AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Long time no see (pv)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Invité
Invité

MessageSujet: Long time no see (pv)   Mar 22 Jan - 21:38

J'étais supposé me rendre au bureau ce matin afin de diriger une rencontre exploratoire afin de déterminer les grandes lignes des nouvelles orientations que je comptais donner à la boîte mais le destin en décida autrement. En effet alors que je m'apprêtais à me diriger vers le centre-ville je vis une jeune fille qui avait été emporté par la force du flot de la rivière, voyant qu'elle ne parvenait pas à se tirer de ce mauvais pas je me stationnai et sans trop réfléchir je me jetai à l'eau afin de la secourir. Nageant afin d'aller la rejoindre je passai un bras autour de sa taille , afin de l'agripper, et je tentai de nous hisser près du rivage en nageant de mon seul bras libre... ce qui n'était pas une mince tâche. Heureusement pour nous des passants avaient appelé des secours et la jeune fille se trouva rapidement prise en charge par le personnel ambulancier. Pour ma part j'avais refusé que l'on s'occupe de moi, jugeant que la gamine en avait davantage besoin, et je décidai de retourner chez moi, je savais que j'allais avoir attrapé un truc s'apparentant à une vilaine grippe, après tout l'eau de la rivière est plutôt froide à ce moment de l'année, même pour nous habitués au climat Californien.

Après m'être stationné mon premier réflexe fut d'appeler au bureau afin de remettre cette rencontre au début de la semaine prochaine, après tout je me doutais bien que je ne serais pas en état pour m'acquitter de cette tâche avant quelques jours, j'en profitai également afin de donner mes directives à mon assistante puisque je n'allais pas rentrer au travail pour quelques jours histoire de me soigner. Évidemment mon incursion dans les eaux glaciales de la rivière avait finit par faire son effet et mon adjointe remarqua quelques trucs pour le moins anormaux dans ma voix … évidemment ne voulant pas la voir rappliquer je finis par lui dire que tout allait bien mais la belle ne me paraissait que très peu convaincue.

Évidemment afin de faire baisser cette fièvre naissante je décidai de me glisser dans un bain chaud histoire de m'y détendre, ensuite je filai en direction de ma chambre afin d'enfiler un pyjama mais comme je ne parvenais pas à m'endormir, je décidai de passer par la cuisine, me préparer une boisson chaude, pour ensuite prendre place sur le sofa et c'est en regardant une émission d'affaire publique dénuée de toute forme d'intérêt que je finis par m'endormir. Bien évidemment arriva ce qui devait bien arrivé et je finis par me réveiller alerté par de vilains symptômes de toux, je me dirigeai vers la salle de bain histoire de me prendre ce qu'il me fallait afin de me soulager et c'est alors que j'entendis frapper à ma porte. D'un pas lent je tentai de me frayer un chemin en direction du salon et je me dirigeai vers la porte afin de l'ouvrir et c'est alors que mon regard se posa sur la belle Zora.

Entre.

Lui dis-je en lui faisant un câlin, me gardant bien de l'embrasser et je lui souris tout en la regardant alors qu'elle finit par passer à l'intérieur refermant la porte derrière elle.
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité

MessageSujet: Re: Long time no see (pv)   Mer 23 Jan - 14:02


Julian && Zora
Because we are too close to be friends


Au volant de son Audi flambant neuf, Zora traversait Venice. Ses mains couraient sur le volant en cuir tandis que ses yeux parcouraient l'habitacle de sa nouvelle voiture. Une part d'elle même savait que cet achat était futile, qu'elle n'en n'avait absolument pas besoin. Mais une part d'elle, celle qui prenait toute la place en général, était pleinement satisfaite de ce petit cadeau. Zora était dépensière, ça avait toujours été comme ça. Du temps de son adolescence, elle parcourait toutes les boutiques en quête d'une nouvelle robe à se mettre ou d'une paire d'escarpin dont elle n'avait pas les moyens de se payer. En débarquant à Los Angeles pour ses études, sa folie dépensière prit un tournant bien différent. Los Angeles était une ville pleine de tentation, un péché à elle seule. Quand elle se promenait sur Hollywood boulevard, chaque boutiques semblaient lui parler directement et l'inviter à entrer, dans le seul but qu'elle dépense un fric fou en accessoires dérisoires. Quand elle était étudiante, elle ne roulait pas sur l'or, tout comme son père. Ce qui était le cas à NY, ne l'était pas à Los Angeles où la jeunesse dorée était habitué aux frasques de leurs parents. Zora avait donc traîné avec cette jeunesse friqué des beaux quartiers, se mêlant à eux alors qu'elle même ne savait comment payer son repas. Ce n'est qu'après, quand elle épousa Liam, quand elle devint célèbre, qu'elle se rendit compte du pouvoir dangereux de l'argent. Des tenues, elle pouvait s'en payer par centaine, mais le reste était difficilement acquis comme elle l'avait apprit à ses dépends. Ce qui lui rapporta le plus fut sûrement son divorce houleux où elle gagna une coquette somme. A ce moment-là, son désir de vengeance était plus fort que tout malgré son compte en banque bien garni. Aujourd'hui, elle dépensait son argent plus mesurément même si quelques entorses venaient faire leurs apparitions. Elle ne dépensait plus pour elle seule, mais aussi pour sa fille ou son mari, qu'elle gâtait avec extravagance.

Zora fini par garer son imposante voiture le long de l'allée. Déjà, des regard curieux admiraient sa nouvelle dépense. Dans le quartier, revenir avec une voiture neuve n'était pas un fait en soit, tout le quartier avait les mêmes moyens. Zora avait tapé haut quand elle avait décidé d'emménager dans le coin. Venice était garni de retraités fortunés ou de jeune couples devenus riche trop tôt. Maximilian et Zora faisaient presque tache dans ce décor bobo, mais ni l'un ni l'autre ne s'en préoccupait. Ils avaient tous deux un passé bien trop sombre pour s'occuper de telles futilitées. Zora entra, déposant sac et affaires sur la chaise prévue à cet effet. Nastasia accourue, ouvrant ses bras pour se jeter contre sa mère. Maternelle, Zora embrassa sa fille qui avait encore dut jouer avec ses parfums au vue de l'odeur printanière qui occupait la pièce. « Où est papa ? », demanda-t-elle à la petite blonde. Pour une fois, Nastasia pouvait être heureuse d'avoir ses parents réunis avant de se coucher. Zora se déplaça jusqu'au bureau où elle le vit. Max était derrière son ordinateur, une tasse de café en main pour soulager ses longues nuits d'insomnies. Avec tendresse, Zora déposa un baiser sucré sur sa joue. Il lui répondit d'une caresse sur sa main. « Je sais que j'avais promit d'être là ce soir mais j'ai un gros dossier à boucler ... », commença-t-elle, plaintive. Elle n'aimait pas s'absenter même si son travail était difficilement pratique avec une vie de famille. Max lui souri tendrement, comprenant certainement. Parfois, elle aurait aimé qu'il la retienne, qu'il l'empêche de partir toutes les cinq minutes pour un travail qui finirait par la bouffer. Mais il ne le fit pas, n'aimant pas se mettre entre elle et son job auquel elle tenait.

Deux heures plus tard, elle avait laissé mari et enfant à la maison. Nastasia était moins posée que son père et ne c'était pas gênée pour faire comprendre à sa mère qu'elle n'aimait pas ses absences à répétitions. Le coeur lourd, Zora emprunta la route la menant chez Julian. En quelque sorte, il faisait partit de son dossier à boucler. Sans lui, elle ne pourrait mener à bien son enquête. L'heure du repas n'allait pas tarder à arriver et Zora espérait manger un bout avant de filer dans les bureaux du jeune homme pour mener à bien son travail. Elle gara sa voiture sur le parking prévu à cet effet et grimpa les marches la menant devant l'appartement de Julian Rockwell. « Entre. », lui dit-il en s'éffaçant pour la laisser entrer. Zora lui rendit son étreinte avec un peu de retenue. Julian avait été bien plus qu'un indic à une époque et cette pensée était difficilement envisageable aujourd'hui. « Tu a oublié, c'est ça ? », dit-elle en guise de bonjour en découvrant la tenue qu'il portait. Zora détourna pudiquement le regard bien qu'elle connaissait son anatomie par coeur. Julian devait lui servir de guide dans l'espoir qu'elle en obtienne d'avantage sur le papier qu'elle devait rendre à son journal dans les prochains jours.


∞everleigh
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité

MessageSujet: Re: Long time no see (pv)   Mer 23 Jan - 15:01

Bien évidemment le fait de ne pas me rendre au bureau aujourd'hui ne signifiait pas que je n'allais rien faire, penser ainsi était bien mal me connaître après tout. Je communiquai avec l'hôpital afin de me rassurer relativement à l'état de santé de cette gamine que j'avais sauvé de la noyade et je tentai de me reposer quelque peu mais ne parvenant pas à trouver le sommeil je finis par m'installer au salon, sur le sofa, alors que je regardais cette émission pour le moins dénuée d'intérêt. Évidemment je décidai de meubler mon temps libre en vacant à des activités plus constructives et je finis par mettre en marche mon ordinateur portable histoire d'avancer quelques dossiers pour le travail … c'était bien moi, même en bénéficiant d'un congé de maladie je ne parvenais pas à résister à la tentation de travailler mes dossiers, de toute évidence j'étais un bourreau de travail. Soudainement je ne me sentais plus très bien, un peu comme si le fait d'avoir travailler pendant un moment avait fini par me vider de mes forces, je ressentais à nouveaux ces mêmes frissons que j'avais ressentis en sortant de la rivière avec la gamine dans mes bras … je devais faire un peu de fièvre, c'est donc ce qui me motiva à me lever du sofa et à me diriger vers la salle de bain afin de prendre deux cachets, que je m'empressai d'avaler à l'aide d'un verre d'eau.

Soudainement, alors que je me regardais dans la glace et que je faisais peine à voir, j'entendis frapper à la porte … évidemment j'étais surpris car je ne m'attendais pas à recevoir de la visite, du moins pas à cette heure, et je décidai donc de me frayer un chemin histoire de me rendre à la porte afin d’accueillir mon visiteur comme il se doit. Ouvrant la porte je remarquai la jolie silhouette de la non moins jolie Zora et je l'invitai à entrer tout en la graciant d'un de mes câlins dont moi seul avait le secret. Évidemment la belle entra tout en se décalant rapidement de moi , je compris qu'elle semblait furieuse à mon endroit et rapidement de par ses propos je compris rapidement que je n'étais pas loin du compte.

Non soit sans craintes je n'avais pas oublié , après tout je sais parfaitement à quel point c'est important à tes yeux … tu me connais je tiens toujours mes engagements. Lui dis-je tout portant mon coude devant ma bouche alors que je me mis à tousser avec vigueur. J'ai simplement été dépassé par les évènements de la journée et je crois que ma petite trempette dans la rivière m'a un peu trop affaibli mais sois sans crainte je vais vite me préparer. Tu m'accordes 10 minutes?

Évidemment j'étais conscient qu'il pouvait être difficile pour elle de me voir en pyjama, vu notre passé, et je m'en voulais de lui imposer un tel spectacle c'est pourquoi je comptais bien me racheter en honorant mon engagement , et ce, bien que je ne sois pas nécessairement en état de la faire … la belle était pour moi une amie des plus précieuse et je comptais bien tout mettre en œuvre afin de lui faire plaisir. Je finis donc par me diriger vers ma chambre d'une démarche lente et hésitante, ne pouvant que démontrer à quel point j'étais mal en point, et je sortis ce costard Hugo Boss de ma penderie afin de l'étaler sur mon lit. Je me dirigeai donc , par la suite, vers cette salle de bain adjacente à ma chambre et j'y pris une douche rapide afin de me rafraîchir. Retournant à ma chambre j'enfilai le complet et ajoutai une fine touche d'eau de toilette – après m'être rasé – et je descendis la rejoindre au salon tout en lui souriant bien que mon teint pour le moins blanchâtre parvenait encore à me trahir.

Alors je suis présentable?
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité

MessageSujet: Re: Long time no see (pv)   Lun 28 Jan - 15:12


Julian && Zora
Because we are too close to be friends


Se retrouver en présence de Julian était toujours quelque chose de fort, à la fois bon et prudent. En vérité, Zora se sentait toujours coupable quand elle avait rendez-vous avec lui, même s'il ne se passait rien de compromettant, elle se sentait toujours remplie d'une forte angoisse. Pourtant, elle était loin d'être l'épouse modèle qu'elle donnait l'impression. Bien qu'une mère aimante et une épouse aimable, Zora avait nombre de frasques à son actif, même marié. D'un certain point de vu, c'était une infidèle qui commettait des adultères. Elle n'aurait put se qualifier autrement en vérité. Pourtant, une part d'elle même trouvait cela normal, normal qu'elle vive sa sexualité comme une femme de son âge, sans ressentir la moindre pointe de culpabilité. Maximilian lui-même aurait était en mal de lui reprocher ce mode de vie peu commun. Lui même n'hésitait pas à s'amuser en dehors de sa vie conjugale bien menée et que ce soit avec des hommes et non des femmes, le problème resté le même. Alors chacun mené sa vie comme bon lui semblait, tout en respectant l'intimité de l'autre. C'était un style de vie peu commun, il fallait bien le reconnaitre, mais c'était le leur. A côté de ça, c'étaient tous deux des parents modèle pour leur unique fille et des adultes responsables.

Mais avec Julian, le doute persistait. Il n'était pas comme les autres, son histoire n'était en rien comparable à celle des autres. Julian était une ébauche de son passé, un fragment de son adolescence trop vite dépassée. Il représentait une partie d'elle-même qu'il semblait s'être envolé en même temps que son insouciance ou que son autonomie maladive. En entrant dans son appartement, elle se planta sur ses pieds, serrant son sac à main contre elle. Elle voulait partir et vite, parce que rester en sa présence, dans cette tenue et dans un lieu aussi propice à l'amour la rendait mal à l'aise. « Non soit sans craintes je n'avais pas oublié , après tout je sais parfaitement à quel point c'est important à tes yeux ... tu me connais je tiens toujours mes engagements. J'ai simplement été dépassé par les évènements de la journée et je crois que ma petite trempette dans la rivière m'a un peu trop affaibli mais sois sans crainte je vais vite me préparer. Tu m'accordes 10 minutes ? », demanda t'il sans attendre de réel réponse en retour. Zora écarquilla les yeux. La rivière ? Que ce qu'il était allez foutre la dedans ? Soudain, elle regretta de s'être emporté. Julian était malade, il n'y était pour rien. Zora était une impatiente chronique qui ne supportait pas de rester dans l'absence de quoi que ce soit. Pour elle, tomber malade était certainement la pire chose qui puisse lui arriver. Ne rien pouvoir faire, se sentir enchainer à un mur invisible, sentir ses forces l'abandonner. Quand sa fille était malade, Zora répugnait à devoir s'en occuper, de peur de tomber malade à son tour. Elle avait peur de tout ce qui pouvait lui faire perdre son self-contrôle habituel. Elle s'éffaça donc pour laisser Julian se changer. Durant son absence, Zora s'installa sur le sofa et lâcha un peu de sa nervosité quotidienne. Elle observa les murs, ressentant une nostalgie. Sa maison avec elle était soigné mais sans plus, la moquette ayant remplacé le parquet, les tapisseries prenant la place aux peintures. « Alors je suis présentable ? », lui demanda t'il, la forçant à lever les yeux vers lui. Un noeud se créa dans sa gorge, mais elle ne laissa rien paraitre. « Tu es parfait. », dit-elle simplement en se redressant. Elle-même plissa sa jupe fonçé et rajusta son chemisier blanc avec soin. Elle constata cependant qu'il n'était pas au mieux de sa forme, son teint pâle trahissant son élégance. « Tu sais, on peu toujours repoussé. J'voudrais que tes patrons me prennent pour une maratre en t'imposant de venir alors que tu as quarante de fièvre. », s'amusa-t-elle. Zora était prête à tout pour ce papier, même à jouer un rôle pour l'obtenir. Se faisant passer pour sa petite amie était un fait minime pour décrocher cet entretient. Elle jouait avec le feu cependant, mais Julian valait le coup.


∞everleigh
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité

MessageSujet: Re: Long time no see (pv)   Lun 4 Fév - 19:51

Si il y a un trait de caractère qui pouvait me caractériser à la perfection c'était bien celui de l'intégrité et du respect de la parole donnée, j'avais donné ma parole à Zora et bien que je n'étais pas à mon mieux il était hors de question que je revienne sur ma promesse. Après l'avoir laissé un moment au salon je m'étais dirigé vers la salle de bain et ma chambre afin de peaufiner ma préparation pour ensuite venir la rejoindre. Revenant vers elle c'est en lui souriant que je l'entendis me dire que j'étais parfait, après lui avoir demander si j'étais présentable, je dois admettre que j'ai toujours aimé sentir mon égo flatter par de doux compliments émis par de jolies jeunes femmes et force est d'admettre que Zora en est une fort jolie. Sa dernière remarque ne fut pas sans m'amuser alors qu'elle parla de mon employeur et du fait qu'elle espérait qu'il n'ait pas une sombre opinion d'elle, c'était marrant sachant que je suis mon propre patron mais passons.

Je crois que mon patron ne t'en tiendra pas trop rigueur, après tout il m'a donné sa bénédiction alors que je le regardais dans la glace tout en me nettoyant les dents.

Évidemment j'aurais pu annuler le tout mais je n'étais pas le type de mec à revenir et connaissant Zora comme je la connaissais je savais pertinemment que ce papier représentait énormément à ses yeux c'est pourquoi j'avais décidé de lui filer ce coup de main, malgré mon état, et puis j'étais persuadé que nous allions passer une belle soirée. Prétendre qu'une aussi magnifique jeune femme soit ma petite amie …cela vaut la peine de jouer le jeu non? Évidemment je savais que nous nous apprêtions à jouer avec le feu , connaissant notre passé commun, mais le simple fait de voir la gueule que les gens allaient tirés en nous voyant ensemble ne pouvait que m'inciter à foncer tête baissée en sa compagnie.

Regardant ma montre je vis que le temps filait à vive allure et me rapprochant d'elle, je lui tendis mon bras – tel le galant homme que j'étais – afin que nous puissions finir par prendre le large.

Madame est prête à entrer en scène?

Lui demandais-je alors que je m'apprêtais à récupérer les clés de ma Mercedes, qui étaient sur la comptoir de la cuisine, revenant ensuite vers elle noyant mon regard dans le sien et attendant un signal de sa part afin que nous puissions nous attaquer à son projet.
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Long time no see (pv)   

Revenir en haut Aller en bas
 

Long time no see (pv)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» It's been a long time without you my friend. [SHUNZEI]
» long time no see. ➢ CRASHWOOD. {pv. crash}
» It's Been A Long Time [with Faith] (RP MIS EN PAUSE)
» MEGHAN ♔ Forever is an awfully long time
» Long time ago (Aloysia&Sebastian)
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
♫ Modern Family :: DANS LE GRENIER :: Archives rps-