AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Living your life where you can do anything, anytime, anything ⊱ Jackson

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Invité
Invité

MessageSujet: Living your life where you can do anything, anytime, anything ⊱ Jackson   Mer 8 Jan - 11:19


Cara & Jackson ∞
 Living your life where you can do anything, anytime, anything.∞ Cara n’avait clairement pas envie d’ouvrir les yeux. Encore une journée qui commençait, une journée où elle ne savait pas ce qu’elle allait bien pouvoir faire, est-ce qu’elle allait gagner de l’argent ? Enfin, si, elle le savait puisqu’elle se trouvait dans le lit avec un client. Elle ne savait pas encore quel tarif elle allait bien pouvoir lui faire, parce qu’il avait l’air tellement mignon et tellement perdu. Elle avait pris un malin plaisir à le séduire tout en lui faisant comprendre que c’était son métier. Elle n’avait clairement pas envie de se retrouver avec un homme qui découvrait qu’elle était une prostituée. Elle était encore loin de se douter que la matinée n’allait pas se passer comme prévu. Un petit étirement, et ses yeux s’ouvrirent entièrement pour regarder le jeune homme qui dormait encore. Elle sourit bêtement tout en se levant sans prendre la peine de s’entourer d’un linge. Il avait vu la totale cette nuit et elle n’allait pas jouer les prudes. Elle alla donc sous la douche de la chambre d’hôtel dans laquelle elle l’avait ramenée et elle se détendit un peu avec de l’eau chaude. Elle profitait toujours de prendre son temps sous la douche, d’utiliser tous les savons disponibles, car ce n’était pas dans son van qu’elle avait ce genre de prestation. Elle avait passé une bonne nuit, agréable et productive. Elle avait dormi dans un bon lit, avec un homme qui semblait pouvoir la protéger et pourtant, elle savait que tout était faux. Elle faisait cela pour de l’argent et rien d’autre. Après un soupire, elle sorti de la douche et s’enveloppa dans un linge avant de retourner dans la chambre. Le jeune homme était un peu plus réveillé que tout à l’heure, alors, elle s’assit sur le lit à côté de lui en laissant de côté les câlins du matin.

« Bon, je vais te faire une réduction parce que je suis de bonne humeur… et te demander 300 dollars seulement pour cette nuit. »


Elle laissa ensuite tomber le linge et commença à s’habiller tout en lui tournant le dos. Elle ne savait pas trop à quoi il pensait, mais comme il tardait à répondre, elle décida d’ajouter, toujours sans se retourner.

« Et je ne prends que les billets… »

Une fois habillée, elle lui fit face tout en se séchant les cheveux avec son linge. Elle savait qu’ils allaient boucler, mais elle s’en fichait. Elle pensait sincèrement que ce soir, elle allait juste rentrer dans son van et ne faire que dormir pour une fois. En voyant que le jeune homme ne semblait pas réagir comme les autres clients, elle fronça doucement les sourcils.

« ça va ? »

Elle demandait cela plus par intérêt que par politesse. Elle n’avait vraiment pas envie de perdre de temps. Elle commençait à avoir faim, et elle avait envie de partir d’ici avant que la police ne se doute de quoi que ce soit. Elle attendit donc une réaction du jeune homme et surtout, de joli billets vert sur le lit.


©flawless
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité

MessageSujet: Re: Living your life where you can do anything, anytime, anything ⊱ Jackson   Sam 18 Jan - 15:46


Cara & Jackson ∞
 Living your life where you can do anything, anytime, anything.∞ Jackson avait bien dormi. Forcément entre les effluves d’alcool qui lui entamait l’âme, et la jouissance qui avait rassasié son corps, rien n’avait pu déranger son sommeil lourd et sans rêve. Ces nuits étaient toujours parfaite, les matins toujours abominables. Celui là était pire. Etait déjà pire, pourrait probablement l’être encore plus. Jackson savait, cela pouvait toujours être pire. Toujours. Il avait ouvert les yeux, doucement, et la migraine l’avait terrassé. En soit ce n’était rien, il était habitué aux gueules de bois, c’était d’ailleurs une seconde nature. Ce n’était donc pas les maux de tête qui avait rendu son réveil abominable. Ce n’était pas non plus la chute de rein splendide sur lequel il avait pu poser son regard au réveil. Ou peut être que si. Parce que cette chute de rein, ces jambes, ses fesses et même ses cheveux il ne les reconnaissait pas. Et dans tous les cas ce n’était très clairement pas Callie. Et puis il ne reconnaissait rien, ni les draps, ni les murs, ni les meubles, et il n’était clairement pas chez lui... Il ne cherchait même pas à se souvenir, il avait des bribes, des actions, pas toute, il savait qu’il n’aurait pas mieux. Il n’avait pas besoin de se souvenir pour comprendre l’essentiel. Il referma les yeux automatiquement. Pas pour espérer se réveiller dans son lit avec Callie contre lui. Il savait que ça n’arriverait pas, et que forcément les promesses qu’il avait lancé était des promesses en l’air. Il avait promis de faire un effort, d’essayer de ne pas coucher à droite à gauche. Quelque part il avait promis de se contenter d’elle. Faible. Echec. Plus il entendait l’eau couler, plus il pensait à disparaître. Sans un mot. Ca ne serait pas la première fois. Ca serait mieux pour lui. Il pourrait faire comme si de rien était. Mais il fallait que ça devienne pire. Parce que ça devait toujours devenir pire. C’était une règle immuable pensa-t-il. L’eau c’était arrêté de couler, et elle était sortie. Elle était vraiment jolie. Quelque part, ce n’était pas étonnant qu’il est craqué. Elle était venue vers lui et lui avait clairement fait comprendre que la tout de suite il n’avait qu’un mot à dire pour qu’il s’éclipse pour la nuit. Ca avait été beaucoup trop facile, comment refuser une telle offre. Il la vit s’assoir sur le lit vêtue d’une seule serviette. Elle était suffisamment belle pour pouvoir se permettre de vivre dans une serviette. Mais il ne cèderait pas une deuxième fois si c’était son idée à elle. Alors elle ferait mieux de se rhabiller. « Bon, je vais te faire une réduction parce que je suis de bonne humeur… et te demander 300 dollars seulement pour cette nuit. » Un ange passe... La tête toujours posé sur l’oreiller, la bouche entre-ouverte, choquée, il... Quoi ? Il fronce les sourcils, roule des yeux. Comme si ça pouvait l’aider à comprendre. 300 dollars ? Avait-il seulement une tête à avoir 300 dollars sur lui ? Et puis pourquoi devrait-il payer ? Perdu dans son incompréhension il ne l’avait même pas regardé se dénuder pour se rhabiller. Spectacle qu’il aurait normalement apprécié du coin de l’oeil. « Et je ne prends que les billets… » Il fronça à nouveau les sourcils avant de fermé les yeux brutalement, dans une grimace. Putain. C’était le cas de le dire... Bon là peut être ça ne pouvait pas être pire... Et encore... Elle avait peut être un mac costaud comme une armoire à glace qui se chargerait de lui faire éponger sa dette. Parce que oui il n’était pas fut fut, mais là, il semblait avoir compris. «ca va ?» demanda-t-elle face à lui, intéressée. Il rouvrit les yeux comme des soucoupes, la bouche suivant l’arrondit de ses yeux. Il se redressa sur ses coudes avant de s’assoir, ahurit. «Mais... Pute !» C’était insultant, mais là tout de suite elle semblait l’avoir cherché... Pute. C’était une pute ! Sale retour de karma... Callie allait rire... Ou surement pas... Assis sur le lit, il ne savait même plus ou se mettre. Non pas qu’il en avait quelque chose à faire dans l’absolu d’avoir couché avec une pute... Surtout qu’elle était canon, et que dans ses souvenirs ça avait été un coup parfait - logique finalement pour une professionnelle - mais juste... Non ! Le principe était que s’il voulait aller voir une pute, il allait voir une pute, volontairement, une fille avec marqué pute sur le front s’il le fallait. Il ne se faisait pas avoir par je ne sais quel genre d’escort qui ne te dit pas clairement ce qu’elle est, et les tarifs avant. Parce que volonté de se taper une pute ou pas, Jackson n’aurait jamais tapé dans la pute à 300 dollars. Il n’aurait jamais tapé dans la nuit non plus d’ailleurs. «C’est une blague c’est ça ?  C’est Callie qui vous a payé pour lui prouver que je ne savais pas me tenir et m’en faire baver après coup, c’est ça ?» demanda-t-il bêtement, persuadé que ce n’était pas ça. Parce que ça serait bien trop facile. Mais il demandait tout de même... Il ne savait pas vraiment de quoi Callie était capable au final. Peut être que c’était son genre. «Sans offense pour vous... Quoique MERDE ! PUTAIN ! Tu pouvais pas le dire avant ?» Il s’énervait, il avait chaud, et il lui restait surement quoi... Dix dollars en tout et pour tout dans ses poches... Vingt peut être, s’il n’avait pas trop trop bu hier soir... «Quelle genre de pute fait payé après sans même dire ses tarifs ? On ne t’a jamais dit que ça ne se faisait pas ?» Il avait finit par se lever brutalement, son corps bougeant nerveusement, sautant dans ses fringues, rebouclant sa ceinture. Il n’aurait jamais cru penser ça un jour, mais il se sentait sale. Il avait l’impression d’avoir fait les pires bourdes de l’histoire des bourdes. Il marcha de long en large dans la chambre sans même la regarder, se massant nerveusement ses tempes espérant calmé la douleur. Il savait que la tout de suite la gueule de bois était sensé être le cadet de ses soucis... Mais dans le chaos, il n’entendait plus que ça.


©flawless
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité

MessageSujet: Re: Living your life where you can do anything, anytime, anything ⊱ Jackson   Dim 2 Fév - 11:51


Cara & Jackson ∞
Living your life where you can do anything, anytime, anything.∞Cara avait l’habitude de se réveiller dans le lit d’un presque inconnu. Presque car l’inconnu en question était toujours un client. Elle ne s’envoyait jamais en l’air comme ça, pour le plaisir de le faire, car elle ne voulait pas s’attacher à un homme. Qui pourrait comprendre son métier ? Qui aurait encore envie d’elle en sachant ce qu’elle faisait pour vivre ? Personne sûrement… Donc autant ne pas avoir d’espoir, et se consacrer entièrement à sa carrière, car pour elle, c’était devenu une carrière. Elle gagnait bien, et elle ne se faisait pas n’importe qui par manque d’argent. Elle avait tellement l’habitude de pratiquer que c’était devenu un art dans lequel elle essayait de se perfectionner à chacune de ses performances. Elle avait décidé de laisser le client se réveiller et elle en avait profité pour aller prendre une bonne douche. A son retour, elle pu remarquer qu’il avait ouvert les yeux. Enfin, elle ne comptait pas attendre des heures que monsieur décide de se réveiller pour avoir son salaire. Elle s’était assise sur le lit, sachant très bien comment introduire la chose, puisque tous ses réveils se passaient comme ça. Enfin, sauf avec les habitués, eux ils laissaient une enveloppe sur la table de nuit, et elle n’avait qu’à la prendre pour ensuite s’éclipser. Elle lui annonça alors son prix, comme si c’était une banalité sans importance. Elle prit donc le temps de s’habiller tout en lui donnant des informations de payement. Ne le voyant ou ne l’entendant pas réagir, elle lui demanda tout de même s’il allait bien, ne s’attendant clairement pas à ce qui allait suivre. «Mais... Pute !» Elle ne fut même pas choquée par ce terme, il devait peut-être la trouver trop chère, mais s’il avait voulu voir les tarifs, il n’aurait eu qu’à lui demander. Elle le regarda sur le lit avant de tout de même prendre la peine de lui répondre.

« Il y a d’autres termes bien moins insultants mais oui… c’est pas une révélation non plus… »

Dans son esprit, le jeune homme était au courant depuis la veille qu’elle était une prostituée. Elle lui avait clairement fait des allusions, pour ne pas se faire prendre par les flics durant la soirée. Elle ne pouvait clairement pas lui dire ouvertement ce qu’elle était, mais ses anciens clients avaient bien compris l’allusion, pourquoi pas lui ? Il n’avait pas l’air plus bête qu’un autre, bien au contraire. «C’est une blague c’est ça ? C’est Callie qui vous a payé pour lui prouver que je ne savais pas me tenir et m’en faire baver après coup, c’est ça ?» Cara ne pu se retenir de froncer les sourcils. Elle n’allait pas pouvoir rentrer tranquillement chez elle pour se reposer et la matinée promettait d’être assez longue si le jeune homme décidait de ne pas payer. Elle savait bien qu’elle ne pourrait jamais aller chez les flics pour leur dire qu’elle n’avait pas eu son argent.

« Alors, j’en conclue que vous êtes en couple avec une certaine Callie qui pense déjà que vous n’êtes pas fidèle… Je n’ai donc fait que confirmer la chose, mais non je ne suis pas payée par votre copine, mais je le serais par vous… »

Cara n’était pas le genre de fille à se laisser faire. Elle ne comptait pas le laisser partir sans avoir son argent ou en tout cas une partie avec un contrat pour la suite. Elle avait plusieurs idées pour rendre cela officiel sans que la police ne découvre ce qu’elle faisait dans la vie. «Sans offense pour vous... Quoique MERDE ! PUTAIN ! Tu pouvais pas le dire avant ?» Cara mit ses mains sur ses hanches tout en le regardant avec détermination. C’était bien trop facile de faire le mec qui ne se souvenait de rien pour partir après une nuit gratuite. Elle n’était pas tombée de la dernière pluie.

« Je l’ai fait comprendre assez clairement… Après si tu t’attends à ce qu’une prostituée te dire ouvertement : hey je suis une pute, je prends 300 dollars de l’heure et je m’en fiche qu’un flic m’entende pour me mettre en taule, alors c’est que tu crois encore au Père-Noël. J’ai fait assez d’allusion durant la soirée, je suis pas ce genre de fille qui profite des mecs, j’ai assez de clients pour ne pas être dans le besoin… »

Bon, la jeune femme commençait doucement à s’énervée car elle le trouvait de plus en plus insultant, alors qu’elle n’avait rien fait de mal. Elle aurait pu aussi partir sans payer la chambre et il se serait retrouvé autant dans la merde. «Quelle genre de pute fait payé après sans même dire ses tarifs ? On ne t’a jamais dit que ça ne se faisait pas ?» La jeune femme fini par faire de gros yeux tout en le regardant s’habiller. Elle tenta de se calmer mais une fois qu’il commença à faire ses aller et retour, elle se mit devant lui pour lui en mettre une. Ca la démangeait depuis quelques minutes maintenant.

« Alors ça c’est pour les insultes à la chaine dont je suis victime depuis que tu as ouvert la bouche ce matin. Ensuite, désolé si tu n’es habitué qu’aux filles qui font le trottoir et qui ont un panneau : pute sur le front. Moi je joue dans la catégorie au dessus, et je pensais que toi aussi. Après, les clients peuvent demander les tarifs quand ils veulent durant la soirée, et je me souviens même t’avoir dit que je suis une fille de luxe… »

Elle regarda ensuite dans la pièce si elle n’avait rien oublier et elle se mit devant la porte.

« Donc maintenant, tu me payes et ça te servira de leçon… et t’as de la chance que je te mette pas la note de la chambre en plus… »

Cara ne s’énervait pas facilement mais le jeune homme avait réussi à la pousser à bout, et elle ne montrait qu’une chose : elle était une femme comme les autres, une humaine qui tentait de cacher ce qu’elle avait réellement au fond.

©flawless

Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité

MessageSujet: Re: Living your life where you can do anything, anytime, anything ⊱ Jackson   Lun 10 Fév - 21:02


Cara & Jackson ∞
 Living your life where you can do anything, anytime, anything.∞ « Il y a d’autres termes bien moins insultants mais oui… c’est pas une révélation non plus… » Pas une révélation ? Jackson écarquilla les yeux bêtement. Devait-il comprendre qu’il savait ? Savait-il ? Maintenant oui. Avant ? Avait-il su ? Il resta planté là, les yeux ouverts comme ceux des merlans fris, sa bouche prête à gober des mouches... Pas une révélation ? Si un peu quand même... «Bah ce n’est pas marqué sur ton front non plus...» Et Jackson n’était pas homme à comprendre les allusions... Il était plutôt courge. Pour être poli. « Alors, j’en conclue que vous êtes en couple avec une certaine Callie qui pense déjà que vous n’êtes pas fidèle… Je n’ai donc fait que confirmer la chose, mais non je ne suis pas payée par votre copine, mais je le serais par vous… » En couple... Peut être... Quelque chose dans ce goût là... Quand à la fidélité de Jackson... L’inverse n’était plus à prouvé maintenant. Callie avait raison de ne pas le penser fidèle, de ne pas l’espérer fidèle... A bien y penser il était plutôt évident que Callie n’avait pas payé une pute pour un stratagème aussi bas... Il n’était même pas sûr que Callie espère encore quoique ce soit de lui. Quand au faite qu’il pourrait la payer... C’était... Problématique. Il pourrait bien fouiller ses poches il trouverait tout au plus une vingtaine de dollar... S’il avait de la chance... et on savait bien que ce n’était pas réellement le cas. Il se gratta l’arrière du crâne, espérant gagner du temps d’une manière ou d’une autre... Comment allait-il se tirer de ses sales draps. Il préféra se taire plutôt que de dire qu’il n’avait rien sur lui, pas plus dans son compte en banque et que de toute façon il ne pouvait pas se permettre un trou de 300 boules dans son budget. « Je l’ai fait comprendre assez clairement… Après si tu t’attends à ce qu’une prostituée te dire ouvertement : hey je suis une pute, je prends 300 dollars de l’heure et je m’en fiche qu’un flic m’entende pour me mettre en taule, alors c’est que tu crois encore au Père-Noël. J’ai fait assez d’allusion durant la soirée, je suis pas ce genre de fille qui profite des mecs, j’ai assez de clients pour ne pas être dans le besoin… » D’allusion... On voyait le fond du problème... Soit elle pensait qu’il était intelligent... Soit elle pensait qu’elle était clair... Mais elle ne l’avait pas été, et lui était con... Voilà tout. L’un dans l’autre on était pas dans la merde... Jackson la regardait toujours comme si elle était un extraterrestre qui tombait du ciel, incapable d’articuler un mot. Il fouillait sa mémoire à la rechercher d’un signe qui aurait pu le prévenir du métier douteux de la brune... Mais rien ne venait. En même temps il était persuadé de ne rien avoir entendu de la sorte. «Parlons en du Père-Noël !» avait-il lâché en criant... Sans vrai raison clairement... Juste pour se faire gagner du temps.... Et puis parce qu’elle était ridicule à s’énerver... C’était de sa faute, nécessairement de sa faute. «Et maintenant vous l’êtes... Parce que je ne suis pas le genre de mec à comprendre les allusions. Je ne suis pas non plus le genre de mec à aller au pute !» Pas que ça le gênerait... Il avait seulement suffisamment de conquête gratuite comme ça... Et puis il n’avait pas d’argent... Enfin pas assez clairement. «Et je n’ai aucun flic dans l’oreille au cas ou vous vous posiez la question... Paranoïaque !» Non parce que l’excuse des flics... Ils n’étaient pas partout non plus... Surtout pas en boite... Il pouvait se droguer sans que personne ne s’en rende compte, alors elle pouvait surement dire qu’elle était une pute... au pire en cas d’accroc elle dirait simplement que c’était une blague... Il ne fallait pas se payer la tête de toto... D’ailleurs toto se pris une gifle... Peut être que les femmes n’aimait pas qu’on les traite de pute... Même celle qui en était une... Doublement, triplement même. Il réagit à peine. Ne monta pas la main à sa joue, ne cligna même pas des yeux sous le coup... Il était habitué... Et aussi humiliant que cela puisse être, il faisait passer le geste pour une caresse. « Alors ça c’est pour les insultes à la chaine dont je suis victime depuis que tu as ouvert la bouche ce matin. Ensuite, désolé si tu n’es habitué qu’aux filles qui font le trottoir et qui ont un panneau : pute sur le front. Moi je joue dans la catégorie au dessus, et je pensais que toi aussi. Après, les clients peuvent demander les tarifs quand ils veulent durant la soirée, et je me souviens même t’avoir dit que je suis une fille de luxe… » C’était ça ses allusions... Dire qu’elle était une fille de Luxe... Sérieusement ? «Une fille de luxe ? Mais tu sais ce que c’est une fille de luxe ? C’est une fille qui bois du champagne, qui porte des marques, et qui attend qu’un vieux riche s’occupe d’elle. Ces filles là je les écoutes vaguement, je leur fait prendre leur pied si elle demande, et je les renvoie parasiter un richou capable de les combler financièrement parlant...» Voilà, point. Et surtout il ne les revoyait jamais. «En aucun cas je m’imagines que c’est une prostituée hors de prix... Je ne sais pas ce qui t'as fait pensé que j’étais dans une catégorie supérieur... Normalement tout le monde est au courant du contraire...» Enfin tout ceux qui connaissait Jackson... Mais honnêtement dans les bars et les boites ça faisait un paquet de monde. Un paquet de monde pour dire que Jackson était un raté, un déchet, un moins que rien... pas un mec à pute de luxe. «Et aussi étrange que ça puisse paraître je ne suis simplement pas habitué aux putes.» cria-t-il, la rage commençant à battre contre ses tempes... «Sans vouloir être insultant madame je ne m’assume pas !» Elle était sur le point de partir... peut être que c’était cadeau... Remerciement de son coté insupportable. « Donc maintenant, tu me payes et ça te servira de leçon… et t’as de la chance que je te mette pas la note de la chambre en plus… » Ah non... la chambre... On était à l’hôtel... Bien sûr c’était une pute... Il devait être bien fait hier soir... Il n’aurait pas aimer aller à l’hôtel... Il retroussa ses poches pour les montrer vide... «Si tu m’avais dis les choses clairement hier, tu aurais peut être risquer de te faire choper par un flic... Et encore... Mais t’aurait pas risquer de choper un oiseau aussi mauvais que moi... Tu peux me plumer si tu veux... Je ne suis même pas sûr que tu parviennes à payer la chambre...» Surement pas... L’hôtel avait l’air agréable... «Mais vas-y... Appelle les flics pour que je te paye... On partagera une cellule.» Il n’était pas si con que ça lorsqu’il voulait... Quand à la chambre d’hôtel... Il rejoignit la fenêtre pour voir a quel étage ils avaient pris la chambre... Issue de secours... Très bien. Peut être qu’il avait un peu de chance.


©flawless
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Living your life where you can do anything, anytime, anything ⊱ Jackson   

Revenir en haut Aller en bas
 

Living your life where you can do anything, anytime, anything ⊱ Jackson

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Living a life written in black ink — Thea O'Riordan
» happiness is living a life having fun (nick)
» — bring me to life
» Life in UCLA
» 06. My life would suck without you (part II)
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
♫ Modern Family :: DANS LE GRENIER :: Archives rps-