AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 the sisterhood of the travelling pants ❥ ft. april

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Invité
Invité

MessageSujet: the sisterhood of the travelling pants ❥ ft. april   Sam 4 Mai - 23:40


Leann & April





Sister. She is your mirror, shining back at you with a world of possibilities. She is your witness, who sees you at your worst and best, and loves you anyway. She is your partner in crime, your midnight companion, someone who knows when you are smiling, even in the dark. Sje is your teacher, your defense attorney, your personal press egent, even your shrink ▬ Week-end oblige, Leann s’accorda une grasse matinée bien méritée. Elle avait pris soin de faire tous ses devoirs la veille afin d’avoir deux jours de tranquillité. Mais elle s’était couchée assez tard pour terminer une fiche de lecture sur « Gatsby le Magnifique ». Pas de réveil pour la tirer de son sommeil, elle se permit de traîner un peu plus longtemps sous sa couette. Se retournant dans son lit, elle tendit le bras pour attraper son blackberry. Pas de message. Est-ce qu’elle en attendait un ? Oui et non. Non, parce qu’on ne lui avait rien promis. Oui, parce qu’elle devait bien reconnaître qu’elle aurait bien aimé avec des nouvelles de Zach. Elle ne savait pas vraiment où il en était dans son projet de partir finir ses études à New York. Et cette incertitude la perturbait. Comme d’habitude, c’était le genre de sentiments qu’elle préférait repousser, sur lesquels elle ne voulait pas s’attarder. Parce que c’était plus simple de ne pas les prendre en compte, de ne pas réfléchir. Mais le fait est qu’elle ne pouvait plus vraiment nier que cette histoire la troublait. Tout en sachant qu’elle n’avait absolument pas son mot à dire, elle n’avait pas envie de le voir partir. Ca l’avait frappé lorsqu’il lui avait annoncé cette nouvelle. Une gifle mentale, voilà ce que ça avait été. Depuis, elle ne savait pas vraiment quoi faire… Comme d’habitude, elle était davantage dans une optique de laisser couler. C’était l’un des défauts de Leann, de ne pas oser. Les trois quarts du temps, elle avait peu de déranger, de ne pas être à sa place, de ne pas avoir le droit. C’est précisément ce qu’elle ressentait à l’égard de Zach. Elle n’avait pas le droit. Alors voilà où elle en était, au milieu de nulle part. Elle repoussa ses idées une bonne fois pour toutes, du moins pour le moment, et se décida à sortir de son lit. Elle avait prévu d’aller chez sa sœur dans l’après-midi. C’était la première année qu’elles ne vivaient plus ensemble, et si auparavant Leann avait souvent souhaité ce moment, aujourd’hui sa sœur lui manquait. A vrai dire, toute sa famille lui manquait. Parfois, la solitude de son petit appartement de Santa Monica était pesante. Cela dit, elle devait reconnaitre aussi qu’elle était assez contente d’avoir pris son indépendance, même si cette dernière n’était pas financière puisque ses parents payaient son loyer le temps qu’elle termine ses études.

En début d’après-midi, elle sortit de chez elle et grimpa dans sa voiture. Le temps était radieux à Los Angeles. Non pas qu’ils soient particulièrement rigoureux habituellement, mais depuis le début du printemps les températures grimpaient vraiment et le soleil brillait au-dessus de la ville. Le genre de météo qui donne envie de s’allonger sur une plage ou sur une terrasse et de profiter du soleil. Cela dit, si April avait hérité d’une belle peau dorée, Leann tenait plus de Blanche-Neige. Dès qu’elle se mettait au soleil, elle rougissait, puis redevenait désespérément blanche. En somme, c’était une complète injustice ! Comme souvent dans la Cité des Anges, elle tomba dans les embouteillages. Cette ville jouait clairement avec les nerfs des conducteurs. C’était difficile de ne pas perdre son sang-froid lorsqu’on se retrouvait coincer pendant des dizaines de minutes. Heureusement, la jeune femme avait allumé la radio en guise de fond sonore pour passer le temps. Arrivée enfin devant l’immeuble de sa sœur, elle se gara dans un parking vide, attrapa son sac à main et le sac en plastique qu’elle avait pris avec elle. Le hall lui apporta une sensation plaisante de fraîcheur et elle décida de la garder en prenant l’ascenseur. Si d’habitude, elle préférait rester active en grimpant les escaliers, aujourd’hui, la chaleur se faisait un peu trop sentir. Elle sonna à la porte et afficha son sourire lumineux dès que la porte s’ouvrit pour faire apparaître sa sœur. « Je t’ai ramené ton jean ! » dit-elle avant de déposer une bise contre sa joue et d’entrer. L’avantage d’avoir une grande sœur était indéniablement sa garde-robe. Qui plus est, April était une jeune femme particulièrement coquette et son armoire ressemblait à la caverne d’Ali Baba. Et encore… Leann ne pouvait pas lui piquer ses chaussures, sinon croyez-moi, elle le ferait sans l’ombre d’une hésitation. « Même si j’aurais dû le garder pour moi tellement il m’allait à merveille ! » ajouta-t-elle avec un air malicieux en lui tendant le sac plastique. Cela dit, elle n’était pas si éloignée que ça de la réalité. Ce jean avait parfaitement épousé ses formes et elle l’aurait volontiers piqué définitivement à son aînée.






Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité

MessageSujet: Re: the sisterhood of the travelling pants ❥ ft. april   Dim 26 Mai - 19:32

En famille on n'est jamais seul à posséder son univers, à se posséder ! En famille on est toujours là pour quelqu'un !
johnson's sisters ♡
La semaine est passée à une vitesse affolante, peut être est-ce parce qu'April a eu beaucoup de choses à faire. A la fois malmenée dans son travail et dans sa vie privée elle a pourtant eu l'idée de s'organiser une escapade Miaminienne la semaine prochaine avec une de ses anciennes amies de Miami. Excitée à l'idée de ce périple elle ne tient plus en place depuis que ces retrouvailles ont été planifiées. Elle voit en cette escapade une occasion de s'échapper de son quotidien routinien et ennuyeux, ce qui ne peut que lui faire du bien. Elle est consciente que ce n'est pas forcément la meilleure période pour s'éloigner de sa famille, même le temps de deux petits jours, mais pour une fois (ou pas) elle a envie de se montrer un peu égoïste. Elle en a besoin elle le sent au plus profond de son être. Si elle ne voit pas autre chose que les buildings de Los Angeles d'ici peu, elle risque de péter un boulon, ou même pire d'adopter un chien ... Ce qui serait une très mauvaise idée étant donné qu'elle ne contient pas assez d'amour pour un pauvre petit être comme celui ci.
Occupée toute la matinée à faire du shopping au beau milieu de Los Angeles, elle rentre épuisée et n'a même pas la force de se préparer à manger. Elle préfère réessayer un à un les vêtements qu'elle vient juste de s'offrir, comme une récompense pour cet effort extrême. Short, chemisier, blouse, robe ... Elle n'a pas lésiné sur la quantité et se sent prête pour les plages de floride. Alors qu'elle s'apprête à déchausser sa première tenue pour s'admirer dans une petite robe blanc cassé bordé de toute part par de la dentelle, on sonne à la porte. Surprise par ce retentissement soudain, elle met un peu de temps avant de capter que c'est chez elle que l'on souhaite s'introduire. Elle reboutonne son chemisier pour aller ouvrir la porte. Le visage de sa soeur cadette, Leann, apparaît alors ce qui la soulage. Elle avait peur que se soit un de ses autres gars de la publicité local qui n'avait rien d'autre à faire que de venir la harceler pour qu'elle achète des fenêtres ou des aides pour monter les escaliers ... Je t’ai ramené ton jean ! lui adresse sa sœur, avant d'entrer comme si elle est là chez elle. Bien sur April n'y voit pas de problème, après tout Lee est ici chez elle, c'est ça l'esprit de famille. Cependant elle a encore en travers de la gorge le fait que sa soeur vienne l'interrompre dans son petit plaisir personnel qu'était le mattage intensif de ses fesses Bonjour april ! Bonjour Leann ! Comment vas-tu ? Je vais bien et toi ? Je peux entrer ? Mais bien suur je t'en pris ... lâche t-elle tout en claquant la porte. De mauvaise foi elle ? Que nenni ! Ouvrant le sac plastique qui lui est destiné elle a la bonne surprise de retrouver un de ses jean préféré. Un sésame qu'elle a eu le malheur de prêter à Leann pensant que ce n'était qu'un prêt provisoire ... Elle aurait du deviner qu'elle ne verrait pas le morceau de tissu de sitôt ! Et ben enfin ! C'est pas comme si ça faisait 3 mois que je te l'avais prêter en disant "il s'appelle revient" ! Elle lui tire la langue. Elle aime la taquiner, après tout elle n'a pas tant souffert que ça de l'absence du pantalon dans son armoire, elle en a une dizaine d'autres sans compter les shorts et jupes en jean qui se battent jour et nuit pour avoir la chance d'être porté par son magnifique corpus. La prochaine fois rappelle moi de mettre une date d'expiration au prêt que je peux te faire ! Elle se dirige vers sa chambre pour que le tissu bleu retrouve sa place d'origine. Quand elle revient dans le salon, elle n'arrête pas de se gratter dans le dos oubliant qu'elle porte là un nouvel achat et donc ... une étiquette ! Tu peux me couper ça s'il te plaît ? demande t-elle à Leann. Le ciseau est dans la cuisine sur le comptoir



Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité

MessageSujet: Re: the sisterhood of the travelling pants ❥ ft. april   Sam 1 Juin - 19:03


Leann & April





Sister. She is your mirror, shining back at you with a world of possibilities. She is your witness, who sees you at your worst and best, and loves you anyway. She is your partner in crime, your midnight companion, someone who knows when you are smiling, even in the dark. Sje is your teacher, your defense attorney, your personal press egent, even your shrink ▬ Leann avait prévu de passer l’après-midi chez sa sœur. L’excuse, c’est qu’elle devait lui rapporter le jean qu’elle lui avait prêté, mais elle était contente de pouvoir passer un peu de temps avec April. C’était étonnant à quel point son aînée pouvait régulièrement l’insupporter lorsqu’elles vivaient toutes les deux chez leurs parents, alors qu’aujourd’hui, elle lui manquait. Et puis, elle savait que passer du temps avec sa sœur la ferait un peu sortir de la routine de l’université. Ce n’était pas désagréable d’y être retombée après l’histoire avec Parker. Sa vie n’était peut-être pas des plus palpitantes, mais au moins, elle se sentait bien mieux. Elle n’avait pas à se plaindre de sa vie. La seule chose qui laissait peut-être à désirer était sa vie sentimentale. Elle se retrouvait dans cette position désagréable d’avoir réalisé les choses trop tard. Du moins, c’était son impression. Elle ne savait pas vraiment où elle en était vis-à-vis de Zach et il y avait trop de paramètres incertains autour d’eux pour qu’elle soit rassurée face à ce qu’elle ressentait. Elle comptait donc sur cette après-midi entre sœurs pour se changer un peu les idées, ou plutôt pour éviter de se prendre la tête indéfiniment à ce propos. En arrivant à l’appartement de sa sœur, elle lui donna un sac plastique contenant le jean qu’elle lui avait emprunté. Très franchement, elle l’aurait volontiers gardé pour elle. Il lui allait à merveille et ça avait été un déchirement que de se dire qu’il était temps qu’elle le rende à sa sœur. « bonjour april ! bonjour leann ! comment vas-tu ? je vais bien et toi ? je peux entrer ? mais bien suur je t'en pris ... » Leann roula des yeux. April et sa bonne humeur à l’état pur, n’est-ce pas ?! « Bonjour April ! Comment tu vas ?! » fit-elle avec un sourire espiègle en exagérant le ton enjoué qu’elle employait pour la taquiner un peu. April jeta un coup d’œil au sac plastique que sa sœur lui avait tendu. « et ben enfin ! c'est pas comme si ça faisait 3 mois que je te l'avais prêter en disant "il s'appelle revient" ! » Lee haussa légèrement les épaules. « Et bien je te l’ai rendu ! » Elle n’avait simplement pas précisé pendant combien de temps elle l’emprunterait ! « la prochaine fois rappelle moi de mettre une date d'expiration au prêt que je peux te faire ! » Elle exagérait, non ?! « N’empêche que je suis certaine qu’il me va beaucoup mieux qu’à toi ! » répondit Leann avec une certaine conviction. Avons-le, ce jean lui avait fait des fesses d’enfer ! Habituellement, elle mettait surtout des robes, mais cette fois-ci, elle devait bien reconnaître que le jean d’April l’avait convaincu en lui offrant une jolie silhouette. L’aînée des Johnson s’absenta quelques instants, le temps de rapporter le jean dans sa chambre. Leann en profita pour regarder à travers la fenêtre pendant quelques instants. Elle n’avait jamais vraiment pris l’intention de regarder la vue qu’avait sa sœur. Cela dit, elle n’avait pas à se plaindre de celle qu’elle avait dans son petit appartement de Santa Monica puisqu’elle était toute proche de la plage et qu’elle se levait chaque matin avec une vue sur l’océan Pacifique. « tu peux me couper ça s'il te plaît ? » La voix d’April la fit sursauter et la fit sortir de ses pensées par la même occasion. Elle se tourna vers elle, avant de hocher la tête en voyant une étiquette sortir de ses vêtements. « le ciseau est dans la cuisine sur le comptoir » Elle se rendit dans la cuisine et balaya le comptoir du regard avant d’attraper la paire de ciseaux et de revenir dans le salon où l’attendait sa sœur. Elle coupa l’étiquette gênante qu’elle posa sur la table basse avec les ciseaux. « C’est vraiment mignon… Je crois que je te l’emprunterais ! » dit-elle, à moitié sérieuse, à moitié pour taquiner sa sœur à propos des vêtements qu’elle venait d’acheter. S’il y avait bien un point commun qu’elle partageait, c’était leur amour pour la mode et par extension pour le shopping, n’est-ce pas ? Leann ne remercierait jamais assez ses parents d’avoir toujours été généreux sur l’argent de poche afin de lui permettre de s’acheter régulièrement des vêtements. C’était la seule chose pour laquelle elle était véritablement dépensière. Mais elle avait beau avoir des tas de robes, de chaussures, de jupes, de pantalons et j’en passe… Elle aimait toujours autant farfouiller dans la garde-robe de sa robe ! Soyons honnête, April avait un style d’enfer ! « Quoi de neuf, sinon ? » demanda finalement Lee, en s’asseyant sur le canapé. Elle réalisait qu’elle n’avait pas vraiment eu de ses nouvelles depuis quelques temps, mis à part lors de dîner chez les parents, mais ce n’était pas franchement l’idéal niveau confidences.






Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité

MessageSujet: Re: the sisterhood of the travelling pants ❥ ft. april   Mer 3 Juil - 17:31

En famille on n'est jamais seul à posséder son univers, à se posséder ! En famille on est toujours là pour quelqu'un !  
johnson's sisters ♡
Si elles se chamaillent régulièrement voir même continuellement, Leann et April ne peuvent certainement pas se passer l'une de l'autre plus de 3 jours. Et encore c'est assez large. Elles ont se besoin permanent de se titiller, ce qui cache un réel attachement l'une à l'autre. Le peu de différence d'âge instauré par leurs parents a facilité leur rapprochement étant plus jeune, une complicité qui s'est intensifiée au fil des années. Elles partagent tout, dans la mesure du raisonnable, à l'image de ce jean qui fait son grand come back dans l'armoire de la plus âgée des Johnson après plusieurs mois de captivité chez Lee. Toutes les deux fans de mode, elles aiment partager cette passion ensemble. Elles ont chacune leur style même s'il reste assez similaire dans la globalité. Si chacune à sa propre penderie, on pourrait parfois s'y confondre, tant les échanges sont fréquents. Bonjour April ! Comment tu vas ?! finit par dire Leann après le petit pic lancé par sa sœur. April n'a pas sa langue dans sa poche, c'est un de ses points forts comme son plus gros points faibles. Leann la connaît et sait qu'il ne faut jamais prendre les quelques remarques qu'elle peut faire au sérieux, surtout quand elles lui sont adressées. Son caractère de chieuse fait parti de son charme après tout. April prend bien soin de faire abstraction du ton moqueur employé par sa cadette, et prend sa demande au sérieux. Je vais bien ! Et toi ? Tu t’ennuies alors tu t'es dit que tu allais venir m'embêter ? En véritable chieuse qui se respecte elle est obligée de lui lancer ce petit pic en pleine poire. Non pas que cette visite surprise la gêne, mais elle vient l'interrompre dans sa session d'essayage post-shopping alors quand même ... Après les banalités d'usages, April en vient au fait : le retard qu'il y a dans la remise du prêt. Elle connaît Leann et ses fâcheuses habitudes à ne jamais tenir ses promesses en matière de vêtement. Lorsqu'elle lui avait remis en main propre, elle lui avait fait jurer de lui rendre dans les plus bref délais ... De ne pas se l'approprier quoi. N’empêche que je suis certaine qu’il me va beaucoup mieux qu’à toi ! Lorsqu'elle refait son apparition dans la pièce principale de l'appartement, son regard outré vient s'abattre sur la silhouette de sa sœur. Comment ose t-elle ? Elle vient lui aplatir une petit tape sur les fesses, comme pouvait le faire leur mère lorsqu'elles étaient petites. Non mais je ne te permet pas ! Tant que tu y es dit que je suis moche dedans ! Elle finit par ce radoucir, par nécessité. en effet elle a besoin des petits doigts de fée de sa sœur pour retrouver une tranquillité dans son dos qui la démange depuis que Leann est arrivée. Cette dernière s’exécute sans rechigner à la tâche. C’est vraiment mignon… Je crois que je te l’emprunterais ! se permet t-elle de dire. April ne peut pas retenir son petit rire cristallin nerveux. Elle ramasse les ciseaux et l'étiquette fraîchement coupée pour aller rejoindre la poubelle placée dans la cuisine. Sur le chemin elle chantonne Dans tes rêves Lee ! ce qui montre bien qu'elle n'est pas disposée à consentir à sa demande. Après cette affaire de jean, croyez moi qu'elle n'est pas prête de lui refaire confiance de sitôt ! Si elle cède elle est à peu près sur de ne pas revoir sa jolie robe avant deux trois ans minimum ... Elle connait l'amour fou de Leann pour les volants en tout genre, alors pas question de s'aventurer dans ce genre de conflit perdu d'avance. Et pas la peine d'essayer de me soudoyer, je suis imperturbable ! Elle préfère la prévenir d'avance, histoire d'éviter l'étape : yeux pottés et larmichette fake.  Quoi de neuf, sinon ? April vient rejoindre son invité sur le canapé avant de lui répondre Pas grand chose, c'est pas vraiment ça au boulot en ce moment ... ça n'a jamais vraiment été, mais depuis quelques semaines le moral de la toute jeune professoresse est en berne. Elle est entre deux eaux : elle veut quitter son boulot mais la sécurité de l'emploi l'en empêche. Et toi ? Ça va mieux ? Elles n'ont pas eu l'occasion de discuter sérieusement depuis l'histoire du dénommé Parker, mais rien qu'en voyant Leann aujourd'hui elle peut sentir que ça va mieux, et elle en est contente. Tu as l'air d'aller mieux en tout cas Elle lui sourit sincèrement. j'ai oublié de te proposer mais, tu veux boire quelque chose ?



   

Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: the sisterhood of the travelling pants ❥ ft. april   

Revenir en haut Aller en bas
 

the sisterhood of the travelling pants ❥ ft. april

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» C'est quoi ce pants? o.O"
» "Boss Set"
» Crafting 146+
» The man in the blue quilted pants. (16/02/12 à 4h13)
» Travel Line
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
♫ Modern Family :: DANS LE GRENIER :: Archives rps-