AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 PETER ∇ « On perd la plus grande partie de sa jeunesse à coups de maladresse. »

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Invité
Invité

MessageSujet: PETER ∇ « On perd la plus grande partie de sa jeunesse à coups de maladresse. »   Mar 20 Nov - 17:15




« On perd la plus grande partie de sa jeunesse à coups de maladresse. »
Ft. Peter & Ava



Les journées se suivent et ma petite routine s'installe. Cela fait quelques mois maintenant que ma boutique est ouverte. J'ai déjà une bonne clientèle et je gagne plutôt bien ma vie, je ne suis pas mécontente. Mes parents m'ont forcé à franchir le pas, depuis que j'ai cessé les castings et ils n'avaient pas tort. La vie au cinéma n'est pas faite pour moi, je porte la poisse c'est bien connu, mes frères et soeurs ne m'appellent pas comme cela pour rien. Il m'arrive toujours LE truc de ouf dans une journée. Comme ce matin.. On aurait dit que je n'étais pas faite pour me lever. J'ai enchainé les boulettes, les conneries. Paquet de céréales qui tombe par terre en en mettant partout. Plus d'eau chaude parce que pour je ne sais plus la combientième fois ma chaudière puis le comble.. Lorsque j'ai couru pour aller m'habiller toute mouillé, je me suis étalée sur la carrelage du couloir. Dur, trop dur, mes fesses ont prit chères, croyez moi. Je suis sûre ou presque que j'ai un bleu quelque part sur la jambe, ou la hanche.. aie.

Je finis tout de même par réussir à m'habiller. J'enfile une petite jupe noire plutôt classe, des collants transparents, et un chemisier blanc légèrement transparent. Je vais bosser après tout et j'aime être classe. Je coiffe rapidement mes cheveux, mais je les laisse détachés. Je vérifie mon sac pour ne pas oublier mes clés de voitures ou encore de la boutique. Pas de clé de la maison. Je fouille partout, je me rampe partout
pour les trouver finalement bêtement sur la porte d'entrée. Je m'exaspère moi même, je soupire et je pars en fermant la porte. Je me retrouve rapidement dans les embouteillages. Je m'énerve et je ne suis pas la dernière à klaxonner. J'arrive enfin dans l'artère où se trouve ma boutique de vêtement. Je me gars ou je peux et je vais ouvrir.

La matinée fonctionne très bien. Vers midi je vais faire une pause, je referme la boutique et je me dirige à pied et en talon vers le centre commercial. Je vais dans le premier starbuck que je trouve puisque j'ai envie d'un chocolat chaud. Je fais la queue, entre midi et deux le Santa Monica Pier est toujours blindé de monde. J'arrive à avoir ma commande que je règle. Je lève mon verre en l'air et je me faufile à travers la foule en regardant mes pieds pour ne pas me les prend dans je ne sais quoi, n'oublions pas que je suis la maladresse incarnée. J'arrive à sortir du café.. Et tellement heureuse que je ne fais pas attention, je fonce dans un personne de plein fouet. Mon chocolat vole en éclats sur la personne et moi. Je déglutis, très mal à l'aise. Je saisis ma serviette avec le logo vert et blanc et je tente d'éponger. Je constate que c'est un homme. Je relève la tête et je reste presque bloquée sur le jeune homme.

- ça alors ! Peter Cohen ! Lycée de Santa Monica ! Ouah tu as grandit dis moi ! Tu te souviens de moi ?

Je grimace, je suis brune depuis peu, ma petite soeur est en étude de coiffure et elle devait en faire une sur cheveux longs pour son examen. Bien, j'ai cédé, ma mère a les cheveux courts et les autres soeurs refusaient. Avant j'étais châtain clair et du coup je ne ne suis pas sûre qu'il trouve, je le laisse tout de même chercher. Ne sait-on jamais !


© Belzébuth
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité

MessageSujet: Re: PETER ∇ « On perd la plus grande partie de sa jeunesse à coups de maladresse. »   Mer 21 Nov - 19:03



E. Avalon Prescott & Peter S. Cohen


On perd la plus grande partie de sa jeunesse à coups de maladresse.


Quelques photographies à trier, un ou deux montages à terminer et puis la liberté. Enfin. La photographe aimait son travail, mais son rituel du café ne pouvait être oublié. Il finit rapidement, mais sans bâcler, puis attrapa sa veste en cuir noir et la passa rapidement en sortant. Refermant la porte de l'atelier derrière lui, il mit la clé dans sa poche et s'éloigna.

Peter se dirigeait vers le Santa Monica Pier pour y prendre un café quand une jeune femme lui fonça dedans. Son chocolat chaud les éclaboussa tout deux. Journée de rêve, vraiment. Bilan: une tache de chocolat chaud sur sa chemise, pas bien grosse et il ne lui serait pas difficile de la faire disparaître. Ré-enfilant sa veste pour la cacher, le jeune homme baissa les yeux sur celle qui venait de le heurter. Elle parut surprise un moment puis débita une dizaine de mots assez rapidement. Apparemment, ils se connaissaient du lycée. Il fronça imperceptiblement les sourcils, prit un temps de réflexion...

- Je... Avalon ! Avalon Prescott, bien sur que je me souviens. Il me faut un petit temps de réflexion, mais je me souviens de toi.

La jeune femme en question avait un an de plus que lui, ils se connaissaient effectivement du lycée, où ils s'entendaient plutôt bien, contrairement à certains qui le considéraient comme un "minus" alors qu'ils n'étaient pas bien plus âgés. Ceux-là étaient peu nombreux, le photographe n'avait jamais été une tête à claque, on l'appréciait généralement beaucoup. A la disparition de sa soeur, il s'était refermé sur lui-même, mais personne n'avait songé à en profiter. Cela faisait plusieurs années qu'ils ne s'étaient plus vus déjà cela faisait un petit moment que c'était fini le lycée... Qu'avait-elle pu faire de sa vie? Comment sa vie avait-elle évolué et comment allait-elle étaient les principales questions qu'il pouvait se poser et lui poser. Son regard clair se posa sur elle et il sourit.

- Comment tu vas depuis le temps ? Qu'est-ce que tu fais ?

Puis, baissant les yeux sur son gobelet vide et songeant au café qu'il comptait aller prendre, Peter se mit en tête de lui offrir une nouvelle boisson. Après tout, il n'était pas non plus innocent à cette collision, si il avait fait attention il l'aurait évitée. Mais bon, avoir une tache sur sa chemise pour retrouver une amie c'était plutôt pas mal, il ne se plaindrait pas de sa distraction aujourd'hui.

- Je t'offre un nouveau chocolat ?

Sans lui laisser le temps de répondre, il lui saisit doucement le poignet et la reconduit à l'intérieur du café dont elle venait de sortir. Après un petit temps d'attente dans la file, Peter commanda un café, un chocolat chaud et un croissant. Se tournant vers Avalon, il attendit de voir si elle avait elle aussi envie de manger quelque chose.

Thème par Maguitte2008

Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité

MessageSujet: Re: PETER ∇ « On perd la plus grande partie de sa jeunesse à coups de maladresse. »   Jeu 22 Nov - 21:21




« On perd la plus grande partie de sa jeunesse à coups de maladresse. »
Ft. Peter & Ava


Journée de merde, mais pas tant que ça. Disons qu'elle s'arrange. Enfin on pourrait croire que non. Parce que déjà faire la queue pendant bien 20 minutes c'est mourir. C'est bouffer son temps. Franchement je trouve ça toujours énervant d'arriver quelque part où il y a beaucoup de monde, et voir qu'il n'y a qu'une caisse d'ouverte. Je ne comprendrais jamais, ils sont je ne sais pas combien dans ce genre d'établissement public et il n'y a qu'une pauvre caissière qui galère comme pas possible à donner les boissons et faire payer tout le monde. Alors oui je fais donc la queue comme tout le monde. Pour sortir je me faufile entre les gens, levant en l'air mon chocolat crème pour ne pas le renverser sur une personne. Parce que je me connais, je suis la fille qu'il faut éviter à tout prix lorsqu'elle tient en main un chocolat ou du moins quelque chose qui se renverse. Je fais attention aussi à où je met les pieds, j'ai des talons - mauvaises très mauvaises idées - alors je ne veux pas me prendre les pieds dans je ne sais quoi et me vautrer sur une personne que je connais pas, merci bien la rencontre, puis direction le pressing !

Pourtant lorsque je sors de la boutique de boisson chaude toute fière je ne fais plus attention je commence à descendre mon chocolat à mes lèvres et paf. C'est le drame. Je percute une personne de plein fouet. Tout vole. J'en laisse tomber mon sac et le gobelet se renverse sur l'homme que je viens de renverser. Quelle gourde ! Quelle débile ! Je ne ferais donc jamais rien sans maladresse, non, moi je suis condamnée à être la pire des maladroites, la pire de toute la planète. Je saisi la petite serviette qu'on donne avec les boissons et je m'applique à essuyer ce que je peux de la boisson coulée sur la chemise du garçon. Je m'en veux, je suis prête à payer le pressing s'il le faut, après tout ce ne sera pas la première fois, une fois, cette situation c'est produite avec une femme plutôt hautaine et pressée. Devenez quoi ? Elle a retiré sa veste de tailleur et ma donner son adresse, j'avais plutôt intérêt à aller lui laver la veste sinon je crois que j'aurais passé un sale quart d'heure, elle faisait vraiment froid dans le dos quand je la revoie. Bon pour le jeune homme il finit par remettre sa veste pour cacher la tâche, je me mord la lèvre super gênée, je m'en veux terriblement de lui faire subir ma maladroite persistante. Je relève les yeux et là je reste figée. Je le reconnais illico presto. Nous étions dans le même lycée, de bons copains, je me souviens que certaines personnes le charriaient sur le faite qu'il ne soit pas épais. Je n'ai jamais vraiment fait parti des personnes le critiquant, elles n'étaient pas non plus très nombreuses, mais j'aimais bien le taquiner. Je le regarde là aujourd'hui, il est loin de ressembler un minus. Il est plutôt mignon même ! Il a bien changé.. en.. Hum trois ans. Je souris vraiment ravie de le revoir, mais je ne suis pas non plus sûre qu'il me reconnaisse. Et puis mes cheveux ont changé, j'ai changé, on a grandit, nous ne sommes plus des enfants. La vie d'adulte et oui ! Il finit par se souvenir et moi, je souris encore ravie. Il me demande comment je vais depuis tout le temps qu'on ne s'est pas vu.

- Oh, ravie que tu me reconnaisses ! Et bien tout vas bien et toi ? Enfin, désolée hein pour ta chemise, ma maladresse légendaire n'a pas disparu comme tu peux le constater. - Je souris timidement - Sinon je tiens une boutique à deux pas d'ici, de vêtements etc. Et toi alors ? TU deviens quoi ? Tu as prit du muscles dis moi !

Je ris en lui donnant un petit coup dans l'épaule. Je suis la fille qui manque le plus de classe. Impressionnant. Je me mord la lèvre, simple manie. Il me propose un chocolat. J'hésite c'est tout de même moi qui l'ait taché. Mais j'ai vraiment envie de discuter avec lui. Depuis le temps que je ne l'ai pas recroisé, je suis plutôt ravie.

- Bon oui je veux bien, mais c'est bien parce que c'est toi.

Je souris et nous nous plaçons dans la queue. A nouveau j'attends, mais cette fois avec une personne et cela dure moins longtemps. Une fois à la caisse il commande un chocolat, un café et une viennoiserie. Il me demande si regard si je veux quelques chose et je fais non de la tête, je n'ai pas spécialement faim. Nous récupérons nos boissons et nous prenons place sur une table en terrasse dans le centre commercial. J'installe en face de lui et je croise les jambes en dégustant mon chocolat cette fois dans son gobelet.

- Au faite pour ta chemise, je connais un bon teinturier, tu me la passerais, je te dois bien ça.



© Belzébuth
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: PETER ∇ « On perd la plus grande partie de sa jeunesse à coups de maladresse. »   

Revenir en haut Aller en bas
 

PETER ∇ « On perd la plus grande partie de sa jeunesse à coups de maladresse. »

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Peter Pan • Mourir doit sacrément être une belle aventure !
» Election - Grande Saline: Second tour necessaire!
» La plus grande fraude de l'histoire?
» La Grande Marée Qui Surbmergera Le Monde! (Résultat Des Sondages #1) [Avec de jolies images pour Tar... Car sinon il comprend rien...]
» Le début turbulent d'une grande amitier (PV Pelage Roux)
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
♫ Modern Family :: DANS LE GRENIER :: Archives rps-