AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Il ya des êtres qui ne sont décidémment pas fait pour s'entendre ∞ Scott

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Invité
Invité

MessageSujet: Il ya des êtres qui ne sont décidémment pas fait pour s'entendre ∞ Scott   Jeu 20 Déc - 19:57



∞ SCOTT && ZORA ∞


    Noël arrivait à grands pas. Ici, pas de neige, pas d'hiver glaciale, malheureusement. Pour Zora, cela n'était pas vraiment dérangeant, elle n'avait jamais connu d'hiver rude. Etant grecque, elle avait souvent fêté Noël dans un climat doux où le soleil était rarement absent. A l'époque de son mariage avec Liam, elle avait néanmoins eut la chance de fêter le nouvel an dans l'une des stations d'hiver les plus répandues d'Europe. Elle se rappelait encore de son ébahissement lorsque la neige c'était mise à tomber à gros flocons et que les pistes c'étaient toutes illuminés d'une jolie couleur festive. Cet hiver là, elle avait eu froid comme jamais dans ce chalet de montagne, mais elle en gardait un agréable souvenir, souvenir d'une vie qui lui paraissait remonter à des siècles pourtant. A Los Angeles, Noël n'avait pas vraiment la même saveure même si ces habitants mettaient un point d'honneur à fêter l'évènement comme dans n'importe quel coin du monde. En sortant journalce jour-là, elle avait admiré les décorations tout le long de la jetée, puis celle à l'approche de son quartier. C'était plutôt jolie, il fallait bien le reconnaitre. Des sapins étaient disposés un peu partout, bien en évidence, garnis de leurs éternelles guirlandes et boules fluorescentes. Malgrè çà, ils faisaient un peu étranger dans un décors aussi tropical que Los Angeles.

    Si son regard d'adulte restait septique, Nastasia, sa fille de trois ans et demi, était aux anges. Pour une petite fille comme elle, Noël représentait beaucoup. C'était à la fois magique et féérique d'observer tout ça avec des yeux d'enfant. Reveuse, elle aimait regarder les dessins-animé où le Père Noël figurait. Zora trouvait ça plutôt adorable même si elle n'y voyait pas la même chose. Cette fête avait un cout. Max et elle n'avaient pas à se plaindre de ce côté là, Zora ayant un paquet d'argent de côté d'après son premier divorce. Elle pouvait donc gâter sa fille et son mari comme il se devait sans avoir peur de terminer dans le rouge à la fin du mois. Cette période lui rappelait douloureusement l'absence de sa famille. Elle ignorait si sa mère était encore vivante, mais il y avait fort à parier qu'elle ait succombé à son cancer depuis sa fuite quelques années plus tôt. Elle pensait à Lena, sa petite soeur dont elle n'avait plus aucunes nouvelles. Serait-elle en famille pour les fêtes ? Où se trouvait-elle aujourd'hui ? Verrait-elle un jour sa nièce décorer le sapin ? Tant de questions qui restait sans réponses pour le moment. La veille, Nastasia avait décoré la maison avec son père, d'une manière bien à elle. Elle avait alors mélangé toutes les couleurs, offrant un magnifique pot pourrie de teinte dans toute la maison. Zora avait laissé faire parce qu'elle se foutait pas mal que cela soit moche du moment que sa fille s'amusait.

    A 17h, Zora se gara devant le parking de l'école. Nastasia était en première année de maternelle, ce qui constitait à faire des dessins à longueur de journée. Si ça n'avait tenue qu'as elle, Zora se serait dispensé de mettre sa fille en maternelle, surtout que cela n'était pas obligatoire. Mais son métier lui prenait beaucoup de temps, tout comme Max qui n'était pas toujours disponible pour s'occuper de sa fille 24h sur 24. Zora poussa la porte de l'école et remonta à grandes emjambées le couloir la menant à la classe de sa fille. Elle était en retard, encore, et elle s'attendait à une remarque de la maitresse. Quand elle se pointa en classe, il n'y avait aucune trace de sa fille. « Mme.Petrovitch. », dit d'un ton égal l'institutrice en levant les yeux vers elle. Ce ton voulait clairement dire qu'elle était agacé par le retard perpétuelle de cette mère d'élève mais qu'elle avait épuisé son stock de remarques pour l'instant. « Votre fille est à l'infirmerie ... Rien de grave. », précisa-t-elle devant le visage tiré de Zora. Avant la naissance de sa fille, Zora était du genre casse-coup, imprudente. Mais quand la sage-femme posa Nastasia dans ses bras, elle était devenue subitement craintive, comme effrayé que quelqu'un puisse un jour faire du mal à un être aussi fragile que son enfant.Sans répondre, Zora courut jusqu'à l'infirmerie, soudain inquiète. Elle n'aimait pas savoir sa fille entre les mains d'une inconnue et ne pas avoir été prévenue l'agaçait au plus haut point. « Maman ! », chantonna Nastasia à l'entrée de sa mère dans la pièce. La petite était assise sur la table médicale et semblait mal à l'aise devant le trou béant qu'offrait son genoux abimé. Zora s'approcha alors, jetant un coup d'oeil à la plaie, pas très jolie, fallait bien le reconnaitre. « Que ce qui c'est passé ? », demanda-t-elle à la fois à sa fille et à l'infirmier qui lui tournait le dos, préparant ce qu'il lui fallait pour s'occuper du genoux semblait-il. « Oh ... », souffla-t-elle quand elle le reconnut, Scott, sa pire crainte si on voulait.
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité

MessageSujet: Re: Il ya des êtres qui ne sont décidémment pas fait pour s'entendre ∞ Scott   Sam 29 Déc - 20:13

Scott devait penser à acheter un sapin. Ce fut sa première pensée au réveil et pendant plusieurs secondes, il resta allongé dans son lit à fixer le plafond, réfléchissant. Ce n'était pas vraiment son genre, d'habitude le matin, ou même dès que son réveil ou son bipeur sonnait, il était sur ses deux pieds et fonçait dans la salle de bain, histoire de se réveiller sous le jet d'eau chaude. Ce matin cependant, il avait perdu quelques minutes à se demander comment allait se passer son réveillon cette année. Dire qu'il n'était tout simplement pas d'humeur était un doux euphémisme, pourtant, il aurait dû attendre le 25 décembre avec impatience, une occasion de voir Dylan et sa mère, acheter des cadeaux pour tout le monde, voir cet air particulier sur le visage de Maxine quand il lui offrait son cadeau, cadeau qu'il avait mis des heures à trouver, mais cela en valait toujours la peine. Toujours. Enfin, c'était ce que Scott avait pour habitude de se dire... Cette année, il était juste fatigué. Car Noël annonçait également la fin de l'année et Scott devait bien faire le bilan et il devait se rendre compte que... eh bien sa vie était juste un énorme chaos. Certes, sur le plan professionnel ça allait, il avait un boulot plus que stable et il ne serait jamais à court d'argent, en plus, il aimait son métier et n'aurait échangé sa place pour absolument rien au monde. Il avait même très récemment refusé une promotion qu'on lui avait proposé, Scott était très bien à son poste et il ne se voyait vraiment pas à la tête de tout un service. La paperasse et la bureaucratie ça ne l'intéressait absolument pas, il aimait être dans le feu de l'action, au coude à coude avec les patients et pas derrière un bureau. "Tu n'aurais pas dû refuser." lui avait inlassablement répété Dylan au téléphone, traitant son frère d'idiot, mais il pouvait toujours entendre le sourire dans la voix de sa petite soeur car elle soutenait Scott, peu importe sa décision. Cependant, d'un point de vu sentimental... Ce n'était pas aussi simple.

Sa relation avec Luya était toujours aussi malsaine et Scott se demandait quand est-ce qu'il aurait la volonté d'arrêter tout ça. Il devait vraiment arrêter d'être aussi masochiste et de laisser Luya jouer avec ses sentiments comme ça, il aurait voulu être fort, il aurait voulu avoir plus de volonté et d'un autre côté, il était amoureux. Il poussa un soupir avant de rouler dans son lit, enfouissant sa tête dans son oreiller, ses pensées dérivant encore vers un certain brun. Être amoureux semblait être une belle excuse pour justifier toutes ces conneries, oui mais je suis amoureux... Ce n'était pas la première fois que cela arrivait à Scott et pourtant, c'était bien la première fois qu'il se sentait aussi faible et aussi démuni, Maximilian ne l'avait jamais fait se sentir aussi misérable. Penser à Maximilian était toujours aussi douloureux, même après toutes ces années, les cicatrices ne s'étaient pas complètement refermées, surtout quand Scott savait que sans Zora eh bien... Sans Zora, Maximilian et lui seraient très certainement toujours ensemble aujourd'hui, ensemble et heureux et Scott ne serait pas en train de se faire mener en bateau par un jeune homme de 23 ans. La vie prenait un malin plaisir à torturer Scott et il avait juste envie de lui dire merde la plupart du temps. Il finit par se lever, se demandant pourquoi diable il s'était laissé aller au point que Maximilian ne lui revienne en mémoire et il s'était dirigé vers la salle de bain. Il s'habilla normalement, pas de blouse aujourd'hui pour lui, non, il se rendait dans une école là où il faisait le bénévole dès qu'il avait un jour de repos. Franchement, ce n'était rien comparé à un hôpital et d'une certaine manière c'était reposant, la plupart du temps, Scott ne faisait que désinfecter des égratignures et rappeler aux enfants qu'il ne fallait pas courir avec des ciseaux dans les mains. Cette journée ne fut guère différente, il passa la majorité de son temps à envoyer des sms à sa soeur, les deux Winston s'échangeant des recettes pour le repas de Noël, il dut se rendre dans une classe pour aller chercher un petit garçon qui avait décidé d'avaler sa colle, rien de bien sérieux d'après Scott et ce malgré l'air terrifié de la maitresse.

Et, il s'apprêtait à rentrer chez lui, probablement commander une pizza et s'effondrer sur le canapé quand une des institutrices fit son entrée dans l'infirmerie, tenant une petite fille dans les bras. "Mon dieu vous êtes encore là... Nastasia est tombée dans la cour alors qu'elle jouait avec ses camarades..." "Laissez moi jeter un coup d'oeil, d'accord?" dit Scott d'un ton qui se voulait rassurant. Ils installèrent la petite sur la table avant que l'institutrice ne reparte s'occuper de sa classe, Scott jeta un coup d'oeil à la plaie. "Je sais que ça doit faire mal mais ce n'est rien de grave. Je vais m'occuper de toi et tu pourras vite rentrer chez toi." Elle hocha la tête, visiblement nerveuse et il lui offrit un sourire, allant chercher tout ce dont il avait besoin. Quelques secondes plus tard, la petite s'agita cependant car sa mère se trouvait là. Scott se retourna et il manqua de faire tomber la bouteille de désinfectant quand son regard tomba sur Zora. Il la fixa pendant quelques secondes avant de reporter son regard sur la petite fille. Non. Maximilian et elle... avait eu un enfant? Il prit une profonde inspiration, ravalant par la même occasion sa jalousie avant de prendre la parole. "Ce n'est rien de grave juste une petite égratignure... Elle va avoir besoin de quelques points de suture mais pas besoin de la conduire à l'hôpital, je vais le faire." déclara t-il d'un ton le plus neutre possible avant de se retourner vers la petite fille. Ça aurait dû être moi, ne peut s'empêcher de penser l'infirmier.
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité

MessageSujet: Re: Il ya des êtres qui ne sont décidémment pas fait pour s'entendre ∞ Scott   Mer 16 Jan - 18:34

    Avoir un enfant avait sans doute était la chose la plus belle qu'elle ait pu faire de toute sa vie. Donner la vie se révélait être l'acte le plus généreux qu'elle ait fait. Pourtant, rien ne la prédestinait à la maternité, rien du tout. Zora avait mit des années avant de resentir un quelconque élan maternelle en elle. Autrefois, voir des enfants ne faisait que lui rappeler l'enfance que lui avait volé son beau-père en la souillant, elle et ses soeurs. Chaque nouvelle naissance provoquait en elle un profond mal être, celui d'avoir été abandonné par la seule personne qui aurait dû la protéger : sa mère. En voyant son modèle se changer ainsi en monstre aveugle, Zora c'était juré de ne jamais reproduire ce genre de modèle avec ces propres enfants. Elle c'était alors rendu compte qu'il existait un seul moyen pour que cela ne se reproduise pas : ne jamais enfanter. Et jusqu'à cinq ans en arrière, cela ne l'avait pas dérangé. Elle pouvait faire ce qu'elle voulait, sans contraintes, sans embûches sur son chemin. Son mariage avec Mawimilian n'avait pas changé la donne, puisqu'elle n'avait jamais songé à abandonner sa vie pour devenir une épouse modèle. Ce sacrifice ne lui coutait pas, puisqu'elle pouvait continuer à courir le monde en quête d'évènement politique à couvrir. Sa passion pour la photographie continuait, elle n'avait pas à s'en faire pour un bambin qui restait seul à la maison ou sous la bonne garde d'une nourrice. Elle n'avait pas à s'inquiéter chaque secondes pour son rejeton, ni à se projeter dans l'avenir en mettant de l'argent de côté afin de lui payer études et frasques d'adolescent en tout genre. Oui, cette vie là lui convenait. Mais comme souvent, des vieux désirs remontent à la surface et chamboule tout. Ainsi, Zora avait voulu un enfant et elle avait eu une adorable petite fille.

    Son coeur battait la chamade quand elle surgit dans l'infirmerie. Sa fille était devenue tout ce qui constituait sa nouvelle vie, son espoir. Elle pouvait ainsi croire en un jour meilleur, se prouver à elle-même qu'elle valait mieux qu'un père absent ou qu'une mère incapable. Quand elle arriva, Nastasia était déjà occupé par les soins qu'on lui administrait. La petite blonde tourna son visage rieur vers sa mère et l'angoisse de Zora se dissipa aussitôt. Mais celle-ci, doublée d'une sourde rancoeur, s'alluma en elle devant le visage du jeune infirmier. « Ce n'est rien de grave juste une petite égratignure... Elle va avoir besoin de quelques points de suture mais pas besoin de la conduire à l'hôpital, je vais le faire. », lui dit-il d'une voix étrangement mesuré au vu des circonstances. Visiblement, il ignorait que la petite dont il s'occupait quelques minutes plus tôt était la fille de Maximilian. Il garda pourtant un calme olympien en faisant fis de sa personne. Zora replaça son sac sur son épaule et posa une main rassurante sur l'épaule de sa fille. « Vous êtes sûr ? », demanda-t-elle par acquit de conscience. En vérité, elle cherchait à calmer la tension qui émanait d'elle. Se retrouver face à Scott n'avait rien de très agréable. Et elle devait deviner que soigner la fille de son ex compagnon n'avait rien de très facile pour lui. Mais Zora n'était pas du genre à vouloir le consoler. Au fond d'elle, une jalousie grondait, une jalousie dont elle était étrangère jusqu'à lors. Pourtant, c'est elle qui avait tout, le mariage, l'enfant et la belle vie. Nastasia leva de grand yeux rassurés quand Scott la délivra de sa blessure. Elle ne semblait pas du dut se douter de la tension quirégnait entre sa mère et son soigneur. Elle semblait même apprécier Scott qui s'avérait très doux et prévenant envers elle. Hum ... Zora aurait sans doute préféré qu'elle ne l'aime pas trop, juste pour faire taire sa jalousie primaire. « Heu, pour les points de suture, faudrait peut-être mieux que je l'emmène à l'hôpital tout compte fait. » , dit-elle, brisant le silence qui c'était abattu dans la salle. En vérité, elle préférait qu'il n'arrive rien à sa fille et il fallait reconnaitre qu'elle se sentirait mieux si elle ne devait pas être reconnaissante envers Scott.
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité

MessageSujet: Re: Il ya des êtres qui ne sont décidémment pas fait pour s'entendre ∞ Scott   Dim 20 Jan - 15:01

Scott suivit le mouvement de Zora quand elle posa une main sur l'épaule de sa fille. Son enfant. Qu'elle avait eu avec son mari. Maximilian. Même si le visage de Scott ne laissait rien transparaître, à part une indifférence totale, ce n'était absolument pas ce qu'il ressentait. À l'intérieur, il bouillonnait. Il en avait voulu pendant des mois à Zora, cette espèce de garce qui avait osé lui prendre la seule bonne chose dans sa vie, la seule chose qui avait un sens, et c'était Maximilian. Était-ce si stupide de dire que l'infirmier se voyait déjà finir sa vie avec l'autre homme? Avait-il était naïf à ce point? Oui, et même si cela remontait à quelques années à présent, la blessure était toujours là. Scott aurait adoré dire qu'il avait tourné la page, qu'il ne voulait que le bonheur de Maximilian et sa famille mais c'était complètement faux. L'homme avait tenté de s'excuser cependant Scott ne l'avait jamais laissé finir ses phrases, beaucoup trop blessé. Que valait des excuses dans ce genre de situation? Maximilian l'avait tout simplement laissé tomber du jour au lendemain et Scott avait appris quelques semaines plus tard que c'était pour elle, que c'était pour Zora. Plus rien alors n'avait eu de sens. Et si tout ce que Maximilian lui avait dit n'était qu'un mensonge, et si Scott n'avait servi que de bouche trou en attendant que Zora refasse son apparition dans sa vie et que dans le fond Scott n'avait jamais eu d'importance. C'était difficile de se dire que dans le fond, on n'avait jamais vraiment compté, surtout que Maximilian avait été plus que crucial dans la vie de Scott et que c'était grâce à ce dernier Scott avait trouvé le courage d'avouer à sa mère sa préférence pour les hommes. Et sa mère l'avait accepté, heureuse pour son fils, heureuse car il avait quelqu'un, parce qu'il était amoureux et qu'il avait quelqu'un.

Scott avait même songé pendant un court instant à présenter Maximilian à sa famille... Si bien entendu les choses n'avaient pas dérapé. À croire que Scott n'aurait jamais le droit à sa dose de bonheur. Parce ce qu'il avait avec Luya, ce n'était tout simplement pas ça, c'était malsain, c'était... Scott n'était pas fier de ses sentiments pour le jeune homme ni même du pouvoir que ce dernier avait sur ce dernier et face à Zora, il ne pouvait s'empêcher de se sentir honteux. Elle, elle avait tout, la famille, la belle maison, l'homme parfait. La fille parfaite. Scott voulait cette vie, il n'aspirait qu'à cela et voir Zora, ici, dans ces conditions, c'était comme si le destin s'amusait à se foutre de Scott, lui secouant le bonheur de la jeune femme sous les yeux, tout ce qu'il ne pouvait pas avoir. Il haussa un sourcils quand elle lui demanda s'il était certain. Scott ravala la réplique acerbe qu'il avait sur le bout de la langue et respira un grand coup. Il ne devait pas s'énerver pour si peu, elle était une mère inquiète, quoi de plus normal? Et puis, Scott ne pouvait pas dire ce qu'il avait sur le coeur devant Nastasia, pas la peine de l'effrayer et en plus, Scott ne voulait pas que tout ceci arrive aux oreilles de Maximilian. Pas besoin que ce dernier apprenne que son ex n'avait pas su passer à autre chose, l'infirmier n'avait pas besoin d'être un sujet de plaisanterie pour le couple. Non. Zora avait peut être réussi à gagner beaucoup jusqu'ici, mais c'était tout. "Je travaille dans un hôpital, crois moi j'ai l'habitude et ça ce n'est rien..." finit par répondre Scott, sa voix mesurée. La dernière chose qu'il voulait, c'était perdre le contrôle de lui-même. Il était tout de même là pour le boulot, c'était l'hôpital qui l'envoyait. "Après c'est toi qui décide, tu peux toujours essayer de la conduire aux urgences mais bon sans ambulance ça risquera d'être difficile et tu vas devoir respecter la signalisation." Le sarcasme est sans doute perceptible dans sa voix, mais le blond s'en moquait bien et il estimait qu'il était suffisamment poli. "Et on risque de te faire patienter pendant au moins une heure pour quelque chose qui prend juste une vingtaine de minutes... C'est toi qui vois mais sache que je sais être professionnel." Il haussa les épaules avant de reposer le matériel médical qu'il avait entre les mains, cela ne lui servirait à rien si Zora décidait de partir avec sa fille, pas vrai?
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité

MessageSujet: Re: Il ya des êtres qui ne sont décidémment pas fait pour s'entendre ∞ Scott   Ven 25 Jan - 17:50

    Au vu du regard que Scott posait tour à tour sur elle ou sur Nastasia, Zora devinait qu'il avait oublié leur première rencontre, des années auparavant. A cette époque, Scott était infirmier à l'hôpital, ce qu'il était peut-être encore aujourd'hui. Zora avait quelques années de moins, un visage encore fermé à quelques cicatrices d'un passé enfoui. Zora était mariée, elle menait une vie tout autre que celle d'avant. Elle rencontra Scott à l'hôpital, le sort ayant décidé qu'il était temps pour chacun de connaitre le visage de l'autre. Avant ça, Zora vivait dans une aisance plutôt tranquille, ne se méfiant pas encore des anciens sentiments qu'éprouvait son mari envers Scott. Maximilian lui avait parlé de lui, oui, parce que leur union était basée non seulement sur un pacte du passé, mais aussi sur une confiance aveugle. Comme Zora lui avait confié nombreux secrets de sa jeunesse et plus encore, Max avait cru bon de lui parler de son ancien compagnon, Scott Winston. Zora avait alors comprit que Maximilian était tombé amoureux de ce type, qu'il avait ressentit pour lui bien plus qu'un simple sentiment de sécurité et de sexualité partagée. Mais dans sa naïveté d'antan, elle avait pensé que cette idylle faisait office du passé, de la même façon que Liam ou Jason était de l'histoire ancienne. C'est donc grâce à son nom que Zora le vut pour la première fois, à l'aube d'un bonheur croissant. A l'époque, Zora devait être enceinte de six ou sept mois, elle arborait cette grossesse avec épanouissement. Elle s'était présenté à l'hôpital afin de faire les derniers tests avant son accouchement. Un regard glacialec'était posé sur elle, un regard qu'elle n'oublierait jamais. L'infirmier Scott Winston se tenait près d'elle, un dossier en main, mais bien trop obnubilé par la jeune femme que par son futur patient. Il l'avait reconnu, il avait lu son nom sur le registre : Zora Petrovitch, et surtout, il avait remarqué son ventre rebondis qui en disait long sur la relation réelle de Maximilain et elle. Ce jour là, Zora avait pu mettre un visage sur l'homme qu'elle avait brisé sans le vouloir.

    « Je travaille dans un hôpital, crois moi j'ai l'habitude et ça ce n'est rien... », dit-il, hautain. Zora avait donc l'information manquante : Scott vivait toujours à Los Angeles et il travaillait toujours en ville. D'une certaine façon, elle aurait aimé qu'il parte, qu'il ne devienne qu'un simple souvenir pour Maximilian. Savoir son ex dans les parages était assez déroutant, même pour une fille comme Zora qui prenait ce genre de problème avec beaucoup de recul. « Ca, c'est à moi d'en décider. », trancha-t-elle. En effet, personne d'autre qu'elle ou Max avait le droit de juger la santé de son enfant. Trop maternelle peut-être, mais prudente, Zora ne supportait pas la moindre remarque concernant sa fille, l'éducation qu'elle lui inculquait ou tout ce qui concernait de près ou de loin sa famille. Scott travaillait peut-être dans un hôpital, il sauvait probablement des vies, mais Zora connaissait la vie tout autant que lui. Elle était journaliste, elle avait risqué mainte fois sa vie sur le terrain et elle avait réussit à aider de nombreuses familles grâce à ces quelques risques. « Après c'est toi qui décide, tu peux toujours essayer de la conduire aux urgences mais bon sans ambulance ça risquera d'être difficile et tu vas devoir respecter la signalisation. », dit-il, dissimulant plutôt mal ses sarcasmes. Zora se sentit piqué au vif. Elle se redressa et le fixa d'un regard noir. Si Nastasia n'avait pas été présente, elle lui aurait sans doute donné le fond de sa pensée avec plus d'audace. « On se vouvois maintenant ? C'est vrai que toi, en matière de respect, tu en sais quelque chose. », dit-elle, mauvaise. En vérité, elle était plus en tord que lui dans cette histoire. Mais elle savait que Scott n'était pas un enfant de coeur, qu'il avait de nombreuses failles qui ne demandait qu'as être exploitées. « Et on risque de te faire patienter pendant au moins une heure pour quelque chose qui prend juste une vingtaine de minutes... C'est toi qui vois mais sache que je sais être professionnel. », répéta t'il, montrant à quel point ces diplomes prenaient une place importante dans sa vie. Nastasia suivait leur échange d'un oeil de plus en plus intéressé. Son genou avait toujours une plaie ouverte et Zora savait que cela n'était pas bon d'attendre. Elle se mordit la lèvre, Scott avait raison. Elle n'avait aucune envie de rester ici mais c'était Nastasia sa priorité pour le moment, elle devait remettre sa fierté pour plus tard. « D'accord c'est bon, occupe toi d'elle. Au mieux. », appuya-t-elle, ce qui sous entendait que si elle estimait qu'il avait bâclé son travail sous prétexte qu'elle était la fille de son ancien amant, elle lui ferait payer très cher. Elle aurait bien voulu le menacer d'en parler au père de l'enfant qui se ferait un malin plaisir de lui éclater la tête, mais elle se retint, préférant le faire elle-même plutôt que d'obliger Max et Scott à se revoir.
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité

MessageSujet: Re: Il ya des êtres qui ne sont décidémment pas fait pour s'entendre ∞ Scott   Mar 5 Fév - 12:56


« On se vouvois maintenant ? C'est vrai que toi, en matière de respect, tu en sais quelque chose. » Scott n'allait pas répliquer, il en avait grandement envie, la remettre à sa place et lui dire qu'elle ne savait absolument rien. Quoi... Juste parce qu'elle avait réussi là où Scott avait échoué, elle lui était supérieure ? Absolument pas. L'infirmier faisait de son mieux pour garder son sang froid, mais il devait avouer que c'était difficile et encore plus avec la petite dans la pièce. Non, le blond en était persuadé, Zora n'avait rien gagné du tout. Il s'était quand même battu pour Maximilian et des années plus tard, là tout de suite face à la femme de ce dernier, sa relation avec Luya beaucou trop compliquée pour être comprise, Scott se disait qu'il aurait dû plus se battre. Beaucoup plus. Okay, il ne pouvait pas offrir des enfants à Maximilian mais les deux hommes ne s'étaient jamais projettés aussi loin dans le futur. Maximilian représentait la première et véritable relation que Scott avait eu avec un homme, alors évidemment, il n'avait pas eu envie de griller les étapes, il avait voulu prendre son temps en se disant que de toute façon, ils étaient ensemble, alors à quoi bon s'inquièter. Sauf qu'au passage, le blond avait oublié qu'il s'agissait de sa vie à lui et qu'en amour, il n'avait jamais été très chanceux. Enfin, c'était un doux euphémisme, il avait enchaîné les relations désastreuses ou quasi-inexistantes pendant des années et après, il avait voulu se leurrer et se persuader qu'il pouvait aimer une femme. Malheureusement, les choses ne fonctionnaient pas ainsi et très vite ses désirs l'avait rattrapé. Maximilian avait été la seule chose de stable dans sa vie en dehors de sa famille et pour Scott, cela signifiait beaucoup.

Car le blond n'était pas dû genre à s'ouvrir très facilement et certes, son métier voulait qu'il soit charmand et souriant mais c'était légèrement éloigné de la réalité, Scott offrait rarement des sourires aux parfaits inconnus et les quelques amis qu'il avait été toujours les premiers à lui dire qu'il devait être moins sérieux...  « D'accord c'est bon, occupe toi d'elle. Au mieux. » Zora décidait-elle de lui faire confiance ? Visiblement pas. Mais Scott n'en avait que faire de l'opinion que la jeune femme avait de lui, qu'est-ce que Maximilian avait bien pu lui raconter à son sujet ? Bonne question. C'est juste un ex ? Probablement, sauf que Scott était bien plus qu'un simple ex, et ça il avait bien envie de le faire comprendre à celle qui se trouvait en face de lui. Cependant, il avait un job à effectuer, et s'il y avait bien une chose que Zora ne pouvait pas lui retirer, c'était le fait qu'il était doué, Scott était un bon infirmier et ça, il ne le devait qu'à lui seul. « Content que tu ais changé d'avis... » Il ponctua sa phrase par un sourire forcé, se disant l'instant d'après que ce ne absolument pas mature de crier sur la jeune femme ou même de lui envoyer la bouteille de désinfectant à la figure. Et pourtant, c'était plus que tentant. Scott tourna le dos à la mère et la fille pendant quelques secondes, prétendant chercher quelque chose dans l'armoire où se trouvait le matériel médicale de l'école maternelle, quelque peu sommaire comparé à celui de l'hôpital. Il ne devait pas s'énerver, se dit-il tandis que ses doigts se refermaient sur une boîte de lingettes, au delà de sa fierté, c'était sa carrière qui était en jeu et ça, c'était quelque chose que Scott pouvait se permettre de compromettre. Non, il avait travaillé beaucoup trop dur pour ça et il ne voulait pas que Zora aille se plaindre de son manque de professionnalisme à son supérieur direct à l'hôpital. Surtout que Scott venait à l'école maternelle sur son propre temps libre, gratuitement, juste pour se détentre et pour échapper à la cohue et au chaos des urgences. Scott prit une profonde inspiration et pivota sur lui-même, s'agenouillant devant la petite fille. Dans d'autres circonstances, il aurait certainement pris le temps de regarder l'enfant et de chercher des ressemblances. Ressemblait-elle à sa mère ou à son père ?

Oui, Scott était maso à ce point là et il ferma un instant les yeux, histoire de ne pas remuer le couteau dans la plaie. « Okay alors voyons ça... » Il disait plus ça pour lui-même qu'autre chose. Déjà désinfecter la plaie, ensuite voir les dégâts et après faire les points de suture. « Je suis désolé, ça va piquer un peu. » Là Scott s'adressait à Nastasia tandis qu'il appliquait du produit sur un morceau de conton. Il nettoya ensuite la plaie le plus lentement possible. « Tu devrais peut être lui tenir là main non ? » Il s'adressait désormais à Zora, se disant que s'il s'agissait de sa fille, c'est ce qu'il ferait. Sauf que ce n'était pas sa fille, ce n'était pas sa vie et c'était d'autant plus triste car Zora avait tout ce que Scott désirait.
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Il ya des êtres qui ne sont décidémment pas fait pour s'entendre ∞ Scott   

Revenir en haut Aller en bas
 

Il ya des êtres qui ne sont décidémment pas fait pour s'entendre ∞ Scott

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Y'a des gens qui sont pas fait pour s'entendre ... [PV : Ethan Valtena]
» Attaque de fourmis folles/jean Erich Riche
» L'heure d'étude n'est pas pour les bavards!
» Chaleureuse Retrouvaille [PV Amaku]
» Les défis sont fait pour être... réalisés ?
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
♫ Modern Family :: DANS LE GRENIER :: Archives rps-