AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 TRYAN • S’il ne me restait qu’une nuit à vivre je voudrais la passer auprès de toi...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar

▐ PAROLES : 6215
▐ DATE D'ARRIVEE : 06/01/2012

▐ AGE : 27 ans
▐ OCCUPATION : Photographe
▐ LES SENTIMENTS : Les trois hommes de ma vie (a)
▐ POINTS : 159
MessageSujet: TRYAN • S’il ne me restait qu’une nuit à vivre je voudrais la passer auprès de toi...   Mar 21 Mai - 20:57



Quelqu’un a dit un jour que la mort n’es pas la pire chose dans la vie : le pire, c’est ce qui meure en nous quand on vit.
Il était neuf heures ce matin-là et Trish ouvrit les yeux difficilement, un rayon de soleil lui brûla les yeux et elle se retourna en râlant, voulait se réfugier dans les bras de son homme... Homme qui n'était pas dans le lit. Elle ouvrit les yeux pour de bon en soupirant, elle détestait qu'il parte le matin sans lui dire au revoir, même si elle savait que cela partait d'un bon sentiment, il ne voulait simplement pas la réveiller. Ce n'était pas toujours simple d'être la copine -toujours pas fiancée !!! T'as même pas demandé ta copine enceinte en mariage, espèce d'ingrat !- d'un grand directeur d'hôtels de luxe, il passait beaucoup de temps hors de la maison, même si ces temps-ci, il avait bien aménagé ses horaires. Depuis qu'elle avait apprit être enceinte, il était aux petits soins, elle avait beau lui dire qu'elle n'était pas en sucre, rien n'y faisait... Mais, elle ne lui en voulait pas, qui en voudrait à son copain d'être ainsi ? Au moins ça prouvait qu'il était heureux. Et puis, à l'échographie des trois mois ils avaient eu une magnifique surprise, Trish n'attendait pas un, mais deux bébés ! Inutile de dire qu'elle était aux anges, car avec ses soucis il était possible qu'elle ne puisse plus avoir d'enfants par la suite, déjà qu'elle soit enceinte était un petit miracle, alors qu'elle attende des jumeaux, c'était magique. Bref, elle se leva et admira son ventre qui commençait à s'arrondir doucement dans le miroir, jamais elle n'aurait pensé être si heureux de grossir ! Une fois que la jolie métisse termina de s'admirer, elle alla se préparer, avala rapidement un petit déj et se mit en route pour le boulot. Seulement, elle n'eut pas le temps d'arriver jusqu'à sa voiture qu'elle fut prise de violents mots de ventre, heureusement pour elle, son voisin sortait son chien et vint rapidement lui apporter son aide et il appela une ambulance.

La jeune femme se trouvait à l'hôpital depuis une bonne heure quand Kyan arriva. Elle voyait bien la panique dans ses yeux et à vrai dire elle était paniquée aussi, mais elle tenta de faire bonne figure en disant que le médecin n'allait pas tarder. Elle avait fait quelques examens et les mots de ventres étaient passés, donc elle lui disait que ça irait, que ça devait être normal, après tout, elle s'était peut-être inquiété pour rien, c'est ça quand on en est à sa première grossesse. Bref, elle faisait tout ce qu'elle pouvait pour détendre l'atmosphère, mais ça ne marchait pas vraiment. Les deux amoureux patientèrent encore pendant au moins une heure et demie avant que le médecin daigne enfin se montrer ! On avait le temps de mourir ! Dès qu'elle vit sa tête, elle savait qu'il y avait un problème, si tout allait bien, il ne ferait pas une tête pareille ! Elle serra un peu plus fort la main de Kyan alors que le docteur commença à expliquer la situation... Ils rentrèrent chez eux en milieu d'après-midi, un silence de mort régnait et ça depuis leur sortie de l'hôpital. Peu avant ça, ils avaient apprit qu'elle risquait gros avec sa grossesse et que ça serait plus sage qu'elle avorte. « C'est juste hors-de-question Kyan. Pas la peine d'en discuter. » Dit-elle sur un ton glacial. Ce n'était pas d'aujourd'hui qu'elle était autoritaire surtout dans une telle situation, il savait comment elle était et il avait apprit à faire avec... Mais bon, avec lui, elle savait aussi qu'elle ne faisait pas ce qu'elle voulait, c'était bien le seul à qui elle pouvait "obéir". Cela dit, cette fois, c'était plus la décision de Trish que la sienne, quoi qu'il en pense, c'était son corps et il ne pouvait pas la forcer à faire ce dont elle n'avait pas envie. Elle s'approcha de lui, les yeux humides, prête à fondre en larme et elle ajouta, consciente d'avoir été trop sèche : « Je suis désolé. Mais ce sont nos bébés, ce sont tes fils. » Elle termina sa phrase en lui prenant la main pour la poser sur son ventre arrondi, remarquez la manière dont elle essayait de l'amadouer xD. Oui, normalement, ils auraient dû savoir le sexe le mois prochain, mais comme elle a fait une nouvelle échographie ce jour, ils savent déjà. « Je m'en fiche du risque, je veux mettre nos bébés au monde, c'est peut-être la seule chance qu'on ait d'avoir des enfants. » Comme déjà dit, c'était déjà miraculeux qu'elle soit enceinte...

© charney



Spoiler:
 

_________________
    dis moi que tu m'aimes
    Dis moi que tu m'aimes, que la vie est belle, que ce monde est fou. Et quoi qu'il advienne je resterai tienne, à toi jusqu'au bout. A la vie à la mort, mi amor, je plaque tout. Dis moi que tu m'aimes et que les autres on s'en fout.
    © by anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

▐ PAROLES : 4892
▐ DATE D'ARRIVEE : 06/01/2012

▐ AGE : 27 ans
▐ OCCUPATION : Papa à temps plein, dealer à temps partiel
▐ POINTS : 63
MessageSujet: Re: TRYAN • S’il ne me restait qu’une nuit à vivre je voudrais la passer auprès de toi...   Jeu 23 Mai - 0:00

Et comme tous les matins, c’était à contre-cœur que Kyan se levait et sortait du lit pour aller à l’hôtel. Depuis que Trish était enceinte et qui plus est de jumeaux, il voulait rester auprès d’elle et faire attention aux trois personnes qui étaient désormais tout pour lui. Et oui, Mademoiselle Applewhite devrait désormais apprendre à partager son homme et ne plus être le centre du monde de Kyan. Cela dit l’inverse était aussi vrai, ces deux petits bouts de choux allaient sans surprise changer les comportements et les vies de nos futurs parents. Enfin du coup, Kyan avait filé au bureau de bon matin, laissant dormir sa bien-aimée tranquillement. Il faut dire que parfois elle passait des nuits tellement pourries qu’il ne voulait pas la déranger quand elle dormait à poings fermés. Il fila donc à la salle de bain discrètement pour se préparer avant de prendre son petit déjeuner et de filer au travail. Qui plus est, il savait que dans pas très longtemps Trish devrait se lever pour également aller travailler. D’ailleurs encore une chose qui serait bientôt terminé puisqu’avec son petit bidon qui gonflait, la demoiselle allait bientôt devoir faire attention, se mettre en congé maternité et rester gentiment à la maison. Au moins Kyan ne serait pas en train de se demander sans cesse ce qu’elle faisait, si tout allait bien et compagnie, tout serait plus simple. Les réunions s’enchainaient ce matin, et après la deuxième Kyan fit un peu le tour de son hôtel histoire de saluer son personnel et de prendre la température d’un peu tous les services. Néanmoins notre beau brun n’eut pas même le temps de terminer son petit tour que son téléphone sonna. A l’autre bout du fil, l’hôpital… Lorsqu’on lui dit que sa petite amie Trish Applewhite avait été admise aux urgences, Kyan devint rapidement blanc. Il raccrocha et ne perdit pas de temps pour se diriger vers le parking. En cours de route, il appela sa secrétaire lui expliquant que Trish avait eu un soucis de santé et qu’il fallait annuler tous ses rendez-vous de la journée. En route, notre futur papa retira sa cravate et la jeta sur la banquette arrière…

Une quinzaine de minutes et quelques excès de vitesse plus tard, Kyan retrouva enfin Trish à l’hôpital et c’est un peu paniqué qu’il rentra dans la chambre de la demoiselle. Rapidement il lui demanda ce qui lui était arrivé et elle essayait de minimiser la situation, disant que c’était seulement quelques maux de ventre et que tout allait désormais mieux, finissant par dire que le médecin devait venir lui donner ses résultats d’examens d’une minute à l’autre… Ou plutôt une heure et demi ! Et en plus de les faire patienter il était porteur de mauvaises nouvelles, ça se voyait à sa tête, et Trish le comprit également vu qu’elle serrait la main de Kyky un peu plus fort. Cette grossesse était dangereuse pour les jumeaux, mais également pour Trish. Bonne nouvelle, ce n’était plus les deux bébés, mais les deux jumeaux, ils connaissaient donc enfin le sexe de leurs enfants. Malheureusement cette grossesse était un gros risque pour tout le monde. Enfin sauf Kyan, son seul risque à lui c’était la santé de ses bébés et de sa petite amie. Le retour à la maison se faisait son un bruit, les deux étant un peu sonné de ce qu’ils avaient appris… Alors qu’ils entrèrent dans leur maison, Trish lui dit d’un air très froid que c’était hors de question et qu’il n’y avait pas besoin d’en discuter. Euh il avait juste rien dit qu’il se faisait enchaîner déjà… Il la regarda un peu surpris qu’elle lui parle comme ça « Pardon ? J’ai rien dis du tout… Encore » lâcha-t-il. Il avait limite envie de lui dire qu’elle allait lui parler autrement parce qu’il n’avait rien dit de mal, mais rapidement la jeune femme s’approcha de lui les yeux légèrement humides et elle devint nettement plus douce , prenant la main de Kyan pour la poser sur son ventre tout en disant qu’elle était désolé mais que c’était ses bébés, leurs fils. Il eut un très fin sourire pour répondre : « Je sais bien mon ange… D’ailleurs savoir que ce sera deux petits bonhommes ça me comble de bonheur. On a tellement galéré pour que tu tombes enceinte de ces deux –là… » Puis elle ajouta qu’elle s’en fichait pas mal du risque… Qu’ils avaient eu du mal à ce qu’elle soit enceinte et qu’elle voulait vraiment aller au bout de cette grossesse qui était peut-être la seule qu’elle n’aurait jamais. Etre père était un sentiment magnifique, et la preuve, depuis plus de trois mois maintenant il prenait soin de Trish le plus possible, mais également des petits jumeaux. Il les aimait déjà, mais elle prenait un risque énorme : « Je sais bien Trish… C’est peut être notre seule chance, mais t’as entendu le médecin, c’est un risque énorme. Et pas que pour ces bébés, mais également pour toi, pour ta santé. Je ne voudrais pas qu’il vous arrive quelque chose. Faut en parler sérieusement je crois. » Bah oui, les enfants pourraient avoir des soucis de santé à leur naissance, ou Trish des problèmes irréversibles, et le pire des cas serait la mort de l’une des trois personnes concernés, voir de plusieurs, et c’est surtout pour ça qu’il voulait prendre la situation au sérieux…

Spoiler:
 

_________________
    « Family Portrait »


    “ On the first page of our story, the future seems so bright. Then this thing turned out so evil, I don’t know why I’m still surprised. ” © signature by anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

▐ PAROLES : 6215
▐ DATE D'ARRIVEE : 06/01/2012

▐ AGE : 27 ans
▐ OCCUPATION : Photographe
▐ LES SENTIMENTS : Les trois hommes de ma vie (a)
▐ POINTS : 159
MessageSujet: Re: TRYAN • S’il ne me restait qu’une nuit à vivre je voudrais la passer auprès de toi...   Jeu 23 Mai - 21:49



Et dire que nos deux amoureux vivaient un bonheur parfait depuis plusieurs semaines. D'ailleurs, pour Trish, c'était le bonheur depuis qu'ils s'étaient remis ensemble après leur séparation de plus de trois ans... Et après cette histoire avec la pouf qu'il avait comme fiancée. D'ailleurs, elle se demandait bien ce qu'elle était devenue celle-là... Surement qu'elle fait le tapin dans un coin de Los Angeles ! Bon, d'accord, elle espérait quand même que ça aille pour Charlotte, tant que tout allait bien loin de l'amour de sa vie, c'était parfait. Ensuite, elle pensait être enceinte et même si c'était une fausse alerte, elle s'était rendu compte qu'elle voulait un bébé avec Kyan, ça avait été dur de le convaincre, mais finalement, elle y était parvenue. Il faut dire qu'elle savait être très convaincante, son arme fatale étant le sexe ! Oui, il était faible, comme tous les hommes, surtout devant Trish qui, avouons-le, est canon. Mais bref, ce n'était pas vraiment le sujet ! Puis, elle avait appris qu'elle aurait beaucoup de mal à avoir des enfants, mais finalement le miracle eut lien et quand ils avaient été faire l'échographie des trois mois, ils avaient appris qu'elle n'attendait pas un, mais deux bébés ! C'était le bonheur total pour le couple, surtout qu'elle était certaine que c'était son miracle et qu'il était unique, donc qu'elle ne serait plus jamais enceinte, alors des jumeaux, c'était magnifique. Et voilà que leur bonheur vole en éclat en deux minutes ! Evidemment, le médecin disait qu'ils avaient le choix, mais en disant sans cesse qu'elle risquait d'y laisser la vie... Vous parlez d'un choix vous ! Une fois chez elle, la belle ne prit pas quatre chemins et lui fit par de son avis et de sa décision surtout, elle ne ferait pas ça, il était hors-de-question qu'elle avorte ! Et bien sûr, il fut surpris du ton qu'elle venait d'employer, d'ailleurs, elle fut surprise aussi... Le beau brun précisa qu'il n'avait rien dit... Encore. Ce qui voulait tout dire... Elle se calma très vite, il n'y était pour rien après tout et tenta de le faire culpabiliser en prenant sa main pour la poser sur son ventre de femme enceinte et en disant qu'elle portait ses bébés, ses fils, vu qu'ils venaient d'apprendre que ce serait deux petits mecs. Il répondit qu'il savait et qu'il était heureux que ce soit deux garçons, enfin ils auraient dit pareil si ça avait été deux filles, mais soit xD. Puis, il ajouta qu'ils avaient galéré pour les avoir, là elle répondit : « Justement, c'est déjà un miracle que je sois enceinte avec mes soucis de santé, le médecin avait bien dit que ça pourrait arriver dans un mois ou jamais... Et c'est arrivé. Est-ce qu'on aura une seconde chance ? C'est fort probable que non. » Il fallait être honnête une telle chance ne se reproduirait sans doute pas deux fois !

La jeune femme en rajouta une couche, disant qu'elle se fichait du risque, qu'elle voulait mettre leurs bébés au monde, quoi qu'il arrive. Tout ce qu'elle voulait c'est que ses fils naissent, tant pis si elle, elle y reste... De toute façon, elle savait que Kyan serait là pour s'occuper d'eux, elle avait plus que confiance dans l'homme qu'elle aimait et elle était convaincue qu'il serait un père formidable, comme il l'avait déjà surement été avec sa fille... Avant son décès tragique. Il répondit qu'il savait tout ça, mais que le médecin avait bien dit qu'il y avait un gros risque et pas seulement pour les enfants, mais pour elle aussi... Ajoutant qu'il n'avait pas envie qu'il leur arrive quelque chose. Elle soupira et s'installa sur le canapé, oui, elle était fatiguée, elle avait eu une grosse journée et surtout beaucoup d'émotions fortes. Elle regarda dans le vide quelques secondes, le temps de réfléchir à ce qu'elle voulait vraiment. Mais, ça n'avait pas changé, elle ne changerait pas d'avis de toute façon. Alors, ils pouvaient en discuter, c'est ce qu'il voulait apparemment, mais ça ne changerait rien du tout, elle était décidée et il faut être honnête, là, c'était sa décision ! C'était leur problème, mais la décision finale lui revenait, c'était son corps, il ne pouvait pas la forcer à faire une chose qu'elle ne voulait pas faire, à savoir l'avortement. Trish releva les yeux vers lui et répondit : « Si tu veux en discuter, discutons... Mais, je ne ferais pas ça, quoi qu'il arrive. Alors, c'est parler dans le vent. » Elle arrêta quelques secondes de parler, le temps de le regarder dans les yeux et ajouta : « Ca va aller, je le sens... Le plus gros risque, c'est moi qui le prend et si ça se passe mal... Tu seras là pour eux toi. Tu seras un père merveilleux. Et j'espère que nos fils auront tes yeux, tes magnifiques yeux bleus et ton sourire qui me fait craquer. » Elle termina sa phrase avec un petit sourire. Puis, il faut bien le dire, vu le physique de Trish et Kyan, leurs enfants ne pourront qu'être des canons plus tard !

© charney


_________________
    dis moi que tu m'aimes
    Dis moi que tu m'aimes, que la vie est belle, que ce monde est fou. Et quoi qu'il advienne je resterai tienne, à toi jusqu'au bout. A la vie à la mort, mi amor, je plaque tout. Dis moi que tu m'aimes et que les autres on s'en fout.
    © by anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

▐ PAROLES : 4892
▐ DATE D'ARRIVEE : 06/01/2012

▐ AGE : 27 ans
▐ OCCUPATION : Papa à temps plein, dealer à temps partiel
▐ POINTS : 63
MessageSujet: Re: TRYAN • S’il ne me restait qu’une nuit à vivre je voudrais la passer auprès de toi...   Dim 2 Juin - 22:10

Bien sûr c’était bien connu que le bonheur ne durait jamais ! Et une fois de plus notre joli couple en était la preuve parfaite… Après que Trish eut appris qu’elle ne serait sûrement jamais maman malheureusement, c’était avec joie et surprise que les deux tourtereaux avaient réussis à faire un petit bébé. Une surprise totale pour les deux là qui ne l’espéraient plus et pourtant elle était bien enceinte, un petit miracle grandissait dans le ventre de Trish. Autant dire que c’était la chance qui leur souriait et que leur vie ne pouvait pas être plus parfaite. Et pourtant aujourd’hui toute cette euphorie chez les deux venait de s’effacer avec la petite visite d’urgence de Trish à l’hôpital. Oui, elle était enceinte de deux bébés, ils le savaient, oui ok ils venaient d’apprendre que c’était deux petits garçons qu’elle attendait, mais la pire nouvelle c’était que la grossesse de notre jolie métisse était une grossesse à risque, à très gros risques pour les bébés, mais également pour elle-même. Comme quoi si ce miracle leur était tombé dessus, Kyan espérait fortement que ce miracle ait lieu jusqu’au bout, parce que mine de rien en trois mois il avait commencé à planifier tellement de choses pour leur vie de famille qu’il ne supporterait pas la perte de ses enfants. Il avait connu ce drame une fois avec la mort de sa fille alors qu’elle était encore petite, il ne voulait pas revivre cette chose horrible. Pire encore, il ne voulait pas qu’il arrive de mauvaises choses à Trish. Déjà qu’elle allait assez galérer en étant enceinte normalement, alors si en plus elle se retrouve avec des complications de plus... Cette complication justement pouvait entrainer la mort de la future maman, et pour Kyan ce sacrifice était impensable ! Il ne voulait simplement pas vivre sans elle, pas si rapidement, pas avec deux jumeaux qui venaient de naître. Voilà donc que le médecin leur avait foutu une trouille d’enfer et une fois à la maison après ce silence d’église dans la voiture, les deux lancèrent ce sujet plus que délicat… Enfin Trish le lança de manière virulente puisque Kyan n’avait rien dit qu’elle l’agressait en disant que c’était hors de question d’y penser. Il répliqua d’un air plus que surpris qu’il n’avait encore rien dit. Oui parce que de toute évidence il comptait en parler ne vous inquiétait pas –sinon y a pas de sujet quoi xD- . La belle brune se reprit, s’approchant de lui et s’excusa tout en prenant sa main pour la déposer sur son ventre, celui-là même où leurs enfants grandissaient déjà. Deux petits bonhommes c’était le pied ! Au moins il ferait du sport avec eux, leur apprendrait à jouer au foot, et passeraient des soirées foot au grand dam de maman xD. Titi répondit que sa grossesse était un miracle car il y avait beaucoup de chance pour que ça n’arrive jamais, alors qu’une seconde chance était peut être inespérée… il baissa les yeux un instant vers sa main et fit une petite moue : « Je le sais mon ange, je sais bien que c’est notre chance, mais à quel prix aussi. Tout allait bien jusqu’à maintenant. Pendant trois mois la grossesse s’est bien passée, on s’imaginait déjà en famille et là on sait même plus ce qu’on peut rêver pour notre futur… Je veux pas que tout s’effondre !» Tous leurs rêves de famille ensemble, un rêve qu’ils partageaient depuis le lycée…

Et puis Trish semblait bien décidé à mettre au monde les jumeaux quoi qu’il en soit, les dangers elle s’en foutait pas mal, mais si ça voulait dire perdre la vie pour eux Kyan ne voulait même pas prendre ce risque… Mais pourtant Trish était prête à le prendre ! Quand je vous dis parfois que cette femme est tarée ! Le pire c’est qu’il s’inquiétait pour eux trois, il ne voulait pas qu’ils leur arrivent quelque chose et elle arrivait à râler et soupirer quoi … La belle se posa dans le canapé, laissant son regard se perdre au loin. Kyan qui était bien décidé à parler de cette situation vint auprès de la demoiselle sur ce même canapé dans le but d’en discuter. Un peu sèchement elle lui disait qu’ils pouvaient en parler si il le souhaitait mais que sa décision était prise et qu’elle comptait bien mener cette grossesse à terme quoi qu’il en soit. C’était beau les discussions de couple chez eux… Trish était tellement borné que la conversation n’était même pas possible qu’elle se braquait immédiatement en disant qu’il allait parler dans le vent… Génial ! « Bébé, c’est quelque chose d’important je pense qu’il faut surtout en discuter sérieusement et pas être borné comme tu le fais là… J’ai pas dis que tu devais faire quoi que ce soit, juste qu’on parle de ta grossesse qui est quand même d’après les médecins à risque… » Puis elle plongea son regard dans celui de Kyan pour lui dire un peu plus calmement qu’elle sentait que tout se passerait bien et qu’au pire des cas le risque était prit par elle et pour elle et qu’en cas de problème il resterait le beau brun pour les petits jumeaux. Rassurant dis donc de dire qu’en gros elle va mourir… Néanmoins elle savait y faire puisqu’elle ajouta qu’elle espérait voir sur ses fils les yeux et le sourire de Kyan. Il avait limite l’impression qu’elle se préparait à mourir et ça le déprimait plus qu’autre chose… « Ton problème ce matin tu l’avais pas senti lui… Et puis regardes comment tu parles ! J’ai franchement pas envie d’être un père célibataire… Je ne tiendrais pas sans toi, et tu parles comme si tu connaissais déjà l’issue de cette grossesse. Ça me touche que tu dises tout ça, que je serais un père merveilleux et tout mais sans toi je ne sais pas si ce sera aussi facile que tu le pense pour moi… Ces deux là auront besoin de leur maman aussi, ils vont nous ressembler et je veux que tu puisses profiter de ces beaux bébés qui vont être magnifiques » Normal vu les parents ! Canon plus canon égal super bébé canon xD…

_________________
    « Family Portrait »


    “ On the first page of our story, the future seems so bright. Then this thing turned out so evil, I don’t know why I’m still surprised. ” © signature by anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: TRYAN • S’il ne me restait qu’une nuit à vivre je voudrais la passer auprès de toi...   

Revenir en haut Aller en bas
 

TRYAN • S’il ne me restait qu’une nuit à vivre je voudrais la passer auprès de toi...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» S'il Ne Me Restait Qu'un Seul Espoir [Rp Solo Et Terminé]
» Il ne restait plus qu'à attendre.
» Suivi 1.0 ( Tryan De SaintClair, perso de Niko )
» Je vie ma vie comme si c'était la dernière chose que me restait
» L'ACNE
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
♫ Modern Family :: DANS LE GRENIER :: Archives rps-