AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 NEELA&ADAM - Cuz you're the most beautiful thing in this world.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Invité
Invité

MessageSujet: NEELA&ADAM - Cuz you're the most beautiful thing in this world.   Jeu 24 Jan - 22:25


→ give me that I never have.
« Adam, t’as du nouveau sur la ptite brune là. » Adam sursaute. Il sait qu’il ne doit rien dire sur l’état de Neela. Il a promis à Shane. Pourtant il ne sait pas toujours comment réagir. Après tout il parle de tous ses patients en temps normal. Il ne va pas dans les détails, le pourquoi du comment ça ne les regarde pas. D'ailleurs il ne sait pas grand-chose. Juste qu’elle en a bavé. Et quand il aperçoit ses yeux tristes, il a le cœur qui se soulève. « Ben la routine. Ça prend du temps. Curieux. » Après tout ils sont cul et chemise tous les deux. Il a tendance à se confier beaucoup à son collègue sur ses patients. Pas sur lui. En fait ici, peu savent, voire aucun ce qu’il a fait pour arriver ici. Il n’en a pas parlé et l’armée est respectueuse du passé de ses membres. Parler n’est pas son truc et il préfère garder pour lui ses erreurs et ses regrets. Il reste là, puis il se rend à son premier patient. Une magnifique blonde, sexy comme un rêve. Des longs cheveux, un corps parfait, plus tout jeune mais lui ne l‘est plus non plus. Il ne peut le nier, il adore s’en occuper. Il sourit. « Ah, aujourd’hui vous êtes de bonne humeur. La tite brune vient aujourd’hui ? » Sarah est une curieuse et parfois, elle le fait parler. Elle sait pour son ptit garçon, pour le fait qu’il «st toujours célibataire, et elle a remarqué le sourire beat quand la ptite brune passe la porte de son cabinet. Il change d’expression, il est comme transfiguré. Elle sait reconnaitre un homme amoureux. Mais lui ne se rend compte de rien. Il rougit à sa remarque. « Heu. C’est une patiente agréable oui. Mais je suis juste de bonne humeur. » Peu à l’aise avec les gens il faut le dire il est vite gêné. Il évite souvent les sujets.

Neela passe la porte du cabinet. Elle va mieux, elle marche plus ou moins et son épaule prend une bonne voix. Même si la partie physique guérira plus vite que l’esprit, il est ravi qu’elle avance. Il se dit parfois qu’il y est pour quelque chose. Mais à force d’entendre parler de Shane, il e dit que jamais elle le remarquera que lui aussi, il est là, pour elle. Shane ne rentre jamais vraiment, il la dépose et file. Puis la récupère. Il a horreur des endroits hospitaliers ou liés à l’armée je crois. A chaque fois que j’aperçois son visage, il a les traits bouffés par une certaine nostalgie une crainte t une tristesse. Il ne sait pas ce qui s’est passé, mais il sait que ces deux là ont subi des trucs pas nets. Surtout quand il a du par hasard les cicatrices sur le corps de Shane. Il n’en a pas autant, mais il sait d’où ça peut venir. Il sourit comme un enfant de six devant son sapin de noël et vient à sa rencontre. « Bonjour Neela. Un peu plus et tu feras un marathon. » Il aime la taquiner, bien qu’elle ne réagisse pas toujours comme il s’y attend. Elle semble effrayée par tout et n’importe quoi et encore plus gênée que lui lorsqu’elle enlève ses affaires. « Bon, voyons cette jambe et ce bras. » Il prend son bras délicatement, ôte l'atèle et appuie légèrement, puis masse là où il ne peut lui faire mal. Il tente de lui faire des mouvements, mais elle n’y arrive pas encore, surtout plier son genou. Il sait qu’il ne devrait sans doute pas poser ce genre de questions mais il ne peut s’en empêcher. « Tu as dormi cette nuit ? Les conseils ont fonctionnés ? Tu sais que s’il fat que tu te reposes je peux faire à domicile ? » Elle vient toujours, pourtant il pourrait très bien se déplacer. La plupart du temps il réfère faire ici. Mais quand c’est Neela, c’est différent. Il ne sait pas bien pourquoi cela dit.





Dernière édition par P. Adam Livingstone le Dim 27 Jan - 3:55, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité

MessageSujet: Re: NEELA&ADAM - Cuz you're the most beautiful thing in this world.   Jeu 24 Jan - 23:08

Lorsque Neela avait ouvert les yeux, elle fut aussitôt prise d’une bouffée d’angoisse. Elle aurait voulu fermer les yeux et se rendormir pour pouvoir user du prétexte de la fatigue qui se lisait aisément sur les traits de son visage, mais la jeune femme savait que ce n’était pas une solution : il fallait absolument qu’elle assiste à la séance de kinésithérapie. C’était son seul moyen de guérir, son seul moyen de retourner chez elle auprès de sa sœur et son seul moyen de quitter l’appartement de Shane. Elle aimait la compagnie rassurante de ce dernier, ce n’était pas le sujet, mais les choses étaient devenues bien étranges depuis que Maxine les avait surpris. Son kinésithérapeute avait beau être le plus adorable et le plus tendre du monde, Neela ne se sentait pas toujours très à l’aise en sa présence. En plus d’être un homme, il l’intimidait pour une raison qui lui échappait encore. Comme à l’accoutumée, Shane la déposa devant l’établissement et Neela y entra timidement comme si elle voulait se faire aussi petite qu’une souris. Sa progression était lente, ses pas hésitants et son visage était marqué par la nervosité. C’est alors qu’Adam vint à sa rencontre, un sourire peint sur le visage que la Thaïlandaise essaya vainement de lui rendre. « Bonjour Neela. Un peu plus et tu feras un marathon. » lança-t-il sur un air taquin. En d’autres circonstances ou si elle se serait trouvée en présence de Shane, la jeune femme aurait probablement rétorquée quelque chose sur un ton sarcastique, mais avec Adam, elle n’osait pas encore se montrer. Neela lui en dévoilait déjà beaucoup. Chaque jour, elle ôtait ses vêtements pour qu’il puisse l’examiner et chaque jour, son regard se posait sur son propre corps recouvert de cicatrices qui lui donnaient la nausée. Elle n'en supportait plus la vie parce qu’on l’avait sali et abîmé. Elle ne supportait pas que d’autres le voit. Neela se trouvait si faible et vulnérable. Tellement éloignée de la Neela d’autrefois, celle qui avait choisi d’intégrer Interpol pour changer le monde. Au final, c’était elle qui avait changé. Détruite par une cause qu’elle avait longtemps crue noble. « Bon, voyons cette jambe et ce bras. » reprit-il d’un ton doux. Neela lui opposa alors une résistance d’ours en peluche. Adam savait ce qu’il faisait, c’était son métier et il le faisait tellement bien. Certes, il lui arrivait de grimacer et de gémir à quelques mouvements, mais ce n’était rien comparé à l’Enfer qu’elle avait traversé. Frileuse, elle apprécia aussitôt le contact de ses mains douces et chaudes sur sa peau fraîche et ne put s’empêcher de frissonner. « Tu as dormi cette nuit ? » demanda-t-il comme à son habitude, et comme souvent, la réponse de Neela était toujours la même. « Tant bien que mal. ». Ses nuits étaient toujours aussi cauchemardesques. Elle avait assuré à Shane que ça allait beaucoup mieux pour l’inciter à ne plus dormir à son chevet, mais les cernes de plusieurs kilomètres qui creusaient chaque jour un peu plus son regard d’un vert bridé profond ne trahissaient personne. « Les conseils ont fonctionnés ? ». Neela afficha une petite moue de gamine prise en faute et baissa la tête, honteuse. « Je ne les ai pas appliqué, à vrai dire. Quand je rentre, je suis trop épuisée pour continuer à faire tes exercices. Désolée. ». Elle se culpabilisait. Tant de personnes comptaient sur elle pour guérir rapidement. « Tu sais que s’il faut que tu te reposes, je peux faire à domicile. » proposa-t-il finalement. « C’est gentil, mais je pense que ça doit faire partie de la thérapie. Sortir. Voir le monde. You know. » dit-elle en haussant les épaules. Neela ne put s’empêcher de grimacer et de poser sa main au niveau de sa clavicule : ce simple geste était encore tellement douloureux pour la jeune femme. « J’essaie de me forcer, mais si un jour je ne me sens pas la force de venir, alors on pourra faire ça oui. » répondit-elle timidement.
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité

MessageSujet: Re: NEELA&ADAM - Cuz you're the most beautiful thing in this world.   Dim 27 Jan - 3:55


→ think I love you


Elle était douce et brisée, belle et lointaine, réservé et fraiche. Tant de contradictions, tant de tristes et de mélancolie sur ce si beau visage. Parfois mon coeur se serrait de voir ses réactions, de sentir sa peine. Je ne savais que peu de choses sur ce qui lui était arrivé et elle ne me dirait sans doute rien. Mais je pouvais lire dans ses yeux de la souffrance. Chose que je connaissais par cœur. Elle avait toujours une réponse toute faite pour ses nuits agitées. Je lui avais conseillés des choses à faire pour s’endormir, mais ça ne suffisait pas et bien que Shane soit dévoué, il n'’était pas l’homme qui devait lui redonner le sourire et parfois je sentais que comme un idiot, ca pouvait être moi. Nous avions dépassé depuis un moment le lien patient, docteur. Pourtant nous n’étions pas – surtout moi – surs qu’il se passait effectivement quelque chose. Que nous avions cette connexion étrange. Je délirais. Elle était loin de ressentir quoi que ce soit pour un homme. « Vois avec Scott pour te donner quelque chose. Il faut que tu dormes Neela. » Le vous avait vite disparu. En fait il avait été fort inutile dès le départ. Je m’étais senti différent dès le moment où ses yeux de poupée brisée avaient pénétré les miens. Elle n’avait rien fait pour atténuer quoi que ce soit, elle pensait aux exercices physiques, et moi je parlais d’autres conseils. Parfois je doutais qu’elle ait peur, peur de ne pas se remettre de tout ça et la douleur n’était pas physique. « Je savais que tu étais une feignasse ! » dis je en souriant. J’étais attaché à elle, peut être même plus, mais je savais aussi que j’étais loin d’être le bon gars pou elle. En fait, j’étais même à des années lumières de l’être. Mais j’avais envie de croire, de me mettre à sa place, de sentir, ce que je n’avais pu ressentir depuis des années. Je me mis à sourire en entendant parler de la thérapie. « Je suis pas ton psy… Pour info je m’en fous que tu vois des gens.. » Autrement dit, tant que moi jte vois. Très subtil, très élégant, « classy ». Très moi en somme. Mais quand elle bougea elle eut mal à son épaule. Là où sa main était posée, se posa la mienne. D’une façon douce je ne pus retirer ma main. Ce contact m'électrisa, nos regards se croisèrent et je dus. Quoi que je fasse, ce regard me suivrait. Je ne savais pas ce que je foutais mais soudain ma main caressa son épaule d’un geste simple. Je me surpris à vouloir bien plus que ce semblant d’amitié étrange. Elle disait tant dans ses yeux. Elle tenait mon coeur entre ses mains et je compris. J’étais tombé sous le charme. J’étais foutu. Car à chaque fois que je tombais amoureux, je ruinais des vies. Je retirais vivement ma main. Je portais ma main à ma jambe et pris ma béquille. « On a finit. Tu peux appeler Shane. » Je n’aurais pas du ressentir ca. Je n’aurais pas du faire ça. J’aurais du rester à ma place. Je faisais ce que je faisais de mieux. Fuir. Je pris dans ma poche des pilules. Elle gérait plus l’anxiété que mes douleurs, c’était lié. « Je pense qu’ je vais te recommander à quelqu’un d’autre. Je suis pas. Il vaut mieux que je ne m’occupe plus de toi. » Oh je savais qu’elle ne comprendrait pas forcément. Mais il fallait que je m’éloigne. C’était vital. Je m’étais emballé, et tout ceci était foutaises.






Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité

MessageSujet: Re: NEELA&ADAM - Cuz you're the most beautiful thing in this world.   Dim 27 Jan - 17:56

« Vois avec Scott pour te donner quelque chose. Il faut que tu dormes, Neela. ». Bien que touchée par l’attention que lui portait le kinésithérapeute, la thaïlandaise ne put s’empêcher de lui demander. « Je suis si affreuse que ça ? ». En général, elle évitait de se regarder dans un miroir trop longtemps. Neela ne supportait plus ce qu’elle lisait dans son regard d’un vert émeraude autrefois pétillant et aujourd’hui terne et triste. Son joli teint frais était désormais presque fantomatique. Elle n’avait plus ce teint légèrement hâlé typique des jeunes femmes de son pays et ses cernes étaient tellement marqués que l’on pouvait même voir les petits vaisseaux sanguins sous ses yeux. « Peut-être bien, mais pas comme ça. Je ne veux pas passer le reste de ma vie à prendre des médicaments pour me faire dormir. ». Neela pouvait se montrer entêtée parfois, mais elle ne voulait pas avoir recours à une solution médicamenteuse pour se réconcilier avec Morphée. Elle évitait d’en prendre autant que possible, exactement comme on le lui avait enseigné dans le temple où elle avait grandi avec sa sœur. C’était une vraie question de croyance et Neela y tenait. « Je suis pas ton psy… Pour info je m’en fous que tu vois des gens… ». Adam était toujours très concerné par l’état de santé de Neela. Au début, la jeune femme avait mis ça sur le compte de l’intérêt purement médical qu’il lui portait, mais plus les jours passaient et plus la jeune femme se trouvait quelque peu troublée par les réactions de son kinésithérapeute. C’était comme s’il était d’humeur changeante. Elle ne comprenait pas comment il pouvait passer d’un ton abrupt à une telle douceur en une fraction de secondes : c’était assez troublant à observer. Aujourd’hui en était l’exemple typique. Elle sursauta presque lorsqu’il assura se moquer des personnes qu’elle consultait pour aller mieux, mais resta sans voix quant à ce qui se passa ensuite. Le silence s’était installé entre eux. Lourd. Pesant. Et la main d’Adam s’était posée sur la sienne. Au début, Neela pensait qu’il voulait reprendre son massage là où il s’était arrêté, mais à la place, ce dernier se rapprocha sensiblement et caressa son épaule avec une infinie douceur. Une douceur qui la mit aussitôt mal à l’aise. Son cœur se mit à battre à tout rompre tandis que les larmes lui montèrent aux yeux en se remémorant toutes les choses que ses geôliers lui avaient fait subir. « Adam. » le supplia-t-elle, sentant une boule se former au niveau de sa gorge. Elle sentit son regard s’accrocher au sien, mais Neela ne put le supporter bien longtemps et détourna les yeux en sentant le sang affluer avec vigueur jusqu’à ses joues pâles. Le kinésithérapeute sembla comprendre qu’il s’emballait un peu trop et dépassait la barrière de la relation patiente-kiné qu’ils étaient censés entretenir. « On a fini. Tu peux appeler Shane. Je pense qu’je vais te recommander à quelqu’un d’autre. Je suis pas. Il vaut mieux que je ne m’occupe plus de toi. ». Neela cligna plusieurs fois des paupières, hébétée. La thaïlandaise peinait à comprendre ce qu’il venait tout juste de se passer entre eux, ou plutôt, elle avait peur de le comprendre. Aussi, elle ne réclama pas son reste. La jeune femme descendit de la table de massage et enfila ses affaires plus rapidement qu’elle les avait ôté et en se moquant éperdument de la douleur que ces simples gestes pouvaient provoquer. Une larme roula sur sa joue qu’elle essuya aussitôt d’une main tremblante, puis elle se mit à renifler bruyamment. La jeune femme avait conscience de se comporter comme une enfant, mais après ce qu’elle avait subi, sa réaction était parfaitement légitime. Il était le premier homme à la toucher ainsi. Elle avait accordé sa confiance à trois hommes : Shane, Scott et Adam, mais ce dernier venait de la briser. « Il vaut mieux oui. » peina-t-elle à dire, la gorge nouée. « Je te faisais confiance. Pourquoi t’as fait ça ? Je sais que j'en ai l'air, mais e ne suis pas une poupée de chiffon. » répondit-elle, ses yeux inondés de larmes. Elle devait sortir d'ici. Il fallait qu'elle sorte d'ici. Neela s'approcha de la porte et la déverrouilla précipitamment, prête à quitter la pièce. Ici, elle étouffait. Elle était à la limite de la crise d'angoisse mêlée à la claustrophobie qu'elle avait développée là-bas. Sa respiration se fit plus saccadée et difficile tandis que son cœur s'emballait.
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité

MessageSujet: Re: NEELA&ADAM - Cuz you're the most beautiful thing in this world.   Jeu 31 Jan - 2:34


→ think I love you


Elle se mit à me demander si elle était si affreuse pour que je suggère de lui donner quelque chose. J’eus un petit sourire. « Pire que ça. Tu es parfaite pour halloween ! » Dis je juste pour l’emmerder. Elle ne voulait pas prendre des médicaments pour pouvoir dormi et je comprenais ca aisément. Même si moi, sans je ne vivais plus. Pas à la house et la vicodine, mais presque. Alors que ma main la touchait avec délicatesse, elle se mit à pleurer, se sentit mal et je pu le voir dans ses yeux, elle était bien plus que gênée ou troublée. Je ne savais pas ce qui avait pu lui arriver, juste qu’elle avait souffert et que je n’avais pas besoin ni le droit d’en savoir plus. Pourtant c’était assez effrayant de se plonger dans ses pupilles. Ca m’angoissa comme si je rependais à mes propres terreurs. J’ignorais de quoi il était question mais je savais reconnaitre quelqu’un qui avait vu ou subit l’horreur. Le jour où je m’étais retrouvé au milieu de corps et d’amis blessés, j’avais voulu mourir. Je le voulais encore aujourd’hui. Parce que parfois c’était plus simple de ne plus rien ressentir, de ne pas se souvenir. Encore aujourd’hui je n’aimais pas qu’on regarde ma jambe, et je me haïssais nu. En fait je n’avais été intime avec une femme depuis des années. Alors même si ça faisait mal, je comprenais. Elle descendit de la table de façon précipitée, au risque de se blesser, je ne l’aidais cependant pas de peur qu’elle ne supporte pas un autre contact. Elle s’habillait, grimaçant à chaque douleur que cela pouvait lui causer. Je savais ça aussi, à ne époque j’avais presque eut envie de rester en caleçon pour le reste de ma vie pour ne pas à avoir à tenter de m’habiller. Même si les douleurs et la mobilité était différente, je n’arrivais toujours pas à m’habiller sans penser à me foutre par la fenêtre. Chose que personne ne savait. Sa réponse me blessa, mais je me devais de le garder pour moi. Elle avait visiblement plus de problème que je l’imaginais et j’avais mis les pieds dans le plat. Mais pouvais-je me retenir de ressentir une profonde connexion avec elle. Je savais. Non je sentais qu’elle et moi avions su ce que veut dire horreur. Et vivre avec était surement le plus dur. Pour ma part, être celui qui est vivant, qui a survécut me hantera jusqu’à ma mort, que j’espère brève et roche dans le futur. Elle posa la question dont, je le savais, elle n’aimerait la réponse. Pourquoi avais je fais ca. Pourquoi avais je ressenti le besoin de la toucher, de montrer que j’étais là. « Tu veux que je sois honnête ? Parce que dans ton regard et celui de Shane on peut lire ce que vous avez subit. Je ne sais pas quoi exactement mais je sais ce que c’est d’avoir vu ou vécu des choses qui te réveillent la nuit. Toutes les nuits. Tu es couverte de cicatrice, tu ne supportes pas qu’on te touche, Shane non plus. Tu as ce regard absent. J’étais militaire Neela, je sais ce à quoi ressemblent les effets de la torture. Je ne suis pas un idiot. Je n’ai pas été choisi au hasard par Scott et Shane. Alors oui j’ai senti que dans un sens ou d’un autre, nous avions eu des similitudes dans notre passé. Et non je ne te prends pas pour une poupée de chiffon. Je pense juste que les personnes qui t’ont fait ca devraient crever pour ça. Que tu es une femme magnifique brisée par des ordures. Mais que tu ne devrais pas les laisser gagner. Que tu devrais relever la tête et avancer. Parce que tu peux encore le faire. Certains ne peuvent pas cacher ce qu’on leur a fait subir. » Et chose que je n’avais jamais fait avant, je remontais mon pantalon, juste au niveau de ma jambe et montrait l’état de celle-ci. Pas entièrement mais l’état de ma jambe était ainsi du début jusqu’à la fin. L’aspect était repoussant et chaque jour je devais poser les yeux dessus, comme si les cauchemars, les souvenirs et mes doutes n’étaient pas là pour m’y faire penser chaque jour. Sans parler de la douleur ressenti à chaque pas. Elle avait souffert, moi aussi, et je voulais qu’elle sache, qu’elle n’était pas seule à vivre ça. Que je pouvais être là. J’étais plus ou moins sorti de là, j’avais repris en main ma vie. Qu’elle ne laisse pas ses songes ou sa mémoire la détruire. « Ne les laisse pas te prendre qui tu es. » Dis je en m’avançant vers la porte pour l’ouvrir, pour me stopper, non pas envie dramatique mais parce que la douleur venait de se réveiller et que marcher relevait de la torture.







Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité

MessageSujet: Re: NEELA&ADAM - Cuz you're the most beautiful thing in this world.   Dim 3 Fév - 22:34

« Tu veux que je sois honnête ? Parce que dans ton regard et celui de Shane on peut lire ce que vous avez subit. Je ne sais pas quoi exactement mais je sais ce que c’est d’avoir vu ou vécu des choses qui te réveillent la nuit. Toutes les nuits. Tu es couverte de cicatrice, tu ne supportes pas qu’on te touche, Shane non plus. Tu as ce regard absent. J’étais militaire Neela, je sais ce à quoi ressemblent les effets de la torture. Je ne suis pas un idiot. Je n’ai pas été choisi au hasard par Scott et Shane. Alors oui j’ai senti que dans un sens ou d’un autre, nous avions eu des similitudes dans notre passé. Et non je ne te prends pas pour une poupée de chiffon. Je pense juste que les personnes qui t’ont fait ca devraient crever pour ça. Que tu es une femme magnifique brisée par des ordures. Mais que tu ne devrais pas les laisser gagner. Que tu devrais relever la tête et avancer. Parce que tu peux encore le faire. Certains ne peuvent pas cacher ce qu’on leur a fait subir. ». Neela s’efforça de rester imperturbable face aux paroles d’Adam, mais celles-ci touchèrent la thaïlandaise malgré tout et son cœur se serra davantage lorsqu’il releva son pantalon pour lui montrer sa propre blessure de guerre. Il boitait et elle avait plusieurs fois été tentée à lui poser quelques questions concernant son propre état de santé, cependant sa méfiance l’avait emporté sur la curiosité. Non seulement Neela avait craint la réaction d’Adam, mais elle avait surtout eu peur de l’effet boomerang : s’il lui avait retourné sa propre question, la jeune femme n’aurait pas été en mesure de lui répondre. Sentant ses yeux se mettre à piquer affreusement, elle clôt les paupières et tenta de garder son calme parce qu’elle détestait pleurer devant les autres et se sentir vulnérable. « Ne les laisse pas te prendre qui tu es. » surenchérit-il. Neela ne put s’empêcher de railler en pouffant d’un rire nerveux. « C’est trop tard, ils m’ont déjà tout pris et aujourd’hui je ne suis plus que l’ombre de celle que j’étais avant. ». La thaïlandaise avait toujours eu un caractère bien trempé : elle était coriace et – du temps de son intégration au sein d’Interpol – avait réussi à prendre du galon et à se faire respecter grâce à sa grande gueule, mais depuis qu’on s’en était pris à elle physiquement et psychiquement, Neela ne la ramenait plus tellement. Elle faisait, au contraire, tout pour être discrète voire invisible et insignifiante aux yeux des autres. Shane n’avait eu aucun mal à la cacher des autres puisqu’elle n’avait pas cherché à renouer avec le monde extérieur depuis qu’il l’avait recueilli chez lui. Certes, elle n’était plus aussi coriace qu’auparavant, mais elle avait tout de même gardé un esprit de battante parce que, sans ça, la jeune femme aurait déjà tentée de mettre fin à ses jours plutôt que d’essayer de se reconstruire. « J’étais pas comme ça, je n’aime pas être comme ça, mais c’est ce que je suis maintenant et je n’ai pas d’autres choix que de l’accepter. ». Les bouddhistes du temple qui les avaient recueillies sa sœur et elle, leur avaient transmis une certaine philosophie qui l’avait grandement aidé. « Et quoi que tu aies pensé, ça ne justifiait pas ce… geste. Je ne pense pas que tu te serais risqué à faire ça avec Shane. ». Auquel cas, il se serait mangé une droite. Neela se rendait compte qu’elle était un peu dure envers Adam alors que ce dernier avait toujours été là pour elle et contribuait à sa rééducation alors elle soupira et passa une main sur son visage qui finit sa course jusque dans sa nuque. « Désolée d'être aussi dure. Je sais que tu veux m'aider Adam et je t'en suis reconnaissante, mais c’est juste qu’après ce que j’ai enduré, je ne me sens plus à l’aise avec les autres. ».
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité

MessageSujet: Re: NEELA&ADAM - Cuz you're the most beautiful thing in this world.   Lun 4 Fév - 18:16


→ think I love you


« Tu te trompes. Qui tu es, ils ne l’ont pas pris, sauf si tu les laisse faire. » J’étais persuadé qu’elle pouvait avancer, parce qu’on l’avait tous fait un jour. Le seul moyen de perdre son identité c’était d’abandonner celle ci. De lâcher tout et de se laisser couler. Et je comprenais le désir de ne plus se battre quand on s’est tant battu. Et ça faisait mal, terriblement mal de la voir lutter en vain, et de ne pas pouvoir l’aider. D’être impuissant. Un sentiment horrible quand on tient à une personne. Elle me dit qu’elle était différente fut une époque. Et cela me blessa encore plus de l’entendre renoncer. Il y avait une différence avec accepter. Et là elle chercha peut être à faire de l’humour, je ne sus pas vraiment mais elle me fit remarquer que je n’aurais sans doute pas touché Shane. Non, elle avait raison, parce qu’en général les hommes sont moins tactiles. Et que Shane était différent d’elle. Il ne vivait pas ce qu’il avait sans doute subi de la même façon. « Non Shane préfère Scott en fait. » Bien sur c’était de l’autodérision, vu que Shane ne voyait que Maxine et Scott dieu sait qui. Ces derniers mots m’achevèrent. Je ne savais pas si je devais rire ou pleurer, si je devais partir, la laisser là ou rester. Peu importait à présent. Certes j’étais seul et parfois, c’était dur de vivre avec soi même. « Je t’avoue être perdu. Faut dire que je n’avais jamais eu ce genre de situation avec une patiente.. Il faut que je file. » Je finis par m’approcher de la porte, me stoppant avant celle-ci. Ma jambe me fit soudainement mal. Ca arrivait parfois, ok ça arrivait souvent et je savais que j’étais bon pour prendre le reste de la journée. Je fis mine de faire sortir Neela de la pièce, grimaçant et retenant de jurer. Je fis appeler l’assistante immédiatement. « Agnès, je serais absent pour le reste de la journée. » Elle baissa les yeux et vit ma main posée sur ma jambe, grimaçant. « Votre jambe ? Et l’opération, vous y avez songé ? » Agnès, qui était aussi une amie avait fait des recherches et s’était imaginée que si je faisais cette opération, je pourrais peut être sauver ma jambe. L’espoir était mince et surtout, je risquais ou la mort, ou la perte totale de ma jambe. « Agnès, je te l’ai déjà dit, je ne la ferais pas. C’est déjà chiant ainsi, si en plus je perds toute mobilité autant me jeter directement dans l’Hudson. » Elle se rendit à son boulot et commença à annoncer aux clients suivants que le médecin « était souffrant ». Assez ironique vous ne trouvez pas ? « Je te raccompagne pas, je vais me poser en attendant un taxi. Prends soin de toi et je ferais le nécessaire pour que Scott gère ça. » Je me tournais vers Agnès. « Neela n’est plus une de nos patiente merci de transférer son dossier au docteur Scott merci. » je me rendis donc vers le canapé de la salle d’attente et m’y déposais en attendant. Mon regard posé sur Neela était tout sauf heureux, mais il restait bienveillant. Après tout, le rejet, je connaissais.




[/quote]
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: NEELA&ADAM - Cuz you're the most beautiful thing in this world.   

Revenir en haut Aller en bas
 

NEELA&ADAM - Cuz you're the most beautiful thing in this world.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Shawn Adam Maxime Séregon [Vagabond]
» I'm PERFECT. [Adam Carter]
» Ewen Mac Adam
» Luke Adam L UFA 22 875000 0 D- C C D C- C- D C- C- C D C C- C- C
» Sky apprend q'Adam est en liberté surveillé chez victor.
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
♫ Modern Family :: DANS LE GRENIER :: Archives rps-