AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 TRISH&KYAN - Instant Crush

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
avatar

▐ PAROLES : 6215
▐ DATE D'ARRIVEE : 06/01/2012

▐ AGE : 27 ans
▐ OCCUPATION : Photographe
▐ LES SENTIMENTS : Les trois hommes de ma vie (a)
▐ POINTS : 159
MessageSujet: Re: TRISH&KYAN - Instant Crush   Sam 5 Avr - 15:52

La jolie brune se retrouvait attachée à une table, comme une chienne, c'est le mot. C'était vraiment étrange comme situation et n'importe qui entrant dans cette pièce pourrait se poser des questions sur la façon dont nos deux amoureux s'amusent une fois les enfants couchés. Mais, non, ça n'avait rien à avoir avec le sexe, enfin pas pour l'instant en tout cas, le jeune homme refusait simplement que sa petite amie sorte avec un haut pareil. Ce qui était idiot, c'était de penser qu'elle l'aurait vraiment fait. S'il l'avait laissé faire, elle serait sortie et rentrée aussi vite, elle n'était pas folle à ce point quand même, bon ok, elle n'était pas toujours très nette, mais il y avait des limites, elle n'avait pas envie que tous les gens regardent sa poitrine toute la soirée. Seulement, Kyan avait choisi une solution bien plus radicale pour l'empêcher de sortir, l'attacher à la table donc. Et le pire ? Il était super fier de lui ! Le comble-là. Il était satisfait de la voir à genoux et prisonnière. La première chose qu'elle fit, fut de lui demander d'arrêter de sourire comme ça, avec son air de vainqueur et il disait que, pourtant, elle l'aimait ce sourire. Première nouvelle ! Il continua en disant que la voir comme ça, c'était une victoire pour lui, comme quoi, elle avait bien raison, son mec était dingue... Une fois de plus elle lui tira la langue, oui, elle était mauvaise et pas qu'un peu. C'est là que Kyan commença à faire les cent pas dans la pièce, ne lâchant pas du regard la belle et en disant qu'ils auraient pu sauver leur soirée après la prise de tête qu'ils avaient eue, une fois Noah rendormi, ils auraient pu la reprendre là où il l'avait laissé. Mais, en gros, c'était sa faute si ce n'était pas le cas, l'ayant provoqué avec sa tenue et qu'il avait dû, employer les grands moyens pour la faire rester. Elle soupira un peu avant de répondre : « Je voulais seulement te provoquer, tu crois vraiment que je serais sortie vêtue de la sorte ? Je ne suis pas folle encore ! Et même si ça avait été le cas, tu me crois capable d'aller dans un bar, de me laisser draguer et surtout de te tromper ? Tout ça pour une dispute à la con ? » Non, parce que si, elle le trompait à chaque fois qu'ils se disputaient, Kyan serait l'homme le plus cocu de tout Los Angeles !

Finalement, elle n'était pas mécontente de la tournure de la soirée, certes, elle se retrouvait attachée comme un animal, mais il fallait avouer que la situation était très excitante. Trish savait d'avance comment ça allait finir, il allait la prendre sauvagement sur le tapis xD. Bon, à la base, avant la dispute, c'était dans le programme de s'envoyer en l'air, mais dans leur lit et de façon plus... Traditionnelle dirons-nous. Quand la belle lui demanda si la situation était excitante, il ne chercha même pas à nier, il ne pouvait pas de toute façon, elle le connaissait par cœur. Et surtout, comme il disait, sa tenue était très sexy, ce à quoi elle répondit qu'il n'était pas du genre à partager, ce qui était dommage, des tas de garçons aimeraient voir ça. Cette fois, elle était enchantée de l'entendre dire qu'elle était à lui, quand ils se disputaient, ça l'énervait vraiment, mais quand ils étaient dans une situation sexuellement explosive, là, elle était très excitée quand il le disait. La jeune femme ne répondit rien, se contentant de lui faire un superbe sourire qui voulait tout dire, puis elle lui demanda une bonne raison de rester et avant de répondre, il l'embrassa avec envie, juste quelques secondes. Puis, il disait qu'il pourrait lui faire plaisir et la détacher, sauf qu'elle lui murmura à l'oreille qu'elle n'avait pas forcément envie d'être détachée. Visiblement, ça ne posait pas de problème à Kyan, étonnant non ? Allez dire à un mec "j'ai envie d'être attachée" et il y a de grandes chances pour qu'il en soit plus que ravi ! « Je n'ai aucun doute là-dessus bébé... » Dit-elle avait de l'embrasser dans le cou et de poser sa main sur l'entre-jambe de son homme, mais, rapidement, elle se recula, disant qu'elle ne méritait pas, c'était lui qui l'avait dit tout à l'heure non ? Il avait textuellement "tu ne mérites pas d'être attachée comme la dernière fois". Elle n'inventait rien. Le beau brun laissa sa main remonter le long de sa jambe, son cœur battait la chamade, de plus en plus fort au fur et à mesure qu'il remontait cette dernière, puis, il plongea son regard dans le sien en disant qu'elle était attachée et que c'était donc lui, qui fixait les règles et qu'il avait bien envie qu'elle se fasse pardonner. Un frisson traversa son corps, elle était si excitée maintenant qu'elle était prête à lui sauter dessus. Il n'y avait que lui pour la rendre folle comme ça. La faire passer de la colère au sexe en si peu de temps. Elle ferma les yeux, savourant sa main qui remontait le long de son corps avant d'approuver d'un signe de tête en disant : « J'ai très envie de me faire pardonner... Et même plus que ça... Et donc, qu'elles sont les règles ? » Elle avouait ? Non, elle serait simplement prête à faire et à dire n'importe quoi pour qu'il la saute là.

_________________
    dis moi que tu m'aimes
    Dis moi que tu m'aimes, que la vie est belle, que ce monde est fou. Et quoi qu'il advienne je resterai tienne, à toi jusqu'au bout. A la vie à la mort, mi amor, je plaque tout. Dis moi que tu m'aimes et que les autres on s'en fout.
    ©️ by anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

▐ PAROLES : 4892
▐ DATE D'ARRIVEE : 06/01/2012

▐ AGE : 27 ans
▐ OCCUPATION : Papa à temps plein, dealer à temps partiel
▐ POINTS : 63
MessageSujet: Re: TRISH&KYAN - Instant Crush   Mar 8 Avr - 23:17

Et si le fait de la maintenir attachée allait pouvoir apaiser un peu les tensions de la soirée entre eux ? Oui bon d’accord c’était très mal partie puisqu’elle avait commencé par crier sur Kyan, le traiter de cinglé et essayer de se défaire de ce petit jouet coquin qui ce soir n’en était pas un. Enfin pour l’instant en tout cas. La jolie demoiselle avait donc commencé par s’énerver, même le menacer de le faire envoyer en prison à nouveau une fois qu’il la libèrerait. Notre jeune homme savait très bien qu’elle n’était pas sérieuse, voilà pourquoi il la jouait un peu plus calme, suggérant à sa petite amie de se calmer. Après tout il n’y avait que comme ça qu’ils pourraient discuter parce que bon Trish était du genre très chiante lorsqu’elle était énervée. Et puis bon au moins comme ça elle restait à la maison, sans sa superbe idée pourrie de sortir avec les seins à l’air. Hors de question que qui que ce soit pose ses yeux sur sa demoiselle. En tout cas oui comme elle l’avait très bien deviné, Kyan n’était pas honteux de sa technique pour la garder à la maison bien au contraire. Sans ses menottes, Trish serait sortie déjà et par conséquent la soirée serait encore plus pourrie qu’elle l’avait été puisque Kyan serait sûrement en train de faire les cent pas en se disant que si les jumeaux n’étaient pas en train de dormir à l’étage il serait allé chercher Trish pour qu’elle rentre avec lui. Mais non, au lieu de ça elle était à moitié allongée sur le tapis devant lui, impuissante face à Kyan qui avait un fin sourire sur son visage. Fin peut être, mais assez pour que la demoiselle voit qu’il était content de lui. Ce qu’il ne nia pas d’ailleurs. Elle lui demandait d’enlever ce sourire de son visage mais il l’aimait bien, et elle aussi, même si celui-ci ne plaisait que très rarement à Trish. Et bien c’était bien dommage pour elle tient. Il commença à marcher à travers tout le salon, ne détachant pas son regard un seul instant de sa prisonnière de la soirée. Oui c’était limite malsain et sadique comment il l’observait, mais dans le fond sa colère avait laissé place à une certaine excitation, surtout que la tenue dans laquelle elle se trouvait le rendait fou de désir pour elle. Il tenta donc de la calmer en disant qu’il l’avait attachée pour la maintenir ici avec lui, parce qu’après leur très belle journée en famille il se disait qu’ils pouvaient encore sauver leur soirée désastreuse en quelque chose de plus positif. Ils avaient juste besoin de le vouloir. Et lui le voulait, voilà pourquoi il l’avait attaché à cette table, pour qu’elle reste ici et ne sorte pas dans cette tenue. Et la belle semblait se calmer puisqu’après un soupire, elle avoua sa stratégie qui n’avait été que de le provoquer et qu’elle ne pensait pas partir bien loin dans cette tenue, surtout pas pour se faire draguer et sauter par le premier venu après une dispute à la con. Voilà, elle avouait que c’était une dispute à la con, et que jamais elle ne s’en taperait un autre sous le coup de la colère, même si ça il le savait xD. Il eut un sourire moins triomphal, et plus compréhensif pour répondre : « Alors déjà je n’ai jamais pensé que tu sortirais pour me tromper… Juste que ça m’aurait rendu fou de te savoir dehors, et avec des mecs te reluquant comme un bout de viande. Enfin je vois que je suis pas le seul à penser que tout ça c’était idiot… Quand à ta stratégie de me provoquer c’était pas le mieux à faire, si je t’avais laissé sortir on serait tous les deux en train de regretter dans notre coin… Alors que le faire ensemble maintenant c’est mieux puisqu’on peut toujours sauver la soirée ! » Bah ouais, chacun de leur côté ça n’aiderait pas, alors que là ils venaient tous deux d’avouer que cette dispute était débile et qu’elle voulait juste le provoquer. Maintenant peut être que Trish serait enfin de l’avis de Kyan pour sauver cette soirée qui méritait de bien se finir…

Et ça ne partait pas trop mal en fait. Pourquoi mentir quand elle demandait s’il prenait son pied à la voir soumise ainsi devant lui ? Du coup oui il lui disait sans détour être un peu excité d’avoir un contrôle sur elle à cet instant. De plus sous ce haut très sexy, il pouvait admirer autant qu’il le voulait les seins de Trish, et qu’à les voir comme ça, s’offrant presque à lui ça lui donnait des idées pour s’amuser avec. Mademoiselle Applewhite finalement semblait vouloir changer la soirée aussi en lui demandant d’une manière coquine si il était prêteur. Bien sûr elle connaissait la réponse, et si la réponse macho l’avait énervé un peu plus tôt, à cet instant elle en semblait pleinement satisfaite vu le sourire qu’elle lui lança. Bon là ça partait pour une belle soirée vu que ça dérapait un peu de manière sexuelle, la belle demandant une raison de rester ici. Kyan se montra un peu dur dans ce baiser, mais ce dernier montrait aussi qu’il avait envie qu’ils s’amusent un peu. Et Trish confirma en lui confiant dans un murmure que peut être elle aimerait rester attachée… Ah bah là ils allaient bien s’entendre alors, surtout qu’elle le chauffait un peu en l’embrassant dans le cou et posant sa main sur son entre-jambe. Ce qu’il n’avait pas prévu, c’est qu’elle se recule et joue en disant qu’apparemment elle ne méritait pas ce soir. Quelle saleté quand elle s’y mettait, une véritable allumeuse. Mais de toute façon l’un comme l’autre savait comment ça finirait. Kyan joua à son tour avec Trish, caressant très lentement son corps, partant de sa cheville et remontant le long de ses jambes, puis de son corps jusqu’à arriver à son cou pendant que lui-même s’approchait d’elle pour à quelques centimètres de ses lèvres lui dire qu’elle n’était pas en position de force et que c’était donc lui qui fixait les règles et qu’elle devrait commencer à se faire pardonner de tout ce qu’elle avait pu lui dire de désobligeant. De plus sous ses doigts il sentait la demoiselle frissonner, ce qui lui arracha un petit sourire coquin. Et puis cette attitude de Trish la trahissait déjà, vu son petit signe de tête docile et ses yeux fermés, profitant des caresses de Kyan. Enfin elle rouvrit les yeux pour li dire qu’elle voulait se faire pardonner et bien plus encore, demandant quelles étaient les règles. Il murmura alors « Je préfère nettement mieux ça ouais… Commence par reprendre ce que tu faisais puis montre moi à quel point tu veux qu’on rattrape cette soirée pour la finir en beauté. Et je te promets que tu ne le regretteras pas… » oui, en gros sois sage avec moi et je te promets de te faire un bien fou. Il prit donc la main de Trish, la remettant sur son entre-jambe et tourna un peu la tête pour qu’elle accède à son cou comme avant qu’elle ne joue les boudeuses. Il n’avait plus qu’une envie, sauter sur sa proie et s’amuser une bonne partie de la nuit…

_________________
    « Family Portrait »


    “ On the first page of our story, the future seems so bright. Then this thing turned out so evil, I don’t know why I’m still surprised. ” ©️ signature by anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

▐ PAROLES : 6215
▐ DATE D'ARRIVEE : 06/01/2012

▐ AGE : 27 ans
▐ OCCUPATION : Photographe
▐ LES SENTIMENTS : Les trois hommes de ma vie (a)
▐ POINTS : 159
MessageSujet: Re: TRISH&KYAN - Instant Crush   Jeu 10 Avr - 15:14

La dispute prenait-elle un tournant décisif ? Dans le bon sens du terme bien sûr, pas dans le sens où l'un des deux allait quitter l'autre. D'ailleurs, même s'ils le voulaient, pas sûr qu'ils pourraient le faire. Trish avait bien essayé de vivre sans lui durant trois ans et le résultat avait été peu concluant... Même si du côté du beau brun, ça avait été plus simple, étant donné que monsieur était fiancé et avait fait un gamin à une autre ! Bref, inutile de remuer les mauvais souvenirs, elle avait déjà tenté de le faire pendant la dispute et ça avait été un lamentable échec. La jolie brune, même si elle était attachée à une table, avait finalement réussi à se calmer, oui, qui l'aurait cru il y a cinq minutes ? Il faut dire qu'il n'avait pas été idiot sur ce coup-là, certes, à la base, c'était pour qu'elle ne bouge pas et surtout, qu'elle ne sorte pas de cette maison les seins à l'air, mais maintenant la situation étant particulièrement excitante, ça avait eu pour effet de calmer la jolie brune. Finalement, Trish lui avoua qu'elle avait fait tout ça par provocation, elle savait à quel point il était jaloux et surtout à quel point il avait horreur qu'on la regarde un peu trop, ce qui arrivait souvent, peu importe comment elle était habillée... Mais, encore une fois, s'il ne voulait pas qu'on zieute sa petite-amie, il fallait en choisir une moche ! Bref, sachant à quel point il était jaloux, sortir les seins à l'air, était la bonne stratégie pour le pousser à bout. Elle continua en disant que jamais elle ne serait sortie de la sorte, elle n'était pas folle non plus et si ça avait été le cas, elle n'aurait jamais été capable de se laisser draguer voir plus par un autre homme. Elle était fidèle et elle comptait le rester, si un jour, elle devait coucher avec un autre, c'est qu'avec Kyan, ils seraient séparés, ce qui n'était donc pas prêt d'arriver. Le jeune homme répondit qu'il savait très bien qu'elle n'aurait pas été le tromper, encore heureux, mais que ça l'aurait rendu fou de savoir qu'on regardait sa copine comme un morceau de viande, ce qui amusa la belle d'ailleurs, avant qu'il ne continue, disant que sa tactique de le provoquer, ce n'était pas la meilleure solution, car s'il l'avait laissé sortir, ils seraient tous les deux en train de regretter la soirée dans leur coin. Elle haussa les épaules en répondant : « Déjà sache, que quoi que je mette, on me regarde toujours comme un bout de viande, mais encore une fois, fallait choisir une moche si tu ne voulais pas que ce soit le cas ! Ou alors, je peux mettre une burqa pour sortir, tu seras certain que personne ne me regardera comme ça... » Elle termina sa phrase avec un petit sourire, genre, elle le ferait, même s'il le voulait, ça serait non ! Mais bon, il n'était pas fou à ce point. Puis, elle enchaîna : « Ensuite, sache que mes risques sont toujours mesurés ! Je savais très bien que jamais tu ne me laisserais sortir comme ça. Même si le coup des menottes, je ne l'avais pas vu venir... » Oui, pas du tout même ! Il avait été très fort sur ce coup-là.

Et comme c'était coutume chez eux, après une dispute, ça finissait souvent en partie de jambes en l'air. C'était une façon de se réconcilier sans avoir à se dire "pardon", histoire de garder leur fierté intacte l'un comme l'autre. Bon, ce soir, c'était un peu différent, ils avaient d'abord discuté et ils ne s'étaient pas sautés dessus tout de suite... Pour rappel, nous avons toujours une demoiselle attachée à une table ! La jeune femme lui disait que ça ne la dérangeait pas de rester attachée, loin de là même et elle le confirma en le chauffant, glissant ses lèvres dans son cou et sa main libre sur son entre-jambe... Sauf qu'elle se recula bien vite, après tout, monsieur avait dit qu'elle ne méritait rien ce soir, elle ne mentait pas, à l'étage, c'est qu'il avait dit ! En plus, elle adorait l'allumer, une de ses grandes passions et puis, les trois-quarts du temps, elle ne le chauffait pas pour le laisser en plan... C'était déjà arrivé, mais surtout quand elle voulait quelque chose et qu'il n'était pas disposé à le lui accorder, du coup, là, oui, c'était sa manière de se venger. Kyan ne se démonta pas, s'approchant d'elle pour la caresser doucement, elle était si excitée que son corps frissonnait à la moindre caresse, il disait qu'elle n'était pas du tout en position de négocier et qu'elle devait se faire pardonner. Il faut être honnête, ce n'était pas son genre, mais là, elle avait bien envie de suivre ses règles, ça avait l'air très excitant tout ça. Elle accepta et il disait qu'il préférait ça et qu'elle devait lui montrer à quel point elle voulait rattraper la soirée, ajoutant qu'elle n'allait pas le regretter. Mais, avant qu'elle n'eût fait un geste, il déposa de nouveau sa main sur son entre-jambe, qui étrangement avant gonflée entre deux xD et lui montra son cou. Elle ne se fit pas prier et se jeta sur ce dernier comme un vampire, embrassant et léchant ce cou avec envie, tandis que sa main caressait plus vivement l'objet de ses désirs. Finalement, elle le poussa sur le côté pour qu'il soit allongé sur le sol et lui grimpât dessus (toujours à côté de la table hein xD), pas facile avec une main attachée, mais bon, elle faisait avec. La jolie brune se pencha en avant pour l'embrasser à pleine bouche, langoureusement et sauvagement, soupirant d'envie et d'excitation. Puis, elle stoppa pour dire contre ses lèvres : « T'as pas le droit d'utiliser le sexe pour avoir ce que tu veux ou faire ce que tu veux, ça, c'est ma méthode. T'es un tricheur... Mais t'es encore un amateur et tu ne m'arrives pas à la cheville bébé... » Elle laissa sa main libre glisser jusqu'à son pantalon et le déboutonner pour finalement glisser la main dans son boxer et commencer à caresser Kyan junior, tout en le regardant avec un regard de braise et un sourire coquin en se mordant la lèvre inférieure.

_________________
    dis moi que tu m'aimes
    Dis moi que tu m'aimes, que la vie est belle, que ce monde est fou. Et quoi qu'il advienne je resterai tienne, à toi jusqu'au bout. A la vie à la mort, mi amor, je plaque tout. Dis moi que tu m'aimes et que les autres on s'en fout.
    ©️ by anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

▐ PAROLES : 4892
▐ DATE D'ARRIVEE : 06/01/2012

▐ AGE : 27 ans
▐ OCCUPATION : Papa à temps plein, dealer à temps partiel
▐ POINTS : 63
MessageSujet: Re: TRISH&KYAN - Instant Crush   Jeu 10 Avr - 23:32

Bon la dispute semblait enfin apaisé, tout du moins pour le moment parce qu’on savait très bien avec les deux-là que la moindre phrase, le moindre sous-entendu pouvait être à n’importe quel moment interprété par mademoiselle Applewhite et là elle repartait pour un tour. Et oui, on se refait pas que voulez-vous. En tout cas les cris semblaient terminés et même si Trish restait solidement attaché à cette table basse avec de magnifiques menottes, elle n’en restait pas moins provocante, tout comme sa tenue d’ailleurs. Et concernant ce haut à mailles transparentes qu’elle avait mise ce soir, elle lui expliqua l’avoir fait simplement par pure provocation et donc pour le faire enrager parce qu’elle savait qu’il en serait très jaloux qu’elle songe à sortir dans cette tenue. Ah bah oui, c’est sûr qu’il n’allait pas être content. Toutes les fois où elle mettait ça il y avait tout le temps quelque chose pour cacher la poitrine de la belle, mais ce soir elle était ressortie de la salle de bain en mode maté mes seins les gars ! Le pire c’est qu’elle avait mis le paquet avec son maquillage, coiffure et tout le tralala pour être le plus sexy possible. Voilà pourquoi elle n’était pas sortie, et elle admettait que de toute manière elle ne comptait pas sortir, juste le rendre jaloux parce qu’elle savait qu’il ne la laisserait pas passer le pas de la porte dans cette tenue. Bah au moins elle était réaliste c’est déjà ça de pris… Quoi que elle trouvait quand même à dire que si elle était sortie elle ne se serait pas laisser draguer toute la soirée avant de se faire baiser dans le dos de Kyan. Ouais, enfin ça c’était limite de l’incitation au viol quand même ! Bien sûr il était jaloux il ne pouvait pas s’en empêcher, mais quand même il savait que sa petite amie n’irait pas le tromper, c’est d’ailleurs ce qu’il lui dit, ajoutant que des yeux passant leurs soirées sur sa poitrine comme des chiens devant leur pâté ça le rendrait fou d’avance. Et le pire c’est que ça lui plaisait puisqu’elle prenait ça à la rigolade en disant que de toute façon quoi qu’elle mette on la regardait partout où elle passait. Hey ça va les chevilles cocotte ?! Elle lui reprochait maintenant d’avoir choisi une femme sexy plutôt qu’une cagette. Ou alors elle disait qu’elle pouvait porter la burqa, au moins il n’aura plus de soucis à se faire. Kyan laissa échapper un sourire pour répondre : « ça va aller les chevilles ? Y a regarder une femme sexy passer et baver devant une paire de seins à portée de vue quand même ! C’est quand même si je sortais la chemise ouverte, pas sûr que t’apprécierais tiens… » Puis elle réagit sur le fait que s’il l’avait laissé sortir ils seraient chacun dans leur coin à regretter la tournure de la soirée. En effet, Trish se défendait en disant mesuré les risques et qu’elle savait qu’il ne la laisserait pas sortir, mais que pour le coup elle fut surprise de sa façon de la garder ici. Il lui fit un petit sourire ironique pour répondre du tac au tac : « Et oui après toutes ces années ensemble je sais encore comment te surprendre chérie. A mon avis tu prenais la voiture autrement que dans cette tenue on serait peut être pas tous les deux encore dans ce salon… » Oui elle lui avait tant tapé sur le système que si elle avait juste dit qu’elle allait faire un tour sans préciser qu’elle allait dans un bar, et elle aurait eu une tenue plus décente il l’aurait laissé prendre l’air et aurait attendu son retour en se calmant également. Mais il avait préféré surprendre Trish avec ses menottes. Au moins il savait encore se montrer inattendu avec elle et c’est tant mieux…

La prise de tête semblait se dissiper et ça se confirmait avec une Trish se montrant un peu coquine. Bah ouais, elle était attachée et à la merci de Kyan, et il adorait ça la voir soumise comme ça. Et le pire c’est qu’elle semblait se plaire aussi dans ce rôle puisqu’elle ne voulait pas forcément être détachée comme elle venait de le murmurer à l’oreille de notre jeune homme. Voilà qui devenait très intéressant ! Plus encore lorsqu’elle l’embrassa délicatement dans le cou en caressant d’une main son entre-jambe. Hum la soirée allait finalement finir bien ! Ou pas… En effet, mademoiselle chieuse décida de se reculer et faire une mine de boudeuse en disant qu’elle ne le méritait pas d’après ses propos. Enfin d’un côté c’est elle qui avait commencé par lui dire qu’il ne méritait pas de jouer avec elle donc bon… Il n’avait fait que rétablir la situation et la tourner à son avantage. D’ailleurs il reprit très vite le dessus en se rapprochant de la demoiselle tel un félin sur sa proie, ne manquant pas d’effleurer au passage de ses doigts agiles chaque parcelle du corps de sa petite amie, remontant des chevilles à son visage, lui rappelant qu’elle n’était pas dans une position de négocier ou d’exiger quoi que ce soit de lui. Par contre, lui avait bien envie d’exiger certaines choses d’elle, notamment qu’elle se fasse un peu pardonner. C’est fou comme Trish préférait se faire pardonner en faisant du bien à Kyan plutôt que de prononcer ses quelques mots ! Sans surprise Trish accepta d’être sous l’emprise de son homme. Il faut dire qu’il avait senti sous ses doigts le frisson parcourant la jeune femme et il la connaissait par cœur ! Face à son accord, il lui proposa de lui montrer son envie de sauver leur soirée en se faisant pardonner et qu’elle ne le regretterait pas. En gros c’était occupes-toi de moi et je m’occuperais très bien de toi. Il lui demandait donc de reprendre avant qu’elle boude, remettant une main de Trish sur son entre-jambe pendant qu’il lui laissait retrouver son cou. Elle ne se fit pas prier pour se délecter de son homme, montrant dans ses baisers toute l’envie qu’elle avait déjà. Après quelques caresses elle le poussa gentiment à s’allonger sur le tapis pour grimper sur lui à califourchon et l’embrasser sauvagement et langoureusement. Pendant ce baiser, on pouvait en deviner un petit sourire tellement il aimait la voir prédatrice et excitée comme ça. Puis elle dit contre ses lèvres qu’il n’avait pas le droit d’utiliser le sexe comme une arme pour avoir ce qu’il voulait car ça c’était son truc, et qu’il ne lui arrivait pas à la cheville. Il ria un petit instant avant de répondre sourire aux lèvres : « La preuve que si, je suis en train de le faire et ça marche… C’est moi qui fixe les règles ce soir. Et je suis tellement amateur que je n’ai pas du faire grand-chose pour te faire craquer et sentir ce frisson d’excitation sur ta peau. Autant dire que je me sens très bon dans ce petit jeu chérie… » Puis elle déboutonna son pantalon et glissa sa main dans son boxer pour caresser et faire grandir mini Kyan. De plus elle le regardait avec son regard de feu en se mordant la lèvre, tout ce qu’il fallait pour faire grandir l’objet de ses désirs. Kyan se mordit à son tour la lèvre inférieure tant il aimait sentir les doigts de Trish sur sa partie la plus sensible. Il caressa en même temps les fesses de Trish, les agrippant par même par moment.

_________________
    « Family Portrait »


    “ On the first page of our story, the future seems so bright. Then this thing turned out so evil, I don’t know why I’m still surprised. ” ©️ signature by anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

▐ PAROLES : 6215
▐ DATE D'ARRIVEE : 06/01/2012

▐ AGE : 27 ans
▐ OCCUPATION : Photographe
▐ LES SENTIMENTS : Les trois hommes de ma vie (a)
▐ POINTS : 159
MessageSujet: Re: TRISH&KYAN - Instant Crush   Ven 11 Avr - 14:23

Trish expliqua bien à Kyan qu'elle n'avait jamais eu l'intention de sortir dans cette tenue. D'accord, sur le coup, elle lui en voulait, mais finalement, si elle sortait comme ça, qui serait le plus pénalisé ? Ce serait elle. Elle se ferait surement emmerder par des tas de pervers et dans le fond, ce serait sa faute et uniquement sa faute, quelle idée de sortir comme ça franchement ? Bien pour ça qu'elle ne comptait aucunement le faire, juste le lui faire croire. Ça avait marché au-delà de ses espérances, peut-être même un peu trop, étant donné que maintenant, elle était attachée à une table, il avait des idées parfois... Il disait que surtout, que ça l'aurait rendu fou de penser à elle, dehors, avec des garçons qui la regardent comme un bout de viande. Sauf, comme lui précisa Trish, on la regarde souvent comme ça. Peu importe sa tenue. Loin d'elle l'envie de se vanter, mais c'était la vérité, surtout qu'elle était du genre sexy quoi qu'elle portait, même un vieux jean et un t-shirt la rendaient hot, ce n'était pas de sa faute et ce n'est pas lui qui va s'en plaindre non ? Comme elle disait, si ça lui posait problème, il aurait dû choisir une moche, au moins, personne ne reluquerait sa copine ou autre option, porter une burqa, là, aussi, il était sûr qu'on ne la regarderait pas... Bon, bien sûr, même s'il voulait, il pouvait toujours se fourrer le doigt dans l'oeil et puis quoi encore ? Mais, elle connaissait bien son homme et ce n'était pas son genre du tout ! Il se moqua d'elle, la trouvant vantarde, ce qui amusa la belle, bon d'accord, elle en rajoutait, mais elle ne mentait pas ! Avec les jumeaux, maintenant, ça allait mieux, vu que c'était rare qu'elle sorte sans eux et une femme avec des enfants et tout de suite moins attirante pour les dragueurs, mais quand elle sortait seule, elle se faisait automatiquement draguer... Et comme elle n'avait même pas une bague pour dire qu'elle était prise... C'était dur de s'en débarrasser. Finalement, monsieur "j'adore retourner la situation à mon avantage" lui disait qu'elle n'apprécierait pas qu'il sorte la chemise ouverte. Elle leva les yeux au ciel et répondit très sûre d'elle : « Déjà, mes chevilles vont très bien, je ne fais que dire la vérité et ensuite, si tu veux sortir la chemise ouverte, je t'en pris... Ca montrera juste à ces pétasses ce qu'elles n'auront jamais et ce qui est à moi. » Puis, la jolie brune lui disait qu'elle savait bien que jamais, il ne l'aurait laissé sortir ainsi, mais qu'elle n'avait pas vu le coup des menottes arriver. Il était content de lui, disant qu'il pouvait encore la surprendre même après autant d'années. Il ajouta que si, elle n'avait pas sorti le haut où l'on voit tout, il l'aurait laissé sortir et il ne serait pas là. Comme quoi, elle avait bien fait ! « Dans un sens, c'est mieux, on n'est pas en train de devenir un vieux couple qui s'ennuie. Quant aux restes, ça aurait été dommage... » Oui, la fin de soirée promettait d'être torride.

En parlant de ça... Toute cette situation avait émoustillé nos deux amoureux, en même temps, il ne fallait pas grand chose pour les émoustiller ces deux-là. La jolie brune le chauffa un peu, avant de se reculer, il avait dit qu'elle ne méritait pas ce soir, elle n'inventait pas, donc elle décida de jouer un peu, chacun son tour... Sauf qu'il décida de jouer aussi, la caressant en lui disait qu'elle n'était pas en position de négocier, inutile de dire que ça l'excitait encore plus, elle adorait qu'il soit comme ça... Enfin, sexuellement parlant, qu'il n'essaye même pas de faire ça pour autre chose, on avait déjà vu le résultat. Il voulait qu'elle se fasse pardonner et Trish allait s'y employait, elle adorait se faire pardonner en prodiguant beaucoup de bien à son homme, c'était mieux que de demander pardon et en plus, ça marchait toujours, donc pourquoi changer de méthode ? Comme elle était d'accord, il reposa la main de la belle sur son entre-jambe et lui montra son cou, elle ne se fit pas prier pour se jeter dessus, suçant sensuellement cette nuque, si elle avait été un vampire, il serait déjà mort. Finalement, elle le poussa pour qu'il s'allonge sur le tapis, lui grimpant dessus avant de se pencher pour l'embrasser langoureusement, ça devenait très très chaud dans cette pièce. Après ce fougueux baiser, elle lui disait contre ses lèvres qu'il n'avait pas le droit d'utiliser le sexe pour avoir ce qu'il voulait, que c'était sa méthode à elle, avant de dire que, de toute façon, il ne lui arrivait pas à la cheville, ce qui amusa Kyan d'ailleurs, ce qu'elle aimait l'entendre rire, c'est dans un moment comme celui-ci qu'elle se rendait compte à quel point elle était amoureuse de cet homme et qu'elle serait incapable de vivre sans lui. Il répondit qu'il était aussi doué qu'elle, la preuve tout de suite, il n'avait pas dû faire grand-chose pour la convaincre et qu'il se sentait très bon dans ce petit jeu, cette fois, c'est elle qui ria un peu avant de dire : « T'es loin d'être aussi douée que moi, moi, je n'ai même pas besoin de te toucher pour te donner envie, j'ai juste à enfiler la tenue adéquate. Et puis, quelles règles ? C'est moi qui suis au-dessus là. Même avec une main attachée, je te domine. » Elle termina sa phrase en déboutonnant son pantalon et en y glissant sa main, caressant l'objet de ses désirs en lui lançant un regard excité et en se mordant la lèvre. Elle le sentait grandir entre ses doigts et le caressa davantage, il adorait ça, se mordant la lèvre de plaisir et caressant les fesses de sa petite-amie avec envie.

_________________
    dis moi que tu m'aimes
    Dis moi que tu m'aimes, que la vie est belle, que ce monde est fou. Et quoi qu'il advienne je resterai tienne, à toi jusqu'au bout. A la vie à la mort, mi amor, je plaque tout. Dis moi que tu m'aimes et que les autres on s'en fout.
    ©️ by anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

▐ PAROLES : 4892
▐ DATE D'ARRIVEE : 06/01/2012

▐ AGE : 27 ans
▐ OCCUPATION : Papa à temps plein, dealer à temps partiel
▐ POINTS : 63
MessageSujet: Re: TRISH&KYAN - Instant Crush   Ven 11 Avr - 21:06

Oui Trish était une femme sexy ce n’est pas nouveau. Et puis soyons honnête la première fois qu’il l’a vu et qu’il avait craqué sur elle au lycée il ne la connaissait pas plus que ça, il ne connaissait pas son caractère et le genre de personne qu’elle était. Il avait craqué pour son physique et le petit sourire qu’elle lui avait lancé. Oh oui il n’avait pas honte de le dire, il avait totalement été sous le charme de cette jolie métisse et c’est ce qui l’avait poussé à aller la voir. La suite de l’histoire on la connait, ils ont commencé à rire ensemble, sortir ensemble et un petit peu plus jusqu’au drame de leur relation pour finalement qu’elle revienne à Los Angeles et qu’aujourd’hui ils se retrouvent et fondent une famille. Enfin à moitié parce que si les jumeaux étaient des Johnson aux yeux de la loi américaine, Trish restait une Applewhite encore… Et oui, le mariage ne semblait pas pour tout de suite, mais de toute façon ils n’avaient pas besoin de cela pour s’aimer plus que tout. Alors il est vrai qu’elle était sexy et que beaucoup de personnes se retournaient à son passage dans la rue, mais de toute façon ce corps parfait appartenait à Kyan et il avait pleinement confiance en sa petite amie. Ce qu’il ne supportait pas c’était les regards trop insistants ou les dragueurs venant aborder Trish. Donc oui il était jaloux, mais c’était plus fort que lui, il l’aimait et n’aimait pas qu’on touche à ses affaires. Alors ce soir dans cette tenue indécente il été juste hors de question qu’elle sorte, et c’est d’ailleurs ce qu’il avait fait. Il l’avait empêché de sortir en l’attachant à la table basse à l’aide de menottes et au moins comme ça elle restait là quoi qu’elle en dise, et ce même si elle venait d’avouer qu’elle avait juste voulu le provoquer et que jamais elle ne serait sorti habillée de la sorte. D’accord elle est jolie, mais de là à se vanter que tous les hommes la regardent comme un bout de viande faut peut-être pas pousser non plus. Mais bien entendu qu’il savait que beaucoup la regardaient en se disant mais putain qu’est-ce qu’elle est bonne ! –ah bah les mecs dans la rue sont d’un romantisme xD-. Il expliqua donc sa vision des choses entre sortir habillée normalement et les seins à l’air, retournant un peu le sujet en disant qu’elle n’apprécierait sûrement pas qu’il sorte sans fermer sa chemise. Mais elle faisait la fière, disant qu’il n’avait qu’à le faire, au moins toutes les femmes verraient ce qui est à elle. Il leva à son tour les yeux au ciel et répondit après un petit soupire : « On sait tous les deux que tu pèterais un câble que les femmes me regardent avec insistance et envie… A quoi ça sert de le nier ? T’es comme moi et ça te rendrait folle de rage que les filles bavent sur mon corps. » Oui il précisait qu’elle était comme lui sinon il savait qu’elle dirait que non. Mais lui n’avait pas honte de dire qu’il était dingue quand des mecs reluqués avec trop d’insistance SA femme ! puis elle disait savoir qu’il allait la retenir ici, mais pas de cette manière, c’est alors qu’il laissa s’échapper un sourire ironique pour dire qu’au moins il savait encore la surprendre et elle approuva, disant que ça éviter de devenir un vieux couple, non sans ajouter que s’il l’avait laissé sortir dans une autre tenue ça aurait été fort dommage. Vu la tournure des évènements c’est sûr ! « Non mais je crois que de toute façon y a pas de routine dans notre vie pour le moment » bah ouais entre les retrouvailles l’aménagement de la demoiselle ici, ses soucis de grossesse puis sa grossesse, les ennuis de justice de Kyan et maintenant cette soirée, ils faisaient tout sauf s’ennuyer les deux-là. Puis il conclut sur le fait que ça aurait été dommage par un simple : «Carrément dommage je te le fais pas dire ». Il avait fini avec son regard coquin et prédateur…

En même temps il avait raison vu la tournure des évènements puisqu’il ne fallait pas être tombé de la dernière pluie pour voir que ça allait finir par une belle partie de jambes en l’air ce soir. Oui au fur et à mesure elle s’était calmée pour trouver la situation toute aussi excitante que Kyan. D’ailleurs elle le lui avait montré en le chauffant un peu avant de se stopper et se reculer. Non mais si elle pensait pouvoir faire ça elle se trompe ! Elle est attachée et il trouvait ça si excitant qu’elle lui soit soumise qu’il voulait en jouer. Voilà pourquoi il avait décidé d’effleurer l’ensemble de son corps, partant du bas pour remonter jusqu’à son visage. Des gestes lents et sensuels qui avaient fait craquer Trish. Elle ne pouvait pas le nier vu le frisson sous les doigts de Kyan. Il disait donc qu’elle n’allait pas être en position de force et que c’était ses règles à lui ce soir. La belle accepta d’un signe de tête et il l’encouragea à reprendre ce qu’elle avait entreprit quand elle l’avait chauffé. Néanmoins après avoir dévoré son cou, elle le fit s’allonger sur le tapis du salon pour grimper sur lui avant de se pencher et l’embrasser langoureusement. C’était si bon ! Néanmoins elle stoppa cet instant pour murmurer qu’il utilisait sa méthode, à savoir le sexe pour avoir ce qu’il voulait et que c’était de la triche, non sans préciser que de toute façon il ne lui arrivait pas à la cheville. Le jeune homme rigola en disant que justement ça marchait aussi avec lui cette méthode puisqu’elle faisait ce qu’il voulait en ayant presque rien fait. Ce fut à elle de rire en disant qu’elle était plus douée parce qu’elle n’avait pas besoin de le toucher, juste enfiler la bonne tenue. De plus elle demandait quelles règles il fixait puisque là c’était elle qui était sur lui et qui le dominait malgré les menottes qu’elle avait. Il lui lança un petit sourire coquin et répondit au creux de son oreille : « c’est simplement parce que j’avais envie de te faire frissonner, et puis je ne veux juste pas résister quand tu mets la bonne tenue. Quant aux règles, je les fixe, je te laisse juste un peu de liberté parce que j’adore quand tu me chauffes et que tu prends soin de Junior… Ne crois pas que tu me domines chérie…» dit-il en mordillant son oreille pendant qu’elle venait de glisser une main dans son boxer justement. Il caressa ses fesses de Trish avec envie en profitant de ce qu’elle lui faisait puis il la fit descendre de lui, restant allongé et il lui dit avec un air provocateur : « C’est tout ce que tu sais faire ? Ce n’est pas le fait d’avoir une main attachée qui t’empêche de faire autre chose quand même ? » Il ne fallait pas faire de dessins, il en attendait plus d’elle, et indirectement il lui demandait une petite gâterie pour le motiver d’avantage et encourager Trish à aller plus loin dans sa quête du pardon...

_________________
    « Family Portrait »


    “ On the first page of our story, the future seems so bright. Then this thing turned out so evil, I don’t know why I’m still surprised. ” ©️ signature by anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

▐ PAROLES : 6215
▐ DATE D'ARRIVEE : 06/01/2012

▐ AGE : 27 ans
▐ OCCUPATION : Photographe
▐ LES SENTIMENTS : Les trois hommes de ma vie (a)
▐ POINTS : 159
MessageSujet: Re: TRISH&KYAN - Instant Crush   Dim 13 Avr - 23:26

La dispute semblait loin maintenant, pourtant, elle ne datait que de quelques minutes, mais c'était Trish et Kyan, spécialistes du genre. Ils s'en envoyaient plus la tête et cinq minutes plus tard, c'était déjà oublié. Enfin presque. Vous pouvez être sûr que cette dispute aura des conséquences un moment ou un autre, après tout, elle lui avait avoué des choses embarrassantes. Oui, elle lui en voulait un peu pour cette histoire de prison et jusqu'ici, elle avait fait bonne figure, mais ce soir, elle lui avait avoué, à lui de se tenir à carreau et surtout, à lui de canaliser sa jalousie, envers Parker, qui n'est, je le rappelle encore, qu'un ami ou avec un autre. Elle était folle amoureuse de lui et jamais il ne lui viendrait à l'idée de le tromper, donc qu'il arrête sa paranoïa, ça serait mieux pour leur couple, parce que ce genre de disputes, pas certain qu'elle supporte encore longtemps. En plus, ils étaient encore en train de parler de jalousie, elle disait, évidemment, qu'elle ne serait jamais sortie vêtue ainsi et que de toute façon, comme ça ou autrement, elle savait bien qu'on la regardait, d'accord, elle en rajoutait beaucoup, tous les hommes ne se retournent pas sur son passage comme dans les pubs, mais avec son physique, elle était souvent draguée et ça, il le savait et il ne pouvait rien y faire, sauf si elle devient une baleine, mais ce n'était pas dans ses projets. Il tenta, pour ne pas changer, de retourner la situation, demandant ce que ça pourrait lui faire s'il sortait la chemise ouverte et que toutes les filles le regardaient. Bien sûr que ça la rendrait folle, même si elle, elle n'irait frapper personne :p, mais, elle préférait faire la fière et dire qu'elle s'en fichait, qu'il pouvait bien le faire, au moins, les pétasses verraient ce qu'elles ne pourront jamais, oh grand jamais avoir ! Il était à elle et rien qu'à elle, donc bas les pattes les greluches ! Il leva les yeux au ciel en soupirant, ce qui amusa la jeune femme, avant de dire qu'il savait bien que ça la rendrait folle, qu'elle était comme lui, en gros, hyper jalouse. Ce fut à son tour de lever les yeux au ciel en disant : « Si tu connais la réponse, pourquoi tu poses la question ? Et, je précise que moi, j'ai confiance en toi. Je n'ai aucune raison d'aller voir ailleurs et toi, tu n'en as pas non plus, donc je ne vois pas pourquoi on parle encore de ça. » Et elle ne parlait pas seulement du côté physique de leur relation, elle parlait de tout ce qu'ils avaient construit tous les deux, notamment, leur petite famille.

C'est là, qu'on se rendait compte que la dispute était bien, comme déjà dit, derrière eux, les deux jeunes gens étaient en mode "sexuel" maintenant et bientôt, les murs allaient trembler ici, mais cette fois, pas à cause des cris de dispute, mais à cause d'autres cris xD. Kyan avait eu une bonne idée finalement, pas certain qu'au départ, il l'a fait pour ça, c'était sûr d'ailleurs, mais l'attacher, ça les avait beaucoup excités, comme quoi. Et puis, il fallait qu'elle soit honnête, elle adorait qu'il soit comme ça avec elle, dominateur, encore une fois, sexuellement parlant, dans la vie, c'est elle qui domine ah ah. Trish commença par le chauffer, avant de faire semblant de bouder, histoire de lui faire comprendre que jamais, il ne devrait la repousser. Oui, si ça ne tenait qu'à elle, ils seraient déjà en train de s'amuser à l'étage, mais comme il avait dit qu'elle ne le méritait pas... Cela dit, ça aurait été dommage dans un sens, car elle ne serait pas attachée à cette table et ça serait beaucoup moins excitant au final. Enfin, Kyan réussi à la convaincre très vite de continuer ce qu'elle faisait, il ne fallait pas grand-chose en même temps et elle le fit rapidement basculer en arrière pour lui grimper dessus. Après un langoureux baiser, elle lui disait qu'il n'avait pas le droit d'utiliser sa méthode, elle seulement avec le droit d'utiliser le sexe pour avoir ce qu'elle voulait, mais que, de toute façon, il était beaucoup moins doué qu'elle. Cela dit, le beau brun se trouvait très doué, affirmant qu'il n'avait pas dû faire grand-chose pour la convaincre, mais la jolie brune disait, qu'elle, elle n'avait rien à faire, juste mettre une tenue sexy, ajoutant qu'il ne dominait rien, étant donné que là, c'était elle la dominatrice. Même sur le point de baiser, ils se cherchaient, incroyable, la preuve, il répondait encore ! Et en plus, il était de mauvaise foi, elle savait très bien qu'elle était meilleure que lui, c'était plus facile pour une femme, surtout qu'un homme ne peut pas vraiment cacher son excitation, une femme, c'est plus facile. Puis, elle ria quand il parla de son sexe en l'appelant "junior", il le faisait souvent, mais ça la faisait toujours rire ! « T'es d'une mauvaise foi incroyable bébé... Je suis la meilleure, tu le sais, je le sais et ça ne changera jamais. Mais ne t'en fais pas, je ne le dirais à personne. T'es mon jouet et junior aussi... » Dit-elle sensuellement. Puis, sa main libre glissa dans le pantalon de Kyan, caressant avec envie l'objet de ses désirs qui gonflait sous ses doigts. Seulement, elle fut coupée dans son élan par le beau brun qui la fit descendre de lui en lui demandant si c'est tout ce qu'elle savait faire, car, ce n'était pas une main attachée qui devrait l'empêcher de faire autre chose. Elle voyait bien ce qu'il voulait dire, mais elle n'était pas décidée pour l'instant... Elle fit la moue en se mettant à genoux, en disant : « Et si moi j'ai pas envie de le faire ? » Bon, d'accord, elle en avait envie, contrairement à de nombreuses femmes, ça ne lui posait aucun souci, mais là, elle était d'humeur à le faire languir et surtout l'obliger à être plus dominateur, étant donné qu'il s'en vantait, qu'il lui montre ce qu'est un homme qui obtient ce qu'il veut.

_________________
    dis moi que tu m'aimes
    Dis moi que tu m'aimes, que la vie est belle, que ce monde est fou. Et quoi qu'il advienne je resterai tienne, à toi jusqu'au bout. A la vie à la mort, mi amor, je plaque tout. Dis moi que tu m'aimes et que les autres on s'en fout.
    ©️ by anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

▐ PAROLES : 4892
▐ DATE D'ARRIVEE : 06/01/2012

▐ AGE : 27 ans
▐ OCCUPATION : Papa à temps plein, dealer à temps partiel
▐ POINTS : 63
MessageSujet: Re: TRISH&KYAN - Instant Crush   Mar 15 Avr - 22:50

Même si leur prise de tête semblait s’être calmée pour ce soir, notre beau brun gardait en tête certaines choses. C’est dingue comme la journée en famille avait été sublime, un moment de détente et de tranquillité sans pression et sans téléphone comme ils n’en avaient jamais passé depuis la naissance des petits et au lieu de répondre tranquillement à sa question sur cet homme elle s’était emportée comme elle savait si bien le faire et du coup c’était parti loin, très loin, même trop loin… Mais bon ce n’est pas comme si c’était la première fois que ce genre de choses arrivait entre les deux amoureux. Un amour passionnel, limite destructeur par moment tellement ils tenaient l’un à l’autre et tellement ils étaient dingues de leur moitié, et maintenant de leurs enfants. De plus ils auraient pu en rester sur cette prise de tête mais non, Trish dans toute sa dramaturgie avait poussé le vice plus loin encore en s’habillant et se faisant belle pour sortir dans le seul but de provoquer son homme. Et pour se faire rien de tel qu’un haut laissant voir de son anatomie du moment qu’elle n’avait rien mise de plus. Il n’en avait pas fallu plus pour que Kyan agisse en conséquence et se décide de la garder coûte que coûte à la maison, quitte à devoir utiliser ses copines les menottes. Et c’est ce qu’il avait fait, attachant une Trish impuissante face à ces rondelles d’aciers la maintenant fermement prisonnière de la table basse. Bien sûr il n’était pas dupe et savait que sa petite-amie attirait les regards mais là c’était pas seulement les regards sur sa personne entière qu’elle attirerait, mais juste les gros relous à mater sa poitrine. Depuis le lycée de toute façon entre eux il y a des crises de jalousie dès qu’un homme regarde un peu trop Trish ou qu’une femme ose poser son regard et son sourire avec trop d’insistance en direction de Kyan, donc ce n’est pas maintenant que ça va changer tout cela. Mais bon les seins à l’air quand même y a des limites. Si c’était une manière d’allumer les mecs pour ses copines à faire la salope c’était leurs problèmes mais hors de question de voir Trish jouer à ça. Surtout que si lui commençait à sortir avec la chemise ouverte et les femmes reluquant ses abdos il savait que mademoiselle pèterait les plombs. Mais bien sûr par fierté c’était mieux de le nier. Elle pouvait nier, il savait qu’elle était aussi jalouse, voir plus jalouse que lui tiens. Combien de fois elle était venue le voir au boulot et ne pouvait s’empêcher de faire de sales réflexions gratuites sur les collègues de son homme ? Trop de fois ! Du coup il lui demandait de ne pas mentir et elle répliqua sur la défensive, disant qu’il n’avait pas besoin de demander s’il connaissait la réponse, ajoutant qu’elle au moins avait confiance en lui. Puis elle termina en disant que de toute façon elle n’avait aucune raison d’aller voir ailleurs, tout comme lui alors elle se demandait encore pourquoi ils parlaient de ça. « On parle de ça parce que ta tenue n’était pas appropriée pour sortir et ce même si tu me dis maintenant que tu ne comptais pas sortir mais juste me faire chier en me le faisant croire… Je posais la question simplement pour que tu vois les choses de l’autre côté, y a que quand je te mets face aux situations inverses que tu me comprends. J’ai jamais voulu aller voir ailleurs et j’ai aussi confiance en toi. Mais pas aux crevards qui trainent dans les bars et pourraient t’emmerder quand tu retournes à ta voiture ou je ne sais quoi. » Bah ouais, c’est vite fait de la suivre et avec quelques verres dans le nez de la forcer à certaines choses. De nos jours on entend de tout. Et après ça serait de sa faute encore si elle se fait violer parce qu’elle est trop sexy… Le monde d’aujourd’hui est peuplé de pourris…

Enfin les choses étaient plus calmes, enfin plus calmes sur la prise de tête mais nettement plus chaudes sur le plan sexuel. Et oui, la voir attachée avait bien exciter Kyan et Trish semblait assez réceptive au envies de Kyan de s’amuser pour rattraper le début de soirée et finir tout aussi bien qu’avait pu être l’après-midi. Elle qui voulait il y a cinq minutes être détachée finalement elle lui disait être bien comme ça. Comme quoi cette femme était dingue de la testostérone de son homme et son côté macho par moment. Et oui, elle demandait à être soumise à lui ce soir. Enfin elle essaya de se convaincre du contraire en le chauffant quelques instants avant de se reculer en lui disant que vu qu’elle ne méritait rien elle s’arrêtait. Non mais de toute façon qu’elle fasse son allumeuse ou non maintenant il avait décidé de faire d’elle son jouet pour la soirée et il était trop tard pour faire marche arrière. Tel un prédateur s’approchant de sa proie pour la dévorer il s’approcha donc très lentement, laissant ses doigts faire le chemin des chevilles au visage de sa belle. Rien de tel pour lui montrer et lui dire qu’il fixait les règles du jeu et qu’elle allait jouer sous ses conditions. Et puis bon elle pouvait toujours tenter de nier, mais le frisson qu’il avait pu sentir sous ses doigts la trahissait déjà bien. Maintenant qu’elle l’avait fait s’allonger pour grimper sur lui et lui donner un langoureux baiser passionné c’était encore moins possible à nier. Néanmoins elle disait qu’il utilisait sa méthode à elle et que ce n’était pas réglo, non sans dire qu’elle était de toute manière plus douée que lui pour ce genre de jeu puisqu’il avait dû la toucher alors qu’elle il lui suffisait de mettre une jolie tenue affriolante pour le convaincre. En tout cas même si elle était au –dessus en ce moment ce n’était que pour avoir le temps de caresser ce qu’il avait dans le pantalon, rien de plus. Elle disait qu’ils savaient tous deux qu’elle était plus douée que lui dans ce jeu et il répondit avec un genre de sourire ironique avant qu’elle ne dise que lui et Junior sont ses jouets et qu’elle ne dira rien à personne : « C’est beau de rêver bébé. Joues avec nous autant que tu veux, la seule différence c’est que je te laisse faire, moi je joues avec toi quand je veux et où je veux, que tu le veuilles ou non. La preuve ce soir, je jouerais quand je l’aurais décidé, et tu n’en pourras plus d’attendre que je te donne ce que tu veux » Combien de fois déjà il avait entendu Trish lui demander de la prendre tellement elle devenait folle face à l’attente qu’il lui imposait. Bien trop de fois ! Et alors que Junior grandissait doucement et adopta une taille raisonnable, il fit descendre Trish de lui, lui suggérant une petite gâterie. A une main ça lui changerait, et puis c’est lui qui décide ce soir. Il était toujours allongé, la belle à genoux entre ses jambes faisant une petite moue en demandant ce qui se passerait si elle n’en avait pas envie. Il se redressa pour être assis face à sa petite amie à genoux devant lui et l’air très sérieux et un peu froid il attrapa les cheveux de Trish, l’obligeant à mettre sa tête en arrière et il murmura après avoir dévoré son cou. « Que tu le veuilles ou pas tu vas le faire… Tu ne peux pas t’échapper et j’ai très envie moi… » Bah soit elle était docile et le faisait, soit maintenant qu’il tenait gentiment ses cheveux entre ses doigts il l’obligerait à jouer avec Junior. Autant dire qu’il aurait ce qu’il demande, de gré ou de force, même s’il savait qu’elle le faisait seulement exprès…

_________________
    « Family Portrait »


    “ On the first page of our story, the future seems so bright. Then this thing turned out so evil, I don’t know why I’m still surprised. ” ©️ signature by anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

▐ PAROLES : 6215
▐ DATE D'ARRIVEE : 06/01/2012

▐ AGE : 27 ans
▐ OCCUPATION : Photographe
▐ LES SENTIMENTS : Les trois hommes de ma vie (a)
▐ POINTS : 159
MessageSujet: Re: TRISH&KYAN - Instant Crush   Jeu 17 Avr - 11:22

Seront-ils un jour d'accord ? C'était peut probable. Cela dit, c'était peut-être mieux comme ça, vous imaginez un couple toujours d'accord sur tout ? C'était l'ennuie assuré, et même si Kyan vous direz le contraire, qu'il aimerait voir sa chérie un peu plus "soumise" à lui, elle était certaine qu'il s'ennuierait très vite et puis, s'il voulait une fille plus docile, il fallait rester avec sa pétasse, Trish était comme elle était et elle n'avait jamais caché son caractère -difficile- à son homme, au moins, il savait à quoi s'en tenir en restant avec elle et en revenant vers elle quand elle était de retour à Los Angeles. Pour l'instant, il tentait, je dis bien tentait, de lui faire avouer qu'elle n'aurait pas aimé le voir sortir la chemise ouverte, en gros, il essayait, pour ne pas changer, de retourner la situation, histoire qu'elle lui dise qu'elle avait eu tort de faire ce qu'elle a fait. Mais avouera-t-elle ? Oui... Et la marmotte met le chocolat dans le papier alu. La belle brune lui demandait pourquoi ils parlaient encore de ça, alors qu'il connaissait la réponse, oui, ça la ferait chier qu'il sorte ainsi, elle serait très jalouse, normal quoi. Cela dit, elle lui disait qu'il connaissait la réponse, mais elle ne l'avouait pas clairement, elle ajoutait même, qu'elle, au moins, elle avait confiance en lui. Ce qui, visiblement, ne semblait pas être le cas du beau brun. Et voilà que monsieur, répondait qu'il n'y avait qu'en la mettant en face de situations similaires qu'elle comprenait ! Ben sympa tien, il voulait vraiment repartir sur une dispute ? Non, parce qu'encore une phrase de ce genre et elle montait de nouveau sur ses grands chevaux ! Il ajouta qu'il avait confiance en elle, mais pas aux autres hommes... Elle leva les yeux au ciel en disant : « Sympa... Dis le tout de suite si tu veux qu'on dispute à nouveau. » Puis Trish ajouta : « Mais on s'en fout des autres, contrairement à ce que tu crois, je ne suis pas une demoiselle en détresse et je peux me débarrasser des gros lourdauds toute seule, je fais ça depuis que j'ai quinze ans ! » C'est fou cette façon de croire qu'une fille ne peut pas se débrouiller toute seule, elle a été élevée par deux hommes, gays d'accord, mais pas des gays caricaturaux comme on voit à la télé ou au ciné, ce sont avant tout des hommes, qui savent comment sont les autres hommes et qui ont préparé leur fille dans l'optique qu'elle puisse se défendre seule.

Maintenant, place au sexe ! Et oui, comme après chaque dispute plus ou moins violente, les deux jeunes gens allaient s'envoyer en l'air pendant une bonne partie de la nuit, c'était leur façon de se débarrasser des frustrations et de la colère, sans pour autant perdre la face. Ça s'annonçait particulièrement chaud ce soir et très excitant, pour rappel notre jolie métisse était toujours attachée à la table et en plus, elle n'avait aucune envie d'être détachée. Elle n'aimait pas quand il faisait "son mec", genre "je suis l'homme, tu obéis", mais quand c'était pour le sexe, là, elle adorait, bizarre cette fille, oui très ! Mais, rien à faire, son côté macho et dominateur l'excitait comme une folle, c'était plus fort qu'elle. La preuve, il lui demandait de s'occuper de lui et elle ne se fit pas prier pour lui obéir, le faisant basculer sur le sol et lui grimpant dessus. La jolie brune ne lâchait pas ses lèvres, l'embrassant langoureusement et avec passion, comme si cela faisait des semaines qu'ils ne s'étaient pas embrassés. Même leurs retrouvailles d'il y a quelques jours n'étaient pas aussi chaudes. La belle glissa alors sa main dans son pantalon, caressant l'objet de ses désirs avec envie, le sentant gonfler sous ses doigts, elle adorait cette sensation... Elle lui disait qu'il pouvait bien dire ce qu'il voulait, lui et junior, étaient ses jouets, mais qu'elle ne le dirait à personne. Là, il disait qu'elle pouvait jouer autant qu'elle voulait, mais que la différence, c'est qu'il la laissait faire, alors que lui, il jouait avec elle comme il voulait, qu'elle le veuille ou non. C'était à moitié vraie, vous croyez vraiment que si elle ne veut vraiment pas, il va la violer ? Il ne faut pas pousser mémé dans les orties non plus, elle était toujours plus ou moins consentante. Il termina en disant qu'il avait bien l'intention de la faire languir... Quel connard je vous jure. Il faisait souvent ça, il adorait qu'elle le supplie de la prendre ! Elle répondit : « Fais gaffe, j'ai une main libre et si tu tardes trop, je pourrai m'en servir pour éviter d'attendre trop longtemps le bon vouloir de monsieur ! » Ben quoi ? Ce ne serait pas la première fois... Puis, il la fit descendre de lui, lui demandant une petite gâterie, mais elle bouda à nouveau, disant qu'elle n'en avait pas envie. Il se redressa pour lui faire face, attrapant ses cheveux et tira sa tête en arrière en disant qu'elle n'avait pas le choix. Enfin, techniquement si, mais là, dans leur petit jeu non, parce que si elle ne voulait vraiment pas, je peux vous assurer qu'elle ne ferait rien et qu'il ne la forcerait pas non plus d'ailleurs, mais là, c'était surtout pour jouer. Elle le regarda intensément, puis, elle fit "ok" de la tête en disant : « D'accord... Mais espère que je ne te la morde pas ! » Ce serait dommage :D. Mais bon, il savait qu'elle ne le ferait pas et puis, elle serait pénalisée aussi. Bref, du coup, il lâcha ses cheveux et l'aida à retirer son pantalon et son boxer, oui d'une main, elle ne pouvait pas vraiment le faire. Finalement, elle se pencha en avant et prit Kyan junior en bouche, commençant ses mouvements de vas et viens, d'abord doucement, puis un peu plus rapidement ensuite. En plus, c'est vrai que ça faisait longtemps qu'il n'y avait pas eu le droit.

_________________
    dis moi que tu m'aimes
    Dis moi que tu m'aimes, que la vie est belle, que ce monde est fou. Et quoi qu'il advienne je resterai tienne, à toi jusqu'au bout. A la vie à la mort, mi amor, je plaque tout. Dis moi que tu m'aimes et que les autres on s'en fout.
    ©️ by anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

▐ PAROLES : 4892
▐ DATE D'ARRIVEE : 06/01/2012

▐ AGE : 27 ans
▐ OCCUPATION : Papa à temps plein, dealer à temps partiel
▐ POINTS : 63
MessageSujet: Re: TRISH&KYAN - Instant Crush   Ven 18 Avr - 22:45

Comme toujours Trish faisait sa fière et lorsque le jeune homme arrivait à lui montrer qu’elle avait tort ça ne lui convenait pas. Et oui, il venait d’inverser la situation en lui demandant si elle aimerait qu’il se ballade torse nu devant des filles, et bien sûr elle s’en foutait soi-disant en lui disant qu’il pouvait le faire. Oui ou pas ! Il la connait si bien sa Trish au caractère volcanique qu’il savait éperdument qu’elle essayait seulement de s’en convaincre pour ne pas avoir à dire que oui il avait raison. Parce que elle comptait sortir les seins à l’air, et ce même si elle disait le contraire. Et oui parce qu’elle ne serait pas attachée à cette table basse la demoiselle serait bien sorti toutes voiles dehors… Voilà pourquoi il avait voulu la mettre face à ce qu’elle avait fait. Ne voulant toujours rien admettre, elle demandait pourquoi ils parlaient de ça s’il semblait si sûr de la réponse de Trish. Parce que oui, il connaissait ce qu’elle pensait. Du coup sans même l’avouer elle lui disait qu’il n’avait pas à poser la question s’il connaissait la réponse donc pourquoi parler de ça ? Et bien tout simplement parce qu’il n’y avait que ça qu’elle comprenait, lorsqu’il la mettait face aux mêmes situations. C’est d’ailleurs ce qu’il lui annonça, et bizarrement ça ne semblait pas plaire à notre jolie métisse ce qu’il venait de dire. Elle lui demanda même s’il tenait à nouveau à ce qu’il se prenne la tête. Franchement ? Non ! Mais bon il fallait bien qu’elle comprenne à un moment donné son attitude non ? « Non pas du tout… Je veux juste que tu comprennes comment je le prends moi » Bah ouais, elle ne semblait pas se mettre à sa place, là au moins c’était fait. Puis la belle lui dit qu’elle avait au moins confiance en lui. Ce qu’elle ne comprenait pas c’est que lui aussi avait confiance en elle, mais une jolie demoiselle seule à moitié nue, il savait que ça pouvait mal tourner… C’était donc à cause des autres qu’il s’inquiétait autant et était si jaloux. Trish se défendait en disant qu’elle s’en fichait des autres et qu’elle savait se défendre, et pour preuve depuis ses quinze ans elle se débarrassait des lourdauds. Il prit une grande inspiration et répondit : « T’es plus au collège, on ne sait jamais, il suffit d’une fois… Qu’en sortant de soirée avec des copines un connard ou un groupe de gars viennent vous faire chier. Si je suis comme ça avec toi c’est aussi pour toi, pour te protéger de n’importe qui. Je n’aimerais pas qu’il t’arrive des problèmes parce qu’un mec un peu bourré ne supporte pas de se prendre un râteau » Et de nos jours il se passe tellement de choses du genre qu’on est jamais à l’abri de rien…

Mais là il était l’heure de stopper un peu tout leur blabla et d’agir un petit peu plus. Car oui, la voir attacher comme ça avait nettement exciter Kyan, et Trish de même vu comment elle réagissait positivement aux petites réflexions coquines du beau brun. Malgré une très brève provocation de Mademoiselle Applewhite, elle avait cédé à l’appel du sexe lancé par Kyan et il était trop tard maintenant pour qu’elle nie son envie. Pour preuve le frisson l’ayant parcouru lorsqu’il avait motivé Trish. Si elle disait toujours qu’il ne pouvait pas cacher son excitation pour elle, elle le pouvait difficilement lorsqu’il déposa une main sur elle pour la caresser. Etant en position de force, et la jolie brune en très nette position de soumission, il lui demanda de le chauffer un peu. Bah ouais, si elle frissonnait d’envie, lui et Kyan Junior attendaient encore une petite motivation afin de lui faire passer une nuit de folie. Elle grimpa donc sur lui pour l’embrasser avec une envie comme ce n’était plus arrivé depuis longtemps. Un baiser passionné et langoureux qui avait commencé à faire grandir Junior. Cela s’était même intensifier alors qu’elle avait glissé sa main dans le boxer de son homme pour caresser l’objet de ses désirs. Et le beau brun adorait ça ! Ce qu’il aimait moins, c’était lorsqu’elle disait qu’il était moins doué qu’elle au jeu du sexe et qu’elle adorait jouer avec ses deux jouets préférés, lui –même et le petit Junior. Ils continuaient de se provoquer tous les deux, et Kyan disait que c’était si bon qu’elle joue avec lui qu’il la laissait faire parce qu’il prenait beaucoup de plaisir dans ce genre de jeu avec Trish. Sauf que lui estimait qu’il en faisait de même, elle était son jouet préféré et il allait le lui montrer ce soir parce qu’il s’occuperait d’elle seulement quand lui le désirerait. La faire languir était si bon d’un côté. Il adorait la rendre folle de désir. Mais Trish répondit qu’elle avait une main de libre et qu’elle pourrait commencer sans lui s’il prenait trop de temps pour prendre soin d’elle. Il murmura près de ses lèvres. « ouais mais t’es attachée donc t’iras déjà pas loin, et je peux bien avec mes deux mains à te bloquer ta seule main pouvant te faire du bien… Et oui bébé, je m’occuperais de toi et te rendrais folle quand JE l’aurais décidé » dit-il avant de l’embrasser langoureusement puis de la faire descendre de lui afin d’obtenir une petite gâterie. Mais chieuse comme toujours, elle disait refusé de lui donner ce qu’il voulait. Il attrapa donc gentiment ses cheveux pour lui faire mettre la tête en arrière et il lui rappela qu’il décidait et qu’elle ferait ce qu’il voudrait, de gré ou de force. Au moins elle avait le choix, ou presque… Elle soutena le regard de Kyan quelques instants avant de faire un signe de tête affirmatif. Néanmoins elle disait qu’il devait espérer qu’elle ne la morde pas. Il eut un petit sourire provocateur pour répondre : « Tu l’aimes trop pour lui faire du mal voyons… » Puis il retira son boxer et son pantalon avant que Trish ne se penche sur lui pour lui donner ce qu’il voulait. Il la laissa faire, profitant de ses lents et doux va et vient sur Kyan Junior. Lorsqu’elle accéléra les mouvements, Kyan se laissa retomber en arrière, s’allongeant sur le tapis pour profitant de ce qu’elle faisait. Il caressa les cheveux de la belle pour l’encourager à continuer pendant qu’il fermait les yeux en profitant de l’instant si bon… ça faisait si longtemps qu’il n’avait plus ressenti ce genre de sensations que c’était un bonheur d’y regoûter ce soir…

_________________
    « Family Portrait »


    “ On the first page of our story, the future seems so bright. Then this thing turned out so evil, I don’t know why I’m still surprised. ” ©️ signature by anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

▐ PAROLES : 6215
▐ DATE D'ARRIVEE : 06/01/2012

▐ AGE : 27 ans
▐ OCCUPATION : Photographe
▐ LES SENTIMENTS : Les trois hommes de ma vie (a)
▐ POINTS : 159
MessageSujet: Re: TRISH&KYAN - Instant Crush   Dim 20 Avr - 17:04


Il était super énervant, même quand la situation était apaisée, il en rajoutait, tout ça pour quoi ? Pour qu'elle avoue qu'il avait raison depuis le début. Mais, elle n'avait pas envie d'avouer quoi que ce soit, surtout qu'elle estimait quand même que les torts étaient assez partagés dans l'histoire, donc non, elle n'allait pas lui donner satisfaction... Et de toute façon, c'était très rare qu'elle lui dise que oui, il avait raison, souvent, elle changeait de conversation ou elle ne disait rien tout simplement... En fait, le plus souvent, elle partait, pour éviter toute conversation et elle revenait le voir plus tard en utilisant le sexe, comme il ne savait pas dire non ou très rarement alors, à une partie de jambes en l'air, ça réglait quasiment toujours le problème et comme ça, elle, elle gardait sa fierté. Fierté très mal placée, d'accord, mais bref. Là, notre jolie maman perdait, de nouveau, patience et elle n'avait pas envie de se reprendre la tête encore une fois, elle lui demandait donc si c'était son but ? Parce que si c'était ce qu'il voulait, c'était bien parti là pour le round deux. Il disait que non, qu'elle voulait juste qu'elle comprenne son attitude, mais elle comprenait très bien, pas besoin d'en faire des tonnes et des tonnes... Mais bon, il ne savait pas arrêter de toute façon, on pouvait parler d'elle et de son mauvais caractère, mais lui, il était extrêmement fatiguant, et même plus que ça d'ailleurs ! La belle brune ne répondit même rien, se contentant de lever les yeux au ciel en signe d'agacement, lui dire "merde" l'avait bien tenté, mais bon, elle savait être sage aussi des fois. Puis, Trish lui signifia qu'elle était une grande fille et qu'elle pouvait se défendre seule, qu'elle n'avait pas besoin de lui. Il était énervant à jouer les preux chevaliers ! D'accord, quand il la protégeait ou qu'il protégeait leur famille, elle aimait ça, n'importe qu'elle femme aime ça, mais là, ça vire à l'obsession. Comme elle lui disait, elle avait parfaitement l'habitude de gérer ces situations, elle le faisait depuis longtemps. Il lui disait qu'elle n'était plus au collège et qu'il suffisait d'une fois, ajoutant qu'il voulait la protégeait et éviter qu'il lui arrive des problèmes. Elle plongea son regard dans le sien en disant : « Et je t'aime aussi pour ça, mais tu ne peux pas être derrière moi tout le temps, je ne parle pas uniquement de ce soir, mais en général. Je crois que tu as mieux à faire que de continuellement t'inquiéter pour moi. » Elle se mit à sourire timidement, avant d'ajouter : « Pendant notre séparation, quand j'étais à New-York, j'ai castré un mec un peu trop collant. Donc tu vois, je suis une grande fille. » Après, il lui a foutu la paix ce crétin !

Bref, nos deux amoureux pleinement calmés maintenant, c'était le moins que l'on puisse dire, décidèrent de passer à la phase suivante de leur réconciliation. Le sexe. Déjà, après chaque dispute, elle avait envie de lui, mais là, attachée à la table, l'excitation était décuplée ! Rapidement, elle lui grimpa dessus, l'embrassant langoureusement, lui montrant à quel point elle avait envie de lui, avant de glisser sa main dans son pantalon. Et même en train de lui procurer un certain plaisir avec sa main, ça n'empêcher pas la belle brune de le provoquer, encore une façon de faire grimper la température, une sorte de préliminaire intéressant. Trish disait donc à quel point elle était plus douée que lui pour le jeu (sexuel lol), mais bien sûr, il disait l'inverse, les mecs peuvent être susceptibles sur cette question. Mais bon, elle, elle savait ce qu'elle disait, les femmes sont bien plus expertes pour faire monter le désir que les hommes, elles sont bien plus sensuelles. En parlant de jouer, ses jouets préférés à notre jolie photographe, étaient Kyan et Kyan junior, son mini lui quoi. Ca la faisait toujours rire qu'il nomme son sexe ainsi, mais bon, pourquoi pas xD. Bien sûr, le jeune homme disait la même chose qu'elle, disant qu'elle pouvait jouer autant qu'elle voulait, qu'ensuite, ce serait son tour et qu'il avait bien l'intention de la faire languir. Ce n'était pas très gentil ça, mais Trish avait plus d'une corde à son arc, donc, elle lui disait qu'elle avait toujours une main libre et qu'elle pourrait s'en servir s'il mettait trop de temps pour s'occuper d'elle. Il murmura près de ses lèvres qu'elle était attachée, donc qu'elle n'irait pas loin, ajoutant qu'il pourrait facilement bloquer sa main libre, ce qui la fit sourire. Il termina en disant qu'il la rendrait folle quand il l'aurait décidé. Elle se mordit la lèvre d'envie avant de dire : « Je n'avais pas l'intention de partir, même si j'étais détachée. Quant au reste, tout se paye, donc fais bien attention à ce que tu fais, ça serait dommage qu'une autre fois, je te laisse sur ta faim... » Et oui, même en sexe, elle était rancunière, et ce ne serait pas la première fois qu'elle ferait ça. Enfin, pour le moment, il la fit descendre de lui, lui demandant une gâterie, elle fit un peu sa rebelle, mais il lui agrippa la tignasse (xD) en disant qu'elle n'avait pas vraiment le choix. Techniquement, un peu, mais comme elle était dans le jeu, elle fit semblant que c'était le cas. Bref, elle lui fit un signe de tête en guise d'acquiescement, mais ajouta qu'il devait espérer qu'elle ne morde pas, il se mit à sourire, ce qu'elle aimait ce sourire d'ailleurs, disant qu'elle l'aimait trop pour ça. « C'est surtout qu'elle me sera utile après... » Dit-elle toujours de façon provocante, avant de se mettre à la tâche... Au moins, la bouche pleine, elle ne parlera plus xD. Après qu'il l'ai aidé à retirer son pantalon et son boxer, elle le prit en bouche, faisant des mouvements assez lents pour commencer, avant d'y aller plus franchement. Il se rallongea sur le tapis, profitant de ce petit plaisir offert par sa petite-amie et lui caressant les cheveux pour l'encourager à continuer. Sa main prit le relais quelques secondes, alors que sa bouche lécha et embrassa doucement son bas-ventre, elle aimait le sentir frissonner sous ses baisers, puis, ses lèvres reprirent leur place initiale sur Kyan junior, le "dévorant" avec envie.

_________________
    dis moi que tu m'aimes
    Dis moi que tu m'aimes, que la vie est belle, que ce monde est fou. Et quoi qu'il advienne je resterai tienne, à toi jusqu'au bout. A la vie à la mort, mi amor, je plaque tout. Dis moi que tu m'aimes et que les autres on s'en fout.
    ©️ by anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

▐ PAROLES : 4892
▐ DATE D'ARRIVEE : 06/01/2012

▐ AGE : 27 ans
▐ OCCUPATION : Papa à temps plein, dealer à temps partiel
▐ POINTS : 63
MessageSujet: Re: TRISH&KYAN - Instant Crush   Mar 22 Avr - 23:54

La prise de tête semblait s’être apaisée, et pourtant non, elle était à deux doigts de repartir de plus belle. Et pour cause, s’il y avait bien un truc que Kyan détestait chez la demoiselle, c’était sa mauvaise foi face à certaines situations, comme présentement d’ailleurs. Oui, elle ne voulait ou plutôt elle faisait exprès de ne pas comprendre notre beau brun lorsqu’il lui expliqua qu’il savait qu’elle attirait les regards mais que les seins à l’air ce n’était peut-être pas la meilleure des solutions. Et pour cause un mec qui se fait rembarrer par une meuf qui montre ses seins ça peut dégénérer, ce n’est pas comme si ça ne s’était jamais vu comme situation. Et lorsqu’il lui disait qu’elle n’aimerait pas le voir torse nu dans la rue, elle continuait à faire sa maligne en disant qu’elle s’en fichait pas mal, au moins les femmes verraient ce qu’elles n’auraient jamais. Oui ou alors elle pèterait un plomb sur Kyan et sur toutes les femmes qui pourraient baver devant son corps. Du coup elle se demandait pourquoi il insistait avec ces idées s’il connaissait la réponse. Et si ça avait été à deux doigts de déraper c’est parce qu’il avait annoncé à la demoiselle qu’il faisait ça parce qu’il n’y avait qu’en inversant les rôles que cette dernière comprenait ce que pouvait ressentir Kyan. Et ça ne plaisait pas à Trish qu’il joue comme ça. Bizarrement Trish ne partit pas au quart de tour cette fois, peut-être l’effet menotte à son poignet… Non elle préféra souffler et regarder le plafond avant de lui rappeler qu’elle était une grande fille qui pouvait se défendre toute seule et qu’elle l’avait fait de nombreuses fois depuis le lycée. Oui sauf que Kyan lui rappela que les mecs avaient grandis depuis, on ne parle plus des petits gars qui veulent impressionner les copains, mais de mecs pouvant être violents et alcoolisés et sortants des bars en refusant de se prendre un vent de l’allumeuse de service qui passe sa soirée les seins à l’air. Non pas qu’il traitait sa petite amie d’allumeuse, mais n’importe quel mec la voyant dans ce haut prendrait ça pour de la provocation et de l’incitation à venir tenter sa chance. Surtout, Kyan avait confiance en la mère de ses enfants mais voulait la protéger et lui éviter le moindre ennui, tout va si vite… La preuve avec lui qui finit en taule si facilement ! Trish lui répondit l’aimer aussi pour son côté protecteur envers elle et les enfants, mais qu’il ne pourrait pas toujours être là derrière elle et qu’il devait la laisser se débrouiller un peu seul et d’arrêter de s’inquiéter pour elle dès lors qu’un mec s’approche d’elle. Il répondit après s’être mordu la lèvre inférieur en réfléchissant un court instant : « Tu m’aimes pour ça donc tu sais aussi que pour moi c’est impossible de ne pas m’inquiéter pour toi quand t’es de sortie ou qu’un mec un peu trop collant t’approche. Je ne pourrais pas toujours être derrière toi, mais quand je le pourrais, je le serais … »Puis mademoiselle Applewhite qui disait pouvoir se défendre seule argumenta en disant qu’à New-York elle avait castré un mec trop collant. Il ria doucement avant de lui répondre : « Ouais mais New-York c’est loin, pas dis que tu y arrives toute seule à chaque fois, surtout le jour où le mec n’est pas seul, et puis maintenant t’es maman aussi… » Bah ouais, en gros amuse toi, mais fais attention tout de même parce que s’il t’arrive quelque chose t’as deux bébés qui t’attendent…

Cette accalmie était en train de conduire les deux jeunes vers une soirée de folie. Finalement la journée magnifique ne serait peut-être pas gâchée par la dispute de tout à l’heure vu qu’ils partaient pour prolonger la belle journée en superbe nuit. Et ce même si Trish restait attachée avec ces rondelles métalliques autour du poignet. C’est d’ailleurs cette situation de soumission de Trish qui avait excité Kyan. Et il ne le lui avait pas caché une seule seconde. La voir si sexy sur le tapis, piégée lui avait donné des idées, et il semblerait qu’il n’avait pas besoin de grand-chose pour convaincre Trish à rentrer dans le même jeu. Comme quoi elle disait détestait qu’il fasse son macho lorsqu’ils se prenaient la tête, et pourtant là elle frémissait qu’il joue son macho avec elle. Avoir le contrôle sur elle fut si bon qu’il s’en délecta encore d’avantage lorsqu’un frisson apparut sous les doigts de Kyan alors qu’il scellait le sort de la belle sous ses caresses. Trop tard pour faire machine arrière, elle avait accepté d’être sienne pour la nuit, et elle ne le regretterait pas. Mais avant de goûter au plaisir, elle allait devoir s’occuper de son homme. Elle commença donc par l’embrasser langoureusement tout en le chevauchant sur ce sol où elle était toujours prisonnière. C’était si bon de sentir la main de Trish caresser Kyan Junior ! Néanmoins ça n’empêchait pas Trish de le provoquer en disant qu’il était moins doué qu’elle pour utiliser le sexe comme une arme. Enfin ça c’est ce qu’elle croyait. C’est dingue comment les femmes pensent avoir le contrôle et le monopole de la persuasion alors qu’il n’en était rien. Kyan était juste un homme aimant le sexe et le corps de sa petite-amie. De plus lorsqu’elle avait quelque chose à se faire pardonner, il savait qu’elle mettait tout en œuvre pour lui faire du bien, alors pourquoi se priver de si bonnes sensations ?! Donc si pour Trish ses jouets préférés étaient Kyan et ce qu’il avait dans le pantalon, il pouvait en dire de même d’elle, surtout que lui adorait une chose encore plus qu’elle, c’était de la rendre folle d’envie qu’il la prenne. Chacun son arme, elle le torturait avec le plaisir des yeux, et en lui faisant un bien fou, mais pour lui il n’y avait rien de mieux qu’elle le désire au plus profond d’elle. Se faire désirer était son jeu préféré, et ce serait encore le cas ce soir. Sauf que Trish disait qu’elle commencerait à s’amuser sans lui avec sa main libre dans ce cas. Ouais ou pas parce qu’elle n’irait pas très loin attachée et il n’aurait aucun mal à bloquer la seule main libre qu’elle avait. Sadique jusqu’au bout notre Kyky ! Il lui rappela donc qu’il la rendrait folle d’envie ce soir et elle semblait adorer l’idée vu comment elle se mordit la lèvre d’envie avant de lui répondre qu’attachée ou non, elle ne comptait pas s’en aller, ajoutant que s’il jouait trop avec elle, il pourrait un jour rester sur sa faim. Ce petit jeu amusa énormément Kyan qui lui dit : « C’est tout toi ça… Rancunière comme pas deux ! Mais t’inquiètes pas, je te laisserais pas sur ta faim, j’aime juste provoquer le désir chez toi, laisser ton corps grimper en température et te faire patienter pour rendre le tout meilleur. C’est si bon de te voir devenir folle de désir… » dit-il en mordant la lèvre de Trish. Oui sadique c’est bien ce que je disais ! mais bon place aux choses sérieuses avec la demoiselle qui se plaça à genoux entre les jambes de Kyan prête à lui offrir une petite gâterie, ou pas ! Kyan du se montrer convaincant, lui rappelant les règles et se redressant pur que Trish se montre docile et se penche sur Kyan Junior pour jouer lentement avec. Et hors de question qu’elle le morde, elle l’aimait trop, et d’ailleurs elle confirma en disant qu’il lui serait surtout utile ensuite. Il ne répondit rien, se contentant de sourire de manière très coquine avant qu’elle ne s’occupe du petit. Lorsqu’elle accéléra ses mouvements, Kyan se rallongea sur le tapis, profitant de l’instant en caressant les cheveux de la belle pour l’encourager. Elle joua de ses lèvres et sa langue sur le bas ventre de Kyan, ne lâchant pas l’attention qu’elle donnait à Junior avant de repartir sur ce dernier. Un frisson parcourut Kyan qui commençait à bouger sous le plaisir qu’il prenait. C’est alors qu’il jeta un regard à la belle en disant : « Si tu continues comme ça bébé je vais plus tenir très longtemps… ». C’était si bon !!! Il n’y avait qu’elle qui savait le faire décoller comme ça… Et même attachée à cette table elle savait se faire parfaitement pardonner…

_________________
    « Family Portrait »


    “ On the first page of our story, the future seems so bright. Then this thing turned out so evil, I don’t know why I’m still surprised. ” ©️ signature by anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

▐ PAROLES : 6215
▐ DATE D'ARRIVEE : 06/01/2012

▐ AGE : 27 ans
▐ OCCUPATION : Photographe
▐ LES SENTIMENTS : Les trois hommes de ma vie (a)
▐ POINTS : 159
MessageSujet: Re: TRISH&KYAN - Instant Crush   Mer 23 Avr - 10:11

Kyan était protecteur, ça elle le savait, c'était comme ça depuis le lycée et elle aimait ça. Évidemment, qu'elle aimait ça ! Quelle fille n'aimerait pas que son petit-ami soit protecteur ? À part, une fille qui est ceinture noire de karaté, ce qui n'était pas du tout le cas de Trish. Oui, elle pouvait se défendre un peu, encore une fois, grâce à ses papas, mais ça restait minime, la preuve le nombre de fois où elle avait voulu avoir le dessus physiquement sur son homme et sauf, s'il la laissait faire, elle ne l'avait jamais. Elle était bien plus faible que les hommes, elle le savait bien, dans la logique, une femme est moins forte, c'est comme ça. Néanmoins, elle lui précisait qu'il ne pouvait pas être derrière elle tout le temps. Déjà, parce que ça ne serait pas une vie pour lui et ça ne serait pas une vie pour elle ! Elle l'aimait plus que tout, mais l'avoir H24 dans les pattes lui ferait péter un câble rapidement et d'ailleurs, lui aussi non ? Trish, elle était mignonne tout ça, mais bon sang ce qu'elle était chiante ! Oui, elle l'avouait sans peine, elle était horrible et elle avait un caractère de cochon, heureusement qu'elle avait d'autres qualités pour rattraper ça. Il lui répondit qu'il était impossible pour lui de ne pas s'inquiéter, en même temps, elle ne lui demandait pas de ne plus s'inquiéter, mais de le faire moins. Se ronger les sangs pendant des heures en attendant qu'elle rentre ou la bombarder de sms, ça ne fera qu'empirer la situation. Il termina en disant qu'il ne pourrait pas toujours être derrière elle, mais qu'il le ferait dès qu'il le pourrait. Une nouvelle fois, elle leva les yeux au ciel et elle répondit : « Le mieux à faire quand je sors avec des copines, c'est de sortir de ton côté. On met les jumeaux chez nos parents et on va s'amuser chacun de notre côté, sans penser à l'autre. Mais une fois de retour à la maison, on sera seuls et on pourra s'amuser ensemble... » Elle termina sa phrase avec un petit sourire et ensuite, elle tenta de la rassurer sur ses capacités à se défendre. Mais bon, il n'avait pas l'air convaincu, allant jusqu'à la culpabiliser à cause des enfants. Elle leva un sourcil interrogateur en répondant : « C'est une blague ? T'as pensé aux enfants, toi, quand tu as tabassé ce mec ? » Ah ben, désolé, mais là, il l'avait bien cherché !

Nos deux amoureux, qui étaient à présent calmés, s'apprêtaient à s'envoyer en l'air une bonne partie de la nuit... Sauf si les jumeaux commencent à pleurer, mais si les cas, il y a de fortes chances que leur papa se fâche tout rouge -xD-. Non, mais le couple ne comptait plus le nombre de fois où au moment de passer à l'action les bébés se mettaient à pleurer, comme s'ils avaient une alarme dans la tête pour empêcher papa et maman de faire des bêtises. C'est bien pour ça qu'ils avaient pris initiative de les confier plus souvent à leur famille, notamment leurs parents, qui en plus, étaient ravis d'avoir leurs petits-enfants avec eux. Enfin, pour l'instant, ils avaient de la chance, aucun son ne sortait de ce babyphone et la belle venait de grimper sur son homme, non sans le provoquer en lui disait être meilleure que lui pour l'exciter, oui, quoi que les hommes disent à cause de leurs égos surdimensionnés, les femmes étaient expertes dans l'art d'allumer. Mais, Kyan, qui avait plus d'un tour dans son sac disait qu'elle était peut-être douée pour l'allumer, mais que lui, il était doué pour la rendre folle et il faut reconnaitre qu'il avait raison. Quand il voulait jouer, elle était limite obligée de le supplier de la prendre, ce qui ne la dérangeait pas outre mesure, s'il ne mettait pas trois ans à le faire ! Enfin, elle le prévenait quand même que s'il faisait ça, elle s'occuperait d'elle, seule, avec sa main libre. Mais, il précisa qu'il ne la laissait pas s'enfuir et qu'en plus, il pouvait facilement bloquer sa main. Sadique le mec, je vous jure ! Cela dit, elle n'avait aucune envie de partir, elle était tellement excitée maintenant, elle n'allait pas sauto-priver par fierté, elle n'avait pas une fierté si grande quoi qu'il en dise, elle précisa tout de même qu'elle pourrait se venger un autre jour et qu'il pourrait rester sur sa faim, ça serait dommage non ? Rancunière ? Très et d'ailleurs, Kyan le savait, la preuve, il le disait à l'instant, ajoutant qu'il n'avait pas l'intention de la laisser sur sa faim, juste lui donner envie comme jamais. Elle se mit à sourire en disant : « Et oui bébé, très rancunière... Mais maintenant, tu me connais bien. Et ce qui te plait le plus, c'est m'entendre te supplier, moi aussi, je te connais. » Elle termina sa phrase en l'embrassant doucement, avant qu'il ne lui demande de s'occuper de son mini lui, mais plus avec sa main, mais avec sa bouche. Elle fit la difficile quelques secondes, mais elle se mit rapidement à la tâche. C'est qu'elle était très douée pour ça et qu'elle savait exactement quoi faire pour le rendre dingue, jouant avec sa langue, ses lèvres, sa main sur l'objet de ses désirs. Ce qu'elle aimait le plus c'est l'entendre gémir doucement et sentir ses mains dans sa chevelure, elle adorait le voir en transe comme ça, tout ça, grâce à sa bouche experte. Puis, elle leva les yeux vers lui quand il lui disait qu'il n'allait plus tenir longtemps. Elle se stoppa quelques secondes, lui lançant un sourire coquin, puis elle se remit au boulot, encore plus intensément, dans le but de le faire décoller pour de bon. La jolie brune n'avait rien répondu, mais il savait que ce sourire entendu et le fait qu'elle continue sa gâterie en y mettant encore plus de vivacités, voulait bien dire qu'il pouvait se laisser aller.

_________________
    dis moi que tu m'aimes
    Dis moi que tu m'aimes, que la vie est belle, que ce monde est fou. Et quoi qu'il advienne je resterai tienne, à toi jusqu'au bout. A la vie à la mort, mi amor, je plaque tout. Dis moi que tu m'aimes et que les autres on s'en fout.
    ©️ by anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

▐ PAROLES : 4892
▐ DATE D'ARRIVEE : 06/01/2012

▐ AGE : 27 ans
▐ OCCUPATION : Papa à temps plein, dealer à temps partiel
▐ POINTS : 63
MessageSujet: Re: TRISH&KYAN - Instant Crush   Mer 23 Avr - 23:00

C’était juste plus fort que lui, il n’aimait pas la savoir en boîte ou dans un bar parce qu’il savait qu’automatiquement en la voyant seul avec son groupe de copines des mecs viendraient l’aborder. Elle était un peu beaucoup la plus sexy donc normal que les gens soient plus attirés par elle que par une autre, et ça c’est ce qui prenait la tête à Kyan. Encore il savait qu’elle savait les repousser, mais lorsqu’elle retournerait à sa voiture pour rentrer à la maison, qui nous dit qu’un gros relous qui n’a pas supporté de se prendre un râteau devant toutes les femmes autour d’eux ne va pas revenir à la charge, et être plus tactile voir moins gentil dans son approche ? Oui, il était parano, mais c’était sa nature de s’inquiéter pour les personnes qui comptent pour lui, et Trish était celle qui comptait le plus. Il ne voulait donc pas prendre le risque qu’il lui arrive quelque chose. Elle semblait le comprendre et trouver ça mignon qu’il prenne soin d’elle, mais elle lui disait de penser un peu à lui et d’arrêter de se faire du souci pour elle parce qu’elle était assez grande pour se défendre. Il lui fit un petit sourire compatissant, mais il lui dit que c’était plus fort que lui. Il lui dit donc qu’il serait là pour faire attention à elle autant qu’il le pourrait, et Trish préféra lui suggérer de sortir aussi de son côté dans ces moment-là. C’est vrai que depuis l’arrivée des jumeaux, quand l’un sort avec des amis, l’autre reste à la maison avec les petits et ils ne profitaient pas autant l’un que l’autre de leur soirée. Par conséquent elle lui disait de sortir aussi de son côté et qu’ils pouvaient laisser les enfants à papys et mamies. Ils seraient ravis de les garder, ils s’amusaient tous les deux de leur côté et en rentrant ils s’amusent enfin ensemble. Le sourire qu’elle ajouta n’était même pas nécessaire pour qu’il comprenne le message. Enfin jusqu’à présent Trish avait du mal à se détacher des petits, lorsqu’elle le faisait elle avait du mal à ne pas s’inquiéter justement tout le temps qu’elle appelait Kyan pour savoir si tout se passait bien et s’il leur avait donné à manger, changer les couches et tout le tralala, donc oui elle disait qu’elle ferait des efforts là-dessus, mais ce n’était pas encore arrivé. « Et tu penses que sortir avec mes potes va m’empêcher de penser à toi et les mecs pouvant venir se frotter à toi ? Enfin si tu te sens capable de laisser les petits sans l’un de nous on peut faire ça. Je ne demande que ça qu’on puisse s’amuser ensemble au retour de soirée… » dit-il un petit sourire coquin aux lèvres avant de reprendre en plaisantant : « Enfin si on n’a pas trop fait la fête et qu’on en est capable » bah ouais, en soirée un peu trop d’alcool et pouf ! Etre complètement bourré ou malade à cause de l’alcool et ils ne s’amuseraient pas énormément du coup. Puis le sujet était à deux doigts de déraper lorsqu’il disait qu’elle n’était plus à New-York à l’université et qu’elle était maman. Directement elle s’en prit à lui en demandant s’il avait pensé aux enfants lorsqu’il avait tabassé le mec. Il tenta de garder son calme pour lui répondre : « Aucun rapport avec ça… Je dis juste qu’on est plus des ados qui s’amusont sans penser à rien mais qu’on est parent, on a grandi, on a d’autres responsabilités, et c’est plus les ados pré-pubères qui viennent te draguer mais des hommes plus agés et plus… virils on va dire » Et pouvant donc être plus violents. Rien à voir donc !

Enfin cette petite pique entre les deux jeunes ne les arrêtaient pas dans leurs envies. Et oui, maintenant qu’ils avaient entrepris de jouer et passer une bonne nuit ensemble pendant que les petits dormaient, rien n’allait les arrêter. Les deux là dès que le sexe entrait en jeu, c’était pas mal du tout. Et surtout que Trish était attachée donc bon ça n’en décuplait que leurs envies à tous les deux. Oui même Trish puisqu’elle semblait vouloir rester attacher à ses menottes finalement. Et la preuve lorsqu’elle grimpa sur lui une fois qu’il l’ai gentiment chauffé. Oui, comme quoi elle n’avait pas eu besoin de grand-chose pour qu’elle se mette au travail. Et oui, Kyan avait demandé à Trish de lui donner envie d’aller plus loin et de le mettre en situation. Autant dire qu’elle allait jouer avec Kyan Junior et qu’il s’en délectait d’avance. C’était si bon de sentir ses mains le motiver dans son boxer ! Il profita donc de ces caresses et ce baiser intense pendant de longues secondes, se contentant seulement de la main de la demoiselle lorsqu’elle le provoqua en disant être la plus douée pour jouer avec le sexe et l’utiliser comme une arme. Elle avait peut-être raison, mais ce qu’elle oubliait c’est que Kyan excellait dans un autre domaine, celui de rendre folle de désir sa petite amie. Il n’y avait rien de mieux que l’entendre gémir sous ses caresses plus ou moins poussées, à tel point qu’elle ne le supplie au bout d’un moment de la prendre et lui faire du bien d’une autre manière. C’était un peu le pêché mignon de Kyan de faire ça. Il aimait se jouer d’elle de la sorte. En gros ils avaient chacun leur domaine de prédilection, elle dans l’allumage, et lui dans la folie qu’il lui donnait. Tout le monde joue avec ses armes quoi ! Et ce soir il comptait bien s’amuser avec elle, la rendre folle une fois qu’elle se soit occupée de lui et attendre qu’elle lui demande de stopper ce jeu. Et bien entendu il ferait le nécessaire pour ne pas qu’elle puisse s’amuser en attendant qu’il se décide à s’occuper d’elle. Hors de question qu’elle brise son plan et qu’elle se satisfasse avec sa main. De toute façon en aurait-elle vraiment envie quand elle savait que Kyan serait là pour s’occuper très bien d’elle quelques minutes après ?! Néanmoins mademoiselle Applewhite, en grande rancunière qu’elle était lui annonça qu’elle s’en souviendrait pour plus tard s’il attendait trop. Mais d’un côté il faisait monter le plaisir et le désir, il ne la privait de rien. Ce n’était que meilleur après un peu d’attente. C’est comme tout, une cigarette de temps en temps est plus appréciée et a beaucoup plus de saveurs que lorsqu’elles s’enchainent. Et bah Kyan agissait de la même manière. Elle se mit à sourire en disant que oui elle était rancunière mais qu’il le savait, ajoutant qu’elle savait que lui par contre aimait l’entendre le supplier. Ce fut son tour de sourire, il aurait presque pu ne pas répondre, et pourtant c’est ce qu’il fit : « Mais je m’en caches pas moi que j’aime jouer avec toi, te rendre folle et surtout j’adore quand tu me demande de te prendre. Chacun son jeu et ses atouts on va dire non ? » Bah oui, elle-même disait jouer et l’allumer facilement, donc bon… Enfin de toute façon là elle ne parlait plus, bien trop occupé à procurer du plaisir à son homme. Il n’y avait qu’elle pour le faire décoller comme ça, commençant lentement avant d’accélérer le rythme sous les encouragements de Kyan. Lui qui était à la base assis avec la demoiselle penchée sur lui s’était vite retrouvé allongée tant il prenait son pied grâce à Trish, s’appliquant à lui tirer des gémissements sous ses coups de langues. Alors qu’il caressait ses cheveux, il lui annonça ne plus tenir très longtemps à ce rythme, mais si parfois elle s’arrêtait, là elle semblait d’humeur à lui en donner plus et se faire totalement pardonner en le laissant prendre son pied, et par conséquent se laisser aller totalement dans cette gâterie. Enfin elle avait d’abord stoppé son jeu quelques secondes mais repartait de plus belle, plus vite encore pour le faire craquer. Près de trente secondes plus tard, Kyan qui sentait la jouissance arriver agrippa un peu les cheveux de Trish qu’il caressait et se laissa totalement aller, partant dans une extrême jouissance. Elle devait à l’instant même se délecter du bien qu’elle lui avait fait, elle pouvait le sentir, et l’entendre à ses gémissements. Il se mordit ensuite la lèvre inférieure, baissant le regard vers elle tout en laissant ses mains tomber le long de son corps… C’était si bon…

_________________
    « Family Portrait »


    “ On the first page of our story, the future seems so bright. Then this thing turned out so evil, I don’t know why I’m still surprised. ” ©️ signature by anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

▐ PAROLES : 6215
▐ DATE D'ARRIVEE : 06/01/2012

▐ AGE : 27 ans
▐ OCCUPATION : Photographe
▐ LES SENTIMENTS : Les trois hommes de ma vie (a)
▐ POINTS : 159
MessageSujet: Re: TRISH&KYAN - Instant Crush   Jeu 24 Avr - 21:11

C'était un peu le serpent qui se mordait la queue là... Oui, ça tournait en rond et quoi qu'elle dise, elle savait bien qu'il ne changerait pas d'avis. En même temps, un homme amoureux s'inquiète toujours pour sa moitié, normalement, donc c'était logique qu'il n'aime pas la savoir dehors entourée de pervers. Cela dit, quand elle sortait, c'était toujours avec des amies et elles prenaient une seule voiture, comme ça, chacune rentrait en vie. Bon après tout peut arriver. Enfin, la belle trouvait quand même qu'il s'inquiétait un peu trop, déjà, elle ne sortirait jamais comme ça et en plus, elle pouvait très bien se débrouiller toute seule, elle avait deux bébés qui comptaient sur elle maintenant, et elle ne comptait pas prendre des risques inutiles comme elle avait pu le faire par le passé. Et oui, quand on est jeune, on recherche toujours un peu d'adrénaline, elle avait vécu des situations plutôt dangereuses, avec ou sans Kyan et quand elle y repense, elle était très inconsciente. Aujourd'hui, elle ne le ferait plus, déjà parce qu'elle avait vingt-sept ans (Même si tu as oublié de lui souhaiter son anniversaire :p) et elle avait une famille. Donc, s'amuser, oui, elle était encore jeune, mais prendre des risques pour le plaisir, non sans façon. Et Kyan était sans doute pareil maintenant, si on oublie l'incident qui l'a amené un mois en prison bien sûr et en plus, ce n'était pas lui qui l'avait provoqué, mais le pauvre mec était bien démoli ! C'est aussi là qu'elle se rendait compte qu'elle avait grandi, à l'époque, qu'il explose ce mec, ça l'aurait excité à mort, limite, elle aurait pu le supplier de la prendre dans la ruelle... Alors que là, elle avait été plutôt en colère, contre lui, contre ce pauvre mec soûle aussi... Contre la justice. Bref, ça ne l'avait pas excité du tout au contraire. Bref, la belle lui proposa de sortir chacun de leur côté et surtout qu'il ne pense pas du tout à elle ou même aux enfants, qu'il s'amuse un peu. Mais, il disait qu'il ne pourrait pas s'empêcher de penser à elle et qu'en plus, il sous-entendait qu'elle ne serait pas capable de laisser les petits. Trish fit une moue boudeuse en disant : « J'en suis parfaitement capable monsieur Johnson ! Et quand je dis s'amuser, ça ne veut pas dire se retourner la tête avec de la vodka ou tout autre alcool, surtout si tu veux qu'on s'amuse tous les deux après ! Tu vas voir, je vais organiser ça pour le weekend prochain, tu vas sortir avec tes amis, tu vas t'amuser, tu ne penseras ni à la prison, ni à moi, ni aux enfants. Tu feras ce que tu veux, tant que ce n'est pas un club de striptease. » Dit-elle avec un petit sourire. Oui, on ne sait jamais... Puis, quand il lui disait qu'elle devait penser aux enfants, elle lui rappela que lui, il ne l'avait pas fait. Bon, c'était peut-être déplacé comme remarque, mais c'était tout Trish ça. Il se défendit disant que ça n'avait rien à voir et qu'ils n'étaient plus des ados, ça l'énervait un peu, parce que justement, des deux, elle estimait être la plus responsable ! « Je le sais très bien et j'ai pas besoin que tu me fasses la morale. Surtout que tu es, justement, mal placé pour la faire. » Ben oui, il n'était pas gêné quand même !

Maintenant, les deux amoureux passaient aux choses sérieuses, comme souvent après une dispute, ils se réconciliaient sur l'oreiller, enfin, là, ils se réconciliaient sur le tapis, mais c'était du pareil au même. Cela dit, même "en pleine action" ils ne pouvaient pas s'empêcher de se provoquer, c'était plus fort qu'eux. Enfin, à la base, c'était Trish qui le provoquait, disant qu'elle était meilleure que lui pour l'allumer, évidemment, comme à son habitude, monsieur n'était pas d'accord... Les voilà donc repartis dans un débat sans fin qui ne se terminerait que quand ils passeront réellement aux choses sérieuses. Débat qu'ils reprendront surement une fois la chose terminée ! Plus têtus que ces deux-là, tu meurs ! La belle brune était donc sur son homme, une main dans son pantalon histoire de lui donner encore plus envie, alors qu'il disait que de toute façon, elle savait mieux l'allumer, mais que son atout à lui était de la faire languir. Le pire, c'est qu'il avait raison, c'était son trip de la faire patienter alors qu'elle n'attendait qu'une chose, qu'il la saute, ce n'est pas bien romantique, mais quand elle était excitée comme une folle et qu'il faisait exprès de la torturer, c'est comme ça qu'elle voyait les choses... Non, parce que quand ils faisaient l'amour, c'était différent, ils n'étaient pas à se provoquer et à jouer, alors que quand ils jouaient, là, c'était différent. De toute façon, comme elle lui disait si bien, elle s'en souviendrait et elle aurait bien d'autres occasions de se venger. Kyan avouait sans peine qu'il adorait l'entendre le supplier, comme quoi, elle avait bien raison, il était sadique ce mec ! Trish ne répondit rien, vu qu'en plus, il lui demandait une gâterie, gâterie qu'elle mit un petit temps à faire, encore dans la provocation la belle, mais finalement, elle se mit à la tâche. Pendant un long moment, elle lui donnait ce qu'il voulait, alternant les moments lents et les moments plus rapides, elle était experte pour ça, depuis le temps qu'elle le connaissait, elle savait exactement quoi faire pour le rendre dingue. Finalement, il lui annonça qu'il n'allait plus tenir très longtemps, mais elle continua quand même, bien décidé à lui faire prendre son pied ! Au bout de quelques secondes, il agrippa un peu plus ses cheveux et se laissa aller, la jeune femme se délecta de tout ça et se redressa, léchant doucement ses lèvres en le regardant, il était complètement vidé, au sens propre et au sens figuré d'ailleurs. Elle se pencha de nouveau sur lui, remontant en embrassant son torse (techniquement ils n'avaient pas enlevé ses fringues, mais disons que si xD), avant de l'embrasser dans le cou en disant doucement : « Dis-moi que je suis la meilleure... Même si je trouve que tu étais plus résistant à l'époque, tu te ramollis bébé. » Finalement, elle se redressa, toujours à califourchon sur lui, lui lançant un regard de chien battu en disant : « Maintenant tu me détaches ? Je crois que je me suis faite pardonnée comme il faut là. » Et même plus que ça ! Même si elle estimait qu'elle n'avait rien à se faire pardonner, mais c'était une sorte de jeu qui amusait beaucoup la jeune maman.

_________________
    dis moi que tu m'aimes
    Dis moi que tu m'aimes, que la vie est belle, que ce monde est fou. Et quoi qu'il advienne je resterai tienne, à toi jusqu'au bout. A la vie à la mort, mi amor, je plaque tout. Dis moi que tu m'aimes et que les autres on s'en fout.
    ©️ by anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

▐ PAROLES : 4892
▐ DATE D'ARRIVEE : 06/01/2012

▐ AGE : 27 ans
▐ OCCUPATION : Papa à temps plein, dealer à temps partiel
▐ POINTS : 63
MessageSujet: Re: TRISH&KYAN - Instant Crush   Ven 25 Avr - 17:29

Trish qui ne s’inquiète pas pour ses jumeaux ? Impossible ! On parle bien des deux bébés qu’ils ont hein, pas de la poitrine de la demoiselle –xD- Enfin depuis leur naissance la demoiselle avait beaucoup de mal de se détacher de ses enfants. C’était des bébés miracles qui d‘après les médecins n’auraient jamais dû faire partie de ce monde vu les problèmes de Trish qui n’aurait jamais dû connaître la joie et les désagréments de la grossesse, et pourtant c’était arrivé. Voilà pourquoi notre demoiselle restait extrêmement maternelle avec les deux petits bijoux que Dieu leur offrait. C’est pour ça que lorsqu’elle parlait de sortir chacun de son côté il n’y avait pas vraiment cru. Mais bon ce n’était pas une mauvaise idée en soit. Au moins l’un comme l’autre ne penserait pas à son conjoint et par conséquent Kyan ne se demanderait pas toute la soirée si elle allait bien et si elle ne se faisait pas emmerder par quelques gros lourds, tandis que Trish n’aurait justement pas besoin de rendre des comptes à Kyan au moindre de ses mouvements et à le rassurer. Quoi que xD. Enfin du coup oui elle proposait de sortir chacun avec ses amis le weekend prochain et de se retrouver ensuite à la maison pour une petite soirée rien qu’à deux puisqu’ils laisseraient les jumeaux chez l’un de leur parent. Rien de tel pour s’amuser entre amis puis se retrouver toute la nuit à s’amuser ensemble. C’était un bon deal qui plaisait pas mal à notre jeune homme il faut dire. Néanmoins il la titilla un peu sur le fait qu’elle aurait sûrement du mal à se défaire de Jules et Noah. Enfin elle savait s’en défaire, mais seulement pour les laisser à Kyan, pas à quelqu’un d’autre. Les grands-parents n’avaient encore pas vraiment eu l’occasion de jouer le rôle de nounou depuis la naissance des petits, c’était l’occasion, et puis ils seraient ravis et tout gaga avec eux une soirée. Un peu moins peut être s’ils étaient réveillés plusieurs fois par nuit, mais ça fait partie du package comme on dit. Elle disait donc être capable de laisser les petits aux parents et précisa que s’amuser ne voulant pas dire se bourrer la gueule sinon il n’y avait pas possibilité de jouer ensemble au retour à la maison. Elle se proposa donc d’organiser ça, qu’il s’amuse et ne pense à rien le temps d’une soirée, qu’il puisse faire ce qui lui chante tant que ce n’était pas un club de strip-tease. Le beau brun se mit à rire en disant : « Et bien c’est ce que nous verrons très chère ! Non mais je disais ça surtout pour toi et ton goût pour les cocktails. Tu sais bien que moi j’évite l’alcool depuis un long moment. On fait ça alors, on sort s’amuser et on se retrouve ici pour l’after… Par contre c’est dommage, j’avais déjà un club en tête » dit-il provocateur. Non en fait il n’avait pas dans l’idée d’aller dans un club de strip-tease, Trish ferait le show en rentrant. Quand à l’alcool, même s’il lui arrivait d’en consommer, depuis le lycée il évitait. Ça le rendait un peu trop violent de se bourrer la gueule et ça avait causé de belles disputes entre les deux, il avait donc arrêté ça pour elle à l’époque, mais il lui arrivait tout de même d’y regoûter à petites doses. Puis alors qu’il lui avait demandé de faire attention pour les enfants surtout, elle s’était emportée en disant qu’il avait bien tabassé un mec et finit en taule. Il essaya de se défendre, disant qu’il ne l’avait pas dit du tout dans ce sens et elle lui répondit qu’il était tout de même mal placé pour faire la morale. Qu’elle lui parle comme ça l’énervé un peu mais il tenta de détendre l’atmosphère en plaisantant : « Oops, je l’ai fait quand même » Puis il se mit un peu à rire avant les choses sérieuses…

En effet, la belle totalement soumise aux désirs de Kyan venait de céder et été prête à s’offrir à lui. En même temps attachée à cette table ça n’allait pas être lui qui allait obéir gentiment. Elle pouvait dire ce qu’elle voulait, même qu’elle était plus douée que lui pour l’exciter, ça ne le stopperait pas dans son petit jeu, surtout que lui était plus que doué pour la rendre folle de désir, d’envie et qu’elle le supplie de la prendre. D’ailleurs il ne manqua pas de lui annoncer que c’est ce qu’il attendrait ce soir encore. Il adorait l’entendre lui en demander encore plus. Et puis bon à quoi ça sert de parler alors qu’elle est sur lui à l’embrasser et le caresser pour le motiver un peu ?! Il reprit ensuite les rênes du jeu en lui demandant une petite gâterie. Après une très faible résistance, elle s’exécuta néanmoins, commençant lentement à le faire languir et faire monter la pression avant d’y aller nettement plus franchement pour décupler la folie de son homme. Plus il gémissait et caressait les cheveux de la belle, plus elle y mettait du cœur à l’ouvrage, jusqu’à ce qu’il annonce ne plus tenir très longtemps à ce rythme. Mais Trish lui offrit ce soir un petit privilège avec ce petit sourire et continuant plus intensément sa petite gâterie. Oui, il n’était pas salaud et n’avait pas exigé qu’elle continue malgré sa soumission ce soir, et pourtant c’est qu’elle faisait. Face à ce cadeau, Kyan se laissa totalement aller, partant dans un bel orgasme duquel Trish se délecta alors que Kyan profitait de l’instant. Il la regarda se redresser et se lécher les lèvres comme satisfaite de son travail sur Kyan junior. Il était à cet instant un peu ailleurs et elle en profita pour remonter sur lui, l’embrassant sur le torse et dans son cou avant de lui demander doucement de lui dire qu’elle était la meilleure, mais ne manquant pas de le tacler, disant qu’il était moins résistant qu’à l’époque. Les yeux fermés, un sourire se dessina au coin de ses lèvres et il répondit : « Pour ta dernière phrase je ne te ferais pas ce plaisir, tu as perdu une occasion de te taire ma belle… Quant au reste, tu sais pas à quel point l’envie est vite monté de te voir piégé dans cette tenue, et surtout comment ça fais si longtemps que j’attendais ce moment… » en référence à sa petite gâterie et surtout le final qu’elle lui avait donné. Oui, les retrouvailles entre les deux après la prison avaient été plus conventionnelles et directs, sans petit jeu au préalable. Elle se redressa ensuite sur lui avec une petite moue à le faire craquer et elle demandait d’être détachée car elle devait bien être pardonnée. Kyan tendit la main vers son jean, attrapant la clé des menottes dans la poche et la posa sur la table basse, se redressant tout en gardant Trish assise sur lui et il embrassa un peu la poitrine de la belle à travers son haut transparent en répondant ensuite. « je croyais que tu voulais rester attachée pour cette fois ? Enfin les clés sont sous tes yeux, à toi de voir maintenant… En tout cas le temps de le laisser récupérer je vais peut être m’occuper de toi. Reste à savoir si tu voudras être libre de tes mouvements ou complètement piégée, attachée encore à cette table… » dit-il avec un petit sourire pervers…

_________________
    « Family Portrait »


    “ On the first page of our story, the future seems so bright. Then this thing turned out so evil, I don’t know why I’m still surprised. ” ©️ signature by anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

▐ PAROLES : 6215
▐ DATE D'ARRIVEE : 06/01/2012

▐ AGE : 27 ans
▐ OCCUPATION : Photographe
▐ LES SENTIMENTS : Les trois hommes de ma vie (a)
▐ POINTS : 159
MessageSujet: Re: TRISH&KYAN - Instant Crush   Lun 28 Avr - 14:26

Sortir chacun de leur côté leur ferait du bien, déjà à elle, qui pourrait décompresser un peu... C'est vrai, entre Kyan en prison, la maison et les enfants à s'occuper, son boulot qu'elle doit reprendre bientôt et ce soir, la crise de jalousie de son homme à gérer à cause de son amitié avec Parker, elle en avait gros sur la patate et une petite sortie avec ses copines, ça lui ferait le plus grand bien. C'était la seule à avoir des enfants pour l'instant, la seule à avoir une relation stable d'ailleurs, ses copines étaient encore dans leur période "je m'amuse et je me case après"... Et c'est vrai que des fois, ça lui manquait, bien qu'elle soit très heureuse aujourd'hui avec Kyan et ses bébés. C'est d'ailleurs aussi pour ça qu'il n'aimait pas trop qu'elle sorte avec elles, il n'avait surement pas envie qu'elles la pousse à faire des choses qu'il ne voudrait pas qu'elle fasse ! Mais, encore une fois, c'était une question de confiance. Elle n'avait aucune intention de boire comme un trou sans fond, elle n'avait aucune intention de se laisser draguer par le premier pervers qui passe et encore moins l'intention de tromper son homme pour une histoire de fesses. Trish n'était pas folle à ce point ! Ensuite, lui, ça lui changerait les idées, il penserait à autre chose qu'à la prison, qu'à sa copine avec un autre mec, même s'il se monte la tête, tout seul et à savoir ce qu'il va faire de sa vie maintenant. Bref, ça allait leur faire un bien fou à tous les deux et comme elle disait, ils se retrouvent en fin de soirée pour terminer tout ça par des galipettes ! La jolie brune lui disait qu'elle serait capable de laisser les petits, quoi qu'il en dise et que s'amuser ne voulait pas dire se retourner la tête à la vodka. Là, il répondit qu'il disait ça pour elle et son goût pour les cocktails, elle leva un sourcil alors qu'il ajoutait que lui ne buvait presque plus. À part ça, il valida sa proposition avant de la provoquer avec le club de striptease, elle lui tira la langue comme une gamine avant de dire : « Quel goût pour les cocktails ? J'en bois un, je suis déjà quasiment soûle, donc on ne peut pas appeler ça, un goût pour les cocktails ! Enfin, nous voilà d'accord, si je reçois ne serait-ce qu'un sms pour savoir ce que je suis en train de faire, tu feras une croix sur notre petite sauterie d'après-soirée. Pareil pour le club de striptease d'ailleurs. » Au moins, il savait à quoi s'en tenir. C'est comme le club de striptease, si elle apprenait qu'il est allé dans ce genre d'endroit, ça ira très mal pour son patrimoine ! S'il veut tellement un striptease, elle se dévoue totalement pour lui faire plaisir, elle était très douée pour ça, ben oui, ça ne serait pas la première fois qu'elle fait ça devant lui. Donc, il le savait bien.

Trish, attachée à cette table, avait accepté de se soumettre à Kyan, bon, elle savait que c'était synonyme d'intense plaisir, pour lui et pour elle, niveau sexe, ça ne la dérangeait pas d'être sa chose... Et oui, sexuellement parlant être la chose de Kyan Johnson, c'était le pied ! Enfin, pour l'instant, c'était surtout lui qui prenait son pied, la jolie brune caressait son mini lui avec envie, avant qu'il ne lui demande une petite gâterie. Elle fit mine de bouder, uniquement pour qu'il lui ordonne de le faire, faut pas chercher, elle n'était pas très nette des fois, n'empêche que ce fût exactement ce qu'il fit ! Comme quoi, elle le connaissait bien. Du coup, elle accepta et se pencha sur lui, commençant à le rendre fou avec sa langue et sa bouche, le sentant gonfler de plus en plus... Elle jouait si bien que peu de temps après, il disait qu'il n'allait plus tenir très longtemps, mais elle, elle s'en fichait, elle voulait continuer, peu importe qu'il ne tienne pas, de toute façon, ça ne lui avait jamais posé de problème. La jeune femme lui lança un petit sourire avant de s'y remettre plus motivée que jamais et quelques secondes plus tard, il se laissa aller à un bel orgasme et la belle s'en délecta avec envie. Après ça, elle se redressa, satisfaite et se lécha les lèvres. Elle le regarda avec un sourire non dissimulé, le voir aussi sonné l'amusait beaucoup, il faut le dire. Finalement, elle se pencha de nouveau sur lui, embrassant son torse et remontant jusqu'à son cou en lui demandant de lui dire qu'elle était la meilleure, ajoutant qu'il tenait mieux avant. Petite provocation, encore. Ce qui était encore plus amusant, c'était comme il était mauvais, un mec, ça n'aime pas qu'on remette en cause sa virilité et Kyan était comme tous les autres ! Elle se mit à rire un peu avant de mordiller son lobe d'oreille avant de répondre : « Je plaisante bébé... Tu sais très bien que tu es le meilleur. » C'était un peu ironique, mais elle le pensait quand même, pour elle, en tout cas, c'était le meilleur. Puis, Trish se redressa en faisant une petite moue, demandant à être détachée, il tendit la main vers son pantalon et posa la clé sur la table basse, puis, il se redressa à son tour, embrassant sa poitrine à travers son haut en disant que c'était elle qui voulait rester attachée à la base, mais qu'après, c'était elle qui décidait... Ajoutant qu'il avait l'intention de s'occuper un peu d'elle en attendant que Kyan Junior retrouve de la vitalité et que c'était à elle de voir si oui ou non, elle voulait être attachée. D'un côté, c'était tentant, mais elle commençait à avoir très mal au poignet... Elle soupira un instant d'aise, les baisers de son homme sur sa poitrine étaient exquis, puis elle répondit : « Et moi, je croyais que c'était toi qui décidé ? Cela dit, j'ai un peu mal au poignet, là, au pire, tu me rattaches quand on passe aux choses sérieuses un peu plus tard... » C'est lui qui venait de dire qu'il allait s'occuper d'elle, alors une fois qu'il l'a fait, il allait la baiser et il pouvait l'attacher à nouveau si ça lui chante.

_________________
    dis moi que tu m'aimes
    Dis moi que tu m'aimes, que la vie est belle, que ce monde est fou. Et quoi qu'il advienne je resterai tienne, à toi jusqu'au bout. A la vie à la mort, mi amor, je plaque tout. Dis moi que tu m'aimes et que les autres on s'en fout.
    ©️ by anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

▐ PAROLES : 4892
▐ DATE D'ARRIVEE : 06/01/2012

▐ AGE : 27 ans
▐ OCCUPATION : Papa à temps plein, dealer à temps partiel
▐ POINTS : 63
MessageSujet: Re: TRISH&KYAN - Instant Crush   Mar 29 Avr - 23:17

Et si finalement la soirée était sauvée après cette grosses prise de tête que les deux amoureux avaient eu concernant ce Parker et le fait que Trish n’ait jamais parlé de lui alors qu’il semblerait qu’en l’absence de Kyan la demoiselle a passé beaucoup de temps avec lui et les jumeaux. En effet, tout semblait un peu s’estompé, et pour preuve ils parlaient de laisser les petits chez un de leur parent le weekend prochain afin de profiter d’une soirée entre amis chacun de leur côté pour se retrouver ensuite à la maison et profiter de leur nuit sans les enfants. Une très bonne idée en soit que Kyan acceptait bien volontiers. Quand à Trish, au moins elle savait que s’il sortait de son côté il serait moins à la questionner et l’appeler. Maligne parfois la petite. Néanmoins hors de question de se mettre la tête à l’envers, sinon le retour serait assez dur et ils ne profiteraient pas l’un de l’autre mais plutôt de leur lit pour dormir et décuvé. Heureusement pour Kyan il savait désormais faire la fête sans se bourrer la gueule. Et pour cause à l’époque des sorties et des fêtes il allait un peu trop loin lorsqu’il avait bu, il lui était arrivé plus d’une fois de se battre et un soir où Trish avait voulu le séparer d’avec un mec l’ayant dragué, Kyan avait involontairement cassé le nez en dégageant son bras de l’emprise de Trish et boum le coude dans le nez. Autant dire qu’il s’en était énormément voulu, ce geste fut une des causes de leur rupture, Trish en ayant marre de Kyan et ses excès d’humeur. En ayant perdu la femme de sa vie il s’était juré de ne plus laisser l’alcool lui faire faire n’importe quoi. Un verre par-ci par-là ok mais pas plus. Par contre il disait à Trish d’y aller doucement sur les cocktails car il savait qu’elle avait un faible pour ces derniers. Elle leva un sourcil en disant qu’un seul lui suffisait à la rendre un peu ivre, donc qu’elle n’irait pas loin, ce qui amusa Kyan qui répondit en riant un peu : « Justement, t’aime bien ça mais il t’en faut peu pour te retourner un peu le cerveau, du coup ne cède pas à la tentation du deuxième » Puis la belle répondit sur le fait qu’ils étaient donc d’accord pour une soirée entre amis chacun de son côté mais elle le menaça de ne rien avoir s’il la contactait la moindre fois durant la soirée. De plus elle ajouta que s’il allait dans un club de strip-tease ce serait pareil. Il continua de rire avant de reprendre son sérieux. « T’es dure en affaire toi. Faut bien savoir quand tu rentres. Si on rentre avec deux heures d’écart comme tu le dis notre petite sauterie d’après soirée n’aura pas lieu. Quant au club je plaisantais… Je sais que je peux avoir un strip-tease nettement plus excitant à la maison avec toi, j’ai aucune raison d’aller en chercher un moins bien ailleurs » Bah ouais Trish au moins n’était pas refaite de partout et elle lui offrait bien plus qu’un strip-tease…

Puis place au vrai bon moment de cette soirée, celui où Trish devenait la chose de Kyan. Attachée à cette table elle n’avait plus d’autre choix. Quoi que si, mais il avait senti le frisson la parcourant lorsqu’il l’avait touché, elle ne pouvait donc pas nier son envie de s’amuser aussi. Elle resta finalement attachée et grimpa sur Kyan pour le motiver un peu d’avantage. Puis lorsque Kyan Junior eu une taille finalement assez imposante sous les doigts de Trish, il fit descendre cette dernière pour lui demander une petite gâterie. Ça faisait plus d’un mois, même plus qu’il n’avait plus eu le droit de goûter aux talents de sa bien-aimée. Alors vu qu’elle était soumise à ses désirs c’était le bon moment pour l’exiger. Et puis la voir prisonnière l’avait encore plus excité. La belle prit donc soin de lui, commençant doucement à le rendre fou avant d’y aller nettement plus franchement. Oh oui il prenait son pied et elle semblait se délecter du plaisir qu’elle lui procurait. Il n’y avait qu’à la voir mettre plus d’envie et d’intensité dans sa gâterie au rythme des gémissements et des caresses de Kyan dans ses cheveux. Au bout de longue minutes intenses, il lui avoua ne plus pouvoir tenir très longtemps, mais il ne s’attendait pas à ce qu’elle continue. Oui, pas besoin de parler plus, elle avait très bien compris qu’il allait exploser mais elle s’en fichait pas mal. Elle était d’humeur généreuse ce soir. Elle y mit donc encore plus d’intensité jusqu’à ce que Kyan décolle dans un terrible orgasme. La belle métisse semblait satisfaite de ce qu’elle venait de faire et alors que Kyan reprenait son souffle et ses esprits Trish remonta ses baisers sur le torse du jeune homme. Après avoir dévoré son cou elle lui demanda qui était la meilleure mais Kyan ne lui répondit pas tout simplement parce qu’elle le trouvait moins résistant qu’auparavant. Il se défendit donc en disant être excité à mort ce soir et avoir attendu cet instant depuis un très long moment. Elle mordit son oreille en riant avant de dire qu’elle plaisantait et qu’il était le meilleur. Il caressa le corps de la demoiselle, du moins ses fesses et son dos et répondit : « J’espère bien… Y a que toi qui sait me faire décoller de la sorte de toute façon… » C’était dit, quand elle jouait avec sa bouche et sa langue c’était somptueux pour Kyan ! Elle se redressa demandant si elle méritait maintenant d’être détachée. Kyan attrapa donc la clé et la posa sur la table basse en disant que c’était à elle de voir, mais qu’il y a quelques minutes elle avait demandé à rester attachée. De toute façon ce à quoi elle n’allait pas échapper, c’était le bien que Kyan lui procurerait en attendant que Junior se réveille un peu. Alors qu’il continuait d’embrasser sa poitrine elle lui dit qu’elle pensait que c’était lui qui décidé, ajoutant néanmoins qu’elle les enlèverait bien quelques minutes car elles lui faisaient un peu mal. Le beau brun stoppa ses baisers pour lui répondre : « Ouais mais justement, je veux pas t’infliger de la douleur, du coup je te laisse le choix. Mais si t’as mal je vais te les enlever un petit moment… » dit-il en attrapant la clé et libérant sa belle. Puis il lui retira son haut et ce fut à Trish de se retrouver sur le tapis allongé pendant que Kyan embrassa son cou, puis ses lèvres tandis qu’une main descendit très lentement le long du corps de Trish pour aller se glisser dans le jean de la demoiselle, puis sa petite culotte afin de lui faire du bien à son tour, caressant l’objet de ses désirs à lui désormais …

_________________
    « Family Portrait »


    “ On the first page of our story, the future seems so bright. Then this thing turned out so evil, I don’t know why I’m still surprised. ” ©️ signature by anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

▐ PAROLES : 6215
▐ DATE D'ARRIVEE : 06/01/2012

▐ AGE : 27 ans
▐ OCCUPATION : Photographe
▐ LES SENTIMENTS : Les trois hommes de ma vie (a)
▐ POINTS : 159
MessageSujet: Re: TRISH&KYAN - Instant Crush   Mer 30 Avr - 14:46

Finalement, la soirée se passait bien. Avec le retour à la maison plutôt mouvementé, on a cru le pire entre eux. Trish était du genre à s'énerver vite et très violemment et elle aurait pu tout aussi bien lui balancer un vase dans la tronche, ce qu'elle n'avait pas été loin de faire en fait, mais elle avait réussi à se raviser. Il pouvait être connaissant à Noah qui avait pleuré, sinon, elle ne donnait pas cher de sa peau ! Il est aussi vrai que depuis qu'elle a des enfants, elle était moins violente, elle s'énervait toujours très vite, un trait de caractère qu'elle ne pourra pas changer, mais elle se maîtrisait mieux, dans un sens tant mieux, les jumeaux, en grandissant risquaient de lui en faire voir des vertes et des pas mûres et il fallait qu'elle apprenne un minimum à garder son calme, sinon elle finirait par en prendre un pour taper sur l'autre. Ça ne serait pas une très bonne idée. Bref, maintenant, la belle proposa à Kyan, le jaloux, de sortir chacun de son côté, il pourrait s'amuser sans penser à Trish ou aux petits et ça lui ferait le plus grand bien et mine de rien, à elle aussi. Le jeune homme accepta disant qu'il ne fallait pas qu'elle se retourne la tête, car elle avait un goût pour les cocktails, ce à quoi elle répondit que c'était faux, il suffisait qu'elle en boive un pour être soûle, du coup, il répondit que justement, elle ne devait pas céder à la tentation du second. La jeune maman leva les yeux au ciel, ce qu'il pouvait être casse-pieds des fois... D'ailleurs, elle ne répondit même pas, se concentrant sur la suite. Le beau brun lui disait qu'elle était dure en affaire quand elle lui annonça qu'il n'avait pas intérêt à lui envoyer le moindre sms, sinon il pouvait faire une croix sur leur petite sauterie d'après-soirée. Kyan, monsieur "j'ai réponse à tout", disait qu'il fallait bien être synchro pour ne pas rentrer à des heures différentes, ajoutant qu'il n'avait pas envie d'aller dans un club de striptease, qu'il en aurait un à la maison avec elle. La jolie brune se mit à sourire en disant : « Il suffit de se donner une heure et le tour est joué, pas besoin de sms. Avant les téléphones portables, ils faisaient comment les gens à ton avis chéri ? Quant aux restes, je te trouve bien sûr de toi, qui te dit que j'aurais envie de te faire ce plaisir là ? » Après avoir dansé une partie de la nuit, pas sûr qu'elle veuille, encore, le faire, surtout à moitié nue et ce, même si monsieur adore voir sa petite fesse bouger son petit cul dans un boxer en dentelle. Enfin, après, c'est comme le reste, sujet à négociation.

Enfin, les choses sérieuses débutaient, avec toute cette tension sexuelle, elle avait tellement envie de lui, c'était un vrai supplice maintenant. La jeune femme, toujours attachée, était sur lui, à califourchon, la main libre dans son boxer, à caresser le petit, elle adorait le sentir gonfler sous ses doigts... Seulement, Kyan lui, voulait qu'il continue de gonfler dans sa bouche. La belle se fit un peu désirer avant de se pencher sur lui et de se lancer dans une gâterie royale, comme il les aime et Trish était vraiment douée pour le faire décoller, d'ailleurs, il ne fallut pas longtemps pour qu'il dise qu'il n'allait plus tenir, la jolie brune lui fit un sourire coquin avant de continuer de plus belle. Quelques secondes plus tard le jeune homme craqua et explosa dans sa bouche, la belle se délecta de sa jouissance avant de se redresser. Elle le regarda avec un sourire satisfait, il était complètement vidé et elle, elle était fière d'elle. Rapidement, elle remonta vers lui en embrassant son torse, puis sa nuque en disant qu'il avait le droit de dire qu'elle était la meilleure, mais en ajoutant qu'il tenait moins qu'avant. Le plus amusant fut la façon dont il s'en défendait, les hommes, tous les mêmes ! Il ne faut surtout pas les blesser dans leur virilité ces petits agneaux ! Pour le consoler, elle disait que lui était le meilleur, il caressa ses fesses en disant qu'il espérait bien et qu'elle seule savait le faire décoller comme ça. Elle l'embrassa langoureusement avant de dire : « Je sais... J'ai des années de pratique derrière moi, je suis experte en Kyan Junior. J'ai eu la mention très bien à l'examen de passage. » Elle se mit à rire, avant de lui demander de lui retirer ses menottes, son poignet commençant à souffrir pas mal. Il accepta de la détacher, disant que de toute façon, il allait s'occuper d'elle en attendant que le petit reprenne des forces. Kyan lui retira donc les menottes et elle massa quelques secondes son poignet, mais rapidement, il retira son haut, la belle se retrouvant seins nus, il faut dire que son haut ne cachait pas grand-chose à la base, donc ça ne changeait pas grand chose. Rapidement, les rôles furent échangés et la belle se retrouva sous lui. Son homme embrassait sa nuque et ses lèvres, alors que sa main descendait lentement le long de son corps, elle finit par glisser dans son jean, puis dans sa lingerie. La belle se mit à gémir doucement, elle était si excitée... Enfin, il devait le sentir étant donné que sa main était sur son intimité humide. Elle caressa doucement les cheveux de son petit-ami d'une main, tandis que la seconde se plaça sur un de ses seins qu'elle titilla doucement avec envie.

_________________
    dis moi que tu m'aimes
    Dis moi que tu m'aimes, que la vie est belle, que ce monde est fou. Et quoi qu'il advienne je resterai tienne, à toi jusqu'au bout. A la vie à la mort, mi amor, je plaque tout. Dis moi que tu m'aimes et que les autres on s'en fout.
    ©️ by anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

▐ PAROLES : 4892
▐ DATE D'ARRIVEE : 06/01/2012

▐ AGE : 27 ans
▐ OCCUPATION : Papa à temps plein, dealer à temps partiel
▐ POINTS : 63
MessageSujet: Re: TRISH&KYAN - Instant Crush   Mar 13 Mai - 22:20

Ils n’avaient même pas encore profité de leur folle soirée qu’ils préparaient déjà le weekend prochain en sortant chacun de leur côté et se retrouvant ensuite à la maison sans les jumeaux pour passer du bon temps ensemble, une sorte d’after très privée. Seul truc à éviter pour profiter de cette soirée, c‘était de ne pas finir bourrer sinon ils ne profiteraient que de leur lit et d’une longue nuit de sommeil. Si Kyan avait arrêté l’alcool il y a de nombreuses années ou savait en tout cas se contrôler, Trish elle ne le supportait pas très bien. Pour preuve, dès le deuxième verre elle commençait déjà à être bourrée. Voilà pourquoi Kyan avait donc suggéré qu’elle se stoppe après le premier et qu’elle ne soit pas gourmande avec les cocktails qu’elle serait susceptible de boire avec ses copines. Surtout que Trish elle avait un homme, des enfants, des responsabilités quoi… Pas comme les trois quarts de ses copines qui passent leurs soirées à se déchirer la tête, et à finir avec le premier mec canon qu’elles veulent… C’est dans ce genre de soirée parfois que tu te dis que toi qui es déjà casé avec une vie bien rangée et bien tu es un peu passé à côté de ta jeunesse. Quoi que ! Notre jeune homme avait bien profité de ses années folles jusqu’à l’université, mais c’est vrai que beaucoup de jeunes maintenant profitent pendant les études, et quelques-unes encore après. Pas exactement ce qui était arrivé à Kyan qui avait rencontré Charlotte, avait eu brièvement une fille avant qu’elle ne décède. Puis Trish était revenue dans sa vie et ils en sont là où ils sont aujourd’hui, à savoir à ne pas s’amuser tous les weekends mais avoir une vie de famille paisible. Et lorsqu’il voyait ses deux petits bébés il n’avait aucun regret sur son style de vie actuel. Puis Kyan négocia un peu avec Trish. Cette dernière ne voulait ni strip-club ni sms dans la soirée sinon Kyan pouvait dire au revoir à sa nuit avec elle. Il tenta donc de lui dire que ce serait con qu’ils ne rentrent pas synchronisés et elle disait qu’ils pouvaient se fixer une heure pour rentrer. Quant à la stripteaseuse, le jeune homme qui avait dit avoir tout ce qu’il fallait à la maison eu droit à une petite provocation de Trish, ne lui assurant pas ce genre de show. Le beau brun se mit à sourire pour répondre : « Ouais mais ce temps est loin et révolu chérie … ça serait dommage d’être dans un bon temps de la soirée et devoir filer. Surtout il faudra faire attention à l’heure sans cesse sans profiter pleinement de notre soirée… Quant au reste, si je le demande gentiment je sais que tu te feras un plaisir de me rendre fou. On verra bien sur le moment si j’en ai envie, ou si je préfère passer tout de suite à l’action… » En matière de sexe de toute façon il était extrêmement rare de pouvoir prédire ce qui allait se passer entre eux, tout dépendait de l’instant présent… Mais il savait que s’il souhaitait quelque chose il pourrait l’avoir sans trop forcer, il suffisait de bien s’y prendre pour la convaincre…

Bref, stop le blabla superflu, place justement à l’action. Quand je disais qu’ils étaient imprévisibles les deux-là ! Qui aurait pu penser il y a près d’une demi-heure quand ils se criaient dessus qu’elle allait finir attacher à la table basse mais surtout que ça les exciteraient les deux ? Et bien voilà, on en était bien là avec Trish sur Kyan pour caresser mini-lui dans son pantalon. S’en suivit une gâterie de la belle pour son homme. Elle s’était grandement appliquée à le rendre fou, le faire décoller et même à le satisfaire jusqu’au bout, se délectant de le voir ailleurs après son orgasme. Il aimait la voir remonter vers ses lèvres avec ce sourire fière d’elle d’avoir comblé les envies de son homme. Après quelques baisers et alors qu’il était encore un peu sur son nuage, elle lui disait qu’elle était la meilleure, ajoutant que lui l’était pour elle. Avant un baiser langoureux, Kyan confirma le tout à Trish et elle plaisanta en disant avoir des années de pratiques déjà et avoir eu une mention très bien à l’examen pour Kyan Junior. Le jeune homme se mit à rire doucement avant de répondre en se mordant la lèvre tellement il était encore complètement ailleurs : « C’est vrai que tu le connais bien… Par contre tu n’as que mention très bien ? Je crois qu’il va falloir repasser cet examen pour s’en sortir avec les félicitations du jury cette fois-ci » Non mais regardez-le ce gourmand. Bon ce ne serait pas pour ce soir , mais bon… Puis ayant mal au poignet, la belle demanda de retirer un peu les menottes le temps qu’il s’occupe d’elle et lorsqu’elle fut enfin libre de tous ses mouvements, elle se frotta un peu le poignet pendant que Kyan enleva le haut de Trish, descendant ses lèvres et sa langue sur son corps et sa poitrine pendant qu’une main allait se glisser bien plus au sud. C’était au tour de Trish d’être allongée et prendre son pied, et à peine avait-il glissé sa main dans la petite culotte de la belle qu’elle en gémissait déjà. Elle se caressa la poitrine et les cheveux de Kyan également tandis que ce dernier lui offrit un dernier baiser en plaisantant : « a mon tour de te montrer mes talents bébé… » Puis les lèvres du beau brun descendirent de plus en plus bas sur le corps de Trish. Il stoppa ses gestes dans sa lingerie puis lui retira le tout. Il embrassa ensuite l’intérieur des cuisses de sa petite-amie, la faisant languir de longs instants, léchant et embrassant certains endroits avant enfin de lui donner ce qu’elle voulait, laissant sa langue aller jouer lentement sur l’intimité de sa belle…

_________________
    « Family Portrait »


    “ On the first page of our story, the future seems so bright. Then this thing turned out so evil, I don’t know why I’m still surprised. ” ©️ signature by anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

▐ PAROLES : 6215
▐ DATE D'ARRIVEE : 06/01/2012

▐ AGE : 27 ans
▐ OCCUPATION : Photographe
▐ LES SENTIMENTS : Les trois hommes de ma vie (a)
▐ POINTS : 159
MessageSujet: Re: TRISH&KYAN - Instant Crush   Jeu 15 Mai - 11:32

Nos deux amoureux parlaient de sortir en solo la semaine prochaine, enfin en solo, pas vraiment, avec des amis quoi. Elle doutait fort que Kyan la laisse sortir toute seule je ne sais où, étant donné comme il est jaloux... Une fille comme elle, seule dans une soirée, ça ne restait pas seule bien longtemps. Bon d'accord, elle n'avait pas envie non plus qu'il sorte seul, avec toutes les putes qu'il y avait de nos jours, hors de question de prendre le risque qu'il puisse tomber dans les filets d'une grande blonde toute refaite, même si ce n'était pas vraiment son genre... Ben que ce soit elle ou Charlotte, la connasse :p, elles n'étaient pas bien grandes et brunes, donc c'était une simple supposition, mais après, elle pouvait se tromper, après tout, elle, elle n'avait pas qu'un style de mec... Pendant sa séparation d'avec Kyan, elle en avait essayé plein d'autres des styles, bien sûr, elle n'en n'avait jamais discuté avec lui. Il n'avait jamais demandé et de toute façon, il ne voulait surement pas savoir, alors qu'elle, elle savait qu'il y avait au moins eu Charlotte. Bref, tout ça pour dire qu'elle n'avait aucune intention de sortir seule et lui non plus, même s'ils voyaient moins leurs amis depuis qu'ils avaient eu les bébés, ils en avaient toujours ! De toute façon, une fois que vous avez des enfants, ça change tout, surtout quand ce sont des jumeaux ! Bizarrement, vous avez beaucoup moins de coups de téléphone pour sortir... Mais bon, Trish s'en fichait, elle n'avait besoin de rien de plus que son homme et ses amours, les autres... Ça lui faisait une belle jambe. La jolie photographe lui disait qu'il n'avait pas le droit de lui envoyer un seul sms durant la soirée, il disait qu'il fallait pour ne pas se louper en rentrant, mais comme elle le soulignait très justement, les téléphones portables n'existaient pas avant et les gens se donnaient simplement une heure de retour. Il répondit que c'était révolu ce temps-là et qu'à cause de ça, il ne profiterait pas pleinement de sa soirée ! « Pauvre chéri... De toute façon, tu sors pour te changer les idées, pas pour passer la meilleure soirée de ta vie hein ! » Répondit-elle en levant les yeux au ciel. Oui, limite jalouse là, car sans elle, elle estimait qu'il ne pouvait pas s'amuser pleinement. Puis, elle ajouta : « Tu ne passeras à l'action de rien du tout si tu t'amuses trop sans moi ! » N'était-elle pas adorable cette femme ? Et surtout, elle n'était pas du tout contradictoire, il y a deux minutes, elle le suppliait presque d'aller s'amuser comme un fou sans elle et là, elle lui disait l'inverse !

Puis place au sexe, pour ne pas changer. Ils s'étaient bien chauffés mutuellement, elle était très douée pour l'exciter un maximum et lui de même ! Finalement, il lui avait ordonné de lui faire une gâterie, et même si sur le coup, elle avait rechigné, il n'avait pas mis longtemps pour la convaincre de lui faire du bien. La belle s'était donc penchée sur lui, laissant sa langue et ses lèvres le rendre dingue et il ne fallut pas longtemps pour qu'il soit au bord de l'orgasme, elle aurait pu s'arrêter, mais, ce soir, elle voulait lui faire plaisir. Trish continua donc pendant quelques secondes avant qu'il n'explose, elle se délecta de lui, puis se redressa, le regardant avec un petit sourire sur les lèvres. Il était complètement amorphe, normal en même temps, mais ça lui plaisait de le voir ainsi, elle savait que c'était elle qui avait ce pouvoir-là sur lui et c'était jouissif. Puis, elle remonta jusqu'à son cou en disant qu'elle était la meilleure et qu'il ne tenait plus autant qu'avant... Oui, même pendant le sexe, elle adorait le provoquer, peut-être même encore plus pendant le sexe, surtout sur ses performances, car elle savait qu'il allait tout faire pour lui prouver le contraire et donc, c'était le pied assuré ! Petite vicelarde xD. Pour le rassurer, elle lui disait bien connaitre Kyan junior, qu'elle avait eu la mention très bien à l'examen, il ria un peu avant de lui dire qu'elle devrait repasser l'examen une autre fois pour avoir les félicitations du jury, ce qui la fit rire à son tour. Elle dit, contre ses lèvres : « Demain, quand les petits feront la sieste, je me ferais un plaisir de repasser cet examen... » Plutôt deux fois qu'une d'ailleurs ! Finalement, il retira les menottes de sa belle, mine de rien, ça faisait mal ces machins, puis il retira son haut et inversa les rôles, la belle se retrouvant sous lui. Il ne tarda pas à passer à l'action, l'embrassant langoureusement en laissant traîner sa main sur son corps, avant que cette dernière ne glisse dans son jean, puis dans sa petite culotte. Il commença alors à la caresser et elle gémissait déjà de plaisir. Ce petit jeu ne dura pas bien longtemps, il vint lui donner un dernier baiser en disant que c'était à son tour de lui montrer ses talents, ce qui amusa la belle. Ben forcément, elle ne disait pas non ! Il descendit ses lèvres le long de son corps et retira son jean et sa lingerie, il écarta ses jambes pour embrasser l'intérieur de ses cuisses et la fit languir de longues secondes... Il était aussi sadique qu'elle parfois. Enfin, il se décida à jouer avec son intimité et dieu sait qu'il était plus que doué ! Elle se cambra un peu en fermant les yeux, écartant plus les jambes et caressa les cheveux du jeune homme. Puis, elle se mit à gémir doucement, sa respiration se faisant de plus en plus saccadée, tandis qu'elle se remit à caresser un de ses seins avec sa main libre. Pas doute, elle prenait un plaisir fou.

_________________
    dis moi que tu m'aimes
    Dis moi que tu m'aimes, que la vie est belle, que ce monde est fou. Et quoi qu'il advienne je resterai tienne, à toi jusqu'au bout. A la vie à la mort, mi amor, je plaque tout. Dis moi que tu m'aimes et que les autres on s'en fout.
    ©️ by anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

▐ PAROLES : 4892
▐ DATE D'ARRIVEE : 06/01/2012

▐ AGE : 27 ans
▐ OCCUPATION : Papa à temps plein, dealer à temps partiel
▐ POINTS : 63
MessageSujet: Re: TRISH&KYAN - Instant Crush   Lun 19 Mai - 21:58

Non mais écoutez la mademoiselle Applewhite… Elle le soûle limite pour qu’ils sortent chacun de leur côté et qu’ils s’amusent et maintenant elle lui demande de ne pas le faire de trop car elle lui demandait pas de passer la meilleure soirée de sa vie. Enfin pour Kyan lorsqu’il sortait s’amuser il essayait de toujours de faire en sorte que ce soit la meilleure soirée possible, sinon quel intérêt de sortir si c’est pour se dire qu’on va s’ennuyer ? Oui la jeune métisse était une belle girouette et elle venait à l’instant même de le prouver à notre jeune homme. Ils sortiront avec leurs amis, et ils rentreraient à une heure définie, le tout pour éviter les sms. Ouais enfin il voulait bien faire l’effort mais il préférait quand même qu’ils se contactent afin de rentrer au même moment. Car en soirée on oublie vite la notion du temps et on n’est pas sans cesse accrocher à la montre pour ne pas être en retard. Et lui comme elle du coup ne profiterait pas vraiment de cette soirée. C’est là qu’elle lui disait en levant les yeux au ciel qu’il ne sortait pas pour passer la meilleure soirée de sa vie. Ouais enfin pour se changer les idées il faut s’amuser, et quand on s’amuse on ne fait pas attention à l’heure. Il se mit un peu à rire et lui répliqua : « Attends faut que je sorte me changer les idées et m’amuser avec mes potes mais pas trop ? T’es sérieuse ? Faut savoir ce que tu veux bébé… On sort s’amuser, on se fixe une heure mais avant de rentrer on contacte quand même l’autre. Ça serait con de rentrer et que toi tu n’ai pas vu l’heure parce que tu t’amusais un peu trop et que t’as pas fait attention. Ça me semble être un bon compromis. » Puis alors qu’il disait qu’il aurait son strip-tease par sa petite amie s’il le voulait avant de passer à l’action, mademoiselle mauvaise tête lui annonça que s’il s’amusait un petit peu trop il n’aurait rien du tout, que ce soit strip-tease ou sa folle nuit avec elle. Il haussa un sourcil et répondit : « Je vous signales Mademoiselle Applewhite que c’était votre idée de sortir s’amuser et de rentrer pour s’amuser ensemble… Trop tard pour faire machine arrière sur cette proposition juste parce que vous êtes d’avance jalouse que je puisse m’amuser sans votre compagnie… » Avait-il dit en s’avançant doucement vers elle tel un prédateur sur sa proie…

Et ce fut d’ailleurs le cas puisqu’après ces prises de tête il avait réussi à obtenir d’elle ce qu’il voulait. En l’occurrence elle ! Et oui rien de mieux que d’avoir l’amour de sa vie attachée et soumise à ses moindres désirs. Il en avait donc profité, lui demandant de le chauffer bien comme il le fallait avant qu’il n’exige une petite gâterie. Ça faisait si longtemps qu’il n’avait plus goûté à ce plaisir offert par Trish qu’il serait fou de se priver. De ce fait Trish après avoir motivé Kyan junior avec ses mains avait glissé à genoux pour lui offrir ce qu’il désirait. Et quel cadeau ! Elle seule savait le rendre dingue à ce point et jouant avec sa bouche et sa langue. Et même lorsqu’il pensait la fin proche, Trish en rajouta une couche, faisant comprendre à son homme qu’il pouvait se laisser tranquillement aller en elle, ce qu’il ne manqua pas de faire. Ce genre de choses il ne faut pas le dire deux fois à un homme… Il se laissa donc emporter par un bel orgasme, décollant vers le septième ciel tandis que Trish était fière de son travail et se délectait de tout cela. Néanmoins elle brisa un peu l’instant en le provoquant et disant qu’il n’était plus aussi endurant qu’auparavant. C’était un coup bas, surtout qu’il avait fait abstinence un long moment, l’envie était donc décuplait et il se laissait aller plus facilement pour le coup. Enfin la belle ajouta qu’elle avait eu mention très bien avec Junior mais le beau brun lui annonça qu’il allait falloir repasser l’examen pour obtenir les félicitations du jury. Kyan n’était pas le genre de mec qui perdait une occasion que sa petite amie s’amuse avec lui. Surtout que pour ça il savait qu’elle le rendrait fou et que la suite n’en serait que meilleure, pourquoi se priver ?! Contre ses lèvres elle vint ensuite lui annoncer qu’à la sieste des petits demain elle tenterait de s’améliorer à cet examen. Kyan lança un petit sourire coquin et répondit : « A l’heure de la sieste ? Du coup c’est ma sieste à moi qui va sauter… Mais t’es si impatiente de le repasser que pas de soucis, on règlera ce détail demain après-midi » Oui, Kyan avait pris l’habitude de faire une petite sieste aussi avec ses deux petits bébés. Puis la belle fut libérée des rondelles de métal et Kyan inversa leur position, se retrouvant au-dessus de Trish. C’était à son tour de jouer, et surtout permettre à Mini Kyky de reprendre des forces pour satisfaire ensuite la belle. Il commença donc avec un long baiser langoureux tout en caressant le corps de la belle jusqu’à descendre une main dans sa lingerie pour l’exciter un peu. Après quelques gémissements il dirigea ses lèvres et sa langue vers l’intimité de Trish, passant auparavant par chaque parcelle de son corps, s’attardant sur l’intérieur de ses cuisses qu’il embrassa, lécha et mordit avant enfin de lui offrir ce qu’elle attendait, à savoir ses lèvres et sa langue sur l’endroit le plus sensible de son corps. Instantanément la belle se cambra et ferma les yeux pour profiter encore mieux des caresses buccales de son homme. Lorsqu’elle laissa ses mains caresser les cheveux de Kyan, il se dit qu’il avait bien fait de la détacher. Il adorait sentir dans ces caresses tout le bien qu’elle ressentait elle. Les gémissements de plus en plus rapprochés de Trish ne trompaient pas, elle prenait son pied comme lui auparavant, et ce avec la même technique, il avait débutait lentement, et plus il l’entendait gémir plus il mettait d’intensité dans ses coups de langue, laissant même par moment un ou deux doigts jouer avec elle. Son but ? lui faire perdre la tête comme elle l’avait fait avec lui. Et ça partait très bien, il n’y avait qu’à voir lorsqu’il jetait un œil vers elle à quel point elle prenait son pied et se caressait la poitrine pour intensifier encore plus le plaisir…

_________________
    « Family Portrait »


    “ On the first page of our story, the future seems so bright. Then this thing turned out so evil, I don’t know why I’m still surprised. ” ©️ signature by anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

▐ PAROLES : 6215
▐ DATE D'ARRIVEE : 06/01/2012

▐ AGE : 27 ans
▐ OCCUPATION : Photographe
▐ LES SENTIMENTS : Les trois hommes de ma vie (a)
▐ POINTS : 159
MessageSujet: Re: TRISH&KYAN - Instant Crush   Mar 20 Mai - 21:12

Depuis le temps, on savait que Trish était du genre "girouette", c'était comme elle voulait, et si jamais, ça ne tournait pas en sa faveur, ça ne la dérangeait pas de changer d'avis pour, au final, avoir ce qu'elle voulait. S'il y en a un qui la connaissait par coeur, c'était bien Kyan, après tout, même s'ils ont été séparés trois ans, ils se connaissent depuis dix ans donc il connaissait bien les réactions de sa chérie... Même si ça tournait rarement à son avantage. Alors, oui, c'est vrai que la belle brune lui avait dit d'aller s'amuser avec ses amis, amis au masculin uniquement, qu'elle n'apprenne pas qu'une pouf était de la partie s'il ne voulait pas passer la nuit à s'engueuler avec elle, plutôt qu'à s'envoyer en l'air. Bref, donc oui, c'était son idée, et il avait accepté, mais là, elle le trouvait trop enthousiasmé à l'idée d'avoir une soirée entre potes. Et oui, ça la faisait chier ! Ça la faisait chier parce qu'il était censé être le plus heureux seulement quand il était avec elle et les jumeaux et pas à l'idée de faire la fête toute la nuit... C'est bien pour ça que Trish lui précisait bien qu'il devait se vider la tête et pas passer la meilleure soirée de sa vie ! Il répondit qu'elle ne savait pas ce qu'elle voulait, mais ça, elle le savait déjà, pas besoin de le préciser, c'est bien pour ça qu'elle leva de nouveau les yeux au ciel, avant qu'il n'ajoutât qu'ils se fixaient une heure, mais qu'avant de rentrer, chacun contacter l'autre, terminant en disant que ça semblait être un bon compromis. La jolie maman fit une moue boudeuse, elle n'était pas tellement convaincue par ça, mais bon... « D'accord comme tu veux. Et je sais ce que je veux déjà ! C'est toi qui ne comprends rien comme toujours. » Dit-elle en haussant les épaules, oui, dans le genre mauvaise foi, Trish était la reine ! Puis, la belle le prévenait, qu'il ne s'amuse pas trop sans elle, sinon, il n'aurait le droit à rien du tout en rentrant, il répondit en la vouvoyant, ce qui la fit un peu rire d'ailleurs, disant qu'il était trop tard pour changer d'avis, surtout si c'est par jalousie. Il s'approcha un peu plus d'elle et elle répliqua avec un sourire coquin sur les lèvres : « Tu as raison, ce serait dommage... Du coup, j'espère que tu ne seras pas trop jaloux de la tenue que je vais porter, tu sais, cette robe dorée, très décolletée dans le dos que tu aimes tant. » Provocation, provocation ! Si elle mettait ça, c'est certain qu'il n'allait pas vraiment profiter de sa soirée en la sachant si sexy... Cela dit, elle ne comptait pas la mettre, mais histoire de le provoquer un peu.

Finalement, nos deux amoureux firent ce qu'ils faisaient de mieux, s'envoyer en l'air. Enfin, pour l'instant, ils en étaient encore aux préliminaires, mais le reste devrait suivre rapidement pour leur plus grand bonheur à tous les deux. Envolés, les prises de tête, la jalousie et la rancœur, maintenant, ils n'avaient envie que d'une chose, se perdre l'un avec l'autre. Ce fut Trish qui s'activa en premier, suite à la demande de son cher et tendre, la jolie brune se pencha sur lui pour lui offrir une gâterie, gâterie qu'elle termina en beauté, le laissant jouir. Ce n'était pas si souvent, donc il profita pleinement de ce cadeau. Ensuite, elle s'en venta, ben oui, Trish restait Trish et elle ne pouvait pas s'en empêcher, certaine de son sex-appeal et du pouvoir qu'elle avait sur lui, même s'il pensait le contraire ! Elle ajouta même être experte en kyan Jr et qu'elle avait passé l'examen haut la main, monsieur "je ne perds pas une occasion" lui disait qu'elle devrait le repasser pour avoir les félicitations du jury et la jolie brune répondit que ce serait avec plaisir, dès demain, quand les petits feraient la sieste. Par contre, elle ne s'attendait pas à ce qu'il réponde que lui aussi faisait la sieste et que du coup, ce serait niet... Pauvre chaton ! Enfin, il disait quand même être d'accord... Ben tiens ! La jeune femme leva les yeux au ciel en répliquant : « Non, mais si ça te coûte tellement de manquer ta sieste, tant pis... Je m'occuperais toute seule... » Franchement, quel mec refuserait ça pour faire une sieste, qu'est-ce qu'il ne fallait pas entendre, je vous jure ! Oui, là, c'était elle qui était limite vexée ! Heureusement, qu'il passa à son tour à l'action, la détachant pour caresser son corps, descendant lentement vers son intimité qu'il caressa quelques secondes. Finalement, il retira son jean puis sa petite culotte, embrassant l'intérieur de ses cuisses, la faisant languir comme il savait si bien le faire pour enfin, lui donner ce qu'elle voulait, à savoir sa bouche et sa langue sur son antre d'amour (lol). Kyan jouait comme il savait si bien le faire, la faisant se cambrer et gémir en fermant les yeux, caressant ses cheveux pour l'encourager. Il était vraiment expert pour la faire décoller, jouant même avec ses doigts. Il n'en fallut pas plus à la belle pour que sa respiration se fasse de plus en plus saccadée, gémissant de plus en plus fort, jusqu'à atteindre le septième ciel dans un long râle de plaisir.

_________________
    dis moi que tu m'aimes
    Dis moi que tu m'aimes, que la vie est belle, que ce monde est fou. Et quoi qu'il advienne je resterai tienne, à toi jusqu'au bout. A la vie à la mort, mi amor, je plaque tout. Dis moi que tu m'aimes et que les autres on s'en fout.
    ©️ by anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

▐ PAROLES : 4892
▐ DATE D'ARRIVEE : 06/01/2012

▐ AGE : 27 ans
▐ OCCUPATION : Papa à temps plein, dealer à temps partiel
▐ POINTS : 63
MessageSujet: Re: TRISH&KYAN - Instant Crush   Mar 27 Mai - 18:57

Il parait qu’il n’y a que les cons qui ne changent pas d’avis ? Et bien c’était le genre d’expression qui allait très bien à Trish… En effet, une vraie girouette cette femme, elle veut un truc, et elle veut autre chose l’instant d’après. Heureusement en amour elle n’était pas comme ça sinon le pauvre Kyan… Effectivement, Trish lui disait de sortir avec ses amis samedi prochain, et pourtant maintenant en gros elle lui demandait de ne pas trop s’amuser. Really ?! Le but de sortir entre amis est de s’amuser, pas de rester à bouder dans son coin, et pourtant si la belle métisse voulait que son homme se vide la tête, elle n’appréciait pas trop son enthousiasme à l’idée de voir ses amis. Plus jalouse tu meurs ! Elle ne supportait juste pas le fait qu’il puisse s’amuser sans elle, et ça il l’avait très bien compris. Jalouse et possessive, et girouette ! Et bien heureusement qu’elle n’était pas tout le temps comme ça, sinon malgré son corps de rêve le beau brun aurait sûrement déjà fuit, ou juste il ne serait pas retombé sous son charme à son retour à Los Angeles si elle n’avait pas également une multitude de qualité. Tout ça pour dire qu’elle précisa justement à son homme de se vider la tête et pas passer la soirée de sa vie en mode Very bad trip, et notre jeune homme lui dit qu’elle ne semblait pas savoir ce qu’elle voulait. Le fait qu’elle lève les yeux au plafond était signe qu’il avait une fois de plus tapé juste. Même plus drôle de la connaître si bien… La jeune femme ne voulant pas le moindre texto finalement accepta un deal de son homme, à savoir que malgré l’heure qu’ils se fixaient ils se tenaient au courant avant de repartir pour pas que l’un ou l’autre ne soit en retard et fasse poireauter l’autre, c’était le pire moyen pour tuer leur belle nuit dans l’œuf. Elle céda à contre-cœur à ce petit marché, l’attaquant en disant qu’elle savait ce qu’elle voulait mais que comme toujours c’est lui qui comprenait rien. Devant tant de mauvaise foi il ne put s’empêcher de rire un peu en répondant ensuite : « Bien sûr chérie… Mauvaise foi de ouf ! Tu me dis d’aller me vider la tête et m’amuser mais ensuite tu râles à l’idée que je le fasse » Oui cette mauvaise foi était si marrante pour lui… Le pire c’est qu’elle continuait, le menaçant même de ne rien avoir s’il s’amusait trop. C’était ses idées de s’amuser et de rentrer la retrouver et là elle disait le contraire. Un brin amusé, il lui exposa les faits, à savoir que c’était ses idées et qu’il était trop tard pour faire machine arrière simplement par jalousie. La manière dont il l’avait dit avait d’ailleurs amusé la jolie boudeuse d’il y a quelques instants. Elle arbora un magnifique sourire pour lui dire qu’il avait raison. Sauf qu’elle continuait en le provoquant, disant que donc il ne serait pas jaloux qu’elle mette sa jolie robe dorée dos nu pour sortir. Quelle pourriture quand elle s’y met. Lui riait un peu moins pour lui dire : « ça marche pas comme ça… T’es jalouse que je puisse m’amuser sans toi, pas de ma tenue… Amuse-toi avec tes copines aussi. Et cette robe que j’aime tant sur toi enfile là avant mon retour seulement, tu ne le regretteras pas… » Conclut-il avec le même sourire coquin qu’elle…

S’en suivit enfin les choses sérieuses avec les préliminaires. Après les mots et quelques gestes, Kyan demanda à sa petite soumise du soir, attachée à la table basse du salon une petite gâterie depuis le temps qu’il n’avait plus eu le droit à ce genre de choses. Et comme toujours, la belle joua parfaitement avec son homme pour le rendre de plus en plus dingue jusqu’à le laisser exploser. Elle se délectait de voir Kyan ailleurs à cet instant et elle remonta vers lui pour l’embrasser, mais elle ne put s’empêcher de le provoquer sur ses performances pour le moment. Il lui rappela donc son abstinence pendant un petit moment et son excitation de la voir à ses ordres ce soir. Puis Trish disait de toute façon avoir passé avec succès l’examen Kyan junior. Le jeune homme s’en amusa mais l’invita à repasser ce test pour s’améliorer et elle ne mit pas longtemps à accepter, le planifiant à demain pendant la sieste des petits. Kyan ironisa donc sur le fait que lui qui avait pris l’habitude de faire une sieste en même temps que les petits depuis son retour à la maison devrait sacrifier ce rituel, mais c’était pour la bonne cause voyons ! Sauf que ça ne la faisait pas rire elle. Toujours à se plaindre ! Elle disait donc que tant pis si ça lui coûtait trop de louper sa sieste elle s’occuperait toute seule. Il se mit un peu à rire face au boudinage de Trish : « Mais non, j’avais juste pris l’habitude depuis mon retour… Mais je préfère ton idée, et surtout c’est pour la bonne cause… Rien que pour ça je suis prêt à louper tous les jours l’heure de la sieste… » dit-il un brin charmeur avant de l’embrasser et la déshabiller après l’avoir détachée. Oui, maintenant c’était lui qui jouait avec elle, glissant sa main dans la petite culotte de Trish pour sentir toute son excitation. Quelques secondes plus tard, il la laissa en plan, mais seulement pour descendre ses lèvres sur sa poitrine et laisser sa langue et ses mains caresser le corps de la belle, s’attardant près de son intimité avant à son tour de faire jouer sa langue lentement, puis intensifiant au fur et à mesure qu’elle gémissait en se cambrant toujours plus. Elle se caressait la poitrine également pour décupler le plaisir pendant que Kyan jouait avec ses doigts et sa langue sur elle de plus en plus intensément, dans le but ultime de voir la belle prendre son pied et partir à son tour dans un orgasme. Au bout de quelques minutes à jouer avec elle, Trish se laissa aller à un bel orgasme pour les oreilles de Kyan qui s’en amusa à son tour. Il termina en ralentissant le tout avant de remonter à nouveau vers sa belle et de l’embrasser après avoir murmuré : « T’es toujours avec moi ? » dit-il amusé. Bah ouais, elle était ailleurs ça se voyait, un peu comme lui quelques minutes auparavant…

_________________
    « Family Portrait »


    “ On the first page of our story, the future seems so bright. Then this thing turned out so evil, I don’t know why I’m still surprised. ” ©️ signature by anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

▐ PAROLES : 6215
▐ DATE D'ARRIVEE : 06/01/2012

▐ AGE : 27 ans
▐ OCCUPATION : Photographe
▐ LES SENTIMENTS : Les trois hommes de ma vie (a)
▐ POINTS : 159
MessageSujet: Re: TRISH&KYAN - Instant Crush   Mer 28 Mai - 15:40

Trish commençait fortement à regretter cette idée de sortie. Oui, c'était la sienne, mais des fois, elle devrait vraiment réfléchir deux secondes avant de parler, réfléchir aux conséquences que ça implique. Oui, parce qu'effectivement, elle voulait qu'il s'amuse, et même plus que ça, qu'il ne pense ni à elle, ni aux enfants ou encore au fait qu'il n'a plus de boulot pour l'instant, bref, qu'il se vide la tête bien comme il faut... Seulement, il avait l'air un peu trop enthousiaste à cette idée et du coup, les rôles s'inversaient pour le coup, oui, c'était elle qui devenait très jalouse. Elle avait confiance en lui, aucun souci pour ça, mais à l'idée qu'il se retourne la tête ou que des blondes à fortes poitrines puissent se coller contre lui, elle voyait littéralement rouge. Oui, parce que si elle, elle était à lui, je peux vous assurer que lui, il était à elle et elle pouvait être bien pire que lui dans sa jalousie... C'est bien pour ça qu'elle était montée voir le gamin un peu plus tôt, pour ne rien admettre, il avait touché juste en disant que si c'était lui qui avait été voir une autre fille pendant son absence, et même si c'était en tout bien tout honneur, elle aurait pété un câble et fait un vrai drame de toute façon cette histoire, à côté d'elle, Kyan était très soft. Et puis, il état énervant à toujours devenir ses pensées, savoir ses réactions... Il la connaissait trop et ça en devenait agaçant au possible. Peut-être fallait-il changer d'homme maintenant, histoire de vivre une histoire avec plus de mystère. Elle le ferait volontiers si elle n'était pas aussi amoureuse. De plus, il se moqua d'elle, disant qu'elle était de mauvaise foi et que c'était elle qui ne savait pas ce qu'elle voulait. Elle le frappa au niveau du bras en disant : « Arrête de rire de moi déjà ! Quant aux restes, je dis juste que tu peux sortir t'amuser, mais pas trop, c'est tout. N'oublie pas que moi aussi, je sors et tu n'aimerais pas que je m'amuse trop, n'est-ce pas ? » Bon, là, c'était plus clair, on est d'accord ? Le jeune homme poursuivit en disant que c'était trop tard pour faire machine arrière, surtout par jalousie et elle se détendit un peu. Il avait raison, mais ça n'empêcha pas qu'elle le provoqua en disant qu'elle mettrait cette robe dorée qu'il aime tant. Il l'aimait, parce qu'elle était incroyablement sexy avec, mais peut-être un peu trop, justement. Bizarrement, ça le fit beaucoup moins rire d'un coup. Il disait qu'elle était jalouse qu'il puisse s'amuser et non de sa tenue, ajoutant qu'elle pourrait mettre cette robe en rentrant. La jolie brune répondit avec un petit sourire : « Je ne vois pas trop pourquoi tu m'as payé cette robe si je ne peux jamais la mettre, sauf ici où, au final, je ne la garde jamais très longtemps. » Une robe qui coûte la peau des fesses en plus ! Si c'était uniquement dans l'optique de l'exciter, il aurait pu lui acheter un déguisement d'infirmière coquine, ça coûtait moins cher !

Puis, nos deux amoureux passèrent en mode sexe, comme souvent (ou comme toujours xD). Trish fut la première à s'occuper de son homme, lui prodiguant une gâterie dont elle avait le secret et il ne tarda pas à décoller d'ailleurs, il explosa dans sa bouche et la jolie brune se délecta de sa jouissance avant de remonter le long de son corps en disant être la meilleure et avoir obtenu une très bonne note à l'examen de passage sur kyan junior. Le beau brun avait bien envie qu'elle le repasse, cet examen, pour avoir les félicitations du jury, ou comment lui faire comprendre qu'elle pouvait recommencer quand elle voulait ! Enfin, ça ne posait aucun souci à la belle qui répondit qu'elle pouvait faire ça dès demain quand les petits feraient la sieste... Seulement, elle ne s'attendait pas à ce qu'il réponde que lui, du coup, louperait sa sieste, ayant prit l'habitude de la faire avec les jumeaux. Même si elle savait qu'il n'était pas vraiment sérieux, c'était limite vexant, il n'y avait que lui pour gâcher un petit moment sympa, je vous jure ! Enfin, il se rattrapa aux branches en disant juste qu'il avait pris l'habitude de faire ça, mais qu'il était prêt à manquer toutes les siestes à venir pour la bonne cause. La bonne cause étant une petite gâterie hein. Elle se mit à sourire un peu, en disant : « Ouais, rattrape-toi aux branches va. On verra bien demain de toute façon. » Autant ne pas faire de plans sur la comète, possible qu'elle fasse la sieste aussi xD. Puis, les rôles furent inversés et ce fut au tour de Kyan de s'occuper de sa petite-amie. Il glissa le long de son corps, retirant son jean et sa lingerie, avant de la faire languir quelques secondes. Finalement, il commença à jouer avec son intimité, la faisant gémir un peu plus à chaque coup de langue et plus elle gémissait et se cambrer sous le plaisir, plus il intensifiait ses mouvements, il ajouta bien vite ses doigts et elle ne tarda pas à partir dans un magnifique orgasme. Il stoppa alors ses mouvements en remontant, avant de venir l'embrasser, baiser auquel elle répondit à peine tant elle était sonnée. Il lui demanda si elle était toujours avec lui et elle ria un peu en disant : « Je crois bien. » Elle resta dans cette position quelques secondes, sa respiration reprenant lentement son rythme normal, puis elle tourna son visage vers lui en disant : « J'attends que tu me montres à quel point je t'appartiens maintenant. » Elle disait ça avec un regard de braise, se mordant la lèvre avec un sourire qui voulait tout dire.

_________________
    dis moi que tu m'aimes
    Dis moi que tu m'aimes, que la vie est belle, que ce monde est fou. Et quoi qu'il advienne je resterai tienne, à toi jusqu'au bout. A la vie à la mort, mi amor, je plaque tout. Dis moi que tu m'aimes et que les autres on s'en fout.
    ©️ by anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: TRISH&KYAN - Instant Crush   

Revenir en haut Aller en bas
 

TRISH&KYAN - Instant Crush

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» ↳ instant crush
» instant crush. (ely)
» Que je meurs à l’instant si l’envie me reprend de remettre ma tête dans la gueule du serpent [ pv Monsieur ]
» Tournoi "Instant d'un Rêve" 19-20 juin 2010
» Kyan [Assassin]
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
♫ Modern Family :: DANS LE GRENIER :: Archives rps-