AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 I hate you, great too. (Arsène)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Invité
Invité

MessageSujet: I hate you, great too. (Arsène)    Jeu 24 Avr - 17:27

so annoying .
Listen, i'm not your friend, but i know acting. So, let's be friends just this once, let's pretend we just appreciate this time. Take a break and start again this endless war. 
Marchant dans les couloirs de l'hôpital, on pouvait distinguer de la peur sur le visage de la jeune femme. Elle ne détestait pas les hôpitaux mais, elle ne les adorait pas non plus. Elle avait toujours peur de faire une gaffe lorsqu'elle parlait aux autres patients et le fait de se dire qu'une personne perdait peut-être la vie au moment même ou elle lisait un livre aux enfants malades la faisait bizarrement angoissé. Et puis elle avait toujours trouvé l'ambiance assez étrange dans ce lieu pourtant, cela ne l'empêcher pas de s'y rendre régulièrement pour les enfants et sa grossesse étant donné que son gynécologue n'avait pas son propre cabinet et s'était donc installé dans cet hôpital. Cat' s'était dirigé vers l'accueil, son visage était pâle et cerné, elle avait du sûrement passer encore une nuit blanche.. cela faisait quelques temps qu'elle n'arrivait pas à dormir. Elle était trop stressée, trop de choses se bousculait dans sa tête, on lui avait conseillé plusieurs fois d'aller voir un psy pour remettre un peu sa vie en ordre, pour qu'elle soit moins perdue. Elle avait refusé. Elle disait pouvoir s'en sortir seule et qu'elle n'avait pas le temps pour ce genres de conneries. Tout ce qui l’intéressait c'était sa grossesse, ce petit-être qui grandissait en elle mais, peut-être devrait-elle penser un peu plus à elle. Sortir, faire la fête, se faire plaisir avant qu'un immense ventre ne l'occupe et qu'elle ne puisse même plus se lever pour aller aux toilettes.

« Bonjour, Jane j'ai rendez-vous avec le docteur Garett.» A force de se rendre au Good Samaritan, elle avait finit par sympathiser  avec beaucoup des membres du personnel. « Salut Cat', tu as petite mine aujourd'hui, tu vas bien ? Tu n'es pas malade ?. Le docteur Garett n'a pas encore fini son premier rendez-vous, il aura sûrement terminé dans une petite vingtaine de minutes. Pour une fois, que c'est toi qui doit patienter. »  dit-elle avant d'afficher un sourire moqueur. A croire que tout le monde savait que Catlynn n'était pas vraiment ponctuelle. « Très drôle.. bon eh bien je vais aller voir les enfants en attendant dans ce cas. Et non ne t'inquiètes pas, j'ai juste du mal à dormir ces temps-ci. »  « Tu veux des somnifères ? »  Elle savait que ce n'était pas vraiment ce dont elle avait besoin mais, au moins ça la ferait dormir et  ça l'empêcherait de ressembler à un mort-vivant. « Non, tu sais avec le bébé je préfère éviter les médicaments et puis je crois pas que ce soit bon pour lui. Tu devrais le savoir, non ? Bon, allez je file ! » Elle lui fit signe de la main avant de se retourner.  

Après, avoir passé quelques minutes avec les enfants de l'hôpital elle se mit en quête d'un café. Catlynn avait toujours apprécié les enfants, bien qu'elle trouvait quelques fois assez fatiguant de s'en occuper. Elle était très à l'aise en leur compagnie et les enfants avaient l'air de beaucoup aimé Cat'. Pourtant, elle remettait souvent son rôle de mère en question se demandant si elle en serait une bonne comme Kirsten ou si elle deviendrait comme sa propre mère. On avait beau lui dire qu'elle ferait une formidable mère, elle en faisait toujours qu'à sa tête et s'angoissait pour un rien. Ayant enfin trouvé du café, Cat' versa le  liquide dans un verre en plastique. Elle quitta la pièce après avoir  regarder sur son téléphone, l'heure. Il lui restait encore une dizaine de minutes juste assez,  pour finir son café et pour aller jusqu'au bureau du docteur Garett. Se dirigeant donc vers le lieu souhaité, elle glissa malencontreusement sur un objet égaré, non identifié et laissa échapper son café de ses mains qui se retrouva alors, sur la chemise de l'homme se trouvant juste devant elle. « Oh ! Je suis vraiment désolée ! Vraiment, vraiment désolée ! » Elle sortit de son sac, un mouchoir et commença à frotter la chemise pour tenter d'enlever la tâche. Voyant que cela ne faisait qu'aggraver les choses, elle releva la tête. S'excusant une nouvelle fois avant de fixer le visage de l'homme qui ne lui paraissait pas inconnu.. elle tourna légèrement la tête réfléchissant un moment avant de le fixer à nouveau.

« Vous !? » s'exclama t-elle, on pouvait sentir dans sa voix de la surprise mais, aussi de la colère. Elle avait enfin reconnu le garçon qui se tenait devant elle, qui n'était autre que l'ex de Katherine, une amie à elle qui avait été folle de lui et complètement anéanti lorsqu'il avait décidé de se séparer d'elle. Elle resta là, la main droite occupé par le mouchoir usagé et l'index gauche tendu vers lui. Elle qui pensait avoir bien commencé la journée.. voilà qu'elle devait tomber sur lui. Comment se nommait-il déjà ? Antoine ? Arnaud ? Arnold ? Non c'était beaucoup moins commun.. Ar..Arsène. Oui, ainsi s'appelait cet être dont une de ses amies les plus proches était tombé amoureuse. Lorsqu'elle leur avait présenté, toutes les filles l'avait trouvé charmant et intéressant. C'est sûr qu'il n'était pas désagréable à regarder mais, Cat' n'avait vu en lui qu'un homme prétentieux et arrogant. Peut-être qu'elle avait vite jugé mais, maintenant elle avait une bonne raison de ne pas l'apprécier : il avait brisé le cœur de son amie. Et après avoir perdu son meilleur ami, elle savait à quel point l'amitié c'était sacré.  
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité

MessageSujet: Re: I hate you, great too. (Arsène)    Sam 3 Mai - 12:47





I hate you, great me too.
A. Catlynn Lowes & Arsène M. Smith
Arsène vérifia son jeu. Lui ne bluffait pas, mais il pouvait mettre sa main à couper que c'était le cas de la demoiselle. Il déposa un billet de 5$ sur la table, avant de sourire à la secrétaire médicale qui s'occupait généralement de préparer son agenda. Depuis qu'il travaillait à l'hôpital, Jude avait toujours été là. Très vite, outre le fait d'avoir couché ensemble une fois ou deux - par accident - ils étaient devenus assez bons amis. De temps en temps, ils jouaient au poker quand il n'y avait pas grand monde et qu'Arsène n'avait rien d'autre à faire. Généralement, il gagnait, trop souvent même, mais quand il perdait, Jude avait largement de quoi se refaire les poches. À croire qu'il le faisait exprès. Peut-être. Ce n'était pas très amusant s'il gagnait toujours. En tout cas, aujourd'hui, il s'était retrouvé en face d'elle, avec le jeu de cartes dans les mains parce que l'un de ses patients était visiblement en retard. Plus le temps avançait, plus il était évident que le dit patient était tout simplement absent. Ça arrivait. Quand il devait mettre sa blouse de psychologue sur les épaules et que certaine personne le payait pour ses conseils. Ce n'était pas toujours très plaisant de venir dans un hôpital, mais il était très bien ici et ne comptait certainement pas ouvrir un cabinet ou se faire faire un bureau chez lui. Jude déposa un billet à son tour. Bon, il était temps de montrer les cartes et voir si Arsène avait raison - même s'il savait qu'il avait raison. Beaucoup de choses trahissaient Jude. Malgré ce regard audacieux qu'elle tentait de montrer, d'autres signes la trahissaient. Elle bluffait, c'était évident. Arsène dévoila ses cartes. Un as et un roi de coeur. En parfait accord avec trois autres cartes déjà sur la table.

« - Une quinte flush royale ! Tu te fous de moi ! » Balança-t-elle, choqué. Évidemment, elle avait bluffé. Elle avait une paire de 9. Rien de bien extraordinaire en somme. « - Que veux-tu, tout ça est à moi ! » « - Ce n'est pas juste, ce n'est juste pas juste ! » Arsène n'écoutait déjà plus, prenant avec lui les 125$ qui était plutôt posé sur la table. C'était le jeu, elle devait accepter sa défaite. Surtout au poker. Ne jamais jouer au poker avec Arsène. Riant et rangeant l'argent dans la poche avant de sa blouse blanche, Arsène s'engouffra dans les couloirs de l'hôpital, à la recherche d'un café. C'était ce qu'il faisait quand il n'avait que du temps libre. Il se promenait dans l'hôpital, observait les autres parties, discuter parfois avec d'autres médecins. Arsène n'avait pas vraiment de limite dans ce qu'il faisait, il se considérait comme assez libre de faire ce que bon lui semblait. Il s'arrêta près d'une salle d'attente, trop loin de la section psychiatrie. Il déposa quelques centimes avant d'appuyer sur un bouton. Le gobelet blanc qui était tombé, se remplissait maintenant d'un café noir sans sucre. Café qu'il dévora en moins de quelques minutes, comme à son habitude. Lorsqu'il retourna près de Jude, il se retrouva avec un nouveau dossier sur les bras. Vraiment ? Maintenant ? Alors qu'il avait enfin un peu de temps libre dû à ce patient absent. Décidément, on aimait lui donner de nouvelles choses à faire. Comme aller laver sa chemise par exemple... ça lui apprendra à lire en marchand.

« - C'est du café, vous m'avez pas tué non plus... » lança-t-il alors que la jeune femme qui venait de lui tomber dessus, nettoyait déjà sa chemise avec un mouchoir tout droit sorti de son sac. Puis soudain, elle releva son visage vers lui et... et le fixa. Tout simplement. Arsène se mit à froncer les sourcils, se disant que ce visage ne lui était pas totalement inconnu. C'était qui déjà cette nana... « - Moi. » Dit-il souriant. Rien à faire, il ne pouvait que trouver la situation amusante. Maintenant, il savait où il l'avait vu. C'était une amie de Katherine, l'une de ses ex petites amies. Oh l'histoire datée de quelques mois. Si pour Katherine, la relation était on-ne-peut-plus sérieuse, pour Arsène ça avait été juste une perte de temps et un pari ridicule fait avec un collègue gynéco.

« - Comment va Katherine ? Toujours à pleurer sur son sort où elle est passée à autre chose ? » Ce n'était pas du tout de la provocation. C'était juste... amusant.
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité

MessageSujet: Re: I hate you, great too. (Arsène)    Mer 7 Mai - 17:44

so annoying .
Listen, i'm not your friend, but i know acting. So, let's be friends just this once, let's pretend we just appreciate this time. Take a break and start again this endless war.
Sur tout les hommes sur Terre, il avait fallu qu'elle tombe sur lui, ce n'était pas comme-ci c'était son ex mais, tout de même. Il faisait parti de ces gars peu fréquentables, du moins des hommes qu'elle préférait éviter et voilà maintenant qu'il se retrouvait sur sa route. Au fond, elle était sûre d'avoir toujours su les vraies intentions d'Arsène envers Katherine : s'amuser. Elle avait pensé au départ, être juste légèrement parano et finalement ses doutes c'était avéré être juste. On peut dire que Catlynn avait toujours eu une bonne intuition. « - C'est du café, vous m'avez pas tué non plus... » Il avait raison et elle aurait sûrement du le faire... bon d'accord c'était assez excessif de sa part. Comme-ci un homme méritait de mourir pour avoir brisé le cœur d'une personne. Ravalant sa salive, la jeune femme était prête à tourner le dos à Arsène avant que celui-ci ne sorte une phrase assez déplacée vu la situation dans laquelle, ils se trouvaient. « Non, au contraire. Figurez-vous, qu'elle sort à présent avec un avocat fort charmant.» Pourquoi, c'était-elle sentie obligé de mentir ? Sûrement, pour son amie qui était sûrement encore en train de se morfondre. Après, plusieurs mois de séparation elle ne s'en était toujours pas remis et ne s'en remettrait probablement jamais. Mais, elle ne voulait pas la faire être encore plus pathétique qu'elle ne l'était déjà. Fière d'elle elle allait s’apprêter à partir mais, quelque chose l'en empêchait. Elle n'était pas à 100 % satisfaite d'elle, non il fallait qu'elle fasse quelque chose pour son amie. Pour se venger, mais quoi ?

Elle ne pouvait pas essayer de le séduire, le fait étant qu'elle allait bientôt gonfler comme un ballon de baudruche et qu'elle n'en avait pas forcément vraiment envie. Pas qu'il était repoussant à ce point mais, plutôt qu'elle avait peur il faut l'avouer d'être prise à son propre jeu. Il est vrai qu'il serait dur pour elle de tomber amoureuse de lui mais, mieux vaut être prudent... non, c'est sûr ce n'était pas une bonne idée. Elle ne devrait sûrement pas se mêler de ça, il avait largué Katy, point. Elle ne pouvait rien faire et ça ne la regardait pas. Pourtant, elle ne pouvait cessé de penser qu'elle devait faire quelque chose, agir. Pas seulement pour son amie mais aussi pour toutes les autres femmes aux cœurs brisés, car avec son regard de braise et son sourire charmeur, il avait du en faire fondre des cœurs. Absorbé dans ses pensées, elle n'avait pas aperçu qu'il continuait à la fixer, affichant toujours ce sourire agaçant mais plutôt craquant. Elle se mordit légèrement la lèvre inférieur avant de déclarer, « Bon eh bien... on m'attend quelque part, alors je.. je vais y aller. Encore désolé tout de même pour le café. »

Elle allait se retourner, elle aurait du le faire. Mais, elle n'en fit rien non au lieu de continuer son chemin et de n'avoir plus jamais à le revoir. Elle fit sûrement, l'une des choses qu'elle regretterait le plus dans sa vie. « Sa vous direz, qu'on aille manger un morceau juste après mon rendez-vous ? Je pourrais ainsi me faire pardonner pour votre chemise, bien que vous ayez dit que ce n'était pas grave. Sachez, que c'est en aucun cas un rencart.. » La jeune femme c'était sentie obligé de préciser cela, on ne sait jamais il aurait pu trouver cela assez étrange. Et puis, Cat' n'avait vraiment pas proposer cela comme un rendez-vous, non pour elle c'était juste de la politesse et il est vrai qu'elle avait aussi peut-être une petit idée derrière la tête mais, ça il ne le savait pas. Elle même ne savait pas vraiment ce qu'elle fabriquait, avec toutes ces hormones en ébullitions. Elle était complètement paumée, son humeur, ses envies étaient des plus variantes. Il lui arrivait même de fantasmer devant les médecins. En même temps depuis sa grossesse, elle avait tiré un trait sur sa vie sentimentale et... sexuelle. Et il est vrai que sentir le corps d'un homme près d'elle lui manquait énormément. Mais, cette invitation n'était pas du tout pour but de le mettre dans son lit.. qu'elle le trouve attirant ou pas. De toutes manières, on ne sortait pas avec l'ex d'une amie.


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité

MessageSujet: Re: I hate you, great too. (Arsène)    Jeu 8 Mai - 23:16





I hate you, great me too.
A. Catlynn Lowes & Arsène M. Smith
Il fixait quand même légèrement le café sur sa blouse et sa chemise. Mouais. Ça finirait bien par être à la mode un jour. Au moins, ce n'était pas du café tout chaud qui sortait de la machine et qui l'aurait sans doute brûlé. Là il aurait été possible qu'il hurle. Comme une fille. Oh, ce n'était qu'un détail. Mais il ne s'était pas attendue à tomber sur un visage familier. Dans quel secteur était-il ? Catlynn n'était rien de plus qu'une vague connaissance, mais leur lien en commun n'avait rien de positif. Et Arsène en jouait. En vrai, il n'en avait rien à cirer. C'était un pari, il avait gagné, fin de l'histoire. Il avait remporté des bières gratuites pendant trois mois. Qui refuserait ça ? Bon, c'était complètement immature, surtout à son âge et surtout avec un tel métier dans les poches, mais c'était Arsène et la folie était maitresse de ses pensées et de ses actes. Il savait qu'aux yeux de mademoiselle il était le dernier type sur terre envers qui elle aimerait s'excuser de quoi que ce soit. Les filles devaient sans doute avec un code à respecter, un girl power ridicule en somme. Gardant un sourire sur le visage, il fit semblant d'avaler le mensonge de Caitlynn et de tout simplement rajouter.

« - Excellent. Du sexe post-rupture lui ferait du bien. » Non, Arsène n'avait pas de gêne. Encore moins avec quelqu'un qu'il avait déjà croisé une ou deux fois. A partir du moment où il retenait un visage, il était tout simplement un peu trop lui-même. Il se montrait trop familier et trop souvent avec n'importe qui, mais il n'allait pas changer pour qui que ce soit. Il fixa Caitlynn qui semblait... pensive. Elle comptait se mettre de côté pour le laisser passer où s'était-elle transformé en statue ? Il devait admettre qu'il était surpris de sa réaction. Elle semblait pressée de partir, s'excusant. Il fronça les sourcils. Elle n'allait pas saisir l'occasion pour lui dire ses quatre vérités et le rabaisser à mort vis-à-vis de ce qu'il avait à sa copine ? Elle ne sortait donc pas les griffes ? Et alors qu'elle s'apprêtait à se retourner, elle fit marche arrière en surprenant Arsène une nouvelle fois.

« - Non, ce n'est pas un rencart, évidemment. » Il se foutait de sa gueule. « - Sinon y'a aussi l'option où je vous donne ma chemise et vous l'apporté à laverie et ça nous évite un rendez-vous gênant. Gênant pour vous ceci-dit. » Il mit en avant le dossier qu'il tenait dans les mains pour Caitlynn le prenne. Sans un mot, il retira sa blouse, qu'il coinça entre ses genoux avant de déboutonnais sa chemise. Il reprit sa chemise qu'il tenait d'une main, alors que l'autre se saisissait de sa blouse et de son dossier. « - Voilà. Prenez ça. Et si vous tenez vraiment à manger un morceau, je ne suis pas contre manger mexicain. J'ai une envie de tacos, pas vous ? » Il leva les yeux vers un panneau indicateur, qui lui fit comprendre vers quel coin de l'hôpital il était. Il fronça de nouveau les sourcils, observa Caitlynn puis lança . « - Vous avez rendez-vous avec qui ? »
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: I hate you, great too. (Arsène)    

Revenir en haut Aller en bas
 

I hate you, great too. (Arsène)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Men ki jan 2 kou deta fini ak Haiti/GREAT LEADERS OF THE CENTURY: ARISTIDE, MAN
» Love me now or hate me forever!
» Great American Bash (RAW) - 20 juillet 2008 (Résultats)
» The Great American Bash - 28 juin 2009 (Résultats)
» Sometimes I hate you so much [pv Lysandre]
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
♫ Modern Family :: DANS LE GRENIER :: Archives rps-