AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Nice to see you again -Aidan-

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Invité
Invité

MessageSujet: Nice to see you again -Aidan-   Jeu 1 Mai - 10:20





Aidan  & Charlie
Nice to see you again!

Charlie s'était réveillée tôt ce matin là. Encore un des horribles cauchemars de quand elle était kidnappée. Elle se revoyait dans cette maison, ne pouvant rien fait et être violée ou simplement s'imaginer qu'elle ne pourrait plus jamais sortir. Bien qu'elle se sache en sécurité car les policiers lui avaient annoncé qu'elle avait tué son ravisseur son esprit tentait de toujours la mettre en garde sur ce qui pourrait arriver. Sincèrement, comment ne pourrait elle pas le savoir après avoir été prisonnière plusieurs mois d'un fou? Elle avait en plus été enlevée dans un lieu public ce qui n'arrangeait pas l'horreur des choses pour Charlie. Bien qu'ayant fait des progrès avec la psy qui la suivait, il lui arrivait encore certaine fois de paniquer sans raison apparente. Son cerveau faisait juste une corrélation entre une rue et son enlèvement. Le problème lorsqu'elle avait ce genre de pensée, c'était qu'elle était incapable de bouger pendant plusieurs minutes et qu'elle était parfois obligée d'appeler son mari pour qu'il vienne la chercher dans tel ou tel endroit. C'était quelque peu pesant pour Elijah, elle le savait et tentait de se raisonner, que rien n'allait lui arriver, que tout était rentré dans l'ordre maintenant, surtout que cela faisait un an, enfin presque un an pour le jour de sa disparition en tout cas. Certains jours, elle n'arrivait pas se dire ça ou se raisonner, elle était prise d'une telle panique et lorsqu'un passant lui demandait gentiment si elle avait besoin d'elle, il lui arrivait alors de courir ou de mal prendre ses paroles et de devenir hystérique. Les passants la prenaient alors pour une folle mais elle s'en fichait, elle ne l'était pas, elle était juste un peu dérangée ces derniers temps.

Elle avait quand même fait des progrès et pas des moindres. Au début, elle ne pouvait n'y se retrouver dans la rue avec des dizaines ou mêmes des centaines de personnes seule sans son mari mais elle ne pouvait pas aussi de retrouver plus d'un certain temps dans la maison. Si elle restait trop longtemps à la maison, elle avait l'impression d'être revenue dans une autre cage et ne pas pouvoir se dégager de tout ça. Le seul endroit où elle se sentait réellement bien était à la mer. Elle ne voyait pas la mer pendant son enlèvement. Elle n'avait pas pu sentir les embruns, sentir le vent et cet air salé sur sa peau ni même le sable. Elijah avait fini par comprendre que c'était son refuge et lorsqu'il ne la trouvait pas et qu'elle ne répondait pas, il venait toujours la chercher ici. Il avait une boule au ventre de peur de ne pas la retrouver et de devoir en alerter la police mais il tentait de faire avec. Bon il tentait mais ils avaient déjà eu une grosse dispute à ce sujet lorsqu'elle ne l'avait pas rappelé pour la énième fois un jour où il l'avait cherché presque sur toute la plage avant de la retrouver enfin. Ils s'étaient disputés car lui aussi avait eu énormément peur lors de sa disparition et que certes, il n'avait pas vécu ce qu'elle avait vécu mais il avait eu énormément peur de ne plus jamais la revoir, qu'on lui dise qu'elle était morte. Ils s'étaient disputés pendant un long moment avant que tous les deux ne se rendent compte que finalement, tout allait bien et que c'était surtout plus de peur que de mal dans toute cette histoire. Charlie tentait alors de répondre lorsqu'il appelait mais c'était lorsqu'elle avait besoin de calme et elle préférait répondre par texto. Chose un peu bizarre, elle avait besoin de se retrouver seule enfin presque seule car elle venait généralement avec ses chiens mais non accompagnée ce qui pourrait rendre un enlèvement encore plus facile mais bon, vu que de toute manière, elle avait été enlevée avec une foule, les deux étaient finalement très facile.

Charlie venait de rentrer de son rendez vous chez le psy tandis qu'Elijah était au travail. Il pouvait maintenant y retourner mais avait du poser des heures lors des premières séances de psy de sa femme. Il l'avait laissé seule en bas du bâtiment pour sa première cession mais avait été appelé le soir pour prévenir que sa femme n'était pas allée au rendez vous. Elle avait beau savoir que cela lui permettrait d'aller mieux, c'était surtout une idée de son mari et d'Aidan et elle avait finalement reculée. Il avait alors du l'y emmener pendant près de cinq mois pour être sure que si il la laissait, elle ne partirait pas et effectivement, elle n'était pas partie la première fois qu'elle y était retournée seule. Elle avait juste paniquée du moment où il l'avait laissé à la maison au moment où il était revenu. Elle n'avait pas osé le dire de peur qu'il la croit irrécupérable mais elle avait tellement tremblée qu'il l'avait deviné. Elle lui avait dit qu'elle devait en passer par là, elle le savait même si ça lui faisait mal et lui créait des crises d'angoisses. Elle sentait encore l'étreinte de son mari pour la rassurer et lui promettre qu'il ne la quitterait pas et qu'elle pouvait l'appeler à n'importe quel moment. Elle savait que même si il le pensait, il pourrait aussi finir par se lasser et tentait de faire les choses par elle même. C'était extrêmement dur et parfois elle replongeait mais petit à petit, elle redevenait un peu plus elle même, enfin par moment.

Elle était en train de se changer pour enfiler quelque chose de plus confortable lorsque ses chiens commencèrent à aboyer. Des aboiements joyeux, très appréciables. Quelques secondes après, on frappait à la porte. Juste le temps d'enfiler un haut et elle descendrait pour ouvrir. Elle se figea sans vraiment sans rendre compte. C'était certes son meilleur ami devant lui mais elle buguait sans aucune raison. Son boxer lui lécha ses pieds nus ce qui la fit réagir.


« Aidan, entre, je t'en pries. Qu'est ce qui se passe? » Ils n'en étaient pas vraiment au fait qu'il ne vienne que parce qu'il avait un problème mais il était étonnant de le retrouver chez elle en plein après midi. Il n'était pas jeudi, leur jour de prédilection pour se retrouver car oui, ils avaient fini par reprendre ce rituel.

BY .TITANIUMWAY


Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité

MessageSujet: Re: Nice to see you again -Aidan-   Sam 10 Mai - 19:43

    Le réveil était devenu sportif. Ces derniers temps, tout c'était accumulé et par moment, cela prenait place sur tout le reste. Le réveil sonna à 7h15, comme toujours ces dernières semaines. Aidan se frotta les yeux, fixa le plafond durant quelques secondes. Son lit était vide, signe que Savannah devait déjà s'activer ou était allé courir, c'était son tour aujourd'hui. Leur vie avait prit un tournant bien différent depuis quelques temps, ils avaient donc dû s'organiser. Il s'habilla et se dirigea vers la chambre des enfants. Des enfants, oui. Julian n'était plus le seul gamin de la maison depuis plus d'un mois maintenant. Près de lui, dans un lit à barreau, deux grands yeux l'observaient avec envie. La petite River se mit sur ses jambes et s'accrocha aux barreaux, lui souriant. Elle vivait ici depuis que Billie avait été hospitalisé. Au départ, le choc avait été rude à encaisser pour l'italien, qui n'avait rien vu venir. Enfin si, mais il n'avait rien fait, c'était contenté d'espérer qu'elle s'en sortirait, qu'elle finirait par reprendre pied, mais pas cette fois. Après qu'elle eut été interné, la garde de la petite leur avait été confiée, à Savannah et lui. Dorénavant, ils vivaient avec deux bambins et un squatteur du nom d'Annibal, géniteur de Billie et, accessoirement, grand-père de River, ce qui révulsait Aidan. En silence, il prit la petite et laissa dormir Julian qui semblait serein dans son lit. Il descendit à la cuisine, prépara le déjeuner de la petite et tandis qu'elle prenait seule son biberon, se fit couler une tasse de café. Il eut juste le temps de finir qu'il entendit Julian l'appelé, signe qu'il était prêt, lui aussi, à déjeuner. Deuxième service, seconde tasse de café. Dans le bureau, Annibal dormait toujours et c'était tant mieux. Aidan l'avait prit en horreur dés leur première rencontre. L'idée qu'il puisse être le père biologique de Billie l'agaçait, parce qu'il était aussi arrogant qu'elle était modeste, aussi exécrable qu'elle était adorable. Bref, une vrai plaie qu'il se devait d'héberger depuis que le tremblement de terre avait détruit l'appartement de la Salinger. Si ça n'avait été que lui, ce gars serait dehors avec un duvet en guise de toit, mais Savannah, en bonne âme qu'elle était, avait tenu à ce qu'il reste là le temps que Billie sorte et se rétablisse.

    Une heure plus tard, River était installé dans sa poussette, habillée et propre, tandis que Julian se balançait joyeusement près d'elle, la laisse de Sandrelli en main. Savannah était repassé prendre une douche et venait prendre le relais. Ils avaient tous deux aménagés leur emploi du temps afin d'être disponible pour les enfants. Ils auraient pû laissé Annibal s'en charger, mais Aidan n'avait aucune confiance en ce gars et encore moins pour lui confier des enfants, même Sandrelli, d'ordinaire pacifique, grognait en sa présence, ce qui était un signe supplémentaire de la gêne qu'il provoquait. Dés qu'Aidan avait un temps libre, il en profitait pour filer à l'Eden afin de travailler sur les travaux, quelques peu délaissé ces derniers temps. Quant au mariage, tout n'était pas très facile niveau organisation. Entre Billie qui se retrouvait en quarantaine, privée de communiquer avec son entourage, Charlie qui se remettait tout juste de son kidnapping, Aidan n'arrivait pas vraiment à se concentrer sur ses noces. Et à chaque fois qu'il y songeait, il se souvenait, douloureusement, du récent événement qui avait endeuillé sa famille : le décès de Ciara. A chaque fois, Aidan songeait à appeler son frère, mais il perdait le courage quand son nom apparaissait sur son écran. Il songeait à la petite Mila, qui ne connaîtrait jamais sa mère et à son frère qui devait tout gérer seul désormais.

    C'est avec tout ça dans la tête qu'Aidan gara son 4x4 le long de chez Charlie. Ils avaient reprit leur rythme, se voir tous les jeudis quand l'emploi du temps d'Aidan le permettait. Au départ, cela avait été une longue suite de silence, de non-dits, avant qu'un dialogue se forme. Aidan n'avait jamais rien forcé, préférant attendre que cela vienne d'elle. De son kidnapping, elle ne disait presque rien et à chaque fois qu'Aidan cherchait à en parler, elle se renfermait sur elle-même. Il resta quelques secondes derrière son volant, le moteur coupé. Derrière lui, Sandrelli aboya, lui léchant la joue, comme pour lui intimer d'y aller. Cela faisait quelques jours qu'il avait envie de lui en parler, de le lui dire, mais le courage lui manquait là encore. Il ne savait pas comment elle le prendrait, avait peur de trop brusquer les choses, que ce ne soit pas le moment. Finalement, il descendit de voiture, Sandrelli sur ses talons. Il sonna et peu après, le visage de Charlie apparue. « Aidan, entre, je t'en pries. Qu'est ce qui se passe? » , demanda-t-elle en s’effaçant pour le laissé entrer. Sandrelli, tout heureux, se rua sur la petite bande. « Je l'ai emmené avec moi, j'espère que ça te dérange pas ? », demanda-t-il, se rendant soudain compte qu'il débarquait à l'improviste. Ils avaient prit l'habitude de sortir avec Charlie, sortir leurs chiens ensemble. Elijah était-il présent ? En tout cas, sa voiture n'était pas garée dans la cour. « Je t'ai apporté une bouteille... », commença-t-il. Avec son restaurant en bonne voie, il aimait chercher la cuvée idéale à sortir aux clients et cherchait des cobayes pour déguster avec lui.
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité

MessageSujet: Re: Nice to see you again -Aidan-   Sam 24 Mai - 20:19





Aidan  & Charlie
Nice to see you again!

Charlie avait eu du mal à reprendre contact avec ses amis. Elle était toujours sur le quai vif. Toujours à s'imaginer que le pire pourrait arriver. Le kidnapping l'avait vraiment traumatisé. Elle ignorait si c'était le fait d'avoir été enlevée en pleine rue qui l'avait finalement le plus effrayée ou les différents sévices -mentaux et physiques- qu'elle avait subit. Elle tentait de se raisonner malgré tout, se dire que tout était désormais fini et que tout ne pouvait qu'aller mieux. Elle tentait oui mais avait du mal à rester seule comme si être accompagnée pourrait changer quelque chose alors que ce jour là elle était en compagnie de son amie Billie.

Charlie se retrouvait en face d'Aidan. Elle sourit, cela faisait plaisir de le voir même si l'instant était un peu étonnant mais ce n'était pas bien grave. Elle aimait se retrouver avec lui, un peu comme dans l'ancien temps. Temps qui lui semblait si loin désormais après tout ce que tous les deux avaient vécus. Charlie avait certes eu ses malheurs mais son ami n'avait pas été épargné et elle le savait très bien. Surtout récemment avec Billie qui se retrouvait à l'hôpital, Enzo qui avait perdu Ciara. Tout était bien compliqué désormais.

Elle vit apparaître la boule de poil qui alla directement vers celles déjà dans la maison. La jeune femme sourit. C'était des moments comment ça qui lui faisait tout oublier. Les animaux et surtout ses chiens avaient le don de l'apaiser et de lui montrer le bon côté des choses. Ils avaient toujours été présents pour elle, que ce soit simplement par esprit ou simplement en se collant à elle comme de vraies sangsues lorsqu'ils sentaient qu'elle en avait besoin. Sans eux, elle ne savait vraiment pas où elle serait. C'était eux qui lui avait permis de se remettre plus facilement, eux à qui elle parlait lorsqu'elle n'allait pas bien. A son retour dans la maison, elle arrivait rarement à dormir avec Elijah. Elle descendait alors regarder la télé, s'endormant devant, tandis que ses chiens étaient près d'elle, prêts à la protéger si quelque chose se passait. Ils étaient toujours là et elle n'osait imaginer lorsque l'un d'eux mourrait. Elle n'y pensait d'ailleurs pas, imaginant à tord qu'ils seraient toujours là pour elle. « Je l'ai emmené avec moi, j'espère que ça te dérange pas ? » Elle releva la tête vers son ami, en lui faisant signe de rentrer. « Non jamais. Ils s'entendent bien tous les quatre. » Elle alla ouvrir la porte du salon pour les laisser sortir. Charlie avait un jardin où ils pouvaient s'amuser et c'était un vrai plaisir de les regarder. « Allez vous amuser dehors. » leur intima-t-elle gentiment tandis qu'elle allait dans la cuisine prête à emmener quelque chose à boire,  « Je t'ai apporté une bouteille... »  Charlie récupéra deux verres. « C'est gentil ça. » Elle revint posant le tout sur la table en sortant des sous de verres. Ce n'était pas trop son genre à l'origine mais bon, aujourd'hui elle le faisait. « Assis toi je t'en pries. » [/color]tandis qu'elle même s'asseyait sur le canapé. « Je suis contente de te voir venir à l'improviste comme ça. »

Charlie avait du mal à ne pas stresser lorsque la sonnette retentissait ou que quelqu'un frappait à sa porte. C'était inévitable. Son coeur commençait à battre la chamade et elle sentait ses paumes devenir moites. C'était étrange d'avoir une telle réaction alors que la sonnette n'avait rien à voir avec son kidnapping? Bref, il était là devant elle et instinctivement, se sentait en sécurité avec Aidan. Elle s'était toujours sentit en sécurité avec lui et ce dès la première fois où il avait empêché cet homme de la violer. C'était étonnant comment les choses avaient évoluées. Elle avait apprit qu'il avait fait de la prison et pourtant, ne s'était jamais sentit en danger avec lui. Au contraire, c'était comme si elle avait été plus rassuré malgré tout. Sa soeur n'avait jamais vraiment apprécié qu'Aidan et Charlie soient amis. Peut être par préjugé à cause du fait qu'il soit allé en prison. Toujours qu'ils avaient continués leur amitié avec des hauts et des bas. Beaucoup de bas ses dernières années. Désormais, les choses semblaient rentrer dans l'ordre. Il était de nouveau présent pour elle et si elle n'avait pas été très bavarde lorsqu'ils avaient commencé à se voir après son enlèvement, maintenant ça allait mieux. Elle continuait de se braquer lorsqu'il lui demandait de manière détournée des détails sur ce qui s'était passé. Se murant dans un silence ou changeant alors de conversation. Aujourd'hui, malgré ça, ils en étaient à un stade différent de leur relation et elle s'en réjouissait. Elle avait toujours eu besoin de lui malgré qu'à la naissance de leur fils, elle l'ai envoyé promener, mettant à mal leur amitié. Mais pars ça, elle avait eu besoin de lui d'une manière qu'il ignorait malgré les lettres qu'elle lui avait donné à son retour de Londres avec son mari. « Tu vas bien? » lui demanda-t-elle, curieuse de savoir ce qu'il faisait ici à cette heure là et à un jour de la semaine autre qu'un jeudi. Certes, ils se voyaient différents jours de la semaine mais c'était un petit peu surprenant. Normalement, il la prévenait de son passage.

BY .TITANIUMWAY

[/color]
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Nice to see you again -Aidan-   

Revenir en haut Aller en bas
 

Nice to see you again -Aidan-

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Leurs chiens meurent pendant la traversée Nice-Calvi
» Scott 17 mois croisé teckel/papillon (06) Nice
» Bérénice - Faris
» Voir Nice Sous la Pluie
» Paris-Nice (PT) >>> Avant mardi 16h00
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
♫ Modern Family :: DANS LE GRENIER :: Archives rps-