AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 You are the port of my call ~ Aylina & Trenton

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
AuteurMessage

Invité
Invité

MessageSujet: Re: You are the port of my call ~ Aylina & Trenton   Sam 29 Mar - 15:48

Aylina & Trenton ₰ You are the port of my call.

When I fall to my feet wearin' my heart on my sleeve. All I see just don't make sens. ▲ Mika


Le moins que l'on puisse dire, c'est que je ne savais vraiment pas sur quel pied danser avec Aylina. Mais le fait est que pour elle, j'étais prêt à vraiment tout accepter, sans l'ombre d'une hésitation. Pour elle et pour notre relation qui avait toujours eut ce petit quelque chose de magique et unique, par le passé. Je voulais voir tout renaître. En plus fort encore ! Je voulais lier ma vie à la sienne, ne voir qu'elle comme femme et non plus comme amie. Je la voulais. Je la voulais vraiment. Et c'était bien là tout ce que je tentais de lui dire et de lui montrer par mes paroles et mes gestes. j'étais quand même aller jusqu'à m'excuser pour mes erreurs du passé. Enfin une plus que les autres, bien sûr. Et ça, venant de moi, ça signifiait tout ! Ou au moins, beaucoup de choses ! Malgré tout, nous étions en train de retrouver une certaine complicité. Assez nouvelle puisqu'il était ouvertement question de sexe. Ce qui ne nous arrivait jamais par le passé. Ce qui semblait plutôt logique puisque nous n'étions alors qu'amis et qu'elle était tellement jeune, que j'avais beaucoup trop peur de la gêner terriblement. « Hm en effet ... C'est que nous ne sommes pas très discrets dans notre genre ... » Commentai-je tout naturellement. Je me montrais un tant soit peu galant en ne lui rappelant ses véritables hurlements de plaisir, qu'elle avait laissé échapper tout au long de notre étreinte mais plus particulièrement, au coeur de la jouissance.

« Il ne peut pas te détester Ayli. S'il doit détester quelqu'un, ce sera moi. » Lui fis-je remarquer d'une voix douce. En tout cas, il nous faudrait lui faire comprendre que c'était moi qui étais parti. Et que sa mère avait inventé je ne savais quels mensonges, uniquement pour le protéger. Mieux valait qu'il me déteste moi. Même si ça allait être dur. Très ... Mais pour le moment, je ne voulais penser qu'aux choses positives. Qui concernaient directement le fait que nous étions en train de nous retrouver. Ce n'était pas simple, mais tant pis. L'essentiel c'était ça, qu'on soit en train de se retrouver. Et ce fut en partie pour ça que je la plaquai sur mon lit quand on eut rejoint ma chambre. Et que je l'embrassai avec autant d'application et de fougue. J'en mourais juste tellement d'envie. Même si nous nous étions embrassé à plusieurs reprises, c'était uniquement au cours de nos rapports. Et autant dire que nous n'avions pas pris assez de temps pour approfondir vraiment nos baisers. Celui ci était donc intense et passionné. Et ce fut bien parce que j'étais à bout de souffle que je fini par y mettre fin. Avant de mourir étouffé ! « Juste pas mal ? » Marmonnai-je en déposant quelques baisers humides sur ses lèvres, quand je ne m'amusais pas à les lui attraper de mes dents. Pour la taquiner, je vins frotter ma joue à la sienne. « Je pourrais toujours me raser si tu me le demandais ... Mais moi j'aime bien cette barbe de quelques jours. » Songeai-je doucement, avant de mouvoir le bassin contre le sien, par pur réflexe, devant son sous entendu bien trop explicite. « Mais quoi ? » Demandai-je avec naturel, en redressant la tête pour planter mon regard dans le sien. « Dix heures c'est tôt ? »
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité

MessageSujet: Re: You are the port of my call ~ Aylina & Trenton   Dim 30 Mar - 20:59

You are the port of my call



Je n’arrivais pas à me défaire de cette culpabilité qui me rongeait de l’intérieur. J’avais l’impression de sauter à pied joint dans un volcan. Je m’étais toujours jurée de ne jamais le reprendre s’il resurgissait dans ma vie. J’avais toujours pensé qu’il serait capable de faire deux fois les mêmes erreurs. J’étais en train de tomber dans ses filets. Faible, je ne pouvais pas lui résister bien longtemps. La première fois que son regard s’était posé sur moi, j’avais pratiquement suffoqué. Ce que j’éprouvais pour lui allait au-delà du plaisir physique. Il était devenu très rapidement le centre de mon univers. Quoi que…je ne cracherais jamais sur la jouissance. Mon corps fut parcouru d’un violent frisson à l’évocation du sujet qui nous tenait particulièrement à cœur. « Surtout toi, bien entendu ». Plaisantai-je à mon tour. J’allais jusqu’à inverser les rôles. Je déblatérais des absurdités, comme habituellement. Pourtant, j’étais parfaitement consciente d’avoir été la plus bruyante. Et je me demandais comment j’allais réussir à réprimer mon instinct, lorsqu’il se rendrait à mon domicile. Je ne pourrais pas être aussi expressive en présence de Gabriel, bien entendu.

Et quelque part, j’espérais vraiment que Trenton retournerait dans mon appartement modeste. J’agissais mal, certes, mais je savais pertinemment que je ne serais pas capable de me passer de lui. Pire encore. J’étais la dernière des dernières. Je ne savais pas sur quel pied danser. Je faisais souffrir les personnes que j’aimais le plus au monde. A commencer par Gabriel qui serait le premier à trinquer si j’ordonnais brutalement à Trenton de disparaître. Celui que j’avais trahi, d’ailleurs. « Je ne t’ai pas annoncé ta paternité ». Lâchai-je avec une mine triste. J’avais commis une erreur monumentale et je ne voulais pas qu’il endosse cette responsabilité. Je ne voulais plus mentir à qui que ce soit d’ailleurs. Très vite, il fit grimper la température. Je gardai mes distances. « Pas mal du tout ». Je n’allais quand même pas débattre sur ses performances sexuelles. Lui avouer qu’il était le seul homme capable de me prodiguer du plaisir. Que je le trouvais irrésistible. Je n’étais pas prête à lui chanter de telles louanges. « Non, je veux que tu la gardes ». Lui avouai-je tout de même avant de faire pression sur son postérieur. « Tu as très bien compris ». Je ne me faisais pas d’illusion. Et je ne souhaitais pas être plus explicite. « C’est arrangeant, n’est-ce pas ? ».



made by pandora.




Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité

MessageSujet: Re: You are the port of my call ~ Aylina & Trenton   Dim 30 Mar - 21:43

Aylina & Trenton ₰ You are the port of my call.

When I fall to my feet wearin' my heart on my sleeve. All I see just don't make sens. ▲ Mika


Surtout moi ? A m'être montré bruyant ? A cette remarque d'Aylina, je levai les yeux au ciel d'un air faussement exaspéré. A la vérité, j'étais bel et bien amusé, évidement. Il fallait vraiment être idiot ou sourd pour penser que j'avais été plus bruyant qu'elle. Parce que le fait est qu'elle avait rapidement perdu le contrôle et s'était vraiment mise à hurler tout son plaisir, de façon pour le moins ... Bruyante. Je ne savais vraiment pas comment ça allait bien pouvoir se passer si on en arrivait à se voir chez elle. Parce que là chez moi on pouvait se permettre ça, largement même. Mais chez elle, avec Gabriel dans les parages ... Je n'étais pas sûr de ça du tout ... « Bien entendu ... » Fis-je mine de confirmer en hochant la tête. Alors qu'il était évident que je n'en pensais pas un traite mot. En comparaison d'elle, je n'avais même pas vraiment été expressif, c'était dire.Quand la conversation se fit plus sérieuse, ce fut pour parler de Gabriel. Et là, l'idée, c'était de savoir qui était le plus responsable de notre silence sur ma paternité, d'entre nous deux. Je pensais que c'était à moi de prendre tous les torts. Je ne voulais pas qu'il puisse détester sa mère, comme elle semblait sérieusement le craindre. « Parce que j'étais parti, Ayli... » Soufflai-je doucement pour tenter de lui faire entendre raison.

La tension qui se faisait ressentir depuis un moment, changea complètement quand nous arrivâmes dans mon lit. Elle était, cette fois ci, bien plus sexuelle. Et il ne pouvait en aller autrement alors que mon corps était logé sur le sien et que je venais de l'embrasser à en perdre haleine. « Te faut-il une piqûre de rappel pour que tu te souviennes que ce n'était pas juste "pas mal du tout" ? » Emis-je l'air de rien, en frôlant sans cesse ses lèvres des miennes. Moi, j'étais plus que partant pour une piqûre de rappel, s'il n'y avait que ça pour lui faire plaisir hein ... J'émis finalement l'idée de me raser, quand elle affirma que je piquais. Je devais bien admettre que ça me dérangerait un peu. parce que je n'aimais pas être rasé de près. Ca me rajeunissait bien trop à mon goût ! Mais elle me confirma qu'elle voulait que je la garde et je retrouvai donc une raison de sourire. Avant d'être coupé par un grognement sourd, quand elle fit pression sur mon postérieure, compressant ainsi nos parties intimes l'une contre l'autre. Je ne pensais pas pouvoir désirer quelqu'un, aussi fort que je désirais Aylina. « Je sais pas si tu t'en rends compte, mais tu es en train de me rendre dingue... » Grognai-je doucement en laissant mes lèvres et ma langue erreur sur sa gorge, tout en bougeant lentement le bassin.
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité

MessageSujet: Re: You are the port of my call ~ Aylina & Trenton   Lun 31 Mar - 20:11

You are the port of my call



Mes oreilles devaient sûrement rougir. J’avais beau retrouver la confiance que je lui vouais, je n’arrivais pas à parler ouvertement de notre vie sexuelle sans avoir envie de me mettre un sac sur la tête. Et pour autant, je me laissais prendre au jeu sans changer de conversation. Je n’étais pas capable de passer l’éponge sur toutes les souffrances endurées. Toutefois, je savais qu’il ne m’humilierait pas consciemment. Il avait d’autres chats à fouetter. De plus, j’avais l’impression qu’il m’estimait un tant soit peu. Etais-je en train de me planter misérablement ? Peut-être. Après tout, il avait brisé le cœur de mes rivales. Il les abandonnait au réveil. Finalement, il avait agi de la même façon avec moi. Il s’était éclipsé après cette partie de jambes en l’air. Je devais cesser d’y penser, si je souhaitais avancer. Penser aux points positifs. A nos retrouvailles, par exemple. A Gabriel qui serait probablement heureux à l’idée de connaître enfin son père. Il réaliserait son rêve en participant au tournage. Me focaliser sur l’attirance qui nous liait. Je le draguais sans prendre de gants avec lui. Peut-être un peu trop féline sur les bords. Je n’étais pas si sage. « A cause de toi, on a perdu huit années de pur plaisir ». Bien entendu. J’aurais fini dans ses bras dès le premier soir de notre rencontre, s’il avait fait le premier pas. J’étais vierge à l’époque. Très jeune.

Cependant, j’aurais été assez aveuglée pour oublier notre différence d’âge. Peut-être trop immature pour entretenir une relation durable, ceci dit. A vrai dire, j’aurais sans doute pris mes responsabilités en découvrant ma grossesse ou en m’entichant de lui. « Tu as raison. Tu es coupable ». Lâchai-je finalement sur un ton énigmatique. Il était difficile de définir si j’étais toujours en colère contre lui ou non. Je ne le savais pas moi-même. Peut-être pas tant que ça. Et pour preuve, je finis directement dans son lit. Je laissai tomber mes défenses bien trop rapidement. « J’ai oublié de t’en parler. Je souffre d’amnésie. Tu vas devoir m’en faire souvent, des piqures de rappel ». Ris-je en renforçant ma prise contre ses parties intimes. « Je crois que j’en ai la preuve ». A voir l’état dans lequel il était. Une partie de son anatomie le trahissait. Incapable de retenir mes gémissements, je me laissai aller avant de le faire basculer à mon tour contre le matelas. Je pris le dessus sur lui. Je ne pouvais plus attendre. J’unis nos corps sans ménagement en adoptant un mouvement de bassin rapide. « Surtout maintenant ».



made by pandora.




Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité

MessageSujet: Re: You are the port of my call ~ Aylina & Trenton   Lun 31 Mar - 21:00

Aylina & Trenton ₰ You are the port of my call.

When I fall to my feet wearin' my heart on my sleeve. All I see just don't make sens. ▲ Mika


Qu'elle rougisse quand un sujet purement sexuel était mit sur le tapis, je trouvais ça tout simplement adorable. Surtout en sachant que dans ces moments là, elle ne pensait pas du tout à être gênée. Sans doute parce qu'elle perdait de toute façon beaucoup trop la tête pour pouvoir réfléchir rationnellement, à propos de quoi que ce soit. En tout cas, je trouvais ça .. .Vraiment adorable, qu'elle puisse en rougir. Mais je ne voulais pas empirer son état de gêne déjà bien assez avancé comme cela. Je n'allais pas lui rappeler qu'elle avait bel et bien hurlé son plaisir, surtout au plus fort de la jouissance. Je ne voulais pas qu'elle se retienne les prochaines fois. Surtout que ... Bon sang, j'adorais l'entendre dans ces moments là ! « Mais si ça se trouve, on n'y aurait même pas survécut tant c'est intense et ... Mouvementé ! » Lui fis-je remarquer sur un ton faussement choqué, comme si l'idée pouvait vraiment me sembler folle mais possible. Je préférais encore prendre le sujet de ces huit années, à la légère, que d'en revenir aux reproches qu'elle pourrait sans cesse me faire. Je sentais que je n'en avais pas terminé avec ses reproches d'ailleurs. J'espérais me tromper mais j'en doutais ...

Mais il n'était plus question de reproches quand nous nous retrouvâmes dans mon lit et que, placé au dessus d'elle, je vins longer mon bassin contre le sien. Elle prenait un malin plaisir à créer une pression des plus intéressantes, alors qu'en même temps, nous parlions comme si de rien n'était. Enfin, encore une fois, il était quand même question de sexe. A croire que nous ne parlions et ne vivions déjà plus que de ça. Mais ce n'était qu'une parenthèse dans nos vies me semblait-il. Les choses redeviendraient bien plus sérieuses par la suite ... « Autant que tu veux. Je doute de pouvoir m'en lasser un jour ... » Soufflai-je d'une voix douce, avant de lui faire remarquer qu'elle était en train de me rendre dingue. Ce n'était pas peu dire ... Avant que je n'ai eus le temps de prévoir quoi que ce soit, elle reprit le dessus et ne tarda pas à prendre les rennes de la situation. J'en eus le souffle coupé alors qu'elle entamait des mouvements d'une cadence folle, sur moi. Mes mains emprisonnèrent les draps, puis ses cuisses, ses seins qui ballottaient dans tous les sens, pour finirent par se refermer autour de ses hanches pour l'inciter à poursuivre de la sorte. Cette fois, c'était peut-être moi qui faisais le plus de bruit. Elle venait de m'avoir par la surprise en se montrant aussi rapidement passionnée et mes gémissements fréquents trahissaient le plaisir qu'elle pouvait me procurer avec une habileté inquiétante. A bout de souffle, je plantai mon regard dans le sien. Avec aucune autre femme je n'avais connu une osmose aussi parfaite.
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité

MessageSujet: Re: You are the port of my call ~ Aylina & Trenton   Jeu 3 Avr - 21:46

You are the port of my call



Je le connaissais par cœur. Et pourtant, je n’arrivais pas à savoir à quoi il était en train de penser actuellement. Pire encore. Lorsqu’il était parti, quatre ans plus tôt, je n’avais rien anticipé. C’était peut-être ridicule mais j’avais vraiment l’impression qu’il tenait à moi, vu la manière dont il se tenait. N’importe qui aurait pu me traiter de coincée en réalisant à quel point je pouvais me montrer gênée, lorsqu’il s’agissait de sexualité. Les hommes cherchaient souvent à se caser avec des femmes qui n’avaient pas froid aux yeux. Des désinvoltes un peu trop sûres d’elles. Je rougissais misérablement et il restait quand même. Et pourtant, il ne s’agissait pas de n’importe qui. Trenton était devenu réalisateur. Par conséquent, un bourreau des cœurs. Je levai les yeux au ciel en songeant qu’il fallait vraiment que je me rende à l’unique évidence. Il restait pour Gabriel. Si on restait en bons termes, il y aurait de grandes chances qu’il noue des liens avec lui sans que je m’interpose. D’un autre côté, je refusais de trancher de façon catégorique et de le considérer comme le dernier des salauds. Un feu ardent m’empoignait le bas ventre à chaque fois que je croisais son regard, et j’avais vraiment la sensation qu’il en était de même pour lui. Pire encore. Ses yeux reflétaient une telle tendresse.

A bout de nerfs, je cessai de m’embarquer dans des théories farfelues et me focalisai sur ce qui nous liait constamment. Un désir physique pratiquement obsessionnel.  « C’est vrai qu’on ne t’arrête plus, lorsque tu te lances dans une partie de scrabble ». Lui lançai-je l’air de rien. Bien entendu, je ne parlais pas vraiment des jeux de société. J’esquissai un sourire pétillant de malice. Il disparut bien rapidement. Ma langue s’activa à chercher la sienne, tandis que mes cuisses écartées obtinrent leur délivrance. Je m’agitai de façon convulsive. L’explosion de plaisir fut pratiquement immédiate. J’accélérai le rythme et les gémissements s’accentuèrent. Je fus rassurée. J’avais peur de ne pas être à la hauteur. Je  tombai à genoux à côté de lui et l’étreignis un peu trop chaleureusement. Et puis, je fis une nouvelle gaffe. « De quand datait ta dernière histoire ? Sérieuse ou pas. Ta dernière expérience, je veux dire ». J’étais sans doute idiote, de poser des questions pareilles. Pourtant, cela m’avait traversé l’esprit plusieurs fois. Je voulais connaître tous les détails, le concernant. Qu’il me révèle le prénom de mes rivales, si besoin.



made by pandora.




Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité

MessageSujet: Re: You are the port of my call ~ Aylina & Trenton   Dim 6 Avr - 15:55

Aylina & Trenton ₰ You are the port of my call.

When I fall to my feet wearin' my heart on my sleeve. All I see just don't make sens. ▲ Mika


J'avais toujours trouvé très drôle la façon qu'avait Aylina, de se perdre dans ses pensées. J'ignorais si elle s'en rendait compte ou non, mais quand elle était en pleines réflexions, cela se voyait sur son visage. Elle avait le regard dans le vague, parfois les yeux qui s'accrochaient à je ne savais quoi et parfois même, elle bougeait les lèvres. Soit en les crispant, soit en les entrouvrant, soit en semblant chuchoter de façon carrément inaudible. En tout cas, pour ma part, je m'étais rendu compte de ça voilà des lustres. Et j'étais presque heureux de constater qu'elle le faisait toujours. Parce que je trouvais ça tout simplement adorable et je pourrais la regarder faire pendant des heures. Enfin maintenant, bien moins. Pour la simple et bonne raison que je me doutais qu'elle était en train de penser à nous. Et pas forcément de la façon la plus géniale qui soit, malheureusement. J'aurais aimé penser que si, mais je ne voulais surtout pas me bercer d'illusions. Ca me ferait juste tellement mal une fois que l'heure de la chute serait arrivée. En espérant que ça se fasse le plus tard possible, dans le pire des cas ... Mais je ne devais pas me poser trop de questions et juste laisser les choses se faire ...

Je fus bien incapable de retenir un véritable rire amusé, quand elle mentionna le jeu du Scrabble. Oui d'accord, elle avait toujours son humour particulier mais qui parvenait toujours, sans aucun mal, à me dérider. J'aimais tellement ça. Non, j'aimais tout chez elle. Depuis toujours. « En effet ... C'est le côté ... Passionné ... » Remarquai-je faussement sérieux, avec un vague haussement d'épaule. Comme si ce que je disais n'était pas étrange du tout. Pas plus que la conversation que nous avions tous les deux, en elle même. Mais il n'était plus question de rire de quoi que ce soit, quand nous gagnâmes ma chambre où nous nous laissâmes tomber sur mon lit, pour une énième étreinte ardente et brûlante. Nos corps soudés, ses mouvements saccadés, le plaisir ne tarda pas à nous faucher encore une fois et nous laisser pantois l'un contre l'autre. Déjà en sueur et essoufflé à cause de ce nouvel orgasme pour le moins puissant, j'enroulai un bras autour d'elle pour qu'elle ne s'éloigne pas trop de moi. Je voulais la garder au plus près de moi. Jusqu'à ce qu'elle me pose cette question bizarre. Et tordue à souhait, compte tenu de notre situation actuelle et du fait que nous étions dans les bras l'un de l'autre. Je soupirai quelque peu. Au moins, ma réponse n'était pas trop dégueulasse. Ce n'était pas comme si j'avais eus une aventure la veille de nos retrouvailles. « Je sais pas ... Ca faisait quelques mois déjà. Je dirais bien cinq ou six. Ca ne m'intéressait plus vraiment ... »


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité

MessageSujet: Re: You are the port of my call ~ Aylina & Trenton   Mar 8 Avr - 19:31

You are the port of my call



J’étais incapable de saisir le sens de ses allusions. Lorsqu’il m’avait fait connaître la passion, nous étions au bord de la rupture. Je ne l’avais pas vu venir. Peut-être parce qu’au fond, je m’étais bercée d’illusions. Nous n’avions jamais été ensemble, véritablement. Je me mordis les lèvres, alors que les rires de nos amis communs résonnèrent encore à mes oreilles. Ils nous avaient charriés tous les jours. Ils m’avaient prise pour une mythomane lorsque je leur avais avoué que je m’endormais quotidiennement dans les bras de Trenton, sans avoir connu l’amour physique à ses côtés. Certaines rivales un peu trop possessives sur les bords avaient pris plaisir à m’humilier gentiment. Nous étions collés l’un à l’autre vingt-quatre heure sur vingt-quatre, et il ne m’avait jamais embrassé. Nous en étions arrivés à la conclusion selon laquelle je ne l’attirais pas du tout. Ils seraient sans doute tombés de très haut, s’ils nous avaient aperçus. Ainsi allongés. Ainsi dévêtus. D’ailleurs, je me demandais si Trenton était resté en contact avec eux. Il les connaissait bien plus que moi. Je me demandais si Mandy était parvenue à obtenir ce qu’elle désirait. Une amourette. Je baissai les yeux un peu trop soudainement.

J’avais peur qu’il réussisse à lire dans mes pensées. C’était stupide, certes, mais je ne voulais pas qu’il sache à quel point je pouvais me montrer jalouse. Et pourtant, je ne pus m’empêcher de lui poser cette question indiscrète, qui risquait de me tuer sur le champ. Je voulais certainement savoir à qui j’avais affaire. Qui était le nouveau Trenton. Est-ce qu’il maltraiterait mon cœur ? Je faillis m’étouffer avec ma propre salive lorsqu’il me répondit. A vrai dire, j’étais très étonnée. A l’époque, il collectionnait les aventures sans lendemain. Est-ce qu’il avait mûri à ce point ? Malheureusement, je ne pouvais pas être certaine de sa sincérité. Je retins un soupir de soulagement, avant de jouer à nouveau avec le feu. Je ne pouvais pas m’en empêcher. C’était plus fort que moi. Je souhaitais le rendre jaloux. Qu’il souffre comme j’avais souffert il y avait quatre années. « Sur ce terrain-là, je te bats. Ma dernière aventure date d’un mois, à peu près ». Bien entendu, j’en rajoutais pas mal. Je n’allais quand même pas lui avouer que je n’avais pas franchi le pas avec mon dernier prétendant. Que je m’étais arrêtée au simple baiser. Je levai les yeux au ciel en prenant conscience de ma bêtise et me blottis contre son épaule. « Bonne nuit Dydyn ». Avant de m’endormir profondément. En oubliant la dureté de ce monde. La colère qui bouillait encore dans mes veines. Je m’extirpai rapidement du lit lorsque la sonnerie de mon téléphone me rappela à l’ordre, quelques heures plus tard. Je devais arriver au boulot dans très peu de temps. Je déposai un dernier baiser sur ses lèvres et filai me préparer. Hésitante, je franchis la porte d’entrée sans même lui laisser un mot. J’étais mal à l’aise. Et je ne savais franchement pas quoi lui raconter.



made by pandora.




Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité

MessageSujet: Re: You are the port of my call ~ Aylina & Trenton   Dim 13 Avr - 10:39

Aylina & Trenton ₰ You are the port of my call.

When I fall to my feet wearin' my heart on my sleeve. All I see just don't make sens. ▲ Mika


C'était tellement étrange de retrouver Aylina après tout ce temps. Mais plus encore, de la retrouver d'une toute autre façon que par le passé. Parce que là, nous n'étions plus simplement deux meilleurs amis. Mais bel et bien en train de, peu à peu, former un couple. Enfin il faudrait sans doute encore un peu de temps avant de pouvoir nous décrire de la sorte. Mais ce n'était pas bien loin quand même. Et ça ne saurait tarder, que nous passions pleinement ce cap. Bien que pour cela, il allait falloir qu'Ayli réapprenne peu à peu à me faire confiance. Ce qui, malheureusement, ne semblait pas gagné au vu de son comportement parfois distant et froid à mon encontre. Elle avait du mal, c'était évident. Mais je ne pouvais évidemment pas lui en vouloir pour ça. Elle avait de bonnes raisons pour expliquer ça. J'étais en tort et je ne pouvais pas dire le contraire, à moins de mentir effrontément. Ce qui n'était pas mon genre. Je n'aimais pas le mensonge. Et je pensais avoir assez fais de mal comme ça, à notre relation et à Ayli. Plutôt mourir que de refaire une connerie de ce genre. Plus jamais ...

Quand elle m'interrogea au sujet de ma dernière aventure, je lui avouai tout de suite la pure vérité. Là encore, aucune raison de mentir. Même si c'était étrange de constater que j'avais pu changer à ce point. Parce que ma dernière aventure remontait à plusieurs mois. Alors qu'avant, il ne se passait pas un mois sans que je n'attire une nouvelle femme dans les mailles de mon filet. Mais ça, c'était derrière moi, comme bon nombre d'autres choses. Comme par besoin de me blesser, Lina mentionna sa dernière aventure à elle. Et si son but était de me rendre jaloux et me faire mal, elle y était parvenu sans aucun mal. Je me liquéfiai sur place, cessant presque de respirer tant la peine était en train de m'atteindre de façon physique. Quand elle me souhaita bonne nuit, je n'eus même pas la force de répondre quoi que ce soit. Et quand elle se blottit contre moi, je ne bougeai guère. Dans ma tête, un tas de scénarios étaient en train de se jouer. j'étais en train de l'imaginer avec un autre et ça me faisait foutrement mal. Je n'avais pas besoin qu'elle me confirme qu'elle s'était pleinement amusée de ce côté là depuis tout ce temps, pour que je le sache. Pourquoi avoir précisé ça ? Pour me blesser, se venger ? Elle y parvenait. Bravo. Chouette. J'étais content pour elle. J'eus un mal fou à trouver le sommeil et ne parvins même pas à savourer la présence de son corps contre le mien. Quand je parvins à m'endormir, ce fut quand même d'un sommeil lourd. Assez lourd pour que, lorsque j'ouvre les yeux, je sois surpris par son absence. Je ne l'avais pas du tout senti se lever et quitter le lit. Et je fus également surpris de ne trouver aucune trace de son passage ici. Pas même un petit mot. Est-ce que ça allait se passer comme ça, entre nous, encore longtemps ?


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: You are the port of my call ~ Aylina & Trenton   

Revenir en haut Aller en bas
 

You are the port of my call ~ Aylina & Trenton

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Port-Salut, un vent d’espoir souffle
» Port du scramasax
» La bataille du Grand-Port...
Page 3 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
♫ Modern Family :: DANS LE GRENIER :: Archives rps-