AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Lily & Juliet ♠ Toujours un plaisir de te voir ...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Invité
Invité

MessageSujet: Lily & Juliet ♠ Toujours un plaisir de te voir ...   Ven 9 Déc - 8:01

Lily-Rose & Juliet-Rose

Plus d'épines que de pétales, non ?


Enfin le week-end ... Et en plus, il ne faisait pas trop moche. J'allais pouvoir en profiter. Mon week-end ne commençait que le samedi à 13h car j'avais pas mal de consultations le samedi matin. Mais, je ne bossais pas le lundi histoire de compenser et de pouvoir me reposer. Je m'étirais, et me levais du fauteuil de cuir blanc de mon bureau. Mon cabinet était dans les tons plutôt clairs histoire de ne pas agresser les patients, même si certains se plaignaient que ça ressemblait plus à un hôpital qu'autre chose. Pourtant, j'avais mis quelques tableaux sympas, et neutres bien sûr, histoire d'égayer. Pour ne pas justement donner l'impression de se trouver dans un truc médical. Je regardais le dossier de la patiente que je venais d'avoir. Billy. Une jeune fille complexe. Mais attachante. Elle semblait s'être mise dans un pétrin sans nom, et c'était plus fort que moi, il fallait que je l'aide. Mais, je ne savais pas encore comment, voilà le problème. Je n'aurais pas du m'impliquer autant dans la vie de cette patiente, je le sais. C'est une patiente justement, voilà le problème. Mais, je ne pouvais pas m'en empêcher. Je voulais la voir aller mieux, la voir sauvée. Je refermais son dossier et soupirais avant de le ranger dans l'armoire où les dossiers de mes patients s'accumulaient. Je fermais à clé, et après avoir enfilé ma veste et pris mon sac, je fermais mon bureau et sortis du cabinet. Je n'avais pas envie de rentrer tout de suite, j'avais envie de prendre l'air, de me balader sur la plage pour réfléchir à ce cas. Venice me semblait parfait car à cette période de l'année, c'était plutôt assez tranquille. Et c'est exactement ce que je recherchais. De la tranquillité.

Je pris ma voiture jusqu'à un certain niveau, et la garais ensuite, faisant le reste à pied. Pas de voiture à Venice, eh oui ! Je frissonnais malgré moi, le soleil s'était couvert et il faisait quand même assez frais. J'achetais un corn dog à un marchand ambulant, un repas parfaitement équilibré je sais, et le grignotais tranquillement en avançant sur la plage. Effectivement, il n'y avait pas grand monde. Quelques fous comme moi venus prendre l'air. Et une blonde. Une blonde qui ressemblait comme deux gouttes d'eau à ma demi-soeur, Lily.

En approchant, je vis que c'était elle. Je soupirais, il ne manquait plus qu'elle pour venir gâcher le début de mon week-end. Je pouvais toujours l'éviter, après tout, ce n'est pas parce qu'on était demi-soeurs qu'on devait obligatoirement se saluer, se parler, s'apprécier, non ? Je tentais discrètement de m'éloigner, espérant qu'elle ne m'avait pas vu. Sinon, je savais qu'elle se serait fait un plaisir de venir me faire chier ! Ce n'est pas que je la détestais. Ou si, un peu quand même. Mais Lily faisait tout pour me rendre la vie impossible depuis notre première rencontre, et je devais avouer qu'elle était plutôt douée à ce petit jeu. Elle m'avait entre autre piqué mon mec au lycée, et mon orgueil en avait pris un sacré coup, surtout qu'elle n'avait pas manqué de s’exhiber avec lui pendant quelques semaines, le temps que tout le monde sache qu'il avait préféré Lily à moi. Comme tout le monde le savait, c'était la guerre entre nous, et sur ce coup-là, elle avait gagné une sacré bataille. Non, vraiment, je ne l'aimais pas. Même si j'avais tenté de faire des efforts ... Rien à faire !
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité

MessageSujet: Re: Lily & Juliet ♠ Toujours un plaisir de te voir ...   Sam 10 Déc - 17:55

    « Nous arrivons à Los Angeles, merci d’attacher vos ceintures lors de l’atterrissage ! ». La voix de l’hôtesse de l’air vint réveiller la jeune Lily-Rose qui s’était assoupie lors du voyage. Elle revenait de New-York où elle avait passé la semaine pour le travail. Une semaine très chargée pour la belle qui avait hâte de rentrer chez elle se reposer. En effet, Lily s’était déplacée à la Grosse Pomme pour y réaliser quelques shootings avec des mannequins célèbres pour son agence de photographie ; et même si son travail la passionnait, faire les allers-retours comme ça l’épuisait beaucoup. Elle s’attacha donc pour atterrir quelques minutes plus tard sur le sol de Los Angeles. Lily adorait LA, elle y avait vécue toute sa vie et en connaissait les moindres recoins. Maintenant hors de l’avion, elle mit presque une demi-heure à récupérer ses bagages. Cette partie du voyage était ce qu’elle détestait le plus. Pas patiente pour dessous, elle s’énerva toute seule, ne reconnaissant pas sa grosse valise bleue foncée entre toutes les autres. Elle tira sa valise vers elle pour la faire rouler et se dirigea vers la sortie. Affamée, elle décida de s’attarder dans une sandwicherie pour y acheter de quoi manger. Elle ne s’arrêta pas pour grignoter et alla de suite chercher sa voiture dans le grand parking de l’aéroport.

    Maintenant prête à rentrer, la belle alluma le moteur et prit le chemin de sa maison. Puis elle décida de s’arrêter à Venice, qui était certainement l’endroit qu’elle préférait à Los Angeles. Beaucoup ne voyait qu’en LA Hollywood et son fameux boulevard ou la plage de Santa Monica réputée pour ses nombreuses fêtes, mais pour Lily, c’était Venice. La plage ne valait pas celle de Santa Monica certes, mais elle était magnifique. C’était à cet endroit qu’elle venait avec son père quand il était encore là. Ils adoraient y venir en famille avec sa mère et Caleb pour y passer la journée. Ces moments lui manquaient affreusement et une boule à l’estomac apparue. Elle se gara vite fait et descendit, son sandwich à la main, prête à le dévorer.

    Elle se retrouva sur la plage en moins de deux, savourant ce qui lui servirait de souper. Elle marchait le long de la plage et sortit son téléphone pour envoyer un message à son frère. « Je suis rentrée de New-York, on se voit ce week end ? ». La belle entretenait avec son frère une relation très fusionnelle et chaque fois qu’elle ou lui revenait d’une semaine de travail chargée, ils se voyaient histoire de se détendre. Elle appuya sur envoyer puis leva la tête vers la plage. Le vent soufflait, entraînant le sable. Ses longs cheveux blonds s’envolaient également ; elle dut les attacher pour éviter de les manger. Quand elle regarda autour d’elle, elle reconnut immédiatement Juliet-Rose, sa demi-sœur. Finalement, la journée n’était pas prête de se terminer. Toutes les deux se détestaient presque, livrant une bataille sans fin. Malgré la fatigue qui l’emportait, Lily était prête à l’affronter une fois de plus. Elle soupira et dit ironiquement : « Salut Juliet ! Je suis contente de te voir ! ». Elle ajouta un sourire forcé pour couronner le tout. « C’est ce qu’on est censé se dire non ? ». Maintes fois, leurs parents avaient essayés de les faire s’entendre. Rien n’y faisait. Lily ne la supportait pas.
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité

MessageSujet: Re: Lily & Juliet ♠ Toujours un plaisir de te voir ...   Sam 10 Déc - 19:41

Lily-Rose & Juliet-Rose

Plus d'épines que de pétales, non ?


[justify]Venue sur la plage pour se ressourcer et se détendre, je compris rapidement que ça n'allait pas être de tout repos lorsque je me rendis compte que Lily, ma demi-soeur se trouvait là aussi. Je ne pus m'empêcher de soupirer. S'il y avait bien une personne que je n'avais pas envie de croiser, c'était elle. Surtout me retrouver en tête à tête avec elle. En général, on se voyait peu. On faisait un effort pour les brunchs familiaux, essayant de s'engueuler le moins possible, échangeant même quelques sourires forcés pour faire plaisir à nos parents respectifs. Bien sûr, dès qu'ils tournaient le dos, on se jetait immédiatement des regards noirs. La brune et la blonde. Deux personnalités explosives, bien différentes l'une de l'autre, et se ressemblant sur certains côtés peut-être un peu trop, ce qui créait cette tension entre nous. De toute façon, on ne s'était jamais aimé. Dès le début, ça avait été la guerre. Et ce n'était sûrement pas demain la veille que ça s'arrangerait entre nous ...

Je faillis faire demi-tour, mais me retint de justesse. Si elle m'avait aperçue, elle ne manquerait pas de saluer mon manque de courage. Ce n'est pas que j'étais lâche, mais je n'avais pas vraiment envie d'un énième affrontement entre nous. J'étais fatiguée de ma semaine, et j'avais juste envie de me détendre. Pas de devoir faire la guerre à Lily. Mais bon, qu'il en soit ainsi. Elle m'avait vu et je m'étais donc approchée d'elle, un sourire dessiné sur mon visage. Bien sûr, elle savait pertinemment que mon sourire était tout sauf sincère, mais c'était déjà ça, non ? Elle soupira à mon approche.

« Salut Juliet ! Je suis contente de te voir ! »
Un sourire hypocrite se dessina sur son joli visage, et ne me laissant pas le temps de réagir, rajouta : « C’est ce qu’on est censé se dire non ? » Je hochai la tête, et à mon tour, lui fit mon plus beau sourire forcé. Et j'en avais une belle collection à mon actif. " Effectivement, je suis ravie de te voir, Lily ! Tu m'avais beaucoup manquée, tu sais ? " Bien sûr, c'était totalement faux, mais bon, elle voulait jouer sur l'ironie, moi aussi, je savais le faire. Elle avait le don de me rendre dingue. Elle était bien incapable de tenir une conversation avec moi sans se montrer ironique, ou méchante lorsqu'elle était de mauvaise humeur. Parfois, même quand je voulais me montrer cordiale avec elle, pas sympa non, ne poussons pas le bouchon trop loin, juste cordiale, elle trouvait toujours le moyen de faire dégénérer la conversation. Au diable. Avec le temps, je m'étais habituée à son comportement, et je ne manquais pas de lui répondre. " Ca, ça ressemble plus à ce qu'on doit se dire ! Après tout, ça fait un moment qu'on s'est pas vu, donc normalement, tu devrais m'avoir manqué, moi aussi. On devrait même se serrer dans les bras pour montrer à quel point on est contente de se retrouver ... Je lui lançais un regard froid, avant de jeter un oeil autour de moi. La plage était presque déserte, j'étais bien malchanceuse de tomber sur elle à cet instant ... Surtout qu'aux dernières nouvelles, elle était à NY pour son boulot. "Tu es déjà revenue de New-York, alors ? Tu n'as pas décidé d'y rester pour mon plus grand bonheur ? " Un petit sourire mesquin se dessina sur mon visage, alors que je me préparai par avance à sa prochaine pique.
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité

MessageSujet: Re: Lily & Juliet ♠ Toujours un plaisir de te voir ...   Dim 11 Déc - 16:03


    Cette fille l’insupportait. Moins elle la voyait et mieux elle se portait. A vrai dire, les filles ne s’étaient jamais beaucoup entendues. Que ce soit avec Juliet ou avec Emily, son autre demi-sœur, Lily-Rose avait eu beaucoup de mal à supporter le remariage de sa mère. Elle avait prit ça comme une trahison de la part de sa mère et pour ne pas lui en vouloir à elle, elle en voulait aux deux nouvelles filles qui partageaient désormais sa vie. Lily était sure que Juliet la détestait, et c’était réciproque. Elles avaient pourtant plus de choses en commun qu’elles ne le pensaient. Mais c’était comme ça ; elles ne se supportaient pas et ce n’était pas prêt de changer.

    En plus, Lily adorait titiller sa demi-sœur. L’embêter, faire tout pour la faire éclater de rage étaient ses passe-temps préférés surtout à l’époque du lycée où Lily lui avait carrément piqué son petit-ami. Lily n’était une garce qu’avec les personnes qu’elle n’aimait pas où qui lui voulait du mal à elle et à sa famille. Le reste du temps, c’était une fille ordinaire. Seulement, elle n’avait jamais laissé la chance à Juliet de connaître cette Lily gentille et même adorable. Fallait la voir avec son frère pour comprendre à quel point elle pouvait être aimante et généreuse. Il était certainement la personne qui la connaissait le mieux, et qui savait comment se comporter avec elle.

    Juliet, qui semblait aussi ravie qu’elle de voir sa demi-sœur prit le même ton ironique que Lily pour lui répondre. " Effectivement, je suis ravie de te voir, Lily ! Tu m'avais beaucoup manquée, tu sais ? ". Lily éclata de rire. Toutes les deux pouvaient tellement être détestables. En fait, elles étaient pitoyables. Elles jouaient les enfants gâtées et capricieuses, c’est tout. La belle n’eut pas le temps de répondre que Juliet rétorqua déjà : " Ca, ça ressemble plus à ce qu'on doit se dire ! Après tout, ça fait un moment qu'on s'est pas vu, donc normalement, tu devrais m'avoir manqué, moi aussi. On devrait même se serrer dans les bras pour montrer à quel point on est contente de se retrouver ..." Lily ne put s’empêcher de sourire et leva les yeux au ciel. La serrer dans ses bras ? Et puis quoi encore ? Cela n’était arriver qu’une seule fois lorsque Caleb s’était retrouvé à l’hôpital après un accident de voiture. Lily était dans un sal état et c’est Juliet qui l’avait aidé à surmonter tout ça. Bien sur après le réveil de Caleb, la guerre reprit, ce qu’il ne comprit pas d’ailleurs. « Tu rigoles là ? Tu sais bien que je préfère être honnête avec toi et te dire que te revoir là après une semaine ne me fait ni chaud ni froid. Mais de toute façon, c’est pareil pour toi alors. C’est mieux comme ça ». C’était mieux comme ça oui. Les deux filles avaient toujours été comme ça. Aucune marque d’affection, aucun sentiment, rien. C’est comme si elle n’existait pas. Comme si Juliet ne faisait pas partie de sa famille ou de son entourage.

    "Tu es déjà revenue de New-York, alors ? Tu n'as pas décidé d'y rester pour mon plus grand bonheur ? ". “Oui et figure toi que je suis bien contente de rentrer… pour voir Caleb et maman bien sur " ajouta t-elle rapidement. « Je ne te laisserais pas ce plaisir ma grande. J’ai toujours vécue ici, alors s’il y en a une des deux qui devrait s’en aller, c’est toi ». C’était méchant et direct. Comme toutes les discussions depuis qu’elles se connaissaient.
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité

MessageSujet: Re: Lily & Juliet ♠ Toujours un plaisir de te voir ...   Dim 11 Déc - 17:19

Lily-Rose & Juliet-Rose

Plus d'épines que de pétales, non ?


Je ne la supportais pas, c'était plus fort que moi. Sa simple vue m'agaçait. Sûrement parce que je savais déjà qu'elle allait me lancer encore une de ses piques qui faisaient mal. Et je ne voulais pas lui donner le pouvoir de me blesser. La plupart du temps, je lui répondais sur le même ton, et après s'être lancé quelques vannes, on s'ignorait. C'était comme ça entre nous. Pas la moindre trace de sympathie. Parfois, je me demandais comment Caleb et elle pouvaient être si différents. Caleb était un ange. Il était à l'écoute, attentionné, gentil et accueillant. Tout le contraire de sa soeur. Enfin, il avait beau me répéter qu'elle n'était pas toujours comme ça, personnellement, j'avais du mal à y croire. Jamais je n'avais perçu quoique ce soit de bon chez cette fille. Sauf quand Caleb était à l'hôpital. Là, j'avais compris qu'elle n'était qu'une simple humaine, comme moi, et qu'elle était très attachée à son frère. Pour la première fois depuis qu'on vivait ensemble, elle m'avait laissée l'approcher, et lui venir en aide. Ca avait été la seule fois. Comme une idiote, j'avais cru que nos rapports allaient s'en trouver changer. Bien sûr, je savais bien que nous ne serions jamais les meilleures amies du monde, mais je pensais qu'on arrêterait au moins cette stupide guerre qui nous opposait. Mais non, fière, et sûrement blessée dans son orgueil de s'être montrée sans sa fidèle carapace, Lily m'avait traitée encore plus mal. Alors moi aussi. Désormais, nos rapports étaient plus que conflictuels, et on évitait dès que possible un contact entre nous. Mieux on se voyait, mieux on se portait. Et elle ne manquait pas de me le faire remarquer.

Alors, tomber sur elle sur cette jolie plage était vraiment une corvée pour moi. J'aurais préféré l'éviter. Bien entendu, elle commença sur l'ironie me disant qu'elle était ravie de me revoir, et je lui répondis sur le même ton, mes yeux la foudroyant. Je ne me laissais jamais faire, bien décidée à ne pas lui montrer que parfois ses piques m'atteignaient plus que je ne pouvais le laisser voir. Elle aurait été trop contente de ça cette garce. En entendant mes paroles, elle leva les yeux aux ciel, et un sourire presque mauvais se dessina sur son visage.
« Tu rigoles là ? Tu sais bien que je préfère être honnête avec toi et te dire que te revoir là après une semaine ne me fait ni chaud ni froid. Mais de toute façon, c’est pareil pour toi alors. C’est mieux comme ça ». Je lui lançais un sourire éclatant, et haussais les épaules. Effectivement, c'était pareil pour moi. Quand mon père m'avait annoncé qu'il fréquentait quelqu'un et qu'elle avait une fille de mon âge, j'avais été plutôt contente. Je me disais, tiens chouette, une soeur de plus. De mon âge en plus. On sera un peu comme des sortes de jumelles, inséparables, et tout ça. Malheureusement, mes espoirs avaient vite été déçus après notre première rencontre. Et depuis, ça ne faisait que s'empirer. " Tu as raison d'être honnête. Je n'aimerais pas que tu te sentes obligée de me dire que je t'ai manquée. Parce que je ne me forcerais pas à faire pareil. De toute façon, je crois que même si tu ne me voyais pas pendant des mois, tu ne serais pas ravie de me revoir, et moi non plus. Ma vie se porte très bien quand en es éloignée à vrai dire ..." Je ne pouvais m'empêcher de me rappeler que Lily m'avait quand même piqué mon petit copain juste pour le "plaisir" de me voir enrager et de me voir humiliée. Même si je n'avais pas eu le coeur brisée, mon égo en avait pris un sacré coup, et je devais avouer que j'étais très rancunière. Alors, même après des années, ce sale coup qu'elle m'avait fait restait en travers de ma gorge. Je continuais donc sur ma lancée, mode garde "on", en lui demandant si elle ne comptait pas rester à NY, histoire de me faire plaisir. Parfois, j'avais envie de rire en nous entendant. J'avais l'impression d'être encore au lycée. On se comportait comme deux garces, trop fières, trop têtues, se battant pour la place de leader. Et aucune ne voulait céder. “Oui et figure toi que je suis bien contente de rentrer… pour voir Caleb et maman bien sur " Elle me toisa du regard, avant d'ajouter sur un ton glacial : « Je ne te laisserais pas ce plaisir ma grande. J’ai toujours vécue ici, alors s’il y en a une des deux qui devrait s’en aller, c’est toi » Outch, prends ça ... C'était assez violent, mais j'étais habituée avec elle ... Elle m'avait toujours considérée comme une étrangère, et même une sorte de voleuse de famille. Je n'étais pas de L..A., et si nous n'étions pas venus à L.A avec ma famille, elle n'aurait jamais du avoir la chance de nous supporter au quotidien. Je crois qu'elle n'avait jamais réellement accepté le remariage de sa mère, et du coup, elle me le faisait payer. Mais, je préférais qu'elle s'en prenne à moi plutôt qu'à Emily ou à mon père. Je lui lançais mon regard le plus froid, bien décidée à ne pas baisser les yeux devant elle. " Désolée ma chérie, mais je n'ai nullement l'intention de partir. Je vis à L.A depuis plus de dix ans maintenant, et je sais que tu me considères toujours comme une espèce d'étrangère à ta vie, mais je ne compte pas m'éloigner, désolée pour toi. Tu devras me supporter encore un peu. Je considère ta mère et ton frère comme ma famille, et c'est réciproque pour eux. Si tu ne peux pas l'accepter, c'est pas mon problème." J'étais agacée, fatiguée de ma semaine, et donc je m'énervais plus facilement. Je perdais patience devant elle, et je détestais ça.

Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité

MessageSujet: Re: Lily & Juliet ♠ Toujours un plaisir de te voir ...   Lun 12 Déc - 21:49


    Pire qu’insupportable, cette fille était immature, intenable, inintéressante. Lily employait souvent ces mots pour qualifier sa demi-sœur. A la limite, elle préférait son double, la petite Emily qui doucement suivait les pas de sa sœur mais qui elle, ne répliquait pas quand Lily parlait. Emily avait surtout comprit que ça ne servait à rien d’essayer de rétorquer aux méchancetés de Lily-Rose et elle avait bien raison. Avec Emily, Lily-Rose aurait peut-être pu s’entendre – ce qui aurait évité d’avoir tout le monde à dos à la maison – mais finalement, cette dernière avait préféré se ranger du côté de sa sœur, certainement trop lâche pour assumer ses pensées. De toute façon, il était trop tard pour qu’elles s’entendent. Elles se connaissaient depuis si longtemps maintenant, et avaient vécues de nombreuses années ensemble alors si elles avaient du s’entendre, tout irait pour le mieux aujourd’hui.

    C’était l’un des gros défauts de Lily. Elle changeait rarement d’avis, restant sur ses positions. Elle était convaincue qu’elle et Juliet ne pourraient jamais s’entendre et ne voulait pas y remédier. La blonde et la brune. La brune et la blonde. Elles ne pouvaient pas être amies. Juliet avait prit à Lily tout ce qu’elle avait. Elle, son père et sa sœur lui avait prit sa famille, ce qui comptait le plus aux yeux de la belle blonde. Juliet avait pris sa place ; elle avait essayé de la remplacer. Mais dans le fond, ce qui la dérangeait, ce n’était pas ça. Ce qui l’agaçait, c’était cette relation qu’elle entretenait avec son père. Une relation que Lily n’aura jamais l’occasion d’avoir avec son propre père. Le fond du problème se trouvait là : elle jalousait cette relation qui lui manquait tant. Pendant un moment, Lily ignorait Juliet et son père ; et elle en voulait même à son frère Caleb de nouer des liens avec eux. Puis au fil du temps, la belle s’était faite à l’idée qu’elle ne reverrait jamais son père et qu’elle ne pourrait pas être aussi fusionnelle que Juliet l’était avec le sien. Lily n’avait parlé de ça à personne, pas même à Caleb, par peur qu’on la prenne pour une folle ou qu’on ne la comprenne pas. En fait, Lily était une incomprise, c’est d’ailleurs comme ça qu’elle se définissait.

    " Tu as raison d'être honnête. Je n'aimerais pas que tu te sentes obligée de me dire que je t'ai manquée. Parce que je ne me forcerais pas à faire pareil. De toute façon, je crois que même si tu ne me voyais pas pendant des mois, tu ne serais pas ravie de me revoir, et moi non plus. Ma vie se porte très bien quand en es éloignée à vrai dire ..." . Juliet avait tout résumé. Elle avait entièrement raison dans ce qu’elle disait. Tout allait bien avant qu’elle et sa famille débarque dans la vie de Lily. Et tout était mieux quand elle était loin d’eux. Son petit trio, Caleb, maman et elle, étaient très bien sans eux. « Pour une fois, je suis d’accord avec toi. Je ne suis pas ravie de te voir, ni aujourd’hui, ni même il y a plus de dix ans quand ma mère vous a ramenés à la maison ». Des querelles de gamine, encore. Juliet regarda Lily dans les yeux, sans les baisser, alors Lily fit de même. Lily ne se rabaissait jamais, pas même devant sa mère. Peut-être devant son frère c’est tout, et encore. . " Désolée ma chérie, mais je n'ai nullement l'intention de partir. Je vis à L.A depuis plus de dix ans maintenant, et je sais que tu me considères toujours comme une espèce d'étrangère à ta vie, mais je ne compte pas m'éloigner, désolée pour toi. Tu devras me supporter encore un peu. Je considère ta mère et ton frère comme ma famille, et c'est réciproque pour eux. Si tu ne peux pas l'accepter, c'est pas mon problème." Lily ria bien encore une fois à cette remarque de Juliet. Une étrangère, oui voila, c’était cela. Du moins, c’est ce qu’elle avait pensé au début. Puis quand il y avait eu cette histoire avec Caleb, Lily avait changé de discours. Juliet avait été là, telle une sœur au chevet de son frère, attendant qu’il se réveille. La dernière phrase la fit gémir. Malheureusement elle avait raison. Lily était la seule avec qui Juliet se disputait sans cesse. Caleb et sa mère les avait accepté sans problème elle et Emily mais Lily elle, n’avait jamais réussie. C’était de sa faute oui, mais c’était aussi celle de Juliet. Même si Lily restait la plus fautive dans l’histoire. Si elle n’avait pas un caractère si fort, peut-être qu’elle aurait pu accepter cette famille qui lui tendait la main. « Dommage pour toi plutôt. Car me supporter est certainement pire que te supporter. Ne mêle pas ma mère et mon frère à tout ça. S’ils vous ont accepté tous les trois tant mieux, mais moi, je n’oublie pas comment on a vécu avant. On était si bien tous les quatre… ». Tous les quatre. Lily eut un frisson rien que d’y penser. Son père. Il lui manquait tellement. S’il n’avait pas disparu si vite, ils seraient encore tous les quatre et ni Juliet, ni Emily, ni leur père n’aurait fait parti de sa vie. Seulement eux quatre. Une pointe de nostalgie s’installa dans l’esprit de Lily…
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité

MessageSujet: Re: Lily & Juliet ♠ Toujours un plaisir de te voir ...   Mer 14 Déc - 9:03

Lily-Rose & Juliet-Rose

Plus d'épines que de pétales, non ?


Je la défiais du regard, ne craignant en rien cette peste manipulatrice et agressive qui me tenait lieu de demi-sœur. J’étais parfois fatiguée de ces affrontements permanents, lassée de toujours devoir lutter contre elle, répondre à ses répliques et rester indifférente à ses attaques. A la base, j’étais une fille plutôt douce, et même plutôt gentille. Demandez à ma sœur, ou à mon père, ou à mes amis. Ils pourront vous le dire. J’ai un cœur en or, et je suis toujours là pour les gens que j’aime. Mais quand on me cherche, on me trouve. Trop bonne, trop conne ? Très peu pour moi, merci. Je ne me laisse jamais faire, et encore moins par Lily. De toute façon, avec elle, quoique je fasse, ça ne va jamais. Je me laisse faire ? Je ne suis qu’une lâche qui m’écrase lamentablement. Je lui réponds ? Elle trouve toujours quelque chose à redire, et on peut passer de longs moments à s’affronter sans répit. Et je sentais qu’aujourd’hui ne serait pas différent des autres jours. Même si une très grosse partie de moi-même me disait de mettre fin tout de suite à cette dispute, et à rentrer chez moi, tranquillement, pour enfin me détendre, une autre partie de moi me criait de ne pas en rester là, et de lui tenir tête une fois de plus. Et vous savez ce que l’on dit, on écoute toujours le petit démon qui nous parle, et on chasse le petit ange. Je ne faisais pas exception à la règle. Alors, je continuais sur ma lancée et lui lançais que de toute façon, j’étais très bien lorsqu’elle était loin de moi, et qu’elle pouvait partir des mois sans qu’elle ne me manque, ce que je supposais était pareil pour elle. J’étais sûre que si je quittais L.A, elle serait plus que ravie. Contente enfin de me savoir loin d’elle, loin de sa famille. Peut-être que je lui manquerais parce qu’elle n’aurait plus personne à embêter, mais au fond, je savais qu’elle serait plus heureuse de me savoir loin d’elle. C’en était même un peu vexant, je devais avouer.
Surtout que je ne lui avais rien fait. Sa haine envers moi avait commencé le premier jour, dès qu’elle m’avait aperçue, sans que je ne sache pourquoi. Peut-être que ma tête ne lui était pas revenue ? Elle avait commencé par m’attaquer sur mon prénom, et ainsi avait débuté entre nous la guerre des demi-sœurs, comme Emily aimait le dire. Lily me lança un regard noir, avant de faire un petit sourire narquois.
« Pour une fois, je suis d’accord avec toi. Je ne suis pas ravie de te voir, ni aujourd’hui, ni même il y a plus de dix ans quand ma mère vous a ramenés à la maison ». J’éclatais de rire, Lily restait toujours sur ces mêmes histoires. Voilà quel était le problème en fait, elle ne supportait pas de voir sa mère remariée, et encore moins de devoir accepter une nouvelle famille. Elle ne supportait pas non plus de voir que Caleb et moi, on s’entendait à merveille et qu’on avait une relation presque fraternelle. Elle me reprochait à moi de lui avoir volé sa famille alors que c’était faux. Je lui balançai alors que de toute façon, je ne partirais pas d’ici, et qu’elle allait devoir me supporter encore un peu, rajoutant au passage que sa famille était aussi ma famille, et qu’ils m’acceptaient eux, contrairement à elle. Elle éclata de rire, et je lui lançais un regard intrigué, me demandant pourquoi elle riait comme ça. Je n’étais pas censée avoir dit quelque chose de marrant, mais plutôt blessant au contraire. « Dommage pour toi plutôt. Car me supporter est certainement pire que te supporter. Ne mêle pas ma mère et mon frère à tout ça. S’ils vous ont accepté tous les trois tant mieux, mais moi, je n’oublie pas comment on a vécu avant. On était si bien tous les quatre… ». Je vis son regard perdre un peu de sa lumière, et de son assurance, et l’espace d’un instant, rien qu’un instant, je vis alors à la place de la Lily arrogante et prétentieuse que je connaissais si bien, une petite fille perdue, orpheline. Je sentis ma colère fondre comme neige au soleil, mais je savais que si je commençais à jouer le rôle de la confidente avec elle, elle allait m’en balancer encore plus, vexée de sentir que je l’avais percée à jour. Je me contentais donc de soupirer, et de lui lancer un regard contrit. « Oui, ça je n’en doute pas un instant. Tu es insupportable, et même si parfois il m’arrive d’être chiante, je n’ai malheureusement pas encore atteint ton niveau. Mais contrairement à toi, je réussis à être indifférente à ta présence, alors que je sais très bien que tu deviens irritable quand je suis dans les parages … » Je la défiais du regard, elle savait que c’était vrai. Certes, des fois, elle me rendait folle et je perdais mon sang-froid assez facilement après quelques remarques, mais je savais aussi l’ignorer et faire comme si elle n’était pas là. Dans les repas familiaux, c’était toujours elle qui lançait l’offensive. Moi, j’étais dans mon coin, je parlais avec sa mère, ou Emily, me contentant simplement d’ignorer sa présence. Je lui souris ensuite, et continuais : « Lily, en t’écoutant, on a l’impression que mon père a volé ta mère à ton père. Tu sais très bien que c’est pas le cas. Ta mère était seule. Depuis longtemps. Mon père aussi. Tous les deux, ils étaient malheureux. Et ensemble, ils ont retrouvé leur joie de vivre. Moi non plus, au début, j’étais pas contente de voir de nouvelles personnes entrer dans ma vie, crois-moi. Mais quand j’ai vu le sourire de mon père, je me suis dit que ça valait le coup. Tu n’es pas heureuse pour ta mère, au moins ? Je sais que tu aurais voulu que ton père reste en vie, et que tes parents continuent de s’aimer. Et peut-être que ça aurait été le cas, et tu n’aurais jamais eu à nous supporter. Mais moi aussi, j’aurais voulu que ma mère ne nous abandonne pas. On n’a pas toujours ce qu’on veut, mais il faut accepter les choses comme elles sont, et les rendre aussi bien qu’on le peut. Je me dis que j’ai de la chance que mon père soit tombé sur ta mère, et pas sur une de ces stupides femmes qui l’auraient éloigné de nous. Je suis heureuse que ça soit elle, et pas une autre. Et j’aime cette nouvelle famille … même si je dois avouer que je me serais volontiers passée de toi ! » Je repris mon souffle, la regardant, calmée maintenant que j’avais dit tout ce que j’avais sur le cœur. Je savais que de toute façon, elle allait encore trouver quelque chose à y redire mais je m’en fichais. Moi, j’avais été sincère avec elle, et je n’avais rien à me reprocher. Ou presque. Peut-être que j’aurais du tout faire pour qu’on s’entende elle et moi. J’avais essayé bien sûr, mais peut-être pas assez. Pas assez fort. Je ne sais pas.
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité

MessageSujet: Re: Lily & Juliet ♠ Toujours un plaisir de te voir ...   Jeu 15 Déc - 21:01


    Juliet rit à la remarque de Lily concernant leur arrivée à la maison il y a plus de dix ans. Ce jour-là, Lily-Rose s’en rappelait très bien. Et elle s’en rappellerait certainement toute sa vie. Quand elle avait vu les deux brunes arrivées, elle s’était sentie bizarre. Elle aurait une nouvelle famille. Deux brunes qui ne leur ressemblaient pas à sa mère, son frère et elle. Surtout que tous les trois sont très blonds de cheveux. En plus de ce détail physique – certes inintéressant, Juliet et Emily étaient très différentes de Lily-Rose et Caleb. Ce jour là, Lily s’était complètement foutue du prénom de Juliet enfin des prénoms car elle en a plusieurs. La seule chose qu’elles avaient en commun devait être le « Rose » qui compose leurs prénoms. Une blonde, l’autre brune. Une garce, une autre garce. Ah un deuxième point commun. En fait, elles se ressemblaient peut-être toutes les deux. Bornées, manipulatrices quand il le faut, fidèles envers leur famille. Faut dire que Lily n’avait pas fait grands efforts pour s’entendre avec sa demi-sœur. Après avoir laissé parlé Lily-Rose, Juliet soupira pour lui répondre : « Oui, ça je n’en doute pas un instant. Tu es insupportable, et même si parfois il m’arrive d’être chiante, je n’ai malheureusement pas encore atteint ton niveau. Mais contrairement à toi, je réussis à être indifférente à ta présence, alors que je sais très bien que tu deviens irritable quand je suis dans les parages … ». Juliet avait raison. Lily était insupportable. Du moins avec Juliet, parce qu’avec les autres, elle se comporte normalement. Seule Juliet l’a met dans cet état là, seule Juliet arrive à l’énerver à ce point. En plus, elle le disait elle-même qu’elle était chiante alors… ce n’était pas dans sa tête. Malheureusement, elle n’avait rien à répondre à cela. C’était la première fois d’ailleurs qu’elle ne savait que répondre. Elle ajouta même : « Lily, en t’écoutant, on a l’impression que mon père a volé ta mère à ton père. Tu sais très bien que c’est pas le cas. Ta mère était seule. Depuis longtemps. Mon père aussi. Tous les deux, ils étaient malheureux. Et ensemble, ils ont retrouvé leur joie de vivre. Moi non plus, au début, j’étais pas contente de voir de nouvelles personnes entrer dans ma vie, crois-moi. Mais quand j’ai vu le sourire de mon père, je me suis dit que ça valait le coup. Tu n’es pas heureuse pour ta mère, au moins ? Je sais que tu aurais voulu que ton père reste en vie, et que tes parents continuent de s’aimer. Et peut-être que ça aurait été le cas, et tu n’aurais jamais eu à nous supporter. Mais moi aussi, j’aurais voulu que ma mère ne nous abandonne pas. On n’a pas toujours ce qu’on veut, mais il faut accepter les choses comme elles sont, et les rendre aussi bien qu’on le peut. Je me dis que j’ai de la chance que mon père soit tombé sur ta mère, et pas sur une de ces stupides femmes qui l’auraient éloigné de nous. Je suis heureuse que ça soit elle, et pas une autre. Et j’aime cette nouvelle famille … même si je dois avouer que je me serais volontiers passée de toi ! ». Ce discours sur la famille venait de laisser Lily-Rose bouche bée. Juliet pensait que Lily n’était pas heureuse que sa mère ait retrouvé l’amour. Mais elle avait tord. Et si c’était l’image qu’elle donnait, elle en était désolée. Elle ne voulait pas que sa mère soit malheureuse, au contraire. Elle aimait sa mère profondément et si elle était heureuse, rien d’autre ne comptait. Sa mère n’avait rien à voir dans l’histoire. Ni son père d’ailleurs. Ni le père de Juliet. Parce que le seul problème se posait entre Juliet et Lily et personne d’autre. Ni même Caleb ou Emily n’était concerné par cette querelle. C’était entre les deux filles et ça devait le rester. Même si ça embêtait tous les autres qu’elles se détestent, ils n’avaient pas à se mêler de ça. Lily se rendait compte qu’elle passait pour un monstre sans cœur. Juliet, et surement beaucoup d’autres personnes, la croyait hideuse au point de ne pas apprécier la relation entre ses parents. Oui ses parents. Elle considérait son beau-père comme son père. Bien sur, son vrai père lui manquait, mais elle avait passé assez de bons moments avec son beau-père pour l’aimer comme un père. Elle avait du mal avec les enfants et alors, ce n’était pas si grave. Elle ne voulait pas s’expliquer devant Juliet. Tant que sa mère savait ce que Lily pensait de son mariage, c’était le principal. Elle répondit tout de même : « Tu me prends pour un monstre ou quoi ? Bien sur que je suis heureuse que ma mère soit avec ton père. Ton père est formidable avec elle et avec nous. Je sais qu’ils sont bien tous les deux et c’est tout ce qui m’importe. ». C’était vrai. Le reste n’avait aucune importance. Qu’elle s’entende ou non avec Juliet ne changeait rien à leur amour.
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité

MessageSujet: Re: Lily & Juliet ♠ Toujours un plaisir de te voir ...   Sam 17 Déc - 6:40

Lily-Rose & Juliet-Rose

Plus d'épines que de pétales, non ?


Nous étions bien lancées. Et en général, une fois qu'on s'engageait sur ce chemin là, ça devenait difficile de s'arrêter. Ca nous arrivait souvent lorsqu'on se retrouvait toutes les deux, mais parfois aussi en plein brunch familial. Nous savions que nos disputes agaçaient tout le monde. Et blessaient aussi nos parents respectifs qui auraient voulu nous voir devenir amies. A chaque fois, Caleb essayait de calmer les choses, et de nous réconcilier mais rien à faire. Elle n'arrivait pas à m'apprécier. Et moi non plus. Même pas un peu. Même pas en faisant dans le politiquement correct.

Même si je n'avais pas eu envie d'affronter ma garce de demi-soeur au début, maintenant j'étais échauffée, et sur les nerfs. Lily savait exactement où frapper pour m'énerver et me faire sortir de mes gonds. Parfois, j'arrivais à me contenir, et rester indifférente. Mais là ... J'étais fatiguée et la colère montait vite quand c'était ainsi. J'en étais donc venue à lui balancer que de toute façon, je ne lui ferais pas le plaisir de quitter la ville et qu'elle devrait me supporter, ce à quoi elle avait répondu que c'était dommage pour moi car elle serait sûrement plus difficile à supporter. Entièrement d'accord avec elle sur ce point, je lui rétorquais que même si j'étais parfois chiante, j'étais loin d'avoir son niveau. Je m'attendais à ce qu'elle me lance une réplique bien acide, mais elle se contenta de me regarder froidement, sans rien trouver à me répondre. J'en perdis un instant la parole, surprise de voir ma chère demi-soeur sans voix. C'était si rare. En général, elle détestait ne pas avoir le dernier mot. Je profitais de son silence pour en rajouter et lui balancer que mon père n'avait pas volé sa mère, chose qu'elle semblait parfois penser. Non. Ils étaient seuls et malheureux, et leur amour leur avait rendu une seconde jeunesse. Et même si c'était dur à accepter, il le fallait. Je lui avais dit que moi j'étais heureuse de voir mon père comme ça, de savoir qu'il était heureux après avoir tellement souffert. Je l'accusais en fait sans le dire ouvertement de ne pas accepter cette nouvelle famille, et le bonheur de sa mère. Lily-Rose me regardait avec étonnement, comme si ce flot de paroles la troublait. Elle semblait surprise de me voir aussi remontée. Après un instant de silence, elle me fusilla du regard avant de me répondre :
« Tu me prends pour un monstre ou quoi ? Bien sur que je suis heureuse que ma mère soit avec ton père. Ton père est formidable avec elle et avec nous. Je sais qu’ils sont bien tous les deux et c’est tout ce qui m’importe. » Elle était indignée de voir que je pouvais croire rien qu'un instant qu'elle n'était pas heureuse pour sa mère. Mais ce n'était pas de ma faute, parfois, j'avais vraiment cette impression. L'impression qu'elle n'accepterait jamais complètement ce remariage. Mais bon, j'étais heureuse de voir qu'elle reconnaissait les qualités de mon père. Je crois que c'était la première fois qu'elle le disait haut et fort. Je lui fis donc un léger sourire, très léger, hein ? avant de prendre la parole : " Je ne te prends pas pour un monstre Lily, mais je dois avouer que parfois tu donnes cette impression. Tu sembles détester la famille qu'on forme, et peut-être que c'est seulement lié à moi, mais du coup, j'ai l'impression que tu acceptes mal le remariage de ta mère. Mais je vois que je me suis trompée." Contrairement à elle, je savais parfois reconnaître mes torts. Pas tout le temps certes, mais je savais dire que oui, j'avais fait une erreur. Et là, je m'étais apparemment totalement plantée en balançant à Lily qu'elle ne supportait pas de voir sa mère heureuse avec un autre homme. Je restais un instant silencieuse avant de reprendre : " Leur bonheur t'importe comme il m'importe à moi. Mon père a beaucoup souffert aussi. Peut-être pas autant que ta mère, parce qu'il n'y a rien de pire que de voir la personne qu'on aime mourir, mais il a eu sa dose de souffrance aussi. Et je pense qu'ils se sont vraiment bien trouvés tous les deux. Mon père est quelqu'un d'extraordinaire, et ta mère aussi. C'est une femme merveilleuse et admirable et je suis heureuse qu'il ait pu rencontrer quelqu'un comme elle. Qui l'aime comme il le mérite. Je crois que le seul truc qui les gêne, c'est nous ... On les fait souffrir, tu le sais, non ? " J'étais sérieuse en disant ça, et je voulais vraiment qu'on fasse des efforts pour eux. Et devant eux. On n'était pas obligé de s'apprécier, non. Ni de devenir le genre de demi-soeurs qui s'appellent tous les jours. Mais juste savoir se tenir devant eux. Eviter nos petites querelles pendant les moments où on était ensemble. Rien que ça je savais que ça leur ferait plaisir. A eux. Mais aussi à Caleb. Emily s'en fichait un peu plus vu qu'elle me défendait de toute façon, mais le reste de la famille serait content de voir qu'on était enfin capable de se comporter en adulte civilisé. Et pas comme des gamines incapables de se parler sans se hurler dessus. Moi, j'étais prête à faire cet effort mais seulement si c'était partagé.
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité

MessageSujet: Re: Lily & Juliet ♠ Toujours un plaisir de te voir ...   Sam 17 Déc - 21:42

    Il était vrai que Lily pouvait paraître froide et même sans cœur, mais pour elle sa famille était le plus important. Elle adorait sa mère et l’admirait beaucoup. Après la mort de son père, elle fut complètement dévastée. Lily-Rose et Caleb s’étaient occupés d’elle comme ils le pouvaient ainsi que la grand-mère des deux enfants qui passaient les premiers mois avec elle. Puis elle avait reprit le travail pour ses enfants. Elle savait qu’ils avaient besoin d’elle ; besoin qu’elle soit forte et besoin d’argent pour les élever correctement. Plus motivée et comme un moyen de se faire pardonner, elle fit beaucoup de gardes ne revenant que très peu à la maison. Heureusement, Caleb et Lily avaient appris à être débrouillards et savaient s’occuper d’eux. Et même si elle avait été absente pendant tout ce temps, Lily était très proche d’elle. Alors quand sa mère lui avait annoncé qu’elle voyait quelqu’un, Lily avait été très heureuse pour elle. Quand ensuite elle lui avait avoué qu’il avait des enfants et que pour eux aussi la vie n’était pas facile depuis le départ de leur mère, Lily avait prit peur. Peur que sa mère devienne trop proche des enfants de son nouveau compagnon. Elle avait eu raison puisque Juliet et Emily s’étaient très vite entendues avec elle. Lily n’était pas surprise : sa mère était quelqu’un d’adorable et de très généreuse. Il ne fallait pas longtemps pour l’apprécier. Lily avait donc perdue ses mots face aux accusations de Juliet quand au fait qu’elle ne soit pas heureuse de voir leurs parents ensemble. Mais elle se ressaisit vite assurant qu’elle n’était pas un monstre. Juliet s’empressa pour lui répondre " Je ne te prends pas pour un monstre Lily, mais je dois avouer que parfois tu donnes cette impression. Tu sembles détester la famille qu'on forme, et peut-être que c'est seulement lié à moi, mais du coup, j'ai l'impression que tu acceptes mal le remariage de ta mère. Mais je vois que je me suis trompée.". Intérieurement, Lily était contente que sa demi-sœur ne la prenne pas pour un monstre sans-cœur. Surtout que quand on connaissait bien Lily, on savait qu’elle était aimante et respectueuse. Bien sur face à Juliet, c’était toujours différent. Lily ne détestait pas sa famille comme le pensait Juliet mais il est vrai qu’elle avait du mal à l’accepter. Même après dix ans, le seul problème venait des deux filles. Lily-Rose adorait le père de Juliet et Emily ; il était tellement gentil avec elle. Depuis le début, une rivalité s’était installée entre les filles et malheureusement, Lily s’était carrément renfermée sur elle-même quand elle était avec Juliet. « Comme tu dis, ce n’est qu’une impression. Je ne regrette absolument pas que ma mère a dit oui à ton père ». Lily n’avait pas besoin de se justifier. Du moins c’est ce qu’elle pensait. Elle se fichait aussi de l’impression qu’elle pouvait donner à Juliet. La belle continua : " Leur bonheur t'importe comme il m'importe à moi. Mon père a beaucoup souffert aussi. Peut-être pas autant que ta mère, parce qu'il n'y a rien de pire que de voir la personne qu'on aime mourir, mais il a eu sa dose de souffrance aussi. Et je pense qu'ils se sont vraiment bien trouvé tous les deux. Mon père est quelqu'un d'extraordinaire, et ta mère aussi. C'est une femme merveilleuse et admirable et je suis heureuse qu'il ait pu rencontrer quelqu'un comme elle. Qui l'aime comme il le mérite. Je crois que le seul truc qui les gêne, c'est nous ... On les fait souffrir, tu le sais, non ? ". La dernière question de Juliet fit remuer Lily. Elle n’avait jamais réfléchie à cela. Jamais elle n’avait pensé pouvoir faire souffrir ses parents de ce manque d’entente avec Juliet. C’est vrai qu’ils avaient toujours essayés de les faire s’entendre mais ni la mère de Lily, ni le père de Juliet ne lui avait dit clairement qu’ils en souffraient. Elle se sentit bête d’ailleurs de ne pas y avoir pensé. Bien sur, il était un peu tard maintenant. Plus aucune des deux ne vivait encore avec eux et les seuls moments où elles se retrouvaient dans cette maison où elles ont grandies, c’était aux fêtes de fin d’année ou aux anniversaires. En autre temps, elles évitaient de se croiser. « Bien sur que je le sais…Non en fait, je ne m’en suis pas rendue compte. Ils sont heureux et pour moi, c’est tout ce qui compte non ? Tu crois vraiment que ça les fait souffrir… ? Je veux bien admette que c’est pas marrant quand on s’engueule à table à Noël mais bon, ils sont habitués maintenant ». Lily avait baissé ses gardes face à Juliet. Car pour une fois, elles ne s’engueulaient pas vraiment et avaient une discussion normale. Ce qui était très rare. En fait non ce n’était pas très rare. Cette situation n’était juste jamais arrivée. Mais Lily n’était pas prête à lâcher prise. Elle se promit de parler à sa mère de cette discussion mais était sure que ça ne changerait rien entre les deux filles. « Enfin bref, ça sert à rien de discuter. Tu ne m’aimes pas, je ne t’aime pas. On fait avec ». Lily attrapa ses cheveux, les tournoya dans sa main pour les relancer dans son dos. Elle remit son manteau en place, prête à mettre fin à cette discussion.


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité

MessageSujet: Re: Lily & Juliet ♠ Toujours un plaisir de te voir ...   Dim 18 Déc - 17:35

Lily-Rose & Juliet-Rose

Plus d'épines que de pétales, non ?


Je sentais ma colère retomber peu à peu. C'était souvent comme ça. Je m'emportais rapidement, mais après avoir balancé quelques méchancetés qui me venaient à l'esprit, je me calmais aussi vite que je m'étais énervée. Et là, après avoir dit tout ce que j'avais sur le coeur à Lily, je sentais que ça y est, maintenant, je pouvais me calmer. Je n'avais pas été très sympa avec elle. D'habitude, je tentais quand même de me contrôler un peu plus, enfin ça dépendait, mais aujourd'hui j'avais été relativement agressive. Peut-être qu'elle avait mal choisi son moment. D'ailleurs, plusieurs de mes répliques l'avaient laissé sans voix, ce qui était plus que rarissime chez elle. Lily était du genre à avoir toujours le dernier mot. Et là, mes paroles l'avaient coupées dans son élan. Je devais avouer que j'étais plutôt satisfaite de moi. Clouer le bec à ma demi-soeur était sans doute un exploit que je ne réussirais pas à refaire avant bien longtemps. Je crois que ce qui l'avait le plus surprise, c'est que je mette en doute la joie qu'elle avait de voir sa mère avec un autre. Je l'avais clairement accusée de ne pas accepter ce mariage, et de ne pas être heureuse pour elle. Et ça, je crois que ça l'avait atteint, même si bien sûr, elle ne laissait rien paraître. Elle répliqua rapidement qu'elle n'était pas un monstre, et qu'elle était heureuse de voir sa mère amoureuse et remariée. J'avais répondu alors que je ne la prenais évidemment pas pour un monstre sans coeur, mais c'était parfois l'impression qu'elle donnait. Je savais que même si elle pouvait se montrer très méchante envers les gens qu'elle n'aimait pas, et j'en faisais partie, elle avait un coeur. Je l'avais vu pour la première fois lorsque son frère, notre frère maintenant car je considérais Caleb comme tel, s'était retrouvé à l'hôpital entre la vie et la mort. Je savais que de le voir comme ça, de ne pas savoir s'il allait s'en remettre l'avait blessée à un point inimaginable. Elle tenait à lui plus qu'à n'importe qui, à sa mère aussi bien sûr, et pour la première fois, j'avais vu en elle une sensibilité que je n'avais jamais su percevoir avant. « Comme tu dis, ce n’est qu’une impression. Je ne regrette absolument pas que ma mère a dit oui à ton père ». Je lui souris, heureuse de voir qu'au moins, elle partageait cette vision des choses. On avait beau être différentes sur plein de points, parfois je remarquais quelques petits points communs même si je ne l'aurais jamais admis. Mais c'était important pour moi qu'elle accepte ce remariage. Même si elle ne m'aimait pas, et qu'elle ne m'acceptait pas moi et Emily, tant qu'elle acceptait mon père, c'était le principal. Je voulais qu'il soit heureux, il le méritait, et même si je devais pour ça accepter cette demi-soeur, je le faisais. Bon, je savais qu'il aurait vraiment voulu qu'on soit amies elle et moi mais on ne pouvait pas tout avoir. " Au moins quelque chose sur lequel on est d'accord ..." Je la regardais avec un sourire narquois. Je ne voulais pas la provoquer, mais juste lui montrer qu'une fois de plus, on pouvait parvenir à se mettre d'accord sur quelque chose. J'avais envie qu'on arrête nos disputes. Du moins, devant nos parents. Pour eux. Je lui fis remarquer que le bonheur de nos parents étaient importants pour nous et qu'il ne leur manquait qu'une chose : notre bonne entente. Même si elle était fausse. Je savais qu'ils souffraient à chaque fois qu'on se prenait la tête en plein dîner de Noël. Ils redoutaient malgré eux les repas de famille à cause de nos disputes. Et ça, je pensais vraiment qu'on pouvait l'éviter. Après tout, même si dès qu'on se voyait, on avait envie de s'étriper, on pouvait au moins faire semblant de ne plus avoir envie de s'engueuler devant eux. Ça ne devait pas être si difficile, non ? Ma remarque semblait l'avoir perturbée. Elle resta silencieuse un moment, pensive, semblant réfléchir à ce que je venais de dire, avant de me répondre :[/i] « Bien sur que je le sais…Non en fait, je ne m’en suis pas rendue compte. Ils sont heureux et pour moi, c’est tout ce qui compte non ? Tu crois vraiment que ça les fait souffrir… ? Je veux bien admette que c’est pas marrant quand on s’engueule à table à Noël mais bon, ils sont habitués maintenant » Bizarrement, la dispute tournait court, et une conversation presque calme s'installait entre les deux. Ca me faisait bizarre de voir Lily ne pas s'énerver. Je pensais vraiment que ce que je venais de lui dire allait l'agacer et qu'elle allait une fois de plus se mettre en colère, mais non. Serait-elle en train de murir ? Et moi avec ? " Oui, ils sont habitués. Mais je sais que ça leur fait du mal de nous voir nous engueuler à chaque fois. Surtout qu'on est quand même assez dures l'une avec l'autre ... Je sais qu'ils aimeraient avoir au moins de temps en temps la satisfaction de passer un Noël calme. Sans disputes, sans guéguerres. Et Caleb aussi, je crois. Et pour être honnête, moi aussi. J'en suis venue à détester tous ces repas de famille parce que je sais qu'on va encore s'engueuler. Que tu m'ignores me suffirait tu sais. Je ne demande pas à ce qu'on se fasse de grands sourires pendant tout le repas. Toutes les deux, on est pas assez hypocrites pour ça ... Mais, on peut s'ignorer. Et ne pas se disputer. Tout simplement. Je ne savais pas comment elle allait réagir à cette presque proposition de trêve, mais si elle pouvait au moins y réfléchir, j'en serais heureuse. Noël approchait à grands pas, et je n'avais pas envie encore une fois de passer la soirée à attendre la première attaque de Lily. Non, je voulais quelque chose de festif, et de familial. Un vrai Noël. Lily me regarda avec un regard stupéfait, et perplexe aussi. Elle se demandait sûrement si elle serait capable de se retenir de me balancer quelques piques le temps d'un repas. « Enfin bref, ça sert à rien de discuter. Tu ne m’aimes pas, je ne t’aime pas. On fait avec ». Je soupirais, sur ce point là, elle avait raison. Discuter ne semblait nous emmener nul part. On n'était pas faite pour s'entendre, c'était comme ça. Moi, j'étais prête à me contenter de l'ignorer pendant les fêtes de famille, mais si elle n'était même pas assez mature pour réussir ça, il n'y avait rien à faire. Je lui lançais un regard froid alors qu'elle remettait son manteau, me signifiant qu'elle en avait marre de discuter. " Tu as raison. Ca ne sert strictement à rien de discuter avec toi. Tu devrais songer à grandir un peu parfois Lily, tu sais ? Cette réplique assassine allait sûrement relancer la colère de la jeune blonde mais tant pis, elle m'agaçait, et c'était sorti tout seul. Je le pensais en plus. Parfois, je me trouvais immature, c'est vrai. Mais pas à ce point là. Pas comme elle.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité

MessageSujet: Re: Lily & Juliet ♠ Toujours un plaisir de te voir ...   Mar 20 Déc - 20:42

    Cette conversation commençait réellement à épuiser Lily-Rose. Déjà que la semaine avait été dure, alors croiser Juliet sur cette plage qu’elle aimait tant seulement quelques heures après avoir atterrit à Los Angeles n’arrangeait rien. Toutes les discussions entre Lily et sa demi-sœur Juliet-Rose se terminaient mal. Et aujourd’hui, ce ne serait pas différent. Même si elles avaient commencés à parler calmement et en avouant l’une après l’autre leurs tords, les deux jeunes femmes n’étaient pour certaines choses absolument pas sur la même longueur d’onde. Alors quand Juliet proposa une sorte de trêve entre les enfants Campbell pendant les repas de Noël ; qui approchait à grand pas ; Lily crut rêver. Juliet pensait que Lily était la cause de toutes ces disputes mais pour elle, les filles étaient toutes les deux responsables. Il est vrai que les repas de famille tournaient toujours au drame entre ces deux là et que cesser cette guerre pendant ces moments conviviaux ferait très plaisir à leurs parents, mais Lily pensait que ceci allait être difficile. En fait, depuis le temps qu’elles se connaissaient, les filles n’avaient pas eu une seule conversation sérieuse, au calme et sans engueulade, ce qui semblait épuisait Juliet comme elle l’avait si bien dit. Pour Lily, Juliet était la seule personne avec qui elle se disputait autant. Le feeling ne passait pas, elle n’y pouvait rien.« Oui, ils sont habitués. Mais je sais que ça leur fait du mal de nous voir nous engueuler à chaque fois. Surtout qu'on est quand même assez dures l'une avec l'autre ... Je sais qu'ils aimeraient avoir au moins de temps en temps la satisfaction de passer un Noël calme. Sans disputes, sans guéguerres. Et Caleb aussi, je crois. Et pour être honnête, moi aussi. J'en suis venue à détester tous ces repas de famille parce que je sais qu'on va encore s'engueuler. Que tu m'ignores me suffirait tu sais. Je ne demande pas à ce qu'on se fasse de grands sourires pendant tout le repas. Toutes les deux, on est pas assez hypocrites pour ça ... Mais, on peut s'ignorer. Et ne pas se disputer. Tout simplement »Lily était d’accord sur ce point. Même s’ignorer, les filles avaient du mal. Il y en avait toujours une pour déclencher la guerre – et souvent c’était Lily. Son caractère bien trempé faisait d’elle une belle garce même si les gens qui la connaissaient vraiment savaient comment elle était.« Je suis d’accord sur ce point. Noël va très vite arriver, l’année a été longue, je propose d’essayer de ne pas se disputer. Je ne te chercherais pas mais ne me cherche pas non plus… on est d’accord ? »Lily tendit la main vers sa demi-sœur pour qu’elle lui prenne, en guise de consentement mutuel. Une poignée de main pour éviter les embrouilles, du moins pour cette fin d’année, pourquoi pas ? La guerre reprendrait surement en début d’année 2011 mais une trêve ne pouvait être que la bienvenue. En plus, leurs parents seraient fiers d’elles pour une fois alors…. Lily se promit à elle-même d’essayer de ne pas chercher des noises à sa sœur, mais elle avait du mal à croire qu’elle y arriverait. Elle demanderait conseil à Caleb, juste pour savoir comment il fait pour supporter Juliet. Après cela, Lily en rajouta assurant que si elles ne se supportaient pas, c’était parce qu’elles ne s’aimaient pas. Remarque qui déplut à Juliet tant elle répondit : « Tu as raison. Ca ne sert strictement à rien de discuter avec toi. Tu devrais songer à grandir un peu parfois Lily, tu sais ». Cette dernière phrase déclencha la colère de Lily, pourtant très calme jusqu’à maintenant. Elle savait que Juliet faisait sans doute exprès de lui balancer ce genre de truc pour la mettre à bout de nerf, et encore aujourd’hui elle avait réussie. Grandir ? Mais elle pouvait parler elle avec ces histoires de gamines. Lily se retient de ne pas lui répondre, mais c’était plus fort qu’elle. Elle répliqua : : « Que je grandisse ? Mais tu rigoles ou quoi ? T’es aussi gamine que moi en ce qui concerne nos histoires. » Lily ne voulait pas en dire plus où elle aurait été méchante. Entamer le sujet Samuel ne lui plairait certainement pas. Lily en avait marre de Juliet. Elle lui fit comprendre : « Je sais même pas pourquoi je suis encore là à te parler ! Je m’en vais, et sache que plus tard je te verrais et mieux ce sera ! ». Lily tourna le dos à sa demi-sœur, prête à s’en aller. Pour une fois, c'est elle qui se défilait. Mais elle n'en pouvait plus ; et avait juste envie de rentrer chez elle pour se reposer. Elle savait qu’elle reverrait Juliet bientôt : au repas de famille de Noël, ce qui voulait dire dans quelques semaines. Est-ce que la trêve parlait un peu plus tôt était toujours d’actualité ? Lily n’en savait rien et le verrait très bientôt.
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité

MessageSujet: Re: Lily & Juliet ♠ Toujours un plaisir de te voir ...   Jeu 22 Déc - 14:38

Lily-Rose & Juliet-Rose

Plus d'épines que de pétales, non ?

Après s’être balancé plusieurs répliques assassines, je commençais sérieusement à en avoir assez de cette énième dispute. Parfois, je devais avouer que j’aimais bien m’engueuler avec Lily. Quand j’étais d’humeur garce, je m’amusais à répondre à ses piques, et me disputer avec elle ne me gênait en rien. Mais aujourd’hui, je n’avais pas la tête à m’engueuler encore une fois pour rien. J’étais fatiguée, j’avais eu une dure semaine, et je ne rêvais que d’une chose : passer un peu de temps à me balader sur cette plage. SEULE. Sans elle. J’eus l’impression qu’elle ressentait un peu la même chose que moi parce que bizarrement, notre dispute se tassa un peu, prenant presque l’allure d’une conversation normale. Je ne me souvenais pas à quand remontait notre dernière conversation sérieuse, réussissant juste à me rappeler que la seule fois où on avait vraiment parlé, c’était à l’hôpital … Voyant qu’elle semblait plutôt disposée à parler avec moi, je finis par me décider de lui parler de quelque chose que j’avais en tête depuis un petit moment déjà : une trêve familiale. Je ne l’aimais pas, c’était une chose, elle non plus. Ok. Mais ce n’était pas pour ça qu’on devait pourrir chaque repas de famille. Enfin, c’est ce que je pensais, et j’espérais qu’elle aussi. Alors, après avoir parlé rapidement du remariage de nos parents respectifs, je lui lançais que la seule chose qui leur manquait, c’était notre entente, en lui expliquant bien entendu qu’il ne s’agirait pas d’une vraie réconciliation, mais juste d’une sorte d’entente cordiale pendant les repas familiaux. Histoire qu’on arrête de passer chaque moment familial à s’entretuer, ou à se hurler dessus. Je savais que ça ferait plaisir à tout le monde, et à moi aussi, parce que je devais avouer que je n’avais pas envie de passer Noël à me disputer avec Lily. Ce n’était pas le moment. Et pour une fois, Lily semblait d’accord avec moi. Un miracle. Elle réfléchit quelques instants avant de me répondre : .« Je suis d’accord sur ce point. Noël va très vite arriver, l’année a été longue, je propose d’essayer de ne pas se disputer. Je ne te chercherais pas mais ne me cherche pas non plus… on est d’accord ? » Je hochai la tête, et souris, satisfaite que ma proposition lui convienne. Bon, on allait sûrement avoir un peu de mal à ne pas se disputer, mais au moins on ferait des efforts chacune de notre côté, et ça, j’étais persuadée que tout le monde allait le remarquer. C’était un beau cadeau de Noël qu’on leur ferait ! « On fait comme ça, alors. Tu ne me cherches pas, moi non plus, et tout ira bien. Et je suis sûre que cette année, Noël sera beaucoup plus sympa que l’an dernier sans nos disputes ! » Elle me tendit la main, et je la saisis en souriant, comme pour sceller notre accord. Je devais avouer que j’avais eu un peu peur de sa réaction, Lily pouvait parfois être assez imprévisible, et la voir accepter cette « réconciliation » me faisait plaisir. Bon, je savais que ça ne faisait pas de nous des amies, mais au moins on essaierait de rester chacune dans notre coin sans se sauter à la gorge à la moindre remarque. La réplique de Lily, me disant que de toute façon si on ne s’entendait pas, c’était parce qu’on ne s’aimait pas m’agaça, et je ne pus m’empêcher de répliquer sèchement que ça ne servait à rien de discuter avec elle, et qu’elle ferait bien de grandir. Notre trêve ne commençait pas super bien … Fatiguée, et énervée, je n’avais pu m’empêcher de lui lancer cette petite pique, ce qui évidemment la remit en colère. Pour une fois, je ne pouvais pas l’accuser. Je plaidais coupable. J’étais nerveuse, et quand j’étais comme ça, j’avais tendance à parler sans réfléchir … « Que je grandisse ? Mais tu rigoles ou quoi ? T’es aussi gamine que moi en ce qui concerne nos histoires. » Je soupirais. Sur ce point-là, elle n’avait pas tort. Je devais l’admettre. Même si j’essayais souvent de me contenir, je ne pouvais m’empêcher de rentrer dans son jeu, et au final, je ne pouvais pas dire que tout était de sa faute. J’étais aussi coupable qu’elle pour ça. « Tu as raison … Je vaux pas mieux que toi. Après tout, tu déclenches souvent les disputes, mais tu n’es pas seule à te disputer. Je ne peux pas m’empêcher de répondre, et de rajouter de l’huile sur le feu … » Je détestais reconnaître mes torts mais si je voulais que notre trêve ait lieu, il fallait bien que je m’excuse un peu. Même si je savais que ça allait lui faire beaucoup trop plaisir à mon goût … « Excuse-moi pour cette remarque, c’était stupide.» J’espérais qu’elle n’allait pas changer d’avis… « Je sais même pas pourquoi je suis encore là à te parler ! Je m’en vais, et sache que plus tard je te verrais et mieux ce sera ! » Elle me tourna le dos, prête à s’en aller. Je la regardais surprise. D’habitude, c’était moi qui abandonnais. Mais bon, je n’avais pas spécialement envie de la retenir. J’étais épuisée de cette discussion et n’avais plus qu’une envie, me retrouver seule. « On ne se verra sûrement pas avant Noël de toute façon. Et j’espère que pour la trêve, ça tient toujours. En tout cas, pour moi, oui. Donc, si tu ne me provoques pas, tu auras le plaisir de passer une soirée sans avoir à te disputer avec moi.» Je ramassais mon sac que j’avais laissé parterre, espérant qu’elle respecterait notre accord à Noël. J’allais maintenant pouvoir enfin profiter de ma petite ballade. Ouf ….

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Lily & Juliet ♠ Toujours un plaisir de te voir ...   

Revenir en haut Aller en bas
 

Lily & Juliet ♠ Toujours un plaisir de te voir ...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» La déclaration d'amour de Jaycee :**: [1000ème message yayyyy]
» Quel plaisir de te voir [Pv Narudgi] - [Fini]
» Hey, ça me fait plaisir de te voir {Lukas
» On reconnaît la passion à l'interdit qu'elle jette sur le plaisir
» OH AFRIQUE TU NOUS RESERVES TOUJOURS DES SURPRISES..........
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
♫ Modern Family :: DANS LE GRENIER :: Archives rps-