AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Seeing you again is the best thing I never see -Elijah <3333-

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Invité
Invité

MessageSujet: Seeing you again is the best thing I never see -Elijah <3333-    Dim 28 Juil - 16:44




SEEING YOU AGAIN IS THE BEST THING I NEVER SEE


Charlie n'avait quitté le téléphone du conducteur que parce qu'elle était à peu près sure d'être en sécurité. Enfin lorsque l'on pense au fait que son kidnappeur était un médecin, elle pourrait avoir plus peur que ça. Cependant, il y avait du monde et bien qu'elle ai été kidnappée en pleine rue, ça la rassurait. De toute manière, Elijah savait qu'elle avait été là à un moment donné donc ça pourrait toujours aider. Elle bougeait sans cesse jusqu'à ce qu'on l'emmène dans une salle d'examen. En réalité ça l'énervait encore plus d'être sur ce lit d'hôpital, assise comme si quelque chose d'horrible lui était arrivée et qu'on attendait de la décrypter ou tout du moins décrypter ce qu'il c'était passé sur son corps. Elle avait beau avoir été violée, elle n'avait rien d'apparent sur elle et elle désirait pas non plus qu'on découvre ce qu'elle avait subit. Désormais, elle voulait quitter cet hôpital, elle voulait rentrer chez elle, voir ses chiens, se blottir contre eux, contre Elijah mais surtout, elle désirait mettre tout ce qu'elle avait vécu loin derrière elle. A quoi bon se désillusionner. Elle savait qu'elle ne pourrait rien faire de mieux que de ne plus y penser bien qu'elle en ferrait sûrement des cauchemars mais elle tenterait de ne pas en faire.

Non seulement on l'avait embêté pour qu'elle fasse des examens, chose qu'elle refusa plus d'une fois mais en plus, allez savoir pourquoi, la police avait été appelé. Charlie ne comprenait pas pourquoi. Selon elle, personne ne l'avait recherché et si c'était le cas, on ne l'avait pas bien fait. Elle savait bien évidemment que c'était plus compliqué de ça, qu'il fallait des indices, des preuves. Il n'y en avait sûrement pas eu puisqu'on ne l'avait pas retrouvé. Elle ne leur en voulait pas vraiment puisqu'elle ignorait les tenants et les aboutissants de l'enquête. Toujours qu'importe ce qu'on pourrait avait pu lui demander, elle était restée muette. Elle avait énoncé qu'elle ne dirait rien jusqu'à ce que son mari soit arrivé. Les policiers n'avaient pas le moins du monde apprécié ce que la jeune femme leur avait demandé mais ils n'avaient pas vraiment le choix puisqu'elle restait muette face à toutes leurs questions. Un médecin leur avait même demandé de la laisser tranquille. Elle ignorait si c'était parce qu'il s'était rendu compte qu'elle n'allait pas tarder à craquer et faire un scandale ou tout simplement parce que c'était ce qu'il faisait dans de tels cas. Laisser la patiente se reposer avant de venir l'embêter. Oh Charlie n'avait pas besoin spécialement de repos mais elle ne le dirait pas, bien trop contente d'être enfin seule. Le même médecin tenta de la faire parler. Il voulait être certain de son diagnostique mais elle refusa encore une fois de parler.

Plus d'une heure était passée lorsque Charlie regarda le conducteur parler avec les policiers. Elle savait qu'il s'appelait Tom. Ils n'avaient pas vraiment parlés. Elle avait été accroché à son téléphone comme une bouée de sauvetage. La brunette ignorait où le sien était passé et n'avait pas pris le temps non plus de le chercher. A quoi bon tenter le diable alors que son kidnappeur pourrait se relever à chaque instant.

Tom parlait avec les policiers, tentant probablement de leur expliquer le mieux possible ce qui c'était passé et où il l'avait retrouvé. Vu qu'elle ne collaborait pas, il leur fallait avoir les informations autrement. Le conducteur se retourna vers elle. Leurs regards se croisèrent. Dans le sien, elle y lu de la compassion, tandis que le sien était plein de remerciements. Peut être était il lui aussi un kidnappeur mais franchement, elle n'y croyait pas vraiment. Si tel avait été le cas, il ne l'aurait probablement pas emmené à l'hôpital. Un rapprochement pourrait être fait et ce n'était une excellent idée. Charlie fini par détourner le regard. Elle ne voulait plus se demander ce qu'elle pourrait faire pourrait faire ni même répondre à une question si les policiers se rendaient compte qu'elle les observait.

Encore une demi heure et Charlie vit la tête de son mari à travers la fenêtre. Elle sourit inconsciemment bien qu'il soit en train de parler aux policiers. Peut être pour savoir où elle était ou s'il pouvait rentrer dans la chambre.  




Elijah P. Fawkes & Charlie R. Middleton
Codage by Alÿnea
Icônes by LipsLikAMorphine&Queen G.



Dernière édition par Charlie R. Middleton le Lun 29 Juil - 17:04, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité

MessageSujet: Re: Seeing you again is the best thing I never see -Elijah <3333-    Lun 29 Juil - 1:03


Seeing you again is the best thing I never see.


CharlieElijah
I have died everyday waiting for you
Journée paisible à s'occuper de Jack sous le soleil californien. Avec sa mère, ils demeuraient à eux deux mes piliers pour ne pas sombrer. Le visage d'un neveu de quatre ans qui s'approchait pour un câlin en demandant une partie de football, cela n'avait pas de prix. Faire exprès qu'il gagne pour obtenir la plus belle des récompenses. Celle de le voir heureux et ne se soucier qu'au prochain dribble qui remportera face à son oncle. Un sourire mérité pour un petit combattant comme lui qui devait bien se demander pourquoi « son papa » ne se trouvait plus près de lui. Jack restait entouré d'amour et le plus important était ceci. Le fait qu'il ne posséderait pas de père à proprement parlé m’inquiétait évidemment car un petit homme devrait toujours avoir un repère masculin mais, Lily pouvait au moins compter sur moi pour cette tâche. Je trouvais en Jack ce que j'aurais peut-être pu partagé avec Travis.. Certes, il aurait huit ans aujourd'hui mais au moins je me rattrapais avec ce neveu. Une pause de tout cet effort physique en s'allongeant dans l'herbe pour observer le ciel avec Jack sur le ventre. Répondre à des questions d'enfant pour le plus grand plaisir en essayant de trouver des solutions farfelues puisque les réponses demeuraient encore inconnues aujourd'hui. Je fermais les yeux, posant les mains sur le dos de Jack qui ne bougeait pas d'un poil de sa place. Une sieste ne serait pas de refus pour nous deux il semblerait. Plusieurs minutes à écouter les bruits extérieurs jusqu'à ce que Lily arriva en courant dans le jardin avec mon téléphone dans les mains. J'avais décroché en pensant que c'était des proches à Charlie mais, il s'avérait être la voix de ma femme. Le premier réflexe avait été de lui demander où elle se trouvait comme la dernière fois l'opportunité ne s'était pas présentée. Je n'arrivais pas à le croire.. Elle avait réussi à s'échapper ! Plus de quatre mois sans nouvelle et soudain, on respirait de nouveau. Lui soutenir le fait que tout irait bien maintenant, la rassurer au bout de fil du mieux possible. Le conducteur l'emmenait à l’hôpital et évidemment, Charlie était contre cette démarche mais, je devais maintenir l'idée en lui disant que j'arriverais dans les deux heures. Lily cherchait l'adresse de l’hôpital donné sur internet alors que je continuais à la rassurer au téléphone. Aucune question sur son enlèvement car je ne voulais pas lui faire rappeler ces moments. Mon rôle restait de la réconforter en lui prouvant que j'étais bien présent pour elle. Les recherches terminées sur le lieu, j'accourus dans la voiture pour me mettre en route vers cet endroit bien loin de Los Angeles. Par chance, elle devait raccroché à cause de son arrivée à l'hôpital. Quelques mots affectueux avant de fermer le téléphone et le poser sur le siège passager. Non pas que je désirais mettre à terme à la conversation mais, j'aurais quand même préféré être attentif pour la route. Cela ne faisait qu'un an et demi que je roulais à droite et non à gauche alors il suffisait d'une ancienne habitude pour que cela soit fatal. De plus, depuis mon accident une légère phobie de la voiture m'envahissait alors, autant mettre toutes les chances de mon côté. Je ne regardais pas les limitations de vitesse, surtout sur les longues autoroutes américaines. Aucune idée si je dépassais et je m'en moquais totalement de toute manière car le plus important restait de voir ma petite femme. Environ deux heures heure de route avant de trouver facilement l’hôpital. Le plus difficile était à venir pour être guidé au bon endroit et sans histoire. Je pourrais vite perdre patience si on me demandait d'attendre dans une pièce pour des broutilles. Heureusement, la demoiselle à l'accueil avait été conciliante en m'emmenant personnellement dans le couloir souhaité. Cette odeur de produit désinfectant, ses couleurs maussades sur les murs, les patients en aide.. Je détestais ces endroits où on pouvait ressentir le malheur des autres. Des souvenirs trop profonds que tout le monde avait connu au moins une fois dans la vie. Un grand merci à la dame avant de me précipiter sur le premier policier venu. Une énorme envie de leur dire qu'ils n'avaient pas fait leur travail mais il fallait s'abstenir, on s'énervera un autre jour quand tout sera réglé. En fait, le policier ne servait à rien pour l'instant, il ne souhaitait qu'avoir son rapport de Charlie pour terminer sa journée. Heureusement qu'un médecin s'invita à la conversation en lui rappelant que cela pouvait prendre plus de temps. Je me mangeais les ongles en écoutant lourdement les propos du professionnel qui m'énumérait toutes les possibilités qu'aurait pu avoir subi ma femme. Aucun homme devrait à avoir à entendre ses phrases, qui te montrent alors la vérité en face. Tous ces films tournés dans ton esprit qui deviennent réels alors que tu désirais au fond d'être le seul pour y penser. Je le coupai dans son monologue pour lui demander s'il y avait possibilité de la voir. Ce cauchemar sera « presque » terminé quand je pourrais la contempler de nouveau car il me fallait au moins cela à cet instant pour me sentir mieux. Il m'invita à entrer dans la chambre en m'avertissant quand même de ne pas être brusque dans mes mouvements. Je ne voyais pas de quoi il voulait parler malgré le fait que je ne demeurais pas le plus doux, bien au contraire. Une grande inspiration avant de pénétrer dans la pièce et ne fixer que Charlie. Ses grands yeux qui m'avaient tellement manqué même si au fond de moi, je savais que je les reverrai un jour. Chaton.. Les larmes commencèrent à s'inviter tellement j'étais heureux de pouvoir lui adresser la parole. Une chose devenue banale avant mais je me rendais compte aujourd'hui de son importance de pouvoir le faire à la personne que j'aime par dessus tout. J'avançais doucement vers elle pour profiter au maximum de cet instant. Le nombre de fois où j'avais rêvé de ces retrouvailles, loin des psychoses qu'elle devait endurer. Elle était assise sur le lit et en arrivant en face, je m'accroupis pour être à son niveau. J'hésitais à la toucher, trop peur de ses réactions, du moins je ne savais pas comment elle pourrait ressentir ces envies. Malgré les traits de fatigue, elle semblait avoir été bien nourri. Charlie restera toujours trop maigre pour ma part mais à première vue, ce monstre lui avait quand même offert autre chose que de la soupe quotidienne. Une main gauche hésitante à venir se poser sur sa joue. Je n'arrivais pas encore à réaliser que c'était bien ma magnifique femme en face de moi. Si j'avais su que j'aurais retrouvé Charlie aujourd'hui, un effort physique se serait imposé. Une barbe de trois jours en plus d'une tenue du dimanche, des cheveux où les petits boucles rebelles n'avaient pas été maîtrisées au réveil... Je ne voyais pas pourquoi faire des efforts puisqu'on désirait plaire à la personne qu'on appréciait et comme elle m'avait été arrachée, en quelle honneur faire attention à soi si on ne sortait pas de la journée. L'envie de dire stop aux larmes qui coulaient abondamment car j'avais l'impression de ne pas assez profiter de Charlie.
(c) AMIANTE

Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité

MessageSujet: Re: Seeing you again is the best thing I never see -Elijah <3333-    Sam 3 Aoû - 16:47




SEEING YOU AGAIN IS THE BEST THING I NEVER SEE



Charlie ignorait en appelant Elijah deux heures plus tôt s'il était à Londres où encore à LA. Penser qu'il l'avait abandonné et pris l'avion pour Londres était une chose qu'elle détestait mais que faire de plus. Que penser alors qu'elle n'avait aucun élément entre ses mains. Il était censé partir quelques jours plus tard après sa disparition. Avait il pensé qu'elle était juste partie par contrariété de son annonce ? Ca aurait pu être possible la connaissant. Excepté qu'elle n'aurait ni abandonné Julian comme ça, et encore moins ses chiens. Ces boules de poils qu'elle aimait tant et qu'elle rêvait de revoir, presque plus que tout au monde. Charlie ne les avait jamais abandonné jusqu'à maintenant et elle n'aurait pas commencé le jour où elle avait été kidnappé. Qu'importe si son mari était à LA ou non, c'était la personne qu'elle avait appelé en premier. Elle aurait appeler Cassandra ou Aidan mais nan, c'était Elijah. Après tout, qu'importe ce qui s'était passé avant, il restait son mari. Un mari qu'elle aimait plus que tout et qui l'avait fait continuer les jours où elle aurait préféré ne plus être. C'était dur à dire mais elle ne savait vraiment pas où il était lorsqu'elle l'avait appelé. Elle aurait aimé avoir la certitude de l'endroit où il se trouvait que ce soit Londres ou L.A.. Elle aurait aimé être sur qu'il soit à leur maison, persuadée qu'il la cherchait, persuadée que malgré tout ce qui c'était passé il ne l'avait pas abandonné. Elle ne pensait pas vraiment à l'abandon mais elle n'était pourtant pas persuadée qu'il ne soit pas parti. Après tout, il aurait pu retrouver sa sœur à Londres. Elle l'aurait aidé à avoir où il en était et ce qu'il devait faire. Charlie aimait bien Lily et ça avait toujours été le cas. Pourtant aurait elle dit à Elijah de ne pas partir retrouver l'Américaine qui l'avait blessé ? Elle le saurait bien assez tôt. Le plus important était qu'il lui ait dit qu'il arrivait dans moins de deux heures. Charlie avait sourit à l'intérieur d'elle et était content de savoir qu'il allait venir. Il n'était pas partit finalement. Quelle bonne et magnifique nouvelle.


Charlie désirait ardemment retrouver Elijah. Revoir ses yeux et se serrer contre lui. Entre sa voix et ses paroles de réconforts. Il l'avait fait par téléphone mais elle voulait le voir en vrai, en chair et en os devant elle.

A peine arrivé dans la chambre, elle reconnu une différence en son mari. Elle aimait bien son allure qui le changeit. Elle avait beau ne pas ignorer que c'était surtout parce qu'il s'était laissé aller, ne prenant pas le soin de se faire beau pour lui même. A quoi bon alors qu'il ne le partagerait pas. En tout cas, elle aimait bien ce nouveau style provisoire. Bien qu'elle aimait les hommes rasés car sinon, ouille ça pique, ça ne la dérangeait pas vraiment qu'il ne le soit pas. De toute manière, ce qui était le plus important, c'était qu'il soit là devant elle. Elle se fichait bien de l'état où il était bien qu'elle espérait qu'il ne soit pas désespéré non plus. Elle vit les larmes couler sur les joues de son mari qu'elle essuya de ses doigts. « Don't cry honey. I'm fine. I'm here now and you are too. » Elle n'allait pas aussi bien qu'elle pouvait le dire mais bon, elle était sortit de sa cage et c'était tout ce qui importait. Elle estimait donc aller très bien alors qu'elle ne se doutait pas des séquelles qu'elle avait déjà en elle, préférant les cacher. Aidan avait réussit à la sauver d'un viol, d'où le début de leur amitié mais il n'avait pas été là les fois où c'était réellement arrivé. Elle aurait voulu qu'il soit là, retrouver ses bras protecteurs mais rien. Presque comme un abandon bien qu'elle ne l'avouerait pas. Et puis ce n'était plus son rôle, c'était celui d'Elijah de la protéger depuis qu'il s'était marié. Le fait est qu'il ignorait avec quoi avait commencé la relation des deux parents et qu'elle ne comptait pas lui annoncer de si tôt.

Elle le prit dans ses bras. Contente de retrouver la chaleur de son mari mais lorsqu'il en fit de même en passant ses bras autour d'elle, elle recula instinctivement. En une seconde, elle s'était sentir prisonnière, comme si elle ne pourrait plus sortir et elle ne le voulait pas. Quatre mois sans pouvoir aller où elle voulait était déjà trop pour elle. Elle ne voulait pas que ça recommence. Bien entendu, Elijah ne comptait pas l'emprisonner, elle le savait mais ça avait été plus fort qu'elle. Elle regarda par la fenêtre, se sentant observée. Le médecin la regardait. Il devait probablement juger ses facultés. Charlie se détourna, reposant son regard sur son mari. « I'm sorry. It's just... I don't know, I can't. » La brunette détestait s'entendre dire ça. Elle avait besoin de lui, de ses bras et de sa chaleur. Elle savait aussi que ce qu'elle venait de dire était vrai. Elle ne le pouvait pas malgré qu'elle le veuille plus que tout au monde.

Charlie ne pu s'empêcher de recentrer son esprit sur ses chiens. Si ça avait été le père de son enfant en face d'elle, elle aurait demandé des nouvelles de Julian. S'il allait bien et comment il avait grandit. Le petit bout de chou ne devait même pas se rappeler de sa mère qui avait été absente plus de la moitié de sa vie. Mais là, c'était ses autres enfants. Ses bébés qu'elle aimait tant et qu'elle chérissait. Ils étaient partie intégrante de sa vie et privilégiait lorsque c'était nécessaire, leurs intuitions à la sienne. S'ils n'aimaient pas quelqu'un, elle se demandait pourquoi et n'aurait pas hésité à finir une amitié à cause de ça. « Dogs are ok ? » Elle le regarda avec ses petits yeux de chiens perdus.


Elijah P. Fawkes & Charlie R. Middleton
Codage by Alÿnea
Icônes by LipsLikAMorphine&Queen G.

Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Seeing you again is the best thing I never see -Elijah <3333-    

Revenir en haut Aller en bas
 

Seeing you again is the best thing I never see -Elijah <3333-

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» hederian ▲ only one thing matters, we’re still here.
» The funny thing about a strong woman is that she doesn't need you... She wants you. And if you start slacking she'll be content without you. ~ Kanon.
» [RP Privé] i see thing that nobody else see
» So many thing to tell you ★ Calypso & Mathis
» Sweetest thing △ 17/05 | 14h05
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
♫ Modern Family :: DANS LE GRENIER :: Archives rps-