AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Personne sait comment on fait des papas...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Invité
Invité

MessageSujet: Personne sait comment on fait des papas...   Mar 30 Juil - 23:46

“ Tout le monde sait comment on fait des bébés
mais personne sait comment on fait des papas... „



Luya avait passé les dernières semaines - pour ne pas dire les derniers mois - partagé entre l’appartement de Scott et la demeure familiale. Allant et venant entre les deux habitations, il commençait à laisser ses affaires un peu partout sans vraiment faire attention. Il avait d’abord acheté une brosse à dent qui trônait sagement à côté de celle de l’infirmier, et après avoir passé plusieurs nuits sans pyjama, il avait décidé d’envahir les placards de Scott, s’appropriant une étagère pour toujours avoir des vêtements de rechange à portée de main, et une tenue pour dormir. L’inverse était possible aussi, même si Scott n’était venu passer que quelques rares soirée chez les Sparks, Luya ne souhaitant pas que ce dernier croise son frère aîné, Adam, qui n’avait toujours aucune idée de l’orientation sexuelle de son cadet. Pour l’instant, ce n’était pas plus mal, et puis de toute façon, ce n’était pas comme si Adam s’intéressait particulièrement à la vie de Luya. De plus en plus absent en raison de ses études et ses différents stages, il ne faisait plus vraiment attention à rien dans la maison. Et puis, à son âge, il était peut-être temps qu’il fasse enfin ses valises... Ainsi, Scott n’avait rencontré qu’Ileen, la mère de Luya, une femme discrète et réservée qui était plus petite encore que son fils chéri ; et même s’il la connaissait, Luya faisait en sorte qu’elle ne soit pas dans les parages lorsqu’il décidait de louer un film pour le regarder avec Scott pour la simple et bonne raison qu’il ne savait jamais comment cette affaire pouvait se terminer. Le trentenaire avait donc peu d’occasion d’oublier des habits de rechange dans les tiroirs de Luya, à moins que... À moins que Luya profite de la moindre opportunité pour voler ses t-shirts et les ramener discrètement chez lui, ne pouvant plus vivre sans l’odeur de Scott près de lui.

Oui, sa relation avec Scott l’avait rendu ridicule et mielleux, son côté fleur bleue insoupçonné faisant peu à peu son apparition. Il ressemblait à une pucelle sur le point de perdre sa chasteté, ricanant parfois tout seul sans aucune raison apparente, se réjouissant des choses les plus anodines. Clairement, il voyait la vie en rose pour la toute première fois, le moindre objet lui rappelant Scott, toujours Scott, encore Scott. À croire qu’il n’avait plus que lui en tête, que ce prénom sur le bout des lèvres. Si le grand blond n’était pas dans les parages, il fallait qu’il compense en l’imaginant auprès de lui, sa main blottie au creux de la sienne, son regard noyé dans le sien et... Heureusement que personne ne pouvait jamais entendre les pensées de Luya, sans quoi, il était pratiquement certain qu’il aurait aussitôt gagné un billet sans retour pour l’enfer. Parfois, lorsqu’il prenait conscience de la nature de ses songes, il se mettait à rougir, ses pauvres joues comme soudainement marquées au fer rouge. Certes, il avait déjà gagné sa place dans les profondeurs des ténèbres, mais il tentait de l’oublier tant bien que mal, laissant ses erreurs appartenir au passé. Il ne lui restait que Scott, l’espoir incarné, son petit bout de soleil. Dieu, que c’était ridicule, et pourtant, Luya s’en réjouissait. Si on lui avait dit qu’un jour il se surprendrait à s’imaginer capable d’éprouver des sentiments aussi profonds pour qui que ce soit, il aurait certainement rit. Mais maintenant qu’il le vivait vraiment, il ne voulait même plus savoir à quoi ressemblait sa vie avant que Scott parvienne à le faire céder et devienne sa faiblesse au même titre que sa plus grande force.

Ainsi, Luya était dans sa chambre, émergeant tout juste alors que les aiguilles de son réveil affichaient déjà quinze heures. Il avait travaillé toute la nuit durant, et il était rentré tôt le matin même, les rayons du soleil le poursuivant dangereusement sur le chemin du retour. Il s’était accordé un petit-déjeuner bien copieux avant de regagner son lit, bien trop vide à son goût. Cela devait faire deux jours qu’il n’avait pas eu l’occasion de voir Scott, leurs emplois du temps respectifs ne leur permettant pas vraiment de faire autre chose que se croiser. D’ordinaire, Luya restait dans l’appartement de l’infirmier pour profiter au moins des quelques minutes qu’ils pouvaient partager au réveil ou à la tombée de la nuit, mais il se devait de rendre également visite à sa mère. Deux jours s’étaient donc écoulés au cours desquels Luya n’avait pas réussi à quitter son téléphone portable, toujours à l’affut, espérant un message de la part de son homme à chaque instant. Par chance, ils allaient pouvoir passer leur soirée ensemble, et c’était pour cette raison que Luya se tenait à présent debout devant son lit, s’armant de son sac en bandoulière pour le remplir de tout ce dont il aurait besoin pour cette nuit, et certainement pour les jours qui suivraient. Il se connaissait suffisamment pour savoir que le sourire de Scott l’empêcherait de repartir avant la fin de la semaine... La mine enjouée, fredonnant un air connu qui traduisait bien sa joie de vivre, Luya choisissait minutieusement la moindre de ses tenues, vouant une importance cruciale à son apparence mais aussi et surtout au regard appréciateur de l’infirmier lorsqu’il le verrait ainsi vêtu. Intérieurement, il priait pour que les minutes passent plus vite jusqu’à ce soir, et qu’elles ralentissent soudainement lorsqu’il se retrouverait dans les bras de Scott.

Parfaitement apprêté et paré pour le départ, Luya faisait une dernière fois le tour de la maison pour s’assurer qu’il n’avait rien oublier. Laissant au passage un petit mot à sa mère sur le comptoir de la cuisine, il récupéra ses clés de voiture et son sac et se dirigea vers l’entrée à l’instant même où on sonna. Une silhouette floue se tenait là, derrière la porte, Luya poussant alors un long et profond soupir. Lui qui espérait pouvoir partir le plus rapidement possible se retrouvait maintenant bloqué. Même si c’était Billie qui venait lui rendre visite sans s’être annoncée au préalable, il avait franchement hâte de pouvoir quitter la demeure familiale pour aller retrouver Scott. Au fond, ce pouvait même être le président des États-Unis ou le Pape, ça ne le retarderait pas davantage. Chaque seconde passée avec Scott était rare et précieuse, et il n’avait pas de temps à perdre avec qui que ce soit. Il ouvrit alors la porte pour découvrir une jeune fille blonde, et à en juger par ses traits fins et lisses, elle n’était pas bien vieille. Elle n’était sans doute pas du quartier puisque Luya ne l’avait jamais croisée dans le lotissement, et un si joli visage ne s’oublie certainement pas facilement - même Luya était prêt à le reconnaitre. « Bonjour. », dit-il, quelque peu hésitant. Ce n’était pas la première fois qu’une jeune fille de cet âge venait frapper à leur porte, et à chaque fois, c’était évidemment la même chose... Adam promettait souvent monts et merveilles au belles demoiselles avant de disparaître sans laisser de traces. Et à chaque fois, par le plus grand des hasards (ou simplement parce qu’Adam n’était pas doué), elles arrivaient toujours à le retrouver pour tenter de lui mettre le grappin dessus. Levant les yeux au ciel, Luya soupira une seconde fois, persuadé que cette inconnue cherchait son frère aîné pour lui reprocher tout un tas de choses auxquelles elle avait cru naïvement. « Désolée, mais si tu cherches Adam, il n’est pas là... » Luya n’ajouta rien de plus, sa main toujours sur la poignée, prêt à refermer la porte rapidement au cas où cette blondinette ait une soudaine envie d’attendre Adam sur le canapé. Hors de question qu’elle mette un pied à l’intérieur alors qu’il était sur le départ, encore moins lorsqu’il s’apprêtait à retrouver Scott et qu’il n’avait pas une minute à perdre.
Revenir en haut Aller en bas
 

Personne sait comment on fait des papas...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» MAELYS ♣ Tout le monde sait comment on fait les bébés, mais personne sait comment on fait des papas...
» Tout le monde sait comment on fait les bébés mais personne sait comment on fait les papas ! [Ft; Sirius Black]
» Tout le monde sait comment on fait les bébés, mais personne sait comment on fait les papas ♣ Ethan
» Comment on fait le repechage?
» "Toute personne qui pense fortement fait scandale." - Feat Nathan A. Baker
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
♫ Modern Family :: DANS LE GRENIER :: Archives rps-