AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 « remember when we were like bonnie and clyde, well now we're like very screwed » | ft lexie

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Invité
Invité

MessageSujet: « remember when we were like bonnie and clyde, well now we're like very screwed » | ft lexie   Sam 12 Nov - 22:10



lexie and thayer

Thayer n'a pas toujours été l'honnête gérant qu'il est aujourd'hui. Avant son arrivée à Los Angeles il avait vécu ce que l'on pourrait appeler une période sombre. Perdu dans un flot de luxure, drogues et alcool, il ne vivait que pour le moment présent. Ayant arrêté ses études après le lycée et n'excellant pas dans un domaine en particulier, il aurait pu finir nettoyeur de chiotte dans un supermarché de quartier, mais la vie en avait décidé autrement. En une soirée, il avait perdu son premier amour et ceux qu'il considérait comme sa famille adoptive. Une bonne raison pour perdre pied, non ? Lorsque l'on dort dans des hôtels de luxe et que l'on participe à des soirées où on ne peut entrer qu'en portant des vêtements coûtant plus que le salaire annuel du salarier moyen, il faut trouver un moyen de gagner beaucoup d'argent et vite. N'ayant que trop peu d'organes à vendre, Thayer avait décidé de vendre autre chose, ses charmes. Un gigolo de luxe, n'offrant ses faveurs qu'aux femmes possédant une grande richesse. Il n'était pas seul, Muse faisant de même et ouvrant même son lit aux deux sexes. C'est à cette époque qu'il rencontra Lexie, belle blonde des plus calculatrices à une soirée arrosée. Il ne lui fallut pas longtemps pour comprendre son manège et lui proposer de monter dans le sien. Son plan était simple et clair, trouver des femmes riches hors de son cercle habituel d'habituées, les amener dans son lit, prendre des photos compromettantes et les faire chanter. Thayer n'hésita pas longtemps et leur petite affaire commença. Elle les repérait pour lui, il les séduisait, disparaissait et elles retrouvaient dans leur boite aux lettres les photos suivies d'une adresse où donner de l'argent en échange des originaux. Cela ne les empêchait pas de garder chacun des copies de ces photos, une sécurité de plus. Lexie restait complètement dans l'ombre et le jeune Weston avait appris à disparaître discrètement. S'ils mêlaient affaire et plaisir, cela ne signifiait pas qu'ils avaient succombé entièrement au charme de l'autre. Avec une femme comme elle, il fallait savoir se méfier. Toutefois, il appréciait leurs joutes verbales et devait admettre que son intellect couplé au charme de Thayer leur avait bien servi. S'il avait espéré ne jamais la revoir dans sa nouvelle vie à Los Angeles, il s'était lourdement trompé. Non pas qu'il la détestait, mais il ne voulait pas retomber dans ses anciens travers. Si lui avait changé, elle était restée la même et trouvait son nouveau lui « chiant à mourir ». Il ne buvait plus, ne se droguait plus et surtout... ne se prostituait plus. Elle avait bien essayé de redémarrer leur business ici, mais il avait refusé catégoriquement. S'il acceptait de lui rendre certains services, ce n'était qu'en réponse à ceux qu'il avait pu lui demander. Car oui, il faisait parfois appel à elle quand il était dans une situation difficile et elle répondait toujours à l'appel un sourire malicieux aux lèvres et une idée derrière la tête. Il le savait, son but était de le faire redevenir comme avant, mais il ne se laisserait pas faire même si elle le poussait souvent à sa limite. Il appréciait toutefois de la revoir et de discuter avec elle, même s'il savait que derrière sa visite se cachait quelque chose qui ne lui plairait clairement pas.

Essuyant des verres d'un air rêveur à son bar, il ne remarqua pas tout de suite cette femme élégante entrer. Proche de la quarantaine, elle dépensait visiblement beaucoup d'argent dans l'espoir de faire moins... en vain. Il n'était pas rare que des femmes du monde viennent boire un verre dans des petits bars comme cela, dans l'espoir de trouver un jeune qui saura combler leurs désirs de luxure et d'aventure et c'était exactement ce regard là qu'elle arborait à son arrivée. Quand Thayer leva la tête, il l'aperçut et poussa un juron. Une preuve de plus que notre passé nous rattrape toujours. Se baissant brusquement derrière le bar, il commença doucement, mais sûrement à paniquer. Elle était l'une de ses fameuses victimes, une des plus brillantes, qui avait donné le plus dans l'espoir de ne pas être découverte. Cette fois-là, lui et Lexie avaient voulu plus et elle avait refusé. Le lendemain, son mari recevait les photos et l'humiliait publiquement. Un divorce, qui ne fut pas complètement en son désavantage vu qu'elle avait reçue un sacré pactole, mais elle ne fut plus jamais regardée pareil par ses voisins et amis. Il était logique qu'elle ait déménagé dans l'espoir de repartir à zéro, mais pourquoi avait-elle choisie Los Angeles ? Surtout que ce soir, Emrys avait pris congé et il n'avait que deux serveuses. Il était le seul à pouvoir s'occuper du bar, mais impossible pour lui de lui montrer son visage. Rampant à quatre pattes vers la porte de derrière, il sortit son portable et tapa le numéro de la seule personne qu'il pouvait appeler dans cette situation-là, sachant pertinemment qu'il le regretterait amèrement plus tard. « Excusez-moi ? » La femme était au bar, espérant se faire servir un cocktail. « Je te manquais, avoue-le. » Lexie avait décroché au même moment. « Je suis désolée, je vais devoir vous faire attendre un peu. » dit-il d'une voix qui se voulait féminine et ressemblant plus à une vieille enrouée. « Je ne te pensais pas devenu si pathétique, tu sais que faire l'amour à une sexagénaire c'est risquer de la voir clamser dans tes bras. » Lexie encore, il lui répondit, chuchotant pour ne pas se faire entendre de la femme au bar.  « Très drôle, c'est dans ces moments-là que je me demande pourquoi je ne t'appelle pas plus souvent. Maintenant, bouge ton joli petit cul et ramène toi dans mon bar tout de suite. » La femme discutait à présent avec l'une des serveuses, demandant où était passé le barman. « Tu crois vraiment que j'ai autant de temps libre ? » Cette fois la voix de Thayer se fit plus ferme. « Tu te rappelles il y a deux ans, celle qui avait refusé de payer ? Humiliée en publique, divorcée, rejetée par son cercle d'amis ? Et bah elle se trouve devant mon bar en attente d'un « sex on the beach » et moi je suis caché comme un con dehors à ne rien pouvoir faire, alors tu te ramènes et tu me fais le plaisir de jouer les barmans pour moi ce soir. » Lexie marqua un temps de pause avant de répondre. « Tu sais que je te le ferais payer dix fois plus, j'étais occupée ce soir. » Thayer souffla, oui il s'y attendait. « Je sais. Et rentre par la porte de derrière ! » Il raccrocha quand la serveuse arriva vers lui. « Excuses moi Thay, mais il y a une cliente pour toi. Tu sais bien qu'Emma et moi on est pas foutu de faire un cocktail. » Oui, il le savait. Il ne les avait pas embauchées pour leur intelligence. « Dis-lui que son verre sera offert par la maison et que le barman a dû régler quelques détails personnels, elle sera là sous peu. » La serveuse écarquilla les yeux. « Elle ? » Thayer prit un ton sans appel. « oui ELLE ! » Elle repartit aussitôt et prévint la femme. Si seulement elle avait été du genre à partir, mais il connaissait son caractère. S'il ne l'avait pas servie, elle aurait fait un esclandre et se serait débrouillée pour couler son bar. C'était de ce caractère dont il avait peur, et du fait qu'elle avait toujours une arme dans son sac, en fait surtout cette partie. « Putain Lex', dépèche-toi. » Sa paix dépendait de la jolie blonde et il n'aimait pas ça, pas du tout.


Dernière édition par Thayer J. Weston le Mer 18 Jan - 23:08, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar

▐ PAROLES : 3620
▐ DATE D'ARRIVEE : 01/11/2011

▐ AGE : 25 ans
▐ OCCUPATION : Avocate
▐ LES SENTIMENTS : composante de l'émotion qui implique les fonctions cognitives de l'organisme, la manière d'apprécier
▐ POINTS : 341
MessageSujet: Re: « remember when we were like bonnie and clyde, well now we're like very screwed » | ft lexie   Dim 13 Nov - 0:58

    On parle bien des fantômes du passé non? Eh bien Lexie comprenait à présent toute la force et les nuances de cette petite expression. Les conséquences de ses actes... Ça aussi elle en entendait beaucoup parler, ou plutôt elle en voyait pas mal, oh non jamais pour elle, mais pour les autres oui... Bah quoi? C'était parfaitement vrai, il n'y avait qu'à prendre son frère, son cher frère jumeau qui n'avait rien trouver de mieux à faire que de mettre enceinte une de ses « petites copines », et maintenant il se voyait père de famille avec une gamine de cinq ans sur les bras, ses cours à l'université, son travail en parallèle et une possible rupture avec sa chère et tendre... Étrange que la dernière partie plaise énormément à Lexie... Bien sûr qu'elle ne souhaitait que le bonheur de son frère... Son bonheur mais certainement pas avec Cassandra... C'était une longue histoire que la relation que les deux femmes entretenaient mais il n'y avait aucun aspect positif dans celle-ci, bien au contraire. Parfois Lexie s'imaginer être un personnage de jeu vidéo et dont la quête était de trouver tous les moyens possibles pour elle de tuer Cassandra... Plus la mort était spectaculaire et originale plus ça lui rapportait des points! Ah bah oui elle notait tout dans un carnet ça avait le mérite d'apaiser tout envie de meurtre à l'encontre de sa belle-sœur... Une échappatoire comme une autre et ça évitait de lui apporter quelques problèmes en plus.

    Elle avait déjà pensé à appeler un professionnel après tout vite fait ni vue ni connu que j't'embrouille... Mais bien sûr elle sera en tête de liste des suspects ayant commandité ce meurtre... Non le organe ne lui allait vraiment pas au teint... Ou alors il faudrait qu'elle fasse copine-copine avec Cassandra... Après tout jouer la comédie était un don qu'elle avait non? Elle pourrait... Mais vu depuis le temps qu'elles se détestaient, se revirement de situation serait fort étrange, ça ne serait même plus du virage de 90 degré ça serait pire... Et puis elle ne pouvait pas faire ça à son frère, malgré tout elle savait qu'il aimait cette espèce de greluche en carton... La vie était ainsi mal faite parfois... Oh il ne fallait pas oublier Lily, que ferait un enfant sans sa mère... Elle était trop généreuse... Elle se le dit encore lorsqu'elle se leva du canapé après le coup de téléphone qu'elle venait de recevoir. Et dire qu'elle devait passer une soirée avec son frère Tyler, une soirée entre frère et sœur en plus c'est Ty' qui cuisinait, que demander de plus?

      __. Je suis vraiment désolée mais j'ai une urgence...
      « Une ugence avec? »
      __. Disons... Un fantôme du passé...
      « Oh je sais tu t'es mariée à Vegas et ton mari t'as enfin retrouvé et il veut te faire signer les papiers du divorce ou alors se venger et tu dois quitter le pays et faire de la chirurgie pour changer de tête et de nom... Je te vois bien avec un prénom du genre... » Lexie ne le laissa pas le temps de finir qu'elle venait de lui balancer un coussin qui trainait sur le canapé dans la tête de son frère qui était en proie à une crise de fou rire.


    Pour la peine il n'en saurait pas plus, et de toute façon elle ne lui en aurait pas dit plus, mais là elle avait une raison de taire les détails. Profiter de la situation pour la faire tourner à son avantage était une chose qu'elle faisait à merveille et très souvent ! Elle finit de boucler la ceinture de son manteau, attrapa son sac et déposa un baiser sur la joue de son frère, lui promettant qu'ils remettraient ça... Une fois la porte de sa voiture refermée elle se dit qu'elle allait tuer Thayer et elle se demandait pourquoi elle accourait ainsi... Ah oui si il tombait elle tombait avec et adieu belle carrière dans la justice et bonjour la prison... Non si elle devait faire de la prison ça serait pour le meurtre de sa belle-sœur et rien d'autre... Et puis au final elle gagnait le chance de pouvoir lui demander, non pardon, plutôt exiger un service... Elle allait être ne position de pouvoir si ce n'était pas enivrant cette sensation de pouvoir? Oui elle adorait ça! Elle se gara sur le parking non loin du bar et comme entendu elle passa par la porte de derrière, jetant sa veste au passage. Heureusement qu'elle avait été chez son frère, car cela signifiait une tenue passe-partout : un jean avec des bottines et un haut surmonté d'un gilet. Elle regarda par le hublot de la porte de service qui donnait juste sur le comptoir et ne put s'empêcher d'éclater de rire en voyant Thayer dessous celui-ci. Non mais c'était juste hilarant quand même.

    Elle replaça ses cheveux en arrière, effaça le sourire idiot qu'elle avait sur les lèvres et surtout le reste des larmes du fou rire qu'elle avait eu. Elle s'avança d'un pas décidé vers le comptoir, et avant de parler à la cliente elle se baissa pour se retrouver face à face avec Thayer.

      __. Honnêtement ça mérite une photo et la diffusion sur tous les sites sociaux... Enfin heureusement pour toi que j'ai une maitrise en cocktail t'aurais fait quoi sinon? Elle arqua un sourcil avant de sourire et de se redresser, et de préparer le cocktail, c'est à peine si on ne dirait pas qu'elle avait fait ça toute sa vie! Et un « sex on the beach », et encore désolée pour l'attente. Lexie afficha un magnifique sourire avant de faire tomber la serviette qu'elle avait entre les mains. Au pire t'as pas des somnifères ou je sais pas moi... Des diurétiques? Comme ça ça la rend malade elle rentre chez elle est le problème est terminé. Pourquoi tu me regardes comme ça, t'as jamais vu une femme entreprenante? Non là elle s'adressait à la serveuse qui la dévisageait purement et simplement. Ce n'est pas de ma faute si ton patron préfère me sauter et pas toi... Sois patiente s'il devient dépressif, et vu comme c'est parti il le sera bientôt, tu auras ta chance... Elle afficha un magnifique sourire qui signifiait plus va voir ailleurs si j'y suis, avant de reporter son regard sur Thayer. Tu devrais l'augmenter elle... Elle va avoir besoin d'un bon psy! Mesdames et messieurs ce soir en représentation spéciale Lexie!


    Oui mieux valait l'avoir en photo qu'en vrai à la maison! Mais non elle pouvait être très courtoise et aimable, ça dépendait juste de la situation, et puis si l'autre ne l'avait pas regardé ainsi elle n'aurait pas réagi ainsi, et s'il ne lui avait pas plombé sa soirée elle aurait été d'humeur plus... Disons qu'elle aurait été un peu plus gentille et aimable que ce qu'elle venait d'être... Tout n'était qu'une question de situation et des variables indépendantes gravitant autour d'elle et influant sur sa vie.

_________________

    Here I am, rock you like a hurricane... My body is burning, it starts to shout desire is coming. It breaks out loud, lust is in cages, till storm breaks loose... Just have to make it with someone I choose. The night is calling I have to go... The wolf is hungry, he runs the show, he's licking his lips, he's ready to win. On the hunt tonight... For love at first sting... Here I am, rock you like a hurricane...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://blondiesweety.e-monsite.com/

Invité
Invité

MessageSujet: Re: « remember when we were like bonnie and clyde, well now we're like very screwed » | ft lexie   Dim 20 Nov - 2:42



lexie and thayer

Quand il entendit les pas de Lexie derrière lui, Thayer s’aperçut qu’il avait retenu sa respiration pendant un temps. Dire qu’il était au bord de la crise de nerfs était un euphémisme. Si elle avait pris une minute de plus pour arriver, il aurait commencé à danser Jackson en string à paillettes dans l’espoir que cette vision embrumerait tellement l’esprit de la femme, qu’elle partirait sans ne s’apercevoir de rien. Elle vint se placer à côté de lui, après avoir effacé le sourire idiot qu’il avait aperçut brièvement sur son visage à son entrée dans le bar. Le genre d’expressions lui donnant envie de lui arracher un membre, amicalement bien sûr. « Honnêtement ça mérite une photo et la diffusion sur tous les sites sociaux... Enfin heureusement pour toi que j'ai une maitrise en cocktail t'aurais fait quoi sinon? » Elle venait de se baisser pour lui parler à voix basse. « C’est sur Twitter depuis près d’un quart d’heure maintenant, tu veux lire le commentaire d’Obama ? Il se proposait pour te remplacer si tu te révélais inutile. » Un sourire plus tard, elle s’était relevée pour préparer le cocktail. Etonné par son agilité, il en oublia pendant quelque secondes dans quelle merde il était. Quand la serviette tomba, il se tourna à nouveau vers elle. « Au pire t'as pas des somnifères ou je sais pas moi... Des diurétiques? Comme ça ça la rend malade elle rentre chez elle est le problème est terminé. Pourquoi tu me regardes comme ça, t'as jamais vu une femme entreprenante ? » Thayer retint un rire en voyant le visage choqué de sa serveuse. Il avait oublié que pour certaines personnes les remarques et idées de Lexie pouvaient sembler légèrement… troublantes. Lui trouvait l’idée bonne, quoique des diurétiques n’étaient pas une bonne idée vu qu’elle risquait d’occuper ses toilettes toute la soirée. Les somnifères n’étaient pas non plus une option, même si l’idée de la balancer devant l’entrée d’un autre bar dans l’espoir qu’elle oublierait tout de sa soirée ne semblait pas une mauvaise idée, mais elle comprenait trop de risques. « Ce n'est pas de ma faute si ton patron préfère me sauter et pas toi... Sois patiente s'il devient dépressif, et vu comme c'est parti il le sera bientôt, tu auras ta chance... » Il adressa un sourire chaleureux à la serveuse, dans l’espoir qu’elle comprendrait qu’il ne fallait pas prendre en compte ce que venait de dire Lexie. Toutefois, le début de larme dans ses yeux lui fit comprendre que c’était chose perdue. Quand il l’avait embauchée, il avait pensé à mélanger plaisir et travail pour une nuit, mais il avait vite abandonné l’idée. Il ne voulait pas qu’elle s’attache et il avait la flemme de trouver une autre serveuse. « Tu devrais l'augmenter elle... Elle va avoir besoin d'un bon psy! » Reportant son attention sur Lexie, son sourire resta mais son regard se fit noir. « J’y penserais, juste après avoir payé pour le mien. » Il s’apprêtait à continuer quand il entendit la femme s’adresser à Lexie. « On peut savoir ce que vous faite, ça fait une éternité que vous êtes sous ce bar. » Il grimaça et son barman de substitution remonta à la surface. Lexie avait raison, il fallait qu’ils la fassent partir et vite.

Creusant son esprit pendant un moment, il trouva une idée qui méritait d’être testée. Il rampa jusqu’à la salle arrière et fit signe à Lexie et la serveuse qui les avait écouté tout à l’heure d’approcher. Il s’adressa s’abord à cette dernière. « Tu écoutes ce que je vais dire et tu ne poses pas de questions. » Puis il se tourna vers les deux. « Si je ne me trompe pas le couple Kelson est là ce soir. La femme couche toujours à droite à gauche, je le sais je me la suis aussi faite. » Il marqua une pause pour afficher le traditionnel sourire de victoire que tout homme se doit d’avoir dans cette situation avant de reprendre sérieusement. « Son mari est plutôt du genre violent et a tendance à frapper avant de parler. Emma tu vas discuter avec Beth et lui annoncer avec une voix assez forte pour qu’il t’entende que le mec tout seul à la table du fond s’est fait sa femme. Le connaissant, il va le frapper direct. Avant ça, Lexie tu vas glisser quelques mots à l’homme du fond - dis lui ce que tu veux, on s'en fout -, puis revenir vers la femme au bar et lui faire croire qu’il lui a offert à un verre. Si je ne me trompe pas, c’est plutôt son genre. Elle risque de le rejoindre pour le remercier et, si le plan se passe bien, l’autre abruti va faire un ramdam et elle risque de prendre peur et de s’enfuir. Un plan qui marche comme sur des roulettes. » Emma le regarda avec des yeux ronds. « Thay, redis-moi pourquoi on doit faire fuir une cliente ? » Il lui adressa un sourire charmeur. « Emma, ma puce, tu sais que je ne te paye pas à réfléchir. » sa voix se fit froide. « alors putain fait pas chier et fais ce qu’on te dit ! » son sourire revint se planter sur son visage. « tu serais un ange ». La jeune femme ne l’avait jamais vu ainsi, non ce Thay n’existait que lorsque son passé revenait le hanter… ou Lexie. Tous les moyens étaient bons pour se sortir de cette merde. S’il devait être totalement franc, le jeune homme devait admettre qu’il s’amusait un peu. Toutefois, sa nervosité restait à son comble. Cette soirée s’annonçait très délicate.


Dernière édition par Thayer J. Weston le Mer 18 Jan - 23:09, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar

▐ PAROLES : 3620
▐ DATE D'ARRIVEE : 01/11/2011

▐ AGE : 25 ans
▐ OCCUPATION : Avocate
▐ LES SENTIMENTS : composante de l'émotion qui implique les fonctions cognitives de l'organisme, la manière d'apprécier
▐ POINTS : 341
MessageSujet: Re: « remember when we were like bonnie and clyde, well now we're like very screwed » | ft lexie   Ven 13 Jan - 23:23

      __. Non mais si tu ne voulais pas de mon aide il ne fallait pas m'appeler, alors continues de me faire ce genre de remarque et je te laisse dans ta merde et t'auras plus qu'à demander à la Maison Blanche de t'envoyer le président dans les... Disons cinq prochaines secondes! Et hop ça c'était fait!


    D'accord elle l'avait cherché avec ses remarques, mais elle aurait mérité un peu plus de considération et un accueil plus chaleureux surtout! Bon d'accord elle s'était limite attendue à être reçue tel le messie ou alors une star de cinéma avec le tapis rouge... Presque c'est tout! Mais non elle n'était pas narcissique et ne se prenait pas pour la meilleure du monde, mais elle devait avouer qu'elle aimait bien qu'on l'adule de temps en temps! Il fallait vraiment qu'elle se fasse soigner, ça débloquait carrément en haut, son frère le lui répétait constamment. Enfin elle n'était pas rancunière et heureusement d'ailleurs! Elle avait fait le cocktail, et puis c'était Thayer, ils avaient un certain passif qu'ils ne pourraient oublier ni l'un ni l'autre. Elle esquissa un sourire amusé en entendant la remarque sur le psy et elle allait répondre lorsqu'elle entendit la cliente se plaindre encire une fois ce qui lui arracha un soupir. Pourquoi est-ce que c'était toujours comme ça, et qu'il fallait toujours qu'on vienne l'emmerder? Elle n'allait en faire qu'une bouchée de cette bourgeoise à la noix, oh oui elle allait se la faire! Lexie leva les yeux au ciel avant de refaire surface, un sourire figé sur son visage.

      __. Et je peux savoir en quoi ça vous regarde? Nouveau sourire. Mais puisque vous voulez une réponse, elle tourna la tête et vit Thayer lui faire signe d'approcher, elle se retourna vers la cliente, c'est pour éviter de voir la salle tronche des clients un peu trop longtemps, j'en fais des cauchemars après... Elle était en forme ce soir!


    Le visage offusqué de la cliente suffit à faire son bonheur! Elle se tourna et alla en direction de Thayer, en faite elle en regrettait pas d'avoir reçu ce coup de téléphone, elle s'amusait énormément! Pas sûre que les autres apprécieraient le spectacle, mais c'était là le cadet de ses soucis! Elle se posta à côté du jeune homme, les bras croisés sur sa poitrine. Ah il avait une idée, il était temps, ce n'est pas comme si elle allait faire le pitre encore longtemps et amuser la galerie encore et encore... Ah elle avait presque cru qu'il pourrait être sérieux... Elle leva les yeux au ciel.

      __. Pitié épargne-moi le versant ma vie sexuelle est active et je le montre! Ce n'est pas qu'elle était jalouse ou quoi, juste qu'elle aurait aimé le j'en viens au faite très rapidement!


    Elle n'avait aucune patience, ça c'était un fait avéré depuis des lustres, et là elle en avait encore moins! Elle posa les mains sur ses hanches, écoutant le plan qu'elle appréciait plutôt en faite... Ce n'était pas une si mauvaise idée que ça, quoiqu'elle en avait un aussi en tête... Continuer à être désagréable avec la cliente, elle finirait par partir pour ne plus jamais revenir... Mais ça serait moins sanglant et donc beaucoup moins amusant! Non elle n'était vraiment pas nette comme fille! Elle ne put s'empêcher d'éclater de rire en voyant la tête de la serveuse lorsque Thayer lui expliqua que en gros elle faisait comme ça et pas autrement et surtout qu'elle n'avait pas son mot à dire.

      __. J'adore quand tu parles comme ça, tu en deviendrais presque... Orgasmique mon cher... Elle lui adressa un sourire charmeur avant d'embarquer la serveuse avec elle et de repartir en direction du bar.


    Elle se déposa la serveuse près du couple, sans lui demander son avis, mais Lexie savait que c'était soit elle lui indiquait le chemin, soit elle n'irait jamais de son plein grès, alors comme ça elle n'avait plus qu'à ouvrir sa grande bouche et faire le travail demandé! La blondinette se dirigea vers le fond du bar et se posa sur la table de l'homme qu'elle devait voir, elle se pencha vers lui lui murmurant à l'oreille que la femme au bar le trouvait très à son goût, et que comme c'était sa tante un peu trop sur-protectrice elle serait vraiment soulagée s'il pouvait passer la fin de sa soirée avec elle, bien sûr il demanda ce qu'il y gagnerait... Lexie avait affiché un magnifique sourire et lui avait juste demandé de regarder « sa tante » et il verrait par lui-même ce qu'il gagnerait... Pas manqué, elle revint au bar, offrit le verre la femme qui se leva et alla remercier l'homme en question et commencèrent à bavarder, et la bagarre éclata ce qui amusa fortement la jeune femme! Et hop tout le monde sortit bien sûr pour éviter de se prendre une chaise ou une table en pleine figure, la cliente gênante y compris! Lexie alla à côté de Thayer.

      __. Et maintenant tu vas faire quoi pour les canaliser? Parce que parti comme ça ils vont saccager ton bar et ne compte pas sur moi pour monter sur le bar pour attirer l'attention, à ton tour de bouger tes fesses... Elle afficha un sourire. Et en attendant je vais te regarder te débattre comme un beau diable avec une bonne piña collada! Elle lui afficha un nouveau sourire avant de déposer un baiser sur la joue de Thayer et de rejoindre tranquillement le bar pour se préparer le cocktail, oui elle allait le faire...

_________________

    Here I am, rock you like a hurricane... My body is burning, it starts to shout desire is coming. It breaks out loud, lust is in cages, till storm breaks loose... Just have to make it with someone I choose. The night is calling I have to go... The wolf is hungry, he runs the show, he's licking his lips, he's ready to win. On the hunt tonight... For love at first sting... Here I am, rock you like a hurricane...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://blondiesweety.e-monsite.com/

Invité
Invité

MessageSujet: Re: « remember when we were like bonnie and clyde, well now we're like very screwed » | ft lexie   Mer 1 Fév - 18:25



lexie and thayer

« Et maintenant tu vas faire quoi pour les canaliser? Parce que parti comme ça ils vont saccager ton bar et ne compte pas sur moi pour monter sur le bar pour attirer l'attention, à ton tour de bouger tes fesses et, en attendant, je vais te regarder te débattre comme un beau diable avec une bonne piña collada! » Le sourire de Lexie montrait sa satisfaction, plus que n’importe qui d’autre elle appréciait l’idée de le voir dans une situation des plus délicates. C’était une conclusion à laquelle il était arrivé depuis un certain temps déjà, elle prenait un malin plaisir à la souffrance d’autrui, d’autant plus si elle était la cause de leurs soucis. Il lui adressa un clin d’œil et sortit son portable discrètement, l’occasion de prendre de beau clichés de sa cliente entrain de donner un coup de sac à l’autre femme, elle encore avec un regard rageur et une main sur sa poitrine, oui il y avait de la matière à décrédibiliser la réputation d’une parfaite lady et inutile de prétendre par la suite qu’elle ne faisait que se défendre. C’était exactement ce qu’il attendait, des photos compromettantes pour la faire chanter afin qu’elle laisse son bar tranquille, sauf que cette fois il n’aurait rien fait d’illégal pour les obtenir et elle ne pourrait rien contre lui. Considérant qu’il avait assez de preuves, il rangea son téléphone et partit dans la réserve à l’arrière, sans oublier d’adresser un sourire de gosse s’apprêtant à faire une bêtise à Lexie. Il fallait l’avouer, la journée avait plutôt mal commencée, mais il s’amusait vraiment à présent. C’est avec un tuyau d’arrosage à la main et un foulard cachant la moitié de son visage qu’il réapparut. Il utilisait ce tuyau pour nettoyer la rue devant son bar le matin. « Tu balances la sauce ma belle ? » Un sourcil levé, il tira la langue brièvement, définitivement joueur. Il attendit que Lexie ouvre le robinet dans l’arrière salle et visa les clients qui se battaient devant lui. « plein jus ! » Le jet se fit fort, assez pour les pousser à fuir dehors. « Vous êtes malade !? Vous savez qui je suis !? » Thayer sortit une nouvelle fois son portable, ne tenant le tuyeau que d’une main et la prit à nouveau en photo, les cheveux dans tous les sens, le maquillage en pagaille et dans une tenue plus que douteuse. « Quelqu’un qui ferait mieux de partir et ne jamais revenir si elle ne désire pas que ces photos soient envoyées aux journaux du coin et à tous ses amis. » Une mine outrée, mais avec rien à redire, elle tenta de partir d’un pas digne. Toujours plus compliqué quand ses habits sont imbibés d’eau et que son maquillage ressemble à celui d’une noyée. Quand aux autres, ils partirent sans demander leur reste « tu peux tout arrêter » laissant le tuyau à l’entrée, il passa la porte du bar un sourire aux lèvres. Sourire qui se transforma en rire quand il enleva son foulard et qu’il se remémora la scène. Si une chose était certaine avec Lexie, c’est qu’il ne s’ennuyait jamais lorsqu’elle était dans les parages. Seule ombre au tableau, il était certain qu’elle lui demanderait une faveur en compensation de celle qu’elle venait de lui offrir. La jolie blonde n’avait jamais été du genre généreuse sans rien recevoir, d’ailleurs si elle avait juste pu prendre sans donner, il était sûr qu’elle l’aurait fait. « J’imagine que si je t’offre ta piña collada, ça ne suffira pas à nous considérer comme quittes ? » Il leva les yeux au ciel et repassa derrière son bar, aux côtés de la blonde. Se penchant vers elle, il continua à voix basse. « suis-moi. » S’ils se trouvaient à parler de sujets plus sensibles, il n’avait pas envie d’être entendu. Quand à son bar, il ne restait qu’une poignée de clients et sa serveuse pouvait s’en occuper à merveille. Il se dirigea donc vers son bureau et referma la porte derrière Lexie, adossé à la porte il la regarda d’un regard blasé. Après tout, il avait creusé sa propre tombe, il savait très bien qu’à partir de ce moment il commencerait à le regretter. Restait à savoir à quel point.


Revenir en haut Aller en bas
avatar

▐ PAROLES : 3620
▐ DATE D'ARRIVEE : 01/11/2011

▐ AGE : 25 ans
▐ OCCUPATION : Avocate
▐ LES SENTIMENTS : composante de l'émotion qui implique les fonctions cognitives de l'organisme, la manière d'apprécier
▐ POINTS : 341
MessageSujet: Re: « remember when we were like bonnie and clyde, well now we're like very screwed » | ft lexie   Sam 10 Mar - 0:56

Oui la situation l'amusait beaucoup, énormément même ! Enfin maintenant elle avait rempli sa partie du contrat, c'était à lui de se débrouiller tout seul et elle ne lèverait pas le petit doigt... Chacun son tour comme on dit ! Elle l'avait aidé en « souvenir du bon vieux temps » s'il l'on pouvait dire. Elle devait avouer que ce qui serait retombé sur Thayer serait inévitablement retombé dessus... Quoique maintenant elle était étudiante en droit elle aurait bien réussi à trouver une parade, elle arrivait toujours à en trouver une, un véritable talent qu'elle maîtrisait à merveille et qui en agaçait plus d'un... Quoi de pire que la voir s'en sortir par une pirouette alors que vous vouliez juste qu'elle se casse les dents ? Voilà toute la beauté de Lexie, tel un magnifique chat elle retombait toujours sur ses pattes qu'importe la situation. Elle esquissa un sourire en voyant le clin d’œil du jeune homme et commença à faire son cocktail en jetant de temps en temps un œil sur le bazar ambiant qui régnait dans le bar. Lexie se baissa d'un coup évitant le verre qui vint s'écraser juste derrière elle, elle glissa une paille dans son verre et s'amusa même à y mettre une ombrelle juste pour le côté fun ! Oui c’était un véritable bordel et elle, elle s'amusait à mettre une ombrelle dans un cocktail qu’elle venait de se faire... Totalement logique et équilibrée comme réaction ! Heureusement elle n'avait jamais dit qu'elle était ce genre de personne ! Lexie attrapa son verre et commença à le sirotant suivant d'un air soupçonneux Thayer qui venait de passer devant elle et lui adressa un sourire...

Un sourire qui n'annonçait rien de bon à dire vrai, enfin disons qu'elle avait déjà vu Thayer l'utiliser et qu'il n'en avait jamais découlé des choses parfaitement adulte et mature ! Elle avait le même lorsqu'elle s'apprêtait à faire une énorme connerie, et que en plus elle en était fière d'avance ! « Tu balances la sauce ma belle ? » elle manqua de recracher ce qu’elle venait de boire en le voyant débarquer avec le tuyau de nettoyage. Elle toussa légèrement avant de poser son verre, elle eut un léger rire en le voyant tirer la langue.

    __. Tu vas avoir des problèmes... Elle ouvrit le robinet d'eau. Fais-toi plaisir ! Lexie eut un fou rire parfaitement incontrôlable en voyant le remue-ménage que l'eau produisit. Elle récupéra son verre, resta à proximité du robinet et buvant tranquillement. « tu peux tout arrêter » Lexie fit une légère moue déçue avant de fermer le robinet d'eau. Dommage que cela soit déjà fini, j’appréciai tant le spectacle ! Elle se passa une main dans ses cheveux.


Oui elle en aurait presque voulu que cela dure encore, sûrement son côté sadique qui aime voir les autres souffrir... Oui ça pouvait être une explication ! « J’imagine que si je t’offre ta piña collada, ça ne suffira pas à nous considérer comme quittes ? » Lexie arqua un sourcil avant de finir son verre. Il posait vraiment la question ? Non mais elle venait de lui rendre un vraiment gros service là, et se contenter d'une seule boisson en remerciement ce n'était pas du tout équitable, mais alors pas le moins du monde ! Ah oui elle avait le sens des valeurs, surtout lorsqu'il s'agissait d'un prêté pour un rendu !

    __. J'ai toujours aimé ton petit côté naïf c'est tellement chou ! Elle lui pinça légèrement la joue, Lexie esquissa un sourire et suivit Thayer comme il venait de lui demander si gentiment.


Maintenant qu'elle avait bien travaillé, parce que oui elle pouvait se féliciter d'avoir amplement répondu aux attentes du jeune homme, il ne restait plus qu'à passer à la caisse ! Ah bah oui comme si elle rendait service gratuitement... Ça ne lui apportait rien, ça n'apportait jamais rien à personne, alors autant éviter de se faire avoir et prendre pour une bonne poire et mettre en place un système de marchandage ! Certes c'était peu conventionnel et certainement pas catholique.. Heureusement pour elle, elle ne croyait qu'en une seule chose... Elle ! Lexie alla s'asseoir sur le bureau de Thayer, croisant ses jambes.

    __. Et là maintenant c'est le moment des compliments et de flatter mon égo historie que je ne sois pas trop méchante avec toi pour la compensation... Lexie affichait un magnifique sourire, c'était bien le moment qu’elle préférait...

_________________

    Here I am, rock you like a hurricane... My body is burning, it starts to shout desire is coming. It breaks out loud, lust is in cages, till storm breaks loose... Just have to make it with someone I choose. The night is calling I have to go... The wolf is hungry, he runs the show, he's licking his lips, he's ready to win. On the hunt tonight... For love at first sting... Here I am, rock you like a hurricane...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://blondiesweety.e-monsite.com/

Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: « remember when we were like bonnie and clyde, well now we're like very screwed » | ft lexie   

Revenir en haut Aller en bas
 

« remember when we were like bonnie and clyde, well now we're like very screwed » | ft lexie

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Episode 5: Bonnie and Clyde.
» Si c'est une blague, elle n'est pas drôle (Clyde)
» (F) Barbara Palvin - On rejouera Bonnie & Clyde
» I'll never be good enough • Bonnie & Clyde
» SPLEEN ∑ COMME SI BONNIE FUMAIT CLYDE POUR PARTIR AVEC LE CASH
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
♫ Modern Family :: DANS LE GRENIER :: Archives rps-