AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Jamais deux sans trois ° Ethan & Rozen

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Invité
Invité

MessageSujet: Jamais deux sans trois ° Ethan & Rozen   Jeu 1 Mai - 20:44


Rozen & Ethan

Jamais deux sans trois

Ethan était épuisé. Ces dernières semaines n'avaient pas été faciles pour lui. Cela faisait cinq ans que sa grand-mère était partie pour un autre monde et, malgré qu'il soit plus âgé et que, dès fois, il faisait face à la mort de part son métier, il avait toujours du mal à surmonter cette période de l'année. De plus, ces temps-ci, il était souvent très seul et sa routine était métro-boulot-dodo. Enfin, il avait la chance de travailler chez lui mais bon, dès fois, quand il déprimait, il se disait qu'il aurait préféré avoir du monde autour de lui. Même si c'était des collègues hein, mais ne pas être seul. Surtout pas. Sa journée terminée, il était dix-huit heures trente, il s'affala dans son canapé, les mains sur le visage. Tout ce qu'il voulait, c'était dormir. Et qu'on lui foute la paix. Pas de bol, le téléphone sonna. Il vit le numéro de sa mère s'afficher. Il ne voulait pas répondre. Il savait déjà ce qu'elle allait lui dire. Elle allait lui dire comme la veille: qu'elle voulait renouer contact avec lui, pour le peu de temps qui lui restait à vivre. En effet, la maman d'Ethan était en stade terminal d'un cancer généralisé. Elle n'en avait que pour quelques semaines et voulait que son fils lui pardonne ses erreurs. Ethan n'était pas prêt. Pas prêt à la revoir et pas prêt à devoir encore faire face à la mort prématurée d'un proche. Même après tout ce que sa mère lui avait fait, il était mal. C'était sa mère après tout.

Ethan restait chez lui, la plupart du temps. Là, allongé sur son canapé avec un verre de whisky à la main. Il le faisait tourner entre sa main, hésitant. C'était le cinquième sur la soirée. Allait-il continuer ? Il ne savait pas mais en tout cas, il voulait juste oublier. Ce qu'il savait également, c'était que sa tête tournait pas mal. Il savait qu'il avait des verres dans le nez. Soudainement, il entendit la sonnette retentir. Il grogna, n'ayant pas envie de se lever. Si c'était important, la personne n'avait qu'à ouvrir la porte. Après avoir attendu facilement deux minutes, Ethan entendit la porte s'ouvrir. Il leva légèrement la tête, tournant son regard vers la porte et vit Rozen, une amie, posée au milieu de la pièce.

- "Ouais?"

Dit-il, dans le gaz. Il savait que Rozen n'aimait pas les gens qui avaient bu mais là, elle n'avait pas besoin de venir après tout. Il voulait, en même temps, être seul mais aussi pouvoir vider ce qu'il avait sur le coeur. Il en avait vraiment besoin
Code by Fremione.

Revenir en haut Aller en bas
avatar

▐ PAROLES : 777
▐ DATE D'ARRIVEE : 25/11/2013
Frère jumeau inconnu de Mason A. Wellington, décédé.
▐ AGE : 28 yo
▐ OCCUPATION : Plombier
▐ LES SENTIMENTS : Ils se trouvent en dessous de ma ceinture
▐ POINTS : 259
MessageSujet: Re: Jamais deux sans trois ° Ethan & Rozen   Ven 2 Mai - 5:22




Jamais deux sans trois

Une semaine ! Une semaine que je ne retrouvais plus mon sac à main et que je retournais toute ma maison. Pas moyen de le retrouver. C'est le vrai galère quand tu fous tout dans ce sac c'est à dire carte bleu, argent etc et que tu dois te débrouiller sans pendant plusieurs jours. Et il m'avait quand même fallut tout ce temps pour me rappeler que j'étais allé avec chez Ethan. Pourtant mon sac je ne le trimbalais pas partout, je veux dire en tout cas pas chez des amis, à quoi pourrait-il bien servir là-bas à part comme ici à se faire oublier. J'étais devant chez lui la, garée. J'aurais dû appeler avant, je ne sais pas s'il est la, s'il est accompagné ou même si je le dérange tout simplement. Bon en espérant que ça ne soit rien de tout ça et que je puisse récupérer mon sac tant qu'à faire puis évidemment en profiter pour prendre des nouvelles. Ethan était quelqu'un d'adorable et certes on avait un certain passé tout le deux que je ne cherchais d'ailleurs pas le moindre du monde à nier mais aujourd'hui on était ami, pas plus et surtout pas moins ! Une fois devant la porte j'appuyais sur la sonnette une fois seulement, c'était suffisant, sa sonnette faisait bien assez de bruit. Pas de réponse... Rien, je n'entendais même pas de bruit de pas qui s'approchais ou de déplacement. J'attendis quand même encore un peu, après tout s'il était dans une des pièce à l'autre bout de la maison je pouvais bien lui laisser le temps de venir quand même non ? Et ben flûte il ne semblait pas arriver. Bon tant pis je me permettais de regarder par sa fenêtre et si je ne le voyait pas ben je repartirais et je repasserais plus tard, ou plutôt je passerai un coup de fils. Histoire d'éviter de faire trente-six aller retour dans la journée alors que peut être il ne rentrait que le lendemain. Alors la par contre je ne m'attendais vraiment pas à ça. Pour le coup finalement je n'eu aucun remord à pousser la porte sans y avoir été invitée. Je poussais la porte en arrière une fois entrée pour qu'elle se ferme et m'avançait dans la pièce. "Ouais?" Alors la je ne crois pas l'avoir déjà vu dans cet état, mais quel spectacle m'offrait-il la ? C'était une blague, sérieusement... Le fait que ma mère soit alcoolique et qu'elle se soit très mal occupée de moi fait que tout ce qui touche à l'alcool m'affecte plus que la moyenne. C'était d'ailleurs pour ça que j'étais bénévole aux alcoolique anonyme. Et la voilà que je me retrouvais devant un type habituellement droit, bourré et pas qu'un peu. Comment j'étais censée réagir moi ? "Mais qu'est ce qui t'arrives Ethan ? T'as beaucoup trop bu." Je restais calme, après tout ça ne servait à rien de s'énervé, il ne devait pas être très réceptif. Si je tenais vraiment à le faire il fallait attendre qu'il ai décuvé mais je ne suis pas sûr que ça sera utile. En réalité j'aurais bien envie de péter un câble mais ça n'avancerait à rien. Je soupirais et m'accroupis à côté du canapé sur lequel il était allongé pour être à sa hauteur. Il avait toujours un verre dans la mains, verre que je me permis de prendre en espérant qu'il allait bien vouloir le lâcher. L'alcool pouvait faire des hommes les plus respectables des fripons de bas étages, c'est vraiment un fléau ! "Pourquoi tu t'es mis dans un état pareil hein ? Racontes moi"

© Belzébuth

_________________
...


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tag-gallery.e-monsite.com/

Invité
Invité

MessageSujet: Re: Jamais deux sans trois ° Ethan & Rozen   Ven 2 Mai - 17:28


Rozen & Ethan

Jamais deux sans trois

Il y a quelques jours de ça, Rozen lui avait rendu visite. A vrai dire, ces deux-là étaient sortis ensemble lorsqu'ils étaient adolescents et, suite au départ pour New York du jeune homme, ils avaient mis fin à leur relation qui avait quand même duré une année. Heureusement, ils ne gardèrent aucune rancoeur l'un envers l'autre et leur amitié ne fût pas mise à l'épreuve car, au final, ils étaient bien plus des amis que des amoureux. Ceci dit, leur amitié était importante aux yeux d'Ethan. Pourquoi ? Tout simplement parce qu'il tenait à la jeune femme. Pendant les années d'études du jeune homme, ils ne s'étaient vus que très peu, ce qu'il regrettait mais, en même temps, dans la vie, des chemins se croisent et se quittent. C'était normal. Suite au retour d'Ethan à Los Angeles, ces deux-là s'étaient très vite retrouvés. Ca lui avait fait un bien fou. Alors, non, ne croyez pas qu'ils avaient fini dans le même lit, dans les mêmes draps et dans le plus simple pareil. Loin de là. Ils étaient, ce que l'on appelle, des amis fusionnels. Ils s'aimaient beaucoup, mais d'un amour fraternel. Ethan ne voulait que le meilleur pour Rozen et gare à celui - ou celle - qui lui faisait du mal. Protecteur Ethan ? Juste un peu.

Par contre, ce qu'il avait oublié, c'était que son amie était têtue comme une mule. Son "Pourquoi tu t'es mis dans un état pareil hein ? Racontes moi" sonnait comme un reproche. Il savait que ce n'était pas le cas mais il ne pouvait pas s'empêcher de le penser. Il était bourré après tout. Ethan savait qu'elle n'était là que pour l'aider et pas pour lui rabâcher, comme beaucoup de monde le faisait, qu'il fallait qu'il arrête de boire mais c'était plus fort que lui. La présence des gens à qui il tenait lui répugnait. Les voir avoir de la compassion pour lui était difficile car, d'habitude, c'était lui qui en avait pour les gens. Non, il ne voulait pas se faire plaindre. Hors de question.

- " Oh... Bah... J'avais juste envie de me... Bourrer la gueule."

Ce n'était pas vrai, c'était plus profond. Et il savait que Rozen n'allait pas le croire car elle le connaissait bien mieux que quiquonque mais bon, il pouvait toujours essayer. Il ouvrit doucement les yeux, retirant son bras de son visage avant de soupirer longuement. Son regard se tourna vers le verre que l'Everdeen avait pris. Il l'avait lâché dans les mains de la jeune femme parce qu'il était fatigué. Le verre se retrouvait donc sur la table basse. Honnêtement, Ethan avait envie de le prendre et d'en boire encore et encore. Juste oublier, c'était ce qu'il désirait. Mais il savait que Rozen n'allait pas le laisser faire. Cependant, il essaya de se relever du canapé. Une fois assis, il se pencha vers la table mais n'arriva pas à atteindre le verre. Rozen avait déposé une main sur son torse, le repoussant. Ethan soupira une nouvelle fois, s'affalant dans le canapé.

- " Donne-moi le verre"
Code by Fremione.

Revenir en haut Aller en bas
avatar

▐ PAROLES : 777
▐ DATE D'ARRIVEE : 25/11/2013
Frère jumeau inconnu de Mason A. Wellington, décédé.
▐ AGE : 28 yo
▐ OCCUPATION : Plombier
▐ LES SENTIMENTS : Ils se trouvent en dessous de ma ceinture
▐ POINTS : 259
MessageSujet: Re: Jamais deux sans trois ° Ethan & Rozen   Mar 6 Mai - 13:54




Jamais deux sans trois

Même si notre histoire à Ethan et moi s'était terminée, même si la distance nous avait séparé un certain temps il faisait partit des rares personnes que j'avais connu jeune et qui faisait encore partit de mes amis aujourd'hui. C'est vrai quand on y repense je ne vois plus beaucoup les gens avec qui j'étais amie avant, de manière générale. J'ai évolué, eux aussi, enfin la plus part et nous n'avons plus les mêmes centre d'intérêts. C'est au bout d'un certains temps qu'on peut savoir qui sont nos vrais amis. Ethan en était un vrai, tout comme Lexie évidemment ou encore Tyler bien qu'avec lui ça ai été compliqué, et également Mason. J'avais beaucoup d'affection pour chacun d'eux et je n'imaginais pas qu'un jour il puisse en être autrement. Ethan en plus était réellement l'une des personnes les plus gentilles et altruiste que je connaisse. Le voir dans cet état ça me faisait du mal. Surtout que je n'avais aucune idée de ce qui lui arrivait, du pourquoi il s'était affligé ça. Ça ne lui ressemblait pas de boire pour noyer quelque chose, en tout cas il ne me semblait pas l'avoir déjà vu faire ça. Pourquoi tout le monde semble penser que l'alcool va résoudre les problèmes ? Non seulement ça ne permet pas d'oublier mais ça t'enfonce dans ta déprime puis en plus de ça t'as tendance à faire un tas de connerie déjà rien qu'avec l'alcool mais alors en plus si on est bouleversé autant dire que ça ne fait vraiment pas un bon mélange. Et croyez moi j'étais extrêmement bien placée pour savoir que l'alcool créé plus de problème qu'il n'en résous, et encore faudrait-il qu'il en résolve. " Oh... Bah... J'avais juste envie de me... Bourrer la gueule." La en revanche il me prenait pour la dernière des imbéciles. L'alcool avait du lui faire oublier que ma blondeur n'était qu'une couleur de cheveux et que je n'étais pas stupide. "C'est réussis, tu es bien torché" Autant lui dire, il allait sûrement ne pas super bien le prendre mais ce n'était que la vérité. Et puis aller ça va, Ethan ne se bourrait pas la gueule juste pour se bourrer la gueule on ne me l'a fait pas à moi. Pas de chance pour lui j'étais très bornée, plus même que Lexie autrement dit je ne partirais pas d'ici tant que je ne saurais pas ce qui lui arrive. Ce n'était pas non plus comme si je lui demandais d'en parler à une parfaite inconnue.

Je posais le verre qu'il tenait juste avant dans la main sur la table basse qui se trouvait non loin du canapé mais assez pour être hors de sa portée. Ethan se redressa en position assise, tant bien que mal. Essayait-il de se reprendre ou de... C'est bien ce qui me semblait, il voulait le verre. Franchement la il se comportait comme un enfant à qui on aurait confisqué un jouait. Je mis ma main sur son torse pour le recaler contre le dossier du canapé. Il pouvait bien essayé je ne laisserais pas retoucher à ce verre, je ne tiens pas à ce qu'il finisse à l'hôpital. J'étais pompier, c'était un boulot assez physique et du coup le repousser n'était vraiment pas bien dur surtout vu l'état dans lequel il était, autrement dit une vraie larve. D'ailleurs il n'en fallut pas plus pour qu'il s'affale sur de nouveau. " Donne-moi le verre" je secouais la tête de gauche à droite. "Donne moi une raison valable de te le donner" Et j'étais impatiente d'entendre ça. Soit il allait me sortir une connerie de mec bourré soit il allait m'expliquer ce qu'il se passait.

© Belzébuth

_________________
...


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tag-gallery.e-monsite.com/

Invité
Invité

MessageSujet: Re: Jamais deux sans trois ° Ethan & Rozen   Jeu 15 Mai - 19:35


Rozen & Ethan

Jamais deux sans trois
Ethan savait que l'alcool n'allait pas régler ses problèmes, il n'était pas bête. Il ne comptait pas le nombre de fois où il avait dit à certains amis que se bourrer la gueule ne résolvait rien mais, honnêtement, aujourd'hui, il s'en foutait. Il en avait plus que ras-le-bol de cette situation. Sa mère ne s'était jamais occupé de lui, son père encore moins, il avait été élevé par sa grand-mère et, depuis la mort de cette dernière, il ne s'était jamais senti aussi seul. Bien évidemment, il avait ses amis sur qui il savait qu'il pouvait compter mais c'était différent. Il n'avait plus de pilier à ses côtés, plus de famille. Alors oui, il avait beau avoir vingt-six ans et se débrouiller comme un grand garçon, il se sentait plus seul que jamais. Et l'annonce que sa mère lui avait faite ne renforçait que cette idée. Sa mère était malade. Un cancer généralisé. Elle n'en avait plus que pour quelques mois. Et lui, il ne savait pas comment faire. Il ne savait pas comment réagir. Devait-il aller la voir et la soutenir ? Ou devait-il rester là à ne rien faire et risquer de le regretter tout le reste de sa vie ? Ethan était plus que perdu, il avait vraiment besoin d'un oreille attentive pour l'écouter. Mais faire pitié, ça, non, jamais.

"Donne moi une raison valable de te le donner" Ethan soupira, se laissant tomber en arrière sur le canapé. Il avait juste envie de chialer. S'il ne continuait pas à boire, c'était ce qu'il allait vraiment arriver. Il n'avait jamais ressenti une si grande solitude de toute sa vie, et pourtant, ça avait été le cas pendant longtemps. Ethan était fatigué, épuisé. Il n'avait pas dormi de la nuit à cause de cette nouvelle. Pour la première fois depuis longtemps, il s'était réveillé à plusieurs reprises, sursautant. Bien évidemment, s'endormir de nouveau fut difficile et très pénible mais il avait su dormir quelques heures tout de même. Au moins, en ayant une cuite, il dormirait facilement. Face aux mots de son amie, Ethan ne dit rien, il se tût. Elle avait raison, après tout. Se bourrer la gueule n'allait pas faire que sa mère allait aller mieux. Il se leva, allant chercher deux verres et une bouteille d'eau. Ethan était conscient qu'il avait trop bu et que ça servait à rien mais c'était plus fort que lui. Il ramena le tout là où Rozen était et posa sur la table basse. Il se concentra et versa de l'eau dans les verres puis en tendit un à la jeune femme. Pendant un moment, il ne dit rien, il avait du mal à aligner les mots à cause de sa cuite alors, s'il pleurait, ça allait être pire. Puis, il prit son courage à deux mains. La gorge nouée et les larmes prêtes à sortir, il ajouta.

- "C'est... Ma mère, elle... Elle va mourir"
Code by Fremione.

Revenir en haut Aller en bas
avatar

▐ PAROLES : 777
▐ DATE D'ARRIVEE : 25/11/2013
Frère jumeau inconnu de Mason A. Wellington, décédé.
▐ AGE : 28 yo
▐ OCCUPATION : Plombier
▐ LES SENTIMENTS : Ils se trouvent en dessous de ma ceinture
▐ POINTS : 259
MessageSujet: Re: Jamais deux sans trois ° Ethan & Rozen   Dim 22 Juin - 0:21




Jamais deux sans trois

Honnêtement ça me faisait mal de le voir comme ça. Parce que pour qu'il se mette dans cet état il avait du se passer quelque chose, forcément. Et pas seulement un petit quelque chose sans intérêt. Ethan est trop mature pour se bourrer la gueule à se point sans une très bonne raison. D'ailleurs même avec une bonne raison en temps normal il ne le ferait pas. Il sait que ce n'est pas la bonne solution. Mais la il l'avait fait quand même. J’espérais qu'il n'était pas totalement détruit parce que c'était bien la première fois que je le voyais comme ça. Il avait totalement perdu le contrôle. Franchement je ne pensais pas avoir à jouer le rôle de la grande sœur moralisatrice un jour avec lui, surtout au niveau de l'alcool. Je n'aimais pas faire la morale, tout simplement parce que généralement les gens n'aiment pas qu'on leur fasse la morale et le prenne mal mais pourtant je le fais. Peut-être parce que je me dis que j'aurais bien voulu que quelqu'un fasse la morale à ma mère quand elle a commencé à sombrer dans l'alcool. Ça l'aurait énervé sur le coup mais ça aurait amélioré sa vie et celle de son entourage ça j'en étais plus que persuadée. Ce n'était pas pour rien que je ne buvais pas d'alcool et que j'étais une aide bénévole à l'association des alcooliques anonyme. Il faut croire qu'au fond de moi je cherche à combler ce que je n'ai pas pu faire avec ma mère en aidant les autres. C'est important, ça m'aide à maintenir un équilibre, j'en ai besoin. Et aujourd'hui c'était Ethan qui semblait avoir besoin de moi.

Je ne comptais pas lui redonner son verre, il avait bien assez bu et je ne voulais pas qu'il finisse à l'hosto. Cependant oui je cherchais à l’amener à me dire ce qui n'allait pas. A vrai dire j'étais inquiète. Je ne savais pas de quoi il était capable dans cet état la et alcool plus grosse dépression est souvent égale à connerie ! Malheureusement c'est vrai. Alors je préfère rester la, essayer de savoir ce qui ne va pas et de l'aider si je peux mais en tout cas j'allais sûrement rester ici jusqu'à ce qu'il décuite. C'était ce qu'il y avait de mieux à faire. Il prit conscience de ce qu'il était en train de faire apparemment vu qu'il se leva pour aller chercher une bouteille d'eau et deux verres qu'il ramena pour poser sur la table basse. Il galéra à les remplir mais il réussit quand même avant de m'en tendre un que je pris en souriant "Merci" Je le regardais tout en buvant quelques gorgées. Il ne disait rien, toujours rien... Encore rien jusqu'à ce qu'il parle enfin. "C'est... Ma mère, elle... Elle va mourir" Alors la je m'attendais à tout sauf ça. Je m'étais paralysée après un hoquet de surprise. Sa mère... Oh mon dieu... Je posais mon verre puis fermait les yeux en soupirant légèrement. C'est sûr que ça expliquait tout de suite beaucoup mieux son comportement. Et que dire dans une situation pareille ? Je m'assis à côté de lui sur le canapé et le pris dans mes bras pour le serrer fort contre moi. Sans le lâcher et en lui caressant doucement les cheveux j'ajoutais alors "Je suis vraiment désolée Ethan, personne ne devrais avoir à vivre ça. Je vais rester auprès de toi..."

© Belzébuth

_________________
...


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tag-gallery.e-monsite.com/

Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Jamais deux sans trois ° Ethan & Rozen   

Revenir en haut Aller en bas
 

Jamais deux sans trois ° Ethan & Rozen

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Jamais deux sans trois... Choose your colors
» Jamais deux sans trois... •• Edward
» billy&april ~ jamais deux sans trois dit-on... je crains le pire.
» .:: Jamais Deux sans Trois, hein! ::. {Pv Mirai-chan!}
» (07) R. Cybéline Blackheart - Jamais deux sans trois ...
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
♫ Modern Family :: DANS LE GRENIER :: Archives rps-