AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Aless' & Nate • Tomorrow way too far away, and we can't get back yesterday

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Invité
Invité

MessageSujet: Aless' & Nate • Tomorrow way too far away, and we can't get back yesterday   Dim 10 Fév - 11:53

Tomorrow way too far away
And we can't get back yesterday
But we young right now
We got right now
So get up right now
Cause all we got is Right Now



La soirée s'annonçait bien bonne pour notre jeune homme, et pour cause, il avait une fois de plus eu ce qu'il voulait. En l'occurrence ce soir c'était Alessandra pour passer sa soirée d'anniversaire avec elle. Et pourtant ce n'était pas gagné. Pour rappel après leur premier rendez-vous, il l'avait laissé une semaine sans nouvelles, ne répondant même pas aux deux appels de la jolie brune, alors débarquer comme une fleur devant l'école primaire où elle était maîtresse d'école pour l'inviter à sortir le soir même, c'était presque sur qu'il se ferait rembarrer. Et c'est d'ailleurs comme ça que tout avait commencé en fin d'après midi, sauf que Nate avait plus d'un atout dans sa manche et qu'il avait donc réussit à renverser la tendance, jouant notamment sur la curiosité de la miss pour la convaincre de changer ses plans, et d'accepter celui de notre directeur de télévision. D'ailleurs ça avait été limite trop facile pour lui de la corrompre pour ce soir. C'était bien la preuve qu'elle l'appréciait déjà beaucoup et qu'il avait une sorte d'emprise sur elle. Et c'était tant mieux, parce que même si elle avait son petit caractère, il aimait aussi les femmes dociles, lui donnant ce qu'il voulait. Après lui avoir offert sa jolie robe rouge Chanel avec chaussures assorties, ils avaient convenus que Nate passe la prendre à vingt heures pour aller dîner ensemble. Bah ouais seize heures c'était un peu tôt pour débuter sa soirée. Notre directeur était donc retourné rapidement à son bureau avant de passer chez lui pour se détendre, enfiler un autre costume digne de l'occasion de ce soir -oui parce qu'il y a des costumes de boulot et de sorties xD- avant d'aller chercher la demoiselle. Il prit donc sa grosse berline noire, et quitta sa villa pour aller la rejoindre. Vingt heures pétantes, il sortit de sa voiture -garée depuis quelques minutes devant la maison xD- et alla récupérer Miss Strauss sur le pas de sa porte avant d'aller dans un restaurant aussi raffiné que somptueux. Autant dire que le burger ou le steak haché frites ce n'était pas ici qu'elle en mangerait. Le dîner se passa le plus naturellement du monde, les deux plaisantant, se cherchant un peu, surtout Nate et flirtant légèrement. Etre face à elle dans un endroit comme celui-ci lui avait permis maintes fois de la faire rougir par quelques phrases, comme les deux jolies serveuses qui s'étaient occupés d'eux ce soir. Et bien sûr pour l'occasion, Alessandra avait même eu le droit à sa bougie et son joyeux anniversaire inscrit en chocolat sur l'assiette avec son dessert. A la sortie du restaurant, Nathaniel jeta un coup d'oeil à sa montre, et annonça à la demoiselle : « Il est un peu tôt pour rentrer non ? Et puis si je me trompes pas le mercredi les enfants restent à la maison, donc tu ne te lèves pas demain n'est ce pas ? On pourrait peut être aller continuer nos discussions ailleurs et prendre un dernier verre... » Il laissa un blanc, lui faisant un petit sourire charmeur avant d'ajouter : « … Chez moi par exemple... » Bon et puis il avait une belle bouteille qui attendait au frais, ça serait dommage de la laisser, ou qu'il doive la boire seul n'est ce pas ?

La route ne dura pas longtemps qu'ils arrivèrent quelques minutes plus tard chez lui, sur les hauteurs de Los Angeles, dans une magnifique villa. Le jeune homme fit entrer Aless' dans la villa avant de se rendre directement vers le salon. Ça ne devait pas être tous les jours qu'elle était dans un endroit comme celui-ci. « Bienvenue chez moi Mademoiselle Strauss... Je vous en prie, mettez vous à l'aise, je reviens dans un petit instant... » Il s'éclipsa une petite minute dans la cuisine, et revint avec une bouteille de vin blanc et deux verres qu'il déposa sur la table basse tout en disant : « Le restaurant t'a plu ? Autant que la robe ? » dit-il pour plaisanter avant de servir les deux verres de vin en ajoutant : « Enfin je t'avoue que je suis content de moi pour cette robe, parce qu'elle te va à ravir... Cela dit c'est dommage que ton visage vire parfois si facilement au rouge également. » Enfin Nathaniel lui tendit un verre, et trinqua avec la demoiselle en s'installant dans son canapé en cuir blanc : « A ton anniversaire et cette belle soirée. Aucun regret d'avoir annulé tes plans ? D'ailleurs je t'ai même pas demandé ce que tu avais de prévu, et comment il ou elle a prit ton annulation à la dernière minute. D'ailleurs je serais bien curieux de savoir quelle excuse tu as inventé ? Je doute que tu sois aller leur dire tout simplement que tu sortais avec un homme que tu connais à peine et qui t'a invité à la sortie de ton boulot après être resté une semaine sans t'appeler suite à votre premier rendez-vous ? » Il but une gorgée de son verre avant de conclure : « Vas y doucement, je voudrais pas te soûler et que tu finisses malade le soir de ton anniversaire, ça sera dommage que t'en gardes un mauvais souvenir... » dit-il avec un petit air ironique...

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité

MessageSujet: Re: Aless' & Nate • Tomorrow way too far away, and we can't get back yesterday   Dim 10 Fév - 15:15

Après être venu devant son école pour l'attendre, Nathaniel lui proposa de passer la soirée ensemble pour son anniversaire. Evidemment, au début, elle l'envoya chier, même si elle avait très envie de dire oui, elle ne voulait pas faire la meuf qui n'attendait que ça... Vu que monsieur n'avait pas daigné l'appeler et qu'en plus, elle, elle lui avait téléphoné deux fois et qu'il n'avait pas cherché à la recontacter ! Dans le genre goujat je vous jure... Mais, il fallait avouer qu'elle était contente de le voir et encore plus contente de voir qu'il était là pour son anniversaire. Bref, elle joua quelques minutes la fille "blasée" genre "fallait bouger ton cul avant mon grand" mais quand il parla d'une surprise dans son coffre, il titilla la curiosité de la belle et elle accepta de voir de quoi il s'agissait. Et elle ne fut pas déçue, dans son coffre l'attendait un paquet qui, à l'intérieur, contenait une fabuleuse robe Chanel avec les chaussures qui allaient avec s'il vous plait ! Donc, en voyant la robe, la jolie brune accepta de dîner avec lui. Puis, ils s'étaient séparés jusqu'à l'heure du dîner, c'est vrai qu'il n'allait pas manger à seize heures. Alessandra était donc rentrée chez elle le temps d'attendre le beau brun. Déjà, elle appela ses parents pour annuler, prétextant un gros mal de tête qui la clouait au lit, c'était mal de mentir, mais bon, elle les verrait ce weekend ! Puis, elle s'occupa en faisant quelques trucs pour ses cours de jeudi et vers dix-neuf heures elle alla se préparer. Bref, il arriva et les deux jeunes gens passèrent une bonne soirée dans un fabuleux restaurant. Après le dîner, il proposa de prendre un dernier verre chez lui et l'espace d'un instant elle hésita... C'est vrai, elle savait qu'il ne l'invitait pas seulement pour parler, mais elle accepta quand même de le suivre. Ils arrivèrent dans sa merveilleuse villa et elle fut émerveillée par tant de beauté, il la laissa quelques secondes en disant qu'il revenait de suite et elle retira sa veste en s'installant sur l'immense canapé blanc, elle croisa les jambes pour les mettre en valeur et puis ça faisait plus classe. Il revint quelques minutes plus tard avec du vin blanc et deux coupes en lui demandant si le restaurant lui avait plu, autant que la robe, ce qui la fit sourire. Ajoutant qu'elle lui allait à ravir. Là, elle se mit à rougir, pour ne pas changer. « Le restaurant était super et c'était très bon. Et la robe est magnifique, merci encore, mais arrête de me taquiner, je sais que je rougis pour rien, c'est plus fort que moi. » Dit-elle en riant un peu. C'était assez chiant en fait, mais c'était plus fort qu'elle.

Le beau brun lui tendit le verre de vin blanc et ils trinquèrent à l'anniversaire de la belle. Elle en but une gorgée en écoutant le jeune homme qui lui demanda avec qui elle devait sortir à la base et qu'elle excuse elle avait trouvé, ajoutant que ça serait étonnant qu'elle ait raconté toute l'histoire, Aless ria légèrement, non, surtout pas à ses parents. « J'ai annulé au moins trois garçons ce soir pour sortir avec toi, j'espère que ça te flatte. » Dit-elle pleine d'ironie, puis elle ajouta : « Je devais manger avec mes parents en fait, la vraie fête sera ce weekend, mes amis m'ont organisé une super fête apparemment, mais je n'en sais pas plus, c'est une surprise. Quant à l'excuse, j'ai simplement dit que j'avais un gros mal de tête. » La jolie brune haussa les épaules et à vrai dire, elle avait un peu peur de ce qu'ils allaient lui préparer comme surprise... Ses amis étaient du genre "loufoque" et ça craignait un peu, elle n'aimait pas trop les surprises d'ailleurs, mais bon, elle n'avait pas vraiment le choix. Elle but une nouvelle gorgée en lui faisant un petit sourire et quand il disait qu'elle devait y aller doucement, car il ne voudrait pas qu'elle soit soûle et qu'elle termine malade, ça gâcherait son anniversaire. « Quoi qu'il se passe je pense que je garderais un bon souvenir de cette soirée. Et puis, ce n'est pas avec un verre de vin blanc que je vais être soûle. » Dit-elle avec un petit sourire malicieux en prenant une nouvelle gorgée de son verre, c'était d'ailleurs surement le meilleur vin blanc qu'elle ait bu... Mais bon, ce n'était pas une bouteille achetée au supermarché du coin donc voilà. Puis, elle posa son verre et le regarda sérieusement en disant : « Sur le parking, je t'ai demandé pourquoi tu t'intéressais à moi, que je n'étais pas vraiment le genre de filles avec qui tu sortais habituellement, mais on n'a pas vraiment eut le temps d'en discuter et je voudrais vraiment savoir. » Elle était vraiment jolie, mais lui, il sortait avec des mannequins et j'en passe... Vive la presse à scandale !
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité

MessageSujet: Re: Aless' & Nate • Tomorrow way too far away, and we can't get back yesterday   Lun 11 Fév - 0:23

Y a pas à dire, notre beau brun passait vraiment de bons moments avec Alessandra, et ce soir ne dérogeait pas à la règle. Bon ok, ce n'était seulement que leur deuxième rendez-vous, mais au moins elle restait elle-même La demoiselle n'était pas comme toutes les filles superficielles qu'il avait eu l'occasion d'avoir dans sa vie, ou celles intéressées seulement par l'argent du beau brun. Non, Alessandra semblait honnête et sincère, et aux premiers abords, elle ne semblait pas s'intéresser à son argent. En tout cas, ils ne parlaient pas seulement de célébrité, d'argent ou de conneries comme ça, sur les personnalités qu'il côtoyait et ce que son statut lui apportait. Non non, c'était limite si elle s'en foutait. C'était peut être bien la preuve qu'elle était attaché à l'homme, et non pas à sa carrière et son argent. Pour une fois ça faisait du bien. Nathaniel avait connu bien trop de femmes matérialistes. Quelqu'un d'honnête pour une fois ça change. Et ce second rendez-vous était marqué par l'anniversaire de la demoiselle, et une soirée qu'il voulait magique pour elle. Ou tout du moins inoubliable et loin des fêtes de famille ou entre amis. Ce n'était pas du tout pour se la raconter, mais ce n'était pas tous les ans que la demoiselle recevait de belles chaussures ainsi qu'une robe Chanel, et qu'elle dinait dans un grand restaurant. Elle n'était pas pauvre, mais c'est sûr que le restaurant dans lequel elle avait été en compagnie de Nate, ce n'était pas à la portée de toutes les bourses. Et la gastronomie, c'était une chose que notre jeune homme appréciait. Rien de tel que de la bonne nourriture -bon et une jolie fille xD-. Il voulait donc ce soir également faire partager cette passion à la jeune femme. Voilà pourquoi une fois arrivé chez lui pour un dernier verre, il alla récupérer deux verres -et pas deux coupes xD- avec une bonne bouteille de vin blanc, et demanda à Aless' son avis sur le restaurant tout en l'admirant, assise sur son canapé blanc dans sa somptueuse robe. Il avait vraiment des idées pas très catholiques dans la tête à cet instant, tellement elle était sexy, et puis lui montrer ces jambes de la sorte, c'était pas très réglo quand même. Il essayait d'être sage et galant, mais pas sûr que ça dure... Il ne manqua pas d'ailleurs de lui faire remarquer à quel point la robe lui allait bien, et la voir encore rougir, c'était appréciable. Au moins elle ne trichait pas avec lui sur ce qu'elle ressentait à l'instant même. La belle lui confirma que le restaurant c'était très bon, elle le remercia encore pour la robe avant de lui demander d'arrêter de la taquiner là-dessus parce qu'elle ne faisait vraiment pas exprès. Il lui lança un petit sourire tendre et se posa près d'elle sur le canapé après avoir fait tomber sa veste de costume sur le côté du canapé. « Ravi que tu apprécies ce genre de dîner, et donc la bonne cuisine... Je suis obligé de te taquiner, c'est plus fort que moi » dit-il ironiquement en référence à ses paroles à elle. Qui aime bien châtie bien non ? Et bien Nathaniel appréciait la compagnie de la demoiselle donc bon...

Une fois installés, les deux se retrouvèrent chacun avec un bon petit verre de vin blanc glacé dans les mains, se retrouvant à trinquer pour l'anniversaire de la belle, encore ! Oui c'est pas comme si ils avaient pas trinqué à l'apéritif au restaurant, au moment du dessert lorsqu'elle avait eu le droit à sa bougie et une coupe de champagne. Donc là si on ne savait pas que c'était son anniversaire y avait vraiment un soucis... Par simple curiosité, comme quoi elle n'était pas la seule curieuse, Nate lui demanda ce qu'elle avait à la base prévu ce soir et quel mensonge elle avait sorti pour pouvoir annuler sa soirée. Bien sûr il savait qu'elle n'avait pas dit la vérité, et elle le confirma avec son rire avant de lui dire qu'elle avait annulé trois hommes pour être avec lui. Ce fut à son tour de rire pour répondre : « Si ça avait été vrai au moins j'aurais su que tu ne m'es pas insensible, ça aurait été une bonne chose... » dit-il en avalant une gorgée de vin pendant qu'elle lui disait la vérité, en l'occurrence qu'elle devait dîner avec ses parents, qu'elle avait un mal de crâne et que sa fête serait le week end, parce que ces amis lui préparaient quelque chose de spécial. L'air outrée il répondit : « Mentir à ses parents, c'est vilain ça... Et limite je m'en veux de t'avoir arracher à tes parents... ou pas ! Quand à ta fête, ça me vexerais presque de ne pas avoir eu d'invitation... » dit-il ironiquement. Bien sûr il ne s'attendait pas à être invité puisque c'était une fête surprise et que personne ne connaissait l'existence de Nathaniel dans la vie d'Alessandra. De plus ils ne faisaient pas parti du tout du même monde, même si Nate savait s'adapter facilement. Dans la foulée, Monsieur Campbell conseilla à la miss d'y aller doucement sur l'alcool car il trouverait dommage qu'elle soit soûle et se rendre malade, ça gâcherait nettement la bonne soirée qu'ils avaient passés. L'avantage, c'est qu'elle disait que quoi qu'il arrive, elle garderait un bon souvenir de cette soirée, ajoutant qu'un verre ne la soûlerait pas. Ce fut son tour de sourire. Ils ne faisaient presque que ça depuis l'arrivée dans cet villa, c'était limite intenable de la voir lui sourire, le remercier pour cette soirée de la sorte « Merci, je suis content de l'entendre. Par contre un verre peut être pas, mais je te rappeles qu'au restaurant y a déjà quelques verres qui y sont passés... enfin je dis ça je dis rien, après tout t'es une grande fille, et puis je sais déjà que t'oublieras pas cette soirée comme tu l'as dis » quoi que si elle vomit sur son canapé il la tue xD. Elle revint ensuite à un sujet abordé en fin d'après midi qu'ils n'avaient pas eu le temps d'éclaircir. Elle voulait savoir pourquoi il s'intéressait à elle, car elle n'était sûrement pas le genre de filles à qui il s'intéressait d'habitude. Le jeune homme finit son verre avant de le déposer sur la table basse : « C'est vrai qu'on a pas éclairci tous les sujets. Commençons donc par celui ci... C'est vrai que tu as pu peut être me voir ou m'entendre avec pas mal de femmes dans la presse à scandale. Déjà tous leurs scoops n'étaient pas vrais... Et ensuite toi parce que tu me plais c'est aussi simple que ça. T'as l'air naturelle, jolie, intelligente, franche et attentive aux autres, surtout avec tes élèves...Loin de toutes les filles superficielles qui s'approchent de moi que par intérêt. A notre premier rendez-vous j'ai bien vu que tu n'étais pas attirer seulement par mon lit et/ou mon compte en banque comme beaucoup... Enfin t'es une femme normale quoi... » dit-il avec un petit rire. Ce n'était pas son genre de se livrer, mais être honnête oui, et il le fallait bien...
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité

MessageSujet: Re: Aless' & Nate • Tomorrow way too far away, and we can't get back yesterday   Lun 11 Fév - 22:55

La belle brune passait donc la soirée avec Nate, ça semblait irréaliste... Si on lui avait dit il y a encore quelques semaines qu'elle allait avoir un rendez-vous ou plutôt un second rendez-vous avec un des plus beaux partis de Los Angeles, elle ne l'aurait pas cru. D'ailleurs, ce n'était pas le genre de fille à sortir avec un mec comme Nathaniel, avec un mec tout court si on considère qu'elle n'a jamais vraiment eu de petits amis, au grand dam de sa meilleure amie, qui elle, ramenait un gars différent tous les soirs. Bref, à vingt heures le beau brun vint la chercher, encore plus beau que dans l'après-midi, comme si c'était possible et ils allèrent dîner dans un des meilleurs restaurants de la ville. Les deux jeunes gens passèrent une soirée de rêve, entre bons petits plats, rires et confidences. Il faut avouer qu'il était plein de charme et elle comprenait qu'un tas de filles craquaient pour lui, il n'y avait qu'à voir les serveuses glousser et rougir quand Nathaniel leur passait commande... Ce qui faisait lever les yeux au ciel Alessandra. Bref, après le restaurant, il proposa d'aller prendre un dernier verre chez lui, elle aurait dû dire non, elle le savait bien, mais c'était plus fort qu'elle, elle voulait y aller, tant pis si c'était l'erreur de sa vie, au moins, elle n'aurait pas de regrets. Quand ils arrivèrent chez le beau brun, elle fut subjuguée par la beauté de sa villa, mais elle se doutait qu'il ne vivait pas dans un hlm... Il la laissa quelques secondes le temps d'aller chercher des verres et à boire et la belle s'installa sur l'immense fauteuil blanc en cuir, elle croisa ses jambes, pour éviter qu'on voit sa petite culotte et surtout pour lui montrer ses belles jambes. D'ailleurs, quand il revint, il lui fit des compliments sur sa robe qui lui allait si bien et elle se mit à rougir une nouvelle fois et une nouvelle fois, il la taquina. Puis, il parla du restaurant et elle répondit : « En fait, j'adore cuisiner, je me débrouille d'ailleurs plutôt bien, si tu veux que je te prépare quelque chose un jour, ce sera avec plaisir. Un petit-déjeuner par exemple. » Elle mordit sa lèvre aussitôt, pourquoi elle avait dit ça ? Elle devrait vraiment arrêter de boire là...

Puis, ils trinquèrent à son anniversaire, pour la dixième fois de la soirée et elle avait l'impression d'avoir pris dix ans dans la tête en une soirée. Bref, il lui demanda ce qu'elle avait initialement prévue et surtout avec qui. Pour le taquiner elle répondit qu'elle avait posé un lapin à plusieurs garçons avant d'avouer qu'en fait, c'était à ses parents qu'elle avait posés un lapin. Puis, elle lui parla de sa fête surprise, enfin pas si surprise que ça, mais surprise dans le sens où elle ne savait pas ce que ses amis avaient prévu pour elle. Il répondit que ça aurait pu le flatter qu'elle annule plusieurs garçons, que ça prouvait qu'il lui plaisait, elle se mit à sourire de plus belle. Puis, il ajouta qu'il s'en voulait ou pas, de l'avoir fait annuler ses parents et qu'il était presque vexé de ne pas être invité à sa fête. Encore une fois, avec ironie. Nathaniel Campbell invité à une petite fête, sans prétention, pour l'anniversaire d'une fille qu'il connait à peine, ça ferait presque rire. Mais, l'idée ne lui déplaisait pas vraiment. Seulement, ce n'était pas elle l'organisatrice et elle n'allait pas elle-même inviter des gens et il y avait plus de chances qu'il dise non que oui. « C'est certain que c'est moins classe que tes grands banquets, remplis de pétasses avec des robes trop courtes qui te sautent dessus en deux minutes. Mais, au moins, j'ai des gens qui m'aiment pas ce que je suis et pas seulement pour mon argent... Bon t'es beau gosse aussi, ça aide aussi. » Dit-elle en levant les yeux au ciel. Il avait l'air de la prendre de haut avec sa petite fête, mais ses amis étaient loin d'avoir les moyens qu'il a. Et son argent, Alessandra s'en fichait, donc pas besoin d'en faire des tonnes. Bon, ça devenait tendu non ? Elle était timide, mais elle était franche et si quelque chose ne lui plaisait pas, elle ne se gênait pas pour le dire. Après, il la réprimanda, comme si elle avait dix ans en lui disant de ne pas trop boire, sinon elle n'allait pas se souvenir de la soirée et elle répondit que quoi qu'il arrive, elle s'en souviendrait. Bref, elle préféra changer de sujet en lui demandant pourquoi il s'intéressait à elle, étant donné qu'elle n'était pas du tout le genre de filles avec qui il pouvait sortir habituellement. Il posa son verre et lui répondit qu'en effet, ils n'avaient pas encore eu le temps de parler de tous les sujets. La suite lui fit plaisir, au moins, il ne la prenait pas pour une fille avide d'argent... Ou alors il disait ça à toutes les filles qu'il ramenait chez lui, mais elle voulait croire que non et elle espérait que son instinct ne se trompait pas sur lui. Après tous ces compliments, elle baissa la tête, rougissant une fois de plus, elle se mordit alors la lèvre et releva la tête en répondant : « Je t'avoue que je n'ai pas suivi toutes tes histoires, je ne lis d'ailleurs pas la presse à scandale, c'est ma meilleure amie qui m'a parlé de ton "tableau de chasse" quand je lui ai parlé de notre premier rendez-vous. De toute façon, tu fais ce que tu veux. » Elle n'avait pas envie de faire la fille jalouse, après tout, ils n'étaient même pas ensemble, ils ne s'étaient même pas embrassés une seule fois d'ailleurs. Puis elle ajouta : « Donc, je suis une expérience, tu t'es dit que tu allais essayer un autre genre de filles après les bimbos ? » Non, mais c'était une vraie question, elle n'avait pas trop envie d'être une expérience !
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité

MessageSujet: Re: Aless' & Nate • Tomorrow way too far away, and we can't get back yesterday   Mar 12 Fév - 15:30

Après un somptueux dîner dans l'un des meilleurs restaurants de la ville et le préféré de notre jeune homme, il était l'heure de passer aux choses un petit peu plus sérieuses, en l'occurrence se rendre pour la première fois dans un endroit privé, à savoir chez l'un des deux jeunes. Et c'est tout naturellement que notre beau brun proposa à Alessandra de se rendre chez lui pour un dernier verre étant donné qu'il était encore bien tôt pour finir la soirée. Ça serait dommage que sa journée d'anniversaire se finisse si tôt. Les voilà donc enfin chez Nathaniel, et il appréhendait un peu mine de rien. Elle pouvait pensé qu'il allait se la raconter avec sa superbe villa ou qu'il voulait lui en mettre plein la vue, mais non ce n'était pas vraiment comme ça qu'il le voyait. Disons qu'il allait un peu plus se dévoiler à elle en dévoilant sa villa, sa vie privée... ça les changeraient un peu d'être seuls, sans une foule autour d'eux, et les regards se posant sur eux. Parce que oui, ne nous voilons pas la face, Nathaniel était connu dans cette ville, la presse à scandale ne le loupait pas, alors que cette fois au moins, ça serait elle et lui en tête à tête et seul à seul. Et puis pour passer un bon moment, rien de tel qu'une bonne bouteille de vin blanc frais. Nathaniel adorait les bonnes choses, il était gourmand, alors pourquoi se priver ?! Lorsqu'il revient dans le salon, il retrouva donc une Alessandra aguicheuse, mettant en évidence ses jambes dans sa magnifique robe rouge. Nate ne manqua pas de la complimenter, après tout il ne disait qu'une vérité. Et lorsqu'elle lui demanda qu'il arrête de la taquiner, il répondit qu'il était obligé, que c'était bien plus fort que lui avant qu'elle ne lui dise qu'elle avait adoré ce restaurant. Tant mieux, il n'était donc pas le seul. La belle ajouta qu'elle aimait beaucoup cuisiner -pour une fois qu'une de tes persos dit ça xD- et qu'elle se débrouillait bien d'ailleurs. Nathaniel n'eut pas le temps de la mettre au défi que d'elle-même elle lui proposa de lui préparer un jour un petit plat, ou plutôt un petit-déjeuner comme elle venait de l'ajouter en se mordant la lèvre. Il fut surpris. Etait-elle entrain de l'allumer ? Sa posture sur ce canapé, maintenant une proposition de petit-déjeuner. Et bien ! Il lança un petit sourire limite coquin pour répondre : « J'ai hâte de voir tes talents de cuisinières alors... Mais un petit-déjeuner ? C'est un peu simple non comme cuisine ? Envisageons que tu prépares un dîner un jour... » Il laissa un petit blanc, puis reprit avec un sourire un peu plus prononcé, disant doucement ces quelques mots « … avec option petit-déj'... » On ne fait pas dessins hein ? Un dîner, une nuit ensemble et le petit-déjeuner bien entendu. Enfin il proposait, après ça se trouve il ne se passera jamais rien entre eux, ou peut être que si, surtout quand elle se mordait la lèvre comme ça, c'était... excitant et sexy !

Etait ce l'alcool qui donnait autant de courage à la jeune femme ? Ou qui faisait monter la température corporelle de Nathaniel ? Peut être un peu des deux. Le sujet devint nettement plus calme lorsqu'il s'intéressa à sa soirée initialement prévue et surtout au mensonge qu'elle avait sorti pour esquiver cette soirée, et offrir de son temps à Nathaniel, l'homme qu'elle connaissait à peine. Lors de sa petite blague, il n'avait pas manqué de lui dire qu'il aurait été flatté qu'elle annule d'autres hommes pour lui. La belle sourit de plus belle, signe donc qu'elle l'appréciait vraiment beaucoup ? Ça ne pouvait que satisfaire notre jeune homme de savoir cela. Puis alors qu'il disait être vexé de ne pas avoir eu d'invitation à la fête que lui proposait ses amis ce week end, la belle semblait un peu mal le prendre. A moins qu'elle n'ait pas vraiment compris son ironie. Non pas qu'il se moquait de cette fête bas de gamme, juste qu'il le disait ironiquement, sachant très bien qu'il ne serait pas invité, les amis de la jeune femme ne le connaissant pas. Mais elle ne put s'empêcher de lui faire des remarques désobligeantes, notamment sur le fait qu'au moins elle serait avec des gens qui l'aiment, et pas des gens qui n'aiment que son argent. Tout comme le fait que ce n'était pas le genre de fêtes données par Nate avec des pétasses en robes courtes courant autour de lui. Et ce n'était pas le fait qu'elle lui dise que c'était un beau gosse qui allait le calmer. C'est qu'elle avait du culot de lui parler ainsi. Surtout qu'il n'avait aucunement essayé de dénigrer la fête prévue pour Aless'. Son sourire se perdit, et laissa apparaître un regard un peu plus glacial et un ton sec : « Je vois que l'alcool ça te réussit pas, Aless' la tigresse s'est réveillée. Je vois même pas pourquoi tu te permets en plus d'être si agressive... Moi qui pensait que tu ne jugeais pas ! Tu me déçois pour le coup Alessandra. Je disais juste ça parce que je n'ai pas été invité à cette fête. Mais en même temps personne ne doit savoir que tu me connais donc bon. Quand à mes soirées, si je veux avoir autour de moi seulement des personnes que j'apprécie, crois moi que je peux aussi... » Ouais, les soirées mondaines avec des gens voyant s'en fichant un peu de vous, c'était le revers de la médaille de la célébrité. Mais il savait aussi passer des soirées avec ses amis, son peu de famille et les gens qu'il aime sincèrement. Enfin après ce sujet tendu, Alessandra voulut savoir pourquoi il s'intéressait à elle, car elle n'était pas le genre de filles avec qui il devait habituellement sortir. Sourire aux lèvres, il déposa son verre devant lui pour lui dire franchement pourquoi il s'intéressait à elle. Pour pas changer, face aux compliments, Alessandra se mit à rougir en baissant les yeux un petit instant, tandis que Nate la taquina sur ce sujet : « Cette fois tu l'as cherché à ce que je te fasses rougir, c'est pas de ma faute... » dit-il en riant avant qu'elle ne lui réponde qu'elle ne savait rien de lui, que c'était sa meilleure amie qui lui avait parlé de ce qu'elle avait lu de lui dans la presse à scandale. Elle termina en disant qu'il faisait ce qu'il voulait. Pas faux, mais il voulait être honnête. « Tu sais, je suis sûr que la moitié au moins est fausse. Il suffirait qu'on se fasse prendre en photo pour que dans une semaine on dise qu'on a prévu de se marier... Ils me foutent en couple avec la première fille avec qui j'ai un rendez-vous, même si ce n'est que professionnel. D'ailleurs je compte plus le nombre de procès pour diffamation... » dit-il en riant avant de reprendre : « Mais dans ce que t'a raconté ta meilleure amie il doit y avoir des histoires vrai... » dit-il en reprenant son sérieux avant de lui répondre à sa dernière phrase : « Je t'ai défini comme une expérience ? Je me souviens pas avoir dit ça Mademoiselle Strauss ! C'est un crime de vouloir passer du temps avec quelqu'un qui vous apprécie pour ce que vous êtes et pas pour ce que vous avez ? » Puis attrapa la bouteille de vin blanc « Encore un peu de vin ? » Puis il se servit un verre -et à Aless' avant si elle dit oui sinon que moi xD-, et le portant à ses lèvres, il reprit : « Et toi alors ? Pourquoi tu t'intéresses à moi ? » Bah ouais, vu qu'elle voulait pas de son argent...
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité

MessageSujet: Re: Aless' & Nate • Tomorrow way too far away, and we can't get back yesterday   Mar 12 Fév - 22:11

Nathaniel décida qu'ils iraient chez lui pour finir la soirée et même si elle hésita, elle le suivi. Il faut dire qu'il l'impressionnait toujours et que c'était très dur de lui dire non. C'est vrai, il suffisait d'un petit sourire charmeur et il avait ce qu'il voulait. Cela devait marcher sur beaucoup de filles et malheureusement ça marchait aussi sur elle, elle aurait préféré que non, mais bon... Le problème c'est que s'il ne l'intriguait pas autant, si elle n'était pas autant sous le charme, ils n'auraient pas dîné tous les deux ce soir, ni même avant. Comme déjà dit, c'était un des rares garçons, qui lui avait plu de suite, voir plus que ça, en le voyant, elle avait très envie de lui arracher ses vêtements et jusqu'à aujourd'hui, elle n'avait eu aucune attirance pour aucun garçon... D'où sa virginité d'ailleurs. Ça l'angoissait un peu, s'il l'emmenait chez lui, elle savait qu'elle passerait peut-être à la casserole -xD- et elle ne savait pas si elle était prête et surtout, il fallait qu'elle lui en parle, ben oui, il fallait bien qu'il sache qu'Alessandra était vierge avant de la sauter non ? C'est mieux qu'il le sache plutôt qu'il le découvre pendant l'acte. Bref, pourquoi elle pensait à ça dès qu'elle le voyait ? Enfin bref, ils arrivèrent chez le beau brun et elle s'installa sur le canapé blanc. Après quelques minutes, il revint avec des verres et du vin blanc et ils se mirent à discuter, au moins, il ne lui sautait pas dessus ! Ben quoi ? On ne sait jamais ! Ils parlèrent du fabuleux repas qu'ils avaient pris au restaurant et la belle brune en profita pour dire qu'elle cuisinait très bien et qu'à l'occasion elle pourrait lui faire un repas, comme un petit déjeuner... Elle s'étonna elle-même de sa phrase, mais ça avait l'air de lui plaire, vu le sourire enjôleur qu'il lui renvoya. Puis, il répondit qu'il avait hâte de voir ses talents de cuisinière mais, un petit-déjeuner, c'était trop simple, il préférait donc un dîner... Avec option petit-dej' ce qui amusa la jeune femme. « Pourquoi pas ? On verra déjà comment se passe, enfin comment se finit surtout, cette soirée. » Dit-elle en lui lançant un nouveau sourire. Après tout, elle ne savait pas du tout où tout ça allait les mener.

En tout cas, il faudrait qu'elle arrête l'alcool, ça lui donnait un peu trop de confiance là ! Il faut dire qu'Aless n'était pas du genre à boire, pas du genre du tout d'ailleurs, du coup, il ne fallait pas grand-chose pour qu'elle soit un peu soûle on va dire. Du coup, quand il lui fit une remarque ironique sur sa fête d'anniversaire organisée par ses amis, elle le prit mal. Elle avait l'impression qu'il se fichait d'elle et surtout, elle avait l'impression qu'il se fichait de ses amis ! C'est vrai qu'ils n'avaient pas du tout les moyens de Nate, loin de là, mais au moins, ils étaient là pour elle, ils l'aimaient tout simplement. Du coup, elle lui balança une vacherie, peut-être qu'elle s'emportait un peu vite et quand elle vit le jeune homme changeait de couleur, passant de la tête réjouie à une tête renfermée, elle regretta aussitôt ses paroles. Il répondit que l'alcool ne lui réussissait pas et elle baissa la tête en rougissant, mais cette fois plus par honte qu'autre chose. Puis, il continua en disant qu'elle était décevante et qu'il ne voyait pas pourquoi elle était si agressive. Elle avait été agressive ? Première nouvelle. Bref, elle n'était pas fière d'elle pour le coup, elle s'en voulait beaucoup de l'avoir vexé, blessé même ? Alessandra se mordit la lèvre de nouveau, mais cette fois d'anxiété et pas pour lui faire de l'effet xD et elle dit : « Je suis désolée, je n'aurais pas dû dire ça, je ne sais pas ce qui m'a pris. J'ai mal interprété tes paroles, je me suis emportée. Je m'excuse. » Puis, les choses s'apaisaient un peu, ils en venaient à parler des conquêtes ou des non-conquêtes de Nathaniel. Ils disaient donc que la moitié de ce qui était écrit dans les magazines étaient faux, mais ça, ça ne surprenait pas vraiment la belle, elle savait que ce genre de torchons n'étaient pas fiables, d'ailleurs il ajouta qu'il suffisait qu'on les prenne en photo pour qu'on annonce son mariage prochain, ce qui la fit un peu rire d'ailleurs. Mais ce qui l'inquiétait plus, c'était d'être une expérience, qu'il se demande ce que ça ferait de sortir avec une fille qui avait de la conversation par exemple... Ben quoi ? Elle n'avait pas son cerveau dans des faux seins en silicone elle ! Il la rassura en disant que ce n'était pas le cas, en même temps, il n'allait pas dire le contraire :p. Ensuite, il lui proposa de nouveau du vin, comme si c'était une bonne idée qu'elle boive encore ! Elle refusa poliment d'un signe de tête et elle répondit à sa dernière question : « Pourquoi pas ? » Un petit sourire malicieux se dessina sur ses lèvres et elle continua : « Je n'en sais rien en fait. C'est comme ça, ça ne s'explique pas, j'ai envie d'en savoir plus sur toi, de savoir ce qu'il y a derrière tout... Ça. » Dit-elle en montrant son immense villa. Puis elle termina en disant avec un petit sourire : « Et comme je te disais, t'es beau gosse. »
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité

MessageSujet: Re: Aless' & Nate • Tomorrow way too far away, and we can't get back yesterday   Mer 13 Fév - 0:36

La soirée était presque trop parfaite... Et pour cause, tout c'était magnifiquement bien passé depuis qu'ils s'étaient retrouvés. Le restaurant notamment semblait être parfait. Le jeune homme avait demandé à Alessandra ce qu'elle en avait pensé, et elle avait adoré. Mais le plus intéressant restait ce qu'elle lui disait par la suite. En effet, elle se disait douée pour faire la cuisine et qu'elle aimait beaucoup cela. De nos jours les femmes passaient de moins en moins de temps derrière les fourneaux. Il faut dire que les temps changent et qu'elles travaillaient, donc avaient nettement moins de temps à consacrer à la cuisine. Néanmoins Aless' disait aimer passer derrière les fourneaux, et c'était une bonne chose d'un côté. Il aurait bien proposé qu'elle lui montre ses talents, mais il n'eut pas même besoin que c'était elle qui lui proposa de les lui faire découvrir un jour en lui préparant un petit-déjeuner. Petit-déjeuner ? Nathaniel jugeait cela bien trop simple. Après tout, tout le monde, du moins presque savait faire cuire un oeuf et une tranche de bacon. Et les pancakes, c'était logiquement dans les gênes de tous les américains. Il corsa donc un peu la chose, lui demandant de lui montrer ses talents cachés lors d'un dîner. Et histoire de la provoquer un petit peu, le jeune homme proposa en option un petit-déjeuner. Ça soulait de source ce qu'il voulait dire non ? Mais bien sûr ce n'était pas à l'ordre du jour, ils n'en étaient clairement pas là, et pour preuve en deux soirées ensemble, il n'y avait même pas eu encore le moindre baiser. Le contact le plus intime entre Nathaniel et Alessandra, c'était lorsque la jolie brune avait déposé ses lèvres sur la joue de Nate pour le remercier de son cadeau plus tôt dans l'après-midi. Autant dire qu'avant de passer la nuit ensemble, il y avait du travail. Quoi que... C'est vrai que dans la vie tout peut aller vite, surtout lorsqu'on parle de sexe, et surtout avec Nathaniel Campbell. Il adorait ça, et une fois lancé, il s'arrêtait difficilement. Voilà pourquoi il restait encore calme avec elle. Il ne voulait pas la choquer ou passer pour un pervers, elle la connaissait à peine, c'était une fille bien, il ne voulait juste pas agir comme d'habitude avec les femmes vénales qui lui tournaient autour. Elle n'était en tout cas pas contre la proposition du jeune homme, mais elle disait que tout dépendrait de la suite de la soirée. Elle envisageait plus apparemment non vu ce qu'elle venait de dire ? En tout cas ça ne manquait pas d'agrandir le sourire sur le visage du jeune homme : « Il faudra que cet anniversaire finisse en beauté pour pas que tu l'oublies... Du moins on va essayer. Même si tu m'as fais comprendre qu'il était déjà inoubliable rien qu'avec ton cadeau comme tu l'as dis cet après-midi sur le parking. » Mais bon, peut être franchiraient-ils un nouveau cap avant la fin de soirée. Mais rien de prévu, ils y allaient au feeling... Et Nathaniel le sentait bien !

S'en suivit la première contrariété entre eux. En effet, il semblait l'avoir quelque peu irritée en parlant de sa fête avec ironie. Pourtant il n'était pas entrain de la rabaisser, et pourtant elle devint légèrement agressive dans ses propos, se mettant en avant et disant qu'au moins les gens qui venaient à sa fête venaient pour elle, et pas pour son argent, contrairement à ses soirées mondaines. Elle n'avait pas tort, mais se le prendre dans la gueule ça faisait mal, et ce même si il en était pleinement conscient. Il ne savait pas si c'était l'alcool qui lui donnait du courage, mais il ne l'avait jamais vu parler de la sorte, du coup il lui disait que l'alcool ne lui réussissait pas, ce qui la fit baisser la tête et rougir de honte. Bon le bon point c'est qu'elle se rendait compte de la manière dont elle venait de lui parler. C'était déjà ça, elle avait encore les idées claires. Puis faut dire qu'il avait vraiment mal prit sa morale, il n'y allait donc pas avec le dos de la cuillère pour le lui faire comprendre. Il faut dire que Nate était un mec très franc et honnête, et quand un truc lui plaît pas, il le dit, que ça vous plaise ou non, comme maintenant d'ailleurs. Puis la demoiselle sembla encore plus mal à l'aise puisqu'elle se mit à se confondre en excuses, gêné comme pas possible en se mordant la lèvre. Au moins elle n'avait pas peur de s'excuser -pour une fois xD-, il n'allait donc pas tirer la gueule toute la soirée. Du coup, il essaya de redevenir plus sérieux, laissant disparaître sa frustration « Ok, merci... Du coup on va peut être passer à autre chose et oublier ce moment... Surtout si on veut pas gâcher ta journée. » Oui c'était du Nathaniel tout craché, il pouvait passer d'une émotion à l'autre assez facilement. D'ailleurs elle changea de sujet, ce qui était une bonne chose, revenant sur les raisons de l'intéressement de Nate la concernant. C'est vrai que comme elle disait, il était pas habitué à des histoires comme ça, mais bon les femmes qui n'en veulent qu'à son porte feuille, ça devenait chiant. Comment s'attacher à quelqu'un qui n'aime que vos sous, et pas l'homme devant le compte en banque ? Du coup il lui confirma que toutes les rumeurs et le tableau de chasse que sa meilleure amie lui avait exposé était en grande partie faux. D'ailleurs il ajouta un brin d'humour en disant qu'une seule photo et on les annonceraient prêts à se marier. Et ce trait d'humour marcha avec la demoiselle. Quoi qu'elle pense, elle n'était pas une sorte d'expérience, Nathaniel voulait vraiment être autre chose qu'un bon parti, il voulait être apprécié à sa juste valeur, pas à celle de sa carte bleue. En disant cela, il lui proposa un peu de vin qu'elle refusa poliment tandis qu'il se resservait en lui demandant pourquoi elle s'intéressait à lui. Elle répondit avec un peu d'humour et il rétorqua en riant doucement : « J'aime bien cette réponse... » puis il écouta la suite avec un petit sourire satisfait. Elle disait avoir envie d'en savoir plus sur lui, ce qu'il cachait derrière tout ça en désignant sa villa. Puis elle ajouta avec un joli sourire à le faire fondre que comme elle l'avait dit, il était beau gosse. Il se mit à rire un petit instant avant de redevenir un peu sérieux, et répondit après une gorgée de vin blanc : « T'essaye de me faire rougir comme je l'ai fais y a quelques instants c'est ça ? Ça va être dur tu sais... Mais je te remercies. Derrière tout ça, y a un homme complexe aux multiples facettes. Mais je vais pas tout te dire, ça serait trop facile sinon... Et une fois que tu le saurais, tu t'en ficherais ensuite de moi, je serais sans intérêt, ou alors tu ne profiterais que de tout ça... » dit-il en désignant sa villa avec un sourire malicieux avant de conclure en se rapprochant de quelques centimètres. « Un autre sujet à aborder peut être ? C'est encore ton anniversaire pour quelques minutes, profites en, après je serais un peu moins bavard je crois... » C'est vrai qu'il n'était surtout pas du genre à se dévoiler tous les jours comme ça et parler des sujets sérieux...
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité

MessageSujet: Re: Aless' & Nate • Tomorrow way too far away, and we can't get back yesterday   Jeu 14 Fév - 13:45

Les deux jeunes gens n'avaient pas encore échangé le moindre baiser qu'ils parlaient déjà de prendre le petit-déjeuner ensemble. Et qui dit petit-déjeuner, dit nuit ensemble non ? Enfin, elle devrait vraiment songer à lui dire son petit secret parce que, de toute façon, au vu de leurs paroles, des regards langoureux qu'ils se lançaient et j'en passe, ils n'allaient pas tarder à se sauter dessus... Ou pas en fait. C'est vrai que là, elle en avait très envie, mais peut-être que sur le fait accompli, elle n'osera pas et elle devra lui mettre un vent royal... Quoi qu'être la première femme à lui mettre un vent, ça peut être sympa non ? Enfin, elle n'en savait rien si elle était la première, mais elle se doutait que peu de filles lui avait dit non, il suffit de le voir sourire et elles ont toutes, envie de lui sauter dessus. Bref, quand elle parla de lui faire un petit-déjeuner, il lui rétorqua que c'était trop simple et qu'il préférerait voir ses talents de cuisinière avec un dîner? Ca la surprit un peu, c'est vrai Mr Nathaniel Campbell refusant de passer la nuit avec une femme c'était assez étrange non ? Mais, très vite, il ajouta qu'il y avait une option "petit-déj'" ce qui fit plaisir à la jeune femme. Du coup, Alessandra lui répondit que c'était envisageable, mais qu'avant, il fallait qu'ils voient comment finirait cette soirée, oui parce que pour l'instant, ils avaient beaucoup parlé de la pluie et du beau temps, mais jamais ils n'avaient parlé de leur relation. D'ailleurs, quelle relation ? Ils étaient quoi l'un pour l'autre ? Pas grand-chose pour l'instant... Ils n'étaient pas amis, ils n'étaient pas amants, ils étaient... Des connaissances. Oui, des connaissances voilà. Le beau brun répondit qu'il va falloir que cet anniversaire se termine en beauté, même si pour elle, comme il le disait si bien, c'était déjà inoubliable avec son cadeau, ce qui la fit sourire une nouvelle fois. « Et oui Mr Campell ! Des robes Chanel à 5000 dollars je n'ai pas vraiment l'habitude qu'on m'en offre ! Donc forcément, ça va me marquer, quoi qu'il se passe se soir. » Dit-elle avec un petit sourire. Elle n'avait pas tort, c'était le premier garçon à lui offrir un cadeau si cher... En y repensant, c'était le premier garçon à lui faire un cadeau, mais bon.

Mais, la bonne humeur ambiante changea radicalement, pourquoi ? Parce que miss Strauss s'était vexée pour rien comme toujours. Oui, elle avait cru qu'il se moquait d'elle et surtout qu'il se moquait de ses amis parce qu'eux, ils n'avaient pas les moyens de faire une grosse fête pour la demoiselle. C'est sûr que la soirée du jeune homme aura coûté bien plus cher que la fête prévue par ses amis. Donc, elle lui fit remarquer qu'au moins, elle, on l'aimait pour ce qu'elle était et pas pour son argent. Aussitôt elle regrettait ses paroles, mais il était trop tard et le beau brun ne perdit pas de temps pour la réprimander, elle avait l'impression d'avoir quinze ans et de se faire engueuler par son père... Du coup, elle baissa la tête en rougissant, cette fois de honte et se fondit en excuses. Heureusement, quand elle s'excusa, il se radoucit et elle fut soulagée, mine de rien, il faisait peur un peu xD. D'ailleurs, il la remercia pour ses excuses et il voulait oublier cet "incident" ce qui convenait parfaitement à Alessandra qui acquiesça d'un signe de tête et un sourire gêné. De toute façon, rapidement, ils changèrent de sujet, pour le meilleur d'ailleurs et la belle lui demanda pourquoi elle l'intéressait autant, n'étant pas vraiment le genre de femmes avec qui il sortait habituellement. Il lui fit un tas de compliments, qui évidemment, la fit rougir une nouvelle fois, il allait vraiment falloir qu'elle trouve une solution pour arrêter de rougir... Puis, ce fut à lui de lui demander pourquoi elle s'intéressait à lui, déjà il savait que ce n'était pas pour son argent, au contraire, ça aurait plus tendance à la faire fuir ça... Puis, elle lui évoqua son intention de savoir ce qu'il y avait derrière l'entreprise "Campbell" et qu'en plus, il était beau gosse, c'est vrai non ? Il lui disait qu'il avait de multiples facettes et qu'il n'allait pas tout lui dire, sinon, elle n'allait plus être intéresse par lui, elle ria un peu. : « Je crois que tu as tellement de facettes que j'ai de la marge avant d'en avoir marre de toi. Mais j'ai vraiment hâte de toutes les connaitre une par une... » Dit-elle avec un petit sourire. Nathaniel termina en disant qu'il était bientôt minuit, donc si elle voulait encore savoir des choses c'était maintenant ou jamais ! Ah, parce que ses petites confessions c'était pour son anniversaire et après, il serait moins loquace ? C'est nase ! Oui elle était un peu déçue, elle ne pensait pas que c'était une sorte de "cadeau" ses confidences... « Je vois... » Dit-elle avec une moue triste avant d'ajouter en le regardant dans les yeux : « Je me demande pourquoi tu ne m'as toujours pas embrassé. » Elle ne savait pas si après cette soirée elle allait le revoir, elle voulait au moins un baiser avant de s'en aller. Enfin, ça n'allait peut-être pas plaire à Mr "maniaque du contrôle" qui décide quoi, quand et comment, mais tant pis, elle avait osé.
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité

MessageSujet: Re: Aless' & Nate • Tomorrow way too far away, and we can't get back yesterday   Ven 15 Fév - 11:57

Les discussions se faisaient de plus en plus charmeuses. Du moins les petits regards et les petites allusions allaient bon train, il ne faisait aucun doute qu'ils se faisaient mutuellement de l'effet. Enfin Nathaniel lui était sûr de son attirance pour Alessandra. Intérieurement ce petit caractère lui plaisait déjà beaucoup, et il avait eu deux soirées déjà pour confirmer ses impressions. Et physiquement, c'était encore pire puisqu'elle était plus que désirable. Encore à sa sortie d'école, c'était une jeune maîtresse jolie mais soft, mais là ce soir, avec cette robe, cette coiffure et ce léger maquillage, elle en mettait plein la vue à Nate ce qui n'était pas du tout pour lui déplaire, bien au contraire ! Après il n'était pas dans l'esprit de la jolie brune, mais si elle se donnait la peine d'annuler sa soirée avec ses parents pour la passer avec un homme qu'elle connaît à peine, ce n'était pas pour rien non ? Ou alors elle n'était pas comme les autres femmes. Oui, Nathaniel aimait à penser que si elle avait accepté si facilement cette soirée avec lui pour son anniversaire à elle, c'était parce qu'il lui avait tapé dans l'oeil. Enfin de toute façon il serait fixé bien rapidement puisque la demoiselle proposait de mettre ses talents de cuisinières à profit pour lui préparer un petit-déjeuner. Elle n'allait pas se pointer chez lui un matin à huit heures juste pour cuisiner et repartir ? Ça serait idiot comme situation n'est ce pas ? C'était bien qu'elle avait une petite idée derrière la tête, comme par exemple passer la nuit avec lui ? Voilà pourquoi le beau brun proposa à la jeune femme de lui préparer à l'occasion un petit dîner, du coup si tout se passait bien, le petit-déjeuner serait peut être la suite logique à ce dîner... Et nouveau signe qu'elle n'était pas insensible à notre directeur de chaîne de télévision puisqu'elle ne refusa pas cette proposition, lui disant simplement qu'ils verraient déjà comment se clôturera cette soirée-ci. Pour Nathaniel il ne faisait aucun doute que ça devait finir sur une bonne note, sinon ça assombrirait la magnifique soirée qu'ils ont passés jusqu'à présent. La belle confirma avec le sourire que c'est vrai qu'une robe pareille, personne ne lui avait jamais offert donc forcément, elle était déjà marqué cette soirée, quoi qu'il se passe ensuite. Et qu'est ce que c'était plaisant de voir ses étincelles dans les yeux lorsqu'elle disait cela... « On devrait éviter de parler d'argent» dit-il un petit sourire aux lèvres, surtout que cette robe coûtait un peu plus que ça. Et il n'essayait pas d'acheter la jeune femme. Avec sa famille il était bien placé pour savoir que l'argent ne fait pas le bonheur... Puis il reprit : « J'en prends note, quoi qu'il se passe... Mais ça n’inclura sûrement pas le petit-déjeuner en option.. puisqu'il n'y a pas eu le dîner » dit-il avec un petit rire. Quoi qu'il prendrait bien le petit-déjeuner avec elle, mais ça ferait peut être un peu mec intéressé non que lui offrir une robe et un restaurant hors de prix le soir de son anniversaire, dans le seul but de coucher avec elle. Ce n'était pas encore un salaud voyons, et elle pas une fille facile qui était prête à tout pour son argent...

Enfin cette bonne soirée avait failli tourner à l'eau de boudin l'espace de quelques secondes. Et oui, il avait fallu qu'elle lui annonce sa soirée surprise d'anniversaire avec ses amis ce week end et qu'il fasse une remarque mal interprété pour qu'elle s'en prenne un peu à lui, exposant le fait qu'on ne s'intéressait à lui que pour son argent, contrairement à ses amis à elle qui l'appréciaient vraiment pour ce qu'elle était. Autant dire qu'il ne laissa pas passer ce sermon et qu'il la recadra rapidement. Un défaut de Nate ? Ne pas se laisser marcher dessus, et toujours relever la tête comme il venait de le faire. Et tant pis si elle le prenait mal, c'était son caractère. Néanmoins ça n’entacha pas plus la soirée que cela puisque la demoiselle s'excusa et Nathaniel la remercia avant de dire qu'il valait mieux oublier ce léger incident. Elle approuva d'un sourire et d'un signe de tête, et l'espace d'un instant, il venait de montrer à Alessandra son côté autoritaire comme elle ne l'avait jamais vu encore, tandis que la jeune femme qui avait l'habitude de réprimander ses élèves venait totalement d'être à leur place et de subir les remontrances. Bizarre n'est ce pas ? Enfin du coup le sujet changea rapidement, la jolie demoiselle sexy lui demandant les raisons de son intérêt pour elle. Nathaniel, franc comme toujours la complimenta donc de manière sincère sur ce qu'il pensait, et la jeune femme rougissait. Elle se sentait gênée de ses compliments mais tant pis pour elle, elle les avaient un peu cherchés. Mais qu'elle ne pense pas s'en tirer si facilement puisque notre jeune homme lui retourna sa question, l'écoutant lui dire qu'il était beau gosse et qu'elle voulait savoir ce qui se cache derrière ce grand nom de la ville. Le beau brun comptait lui laisser des surprises, et surtout pas se dévoiler trop, sans quoi elle s’ennuierait de lui, ce qui ne manqua pas de la faire rire avant de répliquer qu'il semblait avoir tellement de facettes différentes qu'elle risquait d'en avoir pour un moment avec lui et qu'elle se ferait un plaisir de les découvrir une par une. C'était limite si elle le troublait avec ses allusions si équivoques. Il répondit avec un léger sourire, y ajoutant quelques mots : « Tu comptes t'intéresser donc à moi si longtemps que ça ? J'en suis flatté Alessandra... Je vais donc essayer de te montrer ce qui se cache derrière l'empire Campbell petit à petit. Quand à mes facettes, je pense que plus d'une risque de te surprendre, voir de t'effrayer un peu... » Voulait-il la faire fuir ? Non ! Juste l'alerter que tout n'était pas rose dans sa vie et qu'il avait des côtés plus sombres. Puis il lui annonça qu'il lui laissait quartier libre pour lui poser les questions qu'elle voulait car ce n'était pas tous les jours qu'il répondrait à tout et n'importe quoi. La belle lâcha deux mots tristement, faisant une moue des plus adorables. Pour une fois, ce fut lui qui se mordit sa lèvre inférieur tellement il avait envie de fondre sur elle : « Ne fais pas ça Alessandra, je pourrais avoir du mal à me contrôler tu sais... » dit-il sourire aux lèvres. Au moins c'était clair qu'il était attiré non ? Puis elle reprit, plongeant son regard dans le sien pour lui demander pourquoi il ne l'avait pas encore embrassé. « Je me demande la même chose mademoiselle Strauss, sachant que j'en ai très envie... Mais comme je viens de te le dire, je pourrais avoir du mal à me contrôler et vouloir bien plus qu'un baiser. Et c'est peut être une facette de moi que tu n'as pas envie de découvrir... » dit-il le plus sérieusement du monde, laissant ses yeux se perdre dans le regard de la demoiselle...
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité

MessageSujet: Re: Aless' & Nate • Tomorrow way too far away, and we can't get back yesterday   Sam 16 Fév - 0:28

Alessandra se demandait bien où cette soirée les mèneraient, elle avait envie de plus, ça c'était clair et net.. Lui aussi, sinon ils ne seraient pas dans son salon. Mais, elle avait peur, c'était normal non ? Déjà, elle n'avait jamais vraiment eu de relations amoureuses et ensuite, en avoir une, pour la première fois avec Nathaniel Campbell, ce n'était peut-être pas la meilleure chose... Fallait-il rappeler les nombreuses conquêtes du jeune homme ? Parce qu'elle devait prendre le bottin pour ça ! Bref, la belle était angoissée, elle avait peur de se jeter dans ses bras et que ce soit lui qui la jette après, elle aurait l'air maligne... Même si elle ne sait pas si elle le regrettera vraiment, vu l'attirance qu'elle avait pour lui. En plus, ils parlaient de petit-déjeuners et ça voulait dire ce que ça voulait dire, il était évident qu'elle n'allait pas venir tôt le matin lui préparait son repas. Donc... Il était évident que si elle venait à lui préparer son petit-déj' c'est qu'elle allait passer une nuit ici et qu'ils n'allaient pas se regarder dans le blanc des yeux toute la nuit. Bref, il disait que cette soirée devait être inoubliable et elle lui disait qu'elle l'était déjà, au vu de cette robe hors de prix qu'il lui avait offerte. Déjà peu de garçons lui avaient fait des cadeaux, alors des cadeaux aussi chers, encore moins ! Il semblait heureux de l'entendre, mais lui disait qu'ils ne devraient pas parler d'argent, en même temps, qu'est-ce qu'ils pourraient bien dire ? Elle était une petite maîtresse d'école et lui le PDG d'une chaîne télé, donc je crois qu'on ferait vite le tour, elle, gagne correctement sa vie, mais lui, il est millionnaire, donc voilà. La jolie brune approuva d'un signe de tête et il continua en disant que ça n'allait pas inclure le petit'dej', car il n'y avait pas eu de dîners. La jeune femme leva un oeil perplexe et lui répondit : « Nous avons dîné Monsieur Campbell ! Nous avons dîné au restaurant. Un dîner c'est un dîner non ? » Ben quoi ? C'est vrai non ? Il dit qu'ils n'ont pas dîné, alors que si, même si ce n'est pas elle qui l'avait préparé.

La soirée faillie partir en live quand la jeune femme lui fit des reproches, au moins, il savait qu'il n'avait pas intérêt de s'en prendre à ses amis s'il ne voulait pas énerver la belle ! Bref, il l'engueula et là, elle avait l'air d'une gamine, l'espace de deux secondes elle avait l'impression d'être à la place de ses élèves. Pour le coup, ça la fit taire immédiatement et elle s'excusa comme elle put. Heureusement, il n'avait visiblement pas envie qu'ils se disputent vu qu'il proposa de passer à autre chose et bien sûr, elle ne se fit pas prier. Du coup, pour changer de sujet, elle lui demanda pourquoi il s'intéressait à elle, visiblement, elle n'était pas comme toutes les autres. D'ailleurs, c'était bien pour ça qu'elle l'attirait tant visiblement, enfin c'est ce qu'il semblait lui dire. Par contre, elle ne s'attendait pas à ce qu'il lui retourne la question. Pourquoi elle avait posé cette question ? Bref, elle lui disait vouloir savoir ce qui se cache derrière la façade de luxe derrière laquelle il se cachait. Il répondit qu'il avait de multiples facettes et qu'il ne comptait pas tout lui révéler de suite et qu'en plus, une fois qu'elle saurait, elle ne s'intéresserait plus à lui... La belle brune en doutait fortement, d'ailleurs c'est bien ce qu'elle lui disait et qu'en plus, elle avait de la marge, vu qu'il avait beaucoup de facettes apparemment. Le beau brun lui demanda alors si elle comptait s'intéressait à lui si longtemps et son coeur se serra un instant, ça voulait dire qu'il comptait juste sur une petite aventure avec elle ? Ou qu'il avait l'habitude que les femmes ne s'intéressent à lui que quelques temps ? Surtout que la suite de sa phrase n'était pas des plus rassurantes, il disait qu'il y avait des facettes qui risquaient de l'effrayer. « Ça te surprend tellement que quelqu'un s'intéresse réellement à toi ? Pour le reste, je n'ai pas peur, enfin sauf si tu es un psychopathe, mais j'en doute. » Dit-elle dans un petit rire. Puis, elle fut déçue qu'il dise que ses révélations se finissent quand se fini son anniversaire. Elle fit une moue triste en disant "je vois" qui signifiait bien qu'elle était déçue. Là, elle fut surprise qu'il vienne lui dire qu'elle ne devait pas faire "ça", qu'il aurait du mal à se contrôler... Elle se demandait bien ce que le "ça" signifiait, mais elle ne posa pas plus de questions, c'était trop étrange. Ensuite, elle lui demanda pourquoi il ne l'avait pas encore embrassé et il répondit qu'il n'en savait rien et qu'il en avait très envie, mais qu'il avait peur de ne pas savoir se contrôler et vouloir plus qu'un baiser. Du coup là, elle ne savait pas quoi faire, ni quoi dire. Pour le coup, elle était perdue et tout ce qu'elle trouva à dire c'est : « Je pense que je vais rentrer, il est tard. Je vais appeler un taxi. Mais j'ai passé une soirée de rêve. Merci beaucoup. » Alessandra lui fit un sourire sincère, mais là, elle ne se sentait pas vraiment prête à se faire violer xD, même si un viol par Nathaniel Campbell, c'était carrément cool !
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité

MessageSujet: Re: Aless' & Nate • Tomorrow way too far away, and we can't get back yesterday   Sam 16 Fév - 12:03

Bon le sujet devenait un peu glissant pour le coup. En effet, elle semblait motivé à l'idée de lui faire son petit-déjeuner un de ces jours. Ou peut être même plus tôt que ne le pensait vraiment notre jeune homme. En effet, elle disait un de ces jours, il n'avait pas défini non plus de date, et pourtant elle sous entendait que ça pourrait être demain matin. Car comme elle le disait, la soirée avait été bonne, mais Nathaniel avait dit que ça serait mieux du coup qu'elle se termine en beauté. Il n'avait aucune idée derrière la tête. Enfin si, mais en disant cela, ce n'était pas forcément qu'ils devaient absolument coucher ensemble pour que la soirée se finisse bien, ou en l'occurrence la nuit. Mais cette soirée ou nuit ne finirait pas en beauté par un petit-déjeuner puisque comme le notait Nathaniel, il n'y avait pas eu de dîner. Enfin techniquement il y avait bien eu un dîner entre eux, mais l'option petit-déjeuner mise en place par Nate incluait qu'auparavant elle ait préparé un dîner, chose qu'elle n'avait pas fait puisque c'était lui qui avait régalé la demoiselle dans un des meilleur restaurant de la ville. Mais au vue du regard d'Alessandra, elle ne le voyait pas comme ça. D'ailleurs elle lui dit qu'il y avait eu un dîner. Elle disait donc qu'un dîner était un dîner, laissant sous entendre qu'elle voulait lui préparer son petit-déjeuner. Elle était vraiment entrain de lui faire comprendre qu'elle voulait passer la nuit avec lui là ?! Parce que ça y ressemblait fortement en tout cas. Le beau brun fut prit d'un léger rire avant de lui répondre : « Un dîner est un dîner, mais dois-je te rappeler que le petit-déjeuner est en option d'un dîner que TU m'auras préparé pour me montrer tes talents de cuisinière ? » Il avait insisté sur le tu pour lui faire comprendre que pour ce soir, ce serait donc mort. Puis il ajouta : « T'essaye de m'arnaquer en fait... Ou alors tu veux me faire comprendre que tu veux passer la nuit ici ? Au choix... » dit-il en buvant encore un peu de vin blanc. Puis après le petit interlude/incident/quiproquo oublié, la discussion s'était nettement radoucit entre les deux jeunes. Après tout elle s'était excusée comme une gamine qui venait de se faire engueuler, elle semblait avoir compris son erreur, il fallait donc passer à autre chose et profiter du reste de la soirée non ? Il laissa donc Aless' changer de sujet, même si du coup il devait dévoiler à la jolie brune pourquoi il s'intéressait tellement à elle. Mais bon, c'était un prêté pour un rendu puisqu'il lui retourna la question, et là c'était nettement plus intéressant pour lui de savoir les raisons de la demoiselle. En plus d'être attirée par son charme, elle voulait également savoir ce qui se cachait derrière cette villa et tout le reste, bref savoir qui était réellement Monsieur Campbell, autrement que comme le définissent les médias... Par contre elle semblait vouloir tout découvrir au fur et à mesure. Elle voulait vraiment une relation amoureuse et durable avec lui ? Parce que c'était vraiment pas son genre de se dévoiler et de jouer les romantiques. Mais il était flatté qu'on s'intéresse à lui qu'autre chose que pour son argent, voilà pourquoi il disait qu'il tenterait de lui dévoiler ses facettes doucement, histoire qu'elle ne s'ennuie pas de lui une fois qu'elle le connaitrait par coeur. Mais avant elle découvrirait ses côtés un peu sombres, ce qui pourrait la faire fuir aussi. La belle lui demandait maintenant si il était surpris que quelqu'un s'intéresse vraiment à lui avant de plaisanter, disant qu'hormis si il avait un côté psychopathe, elle ne fuirait pas en courant. Un sourire timide, il avoua : « Franchement ? Ouais... Qu'on s'intéresse à moi et pas à mon argent, mon statut social ou mes relations pour obtenir des choses, oui c'est rare, et c'est ce qui me fait m'intéresser à toi, tu ne sembles pas du tout attirer par les paillettes et les dollars, c'est ce qui me plait. Et je te rassures, tu ne devrais pas trouver des cadavres dans mes placards, mais j'espère donc ne pas trop te surprendre avec certaines faces de ma personnalité... »

Enfin le plus intéressant était à venir puisqu'il lui annonça qu'elle pouvait encore lui demander ce qu'elle souhaitait. Bon après il ne se fermerait pas totalement à elle, mais il ne serait pas toujours aussi loquace et prêt à répondre à tout. Disons qu'il serait juste un peu plus vague xD La demoiselle lui fit une petite moue triste, elle était juste à craquer, limite il fondait devant elle à cet instant. Il lui demanda donc de ne plus faire ça, car il perdait le contrôle et elle stoppa cette mimique pour lui poser une question qui semblait changer toute la soirée à cet instant. Elle lui demandait pourquoi il ne l'avait pas encore embrassé. C'est vrai qu'il en mourrait d'envie, mais ce soir la voir dans sa jolie robe rouge, belle et sexy comme elle était, il avait envie de plus, et il craignait vraiment que ce baiser réveille en lui des envies pas très catholiques, pas catholiques du tout même ! Et c'était une des facettes qu'il ne voulait pas lui révéler comme ça. Il ne voulait pas faire des gestes déplacés ou lui sauter dessus comme ça, si rapidement. Elle s'intéressait à lui pour autre chose que son argent, il pouvait donc s'intéressait à autre chose qu'à se taper une jolie fille non ? Il lui devait bien ça, quelque chose de sincère et de vrai, pas la faire fuir en voulant coucher avec elle. Il ne voulait surtout pas qu'elle se sente obligé, ou qu'il lui force la main en passant pour le mec qui dépense son argent dans le seul but de coucher avec une jeune femme. Et d'un côté c'était tout à l'honneur de notre jeune PDG. Lorsqu'il lui avoua la vérité, à savoir qu'il craignait vouloir plus que ce baiser, la belle semblait totalement perdue. Et d'ailleurs sa réaction le prouva puisqu'elle coupa court à la conversation. Elle ne lui demandait pas un baiser, non elle lui disait qu'il se faisait tard et qu'elle allait rentrer en taxi. Néanmoins elle n'en perdait pas son ravissant sourire pour le remercier en conséquence, disant qu'elle avait passé une bonne soirée de rêve. A ce point là ? Et bien il en était ravi, mais hors de question qu'elle appelle un taxi, surtout à une heure si tardive. Nate baissa un instant le regard avant de le relever vers Aless' en lui disant : « Je pense t'avoir choquée ou perturbée. Encore une fois ma franchise me perdra » dit-il en référence à plus tôt sur le parking où il lui avait dit sans détour qu'il ne l'avait pas appelé car il avait eu du boulot. Puis il reprit avec un petit sourire charmeur, comme pour la convaincre : « Ravi d'avoir eu l'honneur de te faire vivre cette soirée, mais dans ce cas laisse moi la finir comme elle a commencé. N'appelles pas de taxi, je vais te raccompagner et boucler la boucle. Elle a débuté devant ta porte, je veux qu'elle finisse de la même manière. Et puis rentrer en taxi, c'est plus vraiment une soirée de rêve... » conclut-il avec ce même sourire sur les lèvres. Dire qu'il aura pu simplement l'embrasser, et là avec une phrase, il lui donnait envie de retourner chez elle. Pas de baiser, rien de plus. Il venait de passer à coté de quelque chose qu'il voulait, et elle aussi puisqu'indirectement, elle lui avait demandé un baiser en lui demandant pourquoi il ne l'avait toujours pas fait...
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité

MessageSujet: Re: Aless' & Nate • Tomorrow way too far away, and we can't get back yesterday   Lun 18 Fév - 10:32

C'est vrai que la demoiselle aimait avoir raison et même si le beau brun l'impressionnait, elle voulait avoir raison plus que tout ! Et cette fois c'était à propos d'un dîner ou d'un petit-dej'... Au choix. Toujours est-il que pour elle que ce soit un dîner au restaurant ou un dîner qu'elle avait préparé, cela restait un dîner et elle s'empressa de lui dire. Elle avait raison non ? Evidemment, ce serait un vrai combat de gladiateur et il ne comptait lui laisser le dernier mot. Ce serait trop beau non ? Du coup, il précisa bien que le petit-déjeuner était en option après le dîner qu'Alessandra aurait préparé, en insistant bien sûr le "tu". Il ajouta qu'elle essayait de l'arnaquer ou qu'elle avait vraiment envie de passer la nuit ici, elle ria un peu. C'était un peu les deux en fait, même si elle savait que la seconde option n'était pas la meilleure, c'était seulement leur seconde soirée, elle ne savait pas encore si elle pouvait lui faire confiance, alors passer la nuit avec lui... Même si mine de rien, elle en avait très envie, c'est vrai qu'elle était très attirée par lui, mais bon, avant qu'ils se passent quoi que ce soit entre eux, il fallait qu'elle lui parle de son petit secret et là, elle avait bien moins de courage ! Comment dire un truc pareil à un garçon qui a eu plus de conquêtes que Mick Jagger ! Enfin, elle reprit son sérieux deux secondes et répondit : « Je n'essaye rien du tout Monsieur Campbell ! C'est simplement que j'aime avoir raison et qu'un dîner et un dîner, ce n'est pas ma faute. » Elle termina sa phrase en haussant les épaules dans un petit sourire. Après tout ça, elle finit par lui poser la question qui tue, à savoir pourquoi il s'intéressait à elle, alors qu'il pouvait avoir les plus belles filles de Los Angeles. Et quand il lui donna sa raison, il lui retourna la question et là, elle avait l'air moins fière ! Elle lui expliqua vouloir tout savoir de lui, quoi qu'elle découvre et il ne semblait pas rassurer, elle se demandait bien ce qu'il y avait de si grave à cacher... Il était si troublé, qu'elle lui demanda si ça le surprenait autant qu'on s'intéresse à lui pour autre chose que son argent et la réponse du jeune homme lui fit de la peine. Il disait que oui, parce que peu de monde s'intéressait à lui pour autre chose que son argent, mais qu'il ne sentait pas ça chez elle, ce qui la fit sourire. Il ajouta qu'il espérait que certaines parties de sa personnalité ne la surprendront pas trop. « Si ça peut te rassurer, les grandes soirées et les robes de couturiers, ce n'est pas vraiment mon genre... Sauf celle-ci parce que c'est un cadeau de ta part bien sûr. Et je suis certaine que certaines parties de ma personnalité vont également te surprendre. » Et oui, la belle brune n'était pas un ange non plus, on a tous notre petit caractère non ?

Ensuite, Nathaniel ne lui disait qu'avant la fin de son anniversaire elle pouvait encore lui demander des choses, parce qu'après il sera beaucoup moins bavard. D'un côté, elle était heureuse d'avoir des confidences et d'un autre, déçue que ce soit bientôt fini. Du coup, elle lui demanda pourquoi il ne l'avait pas encore embrassé. C'est vrai, il en mourrait d'envie, elle aussi, ça se voyait non ? Ils n'arrêtaient pas de se dévorer des yeux... Mais, elle ne s'attendait pas à ce qu'il lui dise qu'il ne l'avait pas encore fait parce qu'il avait peur de ne pas se contrôler et même si elle avait envie de lui comme elle n'avait jamais eu envie de personne, mais là, elle savait que ce n'était pas la meilleure idée. Du coup, elle lui disait qu'elle ferait mieux de rentrer chez elle. Il répondit qu'il lui avait fait peur et elle ria un peu avant qu'il n'ajoute qu'il tenait à la raccompagner pour "boucler la boucle". Elle ne savait pas si c'était une bonne idée, mais bon, s'il y tenait, elle n'allait pas dire non ! « Non t'en fais pas, je ne suis ni choquée, ni perturbée. Et si tu tiens à me raccompagner, je suis d'accord, je te montrerais mon loft, enfin le loft de mon colocataire. » Dit-elle en haussant les épaules, c'est vrai que techniquement ce n'était pas chez elle, mais chez son meilleur ami. Et comme ça, il comprenait qu'elle voulait vraiment lui montrer le loft et que ce n'était pas une phrase codée pour dire "viens me sauter dans mon appart" ! Bref, les deux jeunes gens quittèrent la magnifique villa de Nate et même si elle regrettait de ne pas avoir franchie le pas avec lui, elle savait que c'était le mieux à faire pour l'instant. Dans la voiture elle le regardait conduire dans un silence assez pesant, mais bon sang ce qu'il était beau. Heureusement, ce n'était pas très loin et un quart d'heure plus tard ils étaient déjà devant chez elle, en descendant de la voiture elle se tourna vers lui en disant avec un petit sourire : « Tu viens ? » Ben il semblait hésiter, du coup elle le "força" un peu, quoi que s'il ne voudrait vraiment pas, il ne viendrait pas, on parle quand même de Nathaniel Campbell, monsieur "maniaque du contrôle". Ils arrivèrent dans l'entrée et elle appuya sur le bouton de l'ascenseur et ils y montèrent ensemble, quand ils furent à l’intérieur elle appuya sur le bouton du douzième étage où se trouva le loft d'Adam en disant : « Je vis chez un ami, les loyers sont tellement chers à Los Angeles et au moins, je ne dois pas faire deux heures de voiture pour arriver au boulot... Et puis il a besoin de moi, on ne peut pas dire que ce soit le gars le plus stable du monde. » De nouveau Aless ria un peu avant qu'un autre silence gênant ne s'installe, ça y est, il l'intimidait de nouveau et elle baissa les yeux en rougissant, puis elle se mordit la lèvre nerveusement.
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité

MessageSujet: Re: Aless' & Nate • Tomorrow way too far away, and we can't get back yesterday   Lun 18 Fév - 22:04

Bon les deux commençaient un peu à se chauffer dirons nous, ou plutôt ils jouaient sur les mots puisqu'ils savaient très bien que pour qu'il y ait un petit-déjeuner après le dîner, il faudrait qu'ils passent la nuit ensemble. Et d'ailleurs notre beau brun n'était pas contre cette idée, bien au contraire, il en avait envie, il avait envie de tenter sa chance, et passer une nuit plus que torride avec la jolie brune qui fêtait ce soir son anniversaire. C'était juste plus fort que lui, elle était si belle, si sexy ans cette robe, c'était tout autre chose que lorsqu'elle jouait les maîtresses à la sortie des classes avec un look plus classique et moins sophistiqué on va dire. Mais jouer les femmes fatales comme ce soir, c'était wahou ! Enfin du coup, elle disait que le dîner avait déjà eu lieu, donc pourquoi pas le petit-déjeuner demain matin. Ouais, ou pas ! Parce que Nathaniel avait bien précisé à la jeune femme qu'elle devrait cuisiner, et non pas juste dîner avec lui. Après tout le but restait aussi de voir les talents de cuisinière de la jeune femme. Et là il n'avait rien vu, si ce n'est son porte-feuille s'alléger d'une petite pile de billets juste avant qu'ils ne quittent le restaurant. Il lui annonça donc qu'il avait l'impression qu'elle essayait de l'arnaquer, ou alors qu'elle avait juste très envie de passer la nuit avec lui, ce qui eut pour effet de la faire rire. Etait-elle entrain de se moquer de lui ? Non parce que si elle ne voulait pas passer la nuit ici qu'elle le dise et qu'il ne perde pas son temps avec elle... Du moins c'est ce qu'il pensait, puisqu'il commençait à apprécier la demoiselle de plus en plus, il passait de bons moments avec elle et il avait envie d'aller un peu plus loin que quelques mots échangés. Elle reprit son sérieux pour lui dire qu'elle ne tentait rien du tout, mais qu'elle aimait avoir raison, et que pour le coup, un dîner était un dîner. Le pire c'est qu'elle disait ça avec assurance, se moquant limite de lui avec son petit sourire. Savait-elle que notre jeune PDG était un homme têtu qui aimait avoir raison, ce qu'il voulait et qu'il ne fallait pas trop contrarié ?! Il secoua un peu la tête avant de lui répondre : « Un dîner est un dîner, mais j'ai demandé un dîner réalisé par tes soins, et ce soir c'est moi qui a régalé Alessandra. Et puis tu sais que j'ai raison ! Surtout je déteste qu'on me tienne tête lorsque j'ai raison... » conclut-il avec un petit sourire. Oui, sur ce qu'il disait il avait raison, et là c'était pour lui une manière de dire qu'il allait avoir le dernier mot et qu'il valait mieux éviter de le contrarier. Oui oui, il était un peu autoritaire sur les bords... Et puis surtout qu'elle se payait un peu sa tête avec son sourire et son haussement d'épaule. S'en suivit une discussion sur leurs attirances respectives pour l'autre. C'était un peu déroutant pour Nate d'entendre Alessandra lui dire qu'elle comptait découvrir toutes ses nuances, et qu'elle voulait savoir tout de lui. Oui oui, elle semblait sérieuse et non intéressée par son argent. Il faut dire que l'argent est source de convoitise, et bien souvent on s'intéressait à lui pour ça, mais pas elle, d'ailleurs il lui dit qu'il le voyait bien, ce qui plut à la jeune femme. Il voulait juste la prévenir sur des facettes de sa personnalité qui pourraient le surprendre. Elle disait ne pas être attirée par des strass et des paillettes mais que cette robe lui plaisait parce que c'était un cadeau de sa part, ce qui le fit sourire avant qu'elle ne rajoute qu'il allait aussi être surpris par certains de ses traits de caractère. « Tant mieux si t'apprécie. Au moins je sais qu'il faudra éviter de t'offrir des choses trop tape à l'oeil... » Puis il ajouta un petit sourire charmeur : « Surprenez moi donc Mademoiselle Strauss, je ne demande que ça... »

Et c'est ce qu'elle fit, mais pas de la manière qu'il s'y attendait. En effet, la jolie brune décida de lui demander pourquoi il ne l'avait toujours pas embrasser. Autant dire qu'il ne s'attendait pas du tout à cette question, mais sa réponse était toute trouvée, et sincère. Il avait en effet peur de vouloir beaucoup plus qu'un simple baiser avec la demoiselle. Elle avait vraiment ce truc qui l'attirait, et il s'imaginait tout simplement des choses pas très catholiques. Peut être pas génial non pour un deuxième rendez-vous. Et surtout après lui avoir acheté une jolie robe, et un bon restaurant de payé pour son anniversaire, c'était un peu le cliché du maintenant tu me dois bien une nuit de folie... Voilà en partie pourquoi il se refusait à rentrer là dedans, il ne voulait pas qu'elle pense qu'il avait fait tout ça juste pour coucher avec elle. En tout cas, avec sa réponse il avait vraiment l'impression de lui avoir fait un peu peur puisqu'elle disait qu'elle allait appeler un taxi pour rentrer chez elle parce qu'il se faisait tard. Ou comment ruiner toute une soirée avec un vent et une phrase, bravo Monsieur Campbell ! Enfin elle voulait rentrer chez elle suite à cette phrase, ça faisait vraiment elle ne voulait pas tenter le diable, et là elle riait en disant qu'elle n'était pas choqué par ses propos, avant d'accepter qu'il la raccompagne, comme ça elle lui montrerait le loft de son colocataire. Le beau brun eut un petit sourire, content qu'elle accepte finalement. « ça me rassure, j'aurais pas voulu ruiner toute cette belle soirée avec une seule phrase. A mon tour donc d'entrer dans ton intimité... Et celle de ton coloc' » lâcha-t-il. Il s'en foutait un peu du coloc' cela dit xD. Attrapant leurs affaires, les deux jeunes quittèrent la villa du jeune homme et les deux pourtant si bavards n'échangèrent presque aucun mot durant les quinze minutes de trajet. Nathaniel pensait vraiment avoir merdé avec Alessandra, et il y avait des chances pour qu'elle ne veuille pas le revoir. Peut être était-elle juste polie. Il arriva devant chez elle, et elle sortit en lui demandant si il venait. Peut être pas finalement, sinon elle serait rentrée seul. Il lui fit un petit sourire et coupa le contact, sortant de la voiture et suivant la jolie brune. Ils entrèrent dans l'ascenseur, et la belle l'emmena avec elle au douzième étage. Le lourd silence de la voiture s'installa, mais fut vite interrompu par une Aless' très locace, lui racontant les raisons de sa collocation et parlant de son coloc'. Il écoutait à peine, se contentant de la regarder poliment avec un petit sourire, jusqu'à ce qu'elle se mette à rire en se mordant ensuite la lèvre, tout en baissant les yeux et rougissant. Juste avant ceci il lui lança : « Tu parles un peu trop là... Et je t'ai demandé d'arrêter de faire ça » dit-il en référence à son mordage de lèvre -xD- avant d'ajouter en levant les yeux au plafond de l'ascenseur, prenant une inspiration profonde : « Et puis merde ! » Cinquième étage, il lui en restait sept ! Il bloqua la demoiselle sur la paroi de l'ascenseur, et sans même demander la permission, il scella ses lèvres aux siennes pour laisser ensuite sa langue explorer un lieu inconnu.... Signe positif, elle ne semblait pas refuser ce baiser. Du coup, durant sept étages, ce baiser passionné fut prolongé, jusqu'à ce qu'un bip vienne ne les sortir de leur silence, indiquant qu'ils arrivaient à l'étage du loft où résidait la demoiselle. Ce baiser, il en avait tellement envie depuis un moment, il avait du craquer, ça avait été plus fort que lui...
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité

MessageSujet: Re: Aless' & Nate • Tomorrow way too far away, and we can't get back yesterday   Mar 19 Fév - 11:53

Non mais c'est qu'il était têtu ce jeune homme, non ? Le pire c'est qu'elle aussi, elle était têtue, donc s'il voulait jouer à ça, ils seraient deux ! Le problème avec Nathaniel Campbell, c'est qu'il ne devait pas avoir l'habitude qu'on lui tienne tête, mais s'il s'attendait à ce qu'Alessandra la ferme, il pouvait toujours attendre ! Certes, elle était timide, mais elle avait aussi son petit caractère. Et puis, dans un sens, elle savait bien qu'il aimait qu'elle le défie, sans dépasser les bornes bien sûr, on l'a vu un peu plus tôt avec cette histoire d'amis, intéressés ou pas... Il n'avait pas vraiment bien pris le fait qu'elle insinue qu'il n'avait pas de véritables amis, sauf des amis intéressés par son argent, alors qu'elle, c'était tout le contraire. Bon, en même temps, elle n'avait pas vraiment d'argent donc c'est sûr qu'ils l'aimaient pour elle et non pour son fric. Mais, quand il l'engueula comme si elle avait douze ans, elle fit moins la fière et s'excusa, de toute façon, elle savait qu'elle était allée trop loin, donc ce ne fut pas un sacrifice énorme de demander pardon. Heureusement, il était de bonne humeur, vu qu'il accepta de suite de passer l'éponge... Mais bon, du coup, elle faisait plus attention à ce qu'elle disait ! Quand elle lui dit qu'un dîner était un dîner, il répondit que lui voulait un dîner réalisé par elle et non un dîner dans un restaurant et qu'en plus, c'était lui qui avait payé ce soir, donc il avait raison et il ajouta, avec son air de "maître du monde", qu'elle savait qu'il avait raison... Elle soupira et leva les yeux au ciel, finalement, elle n'ajouta rien, si ça lui faisait plaisir, ils n'allaient parler de ça toute la soirée non ? De toute façon, la jeune femme dévia le sujet sur l'attirance, pour l'instant non tactile, qu'ils éprouvaient l'un pour l'autre et il voyait bien qu'elle s'en fichait de son argent, au contraire, ça avait plus tendance à lui faire peur qu'autre chose. Mais, elle le rassura une nouvelle fois en disant que de toute façon, elle n'aimait pas les dîners mondains et les robes de couturiers, sauf la sienne bien sûr. Il répondit qu'il était ravi qu'elle soit contente et qu'il éviterait donc de lui offrir des choses trop chères, elle se demandait s'il savait faire ça... Quand on a de l'argent on a tendance à ne pas regarder à la dépense ! « Tu n'es même pas obligé de m'offrir quoi que ce soit. » Dit-elle avec un petit sourire, avant qu'il n'ajoute qu'il avait hâte qu'elle le surprenne, ce à quoi elle répondit en riant un peu : « Une fois que tu seras surpris, tu ne voudras plus de moi ! » Bon peut être pas à ce point-là quand même !

Mais finalement, la soirée tourna court, la belle eut le courage de lui demander pourquoi il ne l'avait pas encore embrassé, car, il était plus qu'évident qu'ils en mourraient d'envie l'un comme l'autre... Et ce n'était pas elle qui allait se jeter sur lui ! Donc, elle préférait y aller franchement et lui poser la question directement. Seulement, elle ne s'attendait pas à cette réponse. Il disait qu'il ne savait pas, mais que surtout, il avait peur de ne pas se contrôler et même si l'optique de coucher avec lui était très séduisante, elle se rappela quand même qu'elle n'avait aucune expérience, qu'elle devrait bien lui dire un moment ou un autre et surtout qu'elle avait envie que sa première fois soit un moment spécial et doux. Hors, vu son regard de braise genre "j'ai envie de te baiser brutalement" ce n'était peut-être pas le bon moment, vous ne croyez pas ? Si... C'est pour ça qu'elle coupa court à la conversation et à la soirée d'ailleurs en disant qu'elle allait appeler un taxi et rentrer chez elle. Il pensa l'avoir choquée et perturbée et elle le rassura en disant que non et que s'il voulait la raccompagner, elle était d'accord, comme ça, elle lui montrerait son chez elle. Il fut soulagé et nos deux "amoureux" partirent de chez le beau brun direction chez la jolie brune. Le trajet se déroula dans le silence et heureusement elle n'habitait pas bien loin, une fois devant chez elle, elle lui demanda s'il venait toujours, vu qu'il semblait hésité. Il coupa le contact et la suivi dans l'entrée, elle appuya sur le bouton de l'ascenseur et une fois dedans, elle appuya sur le douzième. Un nouveau silence s'installa, pourquoi c'était si tendu tout à coup ? Bref, elle décida que le mieux à faire était de parler et elle partit dans un monologue. Elle termina sa phrase en rougissant et en se mordant la lèvre et là, il lui disait qu'elle parlait trop et qu'il lui avait demandé d'arrêter de faire ça. Il est marrant lui, c'est un tic nerveux ! Elle allait répondre, mais il leva les yeux au ciel en disant "et merde" elle écarquilla les yeux, surprise, mais elle n'eut pas le temps de dire quoi que ce soit, qu'il la plaqua contre la paroi de l'ascenseur et colla ses lèvres aux siennes. Naturellement, elle ouvrit la bouche, laissant passer la langue de Nate et elle répondit langoureusement à son baiser, passant une de ses mains sur l'arrière de sa nuque. Le "bip" de l'ascenseur les stoppa et elle le regarda pantelante, le souffle court, d'ailleurs, comme ils ne sortirent pas, l'ascenseur se referma. Bon, elle avait très envie de l'inviter et qu'il la saute maintenant ! Sauf qu'une nouvelle fois sa conscience lui rappela que ce n'était pas bien. Elle le regarda dans les yeux en disant : « Je crois que finalement, la visite se fera un autre jour... » La jolie brune appuya sur le bouton pour que l'ascenseur s'ouvre à nouveau et avant de sortir elle l'embrassa une nouvelle fois, un baiser beaucoup plus chaste que le premier et elle dit contre ses lèvres : « N'attends pas une semaine pour m'appeler. » Un dernier petit sourire et elle sortit de l'ascenseur pour rentrer chez elle.
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité

MessageSujet: Re: Aless' & Nate • Tomorrow way too far away, and we can't get back yesterday   Mar 19 Fév - 21:57

Franchement si elle pensait avoir raison avec Nathaniel là maintenant sur le sujet, elle pouvait oublier et assez vite. Il avait raison dans sa tête, et lorsqu'il avait quelque chose en tête, il ne l'avait pas autre part. Encore quand il avait tort il essayait de détourner le sujet, mais là il était persuadé qu'il avait raison puisqu'il voulait goûter à la cuisine de la jeune femme, hors ce soir ce ne fut pas le cas. Voilà pourquoi il était si sûr de lui et qu'il ne voulait pas céder face à la jolie brune. Enfin pour Nathaniel, ce petit jeu n'allait pas durer trois cents ans, du coup notre jeune PDG fit comprendre à Alessandra qu'il fallait arrêter de jouer à ça un peu. Bon ok il aimait bien le petit caractère de la demoiselle, mais quand il jugeait qu'il avait raison, il voulait juste qu'on le laisse avoir raison un point c'est tout. Du coup, ce n'était pas maintenant qu'elle allait faire taire Nate. Et un jour peut être elle y arriverait, mais pas de suite. C'était un peu comme si il voulait s'affirmer auprès d'elle. Pour bien lui montrer qu'on allait passer à autre chose, il lui disait qu'elle savait que lui avait raison, ce qui ne semblait pas vraiment plaire à Alessandra, et en témoignaient ses yeux qui montaient vers le plafond, accompagné d'un léger soupir. Il l'aurait bien reprit d'ailleurs, mais déjà il avait réussi à la faire taire, donc tant mieux, et deuxièmement elle changea un peu de sujet, lui parlant de leurs attirances mutuelles. C'était si bon pour une fois de sentir qu'une femme s'intéressait enfin à lui pour ce qu'il était, et pas ce qu'il avait ! D'ailleurs il était surpris de l'entendre dire ça. Bien sûr il l'avait déjà vu, mais elle l'avouait, et c'était la première fois qu'une femme agissait comme ça avec lui, et c'est sûrement pour ça qu'il aimait passé du temps avec elle. Loin d'être superficielle, la belle avait un certain charme, une intelligence, de la discussion et un certain sens de l'humour bien à elle, et qui plaisait à Nate. Elle savait lui répondre, c'est ce qu'il aimait. Néanmoins elle restait encore face aux compliments un peu faible dirons nous. Faible dans le sens où elle ne supportait pas les mots gentils de Nathaniel. Et pourtant elle était jolie, pourquoi rougissait-elle autant lorsqu'il la complimentait ? Après tout on avait du le lui dire un nombreux nombre de fois incalculables quand même non ? Ou alors c'était seulement lui qui l'impressionnait autant ? Du moins Nate était du genre à dire ce qu'il pense, que ce soit en bien ou en mal. Et ça elle l'apprendrait sûrement à ses dépends... ou pas ! La jolie brune lui disait ne pas trop apprécier de toute façon les soirées mondaines et robes si chics, sauf celle ci car c'était un cadeau de sa part. Nate disait donc qu'il éviterait les cadeaux trop chers. Signe peut être qu'il envisageait de revoir la jeune femme. Cette dernière lui dit qu'il n'était pas obligé de lui offrir quoi que ce soit, encore un signe qu'elle n'en voulait pas à son argent, ça faisait plaisir à entendre, et il répondit avec un petit sourire : « Non je sais bien, mais quand j'apprécie quelqu'un j'aime lui faire plaisir... » Puis il disait attendre d'être surpris par Aless, et elle répliqua elle cette fois qu'il risquait de ne plus avoir envie de la voir ensuite. Il la dévisagea, la regardant avec un petit sourire coquin pour conclure : « ça j'en doute... »

D'ailleurs il avait envie d'elle. Elle était si désirable qu'il avait juste envie de passer la nuit avec elle. Et si elle avait été comme les autres femmes à s'intéresser à son argent, il aurait sûrement tenté de l'avoir déjà dans son lit, mais elle semblait différente et spécial, pourquoi pas donc y aller doucement, et ne pas se jeter sur elle si rapidement ? L'espace d'un instant, il se dit qu'il aurait quand même mieux fais de craquer et de l'embrasser lorsqu'elle l'avait demandé il y a quelques secondes, parce que du coup, en lui disant qu'il aurait envie d'aller plus loin avec elle, elle venait de se braquer,préférant rentrer en taxi chez elle. Pourtant il avait dit qu'il avait peur de ne pas contrôler ce baiser, pas qu'il voulait se la faire xD. Il était un peu confus qu'elle le prenne comme ça, mais il insista pour la raccompagner, ce qu'elle accepta en disant que du coup elle lui ferait visiter le loft dans lequel elle vivait avec son coloc'. C'est vrai qu'il avait déjà été deux fois devant chez elle, mais jamais il n'était encore rentré. Une fois devant, elle lui demanda de venir avec elle, ce qu'il fit, c'est nouveau dans un long silence qu'ils pénétrèrent dans l'ascenseur, direction le douzième étage ! Ce silence était si pesant. Les deux soirées qu'ils avaient passés ensemble étaient très bonnes, et sans temps mort, toujours à discuter ou plaisanter, et là depuis sa phrase malencontreuse, tout semblait un peu brisé. Face à ce silence, la belle amorça la conversation, préparant la visite du loft en expliquant pourquoi elle vivait ici, et surtout en colocation. Autant dire pas vraiment intéressant pour Nathaniel vu la situation. C'était une situation compliquée et délicate, et l'attitude d'Alessandra le prouvait bien, puisqu'elle baissa le regard, commençant à rougir tout en se mordant la lèvre. C'était un geste anodin, et pourtant très sexy. Il lui avait même dit plus tôt dans la soirée de ne pas faire ça devant lui. D'ailleurs il lui rappela qu'il lui avait dit de ne pas faire ça devant lui, tout en ajoutant qu'elle parlait un peu trop ! Et c'était pas très normal d'ailleurs. Mais la tension, savoir qu'elle avait désiré un baiser un peu plus tôt le poussa à passer à l'action. Du coup après avoir pousser un soupir en levant les yeux et lâchant deux mois, il plaqua la jeune femme contre les parois de l'ascenseur pour l'embrasser très langoureusement. Ça faisait si longtemps qu'il en rêvait, et elle aussi apparemment vu qu'elle se laissait faire, prolongeant ce baiser et prenant un certain plaisir vu sa main à elle se baladant sur sa nuque pendant qu'il caressait la robe de la jeune femme. Les portes de l'ascenseur brisèrent cet intense moment entre eux, mais ils ne bougèrent pas, se regardant quelques secondes, le beau brun fixant les prunelles d'Aless' jusqu'à ce que les portes ne se referment et qu'elle ouvre la bouche. Au moins il ne prenait pas une claque ou quelque chose du genre, même si c'était une sorte de claque mentale, ou un léger ralentissement lorsqu'elle ouvrit la bouche pour lui dire qu'elle lui ferait visiter son loft une prochaine fois. « C'est peut être préférable... J'aurais pas du agir comme ça... » Puis la demoiselle appuya sur le bouton de l'ascenseur pour le rouvrir et sortir, mais juste avant, elle déposa délicatement ses lèvres sur celles de Nathaniel. Là il était déstabilisé puisqu'elle ne voulait pas prolonger la soirée, comme si elle semblait vouloir réfléchir à ce baiser, et pourtant elle revenait lui en offrir un. Il lâcha donc un « Ou pas ? » interrogateur avant que l'instant suivant, délicatement et avec le sourire elle lui disait de ne pas attendre une semaine cette fois pour l'appeler. Qu'est ce qui était le plus déroutant là dedans ? Sûrement qu'elle accepte ce baiser, lui en rende un, le veuille, demande un appel ou un autre rendez-vous, mais que du coup elle refuse de l'inviter chez elle. Enfin c'est un Nathaniel Campbell qui ne comprenait pas tout qui répondit : « Euh oui bien sûr... Bonne nuit. » dit-il alors que les portes se refermaient et que Nate se retrouva seul dans l'ascenseur. Seul à réfléchir à la situation, à ce qui allait pouvoir se passer, et surtout essayer de comprendre cette femme, qui définitivement n'était pas comme les autres puisqu'en général après ce premier baiser, c'est pas lui qui se retrouve à réfléchir, il continue d'agir... Autant dire qu'en l'embrassant il pensait tout maitriser, mais la manière d'Aless de le quitter ce soir lui donnait matière à réfléchir sur la suite de leur relation...
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Aless' & Nate • Tomorrow way too far away, and we can't get back yesterday   

Revenir en haut Aller en bas
 

Aless' & Nate • Tomorrow way too far away, and we can't get back yesterday

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» • I hope that tomorrow will be better
» Nate Yassine Taylor || Finished
» FREYA&LOGAN → tomorrow belongs to me
» Voila un grand dresseur , voila Nate River !
» Nate Parker (gryf)
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
♫ Modern Family :: DANS LE GRENIER :: Archives rps-