AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 TRYAN ♣ Sometimes, bad things happen.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar

▐ PAROLES : 6215
▐ DATE D'ARRIVEE : 06/01/2012

▐ AGE : 27 ans
▐ OCCUPATION : Photographe
▐ LES SENTIMENTS : Les trois hommes de ma vie (a)
▐ POINTS : 159
MessageSujet: TRYAN ♣ Sometimes, bad things happen.   Mar 17 Sep - 10:48

Trish & Kyan
Ne pleurez pas votre passé car il s’est enfui à jamais. Ne craignez pas votre avenir car il n’existe pas encore. Vivez votre présent et rendez le magnifique pour vous en souvenir à jamais.



La vie n'est pas vraiment facile en ce moment, loin de là. Pourtant, Trish avait tout ce qu'elle voulait il y a encore quelques semaines. Un petit-ami super (toujours pas de mariage en vue :p), des jumeaux adorables de quatre mois et un boulot qu'elle adore. Mais, voilà... Tout a basculé il y a un mois. C'était leur première sortie depuis la naissance de Jules et Noah, bon, il faut dire qu'elle attendait de retrouver son corps de rêve pour ressortir xD, ce qui ne fut pas très compliqué, elle était naturellement mince, donc elle a vite perdu ses kilos de grossesse. Bref, ce n'est pas vraiment l'important de l'histoire, l'important c'était donc leur première sortie, depuis la naissance de leurs bébés, les petits étaient donc chez la maman de Kyan... Oui, Trish faisait des efforts pour supporter sa belle-mère ou alors c'est sa belle-mère qui faisait pour la supporter elle, c'est possible aussi. Ce n'est pas d'aujourd'hui que ça a toujours été tendu entre elles, mais il faut avouer que depuis la naissance des jumeaux et surtout, tous les soucis qu'elle a eues pendant sa grossesse, la mère de Kyan avait été adorable et d'une aide précieuse et leur relation s'était beaucoup apaisée, au grand plaisir de son homme d'ailleurs. Donc, ils avaient choisi un petit restaurant en ville, puis ensuite, ils avaient rejoint dans un bar, la soirée se passait très bien, mais vers une heure du matin, la belle brune voulait rentrer, ne se sentant pas trop bien. La jolie métisse était donc sortie la première pour prendre l'air le temps qu'il paye et sur le parking un gars un peu, beaucoup, lourd, l'avait abordé... Evidemment quand son chéri était sorti, ça l'avait énervé et c'était parti loin...

Suite à cette altercation, ce fut Kyan qui eut le plus d'ennuie, il faut dire qu'il l'avait sacrément amoché, plus que ça même... Elle avait même eu peur qu'il le tue. Bref, demain c'était son procès et elle essayait de se montrer forte, surtout pour lui, mais ce n'était pas facile, surtout qu'habituellement c'est elle qui fait des conneries et c'est lui qui la soutient. Ce soir-là elle coucha les petits et descendit dans le salon où elle trouva Kyan sur le canapé, à regarder un truc sans vraiment regarder, elle savait bien à quoi il pensait, cela dit, ce n'était pas dur, elle pensait exactement à la même chose. Elle sait bien qu'il ne va pas prendre dix ans de prison, mais il se pourrait qu'il prenne quelques semaines ou mois et elle va faire quoi pendant ce temps-là ? C'est affreux, elle ne voulait même pas y penser. La belle brune alla vers lui, s'installa sur le canapé en posant ses jambes sur les genoux du beau brun. « Jules n'avait vraiment pas envie de dormir ce soir, je pense qu'il a hérité de ton sale caractère ! » Dit-elle en souriant un peu. Oui, elle tentait de détendre l'atmosphère un peu trop pesante à son goût. Seulement, il n'avait pas l'air d'avoir envie de rire et ça lui brisait le coeur, elle se colla contre lui et déposa un baiser dans son cou, puis elle dit doucement : « Arrête de t'en faire, quoi qu'il arrive je serais toujours là... Et nos bébés aussi. Je t'aime tellement. Je suis certaine que ça va bien se passer, c'est évident. » Bon, honnêtement, elle n'y croyait pas trop, mais il fallait bien se convaincre, déjà qu'il va mal, elle ne va pas sombrer aussi... Même si elle en envie, mais elle reste surtout fort pour ses enfants. Ça lui fait bizarre de se dire qu'il y a deux ans, elle ne pensait qu'à elle et qu'aujourd'hui, elle a deux petites merveilles qui comptent sur elle et un fiancé (enfin pas vraiment :o) aussi, la vie est vraiment bizarre des fois.


made by pandora.





Spoiler:
 

_________________
    dis moi que tu m'aimes
    Dis moi que tu m'aimes, que la vie est belle, que ce monde est fou. Et quoi qu'il advienne je resterai tienne, à toi jusqu'au bout. A la vie à la mort, mi amor, je plaque tout. Dis moi que tu m'aimes et que les autres on s'en fout.
    ©️ by anaëlle.


Dernière édition par Trish L. Applewhite le Jeu 19 Sep - 22:17, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

▐ PAROLES : 4892
▐ DATE D'ARRIVEE : 06/01/2012

▐ AGE : 27 ans
▐ OCCUPATION : Papa à temps plein, dealer à temps partiel
▐ POINTS : 63
MessageSujet: Re: TRYAN ♣ Sometimes, bad things happen.   Mer 18 Sep - 11:36

Kyan vivait une passe difficile, et elle risquait très vite de se compliquer d’avantage d’ici à quelques jours. En effet, après la grossesse stressante et à risque de Trish, le jeune couple avait désormais deux magnifiques petits anges avec eux et tout allait pour le mieux. Une belle petite vie de famille à quatre comme ils en avaient toujours rêvé, mais suite à ce bonheur semblait revenir des jours un peu sombres dans la vie de ce couple. Il y a de cela un petit mois alors que Trish et Kyan se permettaient enfin une petite soirée en amoureux rien que tous les deux, ça avait un peu dérapé. Non pas entre eux ! Ils avaient passé une superbe soirée ensemble, loin des couches, des pleurs et des biberons… Il faut dire que si c’était un bonheur de devenir parent, c’était aussi un métier très dur, surtout quand vous avez des jumeaux, ça demande deux fois plus de forces. Alors autant dire qu’après le bureau, Kyan ne rentrait pas se mettre les pieds sous la table, mais plutôt aider sa petite amie qui avait passé sa journée seule avec les deux petites terreurs. Donc oui, depuis la naissance des petits il y a quelques mois, ils étaient enfin sortis tous les deux, laissant Noah & Jules à la mère de Kyan. Un exploit quand on connait le passé de Trish avec sa belle-mère n’est-ce pas ? Il faut dire que cette dernière avait été d’un grand soutien pour Trish et Kyan durant la grossesse, ce qui les avait rapprochés, mais ça c’est une autre histoire. A la sortie du restaurant, pendant que Kyan réglait l’addition, Trish était sortie prendre l’air. Mais pendant qu’elle l’attendait, un mec était rapidement venu vers la jolie métisse, lui faisant du rentre dedans et étant très lourd. Allez savoir pourquoi, peut-être la fatigue avait joué beaucoup dans cette réaction, mais Kyan avait démarré au quart de tour. De plus lorsque Kyan lui avait demandé de s’éloigner le pauvre type avait précisé qu’il ne faisait que parler à la jolie demoiselle. Le sang de Kyan ne fit qu’un tour avant qu’il ne commence à frapper cet homme. Une droite pour l’allonger, puis il se mit sur lui pour lui en mettre deux trois en plus sous les cris de Trish qui lui demandait d’arrêter. Le lendemain, le cauchemar avait commencé lorsque le commissariat de police avait convoqué Kyan. Oui, le mec avait été bien amoché avec ses quelques droites et il avait porté plainte. Autant dire que notre beau brun avait faux sur toute la ligne, cette histoire le travaillait et son procès était fixé à demain. Si sa sanction pouvait être une simple amende d’après son avocat, il pouvait également écoper jusqu’à deux mois de prison maximum. Autant dire qu’il avait la trouille de devoir abandonné sa famille…

Enfin ce soir, Kyan était rentré de l’hôtel très tôt. Il n’était pas dans son travail de toute façon, et il voulait être auprès des siens, ne sachant pas si demain soir il le pourrait. Il profita donc de ses deux bébés et de sa femme –oui c’est sa femme :D – avant que cette dernière n’aille coucher les petits. Elle qui n’avait à la base pas la fibre maternelle avait totalement changée depuis sa fausse couche il y a plus d’un an et demi et au final elle était une maman attentionnée et formidable. Et Kyan aimait la voir comme ça, tellement à l’aise dans son nouveau rôle. Les minutes passèrent un peu plus qu’à l’habitude, et Kyan attendait tranquillement au salon le retour de sa jolie métisse. Il restait les yeux perdus dans le vague, mais toujours en direction de la télévision. A cet instant il ne saurait même pas dire sur quelle chaîne il venait de zapper. Il fut sorti de ce fond sonore seulement lorsque Trish arriva à côté de lui et qu’elle s’allongea sur le canapé, posant ses jambes sur les genoux du jeune homme. Il la regarda avec un très petit sourire à peine perceptible. Elle lui annonça que Jules avait eu du mal à s’endormir et qu’il avait déjà tout du sale caractère de son père. Il ne répondit même rien ! Il savait que c’était une plaisanterie, mais il n’avait pas vraiment le cœur à rire. Il laissa son regard se perdre sur Trish, il profitait de cette soirée avec elle, ne sachant pas avec qui il passerait celle de demain. Il caressa d’une main une des jambes de la jeune femme tout en la regardant avant qu’elle ne bouge et vienne se blottir contre lui. Elle voyait bien qu’il allait mal et elle tenta de le rassurer. Oui ce n’est pas ce dans quoi elle excellait, mais en même temps il fallait bien qu’elle essaye non ? Elle déposa donc ses lèvres dans le cou de Kyan en lui disant d’arrêter de s’inquiéter car elle et les jumeaux seraient toujours là pour lui. Il n’en doutait pas, mais il ne voulait pas les abandonner, et surtout laisser Trish devoir gérer les deux bébés seule pendant un petit moment. Il embrassa le front de Trish et répondit : « Je le sais bien que vous serez là, mais je peux pas m’empêcher de penser au pire de ce que l’avocat m’a dit… Je veux pas vous laisser seuls, je veux pas te laisser seule avec les jumeaux, t’aurais plus personne pour te reposer par moment. Je sais bien que j’imagine le pire, que peut-être je n’aurais qu’une amende, mais bon j’ai peur que ce soit pire que ça. Un papa et un petit ami en prison ça fait tâche quand les gens l’apprennent… » Puis il laissa un blanc, gardant sa petite femme auprès de lui avant de reprendre avec une pointe d’ironie : « En plus Noah est déjà du genre impatient, ça me rappelle sa mère ça… » Oh oui Trish et la patience –et toi xD- ça fais pas deux ça c’est sûr…

Spoiler:
 

_________________
    « Family Portrait »


    “ On the first page of our story, the future seems so bright. Then this thing turned out so evil, I don’t know why I’m still surprised. ” ©️ signature by anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

▐ PAROLES : 6215
▐ DATE D'ARRIVEE : 06/01/2012

▐ AGE : 27 ans
▐ OCCUPATION : Photographe
▐ LES SENTIMENTS : Les trois hommes de ma vie (a)
▐ POINTS : 159
MessageSujet: Re: TRYAN ♣ Sometimes, bad things happen.   Jeu 19 Sep - 22:16


Trish coucha donc les petits, toute seule, d'habitude quand Kyan était là, ils le faisaient ensemble, mais bon, elle n'allait pas lui reprocher ça ce soir, il avait la tête ailleurs et elle pouvait bien le comprendre. Oui, elle avait beaucoup de défauts et elle lui aurait surement rentré dedans en temps normal, c'est vrai, mais pas ce soir. Ce soir, elle voulait le réconforter et lui changer les idées... Elle pourrait bien arriver et lui faire un strip-tease, mais elle doutait fortement qu'il soit d'humeur à "hum-hum" ce soir. Enfin, bref, elle mit un certain temps à endormir Jules, mais une fois fait, elle descendit rejoindre son homme, il lui faisait beaucoup de peine dans le canapé comme ça, les yeux dans le vague et pourtant c'était du sport à la télé, monsieur adorait le sport alors c'est qu'il devait vraiment être mal. La jolie brune s'approcha à pas de loup, pas la peine d'arriver comme une folle, en plus, vue son air perdu dans ses pensées, elle pourrait bien lui faire peur, ce n'était pas son intention. Elle s'installa donc près de lui, passa ses jambes sur lui en lançant une petite pic sur Jules, disant qu'il avait le caractère de son père. Enfin, elle avait dit "sale caractère", elle tentait de détendre l'atmosphère, mais visiblement, ça ne marchait pas, il ne répondit même pas à sa blague... Il posa quand même son regard sur elle, caressant sa jambe (heureusement qu'elle s'épile xD), il lui faisait tellement de peine... C'était étrange, d'habitude il était si fort et c'était lui qui portait leur famille à bout de bras, aujourd'hui, les rôles étaient échangés et elle préférait largement quand c'était l'inverse ! Elle se redressa et se blottit contre lui, l'embrassant dans le cou avant de dire que, quoi qu'il arrive, ils seraient toujours là. Il embrassa tendrement son front et répondit qu'il n'avait pas envie de les laisser seuls. « Arrêtes... Je ne serai pas seule, je suis sûre que tu n'as rien à craindre, ils ne vont pas envoyer un homme qui a un casier vierge et une famille en prison ! Et au pire, j'ai ta mère, mes pères... Des amis. Quoi qu'il arrive, je suis certaine que tout ira bien, je me débrouillerai toujours. » Dit-elle rassurante. Ils étaient bien entourés et elle savait qu'elle pourrait compter sur pas mal de monde... Normalement, elle reprenait le boulot dans quinze jours, au pire, ça attendra. Ils avaient largement de quoi voir venir.

Puis, il parla des gens... Ces gens qui ont tellement une vie ennuyeuse qui se sentent obligés de savoir celle des autres, de commenter et de se réjouir de les voir sombrer. Inutile de dire qu'elle était écoeurée de ce genre de personnes. Et mine de rien, ça lui faisait peur, pas à cause des "ont-dit", non, ça, elle s'en fichait, elle avait surtout peur que ça nuise dans le travail du jeune homme, ils avaient des économies certes, mais s'il perdait son job à cause de ça, il aurait beaucoup de mal à en retrouver dans un autre hôtel... Une nouvelle fois, elle tenta de faire bonne figure, elle ne se savait pas si douée dans cet exercice d'ailleurs, enfin, elle aurait préféré ne rien avoir à faire du tout, mais bon, il avait besoin d'elle et il fallait qu'elle soit forte... Hors-de-question de craquer, elle avait deux petits anges qui comptaient sur eux maintenant et si le papa avait des moments de faiblesses, la maman devait assurer derrière et vice versa d'ailleurs. La belle lui caressa doucement les cheveux en ajoutant : « On s'en fiche ! On se fiche royalement de ce que disent les gens. Tout ce qui compte c'est nous, notre famille. Franchement, l'avis des gens envieux de notre vie, je m'en fiche carrément, c'est juste de la jalousie. Leur vie est tellement minable qu'ils cherchent la faille chez les autres... C'est minable. » Le jeune homme finit par se détendre en disant que Noah était comme elle, impatient. C'est même pas vrai d'abord ! (et moi je ne le suis pas non plus méchant !!!). Elle se mit à sourire un peu plus et elle se mit à califourchon sur lui pour répondre : « Je peux être patiente quand je veux. Mais, c'est vrai que certaines fois je n'aime pas attendre... Comme quand tu étais avec Charlotte. » Non, Trish ne voulait pas rouvrir des vieux blessures plus ou moins douloureux, seulement lui faire penser à autre chose, évoquer des souvenirs, ça pouvait fonctionner. Ça ou le sexe xD.


made by pandora.




_________________
    dis moi que tu m'aimes
    Dis moi que tu m'aimes, que la vie est belle, que ce monde est fou. Et quoi qu'il advienne je resterai tienne, à toi jusqu'au bout. A la vie à la mort, mi amor, je plaque tout. Dis moi que tu m'aimes et que les autres on s'en fout.
    ©️ by anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

▐ PAROLES : 4892
▐ DATE D'ARRIVEE : 06/01/2012

▐ AGE : 27 ans
▐ OCCUPATION : Papa à temps plein, dealer à temps partiel
▐ POINTS : 63
MessageSujet: Re: TRYAN ♣ Sometimes, bad things happen.   Ven 20 Sep - 11:53

Ce soir notre jeune homme était bien songeur… Un peu trop même non ? La preuve, lorsque Trish avait dit que c’était l’heure d’aller au lit pour les jumeaux, Kyan n’avait pas eu le réflexe habituel d’aller avec sa petite amie pour les faire dormir. Oui, quand il était à la maison, Kyan était un papa modèle qui ne rechignait pas à donner le biberon, le bain, changer les couches ou faire dormir les petits. Il faut dire qu’il n’y avait pas un mais deux bébés, donc tout de suite ça change la donne et Trish n’avait pas quatre bras pour tout faire en même temps, du coup ils faisaient un peu un travail d’équipe quand Kyan rentrait tôt du boulot. Mais pas ce soir ! Il était bien trop préoccupé par son procès qui approchait à grand pas. Tellement préoccupé qu’il avait passé la journée à y penser et que ça continuait ce soir, figé devant son poste de télévision, et ce malgré le match de foot devant ses yeux qu’il regardait à peine, pour ne pas dire pas ! Néanmoins il fut sorti de ses pensées par le retour de Trish qui s’allongea sur le canapé en posant ses jambes sur les genoux de Kyan, et lui annonçant que l’un de ses fils avait déjà le sale caractère du père. Oui bien sûr ce n’était qu’une plaisanterie, mais le jeune homme n’avait pas forcément l’envie de se lancer dans une guerre des mots, et ce même si c’était seulement pour s’amuser. Il caressa avec un petit sourire les –douces xD – jambes de la belle métisse et ne répondit rien. Trish semblait bien voir que Kyan se faisait du souci, du coup elle se releva, s’approchant de lui pour se blottir contre son corps et déposer délicatement ses lèvres dans son cou, se voulant rassurante par quelques mots. C’était bien rare que ce soit elle qui joue ce rôle, d’habitude c’était elle qui s’inquiétait et lui qui la rassurait. Bien entendu elle lui dit qu’ils seraient là pour lui et qu’il ne fallait pas s’inquiéter, mais notre beau brun ne voulait surtout pas laisser sa famille sans lui, laissant la jeune maman seule avec ses deux bébés. Parce que mine de rien c’était du boulot et si il ne doutait pas des capacités maternelles de Trish, il ne serait surtout pas présent pour qu’elle se repose sur lui par moment… Mais Trish était presque certaine qu’un père de famille sans casier judiciaire ne finirait pas en prison mais elle ajouta que dans le pire des cas elle avait sa mère à lui, ses deux papas et des amis pour l’aider, même si elle était sûre qu’elle pouvait s’en sortir. Il lui fit un petit sourire comme pour la remercier de son soutien. « j’espère que tu dis vrai… Parfois certains juges aiment bien faire des exemples pour montrer que personne n’est intouchable, mais c’est sûr que j’ai rien d’un criminel. Je sais bien que tu as du monde autour de toi en cas de besoin, mais si je venais à ne pas être là un moment je crois que ça va me rendre fou de pas savoir comment toi et les jumeaux allaient… » Même à l’hôtel, Kyan appelait Trish une à deux fois par jour pour savoir si tout se passait bien et prendre des nouvelles de sa petite famille, alors si il venait à finir derrière des barreaux, il deviendrait fou de ne pas pouvoir avoir des nouvelles des siens…

De plus il y avait le regard des gens. Même si Trish n’irait pas crier sur tous les toits que son petit ami et le père de ses enfants est en prison, en ne voyant plus Kyan pendant un moment, les gens commenceraient à se poser des questions, et ça ferait tâche dans le beau portrait de famille que d’apprendre qu’il avait été condamné. Mais Trish trouva les bons mots pour lui dire qu’elle s’en fichait de l’avis des autres, et surtout qu’ils avaient une vie pathétique pour se réjouir à ce point de voir les malheurs des autres. Leur jalousie en était minable et pour notre jolie maman, tout ce qui comptait était leur famille. Mais c’est qu’elle était douée pour trouver les bons mots et limite il en était surprit, lui qui n’était pas habitué à voir Trish dans ce genre de rôle. « Ouais je sais, t’as totalement raison, c’est de la pure jalousie, mais c’est surtout les remarques qu’on pourrait te faire ou dans quelques années aux petits… Les gens peuvent être tellement pathétiques que pour eux du moment que tu passes du temps en prison t’es un grand criminel. Quand tu les entends y a pas de différences entre un violeur, un tueur et un mec qui a eu une simple bagarre ou qui a détourné de l’argent. Mais bien sûr que tout ce qui compte c’est notre famille et qu’on sache ce que nous valons ensemble » Enfin grâce à Trish, Kyan semblait être un peu moins tendu. La preuve, si il y a quelques instants il n’avait rien dit concernant la pique avec le sale caractère de Jules, il en lança une sur l’impatience de Noah et de Trish. Elle répondit par un sourire, grimpant sur lui à califourchon et lui disant qu’elle savait être patiente, tout dépendait de la situation. Puis elle mit un exemple sur ses propos en disant qu’elle avait été impatiente lorsqu’il était avec Charlotte. Pas faux, et au final c’était bien mieux ainsi, la preuve peut être ne seraient-ils pas ensemble aujourd’hui si elle n’avait pas montré au beau brun son envie de le récupérer. Il l’embrassa un petit instant avant de répliquer : « Et comme c’est rare que tu le veuilles… mais bon, je ne vais pas t’en vouloir à l’époque d’avoir été impatiente. J’en avais autant envie que toi qu’on se retrouve après tant d’années. » Puis il reprit : « Sur ce coup-là en tout cas j’espère que tu n’auras pas à être patiente et que je serais là rapidement avec vous trois. Surtout que je sais que t’es un peu impatiente de pouvoir reprendre le boulot n’est-ce pas ? » Il la comprenait un peu, elle aimait la photo, et c’était pour elle un moyen de s’évader le temps de prendre quelques photos, c’était donc normal qu’elle ait envie de reprendre sa passion tout en gérant sa nouvelle vie de maman…

_________________
    « Family Portrait »


    “ On the first page of our story, the future seems so bright. Then this thing turned out so evil, I don’t know why I’m still surprised. ” ©️ signature by anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

▐ PAROLES : 6215
▐ DATE D'ARRIVEE : 06/01/2012

▐ AGE : 27 ans
▐ OCCUPATION : Photographe
▐ LES SENTIMENTS : Les trois hommes de ma vie (a)
▐ POINTS : 159
MessageSujet: Re: TRYAN ♣ Sometimes, bad things happen.   Mar 24 Sep - 10:05


Trish se demandait bien ce qu'elle ferait si Kyan allait en prison... Elle était confiante il y a deux minutes, mais maintenant, il la faisait flipper ! C'est vrai qu'elle s'était dit qu'un mec comme son homme, avec un passé irréprochable, une femme et deux enfants, ne pourrait pas aller en prison, mais maintenant, qu'il parlait "d'exemple", elle avait peur... Bon, elle ne le montrerait pas à Kyan qui devait déjà être assez paniqué. Dans tous les cas, elle savait qu'elle pourrait compter sur des gens, sa famille... Elle savait qu'elle ne serait pas toute seule, mais dans l'idéal, elle espérait vraiment qu'il n'aille pas en prison ! C'est affreux de se dire qu'elle pourrait vivre sans lui quelques temps pour ça... Oui, parce que techniquement, il n'a fait que la défendre... Bon, d'accord, il n'aurait jamais dû taper ce mec comme il l'a tapé, je peux vous dire que le pauvre n'était pas beau à voir et elle avait eu beau le supplier d'arrêter, il avait continué à frapper. C'était la pire soirée de sa vie sans doute, surtout que ça lui rappelait pas mal le passé. Quand ils étaient en couple à l'époque du lycée, Trish faisait déjà des ravages, belle comme elle était et sexy aussi, mais lui, il était d'une jalousie maladive et il était du genre violent quand on s'approchait trop de SA copine. Bref, ça avait créé pas mal de disputes entre les deux jeunes gens et elle pensait que ce trait de son caractère était moins présent aujourd'hui... Oui, ben elle avait eu tort et elle était tombée de haut. Mais bon, maintenant ils avaient deux petits anges qui comptaient sur eux et elle ne pouvait pas lui en vouloir trois ans pour ça, surtout que c'était pour la défendre à la base. Le beau brun disait avoir peur d'aller en prison, de ne pas avoir de leurs nouvelles. Elle lui fit un petit sourire et répondit : « Quoi qu'il arrive, je te jure que je t'attendrais ! » Genre, il allait partir trois ans, elle se mit à rire légèrement en ajoutant : « Arrête de penser au pire, je suis certaine que ça ira et que tu resteras avec nous. Et puis, y a les visites conjugales en prison... » Elle termina sa phrase d'un air coquin, avec son petit sourire charmeur, avant de dire plus sérieusement : « Quoi que non, je ne pense pas que ça marche pour nous, on n'est pas marié. » Oui, elle aimerait bien qu'il la demande en mariage un de ses quatre, mais bon, il devait être refroidit par son non d'il y a quelques années...

Puis, le beau brun s'inquiétait de sa réputation, leur réputation. Franchement, pour la belle brune c'était le cadet de ses soucis ! Ils étaient jeunes, beaux, avaient une bonne situation, des bébés magnifiques, bref, des jaloux, il y en a des tas et il y en aura toujours ! Qu'est-ce qu'ils pouvaient y faire ? Rien. Il faut seulement laisser parler les gens... Bon, Trish aussi était du genre sanguine si on s'attaquait aux gens qu'elle aimait et si Kyan allait en prison et qu'elle entendait quelqu'un parlait sur son dos, elle serait capable de lui sauter dessus pour lui faire passer l'envie de rire... Quoi qu'après il pourrait porter plainte et ils seraient bien dans la merde. Enfin bref, le beau brun avait peur des remarques qu'on pourrait lui faire ou aux petits plus tard. Elle lui fit un petit sourire en disant : « Ne pense pas à ça... C'est le cadet de nos soucis. Déjà, rien ne dit que tu seras condamné et ensuite, les remarques, on s'en fiche. Quand les jumeaux iront à l'école personne ne parlera plus de cette histoire, tu n'as tué personne ! » Il y avait pire dans la vie non ? Enfin, le jeune homme sembla un peu plus apaisé, comme quoi, elle n'était pas si nulle xD, il fit même une blague sur son impatience. Du coup, elle lui grimpa dessus en disant qu'elle pouvait l'être, mais qu'effectivement, la patience n'était pas un trait de son caractère très flagrant, comme pour Charlotte. Il répondit que cette fois là, il avait été ravi qu'elle le soit, qu'il avait autant envie qu'elle de la retrouver. La belle se mit à sourire et il ajouta qu'il espérait que cette fois, elle ne devrait pas l'attendre, surtout qu'elle avait envie de reprendre la photo. La jolie métisse répondit doucement : « Je ne suis pas si impatiente que ça, j'aime être avec Jules et Noah, j'ai aucune envie de les laisser pour l'instant et puis, ce sont un peu mes modèles en attendant de reprendre le boulot... Mais arrête de t'en faire, si tu veux, moi je te fais penser à autre chose. » Elle lui fit un petit sourire coquin et elle se pencha sur lui pour l'embrasser dans le cou doucement... C'est à ce moment-là qu'elle entendit un des bébés pleurer dans le baby-phone. Elle soupira, se collant contre Kyan d'un air dépité en disant d'un air faussement triste : « C'est moi ou à chaque fois qu'on a envie de faire tu sais quoi, ils pleurent ? »


made by pandora.




_________________
    dis moi que tu m'aimes
    Dis moi que tu m'aimes, que la vie est belle, que ce monde est fou. Et quoi qu'il advienne je resterai tienne, à toi jusqu'au bout. A la vie à la mort, mi amor, je plaque tout. Dis moi que tu m'aimes et que les autres on s'en fout.
    ©️ by anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

▐ PAROLES : 4892
▐ DATE D'ARRIVEE : 06/01/2012

▐ AGE : 27 ans
▐ OCCUPATION : Papa à temps plein, dealer à temps partiel
▐ POINTS : 63
MessageSujet: Re: TRYAN ♣ Sometimes, bad things happen.   Mer 25 Sep - 22:23

Quelle dure soirée pour notre jeune papa… en effet, c’était plus fort que lui et il ne pouvait pas s’empêcher de penser au pire, à savoir qu’il pourrait peut-être finir en prison pour quelques semaines ou quelques mois. Au moins il savait déjà que la peine maximum était de trois mois d’emprisonnement, ça n’irait pas au-delà et c’était une certitude d’après son avocat. Mais néanmoins il ne pouvait s’empêcher de penser au pire car derrière lui il avait sa petite amie, la mère de ses deux petits bonhommes et il ne voyait pas du tout sa vie sans ses trois personnes qui comptaient plus que tout pour lui. Il y réfléchissait donc beaucoup, peut-être même un peu trop étant donné qu’il pensait déjà au pire… Mais sa petite amie semblait d’humeur à rassurer son homme. En effet, elle préférait imaginer le meilleur et lui dire que tout se passerait bien. C’était bizarre de la voir comme ça, en temps normal c’était Kyan qui avait ce rôle. Il dit donc qu’il avait une crainte qu’il soit utilisé comme un exemple. Parce que oui c’est un homme droit dans ces bottes sans casier judiciaire, jeune papa et en couple. Autant dire qu’il était et avait une vie stable, donc pour Trish il ne risquait rien… Et si elle se trompait ? Et bien notre papa vivrait un bel enfer sans la moindre nouvelle de sa famille. Enfin si il en aurait, une à deux fois par semaine au parloir, bien loin des plusieurs fois par jour habituelles. La belle lui dit que quoi qu’il arrive elle l’attendrait, ce qui lui décrocha un petit sourire face au rire de Trish. Il regarda sa femme et caressa sa joue : « Heureusement bébé… Je te laisse plus partir, encore moins avec les deux petits bonhommes. » Puis elle enchaîna sur le fait qu’il devait arrêter de s’inquiéter, et que dans le pire des cas qu’il imaginait, ils auraient toujours le droit à des visites conjugales. C’est qu’elle ne perdait pas le Nord notre belle métisse. C’est surtout ce regard et ce sourire qui faisaient craquer Kyan : « Les fameuses visites conjugales tout de suite hein ? » dit-il en plaisantant avant qu’elle ne reprenne son sérieux pour dire qu’elle n’y aurait sûrement pas le droit vu qu’ils n’étaient pas mariés. Un message subliminal ? Aucune idée mais ces dernières semaines, avec la naissance des jumeaux Trish faisait parfois ce genre de réflexions sur leur couple. Il ne parla pas de mariage, ce truc le faisait flipper pour une seule raison, il ne voulait pas la faire fuir une nouvelle fois… « Mais on a des enfants, mon avocat n’aurait pas de mal à négocier ta venue. Bon le lieu est un peu glauque, mais je sais que tu es capable de me le faire oublier » Oh oui, sexy comme elle est, elle rajoute la tenue pour le faire craquer et il n’a d’yeux que pour elle ! Et puis ils n’étaient pas mariés, mais ils avaient une famille, c’était un très bon argument non ?!

Mais bon dans cette histoire ce qui inquiétait également Kyky, c’était la réputation de sa famille, la sienne, mais surtout les remarques et attaques que pourraient subir Trish ou les jumeaux dans quelques années. Ok il n’était pas un grand criminel, mais bon ça n’empêcherait pas les mauvaises langues de se délier et taper sur le dos de la petite famille. Et si Kyan s’en foutait, il ne voulait pas que les amours de sa vie subissent pour ses conneries à lui. Quoi que ? Et si la raison de son procès à savoir la violence donnait plutôt envie aux voisins de la fermer pour éviter les problèmes ? Simple rêve ouais… Enfin bref, c’est vrai que Trish & Kyan avaient de quoi faire des jaloux, et elle semblait s’en foutre des rumeurs, elle connaissait la vérité et elle doutait qu’on emmerde les jumeaux avec ça dans quelques années. Bon c’est vrai que dans quatre cinq ans ce sera une chose oubliée depuis bien longtemps. Comme elle lui disait il n’avait tué personne. Avec un petit malaise il répondit doucement, presque timidement : « C’est surtout pour toi que je disais ça, tu risques d’être la plus touchée par les remarques des gens. Mais oui je n’ai tué personne, et heureusement sinon je crois que la sanction était connue d’avance. Enfin j’en étais pas loin si tes cris n’avaient pas résonnés dans ma tête. » Oh oui son sang n’avait fait qu’un tour le soir là et il avait tellement les nerfs que c’était ce pauvre type qui avait pris tout ce que Kyan avait garder en lui. Et c’est vrai qu’il ne le lui avait pas dit, surtout parce qu’ils n’en parlaient pas beaucoup, mais ce soir là c’est les cris apeurés par la situation de Trish qui avait fait stoppé Kyan. Parce que sans elle, il aurait sûrement continué à le frapper, et Dieu seul sait si ça n’aurait pas été plus grave pour le type. Et ce sachant qu’il avait été bien amoché et avait passé plusieurs jours à l’hôpital ! La situation était nettement moins pesante pour ce soir, et Trish avait réussi un peu à chambouler l’esprit de Kyan pour qu’il pense à autre chose, à elle par exemple ! En effet, ils se taquinaient et s’envoyaient des petits pics, à savoir sur le sale caractère de Kyan et l’impatience légendaire de Trish. Et comme elle le disait si bien elle l’avait prouvé avec l’ex de Kyan. Mais elle nuança en disant que malgré ce qu’il venait de dire, elle n’était pas si impatiente que ça de reprendre le boulot parce qu’elle adorait être avec Noah et Jules, et qui plus est elle faisait un peu son boulot avec elle car elle les prenait souvent en photo, que ce soit dans leur vie de bébé ou alors en les utilisant comme modèles. Faut dire qu’ils étaient si mignons, ça feraient de beaux souvenirs les photos de Trish. La belle à califourchon sur son homme lui proposa d’arrêter de s’en faire en lui faisant penser à autre chose. Ce ton de voix, ce sourire, cette allure, il savait où elle voulait en venir, et mine de rien dans ce petit short elle était si sexy. En laissant ses mains glisser vers les fesses de la demoiselle il répondit : « Tant mieux alors si t’es patiente pour reprendre le boulot. Enfin c’est vrai qu’avec eux tu n’as jamais vraiment arrêté, je sais pas combien de photos t’as déjà pris d’eux… M’enfin si tu me fais penser à autre chose je suis pas contre »dit-il en caressant les fesses de sa petite amie jusqu’à ce que le baby-phone s’active et que Trish soupire après ce doux baiser dans le cou. Elle se laissa se coller à son corps en lui demandant si c’était elle ou si à chaque fois qu’ils s’apprêtaient à se détendre l’un ou les deux décidaient de chambouler leurs plans. Il soupira également en disant : « Ouais je crois qu’ils ont déjà décidés de nous contredire… Ou alors ils ne veulent pas prendre le risque qu’on leur fasse un petit frère ou une petite sœur, ce qui serait très égoïste de leur part. » Puis il reprit avec un peu de malice : « Mais est-ce que ça leur ferait du mal de pleurer un peu ? » Laisser le perturbateur réveiller son frère et laisser les deux pleurer pour s’amuser avec la maman ? Oui c’est exactement ce que notre papa proposait. Il était bien placé pour parler d’égoïsme tiens …

_________________
    « Family Portrait »


    “ On the first page of our story, the future seems so bright. Then this thing turned out so evil, I don’t know why I’m still surprised. ” ©️ signature by anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

▐ PAROLES : 6215
▐ DATE D'ARRIVEE : 06/01/2012

▐ AGE : 27 ans
▐ OCCUPATION : Photographe
▐ LES SENTIMENTS : Les trois hommes de ma vie (a)
▐ POINTS : 159
MessageSujet: Re: TRYAN ♣ Sometimes, bad things happen.   Mer 2 Oct - 13:31


La jolie brune préférait se dire que tout irait bien, à quoi ça servait de penser au pire ? Elle ne pouvait pas l'imaginer ! Non, c'était juste impensable qu'on enlève un père à sa famille. Des criminels sont dehors et on enfermerait son homme pour si peu ? Et puis quoi encore ! Elle avait parfaitement confiance en la justice et en leur avocat, vu le prix où Kyan le paye, elle l'espérait toujours. Donc, Trish tentait, tant bien que mal de le rassurer, de lui dire que tout irait bien et qu'elle serait toujours là pour lui. Elle était si désemparée quand ils étaient séparés, elle ne voulait plus que ça se reproduise, surtout maintenant qu'ils avaient leurs bébés. C'était plutôt Kyan qui avait ce rôle habituellement, elle n'arrivait pas à sa cheville quand il s'agissait de remonter le moral, loin de là même... La belle a été élevée en tant que princesse, surtout par ses papas et elle avait plus l'habitude qu'on s'occupe d'elle, que l'inverse et puis, ça lui allait très bien, Kyan faisait ça tellement bien ! Mais, bon, il faut bien que les rôles soient inversés de temps à autre et c'était le moment, bien qu'elle aurait préféré une épreuve moins dure que celle-ci, mais bon, on ne choisit pas, malheureusement. Pour détendre l'atmosphère, la belle lui disait qu'elle l'attendrait, comme si sa peine de prison (s'il en a une) serait énorme alors que leur avocat avait bien dit qu'au pire, ça ne serait que quelques semaines. Il répondit qu'il ne la laisserait plus partir, surtout avec les jumeaux... Enfin, quoi qu'il arrive entre eux, jamais elle ne l'empêcherait de voir Jules et Noah. Puis, elle parla des visites conjugales, ben quoi ? Et il disait "tout de suite" genre, c'était elle la pire des deux... Question sexualité, ils étaient pareils ! Elle se mit à rire un peu avant de répondre : « C'est toi qui a l'esprit pervers, je parlais uniquement pour discuter ! » Oui, oui... C'est cela ! Puis, elle évoqua le fait qu'ils ne soient pas mariés et une nouvelle fois, il ne comprit pas l'allusion ou alors il ne voulait pas comprendre... Elle avait beau lui avait dit à maintes reprises, de manières détournées ou pas, qu'elle voulait l'épouser, il ne relevait jamais... Elle répondit, sur un ton un peu agacé : « Tu fais exprès de ne pas comprendre ? Épouse-moi. » Et voilà, être réduite à lui demander, elle, c'est le monde à l'envers non ? Et tant pis si monsieur est frappé dans sa virilité !

Puis, le jeune homme parlait de la réputation qu'il pourrait avoir s'il allait en prison, qu'ils pouvaient tous avoir d'ailleurs, elle, les jumeaux. Cela dit, les critiques ou la réputation "entachée" n'affecterai pas Trish, elle était au-dessus de tout ça et elle savait qu'ils attisaient les jalousies de nombreuses personnes. Ils étaient jeunes, beaux, amoureux et ils avaient deux bébés magnifiques, ça attisait pas mal de jalousie et évidemment, elle savait bien que ces détracteurs se jetteraient sur cette histoire, tels des hyènes sur un bout de viande. Et après ? Il disait qu'il s'inquiétait surtout pour elle, que ce serait elle la plus touchée. C'était faux, elle se fichait pas mal de l'avis des autres, au contraire, qu'ils parlent, ça prouve bien à quel point ils sont meilleurs que les autres. Il répondit aussi qu'il savait qu'il n'avait tué personne, mais qu'il n'en était pas loin. Elle baissa la tête quelques secondes, elle voulait le soutenir plus que tout, mais c'est vrai qu'elle lui en a beaucoup voulu de s'être énervé de la sorte et en reparler, ça lui faisait beaucoup de peine. Elle releva la tête et elle dit : « Oublie ça... Ça ne sert à rien d'en reparler, c'est fait, c'est fait, on ne peut pas revenir en arrière. Autant laisser les mauvais souvenirs au placard, au moins jusqu'à demain. » Oui, parce qu'au procès, ils n'auraient pas le choix que d'en parler. La belle tenta une approche différente, vu que lui dire des paroles gentilles et des "conseils", ne suffisait pas vraiment à lui faire penser à autre chose, elle décida d'utiliser sa tactique favorite, à savoir, le sexe. Elle grimpa sur lui et l'embrassa dans le cou avec envie... Il semblait bien partant, surtout vue la manière dont il caressait ses fesses, malheureusement pour eux, le baby-phone s'activa. Ils le faisaient exprès ou quoi ? Ils savaient bien que leur vie sexuelle en prendrait un coup avec la naissance des bébés, mais à ce point-là ? Vous savez ce que ça fait de passer de deux fois par jour, à limite, deux fois par mois ? C'est une vraie torture... Kyan émit l'hypothèse qu'ils ne voulaient pas d'un frère ou d'une soeur, ce qui fit rire Trish, avant de dire que ça ne leur ferait pas de mal de pleurer un peu. : « On serait d'horribles parents... Mais j'aime bien quand t'es coquin comme ça. » Dit-elle avec un petit sourire avant de l'embrasser langoureusement... Seulement, entendre les marmots brailler derrière, ça n'aidait pas à la concentration... Elle stoppa le baiser en disant : « Je ne crois pas pouvoir me concentrer là... On peut appeler ta mère. » Elle termina sa phrase en riant. Ben quoi ? Elle adore garder ses petits-enfants ! Bon, d'accord, ce serait prévenir à la dernière minute là.


made by pandora.




_________________
    dis moi que tu m'aimes
    Dis moi que tu m'aimes, que la vie est belle, que ce monde est fou. Et quoi qu'il advienne je resterai tienne, à toi jusqu'au bout. A la vie à la mort, mi amor, je plaque tout. Dis moi que tu m'aimes et que les autres on s'en fout.
    ©️ by anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

▐ PAROLES : 4892
▐ DATE D'ARRIVEE : 06/01/2012

▐ AGE : 27 ans
▐ OCCUPATION : Papa à temps plein, dealer à temps partiel
▐ POINTS : 63
MessageSujet: Re: TRYAN ♣ Sometimes, bad things happen.   Dim 20 Oct - 17:09

Les visites conjugales seraient à coup sûr les meilleures choses que Kyan pourrait vivre en prison si il venait à y aller. Oui c’est loin d’être glamour, mais quand on passe son temps avec des gros barbus tatoués criminels –oh le cliché xD- il ne pourrait que profiter des venues de sa chère et tendre. Passer son temps avec des hommes ne feraient que lui donner plus envie encore de voir et de profiter de sa ravissante métisse. Les deux parlaient de cette possible peine de prison comme si il allait prendre cinq ou dix ans alors que tout au plus il en aurait simplement pour dix semaines au grand maximum. Ce n’était pas la mort, mais assez pour que Kyan sache qu’il ne supporterait pas d’être éloigné de la femme de sa vie mais aussi de ses deux adorables jumeaux. Fait positif comme dit précédemment, c’était les visites conjugales, et en coquine qu’elle était, c’était elle qui y avait fait allusion, faisant sourire Kyan, amusé de voir qu’elle pensait à ça. Faut dire qu’ils étaient très actifs, alors si il venait à être condamné par une peine de prison, elle comme lui risquait d’être en manque. Des vrais obsédés ces deux-là ! Quoi que… Depuis la naissance des jumeaux ce n’était plus pareil du tout. Oh ils en avaient toujours envie, mais c’était comme ils le pouvaient et quand ils le pouvaient vite fait, si ils n’étaient pas fatigués par leur journée et leur nuit à s’occuper de Noah et Jules. Il n’y avait plus toute cette mise en scène entre eux, ce jeu de séduction et de provocations perpétuelles, seulement deux personnes se sautant dessus pour assouvir leurs envies. Du coup nos jeunes parents étaient moins actifs, mais quand même avec toujours beaucoup d’envie. Et quoi qu’elle en dise, il était persuadé qu’elle ne voulait pas des visites conjugales pour discuter seulement, il répondit donc ironiquement : « Oui bien sûr je te crois sur parole. On sera seuls et t’auras l’occasion de ne pas être dérangés, je doute que l’on parle de la pluie et du beau temps, y aura le parloir pour ça chérie » Elle disait néanmoins qu’ils n’étaient pas mariés et que par conséquent elle n’aurait peut-être pas le droit à un tête à tête avec son homme. Avec des enfants à charge ? Kyan était sûr que l’avocat qu’il payait grâcement saurait lui obtenir ce privilège voyons. Néanmoins depuis quelques temps, Trish parlait beaucoup de s’unir officiellement aux yeux de la loi, et c’est agacé qu’elle lui lança un missile, lui demandant s’il faisait exprès de ne pas comprendre, concluant en lui demandant de l’épouser. De plus en plus il se disait que leur passé tragique n’aurait pas lieu cette fois puisque depuis deux trois semaines elle faisait beaucoup d’allusions au mariage, comme pour montrer à Kyan qu’elle était prête à lui dire oui pour la vie ! Il fut un peu surpris, mais préféra ne pas la prendre vraiment au sérieux, préférant un peu détourné le sujet. De plus il avait son procès demain, parler mariage aujourd’hui n’était pas la meilleure chose non ? « Ne pas comprendre quoi ? Le timing est mauvais, on ne sait même pas de quoi demain sera fait… Mais ce que je sais c’est que depuis le lycée ça n’a pas changé. Je veux passer ma vie avec toi, et Jules et Noah désormais, et je veux toujours qu’un jour tu sois madame Johnson » Disons qu’il voulait que tout soit exceptionnel, qu’elle le vive comme un conte de fée, et pas un veux-tu m’épouser dit à l’arrache après qu’elle lui ai passé le sel…

Surtout que leur réputation dans le quartier risquait d’en prendre un coup… Quand quelqu’un fait une connerie, on s’en fout de ce que c’est, pourquoi c’est fait ou quoi. Ce qu’on retenait c’était la sanction et les conséquences qui en découlent. Autant dire que nos deux jeunes beaux riches et en pleine santé attisaient déjà certaines jalousies, donc les gens du coin n’auraient sûrement pas de mal à taper sur leur dos par simple jalousie. Comme quoi c’est moche la jalousie de certains… Les jumeau étaient trop petits pour comprendre et être touché par les conneries de leur père, ce dernier lui était assez fort pour passer au dessus et les envoyer chier, et malgré sa force de caractère, il avait juste la crainte que Trish soit la plus touchée par les on dit… Kyan commença donc à dire que les conséquences sur cet homme le soir-là auraient pu être pires si la voix de Trish apeurée n’avait pas raisonné dans sa tête. La jolie rousse –rousse is back xD- lui demandait d’oublier et de ne pas en parler avant demain au procès. Et elle n’avait pas tort, il ne voulait pas gâcher cette dernière soirée avec elle, et surtout elle lui en avait beaucoup voulu, encore maintenant, alors il était préférable de ne pas remettre de l’huile sur le feu. Du coup il ne répondit rien, préférant approuver d’un petit signe de tête avant de se concentrer sur la suite, nettement plus intéressante pour le coup. En effet, elle grimpa sur lui, lui proposant de finir la soirée par leur activité préférée. Bien sûr il ne se fit pas prier pour accepter cette proposition indécente. Pour répondre à ses baisers dans le cou, il caressa ses fesses, remontant ses mains dans son dos, jusqu’à ce que le baby phone ne vienne casser le moment. Comme le faisait si bien remarquer Trish, à chaque fois qu’ils s’apprêtaient à coucher ensemble, un des deux voir les deux trouvait le moyen de se réveiller, un moyen égoïste pour eux de rester les deux seuls bébés peut-être dixit Kyky, ce qui amusa Trish. Enfin Kyan proposa de les laisser un peu pleurer. Bon du coup ils ne prendraient pas leur temps et seraient plus rapides mais bon c’est toujours mieux que rien. Trish ironisa sur le fait qu’ils seraient d’horribles parents mais qu’elle aimait voir son homme comme ça. Autant dire qu’il venait de lui donner plus envie encore vu le baiser langoureux qu’elle lui offrit. Puis notre beau brun répliqua : « Non pas d’horribles parents, on leur apprend la patience, et surtout on ne cède pas à leurs caprices dans la seconde. Une manière d’éviter d’en faire des petits princes… » conclut-il avec le sourire. Oui c’était quand il voulait parce que bon en temps normal Kyan allait voir les petits très vite et ne les laissait jamais pleurer comme ça sans la moindre raison. Le baiser reprit mais fut vite interrompu par la demoiselle, cette dernière ne pouvant pas se concentrer et lui demandant si ils pouvaient pas appeler sa mère. Il se mit à rire un petit instant, jetant un œil à l’horloge : « J’aurais adoré, mais à 21h30 presque alors qu’on a rien de prévu… Pas sûr qu’elle apprécie le j’ai envie de faire l’amour à Trish donc gardes les une heure s’il te plaît » puis il tenta de l’embrasser une nouvelle fois après avoir désactivé le baby phone pour les entendre moins. Il glissa même ses mains sous le haut de Trish, commençant à le faire remonter comme pour le lui enlever « On va pas les laisser gagner ce soir mon ange non ? Oublie les cinq minutes et laisse toi aller…» Alors là soit elle allait céder à ces gestes et ses paroles, soit c’était mort et le fait que le deuxième se mette à pleurer en fond sonore allait tout couper pour de bon…

_________________
    « Family Portrait »


    “ On the first page of our story, the future seems so bright. Then this thing turned out so evil, I don’t know why I’m still surprised. ” ©️ signature by anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: TRYAN ♣ Sometimes, bad things happen.   

Revenir en haut Aller en bas
 

TRYAN ♣ Sometimes, bad things happen.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Sometimes bad things happen to good people [PASCAL]
» 1.06 All Good Things Must Come to an End
» eurydice&basile ❝ all these little things ❞
» « How could this happen to me ? » •• feat Zadig (ROUE DE L'ECRITURE)
» Anything could happen ▬ PV SONY (terminé)
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
♫ Modern Family :: DANS LE GRENIER :: Archives rps-