AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 ALEX&SCAR ♠ "Tu pourrais pas éviter les ennuis au lieu de les chercher pour une fois ?!"

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Invité
Invité

MessageSujet: ALEX&SCAR ♠ "Tu pourrais pas éviter les ennuis au lieu de les chercher pour une fois ?!"   Dim 21 Oct - 22:46

Alexander && Scarlett
U
ne odeur de pain grillé, de bacon et d'omelette au fromage me chatouilla les narines et je souris en m'étirant dans le lit. Attrapant l'oreiller près de moi, j'inspirais le parfum de Gabriel, imprégné sur le tissu. Mmmh c'était presque mieux que l'odeur du petit déjeuner. - Bonjour marmotte ! Je t'ai préparé un super petit déjeuner revigorant qu'en dis-tu ?! lança une voix grave et chaude. Je souris en relevant la tête vers mon doux compagnon qui s'approchait du lit un plateau dans les mains. Ca sentait bon, tellement ... mon estomac se souleva brutalement et je me levais en vitesse pour me rendre dans les toilettes et vomir tout mon estomac déjà vide puisque je n'avais pas mangé depuis la veille. Je sentis deux mains relever mes longs cheveux pour les empêcher de me tomber dans le visage. - Va t-en Gab, c'est pas vraiment glamour les nausées du matin ... marmonnais-je ma belle humeur envolée. - Je crois pas non mon ange ... c'est en grande partie ma faute si tu es dans cet état alors je vais pas te laisser toute seule ... Je souris brièvement et eu un nouveau haut le coeur qui m'empêcha de répondre. Gabriel resta. Même quand je râlais et le renvoyais. Il resta même quand je le bourrais de coups pour m'avoir mise dans cet état là. Il resta jusqu'à ce que les nausées aient disparues et que je puisse avaler quelque chose. Puis on l'appela au boulot et là il partit non sans m'avoir embrassé et promit que ce soir il rentrerait tôt. Je ne le cru pas un instant mais je souris en le laissant partir. De toute façon j'avais du boulot moi aussi.

Après avoir prit une longue douche qui fit disparaître les dernières traces de nausées, je passais un jean, un débardeur blanc avec une chemise bleu ciel dont je relevais les manches et des bottes noires et plates à lacets. Je relevais mes cheveux bruns et bouclés en une couette haute vite fait et mit mon holster de taille. Je sortis mon arme du coffre dans lequel je le rangeais par précaution, la plaçais dans le holster, attrapait mes clés et sorti du loft, sereine. Prenant ma voiture je me rendis au bureau et saluait mes collègues. Je rentrais juste de mes congés et j'étais contente de les retrouver. Je discutais un peu avec eux puis me mit au boulot. J'avais pas mal de paperasse en retard. Vers le milieu de matinée, on nous appela pour un crime qui s'était passé près d'une boîte de nuit huppée. Je soupirais. - Les gosses de riche ont encore fait des leurs on dirait ! lança un de mes collègues. - Parce que leurs parents sont friqués ou célèbres ils se croient tout permis, ils me gonflent ! rétorquais-je les dents serrées. - Ou attention, Scar' l'indomptable est de sortie ! La tigresse montre les dents ! - Ta gueule Riverwood ! Et je conduis pose tes clés ! Mon collègue grimaça et je lui envoyais une stylo dans la figure pour me venger. Il rit et nous partîmes. Pas de mort cette fois mais des tags un peu partout. - Tremblez pauvre mortel ! Ce soir les tombes exploseront jusque dans l'au delà. Les démons de minuit ne seront qu'un doux euphémisme. Venez, tremblez pauvre mortel ! Ce soir la nuit appartient à ceux qui n'ont rien et qui veulent tout. lu-je. Non mais ils sont sérieux là ? Ca y 'est Halloween est en approche alors les tarés sont de sortis ! grommelais-je agacée alors que Riverwoord prenait des photos. Il haussa les épaules sans rien dire.

Milieu d'après-midi, j'examinais les photos de la scène de ce matin en essayant de trouver un raisonnement plausible à cette inscription. Bon dieu comme si les meurtres "quotidiens" n'étaient pas assez nombreux, maintenant il faut que les tarés ressortent pour Halloween. Mon téléphone sonna. - Hauptman, fis-je en décrochant. La voix qui me répondit parut vaguement penaude et je soupirais. Alexander. Un de mes indics les plus précieux, mais aussi en quelque sorte mon protégé et le mec le plus casse cou que je connaisse. - Qu'est ce que t'a fait cette fois ? demandais-je exaspérée. Sa voix prit un ton outré. Je souris, amusée. Bien bien ne t'énerve pas je suis là dans dix minutes ... rétorquais-je avant de raccrocher.

Vingt minutes plus tard je ressortais du commissariat, Alexander dans mon sillage. Je remis mes lunettes de soleil avant de descendre les marches, déverrouillant ma voiture. - Monte, ordonnais-je d'un ton doux mais ferme et sans appel. Les cheveux au vent - c'est l'avantage des décapotables - je roulais un instant avant d'aller me garer dans Venice. Descendant, je n'attendis même pas pour voir si Alex me suivait. Il me suivrait je le connaissais bien. Entrant au Barking Spider je saluais le barman que je connaissais et m'installai a un box tranquille. - Qu'est ce que tu veux boire ? demandais-je à Alex. Je connaissais la serveuse qui vint prendre notre commande. - Un café noir à la vanille pour toi Scar comme d'hab ? demanda t-elle mais je secouai la tête. - Heu non ... j'essaye de réduire ma dose de café ... un multifruits s'il te plaît ... Elle arqua un sourcils mais ne posa pas de question. Je ne précisais pas pourquoi j'arrêtai le café moi qui y était totalement accro. J'attendis en silence notre commande puis me tournai vers Alex. - Bon allez crache le morceau dans quoi tu t'es encore fourré ?
code by Mandy
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité

MessageSujet: Re: ALEX&SCAR ♠ "Tu pourrais pas éviter les ennuis au lieu de les chercher pour une fois ?!"   Mer 24 Oct - 21:53

Une cellule de commissariat, ça n'avait franchement rien de bien marrant pour débuter sa journée. Et oui, en fin de nuit, notre jeune homme homme comme à peu près tous les jours ou presque avait un peu dealé dans les bas fond de la ville. Pour lui c'était une nuit comme les autres, il avait récupéré un gros colis auprès d'un fournisseur et après avoir mit le tout en lieu sûr, il avait commencé son petit trafic tout au long de la nuit sans accroc. Mais là où il n'avait rien vu venir cette fois c'était lorsque vers six heures du matin lors de son dernier deal de la nuit il était tombé sur un flic au coin d'une rue qui l'avait contrôlé et retrouver sur lui trois cent dollars en billets de dix et de vingt mais également deux petits sachets de cocaïne. Autant dire qu'il n'en avait pas fallu beaucoup plus pour qu'il se fasse arrêter et soit emmener au commissariat pour dixit ce flic s'expliquer sur ce qu'il faisait avec ça. Franchement prendre de la garde à vue et se faire interroger pour si peu ça le dérangeait vraiment. Néanmoins ce n'était pas la première fois qu'il passait au poste pour de la drogue ou une rixe, et il commençait donc à savoir comment agir avec les autorités pour ne pas être un peu trop inquiété. De plus, il avait sa petite botte secrète pour se sortir de ce genre de situation périlleuse. Après tout il fallait bien que cette technique serve et qu'il tire un bénéfice de cette relation non ? Parce que oui si il s'en sortait c'était bien grâce à une certaine personne, une agent du FBI même pour être précis. Ce n'est pas n'importe qui n'est ce pas ? Mais je vous rassure, il n'était pas suicidaire à la base pour être ami ou je ne sais quoi avec quelqu'un travaillant pour la justice. Non non, elle n'était qu'une belle et agréable rencontre un soir en boîte, des nuits superbes, jusqu'à ce qu'il découvre par hasard son métier. Manque de bol, elle avait eu le temps d'en savoir un peu sur lui, le genre de choses qui lui avait permit de le retrouver et lui faire comprendre qu'elle savait qu'il trempait dans des affaires bizarres. Et c'est là que tout s'explique puisque passant de bons moments ensemble, la jolie flic avait accepté de fermer les yeux et de l'aider en cas de problèmes à une seule condition, qu'il lui fournisse des informations pour l'aider. Et oui, pour ne pas finir en taule ou avec des problèmes aux fesses, il devait jouer les balances pour la sexy cop. Du coup aujourd'hui c'est grâce à elle qu'il espérait s'en sortir puisqu'elle avait terminé ses petites vacances... Du coup après plusieurs heures à être questionné et seul en cellule, on le laissa enfin passer un coup de fil. Sans hésitation, c'était Scarlett qu'il décida d'appeler. « Scar' c'est Alex... » a peine dit-il cela qu'il entendit un petit sourire à l'autre bout du fil, ce qui le poussait à ajouter « Allez je sais que je t'ai manqué » Puis elle lui demanda ce qu'il avait fait et un brin agacé, il lui répondit : « Rien de spécial mais je suis au poste et ça serait cool que tu puisse m'aider en fait... » La demoiselle approuva, lui demandant de ne pas s'énerver et qu'elle arrivait rapidement.

Ce fut une dizaine de minutes plus tard que Miss Hauptman déboula dans la commissariat et sous les yeux d'Alexander elle ne mit que quelques minutes à le faire sortir, échangeant quelques mots, un petit sourire et montrant sa plaque avant qu'on n'ouvre la porte à Alex. Sans un mot, il sortit de cet établissement en suivant Scarlett et une fois dehors, la jeune femme lui demanda de monter en voiture. Un seul mot suffisait, de toute façon il savait bien qu'il n'irait pas si facilement se coucher et qu'il devrait lui donner des explications, il n'était pas dupe. Pas un mot, pas un regard et la belle emboita le pas vers un café. Un soupire et Alex la suivit, s'installant face à elle. Lorsqu'on demanda à Alex ce qu'il souhaitait boire il regarda la serveuse et Scar' avec un petit sourire et ajouta : « Un café bien serré, j'ai besoin de ça pour me tenir réveiller puisque je crois que je suis pas prêt de dormir... » C'est fou le silence que laissa la jeune femme en attendant la commande. Et pour Alex, il se savait fautif, et surtout, il savait qu'il avait fait une connerie et que ça devait assez agacé Scarlett de devoir le sortir des problèmes encore une fois. Voilà pourquoi il ne disait pas grand chose, jusqu'à ce qu'elle lui demande clairement ce qu'il avait fait. C'est alors qu'il s'expliqua enfin : « Bah je finissais ma nuit, j'allais presque rentrer chez moi et t'es potes en uniforme ont eu la bonne idée de me contrôler, et comme j'avais pas mal de liquide sur moi et un peu de cam' bah ils m'ont arrêté. Et de six heures du matin à maintenant bah j'ai pu admirer le commissariat. Bien sûr tu me connais je leur ai rien dis du tout, j'ai fais croire que je n'étais qu'un simple consommateur à petites doses... » Puis il essaya de détendre l'atmosphère en disant avec un petit sourire : « Avoues je t'ai manqué pendant tes vacances ? D'ailleurs j'ai fais très attention pendant cette période comme tu me l'avais demandé, et puis cette nuit je me suis dis qu'en cas de problème j'ai ma héros qui reprend du service... En tout cas je vais quand même te dire merci, après tout ça pourrait être bien pire que sortir tranquillement à tes côtés... »
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité

MessageSujet: Re: ALEX&SCAR ♠ "Tu pourrais pas éviter les ennuis au lieu de les chercher pour une fois ?!"   Jeu 25 Oct - 14:55

Alexander && Scarlett
L
a journée avait plutôt bien démarré. Bizarrement mais elle avait bien démarré. Bah oui, une journée où il n'y a pas de mort, dans mon monde à moi, c'est une belle journée ? Pas dans la votre ? Evidemment si vous êtes un psychopathe en devenir ne répondez pas à la question merci. Bref elle avait donc bien démarré avant que je ne reçoive ce coup de fil. Qui ne m'étonna guère. Il n'y avait personne d'autre d'assez bien placé pour faire sortir Alex de prison en moins de dix minutes. Et il savait parfaitement que j'allais venir puisqu'il était trop précieux pour que je le laisse là bas. Et oui, Alexander Sandow en plus d'être mon attireur d'embrouilles adoré, était un de mes est indics les plus précieux. Nous nous étions rencontrés quelques mois plus tôt en boîte et nous avions passé la nuit ensemble. Le matin alors que je prenais une douche, il s'était enfui sans demander son reste et je n'avais pas cherché plus loin puisqu'il n'était qu'une aventure. Mais quelques jours plus tard, son nom et sa photo sont apparus dans un des dossiers sur l'affaire que je traitais et je n'ai pas mis longtemps à comprendre pourquoi il avait disparu. C'était parce qu'il avait du voir ma plaque et comprendre que j'étais un flic. Je l'ai facilement retrouvé et je l'ai même sorti d'une rixe qui tournait mal pour ses fesses. Et au contraire de le mettre en taule je lui ai proposé un deal. Je le couvrait et il me donnaient des tuyaux. Jusqu'ici ça avait marché mais je trouvais qu'en ce moment il usait un peu trop de ce privilège. Je devais le recadrer un peu. Après tout je ne serais pas toujours là ... A cette pensée une bouffée d'angoisse survint et j'attendis l'arrivée des nausées mais elles ne vinrent pas et je me détendis un peu.

Au commissariat je me trouvais face à un bleu. Un bleu .. pour garder Alex ... pauvre flic il devait être traumatisé à vie là ! - Je peux vous aider Madame ? Allez j'allais m'amuser un peu va, ça faisait trop longtemps que j'étais restée gentille. Prenant mon air neutre, le regard vif et froid, l'air observatrice, celui qui impressionnait toujours les bleus qui n'avaient rien vu je sortis ma plaque. - Je suis l'Agent Spécial Scarlett Hauptman du FBI. Vous détenez un de mes hommes et je dois le récupérer ... fis-je d'une voix ferme et sans appel. Le gamin - qui devait avoir dans les vingt et un an, du genre qui sort tout juste de l'école de police - fronça les sourcils, perdu. - Mais ... nous n'avons pas d'agent du FBI ici ! protesta t-il avant de se ratatiner devant mon regard agacé. - Il vient de me passer un coup de fil. Alexander Sandow. Le bleu eu l'air de comprendre de qui je voulais parler et grimaça. - Ah lui .. grinça t-il. Ah Alex avait encore fait des siennes. J'eu un bref sourire amusé. - Oui ... lui ... pourriez vous le faire sortir je suis pressée ... fis-je d'une voix très très douce. Trop douce ... de cette voix qui prévenait que j'étais sur le point de perdre patience. - Je ne peux pas, ordre du chef. Il est impliqué dans une affaire de drogue, il a été trouvé avec de la coke et du liquide sur lui. Je fermais les yeux un instant et tapotait le comptoir avec mes ongles en comptant jusqu'à dix pour me calmer. Fichues hormones ! Finalement je regardais le bleu qui retint de justesse un gémissement devant mon regard qui avait viré noir. - Dites moi agent ... je regardais le nom inscrit sur la plaque agent Sheppherd, est ce que vous connaissez la définition d'agent sous couverture ? Ou d'agent infiltré ? demandais-je en contrôlant ma voix. Il ouvrit de grands yeux comme si il imaginait Alex en agent infiltré. Ouais je sais moi aussi il paraît pas convaincant, ou beaucoup trop au choix, mais bon fallait bien une excuse pour le faire sortir.

Au final j'eu le dessus puisque Alex sorti cinq minutes plus tard. Moi j'étais plutôt satisfaite, j'avais terrorisé un gamin - certes ça vous paraît pas glorieux normal - mais j'étais d'une humeur massacrante et il fallait que quelqu'un paie. Mais ne vous inquiétez pas, Alex aussi allait tâter un peu de ma merveilleuse humeur. Mais d'abord il me fallait un truc pour tenir. Vu que j'étais interdite de café par tout le monde, je pris un multi-fruits une des spécialités du Barking Spider et regardait Alex pour savoir quelle était sa commande. - Un café bien serré, j'ai besoin de ça pour me tenir réveiller puisque je crois que je suis pas prêt de dormir... Je le foudroyais du regard. Ah non ce n'était pas le moment de me chercher. Je laissais un silence pesant s'installer le temps que nos commandes arrivent, puis je demandais à Alex ce qu'il avait encore fait. Le bleu avait parlé de drogue mais je voulais que mon indic me le confirme. - Bah je finissais ma nuit, j'allais presque rentrer chez moi et t'es potes en uniforme ont eu la bonne idée de me contrôler, et comme j'avais pas mal de liquide sur moi et un peu de cam' bah ils m'ont arrêté. Et de six heures du matin à maintenant bah j'ai pu admirer le commissariat. Bien sûr tu me connais je leur ai rien dis du tout, j'ai fais croire que je n'étais qu'un simple consommateur à petites doses... expliqua Alex. Donc le bleu avait eu raison ... je fronçais les sourcils. Il allait vraiment falloir qu'il se calme ...

- Avoues je t'ai manqué pendant tes vacances ? D'ailleurs j'ai fais très attention pendant cette période comme tu me l'avais demandé, et puis cette nuit je me suis dis qu'en cas de problème j'ai ma héros qui reprend du service... En tout cas je vais quand même te dire merci, après tout ça pourrait être bien pire que sortir tranquillement à tes côtés... continua Alex en tentant de détendre l'atmosphère. Je soupirais doucement et me passait une main sur le visage. Dieu que j'étais fatiguée et je n'en étais qu'à six semaines de grossesse. Qu'est ce que ce serait à six mois hein ? - Ecoute Alex, il va vraiment falloir que tu apprenne à y aller mollo parce que je ne vais plus pouvoir te couvrir très longtemps si tu prends autant de risques. J'en prends moi même pas mal pour toi, et même si tes infos sont parfaites et que je t'apprécie beaucoup, je ne vais bientôt plus pouvoir rien faire. Imagine que je ne sois plus là hein ? Tu vas faire quoi ? Appeler qui ? Bon alors diminue le rythme tu seras gentil ... fis-je avec une certaine lassitude dans ma voix bien que je sois un peu tendue. Après tout c'était vrai, j'appréciais beaucoup Alex, il était mon petit protégé, il m'avait toujours fait rire et avait toujours sût ce qu'il fallait dire ou faire quand j'en avais besoin toujours le mot pour rire et des infos en or qui m'avait souvent aidé. Je ne voulais pas le lâcher mais bientôt il le faudrait bien ...

Comme à ma grande habitude je le taquinais un peu. - Puis fais gaffe à tes fesses il se pourrait bien qu'un jour je te laisse entre les mains des affreux policiers pour t'apprendre la politesse et la discrétion ! lançais-je légèrement plus détendue. J'aimais bien être avec Alex dans d'autres circonstances qu'une planque ou une salle d'interrogatoire. - Tiens tant que j'y suis, pour te faire pardonner, tu peux me dire quoi sur ça ? Je fis glisser vers lui le dossier qui contenait les photos sur l'inscription de ce matin. " Tremblez pauvre mortel ! Ce soir les tombes exploseront jusque dans l'au delà. Les démons de minuit ne seront qu'un doux euphémisme. Venez, tremblez pauvre mortel ! Ce soir la nuit appartient à ceux qui n'ont rien et qui veulent tout." - Tu reconnais quelqu'un ou quelque chose derrière cette écriture ou ce message ? demandais-je en reprenant mon rôle d'agent spécial. Après tout ... c'était mon boulot d'enquêter. Et c'était le sien de m'aider non ?
code by Mandy
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité

MessageSujet: Re: ALEX&SCAR ♠ "Tu pourrais pas éviter les ennuis au lieu de les chercher pour une fois ?!"   Jeu 25 Oct - 23:12

Mine de rien tout aurait pu être bien plus rapide pour Alexander si les flics n'avaient pas abusés de leur pouvoir en faisant du zèle avec lui. Et oui, en arrivant au commissariat à six heures du matin ils ne l'avaient même pas laissés passer un coup de téléphone. C'est pourtant la loi non de pouvoir passer un appel, seulement un ? En général on appelle son avocat, on attend un petit moment, il arrive, on discute et c'est seulement après que les flics pouvaient espérer obtenir une réponse. Là non, c'était un peu tout l'inverse... Alex avait rapidement demandé à passer un coup de fil dans l'espoir de passer le moins de temps possible ici et que Scarlett déboule pour le sauver. Et manque de bol, il était passé par la case interrogatoire, puis isolement avant de revenir aux questions et qu'on lui offre enfin son fameux coup de téléphone. Il n'avait absolument pas réfléchi pour composer le numéro de la jolie flic. En effet, depuis qu'il avait passé un accord avec elle, il avait apprit son numéro de téléphone par coeur, histoire justement de pouvoir le ressortir en cas de problème similaire à l'actuel. Elle était donc arrivé pour sortir de prison notre jeune dealer, et c'est d'un peu loin qu'il observait l'attitude de la demoiselle. C'était sûre d'elle qu'elle avait sorti sa plaque avant de s'agacer un peu. Une discussion apparemment pas très agréable, et l'espace d'un instant il avait vraiment cru qu'elle ne réussirait pas à le faire sortir de ce trou. Bien heureusement, Scarlett avec ce don pour retourner les situations à son avantage. Bon il faut dire que notre agent du FBI semblait s'énerver et que face à un petit flic, il avait plutôt intérêt à coopérer avec les autorités supérieures. Et c'était tant mieux que ça marche. C'était donc grâce à la botte secrète de mademoiselle Hauptman qu'Alex se retrouva avec elle dans un café de la ville histoire sûrement de s'expliquer. Oui parce qu'elle lui avait déjà sauvé une ou deux fois la mise, mais jamais sans contrepartie et une bonne explication détaillée. Mais bon il se demandait encore pourquoi elle allait le questionner sachant qu'elle avait du demander aux policiers la raison de son arrestation. Curieuse comme elle était elle ne pouvait pas passer à côté d'avoir demandé la version des policiers. Du coup, il n'avait pas d'autres choix que de donner sa version des faits. Et puis il n'allait pas lui mentir alors qu'elle venait de le sortir de prison et qu'elle le couvrait dans ses activités illégales. Lorsqu'il lui répondit qu'il prendrait un bon café pour se réveiller parce qu'il n'était apparemment pas prêt de se coucher, Scar' lui lança le même regard assassin qu'au flic qui avait résisté pour faire sortir Alex. Autant dire qu'elle n'avait pas envie de plaisanter... L'après midi s'annonçait donc longue avec les silences de la jeune femme, et en plus de ça pas très fun avec miss ronchon xD. Finalement lorsqu'elle lui demanda sa version des faits, il lui expliqua comme il faut ce qu'il c'était passé. Elle ne répondit rien et c'est pour ça qu'il tenta de la détendre un peu en plaisantant et disant qu'il lui avait manqué et que c'est pour ça qu'il avait fait en sorte de la voir aujourd'hui à son retour des vacances. Le soupire de la belle ? Pas du tout bon signe. Quand je vous disais que l'après midi s'annonçait longue... Elle lui demandait de faire doucement parce qu'elle ne pourrait pas toujours le sortir de situations périlleuses. Il prenait des risques et elle également afin d'obtenir ses précieuses informations. Elle lui conseilla donc de faire attention car le jour où elle ne serait pas là, il allait avoir de bien gros problèmes. Il leva les yeux au ciel et lui répondit : « Tu penses que je le fais exprès ? Non parce que j'ai rien fais pour me faire contrôler au lever du soleil... Je sais que tu prends des risques, un peu comme moi j'en prends quand je t'aides... Mais je vais essayer de lever le pied, je dis bien essayer... Et puis t'es pas prête de partir du FBI non ? Et au pire tu me présenteras à une de tes jolies collègues » dit-il en plaisantant avant de reprendre un peu plus sérieusement : « Tu parles d'éventuel départ, tu oublies ta dose de caféine, t'es sûr que tout va bien toi ? Les vacances ça te changent je crois... »

Enfin la belle semblait se détendre face aux propos d'Alex puisqu'elle commençait un peu à se moquer de lui et le taquiner gentiment. La preuve, elle disait que la tentation de le laisser un peu pourrir au fond d'une cellule était présente afin qu'il puisse apprendre la politesse et la discrétion. En même temps il essayait bien de faire discret, mais il n'y pouvait pas grand chose si depuis quelques semaines les flics étaient attirés par lui comme un aimant sur un frigo. En tout cas ça avait le mérite de faire sortir un bel éclat de rire à notre jeune qui répondit : « Sérieux ? Avec tes petits copains ? Non parce que je risque de ne rien apprendre et surtout ils risquent d'en avoir marre de moi si je leur dis rien... Surtout si ils sont tous comme celui de ce matin ça craint, on voit qu'ils connaissent pas encore leur métier, va leur donner des cours » Bon, malheureusement rapidement elle redevenait l'agent du FBI qui demandait de l'aide à Alex. Elle prétextait que pour se faire pardonner, il pouvait peut être lui dire quelque chose sur un fameux message inscrit sur un mur. Un message très bizarre et qu'Alex avait d'ailleurs vu deux ou trois fois dans la ville. En regardant le reste du dossier, le jeune homme dit avec un petit sourire : « Avec toi on a jamais rien sans rien hein... » Puis il reprit son sérieux : « Plus sérieusement je vais pas pouvoir t'aider énormément... J'ai vu ce message à deux ou trois endroits de la ville et je pensais à un groupe de jeune qui faisait n'importe quoi. Mais d'après ce que j'ai entendu il se trame quelque chose pour Halloween. Rien de grave, ça serait plutôt des plaisanteries. Le but serait de s'amuser à faire flipper la population et surtout de faire le buzz, pour pas grand chose au final à part faire parler d'eux. Enfin c'est des rumeurs pour l'instant que j'entends parce que dans mes contacts personne ne sait exactement qui sont ces personnes. Je pense que tu perds ton temps sur cette affaire, tu vas finir par boucler des ados boutonneux qui ont juste voulu s'amuser, c'est tout à mon avis... » Bon il l'aidait pas beaucoup, mais au moins il savait que c'était un buzz concernant Halloween, après à savoir si c'était une menace sérieuse ou non, ce n'était pas son boulot, lui ne faisait que raconter ce qu'il avait entendu...
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité

MessageSujet: Re: ALEX&SCAR ♠ "Tu pourrais pas éviter les ennuis au lieu de les chercher pour une fois ?!"   Sam 27 Oct - 23:42

Alexander && Scarlett
S
ortir Alexander des emmerdes dans lesquelles il s'était fourré allait bientôt devenir une occupation à plein temps si il continuait sur cette voie là. Et moi je ne serais bientôt plus en était de réellement l'aider. J'essayais donc de l'avertir. - Tu penses que je le fais exprès ? Non parce que j'ai rien fais pour me faire contrôler au lever du soleil... Je sais que tu prends des risques, un peu comme moi j'en prends quand je t'aides... Mais je vais essayer de lever le pied, je dis bien essayer... Et puis t'es pas prête de partir du FBI non ? Et au pire tu me présenteras à une de tes jolies collègues plaisanta mon indic. Je levais les yeux au ciel moitié agacée moitié amusée. En ce moment il fallait dire que mes émotions étaient multipliées par deux et j'avais encore du mal à tout gérer. C'est que j'en étais quand même à deux mois de grossesse. - Tu parles d'éventuel départ, tu oublies ta dose de caféine, t'es sûr que tout va bien toi ? Les vacances ça te changent je crois... Je regardais Alexander sans un mot. Il était parfois un peu trop observateur à mon goût et j'ignorais encore si je devais lui faire part de ce qui m'arrivait en ce moment ou si il valait mieux que je garde ma grossesse pour moi même. Mon supérieur ne m'avait rien dit sur ça ce n'était donc pas un secret d'état. J'effleurais discrètement la petite bosse qui commençait à apparaître, arrondissant doucement mon ventre sous la chemise bleu ciel qui la dissimulait encore facilement. Bientôt ce ne serait plus aussi simple ... - T'inquiète pas va je suis encore assez en forme pour te botter les fesses si tu m'embête trop ! lançais-je moitié sérieuse moitié amusée.

Puis je changeais de sujet en lui disant que j'allais peut-être le laisser entre les mains de mes collègues flics pour lui apprendre la politesse et la discrétion. - Sérieux ? Avec tes petits copains ? Non parce que je risque de ne rien apprendre et surtout ils risquent d'en avoir marre de moi si je leur dis rien... Surtout si ils sont tous comme celui de ce matin ça craint, on voit qu'ils connaissent pas encore leur métier, va leur donner des cours Je ris sincèrement. - Ouais j'vais y songer ... rétorquais-je plus pour le rassurer et donner le change qu'autre chose. Car j'allais réellement leur donner des cours en fait. C'était le compromis que j'avais trouvé avec mon chef. Salle des contrôles et formation des jeunes pendant neuf à douze mois le temps d'avoir mon bébé. Le métier sans risque. Elle est pas belle la vie ? Mouais ... en attendant j'avais toujours le droit d'aller sur le terrain quand il n'y avait pas à courses un criminel ou à délivrer du monde. Juste sur la scène de crime quoi ... D'ailleurs en parlant de ça ...

Je tendis un dossier à Alex en lui demandant ce qu'il pouvait me dire sur ça. - Avec toi on a jamais rien sans rien hein... Je souris doucement. - Jamais ... et tu sais le plus drôle ? C'est toi qui m'a apprit ça ... rétorquais-je avec douceur un brin amusée. Puis il regarda les photos et reprit un air sérieux. Je l'écoutais attentivement. Je le savais fiable et je lui faisais confiance. Vous pensez que c'était stupide ? Peut-être mais en tout cas pour le moment Alex ne m'avait jamais lâché et ses infos valaient de l'or. - Plus sérieusement je vais pas pouvoir t'aider énormément... J'ai vu ce message à deux ou trois endroits de la ville et je pensais à un groupe de jeune qui faisait n'importe quoi. Mais d'après ce que j'ai entendu il se trame quelque chose pour Halloween. Rien de grave, ça serait plutôt des plaisanteries. Le but serait de s'amuser à faire flipper la population et surtout de faire le buzz, pour pas grand chose au final à part faire parler d'eux. Enfin c'est des rumeurs pour l'instant que j'entends parce que dans mes contacts personne ne sait exactement qui sont ces personnes. Je pense que tu perds ton temps sur cette affaire, tu vas finir par boucler des ados boutonneux qui ont juste voulu s'amuser, c'est tout à mon avis... Je réfléchis à ses paroles puis les réfutaient. - Non je n'en suis pas sûre ... je trouve que ces paroles sont trop réfléchies, elles cachent quelque chose ... un message codé peut-être ...

A ce moment là mon portable sonna. Je décrochais. - Hauptman J'écoutais mon correspondant en fronçant les sourcils. - Bien j'arrive. Et j'ai avec moi quelqu'un qui pourra peut-être nous aider ... donne moi l'adresse ... Je notais l'adresse dans un coin de ma tête. - Bien. On est là dans vingt minutes ... fis-je en raccrochant. Je levais la main pour avoir l'addition et finit mon jus. - Avale ton café en vitesse on a du boulot. Un nouveau message a été découvert et tu viens avec moi ! T'ira dormir plus tard ! lançais-je à l'intention d'Alex. Je réglais la note puis sorti du bar avec mon protégé sur les talons. Je déverrouillais la voiture et me mit au volant. Puis je souris à Alex en démarrant. - Alors tu te rend compte que pour une fois tu vas pouvoir jouer à Sherlock Holmes au lieu de jouer le mec suspecté ? demandais-je amusée.
code by Mandy
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité

MessageSujet: Re: ALEX&SCAR ♠ "Tu pourrais pas éviter les ennuis au lieu de les chercher pour une fois ?!"   Sam 3 Nov - 14:21

Il n'y avait pas pire en compagnie de Scarlett que lorsqu'elle jouait les moralisatrices. C'était vraiment un truc qu'il détestait, quand elle essayait de le calmer et qu'il arrête de s'attirer des ennuis. D'un côté si il s'attirait des problèmes, c'était aussi parce qu'il mettait son nez partout et qu'il aidait la jeune femme. Et oui, si il restait sagement chez lui chaque soir, la jolie brune se retrouverait très rapidement à court d'information et Alexander passerait rapidement d'indic' à coup d'un soir, ou simple connaissance, voir vraiment ami, tout dépend comment on se place. Enfin bref, elle voulait donc qu'il se calme, mais franchement il allait avoir du mal. Alexander adorait le goût du risque et l'adrénaline. Il pourrait s'en passer, il vivrait modestement, mais non, il aimait ce coup de pression à chaque fois qu'il outrepasser la loi. Il l'agaçait grandement lorsqu'il se moquait un peu d'elle et il le voyait. Si elle venait à prendre des vacances ou plutôt quitter les environs, Alex se retrouverait rapidement au tribunal avec un procès aux fesses. Voilà pourquoi il la questionnait, lui disant que de toute façon elle ne comptait pas quitter la ville ou le FBI de si tôt. Mais bien rapidement et ce malgré son état de fatigue avancé, le jeune homme ne put s'empêcher de remarquer certains détails. Tout d'abord la jeune policière répétait plusieurs fois qu'elle ne serait pas toujours là, qu'à un moment elle ne pourrait plus l'aider, et en plus la grande accroc au café pour tenir debout genre vingt heures sur vingt quatre délaissait sa dose de caféine pour un jus de fruits. Autant dire que ces vacances l'avaient changés, à moins qu'elle avait débuté une cure de désintox' du café. Mais ce petit silence qu'elle laissa avant de lui répondre n'annonçait rien de bon. En effet, elle resta très mystérieuse, et sur un sujet pareil ce n'était pas normal. Oui ils n'étaient pas très proches, mais les deux s'appréciaient et se connaissaient un minimum quand même. Une petite relation amicale à peu près dirons nous. Elle porta durant ce silence sa main à son ventre l'espace d'une seconde, et les yeux du jeune homme s'ouvrirent un peu en plus grand alors qu'elle lui disait que pour le moment elle était encore assez en forme pour lui botter les fesses. Ça amusait beaucoup Alex ce genre de menaces, surtout lui qui était un très bon combattant, il avait toujours adoré ce genre de comportement provocateur, même si pour le coup il savait que la demoiselle n'était aucunement sérieuse. « Tu te moques de moi là Scar' ? Tu crois que je t'ai pas vu passer ta main sur ton ventre en plus de ça ? Je t'ai toujours vu en forme... Donc quand est ce que tu ne seras plus en mesure de me botter les fesses ? » Il n'était pas con, il était entrain de comprendre, il voulait juste confirmation. Puis il reprit un sourire amusé sur les lèvres : « Enfin d'ailleurs tu ne m'as jamais botté les fesses, et je pense que t'aurais du mal, même si je me bats pas contre les filles, je me laisserais pas faire madame l'agent » Bah oui, il était très bon combattant, mais frapper une fille ?! Jamais ! Juste faire en sorte qu'elle n'arrive pas à l'atteindre ou la maitriser ça oui xD.

S'en suivit des menaces de Scarlett qui disait qu'elle le laisserait bien un peu en prison la prochaine fois pour qu'on lui apprenne un peu la discrétion et la politesse. Euh ouais ou pas hein xD. Le jeune homme se voyait déjà avec ces minables du commissariat. Il en connaissait assez sur le comportement à adopter avec ces personnes, et en grande partie il le devait à Scarlett qui lui avait toujours dit depuis qu'elle le protégeait qu'il ne devait rien dire, ni affirmer, ni nier, mais détourner les questions et empruntant d'autres chemins. En gros ça les rendait dingue jusqu'à l'arrivée de la demoiselle et jusqu'à présent ça marchait plutôt bien, ils étaient bien souvent heureux de voir le beau brun repartir. Il proposait donc à Scar' d'aller leur donner des cours, elle était bien plus convaincante elle, et ça avait au moins le mérite de la faire rire d'un bel éclat avant qu'elle dise y songer. Là c'est lui qui arrêta de rire pour dire : « Euh ouais déconnes pas trop tu m'as appris tes ruses pour m'en sortir, si tu les aides à contrer tes méthodes je vais galérer » Finalement il ria à son tour avec ce qu'il venait de lui dire.
Après les rires, il fallait reprendre son sérieux... Et oui, avec Scarlett on avait rien sans rien. Elle l'avait sorti de prison et en contrepartie, elle lui demandait déjà son aide sur un dossier. Il disait donc qu'il n'avait jamais rien sans rien avec elle, et elle le lui confirma avec un petit sourire dont elle avait le secret, disant que c'était elle qui lui avait apprit ça. « T'es maligne toi... Mais tu sais tu n'es pas obligé de prendre exemple sur ce que je dis ou ce que je fais hein. Mais bon je te dois bien ça » dit-il en commençant à jeter un oeil à ce dossier. Néanmoins il ne savait pas grand chose sur ce dossier, hormis les hypothèses qui étaient faites et les rumeurs qu'il avait pu entendre, mais rien de bien concret. C'est donc ce qu'il disait à la demoiselle mais cette dernière voyait plutôt un message codé qui cachait bel et bien quelque chose d'autre. « Honnêtement je n'en sais pas grand chose pour être honnête, sinon tu penses bien que je te le dirais » Mais les deux jeunes furent interrompus pr le portable de notre agent. Elle semblait songeuse, et rapidement c'est Alexander qui leva les sourcils lorsqu'elle disait qu'elle arrivait avec de la compagnie. Elle lui confirma qu'ils partaient d'ici car un nouveau message venait d'être découvert et que par conséquent il allait l'aider et dormir plus tard. Youpi il était ravi et poussa un soupire avant d'avaler son café d'un traite. « Cool... Tu sais pas à quel point je suis ravi Scar'... Au pire je dormirais demain ! » Ironique ? Oh oui à souhait. Il voulait bien rendre service, mais là en l'occurrence il ne savait pas grand chose de cette affaire, il ne risquait pas d'aider... Enfin il la suivit quand même jusqu'à sa voiture et une fois en route elle plaisanta en disant que pour une fois il était de l'autre côté de la barrière et jouerait au détective, et pas au suspect. Il retrouva doucement son sourire pour lui dire « Ouais c'est sûr, mais la prochaine fois que ça arrive tu voudrais pas me demander mon aide sur une affaire de meurtre, ou de trafic de drogues ou quelque chose du genre ? Parce que là un message sur un mur et un anonyme à retrouver c'est pas franchement le plus excitant. Et puis j'aime le danger, tu le sais ça... » conclut-il avec un petit clin d'oeil
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité

MessageSujet: Re: ALEX&SCAR ♠ "Tu pourrais pas éviter les ennuis au lieu de les chercher pour une fois ?!"   Sam 10 Nov - 19:15

Alexander && Scarlett
J
e détestais jouer les moralisatrices, c'était un rôle qui ne me convenait vraiment pas au vu de mon propre passé pour le moins sombre. Et oui, je l'avoue j'ai eu une adolescence assez ... mouvementée. La mort de ma mère et l'auto-destruction de mon père avait transformé la petite fille docile et obéissante en une adolescente révoltée et rebelle. Violente et dangereuse même/ J'avais touché à tout, j'avais accumulé les conneries et si mon dossier avait été assez vierge pour que je puisse entrer à la CIA c'était principalement parce que les flics de St Louis m'avez vu naître. St Louis avait beau être une ville assez importante, pour nous les habitants elle nous semblait petite. Presque tout le monde se connaissait, s'entraidait ou se détestait, se protégeait ou se dénonçait, c'était une série hollywodienne à elle toute seule cette ville. Souvent elle me manquait. Ma vie la bas me manquait. Mes parents me manquait. Mais il n'y avait plus rien là bas pour moi. Plus rien que d'amers souvenirs qui ne me ferait que me détruire un peu plus. Et il n'y avait rien là bas non plus pour Gabriel ou pour notre bébé. St Louis n'était plus qu'un souvenir, une chimère, ma vie était ici, à L.A. Mon boulot, mon appart, mes amis, ma famille. Elle était ici ma vie. Pas là bas. Plus là bas. Je n'y étais d'ailleurs pas retournée depuis mes dix-huit ans. Peut-être qu'aujourd'hui tout serait différent ? Peut-être que mon père a reprit le contrôle de lui même ? Que je pourrais aller me recueillir sur la tombe de ma mère et lui pardonner ? Lui pardonner son passé encore plus sombre que le mien que je découvrais petit à petit, lui pardonner ses erreurs de jeunesse qui l'avaient conduite prématurément à sa mort. Lui pardonner de nous avoir abandonnée, papa, Dany, Ella et moi.

Vainement, sans rien dévoiler, j'essayais de convaincre Alex de se calmer, parce que je ne serais pas toujours là. Et imprudemment j'avais effleuré mon ventre qui s'arrondissait doucement, oubliant à quel point mon protégé pouvait être observateur. - Tu te moques de moi là Scar' ? Tu crois que je t'ai pas vu passer ta main sur ton ventre en plus de ça ? Je t'ai toujours vu en forme... Donc quand est ce que tu ne seras plus en mesure de me botter les fesses ? Je tressailli légèrement mais mon visage ne laissa passer aucune émotion. J'haussais les épaules avec une désinvolture et un naturel que je ne ressentais pas. - C'est rien, j'ai été super malade pendant mes vacances, j'ai dû manger un truc et c'est pas passé ! mentis-je avec une aisance acquise avec l'habitude sans répondre à sa question. Et puis je ne mentais qu'à demi. J'avais été effectivement malade comme un chien ces derniers jours ... seulement ce n'était pas à cause d'une intoxication alimentaire mais de ces fichues nausées qui me pourrissaient la vie. - Enfin d'ailleurs tu ne m'as jamais botté les fesses, et je pense que t'aurais du mal, même si je me bats pas contre les filles, je me laisserais pas faire madame l'agent lança Alex un brin provocateur. Je souris doucement en posant mon menton sur mes mains croisées. - C'est simplement parce que tu ne m'a jamais vu me battre Alex .. je veux dire, me battre réellement. Je ne suis pas sûre que tu y résisterais ... rétorquais-je avec douceur.

Il me lança sur le sujet de donner des cours aux futurs flics et je rétorquais que j'allais y réfléchir ce qui cassa le rire d'Alexander. Je le regardais espiègle. - Euh ouais déconnes pas trop tu m'as appris tes ruses pour m'en sortir, si tu les aides à contrer tes méthodes je vais galérer Je ris encore. - C'est bien pour ça que je m'amuserais comme une folle en leur enseignant tout ça. Parce qu'au moins je suis sûre qu'ils ne se laisseront plus avoir par des filous comme toi ! le taquinais-je. Non plus sérieusement je lui avais appris des trucs que je ne montrerais jamais aux jeunes flics. Ne serais-ce que parce que certaines étaient proches du débordement de la loi ... Puis j'attaquais sur un sujet plus sérieux c'est à dire l'enquête en cours. - 'es maligne toi... Mais tu sais tu n'es pas obligé de prendre exemple sur ce que je dis ou ce que je fais hein. Mais bon je te dois bien ça Je souris en lui tendant le dossier. - Tu m'a appris un truc si utile, je m'en voudrais de le laisser de côté ... plaisantais-je.

Mais Alex ne m'aida pas beaucoup sur ce coup là. Il ne savait rien et je le savais sincère. Alex ne me mentait jamais et c'était une des choses qui me faisait réellement plaisir de sa part. Il plaisantait souvent, pouvait déconner sérieusement mais il m'avait toujours respectée et on ne peut pas en dire de même pour tout le monde. Quand mon portable sonna je décrochais. Nouveau message. J'entraînais Alex avec moi pour une fois, ne serais-ce que pour lui donner une bonne leçon à ma manière. - Cool... Tu sais pas à quel point je suis ravi Scar'... Au pire je dormirais demain ! J'arquais un sourcil en le fixant. - C'est pas moi qui me suis fait prendre la main dans le sac j'te signale. Et si t'es sage t'auras une surprise ! lançais je amusée en mettant le contact. Je roulais en silence jusqu'au lieu de rendez vous et retrouvez mes collègues. Steven, l'un des légistes - et oui ils ne servent pas qu'aux morts - me regarda d'un oeil critique. - Tu ne devrais pas être ici Scarlett ... Je soupirais agacée. Et voilà pourquoi les femmes qui ont des boulots qui bougent évitent d'être enceinte ou alors ne le disent à personne. - Je suis assez grande pour me gérer et je ne suis ni malade ni en sucre Steven merci. fis-je d'un ton sec et agacé en me dirigeant à grands pas vers le mur Alexander derrière moi.

- Les morts-vivants. Les fous à lier. Les créatures de l’ombre. Les meurtriers? Ils ne sont rien ici. Rien qu’on n’ait jamais vu. lus-je. De mieux en mieux ... T'es toujours certain que ce soit des étudiants Alex ? Ethan vient de me dire que c'était le cinquième ... demandais-je à mon indic. Comme il n'y avait rien de plus, nous restâmes moins d'une heure avant de repartir. Avant de partir je lançais un sac à Alex. - Tiens ta surprise ! Je t'ai récupéré ça, ça devrait te servir ... J'avais réussis le tour de force de récupérer son argent gagné durant la nuit même si je n'avais pas poussé jusqu'à récupérer le reste de la drogue. Fallait pas pousser. Alors que je conduisais jusqu'à chez Alex en silence, je décidais soudain d'une chose. Alex avait été sincère avec moi. Il m'aidait de son mieux. Il me respectait. A mon tour de faire de même non ? - Je suis enceinte Alex ... déclarais-je soudainement un peu brusque et très directe. Je regardais le jeune homme. Ca explique que je ne bois plus de café, que j'ai été malade comme un chien durant ces vacances, que mes collègues sont ultra protecteurs - beaucoup trop pour leurs fesses à mon avis - et que je risque de quitter le terrain un moment. Voilà. Au moins je lui avais dis.
code by Mandy
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité

MessageSujet: Re: ALEX&SCAR ♠ "Tu pourrais pas éviter les ennuis au lieu de les chercher pour une fois ?!"   Mar 20 Nov - 21:41

Alexander savait qu'il faisait un peu trop le con, ou plutôt qu'il prenait trop de risques et que ça pouvait lui apporter des ennuis, mais c'était plus fort que lui... Il aimerait pouvoir vivre tranquillement dans un bel appartement, avoir un travail normal et ne plus avoir à tremper dans des affaires illégales, mais il vivait dans un tout petit appartement et si il stoppait son trafic, les fins de mois seraient extrêmement dures. Par conséquent, il continuait ses activités nocturnes et ce même si les forces de l'ordre se faisaient de plus en plus présentes en ville. Surtout quand on a dans sa manche un atout comme Scarlett. Elle était un peu plus âgée que lui, et elle aimait bien jouer les maman avec Alex. A chaque fois qu'elle le chopait dans une mauvaise situation ou qu'elle lui en sortait, il avait le droit à sa petite leçon de morale. Celle ci était bien sûr entrain d'arriver maintenant qu'il avait quitté le commissariat et qu'il était tranquillement installé dans un café avec la jeune agent. Mais cette dernière intriguée énormément notre Alexander puisqu'elle disait qu'elle ne serait pas toujours là, tout en effleurant son ventre. Il connaissait le sens de l'humour particulier de Scarlett, mais lorsqu'elle se caressa le ventre furtivement, il se demandait vraiment si elle se moquait de lui ou si elle était bel et bien sérieuse. A cet instant, il n'avait pas tellement envie d'en rire, et c'est pour cette raison que le plus sérieusement du monde il lui demandait ce qu'il se passait. Il n'osait pas lui demander directement si elle était enceinte, mais parlait quand même de son geste de la main sur son ventre. Surtout, la demoiselle disait qu'elle était encore capable de lui botter les fesses. Ça l'amusait, parce qu'au fond elle savait qu'il était un grand violent xD. Néanmoins elle disait simplement avoir mangé quelque chose pendant ces vacances qui était mal passé et elle était tellement sûr d'elle, que c'était pour lui totalement impossible de déceler le vrai du faux. C'était ça le pire avec Scarlett, c'est qu'elle maitrisait tellement ses émotions qu'il ne savait jamais si elle disait vrai ou pas. Pire encore, elle savait même lui mentir et lui faire croire que c'était vrai, autant dire qu'avec elle il ne savait jamais quoi penser. Heureusement qu'il savait quand même qu'il pouvait lui faire confiance et qu'au fond elle serait toujours là pour l'aider. D'ailleurs sans cela ça ferait longtemps qu'il aurait fuit la jeune femme. Un brin agacé, Alex répondit : « Tu sais ce qui m'énerve avec toi ? C'est que je sais même pas quand tu dis la vérité et quand tu me mens. Pire encore, tu détournes le sujet avec une aisance de fou. T'as bien choisis ton métier toi ! » Bon bien sûr il n'était pas agressif, mais quand même c'était un peu agaçant de pas pouvoir savoir exactement ce qu'elle cachait derrière son visage impassible. Mais une chose était sûr, c'est qu'aussi douée soit-elle, il ne pensait pas une seule seconde qu'elle puisse lui botter les fesses. Après tout il était dans le monde des combats clandestins l'un des tous meilleurs de la ville, une femme comme elle ne lui faisait donc aucunement peur, et c'est ce qu'il lui dit. Mais la belle ne se démonta pas, lui disant qu'il ne l'avait jamais vu se battre et il répondit du tac au tac « Et toi non plus ma belle ! Mais bon t'as un avantage c'est vrai... Je frappes pas les femmes quand même » dit-il un petit sourire aux lèvres.

Scarlett enchainait sur le fait de donner des cours à des petits flics afin qu'ils ne se laissent plus mener en bateau par des mecs comme Alexander. Enfin aux dernières nouvelles c'était un peu Scar' qui lui avait donné les ficelles pour s'en tirer assez facilement donc bon, si il faisait la misère à ses collègues, c'était entièrement de sa faute. Les deux plaisantèrent donc là dessus jusqu'au moment où notre agent mit Alex à contribution, lui demandant de l'aide sur une enquête en cours. Bien sûr avec elle on n'avait rien sans rien, et elle l'avait sorti de prison pour pouvoir lui demander plus facilement son aide, ce qu'il lui fit remarquer, et un peu amusé, elle lui répondit que c'était lui qui lui avait apprit ça et que même si elle n'était pas obligé de prendre exemple sur ces méthodes à lui, celle ci était extrêmement utile et que c'est pour ça qu'elle en profitait. Un petit rire d'Alex et il rétorqua : « On va dire qu'on a chacun nos avantages et nos manières de nous en sortir dans notre travail » bien que le travail d'Alex avait tout d'illégal quand même... Mais pour en revenir à cette enquête, il ne savait rien, du moins rien d'autre que des rumeurs. Et alors qu'il pensait en avoir fini, Scarlett reçu un appel et emmena Alex avec elle sur une enquête sans même lui demander son avis. Il était fou de joie notre jeune homme de jouer les toutous bien sagement, surtout qu'il était debout depuis plus de trente six heures et qu'il avait vraiment envie d'aller un peu se reposer... Mais cette remarque ne plaisait pas à la jeune femme vu son regard avant qu'elle lui rappelle que c'était lui qui s'était fait pincé cette nuit. Alors qu'elle démarra, il se défendit quand même un peu : « Ouais je sais... Mais bon ça aurait pu attendre un peu pour que je t'aide. Et puis je te rappelle que j'aime pas les surprises... » Bon ok là elle lui disait que c'était si il était sage, donc sûrement positive, mais il était si impatient qu'il n'aimait pas qu'on le prévienne d'une éventuelle surprise, parce que tout se bousculait du coup dans sa tête... Mais une fois sur place, le cerveau d'Alex était encore en ébullition lorsqu'un collègue s'inquiétait de la santé de la demoiselle, lui disant de faire attention, et surtout voyant l'agacement de mademoiselle Hauptman. En voyant un mot sur un mur assez flippant, limite menaçant, Scarlett se tourna vers Alex, demandant si il pensait toujours que c'était des étudiants qui s'amusaient avec ce cinquième mot. Haussant les épaules, il répondit : « Franchement j'en sais rien, mais ça ne ressemble pas à une grande menace. Du moins c'est des tags sur les murs jusqu'à présent, rien d'autres non ? A mon avis tu perds ton temps Scar', mais ça n'engage que moi et je peux me tromper... » Après avoir cherché des indices ou des empreintes, les deux jeunes -enfin surtout Alex le jeune mouahahah xD- repartirent enfin et la belle lança un sac à Alex. Là voilà sa surprise, et en ouvrant le sac et voyant son argent de la nuit, il eut un magnifique sourire pour la remercier « Merci Scar' t'assures ! Finalement j'aime bien ce genre de surprises. Et le reste tu le gardes pour me faire la morale ou tu l'as juste pas récupéré ? » Le reste, c'était bien sûr toute la drogue. Oui, la dernière fois qu'elle l'avait aidé, elle avait réussit à récupérer sa cam' mais avait fermement refusé de la lui rendre, une sorte de punition pour s'être foutu dans la merde. Quand je vous disais qu'elle jouait un peu les mamans ^^. Enfin alors qu'ils arrivaient presque chez Alex, elle lui annonça être enceinte et ça surprenait énormément le jeune homme qui lança un « Sérieux ? Mais merde j'avais tous les signes, et j'y ai même pas pensé... Surtout je savais pas que tu avais quelqu'un dans ta vie. Enfin je dis ça parce que je me doute que tu ne garderais sûrement pas un bébé non voulu dans ton métier, à moins que je me trompes. Mais sérieux je suis un peu surpris de cette nouvelle, je m'y attendais pas, mais au moins tout ton comportement bizarre et tes collègues qui n'arrêtent pas de te questionner... Tout s'explique du coup » Puis avec un petit sourire taquin il reprit : « Et ça fais quoi ? C'est flippant de devenir maman bientôt non ? » En tout cas lui il flipperait si Capucine lui disait qu'elle était enceinte... xD Capucine, c'était son plan cul régulier ...
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité

MessageSujet: Re: ALEX&SCAR ♠ "Tu pourrais pas éviter les ennuis au lieu de les chercher pour une fois ?!"   Mer 12 Déc - 17:56

Alexander && Scarlett
J
e regardais Alexander avec un visage tellement neutre, tellement imperméable même dans le regard qu'il ne put deviner si je mentais ou non pour le coup de la crise de foie durant les vacances. Ca l'agaça. - Tu sais ce qui m'énerve avec toi ? C'est que je sais même pas quand tu dis la vérité et quand tu me mens. Pire encore, tu détournes le sujet avec une aisance de fou. T'as bien choisis ton métier toi ! s'énerva le jeune homme. Etrangement, ses mots me touchèrent plus que je ne le pensais. Un instant j'eu envie de baisser les yeux ou de regarder ailleurs mais ce serait avouer qu'il avait raison alors au final je choisis de lui faire un petit sourire qui ne monta pas jusqu'à mes yeux qui restèrent froids et neutres. - Parfaitement et tu sais quoi ? Je suis la meilleure dans ce domaine. J'excelle dans ce métier et c'est principalement parce que je sais mentir, dévier et tromper en plus de savoir extrêmement bien tirer et d'être douée dans la résolution des mystères qui fait de moi la meilleure. Je ne peux pas me permettre d'être une gentille fille vivant dans le monde des bisounours Alex. Je suis flic. C'est mon métier. C'est ce que je suis. Tu ne pourras pas me changer alors arrête de râler et file moi un coup de main, déclarais-je d'une voix froide sans une once de vantardise ou d'amusement. Mais elle finit par se détendre et par lancer une vanne qui allégea l'atmosphère qui bizarrement c'était alourdie quelques instants auparavant. - Et toi non plus ma belle ! Mais bon t'as un avantage c'est vrai... Je frappes pas les femmes quand même, déclara Alex en me faisant rire doucement. Je l'aimais bien ce gamin. Réellement. Ca me ferait chier qu'il ne s'en sorte pas dans la vie. Il méritait mieux que tout ce bordel ambulant cimenté de drogue d'alcool et de violence. Mais si il ne désirait pas s'en sortir je ne pouvais pas l'aider plus que ce que je faisais déjà.

Lorsque mon portable sonna pour m'annoncer une nouvelle inscription, j'entraînais Alexander dans mon sillage lui promettant une surprise si il était sage. Je savais qu'il détestait les surprises. Je le savais parfaitement. Disons que c'était une petite vengeance personnelle. Ne cherchez pas trop loin je peux être une vraie teigne quand on me chercher trop. Pas qu'Alex m'ai trop cherchée mais je lui faisais payer ses bêtises de la nuit, ça lui apprendrait à se faire chopper. Une fois sur les lieux je rembarrais quelques collègues qui semblaient inquiets et lisait l'inscription avant de demander son avis à mon indic. Il haussa les épaules en secouant la tête, signe universel pour dire "je ne sais pas" - Franchement j'en sais rien, mais ça ne ressemble pas à une grande menace. Du moins c'est des tags sur les murs jusqu'à présent, rien d'autres non ? A mon avis tu perds ton temps Scar', mais ça n'engage que moi et je peux me tromper... Bingo. J'hochais la tête en silence tout en réfléchissant. - Ok Alex merci, fis-je en retournant à ma voiture. Il me suivit et je lui lançais un sac avec son argent de la nuit. - Merci Scar' t'assures ! Finalement j'aime bien ce genre de surprises. Et le reste tu le gardes pour me faire la morale ou tu l'as juste pas récupéré ? J'arquais un sourcil et me mit au volant. - Tu dors déjà ou quoi ? Parce que tu rêve éveillé là ! Je garde le reste et c'est pas pour te faire la morale c'est qu'à la base je suis quand même flic et pas dealeuse. Donc tu n'auras pas le reste. Et je démarrais.

Sur la route pour ramener Alex chez lui je lui avouais enfin que j'étais enceinte. Il eu l'air de tomber des nues. - Sérieux ? Mais merde j'avais tous les signes, et j'y ai même pas pensé... Surtout je savais pas que tu avais quelqu'un dans ta vie. Enfin je dis ça parce que je me doute que tu ne garderais sûrement pas un bébé non voulu dans ton métier, à moins que je me trompes. Mais sérieux je suis un peu surpris de cette nouvelle, je m'y attendais pas, mais au moins tout ton comportement bizarre et tes collègues qui n'arrêtent pas de te questionner... Tout s'explique du coup s'exclama le jeune homme. Je grimaçai en me concentrant sur la route. - Ouais ça fait quelques mois qu'on est ensemble mais j'ai mis un moment à accepter qu'on ... forme un vrai ... couple. Et c'est un bébé non désiré à la base tu sais, rétorquais-je en lui jetant un coup d'oeil avant de regarder de nouveau la route, même si aujourd'hui bien sûr il l'est. - Et ça fais quoi ? C'est flippant de devenir maman bientôt non ? demanda Alex curieux. - Ta pas idée ... marmonnais-je en m'arrêtant à un feu rouge. Je pris une grande respiration avant de reprendre la parole. - Imagine toi disons ... face à des terroristes en puissance. Ou face à par exemple ton dealeur a qui tu dois du fric et de la drogue. Ouais voilà, imagine que tu n'es pas d'arme, que tu sois les deux mains liées dans le dos et les yeux bandés face à deux colosses qui veulent t'anéantir. Tu flippe non ? Ben là c'est encore pire que ça. Je suis littéralement ... terrifiée. Je veux dire je suis plutôt contente de devenir maman tu vois mais je ne sais pas ce que c'est d'être mère. J'ignore si je serais vraiment à la hauteur de ce défi là ... avouais-je. Je ne savais pas pourquoi je parlais de ça avec Alex. Surtout avec lui en fait. Monsieur-je-fuis-l'engagement-autant-que-possible mais j'avais besoin d'en parler et j'avais besoin d'en parler à quelqu'un de ... bah à quelqu'un de neutre dirons nous. Mais peut-être qu'au final Alex n'était pas le bon choix. Je grimaçai une nouvelle fois. - Désolée, t'a déjà passé une nuit blanche en taule et moi je te saoul avec mes histoires de grossesse. Enfin bon maintenant au moins tu sais pourquoi je t'ai dis de ralentir le mouvement. Je ne viendrais pas te chercher en prison enceinte de huit mois t'es prévenu le prévins-je en essayant de plaisanter. Je lui souris puis tournai dans sa rue. Enfin je le regardai. - Ca va aller pour toi ? demandais-je d'une voix douce et grave. J'étais très sérieuse. J'aimais beaucoup Alex, au fil du temps il était devenu plus qu'un indic, il était mon protégé et j'aurais aimé pouvoir le sortir de tout ça. Je savais que si il demandait de l'aide je rappliquerais aussitôt enceinte de huit mois ou pas. Et je savais qu'il le savait. Je râlais beaucoup après lui mais je lui vouais une véritable affection. Et ça par contre j'espérais qu'il le savait. Je l'espérais vraiment. Je lui tendis un morceau de papier. -Tiens. Mon numéro personnel, celui de mon appart et l'adresse. Si tu as besoin de quelque chose ou si tu as un problème tu n'a qu'à m'appeler ou venir. Tu sais que je répondrais toujours présente en cas d'urgence. Ca aussi j'espérais qu'il le savait.
code by Mandy


HJ/Désolée du retaaaaaaaard
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité

MessageSujet: Re: ALEX&SCAR ♠ "Tu pourrais pas éviter les ennuis au lieu de les chercher pour une fois ?!"   Sam 29 Déc - 2:06

Bon d'accord l'avantage d'avoir une flic dans son entourage c'était qu'il n'avait pas beaucoup de problèmes avec la justice et surtout qu'il savait qu'il pouvait compter sur elle. D'un côté il se disait qu'il avait bien fait de coucher avec elle, d'assurer et qu'elle le sorte de la merde quelques jours plus tard. Bon bien sûr à ses conditions, à savoir qu'il joue les informateurs... Par contre le désavantage c'est qu'il ne savait pas déceler le mensonge chez elle et qu'elle avait un don pour dévier le sujet, c'était limite flippant de se dire qu'elle était faite pour ce métier ! De plus elle semblait le prendre bien ce qu'il venait de lui dire, la preuve elle arbora un petit sourire tout en lui disant que oui, elle excellait dans ce domaine, et que pire encore, elle se définissait comme la meilleure, énumérant un petit nombre de ses qualités. Quelle modestie dites moi ! Il se mit doucement à rire pour lui répondre : « ça va les chevilles ? Tu te la racontes pas du tout là ?! » Puis un peu plus sérieusement elle lui disait être un flic, que ce n'était pas le monde des bisounours et qu'elle ne pouvait pas être toute gentille. Elle lui demandait donc son aide, sans qu'il râle, puisque de toute manière il ne pourrait pas la changer. Un peu moins amusé, notre jeune homme répondit : « Malheureusement oui je le sais que t'es pas un bisounours et que je dois t'aider... Enfin la nuit où on s'est rencontré t'étais une sorte de bisounours » dit-il sourire aux lèvres. Après tout c'est vrai que leur nuit avait été torride, mais elle lui avait montré son bon côté pour s'amuser ^^. Enfin si les deux là parlaient trop sérieusement, ils finiraient par se prendre la tête, c'est pour cette raison qu'ils choisissaient souvent la plaisanterie, comme en ce moment avec Scar' qui lui disait qu'elle pourrait le ratatiner si il l’énervait. Bien sûr elle ne devait pas connaître ses grands talents de combattant, mais bien entendu, Alex n'était pas le genre d'hommes à s'en prendre aux femmes. Il avait beau avoir un petit côté bad boy, il restait quand même un mec avec des valeurs, et notamment celle de ne pas frapper une femme. En tout cas ça amusait Scarlett, signe qu'il avait réussi à détendre un peu l'atmosphère trop sérieuse qui c'était installée entre eux.

Enfin les choses devenaient moins drôles quand le téléphone de la belle sonna et qu'elle embarqua Mister Sandow sur son enquête de tag. Elle l'avait questionné sur cette affaire quelques minutes auparavant, mais malheureusement pour elle il n'en savait rien, hormis les petites rumeurs qui couraient dans les rues de L.A. Et puis elle semblait prendre un malin plaisir à lui faire payer sa nuit d'excès, et le fait de s'être fait prendre par les flics. Youpi, elle était sadique aussi... Ils passèrent ensuite plusieurs dizaines de minutes sur la scène de vandalisme, tentant de repérer des signes, des indices ou quoi que ce soit qui pourrait aider la jeune femme à se lancer sur une piste sérieuse. Et sans surprise, Alexander ne fut pas du tout d'une grande aide. D'ailleurs il ne l'aida pas du tout, et elle semblait bien embêté de ne pas pouvoir avancer sur cette affaire avec l'aide de notre dealer. Du coup, après quelques instants de réflexion, elle le remercia par politesse tout de même et retourna à sa voiture. Il la suivit jusqu'à cette dernière et il eut le droit de récupérer son argent de la nuit. Franchement, c'était une bonne surprise, et il ne manqua pas de remercier la jeune femme. Après tout il y avait plusieurs centaines de dollars. Et même si il savait qu'elle ne lui donnerait pas la cam' que les flics lui avaient confisqués, il n'avait pu de s'empêcher de poser tout de même la question à Scarlett. Néanmoins elle ne rigolait pas là dessus et juste avant de démarrer elle disait qu'il rêvé les yeux ouvert pour récupérer sa daube, lui rappelant qu'elle était flic et pas dealeuse, et que ce n'était aucunement une manière de lui faire la morale. « Ouais désolé je me doutais de la réponse, je vais me contenter de l'argent c'est déjà ça. » Un petit blanc n'empêche s'en suivit durant le trajet ramenant les deux jeunes vers Alexander. Enfin il allait pouvoir dormir !!!!

Ou pas ! En effet, la demoiselle lui lança une petite bombe puisqu'elle disait être enceinte. Et il était complètement sur le cul. Oui bon surtout il était déjà assis, mais il avait du mal à imaginer la demoiselle maman, surtout parce que ce n'était pas vraiment compatible avec son métier. Alex demanda quelques explications, non sans se rappeler qu'il avait eu de nombreux signes sous les yeux et qu'il ne l'avait pas vu venir cette nouvelle xD. De plus, il connaissait la demoiselle, mais apparemment pas assez pour savoir qu'elle avait un homme dans sa vie. Bah oui, un bébé ne vient pas seul, et si elle n'était pas amoureuse, vu son travail qu'elle aimait énormément, elle ne garderait sûrement pas un enfant toute seule. Bon après bien sûr il pouvait se tromper, mais c'était ses suppositions. Il n'en revenait donc pas, et la jeune femme se confia un peu à lui, disant qu'en effet, elle était en couple, mais qu'elle avait mit du temps à se l'avouer, ajoutant même que ce bébé n'était à la base pas désiré, mais que maintenant qu'il grandissait en elle, elle le voulait. C'était limite flippant de la voir comme ça, il ne la connaissait pas du tout sous cet angle. Il plaisanta un peu : « C'est bien ce que je pensais, t'es pas du genre à t'attacher facilement, mais je vois qu'un homme à réussi à te changer, pas mal ! A moins que ce soit le bébé qui te change » Puis il lui demanda si c'était pas flippant de devenir maman, et elle lui confirma cela. Plus encore, elle lui expliqua son ressenti face à cette situation, et voir Scarlett se confier, lui faire part de ses craintes vis à vis de la situation, c'était très bizarre et inhabituel. Elle utilisa son métier puis les activités d'Alex et des problèmes qui pouvaient en découler pour qu'il puisse imaginer à quel point elle avait peur, peur de ne pas être à la hauteur face à son futur bébé. Il tenta un petit sourire compatissant et quelques paroles pour la rassurer « J'aime bien tes images, mais si c'est vraiment ce genre de choses, ouais c'est plus que flippant. Personnellement je suis pas prêt à vivre ce genre de situation, j'ai pas la vie pour être père de famille. Mais t'as l'habitude de t'infiltrer, de t'adapter à toutes les situations, donc le rôle de maman tu devrais y arriver aussi non ? » Oui c'était le genre de discussions qu'ils n'avaient jamais, mais sans se le dire, les deux s'appréciaient beaucoup. Bien souvent c'était Scar' qui protégeait Alex, tel une maman protégeant son enfant, ou une grande soeur protégeant son petit frère. Et cette fois, c'était lui qui essayait de prendre soin d'elle en la rassurant, ce qui n'était pas une mince affaire. Elle s'excusait donc de le souler avec ses soucis personnels alors qu'il n'avait pas dormi de la nuit, mais elle voulait qu'il comprenne qu'il devait se calmer un peu sur les bêtises parce qu'elle ne serait pas toujours là pour l'aider lorsqu'elle serait enceinte jusqu'au cou ! Et c'était tout naturellement que Scarlett rejouait les protectrices avec lui, en lui demandant si ça allait aller pour lui. « Bien sûr que ça ira. Tu me soules pas du tout, je vais essayer de faire doucement. Et puis je prendrais moins de risques puisque je n'aurais plus à en prendre pour te donner des tuyaux ce temps là. » Puis elle lui tendit un morceau de papier avec son numéro de téléphone noté dessus, ainsi que son adresse. Elle lui disait qu'il pouvait l'appeler ou passer la voir au moindre problème car elle répondrait toujours présente. Il eut un petit sourire sur les lèvres avant d'ajouter : « C'est que les hormones te rendent sentimentales dis donc. Je gardes tout ça et je viens te voir si j'ai besoin pas de soucis. Je sais pas pourquoi tu fais tout ça pour moi, mais j'apprécie vraiment ! Mais je vais essayer de me débrouiller sans toi, je voudrais pas être un fardeau pour toi »dit -il en riant avant de conclure : « Une flic et un dealer qui couchent ensemble, puis s'entendent réellement bien, la flic le protégeant sans être tombé amoureuse de lui, limite comme une soeur protégeant son petit frère, c'est digne d'un film non ? On pourrait se faire pas mal d'argent en l'adaptant et le proposant à Spielberg » Oui il était con, mais en fait il n'était tellement pas le genre à dévoiler ses sentiments et dire ce qu'il pensait réellement qu'il essayait de détourner l'attention. Après tout il l'adorait cette femme, allez savoir pourquoi...


HJ / Pas grave ;) T'as le droit à mon dernier RP de l'année :P :calin1:
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: ALEX&SCAR ♠ "Tu pourrais pas éviter les ennuis au lieu de les chercher pour une fois ?!"   

Revenir en haut Aller en bas
 

ALEX&SCAR ♠ "Tu pourrais pas éviter les ennuis au lieu de les chercher pour une fois ?!"

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Danse ta vie vie, danse [Alex]
» Aprés Michaelle Jean à Ottawa voila Carl-Alex Ridoré à Friboug
» Alex Larsen, nouvo minis Lasante fè bèl figi devan OAS.
» Les droits pour Alex Kovalev disponible
» Signature de contrat - Alex Kovalev
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
♫ Modern Family :: DANS LE GRENIER :: Archives rps-