AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 aless&nate • L’amour est une catastrophe magnifique : savoir que l’on fonce dans un mur, et accélérer quand même.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Invité
Invité

MessageSujet: aless&nate • L’amour est une catastrophe magnifique : savoir que l’on fonce dans un mur, et accélérer quand même.   Mar 2 Avr - 14:25



« if you dare come a little closer »
Aless & Nate ▬ À ce moment précis, il y a 6 470 818 671 personnes dans le monde. Certains prennent peur, certains rentrent chez eux, certains racontent des mensonges pour s’en sortir, d’autres font simplement face à la vérité. Certains sont des êtres maléfiques en guerre avec le bien et certains sont bons et luttent contre le mal. Six milliards de personnes, six milliards d’âmes, et parfois, il ne vous en faut qu’une seule...
(c) Myuu.BANG!


Cela faisait environs un mois qu'Alessandra et Nate sortaient ensemble. Elle, c'était sa première vraie relation et on pouvait dire pareil de lui en fait. Parce qu'en effet, si elle, c'était sa première relation tout court, lui c'était sa première relation un minimum sérieuse. La jolie brune connaissait bien ses antécédents et quand elle avait accepté de se donner à lui, elle lui avait bien fait comprendre qu'il était hors-de-question qu'elle soit une conquête de plus ! Pour sa part, c'était un énorme pas en avant, rappelons nous qu'elle était encore vierge, donc pas question de s'engager que ce soit amoureusement ou sexuellement avec lui, s'il n'était pas un peu sérieux. Bon, il pouvait bien dire oui pour se la faire et la larguer quelques jours plus tard, mais visiblement, ce n'était pas le cas vu qu'elle était toujours là ! Pour combien de temps ? Dieu seul le sait... Mais bon, elle était heureuse et en plus, elle découvrait un tas de choses avec Nate, pas forcément sur le plan sexuel bande de pervers ! Il faut dire que miss Strauss n'était pas née avec une cuillère en argent dans la bouche, elle n'était pas pauvre, loin de là, mais elle n'avait pas non plus les moyens de faire des allers-retours en avions pour un petit weekend à l'autre bout du monde ! Même si ça la gênait terriblement quand il décidait de faire ci ou ça, car évidemment, elle ne payait rien et elle se sentait comme... Sa pute. C'était affreux comme sentiment, il avait beau lui dire qu'il le faisait surtout pour lui, qu'en gros, ça lui faisait plaisir de lui faire plaisir, mais ça n'enlevait rien à cette affreuse idée qu'elle avait dans le crane ! De plus, il n'était pas têtu du tout, non à peine, donc c'était très difficile de lui faire comprendre son point de vue... Mais bon, c'était vraiment un des rares points négatifs de leur relation, car en dehors de ça, c'était magique.

D'ailleurs, ce soir, elle avait rendez-vous avec lui et comme toujours, elle avait passé un temps fou à trouver ce qu'elle allait mettre et à se préparer. Et puis, avouons-le, elle ne gardait jamais ses vêtements très longtemps ! Depuis ce fameux soir où elle avait perdu sa virginité avec lui, ils n'en étaient pas restés là, évidemment, avec lui, elle apprenait un peu tous les jours et elle avait soif de connaissances en plus ! La jolie brune ne savait pas trop si c'est le sexe qu'elle aimait ou si c'était le sexe avec lui, elle n'a aucun moyen de comparaison donc elle se posait la question régulièrement ! Dans tous les cas, elle était accroc, accroc au sexe avec lui, accroc à son sourire, accroc à ses petites manies qui lui tapaient sur les nerfs... Bref, elle était accoc à lui quoi ! Bref, ils passèrent une très bonne soirée -et une très bonne nuit où ils ont baisé comme des oufs xD- et elle passa la nuit-là, comme souvent. Quand elle se réveilla le lendemain matin, elle était seule dans son immense lit et se disait qu'il devait soit être parti courir, soit être dans son bureau... C'était la croix et la bannière pour le faire décrocher de son job et même un dimanche matin ! Elle se leva, passant d'abord à la salle de bain pour se rafraîchir et se brosser les dents xD et enfila une des chemises de Nate par- son boxer en dentelles. La belle descendit ensuite pour prendre un truc à manger et elle passa devant le bureau du beau brun, effectivement il bossait déjà... Il était au téléphone, mais elle entra quand même, juste le temps de le lui faire un petit bisou et elle sortit aussi vite. Elle se dirigea vers la cuisine, mais en passant par le salon, une chose ou plutôt quelqu'un attira son attention. Elle s'approcha de l'immense baie vitrée et elle écarquilla les yeux, une fille, nue de surcroît, était en train de nager dans la piscine. Elle n'avait pas peur non, elle se doutait bien qu'il s'agissait d'une des nombreuses poufs avec qui il avait couché, là, elle était surtout terriblement jalouse et son sang ne fit qu'un tour ! Finalement, elle n'avait plus très faim... Elle fit demi tour, direction le bureau de Nathaniel et entra une nouvelle fois, par chance, il n'était plus au téléphone. « Tu peux venir avec moi une minute ? » Demanda t-elle calmement. Il accepta et une fois au salon, elle lui montra la fenêtre en question en disant : « Je peux savoir pourquoi il y a une pouf qui nage dans ta piscine... ? Une pouf qui visiblement a oublié de mettre un maillot de bain ! Et est-ce que je dois m'attendre à voir toutes les nombreuses filles que tu as sautées venir ici dans l'espoir, visiblement, que tu ailles les rejoindre ? » Ben oui, si elle était là, sans son maillot en plus, ce n'était pas pour nager, sinon elle ne serait pas là !
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité

MessageSujet: Re: aless&nate • L’amour est une catastrophe magnifique : savoir que l’on fonce dans un mur, et accélérer quand même.   Jeu 4 Avr - 22:00

Une fois n'est pas coutume, Nathaniel passait la soirée avec sa belle Alessandra. Il ne sait pas ce qu'elle lui avait fait, mais depuis un mois qu'elle lui avait tapé dans l'oeil lors de la visite de ses locaux de télévision avec ses élèves, il était sous le charme de la demoiselle. En plus d'être intelligente et bienveillante avec les enfants, c'était son physique qui avait tapé dans l'oeil de Nate. Autant dire que c'était un véritable coup de foudre pour lui. C'était d'ailleurs sur un coup de tête qu'il avait invité la demoiselle à un dîner. Et ce coup de tête il ne le regrettait pas une seule seconde, et pour cause depuis un mois, ils se voyaient très très régulièrement. Si le début était un peu tendu, elle lui avait bien fait comprendre certaines réticences. Elle était encore vierge, mais au bout de quelques rendez-vous, elle voulait franchir le pas, et avec lui ! Ce fut un honneur pour Nathaniel, et ce même si ce n'était pas dans ses habitudes d'agir de manière romantique et douce avec une femme. Pire encore, ce n'était pas dans ses habitudes d'avoir une relation sérieuse avec une femme. Pourtant c'était bien ce que c'était avec Aless' et quoi qu'on en dise, les deux là semblaient partis pour vivre leur petite histoire d'amour. Les sentiments, ce n'était pas vraiment son fort, d'ailleurs il ne lui avait encore pas fait de grands discours endiablés sur l'amour qu'il avait pour elle, ou pas ! Non, ils étaient ensemble sans même se le dire franchement. Et tout semblait couler de source entre eux, et pour cause c'était une relation exclusive, où aucune autre femme n'était entré dans la vie, ou le lit de Nathaniel depuis maintenant un mois. Miracle non ? Par contre depuis que la demoiselle avait goûté au sexe, elle y était accroc, limite plus que Nathaniel, notre jeune homme qui aimait les expériences disons à sensations fortes prenait donc un malin plaisir à enseigner à notre institutrice les plaisirs de la chair. D'ailleurs la nuit dernière, les deux jeunes avaient passés une très bonne soirée à deux avant de finir une bonne grosse partie de la nuit à s'envoyer en l'air comme il le faisaient si souvent depuis un mois maintenant. C'était si bon d'apprendre ces choses à Aless', et de faire en sorte qu'elle fasse et connaisse ce qu'il aimait. Une fois de plus, la nuit avait donc été très mouvementé, mais si bonne...

C'est avec Alessandra près de lui que Nate ouvrit les yeux ce matin. Oui, les coups d'un soir de Nathaniel passaient très rarement la nuit à la maison, mais avec Aless' depuis un mois c'était différent. Limite elle faisait ici comme chez elle, même si elle restait très gênée par moment chez lui. Il était encore un peu tôt mais notre directeur de chaîne n'était pas un grand dormeur, par conséquent il sortit délicatement de son lit -en boxer ahahaha xD- sans réveiller la miss et attrapa un t-shirt et un short avant de filer à son bureau. Pas très glamour n'est ce pas pour un patron ? De toute façon il n'irait pas au bureau aujourd'hui, donc bon ! Par contre il réglerait quelques trucs depuis son bureau. Et oui, une chaîne de télévision tourne toute la semaine, pas de repos ! Il regarda les audiences de la veille, envoya quelques mails et passa quelques coups de fil. Et alors qu'il était en pleine discussion avec un de ses producteurs concernant une émission, il vit la jolie brune arriver discrètement dans le bureau, venir récupérer un bisous avant de repartir. Même en sa présence, il restait le même au téléphone, se contentant de jeter un petit sourire à Aless', répondant discrètement à son petit bisous et la regardant sortir de son bureau avec envie. Bah quoi ? Elle était si sexy avec le bout de boxer en dentelle apparaissant sous la chemise de Nate qu'elle avait enfilé... Elle savait se rendre irrésistible, c'était une certitude ! Quelques instants plus tard, alors qu'il venait seulement de mettre un terme à son appel, Aless' revint à son bureau, lui demandant calmement si il pouvait la suivre. Tout en se levant et lui jetant un petit sourire coquin, il lui dit : « Bien sûr j'arrive... Et puis ça tombe bien, j'avais justement envie de te montrer à quel point t'es sexy dans cette tenue » les deux se dirigèrent vers le salon, mais pas question de s'envoyer en l'air ! Non elle lui désigna une jolie brune dans sa piscine, nue comme un ver en lui demandant si toutes ces ex conquêtes allaient venir à poil dans la piscine dans l'espoir qu'il les rejoignent... Il s'approcha d'abord de la fenêtre pour voir de quoi elle parlait, puis il reporta son regard sur Alessandra : « Ok je me doute de ce que tu dois te dire... Alors déjà ce sera la seule femme, parce que c'est la seule à faire ça. Elle aime nager c'est une sportive... Ensuite ça fais au moins deux mois qu'elle était pas à Los Angeles si ça peut te rassurer. Et enfin je ne savais même pas que y avait quelqu'un dans ma piscine, sinon tu te doutes bien que je l'aurais dégagé... » Sauf si elle voulait tenter l'expérience plan à trois dans la piscine xD. Il était calme, mais il sentait qu'elle n'aimait pas du tout ce qu'elle avait vu, ce qui était compréhensible. Il tourna les yeux vers sa piscine quelques secondes, voyant la jeune femme nue dedans et il reporta à nouveau son regard vers Alessandra, essayant une petite plaisanterie : « Il est peut être trop tard pour dire qu'elle a du se tromper de villa et voulait aller dans la piscine du voisin ? » dit-il avec un petit sourire. Bah quoi ? Si on pouvait éviter une prise de tête de bon matin c'était mieux xD. Il préférait nettement s'amuser avec elle plutôt que d se prendre la tête dès le matin..
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité

MessageSujet: Re: aless&nate • L’amour est une catastrophe magnifique : savoir que l’on fonce dans un mur, et accélérer quand même.   Ven 5 Avr - 13:19

La belle brune s'était donc réveillée chez Nate, ils n'avaient rien officialisés entre eux, mais on pouvait dire qu'ils sortaient ensemble... Enfin, elle espérait. C'est vrai qu'elle se posait pas mal de questions sur leur relation, elle sait que le beau brun est un homme à femmes, il a eu plus de conquête que Christiano Ronaldo -xD-, mais il savait aussi que ce n'était pas ce qu'elle voulait, être une conquête de plus, elle lui avait fait comprendre un certain nombre de fois, notamment juste avant leur première nuit ensemble. Cela dit, elle se disait aussi qu'il pourrait bien lui dire ça pour lui faire plaisir, faire genre "je suis d'accord avec toi" et s'amuser un temps d'elle, avant de la larguer. Cela dit, elle était très douce comme fille, mais il ne fallait pas la chercher, donc elle lui déconseillé vraiment de s'amuser de ses sentiments. La jolie maîtresse d'école se réveilla seule dans ce grand lit, elle aimait dormir, elle n'était pas vraiment du genre à se lever aux aurores, mais pas non plus à midi... Mais, ce matin-là, elle avait mal partout... La nuit avait été mouvementée et même si elle avait le corps endolori, elle ne pouvait s'empêcher de sourire en y repensant. Quand elle le retrouvait et qu'ils passaient leur temps à faire l'amour, parce qu'avouons-le, c'est ce qu'ils font le plus souvent xD, elle se demandait comment elle avait fait pour rester vierge si longtemps... Enfin, peut-être que c'est parce que c'est Nathaniel, un autre garçon lui ferait peut-être, voir sans doute, beaucoup moins d'effet. La première chose qu'elle fit en se levant fut de passer par la salle de bain avant d'enfiler une chemise du beau brun et de filer à sa recherche. Quand elle le vit dans son bureau en pleine conversation, elle ne voulut pas le déranger, donc elle passa la porte, lui fit un petit bisou et repartie aussi vite qu'elle était arrivée. C'est quand elle passa par le salon, qu'une personne attira son attention, une femme nue, nager dans la piscine... Elle ne paniqua même pas, sachant pertinemment, que ça devait être une des poufs qu'il avait sauté. Sans s'énerver, mais en bouillonnant à l’intérieur, elle alla le chercher.

Une fois dans son bureau, elle lui demanda de la suivre, ce qu'il fit -bon toutou obéissant :D- et il trouva même le moyen de plaisanter en disant qu'elle était tellement sexy dans cette tenue, qu'il voulait lui montrer l'effet que ça lui faisait. Habituellement, ça l'aurait fait rire, voir même excitée, mais pas cette fois. Alessandra ne répondit rien et les deux jeunes gens se retrouvèrent rapidement dans le salon, là, elle lui fit voir sa découverte en montrant bien son agacement quant à cette scène. Il regarda par la fenêtre et il déballa que ce serait surement la seule, car elle était sportive, ajoutant qu'elle n'était plus à Los Angeles depuis deux mois et qu'il l'aurait dégagé s'il l'avait vu en premier. Elle était vachement rassurée là... Ou pas. « Et je suppose qu'elle nage nue, car c'est plus pratique pour elle ? Arrête s'il te plait ! Si elle venait seulement nager, elle ne serait pas nue, avoue qu'elle fait ça pour que tu ailles la rejoindre, donc je suppose que ça s'est déjà produit... » Dit-elle avec agacement. Elle le croyait quand il disait que ça faisait deux mois qu'il ne l'avait pas vu, mais elle voulait qu'il soit honnête avec elle et pas qu'il invente des bobards, de toute façon, elle connait son passé, elle sait quel homme il était... Quel homme il est peut-être encore d'ailleurs. Puis, Nate tenta une blague, qui bizarrement ne la fit pas rire une seule seconde, non, l'envie de rire, elle ne l'avait vraiment pas pour l'instant... Elle leva les yeux au ciel et ajouta : « J'aimerais qu'elle s'en aille, tout de suite. Et qu'après on parle de... Nous. C'est vrai que c'est super et qu'on s'amuse bien, qu'on s'entend bien... Mais où on va ? Qu'est ce qu'on est l'un pour l'autre ? J'avais l'impression de vivre sur un petit nuage et cette scène de la piscine m'a fait tomber d'un coup. » C'est vrai, où ils en étaient tous les deux ? Ils n'en avaient jamais discuté et il était peut-être temps de mettre les points sur le i. Elle savait qu'elle commençait à tomber amoureuse de lui, non, elle ne commençait pas d'ailleurs, elle était bel et bien amoureuse de lui et elle savait qu'elle le serait de plus en plus chaque jour... Et au final pour quoi ? Peut-être pour se faire briser le coeur, car lui, il ne voulait rien de sérieux.
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité

MessageSujet: Re: aless&nate • L’amour est une catastrophe magnifique : savoir que l’on fonce dans un mur, et accélérer quand même.   Ven 5 Avr - 21:30

Se réveiller avec quelqu'un dans son lit était une chose que Nathaniel n'avait pas vraiment l'habitude de faire. Et quand il le faisait, une fois réveillé, il sortait la jeune femme de son sommeil avec un seul but, en l'occurrence qu'elle prenne ces affaires et file de sa villa, et ce sans même passer par la case petit-déjeuner. Salaud vous avez dis ? Mais non voyons... après tout c'était une sorte de règle du jeu, et que ce soit Nate ou la femme, aucun des deux n'était surpris ou gêné lorsque ça arrivait. Et ça ne l'empêchait pas de revoir certaines femmes quand il en avait envie. Mais avec Alessandra, c'était bien différent puisqu'elle dormait dans son lit, et il ne la réveillait pas ce matin. Non, il la laissait gentiment dormir pour aller à son bureau. Et une fois réveillée, elle aurait même l'occasion de prendre un petit-déjeuner. Si ça ce n'était pas la classe ^^. Et oui, sa relation avec la jeune institutrice était bien différente de toutes les aventures qu'il avait pu avoir par le passé. Différente parce qu'elle avait quelque chose qui l'intéressait énormément chez elle, mais allez savoir quoi. Peut être bien déjà le fait qu'elle soit la première à ne pas côtoyer le jeune homme pour son argent. C'était différent parce qu'elle semblait vraiment s'intéresser à lui pour ce qu'il était, et non pas pour qu'il avait. Et c'est ce qui le poussait à être nettement moins dur et froid avec Alessandra qu'il l'était d'habitude avec les femmes. Ce matin, il la laissait dormir, et fila bosser à son bureau un petit moment. Au bout d'une heure et demi, alors qu'il était au téléphone, la sexy Aless' avec sa chemise et son boxer en dentelle. Il ne se laissa pas perturber, mais lui offrit quand même un petit bisous avant qu'elle ne ressorte sans même chercher plus loin à comprendre ce qu'il faisait. C'est quelques minutes plus tard alors qu'il avait raccroché son téléphone que la demoiselle revint calmement à lui en lui demandant de la suivre. Il accepta non sans lui faire des avances. Faut dire qu'elle était très sexy dans cette tenue, donc il n'allait pas se priver d'une petite partie de jambe en l'air... Ou si finalement ! Et oui, en temps normal, elle arborait un petit sourire coquin face à ce genre de remarques, ou quelque chose du genre, mais pas cette fois. Et une fois dans le salon, il comprit pourquoi. En effet, elle lui désigna sa baie vitrée, lui demandant si toutes ses ex qu'il avait sautées allaient débarquer nues dans sa piscine. Et merde, cette jolie brune dans l'eau venait de le foutre dans une situation délicate. Il essaya donc de se défendre, disant surtout qu'elle n'était plus à L.A depuis plus de deux mois. En l'occurrence, il ne courait pas deux lièvres à la fois, puisque depuis qu'il était avec Aless', il n'avait pas approché une autre femme qu'elle. En tout cas elle ne semblait pas avoir envie de plaisanter puisqu'elle lui demanda d'arrêter, car si elle était là nue dans sa piscine, c'était pour qu'il la rejoigne, peut être même était-ce déjà arrivé suggéra-t-elle. En effet, c'était arrivé, mais bon il n'irait pas lui dire. Il soupira un instant avant de répondre : « Ok … ok... je suppose que oui elle voudrait que je la rejoigne, j'en suis même sûr. Mais ça sera pas le cas, je l'ai pas revu depuis des mois, bien avant qu'on se connaisse Alessandra... »

Puis il tenta une petite plaisanterie, mais ça ne faisait pas rire du tout Alessandra qui leva les yeux au ciel avant de lui dire clairement qu'elle voulait que cette femme s'en aille. Jusque là pas de soucis, c'était un peu ce que notre jeune homme avait en tête, mais là où ça se compliquait, c'était lorsqu'elle ajoutait que comme ça une fois seuls, ils pourraient discuter d'eux ! Oui oui, de leur histoire, leur avancée, où ils vont et ce qu'ils ressentent l'un pour l'autre. Et merde, elle était entrain de le prendre au piège. Si il ne restait jamais avec une femme, c'était justement pour éviter ce genre de situation. En effet, lorsqu'il s'agissait de parler de sentiments, il ne maîtrisait pas du tout la situation. Cet homme si sûr de lui, et maîtrisant toujours les situations se retrouvait dans la seule situation qu'il ne connaissait pas. Et pire encore, elle lui disait qu'elle était sur son petit nuage, mais que cette scène venait de la faire tomber de haut. En gros, elle semblait douter de son histoire avec Nathaniel à cet instant présent, et elle ressentait le besoin de mettre les choses au clair, de définir ce qu'ils attendaient l'un de l'autre. « je vais aller la virer d'ici et faire en sorte qu'elle ne revienne pas y a pas de soucis... Quand au fait que tu tombes de haut, oublies ça Alessandra. Je pensais juste pas qu'à son retour à Los Angeles elle reviendrait me voir. Mais je vais régler ça ne t'inquiètes pas. Comme tu le dis, on s'entend bien, on passe du bon temps, remonte sur ton nuage le temps que j'aille la virer. On est biens comme ça ... » dit-il en ouvrant la baie vitrée et sortant pour virer de sa piscine la jeune femme. Il s'employa donc à lui faire comprendre qu'elle ne vienne plus le voir, et il était un peu direct et froid, histoire d'être convaincant. Bien sûr Alessandra regardait la scène de loin en l'observant. Puis quelques instants plus tard, la jeune femme sortit de la piscine, et une fois rhabillée, elle s'en alla, Nathaniel retourna dans son salon pour retrouver Alessandra. Parler de sentiments ? C'était tellement pas son fort. Bon ok il n'esquiverait pas la discussion des semaines ou des mois, mais aujourd'hui peut être. Il lui lança un petit sourire en refermant sa baie vitrée : « Enfin seuls, rien que nous deux... En plus ma chemise te va très bien avec ce boxer » dit-il en s'approchant d'elle. Oui il essayait d'éviter le sujet qu'elle avait voulu aborder. Qui ne tente rien n'a rien non ? Et puis elle aimait s'amuser et passer du bon temps avec lui, elle l'avait dit elle-même. Peut être oublierait-elle son souhait de parler d'eux pour se concentrer sur autre chose de bien plus distrayant...
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité

MessageSujet: Re: aless&nate • L’amour est une catastrophe magnifique : savoir que l’on fonce dans un mur, et accélérer quand même.   Mar 9 Avr - 10:50

Et dire qu'elle pensait passer un merveilleux dimanche avec l'homme qu'elle aimait, ben non, il fallut qu'une pauvre conne vient tout gâcher ! En plus, en la regardant là, elle trouvait qu'elle lui ressemblait vachement. Enfin, elle n'était pas très grande, mince, brune, enfin comme elle quoi... Ca devait être son genre de filles. Enfin, là, elle partait loin dans la psychose ! Quand elle alla chercher Nate, elle était un peu énervée, mais contre lui ou contre elle-même ? Car, après tout, elle connaissait bien sa réputation de coureurs de jupons, c'était un beau célibataire, riche de surcroît et évidemment, il aimait s'amuser... Donc, elle se demandait si elle n'avait pas été idiote de croire ses belles paroles, surtout qu'Aless était une fille assez posée et elle ne fonçait que rarement tête baissée. Et là, c'est ce qui était arrivé, elle avait foncé tête baissée dans cette relation, qui visiblement, ne se passe pas aussi bien qu'elle le pensait à se réveillant ce matin. Le beau brun se défendit en disant qu'il ne l'avait pas revu depuis des mois, en gros, il lui faisait comprendre qu'il n'avait pas fricoté avec elle alors qu'ils étaient déjà ensemble. Cela dit, elle n'en doutait absolument pas, c'est surtout le fait qu'elle soit dans sa piscine et nue, qui l'a dérangeait vraiment. Est-ce que toutes ses "copines" allaient faire ça ? Apparemment, c'était la seule d'après lui, mais bon, ça ne rassurait pas Alessandra pour autant. La belle lui disait quand même que si elle était nue, ce n'était pas pour rien, si elle voulait vraiment, uniquement, nager, elle aurait au moins un maillot de bain. Le beau brun ne tenta pas de se défiler et il avoua, logiquement, que oui, elle attendait surement après lui. Au moins, il était honnête, alors pourquoi elle se sentait si mal ? Oui, là, elle aurait préféré qu'il la rassure. Oui, elle ne sait absolument pas ce qu'elle veut ! Elle jeta un oeil dehors, puis de nouveau sur Nathaniel et répondit : « Et je dois m'attendre à voir débarqué toutes les filles que tu as sautées chaque matin ? Ou c'est la seule qui est allergique à son maillot de bain ? » Autant posé la question, non ? Au moins, elle n'aurait plus d'éventuelles surprises...

Puis, comme si c'était le moment, Nate lança une plaisanterie au goût douteux qui fit lever les beaux yeux verts de la demoiselle au ciel et elle répondit rapidement qu'elle voulait qu'elle s'en aille. Donc, qu'en gros, il la dégage et plus vite que ça ! Elle était peut-être du genre timide et réservée, mais elle pouvait être très mauvaise si on la cherchait... Et encore plus quand elle était jalouse et là, elle était vraiment très jalouse ! La belle ajouta qu'elle tombait de haut, elle pensait qu'ils vivaient vraiment une belle histoire et voir cette dinde nue dans sa piscine la fit retombée de son nuage vitesse grand V ! Le jeune homme répondit qu'il allait la virer et qu'elle devait arrêter de s'en faire, qu'ils étaient bien comme ça et qu'elle devait remonter sur son nuage. Ouais, plus facile à dire qu'à faire ! Elle soupira profondément et le laissa sortir pour aller rejoindre miss camping, elle observa la scène de loin... Mais, elle se sentait mal de l'épier comme ça, ce n'était pas son genre de faire ça, mais elle voulait être sûre qu'il ne prenne pas de gants, histoire que cette conne ne revienne plus jamais. C'est ce qu'il fit d'ailleurs, enfin de loin en tout cas, ça semblait être le cas... Après, elle n'entendait pas ce qu'il disait, mais au vu du regard de chien battu de la fille en question, il ne devait pas être des plus doux et c'était tant mieux ! Finalement, elle sortit de la piscine, toujours nue hein et se rhabilla, ben voilà, quand elle veut, elle pouvait avoir des vêtements ! Finalement, elle quitta la villa et Nate revint vers elle, elle le regarda et elle répondit un sourire timide au sourire qu'il venait de lui lancer. Il referma la baie vitrée et s'approcha d'elle en disant qu'ils étaient enfin seuls et qu'en plus, sa chemise allait très bien avec ce boxer. Elle ne put s'empêcher de sourire, mais elle n'était pas idiote, il croyait quoi franchement ? Qu'elle ne le voyait pas venir avec son air sexy genre "si je la saute, elle oubliera la conversation"... Mais bien sûr et la marmotte elle met le chocolat dans le papier alu ! « Merci... Mais tu ne vas pas t'en tirer si facilement. J'ai vraiment envie qu'on parle... Qu'on parle de nous, de notre histoire. Je sais bien que ce n'est pas une conversation que tu as dû avoir souvent, voir même jamais, mais moi j'en ai besoin. J'ai besoin de savoir où l'on va toi et moi.... » Elle avait surtout besoin de savoir si elle était en train de perdre son temps dans une relation sans avenir. Elle voulait plus que du sexe et il savait depuis longtemps, elle espérait vraiment qu'il ne se fichait pas d'elle, elle ne sait pas si elle pourrait se remettre d'une telle trahison, s'il se fichait d'elle, pour sûr que ça lui briserait le coeur.
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité

MessageSujet: Re: aless&nate • L’amour est une catastrophe magnifique : savoir que l’on fonce dans un mur, et accélérer quand même.   Mer 10 Avr - 22:10

Ce dimanche démarrait bien bizarrement pour notre jeune homme. En effet, alors qu’il avait vu la jolie brune déboulait calmement dans son bureau, il avait franchement pensé qu’elle lui demandait de la suivre pourquoi pas pour aller s’amuser ensemble. Mais apparemment non puisqu’une fois au salon, la jolie demoiselle désigna la baie vitrée de Nathaniel, précisant qu’une femme nue était dans sa piscine, sûrement à l’attendre. Elle lui demanda donc des explications. Et franchement pour Nate, il n’avait pas de compte à lui rendre. Après tout ils n’étaient pas ensemble… Du moins pas officiellement, parce qu’au fond de lui il savait très bien que c’était plus qu’une simple histoire de cul entre eux. Il n’y avait qu’à voir comment ils étaient ensemble… leurs habitudes qu’ils commençaient à prendre, et le fait qu’elle dorme si souvent chez lui, et qu’elle agisse si normalement chez lui comme si c’était sa propre demeure. Donc d’un côté il n’avait pas de compte à lui rendre, mais il savait aussi d’un autre côté qu’il se devait pour leur relation de la rassurer et lui montrer qu’il ne la faisait pas cocue. Parce que c’était un peu sûr dans sa tête qu’elle devait sûrement être en train de se faire des films hallucinants. Après tout ça serait sûrement légitime qu’elle pense ça de lui vu la réputation qui le suivait malheureusement … Il indiqua donc à Alessandra que cette femme en question dans la piscine, il ne l’avait pas vu depuis près de deux mois, depuis son départ pour Los Angeles. Par conséquent, depuis qu’il était avec Aless’, il n’avait pas été voir ailleurs. Après bien sûr il fallait qu’elle le croie. Mais il ne pouvait pas faire mieux de toute façon… Nate lui dit qu’elle était la seule susceptible ou plutôt aimant venir se baigner dans sa piscine, mais le problème c’était que pour Alessandra, elle faisait ça dans le but qu’il aille la rejoindre, sinon elle aurait mit un maillot de bain. Bon elle n’avait pas tort, et il n’allait pas dire le contraire, ça serait vraiment être de mauvaise foi, et une qualité de Nathaniel était son honnêteté ! Elle jeta un petit œil à cette jeune femme et il plaisanta : « Arrête de te rincer l’œil… » Puis elle lui demanda très sérieusement si toutes les femmes qu’il avait sauté allaient débouler ici tous les matins, ou si seulement elle était allergique à son maillot de bain. Il répondit doucement : « Allergique à son maillot de bain, c’est la seule ! Ensuite j’espère bien que tu n’auras plus ce genre de mauvaises surprises à l’avenir… » Et honnêtement voir ses ex débarquer ici sans prévenir, il n’était pas pour du tout. Surtout qu’il n’avait pas envie de la voir fuir pour des filles qu’il ne voyait même plus et qui désespérément essayait de revenir dans la vie de Nate. Après tout s’ils les avaient sorties de sa vie, ce n’était pas pour qu’elles reviennent comme ça… Même si la technique de la piscine était bonne xD

Mais par contre pour la suite elle ne voulait pas du tout plaisanter, et il n’y avait qu’à voir les yeux qu’elle faisait quand il tenta une petite plaisanterie. En tout cas pour le plan à trois, elle n’était pas prête apparemment xD . Tout ce qu’elle souhaitait, c’était de voir cette femme dégageait d’ici. Bien sûr c’était un peu l’envie de Nate aussi. Bon d’accord elle n’aurait pas été là peut être qu’il aurait agit différemment ! Allez savoir comment xD. En tout cas elle semblait très contrariée, et déçue de cette situation puisqu’elle disait tomber de haut au vu de la situation actuelle. Néanmoins Nate lui demanda de remonter sur ce petit nuage, de l’attendre et qu’il s’occupait de virer de sa villa la jeune femme nue dans sa piscine. Ou comment essayer de la rassurer et de reprendre le contrôle de la situation en une seule leçon ! Il sortit voir la jeune femme, et il sentait le regard d’Alessandra sur lui. Néanmoins il n’avait pas d’autres choix que de regarder la demoiselle nue face à lui lorsqu’elle sortit de la piscine pour se sécher et se rhabiller. Oui, elle semblait déçue qu’il la dégage, mais c’est calmement, gentiment et avec des mots simples qu’il lui expliqua qu’elle ne devait plus venir ici. C’était bizarre d’ailleurs de dire qu’en gros il n’était pas seul. Mais c’était bien le cas, sa relation avec Alessandra étant un peu complexe puisqu’ils étaient une sorte de couple, sans se le dire et sans l’officialiser. Alors qu’elle se dirigea vers la sortie, Nate lui retourna auprès de la jolie brune jalouse en lui lançant un petit sourire, et essayant d’esquiver la discussion qu’elle voulait, à savoir parler de leur relation. Elle lui rendit son sourire, mais de manière timide, mais c’était déjà ça ! Il lui proposa donc une nouvelle fois de s’amuser maintenant qu’ils étaient seuls. Et puis bon elle était si sexy dans cette tenue… Qu’il la lui enlèverait bien. Ironique non de vouloir la déshabiller alors qu’elle était sexy dedans ?! Néanmoins elle semblait avoir compris ce qu’il avait tenté et elle le remercia, ajoutant justement qu’il ne l’aurait pas comme ça car elle voulait vraiment parler d’eux et qu’elle en avait besoin, concluant avec le fait que lui bien sûr il ne devait pas être expert de ce genre de discussion. Un fin sourire il lâcha : « Non c’est sûr, sur ce coup-là t’as encore raison ce n’est pas mon truc du tout ce genre de conversation. Mais on a le temps d’en parler non ? Parce que là j’aurais bien eu un petit truc à t’apprendre. Et on l’a dit avant, on est bien tous les deux comme ça non ? Je suis habitué à vivre au jour le jour… » Et c’est vrai, ils étaient biens, et il ne voulait pas se mettre face à la réalité, à savoir qu’il était totalement sous le charme, et que pour une fois, il n’avait pas le contrôle total, puisqu’il avait la demoiselle dans la peau, il aimait leur relation et passer du temps avec elle. De là à dire qu’il est amoureux ? Peut-être pas non plus, ou du moins il ne veut pas se l’avouer, sauf que si elle voulait parler sérieusement de leur avenir, c’est peut-être parce qu’elle l’envisageait avec lui non ?
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité

MessageSujet: Re: aless&nate • L’amour est une catastrophe magnifique : savoir que l’on fonce dans un mur, et accélérer quand même.   Lun 22 Avr - 11:23

Alors qu'Alessandra avait passé une merveilleuse soirée et surtout une merveilleuse nuit, la réalité reprit ses droits en voyant la jeune femme qui nageait dans la piscine de SON homme, enfin qu'elle y nageait n'était pas vraiment le problème, le problème c'est qu'elle y était nue dans cette piscine. Enfin, il fallait qu'elle se mette dans la tête que pour l'instant, il n'était son homme justement. D'accord, ils avaient une vraie relation de couple, ils sortaient régulièrement ensemble, couchaient encore plus régulièrement xD, mais pourtant, jamais ils n'avaient dit qu'ils étaient un couple officiellement parlant... Elle ne l'avait pas présenté à sa famille ni lui d'ailleurs... Même les amis de la jeune femme ne connaissent pas vraiment son existence. Donc, finalement, il y a peut-être un soucis entre eux non ? Ils ne désirent peut-être pas les mêmes choses, n'ont pas forcément les mêmes attentes. Bref, en voyant la femme nue dans la piscine de Nathaniel, elle décida dans un premier temps de respirer calmement pour éviter d'aller directement lui dire de dégager de là avant que ce soit elle qui ne la dégage et forcément, pas de manière très gentille ! Puis, elle alla cherchait Nate qui pour ne pas changer lui fit des allusions coquines, qu'elle aimait habituellement, mais là, c'est vrai que ça l'intéressait beaucoup moins... Enfin, si tout ce passe bien, ça l'intéressera plus tard xD. Une fois dans le salon, elle lui indiqua la présence de la salope et bien qu'il essaya de minimiser la situation, elle n'était pas idiote et la jeune femme lui fit bien comprendre, qu'elle avait très bien saisie qu'elle était dans sa piscine nue pour dans le but qu'il la rejoigne, sinon, elle aurait mis un maillot de bain ! Mais, lui, tout ce qu'il trouva à dire c'est "arrête de te rincer l'oeil" en riant en plus ! Voulait-il vraiment mourir aujourd'hui ? C'est franchement de mauvais goûts ! « Tu trouves ça drôle ? » Dit-elle sur un ton de reproches. Bref, elle lui demanda ensuite, si toutes ses ex-copines étaient allergiques à son maillot de bain, il répondit que non, c'était bien la seule... Encore heureux. Il ajouta qu'il espérait qu'elle n'ait plus de mauvaises surprises dans ce genreslà. Elle leva les yeux au ciel et ajouta : « Moi non plus... C'est le genre de choses dont je me passerais volontiers. » Et pas qu'un peu...

Le pire, il essaya encore de plaisanter. C'est là qu'on se rendait compte qu'il n'y connaissait absolument rien aux femmes ! Enfin, aux femmes si, mais pas aux petites-amies. Bon, elle non plus n'avait pas une grande expérience, mais si c'était un ex de la belle qui débarquait, elle n'irait pas faire ce genres de plaisanteries... Il faut aussi avouer qu'elle n'avait pas autant d'exs que lui. Loin de là même. D'ailleurs, Alessandra lui fit part de son angoisse, du fait qu'elle venait de tomber de très haut. Bien sûr, il tenta de la rassurer, mais ça ne marchait pas vraiment. Puis, il sortit pour convaincre la pouf de sortir de la piscine, ce qu'il fit sans mal, bien sûr, elle en sortit aussi nue qu'un ver et ça mit Aless dans une rage folle. Elle respira calmement de nouveau, elle n'aimait pas être comme ça, jalouse et en colère, ce n'était pas du tout son genre, mais là, oui, elle était folle de rage ! Heureusement, elle comprit vite et s'en alla, du coup, Nate revint vers elle, visiblement soulagée. Une fois de retour avec elle, elle tenta de faire bonne figure, essayant tant bien que mal de cacher son mal-être et sa jalousie, mais c'était difficile. Heureusement, il lui fit un sourire "colgate" à la Nathaniel Campbell et elle fondit en une seconde. Le beau brun tenta ensuite d'utiliser le sexe pour la dissuader de parler d'eux, il était malin non ? Mais, ça ne marcherait pas avec la belle brune qui avait besoin de cette discussion, savoir où ils en étaient tous les deux. Bien sûr, lui n'était pas de cet avis, il ne voulait simplement pas en parler, disant qu'ils étaient bien comme ça et qu'ils verraient plus tard. Franchement, ça la gonflait là ! Si leur relation n'avait aucun avenir, autant arrêter tout de suite non ? Elle retira la chemise de Nate et lui lança en disant : « Tiens, je crois que j'en ai plus besoin. Visiblement on a aucun avenir, donc je ne vois pas ce que je fais encore là, je te conseille vivement de rattraper ta poule, je suis certaine qu'elle, ça ne la gênera pas d'être seulement une fille que tu sautes. » C'était un brin mélo dramatique non ? Mais elle avait fait un peu exprès justement et puis le fait de se mettre à moitié nue, c'était surtout pour lui montrer ce qu'il allait perdre. Ben il faut avouer qu'elle était canon la miss xD.
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité

MessageSujet: Re: aless&nate • L’amour est une catastrophe magnifique : savoir que l’on fonce dans un mur, et accélérer quand même.   Mar 23 Avr - 7:32

Il y avait des jours comme ça ou l’on préfèrerait vraiment avoir de la chance. Et malheureusement pour Nathaniel ce jour n’était pas aujourd’hui. En effet, Alessandra ne dormait pas tous les jours chez lui, une à deux fois par semaines en temps normal, mais bien sûr c’était aujourd’hui qu’une femme à moitié nue, euh pardon totalement nue avait décidé de venir rendre visite à notre jeune homme avec nous ne nous le cachons pas un but bien précis, en l’occurrence qu’il la rejoigne pour un petit bain de midi et qu’ils puissent s’envoyer en l’air. Ou pas hein ! Mais c’était pourtant bien le cas connaissant la demoiselle dans sa piscine. Pourquoi fallait-il que ça tombe aujourd’hui ? Bah oui, comme précisé à l’instant, ce n’était pas tous les jours qu’elle dormait ici… Et d’un côté heureusement, parce que Nate voyait la jolie brune prendre de plus en plus de place dans sa vie et pas sûr que ce soit réellement une bonne chose pour l’homme qu’il était. C’était nouveau pour lui ce genre de relation. D’habitude les femmes se contentaient de sexe, attendaient l’appel de Nate et voilà, mais elle était différente parce qu’elle s’intéressait à lui et non son compte en banque, ce qui rendait leur relation bien plus personnelle et unique, du coup notre jeune homme se sentait prit de court totalement. Mais bon par chance son métier l’empêchait de passer trop de temps ici. Et oui, du lundi au vendredi, notre demoiselle était institutrice, du coup elle passait sa journée à l’école, et le soir elle se couchait à une heure normale pour pouvoir se lever au petit matin. Sauf que Nathaniel n’avait pas vraiment les mêmes horaires qu’elle, et quand elle était ici pour dormir, ils ne dormaient pas beaucoup, passant le plus clair de leur temps au lit. Il y a quelques temps elle n’y connaissait rien, mais il était là pour lui apprendre et surtout depuis qu’elle y avait goûté, elle en demandait énormément. Si elle dormait là trop souvent en semaine, elle serait loin d’être fraîche devant ses élèves, les nuits précédentes l’auraient fatiguée. Mais aujourd’hui, elle avait eu la chance de faire sa connaissance, ou du moins voir une femme nue dans la piscine de Nate. Et ses petites plaisanteries, son sourire ravageur ou ses allusions ne semblaient pas plaire à Aless’ qui n’appréciait pas du tout. Pour preuve elle lui demandait s’il trouvait la situation drôle. La franchise était-elle toujours de mise ? Non parce que là il risquait de se faire défoncer si il disait que oui il trouvait la situation amusante. Et puis c’est vrai en plus ce qu’il disait, c’était elle qui était en train de regarder cette femme dans la piscine… Un peu plus sérieusement il ajouta « Y a pas morts d’hommes… La situation est insolite c’est tout ce que j’en dis. J’essaye de positiver. Surtout que je suis là avec toi, et que je n’avais aucune envie d’aller la rejoindre. » Puis il ajouta que non, qu’elle soit rassurée, c’était la seule qui ferait ça, du moins il l’espérait très fortement maintenant qu’il lui avait répondu que non, toutes ses ex conquêtes n’étaient pas allergiques à leurs maillot de bain. Elle confirma en disant que oui, elle s’en passerait bien de choses pareilles, et il répliqua : « Et moi donc… Mais par contre si à l’occasion tu veux te retrouver nue dans ma piscine ce sera avec plaisir… Et cette fois je n’hésiterais pas à y aller également. » Dit-il avec un petit sourire charmeur. Bon elle allait enfin rire ? Ou sourire ? Ou encore tirer la tête et rouler des yeux…

Il n’avait rien demandé à cette femme, il s’en fichait qu’elle soit dans sa piscine, il pensait ne jamais la revoir, voilà pourquoi il essayait d’en rire, ce n’est pas comme si il avait essayé de la tromper avec une autre et qu’il s’était fait prendre en flagrant délit d’infidélité. Cela ils n’étaient pas en couple, même si avant leur première fois elle avait accepté d’être à lui si il n’allait pas voir ailleurs. Mais c’est vrai que depuis quelques temps il était curieusement fidèle notre jeune homme. Tout simplement parce que pour une fois il avait une relation sincère avec une femme, et pas basée seulement sur l’intérêt financier… Juste avant qu’il ne sorte pour faire sortir de sa piscine la femme, Aless’ lui confia être tombée de son petit nuage avec cette situation et qu’elle avait envie de discuter un peu d’eux. Oula le sujet délicat et jamais abordé par Nate arrivé et franchement il voulait à tout prix le fuir. Il n’était clairement pas fait, ni prêt à parler sentiments et avenir. Il lui disait donc de retourner sur son nuage et alla discuter avec la femme à l’extérieur, lui expliquant qu’il n’était pas et plus seul et qu’elle devait partir et éviter de revenir ici sans prévenir. Il retourna quelques instants plus tard près d’elle dans le salon avec un magnifique sourire, histoire de désamorcer la situation et que tout se calme, ce qui semblait marcher non ? Et avant qu’elle ne décide de parler de leur avenir, il lui refit les mêmes propositions coquines que lorsqu’elle était venue le chercher à son bureau. Mais c’était mal connaître Alessandra qui refusa gentiment, disant qu’elle adorerait, mais qu’il ne s’en tirerait pas si facilement parce qu’elle ressentait vraiment le besoin d’avoir cette discussion avec lui maintenant après ce qu’il venait de se passer. Il essaya de s’esquiver adroitement, disant qu’ils étaient bien comme ça tous les deux, qu’il ne voyait pas pourquoi ils avaient besoin d’en parler, vivre leur histoire au jour le jour était bien aussi, du moins à ses yeux. Mais alors elle n’était pas, mais alors pas du tout d’accord avec lui, et elle commença à s’énerver, retirant la chemise, se retrouvant dans un petit boxer sexy et elle lui lança sa chemise pour lui dire qu’elle n’en avait plus besoin parce que si ils n’avaient aucun avenir, elle n’avait plus rien à faire ici, ajoutant qu’il devrait rattraper l’autre, car contrairement à Aless’ elle accepterait de se faire sauter et de voir au jour le jour ce qu’il en serait. Il lui aurait bien dit de remettre cette chemise et d’arrêter ses bêtises, mais faut dire qu’elle était hyper sexy avec sa lingerie seulement sur elle. Et énervée elle avait ce petit côté sauvage et excitant qu’il appréciait tant chez elle. « C’est ridicule ce que tu dis… J’ai pas dis que je voulais de toi seulement pour baiser et rien de plus… Je dis juste que pour l’instant ce qu’on vit est très bien. On passe de bons moments ensemble, on se prend pas la tête, on a chacun notre vie et notre indépendance même si on passe de plus en plus de temps ensemble. On a peut être un avenir j’en sais rien, mais là aujourd’hui si t’attend de moi que je dise que je veux qu’on se marie, qu’on ait un enfant et que tu emménages en effet tu ne l’entendras pas… On a le temps non ? On n’est pas pressés ? Le plus important c’est pas d’être ensemble et n’avoir personne d’autres dans nos vies ? Je pensais que c’est ce que tu voulais, une sorte d’exclusivité, et c’est ce que t’as pour l’instant… » Puis il laissa son regard vagabonder sur son corps et il ajouta : « Tu veux vraiment pas remettre cette chemise pour discuter ? Parce que là j’ai pleins d’envies, mais pas celle de discuter en te voyant contrariée et dans cette tenue, si on peut appeler ça une tenue vu le petit boxer seulement que tu portes … J’ai toujours été plus doué pour les gestes que pour les mots tu le sais bien…» Oui bah du Nathaniel tout craché xD on allait pas le changer, il aimait le sexe depuis ses quinze ans, et puis bon, une femme pareil presque nue devant lui ça ne pouvait donner que des envies autres que blablater… L’action était nettement plus son fort…
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité

MessageSujet: Re: aless&nate • L’amour est une catastrophe magnifique : savoir que l’on fonce dans un mur, et accélérer quand même.   Jeu 25 Avr - 9:21

Il avait beau essayer de faire de l'humour, ça ne marchait pas sur la belle brune ! Il trouvait peut-être la situation "cocasse" et ça le faisait peut-être rire, mais pas elle ! Pour rappel notre jolie maîtresse d'école est novice en matière de relations de couples et ce qui l'énervait le plus à cet instant, ce n'était même pas la fille nue dans la piscine, non... Enfin si, mais pas seulement ! Ce qui l'énervait c'est cet horrible sentiment de jalousie qu'elle ressentait à l'instant. Jamais, elle n'avait été jalouse comme ça, limite, elle avait envie de sortir et d'aller lui faire avaler son maillot de bain à cette conne, au moins elle aurait une bonne raison de ne pas en porter ! Bref, il y avait une telle violence dans ses réactions actuelles qu'elle ne voulait plus jamais ressentir une telle chose... Seulement, elle savait déjà que c'était mort, connaissant le passé de Nathaniel et le pouvoir qu'il avait sur les femmes -et sur elle aussi d'ailleurs- elle était convaincue qu'elle serait jalouse bien trop souvent à son goût. Du coup, elle se demanda s'il était jaloux aussi, peut-on être jaloux quand on sait qu'une fille avec qui on a une relation, aime voir d'autres hommes ? Pas elle bien sûr, mais toutes les filles faciles avec qui il avait couché... Probablement pas, après tout, on est seulement jaloux de ce que l'on aime et on ne peut pas vraiment dire qu'il ait été amoureux. Enfin, au vu de ce qu'il lui avait dit en tout cas. Le jeune homme tenta une nouvelle fois de faire de l'humour en lui demandant d'arrêter de mater sa "copine" inutile de dire qu'elle ne trouvait pas ça drôle une seule seconde et le regard qu'elle lui lança à l'instant le prouvait bien. Du coup, il répondit qu'il n'y avait pas mort d'homme et qu'il n'avait aucune envie d'aller la rejoindre. Ca aurait dû lui faire plaisir, mais elle ne pouvait pas s'empêcher de se dire que si elle n'avait pas été là, il y aurait peut-être été... « Oui, parce que je suis là. » Dit-elle machinalement. Oops, à la base, elle n'avait pas l'intention de le dire, mais c'était sorti tout seul ! Nate ajouta que si elle, elle voulait nager nue dans sa piscine, il n'hésiterait pas à la rejoindre. Comment lui faire comprendre qu'elle n'avait pas du tout envie de rire ? Il était con ou il le faisait exprès ? Du coup, elle répondit : « Vu le nombre de filles qui y sont passées avant, je n'en ai pas la moindre envie, sauf si tu fais changer l'eau ! » Et encore... Nager nue dans une piscine, elle n'avait jamais fait, à essayer cela dit, ça serait peut-être amusant !

Bref, le jeune homme avait enfin compris -il vaut mieux tard que jamais- que la situation était embarrassante pour elle et qu'elle n'avait pas envie d'en rire ! Il se décida donc d'aller voir son ex-copine ou plutôt son ex "coucherie d'un soir" pour lui demander de s'en aller. Alessandra regardait la scène d'un oeil avisé, mais discret xD, histoire de ne pas non plus passer pour une folle jalouse ! Enfin, c'était peut-être trop tard cela dit. Une fois de retour, il tenta de faire... Du Nathaniel ! Oui, il tenta de détourner la conversation en lui proposant de s'amuser tous les deux et même si elle avait bien envie de dire oui, parce qu'il faut bien le dire, depuis qu'elle avait goûté au sexe, elle n'avait qu'une envie à chaque fois qu'elle le voyait, c'était de recommencer ! Mais bon, là, elle voulait vraiment discuter, au moins savoir où il allait tous les deux. Seulement, elle se prit une méga claque dans la tronche quand il lui sortit qu'ils vivaient leur histoire au jour le jour et qu'il était bien comme ça. Mais non ! Ils n'étaient pas bien du tout ! Inutile de dire que le sang de la belle brune ne fit qu'un tour et elle décida de se la jouer un peu mélo en retirant sa chemise et elle lui balançant, disant qu'elle n'en avait plus besoin, ajoutant qu'il pouvait rattraper miss "j'ai oublié mon maillot", elle, elle sera ravie d'être seulement sa pute. Nathaniel tenta d'apaiser les choses en disant qu'il n'avait jamais dit une chose pareille, qu'ils étaient bien comme ça et qu'ils ne se prenaient pas la tête, mais que ça ne voulait pas dire non plus qu'ils n'avaient aucun avenir. Ouais, enfin ça ne voulait pas dire non plus qu'ils en avaient un... Il ajouta qu'elle ne devait pas s'attendre à une demande en mariage et un emménagement. Avait-elle dit ça ? Elle leva les yeux au ciel et répondit : « J'ai dit ça ? Vous êtes bien tous les mêmes ! Dès qu'une fille parle d'engagement c'est direct "mariage, maison, bébé" ! Ca ne fait même pas un mois qu'on sort ensemble donc non, je n'ai aucune envie de me marier si c'est ça qui te fait peur. J'ai juste envie de savoir que notre relation va quelque part et que je ne suis pas la conquête numéro 2345 de Nathaniel Campbell ! Et oui, c'est ce que je veux, l'exclusivité, mais si c'est un effort surhumain pour toi, on peut le faire à ta façon. J'ai un collègue qui rêve de m'inviter à sortir depuis des mois. » Ou comment essayer de retourner la situation à son avantage, on verra si l'idée de l'imaginer avec un autre homme lui fait plaisir. Puis, il lui demanda de remettre son haut, car ça lui donnait des idées pas très catholiques de la voir ainsi. La jeune femme répondit comme si de rien était -alors qu'au fond elle était très satisfaite xD- : « Non ! C'est ce que j'appelle de la torture mentale. Tu ne me toucheras pas aujourd'hui, pas la peine de rêver ! » Même si elle en crevait d'envie, mais bon, ça, elle n'irait pas lui dire.
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité

MessageSujet: Re: aless&nate • L’amour est une catastrophe magnifique : savoir que l’on fonce dans un mur, et accélérer quand même.   Jeu 25 Avr - 21:59

Non mais franchement, était-il vraiment nécessaire de faire tout un fromage de cette situation ? Non parce que d’un côté si la demoiselle n’était pas venue chercher Nathaniel jusqu’à son bureau, le jeune homme y serait resté en compagnie de son ordinateur et de son téléphone encore de bonnes heures et par conséquent il n’aurait jamais vu la jeune femme nue dans sa piscine. Et puis bon, elle était dans sa maison, il se voyait très mal aller se baigner et baiser dans sa piscine avec une autre femme qu’Alessandra. Mais bon, d’un autre côté, elle n’avait pas forcément tort, qui nous dit qu’en son absence il ne se serait pas laissé tenter par la sirène qui se baignait dans ses eaux ? Après tout il est vrai qu’il avait une réputation de coureur de jupons, d’homme à femmes, et c’était également une ex conquête avec qui il avait couché plus d’une fois. Du coup oui, ça pesait dans la balance, parce que bon Nate avait beau être bien lorsqu’Aless’ était avec lui, ils passaient de bons moments, mais ils n’étaient pas vraiment un couple, du moins ils n’avaient jamais clairement définis leur relation Tout d’un couple, mais rien d’officiel, et pas de romantisme, ou plutôt pas énormément si ce n’est dans l’intimité sexuelle. Et encore, c’était quand il y allait en douceur et pas comme un animal sauvage comme il aimait tellement le faire. Enfin du coup oui, il aurait peut-être succombé aux appels de la femme nue dans sa piscine, mais il ne l’avait pas fait, elle était là, et il préférait s’envoyer en l’air avec elle dans cet appartement donc bon… il tentait donc de détendre l’atmosphère par de petites blagues qu’elle n’appréciait guère. Mais il était direct et sincère, alors si elle lui demandait si il trouvait la situation amusante, il ne se gêna pas une seule seconde pour lui dire que oui, la situation était assez fun à son goût, mais qu’elle pouvait être rassurée parce qu’il ne voulait pas aller rejoindre cette femme puisqu’il était là avec elle. Elle ne trouva rien de mieux que de lui dire que c’était simplement parce qu’elle était là. Il lâcha un petit soupire pour lui répondre un peu plus sérieusement : « Tu viens vraiment de dire ça ? La question ne se pose pas non puisque comme tu le dis t’es là et je n’avais aucune intention de la rejoindre puisque j’étais au bureau. Mais c’est beau de voir le peu d’opinion que tu as de moi ! » Elle n’avait pas totalement tort, mais ça il n’allait pas le lui dire. Non, il préférait nettement la chauffer un peu, lui dire que ce serait quand elle le souhaitait qu’il la rejoindrait dans cette piscine bien volontiers. Mais non toujours pas puisqu’elle refusa, disant que peut être le jour où il changerait l’eau elle y songerait vu le nombre de femmes qui avaient dû y passer. Et il ne put s’empêcher de rire, repensant au fait que ce n’était pas la première fois qu’elle lui faisait des remarques sur son passé avec les filles « T’inquiètes pas si ya que ça je ferais changer l'eau pour qu’on passe un super moment. Et puis bon je sais me montrer original, ne crois pas que j’emmène toutes les femmes dans cette piscine… En tout cas je remarque qu’une fois encore tu sembles jalouse de mon passé. Je t’ai déjà dit que ce n’était pas très important, qu’il valait mieux se concentrer sur les moments présents » Et puis c’était vrai, ils avaient déjà eu cette discussion. Autre chose réelle, le beau brun n’avait pas fait trempette avec énormément de femmes, ça n’avait rien de marrant d’avoir toujours les mêmes nuits avec les femmes xD

Puis il était temps d’arrêter de parler et d’enfin passer à l’action. Non pas s’envoyer en l’air, mais dégager de sa piscine la jolie brune s’y baignant. C’était du gâchis mais bon sa petite brune sexy à lui était encore plus désirable que son choix était tout fait ! Après avoir quand même maté la femme nue sortir de la piscine et se rhabiller, il retourna auprès d’Alessandra avec un seul but, éviter cette fameuse discussion où en sommes-nous, quel est notre avenir et blabla… Du coup, il lui proposa une petite partie de jambe en l’air pour bien se réveiller en cette fin de matinée ensoleillée, mais manque de bol, alors que d’habitude elle craquait très rapidement, cette fois ci elle refusa gentiment, disant qu’il ne s’en sortirait pas si facilement. Et c’est à partir de ce moment-là que tout partit un peu en sucette puisqu’il lui disait qu’ils étaient bien comme ça, à vivre au jour le jour. Qu’est-ce qu’il n’avait pas dit là ! En effet, la demoiselle démarra au quart de tour, jouant la carte du mélodramatique en retirant la chemise de Nathaniel qu’elle portait, se retrouvant nue devant lui, ne portant que son petit boxer en dentelle sexy, celui –là même qui lui avait donné des petites idées lorsqu’il l’avait aperçue sous sa chemise… Pire encore, elle disait que du coup, il pouvait rattraper la femme à la piscine –comme on va l’appeler xD- Il tenta donc de la raisonner en disant qu’il ne voyait pas les choses comme cela, juste qu’il était bien avec elle, et qu’ils passaient de plus en plus de temps ensemble mais qu’il ne savait pas de quoi demain serait fait pour eux. Du moins il disait que si parler d’avenir signifiait un mariage, un enfant ou qu’ils vivent ensemble, il ne le lui dirait pas parce que c’était tôt et qu’il n’était pas capable d’avoir ce genre de discussions. Bien entendu, elle le mettait dans le même tas que les autres hommes puisqu’elle disait que dès que le mot engagement faisait son apparition, ils partaient dans le délire bébé mariage maison et compagnie. Bah un avenir pour lui c’était ça étant donné qu’actuellement, ils étaient ensemble et tout allait pour le mieux. Du coup elle répliquait en disant simplement qu’elle voulait savoir où ils allaient. Elle est sourde ou quoi ? Il a dit qu’il est bien avec elle et qu’ils avaient peut-être un avenir, c’était suffisant non ?! ça signifiait bien qu’il ne comptait pas la lâcher demain. Et puis bon elle avait voulu une sorte d’exclusivité, elle avait été claire, et pour le moment c’est ce qu’il lui donnait puisqu’il ne trempait pas son biscuit –xD- ailleurs… Mais ça non plus elle ne semblait pas le comprendre au vu de ses propos puisque si pour lui c’était trop compliqué elle pourrait céder aux demandes de rendez-vous d’un collègue. Il hocha négativement la tête comme pour dire qu’elle n’était pas possible et il ajouta un peu blasé : « Tu m’a écouté ? Non parce que je t’ai dit que je ne savais pas si on avait un avenir, mais que ce qu’on a maintenant me convient parfaitement. Je ne peux pas être plus clair. A moins que tu veuilles que je mette un mot officiel sur notre relation je sais pas. Cette relation exclusive n’a rien de surhumain puisque c’est ce qu’on a et que je ne m’en plains pas, j’essaye justement de te faire comprendre qu’il y a quelque chose de particulier entre nous. Surtout que tu sais que je suis pas doué là-dedans, alors j’ai un peu de mal à trouver les mots justes. Mais j’ai aucune envie d’aller voir d’autres femmes, encore moins que t’ailles voir d’autres hommes. Depuis cette fameuse nuit t’es à moi, rien qu’à moi. Tu l’a accepté, je veux que ça continue » C’était clair ou elle allait le souler pour avoir de véritables mots plus concrets ? Non parce qu’il allait avoir du mal notre beau brun, ce n’est pas un pro de l’amour, et sur ce sujet il était bien moins à l’aise que pour le reste. D’ailleurs en parlant de reste, il lui demanda de remettre cette chemise parce que ça lui donnait envie de tout sauf de discuter si vous voyez ce que je veux dire bande de coquins… Enfin si elle comptait sortir avec un autre homme, Nate pourrait devenir très mauvais, et il venait de lui dire qu’elle n’était qu’à lui, c’était une sorte de manière de lui dire qu’il ne voulait pas qu’elle accepte … En tout cas, elle refusait de se rhabiller, dévoilant sa stratégie en disant qu’elle lui faisait une petite torture mentale, et qu’aujourd’hui il ne la toucherait pas… On voyait bien qu’elle débutait dans les relations sérieuses, elle n’aurait pas dû lui dire que c’était fait exprès. Du coup il sourit légèrement pour dire tout en s’approchant et laissant filer le bout de ses doigts sur son ventre : «Sadique en plus, j’aime ça ! Je serais capable de te violer là maintenant pour avoir que je veux si tu continues… Pas malin de m’avoir dit que tu me provoquais volontairement… Par contre si tu ne fais pas un effort, hors de question que j’en fasse également ! En plus c’est pas compliqué, je te demande soit de te rhabiller, soit de te laisser aller à un peu de bon temps. Si tu veux discuter tu sais ce qu’il te reste à faire, c’est donnant donnant Alessandra ! » conclut-il d’une petite voix suave et sexy… Cela dit parler ok mais il ne voyait pas ce qu’il allait rajouter. De plus, si elle le provoquait tellement, il allait finir par la violer sérieusement, surtout qu’elle devait aussi avoir envie de lui non ? Après tout elle avait toujours faim de sexe depuis qu’elle y avait goûté… Elle se privait donc également, dommage pour elle…
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: aless&nate • L’amour est une catastrophe magnifique : savoir que l’on fonce dans un mur, et accélérer quand même.   

Revenir en haut Aller en bas
 

aless&nate • L’amour est une catastrophe magnifique : savoir que l’on fonce dans un mur, et accélérer quand même.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Quelque chose de différent : "Mon Amour Chéri"
» Dans l'amitié je préfère "qualité" que "quantité". (lana & aleks)
» GIFI un amour de caniche toy femelle de 10 ans (34)
» la faim plus fort que l'amour
» Barikad Crew-- Amour Infini-- Honneur à la femme haitienne
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
♫ Modern Family :: DANS LE GRENIER :: Archives rps-