AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 (terminé) WILLIAM ∞ une saint valentin vraiment pas comme les autres.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
AuteurMessage
avatar

▐ PAROLES : 277
▐ DATE D'ARRIVEE : 16/10/2013
you. ♥
▐ AGE : 20 ans.
▐ OCCUPATION : Vendeur dans un magasin de prêt-à-porter masculin.
▐ LES SENTIMENTS : L'attachement est une absurdité, une incitation à la douleur et faire entrer une personne dans sa vie, c'est prendre le risque de la voir y sortir à n'importe quel moment. Mais je me suis rendu compte que je pouvais aimer. Je suis tombé amoureux de cet homme. William ♥
▐ POINTS : 53
MessageSujet: Re: (terminé) WILLIAM ∞ une saint valentin vraiment pas comme les autres.   Jeu 24 Avr - 15:43




you and i.
Parler de Louanna était un moyen de ne pas trop parler du reste, à mes yeux. Ça me convenait totalement, même si j’essayais de faire le maximum d’effort possible. Alors je lui avais un peu dit ce que j’avais sur le cœur et, même s’il n’avait pas eu l’air de relever, ça avait vraiment l’air de lui faire tout autant plaisir qu’à moi que sa fille m’aime bien. Cependant.. sa phrase me surprit complètement. Moi qui voulais reprendre la mini-fin de mon repas, il venait m’étonner tellement que je ne pourrais plus rien avaler. Je l’accordais complètement, je ne connaissais pas la mère de la petite. D’aucune façon que ce soit, d’ailleurs. Mais quand je le vois lui et la petite blonde, je savais que tout venait de lui : sa beauté et son caractère. Certes, je ne les connaissais pas entièrement pour ce qui est du tempérament, mais je les voyais l’un dans l’autre. Je ne comprenais pas pourquoi mon bouclé pensait qu’elle tiendrait tant de sa mère. Plusieurs pensées s’entrechoquèrent en moi. Aimait-il encore la mère de Louanna ? A vrai dire, cette pensée me terrifiait et je ne voulais pas y croire. Après tout, nous étions ensemble et.. Non, ça ne pouvait pas être possible. Il devait y avoir autre chose, mais je ne lui en demanderais pas tant. Pour le moment, je devais lui donner mon petit avis, même si je ne connaissais pas toutes les conditions du pourquoi il m’avait dit cela.

« Je ne connais pas sa mère mais.. elle est adorable et belle comme son père, selon moi » avouais-je.
Un petit sourire amoureux se glissait sur mes lèvres. Son repas était très bon, mais je l’abandonnais pour être avec lui. Mes mains dans les siennes, je préférais être ainsi. Mon sourire s’agrandit quand il me dit – évidemment – que je ne le gênais pas en restant ici. Adorable. La suite m’amusait beaucoup, alors que je pensais que je me serais plus bloqué qu’autre chose. A la place, je caressais ses mains et quand son rire s’arrêtait, je vins tendrement embrasser sa joue. Moi aussi, je pourrais y prendre goût, peut-être un peu trop. Cependant, je ne voulais pas lui dire. A mes yeux, ce serait lui donner trop d’espoirs et avec mon caractère, je ne savais pas si je ne fuirais plus. Si jamais nous nous installions ensemble et que.. Stop. Je refusais de penser à ce genre de choses et je devais en parler avec lui, pas avec mon subconscient.

« Alors d’accord.. je reste ici et.. on verra d’ici quelques jours pour la suite ? » proposais-je.
Trouver des petits compromis et avancer petit à petit avec lui. Je ne demandais pas plus. J’espérais ne pas lui faire trop de mal et que ma lenteur vis-à-vis de ce qui est des relations sociales ne l’embête pas trop. Lui souriant toujours, je poussais un peu mon assiette et me tournais bien correctement vers lui pour venir poser mes lèvres contre les siennes avec amour. Mon estomac était rempli et là, je voulais passer du temps avec lui. Je l’aiderais à ranger, mais pour le moment, j’avais envie de l’embrasser longtemps et de profiter un petit peu de cet instant. Imaginer vivre quelques jours avec lui me plaisait. Ce ne serait sûrement pas facile, mais je savais que je pourrais le faire et.. m’y faire, au final. Pour le moment, et malgré les nombreux soucis de notre soirée romantique, je voulais encore l’avoir avec moi avant de m’endormir calmement à ses côtés. Je savais que je dormirais parfaitement bien avec lui et que je n’avais à m’inquiéter de rien. Demain, nous verrons dans quel état est la ville, pour le travail et l’école de la petite, mais ce soir, c’était encore notre soirée de St Valentin et je voulais en garder le plus beau souvenir possible, avec lui. ♥

_________________
WILLIAM, LOUANNA & ELIOT ♥
cause nobody knows you baby the way i do, and nobody loves you baby the way i do, it's been so long, it's been so long, maybe you were fireproof, cause nobody saves me baby the way you do. ♫
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://modern-family.1fr1.net/t2942-eliot-journal-de-bord#112109
avatar

▐ PAROLES : 438
▐ DATE D'ARRIVEE : 16/10/2013

▐ AGE : 19 ans
▐ OCCUPATION : Manager dans un magasin de prêt-à-porter masculin
▐ LES SENTIMENTS : Parce que les actes valent plus que les mots. Parce que les mots remplacent les actes. Je te fuis tu me suis. Je te suis tu me fuis. Mais quand c'est un triangle l'équation n'a plus de sens. Finalement la philosophie c'est moins compliquée que les mathématiques.
▐ POINTS : 53
MessageSujet: Re: (terminé) WILLIAM ∞ une saint valentin vraiment pas comme les autres.   Ven 25 Avr - 10:25


Il ne la connaissait pas et je n’avais aucune envie qu’il la connaisse un jour, car je connaissais bien le personnage et oui, j’avais peur qu’elle me vole Eliot. Hannah était juste magnifique, elle avait du charisme, une grande confiance en elle et bien évidemment une beauté à laquelle je ne pouvais rivaliser même si mon petit ami venait de m’assurer le contraire. Je sentais mes joues me chauffer, signe qu’elles devaient sans doute changer de teinte pour devenir rouge pivoine. Je le trouvais tout simplement adorable à me complimenter ainsi. « C’est gentil.. » J’esquivais un petit sourire en plongeant mon regard dans le sien. Mes lèvres se scellèrent aux siennes et j’étais plutôt heureux qu’il est fini son repas. J’aurais presque pu devenir jaloux d’une simple fourchette. Ce qui était en soit totalement stupide. Ce n’était qu’un objet dépourvu de sentiments, mais que voulez-vous, on ne me refera pas.

Je stressais déjà à l’idée qu’il puisse rester là plusieurs jours. Certes, c’était mon idée après tout et j’étais même partant pour qu’il vive ici -étais-je devenu fou ?- mais je n’étais pas spécialement rassuré. « Oui.. » Je ne voulais surtout brusquer mon amoureux après tout. Nos doigts liés, mes lèvres sur les siennes, j’aurais pu rester comme ça durant encore pas mal de temps, mais je sentais la fatigue s’installé et à peine ma bouche décollé de la sienne que je ne pus m’empêcher de baillé. J’esquiver un petit sourire tout fatigué avant de m’excuser ainsi que de me lever pour débarrasser tout ça. Ce n’était pas parce que la fatigue me gagnait qu’il fallait que le bazar envahisse mon espace vitale. Maniaque dans l’âme, en quelques minutes tout était rangé et lavé et moi j’étais lessivé par contre.

J’avais horreur de ressentir la fatigue s’installé, mais ça me rappelait la fois où il avait insisté pour me raccompagné. Son comportement avait été adorable et je souriais comme un enfant à cette pensée. Je me rapprochais doucement de Eliot et m’emparais de sa main pour le lever de sa chaise. Je ne réalise toujours pas que je me retrouvais en couple le soir de la saint Valentin avec cet homme qui m’avait tant impressionné dès notre première rencontre et juste pour ça, j‘avais peur d’aller me coucher pour me réveiller seul dans mon lit et la réalité qui m’annonce que tout ça n’était qu’un doux rêve. Déposant un énième baiser sur ses lèvres, je me dirigeais vers ma chambre avant de me diriger vers la salle de bain afin de me changer. j’étais conscient que nous avions peut-être passé le stade de se changer dans des pièces séparé, psychologiquement, je n’avais pas réussi à passer ce stade-là. C’est la raison pour laquelle je ressortais avec un pull bien chaud et un pantalon de pyjama pour venir m’installer sous la couette et me blottir contre l’homme que j’aime. Cet homme qui faisait à présent parti de ma vie. « Je t'aime »

Fiche bye Ethna

_________________
Always in my heart
You’re so mean when you talk about yourself. Yoou're wrong, change the voices in your head, make them like you instead. So complicated, look how big you’ll make it filled with so much hatred. Such a tired game, it’s enough, i’ve done all I can think of, chase down all my demons and see you do the same ∞
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

▐ PAROLES : 277
▐ DATE D'ARRIVEE : 16/10/2013
you. ♥
▐ AGE : 20 ans.
▐ OCCUPATION : Vendeur dans un magasin de prêt-à-porter masculin.
▐ LES SENTIMENTS : L'attachement est une absurdité, une incitation à la douleur et faire entrer une personne dans sa vie, c'est prendre le risque de la voir y sortir à n'importe quel moment. Mais je me suis rendu compte que je pouvais aimer. Je suis tombé amoureux de cet homme. William ♥
▐ POINTS : 53
MessageSujet: Re: (terminé) WILLIAM ∞ une saint valentin vraiment pas comme les autres.   Ven 25 Avr - 17:38




you and i.
Le voir rougir le rendait toujours aussi charmant. En même temps, je ne lui disais que la vérité et lui faire des compliments pour avoir ce genre de réactions.. je ne pouvais pas y résister. Nos regards bloqués l’un dans l’autre et nos lèvres scellées non plus, d’ailleurs. Je me sentais si bien avec lui.. et je ne cesserais de le répéter. Des longs moments de bonheur qui se gravaient doucement, mais sûrement en moi. Mon repas fini et notre discussion terminée vis-à-vis de nos jours de cohabitation, nos lèvres se retrouvèrent à nouveau. Tendre, amoureux et.. fatigué. Je ressentais cette baisse chez mon amoureux et je devais avouer que la mienne arrivait peu à peu. A peine notre baiser terminé, je le vis bailler. Cette scène était adorable et je la mémorisais dans un coin de ma tête. Il s’excusait brièvement avant de se lever. Je compris qu’il débarrassait et je n’eus même pas le temps pour me lever que tout était déjà fait, avec sa rapidité incroyable pour tout mettre au froid et lavé ce qu’il fallait. Si j’avais été dans le même état de fatigue lui, tout serait resté dans un bordel incroyable et je notais qu’il fallait que tout soit bien propre et ranger. J’espérais ne pas faire faux bond à cette règle d’or chez lui. Si déjà j’empiétais dans son appartement, autant que tout soit bien fait. Son sourire m’intriguait. A quoi pensait-il ? Proche de moi, je serrais un peu sa main qu’il me donnait avant de me lever et de le suivre.

Un autre baiser pendant notre parcours jusqu’à sa chambre. Comment refuser un tel instant magique ? Mon sourire – bien que fatigué aussi au final – ne se décrochait plus de mes lèvres. Dans sa chambre, je lâchais doucement sa main pour qu’il aille dans la salle de bain. Tout comme il ne me brusquait pas pour le fait d’habiter ensemble, je ne dirais rien sur le fait de se changer face-à-face, dans la même pièce. Après tout, c’était son choix et je le respectais. Comme il respectait les miens. En l’attendant, j’avais retiré mes vêtements, ne restant plus qu’en boxer avant de me glisser sous les couettes. La chaleur et l’odeur que j’y sentais me firent sourire. Qu’est-ce que je m’y sentais bien.. et ce fut une fois que William m’y rejoint que je m’y sentais totalement à ma place. Avec lui. Tout contre moi, je passais un bras autour de lui pour le serrer légèrement contre moi.

« Je t’aime aussi.. » murmurais-je avec douceur.
Posant un léger baiser dans ses belles boucles, je ne me résolus pas à le tenir encore plus contre moi, emmêlant nos jambes ensemble. Il avait beau avoir un pull et un pantalon, je sentais encore sa peau contre la mienne.. comme il y a quelques heures. Soupirant doucement contre lui, je me sentais parfaitement bien. Caressant son dos, je fermais les yeux, heureux d’être là. Me détachant à peine de lui, je venais embrasser rapidement sa joue.

« Bonne nuit, mon amour » chuchotais-je.
A vrai dire, je ne savais pas s’il dormait déjà ou non, mais je me devais de lui dire. Revenant tout contre lui, je sombrais petit à petit dans de doux rêves. Malgré le tremblement de terre et la disparition de mon appartement, j’étais totalement en paix. Etre avec la personne que j’aime, en sécurité et dans un confort aimant, je ne pourrais pas demander plus. M’endormant avec lui dans mes bras, toutes mes peurs passées avaient totalement disparu de ma tête. Je ne pensais plus qu’au futur et le fait d’être désormais en couple. Je savais que rien ne serait facile, mais j’y croyais, tant que j’étais avec lui. Il était comme un médicament, un long traitement qui ne pourrait que me soigner. Mon cœur battait la chamade, même dans mes rêves. Ressentir toutes ces nouvelles émotions me rendaient différents. Dans le bon sens, évidemment. Je resterais toujours Eliot qui fuit et rempli de doutes vis-à-vis de mon passé, mais désormais, j’étais aussi le Eliot amoureux de son patron, cette belle rencontre qui m’a aussi fait comprendre que j’avais un cœur et de l’amour à donner. Rien qu’à lui. ♥

_________________
WILLIAM, LOUANNA & ELIOT ♥
cause nobody knows you baby the way i do, and nobody loves you baby the way i do, it's been so long, it's been so long, maybe you were fireproof, cause nobody saves me baby the way you do. ♫
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://modern-family.1fr1.net/t2942-eliot-journal-de-bord#112109
avatar

▐ PAROLES : 438
▐ DATE D'ARRIVEE : 16/10/2013

▐ AGE : 19 ans
▐ OCCUPATION : Manager dans un magasin de prêt-à-porter masculin
▐ LES SENTIMENTS : Parce que les actes valent plus que les mots. Parce que les mots remplacent les actes. Je te fuis tu me suis. Je te suis tu me fuis. Mais quand c'est un triangle l'équation n'a plus de sens. Finalement la philosophie c'est moins compliquée que les mathématiques.
▐ POINTS : 53
MessageSujet: Re: (terminé) WILLIAM ∞ une saint valentin vraiment pas comme les autres.   Lun 28 Avr - 10:48


Une fois blottit dans ses bras, je me sentais encore mieux. Avec une telle proximité, j’étais au moins sûr d’une chose, je ne risquais pas d’avoir froid durant la nuit et mon dieu que je me sentais bien tout contre lui. J’étais tellement bien installé que je fermais déjà les yeux pour essayer de trouver le sommeil. À mon simple avis, ça ne devrait pas être trop dur. Nos jambes emmêlé, nous ne faisions plus qu’un et j’aimais beaucoup cette idée. Je pouvais à présent m’endormir dans les bras de Morphée ou du moins de mon Morphée à moi, l’esprit on ne peut plus serein, m’enivrant de son odeur corporelle. Tout chez lui me rendait accro et je n’avais pas hâte qu’il s’en aille de chez moi pour une durée indéterminé. Se serait dur, mais je ne comptais pas le retenir contre son gé. Si tel était son choix, je lui sourirais gentiment en lui faisant croire que ça ne me gênait pas, car l’idée de le brusquer ne me plaisait pas du tout. Je ferais tout ce qui était bon pour Eliot.

« Hum…bonne nuit .. » Disais-je d’une voix totalement endormie. D’ailleurs, je crois bien que ma phrase avait dû être assez incompréhensible du fait que je m’étais laissé totalement aller aux pays des rêves, prêt à entamer un gros dodo après une saint Valentin bien mouvementé. Cette nuit de sommeil, je l’avais bien mérité et nous l’avions bien mérité tous les deux d’ailleurs. C’est donc ainsi, moi dans les bras de mon Eliot qui était officiellement à ce jour mon petit ami et l’homme qui comptait le plus à mes yeux, que je m’endormais on ne peut plus apaisé malgré les évènements d’avant.


FIN DU SUJET

Fiche bye Ethna

_________________
Always in my heart
You’re so mean when you talk about yourself. Yoou're wrong, change the voices in your head, make them like you instead. So complicated, look how big you’ll make it filled with so much hatred. Such a tired game, it’s enough, i’ve done all I can think of, chase down all my demons and see you do the same ∞
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: (terminé) WILLIAM ∞ une saint valentin vraiment pas comme les autres.   

Revenir en haut Aller en bas
 

(terminé) WILLIAM ∞ une saint valentin vraiment pas comme les autres.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Un message d'amour pour la Saint Valentin...
» Bonne saint valentin
» Nouvel an/Saint Valentin (Ma chérie)
» Bonne Saint-Valentin à tous
» Hagiographie de Saint Valentin
Page 3 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
♫ Modern Family :: DANS LE GRENIER :: Archives rps-