AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Alex ※ J'emménage, n'est-ce pas réjouissant ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Invité
Invité

MessageSujet: Alex ※ J'emménage, n'est-ce pas réjouissant ?   Dim 6 Jan - 22:52

Alex&Liza



J'étais enfin arrivée en haut de toutes ces marches qui séparaient le sol du loft à mon frère. C'était un truc de dingue comment y en avait beaucoup. Heureusement que c'était pour aller voir Alex que j'avais tout monter, parce que si ça avait été quelqu'un d'autre, j'aurais fait demi-tour à la moitié. En plus, je prends pas l’ascenseur, je suis presque claustrophobe. C'était dur la vie, heureusement que je trouvais de quoi m'amuser par ici...

J'avais décidé de quitter Loudonville il y a une semaine. Je n'en pouvais plus de voir les même personnes tous les jours, toutes les semaines, tous les ans. J'en avais marre de toujours manger la même chose, au même endroit, avec les mêmes gens. J'étais en colocation et je n'avais pas le temps de me faire à manger, alors c'était elle qui cuisinait. Mais elle savait faire que des pâtes. Alors chaque soir on mangeait une sorte de pâtes différente, avec des assortiments variés. Bolo, Carbo, Gruyère... Et le Week-End, c'était la fête, parce qu'on faisait des raviolis à la crème le samedi et à la sauce tomate le dimanche. Mais oui messieurs dames. J'étais bien contente de me faire à manger moi-même maintenant. En une semaine j'avais mangé plus de plats différents qu'en deux ans. Si si, je vous assure ! J'ai re-découvert le fast-food. Énorme comme soirée.

Mais c'était pas la bouffe qui m'avait le plus manqué toutes ces années. C'était mon frère. Quand il est parti de chez nos parents - enfin, de chez notre mère et mon père, mais bref - je l'ai super mal vécu, et ceux jusqu'à la semaine dernière. Tout les matins je me demandais comment j'allais faire pour m'en sortir un jour de plus. Heureusement, des fois il venait chez moi pendant deux jours, et moi je faisais pareil. Mais j'aimais pas prendre l'avion, j'ai très peur en avion, ce qui est super bête quand son frère habite de l'autre côté du pays, autant Est-Ouest que Nordd-Sud. Quelle tristesse ! Mais bon, je faisais avec, c'était pour la bonne cause.

Mais maintenant, tout changerait. Parce que maintenant, j'habitais là. En fait, Alex ne le savait pas encore, et il croyait m'avoir appelé à Loudonville hier soir, alors que j'étais trois pâtés de maisons derrière lui. En fait, c'était la raison de ma visite chez lui. Lui annoncer mon installation officielle à Los Angeles et mon départ définitif de l'état de New-York. Ça allait être parfait. En plus, je me rapprochais d'Adam par la même occasion... Chouette. Je frappai à la porte, ajustai la bretelle de mon débardeur noir sur mon épaule, descendis la jambe droite de mon leggings à motif, rentrai les lacets de ma basket gauche, et lui sautai dans les bras à l'instant même où il ouvrit la porte. « Surprise ! »
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité

MessageSujet: Re: Alex ※ J'emménage, n'est-ce pas réjouissant ?   Lun 7 Jan - 18:28

Cette dernière semaine avait été plus que compliqué. Tout ça à cause d’une seule soirée, d’un moment de pur égarement qu’il n’arrivait toujours pas à comprendre. Il avait bien tenté, les deux jours suivant cette soirée, de se saouler suffisamment pour ne plus avoir à y penser, d’oublier, de faire comme si tout ceci ne s’était jamais produit mais rien à faire. Son cerveau refusait d’oublier quoique ce soit. Pire, il se faisait un malin plaisir de lui rappeler ce qui s’était passé, encore et encore. Qu’Alex puisse avoir un moment d’égarement avec un homme – bien que cela ne lui était jamais arrivé auparavant – pouvait passer. Il aurait pu vivre avec sans le moindre souci, ajoutant ça à sa liste des choses qu’il avait faites dans sa vie. Mais que l’homme en question soit son cousin… Rien que d’y repenser il avait à nouveau envie de vomir. Une envie qui s’était fait sentir de nombreuse fois au cours de cette dernière semaine !

Il vivait plus que mal cette dernière révélation et regrettait tout un tas de chose dans cette soirée. Pour une fois, il aurait largement préféré vivre dans l’ignorance de ce genre de chose. Mais les choses s’étaient passées différemment, il était au courant et devait bien faire en sorte de vivre avec. Il en voulait injustement à Luya – rien que d’énoncer son prénom l’énervait – ne prenant pas conscience qu’il n’y était pour rien dans cette affaire. Il fallait un coupable et, pour Alex, Luya était la cible toute désignée pour ça. C’était tellement plus simple d’en vouloir à quelqu’un, de pouvoir tenter de se venger sur cette personne. Dans le fond, ça ne lui apporterait strictement rien mais il avait la conviction que cela pourrait l’apaiser.

Aujourd’hui, cela faisait une semaine tout pile que les choses s’étaient produites. Alex avait le moral dans les chaussettes et s’était promis de ne pas sortir de chez lui de la journée, on ne sait jamais, il pourrait se découvrir une cousine au détour d’une ruelle après avoir couchée avec elle. Autant éviter ce genre de chose. Pourtant les habitudes avaient la vie dure. Si dure qu’Alex s’était quand même douché et habillé comme si il comptait sortir ce soir. Il a trouvé ça débile en se regardant dans le miroir, pourquoi mettre un jean et une chemise assortis ensemble, et prendre le temps de se coiffer si c’était pour passer la soirée devant sa télé. Puis il avait tourné en rond dans son appartement, sans vraiment savoir quoi faire, regardant plus que régulièrement une bouteille de Whiskey poser sur le bar. Non, se saouler ne résoudrait rien, ça ne servait à rien mais c’était tellement tentant… tellement qu’il avait décidé de succomber à son appel mais avant qu’il n’ait eu le temps de se servir, on sonna à sa porte. Et merde !

Il traina des pieds, tirait une tronche de trois kilomètre de long et imagina toutes les injures qu’il pourrait sortir en ouvrant la porte juste pour faire comprendre à son visiteur que ce n’était pas le moment, qu’il n’était pas d’humeur. Dans son esprit, personne, ne pouvait être accueilli de manière sympa de sa part. A aucun moment il ne pensa que la personne derrière la porte était sa sœur, comment aurait-il pu l’imaginer alors qu’elle était censée être à des kilomètres de là ? Du coup, c’est sans aucun sourire qu’il ouvrit brusquement la porte, la bouche ouverte prête à sortir tous les jurons qu’il avait dans son répertoire… Et, ça en faisait beaucoup. Mais il ne lui fallut qu’une fraction de seconde pour comprendre que la tignasse brune qui lui sautait déjà dessus dans un « Surprise ! » était sa sœur…

le terme le plus exacte était demi-sœur mais cela n’avait pas la moindre importance pour Alex parce qu’elle était LA personne qu’Alex appréciait le plus dans ce monde. Qu’ils n’aient pas le même père ne changeait absolument rien, il l’aimait, même si il n’était pas le genre à en faire la démonstration ouvertement. Et parce que c’était les bras de cette sœur qui l’enserrait, il ne put s’empêcher de faire de même et d’en sourire. A bien y réfléchir, il n’y avait qu’elle capable de lui rendre un semblant de bonne humeur. Il n’y avait qu’elle qu’il avait envie de voir mais, soudain, il se demanda ce qu’elle faisait là. Alors après l’avoir serré dans ses bras il se dégagea, la regarda pour s’assurer qu’il ne rêvait pas et ne pu s’empêcher de l’interroger.

« Mais… » Il avait envie de lui demander ce qu’elle faisait ici mais avant de pouvoir poser la question il comprit qu’il s’en foutait. Elle était là et c’était le plus important. En fait, il n’y avait qu’une chose qui l’intéressait réellement. « Tu restes combien de temps ? » c’était son seul regret dans les entrevus avec sa sœur, toujours trop court à son goût, ce n’était pourtant pas faute d’avoir essayé de la convaincre d’habiter ici. Il se dégagea de la porte, parce que ça ne servait à rien de passer le temps qu’ils avaient ensemble sur le palier. « Entre. »
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité

MessageSujet: Re: Alex ※ J'emménage, n'est-ce pas réjouissant ?   Mer 9 Jan - 22:05

Ils ne restèrent que quelques secondes enlacés comme ça, mais cette minuscule partie du temps qui passe se fit ressentir par Liza comme des heures, voire des jours. Ce genre d'étreinte lui avait terriblement manqué, encore plus que d'habitude. Elle était bien là, dans les bras de son grand frère, qu'elle voyait comme des murailles entre la violence et la protection. Il sentait toujours aussi bon, même si une légère petite odeur le parfumait différemment. Alcool, peut-être ? En réalité, il ne semblait pas aller bien, et elle se disait que sa visite chez lui ne pouvait pas tomber mieux.

Après ces quelques secondes, donc, il se dégagea et la regarda attentivement, comme s'il voulait scanner son visage dans sa mémoire. Gênée sous ce regard insistant, Liza ne sut que faire d'autre que de sourire à pleines dents comme elle savait si bien le faire. C'était quelqu'un de très souriant, elle y passait son temps. Au bout d'un certain moment d'hésitation, son frère lui demanda combien de temps elle allait rester. Elle fut tentée de lui dire qu'elle s'installait ici définitivement, mais quel intérêt ? Pourquoi ne pas le faire mariner quelques jours avant de lui dire la vérité ? Pourquoi ne pas lui faire croire qu'elle repartirait le surlendemain matin ? Liza aimait jouer avec les nerfs des gens de cette manière, et ce n'était pas parce que Alex était son frère qu'elle l'épargnerait pour autant. « Normalement, après-demain au matin je pense. » Elle sourit tristement pour dire "Moi aussi je trouve que c'est court, alors profitons-en !". Qu'est-ce qu'elle allait s'amuser !

Elle suivit son demi-frère quand il lui proposa d'entrer. Elle balança son grand sac à main contre un mur de l'entrée, et commença par aller se vautrer dans le canapé. Toujours aussi confortable, ce truc. Et puis elle jeta un regard sur la pièce, vite fait, pour se faire une idée de l'humeur de son frère. Oui, le rangement et l'organisation d'une pièce pouvait tout dire sur la personne qui l'occupait, et Liza était maître en la matière. Oh, mais, est-ce que ça serait du whisky ? Elle se releva pour examiner la bouteille... Presque vide. Elle lança un regard sur la vaisselle sale près de l'évier... Beaucoup plus de verres que de couverts. Aïe. Elle soupira discrètement, retourna s'asseoir, et tapa la place à côté de la sienne, un sourire radieux aux lèvres, indiquant ainsi qu'elle voulait qu'Alex vienne s'asseoir aussi. « Tu vas bien ? »
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité

MessageSujet: Re: Alex ※ J'emménage, n'est-ce pas réjouissant ?   Sam 19 Jan - 8:07

Après demain. Elle repartait après-demain… Alex s’efforça de sourire ; enfin, il s’efforça surtout à rendre ce sourire crédible malgré le fait qu’il aurait apprécié qu’elle reste plus longtemps. Il ne savait même pas combien de temps il aurait voulu qu’elle reste, il était parfaitement conscient de la vie qu’elle avait ailleurs et qu’ils devaient toujours se contenter du peu de temps qu’ils avaient. Mais, là, il avait juste envie de la garder pour elle plus longtemps. Peut-être qu’il aurait pu lui dire, lui expliquer que les choses n’allaient pas aussi bien qu’il l’aurait voulu et qu’il avait besoin d’elle, de sa présence, de sa bonne humeur et de son éternel sourire. Rien ne sortit de sa bouche, pas son genre, il n’avait jamais été capable de dire les choses clairement, encore plus quand il s’agissait de dire qu’il avait besoin de soutien et d’aide, et qu’il voulait tout ça que d’elle parce qu’il l’aimait, parce qu’elle était sa sœur et qu’il ne voyait personne d’autre capable de lui remonter le moral comme elle pouvait le faire.

Alex connaissait sa sœur, savait comment elle fonctionnait et cette façon qu’elle avait d’être capable de faire tourner les mariner les gens. Mais, même en sachant tout ça, à aucun moment il ne doutait de la date limite qu’elle avait fixée. Du coup, c’est dans ce sourire un peu figé, qu’il voulait pourtant crédible, qu’il la laissa entrer pour qu’elle aille s’installer. C’est en refermant la porte, quand Liza ne put plus voir son visage, qu’il se décida à perdre le sourire qu’il avait. Il mit peut-être un peu plus de temps que d’habitude pour fermer la porte d’entrée mais c’était le temps nécessaire pour se décider à mettre ses problèmes de côté. Liza n’était là que pour très peu de temps, et il refusait de passer ce court laps de temps à se morfondre avec elle. Ce n’était pas son genre et il avait envie de profiter de sa sœur. Quelque part, il devait se dire que s’il passait ces quelques jours à se morfondre lamentablement, elle finirait par ne plus avoir envie de venir du tout. Autant éviter ce genre de situation !

Ce qui est certain, c’est qu’il était bien stupide de croire que sa sœur ne verrait rien. Elle le connaissait trop bien et il avait toujours du mal à encaisser cette vérité, lui qui s’efforçait de jouer son rôle de petit con, oubliait trop souvent que Liza, elle, elle le connaissait parfaitement et qu’un coup d’œil lui permettait de savoir comment il allait. Alors quand elle récupéra sa place sur le canapé, en le tapotant et en lui demandant comment il allait, il savait pertinemment que lui dire que le monde était merveilleux et qu’il n’avait jamais été aussi bien, était peine perdue. Il ne put, cependant, s’empêcher de sourire fasse à cette petite sœur qui était capable de le sonder en un seul regard. Et puis, sérieusement, comment il était possible de tirer une tronche de trois kilomètres de long avec le sourire qu’elle avait ?!

Il ne se fit pas prier, s’installa sur le canapé à côté d’elle, et passa un bras autour des épaules de Liza. Aussi bien que sa position lui permettait, il haussa les épaules avant de répondre. « Disons que j’ai connu des jours meilleurs mais, maintenant ça devrait aller mieux. » Il la poussa que très légèrement dans un sourire, comme pour dire muettement que c’était parce qu’elle était là que les choses iraient mieux. Il n’avait pas vraiment envie de raconter ce qui s’était passé et si vraiment il devait le faire, Alex savait très bien qu’il oublierait de mentionner certains détails. Pas envie d’embarquer sa sœur dans cette histoire et une peur hallucinante qu’elle le regarde avec une sorte de mépris ou de dégout, comme lui avait pu se regarder dans un miroir. Du coup, il reprit assez rapidement, désireux de changer de sujet. « Comment ça se fait que tu es là, je croyais que tu ne devais pas venir avant le mois prochain ? » Cela dit, il était loin de regretter la présence de Liza, bien au contraire. Elle pouvait venir à l’improviste autant de fois qu’elle le voulait, et même si elle venait alors qu’il était accompagné d’une femme, il n’hésiterait même pas à la virer juste pour profiter du temps qu’il a avec Liza. Il y avait des priorités dans la vie, sa sœur en faisait partie.

Puis soudain, son regard se fit un peu soupçonneux, se demandant si elle allait bien. Sa venue ici n’était pas prévue pourtant elle se trouvait sur son canapé, peut-être que les choses n’allaient pas si bien pour elle non plus, mais que plus inquiète pour lui elle n’en laissait rien paraitre. Du coup, Alex posa son regard sur sa sœur, il légère moue inquiète sur le visage comme pour chercher à voir si quelque chose clochait. « Et toi, ça va ? » Il n’était pas aussi bon qu’elle pour voir quand quelque chose clochait, ou elle était plus douée pour le cacher, du coup il préférait s’en assurer en lui posant la question.
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité

MessageSujet: Re: Alex ※ J'emménage, n'est-ce pas réjouissant ?   Mer 23 Jan - 16:23

Alex vint s'installer à côté d'elle sur le canapé de son salon, et sans qu'elle n'en demande rien, la saisit par l'épaule pour l'attirer vers lui. Elle se laissa faire, ravie de retrouver les bras de son frère adoré qui lui manquaient tant depuis qu'il était parti de chez eux, il y a ce qui lui semblait une éternité. Elle laissa sa tête se poser dans le creux de son épaule, ferma les yeux un court instant. Cet instant fut cependant assez long pour qu'elle les revoie beaucoup plus jeunes, tous les deux, quand ils habitaient encore à Loudonville. C'était un de ces jours où les parents étaient de très mauvaise humeur et que Alex s'en était pris plein la gueule, encore plus que d'habitude. Elle avait pété un plomb ce jour là, elle n'avait jamais supporté le fait que ses géniteurs engueulent son aîné à tout bout de champ alors que c'était de sa faute, même si elle le remerciait de la protéger comme ça. Souvenirs souvenirs... Mais désormais c'était terminé. Les parents n'avaient plus rien à voir avec tout ça, et c'était tant mieux.

Du mieux qu'il put Alex haussa les épaules pour répondre à la question de sa petite soeur. Des jours meilleurs ? Liza s'inquiéta. Elle connaissait la vie de son frère par coeur, à quelques détails près, et savait qu'elle n'était pas des plus roses. Alors si il avait "connu des jours meilleurs", comme il le disait, c'est qu'il n'allait vraiment pas bien. Elle allait devoir mener sa petite enquête, avec discrétion comme d'habitude. Elle eut un rictus quand elle entendit la dernière partie de sa réponse. « Ouais, je fais souvent cet effet là. » Elle lui frotta le ventre, ravie d'être là, pour toujours en plus, contrairement à ce qu'il croyait... Ça allait être franchement marrant.

Il se posait des questions cependant. Merde, elle avait pas pensé au fait qu'elle était arrivée un mois plus tôt que d'habitude... Elle réfléchit à la vitesse de l'éclair pour trouver une bonne excuse qui justifierait sa présence précoce. « J'en avais marre de ma coloc, alors je l'ai laissé quelques jours. Je vais pouvoir bouffer autre chose que des pâtes comme ça ! » Elle repensa à cette folle avec qui elle avait vécu tout ce temps, et sourit. Elle ne s'en sortait sûrement pas toute seule, elle était tellement conne ! Passons. Elle avait réussi à essuyer les tous petits soupçons que son frère avait pu avoir. Elle n'avait pas peur qu'il découvre qu'elle allait s'installer là définitivement, en fait elle voulait profiter du jeu le plus longtemps possible. Mais elle allait craquer, elle se connaissait comme si elle s'était faite.

Est-ce qu'elle allait bien... Bonne question. Sa cicatrice due à sa chute dans l'escalier avait presque disparu de sa tempe droite, elle avait oublié cette affreuse histoire, abandonné sa coloc pour vivre seule au même endroit que son frère et son partenaire de chambre favori, elle avait ouvert son studio photo qui marchait à merveille... « Ouais, je vais bien ouais. Mieux maintenant. » Elle s'appuya un peu plus sur l'épaule de son frère. Elle était bien, comme ça. « Bon ! Tu as prévu quoi ce soir ? »
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité

MessageSujet: Re: Alex ※ J'emménage, n'est-ce pas réjouissant ?   Sam 2 Fév - 17:53

A bien y réfléchir, les parents de Liza se demanderaient probablement où ils avaient foirés leur coup en voyant les deux enfants être si proches aujourd’hui. Ils avaient tellement tenté de les diviser, de les monter l’un contre l’autre et de créer un fossé avec deux méthodes d’éducation différentes. Pourtant, malgré tous ces efforts, Liza était là, chez Alex. Et, ce dernier, était bien content de cette présence plus que positive dans sa vie. Les choses avaient cette tendance naturelle avec sa sœur, ce qu’il n’arrivait pourtant pas à faire avec d’autres personnes. Alex avait de nombreuses choses à reprocher à sa mère et son beau-père, tellement qu’il n’arriverait même pas à en faire une liste. Mais, malgré ça, il ne regrettait absolument pas ses parents parce qu’ils avaient été capable de lui donner une sœur comme Liza et, rien que pour ça, ça valait le coup d’avoir eu une enfance comme la sienne. Aucune chance qu’il ne n’échange sa vie contre quoique ce soit.

N’empêche qu’il n’était pas venu à l’esprit d’Alex que sa sœur puisse s’inquiéter pour une phrase qu’il avait dite. C’était son rôle à lui de s’inquiéter, pas l’inverse. Il avait toujours voulu protéger sa sœur, qui pourtant grandissait en sachant très bien se défendre toute seule. Mais il avait du mal à lui dire quand ça n’allait pas, surtout dans le cas présent, parce qu’il n’avait pas à l’inquiéter. Mais Liza, loin d’être stupide et le connaissant trop bien n’avait même pas eu besoin qu’il ouvre la bouche pour comprendre que quelque chose clochait, Alex n’avait fait que le confirmer en parlant de jours meilleurs. Mais voilà, elle ne posa pas de questions directes et c’est aussi ce qu’il aimait chez elle, détestant les gens qui balançait un tas de questions sans lâcher le morceau tant que l’autre ne répondait pas. Il n’y avait rien de plus énervant. Vraiment, il n’échangerait jamais sa sœur… Même qu’il ne put s’empêcher de rire légèrement quand elle estima faire toujours cet effet-là aux gens.

Alex ne crut pas trop à l’excuse de Liza concernant le fait qu’elle en avait marre de manger des pates tous les jours même si, la connaissant, elle était effectivement capable de faire ses bagages sur un coup de tête de ce genre. Puis sa colocataire… Alex ne l’avait croisé qu’une ou deux fois quand il était venu voir sa sœur mais c’était déjà de trop. Elle était le genre de personne dont on se passe très bien de connaitre dans sa vie. Il hoche néanmoins la tête, comme si il avait décidé de croire à cette excuse parce qu’il n’était pas non plus le genre à chercher à s’immiscer dans la vie de sa sœur. Enfin, disons qu’il estimait que si Liza avait voulu parler de la vraie raison de sa venue elle l’aurait fait, si elle préférait donner une excuse bidon qui impliquait des pates c’est qu’elle n’avait pas envie d’aborder un certain sujet. Du moins c’est ce qu’Alex imaginait étant donné qu’il ne se doutait pas que Liza s’installait définitivement dans le coin.

Alors forcément quand elle demanda ce qu’Alex avait prévu ce soir, il ne put s’empêcher de sourire et de lui répondre très rapidement « Manger un plat de pâtes. ». C’est d’ailleurs ce qu’il aurait réellement fait si Liza n’avait pas débarqué mais vu qu’elle était là, soit, ils commanderaient, soit ils iraient manger dehors. Cela dit il se mit à réfléchir à ce qu’il avait prévu pour sa soirée et comme la réponse consistait en un bourrage de tronche violent, il préféra taire cette information. Alex était loin d’être un alcoolique, il aimait faire la fête mais ça n’allait pas plus loin que ça. Là, il avait juste besoin d’oublier certaine chose, l’alcool n’était probablement pas la meilleure idée du siècle mais il n’avait trouvé que ça. L’arrivée de Liza changeait la donne, ce qui n’était franchement pas une mauvaise chose. « Sérieusement je t’avouerais que je n’avais pas prévu grand-chose. Mais vu que tu es là pour peu de temps, je te laisse choisir, ce que tu veux. » Tant que ça n’impliquait pas coucher avec quelqu’un dans les chiottes d’un bar pour apprendre que l’autre personne est de sa famille, ça lui convenait très bien et puis, il avait envie de faire plaisir à sa sœur qu’elle profite comme elle veut du peu de temps qu’elle avait ici.

« Mais peut-être que tu as des gens à aller voir aussi ? » Question qui était loin d’être anodine. Alex avait suffisamment vu sa sœur dans cette ville pour savoir qu’elle s’éclipsait pour voir quelqu’un. Alex ignorait juste de qui il s’agissait et ce qu’il pouvait représenter pour Liza. D’ailleurs, en temps normal, Alex n’aurait même pas cherché à savoir quoique ce soit sur la personne que Liza voyait mais là, il ne savait, peut-être le besoin de se rassurer en se disant que d’autres personnes pouvaient coucher ensemble sans être de la même famille. Sérieusement, cette histoire l’avait quand même bien traumatisé, il allait franchement qu’il trouve une solution pour oublier cet évènement fâcheux.
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité

MessageSujet: Re: Alex ※ J'emménage, n'est-ce pas réjouissant ?   Lun 11 Fév - 21:36

Rarement, Elizabeth Hamilton ne s'était sentie aussi bien. Elle avait enfin eu le cran de quitter son affreuse colocataire, adepte des pâtes, et s'éloigner encore un peu plus de ses parents qui lui avaient pourri la vie en voulant la rendre merveilleuse. A vrai dire, rendre heureuse Liza ne consistait pas à engueuler son frère pour des trucs qu'elle n'avait pas fait. Bien au contraire, ça avait le don de l'énerver. Mais elle avait vite compris que dire à ses parents "C'pas Alex, c'est moi" ne servait strictement à rien. Aux yeux de ses chers et tendres parents, Liza n'était pas une enfant à bêtises. Et pourtant ! Elle en avait fait des tas, avec ou sans son frère. Mais dans tous les cas, ou du moins dans ceux ou les bêtises en question étaient arrivées jusqu'aux oreilles de ses parents, c'était Alex qui se prenait tout sur la tronche. Parce que c'était lui, le mauvais garçon, pas elle. Enfin, ça, c'était ce qu'ils croyaient. Parce que désormais, on pouvait difficilement savoir lequel des deux était le plus téméraire.

Elle fut ravie que son frère rit à sa petite fausse vantardise. Ça voulait dire qu'il n'allait pas si mal que ça, tous comptes faits. Il y a longtemps, il avait eu une petite période de "jefaislagueuleetsiçateplaîtpastuvastefairemettre", et il n'avait réagi à aucun des moyens que Liza avait trouvé pour lui remonter le moral. Même les chatouilles n'avaient eu strictement aucun effet sur lui, à sa grande surprise. Mais s'il riait, c'est que la situation n'était pas si désespérée. Il y avait encore des chances pour lui remonter le moral, tout n'était pas perdu. Elle bouillonnait de lui faire part de son installation définitive à L.A, mais préférait attendre encore un peu tout de même. Si elle réussissait à le rendre un peu plus joyeux, la bonne nouvelle lui ferait tant plaisir qu'il sera presque trop heureux. Un bon plat comme elle savait les faire et un super film comme ils en regardaient habituellement quand elle venait lui rendre visite suffirait. Tout ira bien.

Sauf qu'apparemment, ce n'était pas du tout ce qu'Alex avait prévu. En fait, c'était tout à fait normal quand on y réfléchissait. Elle n'avait prévu son frère aîné qu'elle arrivait à Los Angeles ce jour-là, et il n'avait par conséquent pas pu prévoir quelque chose de spécial pour l'occasion... Etant donné que, jusqu'il y avait quelques minutes, il n'y avait pas d'occasion.Elle devina grâce à la manière dont il avait annoncé ses projets pour la soirée qu'il souriait, et sa remarque ne put rien faire d'autre que la faire rire. Mais pas un petit rire vite fait. Un vrai rire, franc, comme si on lui avait raconté une bonne blague. D'ailleurs elle espérait que c'en était une. Des pâtes. Elle venait ici pour les fuire - entre autres - et elle allait en manger le soir-même de son arrivée. Elle se leva, doucement pour ne pas tordre le bras d'Alex au passage, et se dirigea vers la cuisine. « Je prends en charge les opérations. » Gaiement, elle fouilla dans les placards à la recherche d'ingrédient et d'ustensiles qui pourrait lui servir. Omelette au bacon et aux champignons, ça c'était bon ! En plus, elle réussissait ce plat à merveille. On le lui avait dit plus d'une fois. A la dernière remarque de son frère, laissée en suspens pour suciter une réaction, elle redressa la tête de dans un placard et lui adressa un amical doigt d'honneur, une grimace en forme de sourire - ou l'inverse, à vous de voir - sur le visage, la langue au quart tirée. « Les autres gens attendront. Ce soir, c'est toi, moi, et fuck the rest. » Franche et spontanée, deux adjectifs qui la résumaient tellement bien. « Ça te branche, des champignons avec des oeufs et du bacon ? »
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité

MessageSujet: Re: Alex ※ J'emménage, n'est-ce pas réjouissant ?   Mar 26 Fév - 19:04

Une chose était certaine : Alex ne pouvait oublier ce qui s’était passé avec Luya, ce qui suffisait à le déprimer pour les semaines à venir. Mais, Liza, elle, elle n’y était pour rien et, surtout, il n’avait pas envie qu’elle apprenne ce qu’il avait fait alors il se devait de redoubler d’effort pour faire sorte qu’elle lui remonte le morale. Avec un peu de chance il arriverait même à se persuader qu’elle avait complètement réussie. Il savait parfaitement que son état rechuterait au moment où Liza repasserait la porte d’entrée pour rentrer chez elle mais il n’avait pas envie de songer à ce moment afin de pouvoir profiter au maximum de la présence de sa petite sœur.

Ce qui est sûr, c’est que cette histoire de pates – qu’il ne lui aurait pourtant pas fait manger – ne convenait pas à Liza qui se leva pour « prendre les choses en main », ce qui le fit sourire parce que, l’espace d’un court instant, il imagina Liza en parfaite petite ménagère faisant à manger pour sa petite famille. Bref, une image bien loin de ce qu’il pouvait imaginer de sa demi-sœur. Au moins, le geste qu’elle fit par la suite en tirant la langue était déjà plus représentatif de son caractère alors qu’elle annonçait que tous les autres attendront. Alex secoua la tête en faisant une moue. Ce n’est pas vraiment la réponse qu’il attendait. Enfin, si, il était content d’apprendre que cette soirée était juste pour eux d’eux, ça, c’était cool. N’empêche qu’il aurait bien aimé en apprendre un peu plus sur les personnes qu’elle fréquentait. Curiosité, quand tu nous tiens !

Alex se releva. « Bien sûr que ça me tente. Bien que… Je pourrais vite m’habituer au fait que tu fasses à manger et, du coup, je risque de ne pas vouloir te laisser repartir. » Il arriva dans la cuisine, se positionna non loin de Liza sans pour autant la coller histoire qu’elle puisse faire sa préparation sans qu’on l’emmerde. « Tu crois que ta colocataire va m’en vouloir si je te séquestre ? » Il se pinça les lèvres et secoua une nouvelle fois la tête dans un sourire « non, en fait, c’est trop bizarre de séquestrer sa propre sœur. J’suis pas aussi tordu. » Juste assez pour coucher avec son cousin… Il y avait des limites quand même ! Des limites qu’il se garderait bien de lui raconter. Punaise, ça le saoulait que tout se rapporte à cette histoire, mais, en même temps, comment faire autrement ? C’était quand même assez traumatisant comme ça !

Alex attrapa une poêle dans un des placards qu’il passa ensuite à sa sœur dont rien ne semblait la distraire de son but ultime. Il n’allait pas se plaindre étant donné qu’Alex n’était pas trop le genre à se faire à manger lui-même, il n’allait pas cracher sur un repas. « N’empêche que, à venir comme ça sans prévenir. T’aurais fait comment si j’étais pas là, hein ? » Comme si c’était la seule chose qui pouvait l’arrêter ? Comme si elle n’avait pas les ressources nécessaires pour se trouver une solution toute seule ? C’était un truc qui était cool avec Liza, ses parents lui avaient tout donné et, pourtant, ça ne faisait pas d’elle une impotente de la vie. Elle avait toujours su se débrouiller.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité

MessageSujet: Re: Alex ※ J'emménage, n'est-ce pas réjouissant ?   Sam 2 Mar - 16:33

Vraiment pot de colle ce frère en fait. Mais ça me dérangeait pas plus que ça. Il m'aime trop pour me laisser aller dans la cuisine toute seule, alors que seul un bar nous séparait. So cute.

Je m'activais dans la cuisine avec une énergie assez impressionnante. En quelques minutes j'avais cassé six oeufs et avait commencé à les battre, à la vitesse de l'éclair. Si ma mère était là... Elle serait debout, entre moi et Alex, en train de m'applaudir et de jubiler comme jamais, jetant des regards noirs à Alex quand elle en avait l'occasion. Ainsi pouvait se résumer notre enfance. Moi adorée, adulée, félicitée vingt-quatre heures sur vingt-quatre, et Alex méprisé plus que Chuck Norris. J'espère qu'il ne croyait pas que j'avais de bons souvenirs de ma relation avec mes parents, et qu'il savait à quel point je les haïssais. ENFIN BREF.

Je ne dis rien tout pendant que mon frère aîné réfléchissait au moyen qu'il allait employer pour me garder ici plus longtemps que prévu. Je me contentai d'élargir encore un peu plus mon sourire - si c'était possible, ce dont je doutais. J'étais si heureuse... - et de continuer à battre mes oeufs. Sans les quitter du regard, je ris à sa dernière remarque et lui répondis « Si, Alex, tu es tordu. Mais ça me va moi, ton plan de séquestration. Tu veux que je m'auto séquestre ? Comme ça ça sera pas de ta faute ! » On était vraiment cons. On était nous quoi. Si on avait été normaux, on aurait pas eu cette vie là, et on s'amuserait tellement moins...

Mes oeufs étaient battus correctement, et j'incorporais dedans le bacon et les champignons. Alex me fit la grande faveur de me tendre une poêle, que je saisis et posai sur la plaque chauffante, tout en me retenant de ne pas lui abattre sur le crâne. J'avais plus quinze ans, tout de même - même si parfois on pouvait se poser la question. Je versai ma préparation dans la poêle à mon frère, m'emparai d'une spatule en bois, et attendit que les bords collent pour pouvoir les décoller. Je me tournai vers mon frère, un sourire narquois sur le visage, et lui répondit, mystérieuse : « Tu me connais, frère. Je trouve toujours des solutions. Et puis, je ne connais pas que toi ici. » Adam... Tiens, je ferais peut-être un petit saut chez lui, ce soir. Histoire de me changer un peu les idées et de dépenser toutes les calories que contenait cette omelette.


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité

MessageSujet: Re: Alex ※ J'emménage, n'est-ce pas réjouissant ?   Lun 25 Mar - 20:19

Honnêtement, Liza serait en adoration devant ses parents que cela ne lui aurait même pas posé de soucis, il avait essayé de faire en sorte que les choses se passent bien entre elle et eux. Elle aurait même pu le détester qu’il ne s’en serait pas formalisé parce que, dans le fond, la seule chose qui n’avait jamais compté pour lui, c’était qu’elle soit heureuse. Tant pis pour la place que lui occupait. Cela étant dit, il n’échangerait pour rien au monde la relation qu’il pouvait avoir avec elle aujourd’hui, bien trop heureux de l’avoir dans son entourage. Surtout quand elle faisait à bouffer, c’était quelque chose qu’il ne fallait surtout pas négliger parce que ça lui évitait de faire appel – pour une énième fois – à un truc de restauration rapide qui se trouvait non loin de chez lui.

La proposition de Liza pour s’auto-séquestrer ne put que le faire rire. Brièvement, il l’imagina même faire semblant de ne pas pouvoir sortir de l’appartement. « Sérieusement, c’est toi qui parle d’auto-séquestration et c’est moi qui suis tordu ? C’est un peu du foutage de gueule quand même ! » Peut-être qu’être tordu était un truc de famille, que ça se transmettait dans les gènes. Et si c’était le cas, ça voulait dire que ça venait de leur mère ce qui, en y réfléchissant bien, n’aurait rien d’étonnant même si Alex préférait se dire qu’il n’avait aucun lien avec cette femme. Avec son père aussi, même s’il ne le connaissait pas mais il avait de TRES nombreuses raisons de lui en vouloir, surtout en vue des derniers évènements.

Et pendant qu’elle préparait son omelette, elle ne manqua pas de lui rappeler qu’elle ne connaissait pas que lui et que, oui, effectivement, elle était capable de se débrouiller toute seule. Ce dont il n’avait pas douté de toute façon… « Mouais, d’ailleurs, en parlant de ses personnes que tu connais. Y a un jour où va falloir que tu me fasses une liste, avec : nom, prénom, adresse, numéro de sécu et ainsi de suite. » Le ton, le sourire qu’il avait, tout prouvait qu’il jouait au grand frère possessif, ce qu’il n’était pas réellement. Enfin, le bien être de sa sœur était essentielle et si quelqu’un s’avisait de toucher à un de ses cheveux de la mauvaise manière, cette personne risquait de le regretter pendant très longtemps. Mais, elle avait grandie, pouvait se débrouiller seule et il avait confiance dans ses capacité pour ne pas avoir à réellement être possessif. Chose que de toute façon il n’avait jamais vraiment comprit, ce n’était pas en étant accroché à une personne qu’on lui permettait de vivre sa vie.

L’omelette touchait à sa fin, alors il sortit deux assiettes qu’il laissait à côté de Liza pour qu’elle puisse les remplir et, dans un deuxième temps, il attrapa des couverts et des verres qu’il alla poser sur la table basse du salon. Endroit où il avait toujours préféré manger plutôt que la table qui, selon lui, était bien trop conventionnelle et pour les vieux couples. Il retourna au frigo pour attraper une canette de soda, ce qui le changerait de la boisson habituelle de ses derniers temps et se retourna vers sa sœur. « Tu veux boire quoi ? » Il avait trop de chose différente pour tout énuméré, à moins qu’elle parte dans des trucs vraiment trop étrange, il y avait de grande chance qu’il ait ce qu’elle veut.
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Alex ※ J'emménage, n'est-ce pas réjouissant ?   

Revenir en haut Aller en bas
 

Alex ※ J'emménage, n'est-ce pas réjouissant ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Danse ta vie vie, danse [Alex]
» Aprés Michaelle Jean à Ottawa voila Carl-Alex Ridoré à Friboug
» Tarte de ménage au corin de prunes
» Alex Larsen, nouvo minis Lasante fè bèl figi devan OAS.
» Ménage de printemps 2011
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
♫ Modern Family :: DANS LE GRENIER :: Archives rps-