AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Invitation à dîner (Joyce)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Invité
Invité

MessageSujet: Invitation à dîner (Joyce)   Mer 9 Avr - 12:41

« Faire suer les oignons et déglacer avec du vin blanc sec... » Quelle idée d'inviter Joyce et Mathis à dîner chez moi. Je ne sais même pas cuisiner ! J'aurais pu choisir un restaurant, les inviter au cinéma, les emmener dans le fast-food préféré de Mathis, mais non... J'ai voulu faire le malin, et ce livre de recettes ne m'aide en rien puisque je ne maîtrise aucun terme culinaire qui y figure. C'est bien fait pour moi ! Je m'applique tout de même, je ne voudrais pas les intoxiquer, et ce dîner est spécial, puisqu'il est organisé pour remercier Joyce de son aide si précieuse au tribunal. À croire que je n'en avais pas réellement terminé avec Mme Dray. Je mets rapidement la table, allume deux ou trois bougies et troque mon tablier contre un banal t-shirt noir. Je goûte une dernière fois mon plat. Bon, ce n'est pas ce soir que je vais les impressionner, c'est un peu brûlé.
Je m'assois sur mon divan en attendant mes invités du soir et repense à ma rencontre avec Joyce. C'était lorsque j'étais encore avocat, avant de me reconvertir en architecte. Elle était étudiante en stage dans mon cabinet et nous nous étions toujours bien entendus, entretenant des rapports amicaux plus que professionnels. A la suite de mon changement de voie et de sa réussite, nous nous étions quelque peu perdus de vue et ce n'est que par le biais de cette affaire saugrenue que nous nous sommes retrouvés. C'est lorsqu'il avait quatre ans que j'ai enfin rencontré Mathis, son adorable petit garçon. Après des débuts timides, il s'est rapidement ouvert à moi et me fait à présent confiance, selon moi. De nature stressé et perfectionniste, je jette un dernier coup d’œil à travers la porte du four quand j'entends sonner. Je me dirige vers l'entrée ramassant une paire de chaussettes sales oubliées, malgré mon ménage, au passage et les jetant rapidement dans le placard à chaussures, puis ouvre la porte, un sourire franc sur les lèvres. « Bonjour ! » Je m'accroupis pour être à la hauteur de Mathis et tend la main pour qu'il y tape « Salut p'tit mec ! ». Je me redresse alors pour prendre Joyce dans mes bras et les invite à entrer.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

▐ PAROLES : 45
▐ DATE D'ARRIVEE : 07/04/2014

▐ AGE : 30 ans
▐ OCCUPATION : Avocate
▐ LES SENTIMENTS : Ne crois plus vraiment en l'amour. Mathis est l'homme de sa vie pour l'instant
▐ POINTS : 0
MessageSujet: Re: Invitation à dîner (Joyce)   Mer 9 Avr - 14:41

« Maman, maman, dépêches toi, on doit aller chez tonton ! ». Oui, les rôles s’inversaient souvent dans la famille de Joyce. Son petit garçon lui donnait des ordres maintenant. En même temps, Mathis avait tellement envie de revoir Evan étant donné que leur dernière sortie avec lui remontait à la semaine dernière. Leur complicité à tous les deux était vraiment belle à voir et faisait plaisir à Joyce. Depuis le départ de Philippe, cette dernière avait eu tendance à se renfermer sur elle-même, et, les seules personnes qu’elle voyait en dehors de son travail étaient Evan, Mason et Mathis.  Son petit garçon avait, lui aussi, été chamboulé par le départ de son père de substitution qu’il connaissait depuis sa plus tendre enfance, depuis le départ de l’ancien mari de sa mère, Mathis faisait des cauchemars la nuit, ce qui le faisait dormir tous les soirs dans le lit de sa mère. Joyce s’était bien évidement inquiétée du comportement de son fils, mais, après avoir parlé à une psychologue, il était tout à fait normal qu’un enfant de sa tranche d’âge fasse des cauchemars.

Il était 19h30 et Joyce était dans la salle de bain, Mathis était près depuis des lustres déjà, il avait même pensé à emmener son doudou Tigrou au cas où s’il s’endormait sur le canapé d’Evan. Rapidement, la jeune femme enfila un débardeur noir ainsi qu’une jupe bleu marine qui lui arrivait à la taille, ceinturé d’une ceinture couleur cognac, elle enfila ses escarpins de la même couleur que la ceinture avant d’attacher ses cheveux en un chignon rapide. Un dernier coup de mascara et elle était prête. Elle descendit alors les escaliers de sa grande maison, arrivant directement dans le salon où l’attendait patiemment Mathis, une moue boudeuse sur son mignon petit visage puisque sa mère était, à son gout, bien trop longue. Finalement, après l’avoir longuement regardé, il dit une phrase qui fit sourire Joyce. « T’es belle maman ». Elle lui embrassa le front avant de prendre sur la table basse des couleurs et quelques autres feutres pour que son fils puisse passer le temps une fois chez son ami.

Une demi-heure après, elle gara sa petite coccinelle devant la maison plus qu’imposante d’Evan. Elle sortit Mathis de son siège auto et le laissa courir jusque devant la porte et sonner. Elle sourit en voyant son ami ouvrir. Le comportement d’Evan avec Mathis était tout bonnement parfait. Elle rit en voyant son fils frapper dans la main de l’architecte, d’une telle force qu’il failli tomber. « Yo tonton ». Joyce soupira, son bébé grandissait bien trop vite. Elle posa alors ses lèvres sur la joue de son ami alors qu’il l’étreignait et que son fils gambadait déjà à l’intérieur de la villa, elle entra à son tour. « Alors, tu as mis les petits plats dans les grands pour nous faire à manger ce soir ? ». Elle sourit doucement au grand brun. « A moins que ce ne soit immangeable et que tu veuilles nous intoxiquer ? Tu sais .. Une fast food aurait amplement  suffit, surtout pour Mathis, dès qu’il a des nuggets et des frites il est au paradis. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité
Invité

MessageSujet: Re: Invitation à dîner (Joyce)   Ven 11 Avr - 10:58

Nous décidons de nous installer à table, Joyce considérant que je me suis donné du mal, et que si c'est vraiment immangeable, elle  fera des crêpes. Finalement, il s'avère que personne ne meurt intoxiqué, et que ce n'est pas si terrible. « C'était cro bon ! » d'après Mathis ! La vérité sort de la bouche des enfants, non ? Le dîner se passe dans la joie et la bonne humeur, sous les blagues que Mathis à appris à l'école. Nous rions et discutons tous ensemble jusqu'à la fin. Alors qu'il dessine tranquillement, Joyce m'aide à tout débarrasser, et nous restons un instant dans la cuisine, mon amie surveillant son fils du coin de l’œil. « Evan ? Il m'inquiète en ce moment... Il ne dort presque plus et ne fait que des cauchemars. Je ne sais plus trop quoi faire, c'est un enfant,  il a besoin de sommeil... » J'essaye de la rassurer en lui caressant le bas du dos et en lui chuchotant que c'est normal étant donné son âge et que ce n'est que passager...je crois que ça l'apaise un peu. Cela dit, je m'inquiète aussi, il est beaucoup moins énergique qu'à son habitude, alors j'espère vraiment moi aussi que ce n'est qu'une phase et que cela s'arrangera rapidement. Je propose à Joyce d'emmener Mathis au zoo ou dans un parc un de ces jours, pour lui changer les idées, ce qu'elle accepte volontiers alors que l'on se redirige dans la grande pièce à vivre. Elle prend son petit garçon sur ses genoux, lui caresse les cheveux et le complimente sur son dessin. Elle à vraiment l'air soucieuse, mais ne laisse rien transparaître devant lui évidement. Heureusement qu'elle en parle, mais elle est forte, je n'ai pas peur pour elle. Alors que je fixe la flamme de la  bougie, qui se consume petit à petit, je sens une petite main sur ma cuisse et voie Mathis me tendre son dessin. « C'est pour moi ? Merci beaucoup Mathis, c'est très gentil ! Tu veux l'accrocher sur le frigo ? Il est très beau ce dessin, il faut le mettre là-bas c'est sûr ! » Je lui tape dans la main, c'est notre « truc de mec » comme il le dit si bien, et il court dans la cuisine, puis revient non pas vers Joyce mais vers moi, pour me demander de lui mettre des dessins animés, ce que je m'empresse de faire sous sa demande, suite au regard approbateur de la jeune femme. Jamais je ne ferais quoi que ce soit qui irait à l'encontre de l'éducation qu'elle et Mason veulent lui donner, alors je lui redemande confirmation et elle hoche la tête. Je me dirige vers la télévision et insère le DVD de Cars dans mon lecteur, sachant que c'est son dessin animé préféré puis l'appelle. « Viens bonhomme, c'est fait ! » Il vient se glisser sur le canapé, suivit de sa maman qui lui apporte son doudou Tigrou, espérant qu'il s'endorme, puis le couvre d'un plaid tout doux avant de lui embrasser le front. Mathis ne tarde effectivement pas à s'endormir, épuisé, ce qui rassure un peu Joyce qui espère qu'il ne se réveillera pas d'un cauchemar. Je nous fait un thé, puis nous discutons, de tout et de rien comme toujours, riant et nous rappelant des souvenirs datant de l'époque ou nous travaillions ensemble. J'espère changer les idées à mon amie, pour que le temps d'une soirée elle cesse de s'inquiéter, mais ce n'est pas possible, je le sais. Malheureusement, alors que je lui raconte des anecdotes de vacances et qu'elle semble enfin se détendre quelque peu, elle entend Mathis pleurer et l'appeler dans son sommeil. Je vois de la tristesse et de la panique dans ses yeux quand elle quitte la table pour le rejoindre alors que je reste là, sur ma chaise, ne sachant comment réagir face à une situation pareille.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

▐ PAROLES : 45
▐ DATE D'ARRIVEE : 07/04/2014

▐ AGE : 30 ans
▐ OCCUPATION : Avocate
▐ LES SENTIMENTS : Ne crois plus vraiment en l'amour. Mathis est l'homme de sa vie pour l'instant
▐ POINTS : 0
MessageSujet: Re: Invitation à dîner (Joyce)   Ven 11 Avr - 12:25

Rapidement, toute la petite troupe passa à table. « Au pire, je ferai des crêpes si c'est vraiment pas bon, maaaaaais, je te laisse une petite chance » lui dit-elle en riant avant de s'installer et de laisser Mathis s'installer à côté d'Evan . Finalement, le repas fut rapidement engloutit, son ami avait tout de même assez geré sur ce coup là et Joyce devait avouer que ça avait été bon, loin de ce qu'elle imaginait venant de sa part, même Mathis avait apprécié et gratifia donc Evan d'un « c'était cro bon tonton ! », ce qu avait fait rire Joyce. A la fin du repas elle se leva et aida l'architecte à débarasser la table avant de le suivre dans la cuisine et de tout ranger dans le lave-vaisselle. Finalement, elle soupira avant de se coller doucement contre le plan de travail, jetant un coup d'oeil à Mathis à travers la porte entre-ouverte. « Evan ? », une fois qu'elle eut l'attention de son ami, elle le regarda, un peu hésitante tout de même. Elle savait bien qu'elle pouvait tout dire à son ancien patron, mais c'était toujours difficile pour une mère d'avouer qu'elle n'arrivait pas à calmer les peurs de son fils, elle avait l'impression que tout ceci était de sa faute. « Il m'inquiète en ce moment .. Il ne dort presque plus et ne fait que des cauchemars. Je ne sais plus trop quoi faire, c'est un enfant, il a besoin de sommeil .. ». Pour elle, c'était un échec, mais un echec complet. Elle ne savait pas apaiser son fils, elle n'en avait pas encore parlé à Mason mais savait que maintenant il était temps qu'elle le fasse, après tout, peut-être qu'il ne faisait pas cela quand il était chez son père. Elle soupira légèrement en sentant Evan la blottir contre lui et lui caresser le dos, cela l'apaisait, beaucoup même, il fallait bien l'avouer, elle n'avait plus eut de geste de tendresse de la part de quelqu'un d'autre que son fils depuis le départ de son ex-mari.

Elle décida de rejoindre son fils dans le salon, ou il était entrain de déssiner. Elle le prit doucement sur ses genoux, passant une main dans ses cheveux doux et embrassant son front. « C'est très joli comme déssin mon chéri ». "Vais le donner à tonton ! » lui avait-il répondu en souriant. Elle sourit à son tour, toujours soucieuse, mais son petit garçon était plein de vie et arrivait à rassurer sa mère rien qu'avec un sourire. Elle le laissa se lever et se diriger vers Evan, pour lui tendre le dessin, acquiesçant alors que son tonton lui demandait si c'était pour lui. Il courut rapidement dans la cuisine pour accrocher son dessin, fier comme un coq avant de demander à Evan si il pouvait lui mettre un dessin animé. Car oui, ils passaient tellement de temps ici 'entre mecs', lorsque Joyce travaillait que l'architecte avait acheté toute la panopli de dessins annimés pour enfant qu'il pouvait exister. Elle hocha de la tête, lui montrant que c'était bon, il avait son accords, avant de se lever et d'aller chercher le doudou de son fils dans son sac, le laissant s'installer tranquillement sur le canapé, le couvrant d'un plaid. Elle espèrait vraiment qu'il s'endorme, il avait besoin de ce sommeil réparateur. Au bout d'un quart d'heure cela arriva, et la jeune femme se détendit directement, retournant à tabler avec Evan, une tasse de thé chaude entre les mains.

« Tu te rappelles de la fois ou une cliente à piquer une crise d'hystérie au bureau ? ».
La jeune femme riait, se rappelant tout ce qui avait bien pu se passer du temps ou elle travallait avec Evan. Alors qu'elle était entrain de boire une gorgée de sa tasse, elle entendit son fils pleurer. Elle se leva donc, directement, pour rejoindre le salon, inquiète, comme d'habitude. Elle blottit alors Mathis contre elle et embrassa son front pendant de longues minutes avant qu'il ne finisse par se calmer, se recouchant correctement pour continuer à voir son dessin annimé. « Maman est juste à côté mon cœur, tu m'appelles ou tu appelles tonton s'il y a un soucis, d'accord ? ». Mathis hocha de la tête, montrant qu'il était d'accord avec cela, puis, Joyce se leva et retourna s'asseoir auprès de son ami. « Il n'est pas rassuré avec moi .. Ca ce voit, il fait ces cauchemars depuis le départ de Philippe, avant, rien du tout .. Je ne sais plus quoi faire Evan .. ». La voix de la jeune femme se cassa sur ces derniers mots alors qu'elle semblait épuisée de la situation, et elle l'était, vraiment.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité
Invité

MessageSujet: Re: Invitation à dîner (Joyce)   Sam 10 Mai - 20:08

Après avoir rassuré Mathis du mieux qu'elle pu, Joyce revient s'asseoir en face de moi et met sa tête entre ses mains en soupirant.
« Il n'est pas rassuré avec moi...ça se voit, il fait ces cauchemars depuis le départ de Philippe, avant, rien du tout...Je ne sais plus quoi faire Evan... »
Elle a la voix brisée, elle est sur le point de pleurer, mais elle ne le fera pas. Pas devant moi en tout cas. « Tu devrais en parler à Mason... histoire de voir s'il arrive à dormir là-bas. En tout cas ne dis plus jamais que ton fils n'est pas rassuré avec toi, c'est faux, je le vois très bien Joyce. Tu sais il est encore petit, alors ne t'inquiète pas trop et essaye d'aller voir un médecin... ». Elle me répond qu'elle voie déjà un médecin avec Mathis, et que celui-ci lui a aussi dit que c'était normal pour un enfant en bas-âge de faire des cauchemars. Elle soupire en entendant Mathis la rappeler et je vais le voir avec elle. Le petit garçon la regarde, fatigué. « Tu restes avec moi, maman ? ». Elle hoche la tête et je lui propose qu'on regarde un film tous ensemble, ce qu'elle accepte. On se mets tout le trois sur le canapé, Mathis à moitié endormi entre nous deux, blotti contre Joyce qui lui caresse doucement les cheveux, espérant le rassurer, alors que je souris doucement à la jeune femme pour lui faire comprendre que tout ira bien.
« Joyce ? Est-ce que tu as... je sais pas si j'ai vraiment envie d'en discuter, mais as-tu déjà parlé avec Mason du fait que je m'occupe quand même assez souvent de Mathis ? » Pas de réponse. Je me retourne et la voie endormie. A peine installée la jeune maman est tombée dans les bras de Morphée, épuisée par sa journée, par les nuits à veiller sur son fils, et je les couvre d'un plaid avant de me concentrer sur le film.
Quand je pense à tout le chemin que j'ai parcouru depuis que j'ai renoué contacte avec ce petit bout de femme, je ne peux que sourire et ressentir une profonde gratitude. C'est grâce à elle que le procès m'a été favorable et que j'ai enfin pu mettre en construction ce qui est actuellement mon domicile. C'est exactement comme je l'avais voulu et espéré. Grand, chaleureux, parfait pour accueillir une famille... Ma Mezzanine, ma piscine, mes chambres, tout me plaît, je me sens bien partout. Heureusement que Joyce était là pour me conseiller sur le mobilier et l'équipement de ma grande cuisine, puisque je suis totalement perdu lorsque j'ai affaire au monde des spatules, sorbetières, mixeurs, centrifugeuses et autres robots dont je ne connais ni le nom, ni le fonctionnement ! Elle a bon goût et ma cuisine est magnifique, chaleureuse. Je n'ai pas l'impression de vivre dans un catalogue de meubles suédois en vogue et je me sens bien. Il y a aussi eu ma rencontre avec Mathis m'a faite grandir en maturité, puisque s'occuper d'un enfant et accompagner une mère dans son quotidien est totalement nouveau pour moi. C'était probablement le moment le plus terrifiant et stressant de ma vie.
/Flashback/
Quel stress ! Pourquoi avoir accepté de rencontrer son fils si tôt ! Je vais faire quoi, moi ? Je lui fais la bise ? Non peut-être pas, ce serait totalement idiot. Lui serrer la main ? Encore pire ! Bon sang, je dois agir avec lui, comme avec ma nièce. Enfin, comme si je ne l'avais jamais vue avant. C'est tellement compliqué. Bon à trois je sonne, je pourrais plus reculer après. 1......2......2,5.....3, ça y est. Quelques secondes plus tard, Joyce m'ouvre et me prend rapidement dans ses bras, comme à son habitude. On s'avance dans le séjour spacieux qui lui fait office de pièce à vivre puis elle appelle son fils qui s'approche, timide et méfiant. Il attrape la main que Joyce lui tend et se colle à sa jambe, en retrait. Ça y est, je me sens mal à l'aise. Joyce se met à la hauteur de son fils et le regarde dans les yeux avant de lui expliquer qui je suis. « Mon cœur, c'est Evan ! Tu sais, maman t'as parlé de lui, c'est son ami. Il est très gentil, tu devrais aller lui dire bonjour. ». Mathis hoche la tête et se dirige doucement vers moi, à présent à sa hauteur aussi pour ne pas l'intimider. Joyce me fait signe d'ouvrir mes bras pour qu'il m'entoure de ses tout petits bras à lui, ce qu'il fait rapidement et de façon très brève. Je respire à nouveau, heureux de ne pas avoir été rejeté tout de suite, et conforté à l'idée que le fils de mon amie finira par me faire confiance.
/Fin du Flashback/

Évidemment, avec le temps, une complicité s'est installée et il a compris que je ne lui voulais pas de mal. Ça me rassure, et ça doit probablement rassurer Joyce, aussi. Perdu dans mes pensées depuis bien longtemps, j'entends la musique du générique sans même avoir porté le moindre intérêt à ma télévision. J'entreprends alors de m'occuper convenablement de mes invités et monte refaire le lit dans la chambre d'amis. J'augmente un peu le chauffage parce que Mathis devra dormir avec sa maman, et je ne voudrais pas qu'il attrappe froid. Je redescends et réveille doucement Joyce en chuchotant. « Hey.... tu t'es endormie aussi... Je t'ai préparé le lit de la chambre d'amis, monte vite te faufiler sous les draps, je porte Mathis en haut, pour éviter qu'il se réveille » Elle hoche la tête et monte, encore endormie. Je pose le doudou de Mathis contre lui et le prends doucement dans mes bras pour le coucher ce que je parviens à faire sans le réveiller. Joyce est couchée et s'occupe de faire en sorte que son fils ne tombera pas du lit. « Merci, Evan... » me dit-elle alors que je m’assois à coté d'elle et que je lui dise que c'est normal et qu'elle n'a pas a me remercier. Je laisse un baiser sur son front avant de lui souhaiter une bonne nuit et de partir rejoindre ma chambre.  Je ne tarde pas à m'endormir aussi étant donné l'heure plus que tardive.

Le lendemain matin.
Il est aux alentours de neuf heures quand les rayons du soleil me tirent de mon profond sommeil, réchauffant mon omoplate nue d'une chaleur douce et agréable. C'est un réveil comme je les aime. J' enfile rapidement un short et un t-shirt avant de descendre m'activer à préparer la table du petit déjeuner. Alors que la table se remplit peu à peu de confitures, pâtes à tartiner, brioches et céréales en tout genre, je m'apprête à réveiller les deux marmottes mais les entends descendre puis sens un petit corps encore endormi contre moi. Je baisse les yeux vers Mathis qui a les bras tendus, réclamant silencieusement que je le porte. Je le prends doucement dans mes bras. « Bonjour bonhomme ! ». Il ne répond pas et cale sa tête dans mon cou, les yeux encore à demi clos. Je me retourne et salue Joyce d'une accolade. « Oh, chouette, le petit déjeuner est déjà prêt ! Evan, serais-tu l'homme parfait ? » me lance-t-elle en riant tout en entamant avec appétit un toast fraîchement beurré.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

▐ PAROLES : 45
▐ DATE D'ARRIVEE : 07/04/2014

▐ AGE : 30 ans
▐ OCCUPATION : Avocate
▐ LES SENTIMENTS : Ne crois plus vraiment en l'amour. Mathis est l'homme de sa vie pour l'instant
▐ POINTS : 0
MessageSujet: Re: Invitation à dîner (Joyce)   Ven 30 Mai - 7:45

Alors que Joyce prenait vraiment du bon temps en compagnie d'Evan, les soucis qu'elle avait avec son fils venaient de refaire surface. Son petit garçon refusait de dormir, Mathis venait de l'appeler alors que cela ne faisait qu'une dizaine de minutes qu'il venait de s'endormir. La jeune femme ne savait pas vraiment ce qu'elle pouvait faire de plus à part le rassurer et le prendre dans ses bras pour l'apaiser légèrement. Mais il avait besoin de sa présence constante à ses côtés, et Joyce était vraiment fatiguée de cela, elle prierai pour dormir ne serait-ce qu'une nuit seule dans son grand lit, sans entendre de pleurs ni devoir se réveiller parce qu'elle a trop chaud ou trop peu de place. Oui, parce que quand Mathis dort, il bouge beaucoup, énormément même, comme tous les enfants de son âge allez vous me dire. Mais cela faisait des semaines que cette situation durerait et la jolie brune ne tenait vraiment plus, les seuls moments ou elle était tranquille et en forme étaient les moments ou Mathis passait le week-end chez son père, là, elle pouvait dormir seule sans que personne ne la gêne.

Heureusement pour elle, Evan était à ses côtés ce soir, et tentait tant bien que mal de la rassurer quant à sa relation avec son fils. Joyce était heureuse d'avoir l'architecte à ses côtés, il avait toujours été de bons conseils à son égards et puis, il était l'un de ses amis les plus ancien et précieux. Alors qu'elle venait tout juste de retourner à table, Joyce soupira à nouveau en entendant son fils l'appeler pour la deuxième fois. Cette fois ci, Evan la suivit dans le salon ou son petit ange blond devait normalement trouver le sommeil. Elle s’essaya sur le canapé et prit Mathis dans ses bras afin de le calmer encore un peu, et remercia Evan lorsqu'il proposa de regarder un film ensemble, tous les trois. Le petit garçon semblait ravi de cela et au moins, il serait bien installer entre son tonton et sa maman. Il s'installèrent alors, Mathis au milieu entre eux deux alors que Joyce le prenait contre lui et lui caressait les cheveux pour l'apaiser au maximum. Le film venait d'être lancé et la jeune femme ne mit pas longtemps à finalement s'endormir contre son fils, le sommeil la rattrapant. Elle était tellement fatiguée qu'elle n'avait pas pu tenir bien plus longtemps que cela.

Elle sursauta alors qu'Evan venait de la réveiller. Elle frotta doucement les yeux avant de hocher la tête, le laissant prendre Mathis dans ses bras pour l'emmener vers la chambre. Connaissant la maison par cœur, Joyce alla chercher un t-shirt assez long dans l'armoire d'Evan, l'enfilant une fois dans la salle de bain, comme ça elle n'aurait pas à froisser sa robe pour le lendemain. Elle se démaquilla sommairement, passant un peu d'eau avec du savon sur son visage avant de rejoindre la chambre d'amis et de faire en sorte que Mathis ne tombe pas du lit avant de se glisser entre les draps. Elle accueilla ensuite le petit garçon à ses côtés, et regarda Evan.

«  Merci, Evan... »


Elle ferma les yeux alors qu'il venait tendrement lui embrasser le front, assis à ses côtés aux recoins du lit.  

Le lendemain matin, Joyce fut réveillée par les rayons du soleil. Un petit coup d’œil sur le réveil qui était posé à ses côtés lui indiqua qu’il était 10 heures. Doucement, elle entreprit de réveiller Mathis. Elle lui caressa alors doucement le dos, le laissant se blottir contre elle et poser sa tête tout contre sa poitrine, comme lorsqu’il n’était encore qu’un bébé. Elle passa alors une main dans ses cheveux blonds et sourit en l’entendant bailler et resserrer ses bras autour de son coup pour qu’elle le porte jusque dans la cuisine. Elle se leva alors, son fils dans ses bras, le t-shirt qui lui arrivait jusque mi-cuisses, et, elle descendit doucement les escaliers, laissant Mathis quitter ses bras pour qu’il se retrouve dans ceux d’Evan. Ils étaient vraiment mignons ainsi, son fils tenait vraiment beaucoup à son ami et elle pouvait voir que tout ceci était bien réciproque. Elle s’avança alors vers eux et fit un bisou sur la joue d’Evan, avant de voir que le petit déjeuner était près.
« Oh, chouette, le petit déjeuner est déjà prêt ! Evan, serais-tu l'homme parfait ? ».

Elle prend rapidement un petit toast qu’elle beurre avant de l’enfourner dans sa bouche, avant de reposer son regard sur Evan et son fils.

« Hey, moi aussi je veux un câlin ! ».

Elle s’approcha donc d’eux et se faufila doucement contre le corps d’Evan, passant une main dans le dos de son fils qui somnolait doucement contre le torse de son ami.

« Je crois que je vais galérer à le réveiller quand il aura 15 ans ».

_________________
— DON'T LEAVE ME ALONE IN THIS WORLD.—
oh god i feel so unprepared. the two of us so out of place
, my feelings written on my facegot what i want but now i'm scared.
what if we ruin it all, and we love like fools ? and all we have
we lose ? i don't want you to go but i wantyou so.
so tell me what, tell me what we choose.  

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité
Invité

MessageSujet: Re: Invitation à dîner (Joyce)   Mar 17 Juin - 15:25

Alors que Joyce et Mathis sont toujours dans mes bras, je laisse ma main faire des allers retours sur le dos de mon amie et me surprend même à enfuir mon visage dans son cou afin de respirer son odeur que j’affectionne tant. Je mets fin à notre étreinte parce que Mathis a faim et gigote pour que je le lâche.

« Je te fais un café Joyce ? » je lui demande. « Volontiers ! ».

Je m’empresse d’aller dans la cuisine pour m’occuper de son café tout en jetant un coup d’œil de temps à autre au salon, attendrit par sa complicité avec son fils. Mathis est vraiment un petit garçon adorable, et très éveillé pour son âge.  Il est en train de verser des céréales dans un bol, vraiment concentré dans sa tâche, tirant la langue sous le regard amusé de Joyce qui relève les yeux vers moi pour me lancer un sourire franc et plein de joie, auquel je répond, heureux de l’avoir à mes côtés. Je retourne m’asseoir à table, mes deux tasses en main. Joyce me remercie et je décide de me jeter à l’eau.

« Je sais que tu n’as pas Mathis ce soir, et une nouvelle boîte vient d’ouvrir en centre ville… Est-ce que ça te dirais qu’on sorte ce soir, tout les deux ? Et qu’on essaye ce nouveau club ? »  

Je suis un peu gêné,  je ne l’ai jamais invitée à sortir dans ce contexte la, seuls à seuls, sans Mathis, dans un lieu neutre, hors boulot. Je suis un peu angoissé face à son éventuel refus parce que je tiens trop à elle et Mathis pour gâcher notre relation actuelle, mais bon, je crois qu’il serait temps de passer à la vitesse supérieur étant donné qu’elle me plaît, et que je me sens bien avec elle. Son sourire me rassures aussitôt et c’est très enjouée qu’elle me répond « Oh, oui ! Bonne idée, j’ai vraiment hâte qu’on sorte ! Passe me prendre vers 21h ! ». Je hoche la tête en souriant, content qu’elle accepte. Pendant que je fais signe à Joyce que je m’occuperais de débarrasser la table du petit déjeuner plus tard,  elle se dirige à l’étage pour, je devine, chercher ses affaires et je la voie réapparaitre une seconde plus tard alors que je viens à peine de m’installer sur le canapé avec Mathis.

« Tonton, on regarde Spiderman ? »

Je lance un regard interrogatif à Joyce pour avoir son accord mais elle répond à Mathis en ce mettant à sa hauteur.

« Je suis désolée mon loulou, mais il faut y aller… Ton papa t’attend mais je te promets qu’on va vite revenir voir Evan… »

Je vois le visage de Mathis passer de l’excitation de regarder son dessin animé, à la déception de repartir malgré le fait de rejoindre son papa, mais avant qu’il puisse être triste je me penche pour le porter jusqu’au canapé et entamer une bataille de chatouilles. Nous riions à gorges déployées et Joyce nous prend en photo avant de se joindre à nous. La bataille se finit vite en câlin général. Joyce se lève pour se diriger vers la voiture, main dans la main avec Mathis alors que je l’aide à porter ses affaires.  Alors que je suis sur le point de dire au revoir au petit garçon, Mathis tire sur la main de Joyce enthousiaste de partir rejoindre son père.

« Bah alors, c’est quoi ca ? J’ai plus le droit à mon câlin ? »

Mathis se dirige vers moi et tend les bras pour que je le porte puis je lui fais un énorme bisou avant d’en réclamer un à mon tour.

« Salut bonhomme, à très vite ! » je le relaisse descendre avant d’étreindre Joyce.
« On se revoie ce soir alors, je serais chez toi à l’heure prévue. Rentrez bien tout les deux ! »

« Merci pour ce chouette dîner Evan, il me tarde d’être ce soir ! » Je lui plaque un bisou sur le front avant de lui répondre que je suis également très impatient de la revoir.

Je m’éloigne de Joyce et Mathis à contre cœur et leur sourit une dernière fois pour retourner à l’intérieur, sachant que ma table ne se débarrasserait malheureusement pas toute seule et m’attela donc à la tâche tout en me posant plus de question que nécessaire par rapport à ma soirée. Qu’est-ce que je vais mettre ce soir ? Une chemise ? Qu’est-ce qu’il m’a prit ? Je ne sais même pas danser ! Est-ce qu’elle voie ça comme un rencard ? Et s’il se passait quelque chose ? Comment réagirait Mathis ? J’agite brusquement ma tête pour me ressaisir et me tirer de mes pensées et décide de finir le croquis d’un client pour ne pas retomber dans mon précédent stress injustifié.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

▐ PAROLES : 45
▐ DATE D'ARRIVEE : 07/04/2014

▐ AGE : 30 ans
▐ OCCUPATION : Avocate
▐ LES SENTIMENTS : Ne crois plus vraiment en l'amour. Mathis est l'homme de sa vie pour l'instant
▐ POINTS : 0
MessageSujet: Re: Invitation à dîner (Joyce)   Mer 16 Juil - 21:14

-Ellipse de quelques heures-

Joyce était rentrée chez elle depuis dix bonnes minutes seulement. Comme à son habitude elle avait trainée chez Mason, lui donnant quelques recommandations pour Mathis, elle ne voulait pas partir sans ça. Sa journée avait été assez longue, mais le fait de savoir qu'elle sortirai dans la soirée l'avait vraiment boostée. Elle avait dit à Evan de la rejoindre pour 22 heures. Il était déjà 20 heures et la jeune avocate n'était vraiment pas encore prête. Elle fila alors sous la douche car elle savait qu'elle en aurait pour pas mal de temps. C'était prévisible, lorsque Joyce sortait, 2 heures était le minimum qu'il lui fallait pour qu'elle soit prête.

Alors qu'elle sortait de la douche, la jeune maman fila vers son armoire et la dévaliser complètement. Elle ne savait pas ce qu'elle pouvait porter ce soir, elle n'était pas sortit boite depuis des lustres et des lustres et elle se sentait déjà vieille d'y aller à son âge. Mais d'après les dires d'Evan, cette boite n'était pas une boite pour adolescents en chaleur mais bien pour les personnes de leur âge. Au bout de quelques minutes, elle finit pas dénicher la tenue parfaite. Un jean très moulant, noir, avec des chaussures à talons très hauts, ainsi qu'un débardeur moulant, blanc, assez transparent. Elle voulait se mettre en valeur, elle ne savait pas trop pourquoi car après tout elle ne voulait pas sortir pour rencontrer quelqu'un, mais lorsqu'elle était avec Evan elle voulait que toute sa féminité ressorte, dans un sens elle voulait lui plaire, même si elle ne s'en rendait pas vraiment compte. Elle se maquilla rapidement, et laissa ses longs cheveux descendre le long de son dos et de sa poitrine.

Alors qu'elle se parfumait, la jeune femme entendit sonner, elle descendit donc les escaliers pour arriver vers la porte d'entrée, souriant grandement en voyant Evan sur la pas de la porte. Elle se serra contre lui avant de lui embrasser la joue.

« Viens, entres deux minutes, je n'ai pas totalement finit, Mathis a laissé du bordel au salon. Sers toi un verre si tu veux, tu sais ou c'est ».

Elle se mit alors à ranger rapidement les affaires de Mathis dans un bac qu'elle avait installé sur le côté avant de rejoindre à nouveau Evan, prenant son sac avec elle.

« Allez, j’espère qu'on va passer une bonne soirée tous les deux ».

_________________
— DON'T LEAVE ME ALONE IN THIS WORLD.—
oh god i feel so unprepared. the two of us so out of place
, my feelings written on my facegot what i want but now i'm scared.
what if we ruin it all, and we love like fools ? and all we have
we lose ? i don't want you to go but i wantyou so.
so tell me what, tell me what we choose.  

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité
Invité

MessageSujet: Re: Invitation à dîner (Joyce)   Ven 18 Juil - 14:09

Je termine de ranger ma cuisine et file dans la douche. J’ai largement le temps d’être prêt mais je préfère ne pas être en retard. Je sors bien vite de ma salle de bain et me demande quoi porter pour sortir, ça fait des lustres que je n’ai pas mis les pieds dans une boîte de nuit. J’opte finalement pour une chemise et un jean, simple et efficace ! Je me parfume tout de même légèrement mais n’en fait pas trop. Je sais déjà que Joyce sera sublime ce soir, je la trouve toujours sublime à vrai dire. Je suis déjà prêt et il me reste une heure avant de partir… Je me décide pour un petit café et entreprend de me détendre devant la télé mais un appel Skype vient interrompre ma tentative de relaxation. Je me doute de la provenance de l’appel et me précipite vers mon ordinateur avant d’accepter la conversation vidéo. La petite tête de Maddie apparaît et mon frère la tenant sur ses genoux me salue. Les voir illumine ma journée et je ne peux que sourire.

« Salut Tontooooon ! » me lance ma nièce, enjouée. « Coucou princesse ! Salut Adam ! Comment vous allez ? »

Ils me disent que tout va bien en Australie et qu’ils viennent nous voir dans un mois a peu près, Maddie me montre ce qu’elle a fait à l’école et va aider sa maman à faire un gâteau, ce qui m’arrange… Il me faut l’avis d’Adam ! Adam, qui lance la conversation.

« Pourquoi tu t’es fait si beau ? Ou plutôt Pour qui ? Laisses-moi deviner… Joyce ? »
« Oui. Je l’emmène en boîte ce soir, comme elle n’a pas Mathis ! »
« Ouvre les yeux Evan… Vous êtes fous l’un de l’autre mais vous ne vous l’avouez pas. »
Je ne sais que penser de cette discussion, comment peut-il parler des sentiments de Joyce alors qu’il ne l’a jamais vue ? Je ne fais qu’hausser les épaules, l’air songeur, en guise de réponse. Il devra s’en contenter pour l’instant. Je vais être en retard et signale a mon frère que je vais devoir les laisser, à contre cœur. Maddie revient juste pour m’envoyer un bisou à travers la Webcam.

« Au revoir ‘Van. Tu me manques. C’est quand qu’on refait de la piscine ensemble avec tout le monde ? »
« Bientôt, ma puce, promis ! Quand vous reviendrez je t’y emmène ! Tu me manques aussi ! Salut Adam, on se reparle très vite, ça m’a fait du bien de vous voir… Vivement le mois prochain. »

Il me salue à son tour et je clos l’appel en soupirant. Je regarde l’heure et me dirige impatiemment vers ma voiture pour passer prendre Joyce. J’ai vraiment hâte qu’on sorte rien que tout les deux… Pour être tout à fait honnête ça fait des mois que j’attends ça !

C’est en sonnant à la grande porte vitrée du domicile de mon amie que je regrette d’être venu les mains vides… J’aurais peut-être du lui offrir des fleurs. Quoique ça fait un peu trop rencard officiel. Ce n’est pas vraiment un rendez-vous, si ?
Joyce m’ouvre la porte et elle est tout à fait ravissante, dans une tenue la mettant tout à fait en valeur. Il n’y a pas à dire, Joyce à des courbes parfaites. Je la serre dans mes bras et remarque son stresse.

« Viens, entres deux minutes, je n'ai pas totalement finit, Mathis a laissé du bordel au salon. Sers toi un verre si tu veux, tu sais ou c'est ».

Je la suis jusqu’au salon et mets les quelques voitures miniatures de son fils dans le bac servant de coffre à jouets pour qu’elle finisse plus vite et le salon est rangé en quelques minutes. Une fois la tâche accomplie, Joyce attrape son sac et me regarde en souriant.

« Allez, j’espère qu'on va passer une bonne soirée tous les deux ».

Je lui tends mon bras comme un gentleman et la conduit jusqu’à ma voiture. Je lui ouvre la portière du côté passager.

« Prenez place dans mon carrosse, princesse Joyce ! »

Elle sourie et c’est en partant vers la boîte de nuit que l’habitacle s’emplit de nos rires sincères, quoiqu’un peu gênés.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

▐ PAROLES : 45
▐ DATE D'ARRIVEE : 07/04/2014

▐ AGE : 30 ans
▐ OCCUPATION : Avocate
▐ LES SENTIMENTS : Ne crois plus vraiment en l'amour. Mathis est l'homme de sa vie pour l'instant
▐ POINTS : 0
MessageSujet: Re: Invitation à dîner (Joyce)   Jeu 4 Sep - 0:32

Joyce était légèrement angoissée. Cela faisait des mois qu'elle n'était pas vraiment sortie et cette soirée ressemblait presque à un rencard. Bon, il était vrai qu'Evan lui plaisait, mais était elle vraiment prête à s'engager dans une nouvelle relation alors qu'elle venait tout juste de divorcer ? Elle ne le savait pas mais, intérieurement, elle savait qu'Evan était l'homme qui lui fallait, le dernier homme de sa vie, le « bon ». Celui qui serait toujours là pour elle, à ses côtés, qui prendrait soin de son petit Mathis et d'elle, qui lui donnerait peut-être un autre enfant à chérir. Cela faisait des mois qu'elle refoulait tout cela, mais cette soirée allait tout faire ressortir.

Pour l'instant, la jolie avocate prenait son temps pour aller déposer Mathis chez son père. Elle ne regrettait pas leur relation, elle avait dû avoir une fin, mais ils se retrouvaient désormais et étaient de bons amis et elle pensait que niveau parents, ils n'étaient pas les plus mauvais du monde. Mason était un père aimant, pensant tout le temps au plaisir de son fils et la garder partagée se passait vraiment bien. Bien qu'au début Joyce avait eut du mal à laisser son petit garçon loin d'elle pendant plusieurs jours, le voir heureux de rejoindre son père lui mettait du baume au cœur et elle savait qu'il était bien là bas, que son père et Lexie prenaient bien soin de lui. Au retour de chez son ex-fiancé, la jeune femme en profita pour aller faire quelques magasins et ainsi trouver une tenue assez adéquate pour la soirée. Elle voulait plaire, plaire à Evan certainement, elle voulait être parfaite pour lui, car elle savait bien qu'il serait parfait pour elle.

Quelques heures et centaines de dollars plus tard elle se retrouva chez elle et fila directement dans la salle de bain pour se préparer, enfilant la tenue qu'elle venait d'acheter. Lorsqu'on sonna à la porte, elle regard l'heure, Evan avait un peu d'avance et Mathis avait laissé un bordel monstre dans le salon. Elle descendait, faisant claquer ses hauts talons sur le sol à chaque pas qu'elle faisait et alla directement ouvrir, serrant son ami dans ses bras et humant discrètement son parfum. Evan sentait bon, vraiment bon et sentir ses bras protecteurs autour d'elle lui faisait déjà tourner la tête. Elle l'invita donc à entrer, lui disant qu'il pouvait se servir si il voulait boire quelque chose alors qu'elle filait dans le salon, commençant à ranger les jouets de son fils et lorsqu'elle vu le beau brun à ses côtés pour l'aider elle lui sourit.

« Merci. »

Le rangement fut rapide et la jeune femme attrapa son sac avant d'attrapa le bras d'Evan en riant. Ils rejoignirent rapidement la voiture et elle lui fit une légère révérence en riant.

« Merci chevalier Evan ! »

Le trajet fût rapide, l'ambiance qui se voulait détendue était légèrement électrique, pleine de sous entendue, de mots non dits. Rapidement, ils arrivèrent devant la boite de nuit en question et l'attente nu fut pas longue pour qu'il rejoignent la salle bondées. Arrivant au bar, Joyce écarquilla ses yeux verts. Tous les couples présents n'étaient que des hommes ou des femmes, entrain de s'embrasser. Elle se retourna vers Evan.

« Une boite gays, sérieusement ? Il me faut de la tequila ! »

Elle commanda donc deux verres, en dirigeant un vert Evan et l'avala rapidement, commandant une seconde tournée.

« Tu étais au courant ? »


_________________
— DON'T LEAVE ME ALONE IN THIS WORLD.—
oh god i feel so unprepared. the two of us so out of place
, my feelings written on my facegot what i want but now i'm scared.
what if we ruin it all, and we love like fools ? and all we have
we lose ? i don't want you to go but i wantyou so.
so tell me what, tell me what we choose.  

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité
Invité

MessageSujet: Re: Invitation à dîner (Joyce)   Dim 28 Sep - 23:14

Arrivés devant la nouvelle boîte de nuit, je m’empresse de descendre et d’ouvrir la portière de Joyce. Je lui tends ma main et c’est bras dessus, bras dessous que l’on se dirige vers les videurs, la file ne nous préoccupant guerre. Mon cabinet nous a fait inscrire sur la liste et nous entrons donc, à la fois facilement et rapidement. Trop occupé a observer Joyce je ne remarque pas tout de suite pourquoi ses grands yeux verts s’écarquillèrent d’un coup. Je détourne mon regard de ce doux visage et aperçois une multitude de couples gays. Joyce se retourne vers moi.

« Une boite gays, sérieusement ? Il me faut de la tequila ! »

J’éclate de rire et la suit au bar. Elle commande deux verres et à peine m’a-t-elle tendu le mien, qu’elle s’en commande déjà un second.
« Tu étais au courant ? » me demanda-t-elle.
Je lui réponds franchement que non,  avale d’une traite mon verre et attrape la main de Joyce pour l’emmener danser.

A peine avons nous un pied posé sur la piste de danse que la tension que dégage notre attirance mutuelle emplit la discothèque et que tous les regards sont dirigés vers nous. A moins que ce soit parce que nous sommes le seul couple hétéro, aussi… Je colle Joyce contre mon torse, une main posée en bas de son dos et nous commençons à onduler au rythme de la musique. Un serveur fait une ronde avec de nombreux shooter sur un plateau, pour l’inauguration du club, et l’alcool coule donc a flots. La boisson aidant, nous nous rapprochons encore et notre danse devient de plus en plus sensuelle. Je pense que c’est le moment opportun pour tenter une approche quelle qu’elle soit et enfuit mon visage dans son cou. Je souris en sentant sa tête se nicher contre mon épaule et la serre encore plus contre moi. Elle est magnifique et je n’ai plus envie d’attendre avant de lui montrer à quel point je tiens à elle. Je me ressers un verre, elle aussi. Nous rions. Je me demande ce qu’elle ressent mais sa main plaquée contre mon torse et son visage abandonné contre mon épaule me redonne confiance en moi. La musique nous emporte et nous nous servons encore un verre.

L’alcool me monte à la tête et je n’ai plus les idées claires. Joyce m’obsède et je ne peux plus me contrôler.  J’appose mes lèvres dans son cou en un délicieux baiser et me dirige vers son oreille pour y chuchoter quelques mots en espérant me faire entendre par dessus tout le brouhaha ambiant.

« Tu me fais tourner la tête… »

Je laisse ma tête dans son cou quelques secondes et n’entendant aucune réaction malgré mes autres baisers je relève la tête pour fixer son regard. Il ne nous en faut pas plus pour que la distance entre nos deux visages se réduise et que je puisse enfin goûter à ses lèvres auxquelles j’ai tant rêvé.
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Invitation à dîner (Joyce)   

Revenir en haut Aller en bas
 

Invitation à dîner (Joyce)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» [SORTIE] L'Abîme invitation chez Kanaxai [Terminé]
» Invitation au Chat
» Une invitation que,malheureusement je ne peux refuser(PV HC)
» Une noble invitation
» invitation du roi au peuple et chevalier de la cour.
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
♫ Modern Family :: DANS LE GRENIER :: Archives rps-