AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 I need to tell you something ✿ AIDAN & CIARA

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Invité
Invité

MessageSujet: I need to tell you something ✿ AIDAN & CIARA    Mer 23 Jan - 19:30

❝ C’est une bonne chose d’avoir peur, ça prouve au moins qu’on a encore quelque chose à perdre. ❞

Cela faisait près d’une heure que je tournais en rond dans cette immense villa qui était devenue la mienne le jour où j’avais enfin accepté de vivre pleinement mon amour avec Enzo. Nous étions mariés. J’étais enfin devenue Madame De Conti et ce n’était pas le résultat d’un compromis entre deux hommes d’affaires voulant accroître leurs bénéfices en se mêlant de la vie privée de leurs enfants. Je m’arrêtais tout d’un coup, la panique transparaissant dans mes prunelles, ça recommençait. Mes pas me menèrent aussi vite que possible à la salle de bain où je me mis à rendre la totalité de mon petit déjeuner. C’était dans ces moments là que j’étais ravie de me retrouver seule. Je n’appréciais pas particulièrement que mes faiblesses se voient et aujourd’hui, je devais avouer être plus faible que jamais. Les nausées devenaient de plus en plus fréquentes et même si Enzo n’avait encore rien remarqué, je n’étais pas sûre que mon état puisse passer inaperçu encore longtemps. Je devais trouver une solution et le plus vite. Et tandis que je me passais un peu d’eau fraîche sur le visage, un nom fit son apparition dans mon esprit. Comment n’y avais-je pas pensé plus tôt ? Prenant ma veste et mes clés de voiture, je claquais la porte de la villa avant de conduire jusqu’à chez Aidan. Dire que quelques mois plus tôt tout laissait à prédire que j’habiterais dans cette maison et que je deviendrais l’épouse du plus jeune des frères De Conti. A croire que je n’étais pas seule maitre de ma vie. Je restais quelques secondes devant la maison, ne sachant pas très bien quoi faire. Les choses se compliquaient et ce qui devait être la plus belle nouvelle de notre vie se transformait en pseudo-cauchemar. J’aimais déjà cet enfant qui grandissait dans mon ventre mais, j’ignorais tout de la réaction de mon mari et avec les responsabilités qui incombaient à son statut au sein de la société familiale, l’arrivée de cet enfant n’était peut-être pas une bonne chose. Tellement de questions qui assaillaient mon esprit que je ne savais plus où j’en étais. Je remarquais à peine mon doigt posé sur la sonnette avant que le son qui s’élevait dans les airs ne me sorte de ma rêverie. Mon cœur rata un battement. Je n’étais plus sûre que ma venue soit la meilleure décision qui s’offrait à moi. Aucune réponse. Je repris ma respiration que j’avais dû bloquer en l’attente d’une réponse. Toujours rien. C’était surement un signe et tandis que je me décidais à faire demi-tour pour rejoindre ma maison, une porte s’ouvrit laissant apparaitre mon beau-frère. My bad. Moi qui croyait pouvoir repartir comme si de rien n’était. Je n’aurais pas cette chance. Laissant un sourire se dessiner sur mes lèvres, je lui déposais un baiser sur la joue avant qu’il ne me laisse entrer. « J’espère que je ne te dérange pas ! » Si seulement ça pouvait être le cas, je pourrais prendre mes jambes à mon cou. Je pouvais toujours faire marche arrière. Mes prunelles se posèrent sur la photo de Julian déposée dans le salon et ma décision fût prise. « En fait, je voulais te parler d’une chose… » Je me retournais vers lui pour croiser son regard. Qui mieux qu’Aidan pouvait me comprendre ? Qui mieux que lui pourrait apaiser mes craintes quand à l’avenir ? Pour avoir partagé son quotidien pendant de longues semaines, j’étais certaine qu’il ne porterait aucun jugement. Il m’écouterait et – je l’espérais – m’aiderait à prendre la meilleure décision qui soit pour tout le monde.

Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité

MessageSujet: Re: I need to tell you something ✿ AIDAN & CIARA    Jeu 24 Jan - 15:16


Ciara && Aidan
Our regrets and mistakes will make us good people


Fin janvier. C'était assez étrange de se dire qu'un an auparavant, sa vie avait bien faillit basculer. En un an, la vie lui avait réservé plus de surprise que dans sa vie entière, mêlant l'étrange à l'irréel. Aidan s'étira, faisant craquer chaque os de sa nuque dans un concert de raclement. La semaine avait été longue et usante, bien que cela lui faisait un bien fou. Travailler au Barking avait ses avantages, comme profiter à longueur de temps de Savannah, de ses courbes délicieuses et de son sourire ravageur. Aidan avait reprit ses marques, passant derrière le bar avec autant d'entrain qu'avant, comme si ces quelques mois précédents sans travailler n'avait en rien affecté sa capacité à gérer un comptoir. Il aimait son poste, veillant à remplir verres sur verres, à gérer l'ambiance cosy du Pub. Mais cet endroit disposait d'un énorme inconvénient : Jackson. Le frère de Savannah, qu'Aidan répugnait à considérer comme son beau frère, était également barman au Barking. L'animosité entre les deux hommes était aussi connu que la seconde guerre mondiale et faisait office de cancan à chaque soirées. Certains clients étaient étonnés de les voir bosser ensemble, eux même qui c'était foutu sur la gueule quelques mois plus tôt, les envoyant tous deux à l'hôpital. En vérité, l'un comme l'autre n'avait eu le choix. Quand Savannah lui avait proposé de co-gérer le bar en attendant qu'il puisse monter son restaurant, Aidan n'avait eu d'autre option que d'accepter. Cet emploi lui permettait de garder la tête haute et de pouvoir mettre de l'argent de côté afin d'investir dans son futur projet professionnel. Jackson était un emmerdeur de première, mais c'était aussi un lâche qui s'inclinait toujours face aux choix de sa soeur, cédant donc devant l'entrée du nouveau gérant. Aidan avait beau le haïr de tout son être, la perspective d'embrasser sa soeur sous ses yeux toute la journée le mettait dans une joie folle.

L'autre projet qui occupait les pensées d'Aidan se trouvait être la future maison qu'il occuperait avec Savannah. A Noël, il lui avait officiellement demandé de vivre avec lui, non pas à la villa où elle avait déjà investit les lieux, mais dans une maison qui serait réellement à eux. Cette maison serait le commencement d'une nouvelle erre pour eux qui avaient accumulé les ennuis depuis presque deux ans maintenant. Aidan n'avait jamais été aussi heureux qu'en cet instant, constatant que pour la première fois depuis longtemps, il était chanceux. Bien sûr, de nature pessimiste il restait sur gardes avant le prochain coup de massue qui viendrait s'abattre sur lui. Pour le moment, il profitait de ces instants rares de paix, que ce soit avec Savannah ou même avec Charlie avec qui ses rapports c'étaient nettement améliorés. Aidan s'étira de nouveau, constatant avec surprise que la douleur était de moins en moins vive. La rééducation l'avait aidé, même si le gros du boulot avait été le secours de Ciara qui s'était porté volontaire pour supporter ces blessures autant physiques que mentales. Cette matinée semblait toute approprié pour appeler avocats et notaire afin de vérifier l'état de ses finances. Aidan, peu soucieux de ce genre de choses, avait toujours remit au lendemain ces longues demandes onéreuses. Mais bien décidé à changer, il était motivé afin d'offrir à Savannah la maison de ces rêves et peut-être bien plus ... La sonnette vint pourtant compromettre sa motivation soudaine. Sandrelli dressa ses oreilles et se mit debout, alerte. Au vu de l'heure, Aidan hésita à ouvrir, persuadé que c'était un démarcheur en quête d'une religion à lui vendre. Mais le tressaillement du chien le poussa à s'extraire de son fauteuil et à allé ouvrir.

Vêtu d'un simple jean et d'un tee-shirt gris, Aidan ouvrit la porte, tombant nez à nez avec Ciara. La surprise dut se voir sur son visage car Ciara elle même sembla surprise qu'il daigne ouvrir. Aidan était connu pour son impatiente notoire et sa mauvaise humeur quotidienne. « J'espère que je ne te dérange pas ! », dit-elle après l'avoir salué. Aidan était un peu étonné de la présence de l'italienne sous son toit. En effet, depuis son mariage, Enzo et Ciara se faisaient rare, profitant certainement d'une lune de miel bien méritée. Malgré tout, la Sandrelli ne semblait pas au mieux de sa forme. « Non pas du tout, entre. Je comptais trier mes papiers mais ça peut bien attendre un an de plus. », dit-il, rieur. Ciara entra et laissa son regard voyagé à travers la pièce, comme si elle cherchait une ancienne trace de son passage. En vérité, peu de choses avait bougé depuis son déménagement. Savannah, plutôt méticuleuse, rangeait soigneusement la demeure. Aidan referma la porte sur elle et l'invita à s'asseoir au salon. Il était plutôt curieux de connaitre la raison de sa visite. Ciara et lui avaient été longtemps ennemis, se querellant à longueurs de temps, chacun campant sur ses positions. Le fait de la savoir ici, seule, ne lui disait rien qui vaille. Une chance pour eux, Savannah n'était pas dans le coin, ayant quitté la maison de bonne heure afin de passer la journée avec Billie et River. Aidan connaissait la relation des deux jeunes femmes et même si Ciara était mariée aujourd'hui, pas sûr qu'une certaine rancoeur ne persiste entre elles. « En fait, je voulais te parler d'une chose... », commença-t-elle, captant son attention. Aidan la fixa, cherchant certainement à jugé la situation qui l'attendait. Quelque soit la futur révélation, elle devait avoir un impact capitale pour que Ciara se déplace jusqu'ici, sans Enzo. « Ok. J'allais faire du thé, tu veux une tasse ? », demanda t'il, voulant la mettre à l'aise. Ciara aquiesta et Aidan disparu en cuisine. Quand il revint un peu plus tard, l'italienne avait prit place dans le salon, Sandrelli posé près d'elle, guettant certainement un futur coup de pied de sa part. « Enzo sait que tu es ici ? », demanda-t-il malgré lui en lui tendant une tasse. La dernière fois que les deux frères c'étaient vus, cela remontait au mariage et Aidan avait frappé son aîné devant une foule médusé. Aidan était prêt à parier qu'Enzo ignorait tout de cette visite.


∞everleigh

Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité

MessageSujet: Re: I need to tell you something ✿ AIDAN & CIARA    Ven 25 Jan - 22:11

❝ C’est une bonne chose d’avoir peur, ça prouve au moins qu’on a encore quelque chose à perdre. ❞

La situation aurait pu me faire rire si je n’étais pas à bout de nerfs. Chose surprenante si on me connaissait un tantinet. Je n’étais pas le genre de personne à perdre son sang froid, à se laisser aller aux sentiments ou à faire transparaitre sa faiblesse. Cependant, aujourd’hui, je n’avais plus la force de faire les choses correctement, de prétendre à une force qui me faisait actuellement défaut. Aidan était la meilleure solution à mes problèmes, la réponse à mes questions. J’ignorais pourquoi mais, j’avais l’impression que lui pourrait me comprendre contrairement aux autres. Et je devais avouer qu’à part lui, les amis ne se bousculaient pas à ma porte. Même si ma venue aux Etats-Unis ne datait pas d’hier, je faisais difficilement confiance aux autres et je ne me confiais que très rarement. Le temps passé avec Aidan n’avait pas seulement été peuplé de disputes et de combats incessants pour savoir qui en ressortirait vainqueur. On avait appris à mieux se connaitre, à vivre paisiblement ensemble sans que cela n’affecte notre relation déjà si explosive. « Ok. J'allais faire du thé, tu veux une tasse ? » Sur le point de refuser, je me rétractais, ça ne pouvait guère me faire de mal. « Je veux bien, oui ! » Prenant place dans l’un des fauteuils, je vis Sandrelli s’installer à mes côtés. Un sourie ne pu s’empêcher d’étirer mes lèvres. Ce chien portait le même nom que moi, dire combien le De Conti me portait dans son cœur. Aidan ne tarda pas à revenir et me tendant une tasse, il prit à son tour place. « Enzo sait que tu es ici ? » Mon regard se posa sur le liquide chaud qui remplissait ma tasse. Si j’avais pu, je me serais noyé dans mon thé. Je ne connaissais que trop bien la relation qui animait les deux frères et je me doutais que ma présence ici aurait fait enrager mon homme. Seulement, je n’avais nulle part d’autre où aller. « Non et je préfère qu’il ne le sache pas. » Je relevais mon regard vers lui, laissant transparaitre ma détresse. Il était ma bouée de sauvetage et j’espérais – sincèrement – qu’il pourra m’aider. Laissant le liquide chaud me brûler l’œsophage, mon esprit se calma quelques instants dans cet espace que je connaissais bien. Le connu était toujours plus apaisant. Ne tenant plus, je décidais de mettre carte sur table. On n’avait pas pour habitude de se prendre par des pincettes avec le bel Italien, ce n’était surement pas aujourd’hui que ça allait commencer. « Je suis enceinte ! » L’entendre à haute voix me faisait réellement prendre conscience de la situation. J’allais être dans quelques mois mère et je n’étais pas certaine de convenir à ce rôle. J’étais assez douée en tant que médecin, je prenais soin de mes petits patients comme s’ils étaient la chose la plus importante qui puisse existait et mon père m’avait légué son génie pour les affaires et je m’en sortais bien quand il s’agissait de ça. Seulement, être mère, m’occuper d’un enfant à longueur de journée et lui donner toute l’affection du monde, je n’étais pas sûre de moi. Et pour la première fois de ma vie, je vivais dans une incertitude totale. « Et félicitations, tu es le premier à qui je l’annonce ! » Sous-entendu, ton frère ne le sait pas encore. Je n’avais même pas pris la peine de le dire à mes parents même si j’étais persuadée qu’ils auraient été heureux pour nous et que ma mère m’aurait rassuré quand à mes craintes. Ce n’était pas de ça dont j’avais besoin, je voulais être certaine de ma décision, certaine de ne pas perdre l’homme que j’aimais pour des rêves qui ne devaient peut-être jamais se réaliser. « Ecoute Aidan. Je sais qu’entre Enzo et toi, ce n’est pas le grand amour et vos différents ne me regardent pas…Mais, tu es la seule personne à qui je peux parler…. » Je me relevais de mon siège avant de faire les cent pas dans le salon.

Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité

MessageSujet: Re: I need to tell you something ✿ AIDAN & CIARA    Mar 29 Jan - 17:31


Ciara && Aidan
Our regrets and mistakes will make us good people


C'était assez étonnant le contraste qui se jouait sous ses yeux. Ciara était de nouveau chez lui, toujours aussi élégante qu'autrefois, possédant cette assurance qui aurait fait craquer n'importe quel homme. N'importe quel homme sauf Aidan, apparemment. Aidan n'avait jamais succombé à son charme, pourtant, Ciara était une femme très séduisante qui possédait un sex apeal remarquable. Aidan avait déjà remarqué comment les hommes se retournaient sur elle, non sans discrétion. A l'époque, Aidan trouvait ça agaçant, parce que lui connaissait la vrai nature de l'italienne. Il la savait arrogante, prétentieuse et caractérielle. Il aurait voulu crier à tous ces hommes en rut que la belle plante pouvait être venimeuse sous ses airs angéliques. Ciara aimait qu'on la regarde, savoir que les hommes voyaient en elle une séductrice hors pair. Aidan avait toujours eu du mal avec ça, parce qu'il savait qu'elle serait ça femme un jour ou l'autre et que devoir s'opposer à ce genre de choses le mettait mal à l'aise. Mais les choses avaient changé. Aidan avait finalement apprécié sa grâce et sa beauté, avait consentit à effacer son caractère difficile à l'avantage de sa seconde personnalité. Ciara n'était plus la même qu'as son arrivée à Los Angeles. La femme amer et blessée avait peu à peu laisser place à l'italienne douce et responsable. Aidan avait fini par apprécier cette seconde facette, laissant l'autre devenir un lointain souvenir.

« Non et je préfère qu’il ne le sache pas. », confirma-t-elle dans une réponse précise. Aidan avait donc vu juste. S'il avait été un rapporteur, Aidan se serait fait une joie de balancer à Enzo la visite de sa chere et tendre chez lui. Le fait de voir le visage déformé de rage d'Enzo valait tous les trésors du monde. Sauf que voilà, Aidan n'était pas du genre à balancer tous les petits secrets des autres. Il tenait à se préserver de la famille de vipère qui était la sienne et même si Enzo devait ignorer cette visite. De plus, Aidan ne voyait plus aucune raison de dégrader Ciara face à son mari. Ils avaient dépassé ce cap d'immaturité qui les avait animés plus d'un an auparavant. Ciara était aujourd'hui sa belle-soeur et même si Aidan ne portait pas sa famille dans son coeur, elle en faisait partit aujourd'hui, au même titre que son frère, sa cousine ou encore sa jeune soeur. Aidan c'était donc sagement assis contre son canapé, attendant que la langue de la Madame De Conti se délit. « Je suis enceinte ! », lâcha t'elle abruptement, manquant presque de faire renverser la tasse des mains du jeune italien. S'il avait tenu à rester stoïque devant cette nouvelle, c'était raté. Il avala difficilement le breuvage encore bloqué dans sa gorge et se redressa, ne cherchant plus à caché sa surprise. « Heu ... Woua ... Félicitations alors.», réussit t'il à articuler une fois le choc passé. En vérité, il ne savait pas trop comment prendre la nouvelle. Bien que Ciara était aujourd'hui une relation amicale, il avait encore du mal à assimiler son récent mariage avec son frère. Si tout c'était passé comme prévu, elle serait sa femme à l'heure qu'il est et probablement que sa grossesse n'aurait pas été aussi prévisible que celle qu'elle venait de lui annoncer. « Et félicitations, tu es le premier à qui je l’annonce ! », ajouta-t-elle, mettant le jeune De Conti encore plus mal à l'aise. Donc, le futur père n'était pas au courant. Si Aidan avait été moins surprit, il se serait ravi de ce revirement de situation. Il aurait apprécié d'être tenu au courant le premier de la grossesse de Ciara avant le dit concerné. Sauf que pour le moment, il avait du mal à encaisser la nouvelle. Surtout que le visage fermé de la future mère ne semblait pas la réaction escompté après une nouvelle si prenante. « Tu es consciente qu'Enzo va me détester encore plus quand il apprendra que je suis au courant avant lui ?! Tu ne cessera donc jamais d'être un sujet de conflit entre nous ? », dit-il, voulant se montrer détaché et feignant l'humour. Mais son interlocutrice ne fut pas sensible à sa manipulation pour le mettre à l'aise. Au contraire, elle sembla s'affaisser d'un cran supplémentaire sur son siège, faisant remuer Sandrelli à ses côtés. « Ecoute Aidan. Je sais qu'entre Enzo et toi, ce n'est pas le grand amour et vos différents ne me regardent pas...Mais, tu es la seule personne à qui je peux parler.... » , confia t'elle avant de se lever et d'arpenter la pièce d'un pas agité. Aidan reposa sa tasse sur la table, conscient que ce qui se jouait ici n'avait rien de très simple. Il était heureux qu'elle se confie et une pointe de joie perça en lui tandis que l'italienne semblait s'accrocher à cette relation autrefois houleuse. « Excuse moi. Je réagis toujours comme un con quand une femme m'apprend qu'elle ait enceinte. », dit-il par pur contraste avec sa propre vie. En effet, il se projeta plusieurs mois auparavant quand Charlie lui annonçait attendre un enfant de lui. Mais ce coup-ci, il n'était pas le premier concerné et cette révélation le poussa à se détendre quelque peu. Aidan se leva et la rejoint, l'obligeant à freiner sa marche obsessionnelle. D'un geste tendre, il la prit contre lui les quelques secondes suffisantes pour permettre à la futur mère de calmer la tempête qui frappait en elle. « Bon. C'est quoi qui t'angoisse le plus ? Devenir mère ou la réaction d'Enzo ? », lui demanda-t-il en l'obligeant à s'asseoir de nouveau, captant le tiraillement de ses muscles. Aidan pensait avoir saisit le noeud du problème. Si Ciara avait tenu à lui dire en premier qu'elle attendait un bébé, c'est qu'elle redoutait la réaction de son mari. Aidan gardait pour lui ses propres réticences à voir son aîné devenir père, il ne voulait pas affoler Ciara encore plus.


∞everleigh
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité

MessageSujet: Re: I need to tell you something ✿ AIDAN & CIARA    Mar 12 Fév - 21:20

❝ C’est une bonne chose d’avoir peur, ça prouve au moins qu’on a encore quelque chose à perdre. ❞

Aidan avait été la seule personne à qui j’avais pensé et pour cause. Nous avions vécu tellement de chose depuis qu’on avait ENFIN fait connaissance suite à nos fiançailles organisées par nos deux familles. Et cette animosité d’antan qui avait semblait laisser place à une amitié – qui je l’espérais sans failles – n’était pas pour me déplaire. Je me retrouvais perdue quand à mes envies, mes rêves et mes obligations. Car oui, je ne savais pas comment serait ma réaction si mon cher et tendre décidait de ne pas vouloir de cet enfant. Etais-je prête à le perdre pour une famille ou sacrifierais-je ma seule chance de devenir mère pour mon amour pour lui ? Tant de questions qui me tiraillaient et aucune réponse ne voulait m’aider à y voir plus clair. Ignorant tout de ma présence chez son frère, j’avais l’impression de trahir Enzo et c’était le genre de sentiment que je détestais. J’aimais cet homme, je l’aimais tellement que ça en était douloureux mais, je ne savais pas pourquoi, j’avais le sentiment que cette nouvelle ferait plus de ravage que je ne l’espérais. « Tu es consciente qu'Enzo va me détester encore plus quand il apprendra que je suis au courant avant lui ?! Tu ne cesseras donc jamais d'être un sujet de conflit entre nous ? » J'aurais surement éclaté de rire si la situation n'était pas à son comble. Si mon mariage ne risquait pas d'être en péri à cause de ce qui aurait dû être la meilleure annonce de notre vie. Je croisais le regard de mon beau-frère quelques secondes. Personne ne savait ce qui liait ces deux hommes mieux que moi, je m’étais retrouvée entre eux pendant des mois, ne sachant pas où tout cela nous aurait mené. Aujourd’hui encore, je ne savais pas où nous mènerait cette relation. Je continuais à faire les cent pas, me souciant peu si oui ou non mes aller et venu dérangeaient mon interlocuteur ou pas. « Excuse-moi. Je réagis toujours comme un con quand une femme m'apprend qu'elle ait enceinte. » Ce qui se rapprochait le plus d’un sourire étira mes lèvres, je me souvenais bien de ce jour là où Charlie lui avait annoncé sa grossesse, je me souvenais aussi du jour où elle avait mis au monde Julian. Mon sourire disparu aussitôt alors que mes pensées me ramenèrent vers mes propres démons. J’étais bel et bien enceinte et cette simple constatation réussissait à m’effrayer. Etais-je réellement prête pour tout ce que cela comprenait. « C’est plutôt à moi de m’excuser, je suis à bout de nerfs et… » Je m’arrêtais quelques secondes avant de reprendre ma marche, je ne savais pas pourquoi mais, ça m’apaisait ou bien ça m’empêchait de commettre un meurtre, chose qui m’aurait surement fait beaucoup de bien si j’avais pu le faire. Calme-toi Ciara, tu commences à perdre la tête. L’étreinte d’Aidan eut l’effet escompté et pendant ce laps de temps, j’eus l’impression que le monde avait cessé de tourner autour de moi et que rien d’autre à part nous n’existait. Ce qui aurait été parfait au vue de ma situation et même si mes peurs n’avaient guère disparue, je me sentais un peu mieux ce qui – dans mon état – n’était pas rien. « Bon. C'est quoi qui t'angoisse le plus ? Devenir mère ou la réaction d'Enzo ? » Bonne question, pensais-je en reprenant ma place à côté de lui. « Je ne vais pas te mentir, j’ai….Je…Je ne sais pas si je serais une bonne mère ou pas et pour tout te dire, c’est le dernier de mes soucis pour l’instant….Non pas que ce ne soit pas important mais….Tu connais Enzo mieux que personne et tu sais bien que parfois…Et bien, il ne réagit jamais comme on s’attend à ce qu’il le fasse… » Le message était clair. Oui, la réaction d’Enzo était le fond du problème. Oui, si cette peur ne me tiraillait pas, j’aurais pris la nouvelle de ma grossesse avec plus de légèreté. Je n’étais pas sûre de pouvoir supporter le fait de le perdre à nouveau, la première fois m’avait amplement suffit. Malheureusement, je n’étais pas non plus sûre que les choses aillent mieux si on venait à se faire du mal cette fois-ci. « Dis-moi, c’est ton frère, tu crois qu’il sera ravi d’apprendre la nouvelle ? »

Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité

MessageSujet: Re: I need to tell you something ✿ AIDAN & CIARA    Jeu 21 Fév - 15:15


Ciara && Aidan
Our regrets and mistakes will make us good people


Beaucoup de choses auraient pu être différentes. En réalité, si la vie ne lui avait pas joué autant de tour, probablement qu'Aidan mènerait une vie assez semblable à celle qu'il avait longtemps rêvé. Plus jeune, il voulait devenir pilote de formule 1, ce qui n'était pas très original en soit pour une petit garçon. Car s'il y avait bien quelque chose qui lui plaisait dans le fait d'être issu d'une famille riche, c'était les voitures. Gamin, il bavait devant les nombreux modèles rutilants exposés devant chez lui, aussi accessible qu'un simple pot de fleur pour les gens du milieu. Il rêvait alors d'en conduire tout un arsenal, de faire bruler les pistes, de rafler tous les prix. Bien sûr, il n'avait pas le droit de s'en approcher, encore moins de les toucher. Quand il put conduire lui-même, la vitesse lui prit la peau, le marquant à jamais comme pour lui rappeler qu'il était fait pour ça. Seulement voilà, cette passion l'avait conduit tout droit en prison, celle-çc et son amour pour Jacks Daniel. Alors sa vie avait prit un chemin tout à fait différent de celui qu'il pensait emprunter. Il avait rencontré Savannah, avait élu domicile à Los Angeles et avait été fiancé à Ciara. Peut-être aurait il put la rencontrer dans d'autres conditions, dans d'autres circonstances. Si elle n'avait pas craqué sur Enzo, si elle avait croisé le chemin d'Aidan d'avant ... Beaucoup de si en fin de compte. Une chose était sûr, ces deux là n'étaient jamais tombé amoureux, n'avait même jamais désirés partager le lit de l'autre. Mais le doute persistait : s'ils c'étaient rencontrés dans les bonnes conditions, ne seraient-ils pas tombé amoureux ?

« C'est plutôt à moi de m'excuser, je suis à bout de nerfs et... », commença la jeune femme, incapable de terminer sa phrase. Aidan ne l'avait jamais vu ainsi. D'ordinaire, l'italienne était sûr d'elle, cachant ses blessures, gardant pour elle la moindre faille susceptible de lui porter préjudice. Mais là, en cet instant, il prenait conscience que Ciara était une femme comme les autres, qu'elle aussi pouvait avoir peur, pouvait ressentir des doutes ou des angoisses. En réalité, il ne l'avait jamais trouvé aussi humaine qu'en cet instant. Il ne pouvait s'empêcher de faire la comparaison avec son frère. Enzo n'était pas un homme, c'était un robot. Ce type était obstiné, usant et terriblement orgueilleux, tout tourné autour de lui en permanence. Si Aidan avait longtemps pensé que cette facette là était similaire à Ciara, il en doutait sérieusement aujourd'hui. Il se faisait du souci pour elle, parce qu'elle semblait plus fragile qu'avant et qu'Enzo n'était pas vraiment branché zénitude. « Je ne vais pas te mentir, j'ai....Je...Je ne sais pas si je serais une bonne mère ou pas et pour tout te dire, c'est le dernier de mes soucis pour l'instant....Non pas que ce ne soit pas important mais....Tu connais Enzo mieux que personne et tu sais bien que parfois...Et bien, il ne réagit jamais comme on s'attend à ce qu'il le fasse... », dit-elle après avoir reprit un semblant de bon sens. Aidan ne broncha pas, il était parfaitement d'accord. Cette situation le propulsa plus d'un an en arrière, quand Charlie lui annonçait attendre un enfant de lui. Il n'oublierait jamais la sensation qu'il avait ressentit en cet instant, le gouffre immense qui s'était ouvert dans sa poitrine. Il repensa à ces longues semaines d'incertitudes, à ces nombreux jours à ressentir la peur et l'appréhension imprégner chacune de ses pores. Il n'était pas convaincus que ce petit discours ferait du bien à la future mère, aussi préféra t'il garder ce ressentit pour lui, du moins pour le moment. « Si tu veux mon avis, je pense que tu seras une excellente mère. Je t'ai vu faire avec Julian, tu t'ait occupé de lui quand j'avais le dos tourné, tu te relevait même la nuit pour être sûr qu'il n'y avait pas de problème. », confia t'il. Ciara avait beau dire ne pas aimer le "batard" d'Aidan, il savait pertinemment qu'elle mentait. Elle lui avait souvent rendu service, allant le récupérer à la crèche ou le mettant au bain quand Aidan n'était pas encore rentré. Toutes ces petites attentions l'avait mis sur la vérité. Ciara serait une bonne mère, il en était persuadé. Mais pour ce qui était du père, c'était une autre histoire ... « Dis-moi, c'est ton frère, tu crois qu'il sera ravi d'apprendre la nouvelle ? », lui demanda-t-elle, la voix légèrement tremblante. Aidan se redressa, conscient du pouvoir que pourrait avoir ses prochains mots. « Je suis pas sûr d'être le plus objectif dans cette histoire Ciara. Enzo est un vrai connard et je pense ça depuis tellement longtemps que je suis sûr que c'est inscrit dans mon code ADN. Mais il t'aime, ça j'en suis sûr. Il s'est battu pour toi, il s'est monté contre son père pour t'avoir, il s'est même mit Charlie à dos pour t'épouser ... », commença t'il, cherchant ses mots. Tout ce qu'il disait était vrai. Enzo avait affronté Adriano pour épouser Ciara et c'était pas peu dire quand on connaissait le lien qu'il existait entre le père et le fils. De la même façon, il avait osé dévoiler l'identité de Julian à toute l'assemblée, créant ainsi une rupture brutale avec Charlie qui ne lui pardonnerait probablement jamais. Enzo aimait Ciara, c'était un fait. Seulement l'aimait-il assez pour accepter l'idée de devenir père ? « Enzo n'est pas du genre à s'occuper de quelqu'un d'autre que de lui-même. La seule personne qu'il aime plus que son fric, c'est toi. Il ne prendra pas le risque de te perdre une seconde fois Ciara. », termina t'il, buvant une gorgée du thé. Il n'était pas sûr d'avoir aidé Ciara au mieux. En fait, il appréhendait beaucoup la réaction de son ainé à l'annonce de la grossesse. Il savait qu'Enzo n'était pas du tout branché enfant, il trouvait que cela représentait une perte de temps et d'argent. Mais Aidan lui-même avait ressentit des doutes au moment où il avait apprit devenir père. Et il avait réussi et aimait son fils plus que tout le reste. S'il restait un espoir pour Enzo, Aidan espérait vraiment que ce soit celui-la ...


∞everleigh
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: I need to tell you something ✿ AIDAN & CIARA    

Revenir en haut Aller en bas
 

I need to tell you something ✿ AIDAN & CIARA

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» JOSHUA R. FIELDS ► Aidan Turner
» [Terminé] Hello. And hum... who are you ?
» Plantes Médicinales - Tonnerre
» AIDAN&JACKS - Don't piss me off
» i needed to hear a word from you ⊹ jaycee&aidan
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
♫ Modern Family :: DANS LE GRENIER :: Archives rps-