AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 TRYAN • "Story of my life Searching for the right"

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar

▐ PAROLES : 6215
▐ DATE D'ARRIVEE : 06/01/2012

▐ AGE : 27 ans
▐ OCCUPATION : Photographe
▐ LES SENTIMENTS : Les trois hommes de ma vie (a)
▐ POINTS : 159
MessageSujet: TRYAN • "Story of my life Searching for the right"   Ven 21 Juin - 11:21

"Tu sais ce qui a de plus douloureux dans un chagrin d’amour ? C’est d’pas pouvoir se rappeler ce qu’on ressentait avant. Essaie de garder cette sensation. Parce que si tu la laisses s’en aller... Tu la perds à jamais."
Trish et Kyan
C'était une longue journée qui attendait la jolie brune, en effet, elle devait bosser et après le boulot, avec son fiancé, ils devaient aller voir la salle de réception pour le mariage. Elle n'en revenait toujours pas, mais dans six mois, elle serait mariée, si on lui avait dit ça un jour. Il faut dire aussi qu'avant Hugo, sa plus longue relation avait été avec Kyan et il avait déjà eu beaucoup de mal à s'engager sérieusement avec elle, alors elle n'avait jamais pensé l'épouser. Le mot "mariage" l'aurait sans doute fait partir à toutes jambes. Elle était dans les bras de son fiancé ce matin-là, se réveillant doucement et pourtant, elle était en train de penser à un de ses ex, normal quoi... Elle secoua la tête vivement et elle déposa quelques baisers sur le cou de son futur mari pour le réveiller. Ensuite, les deux jeunes gens se dirigèrent vers la salle de bain et prirent une bonne douche, surtout qu'il faisait extrêmement chaud en ce moment et les nuits étaient pénibles, alors une douche froide le matin, c'était le paradis. Ils terminèrent de se préparer, avalèrent un petit-déj rapide et hop, direction le boulot. Elle passa sa journée à lire des courriers de lectrices, elle essayait de répondre au plus de monde possible, mais ce n'était pas évident, surtout que sa chronique avait de plus en plus de succès. Des fois, elle lisait des lettres et elle était désespérée. Certaines filles étaient vraiment tombée très bas par amour et elle avait envie de leur envoyer des claques virtuelles, je vous jure, mais bon, elle essayait de rester la plus professionnelle possible, après tout, elle sait bien qu'on peut accepter beaucoup de choses par amour, elle était sortie avec un crétin pendant quatre ans, et il avait fini par lui péter le nez ! Bon, il n'avait pas fait exprès, mais quand même. Heureusement que la chance a tourné d'ailleurs et qu'Hugo est tout le contraire... Même si des fois, elle lui reprochait son côté un peu trop lisse, mais bon, on ne peut pas tout avoir.

Après le boulot, la jolie chroniqueuse prit sa voiture direction l'hôtel "Shutters and the beach". Il y avait une vue extraordinaire sur la mer depuis cet hôtel et surtout ils avaient des salles de réceptions somptueuses. Après, elle aurait préféré un mariage plus modeste, mais lui, il voulait faire les choses en grand, il venait d'une grande famille riche et sa famille tenait à leur payer le mariage de leurs rêves... Même si le mariage de ses rêves, ce serait à l'autre bout du monde, sur une plage avec seulement quelques amis et leurs parents, mais bon. Trish arriva enfin à l'hôtel, mais aucune trace de l'homme de sa vie, elle l'appela et ce crétin lui disait ne pas pouvoir venir, étant retenu à son boulot. Elle lui raccrocha au nez et oui, la belle était encore du genre impulsive et entra donc seule. Elle l'avait pas trop le choix. Une jolie jeune femme blonde l'emmena à la future salle de leur réception et Trish se tourna vers elle en disant : « Il doit y avoir une erreur, nous avions demandé la salle avec vue sur la mer... Sauf erreur de ma part, je ne vois pas la mer là. » Le pire ? Cette pouf lui lança un regard dédaigneux genre "pour qui elle se prend cette conne" avant de lui répondre que c'est ce qu'il y a marqué sur sa feuille de réservation et qu'elle ne pouvait rien faire. Trish commençait à sentir son sang bouillonnait, il faut dire qu'elle s'énervait très vite, surtout quand ça n'allait pas dans son sens. Du coup, elle lui dit en essayant de garder son calme : « Je voudrais voir le directeur s'il vous plait. » C'était ça ou elle lui cassait la gueule à cette conne ! L'autre ne semblait pas contente du tout, mais en même temps, elle était la cliente, elle n'avait pas le choix. Elle se retira, laissant la brunette dans cette grande salle vide et froide quelques minutes. Quand elle entendit la porte s'ouvrir, elle n'en crut pas ses yeux... « Kyan ?!!! Mais, qu'est-ce que tu fiches ici ? » Lui lança t-elle complètement paniquée. Et dire qu'elle pensait à lui ce matin, c'est étrange la vie de fois. « La dernière fois qu'on s'est vu tu m'as cassé le nez... Ne me dis pas que tu as été nommé directeur ici ? Papa a fait jouer ses relations... » Pourquoi elle était directement agressive ? Surement parce qu'elle était complètement angoissée de le revoir et elle cachait cette peur derrière de l'arrogance. C'était son moyen de défense préféré, malheureusement, il la connaissait mieux que personne... Quoi que, ça faisait cinq ans maintenant, il l'avait sans doute oublié.

made by pandora.


Spoiler:
 

_________________
    dis moi que tu m'aimes
    Dis moi que tu m'aimes, que la vie est belle, que ce monde est fou. Et quoi qu'il advienne je resterai tienne, à toi jusqu'au bout. A la vie à la mort, mi amor, je plaque tout. Dis moi que tu m'aimes et que les autres on s'en fout.
    © by anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

▐ PAROLES : 4892
▐ DATE D'ARRIVEE : 06/01/2012

▐ AGE : 27 ans
▐ OCCUPATION : Papa à temps plein, dealer à temps partiel
▐ POINTS : 63
MessageSujet: Re: TRYAN • "Story of my life Searching for the right"   Ven 21 Juin - 22:56

Encore un matin… un matin pour rien… -bon ok pas de chansons xD-. Encore un matin où notre jeune homme se levait difficilement. Et pour cause hier soir il avait un peu trop forcé sur les cocktails à base de rhum. Oui, cet alcool était son pêché mignon et il aimait s’enfiler quelques Mojitos, Cuba Libre et Long Island Iced Tea en soirée avec ses amis. Donc oui, il s’était un peu retourné la tête hier avec ses potes en bord de plage et quelques cocktails, et lorsque son réveil sonna, c’est avec un peu de mal qu’il se décida à l’éteindre… pour finalement se rendormir. Oh oui c’était vraiment mal ce qu’il faisait. Souvent il disait que lorsqu’on sait faire la fête il faut savoir assumer ensuite le lendemain matin pour ses obligations. Et d’ailleurs plus d’une fois il avait déjà sorti cette remarque à ses employés, et pourtant aujourd’hui il se défilait, prolongeant un peu son sommeil. Oui bah faites ce que je dis et pas ce que je fais hein. Et puis il avait dans l’hôtel où il bossait un bon statut lui donnant le privilège de ne pas avoir d’horaires fixes et de faire les heures qu’il souhaitait. De plus par chance il n’avait pas de rendez-vous ce matin, il avait donc très largement le temps d’émerger et de retrouver l’hôtel. Du coup ce n’est que quatre heures plus tard aux alentours de midi que notre beau brun se décida à sortir du lit. D’un côté heureusement que hier soir il était rentré seul, il n’avait eu personne à virer de chez lui. Il sortit en boxer –xD- de son lit, direction la cuisine pour avaler un petit café et prendre un doliprane avant de se diriger vers la salle de bain. Et oui avec cette chaleur une bonne douche fraîche ne lui ferait pas de mal pour se motiver et surtout se réveiller à 100%. Puis il jeta un coup d’œil à sa montre une fois habillé et il était déjà mine de rien près de treize heures, l’heure de son premier rendez-vous de la journée… Autant dire qu’il s’activa un peu plus et sauta dans sa voiture direction le bureau. C’est une quinzaine de minutes plus tard et avec une poignée de minutes de retard qu’il retrouva son rendez-vous l’attendant déjà  à son bureau… Après ce rendez-vous, Kyan resta seul à son bureau, travaillant sur quelques dossiers et se baladant un peu dans son hôtel. Enfin son hôtel non mais il était adjoint du directeur, donc il occupait une grande part des responsabilités de cet établissement, surtout en ce moment avec un déplacement à l’étranger du directeur. Du coup oui c’était un peu lui le patron, même si les grosses décisions il appelait son boss avant de les prendre...

Puis alors qu’il comatait à moitié devant son pc avec sa canette de Red Bull en fin d’après-midi, une des commerciales l’appela, lui expliquant qu’elle avait un petit soucis avec une cliente qui ne semblait pas satisfaite de ce qu’on avait prévu pour elle et que du coup elle venait de demander à voir le directeur.  Et comme dit précédemment, en l’absence de ce dernier, c’était à Kyan de désamorcer la situation. Il réajusta sa cravate, remit sur ses épaules sa veste et s’approcha de sa commerciale : « Bonjour Laura… Ok je vais m’en occuper. Où est cette personne ? » Elle lui tendit le dossier en lui disant dans quel salon il pouvait retrouver la jeune femme. En effet, sur ce dossier il n’y avait aucune trace d’une salle avec vue sur mer… Il le parcourut seulement quelques secondes rapidement, et en ouvrant la porte il vit le nom de la personne ayant fait la réservation : Leroy. Encore des français pété de tunes voulant faire la fête. Regardant ce dossier et ouvrant la porte il commença : « Mademoiselle bonjour… Kyan John… » Il n’eut pas le temps de terminer de se présenter qu’il relevait les yeux vers cette femme qui l’appela par son prénom, complètement troublée en lui demandant ce qu’il fichait ici. Oh mon Dieu, c’était elle ! La seule femme avec qui il avait eu un semblant de relation sérieuse. Trish était face à lui dans son hôtel et elle ne semblait aussi surprise que lui. D’ailleurs elle devait bien voir la surprise sur le visage de Kyan. Il bafouilla quelques mots approximatifs : « Trish… Je… Quelle surprise de te voir là… Je travaille ici… » Puis elle enchaîna  de manière un peu plus agressive en lui disant que la dernière fois qu’ils s’étaient vus il lui avait pété le nez, en plus d’ajouter que son père avait dû le pistonner jusqu’ici. Elle n’avait pas changé, elle restait agressive lors des situations délicates. Et elle l’énervait déjà tiens, même si il était plus qu’heureux de la voir. Il eut un très fin sourire, ne voulant pas rentrer dans son jeu, il savait que sinon ça partirait mal. « Sans le faire exprès, et je m’en excuse pour la énième fois… Heureusement je vois qu’il est parfait maintenant… Enfin bref je vois que tu n’as pas changé, l’arrogance quand t’es pas à l’aise… Mais pour répondre à ta question mon père m’a décroché un entretien ici et mon travail a fait le reste. Je suis l’adjoint du directeur depuis quelques mois seulement. » Son cœur battait la chamade. Il avait essayé plusieurs fois de lui reparler après leur dernière soirée, mais en vain. Il posa le dossier sur une table à côté de lui et reprit calmement : « Cinq ans c’est ça ? J’ai essayé de te joindre après ton départ mais apparemment tu as demandé à tout le monde de ne pas me donner  ton numéro… ça me fait vraiment plaisir de te voir en tout cas ! » Pour le moment il avait oublié la raison de sa présence ici, mais à coup sûr il allait y venir à un moment ou un autre…

Spoiler:
 

_________________
    « Family Portrait »


    “ On the first page of our story, the future seems so bright. Then this thing turned out so evil, I don’t know why I’m still surprised. ” © signature by anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

▐ PAROLES : 6215
▐ DATE D'ARRIVEE : 06/01/2012

▐ AGE : 27 ans
▐ OCCUPATION : Photographe
▐ LES SENTIMENTS : Les trois hommes de ma vie (a)
▐ POINTS : 159
MessageSujet: Re: TRYAN • "Story of my life Searching for the right"   Mar 25 Juin - 9:21

"Tu sais ce qui a de plus douloureux dans un chagrin d’amour ? C’est d’pas pouvoir se rappeler ce qu’on ressentait avant. Essaie de garder cette sensation. Parce que si tu la laisses s’en aller... Tu la perds à jamais."
Trish et Kyan
Si on lui avait dit ça ce matin, jamais elle ne l'aurait cru. Quand elle a décidé d'épouser Hugo, enfin quand elle a décidé de lui dire oui, elle pensait vraiment avoir enterré son passé à jamais et il venait de lui être renvoyé en pleine face en quelques secondes. Et puis, qu'elle était la probabilité qu'elle se retrouve nez à nez avec l'ex amour de sa vie ? Qu'elle était la probabilité que son amour actuel veuille justement que la réception de leur mariage soit dans l'hôtel de celui-ci ? Si ça, ce n'était pas la poisse. Enfin, quand elle dirait à son fiancé que c'est son ex qui bosse ici, pas sûr qu'il veuille absolument venir ici, il connait très bien son passé avec Kyan, elle lui en avait parlé plusieurs fois. Oui, elle lui avait dit à quel point son ancien amour était un crétin, mais un crétin dont elle était folle amoureuse, ce qu'on peut être bête à dix-sept ans... Et pendant quatre autres années, mais c'est un détail. Enfin voilà, quand Trish s'était retournée face à lui, elle avait cru que son coeur allait lâcher, elle n'avait pas été aussi mal à l'aise depuis longtemps et si elle avait pu s'enfuir à toutes jambes, là, tout de suite, elle l'aurait fait sans hésiter, seulement, elle voulait garder la tête haute... Après tout, le seul responsable dans le capotage de leur idylle c'était lui et uniquement lui, elle n'avait pas à se sentir mal ou coupable d'avoir rompu et de s'être tirée à l'autre bout du pays. La jeune femme lui balança directement une pique, parce qu'elle marchait ainsi quand elle était mal à l'aise, elle lui disait qu'il lui avait cassé le nez la dernière fois qu'ils s'étaient vus et qu'il avait eu cet emploi grâce à papa et elle n'était pas si loin de la vérité. D'abord, il s'excusa pour son nez, disant qu'aujourd'hui il était parfait, mais qu'elle n'avait pas changé, qu'elle était toujours aussi arrogante quand elle n'était pas à l'aise et que son père lui avait obtenu un entretien, son travail avait fait le reste. Elle leva les yeux au ciel avant de répondre : « Et pour la énième fois, ça m'est égale tes excuses, le mal est fait. Tant mieux pour toi alors, ça veut dire que tu as enfin grandi ? Que tu as compris le sens du mot "responsabilité" ? Je ne l'aurais jamais cru ça. » Elle termina par dire, de manière agressive : « Et je ne suis pas arrogante ! » En fait, si, mais bon.

Que faire ? Ils allaient rester là à parler du passé ? Non, parce que, les souvenirs qu'elle a avec lui, sont loin d'être les meilleurs de sa vie et ça risque de lui plomber le moral. Bon, d'accord, il avait été con, bien souvent, mais si elle était restée si longtemps avec, c'est qu'il avait aussi de bons côtés... Notamment sexuellement xD. Non, sans rien, il avait souvent été adorable avec elle, sans la drogue, sa jalousie maladive et sa non-envie de s'engager vraiment sérieusement, ils pourraient être encore ensemble aujourd'hui. Puis, il avait vraiment l'air de vouloir discuter, mais pas de sa salle de réception, en effet, il lui disait que cela faisait cinq années et qu'il avait tenté de la joindre après son départ, mais qu'elle avait demandé à tout le monde de ne rien dire. Comme quoi, les gens savent tenir leur langue des fois. Il termina sa phrase en disant que ça lui faisait vraiment plaisir de la voir. NON !!!! Elle voyait bien ce qu'il était en train de faire, il faisait son sourire charmeur là, celui qui lui donnait envie de le violer à chaque fois qu'elle le voyait à l'époque. Peut-être encore aujourd'hui d'ailleurs... Ce n'est pas le moment de flancher ma belle, je te rappelle que ton futur époux et canon et qu'il t'adore... Et lui, il ne te pétera jamais le nez ! « Comme quoi, tu devais vraiment être minable comme petit-ami si tu n'as pas trouvé une seule personne pour te soutenir. » Dit-elle spontanément. Ce n'était pas une attaque, il le savait non ? Il savait bien qu'il n'avait pas été à la hauteur à l'époque. Puis, elle préféra couper court à leur retrouvailles, elle n'était pas là pour ça et en plus, elle était terriblement mal à l'aise, du coup, elle lui dit : « Enfin, je ne suis pas là pour qu'on parle de nous ou je ne sais quoi d'autres, qui se reproche de ce thème. J'ai demandé explicitement la salle avec vue sur la mer pour ma réception de mariage et, comme tu peux le constater, cette salle n'a pas de vue sur la mer. » Ou l'art de comment dire sans le dire qu'elle allait se marier. De toute façon, il l'aurait bien su tôt ou tard, autant que ce soit maintenant, c'est comme enlever un pansement, autant le faire vite, même si c'est douloureux.

made by pandora.

_________________
    dis moi que tu m'aimes
    Dis moi que tu m'aimes, que la vie est belle, que ce monde est fou. Et quoi qu'il advienne je resterai tienne, à toi jusqu'au bout. A la vie à la mort, mi amor, je plaque tout. Dis moi que tu m'aimes et que les autres on s'en fout.
    © by anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

▐ PAROLES : 4892
▐ DATE D'ARRIVEE : 06/01/2012

▐ AGE : 27 ans
▐ OCCUPATION : Papa à temps plein, dealer à temps partiel
▐ POINTS : 63
MessageSujet: Re: TRYAN • "Story of my life Searching for the right"   Mar 25 Juin - 21:38

Si jusqu’il y a quelques minutes Kyan était dans son bureau limite encore en train de dessoûler de sa soirée de la veille avec sa Red Bull, et bien en pénétrant dans l’un de ses salons il venait de prendre une énorme claque. Et le moins que l’on puisse dire c’est que c’était peut-être bien la plus agréable claque qu’il avait prise dans sa vie puisque face à lui se trouvait Trish, l’ex-femme de sa vie. Si parmi toutes les conquêtes de notre jeune homme il y en avait bien une qui avait compté ce fut bien elle. En effet, leur histoire avait débuté au lycée et avait durée quatre ans, quatre années assez tumultueuses mais durant lesquelles les deux jeunes avaient vécus beaucoup de choses ensemble. Elle était son premier amour, et si aujourd’hui ils n’étaient plus ensemble, c’était parce qu’elle avait grandi nettement plus vite que Kyan et elle avait voulu stopper les fêtes et autres addictions en tout genre pour nouer quelque chose de très sérieux avec Kyky, sauf que ce dernier avait continué de profiter de sa jeunesse et n’en faisait qu’à sa tête. Autant dire que le comportement encore d’ado de notre jeune homme avait conduit à la fin du couple. Et Kyan s’en était beaucoup voulu, il regrettait ce temps-là, car jamais il n’avait revu une femme le regarder avec les yeux remplis d’amour comme Trish les avaient eu. Mais bon tout ça n’était qu’un souvenir qui venait de ressurgir en la voyant là face à lui, ou plutôt à l’autre bout de la pièce… Elle était aussi surprise que lui de le voir ici, sauf que si pour Kyan ce fut une bonne surprise, la manière d’agir de Trish lui indiquait que la surprise était nettement moins agréable pour elle. De ce fait et après lui avoir demandé ce qu’il faisait ici, elle lui rappela que la dernière fois qu’elle l’avait vu, il lui avait pété le nez, ajoutant que son père avait dû le pistonner pour qu’il ait cet hôtel. Et bien non, ou du moins il lui avait permis d’avoir un entretien, et son travail avait fait le reste. Quant à son nez, cinq ans plus tard il s’excusait encore auprès de Trish, surtout que le coup de coude était parti par réflexe et qu’il n’avait vraiment pas fait exprès. D’ailleurs dans la seconde il avait voulu s’excuser mais bien sûr elle lui en avait mis plein la gueule avant de disparaitre à l’autre bout du pays sans même qu’il ne puisse la joindre. En tout cas son nez semblait aller très bien aujourd’hui, et face à l’arrogance de Trish, il ne put s’empêcher de lui faire remarquer qu’elle n’avait pas changé. Mais elle s’en fichait de ses excuses et elle continuait de le tacler en disant qu’il semblait avoir grandi et compris le sens des responsabilités. Et honnêtement il ne pouvait pas vraiment lui en vouloir… « C’était involontaire en tout cas, tu sais bien que jamais je n’ai voulu te faire de mal… En cinq ans heureusement que j’ai grandi. La jeunesse n’est pas éternelle. Enfin t’aurais pu le savoir y a déjà un bon paquet d’années. » Parce que oui, le déclic de son changement d’attitude avait été le départ de Trish à l’autre bout du pays. Puis la belle reprit de manière bien agressive qu’elle n’était aucunement arrogante. Ou comment perdre toute crédibilité en une seconde : « Non pas du tout. Et là tu n’es pas agressive non plus ? » Il la connaissait par cœur il y a cinq ans, et elle n’avait pas autant changée à première vue…

C’était si dur de s’en prendre plein la tête alors qu’il aurait aimé de belles retrouvailles avec elle. Mais Kyan ne se démonta pas. Il avait essayé de la contacter après son départ mais en vain, il avait donc ce soir l’occasion de lui dire certaines choses, et bien honnêtement même si il devait subir les piques de Trish, et bien tant pis il essayerait de lui parler. D’ailleurs lorsqu’il y eut un petit blanc, il reparla du passé, disant que ça faisait cinq ans déjà, et qu’il avait essayé d’avoir son adresse ou son numéro de téléphone mais que personne ne lui avait donné sous les ordres de Trish elle-même. Comme quoi elle avait voulu l’éviter et le sortir de sa vie pour de bon. En tout cas une chose était sûre, c’était qu’il était réellement heureux de la voir. Mais ça elle l’avait peut être vu dans son regard et le sourire qu’il venait de lui lancer. En tout cas elle continuait de l’enfoncer en disant qu’il était bien minable comme petit ami pour que personne n’ait voulu l’aider à la retrouver. Dans le fond elle n’avait pas tort, mais surtout on lui avait fait comprendre que Trish avait tourné la page et qu’il devrait en faire de même. Il baissa le regard un instant et le releva vers elle sans ce sourire : « Tu sais toujours frapper là où ça fait mal. Disons plutôt que j’ai eu beaucoup de soutien, mais qu’on me conseillait de tourner la page comme tu l’avais fait. Enfin on sait tous les deux que si tu étais resté ici on aurait pu essayer de tout arranger… » Puis Miss Applewhite parla de sa présence ici, et si la retrouver l’avait un peu mis sur un petit nuage, il en retomba bien vite lorsqu’elle disait que la salle qu’elle souhaitait louer était pour son mariage… Elle ne souhaitait pas parler d’eux ou de quoi que ce soit, mais de cette salle qui n’était pas celle qu’elle avait demandé. Il attrapa à nouveau le dossier de la demoiselle, le regarda quelques secondes avant de reporter son regard sur Trish : « un mariage ? Je vois… Et bien je vois que tu as trouvé la relation sérieuse que tu voulais… Leroy ? Un français c’est ça ? C’est l’accent et le pouvoir du french kiss… » Oh oui ça l’agaçait, la preuve à l’instant même. Puis il reprit ses esprits. Après tout il ne pouvait pas vraiment lui en vouloir d’avoir refait sa vie, même si il aurait préféré qu’elle ne l’ait pas oublié… « Pour la salle sur ce dossier j’ai pas précisé que c’était celle avec vue sur mer. Je pourrais peut-être voir ce que je peux faire » On remarquera qu’il n’avait pas dit qu’il le ferait, mais qu’il pourrait le faire. Oui, dans l’immédiat il était si dégoûté qu’elle lui sorte qu’elle allait se marier et faire la fête dans son hôtel qu’il n’avait pas vraiment envie de lui donner ce qu’elle voulait, puisqu’elle en avait fait de même en lui disant qu’elle ne voulait pas parler d’eux…

_________________
    « Family Portrait »


    “ On the first page of our story, the future seems so bright. Then this thing turned out so evil, I don’t know why I’m still surprised. ” © signature by anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

▐ PAROLES : 6215
▐ DATE D'ARRIVEE : 06/01/2012

▐ AGE : 27 ans
▐ OCCUPATION : Photographe
▐ LES SENTIMENTS : Les trois hommes de ma vie (a)
▐ POINTS : 159
MessageSujet: Re: TRYAN • "Story of my life Searching for the right"   Mer 26 Juin - 22:10

"Tu sais ce qui a de plus douloureux dans un chagrin d’amour ? C’est d’pas pouvoir se rappeler ce qu’on ressentait avant. Essaie de garder cette sensation. Parce que si tu la laisses s’en aller... Tu la perds à jamais."
Trish et Kyan
C'est fou comme son cynisme, son arrogance et sa rage, ressortait quand elle le voyait. Au temps où ils étaient ensemble, c'était déjà le cas, sauf que la plupart du temps c'était de la bonne rage et ils faisaient l'amour comme des bêtes ! Entre eux, ça avait toujours été passionné et passionnant. En le revoyant maintenant, elle se rappelait tout ça et elle se rendait compte que ça lui manquait beaucoup finalement. Sa petite vie de future épouse modèle n'était pas ce qu'elle voulait finalement ? Elle secoua sa tête intérieurement, il fallait qu'elle arrête de penser des conneries, bien sûr que c'est ce qu'elle voulait ! C'était hors-de-question de revivre ce qu'elle avait vécu avec Kyan autrefois, au moins avec Hugo elle était sûre de son avenir. Bon d'accord, ce n'était pas la vie la plus excitante qui l'attendait, mais elle était amoureuse et c'était le plus important dans le fond, surtout que son futur mari lui faisait ses quatre volontés et il la couvrait de cadeaux. Oui, ça fait un peu la fille intéressée, mais bon, ce n'était pas le cas finalement. Enfin, la première chose qu'elle balança à Kyan, était qu'il lui avait cassé le nez, il s'excusa encore une fois, c'est vrai qu'à l'époque, il s'était excusé mille fois, mais quand votre petit-ami vous pète le nez, vous n'avez pas forcément envie de l'écouter ! La belle lui répondit que ça ne changeait rien et il répliqua que c'était involontaire, qu'il n'a jamais cherché à lui faire du mal. Physiquement, c'était vrai, mentalement, des fois, elle se posait la question. Il continua en disant qu'en effet, il avait grandi et heureusement, car cela faisait cinq ans quand même. Il termina sa phrase en disant qu'elle aurait dû le savoir il y a un moment déjà. Elle haussa les épaules, qu'est-ce qu'il voulait que ça lui fasse ? Elle, ce qu'elle aurait voulu c'est qu'il grandisse quand ils étaient encore ensemble, peut-être qu’aujourd’hui ils seraient toujours ensemble, mariés ou autre. Mais, ça, on ne le saura jamais. La belle finit par répondre : « C'est vrai, tu n'as jamais cherché à me faire du mal physiquement, mais mentalement, j'ai souffert avec toi. Je devais surement être un peu maso... Et j'aurais aimé que tu grandisses quand nous étions ensemble, parce qu'aujourd'hui, ça me fait une belle jambe ! » Ben oui, il n'y a plus aucun intérêt pour elle. Et il faisait celui qui la connaissait toujours, disant qu'elle n'avait pas changé, qu'elle était toujours aussi arrogante quand elle était mal à l'aise. En fait, ce qui énervait vraiment Trish, c'est qu'il se souvienne de ça, qu'il sache exactement comment elle est toujours cinq ans plus tard. Elle tenta de s'en défendre, mais il faut avouer qu'elle était nulle et qu'elle s'enfonçait encore plus. Elle répondit finalement, tentant de garder son calme : « Arrête ça Kyan ! Ça fait cinq ans, fait pas celui qui me connait encore. Ça m'énerve. »

Puis, le beau brun lui disait qu'après son départ, il avait tenté de la joindre mais, personne n'avait voulu lui donner son numéro ou son adresse. En même temps, elle l'avait demandé explicitement à tout le monde et la plupart des gens avaient compris qu'elle ne veuille plus entendre parler de lui. Personne n'avait pris parti, après tout, c'était leurs histoires, ils ne voulaient pas se mêler de ça sans doute, mais ça n'empêche pas qu'ils ont tous fait ce qu'elle avait demandé, comprenant sa décision, mais ce n'est pas pour ça qu'ils arrêtèrent de voir Kyan. D'ailleurs, pendant des mois, elle avait toujours demandé des nouvelles de son ex, il restait dans son coeur malgré tout. La jolie métisse lui balança une vanne de plus, disant qu'il était minable comme petit-ami et il lui disait qu'elle tapait là où ça faisait mal, elle haussa les épaules une nouvelle fois et il continua en disant que les gens, lui avait conseillé de tourner la page, ajoutant tout de même que si elle était restée, ils auraient pu tout arranger. Ben voyons, là elle leva les yeux au ciel. Pourquoi elle était partie franchement ? Parce qu'elle savait qu'il ne changerait jamais et que, pourtant, si elle restait là, elle était quasiment certaine de retourner avec lui. Elle était folle amoureuse de lui et vous n'imaginez pas le courage dont elle a fait preuve pour s'éloigner. « On aurait pu tout arranger ? » Répéta-t-elle avec un regard genre "tu te fous de ma gueule ?". Elle continua : « Tout arranger pour quoi ? Pour que tu continues à me faire des promesses que tu n'aurais jamais tenues ? Enfin, si, un mois, avant de retomber dans tes travers. Non, merci. La fuite était la meilleure chose à faire. » Et de loin. Même si comme déjà dit, ça avait été une lourde décision. Enfin, Trish tenta de changer de sujet, c'était douloureux de reparler de tout ça et surtout, elle était là pour son mariage, pas pour parler du passé. Du coup, la jolie brune parle de la salle, elle voulait celle avec vue sur la mer, pas celle-ci, même si elle était très jolie. Il regarda le dossier, releva le regard vers elle et ne trouva rien de mieux que de faire une réflexion sur son fiancé. Non, sans dire qu'elle avait trouvé la relation sérieuse qu'elle cherchait. Elle leva les yeux au ciel, encore... Non, mais il était de plus en plus énervant. Le mieux serait peut-être de changer d'hôtel non ? De plus, Hugo connait l'existence de Kyan, elle lui en avait parlé longuement, pas sûr qu'il veuille encore faire ça ici du coup. Elle tenta de garder la tête haute et répondit : « Je la voulais avec toi cette relation, donc si tu veux un coupable, tu t'en prends à toi et à toi seul. TU as tout gâché ! Et oui, si tu veux tout savoir, il embrasse comme un dieu et ce n'est pas tout ce qu'il fait de bien si tu vois ce que je veux dire. » Il l'avait cherché, il l'avait trouvé ! Et quand il précisa que la salle avec vue sur la mer, n'était pas précisée sur le dossier, mais qu'il verrait ce qu'il pouvait faire, ça l'énerva un peu plus, elle voyait bien qu'il n'avait pas envie de l'aider ! « Tu sais quoi ? Laisse tomber, je trouverais bien un autre hôtel, ce n'est pas ce qu'il manque à Los Angeles. Ce n'est pas une bonne idée de faire ça ici. » Dit-elle, toujours en colère.  

made by pandora.

_________________
    dis moi que tu m'aimes
    Dis moi que tu m'aimes, que la vie est belle, que ce monde est fou. Et quoi qu'il advienne je resterai tienne, à toi jusqu'au bout. A la vie à la mort, mi amor, je plaque tout. Dis moi que tu m'aimes et que les autres on s'en fout.
    © by anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

▐ PAROLES : 4892
▐ DATE D'ARRIVEE : 06/01/2012

▐ AGE : 27 ans
▐ OCCUPATION : Papa à temps plein, dealer à temps partiel
▐ POINTS : 63
MessageSujet: Re: TRYAN • "Story of my life Searching for the right"   Jeu 27 Juin - 11:49

On avait connu mieux comme retrouvailles non ? Cinq longues années sans se voir, et tout ce que Trish trouvait à lui dire c’était que la dernière fois qu’elle l’avait vu il lui avait pété le nez… En même temps si elle avait laissé Kyan frapper le mec un peu trop proche de sa petite amie et qu’elle n’avait pas tiré sur son bras pour l’arrêter le coup dans son nez ne serait jamais partie. Bon ok il était pour le coup de très mauvaise foi. Il s’en était tellement voulu sur le moment et les jours suivants. Avant qu’elle ne file se faire soigner il n’avait même pas eu le courage de compter combien de fois il s’était excusé auprès d’elle. Si en temps normal elle lui laissait passer ses écarts de conduite, celui-ci fut fatal pour leur couple et d’ailleurs jamais elle n’avait été si énervée, surtout pas contre lui. Malheureusement après cet incident elle avait décidé de partir dans de la famille à l’autre bout du pays, fuyant Kyan comme la peste. Bien sur la réaction primaire de Trish à savoir lui en vouloir énormément était compréhensible, mais il avait tellement regretté lui avoir fait du mal. Jamais il n’avait voulu la blesser, et d’ailleurs il lui dit à cet instant que c’était involontaire et qu’il n’avait jamais voulu la faire souffrir. Il n’était pas ce genre de personne qui prenait son pied dans la douleur des autres… En cinq ans il avait changé, il avait grandi et mûrit, l’adolescent immature était bien loin derrière lui-même si il lui arrivait encore de faire la fête par moment, mais il essayait de se contrôler un peu mieux que par le passé. D’ailleurs il lui fit remarquer que sans son départ, elle aurait pu s’en rendre compte il y a longtemps qu’il avait changé, et Trish ne semblait pas heureuse de l’entendre vu le ton qu’elle employait pour lui répondre. En effet, elle disait que si physiquement il n’avait jamais voulu la blesser et bien mentalement il l’avait fait et elle devait sûrement avoir eu un côté maso pour rester avec lui malgré ça. Puis elle disait que son évolution elle aurait voulu la voir quand ils étaient encore ensemble, parce que maintenant elle s’en fichait complètement. Il laissa échapper un petit soupire il voyait bien que la revoir était bien plus compliqué que tout ce qu’il avait toujours pu imaginer, mais que surtout elle semblait encore le haïr cinq ans après. « On était jeunes, j’étais con et si je t’ai fait souffrir dans le fond tu sais que ça n’a jamais été mon but… Avec mes conneries je t’ai pété le nez, c’est malheureusement cette erreur qui m’a fait prendre conscience des choses. Si t’étais pas partie tu aurais pu voir très vite mon changement. Mais bon, on ne refait pas le passé… » Elle avait vraiment une haine envers lui, et qui plus est, elle se montrait arrogante et agressive avec lui. Il savait très bien que pour elle c’était un mécanisme de défense. Elle ne se sentait pas à l’aise alors elle préférait l’attaquer pour éviter qu’il ne la mette dans une situation encore plus inconfortable. Mais bon, Kyan la connaissait encore très bien, et cinq ans après il n’avait pas oublié les manières d’agir de l’ex-femme de sa vie. Et il frappait juste, sinon lorsqu’il avait dit qu’elle était agressive elle n’aurait pas surenchérit sur le même ton en disant qu’il se trompait. Comme quoi elle n’avait pas autant changé que ça. Sentant le piège se refermer sur elle, elle devint un peu plus calme pour lui demander d’arrêter de faire comme si il la connaissait encore cinq ans après parce que ça avait le don de l’énerver. Il haussa un instant les épaules pour lui répondre : « Quoi ? ça t’énerve que je saches encore cinq ans après que t’es agressive et arrogante quand tu te sens mal à l’aise ? Ou que je me rappelle que tu te mordilles la lèvre quand tu réfléchis ? Je t’ai connu par cœur Trish, et je suis sûr qu’il y a pleins d’autres choses qui n’ont pas changés… » conclut-il calmement –oui le mordillage de lèvres je l’ai inventé xD-

De plus, après son départ, il avait voulu la revoir, lui reparler et l’appeler, mais elle avait refusé tout contact avec lui, et il était hors de question de pouvoir compter sur les amis de la belle ou ceux qu’ils avaient en commun puisqu’elle les avaient tous convaincus de ne pas l’aider à la retrouver car elle voulait définitivement tourner la page et qu’elle ne voulait du coup plus lui parler. Bien sûr elle avait dû avoir beaucoup de mal dans cette décision, mais elle s’y était tenue et jamais il n’avait réussi à obtenir la moindre information de quelqu’un. Sûrement parce qu’il était un petit ami minable d’après Trish. Ah oui ça aussi elle savait faire à l’époque, frapper là où ça fait mal… Et elle en semblait ravie vu son nouvel haussement d’épaules. On avait conseillé à Kyky de tourner la page car Trish l’avait fait et que tout seul ça ne servait à rien de se battre. Néanmoins, il ne manqua pas de dire à la jolie métisse que si elle n’avait pas fuit il était sûr que tout aurait pu s’arranger entre eux. Parce que oui, elle l’avait dans la peau, et une fois de plus il aurait trouvé les mots et les gestes pour qu’elle lui pardonne. Elle répéta ses mots, et il comprit bien vite qu’une fois de plus elle n’appréciait pas ce qu’il disait… il en eut confirmation lorsqu’elle l’enfonça encore un peu en disant qu’il aurait continué à faire des promesses qu’il n’aurait pas tenu ou qui n’auraient durées qu’un mois avant qu’il ne replonge dans les excès. Et elle conclut en disant que la fuite était la meilleure chose. Là ce fut lui qui eut un ton un peu plus dur : « Non c’était de loin la pire chose à faire ! Je suis sûr que tu m’aurais pardonné, que j’aurais fait le maximum pour que tout aille bien entre nous. J’aurais eu du mal peut-être à tenir mes promesses, mais j’aurais essayé quand même. J’ai essayé de changer pour toi. Ça a pas été un succès total mais j’ai essayé. » Bon ok il changeait et repartait ensuite dans ses conneries, mais il avait au moins la volonté quelques temps de changer pour elle, c’était déjà un bel effort… Enfin la suite fut le coup de grâce lorsqu’elle revint sur le sujet l’amenant à cet hôtel. Elle allait se marier et elle voulait le salon avec vue sur la mer pas celui-ci. Mais le salon il s’en foutait, il venait juste de prendre un énorme coup sur la tête en apprenant son futur mariage. Il jeta un œil à leur dossier et vit le nom du marié, un français apparemment. De jalousie il se permit donc une réflexion grâce à un cliché sur les français et ajouta qu’elle semblait avoir la relation qu’elle voulait. En guise de réponse, elle lui dit que cette relation elle l’avait voulu avec lui par le passé et qu’il était le seul et unique responsable de cet échec… Quant à son fiancé, elle dit qu’en effet il embrassait et faisait aussi très bien d’autres choses. Vision d’horreur ! « C’est en partie de ma faute, mais c’est toi qui a tout foutu en l’air en partant je te rappelle. J’étais jeune, j’avais peur de l’engagement, à vingt ans c’est normal. Tu la voulais avec moi cette relation, je pourrrais très bien te l’offrir encore maintenant Trish » dit-il d’une voix mielleuse avant de reprendre : « Je fais aussi très bien les choses, je suis sûr que tu n’as pas oublié… » Bon et il n’avait pas été jusqu’à lui dire que deux trois de ses copines pouvaient encore témoigner de ses talents xD. Pour conclure il disait concernant cette salle qu’il pourrait peut-être l’aider. Elle voyait bien qu’il n’en avait pas plus envie que ça et elle lui disait de laisser tomber et qu’elle organiserait son mariage autre part, le faire ici étant une mauvaise idée. Elle était énervée, mais lui ne voulait pas la laisser filer, il savait que si elle partait maintenant il y avait des chances pour qu’elle ne revienne pas le voir. Calmement et limite séducteur il lui dit : « Attends… Déjà de si belles salles de réception encore disponible avec une bonne cuisine tu vas avoir du mal à en trouver dans un timing si serré. Ça serait dommage pour toi mais aussi pour moi que tu files une nouvelle fois. Je suis sûr qu’on peut trouver un terrain d’entente pour cette salle… » Bien sûr ce n’était pour Trish pas une bonne idée qu’elle organise son mariage ici mais pour Kyan c’était l’occasion de revoir Trish dans les parages un peu plus souvent… En s’occupant peut être personnellement du dossier. Ouh que le vilain Johnson avait un truc derrière la tête ! Ou plutôt en tête pour le coup …

_________________
    « Family Portrait »


    “ On the first page of our story, the future seems so bright. Then this thing turned out so evil, I don’t know why I’m still surprised. ” © signature by anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

▐ PAROLES : 6215
▐ DATE D'ARRIVEE : 06/01/2012

▐ AGE : 27 ans
▐ OCCUPATION : Photographe
▐ LES SENTIMENTS : Les trois hommes de ma vie (a)
▐ POINTS : 159
MessageSujet: Re: TRYAN • "Story of my life Searching for the right"   Jeu 27 Juin - 21:50

"Tu sais ce qui a de plus douloureux dans un chagrin d’amour ? C’est d’pas pouvoir se rappeler ce qu’on ressentait avant. Essaie de garder cette sensation. Parce que si tu la laisses s’en aller... Tu la perds à jamais."
Trish et Kyan
Bien qu'elle lui en voulait encore cinq ans plus tard, quoi que non, elle ne lui en voulait pas tellement, c'était surtout sa façon à elle de se défendre. Mais, bien qu'elle soit agressive, le revoir lui rappelait à quel point elle l'avait aimé. Quand un garçon vous traite si mal et que vous restez quatre ans avec, c'est que vous l'aimez à la folie non ? En fait, on ne pouvait même pas dire qu'il la traitait mal, seulement, il y avait des fois où elle pouvait rester sans nouvelles de lui pendant des jours, monsieur étant bien trop occupé à prendre des cuites, elle ne savait où, avec elle ne savait qui ! Des fois, elle se demandait même s'il ne l'avait pas trompé. Il est vrai qu'il était beau garçon, même plus que ça et qu'il aimait faire la fête, à l'époque toujours et qu'un nombre impressionnant de filles défilaient pour se le faire. La plupart du temps, Trish était là pour veiller sur son homme, mais des fois, surtout à la fin de leur relation, elle avait mieux à faire. Ce qu'il faut savoir, c'est qu'elle aussi, elle pouvait être très violente si on touchait à son homme, Kyan avait défoncé la tronche de plus d'un mec pour elle, mais je peux vous garantir qu'elle avait arraché les extensions de bien des salopes. Enfin, au moins, elle, elle ne lui avait pas pété le nez. Bref, le beau brun disait qu'il n'avait jamais voulu lui faire du mal intentionnellement et elle lui rappela qu'il ne lui avait pas seulement fait du mal physiquement. Il répondit qu'ils étaient jeunes et qu'il était con, c'est bien de le reconnaître déjà, ajoutant qu'en la frappant, même involontairement, il avait pris conscience de ses erreurs et qu'elle l'aurait su si elle n'avait pas quitté la ville. Ça va être sa faute maintenant ! La jolie brune répondit : « Ben tiens ! Ça va être ma faute maintenant. C'est peut-être le fait que je sois partie, cette fois définitivement, qui t'as fait changer non ? Tu n'y as pas pensé à ça ? » Ben oui, le nombre de fois où elle l'avait quitté et deux jours après, elle retournait avec... Cette fois, elle avait réussi à le quitter de manière définitive et c'est sans doute ça qui lui avait fait comprendre ses erreurs. Puis, comme elle était arrogante et agressive, il se permit de dire qu'elle n'avait pas changé, ce qui l'énerva d'autant plus. Même après cinq ans, il savait toujours ça. La belle lui demanda d'arrêter ça et lui, il en rajouta une couche. Il était chiant merde ! Et puis c'est faux, elle ne se mordait pas la lèvre quand elle réfléchissait... Bon, d'accord, peut-être qu'elle le faisait -j'ai pas le choix de toute façon xD-. Elle leva les yeux au ciel, encore... « Oui, ça m'énerve. Et ce n'est pas parce que tu te rappelles deux choses insignifiantes que tu me connais toujours. » Loin de là. Tout le monde change et elle, elle avait bien changé, surtout au contact d'Hugo. Elle était beaucoup moins impulsive... Bon, ça ne se voyait pas trop là, mais c'est Kyan qui faisait ressortir ses mauvais côtés !

Là, ils parlaient du départ de la belle à New-York. Il disait qu'il était sûr que ça se serait arrangé entre eux si elle était restée, il disait d'ailleurs que c'était la pire chose à faire. Il ajouta qu'il aurait tout fait pour changer. Le problème, c'est qu'elle le connaissait par coeur ses phrases toutes faites, les "je vais changer" ou "je vais tenir mes promesses" elle les avait entendues des milliers de fois et à chaque fois, ce fut l'échec total. Bien sûr, elle ne niait pas qu'il essayait de faire son maximum, qu'il y mettait de la volonté, mais il ne tenait jamais. Comme il disait, il n'avait que vingt ans... Seulement, Trish aussi n'avait que vingt ans et ça n'empêchait pas qu'elle était prête à se jeter dans le grand bain avec lui. Pas de mariage ou de bébé bien sûr, mais un appartement ensemble par exemple. Enfin, elle ne préféra même pas répondre... Qu'est-ce qu'elle pouvait dire de plus. C'était le serpent qui se mord la queue, elle disait une chose, il disait le contraire et ça pouvait durer des heures comme ça. Au temps où ils étaient en couple, ils pouvaient passer des heures à se disputer et ils finissaient par s'envoyer en l'air, au moins, ça coupait court à la "discussion". Mais bon, là, elle n'allait pas lui sauter dessus -même si c'est très tentant xD-, donc, elle ne répondit rien. De plus, il y avait plus important, son mariage. Ben oui, elle était là pour ça à la base, pas pour parler d'eux ou de leur passé. La jeune femme voyait bien que ça lui faisait de la peine, sur le coup, elle se sentit mal, mais quand il se permit une réflexion sur son futur mari, elle s'énerva à nouveau. Du coup, Trish lui rappela que c'était avec lui qu'elle l'a voulait cette relation, mais qu'il n'avait rien voulu savoir, il ne devrait s'en prendre qu'à lui même, ajoutant que son fiancé savait très bien embrassé, effectivement, mais ce n'était pas la seule chose qu'il faisait de bien. Loin de là. Le pire ? Il se défendit en disant que ce n'était pas seulement de sa faute à lui, qu'elle avait tout foutu en l'air en partant. WTF ? Il était vraiment sérieux là ? Le pire arriva à la fin quand il osa dire qu'il pourrait lui offrir aujourd'hui cette relation. Non, mais là, elle n'en croyait pas ses oreilles... « Tu te fous vraiment de ma gueule Kyan ! De quel droit tu te permets de me dire une chose pareille ? Tu dis que tu as changé, mais je sens bien que tu me considères encore et toujours comme ta chose, si je n'étais pas fiancée, tu t'en ficherais carrément de moi, mais là, il faut que tu gagnes, comme toujours. » Dit-elle toujours plus énervée, avant d'ajouter suite à sa phrase sur ses performances sexuelles : « Non, je ne me souviens pas, ça ne m'a pas laissé un souvenir mémorable. » MENTEUSE ! S'il y avait bien une chose où il était en parfaite osmose c'était le sexe, mais lui dire lui ferait trop plaisir ! Finalement, elle décida que ce serait mieux d'en rester là, elle trouverait bien une autre salle avant la date. Même si c'est vrai, le mariage était dans six mois et elle s'y prenait peut-être un peu tard... Il tenta de la faire rester, avec son regard de séducteur, voilà pourquoi elle était partie, parce qu'avec ce regard, elle pouvait fondre en deux secondes... La preuve encore maintenant où elle se calma presque aussitôt. Il disait qu'elle aurait du mal à trouver une salle, ajoutant qu'ils pourraient trouver un terrain d'entente. La jeune femme soupira et se mit à réfléchir, mordant sa lèvre -ah ah- et lui répondit finalement : « Si tu peux t'arranger pour qu'on ait la salle avec vue sur la mer, je vais y réfléchir, mais avant de prendre une décision, je compte en parler avec mon fiancé. Il ne voudra peut-être plus sachant que tu es là et comme il connait notre passé... Et ne me demande pas de lui mentir. C'est hors-de-question. »  

made by pandora.

_________________
    dis moi que tu m'aimes
    Dis moi que tu m'aimes, que la vie est belle, que ce monde est fou. Et quoi qu'il advienne je resterai tienne, à toi jusqu'au bout. A la vie à la mort, mi amor, je plaque tout. Dis moi que tu m'aimes et que les autres on s'en fout.
    © by anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

▐ PAROLES : 4892
▐ DATE D'ARRIVEE : 06/01/2012

▐ AGE : 27 ans
▐ OCCUPATION : Papa à temps plein, dealer à temps partiel
▐ POINTS : 63
MessageSujet: Re: TRYAN • "Story of my life Searching for the right"   Sam 29 Juin - 11:53

Le départ de Trish avait été tout sauf une bonne idée. Enfin ça c’était dans la tête de Kyan hein, parce que du côté de la jolie blonde elle était persuadée que ce fut l’idée du siècle que de partir à l’autre bout du pays sans laisser une seule chance à notre jeune homme de la contacter. Car oui, le pire était que depuis cinq ans, hormis les minutes qui avaient suivis l’explosion du nez de la jeune femme, il ne l’avait pas revue. Bien sûr sur le coup elle était plus qu’énervée donc lui parler aurait été inutile, mais quelques jours plus tard, il aurait tellement pu vouloir lui parler calmement. Mais non, miss Applewhite en avait décidé autrement. Kyan ne manqua pas de lui faire remarquer que sans son départ, elle aurait pu remarquer qu’il avait changé. Il avait été jeune et con, et il le savait ! Il l’admettait bien volontiers à son ex qu’il avait abusé et qu’il s’en voulait, que cet évènement avait provoqué un cataclysme dans le comportement de Kyan, mais elle avait filé bien trop vite, ne prenant pas le temps de découvrir celui qui avait voulu changer pour elle et par amour. Parce que oui, même si il ne se sentait pas de s’engager à vingt ans dans le mariage, appartement, bébé et tout ça il l’aimait ce petit bout de femme ! Mais bon autant pisser dans un violon ça ferait le même effet puisqu’il essayait de lui parler tranquillement et elle prenait tout du mauvais côté, interprétant et s’énervant sur lui en disant que maintenant ça allait être de sa faute à elle. Elle lui demanda si sa remise en question n’avait pas justement eu lieu après son départ, quand il s’était rendu compte que tout était définitivement fini entre eux. Il haussa un peu les épaules, à vrai dire peut être bien… Quoi que non, le soir même il avait pris la décision de se reprendre en main pour elle : « Je dis simplement que si tu étais resté ici tu aurais vu le changement, y a aucune interprétation à avoir derrière. Et le soir-même, avant que tu partes deux jours après je m’étais déjà remis en question. Peut-être que ton départ m’a poussé à m’y tenir en espérant que tu reviennes au bout d’un certain temps. Mais que tu sois resté ici ou pas j’avais réalisé qu’il était temps de ralentir les conneries pour le bien de tout le monde, y compris le mien… » Qu’elle le croit ou pas, ce n’était plus son problème, il ne pouvait pas faire plus que de s’expliquer sincèrement auprès de Trish. D’ailleurs cette dernière restait arrogante et agressive, sa marque de fabrique lorsqu’elle se sentait en mauvaise posture comme c’était actuellement le cas. Elle n’avait pas changé en tout cas elle, mais ça l’énervait justement qu’il pense toujours la connaître. Il lui donna un autre argument, preuve qu’il la connaissait, et il pourrait lui en sortir des centaines pour lui prouver qu’elle n’avait pas autant changé que ça et surtout qu’il n’avait rien oublié d’elle. « Désolé de ne pas avoir oublié comment tu réagis… ça c’est deux choses insignifiantes, mais j’ai beaucoup de souvenirs de toi en tête, et même si tu as un peu changé, je suis sûr que je peux retrouver énormément de choses toujours pareil chez toi ?! » Elle pouvait bien s’énerver qu’il se souvienne de ce genre de choses, mais elle n’avait pas changé à 100%, de ce fait il savait que dans le fond certaines façons de faire de la jeune femme lui rappellerait le passé...

Puis Kyan parla de son départ à New York, du fait également que si elle était restée ici il aurait fait le nécessaire pour apaiser les douleurs de Trish, qu’il aurait changé pour elle et qu’il aurait pu se faire pardonner auprès de la jolie métisse. Et il le voulait, il avait voulu son pardon, d’ailleurs il le désirait toujours, et vu comment elle lui parlait depuis qu’il avait pénétré dans cette salle, il se doutait bien qu’elle avait encore cette rage au fond d’elle envers lui. En tout cas il lui ouvrait un peu son cœur, et même si c’était trop tard, même si ça faisait cinq ans déjà qu’ils s’étaient quittés et qu’ils avaient tous les deux leurs vies, il se devait de lui dire les choses telles qu’elles étaient. Son but à cet instant n’était pas de la faire craquer, juste d’apaiser le conflit entre eux et pourquoi pas pouvoir trouver une petite place dans la vie de Trish. Elle lui avait tellement manqué, et c’était si bon de l’avoir à nouveau en face de lui. Une fois de plus il se prit néanmoins un vent monumental puisqu’elle ne prit même pas la peine de répondre à ce qu’il venait de dire. Là pour le coup il ne pouvait pas lire dans ses pensées. Il ne savait pas si il y avait un minimum de compassion et si elle était d’accord avec lui, ou si au contraire elle se disait simplement que ce qu’il disait n’était que paroles en l’air et conneries… En tout cas il y avait pire que cette ignorance, c’était l’annonce de son mariage prochain, et c’était ça d’ailleurs qui amenait Trish. Et si elle avait demandé à voir le directeur, c’était pour obtenir la salle avec vue sur mer qu’elle avait voulu, et non pas celle-ci. Il jeta un œil au nom du futur marié qui sonnait français et prit de jalousie, il lança un petit pic sur le jeune homme qu’il ne connaissait pas du tout, ce qui fit démarrer bien entendu Trish au quart de tour. Oui, il venait de prendre un coup de massue sur la tête, et il se défendait comme il le pouvait, en l’occurrence en laissant sortir cette jalousie. Elle lui rappelait que c’était avec lui qu’elle avait voulu de cette relation et que si ce n’avait pas eu lieu c’était tout simplement sa faute à lui. Quant aux french kiss oui, elle disait qu’il embrassait comme un Dieu et que le reste aussi était bon. Youpi, ou comment lui donner envie de gerber ! Bien sûr Kyan avait eu une grande responsabilité dans la chute de leur couple, mais le coup fatal avait été porté par le départ de Trish. Aujourd’hui, il pourrait offrir à la jeune femme ce qu’elle avait voulu, il y a cinq ans non, mais aujourd’hui il était assez mâture pour le pouvoir. Et même si il n’avait pas le droit de lui dire ce genre de choses, il n’acceptait pas ce qu’elle pouvait lui répondre. En effet, elle n’était pas sa chose, et il ne voulait pas simplement d’elle parce qu’elle allait se marier. « Tu me prends encore pour un gamin de quinze ans ou quoi ? Déjà je te considérais pas comme ma chose, et gagner quoi ? C’est pas une compétition… j’ai juste jamais oublié toutes nos années ensemble et je regrette simplement que tu n’ai pas eu l’occasion de découvrir l’homme que je suis devenu, celui que t’avais désiré que je sois. Mais au moins y a une chose que je ne regretterais pas, c’est de t’avoir dit ce que je pensais et qui je suis désormais» Puis concernant le fait que lui aussi était doué et qu’elle le savait, elle disait qu’elle ne savait rien du tout et qu’elle n’en avait aucun souvenir. Il fut pris d’un petit rire avant de répondre : « tu mens toujours aussi mal Trish. C’est peut être bien ce qui a le mieux marché dans notre relation… » car oui, le sexe entre eux était génial, et là-dessus il n’y avait aucune prise de tête ou envie de changement… Enfin elle décida de s’en aller, abandonnant l’idée de louer le salon dans son hôtel. Kyan joua sa dernière carte pour la voir rester encore un petit instant. Il lui lança le regard qui la faisait craquer par le passé, et même si elle n’avait plus la même réaction, elle semblait en tout cas plus calme. Il lui annonça qu’elle aurait du mal à trouver un autre endroit, et dans sa réponse la jeune femme semblait déjà plus apaisé. Et si ce regard marchait encore sur elle ? Et pourtant elle n’avait pas eu le sourire qui va avec... il lui proposa un terrain d’entente et elle se mordit la lèvre en réfléchissant avant de lui dire que de son côté elle devait avant en parler à son fiancé, lui dire que Kyan travaillait dans cet hôtel. Elle ajouta même qu’il connaissait leur passé et qu’il n’était pas question qu’elle lui cache la vérité. Il baissa un instant le regard, il sentait bien qu’il allait la reperdre pour de bon… « Je vois… Du coup je pense qu’on peut déjà annuler ta soirée ici… si tu lui as parlé de nous je doute qu’il prendra le risque de venir célébrer son mariage là avec moi dans les parages. Enfin sait-on jamais. » Puis il sortit de sa veste sa carte de visite et la tendit à Trish : « A mon avis la décision sera prise rapidement, donc appelles moi dès que tu peux, histoire que je sache à quoi m’en tenir… » Oui, elle aurait pu rappeler la personne qui gérait son mariage depuis le début, mais là Kyan avait envie de savoir, et surtout de pouvoir lui parler une nouvelle fois, dans un contexte un peu différent…

_________________
    « Family Portrait »


    “ On the first page of our story, the future seems so bright. Then this thing turned out so evil, I don’t know why I’m still surprised. ” © signature by anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

▐ PAROLES : 6215
▐ DATE D'ARRIVEE : 06/01/2012

▐ AGE : 27 ans
▐ OCCUPATION : Photographe
▐ LES SENTIMENTS : Les trois hommes de ma vie (a)
▐ POINTS : 159
MessageSujet: Re: TRYAN • "Story of my life Searching for the right"   Sam 29 Juin - 18:47

"Tu sais ce qui a de plus douloureux dans un chagrin d’amour ? C’est d’pas pouvoir se rappeler ce qu’on ressentait avant. Essaie de garder cette sensation. Parce que si tu la laisses s’en aller... Tu la perds à jamais."
Trish et Kyan
Kyan avait beau lui dire qu'il avait changé quand il l'avait frappé accidentellement, la belle était certaine qu'il avait surtout changé quand elle l'avait quitté définitivement. Il s'était enfin rendu compte qu'elle pouvait réellement le quitter et que cette fois, ce n'était plus des paroles en l'air comme à chaque fois. Oui, Trish l'avait quitté un grand nombre de fois en quatre ans, sans rire, ça avoisinait les dix fois. Des fois, elle savait tenir deux semaines, des fois deux heures. C'était super agaçant, mais il savait toujours quoi dire, quoi faire pour la faire replonger. Il était pire qu'une drogue ! C'est bien pour ça qu'elle avait quitté la ville et qu'elle avait changé de numéro, pour l'oublier, il fallait qu'elle soit loin. Et encore, on ne pouvait pas dire qu'elle l'avait vraiment oublié ! Elle pensait souvent à lui et le revoir, lui rappeler à quel point elle l'aimait... Enfin, à quel point elle l'avait aimé plutôt. Rhoo voilà ! Cinq minutes et elle ne savait déjà plus quoi penser ! C'est vrai qu'elle interprétait peut-être un peu trop, mais comme déjà dit, le revoir lui retourner le cerveau, elle se sentait prise au piège de ses sentiments et elle préférait jouer la carte de l'agressivité que la carte du "trop heureuse de te revoir !!" même si, effectivement, le revoir lui faisait très plaisir. Le jeune homme continuait à dire que ce n'était pas son départ son changement de comportement, mais bien le fait de l'avoir blessé. Elle baissa un instant le regard, elle ne voulait pas repenser au passé, le passé était le passé non ? Il ajouta que, peut-être, il avait réussi à tenir dans l'espoir qu'elle revienne cependant et il termina en disant qu'il avait décidé d'arrêter ses conneries, quoi qu'elle fasse pour le bien de tout le monde et le sien aussi. Là, il marquait un point. Cela dit, elle était limite vexée qu'il ne soit pas capable de changer pour elle, mais qu'il change pour lui, mais elle ne disait rien, parce qu'il dirait encore qu'elle interprète. Elle répondit : « Je suis ravie que tu as changé alors... Même si c'est trop tard pour nous deux. » Mais, tant mieux pour lui. Puis, la jolie brune lui disait d'arrêter de faire comme si, il la connaissait encore, parce que pour elle, elle avait bien changé. Du coup, il en rajouta une couche en parlant de quelques manies qu'elle avait et au fond, ça la touchait qu'il se rappelle de ces choses si peu importantes, mais elle préférait lui dire l'inverse, ça lui ferait trop plaisir sinon. Il s'excusa, ironiquement, de la connaître si bien, ajoutant qu'il pourrait encore dire plein de choses sur elle, prouvant qu'elle n'avait pas tant changé que ça. Elle soupira, que pouvez-t-elle répondre à ça franchement ? « Si ça te fait plaisir de le croire... » Dit-elle finalement, l'air complètement blasé.

La belle en eut vite marre qu'ils parlent de leur ancien couple, ils n'étaient plus ensemble, ils n'étaient plus ensemble, parler du passé ne changerait pas le présent. De plus, elle avait un mariage à organiser elle, elle n'était pas là pour lui faire la conversation, s'il s'ennuie, elle était certaine qu'il y avait une foule de petites secrétaires prêtent à le satisfaire. Pourquoi elle pensait ça ? Pourquoi elle pensait ça et pourquoi ça la rendait jalouse surtout ? Hey meuf réveille toi, tu vas te marier avec un mec super, mignon, adorable, qui te décrocherait la lune si tu lui demandais ! Allo quoi ! xD. Elle secoua la tête, tentant d'enlever ses images de sa tête, et se reconcentra donc sur le sujet, à savoir son lieu pour la réception du mariage. Quand la jolie métisse annonça à Kyan son mariage, elle voyait bien qu'il était déçu et qu'il venait de prendre un gros coup sur la tête, honnêtement si ça avait été l'inverse et que lui, lui avait annoncé qu'il allait se marier, elle aurait prit un coup aussi. Sauf qu'elle, elle serait partie... Sauf que lui, il était aussi obligé de rester professionnel. Quand il lui disait qu'elle avait trouvé la relation sérieuse qu'elle voulait tant, elle s'emporta, elle répondit qu'à la base, elle la voulait avec lui cette relation et qu'il ne devait s'en prendre qu'à lui. Le pire ? Il disait qu'elle était tout aussi responsable que lui, non mais qu'est-ce qu'il ne faut pas entendre, je vous jure. Il ajouta également qu'aujourd'hui, il pouvait lui donner cette relation, là, elle n'en croyait pas ses oreilles ! Elle l'accusa de vouloir la gagner, comme un vulgaire trophée, elle le connaissait très bien aussi et elle savait quel compétiteur il était. Il répondit qu'il n'avait plus quinze ans, qu'elle n'était pas sa chose et qu'il regrettait qu'elle n'ait pas connu cet homme qu'il était devenu. Elle se calma un peu, honnêtement, elle regrettait aussi, mais c'était trop tard, elle allait épouser Hugo et elle ne pouvait pas tout gâcher, même si elle savait au fond d'elle qu'elle était toujours amoureuse de Kyan, mais pour elle, elle le serait toujours, mais c'était un amour qui ne lui amènerait jamais rien de bon. Elle avait l'impression qu'ensemble, ils se détruisaient mutuellement, surtout par la jalousie qu'ils ressentaient, elle n'avait jamais été jalouse comme ça avec Hugo et pourtant, il travaille avec des bombes ! Elle baissa un instant le regard et répondit : « Et moi aussi je regrette, mais c'est trop tard. Mais avec moi, tu ne serais peut-être pas celui que tu es aujourd'hui. » C'était dit au moins et il savait à quoi s'en tenir. Il disait aussi qu'elle mentait mal, en effet, elle avait dit qu'elle ne se souvenait plus du sexe avec lui, alors qu'entre eux, ça avait toujours été l'entente parfaite sexuellement parlant. La belle décida finalement que le mieux à faire était de ne pas faire la fête ici, mais il insista en faisant un regard qui la faisait déjà fondre dans le passé et qui marchait encore très bien aujourd'hui visiblement. Du coup, elle répondit qu'elle allait y réfléchir, mais qu'il fallait déjà qu'elle en parle avec son fiancé et ce n'était pas gagné, il connaissait leur passé et comme Kyan le disait si bien à l'instant, il n'allait pas prendre le risque de venir ici avec lui dans les parages. Le voyant déçue, elle lui fit un sourire, le premier sans doute depuis qu'ils s'étaient revus et accepta la carte qu'il lui tendit en lui faisant promettre de l'appeler quand elle en saurait plus. Elle mit la carte dans son sac et répondit : « On ne sait jamais, il n'est pas du genre jaloux, alors... Sinon d'accord, on fait comme ça, je te téléphone dès que j'en sais plus. Demain sans doute. » Elle s'éloigna et se retourna une dernière fois pour dire : « Ça m'a fait plaisir de te revoir malgré tout Kyan. » Elle termina sa phrase avec un magnifique sourire avant de quitter l'hôtel le coeur gonflé d'émotions toutes plus perturbantes les unes que les autres.  

made by pandora.

_________________
    dis moi que tu m'aimes
    Dis moi que tu m'aimes, que la vie est belle, que ce monde est fou. Et quoi qu'il advienne je resterai tienne, à toi jusqu'au bout. A la vie à la mort, mi amor, je plaque tout. Dis moi que tu m'aimes et que les autres on s'en fout.
    © by anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: TRYAN • "Story of my life Searching for the right"   

Revenir en haut Aller en bas
 

TRYAN • "Story of my life Searching for the right"

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Story of my life, searching for the right. But it keeps avoiding me. ~ Serena & Vitaly ~
» Liùsaidh ♣ Why don't you write the story of your life ? It's enough to live.
» Kara Holland - This is the story of my life
» Story of my life. + Suile
» ARES ✘ The story of my life
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
♫ Modern Family :: DANS LE GRENIER :: Archives rps-