AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Have we met before? [Jackson]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Invité
Invité

MessageSujet: Have we met before? [Jackson]   Sam 3 Nov - 23:34


Have we met before?
Did I just catch your eyes like familiar fish in the water.
It could be anywhere that we've passed each other by.
Une bande de potes plus ou moins proches, une table, des verres qui s'y agglutinent. Une soirée prometteuse en somme. Les discussions filent, les idées et les rires fusent. Qu'est-ce que la vie si ce n'est cela, ce bonheur simple d'être bien avec des gens drôle? Pour un peu, on pourrait dire que j'aime les petites choses simples. Et c'est vrai. Même si je les préfère alcoolisées. Et que j'adore les grandes choses compliquées aussi. Me compliquer la vie pour compliquer celle des autres, quoi de mieux? Si je n'avais pas une telle philosophie de la vie, il est certain que mon frangin s'en porterait mille fois mieux. Ainsi qu'un grand nombre de personne que je rencontre à l'occasion. Héhé... J'ai bien envie de vous dire que c'est tant pis pour eux. Je ne gâcherais pas un des plus grand plaisir de ma vie pour simplifier la leur. Il faut savoir profiter de ce qu'on a et moi je me permets de profiter de mon statut de chieuse. Et puis s'ils n'étaient pas tous aussi prise de tête, il n'y aurait jamais le moindre accrochage. C'est moi qui vous le dit. Je ne suis pas vraiment le genre de fille qui monte sur ses grands chevaux. Je me fous juste de la gueule du monde en général, je ris à sa face de vieux frustré. Ouais, le monde est un vieux frustré. Et tous ces gens qui le composent, cette légion d'anonyme, tous, ils essaient de me faire rentrer dans un moule et de me faire fermer ma gueule, de me faire avoir de nouveau standard, d'être moins pire. Parce que moi, je veux juste atteindre le plus pire. La fille sage qui transgresse trop de chose, la fille relativement sage qui baisent des mecs et s'empresse de fuir le lit une fois que l'affaire est fini. Ça ne plaît pas à tout le monde, on me traite de tous les noms, mais ce n'est pas vraiment mon soucis si l'esprit des autres est trop étriqué pour accepter ma façon de vivre.

Alors mon verre à la main, j'observe la pièce, je rumine quelques idées alors que j'ai décroché des conversations qui se déroulent à ma table. Ouais, ça m'arrive. Il s'agissait d'un truc de politique je crois. Un truc prise de tête. Un de ce genre de truc que je fuis autant que je peux. Je porte ma bière à mes lèvres quand je croise un regard. Les lèvres pleines de mousse, je hausse un sourcil. Je le connais ce regard. Une copine remarque ces yeux qui se croisent. « Il te zieute depuis un moment avec son air à moitié flippé... J'serais toi, je me méfierais. » Un léger sourire pour la donzelle et j'avale une nouvelle gorgée. Quand je vous disais qu'ils essayaient toujours de me dicter ma conduite ces petits salauds. Moi et mon don de faire toujours le contraire de ce qu'on me dit... Et puis si ça doit finir mal, c'est que ça le devait non?

Mais pourquoi est-ce que je ne me lève pas tout de suite? Parce que je dois choisir l'angle d'attaque. Je le scrute un moment alors qu'il fait semblant d'être captivé par autre chose. Franchement, avec moi dans son champs de vision, c'est évident qu'il n'y a rien de plus captivant! Hum. Alors comment envisager la chose? Pourquoi est-ce qu'il me fixe comme ça? La question est surtout de savoir s'il se souvient de moi ou pas. Parce que quand je me suis jetée sur lui, il était complètement déchiré. Ce genre de déchiré qui vous laisse d'immense trous noirs dans vos soirées. Mais ce genre de déchiré qui peut être accompagnés de flash. Alors quoi mon garçon, tu te souviens de ma tête, ou juste de mon cul? Cela pourrait être une approche, brutale mais efficace. Ou bien, je pourrais la jouer plus maline. Parce que s'il ne se souvient pas de moi, les choses pourraient être plus amusantes autrement. Parce que lui balancer tout de go qu'il m'a sautée risquerait juste de l'effrayer. Parce qu'il faut traiter ce genre de garçon comme des petits animaux fragiles et peureux. Une nana qui ne rêve pas du grand amour, ça les effraie. Une nana encore plus tordue qu'eux, ça les fait carrément fuir. Alors je range mes mauvaises manières dans ma poche arrière de mon jean, ce sera facile à récupérer, et je me lève. A l'attaque.

Je me pose au bar où il était installé, juste à côté de lui, et lui fait franchement face. Je pose distraitement ma pinte sur le comptoir à côté de moi. « Salut! Moi c'est Clem. Je t'ai tapé dans l’œil ou bien t'as une cousine qui me ressemble? » Ouais, partons du principe qu'il ne se rappelle pas de moi. Et s'il s'en souvient, j'aurais qu'à dire que je souffre d'amnésie de temps à autre. Ou pas. Je verrais bien, ce n'est pas comme si l'improvisation était un art inconnu. On est une pro ou on ne l'est pas.
© Belzébuth
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité

MessageSujet: Re: Have we met before? [Jackson]   Dim 4 Nov - 18:27


Have we met before?
Did I just catch your eyes like familiar fish in the water.
It could be anywhere that we've passed each other by.
Jackson avait enfin repris son boulot. Celui de Barman, celui de mécano dans un garage. La totalité. Il grognait encore à cause de sa jambe à la fin de la journée. Mais au moins il travaillait. Jackson n'aurait jamais penser un jour penser qu'il préférerait retourner au travail que de glander chez lui. Il aurait pu trouver que c'était une grande première et s'auto-congratuler fier de lui. Mais à la place il s'était taper la tête contre le mur d'être un tel idiot. Enfin plus ou moins car il ne s'était pas réellement frappé la tête contre le mur, et ne s'était pas non plus réellement traité d'idiot. En revanche il le pensait suffisamment fort. Autre point positif de son retour au travail, c'est qu'il avait retrouvé sa clientèle féminine prête à se jeter sur un barman pour un coktail spécial qui aurait leur nom. Pathétique. Mais tellement pratique. Surtout que finalement il n'avait que trois cocktails spéciales et il adaptait simplement le nom en fonction de celui de la fille. Et BIM girl in the pants. Et Jackson n'était que trop heureux de reprendre une pratique de ce coté là, même s'il devait de temps en temps invoquer une vieille blessure de guerre, IRAK POWER, le patriotisme américain marche à chaque fois, pour expliquer sa raideur au genou. Mais bon ce n'était pas bien important, car malgré le retour au travail, Jackson n'en avait pas moins perdus ses bonnes vieilles habitudes de pochtron et finissait généralement la soirée très mal. Bien sûr étant un employé presque modèle -enfin il essayait surtout à cause de Savannah qui avait déjà envie de le trucider à cause de l'état d'Aidan- et ne buvait donc plus en journée, ni même avant le petit matin, heure de fermeture du bar, sauf soir de repos. Bref son état était donc en net amélioration depuis qu'il retravaillait. CHECK MAN.

Jackson travaillait donc ce soir là, et son regard comme d'habitude scannait la marchandise pour décelé une bonne âme -saisir par là une bonne paire de seins ou une bonne paire de fesses- qu'il pourrait ramener chez lui ce soir... Quoique s'il avait personne il pourrait toujours utiliser dear little sister of Aidan. Jesus il devenait diabolique ! C'était délicieux. Il se sentait presque intelligent tiens. Jackson continua son petit tour de scanner, et tomba subitement sur une fille qui l'intrigua. Au milieu d'une bande de pote sans intérêt probablement, entrain de boire une bière... Bon il préfère de toute façon qui amène délicatement leur Margarita à leurs lèvres, plutôt qu'une bonne grosse bière qui leur donne envie de pisser toutes les deux secondes. Mais ce n'était pas la question. Il avait déjà vu la fille quelque part... Récemment. Il ne savait plus ou... Mais non... Quand même pas... Elle avait l'air jeune non ? Enfin ses potes avaient l'air d'être très jeune... Tellement jeune qu'il se ferait probablement taper sévèrement sur les doigts pour leur avoir délivrer leur consommation alcoolisé si un policier venait vérifier leur carte... Tout en continuant à service ses verres, il ne la lâchait pas des yeux, et se rapprocha doucement de Jason son "pote" barman pour lui demander. « A ton avis... La fille la bas... Elle a quel âge? » Il ne savait pas trop ce qui la reliait à elle encore, mais préférait vérifier... Comme ça au cas ou. Jason le regarda étrangement « Tu as une conscience professionnel soudainement ? » Jackson lui lança un sourire sarcastique et l'enjoint à répondre rapidement. Ainsi Jason reporta son attention sur la fille du fond de la salle et haussa les épaules. « Entre seize et vingt ans à tout casser... Tout juste majeur probablement à voir ces potes... Pourquoi ? Tu te les tapé ?» Jackson rigola violemment avant que son rire s'étouffe brutalement dans sa gorge. Il avait pas... Oh non. Il se concentra pour essayer de se souvenir. Quoiqu'en faite il avait pas envie. Mais si... S'il pouvait se rassurer rien qu'un instant en étant sûr qu'il n'a rien fait avec une fille de moins de vingt et un ans ça sera top. Focus. Focus. Focus. Quoi du con tu veux une bière ! Mais la voilà ta bière ! Intermède travail excusez nous. Focus. Focus. Focus. Quelques bribes peut rassurante lui arrivèrent à l'esprit. En même temps il avait vu la fille, alors il était assez simple de falsifier des souvenirs non ? N'empêche ses cheveux... Non mais depuis quand est-ce que tu retiens les cheveux des meufs ? Pas faux. Quand il chercha à relever le regard sur la fille du fond de la salle pour voir si quelque chose lui revenait elle était plus là. Bon bah tant pis plus qu'à passer à au... « Salut! Moi c'est Clem. Je t'ai tapé dans l’œil ou bien t'as une cousine qui me ressemble? » AAAAAAAAH ! Jackson sursauta derrière son bar ce qui provoqua un rire de Jason qui sentait l'ex plan cul à plein nez... Clem. Clem. Clem. Ca lui disait rien.. En même temps Jackson et les prénoms... Il aurait appelé Lizzie une Bernadette donc... Clém ou pas. « Clem comme Clémentine ? » demanda-t-il innocemment pour s'acheter du temps... Du temps à quoi ? Pour paraître plus con ? Taper dans l'oeil... Non... Sinon il aurait un oeil au beurre noir... Blague de merde OUT. Une cousine... Ca serait une bonne alternative... Mais c'était tellement pas le cas. Aller trouve une excuse pour l'avoir maté comme un con toutes ses dernières minutes. « Tu as quel âge ? Je ne suis pas un experts mais tu n'as pas l'air d'avoir l'âge pour consommer de l'alcool.» Demanda-t-il en faisant tout pour rester professionnel. Le problème c'est qu'il n'arrivait pas à s'empêcher de la fixer pour essayer de se rappeler quelque chose de plus tangible que des images fabriquée par son imagination qui tiendrait du simple fantasme déplacé. C'est le Jason tout en finesse débarqua pour emmerder Jackson et demanda « En faite il veut juste savoir s'il a déjà couché avec toi... Si tu lui dis oui il aura les boules... » Jackson envoya valser son poing dans l'estomac de Jason qui lui lança un regard noir, et Jackson lui répondit par un sourire focus. Il allait pas chercher la bagarre alors qu'il se ferait démettre... Il se redressa et passa sa main dans ses cheveux visiblement peu à l'aise. « J'allais dire ça mieux que lui... Mais c'est à peu près ça l'idée je pense. » Débile bonjour. Elle allait avoir de quoi se pisser dessus. Un mec de plus d'une demi fois son âge qui savait plus ou se mettre et ne se rappelait même pas s'il avait couché avec elle.
© Belzébuth
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité

MessageSujet: Re: Have we met before? [Jackson]   Mer 7 Nov - 21:58


Have we met before?
Did I just catch your eyes like familiar fish in the water.
It could be anywhere that we've passed each other by.
Mon irruption au bar manque de lui faire faire une crise cardiaque. Il est vieux, faut que je me méfie, ça pourrait mal tourner mes petites blagues. Bon ok, j'exagère un peu, on ne peut pas encore le qualifier de croulant. Mais ça arrivera, ça leur arrive à tous. C'est la vie, qu'y peut-on! Et moi aussi j'y arriverais un jour! Mais bien plus tard que lui hein, moi j'suis encore en plein dans la fougue de la jeunesse hein. Moi je ne prends pas peur quand une jeune délinquante foldingue vient m'aguicher. « Clem comme Clémentine ? » Il faut avouer que sa question me laisse un peu sur le cul. Je retiens un fou-rire et le regarde en me foutant ouvertement de sa gueule. « Nan nan, Clem comme Clématite. » La blague. Quoi que certains parents pourraient aller jusque là. J'ai bien connu une gamine s'appelant Clitorine alors on a atteint le sommet de l'horreur. A moins que je rencontre une nana nommée Vagina un jour. Ça, ce serait le must. Je crois que je la demanderais en mariage immédiatement. Ouais, ce genre d'occasion ne doit surtout pas se louper, vous comprenez. Enfin, ma réponse de merde passe presque inaperçu et le voilà qui en rajoute. « Tu as quel âge ? Je ne suis pas un experts mais tu n'as pas l'air d'avoir l'âge pour consommer de l'alcool. » ... Sérieusement? La bonne blague. Lui qui prétend faire son travail de serveur de façon responsable. Je jette un coup d’œil à la table où j'étais avant. Qui c'est qui est allé chercher les boissons déjà? Ah oui, cette nana qui a l'air d'avoir à peine seize ans. Je ne doute pas que Jason aurait fait un foin pas possible en lui demandant sa carte d'identité, mais elle a fait en sorte d'être servie par ce gus qui me fait face. Pas la peine de se demander pour quoi, on prend vite de bonnes habitudes. Et quand on est trop jeune, on repère vite le barman qui sera plus captivé par notre décolleté que par notre carte d'identité. Je dirais que c'est de l'instinct. J'aimerais lui faire remarquer que son excuse est totalement moisie mais voilà que Jason s'en mêle et me donne enfin la raison à tout ça. Raison qui m'arrache un sourire alors que mon regard, légèrement amusé mais soudainement moins moqueur, se pose sur l'autre.

Je ne dis rien, j'attends une confirmation de sa part. Il essaie quoi? De savoir mon âge pour savoir à quel point la connerie qu'il a pu faire était énorme? « J'allais dire ça mieux que lui... Mais c'est à peu près ça l'idée je pense. » Je m'efforce comme je peux de garder mon sérieux. La lutte contre le rire est la plus dure des guerres. Et je sais que la difficulté de la chose peut se lire sur mon visage. Je bois une gorgée de bière et ravale mon sourire pour prendre un air plus que sérieux. Allez, il faut que je fasse un peu disparaître Clem la grande gueule débile. Dites à présent bonjour à Clem-monologue. Parce que ça m'arrive souvent d'expliquer la vie à des gens, qu'ils me l'aient demandé ou non. Et la théorie à venir et plutôt longue. Je prends donc mon temps et une nouvelle gorgée de bière avant de me décider enfin à répondre. J'aurais pu faire durer le suspens pendant des heures, mais il n'est guère d'intérêt à un suspsens comme ça. Parce que moi, ce que j'aime, c'est l'action!

« Alors mon chou, deux réponses s'offrent à toi, mais une seule solution valable : coucher avec moi ce soir. » Ouais, comme ça de but en blanc, ça peut paraître un peu abrupte, mais il y a une logique derrière tout ça, je lui laisse à peine le temps d'encaisser et certainement pas le temps d'ouvrir sa grande bouche. C'est moi qui ai le monopole de la parole. « Je t'explique. Mettons qu'on n'ai pas couché ensemble, si tu te le demandes c'est que je suis sûrement un putain de fantasme et se serait con de te priver. » Moi et la modestie, ça fait quinze. Mais en même temps, je ne crois pas qu'on puisse se demander ainsi si on a couché avec une nana sans en avoir quelques flash, aussi oniriques puissent-ils être. « Ensuite, si nous avons couché ensemble tu perdrais rien à recommencer. » Ouais, c'est pas convaincant, je sais. Mais je ne vois pas pourquoi se priver d'une soirée avec moi alors que je suis un plutôt bon coup, pas trop difficile à comblée et prête à beaucoup de choses. « Et si tu ne t'en souviens pas, c'est que tu étais ivre, et dans ce cas ta performance devait être moyenne... » C'est la réputation des hommes ivres qui ne durent pas longtemps, qu'y puis-je. Je dois avoué que même rond comme une barrique, il avait plutôt assuré. Mais il n'a pas besoin de le savoir. « Tu n'aimerais pas me laisser sur une mauvaise impression, j'en suis sûre... » Et hop un léger clin d’œil pour ponctuer le tout. Voilà, Clem-monologue a fini. Une réponse claire? Ah mais non, ça je sais pas faire. Ou peut-être que si, mais ça serait moins marrant quand même, non? Je fini ma bière, la pose sous son nez. « Allez, sers-moi ton meilleur cocktail. » Ouais, faudrait pas oublier qu'il est serveur à l'origine. Non mais oh, qu'il fasse son travail un peu! J'hésite un instant puis j'enchaine. « Et c'est comment qu'on t'appelle au fait? »

© Belzébuth
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité

MessageSujet: Re: Have we met before? [Jackson]   Lun 12 Nov - 18:01


Have we met before?
Did I just catch your eyes like familiar fish in the water.
It could be anywhere that we've passed each other by.
Jackson ne savait pas pourquoi il réagissait de la sorte. Peut être parce qu'elle faisait vraiment jeune, et qu'il s'en voudrait d'être tomber si bas ? En même temps il était toujours habituer à avoir creuser le fond et à pourtant creuser encore. Là dessus il était plutôt incroyable... Personne ne semblait capable de l'arrêter de s'enfoncer toujours plus. Peut être parce que Jason était à coté de lui, et se ferait un plaisir de lui rappeler le jour ou il s'est tapé une presque mineur jusqu'à dans sa tombe. D'ailleurs il le sentait déjà ricaner et ça le mettait hors de lui. S'il arrêtait pas bien vite il aurait envie de lui en coller une. Il ne le ferait pas, parce qu'il bossait, et qu'il était de toute façon trop cassé lui même, et qu'il se ferait démonté. Mais la rage le boufferait de l'intérieur, et ça le ferait tout de même grave chiez. Il n'aimait pas assez Jason pour pouvoir supporter que ce dernier se foute de sa gueule. Et s'il ne pouvait pas s'énerver contre Jason il le pouvait contre la gamine qu'il sait tapé ou non, qui était majeur ou non, et qui avait l'air d'être une véritable chieuse. « Nan nan, Clem comme Clématite. » Jackson sentit ses oreilles siffler. Oh oui elle avait l'air d'être une véritable épine dans le pied... Le genre de fille que même si elle avait plus de vingt et un ans il ne supportait pas de se taper lorsqu'il était trop sobre... Parce qu'elle parlait trop, et avait un sarcasme insupportable. Un peu comme lui en faite, sauf que lui savait la fermer. A ce genre de fille il avait simplement envie de leur dire, ta gueule et fais moi une pipe... Mais dans l'idée de faire au moins semblant d'être un gentleman il évitait. Elle se foutait de sa gueule ? Très bien. Clématite lui allait très bien pour lui, et puis qu'elle le prenait pour un con, il ne la contredirait pas, et jouerait au con. Clématite c'était quand même franchement moche et ça sonnait comme une maladie sexuellement transmissible... Dégueulasse en somme. Mais puisque c'était elle qui lançait la mode, il n'était plus d'humeur à lui faire de fleur. « Ca marche Clématite ! Je préfère utiliser ton prénom en entier... Tant que je ne sais pas ton âge je préfère ne pas être trop intime... » Du con. Non seulement il n'en avait rien à foutre d'être intime ou pas vocabulairement parlant, mais en plus il ne sortait réellement que des conneries. En même temps pour une fois que c'était une connerie contrôler il fallait bien aller jusqu'au bout. Il lui fit un sourire niais. Au fond il ne savait pas pourquoi, mais malgré son envie de s'assurer qu'il n'avait rien fait avec la fille, il semblait de plus en plus persuadé du contraire... Peut être à cause de l'attitude de la jeune femme ou simplement à cause de vague flash qui commençait à affluer vers son cerveau.

« Alors mon chou, deux réponses s'offrent à toi, mais une seule solution valable : coucher avec moi ce soir. » Hein ? S'il avait eu une boisson dans la bouche ça ne faisait nul doute qu'il aurait tout recraché. C'est moi ou se petit bout de femme parfaitement insupportable avait un aplomb incroyable, et se sentait suffisamment en confiance pour lui faire des propositions du genre... D'un coté forcément en se montrant con et terrifier il devait lui donner sacrément confiance en elle... Ce n'était peut être pas la bonne techniquement. D'un coté la connerie allait généralement de paire avec la saloperie chez Jackson, et si son coté débile la faisait rire, peut être que le salaud la ferait moins rire... Ou pas. « Je t'explique. Mettons qu'on n'ai pas couché ensemble, si tu te le demandes c'est que je suis sûrement un putain de fantasme et se serait con de te priver. Ensuite, si nous avons couché ensemble tu perdrais rien à recommencer. » Jackson resta perplexe quoiqu'en faite la réflexion ne soit pas si conne que ça... Enfin si elle était totalement débile... C'était le genre de remarque qu'il était capable de sortir lui même pour appâter une fille... Puisque c'était son genre de phrase il n'en saisissait pas toute la connerie au premier abord, mais puisque c'était son genre de phrase c'était forcément complètement débile. Il fit mine de s'intéresser à ce qu'elle disait en attendant qu'une chose qu'elle balance son âge. Lui ne trouvait pas ça drôle du tout. « Et si tu ne t'en souviens pas, c'est que tu étais ivre, et dans ce cas ta performance devait être moyenne... » Là il voulait l'arrêter tout de suite. Il se connaissait, et même rond il se débrouillait pas mal... Surtout que là avec sa jambe flinguer et sa douleur au côte il lui fallait bien une bonne barrique dans le nez pour qu'il puisse retrouver des mouvements normaux et totalement fluide... Du coup il y avait bien plus de chance qu'il soit vraiment bon totalement saoule plutôt que complètement sobre... Il avait de plus en plus l'envie de l'étrangler... Parce qu'elle tournait autours du pot et qu'elle se permettait d'insulter ses compétences sexuelles.. Ce qui était fortement déplacé, et il devait être bien expérimenter qu'elle. « Tu n'aimerais pas me laisser sur une mauvaise impression, j'en suis sûre... » Alors là... Si tu savais comme il s'en tamponne le derrière des impressions qu'il laisse. Il avait peut être la moitié de Los Angeles chez qui il avait laissé une mauvaise impression... Pas sûr le plan sexuel certes mais partout ailleurs... alors il n'était plus à sa près. Il voulu répliquer, mais comme la chieuse n'en finissait jamais de parler, il cru qu'il ne s'en sortirait jamais. « Allez, sers-moi ton meilleur cocktail. » Jackson fit un grand sourire, avant d'attraper un shaker et de mélanger plusieurs jus de fruit et sirop, il découpa une tranche d'orange, attrapa deux petites cerises confites, et versa le tout d'un verre avant de mettre les fruits en décoration. « Voilà mademoiselle. Le spéciale mineur tant que tu ne montres pas ta vraie carte d'identité et ton âge ! » On ne cherche pas un barman... Elle devrait le savoir. Jason faisait plus attention à ce qu'il servait et ne la servirait donc probablement pas du tout. Et lui qui était réputé pour être plutôt laxiste sur les verres servit ne lui donnerait plus rien avec de l'alcool tant qu'elle l'emmerderait... « Et c'est comment qu'on t'appelle au fait? » D'humeur catastrophique il manqua de répliquer aussitôt par un ta mère la pute assez violent mais se contint. « Jackson » balança-t-il d'un grognement peu éloquent.

Il chercha à se ressaisir et à trouver la meilleure façon de lui répondre à ses conneries. « Si on part du principe que tu ne serais pas aussi chiante, conne, et insupportable si on n'avait pas couché ensemble ça donne la réponse à au moins l'une de mes questions... » Attention inspecteur Sherlock est dans la place ça va déménager les amis. Ou pas... Jackson n'était pas la perspicacité incarnée non plus. « Donc tu es particulièrement pitoyable au lit sinon je m'en serais souvenu... Et moi je n'ai pas été si nul que tu le dis sinon tu n'en redemanderais pas. » Cela dit il n'en était pas à son premier blackout après une cuite, et un jour ou l'autre il était voué à oublier toutes ses conquêtes passagèrent peut importe leur talent sexuelle. « Et comme je suis sympa, on va simplement éviter d'en reparler et s'épargner un deuxième fiasco... Au moins la je peux faire semblant sans le faire que tu ne m'ais pas laissé de mauvaise impression. » Quoiqu'en faite... Il avait pas envie d'être sympathique. « Quoiqu'en faite ta voix de crécelle et ton assurance de Miss France m'ont déjà donné la migraine et la nausée... » Il était chiant, con, infantilisant, et Jackson quoi. « Maintenant ma petite tu n'as qu'à retourner avec tes petites copines mineurs, et tranquillement fantasmer sur le barman plus vieux que toi qui s'est minablement fait avoir parce qu'il était trop bourré pour te refuser quoique ce soit... » Ouai là il parlait de lui... Et s'il appuyait bien sur le minablement c'est que vraiment il avait plutôt honte de ce qui était arrivé, et qu'il essayait de l'oublier...

© Belzébuth
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité

MessageSujet: Re: Have we met before? [Jackson]   Lun 12 Nov - 20:00


Have we met before?
Did I just catch your eyes like familiar fish in the water.
It could be anywhere that we've passed each other by.
Et le voilà qui m'appelle Clématite. Un con comme je les aime. Ah... Moi et mes goûts de chiottes. J'crois que si le frangin était là, il en pleurerait presque. De rage sûrement. Mais s'il est con, au moins il me laisse parler. Et il est à peu près sage. Il me sert son cocktail moisi qui m'arrache un sourire. Vraiment? Parce qu'il croit que la vie est aussi facile? Surtout avec moi impliquée, ça risque pas. Je m'appelle Clémentine Eriksen moi. Ou Clématite pour les abrutis. J'ai réponse à tout et ne suis jamais à court de solution. J'hésite un instant à sortir la petite flasque que je trimballe dans mon sac mais décide de passer outre. Je risquerais de me la faire confisquer, parce que c'est chiant d'être interdite d'alcool. J'en pleurerais presque. Mais j'ai un jeu plus amusant. L'emmerder. Et puis, mine de rien, j'aime le jus de fruit. Je me penche sur mon verre et en aspire une gorgée. « J'comprends pourquoi t'es généreux sur l'alcool d'habitude... T'es une vrai quiche quand il ne faut pas en mettre. » Un sourire en coin et j'avale une autre gorgée. J'ai déjà subit pire. Parce qu'il n'y a pas pire que le pastis de toute façon. Enfin bref. Il me donne son nom et c'est le principal. Jackson. Ouais, j'l'aurais bien imaginé s'appeler Dick, ça aurait été parfaitement avec sa tête de con. Mais il est trop mignon pour un Dick, c'est vrai. J'baise pas avec les Dick. Enfin, pas trop.

Et voilà que c'est au tour de monsieur de faire un monologue. Fais-toi plaiz, chacun son tour. On pourra tenir toute la nuit comme ça si ça te tente. T'auras pas mon âge de toute façon. Et puis t'es vieux, gars, c'est normal pour toi d'aimer t'entendre parler, non? Moi je l'avoue, j'aime raconter de la merde, alors je me fais plaisir. Tu veux jouer au con avec moi, tu crois me faire peur, me vexer... Mais tu me plais mon chou. Raw! Hum. Calme toi Clem. Faudrait déjà que t'ai une chance de te le refaire avant de t'exciter pour rien. Mais qu'y puis-je si j'aime les abrutis trop sûrs d'eux-même? Et puis ce qu'il raconte ne peux que m'enchanter. Le pauvre ne se souvient absolument plus de rien. Il ne se rappelle pas à quel point j'ai pu le faire chier même en sachant que je l'aurais. Il ne se souvient pas de moi, celle dont on se rappelle toujours tant on a envie de lui exploser la tête quand on la fréquente trop. Et trop avec moi, ça doit pas dépasser la demi-heure. Pourtant, j'y étais allé à fond avec lui, je m'étais fait plaisir. Les hommes bourrés de ce genre ont cette qualité qu'ils sont un défi. Pour leur faire péter un câble, il faut déjà les sortir de leur brume. Et j'avoue que j'avais échouer. Fallait bien que je me console en couchant avec lui après, vous comprendrez... Non? Ça paraît pas logique? Ah bon, j'pensais.

Bref. Il est temps de remettre monsieur et son égo à sa place. « Tu crois vraiment qu'il faut qu'on ai baisé pour que je sois comme ça? » Ça, j'avoue que ça me tue. Mais puisqu'il ne voudra pas croire que je suis la pire des chiantes de toute façon, il faut une preuve que Clem n'a peur de rien. Je me retourne un instant pour attraper le bras d'un mec. Il me regarde d'un air étonné pendant que je jauge la marchandise. Ouais, pas mal. Pas trop vieux au moins celui-là. « On s'est déjà croisé? » Il me regarde un peu perdu, genre il cherche mais il trouve pas. « Tant mieux. On baise ce soir? » Et le voilà qui me fait une tête d'ahuri et regarde derrière moi. Jackson je suppose. « T'inquiète, l'ancêtre derrière n'est pas mon père, tu risques rien! » Je le lâche et me retourne vers mon cocktail "virgin". « Ramène ton cul dans deux heures si t'es libre. A plus. » Une gorgée et mon regard se plante dans les yeux du barman. Ouais, il était pas trop conciliant l'autre. Il aurait pu se jeter sur moi et me prendre sur le bar. Ça aurait eu son petit effet, je suis sûre. Il aurait regretté le Jackson de ne pas se souvenir de moi, ça je vous l'assure. Héhé! Quoi? Je suis trop sûre de mes performances? Mouais... Disons que j'ai recueilli des témoignages qui n'avaient pas de raisons d'être positifs mais l'étaient quand même. Et puis au moins comme ça, on est deux cons. J'peux pas le laisser seul dans une telle situation. J'suis trop bonne. « Mon chou, de un : j'ai pas besoin d'm'être déjà faite sautée pour être aussi conne que toi. » Et mon ton mielleux comme je sais si bien le faire. Parce qu'il va regretter d'avoir mis au défi. « De deux : j'ai plus d'assurance que miss France, j'pourrais me mettre à poil au milieu du bar si y avait pas Jason pour me foutre à la porte après. » Ouais. Ou presque. J'sais pas c'est quoi son problème avec les miss France. Peut-être était-ce juste un compliment dissimulé pour me dire à quel point je suis magnifique! Ouais ouais, bien sûr. J'sais pas pourquoi, même mon assurance de Miss France n'y croit pas. « Et de trois, je sais que tu préfères baiser avec des voix rauques et masculines, mais j'vais pas m'faire opérer des cordes vocales pour tes beaux yeux. » Et bim. Celle-là était légère, j'avoue. Mais j'la trouvais marrante, alors j'avais bien envie de la sortir. C'est pas comme si je faisais ça pour l'impressionner en même temps. Ce qu'il pense de moi, je m'en contrefous. De toute évidence, il me trouve trop jeune pour jouer au docteur, alors j'ai plus qu'à faire ce que je sais faire de mieux : la chieuse.

« Et faut pas non plus que tu te montes trop à la tête. C'est pas parce que je te propose de passer entre mes jambes que j'vais fantasmer sur ta face. » La bonne blague. Ca se saurait si je fantasmais sur des mecs qui existent en vrai. Non, ceux que je peux avoir hypothétiquement, je les ai. Et lui, je l'ai eu. Mes seuls fantasmes sont du genre célèbres. Ouais, Johnny Depp, Brad Pitt, Joseph Gordon-Lewitt... Bon, ok, j'pourrais vous faire une liste longue comme... Comme longue. Mais ça n'empêche. J'vais pas perdre du temps à fantasmer sur des gens normaux, ce serait bien triste. Et j'reste le cul sur mon siège à boire son cocktail moisi. Ouais, le problème c'est que quand on me dit de faire quelque chose, j'ai la fâcheuse tendance à faire le contraire. Et puis, c'est pas comme si ce groupe d'amis était passionnant. C'est juste un moyen d'avoir des gens avec qui boire. On fait comme on peut hein! Et s'il est pas content que je reste là, il a qu'à se barrer. Ah non, il peut pas, il bosse. Héhé. Il va finir par regretter d'avoir posé les yeux sur moi ce soir. Et c'est le but maintenant. Il le regrettera à moins de céder à mes demandes. J'suis pas compliquée comme fille. Il suffit de faire ce que je veux pour que tout se passe bien.
© Belzébuth
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité

MessageSujet: Re: Have we met before? [Jackson]   Jeu 15 Nov - 12:09


Have we met before?
Did I just catch your eyes like familiar fish in the water.
It could be anywhere that we've passed each other by.
Jackson n’aimait pas parler. Il détestait ça. Il se trouvait ridicule, rien ne lui venait. Il n’avait pas la répartis nécessaire. Ce n’était jamais assez bien. De toute façon n’était jamais assez bien. Mais on est pas là pour parler du problème d’estime de Jackson, il n’en avait au fond rien à foutre, et vivait avec depuis vingt neuf ans. Non le problème maintenant c’était la fille qui se trouvait devant lui et qui n’arrêtait jamais de parler. Jackson n’aimait pas les filles bavardes. Il n’écoutait que très rarement voir jamais. Les seules filles qu’il écoutait volontiers parler était Ashleigh, et Savannah... Quoique Savannah ne lui parlait plus, donc ça ne faisait plus qu’une seule personne. Le reste des filles, il ne les écoutait pas. Lorsqu’il avait une proie à draguer, il faisait semblant, souriait, captait vaguement une phrase ou deux pour pouvoir rebondir et reposer une question. Car finalement l’avantage d’une fille qui parle c’est que lui avait assez peu besoin de parler en retour. Les femmes aiment parler dans le vide il faut croire. Clémentine c’était différent. Ou Clématite d’ailleurs si on s’en tenait à sa connerie profonde dont il essayait de faire preuve avec un certain talent. Il ne voulait pas draguer Clémentine. D’ailleurs il ne voulait rien avoir à faire avec la fille trop jeune qui l’emmerdait royalement. Seulement la fille en avait décidé autrement. Il ne savait pas franchement si elle décidait de le draguer pour de vrai, et si elle voulait sincèrement remettre le couvert, ou si elle était seulement là pour s’amuser de lui. En tout cas elle réussissait bien. Jackson avait tout de même une politique de ne jamais frappé les femmes, et pourtant il en mourrait d’envie. Elle était jolie ce n’était pas le problème. Mais elle avait un égo qui bouffait tout. Un sourire malicieux, un regard vicieux qui faisait semblant de te percer à jour et qui te dérangeait. Une langue acéré insupportable. Ca faisait cinq minutes qu’elle venait bouffer son air et il n’en pouvait déjà plus. Il faut dire qu’il n’était pas réellement connu pour son sang froid. Déjà elle avait ce regard qui se voulait pénétrant qui critiquait son foutue cocktail sans alcool. Comment ça il n’était pas bon ? Il fallait dire qu’il n’avait pas chercher outre mesure à faire un effort. Il aurait pu faire une faute élémentaire de mélange de jus qu’il ne s’en serait pas rendu compte. La fille l’agaçait, et l’idée de l’empoisonner sans faire exprès n’était pas vraiment négligeable. En plus Jackson était effectivement plus habitué à faire des cocktails alcoolisé. Après tout il était barman, pas serveur dans un tutti frutti. «Je comprend pourquoi tu es généreux sur l’alcool d’habitude. Tu es une vrai quiche quand il s’agit de ne pas en mettre.» Jackson lui lança un regard noir suivit d’un sourire faux. Il avait envie de faire l’enfant et de répondre un vague gnagnagna. De toute façon il n’avait rien d’autre à dire. Jackson ne possédait aucun sens de la répartie. Enfin pas aujourd’hui en tout cas. pas en ce moment. Pas avec son humeur massacrante. Et puis ça ne devait pas être si dégueulasse que ça. Sinon elle lui aurait vider le verre sur la gueule... Quoiqu’en soit si elle voulait se le retaper valait mieux qu’elle ne lui jette pas des trucs par la tronche. Enfin de toute façon elle était mal partie. Jackson n’était pas sur de son âge, mais il était persuadé qu’elle était trop jeune. Ce n’était pas dur à voir. On avait l’impression qu’elle avait encore sa peau de bébé. Qu’elle était chiante seulement parce qu’elle était jeune, et qu’elle pouvait se le permettre. Genre fin de crise d’adolescence, grand frère un peu trop présent qu’elle rêvait d’énerver. Enfin un truc comme ça. Quelque chose d’évident. Quoique Jackson n’y connaissait rien en psychologie féminine. Et encore moins en psychologie féminine adolescente. Il avait envie de dire pour rire, ou pas, que si elle s’acharnait sur lui, elle risquait de se retrouver découper en petit morceau au fin fond d’une poubelle. Mais il était pas si glauque que ça. Et puis bon en faite ça ne l’amusait pas de rire de son manque total de chance qui le projetait toujours dans les pires situations.

Il se décida enfin à parler. Mais à voir le regard amusé de Clématite ces paroles n’avaient pas franchement l’effet escompté. Il n’y avait pas de quoi rire. Pour une fois qu’il avait fait un effort de logique et d’ouvrir la bouche, voilà que ça ne faisait strictement aucun effet. Il avait envie de l’étrangler. Ne pas céder à la colère. Ce qui n’arrangeait rien, c’était Jason qui faisait presque semblant de travailler, et qui ne perdait pas un miette de l’échange pitoyable qui se déroulait sous ces yeux. «Tu crois vraiment qu’il faut qu’on ai baisé pour que je sois comme ça ?» Ah cool, il n’a donc pas couché avec elle, génial, il peut respirer et s’en aller. Il fit une moue satisfaite, se retournant en lui tournant le dos, et en allant vers d’autre personne pour prendre leur commande et enfin se remettre à travailler. Cependant il n’arrivait pas détaché son regard de la chieuse. Peut être parce qu’il sentait qu’elle n’en avait pas réellement finit avec lui. D’ailleurs effectivement, puisqu’elle cherchait à lui prouver qu’elle n’avait aucune notion de bienséance. Elle alla aguiché un mec bien plus jeune que lui. Il ne savait pas franchement ce qu’il était sensé en penser. Si il n’aurait pas aimé être le grand frère de cette fille. Trop de mec à dégommer trop souvent. Heureusement Savannah avait été une petite soeur parfaite. Malheureusement c’était lui qui causait tous les problèmes. Il fit mine de détourner le regard, sachant bien que si elle se rendait compte qu’il l’observait comme ça, elle sortirait encore des théories fumeuses, insupportable qui lui donnerait envie de se pendre. Et la voilà d’ailleurs qui revenait à la charge plantant son regard dans le sien. Ca n’annonçait rien de bon. «Félicitation Clématite pute junior ! Tu aurais pu aller le sauter tout de suite dans les toilettes ça m’aurait au moins fait des vacances.» Si Savannah ou Ashleigh l’entendait parler comme ça, elle lui arracherait probablement la tête. C’était mal de mal parler au femme à ce qu’il paraît. M’enfin Clématite n’était pas une vraie femme... C’était une demi-femme demi-chieuse. Voir trois-quart chieuse en faite. «Mon chou : de un je n’ai pas besoin de m’être fait sauté pour être aussi conne que toi» Félicitation ? Si elle pensait qu’il en avait besoin elle se fourrait le doigts dans l’oeil. Il être maître dans l’art de la connerie. D’ailleurs c’était une religion chez lui, la connerie. «De deux j’ai plus d’assurance que Miss France : je pourrais me mettre à poil sur le bar s’il n’y avait pas Jason pour me foutre à la porte après...» Félicitation encore ? Jackson devait être vraiment à coté de ses pompes parce qu’il ne voyait vraiment pas ou elle voulait en venir. «Et de trois je sais que tu préfères baiser avec des voix rauques masculines mais je vais pas me faire opérer des cordes vocales pour tes beaux yeux» Ah c’était ça le truc ? Le traité de gay ? « Bravo tu es officiellement la gamine la plus chiante et la plus inutile qui soit. Tu me laisses travailler maintenant ? Il est clair de toute façon que je préfèrerait encore me faire trouer le cul par un mec, que d’envisager coucher, ou recoucher peut importe avec toi. Quoiqu’en faite tu as plutôt tout d’un mec.» Elle avait l’assurance, le franc parler vulgaire, l’absence de poitrine et de forme.. Bon elle avait les cheveux longs, et un visage de fille, mais avec un sac sur la tête on pourrait la prendre pour un de ses mecs androgynes. « Et faut pas trop te monter la tête. C’est pas parce que je te propose se passer entre mes jambes que je vais me mettre à fantasmer sur ta tête.» Bien, on était d’accord la dessus. «Va draguer les mecs de ton âge qui ont un égo que tu es susceptible de blesser.. Je n’ai franchement pas que ça à faire. A moins que tu veuilles répondre à mes questions... Quoiqu’en faite je m’en fiche.» Ou pas. Mais il n’était pas franchement sûr de vouloir savoir la vérité. C’était plus simple de vivre avec l'éventualité qu’il est fait une connerie. Plutôt que l’assurance d’avoir fait une connerie.
© Belzébuth
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Have we met before? [Jackson]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Have we met before? [Jackson]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Michael Jackson est mort...
» Jesse Jackson Says U.S. Should Help Haiti
» Percy Jackson RPG (Réponse au partenariat)
» M. Eddy-Jackson Alexis proteste contre le partenariat entre l’AJH et la MINUSTAH
» Michael Jackson
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
♫ Modern Family :: DANS LE GRENIER :: Archives rps-