvres d'Alex apparut et il dit « ca va les chevilles mademoiselle je suis de la haute... Et puis je suis pas très d'accord, je lui trouve beaucoup de classe dans sa petite robe » Bon d'accord il savait qu'elle ne parlait pas de ça, mais d'en général, mais c'était tellement bon de jouer avec la jalousie de Capucine, et tellement bon de la voir comme ça, c'était pas tous les jours. Par contre il était vraiment content de la voir s'inquiéter pour lui, c'était une belle preuve sincère qu'elle tenait à lui, et que ce n'était pas qu'un jeu. Du coup ça faisait vraiment plaisir de savoir qu'elle l'appréciait et s'inquiétait pour sa santé. Il essayait de savoir si elle s'inquiétait pour une bonne raison, mais elle ne répondait rien comme prévu, si ce n'est que la dernière fois il était revenu à moitié mort, donc qu'il en prenait pas mal aussi des coups. Il ria un peu et répondit : « Pas si mort que ça, surtout quand je me souviens comment a finit la soirée, toi et moi dans ton lit à s'amuser. Signe qu'après les combats je reste opérationnel. »

Enfin finit de parler, il était temps pour Alex d'aller se battre. Elle avait beau tenter de le détourner de son objectif de la soirée en l'embrassant et lui proposant une partie de jambe en l'air, il était pour lui hors de question de céder. La rejoindre chez elle et s'envoyer en l'air pas de soucis, partir maintenant non ! Elle le laisserait faire son match, mais simplement si elle le regardait combattre. C'était un bon compromis. Du coup il accepta, mais lui demandant de prendre place à l'écart de la cage, ce qu'elle accepta à son tour. Néanmoins il ne manqua pas de plaisanter en disant que la belle risquait d'être exciter de le voir se battre et ratatiner un mec xD. La belle monta, et Alex lui entra dans son combat non pas sans penser à Capucine qui voyait tout. Il mettait donc le paquet pour prendre le moins de coup et surtout en mettre des dévastateurs afin de plier le match rapidement. Comme prévu au bout de moins de cinq minutes et après quelques regards discrets vers Capu' lors des temps morts, Alexander remporter son combat, et fut déclaré vainqueur. Bilan des blessures ? Une belle douleur aux côtes et une pommette bien explosé, mais rien de bien méchant. Il arriva à la demoiselle avec le sourire et disant qu'il était presque entier comme prévu. Mais la belle avait bien remarqué qu'il se tenait la côte, et elle appuya avec un petit sourire dessus, histoire de lui dire qu'en effet, il était presque entier mais pas totalement. La douce main de la jolie blonde sur le corps d'Alex le poussa à faire une petite grimace et faire un pas en arrière avant qu'elle ne lui dise qu'en effet, il avait bien géré son match et qu'il lui avait fait beaucoup d'effets. Et bien il ne s'attendait pas à l'exciter en frappant un mec, du moins il ne pensait pas que voir ça lui plairait, bien au contraire. Elle lui demanda ensuite chez qui ils allaient, sauf si il y avait un endroit pour qu'elle joue les infirmières ici. Elle termina en riant, lui rappelant la dernière fois où elle avait joué les infirmières sadiques, appliquant simplement de l'alcool sur une plaie après qu'il se soit moqué d'elle. Il lui fit un petit sourire entendu pour lui répondre : « Pas mal seulement ? En tout cas je t'ai fais de l'effet, j'étais sûr que ça t'exciterais de me voir comme ça... On peut aller chez moi, mais avant passons par l'infirmerie, que tu soignes ma plaie, mais seulement si cette fois tu joues pas les infirmières sadiques, sinon autant aller chez moi directement je me passerais de la compresse d'alcool, je me ferais pas avoir deux fois... » dit-il un grand sourire aux lèvres...
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: CAPU&ALEX • So please don't judge me, and I wont judge you.   

Revenir en haut Aller en bas
 

CAPU&ALEX • So please don't judge me, and I wont judge you.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Danse ta vie vie, danse [Alex]
» Aprés Michaelle Jean à Ottawa voila Carl-Alex Ridoré à Friboug
» Alex Larsen, nouvo minis Lasante fè bèl figi devan OAS.
» Les droits pour Alex Kovalev disponible
» Signature de contrat - Alex Kovalev
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
♫ Modern Family :: DANS LE GRENIER :: Archives rps-