AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 When medicine and secret do not mix ♦ Ethan

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Invité
Invité

MessageSujet: When medicine and secret do not mix ♦ Ethan   Mar 12 Mar - 10:17



Ethan && Indianna


Petite culotte et brassière, Indie sortit de sa chambre, aussi fatiguée que si elle c'était couché dix minutes plus tôt. L'air hagard, elle tâtonna jusqu'au frigo qu'elle ouvrit à la vitesse d'une fourmis et fit couler son regard vitreux au travers. Rien. Affreusement vide. Comme son estomac. A quand remontait la dernière fois où elle avait fait les courses ? Un ange passa, mais la réponse ne vint pas. Pourtant, elle n'était pas toute seule dans cet appart, Deklan, son colocataire avec qui elle s'envoyait en l'air à l'occasion, vivait aussi sous ce toit, dans la chambre juste à côté. Le problème avec lui, ce qu'elle avait très vite comprit, ce qu'il ne fallait pas compter sur Deklan pour tout ce qui était d'ordre pratique. Elle avait abandonné les menaces concernant la cuvette des toilettes ou encore de passer un coup d'éponge sur la table après avoir engloutit une pizza. On ne pouvait pas dire que cohabiter avec un homme était une chose facile, c'était même un combat de tous les instants. Mais pour Indie, cette colocation était assez plaisante en dehors des prises de bec consernant l'entretient de l'appart. Deklan était un mec sympa qui la faisait rire et arrivait à lui provoquer un orgasme à la vitesse de l'éclair. C'était un bon vivant qui, en dehors de ses allures typiquement masculines et machistes, était plutôt facile à vivre en comparaison d'autre de ses anciens colocataires. Son estomac se vrilla, répétant son mécontentement. Indianna était rentrée tard hier soir et avait encore oublié de se nourrir. Après avoir travaillé tard à espionner ce type, elle avait retrouvé Jackson au bar et ils bavardaient une bonne partie de la nuit. En rentrant, elle c'était préparé un joint qu'elle avait fumé avec lenteur avant de s'effondrer sur l'édredon. Mais à dix heure, son estomac réclamait autre chose que quelques chopes de bières. Déçue par le contenu du réfrigirateur, elle ouvrit le placard et dégota du pain sec et même, oh chance, du cacao. Du cacao ? Parfois, elle avait l' impréssion de vivre dans une autre dimension. Depuis quand ils achetaient du cacao ?

Une fois son maigre déjeuner avalé, Indianna s'étira longuement tel un chat à la sortie de sa sieste et partit prendre une douche. Ce fut la sonnerie de son foutu portable qui vint perturber sa toilette matinale. « On peut pas prendre sa douche tranquille, non ! », brailla-t-elle en s'extirpant de la cabine de douche et en jetant un coup d'oeil au numéro qui s'affichait. Au vu des premiers chiffres, elle était persuadée que c'était l'hôpital. Elle se renfrogna aussitôt. Elle n'aimait pas qu'on lui rappelle constamment qu'elle allait mourir. Elle n'aimait pas que ces enfoirés de toubibs lui rappellent constamment qu'elle devait prendre en compte sa mort imminente. Pourtant, elle décrocha. « Melle.Reagan ? Ici l'hôpital Samaritain. Je me permet de vous rappeler votre rendez-vous de 13 heure avec le Docteur Green. », siffla la voix bonne enfant de la secrétaire au bout du film. Après qu'Indie es manqué plusieurs de ses consultations, l'hôpital avait prit l'habitude de lui rappeler constamment ses rendez-vous. Au son de la voix de la fille, Indie sut qu'elle était agacée de devoir faire le sale boulot pour une fille qui, visiblement, n'en navait rien à foutre d'être soigné. « Oui je vous remercie, je l'avais bien noté. », mentit éhontement Indie avant de raccrocher, car, comme toujours, elle avait totalement zappé. Ce n'était pas vraiment son fort de retenir des trucs pareils, pourtant, elle avait une mémoire correcte. Elle soupçonnait son inconscient d'effacer volontairement ce genre d'informations. Il fallait vraiment qu'elle ait une discussion avec son subconscient prochainement.

Une fois dehors, Indianna fut assez surprise de constater qu'elle était prête à se rendre à ce foutu truc. Pourtant, elle mourrait d'envie de faire autre chose, tout, mais pas aller se faire ausculter par un vieux débris barbus. Indianna n'aimait pas les hôpitaux, comme la plupart des personnes saines d'esprit en fait. Elle n'aimait pas qu'on la tripote sans demander la permission, ni qu'on l'assaille du jardon médical. Les mains dans les poches, elle se traîna jusqu'au good samaritain, située à quelques pâtés de maison de son appartement. Elle ignorait encore ce qu'elle allait subir aujourd'hui. Scanner ? Radio ? Prise de sang, peut-être ? Elle n'en savait foutrement rien. Elle se foutait totalement de sa santé en fait. Elle savait qu'une tumeur aussi grosse que son poing siégeait sous son crane, mais c'était à peu près tout, le reste ne l'intéressait pas. Finalement, elle passa les portes vitrifiées et se retrouva à l'accueil. Une rousse à la poitrine volumineuse lui donna un formulaire à signer et lui demanda de patienter. Indie se retrouva alors avec une foule de personnes malades et préféra s'éloigner un peu, quitte à se retrouver en plein courant d'air. Finalement, une infirmière vint la chercher et la fit entrer dans une petite salle médicalisé. Le regard d'Indie se posa alors sur la table au millieu de la pièce et son esprit s'emballa. « Heu, un instant ! Mr.Green, c'est quoi au juste ? », demanda-t-elle, plaintive. L'infirmière la toisa quelques secondes, n'ayant pas tout de suite comprit le sens de sa question. « Le Dr.Green est gynécologue, il ne vas tarder à vous recevoir. Vous le sauriez si vous n'aviez pas sauté vos deux précédents rendez-vous », commenta amèrement l'infirmière avant de déguerpir sous le regard agacé d'Indianna. Gynécologue ? Merde alors, elle aurait pû se renseigner ce coup-ci !

made by pandora.


Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité

MessageSujet: Re: When medicine and secret do not mix ♦ Ethan   Lun 25 Mar - 13:31




    Ethan enchainait les gardes de soirées depuis la veille. Il était épuisé mais il savait à quoi s'en tenir lorsqu'il avait décidé de devenir médecin. Les gardes, à son âge, n'étaient pas encore difficiles à supporter mais il savait qu'à cinquante balais, ça n'allait plus être le cas. Ceci dit, il l'avait décidé. Enchainer les gardes était normal dans son métier mais, par chance, il pouvait se reposer pendant quelques heures avant de commencer ses consultations de l'après-midi. Enfin, il se disait qu'il allait avoir deux jours de congé d'ici quelques heures afin de vraiment se reposer et de profiter pour trainer chez lui. Mais, à l'heure actuelle, il était hors de question qu'il se repose. Il venait de quitter le lit d'appoint de la salle de repos pour aller prendre une douche et enfiler sa veste de médecin ainsi que son badge. Il s'enfila rapidement un sandwich jambon/mayonnaise et une canette d'orangeade avant de se rendre dans son bureau pour recevoir les patientes écrites dans son carnet de rendez-vous. Il le parcourra rapidement avant de s'arrêter sur une certaine Indianna Reagan. Il avait vu plusieurs fois ce nom dans son carnet mais jamais la demoiselle n'était venue. C'était agaçant mais Ethan n'allait pas aller la chercher chez elle pour l'obliger à venir. Elle était assez grande pour décider ce qui était bon ou pas pour elle.

    Enfin arrivé à la consultation de la fameuse mademoiselle Reagan, il s'en alla un moment pour aller chercher son dossier médical et le feuilleta. Il vit qu'elle avait une tumeur au cerveau et qu'elle ne voulait pas se faire opérer. De toute façon, est-ce que ça allait changer quelque chose ? Ethan ne pouvait pas le dire, il n'était pas cancérologue. Mais s'il arriverait à la faire changer d'avis, il serait plus que fier de lui parce qu'il aurait bien fait son travail.

    - "Bonjour, mademoiselle Reagan. Je suis le docteur Green"

    dit-il spontanément en entrant dans son cabinet ayant entendu des voix qui en venait. Il lui tendit sa main pour qu'elle la serre, ce qu'elle fit. Il ne lui proposa pas de s'assoir vu qu'elle l'avait déjà fait mais quant à lui, il s'asseya. Il posa le dossier de la jeune femme sur le bureau.

    - "Vous venez pour une visite de routine ou pour quelque chose en particulier ?"
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité

MessageSujet: Re: When medicine and secret do not mix ♦ Ethan   Lun 6 Mai - 18:09



Ethan && Indianna


Bon d'accord, les rendez-vous c'était pas son truc. Dès qu'il s'agissait d'enregistrer quelque chose d'autre que ce qui l'intéressait, Indie zappait automatiquement l'information. Elle n'était pas formatée pour s'occuper des choses de la vie, elle était simplement conçue pour faire ce qui lui plaisait. A bien y réfléchir, elle n'avait jamais aimé être cantonné à la vie du petit peuple. Les institutions, les règles à suivre, les formulaires à remplir et tout ce ramassis de connerie lui passait au-dessus de la tête. Indie n'avait rien de conventionnel, c'était quelqu'un d'à part. Le premier problème qu'elle avait eut quand on lui avait décellé sa tumeur - autre que le fait qu'elle était atteinte d'un cancer, bien sûr - c'était son incompatibilité à suivre les obligations et devoirs relatif à une vie adulte. Numéro d'assuré social ? Permis de conduire ? Numéro personnel ? Aucune idée. Indianna était inconnu à tout, bien volontairement. Dans sa paranoïa, elle ne l'était pas vraiment en fait mais c'était ce qui se rapprochait le plus de la situation, elle pensait qu'en remplissant toutes ces formalités, le gouvernement aurait à jamais un oeil sur elle. D'ailleurs, quand on y réfléchissait, c'était plus que plausible. Toutes ces identifications leur servait bien à quelque chose, non ? Indianna aimait être libre comme l'air, ne pas devoir des comptes. S'assurer serait revenu à dire qu'elle était « entrer dans le moule », ce qui la répugnait. Alors pour s'éviter tout un tas de problèmes, elle réglait en liquide, payé le prix fort contre le silence curieux du personnel médical. Son petit manège la faisait passer pour une étrangère, une potentielle terroriste mais ça valait mieux que d'avouer qu'elle préférait se mettre en marge de la société volontairement.

Une fois l'infirmière partie, Indie se retrouva bien malgré elle dans l'embarras. Un gynécologue ? On lui avait vraiment prescrit un gynéco ? Elle n'était pas médecin, en fait, elle n'avait aucune notion dans ce domaine hormis quelques rudiments dans la médecine vétérinaire du temps où elle bossait dans un ranch, puis un cirque. Mais même sans être une lumière, elle ne voyait pas vraiment le rapport entre son problème principal et ce se passait sous sa jupe. « Bonjour, mademoiselle Reagan. Je suis le docteur Green », prononça une voix en entrant dans son champ de vision. Indianna lui coula un regard. Bon elle devait bien reconnaître qu'elle c'était trompée, ce type était tout sauf un vieux pervers à la barbe grise. Cependant, elle garda ses distances et lui fit un léger sourire en guise de bonjour. Ce mec devait se taper de sacrée canon, pensa-t-elle en son fort intérieur. Il était jeune, plutôt bel homme et pas de doute qu'avec sa profession, il devait savoir s'occuper correctement d'une femme. Ou alors c'était un enfoiré de première qui profitait de son statut pour mettre le plus belles femmes dans son lit avant de prétexté que son travail lui prenait trop de temps pour assumer une vie sentimentale. Indianna n'eut pas loisir de poursuivre son débat intérieur plus longtemps car le charmant Dr.Green vint perturber ses pensées : « Vous venez pour une visite de routine ou pour quelque chose en particulier ? », lui demanda-t-il en prenant place face à elle. En fait, elle ne savait pas vraiment. Elle prit conscience qu'elle devait vraiment être un sacré numéro dans cet hôpital. Elle était persuadée que le personnel s'imaginait tout un tas de trucs étrange sur elle. « En réalité, je viens ici parce qu'un toubib à décrété que je devais me plier à tout un tas d'examens inutiles afin de confirmer que je suis vraiment foutu », lâcha-t-elle le plus naturellement du monde. Indianna était ce qu'on pouvait appelée une femme entière, qui ne prenait pas de pincettes. Elle fit bien comprendre au gynécologue qu'elle n'était pas là pour le plaisir, mais bien parce qu'on avait prit le rendez-vous à sa place. « Mais si j'avais su plutôt que vous étiez un gynéco aussi sexy, j'aurais peut-être revu mes priorités », ajouta-t-elle avec un léger sourire. Elle s'adossa plus confortablement au dossier de sa chaise et croisa les bras sur ses genoux.

made by pandora.


Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: When medicine and secret do not mix ♦ Ethan   

Revenir en haut Aller en bas
 

When medicine and secret do not mix ♦ Ethan

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Secret War
» Amour secret...
» Le secret de Térabithia
» secret of mana
» SUIVI-HAÏTI:SECRET POLITIQUE-COMPLICITÉ OU SOUMISSION?
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
♫ Modern Family :: DANS LE GRENIER :: Archives rps-