AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 higher than the sun (robbie)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Invité
Invité

MessageSujet: higher than the sun (robbie)    Lun 7 Oct - 14:30

Marla et Calleigh sont toutes les deux parties à la fac. Je tourne littéralement en rond dans l'appart. Deux joints, une bière, je mate un peu le basket à la télé. C'est mon jour de congé, pas d'horaires, pas d'obligations. Au début je trouvais ça plutôt cool de pouvoir me poser. Mais à force, je m'emmerde. J'croise la plupart de mes potes actuels au taf. Sans compter le fait qu'au moins ça m'oblige à sortir. LA est tellement immense que quand j'suis calé à la casa j'ai du mal à me booster. J'ai tendance à m'enfermer dans un petit trip de glande et j'reste un peu en mode pacha sans rien faire. Je pourrais aller à l'ONG pour donner un coup de main, mais là tout de suite j'ai la flemme. J'ai un peu la flemme de tout, ces temps-ci, anyway. J'suis prêt à me commander des sushis là, en plein milieu d'aprèm, quand j'entends la sonnerie insupportable de mon phone. J'redoute un instant l'appel de ma mère, vu qu'elle m'a pas harcelé depuis des lustres. Bingo. C'est elle. J'observe longuement l'écran où est affichée sa photo souriante, mais j'appuie pas pour autant sur l'option répondre. La flemme. Elle va sans doute me parler de la fac et je vais encore devoir mytho comme quoi oui oui bien sûr, j'suis allé m'inscrire. Bla bla bla. Je la rappellerai plus tard. Demain. Un autre jour. J'bâille un coup en m'étirant avant de voir que j'ai reçu un texto de Robyn. Deux trois minutes plus tard on a convenu de se prendre un café au SB. Rendez-vous dans trente minutes. C'est moi qui ai fixé l'heure, mais clairement j'y serai jamais à temps. 15h, j'suis en caleçon dans l'appart, mon tabac sur la table et la couette sur le canap'. Faut que je range un peu sinon les filles vont me tuer en rentrant tout à l'heure. J'avoue que j'kifferais bien avoir une baguette magique là tout de suite. Mais non. J'me passe une main dans la tignasse avant de ranger mon tabac et ma beuh dans la poche d'un jean pioché dans le tas de linge. J'range la couette, éteins la télé, aère un instant l'appart, puis je file à la douche. De toute façon elle sait que j'suis tendancieusement toujours à la bourre, ma Robbie. J'me sape rapidement. Mon fameux jean, vieilles sneakers, tshirt, persol et casquette. J'suis bon. Je ferme les fenêtres, chope mes clefs et ma tune avant de fermer l'appart. Une clope au bec j'attrape mon vélo en bas de l'immeuble et j'me lance dans les rues. Faire du vélo à LA c'est un peu ma session adrénaline de la journée. J'me ferai jamais aux bus et grosses caisses de bling bling. Mon scoot est à la casse et j'ai pas moyen de transplanner, so, le problème est vite réglé. J'pédale vite pour tenter de compenser mon retard évident, mais bon faut pas déconner, ça reste LA. Et LA = big. Heureusement le SB en question est pas si loin de chez nous, malgré le quartier chicos de Pacific. J'arrive, un peu transpirant, et j'm'ébouriffe les cheveux avant d'attacher mon vélo au premier poteau que je trouve. J'retourne ma casquette en arrière avant de m'allumer en deux deux une clope. Un passage piéton plus loin j'aperçois ma jums. Je traverse en courant, un peu à l'arrache, comme d'hab. Un coup de klaxon, un " Vaffanculo " balancé à voix haute et j'me retrouve face à elle. J'expire la fumée, affiche mon plus beau sourire et l'attrape par l'épaule avant de lui déposer un baiser sur le font. " Scusa ", j'murmure. Jamais à l'heure oui je sais, j'attends déjà le reproche à demi-voix. " J'suis honoré que t'aies réussi à lâcher resident evil pour moi " je continue, un peu moqueur. J'ai jamais été très jeux videos, moi. Enfin si, les trucs de sport, foot, basket, GTA un peu. Mais Robyn elle kiffe, alors moi ça me fait marrer.


Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité

MessageSujet: Re: higher than the sun (robbie)    Lun 7 Oct - 14:55

Je sais que c’est mal, mais ça me tente depuis un quart d’heure. Vraiment. La console à mes côtés qui n’attend qu’une chose : que je l’allume pour jouer. Je me retiens de pousser un soupir, parce que franchement c’est pas le moment pour jouer. Alors je me dis ‘bien focus sur les cours’ et je me retourne, prête à attaquer la suite de ces mathématiques incompréhensibles, sauf que je vois Neptune étalé de tout son long sur mon cours. « Si tu insistes. » que je lance à la va-vite avant d’attraper ma manette et d’allumer ma Wii tout aussi rapidement, attrapant la manette-pistolet avant de pointer l’écran. Premier zombie tuer et mon téléphone se met à vibrer, je hausse légèrement un sourcil, daignant lui adresser un regard en coin pour voir de qui il s’agit. Ma mère. Elle m’appelle certainement pour que j’envoie un message à Jimmy pour qu’il décroche son téléphone, je les connais tous les deux à force, j’ose plus rentrer dans leurs jeux. Et puis après elle va me demander si j’ai pris mes médicaments, si je fais bien attention et si un jour j’allais me prendre une colocataire ou me trouver un copain. C’est bon, je peux me faire les réponses moi-même dans la tête quoi. Le copain, ça risque pas, la colocataire ne supporterait pas le bordel partout, et le médicament… Merde. Je mets pause alors avant de me lever de ma chaise, sautant par-dessus une pile de livres au sol pour déraper face à l’entrée de la cuisine avant de retrouver mes médicaments rangés. Ca doit être la seule chose de ranger ici d’ailleurs. Je le prends donc avec un verre d’eau avant d’entendre mon téléphone sonner à nouveau. Ma mère est désespérante quand elle s’y met. Sauf que lorsque je reviens près de la table du salon, je me rends compte que c’est Jimmy qui m’a envoyé un sms. Cool. C’est mon alibi de la journée. Alors sans me presser je vais prendre ma douche, je sais qu’il met toujours mille ans à arriver, et finis par me maquiller avant d’enfiler un pantalon marron, une chemise de bucheron et une grosse veste sans manches. Bien. J’accroche rapidement mes cheveux en queue de cheval et sort de chez moi. C’est moi qui vais arriver en retard à ce train là. J’attrape ma vespa, enfile rapidement mon casque et me met en route. J’arrive finalement au Starbucks avant Jimmy. Je me demande pourquoi je me suis dépêchée autant, en fait. Et un klaxon me sort de mes pensées, suivit bientôt d’une insulte lancée dans ma langue natale. Je coince mon casque sous le bras et relève ma tête vers mon frère qui arrive vers moi, il s’excuse. Je jette un coup d’œil distrait à mon téléphone en haussant les épaules. « L’habitude. » que je réponds avant de relever mon regard vers lui, haussant un sourcil inquisiteur. Mais la suite me fait sourire. « Tu fais bien, c’est rare que j’abandonne une partie comme ça. » Un soupir ennuyé filtre alors mes lèvres. « Jim tu devrais appeler maman, elle arrête pas de m’appeler moi maintenant. » Je lui montre mon téléphone alors avant de le glisser dans ma poche et de prendre la direction du Starbucks. « J’ai faim. » J’annonce au cas où il n’avait pas encore compris que j’étais là pour le ruiner.
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité

MessageSujet: Re: higher than the sun (robbie)    Lun 7 Oct - 16:14

J'me remets rapidement de mes émotions et je tarde pas à retrouver ma jums. De toute façon elle est pas difficile à retrouver, c'est la plus belle meuf des environs. J'tripote un instant sa veste en ignorant délibérément son petit regard accusateur. " Eh c'est pas ma chemise ? " J'en suis quasi certain, j'l'ai laissée en Italie avant de partir pour mon trip. J'la vois qui change un instant d'expression et alors je comprends cash le sujet qu'elle va aborder. C'est comme ça, on se comprend. On se connaît par coeur tous les deux. J'peux commencer une phrase, elle la terminera. Son soupir c'est celui du reproche. Enfin, pas franchement du reproche, mais de la blasitude. Et quand elle aborde le sujet de notre mère ça rate pas. J'enfonce mes mains dans les poches de mon jean et je tente un sourire un peu évasif. Ouais, j'ai un peu évité les appels de ma mère dernièrement. De une parce que j'sais pas, j'ai peur que Robbie lui ai parlé de Marla et Calleigh. Même si de mon point de vue tout est plus ou moins normal, je sais qu'elle ne partage pas mon avis. En général on évite d'en parler pour pas se friter. Mais parfois c'est inévitable. Et je suis quasi certain que mes parents partageraient l'avis de ma soeur. Alors voilà, disons que j'évite les confrontations. Surtout que ma mère c'est le style à kiffer les petits commérages. On a toujours été proches, on n'a jamais eu de gros secrets. Elle connaissait bien mes copines quand j'étais en Italie, y'a toujours eu une bonne entente à ce niveau là. Pas de tabou. Mais là bah, c'est différent. Ouais, c'est différent. " Ouais ouais je vais l'appeler ce soir " je lance en relevant un peu les yeux au ciel. J'suis pas convaincu par cette affirmation. De toute façon, mes "ouais ouais" on les connaît. Ils veulent rien dire. Et puis ce soir on sort avec Marla et Calleigh, alors j'aurai pas franchement le temps d'appeler ma mère. Surtout que y'a le décalage horaire et tout ça. " Non mais j'te jure hein " j'ajoute, en anticipant un peu sa contre-attaque. " T'as pris tes médocs ? " je glisse en haussant un sourcil. Style j'imite notre mère. Mais j'rigole, elle le sait. Même si forcément, c'est ma soeur, j'me fais toujours du soucis  à son sujet. J'suis juste pas du style oppressant à toujours la rappeler à l'ordre. Moi ça m'emmerde quand mes remps me harcèlent pour savoir si j'ai bien fait les inscriptions à la fac. Et j'sais que pour Robbie le sujet emmerdant c'est les médocs. Alors voilà, j'insiste pas. J'attrape son bras et je jette ma clope par terre avant de me faufiler dans le SB. Bondé, comme d'hab. Je soupire. J'déteste les files d'attente. J'me met sur la pointe des pieds pour repérer une table de libre. Je crois que Robbie est déjà en train de tcheker les trucs à manger. " Tu veux quoi ? " Je mate un peu les trucs qu'il y a mais j'sais pas, je crois que j'ai envie de rien. " Choisis pour moi " je dis en souriant " Y'a pas de compotes " j'ajoute, un air de gamin triste collé au visage. J'sors mon porte monnaie et les biffetons qu'il contient. Ca va que j'ai eu ma paye y'a pas longtemps, j'ai pu m'acheter des nouvelles fringues, refaire mon stock de beuh, payer la réparation de mon scoot. Bref, la belle vie. Alors j'peux bien me permettre de me ruiner au SB pour le beau sourire de ma soeur.


Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: higher than the sun (robbie)    

Revenir en haut Aller en bas
 

higher than the sun (robbie)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» 06. Forget to look to your left ? - PV Robbie
» Robbie E Speech.
» (M) Robbie Kay - C'mon boy, it's time to be badass !
» Summer Davis - Devil behind blue eyes
» 01. Come on, don't be shy. [Elliott]
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
♫ Modern Family :: DANS LE GRENIER :: Archives rps-