AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 NOAH ¤ Sunshine girl.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar

▐ PAROLES : 79
▐ DATE D'ARRIVEE : 19/06/2014

▐ AGE : 23 printemps en fleurs.
▐ OCCUPATION : Patineuse artistique + barman.
▐ LES SENTIMENTS : Pfff, comme si j'avais du temps pour ça.
▐ POINTS : 2
MessageSujet: NOAH ¤ Sunshine girl.   Dim 6 Juil - 21:00

Noah A. Wilson & Primrose E. Standford

« Lorsqu'on regarde vers l'avenir en croyant tout savoir à l'avance, il ne faut jamais oublier que la vie peut nous surprendre à tout instant et qu'il est toujours possible de se surprendre sois même. »



Certains diront que c’est de la pure folie de s’enfermer dans un aréna sportif lorsqu’il fait un temps aussi splendide dehors. Pour Primrose, ce n’était que la normalité. Il n’y avait pas un jour sans qu’elle ne passe par la patinoire de la ville afin de chausser ses patins et pratiquer ses enchaînements. Elle savait que sans entraînement, elle n’arriverait jamais à rien. Du moins, elle n’arriverait jamais à atteindre son but. Atteindre les Olympiques avait toujours été sa plus grande espérance. Elle devait absolument se rendre là où sa mère n’avait jamais eu la chance d’aller. De ce fait, elle devait bûcher à tous les jours durement si elle voulait vraiment réaliser son rêve. C’est pour cette raison que la jeune fille s’était levée de très bonne heure ce matin afin d’aller parcourir la glace un peu. Elle avait avalée un déjeuné rapide, avait été faire son jogging, avait prit une douche puis s’était vêtue d’une petite jupe en jeans et d’un T-shirt blanc à col en V. Puis, elle avait bondie dans sa voiture en direction de la patinoire. Là, elle avait passée ce qui lui avait semblé des heures à s’entraîner le plus durement possible. Il arrivait assez fréquemment qu’on lui dise qu’elle était trop dure envers elle-même. C’était sans doute la vérité, mais la jeune femme n’avait jamais connue d’autres manières de fonctionner. Elle avait toujours dû se motiver elle-même pour réussir puisque ce n’était certainement pas sa famille qui l’aurait fait pour elle. Sa mère était morte lorsqu’elle était encore très jeune, et tant qu’à son père et son frère, elle préférait ne pas en parler. Disons qu’ils n’avaient plus aucune importance à ses yeux désormais.

Après quatre heures d’entraînement rigoureux, Prim décida d’enfin quitter les lieux pour profiter un peu du beau temps et du soleil. L’été battait son plein et il ne faisait nul doute qu’elle avait envie d’en profiter, comme tout le monde, d’autant plus que ce soir, elle n’avait pas été cédulée pour travailler au bar. Elle avait donc toute sa journée devant elle. Montant une nouvelle fois dans a voiture, elle commença à faire lentement le tour de la ville à la recherche de quelque chose à faire. C’est sans surprise qu’elle finit par atterrir devant le parc. Disons qu’il n’y avait pas de meilleur endroit où passer la journée. Il y avait toujours des coins d’ombres sous les arbres pour relaxer un peu, un glacier à porté de main, et si jamais elle finissait par avoir trop chaud, la jeune femme pourrait très bien aller faire un saut dans la piscine située dans les espaces dits sportifs de la place. Heureuse de son idée, elle se stationna un peu plus loin avant de se rendre à pied à l’intérieure. Comme elle l’avait prévue, l’endroit était déjà bondé. Ce n’était pas vraiment surprenant en fait. Elle ne pouvait tout de même pas être la seule personne à avoir eu l’idée de se pointer le nez ici. Et de toute façon, elle n’avait jamais aimée trop le calme. Le bruit ambiant ne lui déplaisait pas le moins du monde.

Miss Sandford finit par se trouver un arbre désert et où il ferait bon de s’asseoir. En vue de la chaleur, mieux valait qu’elle se cache du soleil au plus vite. Elle s’allongea donc sur l’herbe, se laissant bercer par la fine brise chaude qui planait sur le parc en ce moment. Elle était un peu déçue de ne pas avoir croisée la route d’une tête conue en entrant dans le parc. Disons que passer l’après-midi toute seule était loin d’être une perspective alléchante, d’autant plus que vu le temps, c’était l’occasion idéale de passer du temps en bonne compagnie. Se redressant doucement, elle prit son portable qui se trouvait dans sa poche et commença à faire défiler sa liste de contact afin de se trouver quelqu’un à rejoindre. C’est avec un léger sourire aux lèvres qu’elle aperçue le nom de Noah. Il y avait un petit moment qu’elle ne les avait pas vus, lui et son adorable petit garçon, et s’il n’était pas trop occupé, c’était l’occasion idéale. Aussi, elle s’empressa de lui envoyer un SMS afin de le prévenir. « Salut !! Je me demandais si mes deux hommes préférés étaient trop occupés pour venir passer l’après-midi au parc avec moi. Réponds-moi vite. Bisous !! » Un nouveau sourire amusé aux lèvres, elle rangea de nouveau son portable dans sa poche, se rallongea sur l’herbe fraîche. L’idée de les voir tous les deux aujourd’hui lui réchauffait le cœur. Ils étaient tout aussi adorables l’un que l’autre et c’était toujours un réel plaisir de passer du temps avec eux.


© Chieuze



_________________

Nos vies sont constituées de moments fugaces, nous les traversons comme des villes au bord d'une autoroute. Mais parfois, nous nous apercevons que nous sommes en train de vivre quelque chose de différent, d'exceptionnel. Ces instants là durent une éternité et sont inoubliables.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité
Invité

MessageSujet: Re: NOAH ¤ Sunshine girl.   Lun 7 Juil - 21:01

Noah A. Wilson ∞ Primrose E. Standford
La seule façon de faire progresser l’humanité est de changer la nature animale de l’homme. Si l’homme devenait un caillou, ses atrocités seraient nulles dans la destruction étourdie de la mère nature.
La matinée commençait plutôt mal, son fils encore embrumé par le sommeil, était assez grincheux. Toujours quand les premières chaleurs, montraient le bout de son nez. Toujours quand les premières chaleurs, montraient le bout de son nez. On peut dire que les nuits de Noah étaient mouvementées, essayaient d'endormir son fils, ce n'était pas le plus facile. Pourtant, il restait confiant et souriant, malgré la fatigue qui se cumulait avec les jours. Il ne perdait pas l'amour inconditionnel qu'il avait pour lui. Petit-déjeuner, préparation mode commando pour l'habillage, les deux hommes de la maison étaient enfin prêts pour affronter la journée et ces épreuves. Depuis que la mère de son fils était partie, Noah a appris au fil du temps, à s'organiser, à avoir un emploi du temps, pour le bien de son fils. Les premiers temps, il doit bien l'avouer qu'il a eu du mal à trouver son rythme. Entre le boulot, l'éducation de son fils, et les petits à côtés, concernant sa santé. Même si ce n'était pas toujours facile, il y arrivait. Le temps et l'organisation, c'était cela le secret !
Noah n'a jamais songé à fuir ces responsabilités, même quand il a su qu'il allait devenir père. Il ne sait pas enfuit comme l'aurait fait certain. Il était que tous les deux maintenant, comptant l'un sur l'autre. Son regard s'attarda sur son fils assit sur le sol jouant avec des jouets, qu'on trouvait souvent dans des salles d'attente, dans le coin d'une pièce. En attendant le médecin, pour un vaccin quelconque. Les pas de son fils peux maitriser sur l'instant, s'approcha de lui, montrant une petite voiture, déjà user par sa vie dynamique. Il manquait des bouts de plastiques, destiner aux fenêtres. Une porte absente du côté passager. Un sourire s'affichait sur le visage de Noah, prenant ainsi la petite voiture entre ces mains. Celle que son fils lui montrait. Imitant maladroitement le son, qui ressemblait plus à un scooter, dont le pot d'échappement était percé. Noah se réconfortait dans l'idée, qu'à cet âge-là , on ne savait pas faire la différence. L'appellation de son nom se fit entendre, les informant que c'étaient leurs tours. Le jeune homme posa le jouet sur une petite table se trouvant à côté, puis prit son fils dans ces bras. Prenant le chemin du cabinet.
Quelques minutes, Noah et son fils sortaient du cabinet, séchant les larmes qui c'étaient frayaient un chemin sur la joue d'Andrew. Ils n'avaient rien de prévu, le soleil s'exposait au plus au dans le ciel. La chaleur écrasant l'environnement. L'idée première de Noah était de rentrer aux frais, essayait d'occuper Andrew. Pourtant, son portable se mit à vibrer, dans sa poche. Tenant la main de son fils, il se mit à lire le message, un sourire apparaissant déjà sur ces lèvres. Son regard se posa sur fils, se mettant à sa hauteur. Dis-moi, on est invité à aller au parc par Prim ! Qu'est-ce que tu en dis ? Une agitation des bras, un sourire jusqu'aux oreilles, et des petits sauts sur place. Noah n'avait pas besoin d'entendre la réponse. Il s'empressa de taper un message de confirmation. Salut !!! Tes hommes préférés, c'est un privilège, ça sera avec plaisir, Andrew saut déjà sa place. On arrive ! Bisous. Son regard s'attarda sur son fils assit sur le sol jouant avec des jouets, qu'on trouvait souvent dans des salles d'attente, dans le coin d'une pièce. Au fil du temps, Noah aussi. Elle était très présente dans leurs vies, respectives. Elle avait sa vie, pourtant, elle était toujours présente. Les deux hommes avaient pris un peu de temps pour venir, de l'autre côté de la ville, ils avaient toutes à traverser à pied. Noah alternait les marches, puis portait son fils pour le soulager un peu. Quand ils montraient enfin le bout de leurs nez. Trouver la position de Prim était une autre épreuve, cependant, elle n'échappa pas au regard du petit garçon, la montrant du doigt, quitte à donner des coups de pied à Noah pour qu'il le lâche. Ce qu'il fit à quelques mètres d'elle.
code by Silver Lungs


Dernière édition par Noah A. Wilson le Mar 8 Juil - 8:08, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar

▐ PAROLES : 79
▐ DATE D'ARRIVEE : 19/06/2014

▐ AGE : 23 printemps en fleurs.
▐ OCCUPATION : Patineuse artistique + barman.
▐ LES SENTIMENTS : Pfff, comme si j'avais du temps pour ça.
▐ POINTS : 2
MessageSujet: Re: NOAH ¤ Sunshine girl.   Lun 7 Juil - 21:41

Noah A. Wilson & Primrose E. Standford

« Lorsqu'on regarde vers l'avenir en croyant tout savoir à l'avance, il ne faut jamais oublier que la vie peut nous surprendre à tout instant et qu'il est toujours possible de se surprendre sois même. »



Malgré le fait qu’elle venait de quitter l’aréna, Prim ne pouvait s’empêcher de songer encore un peu à son entraînement d’aujourd’hui. À dire vrai, elle n’était pas franchement fière d’elle. Certes, elle s’était poussée à fond afin de s’entraîner au maximum, mais elle savait qu’elle aurait pu faire bien mieux que ça. Encore une fois, c’était son côté perfectionniste qui reprenait le dessus. C’était un côté de sa personne qu’elle détestait au plus haut point mais elle n’y pouvait rien. C’était dans sa nature et elle se doutait que jamais elle ne pourrait changer ça. Et puis quoi, depuis quand avoir de l’ambition était un défaut ?? Si elle parvenait vraiment à atteindre son but, elle savait que ce serait avant tout grâce à son travail acharné et à son sens de la perfection. Il n’y avait qu’en étant parfaite qu’elle pourrait être admise aux Jeux Olympiques.

Elle tenta néanmoins de chasser ces idées de ses pensées en allant faire un tout au parc. Il ne faisait nul doute qu’en vu du beau temps, elle allait passer un après-midi superbe. Cependant, l’idée d’être seule ne l’enchantait guère. Primrose avait beau être une solitaire dans l’âme à certains moments, il n’en demeurait pas moins qu’avoir un peu de compagnie était quelque chose qui lui faisait toujours plaisir. C’est instantanément qu’elle tomba sur le numéro de Noah. Depuis qu’elle les avait rencontrés, lui et son adorable petit garçon, elle ne pouvait nier que sa vie avait grandement changée. Certes, elle passait encore le plus claire de son temps à patiner, mais dès qu’elle avait du temps libre, elle le passait avec eux, que ce soit pour garder Andrew lorsque Noah travaillait ou simplement pour passer du bon temps en leur compagnie. Petit à petit, ils avaient su prendre une très grande place dans sa vie. Peut-être même trop d’ailleurs. En vu des déceptions que sa famille lui avait apportée et du travail acharné qu’elle devait mettre si elle voulait réaliser son rêve, Prim s’était promis de ne jamais se laisser déconcentrer par quoi que ce soit, et surtout pas par un homme. Seulement voilà, Noah n’était pas comme les autres. Il était.. différent sans qu’elle ne puisse vraiment dire ce qui le rendait aussi unique, et même si elle s’Efforçait le plus possible de le cacher, elle ne pouvait nier qu’il l’attirait grandement. Tentant au maximum de chasser cette idée de ses pensées, elle lui envoya le message avant de se rallonger sur l’herbe du parc. Elle ne tarda pas à recevoir une réponse qui la fît sourire. Ils allaient venir. La simple idée de pouvoir tenir le petit Andrew dans ses bras lui réchauffa le cœur. Rangeant son portable, elle ferma les yeux paisiblement en attendant qu’ils arrivent. Elle ne pouvait nier que cet entraînement intense l’avait déjà exténuée pour le reste de la journée.

Alors qu’elle était sur le point de s’assoupir, la jeune femme fût tirée de sa rêverie instantanément en sentant un petit poids lui bondir dessus. Un petit rire s’échappa instantanément de ses lèvres pendant qu’elle serrait délicatement Andrew dans ses bras. « Hey, salut mon poussin !! Tu vas bien ?? » Il hocha légèrement la tête avant de se blottir un peu plus dans ses bras ce qui la fît rire de nouveau. « Moi aussi je suis contente de te voir. » Elle lui caressa doucement les cheveux avant d’observer attentivement les environs. « Où il est papa ?? » Andrew pointa du doigt à peine quelques mètres plus loin et Prim ne pue s’empêcher de sourire un peu plus, se relevant du sol tout en soulevant le jeune garçon dans ses bras. « Salut Noah. » Elle le serra dans ses bras de son bras libre. « Je suis contente de vous voir. » Elle le relâcha doucement avant de lui sourire de nouveau.


© Chieuze



_________________

Nos vies sont constituées de moments fugaces, nous les traversons comme des villes au bord d'une autoroute. Mais parfois, nous nous apercevons que nous sommes en train de vivre quelque chose de différent, d'exceptionnel. Ces instants là durent une éternité et sont inoubliables.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité
Invité

MessageSujet: Re: NOAH ¤ Sunshine girl.   Mar 8 Juil - 8:58

Noah A. Wilson ∞ Primrose E. Standford
La seule façon de faire progresser l’humanité est de changer la nature animale de l’homme. Si l’homme devenait un caillou, ses atrocités seraient nulles dans la destruction étourdie de la mère nature.
Les sorties entre potes, les fêtes n'existaient plus vraiment pour Noah depuis la naissance de son fils. Il fallait faire des choix dans la vie, et il avait fait le sien. En échange, il parcourait les parcs, les jardins, les jeux pour enfants, intérieurement ça lui procurait une certaine joie de pouvoir partager cela avec son fils. Partager, ce qu'il n'a pas pu faire lui-même avec son père. Entre eux c'était toujours aussi conflictuel, au point qu'il ne s'intéressait guère à son petit-fils. Noah avait tenté de compenser ces faibles dans la vie de son fils, par sa présence constantes. Et il faut dire, que les deux s'en sortaient plutôt bien. Il ne savait pas s'il avait la chance de le faire aussi longtemps et à ce rythme, il en profitait autant qu'il le pouvait. Qui pouvait lui reprocher ? Peu de monde, il espère. Il ne cherchait pas à être le père parfait, c'était impossible. Ni passait pour un père irréprochable ou même courageux. Tout cela, semblait normal et logique pour Noah.

Toutefois Noah n'avait pas prévenu d'aller au parc de loisirs aujourd'hui, l'humeur grincheuse de son fils, les premières chaleurs, lui montraient qu'il était préférable de rentrer. Pourtant, un message de Prim avait changé la donne. Et avoir la mine réjouit d'Andrew à l'annonce en ce qui concernait la proposition, l'avait fait changer d'avis. Il ne savait pas au juste si son fils ou lui qui était le plus content. Que Noah était faible parfois. Andrew, c'était attaché à la jeune femme sans même qu'il ne l'explique. Andrew, c'était attaché à la jeune femme sans même qu'il ne l'explique. Elle avait porté son attention sur son fils, et un lien indéniable, c'était formé entre les deux. Parfois, Noah avait peur, que son fils ne s'attache trop à elle. Qu'elle prenne ces distances sans qu'il ne comprenne pourquoi. Elle avait le droit de s'éloigner après tout, de faire sa vie, elle ne leur devait rien. Même si cette perceptive, ne plaisait guère à Noah, il savait aussi l'importance que le patinage avait pour elle. Les heures d'entrainement qu'elle y accordait pour atteindre son but. Il ne voulait pas être lui et son fils, les éléments qui les font échouer. Et puis en ce qui concernait Noah et Prim, il doit bien l'avouer en apprenant à la connaitre, il avait perçu malgré le caractère de la jeune femme, une certaine... Attirance. Qu'il prétexta comme de l'attachement. Il l'appréciait c'était indéniable, mais il n'avait pas de place pour autre chose, il ne pouvait pas de toute manière. Comme elle.

L'arrivée au parc, se fit dans la réjouissance. Andrew avait bien vu Prim allongé sur la pelouse, alors que Noah lui, la cherchait dans une autre direction. Ces les coups de pied et la réaction, qu'il fait réagir Noah. S'assurant que son fils soit en sécurité, il le lâcha pour qu'il se dirige vers Prim. Noah n'était assuré de garder ces distances, pour contemplait l'image qui se profilait devant lui. La complicité naissante entre les deux personnes proches de lui. La joie s'affichait sur leurs visages, la joie de se revoir, de partager une nouvelle fois, un instant ensemble. Son sourire ne pouvait qu'accroît sur son visage. Quand il se décida enfin, d'avancer, pour allait à leurs rencontres. Instinctivement, il posa une de ces mains sur la tête de son fils, puis il passa l'autre autour de la taille de Prim, pour la prendre dans ces bras. « Salut ... Nous aussi » Son sourire radieux sur le visage, il s'écarta à son tour de Prim. Pour contempler son fils, puis Prim, avec un certain amusement. « Je n'ai pas réussi à réprimer la joie de ce jeune homme, quand il a su qu'il allait te voir. » Noah se signe de se rasseoir sur la pelouse. Pensant que c'était mieux que de rester debout. « Tu peux le lâcher, je sais qu'il est lourd porter, à la longue. »
code by Silver Lungs


Dernière édition par Noah A. Wilson le Mar 8 Juil - 20:27, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar

▐ PAROLES : 79
▐ DATE D'ARRIVEE : 19/06/2014

▐ AGE : 23 printemps en fleurs.
▐ OCCUPATION : Patineuse artistique + barman.
▐ LES SENTIMENTS : Pfff, comme si j'avais du temps pour ça.
▐ POINTS : 2
MessageSujet: Re: NOAH ¤ Sunshine girl.   Mar 8 Juil - 16:27

Noah A. Wilson & Primrose E. Standford

« Lorsqu'on regarde vers l'avenir en croyant tout savoir à l'avance, il ne faut jamais oublier que la vie peut nous surprendre à tout instant et qu'il est toujours possible de se surprendre sois même. »



Fonder une famille avait toujours fait partie des plans premiers de Primrose. Pourtant, au rythme où elle avançait, elle savait que ça ne serait pas demain la veille, d’autant plus que pour l’instant, tomber amoureuse était absolument hors de question. Elle avait son rêve à suivre, ses projets, et elle devait s’y tenir. D’ailleurs, elle ignorait quel genre de mère elle risquait d’être. Saurait-elle se montrer aussi douée que sa mère l’était ou manquerait-elle de patience ?? Jusqu’alors, elle avait toujours adorée les enfants, et en avoir avait toujours été un but en soi aussi pour elle, mais malgré tout, elle ne pouvait s’empêcher de craindre d’avoir autant de talent que son père dans le domaine, c'est-à-dire aucun. Tant qu’à son frère, il avait beau vivre dans la même ville qu’elle en ce moment même, elle ignorait tout sur lui malgré tout. Il aurait pu avoir dix gosses à travers toute la ville que miss Standford ne serait pas au courant pour autant. Bref, tout ceci ne pouvait que la confondre dans son désir d’avoir sa petite vie bien à elle, avec ses enfants et tout le tralala. Au moins, elle aurait enfin le sentiment de pouvoir compter sur quelqu’un.

Il fallait dire que Noah n’avait pas eu trop de chance dans le domaine familiale non plus. À peine un an après la naissance de leur enfant, son ancienne copine avait décidée de mettre les voiles, et bien franchement, Prim n’en comprenait pas vraiment la raison. Qui aurait envie d’abandonner un petit garçon aussi adorable qu’Andrew ?? Qui aurait envie de laisser un homme comme Noah ?? C’était tellement incompréhensible aux yeux de la jeune fille. Jamais elle ne pourrait comprendre le fait qu’on pouvait abandonner son enfant, ce petit être qu’on a porté pendant neuf mois en soi. C’était atrocement cruel. Néanmoins, il était facile de constater que le petit Andrew s’en sortait très bien malgré tout. Son père prenait grand soin de lui, il n’y avait pas à en douter. Néanmoins, il ne faisait nul doute qu’il devait être fatigué lui aussi par moment. Entre travail et vie de famille, ce n’est pas toujours facile de tout gérer, surtout en étant seul. C’était avant tout pour cette raison que Prim s’était proposée pour faire du baby-sitting au départ. Elle avait voulue soulager un peu Noah de ses lourdes obligations. Puis, au fil du temps, elle s’était trop attachée aux deux garçons pour pouvoir s’en aller réellement. Oui, elle poursuivait un but en soi pour pouvoir réaliser son rêve, mais elle ne considérait pas pour autant que prendre soin d’Andrew pouvait la brimer dans ses projets, au contraire. Il s’agissait du petit garçon le plus adorable qui lui avait été donné de rencontrer. Il était tellement souriant, tellement gentil avec elle. Pour ce qui est de son père, c’était un ange, point. Noah était un homme unique, le genre de personne qu’il était absolument impossible de ne pas aimer. Et d’ailleurs, de ce côté-là, Prim se sentait de plus en plus perdue. Elle s’était jurée de ne pas rencontrer quelqu’un sérieusement avant d’avoir fait les Olympiques, mais elle ne pouvait se nier à elle-même que l’attirance était bien là. Quoi qu’il en soit, elle savait que jamais rien ne se passerait de toute façon. Encore une fois, elle devait faire passer le patin avant tout le reste et de toute façon, elle ignorait complètement ce que Noah pouvait ressentir à son égard. Elle ne voulait pas gâcher sa confiance en se montrant trop familière avec lui.

Lorsqu’elle sentie le petit Andrew lui bondir dessus, Primrose ne pue s’empêcher d’éclater de rire en venant le serrer tendrement dans ses bras. Il lui avait terriblement manqué au cours des dernières semaines. Elle l’avait assez peu vu à cause des entraînements intenses auxquels elle s’était adonnée. Du même coup, le sentir là, tout contre elle, lui donnait un peu de baume au cœur. Noah ne tarda pas à les rejoindre, répondant doucement à son étreinte avant de la relâcher doucement. Il semblait assez amusé de voir la scène, lui avouant même qu’Andrew avait été assez surexcité de savoir qu’ils venaient la rejoindre. Une nouvelle fois, Prim ne pue réprimer un petit rire, regardant le petit bonhomme d’un air amusé. « Tu m’as manquée à moi aussi petit bonhomme. » Elle l’embrassa doucement sur le front avant de retourner à sa place initiale, sous l’arbre. « Tu peux le lâcher, je sais qu'il est lourd porter, à la longue. » Elle lui sourit doucement. « T’inquiètes, ça va pour l’instant. » Elle sourit de nouveau avant de reporter son attention sur le petit garçon. « Tu sait que tu es de plus en plus mignon toi ?? Si ça continu, tu vas bientôt rattraper ton papa. » C’était sortie naturellement. Prim avait toujours eu le don de dire exactement tout ce qu’elle pensait à la seconde où ça lui passait par l’esprit. De toute façon, il n’y avait rien d’ambigüe dans tout ça, non ?? Andrew vint soudainement lui montrer son bras où on pouvait voir un petit pansement rond en forme de coccinelle. Avant même que Prim ne puisse dire quoi que ce soit, il souffla le mot bobo, ce qui la poussa à lui sourire légèrement. « Tu es allé chez le docteur je vois. » Elle lui sourit de nouveau mais au moment de reposer son regard sur Noah, elle reprit instinctivement son sérieux. « Il n’est pas malade au moins ?? » Elle ne pouvait s’empêcher d’être envahie par un élan de crainte. À vrai dire, elle avait toujours eu horreur des hôpitaux et des médecins. Depuis que sa mère était décédée, elle craignait la maladie plus que tout.


© Chieuze



_________________

Nos vies sont constituées de moments fugaces, nous les traversons comme des villes au bord d'une autoroute. Mais parfois, nous nous apercevons que nous sommes en train de vivre quelque chose de différent, d'exceptionnel. Ces instants là durent une éternité et sont inoubliables.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité
Invité

MessageSujet: Re: NOAH ¤ Sunshine girl.   Mar 8 Juil - 22:54

Noah A. Wilson ∞ Primrose E. Standford
La seule façon de faire progresser l’humanité est de changer la nature animale de l’homme. Si l’homme devenait un caillou, ses atrocités seraient nulles dans la destruction étourdie de la mère nature.
Noah a longtemps pensé que la famille n'était pas pour lui. La vie lui a montré le contraire. Il s'en sortait plutôt bien avec Andrew et à défaut d'avoir sa famille autour de lui, il avait des proches importants pour lui. Primrose en faisait partie. Il ne lui avait rien demandé, c'est naturellement qu'elle c'était proposé d'être le baby-sitter de son fils, occasionnellement. Quand elle n'avait pas les entrainement de patinage et les compétitions. Et malgré que ça paraisse, ça le soulager. Grandement. Rien n'était facile quand on est père célibataire. Noah faisait appel à elle, vraiment quand il n'avait pas d'autre choix, parce qu'il ne voulait pas abuser ou interférer dans sa vie. Il avait l'impression effectivement d'abuser parfois, alors qu'aucun signe indiquait le contraire. Elle lui avait pourtant affirmé que cela ne l'a dérangé nullement. Voir même un plaisir, mais ce doute persistait toujours. Il ne pouvait pas faire autrement, il était ainsi, il laisserait rarement place aux doutes, pourtant, il avait une certaine fierté tenace, qui l'insistait à se débrouiller seul. Qui pouvait lui en empêcher. Chacun avait ces petits défauts. C'était stupide, il était un peu d'accord. Bien conscient qu'un moment ou un autre chaque personne avait besoin d'aide.

Noah n'avait jamais évoqué les raisons du départ de son ex à Prim, ni même à personne d'ailleurs. Voir la douleur dans le regard des gens n'était-ce qu'il voulait. L'explication était assez simple, il était malade, et elle n'avait pas envie de supporter ça. Ce qu'il comprenait moins c'est qu'elle soit partie sans Andrew, non pas que ça le dérange bien au contraire. Peu de gens savaient qu'il était atteint d'une leucémie, préférant garder cela pour lui. Voir la douleur dans le regard des gens n'était-ce qu'il voulait. Leur faire de la peine non plus. En sachant le passé douloureux de Prim avec sa mère. Cela a fini par le convaincre, de le garder pour lui. La voir peinée, triste ou même qu'elle ne décide de prendre ces distances et des actes qu'il avait pris en compte. La voir peinée, triste ou même qu'elle ne décide de prendre ces distances et des actes qu'il avait pris en compte. Il était seulement resté vague. Sans plus d'indication. Il en avait eu par le passé besoin d'aide. Il avait un aucun cas l'idée de la blesser, il l'appréciait plus qu'il ne devrait. C'est aussi cela l'infime partie du problème. Il c'était dit à lui-même que les sentiments n'interféraient pas dans ces relations. Au cas où... Il n'avait pas besoin de faire un dessin. C'était dur d'être avec un père célibataire et qui plus est... Malade. En restant célibataire, il ne faisait subir cela à personne. Il passait outre ces ressentiments, même si parfois, il avait du mal à gérer. C’est vrai qu’il aurait du prendre ces distances avec Prim, Que leurs relations ne prennent pas autant d’ampleur qu’aujourd’hui, pourtant cela lui était impossible. Il avait essayé, ça n’avait pas durer un jour. Elle réussissait toujours à le faire céder, sans qu’elle ne sache réellement ces intentions. Ou c’était lui qui était trop faible. Après les hommes n’étaient bien connu pour cela ? Non ?!

Il s'était approché d'eux, doucement, laissant les effusions de bonheur passaient entre eux. Un tableau, qui pouvait passer lors contexte venant de l'extérieur. Sans comprendre pourquoi, ce petit garçon était si heureux de voir une personne, alors qu'elle ne faisait pas partie de la famille. Mais Noah ne sentit que l'indifférence pour ces jugements, il n'avait jamais vécu ainsi, et il le fera sans doute jamais. Après tout cela ne les regardait pas. Il aurait pu se sentir exclu, mais bien au contraire, il était heureux de voir le sourire s'élargir sur le visage de son fils, et celui de Prim. Un instant qui lui réchauffait le cœur. Noah les rejoignait sur la pelouse, comme un spectateur avertie. En confirmant à son fils, qu'il lui avait manqué aussi, Andrew serrera ces petits bras autour du cou de Prim, pour embrasser sa joue. Un tableau qui ne fit qu'accroître le sourire de Noah. Tu sait que tu es de plus en plus mignon toi ?? Si ça continu, tu vas bientôt rattraper ton papa. Ces paroles l'avaient fait sourire en le surprend un peu, depuis combien de temps, on ne lui avait pas dit qu'il était ... Mignon. Un bail. Et ces yeux, son fils était le plus mignon des deux, ce qui le fit beaucoup rire. Il lui ressemblait, mais beaucoup moins que sa mère. Andrew savait charmer les personnes qui l'entouraient, c'était un petit ange, et pas seulement parce que c'était son fils. « Je crois qu'il l'a déjà fait ! » Que pouvait-il répondre de plus. Sa main caressa la tête de son fils, un clin d'œil, qu'il lui fit à la dérobade. Comme son fils savait se faire plaindre, et obtenir ce qu'il voulût, et cette fois-ci n'échappaient pas à la règle. Car aussitôt, il montra son bras avec le pansement, les larmes presque aux yeux. Ce qui n'échappa pas à Noah, qui pour toute réponse, roulait des yeux. Pensant que celui-là plus tard, allait user de son charme. Pourtant, un grand sourire se profila le visage de Noah, absorbait par les gestes de son fils, et les questions de Prim. « Non, il va très bien, c'est juste un vaccin. Rien de grave, ne panique pas. On peut dire que c'était la routine, un passage obligé. Et ce jeune homme a été très courageux ! » Il leva la main doucement vers son fils pour qu'il tape, avec sa petite force dedans. Bien qu'Andrew eût pleuré un peu, c'était toujours plus agréable de dire qu'il avait été courageux. Cela montrait qu'il était fort pour son âge, un peu d'importance et de courage, devant du monde. « Je te l'aurais dit, si ça n'allait pas ? »
code by Silver Lungs


Dernière édition par Noah A. Wilson le Mer 9 Juil - 8:59, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar

▐ PAROLES : 79
▐ DATE D'ARRIVEE : 19/06/2014

▐ AGE : 23 printemps en fleurs.
▐ OCCUPATION : Patineuse artistique + barman.
▐ LES SENTIMENTS : Pfff, comme si j'avais du temps pour ça.
▐ POINTS : 2
MessageSujet: Re: NOAH ¤ Sunshine girl.   Mer 9 Juil - 0:12

Noah A. Wilson & Primrose E. Standford

« Lorsqu'on regarde vers l'avenir en croyant tout savoir à l'avance, il ne faut jamais oublier que la vie peut nous surprendre à tout instant et qu'il est toujours possible de se surprendre sois même. »



Il n’y avait rien de mieux que de passer du temps avec un enfant pour se remettre du baume au cœur, surtout dans un parc comme celui-ci. Prim n’avait pas la chance d’avoir beaucoup de petits bouts de choux dans son entourage. N’ayant plus aucun contact avec son unique frère, elle n’en avait donc pas non plus avec les enfants que lui et sa femme avaient eues. Tant qu’à elle, disons que ce n’était pas demain la veille qu’elle risquait d’en avoir, surtout vu sa vie sentimentale actuelle. Elle s’efforçait donc de projeter tout l’amour qu’elle avait en elle sur le petit Andrew. De toute façon, il était absolument impossible de ne pas l’aimer. Il avait toujours ce petit air angélique qui la faisait craquer à tous les coups et il ne faisait nul doute qu’elle ne devait pas être la seule. Dès le premier instant, elle avait eu un véritable coup de foudre pour ce petit bonhomme et elle n’avait pas pue s’empêcher d’avoir envie de s’occuper de lui. Qui plus est, si ça pouvait rendre service à Noah de temps à autre, elle faisait d’une pierre deux coups. Après tout, elle avait bien conscience que d’élever un enfant seul ne devait pas tout les jours être facile, et malgré son emploi du temps assez chargée, la jeune femme parvenait toujours à se trouver un moment pour garder Andrew en cas de nécessité. C’était naturel chez elle, tout simplement, et c’était loin d’être quelque chose qui l’embêtait au quotidien, bien au contraire.

Prim ignorait les raisons du départ de l’ex de Noah. Tout ce qu’elle savait, c’était que cette fille devait être une folle dingue. Quelle fille abandonnerait une vie au paradisiaque pour s’enfuir du jour au lendemain ?? Quand on est aimée et qu’on a un enfant aussi adorable, on doit se battre pour conserver cette vie coûte que coûte. Apparemment, cette fille n’avait pas su réaliser sa chance et c’était fort dommage. Elle avait privé le petit garçon de son amour maternel. Parce que oui, Primrose avait beau l’aimer plus que de raison, elle avait tout de même parfaitement conscience qu’elle ne pourrait jamais remplacer sa mère. C’était un fait indéniable encore plus étant donné qu’il n’y avait rien d’autre que de l’amitié entre Noah et elle. Du moins de son côté à lui. Pour ce qui est d’elle, elle avait l’impression de se perdre de plus en plus au fil des jours. Elle avait beau se donner des coups de pied aux fesses à tout les jours en se disant que le sacrifice de sa vie sentimentale en vaudrait la peine lorsqu’elle raflerait l’or aux Jeux Olympiques, il n’en demeurait pas moins qu’elle ne pouvait s’empêcher de se dire par mo ment que d’avoir cette vie de famille serait réellement fabuleux, et à toute les fois, elle avait une envie folle de se gifler. Elle n’avait pas le droit de penser ce genre de choses. C’était mal envers Andrew et envers Noah. De toute façon, rien ne lui assurait qu’elle lui plaisait de toute façon.

Primrose observait Andrew d’un air attendrie, réellement heuse de le voir là. Ça lui faisait tellement plaisir de sentir que ce petit bonhomme avait su s’attacher à elle au moins autant qu’elle à lui. Elle sentie ses petits bras se nouer un peu plus fortement autour de son cou pendant qu’il déposait un bisou contre sa joue, la faisant sourire encore davantage. Elle ne pue d’ailleurs s’empêcher de le complimenter sur le moment. Plus ça allait et plus il devenait adorable au fil des jours. Il allait en briser des cœurs lorsqu’il entrerait à l’école, il n’y avait aucun doute là-dessus. Elles allaient faire la file en larmes toutes les petites filles qui allaient lui rôder autour. Il aurait fallu être aveugle pour ne pas se rendre compte que cet enfant était un ange. « Je crois qu'il l'a déjà fait !! » Prim fronça légèrement les sourcils en reportant son regard sur Noah qui était occupé à caresser la petite tête bouclé de son fils. « Allons Noah, t’es un vrai canon, ne sois pas modeste. » Ahhhhh Prim et sa franchise habituelle !! Elle ferait peut-être mieux de se la boucler de temps à autre. Ça lui éviterait plusieurs malaises. Néanmoins, elle se doutait que ça passerait bien tout de même. Noah savait quelle genre de personne elle était et de toute façon, ce n’était pas comme si elle l’avait insultée, bien au contraire. Andrew vint soudainement accaparer une nouvelle fois toute son attention en lui montrant son petit bras. Apparemment, il avait dû se rendre à la clinique aujourd’hui puisqu’il avait été piqué. Instantanément et sans qu’elle ne puisse s’en empêcher, la jeune femme fût envahit par un élan de crainte. Depuis que sa mère avait succombée aux suites d’un cancer lorsqu’elle était encore une enfant, elle avait une sainte horreur des hôpitaux et de tout ce qui s’y rattachait. Aussi, elle demanda subitement à Noah si quelque chose clochait. « Non, il va très bien, c'est juste un vaccin. Rien de grave, ne panique pas. On peut dire que c'était la routine, un passage obligé. Et ce jeune homme a été très courageux !! » Elle sourit en regardant le petit garçon taper dans la main de son père, tout fier de constater qu’il avait bien fait ça malgré la peur qu’il avait dû avoir. Après tout, quel enfant n’a pas peur de recevoir une aiguille dans le bras ?? Même certains adultes ne pouvaient s’en empêcher d’en avoir horreur. Prim l’embrassa une nouvelle fois sur le front, reportant son attention sur Noah lorsqu’il reprit la parole. « Je te l'aurais dit, si ça n'allait pas ?? » Une nouvelle fois, elle ne pue s’empêcher de froncer les sourcils. « Évidement. » Instantanément, elle ne pue s’empêcher de poser sa main libre contre la sienne, croisant ses doigts aux siens. « Noah, je serait toujours là pour vous deux, d’accord ?? Oui, il m’arrive d’avoir des horaires chargés, mais ce n’est pas pour autant que je compte vous laisser tomber. Alors oui, oui, je veux le savoir s’il y a quelque chose qui ne va pas et que je peux faire quelque chose. » Andrew se détacha soudainement de son étreinte pour se mettre debout. Il fît quelques pas sur l’herbe avant de retomber maladroitement sur les fesses, esquissant un petit sourire qui fît rire la jeune femme de nouveau.


© Chieuze



_________________

Nos vies sont constituées de moments fugaces, nous les traversons comme des villes au bord d'une autoroute. Mais parfois, nous nous apercevons que nous sommes en train de vivre quelque chose de différent, d'exceptionnel. Ces instants là durent une éternité et sont inoubliables.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité
Invité

MessageSujet: Re: NOAH ¤ Sunshine girl.   Mer 9 Juil - 10:16

Noah A. Wilson ∞ Primrose E. Standford
La seule façon de faire progresser l’humanité est de changer la nature animale de l’homme. Si l’homme devenait un caillou, ses atrocités seraient nulles dans la destruction étourdie de la mère nature.
Les sorties dans le parc procuraient toujours de bons souvenirs. C'est dans un parc que Noah rencontra la mère de son fils, c'est dans un parc qu'Andrew fit la connaissance de Primrose et que leurs liens commençaient à se construire. C'est aussi dans ce dernier lieu que le jeune homme a vu évoluer son fils, le voir grandir. Des moments qu'il n'échangerait pour rien au monde, des moments en somme heureux. Cela changeait les plus difficiles. Ceux qu'il exultait de sa vie, mais elle faisait partie de son passé. Dans ces moments-là, il se concentrait sur son fils ou son boulot. Ce dernier prenait autant de temps, car il aimait vraiment ce qu'il faisait. Avant d'avoir son fils, son chemin était tout tracé, depuis qu'il était jeune, la perceptive de soigner les animaux étaient tout aussi important que les humains. Dont il se sentait plus proche. Il avait ramenait un nombre incalculable d'animaux blessés à la maison, quand il était un petit plus âgé qu'Andrew. Essayant avec peine de les soigner. Sans grand effet. Mais l'attention était là. Il se réfugiait dans cette activité. Cela le faisait encore sourire parfois, quand il y repensait. Et Andrew avait cette petite tendresse parfois, à lui ramenait tout ce qu'il trouvait la dernière fois, c'était un hérisson blessé par les crocs d'un chien. Noah se souvient encore de ce jour, avec un petit sourire aux lèvres. Les yeux larmoyant de son fils, sur un pas peu sûr, l'animal entre les mains. Il pense qu'à l'origine, son fils, avait cru apercevoir une petite balle, avant de constater que c'était bien plus. Et qui plus est... À le toucher, ça laissait de désagréables sensations de piqûre.

Perdu dans ces souvenirs Noah se concentra une nouvelle fois, sur le moment présent. Qui était beaucoup plus important. Parmi son fils, et Primrose. La complicité qui se jouait entre son fils et Prim n'allaient toujours surprit, c'était un véritable coup de foudre... Amicale, s'il peut dire. Ils avaient besoin l'un de l'autre, c'était indéniable. À défaut de ne pas avoir sa mère, Noah pensait Andrew avait trouvé cette présence féminine dont il avait besoin, sans pour autant la prendre pour sa mère. Du moins, il l'espérait... Si c'était le cas, ça compliquerait un peu les choses. Non pas qu'il doute des compétences à ce niveau-là chez Prim. Car en la voyant, agir comme elle le fait avec Andrew. Elle a cette fibre maternelle indéniable qui sommeille en elle. Le problème, c'était les conséquences, qu'elle prend peur, l'obstacle que ça engendre. Qu'elle se sente prisonnière et que son fils ne soit triste. Et il en passe... Prim n'était pas une simple amie, au final, pour eux. Noah s'en rendait compte jour après jour. De son côté, il y avait ce petit côté en plus qu'il terrait soigneusement au fond de lui. Des sentiments peut-être... Non certainement. Ce qui compliquait un peu tout.

Andrew était plein de vie, et c'était assez communicatif. Car les gens souriraient tout de suite à son contact. Ce qui rendra assez fier Noah. Il n'avait pas à se plaindre de son fils, il était mignon, et un vrai petit ange. Il faisait des bêtises comme tout enfant, mais c'était secondaire. Il faisait traquer tout le monde comme ça, on peut dire que c'était son arme secrète. À voir, mais quelque chose, disait à Noah, de faire attention aux fréquentations de son fils, plus tard. Les défilés de jeunes filles allaient certainement s'accroitre avec le temps. Il avait du temps encore, forte heureusement. Pour l'instant, il allait profiter de la sagesse de fils, un moment qu'il espérait encore long. L'illusion sur l'aspect mignon de son fils par Prim, le fit légèrement sourire, répondant naturellement par un fait qui lui semblait vrai. Son fils, le rattrapait et il était loin d'être jaloux, bien au contraire, il était même fier. Pourtant, Prim le contredire assez vite. Le surprenant même par ces paroles, qu'il accueillait avec un sourire dissimulait. « Miss Standford, vous voulez me faire rougir, c'est ça ? Tu vas flatter mon égo, mais merci quand même, ça me fait très plaisir » Son regard s'accrochait au siens, il savait qu'elle avait une franchise non feinte. C'est d'ailleurs ce qu'il lui plaisait chez elle. Elle n'avait pas peur de cacher les choses, même si ça ne plaisait pas. Noah la considérait comme une qualité. Andrew attirait une nouvelle fois, l'attention de Prim, avec son pansement. Pourtant, en observent le visage de Prim, Noah a vu l'inquiétude se profilait sur son visage. Qu'il rassura tout de suite, en lui informant que ce n'était rien de grave. Simplement, un vaccin. En somme, une visite préventive. Il savait qu'elle était marqué par la mort de sa mère, une raison supplémentaire de ne pas l'informer sur son état. La main de Prim venait rejoindre celle de Noah, qu'il resserra dans la sienne, comme un soutien. Il avait longuement hésité à lui dire. Et encore, il était tiraillé par la vérité, mais il ne fallait... Il n'avait pas le choix. En contre-parti, il cachait la tristesse qu'il l'envahit à cet instant, comme il savait le faire jusqu'alors, par un sourire, reportant son regard sur son fils fraichement tomber sur le sol, à les regarder. Pour voir certainement s'il avait été vu. Pour concentrer, son attention sur ce qui l'entourait. « D'accord, mais tes projets avant tout, tu me promets, en aucun cas, tu nous feras passer avant, promis ? Quoiqu'il arrive ? » C'était une promesse importante pour Noah, qu'elle réussisse était vitale pour lui. Peu important, ce qu'il pouvait arriver. Lui avait appris à vivre au jour le jour, pas faire des plans sur l'avenir. Mais pour les autres, c'étaient différents. Il évitait la réponse à je veux le savoir s’il y a quelque chose qui ne va pas et que je peux faire quelque chose.Noah détacha sa main de celle de Prim, pour venir encerclait ces épaules, la serrant contre lui, pour embrasser son front. Pour toute réponse, c'était plus facile, que de grandes phrases.
code by Silver Lungs


Dernière édition par Noah A. Wilson le Mer 6 Aoû - 16:15, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar

▐ PAROLES : 79
▐ DATE D'ARRIVEE : 19/06/2014

▐ AGE : 23 printemps en fleurs.
▐ OCCUPATION : Patineuse artistique + barman.
▐ LES SENTIMENTS : Pfff, comme si j'avais du temps pour ça.
▐ POINTS : 2
MessageSujet: Re: NOAH ¤ Sunshine girl.   Mer 9 Juil - 17:43

Noah A. Wilson & Primrose E. Standford

« Lorsqu'on regarde vers l'avenir en croyant tout savoir à l'avance, il ne faut jamais oublier que la vie peut nous surprendre à tout instant et qu'il est toujours possible de se surprendre sois même. »



Prim avait su très tôt qu’elle voudrait devenir patineuse artistique. Elle devait avoir à peine trois ans lorsqu’elle avait vu sa mère faire une compétition pour la première fois et dès ce jour là, elle avait eu le déclic. Elle était sortie de cet aréna surexcitée, demandant à sa mère de lui acheter des patins pour qu’elle soit comme elle, c’était ses dires à l’époque. Aussi, madame Standford c’était efforcée de lui enseigner tout ce qu’elle pouvait pendant les premières années d’entraînement de sa fille. Hélas, au final, elle finit par tomber beaucoup trop malade pour pouvoir poursuivre elle-même le patin, donc pour ce qui est de Prim, elle avait dû se débrouiller toute seule. Au final, réussir à devenir la meilleure était devenue plus un but en soi qu’une passion. Elle s’était juré d’atteindre son but coûte que coûte, quel qu’en soit le prix à payer pour réussir. Oui, elle s’était fait quelques ennemies au passage à travers les compétitions, mais au final, le jeu en avait valu la chandelle. À ce moment même, elle en était encore à un point où tout pouvait arriver et il était absolument hors de question qu’elle se laisse détourner de son rêve par quoi que ce soit. Peu importe que son père et son frère ne soient pas là pour assister à son succès, ça lui était tout à fait égale. Elle avait finit par prendre l’habitude avec eux.

Passer du temps avec Andrew et Noah lui avait toujours fait un bien fou, et cet après-midi ne faisait pas du tout exception à la règle. C’était si bon de sentir ce petit garçon se presser doucement contre elle, comme si elle était extrêmement importante à ses yeux. Certes, elle ne doutait pas qu’elle avait prit une très grande place dans sa vie, tout comme il l’avait fait pour elle, mais il lui arrivait de se demander si elle ne s’était peut-être pas trop impliquée. Qu’était-elle censée faire s’il finissait par l’appeler maman ?? Ça risquait d’être extrêmement gênant, en effet, autant pour elle que pour Noah. Mais malgré tout, sans qu’elle en sache vraiment pourquoi, cette perspective la faisait sourire de temps à autre. Au rythme où elle était partie, miss Standford se doutait qu’elle n’aurait pas ses propres enfants de si tôt. Elle voulait concentrer toute son attention sur ses entraînements et ses compétitions de patin, et qui plus est, en vu de son caractère bien trempé, ce n’était pas demain la veille qu’elle risquait de trouver un homme qui risquait de la supporter réellement au point de s’engager avec elle. Qui plus est, comment aurait-elle pu ne pas s’attacher à Andrew au point de l’aimer comme si c’était son enfant ?? C’était assez puéril de penser ça, mais elle ne le pensait pas moins. C’était vraiment le petit garçon le plus gentil du monde. Le petit garçon qu’elle rêverait sans doute d’avoir un jour. Elle voulait cette famille, tout simplement. Le seul hic, c’est que c’était impossible. Pas dans son état professionnel actuel. Pas en vu de la complicité qu’elle avait finit par construire avec Noah et Andrew. Ils étaient devenus si proches tous les trois, elle n’avait pas le droit de gâcher ça en ajoutant des sentiments à la donne.

Primrose n’avait pas pu s’empêcher de complimenter le petit Andrew sur son aspect mignon actuel. Ce n’était que la pure vérité en fait. Plus les jours passaient et plus on pouvait voir en ce petit bonhomme le jeune homme qu’il allait finir par devenir au fil des années. C’était assez amusant, mais en même temps, ça devait être une véritable crainte pour Noah aussi. Ayant lui-même été abandonné par la mère de son fils, il devait craindre que ce dernier ne finisse par connaître le même sort. Après tout, qui ne connaît pas de rupture amoureuse dans sa vie ?? Certes, Prim n’était pas une experte dans le domaine, n’ayant jamais eu de copain de toute sa vie, mais au vu des commentaires que ses copines lui avaient fait, ça devait être un passage très douloureux dans la vie d’un être humain. Noah avait affirmé que son fils l’avait largement dépassé pour son côté mignon, ce que la jeune femme n’avait pas pu s’empêcher de réfuter avec sa franchise habituelle. Elle savait que ce côté de sa personne avait toujours eu le don d’embêter les gens qui l’entouraient. Comme on dit, toute vérité n’est pas bonne à dire. Cependant, Noah sembla s’en amuser plus qu’autre chose. « Miss Standford, vous voulez me faire rougir, c'est ça ?? Tu vas flatter mon égo, mais merci quand même, ça me fait très plaisir. » Son regard vint croiser le sien et elle ne pue s’empêcher d’esquisser un sourire en coin, haussant légèrement les épaules. « De rien. » Dire le contraire aurait été mentir de toute façon. Noah l’attirait terriblement, elle ne pouvait pas se le cacher à elle-même. Il avait le regard le plus sincère qu’elle n’avait jamais vu. Cependant, encore une fois, elle s’efforça de chasser ces pensées. Elle devait en rester au stade d’amie si elle ne voulait pas tout gâcher. Andrew vint soudainement la tirer de ses pensées en venant lui montrer le petit pansement qu’il avait au bras, laissant ses beaux grands yeux être envahit par quelques larmes. Aussitôt, Prim ne pue s’empêcher de se laisser envahir par un élan de panique. Et s’il était malade ?? Elle ne pourrait jamais supporter de voir ce petit bout-de-choux souffrir, ni de le perdre d’une quel conque manière. Cependant, Noah la rassura aussitôt, lui expliquant qu’il ne s’agissait que d’un vaccin préventif. Aussitôt, elle ressentie la pression redescendre en elle, lui permettant de reprendre son souffle à nouveau. Elle fut très claire sur le sujet : s’il y avait quoi que ce soit qui clochait chez eux, elle voulait être tenue au courant au cas où elle pourrait faire quelque chose. Elle vint prendre la main de Noah dans la sienne et il la serra un peu plus, étirant légèrement le sourire qu’elle avait déjà aux lèvres. « D'accord, mais tes projets avant tout, tu me promets, en aucun cas, tu nous feras passer avant, promis ?? Quoiqu'il arrive ?? » Elle soupira légèrement, effleurant doucement sa main de son pouce. « Je ne serai jamais trop occupée pour vous deux. » Elle marqua une courte pause, esquissant un léger sourire. « Mais si ça peut te rassurer, d’accord. Je te promets. » Noah relâcha doucement sa main pour passer son bras autour d’elle, l’attirant dans ses bras. Elle ferma doucement les yeux au contact de ses lèvres contre son front, posant sa tête contre son épaule. Leur relation était assez particulière, personne ne pouvait le nier, mais jusqu’à présent, Prim préférait laisser aller les choses et voir comment ça se terminerait. Autant ne rien précipiter, surtout vu la promesse qu’elle venait de lui faire. Elle laissa à son tour sa main glisser dans son dos, le caressant machinalement du bout des doigts en reportant son regard sur Andrew qui était toujours assit sur les fesses, cueillant une petite fleur mauve qu’il avait trouvé par terre. Un nouveau sourire attendrit se dessina sur les lèvres de la jeune femme. « Tu nous montres ta jolie fleur Andrew ?? » Le petit bonhomme se releva du sol en souriant, titubant jusqu’à eux avant de se rasseoir sur les fesses.


© Chieuze



_________________

Nos vies sont constituées de moments fugaces, nous les traversons comme des villes au bord d'une autoroute. Mais parfois, nous nous apercevons que nous sommes en train de vivre quelque chose de différent, d'exceptionnel. Ces instants là durent une éternité et sont inoubliables.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité
Invité

MessageSujet: Re: NOAH ¤ Sunshine girl.   Mer 9 Juil - 21:03

Noah A. Wilson ∞ Primrose E. Standford
La seule façon de faire progresser l’humanité est de changer la nature animale de l’homme. Si l’homme devenait un caillou, ses atrocités seraient nulles dans la destruction étourdie de la mère nature.
Noah avait une peur terrible de reproduire les mêmes actes que son père. C'est fou, pourtant, c'était une vérité. L'indifférence qu'il avait subie, quoiqu'il faisait était très présente dans sa vie. Quand il a eu son premier diplôme, son père ne s'était même pas déplacer pour le féliciter. Quand il a eu sa fracture au bras, dans une chute, il ne l'a pas emmené à l'hôpital, lui signifiant aux bords des lèvres, avec une certaine réserve et méprise, à maîtriser sa colère, qu'il n'avait qu'à se débrouillait tous seul. Des petites choses qui marquent l'enfance. Il savait pertinemment que son père en voulait à Noah, de l'avoir de sa femme, accessoirement sa mère. Elle était morte en donnant naissance à Noah. Et son père lui avait assez reprocher comme cela. Au fil du temps, il n'avait fini pas l'assimiler. Noah n'avait pas le même parcours que son père, ce n'était pas la même histoire. Pourtant comme lui, il se retrouvait père célibataire. La seule différence était que Noah n'était pas rongé par l'amertume, la haine. Cela n'empêchait que l'angoisse d'un père méprisant et absent, hante les pensées, les actions de Noah. C'était un fait, alors qu'il n'avait rien avoir avec son père, il avait seulement peur de l'hérédité familiale. Déçu par la vie, il pouvait bien réagir comme lui. Qu'est-ce qui lui prouvait le contraire ? Pas grand-chose, il faisait attention, à l'évolution, à ces travers.

Est-ce qu'il devait vraiment avoir peur de la complicité qui c'était installé entre Andrew et Prim ? Comme celle qui c'était installé entre lui et elle ? Il se posait souvent la question, non à vrai dire tout le temps. Et un peu plus quand, il les regardait comme aujourd'hui, au parc. Est-ce qu'il avait le droit de penser, à ce jour si cela devait aller plus loin entre eux ? Ça serait sans doute, parfait, mais il n'avait pas le droit d'y penser. Elle devait se concentrer sur le patinage, et lui à son fils... Pourtant, il avait des sentiments pour Prim, nul doute, même si au départ, il n'avait pas vraiment compris, ce que cela signifiait. Il s'était résigné en comprenant au fil du temps. Il n'était pas vraiment le mec idéal pour elle, et il n'avait pas envie de gâcher, ce qu'ils avaient construit ensemble. Son passé était lourd, son futur incertain, vivre au présent ne plaisait pas à tout le monde. Elle avait un but, un très joli but en soi. Ils ne voulaient pas tout gâcher en s'infiltrant dans sa vie. Bien que parfois, il en avait vraiment l'impression. Et puis seulement voyait-elle et ressentait-elle les mêmes choses que lui ? Certainement pas. Elle avait absorbait parfois par son objectif, sa rage d'être la première, que ça faisait sourire Noah. Parce que c'était tellement ... Elle. Elle était obstinée, qu'elle faisait ressentir, sans que ça paraisse, ce but si intense qui traversait ces veines autour d'elle. C'était... Communicatif, surtout pour Noah.

Ces paroles qu'il jugeait comme un compliment, ne pouvaient que le flatter. Rare sont les fois, où on lui exprime sa beauté. Venant de Primrose, il ne pouvait que la croire, d'une nature franche. Rare sont les fois, où elle cachait la vérité. Encore un point donc Noah appréciait beaucoup chez elle. Que ça plaisait ou non dans l'entourage de la jeune femme. Noah lui, avait affirmé dans les premières heures de leurs rencontres, son intérêt pour ce point de caractère. Noah ne doutait pas que parfois, cela a dû causer des moments mémorables pour la jeune femme. Une part de culpabilité tirailla Noah, cependant. Un peu plus tenace chaque jour. Essayant de passer outre. Et aujourd'hui, elle revenait à la surface, plus intense, et douloureuse. Cacher, la vérité, ne faisait pas partie de son vocabulaire avant. Et voir l'inquiétude l'exprimait sur le visage de Primrose, sur la santé d'Andrew. Lui donna un véritable encore un peu plus quand elle lui signifia l'importante d'être prévenu si, il arrivait quelque chose. Elle ne savait pas l'état de Noah, et parfois, cela le ronger. Mais dans un sens, il le faisait parce qu'il pensait que c'était mieux ainsi... Pour tout le monde. Elle l'effleura de son pouce, une sensation de calme s'empara instantanément chez Noah. Avant de poser sa voix douce et légère derrière les paroles de Primrose. « C'est bien cela le problème. Ne te méprends pas, mais je ne veux pas que tu sois là auprès de nous. Quitte à sacrifier tes entrainements, tes compétitions... C'est important pour toi, et on ne veut pas être les éléments qui gâcheraient tes chances. Tu comprends ce que je veux dire ? » Ça lui coûtait énormément de lui dire cela. Pourtant, c'est vrai. Noah passait beaucoup de temps, en visite à l'hôpital, pour voir l'évolution de sa maladie. Et si un jour, il ne rentrait pas... Il était persuadé qu'elle serait la première à son chevet. Et il ne voulait absolument pas, qu'elle mette en parenthèse, ce qui était important pour elle. « Oui, je suis rassuré, je ne suis pas du genre à oublier ». Comme pour affirmer ces mots, il la serra contre lui, embrassant son front. Dans un geste de tendresse. Bien que ça paraisse un peu plus, à la vue extérieure. Pour eux, c'était une suite logique. L'odeur délicate de Prim submergeant le nez de Noah. Fruité, avec cette pointe de force qui contrastée. De légers frisons parcouraient l'échine de Noah, chemin se frayant jusqu'en haut de sa colonne, en réponse des caresses de Primrose, dans son dos. Le regard de Noah se reporta sur son fils. Une fleur en main, s'aventurant à notre rencontre comme lui avait demandé Prim. Tout fiers, les bras devant lui, la fleur en main. Ce qui fit largement sourire Noah. Il se pencha doucement vers l'oreille de son fils, jetant un coup d'œil vers Primrose, un sourire malicieux. « Offre ta fleur à Primrose, je suis sûr qu'elle sera très contente. » Pas aussitôt proposer, Andrew la tendit instinctivement vers Primrose. Tout content. Noah soupçonnait l'envie d'être embrasser par Prim.
code by Silver Lungs


Dernière édition par Noah A. Wilson le Jeu 10 Juil - 20:38, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar

▐ PAROLES : 79
▐ DATE D'ARRIVEE : 19/06/2014

▐ AGE : 23 printemps en fleurs.
▐ OCCUPATION : Patineuse artistique + barman.
▐ LES SENTIMENTS : Pfff, comme si j'avais du temps pour ça.
▐ POINTS : 2
MessageSujet: Re: NOAH ¤ Sunshine girl.   Mer 9 Juil - 22:16

Noah A. Wilson & Primrose E. Standford

« Lorsqu'on regarde vers l'avenir en croyant tout savoir à l'avance, il ne faut jamais oublier que la vie peut nous surprendre à tout instant et qu'il est toujours possible de se surprendre sois même. »



Suivre les traces de ses parents était souvent un but en soi dans la vie. Que ce soit au sujet de leur manière d’agir ou bien sur le plan professionnel, on ne pouvait souvent s’empêcher de prendre exemple sur eux afin de réussir dans la vie. Pour Prim, c’était à sa mère qu’elle avait envie de ressembler. Elle ne l’avait peut-être pas connue très longtemps dans sa vie à cause de la grave maladie qui les avait frappés, mais madame Standford avait toujours été une femme douce et généreuse qui se montrait toujours présente pour ses enfants et surtout, qui savait ce qu’elle voulait. Son talent en patin était très connu et il ne faisait nul doute que si elle n’avait pas eu ce cancer, elle se serait rendue très loin dans la compétition. Aussi, Prim s’était promis de lui faire honneur en suivant ses traces et en faisant absolument tout pour atteindre le plus haut niveau d’excellence. Tant pis si elle avait dû abandonner ses études et quitter sa ville natale pour réussir, il n’y avait rien au monde qui comptait plus que le patin pour elle. Bien sûr, son père ne s’était pas montré d’un grand soutien dans ses démarches. Après la mort de sa femme, monsieur Standford s’était laissé tomber. Il avait abandonné son emploi, passant le plus clair de son temps à boire et à hurler contre sa fille qui n’avait jamais été une réussite à ses yeux. De ce côté-là, la jeune fille ne comptait pas répéter les erreurs de son père. Si un jour elle devait avoir des enfants, elle leur apporterait tout le soutien nécessaire afin qu’ils réussissent leurs rêves. C’était ça être un bon parent au fond. Offrir un soutien constant.

De la manière dont les choses se déroulaient jusqu’à présent, il ne faisait nul doute que Noah était un très bon père pour son fils. Il s’occupait d’Andrew comme s’il était la prunelle de ses yeux, il prenait part à ses jeux et jamais la jeune femme ne l’avait vu perdre patience en cas de coup dur. Bien franchement, elle l’admirait secrètement. Ça ne devait pas être facile tous les jours d’être un père célibataire qui, qui plus est, a un emploi assez occupant. Être vétérinaire n’était pas l’emploi le plus relaxe non plus, avec les urgences médicales qui pouvaient survenir à n’importe quelle heure sur les animaux. Et pourtant, il s’en sortait très bien malgré la fatigue qui devait commencer à se faire ressentir de temps à autre. C’est pour cette raison que Primrose s’efforçait d’être du meilleur soutien possible. Dès le premier instant où elle avait posée les yeux sur le petit Andrew, elle avait vécue un véritable coup de foudre, et dans un sens, elle avait sans ressentie exactement la même chose envers Noah, sans s’en rendre vraiment compte au premier abord. C’était l’homme le plus adorable qui lui avait été donné de rencontrer. Il avait cette facilité à la rendre plus détendue, plus calme, ce qui pour miss Standford était assez rare en vu de son tempérament complètement hyperactif. Pas étonnant qu’il ait un fils aussi charmant après tout. Un fils qu’elle aimait certainement comme s’il était le sien, même si elle était trop bornée pour l’admettre. Mais encore une fois, elle avait conscience qu’elle devait rester à sa place. Agir autrement ne serait que pure folie. Elle n’avait pas le droit de trahir la confiance de Noah sous prétexte qu’elle ressentait des sentiments à son égard, aussi forts soient-ils.

Pourtant, Noah avait été habitué à ses élans de franchise dès leur toute première rencontre. Étant barman, il était nécessaire pour elle d’avoir un sens de la répartie, autrement, elle ne pourrait jamais se sortir des tactiques de drague des clients complètement bourrés qu’elle devait servir soir après soir. Pourtant, lorsqu’il était question d’avouer ce qu’elle ressentait, elle bloquait complètement. C’était ainsi depuis la mort de sa mère et ça n’avait jamais changé depuis. Elle avait du mal à s’ouvrir aux autres, à avouer ses sentiments, et Noah ne faisait pas du tout exception à la règle, bien au contraire. Certes, elle lui avait clairement dit qu’elle le trouvait séduisant, mais outre mesure, elle s’en sentait incapable. C’était au-delà de ses compétences. Laissant Andrew se détacher de son étreinte, elle fît promettre à Noah de la prévenir si jamais il y avait quoi que ce soit qui clochait chez l’un ou chez l’autre. Oui, ses entraînements en vu des Jeux Olympiques lui prenaient énormément de temps, au moins assez pour l’épuiser complètement, mais ce n’était pas pour autant qu’elle ne se gardait pas du temps pour les deux hommes de sa vie, si elle pouvait se permettre de les appeler ainsi. Après tout, elle n’avait pas du tout l’intention de disparaître du jour au lendemain. « C'est bien cela le problème. Ne te méprends pas, mais je ne veux pas que tu sois là auprès de nous. Quitte à sacrifier tes entrainements, tes compétitions... C'est important pour toi, et on ne veut pas être les éléments qui gâcheraient tes chances. Tu comprends ce que je veux dire ?? » Prim hocha légèrement la tête, même si elle ne comprenait pas vraiment où il voulait en venir. Comment pourraient-ils gâcher ses chances uniquement parce qu’elle s’efforçait de prendre soin d’eux ?? Jamais sa détermination ne la quitterait, et ce n’est pas en prenant un peu de retard dans ses entraînements qu’elle risquait d’échouer complètement. Son pouce continuait de caresser tendrement sa main pendant qu’elle reprenait la parole. « T’inquiètes pas, j’atteindrai mon but quoi qu’il m’en coûte. Mais il est normal pour moi de prendre soin de vous. J’aime ton fils, et je… » Elle se retint de citer de nouveau le verbe aimer, ça aurait pu être très mal placé. « Je tiens à toi. » Elle marqua une courte pause, venant se mordre légèrement la lèvre inférieure. « Sauf bien sûr si tu préfère que je vous laisse tranquille. Parce que oui, j’admets que d’avoir une étrangère toujours dans les pattes, ça doit être fatiguant à la longue. » Elle lui promis néanmoins de toujours faire passer son rêve avant tout. Après tout, c’est-ce qu’elle s’était toujours promis également, donc elle savait qu’elle se devait de respecter cette promesse. « Oui, je suis rassuré, je ne suis pas du genre à oublier. » Elle esquissa un léger sourire. Apparemment, même si elle ne s’y tenait pas, mister Wilson s’efforcerait de lui faire tenir parole. Il vint doucement la serrer dans ses bras, posant ses lèvres contre son front pendant que Prim se laissait aller à cet élan de tendresse. C’est évidant que pour les passants, ils paraissaient être beaucoup plus que de simples amis. Pour la jeune femme, s’était assez mélangeant à la longue. Elle ignorait complètement comment Noah la voyait et bien franchement, c’était très frustrant de ne pas pouvoir le déchiffrer suffisamment pour pouvoir lire dans ses intentions. Ses doigts avaient glissés naturellement dans son dos pour le caresser doucement. Malgré son fort tempérament, elle ne pouvait s’empêcher de se laisser aller à ce genre d’élan de tendresse avec lui et même encore, elle se retenait dans certains domaines. Leurs regards se reportèrent sur Andrew qui avaient cueillit une fleur, revenant à leur rencontre en chancelant un peu comme Prim lui avait demandée. Il retomba assit face à eux et Noah se pencha légèrement vers son fils pour lui souffler quelque chose à l’oreille. La jeune femme ne comprit pas mais ne pue s’empêcher de sourire d’un air attendrit. Puis, Andrew se redressa, tendant doucement la fleur dans sa direction avec un grand sourire. Le sourire de Prim ne pue que s’agrandir légèrement pendant qu’elle prenait la fleur qu’il lui tendait. « Ohh, tu es adorable !! Merci mon chéri !! » Elle vint l’embrasser tendrement sur la joue avant de le reposer doucement sur ses genoux, reportant son regard sur Noah. « C’est un gentleman, tu lui as très bien apprit. » Elle sourit.


© Chieuze



_________________

Nos vies sont constituées de moments fugaces, nous les traversons comme des villes au bord d'une autoroute. Mais parfois, nous nous apercevons que nous sommes en train de vivre quelque chose de différent, d'exceptionnel. Ces instants là durent une éternité et sont inoubliables.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité
Invité

MessageSujet: Re: NOAH ¤ Sunshine girl.   Jeu 10 Juil - 22:13

Noah A. Wilson ∞ Primrose E. Standford
La seule façon de faire progresser l’humanité est de changer la nature animale de l’homme. Si l’homme devenait un caillou, ses atrocités seraient nulles dans la destruction étourdie de la mère nature.
Noah n'a jamais connu sa mère. Il sait longtemps demander s'il avait les mêmes centres d'intérêt qu'elle. La musique, les animaux, ou même l'intérêt pour certain de sport. Quelque chose, qui le fait se rapprochait d'elle, malgré la perte sur sa famille. Comment serait sa vie, si elle était toujours en vie ? Son père ne serait peut-être pas si amer par la vie. Il aurait peut-être des frères ou sœurs. Ce genre de questions, qui vous font faire des plans sur la comète. Quand il était jeune, il voyait souvent ces copains rejoindre leurs mères devant l'école. Main dans la main, ça le faisait sourire un peu. Comme sa mère est morte en couche, il n'avait pas de souvenir à partager, ou même auquel se rattacher. Juste un manque parfois. Ce qui était normal, en somme. Il n'était pas amer cependant, ainsi va la vie. Aujourd'hui, on peut dire qu'il avait sa petite revanche, même s'il avait des soucis. Il était heureux. Il avait son fils, qu'il aimait tant, des proches dont il avait entièrement confiance, et un boulot qui lui plaisait. Sans une certaine démotivation, le matin, en se levant. Même si les gardes, les urgences étaient assez monnaie courant. Il arrivait assez bien gérer sa vie de famille, son boulot...Sa mère n'a pas eu la chance de voir grandir Noah, pas comme celle d'Andrew alors qu'elle avait l'occasion. Cette pensée l'avait attristé, même si elle était partie parce qu'il était malade. Elle aurait pu au moins rester en contact avec leur fils. Si toutefois, elle ne voulait pas avoir de contact avec Noah, il aurait pu trouver une solution. Au lieu de la fuite. Il y avait toujours des solutions. Mieux que la décision qu'elle avait prise. Mais maintenant que le mal était fait. Si elle revenait ... Il ne savait pas s'il avait la force de lui pardonner. Alors que ce n'était pas dans sa nature.

Rencontrer Primrose était certainement l'une des meilleures choses qui lui soit arrivée. Elle était arrivée à une période où le doute c'était immiscé en lui. Doute d'être un bon père, d'y arriver, de pouvoir allier son fils, son boulot et sa maladie. La fatigue s'était accentué au fil des jours. Et son aide, sa joie de vivre qu'il pouvait voir apparaitre à leurs contacts. Lui avait donné ce coup de fouet dont il avait besoin, au moment opportun. Il était toujours optimiste, mais ce genre de trait de caractère, à la longue s'épuise. Il n'était pas surhumain, malheureusement. Et là où il avait du mal à faire confiance, c'est naturellement qu'elle sait développer avec Primrose. Sans qu'il ne comprenne pourquoi. C'était ainsi. Elle était son moment de pause, son bouffe d'air, quand les choses n'allaient pas exactement dans le sens où il voulait. Il avait besoin d'elle, c'était indéniable, même s'il le cachait. Et puis le courant avec son fils passait très bien. Bien que la première fois, qu'ils se sont rencontrée. Il a eu peur de ce qu'elle pouvait penser. C'est vrai, à son âge avoir un fils et l'élever seul, peut en choquer plus d'un. Faire fuir. Pas elle, au contraire, elle était restée auprès de eux, l'aidait du mieux qu'elle pouvait. Noah ne savait plus comment la remerciait. Pourtant, elle lui affirmait toujours que c'était un réel plaisir de le faire.

Cependant, elle était réservée, distante sur ce qu'elle ressentait. Impossible pour Noah de savoir vraiment ce qu'elle ressentait. Ce qu'elle souhaitait... Elle était insaisissable, c'était le mot qui l'a qualifié le mien. Cela ne l'embêtait guère, c'était une petite chose qui faisait un tour, qu'il appréciait, chez elle. Qu'elle le trouve mignon en soi, était déjà un pas qu'elle avait franchi. Honnêtement, ce n'était pas vraiment son genre. C'est plutôt la franchise qu'il avait prit les devant. Qui avait parlé. Les Jeux olympiques étaient aussi une étape à franchir et pas des moindres pour Primrose. Noah l'avait très bien compris. Comme les raisons qui la poussaient à se dépasser. C'est pour cela qu'il n'avait pas envie d'être un frein, lui et son fils pour elle. S'il lui avait demandé de promettre, c'était pour une bonne raison. Il savait qu'un moment ou un autre sa santé allait le rattraper, et ce jour-là, Noah n'avait pas envie de voir Primrose abandonnait ce qui lui semblait important. Il tenait trop à elle, pour qu'elle gâche quoique se soit. Qu'elle regrette si ce n'est pas sur l'instant, dans le passé. Si elle ne comprenait pas maintenant, elle comprendrait plus tard. Elle hocha la tête pour toute réponse, c'est tout ce qu'il voulait. « Je comprends, mais... » Mais quoi ? Rien que pouvait-il rajouter. Visiblement, elle avait son point de vue, et sans comprendre ce qu'il voulait dire, l'origine de ces mots. Elle ne pouvait pas comprendre. Noah avait senti le mal aise s'installer à l'annonce de ces sentiments. Il n'était malheureusement pas plus doué. Un sourire s'affichait sur son visage, parcourant de son autre main, en un effleurement, une caresse sur sa joue, attendrie. « Andrew t'aime plus que tu ne le penses. Et... Moi aussi, on tient à toi... »Il détacha sa main aussi vite qu'elle était arrivée. Parce qu'au fond, il savait que ça pouvait être déplacé d'agir ainsi. Observant avec malice cette façon qu'elle avait de se mordiller la lèvre, à chaque fois, qu'elle était gênée. « Certainement pas, tu fais partie de notre petit cercle, de notre famille, tu y restes maintenant. Tu n'as plus le choix. Tu n'es pas une étrangère. J'espère qu'on ne te fait pas ressortir ça ? » Noah était presque choqué, il ne voulait pas qu'elle se sente étrangère entre eux. Ce n'était pas le but, et si c'était le cas, cela le chagriner au fond. Son fils, pourtant, avait vite fait dévier leurs attentions sur eux, avec sa fleur. Et c'est instinctivement que Noah se pencha vers lui. Pour l'intimer de l'offrir à Primrose. Ce qu'il fit avec empressement et un grand sourire aux lèvres. Ce qui fit sourire Noah. Son fils avait vraiment le don, d'attendrir les gens. Noah n'était pas plus choqué, de la réaction de Primrose. Le petit surnom qu'elle avait employé. D'autre aurait pu penser que c'était trop familier pour quelqu'un qui ne faisait pas partie de la famille. Du point de vue de Noah, Primrose en faisait partie, cela lui semblait... Naturelle. Noah suivit son fils du regard, assit sur le genou de Primrose, assez fier. « On offre bien une fleur à une jolie jeune femme, non ? » Il accorda un clin d'œil à son fils, avec autant de malice que ce dernier sur les genoux de Primrose. « Dis-moi, tes derniers entrainements se sont bien passé ? On parle... Et j'ai oublié de te demander ? »
code by Silver Lungs
Revenir en haut Aller en bas
avatar

▐ PAROLES : 79
▐ DATE D'ARRIVEE : 19/06/2014

▐ AGE : 23 printemps en fleurs.
▐ OCCUPATION : Patineuse artistique + barman.
▐ LES SENTIMENTS : Pfff, comme si j'avais du temps pour ça.
▐ POINTS : 2
MessageSujet: Re: NOAH ¤ Sunshine girl.   Ven 11 Juil - 4:32

Noah A. Wilson & Primrose E. Standford

« Lorsqu'on regarde vers l'avenir en croyant tout savoir à l'avance, il ne faut jamais oublier que la vie peut nous surprendre à tout instant et qu'il est toujours possible de se surprendre sois même. »



Prim mentirait si elle disait qu’il ne lui arrivait jamais de penser à son père et à son frère. Après tout, avant l’âge de sept ans, elle se souvenait qu’ils étaient tous une belle petite famille heureuse, entourée de l’amour de deux parents aimants et d’une vie qui leur était fort clémente. La mort de madame Standford avait changé ça. Petit à petit, son époux avait plongé dans une profonde dépression qu’il avait décidé de noyer dans l’alcool, et le grand frère de Prim avait décidé de prendre ses distances, se débrouillant seul à partir de ce jour. Quand on y réfléchissait bien, c’était un peu comme s’ils avaient tous les deux décidés de rejeter la responsabilité sur la jeune fille alors qu’elle n’avait rien fait. Comment aurait-elle pu être responsable de la mort de sa mère après tout ?? Elle était tombée gravement malade et elle n’y pouvait pas plus quelque chose qu’eux deux. Le cancer, ça ne se contrôle pas. C’est une terrible épreuve qui peut toucher n’importe qui sans qu’on puisse réellement s’en défendre. Au départ, Primrose s’était sentie fort attristée par le rejet de sa famille. À ses yeux, ils avaient peut-être raison. Elle ne méritait peut-être pas leur respect et leur attention. Cependant, en grandissant, elle avait bien dû se rendre à l’évidence. Ce n’était pas elle qui posait problème. C’était eux qui avaient faillit à leurs tâches en tant que famille. Du même coup, même si elle était fort attristée par la situation, elle avait décidée de baisser les bras et de les laisser à leurs misérables petites vies. De toute façon, elle avait bien mieux à faire que de leur porter attention. Elle travaillait régulièrement dans un bar, elle était constamment à la patinoire afin de s’entraîner au maximum et elle avait quelques amis proches sur qui elle savait qu’elle pourrait toujours compter. Une véritable famille si elle pouvait dire. Elle ne pouvait être davantage comblée.

Noah et Andrew faisait partis de ces fameuses personnes qu’elle avait eu la chance de rencontrer. À vrai dire, les choses ne s’étaient pas faîtes de manière typique pour eux. En général, lorsque Primrose rencontre un client intéressant au bar, elle le ramène le soir même chez elle afin de l’attirer dans son lit et dès le lendemain, c’est adieu. Seulement voilà, sa rencontre avec Noah avait été différente. Il n’avait rien du client typiquement bourré qui se présentait au comptoir pour la draguer. Il s’était réellement intéressé à elle et au fil de la soirée, elle avait fini par le trouver très charmant aussi. Ils auraient très bien pu ne jamais se revoir, mais le destin s’était montré très clément et avait permis à la jeune fille de le recroiser dans ce même parc avec son petit Andrew. Aussitôt, il y avait eu un très grand coup de foudre entre elle et l’enfant. Bien qu’elle soit une célibataire endurcie, il n’en demeurait pas moins que Prim adorait les enfants, et Andrew avait un petit je-ne-sais-quoi qui lui plu dès la première seconde. Aussi, elle s’était empressée d’offrir ses services de baby-sitter de temps à autre afin de dépanner Noah. Les choses en entraînant une autre, elle avait finit par s’attacher profondément à eux. Sans doute même un peu trop quand on y pensait bien. Ce n’était pas raisonnable d’aimer un enfant à ce point. S’il venait à arriver quoi que ce soit à Andrew, Prim voyait difficilement comment elle pourrait s’en remettre. Elle avait apprit à aimer cet enfant pratiquement comme s’il était le sien, et bien entendue, elle commençait à réaliser que ce n’était pas raisonnable. Tant qu’à ses sentiments pour Noah, elle se sentait encore plus perdu à leur sujet. La vérité, c’est qu’il était bien différent de tous les hommes qu’elle avait connus. Contrairement à tous ces gros lourds qui n’avaient que pour projet de se la faire l’espace d’une nuit, il semblait réellement s’intéresser à elle et il se souciait de son bonheur et de ses projets. Il l’écoutait parler lorsque quelque chose n’allait pas et il parvenait toujours à lui rendre le sourire. Comment pourrait-elle ne rien ressentir à son égard ?? Oui, elle avait été capable de lui avouer qu’elle le trouvait séduisant, mais la vérité, c’est qu’elle se retenait de lui dire tellement d’autres choses. Des choses qui finiraient par tout gâcher si jamais ce qu’elle ressentait n’était pas réciproque. Aussi, elle s’efforçait simplement d’être présente pour eux deux et de leur apporter tout son soutien sans jamais ne rien demander en retour. C’était le mieux qu’elle puisse faire.

Cependant, Noah ne semblait pas vouloir qu’elle continue à se donner à ce point pour eux. Dans ses propos, il tentait de lui faire comprendre qu’elle devait faire passer son rêve avant tout le reste, même eux. Depuis sa plus tendre enfance, ça avait toujours été la politique de la jeune fille. Elle avait sacrifiée sa vie sociale et ses études afin de se consacrer uniquement au patinage artistique. Elle n’avait jamais eu de relation amoureuse de toute sa vie, et jusqu’à présent, ça ne l’avait jamais plus embêtée réellement. Mais maintenant qu’elle voyait Noah et Andrew ensemble, elle ne pouvait s’empêcher d’être envieuse un peu. À vrai dire, il voulait, en quelque sorte, le beurre et l’argent du beurre. Atteindre son but d’accéder aux Olympiques, et fonder une famille le plus vite possible. Parce que oui, elle voulait une famille. Pire, elle voulait cette famille, et dans un sens, elle savait que ce n’était pas raisonnable. Elle savait pertinemment qu’elle ne pourrait jamais remplacer la mère d’Andrew, autant pour celui-ci que pour Noah. Elle ignorait quels étaient ses sentiments à son égard, et de toute façon, elle n’arriverait jamais à exprimer les siens, À l’instant, elle avait eu du mal à lui faire comprendre qu’elle tenait réellement à eux, alors pour faire une véritable déclaration d’amour, elle avait encore des progrès à faire. Au moins, mister Wilson avait aussi quelques progrès à faire dans le domaine, donc c’était tant mieux. « Je comprends, mais... » Il se stoppa dans son élan pour marquer une pause, mais en même temps, il esquissa un léger sourire, venant soudainement effleurer la joue de la jeune femme de sa main. Elle sentie d’ailleurs son échine être parcourue d’un frisson qu’elle tenta au maximum de dissimuler. « Andrew t'aime plus que tu ne le penses. Et... Moi aussi, on tient à toi... » Elle eu à peine le temps de déposer un léger baiser contre sa paume qu’il la retira presque aussitôt, se rendant sans doute compte lui aussi que leurs gestes devenaient peut-être un peu trop familier. Faisant mine de rien, Prim esquissa un petit sourire attendris. « Je sais, et c’est pour ça que vous devez me laisser prendre soin de vous. Ça n’empiètera jamais sur mes performances sportives, je te promets. » Néanmoins, elle ne pue s’empêcher d’être envahie par un élan de nervosité lorsqu’elle se demanda si elle n’empiétait pas un peu trop sur leurs vies privés. Après tout, elle était débarquée comme ça du jour au lendemain, s’immisçant dans leurs petites routines. Du même coup, peut-être que Noah en avait assez de la voir régenter certaines choses, elle qui était la reine de la régence dans un sens. « Certainement pas, tu fais partie de notre petit cercle, de notre famille, tu y restes maintenant. Tu n'as plus le choix. Tu n'es pas une étrangère. J'espère qu'on ne te fait pas ressortir ça ?? » Elle n’avait pas voulue le choquer, bien au contraire, mais dans un sens, elle ne pue qu’être réconfortée par ces bonnes paroles. À son tour, elle effleura doucement sa joue du revers de la main, esquissant un léger sourire. « Bien sûr que non, bien au contraire. Vous êtes des anges. » Elle caressa doucement sa joue de son pouce mais eu tôt fait de la retirer pour ne pas créer un malaise chez son ami. De toute façon, le petit Andrew ne tarda pas à attirer une nouvelle fois leur attention avec cette petite fleur qu’il finit par offrir à la demoiselle, rendant encore plus joyeuse qu’elle ne l’était. « On offre bien une fleur à une jolie jeune femme, non ?? » Prim baissa légèrement les yeux pour ne pas se laisser rougir. Ce n’était franchement pas dans ses habitudes, qu’est-ce qui lui prenait ?? « Merci. » souffla-t-elle une nouvelle fois d’un ton attendris. « Dis-moi, tes derniers entrainements se sont bien passé ?? On parle... Et j'ai oublié de te demander ?? » Serrant un peu plus Andrew contre elle, Primrose soupira légèrement. Disons qu’elle n’était pas des plus fières d’elle en ce moment. « Disons que ça pourrait être mieux… D’après mon entraîneur, j’ai à peine le niveau pour les régionaux donc pour les Olympiques, il y a encore pas mal de progrès à faire. » Elle arqua légèrement les sourcils avant de sourire légèrement. « Mais bon, je ne m’avoue pas vaincue. Je sais que j’y arriverai si je continue à travailler durement. Je le dois au moins pour ma mère. » Une nouvelle fois, elle se mordit légèrement la lèvre inférieure afin de ne pas se laisser entraîner par un élan de nostalgie. « Elle me manque... »


© Chieuze



_________________

Nos vies sont constituées de moments fugaces, nous les traversons comme des villes au bord d'une autoroute. Mais parfois, nous nous apercevons que nous sommes en train de vivre quelque chose de différent, d'exceptionnel. Ces instants là durent une éternité et sont inoubliables.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité
Invité

MessageSujet: Re: NOAH ¤ Sunshine girl.   Mer 6 Aoû - 17:38

Noah A. Wilson ∞ Primrose E. Standford
La seule façon de faire progresser l’humanité est de changer la nature animale de l’homme. Si l’homme devenait un caillou, ses atrocités seraient nulles dans la destruction étourdie de la mère nature.
La famille, ainsi que l'esprit ne manquaient nullement pour Noah. Parce qu'il n'a jamais connu cette forme. Il l'a vécu qu'en travers de son entourage, quand il était jeune, il l'avoue... Il avait envié ces petits camarades. Sa mère ne lui manquait jusqu'à l'âge de l'adolescence. Avant cette période, il savait que quelque chose manquait, mais il ne s'en rendait pas vraiment compte, trop petit ou alors sujet à l'inconnue. Il ne pouvait pas dire que l'absence de sa mère, était un poids pour lui. C'était juste, de l'envie, de pouvoir ressentir ce que ça pouvait être d'avoir une mère, juste une fois... Malheureusement, il ne le sera jamais, puisque son père n'a jamais refait sa vie. Trop caractériel, trop violent, trop ancré à son passé... Et puis de toute façon, Noah n'était pas sûr, qu'il appréciait une autre femme au sein de la famille. La minuscule famille, qui restait. Son père et lui. Parfois, il s'imaginait comment seraient leurs vies, si son père avait refait sa vie, comme une personne normale. Peut-être qu'ils n'auraient pas ce problème de communication, qui leur sont propres. Peut-être qu'ils seraient proches, l'un envers l'autre, comme un père et son fils. En fait, Noah souffrait plus de l'absence et le manque d'intérêt de son père, que l'absence de sa mère. Toutefois avec des peut-être, il n'allait pas refaire le monde. Il devait supporter cette situation, il le vivait mieux qu'à l'époque, car il s'était fait une idée, avec le temps. Il ne pouvait tout bonnement pas changé le comportement de son père, c'était un fait. Il en voulait trop à Noah de sa mort, le rendant responsable, alors qu'au fond, il n'était responsable de rien. il avait mis du temps à le comprendre...

Prim était une personne importante dans son entourage, une amie proche, peut-être un peu trop, qu'il ne voulait se l'avouer réellement. Même lui ne savait pas comment qualifier cette relation qu'il entretenait avec la jeune femme. Son soutien était important pour lui, surtout dans les moments où il avait l'impression que rien n'allait. Les moments de fatigue, qu'il avait du mal à dissimuler. Un sourire de sa part, c'était son soutien pour la journée. Le savoir à ces côtés, c'était plus facile à supporter, que d'affronter ces journées difficiles. Et la manière, qu'elle se comportait avec son fils, cette alchimie qui se jouaient entre eux, était un pur moment de bonheur. Mais voilà, elle n'avait pas de responsabilité envers nous, malgré ce qu'elle croit, elle pouvait partir du jour au lendemain, Noah serait obligé de lui rendre sa liberté. De plus, il ne voulait pas être un frein, lui et son fils, dans son avenir, prometteur, il en n'avait pas le droit. Et il n'avait pas l'intention de le faire. Cette rencontre dans le bar, ne prédestinait en rien, leurs liens qu'ils avaient aujourd'hui. Ce soir-là, il était venu pour fêter l'anniversaire d'un de ces potes, rien d'autre. Il ne s'imaginait pas croiser le chemin de Primrose. Pourtant, c'est exactement ce qu'il s'était passé. Il se souvient encore de son air surpris, que Noah avait employé leur de la soirée. Sans arrière pensée, Noah se doutait bien qu'en travaillant dans un bar, Primrose devait bien avoir des avances. Il avait mis sa surprise sur le compte, qu'il n'avait pas agi comme tous ces hommes qui pouvait bien avoir tenter leurs chances. Ce n'était pas dans la nature de Noah, de faire des avances, et encore moins draguer, non pas qu'il n'était pas capable, seulement, ce n'était pas dans sa nature. Simplement. Et déjà, ce soir-là, Noah s'était rendu compte, que Primrose était une femme différente...

Primrose se donnait à cent pourcent dans tout ce qu'elle entreprenait , voir même deux cent pour cent, et c'est bien cela qu'il inquiétait Noah. Parce qu'il faisait partie du pourcentage, Avec Andrew. Et il ne voulait pas être cet élément perturbateur. Non pas que ça le déranger, mais il ne pouvait pas demander autant attention de Primrose envers eux. Ce n'était pas juste. Elle avait sa vie, bien que sincèrement, il aurait aimé en faire partie avec son fils. Mais ça aurait été égoïste, d'en venir là. Elle avait le patinage, et il savait pertinemment qu'elle avait un but à attendre, bien trop grand, pour avoir de la place pour eux, et leurs petits besoins. Il fallait être honnête, dans un sens, ils allaient devenir un poids, bien trop grand pour elle. Leurs petits bobos, leurs besoins... Ils ne pouvaient pas la privée de son avenir prometteur. Un faible sourire se dessina sur son visage, à cette pensée, qui lui arrangeait le cœur. « J'espère... Parce que je m'en voudrais si cela arrive ... » Ces mots s'étaient posés calmement, comme si ces paroles avaient dépassé sa pensée, sans s'en rendre compte. Noah n'était du genre, à garder ce qu'il avait à dire. Et avec Primrose, il était facile de lui parler, plus facile qu'avec une autre personne. Et qu'elle pense qu'elle était une gêne entre son fils et lui, était un véritable électrochoc. Jamais il n'avait pensé qu'elle s'introduisait un peu trop dans leurs vies. C'était au contraire, un véritable plaisir. Le seul truc, c'est qu'il avait peur que son fils la prenne pour sa mère et que par peur, elle ne s'enfuit. Si elle partait un jour, il ne s'imaginait pas les conséquences que cela pouvaient avoir sur son fils et lui. Et cette vérité au fond, lui faisait peur. Sa joue s'harmonisa instinctivement au creux de sa main, sans perdre ce petit sourire qu'il avait adopté. « Des anges ?! Je ne suis pas sur que ça soit la qualification qui nous décrit assez bien, mais on prend. » Son sérieux reprit sa place d'un seul coup. « Tu sais Primrose, si tu n'étais pas là ... Pour m'aider ou si tu n'avais pas cette complicité avec Andrew, je ne suis pas sûr, qu'on serait ... Bref, je voulais te dire merci, sincèrement. » Son regard se posa sur la pelouse, ou ils s'étaient installés, comme gêner, vraiment ces moments de sincérité, n'étaient pas son fort. Pourtant, il ne se forçait pas, c'était instinctif. Le moment fut brisé par Andrew, soulagement ou non, son attention se concentra sur son fils, avec sa fleur, qu'il invita à offrir à Primrose. Que son commentaire fit rougir, pourtant, c'était si vrai. Que les rougeurs, qui s'affichaient sur ces joues, renforçaient ce qu'il pensait déjà, elle était une jolie femme. Noah regarda son fil jouait avec l'herbe, contre Primrose, toute en abordant un sujet fâcheux. L'entrainement. « Ton entraîneur te pousse peut-être à être toujours la meilleure. Dans un sens, cela peut être un moyen de t'encourager. Certes à sa façon, de donner toujours le meilleur de toi-même. » Il n'y connaissait rien, c'était juste une opinion, qu'il avait lancée comme ça. « Tu y arriveras, j'en suis persuadé, au fond, tu es une battante. » Il savait que tout cela était pour sa mère. Il l'avait bien compris et quand elle lui indiqua qu'elle lui manquait, son cœur se serra d'un cran avec cette envie de la serrer dans ces bras. En échange, il se contenta de baisser la tête, laissant quelques secondes de silence s'installait entre eux. « Je comprends, je suis désolé... Mais je suis sûr qu'elle serait fière de te voir aujourd'hui »
code by Silver Lungs
Revenir en haut Aller en bas
avatar

▐ PAROLES : 79
▐ DATE D'ARRIVEE : 19/06/2014

▐ AGE : 23 printemps en fleurs.
▐ OCCUPATION : Patineuse artistique + barman.
▐ LES SENTIMENTS : Pfff, comme si j'avais du temps pour ça.
▐ POINTS : 2
MessageSujet: Re: NOAH ¤ Sunshine girl.   Jeu 7 Aoû - 7:27

Noah A. Wilson & Primrose E. Standford

« Lorsqu'on regarde vers l'avenir en croyant tout savoir à l'avance, il ne faut jamais oublier que la vie peut nous surprendre à tout instant et qu'il est toujours possible de se surprendre sois même. »



Primrose ignorait quel genre de mère elle risquait d’être dans le futur. À vrai dire, elle ne s’était même jamais posée la question, se disant que de toute manière, les choses se feraient naturellement et d’elles-mêmes. D’aussi loin qu’elle se souvienne, elle s’était toujours dit qu’elle voulait des enfants, et bien qu’elle soit assez prise par sa carrière, il n’en demeurait pas moins qu’elle comptait tenir cette promesse qu’elle s’était fait à elle-même. Cela dit, quelques doutes venaient parfois à l’esprit de la jeune fille. Des doutes concernant ses aptitudes à avoir des enfants. La plupart des filles peuvent généralement se fier au modèle que leur aura donner leurs mères pour réussir à élever leurs enfants, mais pour Prim, les choses étaient différentes. Elle n’avait pas connue sa mère assez longtemps pour la considérer comme un exemple à suivre dans le domaine. Tout ce qu’elle savait, c’était qu’il s’agissait d’une femme présente pour ses enfants malgré les entraînements chargés qu’elle avait elle aussi. En d’autres termes, Prim pouvait au moins suivre cet exemple. Si elle réussissait réellement à atteindre son but, elle devrait tout de même considérer ses enfants comme une priorité et non pas les mettre de côté malgré son horaire chargé. Pour le reste, elle était complètement laissée à elle-même. Elle devrait suivre son instinct, tout simplement. Après tout, elle s’en sortait plutôt bien avec Andrew, non ?? Certes, elle n’était pas sa mère ni même une personne qui s’en rapprochait, mais au moins, elle savait se montrer présente pour ce petit bonhomme. Du moins, beaucoup plus que cette irresponsable qui était réellement sa mère. Parfois, miss Standford se surprenait à l’imaginer. Elle devait être belle forcément puisqu’Andrew semblait conserver quelques traits physiques de sa personnes. Mais en dehors de ça, la jeune fille avait du mal à lui trouver des points positifs. À vrai dire, elle avait du mal à concevoir que Noah ait pu fréquenter une telle personne. Pire, qu’elle l’ait abandonné en lui laissant leur enfant à charge. Quand on a une famille aussi parfaite, on ne l’abandonne pas, à moins qu’il y ait anguille sous roche.

Malgré sa grande détermination à vouloir atteindre son rêve, il arrivait assez souvent à Prim de s’imaginer sa vie si elle faisait vraiment partie de cette famille. Prendre soin d’Andrew comme une vraie mère le ferait, se réveiller auprès de Noah à tous les matins, c’était loin d’être désagréable comme perspective. Mais à chaque fois, elle ne pouvait s’empêcher de chasser brusquement ces pensées. Après tout, qu’est-ce qui lui garantissait que le jeune homme ressentait la même chose ?? Qu’est-ce qui lui disait qu’elle ne risquait pas de tout gâcher ?? Et son rêve, elle en faisait quoi ?? Elle ne pouvait pas tout abandonner maintenant qu’elle était si près du but. Elle devait continuer à travailler d’arrache-pied et pour ce qui est de fonder une famille, elle aurait largement le temps d’y penser plus tard. De toute façon, Noah semblait être sur la même longueur d’onde qu’elle, l’incitant à atteindre son but et à ne pas les laisser la détourner de son objectif. S’il savait que dans son fond intérieur, elle serait prête à tout abandonner pour eux, il lui en voudrait sûrement. D’ailleurs, elle s’en voudrait terriblement aussi. Elle tenta aussitôt de le rassurer en lui assurant qu’elle pouvait très bien veiller sur eux tout en réalisant son rêve. Et elle le pensait. Elle aurait toujours du temps pour leur venir en aide en cas de besoin. « J'espère... Parce que je m'en voudrais si cela arrive... » Elle esquissa un petit sourire rassurant. Il ne devait pas s’en vouloir pour ça. Si elle venait à échouer ou à se laisser déconcentrer par quoi que ce soit, elle serait l’unique responsable. Pas lui. Pas eux. Au contraire, ils étaient la seconde motivation qui la poussait à se dépasser encore plus.

Mais l’espace d’un instant, la jeune femme se mit à se questionner. Et si c’était elle qui envahissait trop leur intimité ?? Après tout, elle était très proche d’eux depuis un petit moment, sans doute même un peu trop, et Noah en avait peut-être marre à la longue. Aussi, elle l’avait subtilement questionnée à ce sujet, voyant presque aussitôt son regard devenir inquiet. Il était tellement adorable à se faire ainsi du souci sur ce qu’elle ressentait. Il lui demanda d’ailleurs si c’était ce qu’elle avait ressenti, et cette fois, ce fût à elle de tenter de le rassurer un peu, laissant doucement sa main se poser contre sa joue qu’elle caressa doucement. Geste peut-être un peu trop familier mais elle s’en fichait un peu. D’ailleurs, Noah ne semblait pas trop s’en préoccuper non plus. « Des anges ?! Je ne suis pas sur que ça soit la qualification qui nous décrit assez bien, mais on prend. » Elle échappa un léger rire qui se calma aussitôt lorsqu’elle le vit reprendre son sérieux. À croire que quelque chose le turlupinait un peu… « Tu sais Primrose, si tu n'étais pas là... Pour m'aider ou si tu n'avais pas cette complicité avec Andrew, je ne suis pas sûr, qu'on serait... Bref, je voulais te dire merci, sincèrement. » Son regard s’était posé sur le sol. Apparemment, il était légèrement gêné de s’être ouvert ainsi et instinctivement, Primrose vint esquisser un léger sourire en le regardant doucement. « Ce n’est rien, je t’en pris. Merci plutôt à vous de me sortir de ma petite vie un peu trop rangée parfois. » Elle rit de nouveau légèrement, venant à son tour poser les yeux sur le sol. C’est que cet instant devenait malaisant !!

Fort heureusement, Andrew les avait sortis de leur élan de timidité en venant leur montrer la fleur qu’il avait trouvé. Noah incita son fils à l’offrir à Prim avant de la complimenter. Curieusement, la jeune fille s’était mit à rougir, ce qui n’était vraiment pas son genre, il faut l’avouer. À croire qu’ils la rendaient réellement différente. Elle prit doucement Andrew sur ses genoux, écoutant Noah qui la questionnait au sujet de ses entraînements. Disons seulement qu’elle n’était pas particulièrement fière d’elle ces derniers temps. Elle avait beau se savoir capable de faire beaucoup mieux, elle n’arrivait pas à donner le meilleur d’elle-même, et c’était très frustrant. « Ton entraîneur te pousse peut-être à être toujours la meilleure. Dans un sens, cela peut être un moyen de t'encourager. Certes à sa façon, de donner toujours le meilleur de toi-même. » Elle esquissa un petit sourire sarcastique, levant les yeux au ciel. « Je n’ai pas particulièrement besoin de lui pour ça. Je suis déjà bien assez critique envers moi-même. » « Tu y arriveras, j'en suis persuadé, au fond, tu es une battante. » Elle esquissa un petit sourire en regardant Andrew jouer. Ça faisait un bien fou d’entendre quelqu’un lui dire qu’il croyait en elle, elle qui avait toujours dû s’encourager elle-même en vue de la famille dysfonctionnelle qu’elle avait. Tout ce qu’elle avait, c’était sa mère et elle l’avait perdue beaucoup trop tôt. D’ailleurs, elle ne pue s’empêcher de souffler, la gorge chargée d’émotion, qu’elle lui manquait terriblement. « Je comprends, je suis désolé... Mais je suis sûr qu'elle serait fière de te voir aujourd'hui. » Instinctivement, elle ne pue s’empêcher de relever les yeux vers Noah, laissant son sourire s’étirer légèrement. « T’es gentil, Noah... » dit-elle doucement en laissant sa main reprendre possession de la sienne pour la serrer légèrement. C’était plus fort qu’elle.

Ne souhaitant pas se mettre à pleurer en ce bel après-midi, la jeune fille se mit à observer les environs avec attention. Son sourire ne fît que s’accroître d’un air enfantin lorsqu’elle vit un glacier passer non loin d’eux. Apparemment, Andrew l’avait remarqué aussi puisqu’il s’agitait déjà davantage sur ses genoux, la faisant pouffer de rire. « Bon, qui veut une glace ?? » Le petit garçon se mit à bouger un peu plus et elle rit de nouveau, relâchant doucement la main de Noah pour se relever avec Andrew dans els bras, allant à la rencontre du glacier. Manger un peu ne pourrait que la ressourcer suite à son entraînement intense de ce matin, mais aussi lui changer un peu els idées. Seulement, comme elle avançait doucement avec le petit bonhomme dans ses bras, elle sentie une main légère se poser sur son épaule. Faisant volte-face, elle tomba nez à nez avec une vieille dame au sourire attendrit. « Excusez-moi mademoiselle, je ne voulais pas vous effrayer. » Prim ne dit mot, se contentant d’esquisser un petit sourire afin de l’inciter à poursuivre. « Je n’ai pas pu m’empêcher de remarquer la jolie petite famille que vous formiez. C’est tellement rare de nos jours de voir un jeune couple s’occuper si bien de leur enfant. » Elle resta d’abord bouche bé, ne sachant que dire avant de se ressaisir enfin. « Ohh.. Non.. Je… » Mais la vieille dame s’éloignait déjà, se contentant de lui sourire une nouvelle fois d’un air attendrit. Prim souffle un bon coup, reportant son regard sur Andrew qui souriait grandement dans ses bras. D’ailleurs, elle ne pue s’empêcher de sourire à son tour. Elle alla finalement à la rencontre du glacier, achetant deux glace vanille et une petite au chocolat. Puis, elle retourna finalement sous l’arbre pour retrouver Noah, lui tendant sa glace d’un air gêné dû à l’événement qui venait de se produire.


© Chieuze



_________________

Nos vies sont constituées de moments fugaces, nous les traversons comme des villes au bord d'une autoroute. Mais parfois, nous nous apercevons que nous sommes en train de vivre quelque chose de différent, d'exceptionnel. Ces instants là durent une éternité et sont inoubliables.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: NOAH ¤ Sunshine girl.   

Revenir en haut Aller en bas
 

NOAH ¤ Sunshine girl.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» London Stiller...she's a special girl
» Heartbreaker version girl [Finish]
» Yannick Noah
» << Let the sunshine in >> { PV Aroz }
» 05. [Villa Lopez] « Girl, you make a bad boy out of me »
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
♫ Modern Family :: DANS LE GRENIER :: Archives rps-