AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 TRISH&KYAN - Instant Crush

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
avatar

▐ PAROLES : 4892
▐ DATE D'ARRIVEE : 06/01/2012

▐ AGE : 27 ans
▐ OCCUPATION : Papa à temps plein, dealer à temps partiel
▐ POINTS : 63
MessageSujet: TRISH&KYAN - Instant Crush   Jeu 20 Fév - 19:03

Depuis deux jours que Kyan était sorti de prison, il avait enfin repris une vie de famille, et pas n’importe comment puisque cette fois-ci il était bel et bien plus présent pour sa famille qu’auparavant. Mais bon notre beau brun s’en serait bien passé. Non pas qu’il n’aimait pas sa petite amie et ses deux bonhommes, au contraire il les aime plus que tout, mais disons plutôt que notre jeune homme avait un travail. Oui parce que suite à sa peine de prison, il avait été licencié. Si pour le moment les frais de licenciement et tout ce qui va avec leur donner un petit matelas confortable, ils ne pourraient assurément pas tenir leur train de vie assez aisé si notre ex-taulard ne retrouvait pas rapidement du boulot. Mais bon trouver un travail qui paye aussi bien que celui qu’il avait avec son casier judiciaire, autant dire que ce n’était pas gagné. Bon il avait prit une petite peine pour violence, rien de bien méchant, il n’avait tué personne et n’avait pas passé des années sous les verrous mais bon ça n’allait pas rassurer les employeurs potentiels si ils venaient à l’apprendre… Du coup oui, il avait tout son temps pour être avec sa petite famille, et d’un côté il aimait la liberté de tout cela. Dans quelques jours ou semaines ça serait différent, il aurait envie de bouger, travailler, gagner de l’argent et le dépenser mais bon… Pour le moment il profitait de ses instants avec ceux qu’il aime et c’était un peu tout ce qui comptait pour lui. Mais bien sûr que la réalité allait très vite le rattraper. En tout cas aujourd’hui ils avaient décidés d’aller passer l’après-midi au centre commercial. Bah quoi ? Ils n’étaient pas pauvres non plus ! Pas encore du moins xD. Il touchait le chômage c’était déjà ça de prit. Du coup ils firent quelques boutiques, mangeant dans un fast-food avec les deux petits gars avant d’aller faire quelques boutiques. S’en suivit les courses pour finir la journée avant de rentrer à la maison à la tombée de la nuit. Une bien bonne journée, et ça lui avait manqué ce genre de choses à notre beau brun. Il n’y avait vraiment rien de tel que de passer du temps en famille…

Voilà donc nos deux jeunes arrivant avec leurs enfants à la villa. D’ailleurs cette villa aussi allait bien vite être au-dessus de leurs moyens si les deux ne bossaient pas… Mais bon déjà lorsqu’il était en prison la demoiselle avait eu comme idée de reprendre un peu la photographie. Après tout elle adorait ça, et même si elle en prenait énormément, ce n’était pas toutes les prises de vue de ses enfants qui lui ramenait un peu d’argent. Et puis bon il ne l’avait jamais empêché de faire ce qu’elle aimait. La preuve avant qu’il aille en prison elle n’avait aucun besoin de travailler vu l’argent qu’il gagnait, et pourtant elle tenait à son job, étant aussi une passion pour elle. Enfin tout ça pour dire que notre jeune homme rentra avec Trish, Noah et Jules. Ils déchargèrent la voiture des courses, des sacs de vêtements achetés et surtout de la grosse poussette qui prenait de la place. Il y aura plus de place dans la voiture lorsqu’ils marcheraient les deux petits. Pendant que Kyan termina de tout sortir de la voiture, Trish alla coucher les deux petits  qui étaient un peu fatigués et allait continuer leur sieste commencée dans la voiture. Une fois la voiture vide, Kyan se posa dans le canapé et vit le répondeur clignoté. Il appuya donc sur le bouton pour écouter les messages. Rien de bien intéressant, l’un de la mère de Kyan qui n’avait même pas laissé de message. Quant au deuxième, il s’en serait bien passé. Surtout il ne savait pas qui c’était, mais ce message d’un mec l’agaçait énormément. Son sourire avait disparu, et lorsque Trish réapparut dans le salon près de lui, il se leva du canapé et regarda Trish avant d’appuyer sur le répondeur pour lui faire écouter ce fameux message « Salut Trish c’est Parker, je voulais juste savoir comment s’est passé le retour de ton copain à la maison. Je me doute qu’on se verra nettement moins maintenant mais bon… en tout cas si t’as besoin de moi surtout n’hésites pas, tu sais où me trouver. Ça été un plaisir… A bientôt… » Il laissa son regard planté sur Trish, cherchant sa réaction avant qu’il ne prenne la parole. «Tu m’expliques ? C’est qui ce Parker ? Et surtout ce message ?  Quand le chat n’est pas là les souris dansent ? » Bon ok c’était la jalousie qui parlait. Mais pourquoi il avait l’impression qu’elle lui avait cachée des choses depuis quelques temps ? Puisque de toute évidence elle semblait avoir vu de nombreuses fois cet homme sans en avoir jamais parlé à son petit ami. Puis il reprit : «Laisser ce message sur ton portable ça aurait pu être plus discret, il ne doit pas être une lumière… » Bah quoi ? C’est vrai pourquoi appeler sur le fixe et laisser un message alors qu’il aurait pu le faire sur son portable …

Spoiler:
 

_________________
    « Family Portrait »


    “ On the first page of our story, the future seems so bright. Then this thing turned out so evil, I don’t know why I’m still surprised. ” ©️ signature by anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

▐ PAROLES : 6215
▐ DATE D'ARRIVEE : 06/01/2012

▐ AGE : 27 ans
▐ OCCUPATION : Photographe
▐ LES SENTIMENTS : Les trois hommes de ma vie (a)
▐ POINTS : 159
MessageSujet: Re: TRISH&KYAN - Instant Crush   Ven 21 Fév - 15:37

Maintenant que Kyan était de retour à la maison, elle se sentait mieux. C'était très dur sans lui, même si elle avait eu beaucoup d'aide à droite et à gauche, elle était contente que son homme soit de nouveau-là pour s'occuper de sa famille. Évidemment, ce n'était pas non plus le bonheur total, Kyan n'avait plus de boulot et ils savaient bien l'un comme l'autre qu'il aurait du mal à en retrouver. Logique après avoir fait de la prison, et surtout, retrouver un poste comme le sien. Heureusement, ils avaient beaucoup d'argent de côté et ils avaient de quoi tenir très longtemps, mais peut-être plus au train de vie qu'ils avaient avant qu'il n'aille en prison. Enfin, pour Trish, ce n'était pas gênant, elle avait été élevée très simplement, ses parents n'étaient ni riches, ni pauvres, donc elle avait eu une enfance heureuse, mais loin du luxe de Kyan... C'est bien pour ça qu'elle avait eu du mal à se faire accepter par sa belle-mère adorée (ou pas), pensant qu'elle n'était là que pour la fortune de son fils... Alors, que l'argent, elle n'en avait rien à faire ! Et c'était encore le cas maintenant, tant qu'elle pouvait s'occuper correctement de ses bébés, ça irait très bien. De toute façon, d'ici quelques jours, maintenant que le beau brun est là pour s'occuper des petits, elle retravaillerait, surtout que ça faisait des mois qu'elle était en congé et qu'elle mourrait d'envie de reprendre la photo, c'est quand même plus qu'un métier pour elle, c'était sa passion... Et même si elle adorait ses enfants, elle en avait un peu assez de ne prendre qu'eux en photo. Bon, ils étaient magnifiques cela dit, normal, ils tenaient de leur maman :D. Bref, aujourd'hui ils avaient passé la journée en famille, magasins, courses, bref, un jour comme un autre, mais ça faisait du bien de passer du temps tous les quatre, surtout qu'ils avaient pas mal de visites depuis le retour de Kyan. Surtout leurs parents respectifs, qui étaient adorables, mais très envahissants. Mais que dire ? Ils n'allaient pas les envoyer chier, surtout sachant qu'ils avaient bien l'intention de leur confier les jumeaux de temps à autre, histoire de s'amuser tous les deux !

Enfin, une fois à la villa, la belle s'occupa des petits pendant qu'il rangeait les courses, une fois les petits changés et en pyjama elle les mit au lit, la journée avait été longue et ils ne mirent pas bien longtemps à s'endormir les petits anges... Bon, il y avait de grandes chances qu'elle soit réveillée très tôt demain matin, mais bon, on assume quand on veut des enfants, même si elle adorait faire des grasses matinées, seulement depuis la naissance des petits, c'était mort ! Elle avait hâte qu'ils fassent enfin leurs nuits, mais c'était tellement mieux de faire chier les parents hein ! Enfin, bref, une fois certaine qu'ils dormaient bien, elle redescendit au salon, bien décidé à se poser sur le canapé et se reposer un peu. Une fois au salon, elle se mit à sourire en voyant Kyan, sourire qui disparut très vite en voyant sa tête. Cette tête, elle ne la connaissait que trop bien et ça, ça voulait dire qu'elle avait fait une connerie, mais elle ne savait pas laquelle, pendant quelques secondes sont cerveau chercha, avant que le jeune homme n'appuie sur le bouton du répondeur. C'était un message de Parker, un ami photographe. Elle ne voyait pas le mal, surtout pas dans son message, c'était totalement innocent, mais monsieur malade de jalousie se mit à la soûler avec des questions à la con. Comme elle pouvait le détester quand il faisait ça, c'était fou ! Elle tenta de garder son calme et répondit : « C'est un ami photographe, tu sais, j'ai des tas d'amis garçons, comme toi, tu as des amis filles. Et oui, on s'est vu quelques fois pendant que tu n'étais pas là, je ne vois pas le mal là-dedans, je ne suis pas allée me faire sauter ! » Elle avait dit sa dernière phrase en criant un peu... Bon, pour garder son calme, ce n'était pas gagné. Il ajouta qu'il n'était pas malin, qu'il aurait pu laisser un message sur son portable au lieu du fixe, pas faux, d'ailleurs elle lui en toucherait un mot... Mais bon, elle n'avait rien à cacher, surtout pas à propos de Parker, qui n'était qu'un ami, encore une fois. Elle répondit : « Oui, c'est presque aussi idiot que de tabasser un mec dans un bar, par jalousie et de finir en prison ! Alors, ne t'inquiète pas, il est loin d'égaler ta connerie ! » Elle avait bien insisté sur le mot jalousie, étant donné qu'il recommençait ses crises pour rien, à croire que ça ne lui avait pas servi de leçon ! D'ailleurs, elle ajouta : « Mais c'est bien Kyan, je vois que la prison t'as fait réfléchir, tu vas en apprendre des choses à tes fils ! » Bien sûr toute la phrase était ponctuée d'un ton très ironique.

Spoiler:
 

_________________
    dis moi que tu m'aimes
    Dis moi que tu m'aimes, que la vie est belle, que ce monde est fou. Et quoi qu'il advienne je resterai tienne, à toi jusqu'au bout. A la vie à la mort, mi amor, je plaque tout. Dis moi que tu m'aimes et que les autres on s'en fout.
    ©️ by anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

▐ PAROLES : 4892
▐ DATE D'ARRIVEE : 06/01/2012

▐ AGE : 27 ans
▐ OCCUPATION : Papa à temps plein, dealer à temps partiel
▐ POINTS : 63
MessageSujet: Re: TRISH&KYAN - Instant Crush   Sam 22 Fév - 19:08

Des journées pareilles, il adorait ça. C’était par le passé si rare qu’il puisse passer du temps avec Trish et les enfants comme ça qu’il en profitait à fond. Surtout qu’en temps normal Kyan bossait, et maintenant qu’il était sorti de prison et se retrouvait sans emploi, c’était Trish qui avait repris le chemin du boulot. Elle adorait ça de faire des photos, du coup pour elle il était plus simple de reprendre le boulot que Kyan en trouver un nouveau. Par conséquent notre jeune homme savait que les moments comme ça à quatre seraient très rares. Mais au moins ils avaient bien profités de leur après-midi… Et il aimait ça. Ce qu’il aimait beaucoup moins, c’était le message qu’il avait sur le répondeur du téléphone fixe. Et oui, Trish avait dit qu’elle allait couchée les petits après les avoir mis en pyjama tandis que Kyan lui déchargeait la voiture et avait décidé de ranger les courses. Mais ce répondeur venait un peu de plomber son moral. Il était si bien aujourd’hui, et là un mec, un inconnu aux yeux de Kyan avait laissé un message qu’il n’aimait pas trop. En effet, déjà ce Parker il ne le connaissait pas du tout, mais qui plus est il semblait avoir passé beaucoup de temps avec Trish pendant son absence, et ça, et bien ça l’énervait au plus haut point ! Le vrai nœud du problème pour Kyan étant qu’elle ait caché l’existence de cette personne et également le fait qu’elle semblait avoir passé du temps avec lui. Elle disait avoir eu de l’aide d’amis et de famille, mais bizarrement ce Parker sortait de nulle part et pas une seule fois elle ne l’avait mentionné… C’est ça qui l’avait le plus énervé en entendant ce message. Alors lorsqu’elle débarqua dans le salon avec un petit sourire aux lèvres, Kyan ne le lui rendit pas, et autant dire qu’elle comprit bien vite qu’un truc clochait. Et Kyan n’était pas d’humeur à jouer aux devinettes, du coup il se leva du canapé, lui faisant écouter ce fameux message avant d’ouvrir les hostilités. Puisque de toute façon il s’attendait à un ce n’est pas ce que tu penses autant qu’il dise les choses le premier. D’un ton sec il demanda qui était cette personne et ce que signifiait ce message. Jusque-là rien de bien méchant, si ce n’est qu’il ajouta que quand le chat n’est pas là les souris dansent… Et Trish répondant gentiment c’était bien sûr du jamais vu, elle était obligé d’utiliser un ton dont elle avait le secret et qui énervait encore plus Kyan. Un ami photographe, ne pouvant s’empêcher de dire qu’il avait aussi des amies avec un E . Et une Trish ne criant pas n’était pas vraiment une Trish, voilà pourquoi elle disait avoir passé du temps avec lui mais pas n’avoir couché avec lui, mais en criant. « Un ami dont je n’ai jamais entendu parler et qui débarque quand je m’absente un mois… Apparemment passer du temps ensemble était un plaisir. Et heureusement que t’as pas été voir ailleurs encore ? » dit-il en s’énervant avant d’ajouter un brin plus calme mais toujours aussi sec : « t’as pas juger utile une seule fois de me parler de ce mec ? Le cacher c’est plus marrant ? » Ah bah la jalousie Kyan ne l’a jamais vraiment contrôlé que voulez-vous ?!

De plus notre jeune homme rajouta qu’il ne devait pas être très malin pour laisser des messages comme ça sur leur répondeur… Pour plus de discrétion on passe toujours par le téléphone portable, plus facile et moins dangereux d’après Kyan. Mais là où il était sur le cul, ce fut lorsque Trish s’en prit à Kyan, lui reprochant d’avoir tabassé un mec dans un bar par jalousie et finir en prison. Oui oui, elle avait osé parler de tout ça maintenant. Comme quoi toutes les occasions sont bonnes pour rappeler à Kyan ses erreurs c’est dingue… Elle concluait en disant qu’il était encore loin des conneries de Kyan, ça le rendait hors de lui et surpris qu’elle ose mettre ça sur le tapis maintenant. « T’es sérieuse ? T’oses remettre ça sur le tapis ? Tu vas le faire à la moindre occasion ou quoi ? Déjà c’était pas dans le bar mais à la sortie, ensuite j’avais mes raisons, il a été lourd avec toi et tu sais que je déteste ça ! Et puis on parle pas de moi là mais de ton débile de pote qui vient foutre sa merde avec ses messages sous-entendus à deux balles ! » Il parlait d’elle, et elle arrivait à parler de ses agissements à lui, d’un truc qui datait d’il y a maintenant près de deux mois et qu’il avait profondément regretté après coup. Enfin son seul regret était de devoir abandonner les trois amours de sa vie… Et comme si ça ne suffisait pas à Trish d’être conne avec lui en ressassant tout ça, elle venait justement parler de l’éducation et ce qu’il pourrait apprendre à ses fils, disant que la prison ne semble pas avoir porté ses fruits puisqu’il ne semblait pas avoir appris de ses erreurs. Bien sûr le tout en étant ironique sinon ce n’était pas drôle … Il haussa un peu plus le ton, si il y avait une chose qu’il ne supportait pas c’était qu’on lui dise comment agir avec ses enfants : « Sérieux commence même pas à jouer comme ça avec moi Trish… Je te demande des explications et direct tu t’es senti obligé de crier et m’attaquer sur des conneries. Quand aux petits ne t’inquiètes pas y aura aucun soucis.. » Puis il conclut : « Et la prison tu sais qu’ils ont voulu faire une sorte d’exemple de moi et que la sanction était disproportionné » Des bagarres en soirée y en a souvent, il avait pas tué le type à ce qu’il sache…

_________________
    « Family Portrait »


    “ On the first page of our story, the future seems so bright. Then this thing turned out so evil, I don’t know why I’m still surprised. ” ©️ signature by anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

▐ PAROLES : 6215
▐ DATE D'ARRIVEE : 06/01/2012

▐ AGE : 27 ans
▐ OCCUPATION : Photographe
▐ LES SENTIMENTS : Les trois hommes de ma vie (a)
▐ POINTS : 159
MessageSujet: Re: TRISH&KYAN - Instant Crush   Dim 23 Fév - 17:04

Le pire, c'est qu'ils avaient passé une merveilleuse journée tous les quatre, en famille. Avant que Kyan aille en prison, il travaillait beaucoup, donc ils n'en avaient pas tellement l'occasion, alors que maintenant qu'il est au chômage, ils pouvaient faire des trucs plus familiaux... Même si Trish allait reprendre le boulot dans quelques jours, mais bon, l'avantage d'avoir un boulot de photographe, c'était beaucoup moins prenant qu'un mec qui dirige un hôtel cinq étoiles ! Du coup, des petites journées en famille, ils pourraient encore en faire des tas ! Mais, là, Kyan venait de tout gâcher, pourquoi ? Parce que ce monsieur était malade de jalousie, il ne supportait pas qu'un homme puisse, ne serait-ce, que poser le regard sur elle, comme il l'avait déjà dit, il savait très bien ce que ces hommes pensants en la regardant... Et non, ce n'était pas "allons faire du tricot". Elle en était consciente, mais elle n'allait pas s'excuser d'être jolie, si ? En plus, c'est vrai qu'elle prenait soin d'elle et qu'un rien la rendait sexy et ce n'est pas parce qu'il était jaloux qu'elle irait mettre un voile ! Elle doutait qu'il en avait envie de toute façon. Et il ne faut pas croire, Trish aussi pouvait être d'une jalousie maladive avec lui, mais elle avait appris à lui faire confiance, contrairement à lui visiblement ! Il venait lui faire des reproches car il ne connaissait pas Parker, elle lui reprochait d'être jaloux, mais il retournait ça en disant simplement qu'il ne le connaissait pas et qu'elle n'avait pas jugé utile de lui parler de lui. Et ? Non, parce qu'elle ne voyait pas le mal là-dedans... Enfin, la belle brune s'était promise de rester calme, mais il l'énervait trop avec ses reproches à la con, il ne se rendait pas compte qu'il venait de complètement gâcher leur soirée ? « Je l'aime beaucoup, amicalement bien sûr, la photographie nous rapproche, on se comprend artistiquement parlant, mais ça s'arrête là ! Et je ne savais pas qu'on était en Afghanistan et que je devais présenter tous mes amis à mon mec ! Mais si, le plus gros souci est que tu ne le connais pas, on l'invite, vous ferez connaissance et voilà. » Encore une fois, elle s'en fichait, elle n'avait rien fait de mal, elle n'avait rien à se reprocher, alors s'il voulait rencontrer Parker, pas de soucis.

Cela dit, le souci était qu'une fois que Mr Johnson était parti dans ses délires, on ne l'arrêtait pas si facilement et en plus, il se montrait méchant avec son ami, disant qu'il n'était pas malin d'avoir laissé un message sur le répondeur du téléphone de la maison, au lieu du portable... La belle s'empressa donc de défendre Parker, en disant qu'au moins lui, il n'avait pas été en prison pour une pauvre bagarre dans un bar. Sur ce coup-là, elle avait réussi à l'énerver encore plus. Tant mieux, il était dans le même état qu'elle maintenant ! Le jeune homme semblait outré qu'elle mette ça sur le tapis, demandant si elle comptait le faire à la moindre occasion... Euh oui ! C'était quand même le truc à dire pendant une dispute maintenant, avant elle lui reprochait son ex, maintenant, ce sera la prison ! Il tentait d'expliquer son geste, mais avouons-le, c'était peine perdue, il n'y avait rien qui justifiait ce qu'il a fait, certes, le gars était archi lourd, mais il avait perdu son sang-froid, alors qu'ils seraient simplement partis, tout cela ne serait pas arrivé. La belle attendit qu'il termine son monologue pour répondre en criant à moitié : « Et ben si, moi, je parle de toi ! C'est à cause de toi que je me suis retrouvée toute seule pendant un mois avec les petits, parce que tu as agi comme un crétin et tu sais bien que rien ne justifie ce que tu as fait ce soir-là ! Tu n'as pas pensé une seconde que tu avais une famille ! » Bon dieu, ça faisait un bien fou de lui dire ! Elle avait tenté pendant des semaines de le soutenir, car, malgré tout, elle était folle amoureuse de lui et il était le père de ses enfants, mais elle avait toujours cette rancœur en elle et elle n'avait jamais osé lui expliqué, comment elle, elle avait vécu toute cette histoire. Si le mec avait qui il s'était battu avait des amis dans le bar et qu'il se soit jeté tous sur lui, il aurait fait quoi ? Il aurait pu se faire tuer, mais ça, non, il n'y pensait pas, c'était mieux de se jeter dans la gueule du loup, sans penser que derrière il avait une femme et deux enfants. Et la dispute n'était pas prête de se terminer, il n'avait pas du tout apprécié qu'elle parle de Jules et Noah, qu'elle remette en cause ses qualités de père, le pire, c'est qu'il disait, limite, que c'était elle, qui avait commencé ! Le monde à l'envers, là. Il termina en disant qu'il avait fait un exemple en l'envoyant en prison, mais pour elle, ça ne changeait rien du tout. En se montrant jaloux ce soir, il prouvait que ça ne lui avait pas servi de leçon, voilà tout. La jeune femme soupira et lui balança : « T'as raison, il n'y aura plus de soucis, parce que si tu continues comme ça, je vais partir d'ici et tu ne reverras plus tes fils ! » Elle ne le ferait pas, enfin, si elle pouvait le faire... Mais même si un jour, ils se séparaient, elle ne l'empêcherait jamais de voir ses enfants, là, elle voulait simplement lui mettre une claque mentale... À défaut de lui en mettre une vraie !

_________________
    dis moi que tu m'aimes
    Dis moi que tu m'aimes, que la vie est belle, que ce monde est fou. Et quoi qu'il advienne je resterai tienne, à toi jusqu'au bout. A la vie à la mort, mi amor, je plaque tout. Dis moi que tu m'aimes et que les autres on s'en fout.
    ©️ by anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

▐ PAROLES : 4892
▐ DATE D'ARRIVEE : 06/01/2012

▐ AGE : 27 ans
▐ OCCUPATION : Papa à temps plein, dealer à temps partiel
▐ POINTS : 63
MessageSujet: Re: TRISH&KYAN - Instant Crush   Mer 26 Fév - 23:27

C’était bien connu maintenant pour Kyan depuis le lycée qu’il était impossible d’avoir une discussion sérieuse et légèrement fâcheuse sans que Trish la furie ne s’énerve et démarre au quart de tour. Oui, lui ne rigolait pas, il ne lui demandait pas de rire non plus, il lui posait simplement des questions. Sur le ton du reproche peut-être, mais il ne demandait que des explications, pas à se prendre la tête, surtout pas après la superbe journée qu’ils avaient passé en famille. Mais non, elle avait gardé son calme quelques secondes seulement avant d’exploser, s’énervant en criant qu’elle ne l’avait pas trompé avec ce Parker. Et encore heureux tiens ! Il ne manquerait plus que ça que la mère des enfants de Kyan se fasse sauter par le premier venu parce que son homme allait passer un mois en prison. Il était simplement intrigué et un peu énervé de savoir qu’elle avait semble-t-il passé du temps avec cet homme sans qu’il ne le connaisse. Pas une fois il avait entendu parler de cet homme, et parmi toutes les personnes l’ayant aidé durant ce mois difficile elle avait cité énormément de monde, amis et famille que Kyan connaissait mais elle avait omis de citer Parker, voilà pourquoi il le prenait mal. Il avait l’impression qu’elle lui cachait des choses et il n’aimait pas ça du tout. Et surtout il ne savait pas du tout comment ce type voyait sa petite amie. Qui lui disait à Kyan qu’il avait pas envie de se la faire, ou la faire tomber amoureuse de lui ? Et bien personne ! voilà pourquoi il avait demandé des explications. Donc oui, même si il y avait derrière tout cela une pincée de jalousie notre jeune homme expliqua qu’il voulait juste savoir qui il était et pourquoi elle ne lui avait pas parlé de lui. Elle disait l’aimer amicalement et que c’était un collègue photographe qui avait la même vision du métier qu’elle. Ça aurait pu s’arrêter là, mais non c’était tellement plus marrant de le chercher encore un peu en disant qu’elle ne se savait pas en Afghanistan à devoir présenter tous ses amis à Kyan, ajoutant que si il le souhaitait elle pouvait l’inviter pour qu’il arrête de la souler. Oui elle n’avait pas dit ça comme ça mais c’est bien ce qu’elle pensait. « Ok donc c’est le boulot je ne peux pas comprendre je suppose ? Et ce n’est pas ça que je dis, simplement que tu ne l’as jamais mentionné, ni rien, il sort de nulle part et je ne sais même pas depuis quand vous bossez ensemble. Mais ouais si t’y tiens tellement invites le, je verrais bien si il te voit comme une amie ou une potentielle conquête. Je pourrais clairement lui faire comprendre que t’es à moi… » Un peu cru ? Bon en tant normal elle adorait entendre ce genre de phrase, mais dans ce contexte c’est sûr qu’elle l’enverrait chier. Mais comptez sur Kyan pour bien montrer par des gestes que trish est SA petite amie et que l’autre n’a aucune chance un jour de la toucher sans se faire démonter la tête…

Ah bah oui, finalement elle avait peut-être raison, la prison ne lui avait pas servi de leçon si il pensait déjà à jouer des poings pour celle qu’il aime. Ce qui venait le plus d’énerver ? Et bien que Trish se permette de l’enfoncer, défendant son pote en disant que lui au moins n’avait pas fini en prison par pure jalousie. Et le pire c’est qu’il voyait dans son regard qu’elle était satisfaite de l’énerver. C’était pour Kyan minable d’utiliser la prison à la première occasion. Il lui rappela donc les raisons de son geste en terminant par dire qu’on ne parlait pas de lui mais de son pote à elle. Sauf que Trish craqua totalement, criant en lui reprochant toute cette histoire, de l’avoir abandonné un mois et n’avoir pas pensé à sa famille. Elle l’avait tellement soutenu, et là elle lui sortait tout ça, disant qu’à cause de lui, d’une connerie elle avait été toute seule avec les enfants et tout ça par sa faute. « T’as pas le droit de dire que j’ai jamais pensé à vous ! Si j’ai agis comme ça c’était justement pour te défendre d’un connard ! Et ensuite je n’ai pas cessé de m’inquiéter pour vous trois, avant le procès, pendant et tout ce mois. Y a pas une minute sans que je pense à vous ! C’était une grosse connerie de ma part, mais je l’ai fait parce que je t’aime et que je ne supporte pas qu’on puisse te manquer de respect comme il l’a fait ! » Et si il ne le montrait pas, il était quand même surpris d’entendre ça. Elle l’avait toujours soutenu, et maintenant que c’était fini pour lui elle lui en mettait plein la tête avec tout ça. Autant dire qu’il était au troisième sous-sol là à cet instant. Mais même si d’entendre ça l’avait perturbé, il ne se démonta pas lorsqu’elle parla des deux petits et de l’influence qu’il pourrait avoir sur eux. Entendre Trish en gros dire qu’il ne pourrait pas être un bon père ça le mettait hors de lui. Si il tenait encore debout c’était en partie pour ses deux petits anges. La sanction n’était pas normale aux yeux de Kyan, et la belle soupira en disant que de toute façon il n’y aurait plus de soucis si il continuait comme ça parce qu’elle partirait avec Noah et Jules et qu’il ne les verrait pas. Il lui fit des grands yeux avant de répondre sèchement : « De mieux en mieux, tu me menaces de me quitter et me priver de mes enfants ? Non mais franchement t’es sérieuse là ? Tu me sors des trucs comme ça sans raison maintenant ! C’est ce que tu veux ou quoi pour dire des choses comme ça ? » Non parce que bon, l’entendre lui dire qu’elle partirait et qu’il ne verrait plus ses enfants c’était de l’inédit, jusqu’à présent jamais elle n’avait osé dire des trucs de la sorte…

_________________
    « Family Portrait »


    “ On the first page of our story, the future seems so bright. Then this thing turned out so evil, I don’t know why I’m still surprised. ” ©️ signature by anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

▐ PAROLES : 6215
▐ DATE D'ARRIVEE : 06/01/2012

▐ AGE : 27 ans
▐ OCCUPATION : Photographe
▐ LES SENTIMENTS : Les trois hommes de ma vie (a)
▐ POINTS : 159
MessageSujet: Re: TRISH&KYAN - Instant Crush   Jeu 27 Fév - 16:01

Bon, elle tentait de rester zen, mais ce n'était pas facile. Depuis le temps, on connaissait très bien le caractère de Trish, elle montait très vite dans les tours comme on dit, surtout quand elle se sent attaquée pour rien et là, c'était vraiment le cas. La jolie brune ne voyait pas ce qu'elle avait fait de mal et nombre de fois où ils s'étaient disputés où effectivement, elle avait des choses à se reprocher. Au lycée par exemple, elle adorait flirter avec d'autres garçons pour le rendre fou de jalousie, ça marchait toujours ! Enfin, c'était moins drôle quand, pour se venger, il faisait la même chose... Enfin, les réconciliations étaient tellement bonnes que oui, elle l'avouait, souvent, elle faisait exprès de le provoquer. Mais, pas cette fois ! Pourquoi irait-elle le rendre jaloux après ce qu'il s'est passé et puis, ils n'avaient plus dix-sept ans et surtout, ils avaient deux petits anges qui comptaient sur eux, pas le moment de jouer avec le feu. C'est bien pour ça que la jeune femme était folle de rage, car elle était innocente et là, elle avait l'impression que depuis le temps qu'ils étaient ensemble, il n'avait toujours pas confiance en elle. Trish se défendit donc d'une quelconque relation autre qu'amicale avec Parker, disant qu'artistiquement, ils étaient sur la même longueur d'onde, mais si c'était le souci, aucun problème, elle pouvait inviter le jeune homme et Mr malade de jalousie verrait bien que ce n'est qu'un ami. Il répondit que le problème était qu'elle n'avait pas parlé de lui, ce qui fit lever les yeux au ciel à la belle avant qu'il n'ajoute que, d'accord, ils allaient l'inviter, comme ça, il verrait bien s'il la voit comme une amie ou plus, ajoutant qu'il lui ferait clairement comprendre qu'elle lui appartient. Le regard de la belle s'assombrit véritablement et là, elle était vraiment en colère ! Certes, dans certaines situations (sexuelles xD) elle aimait entendre ça, mais là, non, pas du tout ! Elle répondit : « Je n'ai aucun compte à te rendre, on n'est pas marié à ce que je sache ! Je vois qui veut, quand je veux et où je veux et si ça ne te plait pas, j'en ai rien à foutre ! Et surtout, surtout, je ne suis pas ta chose, je ne t'appartiens pas, c'est compris ? » Bon, ça avait le mérite d'être clair au moins. Elle n'avait même pas crié, mais il y avait tellement de colères dans son regard, que c'était inutile de lui hurler dessus en plus.

Mais, la dispute ne se calmait pas, loin de là. Trish avait bien envie de lui claquer ses quatre vérités, depuis le temps qu'elle y pensait. Alors, oui, elle l'a soutenu, évidemment, c'est l'homme de sa vie, le père de ses enfants, c'est absolument normal, mais ça ne voulait pas dire qu'elle ne lui en voulait pas un petit peu. Comme elle lui disait, il n'avait pas pensé une seconde qu'il avait une famille, il se bat dans un bar comme ça, alors que le mec qu'il a tabassé aurait bien pu avoir des amis dans ce même bar ! Et il aurait fait quoi à quatre ou cinq contre lui ? Certes, les gens qui se battent dans les bars ne le font pas pour tuer, mais un mauvais coup ou une mauvaise chute et c'est l'horreur. Et après ? Elle aurait fait quoi, elle ? Seule avec les deux petits. Il disait qu'elle n'avait pas le droit de dire ça et une fois de plus elle leva les yeux au ciel, il tenta de défendre son geste, comme il le fait depuis deux mois, mais bon, pour la belle, ça n'excusait rien. Bon, il admettait quand même que c'était une connerie, c'était mieux que rien. Il est vrai que ce type avait été particulièrement lourd, mais il aurait juste pu s'en aller, il n'était pas obligé de lui taper dessus comme il l'a fait ! Et puis, Trish n'était pas une demoiselle en détresse, elle pouvait repousser un mec trop collant toute seule. Une fois qu'il avait terminé, elle enchaîna tout de suite en disant : « Si je te dis ça, ce n'est pas dans ce sens-là déjà ! On peut dire que ça s'est assez bien terminé cette fois-ci, mais ça aurait pu tourner au bain de sang, pour lui, ou pour toi et dans les deux cas, je me serais retrouvée toute seule pour élever nos deux enfants ! Tu as fait une connerie, je t'ai soutenu, mais je vois que tu n'as pas changé et que tu te mets de nouveau dans un état pas possible par jalousie, encore une fois ! Et le pire, c'est que tu n'as pas confiance en moi. » Elle termina sa phrase presque en larmes, ça avait été tellement dur et elle avait été tellement forte pour supporter ça, surtout pour les jumeaux, qu'elle avait l'impression de craquer maintenant et si elle commençait à pleurer, elle savait qu'elle ne pourrait plus s'arrêter. Elle était si mal qu'elle lui disait que s'il continuait comme ça, elle partirait et il ne verrait plus les petits. Évidemment, elle ne ferait jamais ça, mais là, elle était vraiment à bout. Kyan semblait sous le choc et elle regretta presque tout de suite d'avoir dit ça, c'était nul comme remarque, elle le savait bien... Il lui demanda si elle était vraiment sérieuse et elle avait envie de dire que non, qu'elle ne pourrait jamais, mais aucun son ne sortait de sa bouche, pour une fois, elle ne savait pas quoi dire, elle restait là, à le fixer, les yeux humides en se mordant la lèvre. Puis elle soupira et elle finit par dire : « Je vais aller faire un tour, il faut que je prenne l'air. Fais attention aux enfants. » Il fallait qu'elle sorte avant d'exploser vraiment. Elle était au trente-sixième dessous et elle n'avait pas envie de rester là une seconde de plus.

_________________
    dis moi que tu m'aimes
    Dis moi que tu m'aimes, que la vie est belle, que ce monde est fou. Et quoi qu'il advienne je resterai tienne, à toi jusqu'au bout. A la vie à la mort, mi amor, je plaque tout. Dis moi que tu m'aimes et que les autres on s'en fout.
    ©️ by anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

▐ PAROLES : 4892
▐ DATE D'ARRIVEE : 06/01/2012

▐ AGE : 27 ans
▐ OCCUPATION : Papa à temps plein, dealer à temps partiel
▐ POINTS : 63
MessageSujet: Re: TRISH&KYAN - Instant Crush   Jeu 27 Fév - 23:04

Ce qui énervait le plus Kyan ce soir c’était qu’il avait passé un si bon moment avec Trish et les enfants, et là tout été en train de foutre le camp à cause d’un stupide message sur un répondeur. Mais pourquoi ce mec avait appelé dans l’après-midi ? Pourquoi avoir laissé un message ? Pourquoi sur le répondeur du téléphone fixe ? C’était totalement débile de sa part, surtout que ça avait réveillé la jalousie de Kyan et il était dans ce cas impossible pour lui de faire comme si de rien n’était. Oh bien sûr Trish ne l’avait au début pas entendu et avait été couché les petits, elle était revenue avec un magnifique sourire, et pourtant il n’avait pas pu s’empêcher de rester de marbre face à elle, demandant des explications à sa petite amie. Et à la base ce n’était que des questions, il voulait savoir qui était cet homme qui était apparu dans la vie de Trish et qui n’avait jamais été cité par cette dernière auparavant. Surtout qu’il avait été absent un mois, du coup il voulait savoir qui était cet homme, et d’un côté c’était tout à fait normal. Si elle était partie un mois et qu’elle apprenait qu’il avait passé du temps avec une femme qu’elle ne connaissait pas, il savait déjà qu’elle aurait sauté au plafond, demandant qui était cette pouf. Oh oui, il la connaissait sa jolie Trish. Du coup oui, la discussion n’avait pas été possible et elle s’était directement énervé, lui criant dessus à moitié et se défendait de tout adultère. Mais elle interprétait parce qu’il demandait qui était cet homme, il ne l’accusait pas de l’avoir trompé. Mais bon Trish proposa d’inviter Parker pour qu’il voit qu’il n’y avait aucun soucis, et Kyan renchérit en disant que c’était une bonne idée, au moins il pourrait voir comment ce type voyait sa petite amie, et surtout il ne manquerait pas de lui montrer par de petites attentions que Trish était sa femme à lui et qu’il pouvait courir longtemps avant de pouvoir poser ne serait-ce qu’un doigt sur la jolie métisse. Bon si en d’autres circonstances elle aimait l’entendre lui dire des choses comme ça, ce soir elle lui jeta un regard noir. Bien sûr elle continua sur ses grands chevaux en disant qu’elle faisait ce qu’elle voulait et qu’elle s’en foutait qu’il soit d’accord là-dessus ou pas. Tellement prévisible cette réplique ! C’était d’un égoïsme, et c’est d’ailleurs ce qu’il lui dit après avoir levé à son tour les yeux au plafond : « Tu t’entends parler avec ton attitude égoïste ? On est pas encore mariés et alors ? On est plus au lycée Trish ! On est en couple, on est une famille, on a des enfants, donc non on ne peut pas faire ce qu’on veut quand on veut » Puis il réagit sur le fait qu’elle disait ne pas lui appartenir et n’étant pas sa chose, demandant si il comprenait ce qu’elle disait : « Tu dis pas toujours ça hein ! C’est quand ça t’arrange… C’est comme ça, t’es à moi et je ne laisserais personne te prendre à moi ! » Mignon non ? Une manière de dire qu’il l’aimait plus que tout et que sa jalousie était en quelque sorte une manière de lui montrer qu’il ne voyait plus sa vie sans la mère de ses enfants…

Mais la dispute ne s’arrêtait pas là bien au contraire. Ah bah oui c’était mal connaître Trish qui avait subtilement dévié le sujet, ne parlant plus de Parker mais en mettant plein la tête à Kyan. Oui parce qu’elle avait choisi ce soir pour lui dire tout ce qu’elle avait sur le cœur, et ça il ne s’y attendait pas. Bien sûr une dispute avec Trish il savait qu’il s’en prendrait plein la tête, mais de là à entendre ce qu’elle venait de lui asséner était très dur pour lui. En effet, même lorsque Kyan avait été au plus bas et s’en voulait à mort, elle positivait son geste et le rassurait. Mais surtout elle l’avait soutenu, jusqu’à ce soir… Car en fait elle lui en voulait, elle avait de la rancœur concernant toute cette histoire. Elle le traitait d’égoïste de n’avoir jamais pensé à sa famille et avoir agi comme un débile. Par conséquent il s’en défendit, disant avoir pensé à eux à chaque instant durant ces deux mois difficiles pour eux. Mais en fait il n’avait pas compris le point de vue de Trish. En l’occurrence elle disait qu’il n’avait pas réfléchi, qu’il aurait pu tomber sur plusieurs gars venant aider leur pote en mauvaise posture, provoquant peut être plus de dégâts, lui pouvant ne pas s’en sortir sur ses jambes, ou juste mort dans le pire des cas et qu’elle se serait retrouvé pour de bon seule sans lui, avec deux petits bonhommes à élever sans leur père. Il soupira donc en disant : « Je n’ai jamais pensé à ça, ce n’est pas arrivé, et on est parti ensuite, je comptais pas attendre gentiment pour me faire détruire en pièces devant ce bar… » Bon pour le coup elle n’avait pas tort, il aurait pu subir aussi durant cette soirée, mais au moins il ne serait pas allé en prison xD. De plus elle lui disait qu’elle l’avait soutenu mais que pourtant il continuait à agir bêtement par jalousie et qu’il ne lui faisait pas confiance. Il fit les gros yeux, un peu surpris de l’entendre dire ça et il reprit : « Le plus important c’est que je sois là, en forme avec vous trois ! Et je te signale déjà qu’à la base je n’ai fait que demander qui c’était. Inversons les rôles, tu ne voudrais pas savoir qui est la femme avec qui j’ai semble-t-il passé beaucoup de temps en ton absence et que je n’ais jamais mentionné ? Et puis arrête de dire que j’ai pas confiance en toi, je t’ai pas accusé de t’être tapé ce type ou je ne sais quoi » Bah ouais, au lycée il lui aurait dit qu’elle l’avait allumé pour s’en taper un autre, mais plus maintenant, il savait bien lui faire confiance là-dessus. Elle semblait aussi mal que lui pour le coup, il pouvait voir qu’elle n’était pas loin de craquer, et intérieurement ça lui brisé le cœur de la voir comme ça, et encore plus après leur belle journée en famille. Mais là où Kyan était sur le cul c’est qu’elle le menaçait de partir avec ses enfants s’il continuait. Continuer quoi exactement il n’en savait rien parce qu’elle ne répondait même rien lorsqu’il essayait de la faire réagir sur ce qu’elle venait de dire. Jamais elle n’avait été si loin et il espérait bien qu’elle n’en pense pas un mot et qu’elle l’aimait toujours, parce que là pour le coup il doutait vraiment avec ce qu’elle ressentait et ce qu’elle venait de dire. Elle le regardait les yeux humides, et pour une fois il ne savait même pas quoi penser en la voyant… Et toujours aucune réponse, elle préférait sortir prendre l’air en lui disant de faire attention aux bébés. « Ils sont réveillés depuis que t’as commencé à crier, et je crois pas réussir à les rendormir dans l’état dans lequel je me trouves… Mais bon si tu veux sortir je ne sais où je peux pas te séquestrer… » dit-il résigné, espérant qu’elle ne fuit pas comme ça, il était si mal qu’il avait besoin de réponse, surtout sur ses menaces de le quitter et de partir avec ses enfants…

_________________
    « Family Portrait »


    “ On the first page of our story, the future seems so bright. Then this thing turned out so evil, I don’t know why I’m still surprised. ” ©️ signature by anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

▐ PAROLES : 6215
▐ DATE D'ARRIVEE : 06/01/2012

▐ AGE : 27 ans
▐ OCCUPATION : Photographe
▐ LES SENTIMENTS : Les trois hommes de ma vie (a)
▐ POINTS : 159
MessageSujet: Re: TRISH&KYAN - Instant Crush   Mar 4 Mar - 11:39

La conversation, enfin la dispute commençait sérieusement à tourner en rond ! Enfin, avec eux deux, c'était toujours ainsi. Pourquoi ? Parce que, que ce soit Trish ou Kyan, ils ne lâchaient pas le morceau facilement, ils étaient têtus et bornés et ne voulaient en aucun cas donner raison à l'autre ! Du coup, les disputes pouvaient durer des heures et des heures ! C'est d'ailleurs pour cette raison qu'ils se réconciliaient souvent sur l'oreiller, une bonne partie de jambes en l'air les arrangeaient tous les deux, aucun n'avait besoin de demander pardon et une fois celle-ci terminée, ils reprenaient leur petite vie comme si de rien était. Enfin, là, c'était un peu différent, oui, Trish était vraiment à bout qu'il doute d'elle ainsi, qu'il pense qu'elle pourrait le tromper, il avait beau dire qu'il savait que ce n'était pas le cas et que c'était le fait qu'elle lui cache des choses qui l'ennuyait, au fond, elle savait bien qu'il n'avait pas confiance en elle, c'était comme ça, quand on était un jaloux maladif ! Pour couper court, elle disait qu'elle inviterait Parker pour qu'ils fassent connaissance, sauf que Mr Macho en rajouta une couche en disant qu'il lui montrerait bien qu'elle est à lui et uniquement à lui ! Alors, si des fois, surtout pendant le sexe xD, elle aimait qu'il dise ça, là, elle était en colère, enfin, elle était encore plus. La jolie brune avait l'impression d'être dans les années cinquante quand la place de la femme était à la cuisine, il savait en plus, qu'elle avait horreur de ça, mais il le disait quand même ! Elle lui disait clairement qu'elle faisait ce qu'elle voulait, que ça lui plaise ou pas et il l'insulta d'égoïste. La belle prit un air outré, c'était surement la pire chose qu'il pouvait lui dire, elle égoïste ? La blague de l'année ! Il ajouta qu'ils n'étaient plus au lycée et qu'ils avaient une famille et donc, non, ils ne faisaient pas ce qu'ils voulaient. Du coup, elle se remit à crier : « EGOISTE ?!!! Tu te fous de ma gueule Kyan ?! Si j'étais si égoïste, on n'en serait pas là aujourd'hui, je serais toujours à New-York et toi, tu aurais épousé ta pétasse ! » Oui, la Charlotte là. Puis, quand il insista sur le fait qu'elle était à elle, disant, qu'en plus, elle aimait qu'il dise ça de temps en temps, elle leva les yeux au ciel, encore, avant de lui répondre : « Pourtant, c'est qui arrivera si tu continues à être aussi con ! » Une menace ? Peut-être bien oui...

La dispute battait son plein et quelque chose lui dit que ce n'était pas prêt de s'arrêter... Trish ressentait tellement de frustrations, elle était si en colère qu'elle avait besoin de sortir tout ce qu'elle avait sur le cœur ! Tant pis si ça faisait mauvais effet, au moins, maintenant, il connaissait la vérité. Dans un sens, ce n'était peut-être pas plus mal. Ce fut donc au tour de Trish de le traitait d'égoïste, de lui dire qu'il n'avait jamais pensé à sa famille, pas une seconde ! Et si ça c'était mal fini ? Après tout, une bagarre, ça peut dégénérer très vite, suffit de mal tomber et hop, un mort. Et quelque que soit "ce mort" ça aurait eu des conséquences dramatiques pour leur famille. Soit il serait allé en prison un très long moment, soit il aurait été tué et dans les deux cas, elle aurait été privée de l'amour de sa vie et en plus, elle aurait du éléver ses enfants toute seule, sans leur père. Quand elle lui expliqua comment elle voyait les choses, il disait qu'il n'avait pas vu ça comme ça, du coup, encore une fois, elle leva les yeux au ciel. Oui, elle était agacée parce qu'un mec, ça ne pensait à rien voilà ! Il ajouta qu'ils étaient ensuite partis et qu'il ne comptait pas attendre qu'on le frappe. Encore heureux ! La jolie photographe continuait en disant qu'il n'avait pas changé et qu'il n'avait toujours pas confiance en elle. Kyan répliqua que ça n'avait rien à voir, qu'en cas contraire, elle aurait aimé savoir qui était la femme avec qui il avait passé du temps et qu'il n'avait pas mentionné. C'était bas d'inverser la situation ! Il termina en disant qu'il ne l'avait jamais accusé de tromperie. Elle répondit : « Tu n'as fait que demander ? Tu as sous-entendu un tas de choses tout de suite, comme si j'avais volontairement vu un autre mec dans ton dos pour m'envoyer en l'air et non, je n'inverse pas la situation, car moi, je n'irai jamais en prison un mois ! » Bam ! C'était vrai cela dit, pourquoi irait-elle en prison ? Ou pourquoi partirait-elle un mois ? Sauf pour faire des photos à l'autre bout du monde, mais ça ne durait jamais un mois, maximum une semaine et tant que les petits n'avaient pas au moins trois ans, elle ne ferait plus de déplacement si loin. Quand elle le menaça de partir avec les petits, elle s'en voulut tout de suite, ce n'était pas bien et en plus, jamais elle ne pourrait faire un truc pareil. Du coup, elle préféra la fuite, disant qu'elle voulait prendre l'air et qu'il devait s'occuper des jumeaux. Kyan lui disait qu'ils étaient réveillés, elle tendit l'oreille et elle entendit effectivement des pleurs. Elle soupira en retirant ses talons, elle avait mal aux pieds xD et tourna les talons en direction de l'escalier et en grimpant ce dernier elle lui balança : « Je vais m'occuper d'eux, j'ai l'habitude, ce n'est pas comme si, ils avaient eu un père jour de toute façon. » Une fois arrivée en haut, elle entra dans la chambre des bébés, par chance, seul Noah pleurait, elle le prit dans ses bras et en sortant de la chambre, elle parla à son bébé en le berçant : « Maman est désolée d'avoir crié, mais si maman crie, c'est parce que papa est un crétin. » En voyant ses grands yeux, elle fut aussitôt plus calme, il n'y a pas à dire, Kyan était un con quand il s'y mettait, mais il faisait des enfants magnifiques xD. Enfin, la jolie brune entra dans sa propre chambre et s'allongea sur le lit avec lui pour tenter de le rendormir rapidement, elle le tenait contre elle, caressant doucement sa petite tête brune.

_________________
    dis moi que tu m'aimes
    Dis moi que tu m'aimes, que la vie est belle, que ce monde est fou. Et quoi qu'il advienne je resterai tienne, à toi jusqu'au bout. A la vie à la mort, mi amor, je plaque tout. Dis moi que tu m'aimes et que les autres on s'en fout.
    ©️ by anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

▐ PAROLES : 4892
▐ DATE D'ARRIVEE : 06/01/2012

▐ AGE : 27 ans
▐ OCCUPATION : Papa à temps plein, dealer à temps partiel
▐ POINTS : 63
MessageSujet: Re: TRISH&KYAN - Instant Crush   Mer 5 Mar - 0:02

Et dire qu’il y a même pas une heure les deux jeunes passaient un superbe moment au centre commercial avec les deux petits, et là c’était pire que la Guerre Froide… En effet, lorsqu’on lançait Trish, il était très dur de l’arrêter et pendant une dispute ça pouvait être très violent. La preuve avec la tournure de celle d’aujourd’hui. Mais ce qui énervait le plus notre beau brun c’est qu’il voulait savoir qui était cet homme, pourquoi il n’avait jamais entendu parler de lui, notamment ce dernier mois où il semblait avoir passé beaucoup de temps avec la petite amie de Kyan. C’est ça qui le soûlait le plus, le fait qu’elle le lui ait caché. Bon bien sûr il n’était pas dupe… Notre ex-taulard était du genre très jaloux donc étant sorti de prison seulement depuis quelques jours la jolie brune n’avait pas voulu attiser sa jalousie. Sauf qu’il était tombé sur ce message et du coup il voulait maintenant avoir des réponses. Sauf qu’elle s’était emportée immédiatement en se défendant de ne pas l’avoir trompé. Non mais surtout qu’il n’avait jamais insinué ça. Les deux étaient de jeunes parents et il connaissait assez bien Trish qu’elle était capable de le rendre jaloux, mais que jamais elle n’irait mettre leur couple en péril pour un autre homme, surtout depuis qu’ils ont fondés ensemble une famille ! Mais si, pour elle il n’avait pas confiance en elle et il l’accusait d’infidélité… Du coup elle proposa à Kyky d’inviter Parker pour qu’il apprenne à le connaitre si le souci ce n’est que ça. Ah bah en voilà une bonne idée. Au moins comme ça il pourrait montrer que la demoiselle est à lui et rien qu’à lui ! Jaloux ? Ouais à fond et alors ? Cette jolie métisse était la femme de sa vie et la femme de ses enfants. Mais bizarrement entendre ça dans ce contexte ne lui plaisait pas et elle disait qu’elle n’était pas sa chose et qu’elle faisait ce qu’il voulait quand elle le voulait que ça lui plaise ou non. Bien sûr si ça n’avait pas plu à Trish, ça n’avait non plus pas plus à Kyan qui la traitait d’égoïste, et ça semblait l’énerver d’avantage vu sa réponse. En l’occurrence elle cria en demandant si il se foutait d’elle, parce que si elle était égoïste elle serait encore à New York et lui ce serait marié à Charlotte. Ouais ou pas … « Ah et ça c’est censé montrer le contraire ? T’as passé des années à le regretter et tu voulais revenir ici. Et ce n’est pas le sujet, on est une famille que ce soit toi ou moi on ne peut pas faire ce qu’on veut. » Puis si elle s’énervait parce qu’il disait qu’il était à elle, il lui rappela qu’elle ne disait pas toujours ça. Oh bon dans un contexte sexuel c’était bien différent. Du coup il lui disait qu’il ne laisserait jamais personne lui voler sa petite amie, sauf qu’elle menaçait que ça arrive si il continuait à être con. Allez prends ça dans les dents… Il regarda la jeune femme un peu bouche-bée et il répondit : « Des menaces ? A croire que c’est ce que tu veux vraiment… J’espère juste que tu ne réfléchis pas à ce que tu dis sous le coup de la colère vu ce que tu me dis… » Bah ouais, il savait qu’elle pouvait être blessante, et il essayait de lui faire comprendre qu’elle allait loin ce soir, sauf si elle le pensait vraiment, ce qu’il n’espérait pas. Ce n’était pas leur première dispute, ils étaient toujours durs, mais là elle avait atteint le summum…

Et pourtant elle n’avait pas fini de l’enchaîner puisqu’après tant de soutien durant deux mois elle lui sortait toute sa rancœur envers cette lourde histoire, et elle ne manqua pas de lui dire qu’il avait été égoïste en n’ayant pas pensé à elle et les enfants ! Elle lui en voulait terriblement pour son geste et ça l’envoyait au sixième sous-sol… Et oui, il ne pensait pas qu’elle lui en voulait, et encore moins autant que ça. Alors qu’elle se défoule sur lui de la sorte ça le chamboulait pas mal. Il essaya donc tant bien que mal de se défendre en disant qu’il ne comptait pas rester devant le bar pour se faire démolir le crâne par les potes potentiels du mec qu’il avait lui-même amoché. Même si lui n’avait jamais pensé à ça, elle y avait pensé et avait eu peur car tout aurait pu être différent et par conséquent la jeune femme aurait pu se retrouver seule avec deux petits anges. Mais vu la réaction de Kyan elle trouvait qu’il n’avait pas changé malgré la prison et qu’il était toujours si jaloux. Et lorsqu’il lui demanda si à sa place elle n’aurait pas voulu entendre parlé de celle qui passe du temps avec lui, elle répondit complètement à côté, histoire de se défendre et ramena à nouveau le fait qu’il avait été assez con pour finir en taule. Génial les disputes si elle ne sait dire que ça… Et puis bon, comme il lui disait il ne l’avait jamais accusé de tromperie ! mais elle restait sur le fait qu’il l’avait très bien sous-entendu « Non ! Tu interprète Trish ! Apparemment toi et mes enfants avez passé du temps avec lui, je veux juste savoir qui est cet homme… Après tant d’années et surtout nos deux petits anges je suis pas assez con pour dire que tu te tapes un mec dans mon dos. Surtout que si ça avait été le cas niveau discrétion c’est zéro ! Je demande juste qui est ce type, rien de plus putain ! » Oui il s’énervait… Puis il reprit en criant : « Oui bah c’est bon on a comprit que j’ai été en taule pas besoin de le ressortir à chaque phrase ! Enfin un bon moyen pour toi de ne pas répondre surtout parce que tu sais qu’à ma place t’aurais voulu des explications ! » Puis face aux nouvelles menaces il lui demanda si elle était sérieuse mais la jolie Trish ne répondit rien, se contentant de vouloir sortir prendre l’air, lui demandant de s’occuper des petits. Néanmoins il lui dit que vu son état de stress avancé il n’était pas sûr de pouvoir les calmer parce qu’il les entendait pleurer depuis un moment. La belle retira donc ses talons et monta vers la chambre des petits non sans en remettre une couche, disant qu’elle avait l’habitude de s’en occuper puisqu’ils n’avaient jamais eu de père. BAM le coup de massue… Dépité, il lui lança en s’asseyant sur le canapé ! « Tu me déprimes, je crois même pas ce que j’entends là… » Et franchement entendre ça le blessait énormément. Puis il entendit Trish sortir de la chambre des petits et chuchoter quelque chose. Il se dirigea donc vers l’étage, restant quelques instants derrière la porte de sa chambre, écoutant puis regardant Trish prendre soin de Noah pour le rendormir. Inspirant profondément, il resta là à les contempler. Ils les aimaient tellement ! Et l’image était si belle… Et puis bon, elle berçait Noah, il n’allait pas en remettre une couche et réveiller le petit qui semblait bien partie pour se rendormir. Au pire la discussion reprendrait dans quelques minutes, une fois les bébés dormant à nouveau…

_________________
    « Family Portrait »


    “ On the first page of our story, the future seems so bright. Then this thing turned out so evil, I don’t know why I’m still surprised. ” ©️ signature by anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

▐ PAROLES : 6215
▐ DATE D'ARRIVEE : 06/01/2012

▐ AGE : 27 ans
▐ OCCUPATION : Photographe
▐ LES SENTIMENTS : Les trois hommes de ma vie (a)
▐ POINTS : 159
MessageSujet: Re: TRISH&KYAN - Instant Crush   Jeu 6 Mar - 19:33

Bon, inutile de dire que maintenant, la belle métisse était très en colère. C'est vrai qu'elle peut être très douce, adorable même et la fille la plus gentille du monde, mais quand elle s'énervait, ça devenait une vraie garce ! Kyan en a fait les frais un nombre impressionnant de fois d'ailleurs, parce que c'est bien avec lui qu'elle avait eu ses pires disputes. Normal de se disputer dans un couple, seulement, la belle allait toujours très loin, regrettant toujours, après le coup de la colère, ses propos, seulement, on ne pouvait pas revenir en arrière. Depuis dix ans, le jeune homme avait appris à la connaître et il savait qu'elle n'était pas vraiment elle-même quand c'était comme ça, heureusement, sinon, ils ne seraient peut-être plus ensemble aujourd'hui. Il faut dire aussi qu'ils étaient du genre à se disputer violemment, mais les réconciliations étaient tout autant violentes, dans le sens sexuel du terme et ça faisait du bien, beaucoup de bien. Le sexe vanille, c'était cool, mais la baise, c'était bien aussi des fois ! Mais bon, pour l'instant, elle n'avait pas envie de sexe, loin de là, elle avait plutôt envie de lui écraser la tête contre une vitre, c'est tout de suite moins sexy. Et s'il y avait bien une chose qu'elle ne supportait pas, c'était qu'il fasse son macho en disant qu'elle lui appartenait, elle n'était ni un trophée, ni une femme-objet et même si des fois, ça pouvait lui plaire qu'il soit ainsi, là, c'était tout le contraire ! Le pire ? Il la traitait d'égoïste ! La blague de l'année franchement ! Elle lui rappelait donc que, si elle avait été si égoïste, elle ne serait pas là aujourd'hui et il serait encore avec sa pouffiasse ! Il disait que ça ne prouvait rien et que c'est elle qui voulait rentre à LA. Il ajouta que ce n'était de toute façon pas le sujet, ben tien, bizarrement quand c'était lui en cause, ce n'était pas le sujet ! Elle répondit : « Ce n'est pas parce qu'on a des enfants ou qu'on est en couple qu'on appartient à l'autre. Alors, je le redis, que ça te plaise ou pas, je fais CE QUE JE VEUX ! Si tu n'es pas content et que tu n'as pas confiance en moi, c'est pareil. » Puis, il disait qu'il ne laisserait personne lui prendre Trish, ce qui la fit lever les yeux au ciel, encore une fois. La belle le mit en garde, disant qu'en étant aussi con, il pourrait bien la perdre, oui, c'était des menaces et il ne semblait pas content, disant qu'il espérait qu'elle dise ça sur le coup de la colère. Bien sur, mais est-ce qu'elle allait le rassurer ? Bien sur que non. « Continu à agir comme un crétin et tu verras si je suis sérieuse ou pas ! » À voir donc... Mais bon, on sait tous qu'elle ne pourrait jamais quitter cet homme, elle l'aime trop, aussi crétin soit-il, c'était son crétin.

La situation empirait toujours un peu plus, Trish était partie et là, elle déballait carrément son sac ! Elle lui expliqua alors qu'elle était en colère contre lui, qu'elle s'était montrée forte pour le soutenir, mais qu'au fond, elle lui en voulait. Elle ne lui en voulait pas de défendre son honneur, mais elle lui en voulait de se battre comme ça, sans penser que s'il lui arrivait malheur, les enfants grandiraient sans leur papa et elle devrait vivre sans lui. Inutile de dire que c'était le pire cauchemar de chaque mère et de chaque femme totalement amoureuse de leur compagnon. Et le pire dans tout ça, c'est qu'il n'avait pas l'air d'avoir compris la leçon ! Il réagissait une nouvelle fois comme un jaloux ! Il était limite près à se rendre chez Parker pour lui dire de ne plus s'approcher de sa femme. Si ce n'était pas pathétique franchement ? Elle était amoureuse de lui, elle avait des enfants avec lui, pourquoi voudrait-elle le tromper ? Il se défendait maintenant en disant qu'il n'avait jamais pensé qu'elle le tromper, qu'il voulait simplement savoir qui était-ce garçon. Mais, elle ne lui avait pas déjà dit ça ? Bien sur que si, elle lui a déjà signifié qu'il était simplement un ami photographe et pourtant, il continuait à être jaloux ! En plus, il venait de commettre une grave erreur en disant "mes" enfants ! « Tes enfants ?!! Étrange, je pensais que c'était moi qui les avais portés neuf mois et qui avais mit dix longues heures à les faire sortir de MON ventre ! Et je t'ai déjà répondu, c'est un ami photographe, donc si c'était ça, ta question, pourquoi tu continues à me soûler Kyan ?!! » Dit-elle en criant. Elle ne prit même pas la peine de répondre aux restes, mais quoi qu'il en dise, l'excuse prison, ce serait l'idéal à chaque dispute ! Finalement, la jolie brune retourna dans la chambre à l'étage voir les bébés qui pleuraient, non sans lui balancer une dernière vacherie, sinon ce n'était pas drôle. Il lui lança une phrase à laquelle elle ne répondit pas, se contentant de lui lancer un regard noir. Une fois à l'étage, par chance seul Noah était réveillé, elle le prit dans ses bras et alla s'allonger avec lui sur son lit pour le bercer et le rendormir. Quelques minutes plus tard, le petit garçon s'était rendormi, elle le reprit délicatement dans ses bras pour le ramener dans son berceau. En se levant elle aperçu Kyan, elle soupira avant de passer près de lui en l'ignorant totalement et retourna coucher le petit. Une fois fait, elle ferma doucement la porte et retourna dans sa chambre, ignorant toujours royalement le beau brun. La jeune femme prit des affaires dans son armoire, alla dans la salle de bains et elle en ressortit dix minutes plus tard, toute pimpante. Kyky était sur le lit et elle lui lança, avec froideur : « Je vais rejoindre Julie dans un bar, maintenant que les petits dorment bien, tu peux t'en charger. » Enfin, s'il pouvait... Sait-on jamais la tâche serait peut-être trop difficile pour lui !

Spoiler:
 

_________________
    dis moi que tu m'aimes
    Dis moi que tu m'aimes, que la vie est belle, que ce monde est fou. Et quoi qu'il advienne je resterai tienne, à toi jusqu'au bout. A la vie à la mort, mi amor, je plaque tout. Dis moi que tu m'aimes et que les autres on s'en fout.
    ©️ by anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

▐ PAROLES : 4892
▐ DATE D'ARRIVEE : 06/01/2012

▐ AGE : 27 ans
▐ OCCUPATION : Papa à temps plein, dealer à temps partiel
▐ POINTS : 63
MessageSujet: Re: TRISH&KYAN - Instant Crush   Jeu 6 Mar - 23:59

Bon apparemment être ensemble depuis des années ce n’était rien pour Trish… Et avoir des enfants ensemble ne l’empêcherait pas d’agir comme bon lui semblait et ne pas consulter Kyan… Ok elle était en colère, et il la connaissait assez pour savoir qu’elle ne pensait dans le fond pas le quart de ce qu’elle avait ou pourrait dire sous le coup de l’énervement. Parce que oui, lorsque la jolie métisse était énervée et qu’elle se prenait la tête avec Kyan elle n’y allait pas de main morte et elle n’avait pendant les disputes qu’un seul et unique but : être méchante ! Si les premières disputes avaient été violentes, Kyan avait appris à ne pas se formaliser sur tous ce qu’elle dirait puisqu’elle n’en penserait pas énormément. Du coup ce soir même si ça l’énervait tout ce qu’elle pouvait lui mettre dans la gueule, il savait très bien qu’elle allait se retrouver un peu mal après coup. Après tout il la connaissait pas cœur notre jolie Trish et c’est bien pour ça qu’il n’avait pas commencé à tout casser dans la maison… Par contre il ne savait pas du tout pourquoi la demoiselle n’avait jamais parlé de Parker si elle avait passé tant de temps avec lui, et c’est ça avant tout qu’il lui avait reproché ce soir. Parce que quoi qu’elle dise les deux jeunes étaient de jeunes parents et par conséquent ils ne faisaient pas ce qu’ils voulaient… Mais là où elle s’était énervé c’est lorsqu’il avait dit qu’elle était à lui. Bien entendu c’était dans le sens sentimental, que seul lui pouvait l’aimer comme lui le faisait, mais bien sûr vu le contexte ça faisait très macho et elle détestait ça, il le savait très bien, ce qui ne l’avait pas empêché néanmoins de le lui dire. Enfin tout ce qu’elle trouvait à dire pour se défendre c’était de dire que si elle était égoïste ils ne seraient pas ensemble. Aucun rapport à ses yeux… Il lui rappela donc simplement qu’ils étaient parents mais la jeune femme disait ne pas lui appartenir et insistait qu’elle faisait ce qu’elle voulait et que si il ne lui faisait pas confiance c’était pareil… Il leva les yeux au plafond en soupirant : « Tu sais très bien ce que je veux dire en disant ça… Mais vas-y fais ce que tu veux, de toute façon tu m’as pas attendu pour faire n’importe quoi… » dit-il en référence à leur passé houleux, son retour à L.A et son obstination à récupérer Kyan et surtout désormais à cacher l’existence de ce mec à son homme. Il lui faisait confiance, il l’aimait plus que tout, ils étaient heureux ensemble, avec des enfants, pourquoi remettrait-il tout cela en doute ? Il ne voulait laisser personne poser la main sur Trish. Néanmoins cette dernière le menaçait… Oui en gros il lui déclare son amour et elle ne trouve rien de mieux à dire que si il continue à être un crétin elle pourrait partir avec un autre. Il demanda si elle était vraiment sérieuse à aller si loin avec ce genre de menaces et elle renchérit en lui disant que si il continuait à être aussi con il le découvrirait. « Putain mais tu t’entends parler ? Tout ça pour des conneries tu oses venir me dire que tu serais capable de t’en aller quoi ?! Que tu sois énervée c’est une chose mais faudrait peut-être mesurer tes paroles ! Surtout qu’on verra rien du tout » termina-t-il en baissant le son de sa voix, parce que évident, c’était des grands mots et ce n’est pas une petite prise de tête pour jalousie qui mettrait un terme à leur couple, surtout pas maintenant qu’ils étaient parents voyons…

Mais malgré ses menaces la belle brune ne s’était pas calmée loin de là… En effet, elle avait sorti tout ce qu’elle avait sur le cœur à Kyan et ce n’était pas beau du tout à voir. Et oui, elle lui en voulait beaucoup d’agir frapper cet homme et d’avoir fini en prison. Mais si elle lui en voulait autant ce n’était pas pour avoir été absent un mois, mais parce qu’il n’avait pas pensé qu’il aurait pu se faire démolir par cet homme ou ses potes, et c’est l’idée qu’elle aurait pu être avec les jumeaux sans leur père qui la rendait comme ça. Oui il avait été con, et n’avait pas pensé aux conséquences, mais il positivait en disant que ce n’était pas arrivé. Par contre il se défendait de tromperies comme elle le disait. Bah oui, il pouvait être jaloux de ceux voulant s’approcher de sa petite amie, mais il avait confiance en elle après toutes ses années. Parfois elle pouvait s’amuser à allumer un mec mais ‘était juste pour rendre jaloux Kyan, mais jamais il ne l’accusait d’infidélité. Il avait simplement voulu savoir qui était cet homme et pourquoi elle le cachait tellement. Si elle lui avait parlé de lui il aurait demandé qui il était et ça se serait arrêté là voilà tout… On n’en serait pas là ce soir après une belle journée en famille. Et puis bon, ses enfants avaient passé du temps avec cet homme, donc il voulait en savoir plus sur lui. Enfin Trish l’avait très mal pris qu’il dise mes enfants, puisqu’elle disait que c’était elle qui les avait porté neuf mois et qu’elle avait mise dix heures à les mettre au monde. Puis elle avait terminé en demandant pourquoi il la soulait si ce n’était qu’une question à laquelle elle avait répondu. Mais c’est qu’elle était déprimante, elle comprenait rien quand ils se disputaient, ou alors elle le faisait exprès. « Joues pas sur les mots, mes enfants, tes enfants, nos enfants c’est pareil ! ils ont passé du temps avec lui je voulais donc savoir qui c’est voilà tout ! Et si je te soûle c’est parce que depuis avant je te demande pourquoi tu ne m’as jamais parlé de lui, j’ai compris que ce n’est qu’un ami ! Donc juste pourquoi ne m’avoir jamais parlé de lui c’est ça ma question ?! » Enfin bizarrement lorsqu’il disait qu’à sa place elle aurait aussi demandé des explications ça elle n’y répondait pas. Comme quoi elle était de mauvaise foi à mort parce qu’elle savait qu’elle n’aurait rien laissé passer… Une mini victoire pour Kyan quoi ! Enfin au lieu de partir la belle alla bercer les enfants qui pleuraient, n’oubliant pas au passage d’écorcher encore Kyan le traitant de mauvais père… Kyan monta et vit Trish allongée avec Noah pour le rendormir. Il les observa un petit moment, ne brisant pas ce magnifique moment de voir son fils et sa petite amie ensemble. Elle retourna coucher Noah soupirant en voyant Kyan devant la porte et l’ignorant totalement avant d’aller à la salle de bain. Sympa… Après la furie, l’ignorance, et il n’y avait rien de pire après tout ce qu’elle avait dit. Il resta allongé sur le lit, regardant le plafond et attendant le retour de Trish. Et quelle ne fut pas sa surprise de la voir sortir prête à sortir, plus sexy que jamais, mais surtout avec un haut laissant voir toute sa poitrine. Elle disait sortir avec une amie dans un bar et lui lançant de faire attention aux petits maintenant qu’ils dormaient. En gros qu’il n’aurait rien à faire. Avant qu’elle ne quitte la chambre il lui attrapa le bras et dit calmement. Enfin il bouillonnait de l’intérieur mais restait calme dans sa voix seulement pour ne pas réveiller les petits dans la chambre d’à côté : « Tu te moques de moi là ? Tu crois vraiment que je vais te laisser quitter la maison dans cette tenue ? Vu ce que cache ton haut autant y aller les seins à l’air pendant que tu y es ! C’est une incitation au viol ton truc… » Ah bah ouais, c’était hyper vulgaire quand même. Mais elle devait très bien le savoir et le faire simplement pour l’énerver. D’ailleurs il reprit « Et après comment tu veux que je ne sois pas jaloux quand tu veux sortir dans un bar dans cette tenue ? »

_________________
    « Family Portrait »


    “ On the first page of our story, the future seems so bright. Then this thing turned out so evil, I don’t know why I’m still surprised. ” ©️ signature by anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

▐ PAROLES : 6215
▐ DATE D'ARRIVEE : 06/01/2012

▐ AGE : 27 ans
▐ OCCUPATION : Photographe
▐ LES SENTIMENTS : Les trois hommes de ma vie (a)
▐ POINTS : 159
MessageSujet: Re: TRISH&KYAN - Instant Crush   Ven 7 Mar - 15:35

Ce qui était chiant avec Trish, c'est qu'elle s'énervait vite et qu'elle pouvait dire des horreurs, en plus, elle pouvait aussi reprocher des trucs qui datent de la guerre 14-18 juste pour énerver un peu plus Kyan. Oui, pendant très longtemps, chaque fois qu'il se disputait, elle remettait Charlotte sur le tapis, lui reprochant un nombre impressionnant de fois, le fait qu'il avait failli en épouser une autre... Alors que techniquement, c'était surtout sa faute à elle, elle avait refusé sa demande en mariage et le reste de l'histoire, on le connait. Mais ça plaisait à Trish de lui balancer ça dans la tronche chaque fois qu'il l'énervait, c'est-à-dire assez régulièrement ! Et maintenant avec la prison, elle avait une nouvelle chose à lui envoyer dans la tronche, cool non ? Bref, la belle lui rappela, encore, qu'elle n'était pas sa chose et qu'elle faisait ce qu'elle voulait, qu'il soit content ou pas ! Après tout, ils sont en couple ok, mais ils ne sont pas mariés ! Oui, Kyan a demandé Charlotte en mariage, mais Trish, elle peut se brosser pour que ça arrive un jour, alors qu'elle est censée être l'amour de sa vie ! S'il voulait un minimum d'emprise sur elle, il savait ce qu'il lui restait à faire... Quoi que non, même mariée, elle ferait ce qu'elle voudrait la petite. C'est sa nature d'être comme ça. Il lui assena le coup de grâce en disant qu'elle pouvait faire ce qu'elle voulait, de toute façon, elle ne l'avait pas attendu pour faire n'importe quoi. Qu'est-ce que ça voulait dire ça ? Il était franchement gonflé de lui dire ça ! Elle n'avait jamais rien fait de mal, d'accord, elle n'était pas la femme parfaite, mais elle ne l'avait jamais trompé ou que sais-je encore, elle ne voyait pas du tout pourquoi il disait ça maintenant, mais elle comptait bien le savoir ! « Je te demande pardon ? Ça veut dire quoi cette petite pique ? » Demanda-t-elle perplexe. Puis, la belle métisse le menaça, encore, il comprenait que ça ! Et comme elle insista, il lui demandait si elle s'entendait parler, ce qui la fit lever les yeux au ciel pour la centième fois de la soirée. Il continua en disant qu'elle devait mesurer ses paroles parce que là, elle allait loin. Comme si c'était nouveau, c'était miss Applewhite en colère ça, elle allait toujours très loin ! Elle répondit : « Tu me gonfles ! C'est assez clair là ? Et si ça te fait trop de peines, tu peux aller pleurer chez ta chère maman, elle sera ravie ! » Encore une chose que Trish aimait, mettre la mère de Kyan dans leurs disputes ! On sait tous qu'entre Trish et sa belle-mère ce n'était pas le grand amour, même si ça allait un peu mieux maintenant.

La dispute tournait en rond et si aucun des deux ne lâchait l'affaire, elle sentait qu'ils en avaient pour un long moment à être dans ce salon à s'en envoyer plein la tronche. Oui, ils avaient déjà eu des disputes de plusieurs heures, ils étaient aussi têtus l'un que l'autre et pour que l'un deux lâche l'affaire, c'était dur ! Ils étaient à présent revenus sur Parker, la jolie brune avait réussi à dévier le sujet, mais Kyan était quand même revenu dessus, ce qu'il pouvait être énervant... Il disait que cet homme avait passé du temps avec ses enfants et qu'il fallait qu'il sache un minimum qui c'était. Deux choses l'a rendit encore plus en colère qu'elle ne l'était déjà. En premier, il disait "mes enfants" comme si, ce n'était que les siens, la brunette lui rappelait que c'était elle qui les avait portés neuf mois et qu'elle avait mise dix longues heures pour accoucher ! Et deuxièmement, elle ne voyait pas pourquoi il la soulait avec Parker en disant qu'il voulait juste savoir qui c'était, alors que Trish lui avait déjà répondu depuis longtemps. Kyan lui demanda de ne pas jouer sur les mots, que c'était pareil, ben pas pour elle... Ajoutant que s'il la soulait, c'est uniquement parce qu'elle ne voulait pas lui dire pourquoi elle ne lui avait jamais parlé de lui. Elle se calma un peu, enfin, elle essayait toujours et elle répondit : « Tu vois ta réaction-là ? De jaloux maladif ? Et bien, c'est exactement pour ça que je n'ai rien dit ! Je savais que tu serais fou de rage et en voyant ta réaction, je me dis que j'ai eu raison de te le cacher. » Il pourrait bien dire que si elle lui avait dit, ça serait différent, elle n'en croirait pas un mot, elle le connaissait par cœur. Finalement, la jeune femme monta pour consoler Noah, elle s'allongea sur le lit et au bout de quelques minutes, il dormait déjà à nouveau. Elle le remit dans son lit, ignorant totalement Kyan, il l'avait beaucoup trop énervée et elle n'avait aucune envie de lui parler maintenant. Oui, elle était très douée pour bouder aussi. Finalement, elle alla dans la salle de bains et en ressortie dix minutes plus tard, changée. Elle disait à Kyan qu'elle sortait et qu'il pouvait s'occuper des bébés maintenant qu'ils dormaient. Mais, alors qu'elle quittait la chambre, il attrapa son bras en demandant si elle se moquait de lui. En gros, il lui fit comprendre qu'elle n'allait pas sortir comme ça. Honnêtement, elle ne comptait pas le faire non plus, mais elle aimait bien le faire chier. Elle lui répondit sur un air de défi : « Et pourquoi pas ? Mon mec préfère me prendre la tête pour des conneries plutôt que de s'occuper de moi, je vais donc voir si d'autres ont envie de s'occuper de moi EUX ! Et avec ce haut, je suis certaine que je ne vais pas peiner à trouver des prétendants ! » Elle était certaine, en effet, qu'elle n'aurait aucune peine à trouver.

_________________
    dis moi que tu m'aimes
    Dis moi que tu m'aimes, que la vie est belle, que ce monde est fou. Et quoi qu'il advienne je resterai tienne, à toi jusqu'au bout. A la vie à la mort, mi amor, je plaque tout. Dis moi que tu m'aimes et que les autres on s'en fout.
    ©️ by anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

▐ PAROLES : 4892
▐ DATE D'ARRIVEE : 06/01/2012

▐ AGE : 27 ans
▐ OCCUPATION : Papa à temps plein, dealer à temps partiel
▐ POINTS : 63
MessageSujet: Re: TRISH&KYAN - Instant Crush   Sam 8 Mar - 0:13

C’est fou comment Kyan savait exactement comment agir par moment avec sa bien-aimée. Et oui il savait qu’en disant qu’elle était à lui et personne d’autre elle démarrerait au quart de tour, et c’est ce qu’elle avait fait puisqu’elle disait ne pas être sa chose. On y reviendra plus tard mais elle l’était pourtant. Sexuellement parlant elle était toute à lui et il pouvait lui demander ou lui faire n’importe quoi qu’elle acceptait. Bon cela dit c’était parce qu’elle avait confiance en lui et qu’il n’était pas un de ces types bizarres avec des délires chelous en tête. Du coup notre jeune homme savait très bien qu’en pleine dispute elle se défendrait de ne pas être à lui, et pourtant il savait que personne hormis lui n’avait la moindre chance avec Trish. C’est simple ils sont fous amoureux et si par moment ils se prennent la tête ou se rendent jaloux, ils ne feront jamais rien pour mettre en péril leur couple.  Bien sûr qu’elle faisait ce qu’elle voulait et lui aussi d’ailleurs, mais bon on savait très bien que maintenant encore plus qu’avant ils se consultaient dans leur vie pour tout et rien. C’était un peu normal en même temps, parce que dans le fond on ne peut pas faire ce qu’on veut lorsqu’on est en couple ! Et l’excuse que Trish lui donnait à chaque fois c’est qu’ils n’étaient pas mariés. Vous voyez le message ? Non parce qu’avant qu’il aille en taule elle était très chiante avec ses allusions au mariage… Bien sûr il en avait envie, et si il avait tant attendu c’était pour pas se prendre le même râteau qu’à l’époque lorsqu’il avait traversé le pays pour se prendre un non. Et surtout il voulait qu’elle ne s’y attende pas pour la demander en mariage, histoire que l’émotion et la surprise soit encore plus forte. Et puis même avec la bague au doigt elle continuerait de lui dire qu’elle n’est pas sa chose donc bon… De toute façon il lui disait résigné qu’elle faisait déjà ce qu’elle voulait et il semblait avoir piqué sa curiosité puisqu’elle lui demanda des explications sur cette pique. Bizarrement ça le fit un peu rire et il ajouta : « Bah quoi ? T’as le droit de raconter n’importe quoi et pas moi ? Quoi que c’est vrai, t’emmène les petits voir un inconnu, ça t’a jamais dérangé de me rendre jaloux exprès et d’allumer des mecs juste pour me faire chier… » Et elle continuait à raconter ses conneries en menaçant Kyan de le quitter si il continuait à être con. Non mais il était limite choqué qu’elle ose dire ça, il dit donc qu’elle devait peut-être un peu mesurer ses propos au lieu d’aller si loin dans ses menaces. Il la connaissait énervé, mais là elle montait à un high-level ! En tout cas il essayait de la ramener un peu sur Terre, mais elle persévérait en disant qu’il la gonflait et qu’il pouvait aller pleurer chez sa maman si il était trop triste. Mais quelle connasse sérieux ?! Obligé de parler de sa mère à chaque fois c’est dingue… Il se remit un peu à crier pour répondre : « Mais toi aussi tu me gonfles avec tes conneries putain ! C’est plus fort que toi… Obligé de parler de ma mère sans raison ! En tout cas c’est la tienne qui serait ravie si j’allais la voir… » Et boum ! Là c’était elle qui n’apprécierait pas. Parce que ce n’était pas un secret, la mère de Trish trouvait Kyan à son goût et était un brin cougar. Et puis bon, elle était très jolie pour son âge sa mère…

Enfin elle ne lâchait pas l’affaire, continuant d’enfoncer encore et toujours Kyan. Mais à la base on ne parlait pas des cachoteries de Trish ? Voilà pourquoi il revenait dessus, disant qu’il voulait juste savoir qui était cet homme qui trainait avec ses enfants ! Oui avec ces enfants ! Et ceux de Trish bien sûr, mais c’était pour bien appuyer le fait que c’était ses enfants et qu’il se souciait d’eux. Alors elle pouvait s’énerver pour si peu mais pour notre jeune homme c’était du pareil au même et elle jouait seulement sur les mots pour ne pas avoir à parler du véritable sujet de prise de tête, à savoir pourquoi elle n’avait jamais rien dit de ce mec à Kyan. Elle tenta donc de garder son sang froid, et enfin elle réussit à aligner deux phrases sans crier ou se payer la tête de Kyan, disant que c’était justement pour éviter qu’il joue les jaloux maladifs qu’elle n’avait rien dit. Elle avait donc préféré lui cacher plutôt que de se prendre la tête. Il se mit à soupirer un peu longuement avant de lui répondre : « Et bah non tu te plantes… Ok j’aurais été jaloux, j’aurais un peu râlé, mais tu m’aurais dis les choses s’en t’énerver on en serait pas là. Si ce soir je suis tellement chiant c’est justement parce que comme tu dis tu voulais le cacher… Je pensais que tu me connaissais un peu mieux que ça. Parce que c’est pire de l’apprendre ce soir par le plus pur des hasards. Et surtout j’aurais préféré que tu sois honnête et pas que tu me caches des choses, surtout que ma réaction ne peut que être pire en me le cachant… » Bah ouais, il aurait été jaloux, mais nettement moins. Au moins qu’elle soit honnête il n’aurait pas à se demander comment ils s’entendaient. Parce que là il se demandait si elle ne flirtait pas un peu avec lui, d’où ses cachotteries. Et il était bien placé pour dire ça parce que ça lui était déjà arrivé dans son boulot de jouer de son charme avec des femmes et ne rien dire à Trish pour éviter qu’elle ne pète un câble alors qu’il n’y avait rien. Puis la jeune mère décida d’aller recoucher son fils, sous le regard d’un papa attendri qui ne disait aucun mot, et ce même  lorsque Trish l’ignorait totalement. Et pourtant ça le démangeait… Elle s’enferma dans la salle de bain pour en ressortir dans une tenue très aguicheuse. Si ça avait été pour lui il aurait adoré, mais elle comptait sortir jouer les mères célibataires avec amie. Et il était hors de question qu’elle sorte comme ça alors qu’on voyait parfaitement ses seins au travers son haut qui ne cachait rien du tout ! Et elle osait le défier, lui demandant pourquoi elle ne sortirait pas comme ça, au moins un autre pourrait s’occuper d’elle puisqu’il ne le faisait pas, préférant lui prendre la tête. A peine pas salope comme attitude tiens… « Parce que tu ne sortiras pas comme ça il en est hors de question ! D’ailleurs je veux pas que tu sortes, surtout si c’est pour aller s’offrir au premier venu dans cette tenue ! On aurait pu parler calmement, tu m’aurais expliqué les choses et on aurait pu finir en beauté cette superbe journée en famille ! Et j’aurais préféré que ce soit le cas… Que les petits se couchent et qu’on en profite. Alors désolé pour tes plans et ta copine mais personne d’autre que moi ne profitera de quoi que ce soit venant de toi » il marqua un temps d’arrêt avant de reprendre provocateur : « Et comme tu le dis si bien c’est comme ça que ça te plaise ou pas ! » Référence à l’altercation précédente. Parce que là il ne laisserait pas sortir ça c’était clair et net et elle ne le ferait pas changer d’avis…

_________________
    « Family Portrait »


    “ On the first page of our story, the future seems so bright. Then this thing turned out so evil, I don’t know why I’m still surprised. ” ©️ signature by anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

▐ PAROLES : 6215
▐ DATE D'ARRIVEE : 06/01/2012

▐ AGE : 27 ans
▐ OCCUPATION : Photographe
▐ LES SENTIMENTS : Les trois hommes de ma vie (a)
▐ POINTS : 159
MessageSujet: Re: TRISH&KYAN - Instant Crush   Dim 9 Mar - 22:41

Maintenant, il se marrait ! Ironiquement en plus. Inutile de dire qu'elle avait envie de le frapper... Elle en serait capable, elle lui avait foutu pas mal de tarte en presque dix ans. Dix ans... Et puis, ils avaient commencé à sortir ensemble au lycée, la belle avait dix-sept ans et leurs dix ans approchés à grands pas. Mais bon, c'était chiant de fêter leur anniversaire à chaque fois, parce qu'ils s'étaient séparés un long moment entre deux. Mais bon, là, ils n'avaient surement pas la tête à penser à ça, elle avait surtout envie de le frapper donc et s'il continuait, il allait vraiment s'en manger une ! En plus, elle sait que jamais, il ne lèvera la main sur elle, donc qu'elle peut le gifler, il ne va pas répliquer, l'avantage des femmes ça, sauf si elles tombent sur un malade bien sûr, mais ce n'était pas le cas de Kyan. La belle lui demanda donc de quoi il parlait, il disait qu'elle ne l'avait pas attendu pour faire n'importe quoi, mais là, elle ne voyait pas où il voulait en venir. Il ricana, ce qui avait donné envie, donc, à Trish de le frapper, avant de répondre, que si elle, elle avait le droit de dire de la merde lui aussi, ajoutant qu'elle emmenait voir les petits voir des inconnus et que ça ne l'avait jamais dérangé de le rendre jaloux en draguant d'autres gars. D'accord, elle l'avait beaucoup fait avant, surtout au lycée, c'était le genre de jeux qu'elle aimait, car elle le rendait fou de rage et le sexe était génial après. Cela dit, elle avait quand même évolué depuis le lycée et maintenant, ils avaient des enfants, elle évitait donc ce genre de jeux ! Qu'il remette ça sur le tapis, elle trouvait ça grave ! « Ah ben oui, t'es bien placé pour parler, toi ! Et Charlotte alors ? Tu ne l'aimais plus depuis longtemps et surtout, quand on a recommencé à se voir, t'es resté encore quelques semaines avec elle ! Dans quel but ? Me faire du mal, donc je te trouve mal placé pour parler ! » Dit-elle en haussant un peu la voix. C'était vrai, il avait tellement peur de s'engager de nouveau avec Trish, qu'il était resté un moment avec Charlotte ! La dispute s'intensifiait toujours plus et la belle en rajouta une couche en se disant prête à le quitter, mais qu'au pire, il retrouvait sa môman chérie ! Là, il était vraiment en colère, il lui criait dessus en lui disant qu'elle était obligée de parler de sa mère et en terminant par une autre pique, disant que la sienne serait ravie de le voir. Elle lui lança un regard noir, le regard qui tuerait n'importe qui si les yeux étaient des fusils, puis elle ajouta : « Ben vas la voir, je t'en pris, pendant que tu t'amuseras avec ma mère, j'irai voir son nouveau mec moi. » Même s'il n'était pas aussi sexy et beau que Kyan, il était quand même canon le nouveau toy-boy de sa mère.

La discussion s'apaisait un peu, un peu seulement, mais c'était un début. S'il y avait une personne extérieure à leur dispute, avec eux, dans cette pièce, elle comprendrait très vite que tout cela est une série de malentendus et de non-dits idiots. Trish ne comprenait pas pourquoi il lui prenait encore la tête alors qu'elle lui avait clairement dit qui était Parker. Mais, apparemment, ce qui Kyan n'avait pas digéré c'était le fait qu'elle ne lui en ai pas parlé de ce garçon. Elle ne ressentait rien pour Parker, elle le voyait comme un bon copain rien de plus, mais elle connaissait son homme, jaloux maladif et surtout, en prison à ce moment-là. Encore, s'il avait eu l'occasion de rencontrer son ami, ça aurait été moins grave, mais là, en prison, ce n'était pas possible, du coup, lui en parler alors qu'elle le savait jaloux et surtout impuissant loin des siens, elle n'en voyait pas l'interêt. Et, étant donné, la réaction du beau brun ce soir, elle se disait qu'elle avait eu raison. Seulement, Kyan n'était pas de cet avis, disant que oui, il aurait été jaloux, mais que sa réaction était pire en le lui cachant. Maintenant qu'il le dit, il n'avait pas tort... Bon, elle n'irait pas lui dire qu'il a raison, mais techniquement, oui, il a raison ! Si la situation était inversée, elle aurait aussi préféré qu'il soit honnête, plutôt qu'il lui cache des choses, surtout que la vérité finit toujours par se savoir et au final, c'est pire. On voit le résultat ce soir. Cela dit, ça n'empêchait pas Trish de lui en vouloir, les paroles avaient été dures ce soir, d'un côté comme un autre et elle préféra ne rien répondre, surtout qu'elle serait obligée d'admettre qu'il a raison et ça, c'était hors-de-question, et elle monta s'occuper des bébés qui pleuraient. Heureusement pour elle, un seul pleurait et elle arriva à le calmer rapidement et à le rendormir. Du coup, elle le remit dans son lit, ignorant royalement Kyan qui l'avait rejoint. Finalement, elle s'enferma dix minutes dans la salle de bains, elle en ressortit avec un haut qui ne cachait rien de son anatomie, en disant au jeune homme qu'elle sortait. Seulement, elle n'avait pas quitté la chambre qu'il la rattrapa en lui tenant le bras, disant qu'il était hors de question qu'elle sorte ainsi vêtue. La jolie métisse lui disait qu'elle le ferait, le provoquant un peu plus en disant qu'un autre mec pourrait s'occuper d'elle, vu que lui, préférait la soûler avec des conneries. Kyan reprit alors sa position de mâle dominant en disant que c'était limite sa faute, si en ce moment, ils n'étaient pas en train d'en profiter, mais que dans tous les cas, personne d'autre que lui n'aurait le droit aux faveurs de sa petite-amie... Il termina en disant que c'était comme ça, que ça lui plaise ou pas, référence à ce qu'elle disait à chaque fois. La jolie brune du retenir un sourire, ouais, elle aimait le voir comme ça, c'était plus fort que la colère qu'elle ressentait. Elle répondit alors : « Pourtant tout à l'heure, tu as bien dit que tu ne pouvais pas me séquestrer... Et si je veux quand même sortir, tu vas faire quoi ? M'attacher au lit ? » Puis elle se mit à sourire toute seule en repensant que c'était déjà arrivé et que ça avait été un moment particulièrement agréable, du coup elle ajouta : « Quoi que, ce ne serait pas la première fois. Mais bon, tu ne mérites pas ce soir ! »

_________________
    dis moi que tu m'aimes
    Dis moi que tu m'aimes, que la vie est belle, que ce monde est fou. Et quoi qu'il advienne je resterai tienne, à toi jusqu'au bout. A la vie à la mort, mi amor, je plaque tout. Dis moi que tu m'aimes et que les autres on s'en fout.
    ©️ by anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

▐ PAROLES : 4892
▐ DATE D'ARRIVEE : 06/01/2012

▐ AGE : 27 ans
▐ OCCUPATION : Papa à temps plein, dealer à temps partiel
▐ POINTS : 63
MessageSujet: Re: TRISH&KYAN - Instant Crush   Mar 18 Mar - 23:44

Oh oui qu’il pouvait voir dans le regard de Trish qu’elle avait envie de lui en coller une. Il la connaissait par cœur, et ce regard ressemblait énormément à celui signifiant je vais te tuer. Bon d’un côté il l’avait bien cherché, et pour cause il n’avait pu s’empêcher de retenir un petit rire nerveux lorsqu’elle lui demandait des détails sur ce qu’il venait de dire. Pourtant ça paraissait clair aux yeux de Kyan. Et oui, elle n’avait jamais attendu ou demandé l’avis de notre jeune homme pour faire ce que bon lui semblait. Alors elle avait tous les droits et lui aucun ? Non mais il fallait arrêter de rêver Applewhite ! Surtout avec Kyan qui n’était pas du tout le style de mec à s’écraser et dire amen à tout ce que pourrait lui dire ou demander sa petite amie. Mais face à la demande de Trish de l’éclaircir un petit peu sur ses propos il lui donna deux trois petits exemples. Après tout elle n’hésitait pas à emmener les jumeaux voir un inconnu pour Kyan, sans compter comment elle s’amusait à l’époque, en le rendant jaloux exprès. Alors elle peut bien râler qu’il est impulsif et un grand jaloux, mais il faut dire qu’elle l’avait bien cherché par le passé donc bon… D’ailleurs si il était si jaloux c’était un peu de sa faute puisqu’après tout c’était elle qui avait joué à ce jeu avec lui ! Mais bien entendu miss j’ai réponse à tout, ou plutôt j’essaye en disant n’importe quoi lui rappela qu’à l’époque il n’aimait plus sa Charlotte et pourtant il était resté avec elle encore un peu, et ce même pendant qu’il avait recommencé à fréquenter Trish qui n’arrêtait pas de lui dire qu’elle voulait se remettre avec lui. Ce n’est pas faux, par contre la grosse connerie était de dire qu’il l’avait fait pour la faire souffrir. Il n’était pas sadique à ce point quand même. Il fut donc très surpris d’entendre ça et le montra, répliquant assez rapidement : « T’es vraiment sérieuse ? On va reparler de ça ? Pour te faire souffrir mais j’aurais vraiment tout entendu… T’es revenue de nulle part me demandant de tout plaquer pour me remettre avec toi et même si on passait du bon temps ensemble je t’ai dit dès le début que je pouvais pas tout faire en une heure. Depuis le début tu savais qu’il me faudrait un peu de temps, le temps au moins de tout remettre en ordre dans ma tête pour nous et être sûr que c’est aussi ce que toi tu voulais vraiment ! » Bah ouais, elle aurait pu revenir, le vouloir et une fois qu’elle l’avait l’envoyer chier une nouvelle fois. On sait jamais de nos jours… Et puis elle savait qu’il était tellement tombé de haut avec elle qu’il avait besoin d’être sûr cette fois ci ! Et comme chez Trish une connerie n’arrive jamais seule elle osait maintenant menacer de le quitter, non sans le provoquer en parlant de sa mère, disant qu’elle serait contente de consoler son petit fiston. Non mais franchement, Trish était une pourriture quand elle le voulait… Et Kyan ne supportait pas ça, surtout lorsqu’elle parlait de sa mère sans raison. Il disait donc qu’il irait peut être plutôt chez la mère de Trish, elle l’appréciait tellement. Bien sûr Trish saisissait très bien le sous-entendu, sa mère ayant déjà dragué plus d’une fois Kyan. Et malgré ce regard de tueuse, elle lui disait de le faire, qu’elle irait voir le petit ami de sa mère. « Et bien voilà, mets tes menaces à exécution et on saura ce qui se passera alors… » Bien sûr ce n’était que pure fantaisie, mais elle lui tapait sur le système là avec sa mauvaise foi et surtout à aller si loin…

Et pourtant la dispute avait continué à battre encore son plein entre les deux. Enfin en partie parce qu’à un certain moment elle se décida enfin d’arrêter de faire semblant et elle comprit enfin ce qu’il voulait dire. Oui, il voulait savoir pourquoi elle lui avait caché l’existence de ce Parker. Il avait compris que ce n’était qu’un ami photographe et il se foutait désormais de cette partie. Ce qui l’intéressait c’était de savoir pourquoi elle n’avait jamais jugé bon de parler de cet homme à Kyan, sachant qu’un jour tout se sait… Et elle se défendit en disant que c’est pour éviter une réaction comme celle qu’il venait d’avoir qu’elle ne lui avait rien dit. Ok Kyan était jaloux, et bien sûr il aurait posé des questions et tout, mais comme il venait de l’annoncer à Trish, c’était encore pire de le cacher. Sa réaction aurait été nettement moins jalouse que ce soir car au moins il aurait eu un peu d’honnêteté de la part de sa petite amie et il n’aurait pas eu l’impression qu’elle lui cache des choses. Il n’y avait pas pire que des secrets dans un couple. Surtout il lui demanda si elle n’aurait pas le même genre de réaction si les rôles avaient été inversés. Le fait qu’elle ne répondit rien, se terrant dans le silence montrait très bien qu’il avait vu juste. Dans des moments pareils elle n’avait même pas besoin de l’avouer, ce silence en disant très long sur sa réponse. Et d’ailleurs elle trouva une bonne excuse pour ne pas répondre puisqu’elle alla recoucher les petits réveillés. Quelques instants plus tard Kyan monta la rejoindre, ou plutôt l’observer si douce avec Noah alors que quelques secondes plus tôt c’était une véritable furie. Une fois le petit recouché, la belle métisse ignora totalement son homme, s’enfermant dans la salle de bain une dizaine de minute pendant qu’il l’attendait sur le lit. Mais ce qu’il n’avait pas prévu, c’est qu’elle ressorte dans une tenue très indécente et prête à sortir dans un bar avec une amie. Son haut ne cachait rien, on voyait toute sa poitrine et elle n’avait même pas essayé de la cacher avec un soutien-gorge ou un petit haut par-dessous son haut transparent. Il lui attrapa le bras, disant qu’elle ne sortirait pas comme ça. Le pire c’est qu’elle demandait pourquoi, puisque lui ne s’occupait pas d’elle un autre le ferait. Là elle avait juste fumé, et jamais il ne la laisserait aller dehors comme ça c’était sûr, elle incitait au viol purement et simplement. Et puis si ils se prenaient la tête, c’était en partie à cause d’elle, alors si elle voulait se prendre la tête et qu’il ne profite pas de son corps, personne d’autre ne le ferait, qu’elle le veuille ou non c’était comme ça. Et oui, elle avait beau dire qu’elle faisait ce qu’elle voulait, là il lui disait clairement que non, que ce soir elle ferait ce que lui disait parce qu’elle n’allait pas sortir. Elle répondit donc que pourtant un peu plus tôt il avait dit qu’il ne pouvait pas la séquestrer avant de lui demander si il allait l’accrocher au lit si elle voulait quand même sortir. IL haussa les sourcils et répondit toujours en la retenant : « Ne me tente pas. Ça serait un autre contexte que la dernière fois que c’est arrivé mais si il le faut ouais j’en serais capable. Mais je te laisserais pas passer la porte d’entrée dans cette tenue c’est comme ça… » Dit-il assez calmement. A quoi bon être sec et froid pour l’énerver et repartir dans un fight ?! D’ailleurs elle esquissa un sourire, disant que ce ne serait pas une première mais qu’il ne le méritait pas. Un peu intrigué il répondit à cela : « Je ne le mérite pas ? Plutôt l’inverse je dirais… Tu ne mérites pas une nuit comme la fois dernière après tout ce que t’as dis… Parce que dans mes souvenirs quand tu t’es retrouvée attachée tu en as beaucoup plus profiter que moi et prit plus de plaisir sous mes doigts… Entre autres » Bah oui, le soir là il s’était occupé d’elle et l’avait rendu dingue comme jamais. Il s’était amusé avec elle, et pas qu’un peu….

_________________
    « Family Portrait »


    “ On the first page of our story, the future seems so bright. Then this thing turned out so evil, I don’t know why I’m still surprised. ” ©️ signature by anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

▐ PAROLES : 6215
▐ DATE D'ARRIVEE : 06/01/2012

▐ AGE : 27 ans
▐ OCCUPATION : Photographe
▐ LES SENTIMENTS : Les trois hommes de ma vie (a)
▐ POINTS : 159
MessageSujet: Re: TRISH&KYAN - Instant Crush   Ven 21 Mar - 16:41

Trish avait l'impression que la dispute n'allait jamais s'arrêter. Cela dit, elle n'était pas surprise, c'était chaque fois comme ça entre eux, l'un comme l'autre n'arrivait pas à lâcher l'affaire et ça prenait toujours des proportions énormes. D'ailleurs, heureusement que Kyan savait comment était sa petite amie, depuis le temps, un autre homme aurait déjà pris ses jambes à son cou avec une furie pareille, elle pouvait être très blessante en parole, mais elle ne pensait jamais ce qu'elle disait, enfin, elle le pensait, mais elle en rajoutait quand même beaucoup. Et comme Trish aimait bien rappeler les erreurs de Kyan quand ils se prenaient la tête, elle n'hésita pas à balancer qu'à l'époque, quand ils s'étaient remis ensemble, il était encore resté plusieurs semaines avec Charlotte, alors qu'il ne l'aimait plus ! Pour la belle brune, ça avait été une période affreuse, elle était folle amoureuse de lui, elle l'est toujours d'ailleurs et savoir qu'il passait ses nuits avec une autre femme... Il a toujours dit qu'il ne l'avait plus touché après qu'ils aient fait l'amour dans ses escaliers, le jour de son anniversaire, bien sûr, elle essaye de se persuader qu'il dit la vérité, mais au fond d'elle, elle se demande si c'est bien vrai et si pendant quelques semaines, il n'aurait pas profité des charmes de l'une et de l'autre, c'est un mec après tout ! Trish lui balança donc ça, lui disant qu'il avait fait exprès de rester longtemps avec l'autre histoire de la faire souffrir. Bon, il n'était pas content là, elle avait donc touché un point sensible ! Il répliqua très vite, lui demandant si elle était sérieuse, ce à quoi elle répondit en levant les yeux au ciel, avant qu'il n'enchaîne sur le fait qu'elle était revenue de nulle part et qu'il lui avait dit tout de suite qu'il ne pourrait pas tout faire en une heure et être sûr de lui. Elle répondit : « Bien sûr... C'était si dur à dire que tu ne l'aimais plus et qu'il valait mieux ne plus se voir, surtout que ce n'était pas seulement moi la cause du problème, avec ou sans mon retour, tôt ou tard, ça se serait fini entre vous. Mais non, c'était tellement mieux de te taper deux femmes en même temps ! » Enfin, en même temps, pas dans le sens propre du terme xD. En plus, ça s'envenimait un peu plus, la jolie photographe avait osé parler de sa môman, inutile de dire que c'était le drame... Sujet sensible chez Kyan ! En même temps, ce n'est pas de sa faute si sa mère a du mal à accepter que son fiston ait une relation amoureuse ! Il répliqua en disant qu'il irait bien voir sa mère à elle et bien sûr, la demoiselle répliqua à son tour qu'il pouvait et qu'elle, elle irait voir son mec et toc ! Du coup, il termina en disant qu'elle pouvait mettre ses menaces à exécution, sachant pertinemment qu'elle n'allait pas le faire... « Ne me tente pas ! » Répondit-elle simplement.

Sauvé par le gong ? Enfin, le gong c'était le gosse là ! Il fallait bien qu'elle admette qu'elle était en partie responsable de cette dispute, qu'elle aurait du tout lui dire depuis le début, il n'en serait surement pas là sans ça et ça, elle ne l'avait compris que, quand il lui demandait de se mettre à sa place... Et c'est vrai que ça l'aurait rendu folle, peut-être même hystérique d'ailleurs. Trish quoi. Seulement, elle le connaissait et elle savait qu'il était hyper jaloux et dans le fond, elle a voulu bien faire, même, si maintenant, elle se rend compte que ce n'était pas la bonne solution. L'avouer ? Surement pas ! Vous avez dit fière ? Sans blague. Elle profita du fait que les bébés pleuraient pour y aller et ne pas admettre qu'elle était en partie responsable de leur dispute actuelle. La belle s'occupa donc du bébé, car un seul pleurait et une fois fait, elle le recoucha, ignorant totalement Kyan qui l'avait rejoint. Puis, elle s'enferma dans la salle de bains et se changea, enfilant une tenue qui allait le rendre dingue, mais elle aimait ça... Un peu maso la fille oui. Evidemment, ça ne loupa pas, quand elle sortit en disant qu'elle allait rejoindre une amie, il lui attrapa le bras en disant que c'était hors de question. La jeune maman le provoqua disant que son homme préférait lui crier dessus, plutôt que de s'occuper d'elle. Dans sa tête, jamais elle ne sortirait ainsi, pas sans soutif en tout cas, mais elle voulait l'énerver encore un peu plus, parce que Trish est une pourriture des fois xD. La jolie brune lui rappela qu'il avait bien dit qu'il ne pouvait pas l'empêcher de sortir et donc si elle voulait quand même sortir, il ferait quoi ? Il l'attacherait au lit ? Ce ne serait pas la première fois, même si les autres fois, c'était pour le sexe, être attaché pour une autre raison, ça ne doit pas être terrible. Elle termina en disant que de toute façon, il ne méritait pas du tout. Ce fut calmement qu'il répondit qu'il en serait capable, mais qu'elle ne sortirait pas comme ça, ajoutant que c'était elle qui ne méritait pas, ce soir. Que la dernière fois qu'elle s'était retrouvée attachée, elle avait pris beaucoup plus de plaisir que lui. Elle leva les yeux au ciel, encore en disant : « Bien sûr et pas toi peut-être ? Pauvre chaton va. Mais bon, si je ne mérite pas, je peux m'en aller alors, j'ai rien de plus à faire ici ! Quelqu'un d'autre aura peut-être envie de m'attacher, qui sait ? » Elle tira sur son bras pour se dégager et une fois libre, elle redescendit au salon, cherchant son sac à main en lui disant (ben oui, il était descendu aussi mdr) : « Si y a un souci avec les garçons, j'ai mon téléphone. » Puis, elle mit enfin la main sur son sac, glissant son téléphone à l'intérieur.

_________________
    dis moi que tu m'aimes
    Dis moi que tu m'aimes, que la vie est belle, que ce monde est fou. Et quoi qu'il advienne je resterai tienne, à toi jusqu'au bout. A la vie à la mort, mi amor, je plaque tout. Dis moi que tu m'aimes et que les autres on s'en fout.
    ©️ by anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

▐ PAROLES : 4892
▐ DATE D'ARRIVEE : 06/01/2012

▐ AGE : 27 ans
▐ OCCUPATION : Papa à temps plein, dealer à temps partiel
▐ POINTS : 63
MessageSujet: Re: TRISH&KYAN - Instant Crush   Sam 22 Mar - 0:48

Le pire dans les disputes de couple avec les deux là c’était ce qui se disait et qui n’avait strictement rien à voir avec le sujet de base. Et pour ce genre de choses il faut savoir que la jolie métisse est une spécialiste ! Et oui, c’était une professionnelle pour ressasser le passé, ressortir de vieilles histoires et de vieux reproches encore et toujours. Un moyen pour elle de détourner le sujet du véritable problème. Et ce soir elle refaisait à Kyan le même coup que d’habitude, trouvant toujours la moindre brèche pour ramener un sujet oublié sur le tapis. Et ce soir en l’occurrence elle venait lui reparler de leurs retrouvailles, et du fait qu’il était à l’époque avec une femme qu’il n’aimait plus et surtout qu’il l’avait faite galérer un bon petit moment avant de se remettre avec elle officiellement, de larguer Charlotte et tout ça. Enfin l’histoire de Trish et Kyan avait très mal fini au début de l’âge adulte, Kyan s’étant senti humilié et ayant le cœur brisé lorsqu’elle avait refusé sa demande en mariage alors qu’il lui avait fait la surprise de traverser tout le pays pour un peu plus de vingt-quatre heures le jour de son anniversaire. Alors oui, il avait eu beaucoup de mal à refaire confiance à Trish sur ses sentiments et ses envies de couple avec lui lorsqu’elle était revenue. En tout cas elle avait eu de la chance, elle avait débarqué au meilleur moment pour elle, le pire pour lui dans sa vie. En effet, la relation de Charlotte et de Kyan battait de l’aile suite au décès de sa fille et les deux avaient du mal à remonter la pente. Trish avait été le moment de faiblesse de Kyan, il avait craqué face à la détresse de Trish dans l’une de ses crises de panique, puis il s’était laissé happer dans les filets de la belle, retrouvant physiquement celle qu’il avait toujours aimée. Mais la jeune femme lui reprocha ce soir d’avoir mit un temps fou pour rompre avec son ex, dans le but de la faire souffrir. C’était complètement faux, et il s’en défendit puisque jamais il n’avait voulu la faire souffrir. De plus depuis son retour il lui avait dit que ça ne serait pas aussi rapide qu’elle le voudrait pour qu’il bouleverse sa vie. Mais pour Trish, ça n’aurait pas dû être si dur puisqu’il ne l’aimait plus, il aurait donc pu facilement mettre un terme à sa relation avec Charlotte. Puis elle conclut en disant que de toute façon avec ou sans son arrivée ça se serait terminé mais qu’il avait préféré se taper deux femmes à la fois. Kyan retrouva à nouveau un petit rire nerveux : «T’es arrivée dans une période délicate pour nous, je sais pas ce qui serait arrivé. Enfin c’est pas vraiment le sujet, je ne suis plus avec elle je suis avec toi et si tu crois que j’ai mis un peu de temps pour te faire souffrir c’est que tu ne me connais peut-être pas aussi bien que ça… » Mais qu’est-ce qu’elle pouvait être chiante ! Comme si parler de Charlotte n’avait pas suffi, il fallait qu’elle vienne parler de sa mère. Que ce soit l’une ou l’autre, il n’y avait aucune raison d’en parler. Charlotte ou la mère de Kyan n’avait rien à voir dans l’histoire, et pourtant elle le provoquait, disant qu’il pourrait aller pleurer dans les jupes de sa mère si elle mettait sa menace à exécution et qu’elle partait. Déprimante cette fille par moment c’est digue… Il ne se laissa pas faire, la provoquant à son tour à disant qu’il irait voir sa mère à elle. Autant dire qu’elle bouillonnait et il le voyait. Elle voulait aller voir le mec de sa mère en échange ? Et bien qu’elle fasse si ça lui fait plaisir ! IL savait qu’elle ne disait ça que pour le faire chier donc bon. Néanmoins elle lui disait de ne pas le tenter. Il leva les yeux au plafond avant de lui dire nonchalamment : « Oui bien sûr ! » ça voulait tout dire non ?

Enfin heureusement Noah vint un peu stopper cette dispute par ses pleurs et la jeune maman monta donc pour le rendormir. Quoi que si il n’avait pas pleuré elle n’aurait pas eu d’autres choix que d’admettre qu’il avait raison sur le fait qu’en cas de rôles inversés elle n’aurait pas été heureuse de l’apprendre de la sorte. Oui oui, Kyan avait raison une fois de plus, il le savait, il le voyait bien dans la manière d’agir et se taire de Trish, et pourtant elle n’admettait rien du tout. Bien trop fière pour dire qu’elle était en partie responsable de toute cette dispute ce soir. Du coup oui, Noah l’avait sauvé elle. Le jeune homme était monté retrouver Trish et l’avait longtemps regardé avec son fils dans le lit, le berçant gentiment. Et lorsque ce fut terminé et qu’elle eut reposé Noah dans son lit, il se prit un gros vent. Et oui, elle préféra filer sans un regard pour Kyan dans la salle de bain avant d’en ressortir toute pimpante, mais surtout dans une tenue inappropriée pour aller boire un verre avec une amie dans un bar ! Oui, elle ressemblait à une salope dans ce haut transparent sans rien en dessous pour cacher sa poitrine. Il lui interdisait donc de sortir habiller de la sorte, qu’elle le veuille ou non ! Et oui même si elle disait faire ce qu’elle voulait quand elle le voulait, Kyan ne l’entendait pas de cette oreille et il ne la laisserait pas sortir comme ça. Elle voulait qu’un homme s’occupe d’elle ? Et bien si elle avait été moins prise de tête Kyan aurait pris un malin plaisir avec sa bien-aimée. Et si elle pensait qu’un homme poserait un doigt sur elle, et bien elle se mettait le doigt dans l’œil. Et oui, malgré ce qu’elle pensait et ce que Kyan avait dit un peu avant, il serait finalement bien capable de la séquestrer pour l’empêcher de sortir comme ça se faire sauter par le premier venu. Mieux encore, il approuvait l’idée de Trish de l’attacher. Bien sûr ce serait nettement moins sexuel que les fois précédentes si il venait à le faire. Enfin Trish disait qu’il ne méritait pas aujourd’hui de l’attacher. La blague ! C’était elle qui ne le méritait pas ouais, Kyan lui rappelant que c’était elle qui prenait le plus de plaisir dans l’histoire. Bah oui, une fois attachée elle ne faisait pas grand-chose, si ce n’est subir les moindres envies de Kyan. Lui en profiter, mais pour jouer surtout avec elle. Mais qu’elle se rassure, il prenait beaucoup de plaisir à le faire. Elle disait que si elle ne méritait pas de se faire attacher par lui elle pouvait partir chercher un homme qui voudra bien l’attacher. « Bah si… J’ai pris du plaisir à te torturer bien sûr ! Disons qu’attacher tu subis et t’es nettement moins active c’est tout. Personne n’aura l’occasion de t’attacher puisque tu vas rester ici. Et si tu me soules je vais réellement t’attacher pour t’obliger à rester là… » oh qu’il en serait capable. Il attrapa donc les fameuses menottes dans la table de nuit tandis qu’elle se dégagea de l’emprise de Kyan et desccendit au salon pour récupérer son sac et y glisser son téléphone après lui avoir dit qu’il pouvait l’appeler si il y avait un soucis avec les jumeaux. Néanmoins il se décida à sortir ses menottes et en passa une à Trish rapidement avant d’attacher la deuxième à la table basse pendant qu’elle était penché sur son sac. Et ce n’était pas les menottes cheap à deux dollars. – pour éviter que tu tires dessus et que ça casse xD- Il lui lança donc « je t’ai dit que tu sortirais pas comme ça… » Puis il se recula de deux trois pas avant de s’installer dans le fauteuil en face d’elle à quelques mètres avant de reprendre face à la demoiselle : «Et le pire c’est que te voir comme ça piégée c’est limite excitant ! » Bah quoi ? Voir sa femme attacher au meuble bas, presque au sol, si sexy et à sa merci ça donne des idées…

_________________
    « Family Portrait »


    “ On the first page of our story, the future seems so bright. Then this thing turned out so evil, I don’t know why I’m still surprised. ” ©️ signature by anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

▐ PAROLES : 6215
▐ DATE D'ARRIVEE : 06/01/2012

▐ AGE : 27 ans
▐ OCCUPATION : Photographe
▐ LES SENTIMENTS : Les trois hommes de ma vie (a)
▐ POINTS : 159
MessageSujet: Re: TRISH&KYAN - Instant Crush   Sam 22 Mar - 19:43

La soirée ne faisait que commencer et elle sentait qu'elle serait très longue. Elle avait tellement envie de le planter là et de se barrer, lui faire comprendre qu'elle n'était pas sa chose comme il le pensait. Elle avait horreur qu'il joue les machos comme ça en disant qu'elle était à lui et qu'il ne laisserait personne la toucher. Le plus blessant était qu'il pensait qu'elle, elle accepterait de se laisser toucher par quelqu'un d'autre, il avait fait pas mal d'erreur, comme tout le monde, et même si cette histoire de prison avait été très dur à supporter, elle l'aimait comme une folle et elle n'imaginait pas une seconde sa vie sans lui, surtout depuis qu'ils ont les jumeaux, loin d'elle l'envie de les priver de leur père. Mais là, ils se balançaient des horreurs, comme à chaque dispute, enfin surtout Trish qui était la spécialiste pour blesser les gens qu'elle aimait... Pourquoi c'était toujours plus facile de pardonner à un inconnu qu'à une personne qu'on aime ? On est toujours plus violent, plus méchant, avec les gens qui nous sont chères... Peut-être parce qu'on sait qu'on se fera pardonner. Enfin, Trish s'en voulait toujours après coup, elle était la spécialiste pour blesser, mais aussi pour aller se faire pardonner. Avec Kyan c'était facile, elle utilisait le sexe xD. Bon, honnêtement, s'il était vraiment en colère ça ne marchait pas tout le temps, mais c'était quand même efficace la plupart du temps. Enfin, là, leur dispute tournait en rond, ils se reprochaient les mêmes choses inlassablement et surtout, la belle s'était rendue compte qu'elle était en partie responsable de ce désastre. Oui, elle aurait du tout lui dire depuis le début, lui parler de Parker, de leur amitié, de leur amour pour la photographie. Après tout, elle avait bien le droit d'avoir des amis non ? Seulement, elle avait toujours peur de la réaction de Kyan qu'elle savait très jaloux. C'était une erreur oui, elle l'avouait, enfin, elle se l'avouait à elle-même, lui dirait-elle à lui ? Après tout, si elle s'excusait là, tout de suite, en disant qu'il avait raison, ils pourraient sauver cette soirée. Mais non ! Miss jesuisplustêtuequ'unemule n'avait pas l'intention de s'excuser et d'avouer quoi que ce soit. Elle préféra monter voir les jumeaux, elle était ravie qu'ils se mettent à pleurer pour une fois. Une fois qu'elle s'était occupée de Noah, elle le remit au lit et ignora Kyan, allant dans la salle de bains, d'où elle ressortit avec un haut totalement transparent et évidemment, elle n'avait mis aucun soutif. Il était en colère et il refusait qu'elle sorte comme ça, mais comme il lui avait dit, il ne pouvait pas la séquestrer et il n'allait pas l'attacher au lit. Mais, il disait qu'elle ne le méritait pas, vu que c'était elle qui avait pris le plus son pied. Là, elle fut vexée, ça sonnait comme si elle était égoïste et qu'elle ne lui donnait pas de plaisir, alors qu'il n'avait jamais eu à se plaindre, elle se mettait bien plus souvent à genoux que lui, si vous voyez ce que je veux dire... Elle le provoqua un peu plus et il répondit qu'il allait vraiment le faire. Elle se mit à rire nerveusement en disant : « Ouais, enfin, ça ne t'a pas empêché de me sauter après et de prendre ton pied, ne réécrit pas l'histoire bébé. » Le bébé était très ironique, elle ajouta : « Et tu ne vas rien faire du tout, je fais ce que je veux, je te l'ai déjà dit mille fois ! »

Rhooo, ce qu'il était chiant ce mec des fois ! Oui, bon, d'accord, elle aussi, mais du coup, il formait un beau couple non ? On va dire ça comme ça... Elle redescendit au salon, elle avait l'impression de ne faire que ça depuis qu'ils étaient rentrés, monter, descendre, remonter, redescendre... Et puis, ils n'avaient pas une petite maison... Bref, une fois au salon, elle chercha son sac du regard et remarqua que Kyan ne l'avait pas suivi... Allait-il vraiment la laisser sortir comme ça ? Ah ben non, le voilà, c'était trop beau pour être vrai. De toute façon, même si elle sortait, elle n'irait nulle part, vous la croyait assez folle pour sortir comme ça ? Elle était maman maintenant ! Quoi que même avant, elle ne l'aurait pas fait. Là, elle voulait juste l'énerver et ça avait marché, elle était fière d'elle ! Bref, elle trouva son sac près de la table basse et se pencha pour y glisser son téléphone portable en lui disant qu'il l'appelait au moindre souci avec les garçons. Oui, elle était en colère, mais sa fierté était quand même moins importante que ses bébés. Seulement, elle ne s'attendait pas du tout à ça. Ça quoi ? Et bien, il attrapa son poignet pour lui mettre une menotte et elle n'eut même pas le temps de réagir ou de protester qu'il attacha la seconde à la table basse en lui disant qu'il lui avait bien dit qu'elle ne sortirait pas ainsi. Mais il est cinglé ce mec ! Elle tira dessus, espérant les faire casser en criant : « Mais t'es malade ! Ça va pas la tête ?!!! » Elle tira dessus plus fort, mais tout ce qu'elle arrivait à faire, était de se faire mal au poignet, en plus, c'est elle qui avait insisté pour prendre des supers solides quand ils en avaient choisi pour leurs jeux sexuels. Ca lui apprendra tien ! Au lieu de prendre celles avec la fourrure rose à cinq dollars ! Elle regarda Kyan s'installer sur le fauteuil en face d'elle avec son air satisfait sur le visage, s'il savait à quel point elle avait envie de lui faire avaler cet air-là ! En plus, il en rajoutait en disant que c'était limite excitant de la voir comme ça. Elle tentait de garder son calmer, mais ce n'était pas évident, elle répondit : « Ça ne me fait pas rire Kyan, détache-moi, sinon je te jure que je vais te faire passer un sale quart d'heure. » Oh oui et pas qu'un peu, un moment, il devra la détacher et plus il va attendre, plus sa colère va monter et plus il va s'en prendre plein la tronche quand elle sera libre. Le pire, c'est qu'il avait vraiment le contrôle, au sens propre comme au sens figuré et ça, elle en était malade... En contre partie, elle ne pouvait pas s'empêcher de ressentir un peu d'excitation face à cette situation complètement folle et des fois, rien que pour ce genre de sensations, elle détestait son corps !

_________________
    dis moi que tu m'aimes
    Dis moi que tu m'aimes, que la vie est belle, que ce monde est fou. Et quoi qu'il advienne je resterai tienne, à toi jusqu'au bout. A la vie à la mort, mi amor, je plaque tout. Dis moi que tu m'aimes et que les autres on s'en fout.
    ©️ by anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

▐ PAROLES : 4892
▐ DATE D'ARRIVEE : 06/01/2012

▐ AGE : 27 ans
▐ OCCUPATION : Papa à temps plein, dealer à temps partiel
▐ POINTS : 63
MessageSujet: Re: TRISH&KYAN - Instant Crush   Mar 25 Mar - 19:11

Trish dans toute sa splendeur quoi ! Et pour cause, elle avait passé un petit moment à pourrir Kyan, lui en mettant plein la tête, ramenant pleins de sujets de nulle part sur le tapis juste dans le but de remémorer au jeune homme ses erreurs du passé et pouvoir lui reprocher encore et toujours les mêmes choses comme à chaque dispute. Oui, pour l’originalité avec Trish bah on repassera ça c’est sûr ! Et lorsqu’elle mettait de côté sa mauvaise foi par contre ne comptait pas sur elle pour admettre qu’elle a tort. Quoi que même pas ! Kyan ne lui demandait pas d’admettre ses torts, mais juste d’admettre que lui avait raison. Pas vraiment de différences, et pourtant il y avait une petite nuance aux yeux de notre beau brun. Bah oui, il était jaloux ce n’était pas nouveau, mais c’est surtout pour ses cachotteries qu’il lui en voulait et qui l’avait énervé. Et surtout, même si elle venait lui parler de confiance, qu’il avait des réactions exagérées et tout, Kyan était persuadé que si les rôles étaient inversés elle serait loin d’être ravie de savoir par un message sur un répondeur que lui et les petits passaient beaucoup de temps avec une autre femme. Et avec cet argument il avait tapé en plein dans le mille puisqu’elle ne répondit même rien, restant pour une fois muette. Enfin elle la fermait ! –xD- Mais ne comptait toujours pas sur elle pour admettre quelque chose, bien trop fière pour ça… Si Kyan avait su qu’il suffisait de dire ça pour qu’elle se stoppe il l’aurait fait bien plus tôt d’ailleurs. De plus les pleurs de Noah firent monter Trish, un autre bon moyen pour elle d’éclipser les regrets sur cette dispute. Et dire que la soirée avait si bien commencée. Et là c’était une catastrophe… Parce que oui, même une fois Noah rendormi, elle ignorait totalement Kyan pour ressortir ensuite de la salle de bain dans une tenue très provocante pour sortir dans un bar. Et kyan n’était pas du tout d’accord, il lui disait donc qu’elle ne sortirait pas dans cette tenue. Encore elle se serait habillée normalement ils auraient passé chacun la soirée dans leur coin, mais avec ce haut qui ne cachait rien il était hors de question qu’il la laisse partir s’amuser. La belle disait qu’il n’allait pas la séquestrer ou l’attacher au lit cette fois puisqu’il avait dit lui-même qu’il n’était pas ce genre d’homme. Et pourtant il lui confirma que c’est bien ce qu’il allait faire, même si se faire attacher au lit elle ne le méritait pas cette fois, ou alors il ne jouerait pas avec elle quoi. Mais la belle semblait vexée puisqu’elle disait qu’il avait aussi prit son pied le jour-là en la sautant. « Bah ouais je dis pas le contraire, mais avant de te sauter comme tu dis je t’empêchais de bouger et j’ai fais de toi ce que je voulais, t’as pris un pied d’enfer. Je ne réécris rien, je précise ! Et ce soir tu ne mérites pas autant d’attention que la dernière fois que tu t’es retrouvée attachée. » Bah ouais, ou alors il l’attachait mais ne s’amuser pas avec elle en lui faisant un bien fou vu comment elle l’avait soulé. Enfin lorsqu’elle disait qu’il ne ferait rien du tout parce qu’elle faisait ce qu’elle voulait, il répliqua rapidement : « ça c’est ce que tu crois ! Tu sortiras pas comme ça c’est tout ! »

Et quand Kyan a quelque chose en tête il ne l’a pas autre part ! Enfin Trish décida quand même de sortir malgré les menaces de Kyan et elle descendit donc au salon. Kyan prit quelques secondes pour attraper les menottes dans leur table de nuit et descendit à son tour pour retrouver sa petite amie si sexy ce soir. Alors qu’elle mettait son téléphone dans son sac et qu’elle disait qu’il l’appelle en cas de problèmes avec les deux petits qui dormaient, Kyan dégaina ses menottes et rapidement il en passa une à Trish et la deuxième il l’attacha à la table basse. Si elle pensait sortir dans cette tenue elle se mettait le doigt dans l’œil. Et Kyan était bien capable de l’attacher et la séquestrer pour la nuit. La preuve, il partait bien là en attachant sa belle à la table basse. Et oui il ne fallait pas trop le chauffer. Il avait dit qu’elle ne sortirait pas avec ce haut, elle avait voulu quand même, et bien voilà. Maintenant elle paraissait bien conne avec les menottes la maintenant à la table basse. Elle essaya de tirer dessus tout en disant à Kyan qu’il était malade et que ça n’allait pas dans sa tête. Oh si ça allait très bien ! « Et toi sortir les seins à l’air ça va pas la tête ? Et puis cries pas trop sinon les petits vont nouveau se réveiller. Je t’ai dis que tu sortirais pas dans cette tenue. Tu vas casser la table à tirer dessus comme ça. Je te rappelle qu’on a pas acheté des menottes à deux dollars alors tu peux toujours forcer… » Et oui, pour rendre le jeu plus marrant les menottes étaient résistantes. Leurs premières paires de menottes c’était des trucs bas de gamme, un peu trop d’excitation et il n’y avait plus de jeu, tu les enlevais en deux secondes. Alors que là il fallait les clés, c’était bien plus excitant quand même de ne pas pouvoir se défaire. Kyan s’installa donc face à trish dans le fauteuil et un petit air ravi de lui apparu sur son visage. Oui, comme il venait de le dire à sa petite amie, la voir comme ça était très excitant. Il voyait bien qu’elle avait du mal à se calmer mais pourtant c’est comme cela qu’elle lui disait de la détacher parce qu’elle ne voulait pas rire et qu’elle lui ferait passer un sale quart d’heure si il ne lui enlevait pas les menottes. Il resta dans son fauteuil à la regarder avant de répondre très calmement : « Encore des menaces ? C’est pas comme ça que je t’enlèverais ça. Calme toi, sois plus sympa avec moi et on verra bien. Je peux bien aller me coucher en te laissant là, alors pourquoi t’énerver et me menacer ? Sois plus intelligente que ça bébé » Ce bébé sonnait aussi ironiquement que celui dit quelques instants plus tôt par Trish à Kyan. Oh oui il jouait avec elle maintenant, mais c’était si bon d’avoir le pouvoir et de la voir attaché et à sa merci…

_________________
    « Family Portrait »


    “ On the first page of our story, the future seems so bright. Then this thing turned out so evil, I don’t know why I’m still surprised. ” ©️ signature by anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

▐ PAROLES : 6215
▐ DATE D'ARRIVEE : 06/01/2012

▐ AGE : 27 ans
▐ OCCUPATION : Photographe
▐ LES SENTIMENTS : Les trois hommes de ma vie (a)
▐ POINTS : 159
MessageSujet: Re: TRISH&KYAN - Instant Crush   Mer 26 Mar - 9:20

S'il y avait bien une chose que Trish détestait par dessus tout, c'est quand Kyan avait raison, heureusement, ça n'arrivait pas souvent -xD-. Ils avaient passé un long moment à se prendre la tête, la jolie brune trouvant qu'elle était dans ses droits, étant donné que Parker était juste un ami, qu'elle n'avait pas trompé son homme et qu'elle ne l'avait même jamais envisagée une seule minute, ni une seule seconde d'ailleurs. Elle avait beaucoup de défauts, elle le reconnaissait volontiers, mais elle n'était pas infidèle et ce n'était pas le genre de Kyan non plus... Bon, techniquement, il l'avait été avec Charlotte, mais c'était des circonstances atténuantes et surtout, c'était pour Trish. Malgré toutes les épreuves qu'ils avaient traversé, malgré leur dispute actuelle et toutes les autres, c'était deux âmes sœurs. Bref, une fois qu'il avait dit qu'elle n'aurait surement pas aimé qu'il voit une autre femme derrière son dos et en plus, avec les jumeaux, la jolie brune réalisa qu'il avait raison, elle serait d'ailleurs, beaucoup moins gentille que lui et elle aurait déjà trouvé l'adresse de cette pute pour lui refaire le portrait ! Oui, elle pouvait être violente des fois, surtout quand on touche à SES affaires ! Heureusement pour elle, Noah pleurait, elle grimpa donc le réconforter et le rendormir, ça n'avait pas prit longtemps, tant mieux. Une fois le petit recouché, elle se barricada dans la salle de bains et en ressortit très sexy, trop sexy d'ailleurs, son haut ne cachait rien de sa poitrine et même si habituellement, elle le mettait avec un soutien-gorge, là, elle voulait faire chier son petit-ami... Et ça marcha à merveille. Mais si elle voulait sortir, il ne pourrait pas la séquestrer, il le disait lui-même, ni même l'attacher au lit, même si ça ne serait pas la première fois. Voilà, maintenant, ils étaient partis dans un débat de "qui avait pris le plus son pied", limite, il se faisait passer pour le pauvre garçon qui n'avait fait que satisfaire sa douce... Mais elle se souvient très bien qu'après l'avoir torturé, il avait bien pris son pied ! Elle lui rappela et il disait qu'il n'avait jamais dit le contraire, mais qu'il s'était bien occupé d'elle et qu'elle avait pris un pied d'enfer, elle n'avait jamais dit le contraire non plus ! Il termina en disant qu'elle ne méritait pas ça ce soir. Ce qu'il pouvait être énervant ! « Je ne mérite pas ? T'en fais pas, je suis certaine qu'il y a des centaines d'hommes qui rêvent de m'attacher et qui, après, ne me reprocherons pas de s'être occupés de moi comme tu le fais actuellement ! » Il avait du culot quand même ! Elle termina en disant qu'elle ferait ce qu'elle voudrait, mais il n'était pas d'accord... Elle se contenta de lui tirer la langue comme une petite fille... Et puis, il l'aimait sa langue xD.

Est-ce qu'elle avait pour habitude de l'écouter ? Bien sur que non, ça se saurait sinon... Pour l'instant, elle n'avait qu'une envie, le provoquer toujours plus ! Oui, il était évident que jamais, elle ne sortirait ainsi, mais le lui faire croire, c'était amusant, et même s'il finissait par la laisser s'en aller, elle n'irait pas loin... Mais bon, il y avait très peu de chance qu'il la laisse sortir comme ça. Mine de rien, ça l'excitait qu'il soit comme ça, jaloux et possessif. Ok, tout à l'heure, ça l'énervait, mais maintenant que le gros de la dispute était passé, son côté homme de cromagnon, l'excitait de nouveau. Par contre, elle ne s'attendait vraiment pas à ce qui allait suivre... Alors qu'elle mettait son téléphone dans son sac, il attrapa son poignet et sans qu'elle n'ait le temps de réagir, il l'attacha à la table basse du salon. Il est sérieux là ? Sa première réaction fut de tirer sur son lien et de lui hurler dessus en demandant s'il était bien dans sa tête ! Ben oui, il ne faut pas être net franchement ! Il lui répondit que c'était elle qui n'était pas nette pour vouloir sortir les seins à l'air, ajoutant que si elle criait encore, ça réveillerait les petits et qu'elle devrait éviter de tirer sur les menottes comme ça, sinon elle allait casser la table. Ouais ou pas, vu sa force de mouche, elle risquait surtout de se casser le poignet ! Elle tenta de se calmer, respirant calmement en disant : « Tu sais que dès que tu me détacheras, je porterai plainte pour séquestration ? Tu viens de sortir de prison, je te rappelle, ça serait dommage d'y retourner, surtout que je serais obligée de revoir Parker. » Mouais, pas sûre que ce soit la bonne stratégie à adapter ça, Mlle Applewhite. Il s'installa ensuite en face d'elle, sur un des fauteuils du salon en disant que c'était excitant de la voir comme ça. Une fois de plus, elle le menaça, disant qu'il passerait un sale quart d'heure s'il ne la détachait pas immédiatement. Il disait que ce n'était pas en le menaçant qu'il ferait quoi que ce soit, ajoutant qu'il pourrait la laisser là toute la nuit. Genre... Si elle voulait être détachée, elle devait être plus gentille. Mais quel enfoiré ! Ça lui plaisait de jouer les maîtres de l'univers... Et le pire, c'est que ça lui plaisait à elle aussi, elle était carrément excitée cette fois. Elle était à la fois très en colère et très excitée, c'était assez paradoxal comme sensation et il n'y avait que lui pour lui faire cet effet. « Ça te plait hein ? Toute cette situation, me voir soumise et à ta merci. De toute façon, t'es trop loin de moi pour que je sois gentille, comme tu dis. Soit tu rapproches la table, soit tu viens près de moi. Enfin, si t'as du cran... » Dit-elle avec un sourire faux-cul. Ben oui, il ne savait pas la réaction qu'elle aurait, peut-être qu'elle serait vraiment gentille ou peut-être qu'elle lui foutrait juste une claque dans sa tête de mec trop sûr de lui !

_________________
    dis moi que tu m'aimes
    Dis moi que tu m'aimes, que la vie est belle, que ce monde est fou. Et quoi qu'il advienne je resterai tienne, à toi jusqu'au bout. A la vie à la mort, mi amor, je plaque tout. Dis moi que tu m'aimes et que les autres on s'en fout.
    ©️ by anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

▐ PAROLES : 4892
▐ DATE D'ARRIVEE : 06/01/2012

▐ AGE : 27 ans
▐ OCCUPATION : Papa à temps plein, dealer à temps partiel
▐ POINTS : 63
MessageSujet: Re: TRISH&KYAN - Instant Crush   Ven 28 Mar - 14:08

Pénible pénible mais alors pénible cette Trish ce soir ! Elle était incapable d’admettre ses torts et ça lui tapait sur le système de voir la mauvaise foi que sa petite amie pouvait avoir. Mais bon d’un côté depuis toutes ses années il savait très bien que les disputes avec Trish pouvaient être horribles. Les toutes premières fois qu’ils s’étaient pris la tête les deux là, on avait bien cru que leurs histoires étaient finis vu le nombre de fois où ça c’était fini par des on ferait mieux de s’arrêter là. Mais deux trois jours après pourtant tout repartait comme en quarante loin des embrouilles. Et c’est peut être parce qu’il savait qu’elle ne pensait pas la moitié de ce qu’elle disait qu’ils étaient encore ensemble. Parce que oui ce soir on pouvait voir que cette femme lorsqu’elle est énervée peut être une véritable pourriture avec son homme… Néanmoins Kyan avait un petit regret, c’était que Noah se réveille. Parce que oui, elle était un peu piégée et même si elle ne voulait pas avouer qu’elle était un peu en tort, elle n’aurait pas eu d’autres choix que d’admettre que Kyan avait raison et qu’elle aurait du lui en parler plutôt que de lui cacher des choses. Du coup voilà, Trish avait trouvé un moyen de fuir en allant voir Noah pour le rendormir sans le moindre mot pour Kyky. Et ça continuait lorsqu’elle alla s’habiller un peu trop décemment dans la salle de bain. Enfin s’habiller, se refaire une beauté totale. Autant dire qu’elle avait fait le maximum pour être au top. Mais sans soutien-gorge sous son haut transparent que Kyan pourtant adorait. Du coup hors de question qu’elle sorte das cette tenue après tout ce qu’ils s’étaient balancés à la tête ce soir. Et même si il avait dit plus tôt qu’il ne pouvait pas la séquestrer, et bien là il était prêt à le faire plutôt qu’elle file à moitié nue s’amuser. L’attacher n’était pas la première fois, mais elle disait qu’il ne le méritait pas ce soir. Du coup il disait que c’était elle qui ne le méritait pas, étant donné que c’est surtout elle qui avait prit son pied. Bon Kyan aussi, mais c’était lui qui jouait avec elle le plus. Mais bien sûr qu’ensuite il avait adoré lui faire l’amour comme toujours. Sauf que comme toujours mademoiselle Applewhite ne retenait que le mauvais... C’est dingue ! La belle disait donc qu’elle était sûre qu’elle pouvait se trouver un homme qui l’attachera sans venir lui faire des reproches ensuite. Il se mit à soupirer : « C’est dingue ! T’en as pas marre à retenir que le mauvais de ce que je dis ? Je crois pas te reprocher quoi que ce soit là… C’est juste logique que c’est la personne attachée qui prend le plus son pied, ni plus ni moins, arrête d’interpréter tout ce que je dis » Bah ouais parce que d’un côté il adorait la rendre dingue sans qu’elle puisse réagir, l’avoir à sa merci… Puis elle lui tira la langue comme une gamine avant de desendre…

Kyan récupéra de quoi la maintenir à la maison dans la table de nuit, à savoir des menottes et descendit ensuite la retrouver alors qu’elle mettait son téléphone dans son sac en lui disant de l’appeler si il y avait un problème avec les jumeaux. Non mais elle était sérieuse elle allait vraiment sortir ? Juste hors de question pour Kyan ! Du coup sans même réfléchir il dégaina les menottes de sa poche et en accrochant rapidement une à la table basse et l’autre à Trish. Et bah voilà, il lui avait dit qu’elle ne sortirait pas et qu’il était capable de la séquestrer et il partait bien pour. La belle se mit à lui hurler dessus en disant qu’il avait un problème pour agir de la sorte. Il lui renvoya la balle en disant que c’est elle qui avait un soucis à vouloir sortir comme ça, et qu’elle devrait éviter de tirer dessus puisque ça ne risquait pas de marcher. Mais surtout il lui disait de ne pas crier si elle ne voulait pas réveiller à nouveau les petits. Trish néanmoins commença à le menacer après avoir souffler pour se calmer. Oui, elle lui disait qu’elle irait porter plainte une fois qu’elle serait libre et elle le provoqua en disant qu’une fois qu’il retournerait en prison et qu’elle devrait revoir Parker. Il était à deux doigts de s’énerver lorsqu’elle parlait de Parker. Néanmoins il resta plutôt calme pour lui répondre : « Racontes pas de conneries… Ce serait très idiot de ta part non ? Déjà jamais tu m’enverrais intentionnellement en taule, et puis bon, comment prouver que je te séquestre ? » dit-il avec un petit sourire. Parce que oui d’un côté il était satisfait de la voir comme ça face à lui, à sa merci et impuissante. Et puis bon il savait très bien que jamais elle ne porterait plainte ou serait prise au sérieux par les policiers. Puis il s’installa face à elle, l’observant attachée à la table basse et il en était presque satisfait de la garder à la maison comme ça. Et puis d’un autre côté ça devenait même un petit peu excitant. Mais bien sûr elle continuait de le menacer en disant qu’il passerait un sale quart d’heure. Et connaissant Trish il y avait une chance sur deux pour que la furie tigresse explose une fois libre. Ou alors elle se calmerait enfin et comprendrait un minimum Kyan. Du coup il lui disait d’arrêter ses menaces et d’être sage et que peut-être il la détacherait, parce qu’il pouvait aussi bien la laisser là en plan toute la nuit ! Bizarrement elle se fit nettement plus douce, lui demandant si ça lui plaisait de la voir soumise et à sa merci et un fin sourire se dessina sur le visage de Kyan. Puis avant qu’il ne réponde elle le provoqua en disant que s’il voulait qu’elle soit sage il faudrait peut être qu’il se rapproche. Bien sûr il voyait bien que ce sourire était un peu faux. Il se leva du fauteuil et dit : « Franchement ? Ouais ça me plait et ça m’excite de te voir comme ça à ma merci, surtout dans cette tenue que tu sais que j’aime tant ! » Puis il se mit face à elle et se baissa un peu pour être à son niveau et il lui montra les clés des menottes en disant : « Bon c’est fini de me pourrir ? T’es calmée, tu vas rester là ce soir et je peux te détacher ou toujours pas ? ». Qu’elle le provoque encore et connaissant Kyan elle allait vraiment galérer ce soir. Il en avait marre de cette prise de tête et surtout que la crise de folie de Trish qui lui balançait tout et n’importe quoi à la tête. Quoi que cette fois ce n’était pas au sens propre au moins…

_________________
    « Family Portrait »


    “ On the first page of our story, the future seems so bright. Then this thing turned out so evil, I don’t know why I’m still surprised. ” ©️ signature by anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

▐ PAROLES : 6215
▐ DATE D'ARRIVEE : 06/01/2012

▐ AGE : 27 ans
▐ OCCUPATION : Photographe
▐ LES SENTIMENTS : Les trois hommes de ma vie (a)
▐ POINTS : 159
MessageSujet: Re: TRISH&KYAN - Instant Crush   Dim 30 Mar - 0:06

Ce qui était pénible avec Kyan, c'est qu'à chaque dispute, on avait l'impression que c'était Trish et uniquement Trish la cause de l'accrochage. Oh, bien sûr, elle se connaissait, elle savait à quel point elle était chiante, agaçant au possible à toujours nier, alors que la plupart du temps, elle avait ses torts. Mais, lui, il n'était pas tout blanc, il avait aussi des choses à se reprochait, que justement, il ne se reprochait pas. D'accord, la belle brune était la cause principale de cette dispute, elle le reconnaissait, enfin, non, elle ne le reconnaissait pas vraiment, car elle ne lui disait pas, elle n'admettrait jamais ça devant lui, mais elle savait que oui, c'était sa faute en priorité. Oui, elle aurait dû lui parler de Parker, elle aurait dû lui dire qu'elle avait un ami photographe duquel elle était assez proche et qu'elle avait vu régulièrement quand il était en prison, mais elle avait eu la trouille, la trouille qu'il le prenne mal. Résultat, c'était pire que mieux. Et ça, elle s'en était rendu compte que, quand il avait dit que si ça avait été l'inverse, elle l'aurait très mal pris. Et encore "très mal pris" était un euphémisme, elle aurait fini par trouver cette garce et je vous jure qu'elle aurait passé un sale quart d'heure ! Déjà pour avoir approcher son homme, mais pire pour avoir passé du temps avec ses bébés ! Aucune pute ne touchera à l'un des hommes de sa vie, que ce soit ses garçons ou Kyan. Rien que d'y penser, son sang bouillait dans ses veines. C'est à ce moment-là, que la jolie métisse s'était rendu compte que oui, il avait raison, même s'il n'était pas innocent non plus. Heureusement pour elle, Noah avait pleuré et elle était partie le réconforter, une fois fait, elle s'était changée, prête à sortir très sexy pour faire chier son amoureux. Il ne voulait pas qu'elle sorte ainsi et les deux jeunes gens étaient repartis à se disputer, en plus, ils se disputaient sur la dernière fois où Kyan l'avait attaché au lit pour l'un de leurs petits jeux sexuels. Trish finit par lui dire que si ça ne lui plait pas, elle trouverait bien un autre homme pour l'attacher et ne pas lui reprocher de ne pas avoir assez prit son pied après coup ! Il lui demanda d'arrêter d'interpréter tout ce qu'elle disait... Euh, ouais, pas possible ça lol. « J'interprète maintenant ? Première nouvelle. Monsieur dit qu'il ne prend pas son pied quand on fait l'amour et c'est moi qui interprète ! Au pire dit le si je te fais plus d'effet et si t'as plus envie de moi ! » Répondit-elle sur la défensive. Bon, d'accord, elle était la spécialiste de l'interprétation, mais elle aimait ça :D.

La belle brune avait fini par redescendre, bien décidé à partir, mais sans vraiment partir, enfin, à lui faire croire quoi. Seulement, elle ne s'attendait pas à se faire attacher à la table basse ! Ce crétin avait pris les menottes qu'ils gardaient dans une table de nuit et il venait de l'attacher avec. Il était cinglé ! Elle tenta de tirer dessus, mais malheureusement, elle savait que c'était peine perdue, ce n'était pas de la gnognotte et ce qu'elle risquait était plus de se faire mal au poignet, qu'autre chose. Trish le menaça de porter plainte contre lui pour séquestration une fois qu'il l'aurait libéré et comme, il venait juste de sortir de prison, il y retournerait fissa ! Elle ajouta, pour le faire enrager, qu'en plus, elle reverrait Parker. Il resta calme, même si elle connaissait son homme et elle savait qu'il était en train de bouillir à l'intérieur, chose ironique sachant que c'était elle qui était attachée à un meuble et non lui ! Quel crétin je vous jure... Il répondit que c'était idiot ce qu'elle disait, qu'elle n'irait pas l'envoyer en taule intentionnellement. Pas faux, c'était le père de ses bébés quand même et ce n'était pas parce qu'ils se prenaient la tête qu'elle en irait à de telles extrémités, elle n'était pas toujours très nette, mais il y avait des limites. « Pourquoi idiot ? On en a enfermé pour moins que ça ! » Répondit-elle en haussant les épaules, avant d'ajouter : « Et arrête avec ton sourire satisfait, ça m'énerve ! » Oh oui... Mais d'un côté, elle était, de plus, en plus, excitée par toute cette situation, elle attachée à une table, lui la regardant comme un lion regarde une proie... Alors oui, elle était toujours en colère, ça ne passe pa si facilement, mais d'un autre côté, elle était très... Émoustillée. D'ailleurs, la jeune femme lui disait justement, que toute cette situation lui plaisait beaucoup, ça se voyait, elle le connaissait son homme maintenant, mais qu'il devait s'approcher s'il voulait qu'elle soit gentille. Il ne nia même pas, il avouait que, tout en quittant son fauteuil, il était excité de l'avoir comme ça, surtout si sexy, avec cette tenue qu'il aimait tant, elle lui répondit : « Je le savais, je te connais par cœur... Elle te plait ma tenue ? Parce que, si je suis attachée à cette table, c'est justement parce que tu ne l'aimais pas ! » Il faudrait savoir Johnson ! Puis, il s'agenouilla face à elle, lui montrant la clé des menottes en lui demandant si elle avait fini sa crise... « Non ! » Répondit-elle sèchement, avant d'ajouter, en approchant ses lèvres des siennes et dans un murmure : « Mais tu pourrais me donner envie de rester... Surprends-moi bébé. » Elle se recula à nouveau en mordant sa lèvre avant de lui faire un sourire coquin qui voulait tout dire.

_________________
    dis moi que tu m'aimes
    Dis moi que tu m'aimes, que la vie est belle, que ce monde est fou. Et quoi qu'il advienne je resterai tienne, à toi jusqu'au bout. A la vie à la mort, mi amor, je plaque tout. Dis moi que tu m'aimes et que les autres on s'en fout.
    ©️ by anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

▐ PAROLES : 4892
▐ DATE D'ARRIVEE : 06/01/2012

▐ AGE : 27 ans
▐ OCCUPATION : Papa à temps plein, dealer à temps partiel
▐ POINTS : 63
MessageSujet: Re: TRISH&KYAN - Instant Crush   Mar 1 Avr - 23:34

Noah venait de sauver sa maman d’une situation très embarrassante. Car oui, grâce à ses pleurs elle n’avait aucun besoin d’avouer quoi que ce soit à Kyan, du coup elle n‘était pas obligé de se sentir bête face à son homme. Quoi que, le beau bun connaissait si bien sa métisse préférée que même sans Noah elle aurait cherché et trouvé une raison pour ne pas avoir à admettre qu’il avait raison, qu’elle n’aurait jamais dû lui cacher comme ça l’existence de cet homme, mais surtout que dans le cas inverse elle serait folle de jalousie si Kyan avait vu avec ses deux bébés une autre femme qu’elle et qu’il ne le lui en ait même pas parlé. Enfin même si il lui en avait parlé elle pèterait un câble, il ne la connaissait que trop bien que voulez-vous ?! Mais par contre il n’avait pas vu venir le fait qu’elle allait vouloir sortir dans un bar avec une de ses copines. Et pourtant c’est ce qu’elle comptait faire, mais dans une tenue bien particulière parce qu’avec le haut qu’elle avait c’était obligé au minimum de mettre un soutien-gorge pour qu’on ne voit pas toute l’anatomie de Trish. Mais non ce soir c’était open-bar quoi et elle arrivait à le provoquer en lui disant qu’au moins elle trouverait facilement un homme pour s’occuper d’elle, surtout dans cette tenue. S’il ne s’était pas retenu il y aurait sûrement un salope qui serait sorti tout seul… Heureusement que parfois Kyan savait garder son sang froid. Oui parfois, parce que par moment il préférait amocher un vieux mec qui draguait un peu trop SA chérie ! Oui elle était à elle, et elle l’avait été plus d’une fois déjà, à sa merci totale lorsqu’il l’avait attachée au lit pour lui faire énormément de choses coquines à lui faire perdre la tête. Mais bien sûr comme toujours elle interprétait puisqu’elle lui reprochait de n’avoir peut être pas pris son pied. Mais jamais il n’avait dit ça, juste qu’étant attaché c’est lui qui avait joué avec elle et qui avait pu la torturer à souhait, rien de plus ! Il lui demandait d’arrêter d’interpréter et elle répliqua en disant qu’elle n’interprétait rien puisque c’est lui qui disait ne pas prendre son pied avec elle. Et plus une interprétation de merde une ! Pire, elle alla dans le mélodramatique en disant que si elle ne lui faisait plus d’effet et qu’il ne la désirait plus il n’avait qu’à le dire de suite… Il roula des yeux après avoir soupiré puis répondit enfin : « Oui t’interprète et pas qu’un peu ! Tu fais même dans le dramatique là… J’ai jamais dis que je ne prenais pas mon pied, mais juste que si t’es attachée c’est moi qui te torture et te procures du bien. Et tu continues là… Où j’ai dis que tu ne me fais plus d’effet et que j’ai plus envie de toi ? C’est une connerie ça… » A chaque fois qu’il la voyait il la trouvait incroyablement sexy et désirable. Trish était comme un bon vin, se bonifiant avec l’age xD

Et face à une Trish toujours décidé à sortir, Kyan employa les grands moyens, sortant ses menottes pour attacher sa belle à la table basse du salon. Ah oui, Kyan était le genre de mec comme ça, assez impulsif et ne sachant pas quoi faire pour éviter qu’elle sorte dans cette tenue, et bien il l’attacha. Comme ça au moins elle n’avait plus le choix. Oui Kyan avait dit quelques minutes plus tôt dans leur dispute qu’il ne pouvait pas la séquestrer et l’attacher et c’est pourtant bien ce qu’il était en train de faire devant une Trish surprise et en furie. Et elle pouvait le menacer de le renvoyer en taule en portant plainte une fois qu’elle serait libérée, il n’en croyait pas un mot, elle l’aimait trop pour faire ça, et elle parlait simplement sous le coup de la colère rien de plus. C’est pour ça qu’il garda son calme, ne rentrant pas dans le jeu de la demoiselle en criant comme elle le faisait. Elle disait que pourtant certains avaient été enfermés pour moins que ça avant de lui demander d’arrêter avec son sourire satisfait. Mauvais plan puisque ça ne faisait que renforcer ce sourire justement sur le visage de Kyan qui lui répondit : « pourtant t’aime bien mon sourire habituellement. Et puis si tu n’étais pas si menaçante et mauvaise ça irait déjà nettement mieux… » Oui parce que dans le fond elle l’amusait beaucoup à être comme ça si mauvaise xD Et puis bon d’un côté elle n’avait pas eu besoin de son sourire pour s’énerver. Elle demanda à Kyan si il aimait cette situation où elle était impuissante et soumise à ses envies et sans même chercher à le nier Kyan approuva les propos de Trish. Limite ça l’excitait oui. Du coup s’il voulait qu’elle soit gentille elle lui disait d’approcher de lui et ne pas rester sur son fauteuil. Il s’approcha donc d’elle, disant qu’elle était si sexy en plus dans cette tenue. Elle disait donc le connaître par cœur mais que si elle était attachée c’est parce qu’il n’aimait justement pas sa tenue. Un brin charmeur il répondit donc : « Pour sortir je l’aime pas, mais pour être là ce soir avec moi j’adore par contre ! » Il s’agenouilla un peu face à elle lui montrant les clés et lui demandant si elle était calmée et qu’il pouvait la détacher mais en guise de réponse il eut un non sec. Il rangea dans son jean la clé en disant doucement : « Dommage pour toi alors… » Puis elle approcha son visage de celui de Kyan lui disant sensuellement qu’il pouvait toujours lui donner envie de rester en la surprenant. Bien sûr il comprenait son petit manège vu son sourire coquin. Il fut prit d’un petit rire, attrapa entre ses doigts la mâchoire de Trish et l’embrassa un court instant dans un baiser un peu dur avant d’ajouter : « Je pourrais… Ou alors tu pourrais commencer par me donner envie de te détacher et te surprendre. Histoire de finir la soirée comme avait fini cette belle après-midi. » Bah ouais, c’était elle la plus méchante dans l’histoire, donc à elle peut être d’être gentille d’abord. Un petit pas de la part de la belle et il n’en faudrait pas énormément plus pour que Kyan la surprenne…

_________________
    « Family Portrait »


    “ On the first page of our story, the future seems so bright. Then this thing turned out so evil, I don’t know why I’m still surprised. ” ©️ signature by anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

▐ PAROLES : 6215
▐ DATE D'ARRIVEE : 06/01/2012

▐ AGE : 27 ans
▐ OCCUPATION : Photographe
▐ LES SENTIMENTS : Les trois hommes de ma vie (a)
▐ POINTS : 159
MessageSujet: Re: TRISH&KYAN - Instant Crush   Mer 2 Avr - 22:08

Heureusement pour elle, la belle devait se rendre à l'étage pour s'occuper des jumeaux, au moins, elle n'avait plus à affronter Kyan. Ah non, elle n'avait pas peur de lui et lui tenir tête ne lui faisait pas peur du tout, depuis le temps, on l'avait remarqué, mais là, il avait raison... Et du coup, la jolie brune préférait prendre la fuite que de devoir l'admettre. Et pourtant, si elle avait le courage de ravaler sa fierté mal placée et de s'excuser, de lui dire qu'elle pouvait comprendre son agacement et qu'elle lui parlerait de ses amis à l'avenir, tout se serait arrangé, sans doute. Kyan n'était pas du genre rancunier pour des petites disputes comme ça, parce que sinon, si, il l'était ! On se souvient tous de la difficulté pour Trish de le récupérer, déjà à cause de Charlotte, mais surtout, parce qu'il était encore en colère contre elle de sa réponse négative à sa demande en mariage, même si pour elle, ce n'était pas un non, mais un plus tard, mais bon, pour lui, ça ne changeait rien et il lui en avait voulu pendant des nombreuses années. Bref, après s'être occupé du bébé, elle décida de provoquer son chéri un peu plus. Passer l'éponge sur cette histoire et essayer de rattraper la soirée, c'était trop demandé pour elle ? Il fallait croire que oui, parce qu'elle préférait encore le faire enrager, vous avez dit chieuse ? Bon, au moins elle le reconnaissait, c'était déjà ça. Sauf que monsieur jaloux 1er refusa de la laisser sortir, motif ? Un haut qui laissait bien trop voir la poitrine de la jeune femme, enfin, c'était le but en même temps. Il disait être prêt à la séquestrer dans cette chambre, même à l'attacher au lit s'il le fallait pour ne pas qu'elle sorte. Et c'est là qu'il disait qu'elle ne méritait pas de se faire attacher comme la dernière fois, car c'est elle qui profitait plus. Évidemment, elle avait bien compris ce qu'il disait, mais c'était plus marrant de le faire chier jusqu'au bout. Il lui demandait d'arrêter d'interpréter tout ce qu'il disait et elle en rajouta une couche en disant que s'il n'avait plus envie d'elle, suffisait de le dire ! Il leva les yeux au ciel en soupirant et du coup, elle fit pareil d'agacement. Là, le beau brun lui disait carrément d'arrêter son mélo, qu'il n'avait jamais dit de telles choses. Ben ça, elle savait, mais c'était marrant d'en rajouter encore et encore. Surtout en voyant sa mine agacée ! « Je ne continue rien du tout ! C'est toi qui te plains encore et toujours... D'ailleurs, t'en as pas marre de faire ton caliméro ? Sois un homme un peu, ça changerait ! » Dit-elle en accentuant sur le mot "homme". Encore une chose qui allait l'énerver, aucun homme n'aime qu'on remette en cause sa virilité.

Comme elle était toujours décidée à sortir, enfin, à le lui faire croire en tout cas, il l'attacha, purement et simplement à la table basse. D'accord, il l'avait dit, mais elle, elle pensait que ce n'était que des paroles en l'air ! Mais non, ce fou l'avait fait, il l'avait attaché ! Il n'était vraiment pas net, je vous jure... Elle tenta d'abord de tirer dessus pour s'en défaire et ensuite, devant l'échec de cette tactique, elle essayait de lui faire du chantage, disant qu'elle irait le dénoncer à la police. Encore un lamentable échec d'ailleurs. C'est vrai que ce n'était pas très crédible, elle n'irait pas dénoncer son mec à la police pour une petite prise de tête. La miss lui demanda d'arrêter de sourire bêtement, son sourire "je suis le meilleur" lui tapait sur les nerfs, mais au contraire, il se mit à sourire encore plus. Quel con ! Juste après ça, il disait qu'habituellement, elle aimait son sourire et qu'en plus, si elle n'était pas si mauvaise et menaçante, ça serait plus simple, sauf qu'elle, elle n'avait pas envie de lui donner ce qu'il voulait. Normal non ? Encore une fois, Trish avait une fierté, certes, un peu mal placé, mais tant pis ! « Ce sourire-là, ça m'étonnerait beaucoup ! » Répondit-elle en lui tirant la langue comme une gamine. Bien sur, elle voyait bien que toute cette situation l'excitait, elle le connaissait par cœur et puis, elle était aussi très excitait. Certes, elle était sur le tapis, attachée à une table, mais il y avait une tension tellement sexuelle entre Kyan et elle, qu'elle n'accordait pas plus d'importance à ce détail. D'ailleurs, il ne le nia pas, disant même à quel point elle était sexy comme ça, ce à quoi elle répondit qu'il disait ne pas aimer sa tenue justement. En fait, comme il le précisa, il adorait, mais uniquement pour lui, pas pour sortir. Ce n'était guère étonnant cela dit, elle était vraiment canon avec ce haut et surtout, il ne laisser pas de place à l'imagination, ben bon, il montrait déjà tout ! À son tour, elle fit un sourire charmeur avant de répondre : « Vous n'êtes pas du genre à partager Mr Johnson ? Je suis certaine que des tas de mecs seraient ravis de voir ça... » Elle connaissait déjà la réponse, mais maintenant qu'il était en passé en mode sexe, elle adorait entendre qu'elle était à lui. Elle refusa sa proposition de rester en échange d'être détachée, mais elle lui suggéra de lui donner envie de rester. Il se mit à rire doucement, ce qui la fit sourire un peu plus, avant d'attraper la mâchoire de sa belle et de l'embrasser quelques courtes secondes. Un baiser loin d'être doux d'ailleurs, avant de dire qu'il pourrait, effectivement, mais que c'était à elle de lui donner envie. Elle lui murmura doucement au creux de l'oreille : « Qui te dit que j'ai envie d'être détachée ? » Elle termina sa phrase en mordillant son lobe d'oreille et descendant doucement pour l'embrasser dans le cou sensuellement, alors que sa main libre se posa sur l'entre-jambe du beau brun. Puis, d'un coup, elle se recula, retrouvant sa place initiale en lui faisant une mine boudeuse et en disant : « Mais comme je ne mérite pas ce soir... » C'est lui qui l'avait dit non ? Elle adorait jouer les allumeuses, elle était très douée !

_________________
    dis moi que tu m'aimes
    Dis moi que tu m'aimes, que la vie est belle, que ce monde est fou. Et quoi qu'il advienne je resterai tienne, à toi jusqu'au bout. A la vie à la mort, mi amor, je plaque tout. Dis moi que tu m'aimes et que les autres on s'en fout.
    ©️ by anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

▐ PAROLES : 4892
▐ DATE D'ARRIVEE : 06/01/2012

▐ AGE : 27 ans
▐ OCCUPATION : Papa à temps plein, dealer à temps partiel
▐ POINTS : 63
MessageSujet: Re: TRISH&KYAN - Instant Crush   Ven 4 Avr - 23:00

Dans l’histoire le plus agaçant devait être Trish qui ne comprenait rien à ce que disait Kyan. Ou alors elle se faisait exprès, mais alors c’était très petit de faire ça… -un peu comme sa taille quoi xD- Bah ouais, ils avaient passé une sublime journée en famille, la première depuis un très très long moment entre le boulot prenant de Kyan et ensuite son emprisonnement, et là voilà qui était partie très très loin alors qu’il n’avait demandé qu’une explication sur cet homme. Bah ouais, il était jaloux et voulait savoir qui était cet homme qui trainait avec ses bébés, mais était-ce une raison valable pour enchaîner Kyan comme elle l’avait fait ? Sûrement pas ! Elle avait abusée, elle le savait, et le beau brun en eut confirmation après qu’elle ait fuit pour aller voir Noah . Bon ok il avait pleuré, mais c’était pour elle une belle opportunité de ne pas avoir à admettre ses torts. Du coup en sortant de la salle de bain, elle fit dans le mélodrame en disant qu’il ne prenait pas son pied avec elle, qu’il ne la désirait plus et tout le tralala. Elle était douée pour déduire des conneries parce que jamais il n’avait dit cela, bien au contraire, elle était toujours plus sexy et quand il la voyait il avait toujours envie de faire bouger son corps au contact de celui de sa belle. Mais non elle préférait l’énerver avant de lui dire qu’elle filait les seins à l’air. Non mais elle a vu la vierge ou quoi ?! Jamais ô grand jamais Kyan ne la laisserait sortir dans cette tenue, surtout pas après qu’elle lui ai tellement prit la tête… Du coup lorsqu’en bas elle mit son téléphone dans son sac il en profita pour rapidement lui passer les menottes au poignet et l’attacher à la table basse. Il l’avait prévenu qu’elle ne sortirait pas ainsi, et elle devait savoir qu’il était sérieux quand il disait qu’elle ne sortirait pas comme ça. Du coup elle pouvait bien s’énerver et lui crier dessus, le traitant de malade, ça ne changerait rien. Même la menace d’aller porter plainte une fois libre n’inquiétait pas Kyky qui préférait prendre ça à la rigolade, arborant plutôt son petit sourire de vainqueur. Rien de tel pour énerver Trish, surtout qu’elle était impuissante attachée à la table basse. Ce sourire elle l’adorait en temps normal, mais là elle disait que celui-ci, au vu de la situation non il ne lui plaisait pas. La gamine tira sa langue, montrant bien son sale caractère au passage, sous le regard amusé de Kyan. « Bon c’est vrai que celui-ci tu l’aimes pas, mais te voir si mauvaise, sans la moindre défense attachée à cette table, t’empêchant de sortir c’est une sorte de victoire pour moi… » Il laissa un blanc avant de reprendre, faisant les cent pas dans le salon en laissant ses yeux sur Trish, tel un animal sur sa proie : « Ok y a eu une belle prise de tête, mais je me dis qu’on aurait pu l’éviter… Puis une fois Noah rendormi on aurait pu tout simplement essayer de sauver notre soirée. Surtout après la belle journée en famille qu’on a passé, c’est un peu du gâchis. Voilà pourquoi je n’ai pas voulu que tu sortes, qui plus est dans cette tenue. Donc j’ai utilisé les grands moyens pour t’empêcher de sortir dans un bar… » Il essayait de se calmer. Après tout quand il repensait à la journée qu’ils avaient pensé, il se disait que ce serait nul de tout gâcher pour une prise de tête. Bon ok il s’en était pris plein la tête, mais il avait surtout compris qu’elle lui en avait beaucoup voulu de l’avoir abandonné elle et les petits un mois. Il était sûr que cette discussion ressortirait à un moment ou un autre, mais pourquoi ne pas la mettre de côté pour le moment ?!

Enfin surtout une fois qu’il l’avait attachée, Kyan avait trouvé cette situation très excitante. En effet, sa petite amie lui était clairement soumise ou du moins il pouvait faire ce qu’elle voulait qu’elle ne pouvait pas vraiment s’y opposer à moitié allongée sur le tapis du salon. Elle disait être sûre que ça l’existait de la voir attachée. Et bien oui, il ne chercha même pas à nier, ça l’excitait de plus en plus même ! S’il n’avait pas aimé sa tenue, c’était simplement parce qu’il ne voulait pas qu’elle sorte avec la poitrine apparente. Mais pour lui, bien sûr qu’il adorait ça, et puis elle était des plus sexy avec ce slim, ce petit haut moulant et laissant sa poitrine aux yeux de Kyan. La belle sembla donc tout aussi dans le jeu que lui puisqu’elle lui fit un sourire charmeur en demandant si il partageait sa petite amie, argumentant en disant que beaucoup aimerait voir ce qu’elle avait à proposer à leurs yeux. De plus elle n’était pas agressive, au contraire. Il reprit quant à lui son sérieux pour lui donner la réponse, même si elle la connaissait déjà « Ils seraient ravis, c’est sûr… Sauf qu’en effet, je ne partages pas du tout ma petite amie. Une fois de plus c’est MA petite amie, et seulement à moi ! » oui, il recommençait à dire qu’elle était à lui, mais cette fois c’était nettement plus adapté à la situation, et c’est un peu ce qu’elle semblait vouloir entendre puisqu’elle lui posait la question, sachant déjà la réponse. Enfin il était prêt à la détacher si elle était sage et restait ici, et Trish demandait une bonne motivation pour lui donner envie de rester. C’est amusé qu’il lui offrit un baiser loin d’être tendre et doux. Juste une manière de lui montrer qu’elle était à lui. Il dit donc à Trish de lui donner envie de lui faire plaisir et la détacher, sauf qu’elle murmura à son oreille qu’elle ne voulait peut être pas se faire détacher. Cette phrase laissa apparaître un petit sourire sur les lèvres de Kyan qui répondit : « Attachée ou détachée ça peut s’arranger dans les deux cas tu sais… Je suis ouvert à toute proposition chérie… » Oh oui, si elle préférait rester attachée pour finir la soirée, ça ne posait aucun soucis à Kyan, ça en serait même plus excitant. Puis elle le chauffa, mordant son oreille avant d’embrasser son cou délicatement tout en posant sa main sur l’entre-jambe de Kyan. Néanmoins elle se recula rapidement, jouant les boudeuses en disant que d’après lui elle ne méritait rien ce soir. Quelle connasse à se jouer de lui ! Mais cela fit un peu rire Kyan qui reprit son sérieux pour laisser une main remonter sur ce qu’il pouvait atteindre d’où il était, à savoir une jambe de Trish, remontant sa main sur sa cheville, son genou puis sa cuisse au fur et à mesure qu’il se rapprochait d’elle. Laissant sa main sur la cuisse de la jeune femme, il lui dit en plongeant son regard dans le sien : « Je te rappelles que tu es attachée, et que par conséquent je fixe les règles du jeu… Alors j’ai bien envie que tu te fasses un peu pardonner… » dit-il en laissant sa main remonter sur les hanches, les côtes, le cou puis le visage de Trish, stoppant ses lèvres à quelques centimètres de celle de la jolie métisse… La tension sexuelle entre les deux était actuellement à son zénith…

_________________
    « Family Portrait »


    “ On the first page of our story, the future seems so bright. Then this thing turned out so evil, I don’t know why I’m still surprised. ” ©️ signature by anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: TRISH&KYAN - Instant Crush   

Revenir en haut Aller en bas
 

TRISH&KYAN - Instant Crush

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» ↳ instant crush
» instant crush. (ely)
» Que je meurs à l’instant si l’envie me reprend de remettre ma tête dans la gueule du serpent [ pv Monsieur ]
» Tournoi "Instant d'un Rêve" 19-20 juin 2010
» Kyan [Assassin]
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
♫ Modern Family :: DANS LE GRENIER :: Archives rps-