AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Pourquoi faut-il un drame pour nous rapprocher ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Invité
Invité

MessageSujet: Pourquoi faut-il un drame pour nous rapprocher ?   Mer 2 Juil - 19:12

Missy & Curtis ❧ C'est la fin du monde...
Mains dans les poches, Curtis marchait d’un pas rapide le long de l’avenue. De colère, il avait quitté le restaurant où Missy et lui fêtaient la Saint Valentin. Enfin fêtaient… c’était vite dit. A l’origine, ils avaient réservé dans un grand restaurant, assez chic, plutôt connu. Il fallait réserver des semaines à l’avance pour être sûr d’avoir une place et cette dernière avait bien failli leur passer sous le nez à cause du travail de Missy.

Si Curtis avait la chance de travailler à domicile – bien qu’il avait hâte d’avoir assez d’argent pour ouvrir un cabinet ailleurs – ce n’était pas le cas de Missy qui bossait au zoo de la ville. Et même si le zoo n’était pas loin de chez eux, il n’était pas rare qu’elle rentre tard. Et ce soir, le soir de la Saint Valentin, elle avait osé arriver encore plus tard que d’habitude. Si bien que leur réservation avait failli leur passer sous le nez. Curtis avait dû faire des pieds et des mains pour conserver leurs places et il était donc sur les nerfs, fâché et déçu de l’attitude de celle qui partageait sa vie. Pourquoi prenait-elle toujours les choses à la légère ? Ca commençait vraiment à le fatiguer.

Dans un sens il comprenait qu’elle soit occupée et qu’elle vive à fond son travail, sa passion. Mais pour ce soir là, il estimait qu’elle aurait pu faire un minimum d’effort. Du coup, il avait la sensation qu’elle n’en avait rien à faire de cette fameuse soirée. Certes, la Saint Valentin était un soir comme un autre après tout… mais pour Curtis, c’était surtout histoire de marquer le coup, de les rapprocher. C’était raté. Dire que c’était surtout la faute des femmes, à toujours vouloir un truc important ce jour là. Pour le coup, Curtis était tellement agacé de cette attitude qu’il avait fini par s’en prendre à elle, à critiquer tout ce qu’elle faisait. S’ensuivit une dispute qui le conduisit dehors, histoire de prendre l’air.

Là, même s’il croisait quelques couples dans la rue, il se sentait seul, un peu plus détendu. Quelque part, il avait envie de retourner au restaurant, de calmer le jeu et de profiter de la soirée. Mais d’un autre côté, il lui en voulait et ne voulait pas non plus s’écraser devant elle. Il ne ferait rien sans excuses, c’était décidé ! Bon, pour ça, il faudrait encore qu’il rejoigne le restaurant… Car il doutait que Missy le rejoigne. Pour ça il aurait fallu qu’elle sache où il était et en plus c’était le risque de voir leur réservation disparaître définitivement. Dire qu’ils n’avaient entamé que l’entrée… Quel gâchis.

Assez loin maintenant, Curtis stoppa et poussa un long soupir. Il se retourna et regarda derrière lui, comme s’il arrivait à voir le restaurant d’ici. Missy se sentait-elle mal ou était-elle en train de draguer le premier serveur venu. Cette seule pensée fit fulminer Curtis sur place. Secouant la tête, il tenta de la chasser puis fit le chemin en sens inverse. Ou tout du moins, il essaya…

Au départ, il avait juste cru perdre l’équilibre en se mettant en route trop vite. Mais il se rendit rapidement compte qu’il n’y avait pas que lui qui tombait. Le sol tremblait, tout autour de lui remuait dangereusement. Des cris retentissaient, des bruits sourds confirmaient la chute d’objets sur le sol… Curtis comprit rapidement ce qu’il se passait et se rendit alors compte de l’ampleur de la catastrophe. Ce n’était pas juste une petite secousse de rien du tout, loin de là. Le sol se déchirait, les bâtiments se fissuraient… Peut-être même allaient-il s’effondrer… C’est là qu’il pensait à Missy, au fait qu’elle se trouvait dans le restaurant… seule. Le cœur de Curtis se mit à tambouriner dans sa poitrine à la seule pensée qu’elle puisse se retrouver coincée, blessée ou… pire encore.

Aussi rapidement qu’il le put, il se remit sur ses pieds et couru plus ou moins dans la direction du restaurant. C’était bien plus difficile qu’il ne l’aurait cru. Tout le monde fuyait ou en tout cas essayait, en sens inverse. Il manqua de se faire écraser une fois ou deux par des objets qui s’écroulaient mais il parvint à rejoindre la rue du restaurant. Sauf que ce dernier ne tenait debout qu’à moitié. Une partie du toit s’était effondrée, provoquant un trou en son centre. Cette fois, le cœur de Curtis stoppa quelques secondes, comme si l’évidence s’offrait à lui : Missy était sans doute morte.

Seulement, il n’acceptait pas cette idée. Elle lui était intolérable. Que ferait-il sans elle ? Il avait besoin d’elle, elle n’avait aucun droit de l’abandonner ! Sans réfléchir plus que ça, il se dirigea vers la porte et tenta de l’ouvrir, en vain. L’éboulement avait bloqué la porte, rendant son accès impossible. Alors il contourna le bâtiment et entra par l’entrée de service, ouverte. Des gens avaient probablement fuis par là… Curtis s’y engouffra, manquant de tomber plus d’une fois. C’était un vrai terrain glissant. Approchant péniblement de la salle de repas, il se mit à hurler.

« Missy !!!! MISSY !!! »

Il priait pour qu’elle soit consciente… et surtout, vivante.

©clever love.
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité

MessageSujet: Re: Pourquoi faut-il un drame pour nous rapprocher ?   Lun 7 Juil - 0:16

Ne m'abandonne plus jamais!

Missy tapotait nerveusement son verre de vin. Curtis était parti depuis un bon moment maintenant. Si Missy ne l'avait pas retenu sur le moment, trop en colère, maintenant, elle le regrettait bien et espérait qu'il reviendrait rapidement vers elle. Elle savait que c'était de sa faute mais Curtis ne semblait pas comprendre que ça pouvait arriver d'oublier certaines choses parfois!Bon, clairement, oublier le soir de la saint valentin était totalement impardonnable.  Missy poussa un léger soupir et siffla son verre de vin d'une traite. Ce qu'elle pouvait détester leur situation.

Il était bien loin le temps où Missy et Curtis ne se disputaient que pour des âneries et se réconciliaient rapidement sur l'oreiller. Missy ne retrouvait plus le Curtis d'avant. Mais elle ne se rendait pas compte que tout avait changé par sa faute. Si elle faisait un effort, Curtis en ferait sûrement aussi. Mais ce soir, c'était bel et bien la faute de Missy. Elle avait totalement oublié le soir de la saint valentin et leur réservation qui avait coûté les yeux de la tête à Curtis. Il avait sûrement dut vendre un rein pour contenter la jolie rouquine. Et elle, elle avait traîner au travail, comme une idiote.

Chaque fois qu'une personne franchissait la porte du restaurant, Missy tendait le cou pour voir s'il s'agissait de Curtis. Ça commençait à faire long et ça l'angoissait là. Missy avait peur de quitter le restaurant toute seule et de rater le retour de Curtis. Mais surtout, elle avait peur de se faire agresser. La jeune femme soupira doucement et fixa son assiette avec dépit. Pourquoi avait il fallut qu'elle loupe ce soir là justement? Mais dans un sens, elle avait la sensation que Curtis ne comprenait pas que, elle, elle avait pas mal de boulot et qu'en plus, elle n'était pas comme lui, à domicile.

Le serveur vint remplir son verre de vin à nouveau. Qu'est ce qu'il faisait lui? Il essayait de la rendre ivre pour abuser d'elle ou quoi? Missy secoua doucement son visage et se massa les tempes. Tout ça était en train de la rendre folle et elle avait simplement envie de se blottir contre Curtis et de se reposer. Elle voulait profiter de lui, dans ses bras, à regarder un film en mangeant un de ces plateaux repas dont lui seul avait le secret.

La jeune femme fixa son verre de vin sans y toucher, plongée dans ses pensées. Elle fit une moue boudeuse lorsque la surface du liquide carmin se mit à onduler légèrement. Sur le moment, Missy pensait avoir fait bouger la table mais elle n'avait pas remué d'un cil. Le liquide se mit à trembler plus fort. Misy se redressa doucement, fronçant les sourcils. Ce n'était pas normal, assurément. La table se mit à bouge violemment, renversant le verre sur la robe rose pâle de Missy. La demoiselle se leva d'un bond lorsque cette fois, ce fut tout le restaurant qui fut secouer.

Secouée comme un prunier, Missy perdit l'équilibre. Son premier réflexe une fois à terre fut d'attraper son sac à main et de le serrer contre elle. Les gens autour d'elle semblaient prit de panique, hurlant et courant comme ils pouvaient dans tous les sens. La jeune femme tenta de se relever mais le sol tremblait trop violemment et ses talons trop hauts ne lui permettaient pas de rester en équilibre. Elle balança ses chaussures hors de ses pieds et rampa à quatre pattes vers le bar alors que la moitié du plafond venait de s'effondrer pile où elle se trouvait. La jeune femme se plaqua contre le mur du bar qui se trouvait dans son dos, regardant avec effroi l'endroit où elle se trouvait quelques secondes plus tôt. Un peu plus et Missy aurait finit écrasée sous le béton.

La rouquine était pétrifiée. Elle n'osait plus bouger de là où elle se trouvait. Alors qu'elle regardait fixement en face d'elle, une fille d'à peu près son âge rampait dans sa direction. Elle avait le visage rouge de larmes et les yeux emplit d'une terreur qui devait être le miroir des yeux de Missy. Au moment où Missy voulut aller l'aider, bougeant légèrement de sa place, un morceau de plafond s'abattit sur la pauvre femme, l'écrasant totalement. Missy n'avait pas perdu une miette du spectacle, contre son gré. Son seul réflexe fut de hurler alors qu'elle n'avait même pas remarqué qu'elle était éclaboussée de sang. Le tremblement cessa alors aussi rapidement qu'il était arrivé. Juste sous les yeux de Missy se trouvait le cadavre de la jeune fille, on ne voyait qu'une main tendue vers elle et une mare de sang qui tâchait la moquette beige du restaurant.

La jeune femme n'arrivait plus à détacher son regard de l'endroit macabre. Mille questions fusaient dans son esprit. Et si ça avait été elle? Et si ça avait été Curtis? La jeune femme était statufiée sur place. Si bien qu'elle n'entendit même pas que Curtis l'appelait. Ce n'est que lorsqu'il la toucha qu'elle sursauta et posa son regard sur lui, terrifiée. Missy n'attendit pas pour se jeter sur lui, se mettant à pleurer à chaudes larmes. Elle le serra tellement fort contre elle qu'on pouvait se demander si elle n'était pas en train de l'étouffer.

Curtis... Curtis... Tu n'as rien!!!

La jeune femme se pressa un peu plus contre lui, collant son visage dans son cou pour ne plus voir l'horreur qui s'était déroulée sous ses yeux. Curtis n'avait rien et c'était tout ce qu'il lui importait.

lumos maxima
Revenir en haut Aller en bas
 

Pourquoi faut-il un drame pour nous rapprocher ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Il faut oublier le passer pour vivre dans le présent [Logan]
» Ils sont là pour nous faire rire!!!!
» "Le bonheur est un mythe inventé par le diable pour nous désespérer." Helena & Samuel .
» "Le bonheur est un mythe inventé par le diable pour nous désespérer."
» Cette ville est trop petite pour nous deux [Riful]
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
♫ Modern Family :: DANS LE GRENIER :: Archives rps-