AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 [Kansas] Surprise me ! [PV Ava Sparks]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Invité
Invité

MessageSujet: [Kansas] Surprise me ! [PV Ava Sparks]   Mer 9 Juil - 11:42

► Le contexte de ce RP se déroule alors que sa femme est toujours portée disparue.



Surprise me !
Samuel    Ava






» État du Kansas -
Non loin de la ville d'Emporia située à environ 1260 et quelques kilomètres de Los Angeles. Environ 21 heures de route à vol d'oiseau.



La journée a été longue et me voilà désormais après une dernière livraison, en route pour me trouver un resto où me poser ainsi qu'un motel. Je dors généralement dans le camion mais là j'ai envie d'un bon lit, surtout vaste, un bon deux places pour me changer de mon matelas une place à l'arrière de la cabine de mon Volvo, bien que ce dernier soit confortable. J'ai toujours aimé m'étaler en travers et prendre toute la place pour pouvoir me tourner et me retourner à ma guise au cours de la nuit.

Quoi qu'il en soit, j'ai bouffé de l'autoroute une bonne partie de la journée et j'en ai vraiment ras-le-cul, aussi je décide donc d'emprunter une route plus tranquille qui sinue à travers une forêt de sapins et de vastes étendues de nature luxuriante. Voilà déjà un décor qui me plaît bien plus. Mon frère et moi, on a toujours adoré aller nous balader en forêt ou à travers de vastes étendues de campagne, de plaine ou de montagne, étant gosses et encore jusqu'à tout récemment. Jusqu'à ce qu'il ne commette un délit qui le pousse jusqu'à encore aujourd'hui à être en cavale. Je lui en veux d'ailleurs pas mal pour ça. Mike et moi on a toujours été très proches, et me retrouver ainsi privé de le voir alors qu'il s'agit certainement d'une période de ma vie où j'ai le plus besoin de lui à cause de la disparition de ma femme, sans compter sur son épouse et sa fille qui elles aussi doivent subir son absence, font que j'ai une certaine rancune envers lui pour avoir été aussi royalement con ! Ça me fout sévèrement les glandes. Aujourd'hui, je ne comprends toujours pas comment il a pu en arriver là. Je ne sais même pas si ça finira un jour. Il y a peu de chances pour ça ou alors il devra passer par la casse prison un certain temps. Enfin soit.

J'aime prendre mon temps sur ces routes qui valent le coup d’œil. Je ne me lasse jamais de ce genre de paysages. Je devrais d'ailleurs ne pas tarder d'arriver à la prochaine petite ville, enfin d'ici disons environ encore trois quarts d'heure voir une petite heure de route. Dans les environs où je me trouve, il n'y a rien à part la nature et quelques rares habitations perdues au cœur de la forêt. Il faut parcourir des dizaines de kilomètres avant de tomber sur un tant soi peu de vie. Façon de parler.

Un petit quart d'heure s'écoule alors que je poursuis ma route, lorsque bientôt, j'aperçois une voiture garée sur le bas côté. Il fait déjà nuit et ses warning sont allumés.
Je décide alors d'arrêter le camion quelques mètres plus loin, et armé d'une lampe de poche dans ces environs où il n'y a pratiquement aucun éclairage si ce n'est celui de la lune qui est pleine ce soir. Je m'approche prudemment de la voiture et remarque alors une femme assoupie au volant. Elle doit attendre l'aide d'une dépanneuse, je suppose. Je frappe alors à sa vitre, et la surprend alors en la voyant faire littéralement un bond sur son siège. Elle était bien endormie la demoiselle ! Son sursaut me tire un petit sourire en coin alors qu'elle descends à peine la vitre pour me parler.

- Bonsoir. J'ai vu votre voiture garée sur le bas côté et je suis venu voir si vous aviez besoin d'aide. C'est un coin un peu paumé par ici pour décider de piquer une sieste. Je peux jeter un coup d’œil ? lui dis-je en faisant un signe de la tête en direction du capot.
S'il ne s'agit de pas grand chose, pourrais-je peut-être aisément réparer.





©️ EKKINOX
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité

MessageSujet: Re: [Kansas] Surprise me ! [PV Ava Sparks]   Mer 9 Juil - 15:45



Don't leave me high,
Don't leave me dry...

« Et vous quand est-ce que vous avez perdu votre enfant? »

Ava se sentait mal à l’aise. Et pourtant il y avait toujours un sourire sur son visage. Si elle avait pu la blonde se serait mise à crier, elle se serait roulée en boule dans un coin de la pièce et elle aurait enfin oser pousser les cris qu’elle retenait depuis trop longtemps, de peur que quelqu’un finisse par l’entendre. Qu’ils l’entendent, qu’ils entendent tous à quel point elle avait peur et à quel point elle était terrifiée lorsqu’elle se réveillait la nuit dans son grand lit vide avec son ventre plat. Ava poussa une profonde inspiration, son regard bleuté se posant sur l’horloge qui se trouvait là. C’était une très mauvaise idée de venir ici, oui, ici, revenir dans les couloirs de cet hôpital ou elle avait perdu… son enfant. Enfin non, Ava n’était pas comme toutes ces autres mères qui n’avaient pas été capables de pouvoir donner la vie. Pour la blonde, c’était tout le contraire, elle avait réussi et la logique aurait voulu qu’elle puisse serrer son nouveau-né contre elle et qu’elle offre même un beau sourire à Luke en serrant la main de ce dernier et en lui demandant de ne pas partir. La vérité était tout autre et Ava s’était vendue, encore une fois, encore une autre fois, osant prétendre que cette vie grandissait à l’intérieur d’elle ne la concernait pas et n’était pas la sienne. Elle s’était leurrée et c’était à l’hôpital toujours dans les bras de Luke qu’elle avait réalisé la triste vérité. Trop tard pour faire marche arrière et décréter qu’elle avait changé d’avis, non, elle avait signé les papiers, en conservant le silence et en prétendant que tout allait bien.

Mais tout allait bien pas vrai?
Silence.
On la fixait à présent. C’était à son tour de partager sa triste histoire, elle releva la tête, replaçant une mèche de cheveux derrière son oreille, elle ne rencontra que des mines tristes et fatiguées. Était-ce donc cela son futur? Est-ce que cette réunion de soutien prenait des allures d'avenir chaotique? Non. Non, Ava ne les laisserait pas gagner, elle ne voulait pas devenir comme elles. Cette pensée en tête, elle se redressa brusquement. « Je suis désolée, c’était une très mauvaise idée. » La jeune femme attrapa son sac et mit le plus de distance entre elle et l’hôpital. Son esprit était vide, elle ne réfléchissait plus vraiment, à dire vrai tout fut plus clair dans son esprit lorsqu’elle se retrouva au volant de sa voiture. Elle jeta un coup d’oeil à son propre reflet dans le miroir, Ava essuya les larmes qui roulaient sur ses joues. Sur son téléphone des appels manqués de Luke, de Luya… N’était-elle pas censée être heureuse? Elle n’était plus enceinte, elle était libérée d’un fardeau, elle avait un nouvel appartement, de quoi être heureuse pas vrai? Ava poussa un profond soupir et démarra sa voiture, ce n’était pas la route pour rentrer chez elle et alors? La blonde s’en moquait, elle roula, roula, ne s’arrêtant même pas pour se dégourdir les jambes ou pour boire quelque chose. Non, elle ouvrit la fenêtre et mit la radio à fond, détachant enfin ses cheveux. Elle était complètement perdue, elle ne savait plus vraiment ce qui la retenait à Los Angeles et elle ne savait plus qui elle était et c’était bien ça qui la terrifiait. Il n’y avait pas de réponse dans les yeux d’un médecin et pas de réponses en se confiant enfin, pas de réponse en parlant…

Que lui restait-il? Rien à part les heures, rien à part les jours… Elle roula pendant quelques heures avant de s'arrêter dans une station service pour faire le plein, elle redémarra après avoir acheté une barre de céréales dans une station service, la nuit tombait déjà... Ava préféra ne pas réfléchir, et l'esprit vide, elle donna sa carte de crédit pour se payer une chambre dans un motel. La nuit lui parut courte, elle s'endormit aussitôt et quelques heures plus tard, Ava était de nouveau au volant de sa voiture. Juste elle et les différentes station service qui lui servirent à faire le plein d'une part et manger d'autre part.Combien de jours? Deux? Trois, elle ne savait plus... Elle aurait peut être fini par faire demi-tour, peut être, mais ce fut avant que sa voiture émette un bruit des plus suspects.

Quelle heure était-il? Où était-elle? Ava n’en avait aucune idée mais elle fut bien obligée de mettre ses feux de détresse et de s’arrêter sur le bas de la route.  « Bravo Ava… tu es complètement perdue. » Hors de question de faire du stop, elle s’était mise dans le pétrin toute seule elle pouvait trouver une solution. Et si au début elle avait fermé les yeux pour mettre de l’ordre dans ses pensées, la jeune femme ne vit guère Morphée arriver ou même l’emporter dans ses bras. Trop tard, elle fut réveillée des moments plus tard par un tapotement sur sa vitre. La jeune femme ne put s’empêcher de sursauter avant de se tourner vers le nouvel arrivant. Hmm… S’endormir sur le bas côté de la route, elle avait fait mieux. Elle baissa la vitre, lui offrant l’ombre d’un sourire. Il avait l’air plutôt amical, pas un psychopathe. « Merci attendez j’arrive. » Elle descendit lentement de son véhicule, en profitant pour s’étirer dans le même temps, sa robe remontant de quelques centimètres par la même occasion. « Je dois vous avouer que ça m’étonnerait même pas que ce soit un problème de moteur, ces nouvelles voitures ne tiennent pas la route… Et puis c’est ma faute aussi, je n’avais pas prévu de rouler aussi longtemps… d’ailleurs… est-ce que vous savez où on est? Au fait je m'appelle Ava. »  
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité

MessageSujet: Re: [Kansas] Surprise me ! [PV Ava Sparks]   Jeu 10 Juil - 16:10


Surprise me !
Samuel    Ava




Si la jeune femme a été surprise par mon arrivée soudaine, elle m'adresse toutefois un sourire tandis que je lui propose mon aide en demandant à jeter un coup d’œil sous le capot de sa voiture.

« Merci, attendez j’arrive. »

Elle descend alors tranquillement du véhicule, s'étirant un instant tandis que sa robe remonte un peu plus haut sur ses jambes. Mais mon regard n'est que bref même si je la trouve vraiment jolie. Nous nous dirigeons alors vers l'avant du véhicule tandis qu'elle m'annonce qu'elle ne serait pas étonnée qu'il s'agisse d'un soucis moteur.

« Je dois vous avouer que ça m’étonnerait même pas que ce soit un problème de moteur, ces nouvelles voitures ne tiennent pas la route…»

- C'est certain qu'il y a parfois quelques modèles récents, en particulier les automatiques, qui ont plus de problèmes que d'autres, lui dis-je avant de lui demander comment s'est produite la panne et s'il il y a eu de la fumée ou un bruit particulier. Nous en discutons un peu avant qu'elle n'ajoute alors :

« Et puis c’est ma faute aussi, je n’avais pas prévu de rouler aussi longtemps… d’ailleurs… est-ce que vous savez où on est ? »

- Je ne pense pas que les kilomètres ont quelque chose à voir hormis si vous l'avez poussé à bout et qu'elle se fait vieille mais ça n'a pas l'air d'être spécialement le cas. Puis je lui apprends alors dans quel coin nous nous trouvons et en profite pour savoir d'où elle vient étant donné qu'elle a l'air complètement perdue. Nous ne sommes pas loin de la ville d'Emporia, enfin tout de même à quelques bonnes dizaines de kilomètres. C’est pour ça que j'ai été étonné de voir une voiture stoppée dans ce coin perdu où il n'y a rien avant au moins trois quarts d'heure de route si ce n'est une station service quasiment en ruine. Vous venez d'où au juste ? lui dis-je en me penchant sous le capot que je viens d'ouvrir.

«Au fait je m'appelle Ava. » se présente-t-elle après m'avoir répondu.

- Samuel, enchanté, dis-je en lui offrant une poignée de main.

Je lui passe la lampe de poche que j'ai prise avec moi afin qu’elle m'éclaire mieux et repère assez rapidement le problème, malheureusement, je ne peux l'aider sans la pièce qu'il va falloir changer, sans compter les autres éléments qui nécessiteront un certain temps de travail. Je n'ai avec ça, pas l'outillage adéquate. Je l'avertis ainsi du soucis par ailleurs conséquent et lui signifie qu'elle va devoir appeler une dépanneuse.

- C'est le gros problème avec les voitures récentes, il faut parfois certains outils spécifiques, et encore, pour une simple vidange, on est parfois obligé d'emmener la voiture au garage, là où avant, on pouvait le faire tout seul quand on connait.

Je referme le capot et l'invite à grimper dans mon camion afin de pouvoir joindre une dépanneuse. L'appel est rapidement passé mais le type nous dit qu'il ne pourrait venir avant demain matin, aussi je lui laisse les coordonnées de l'endroit où le véhicule se trouve, ne comptant pas attendre ici toute la nuit. Ainsi, il s'offre deux options à nous et j'en discute avec Ava.

- Je peux vous proposer de nous rendre dans la prochaine ville et ainsi, on sera sur place pour nous rendre au garage où la dépanneuse a prévu de confier le véhicule dès demain matin. On se trouve un petit motel et on prend deux chambres, chose que je comptais faire car j'en ai un peu marre de dormir dans le camion depuis quelques jours. Et demain, pendant que vous serez au garage pour voir combien de temps prendront les réparations, j'ai deux ou trois livraisons à faire dans les environs. Si comme je le présume, cela va nécessiter quelques heures de boulot, enfin dans le meilleur des cas car faut-il encore qu'ils aient les pièces en question. Mais soit, si ça prend quelques jours, je peux offrir de vous ramener étant donné que je vis tout comme vous à Los Angeles. Le trajet ne sera pas direct puisque j'ai encore quelques livraisons en cours de route mais nous arriverons sans doute avant que votre voiture soit réparée selon le délais qu'ils annonceront.

Ceci étant dans l'option où la voiture nécessitera de rester plus de trois jours au garage. Ça peut être long si ils ont besoin de commander les pièces avec le temps de réception de ces dernières et ensuite le temps de réparation. L'autre option étant aussi que la dépanneuse emmène la voiture jusqu'à un garage de Los Angeles. Quoi qu'il en soit, elle peut aussi vouloir rester dans la ville où nous nous dirigeons pour y rester le temps des dites réparations. Je lui laisse donc le temps de la réflexion alors que nous roulons désormais en direction de l'ouest.

- Vous m'avez dit venir de Los Angeles, vous avez atterri comment ici ? Vous avez de la famille dans le coin ?




©️ EKKINOX
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité

MessageSujet: Re: [Kansas] Surprise me ! [PV Ava Sparks]   Mer 16 Juil - 19:35



Don't leave me high,
Don't leave me dry...

Nous ne sommes pas loin de la ville d'Emporia.

Ce nom ne lui disait rien. Ava ne savait pas encore si cela était un bon ou un mauvais signe. Pas de doute, elle était très, très loin de Los Angeles. Elle fit de son mieux pour conserver un sourire poli sur ses lèvres alors qu’intérieurement elle s’interrogeait. Très sincèrement, la blonde n’avait pas réalisé qu’elle avait autant roulé. Il n’y avait eu qu’elle et l’horizon et quelque part c’était plus rassurant. Plus d’horaires, plus de trafic, plus de règle, juste elle et la route. Peut être qu’elle délirait, peut être qu’elle n’aurait pas dû s’endormir dans tous ces motels plus que douteux et où le café était infect. Son appartement aurait dû lui manquer, Luya qui était tout de même son frère également, ses amis aussi, Luke même, pour l’instant, elle n’était pas très certaine de ce qu’elle devait ressentir, aussi, elle préféra tout simplement serrer la main que lui tendait Samuel. « Eh bien Samuel je crois que vous venez de me sauver la vie, je n’avais pas réalisé que j’avais roulé aussi loin pour être honnête. Je veux dire je viens de Los Angeles alors… » La blonde haussa les épaules avant de s’emparer de la lampe de poche qu’il lui tendait, cela lui rappelait des souvenirs. Fut un temps où Ava s’y connaissait en voiture, enfin plutôt non, un de ces petits amis avait été garagiste et plus d’une fois, elle l’avait souvent vu jeter un coup d’oeil sous des capots de voiture sans vraiment rien y comprendre. Oui, Ava faisait parti de ces gens qui achetait une voiture sans vraiment se soucier de savoir comment tout ceci fonctionnait. Sa seule compétence se résumait à changer un pneu et c’était déjà beaucoup pour la jeune femme.

Quand Samuel prononça le mot garage, Ava se mordit la lèvre inférieure et regarda autour d’eux. Pas de garage en vue, juste… rien. Non mais vraiment songea t-elle, dans quel genre de pétrin s’était-elle mise. Croisant les bras sur sa poitrine, elle le suivit jusqu’à son propre véhicule, beaucoup plus imposant que le sien, il devait être plus souvent sur la route qu’elle. Elle devait paraître bien ridicule en comparaison mais elle préféra conserver le silence et le laisser se charger des détails. « Pas avant demain matin? » Laissa échapper la blonde. Soudainement, avec toutes ces données, savoir où elle était, avoir cette échéance au dessus de la tête, elle n’avait plus vraiment l’impression d’être libre. Elle prit une profonde inspiration et préféra se concentrer sur les paroles de Samuel. Plutôt rassurantes en fait, Ava se retint de le serrer dans ses bras cet homme qu’elle venait tout juste de rencontrer, elle se contenta d’un simple sourire, hochant la tête face à sa proposition. « Je pense que je vais vous suivre dans la ville d’à côté, je ne pense pas retourner à Los Angeles tout de suite… Oui, si vous pouviez m’y emmener, ça serait parfait en fait… Finalement peut être que j’ai un peu de chance. » Optimiste? Non, ce n’était pas vraiment pas le genre de la blonde, mais elle n’allait pas refuser une telle proposition, rester ici et attendre la dépanneuse elle même était exclue, tout comme rentrer à Los Angeles. Non, elle n’était pas encore prête.

« Il faut juste que je récupère mes affaires, j’arrive. » La blonde trottina jusqu’à sa voiture et y récupéra rapidement son sac, ses chaussures (oui, elle préférait conduire pied nu), et elle revint dans sa direction. Que faisait-elle ici tiens? Bonne question. « Je… C’est un peu par hasard, j’avais besoin de changer d’air ou sinon j’allais devenir complètement folle et me mettre à tout casser dans mon appartement et au cas où vous vous posez la question, je suis saine d’esprit. » Elle se passa une main dans les cheveux, réalisant qu’il était plus facile d’être honnête et franche avec un parfait inconnu qu’avec quelqu’un d’autre. « Je… Vous avez déjà eu la sensation que votre vie serait sans doute mieux si vous arrêtiez d’essayer? Si vous n’étiez qu’un simple spectateur? »
 
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité

MessageSujet: Re: [Kansas] Surprise me ! [PV Ava Sparks]   Jeu 17 Juil - 16:35


Surprise me !
Samuel    Ava





Son camion - Kenworth :










J'aide la dénommée Ava à grimper dans le camion. C'est en effet un peu haut et j'imagine qu'elle n'a pas l'habitude. Quoi ? Ça vous étonne de voir un élan de galanterie de la part d'un type dans mon genre ?! Vous savez quoi ? Allez vous faire foutre ! Ça rattrape le tableau là ?
Enfin voilà, un instant plus tard, nous voilà tranquillement installés et je passe alors aussitôt l'appel. En apprenant que le dépanneur ne pourra venir que demain matin, je propose une option à Ava qui accepte avec plaisir avant d'aller récupérer ses affaires dans sa voiture. Au moins elle semble soulagée de l'aide que je lui ai proposé.
A son retour, je reprends donc la route et nous discutons un peu alors que je m'intéresse à son cas.

- Vous m'avez dit venir de Los Angeles, vous avez atterri comment ici ? Vous avez de la famille dans le coin ?

« Je… C’est un peu par hasard, j’avais besoin de changer d’air ou sinon j’allais devenir complètement folle et me mettre à tout casser dans mon appartement et au cas où vous vous posez la question, je suis saine d’esprit. »

J'esquisse un petit sourire en coin, amusé par sa réflexion puis choppe mon paquet de cigarettes. Je connais en effet bien ce genre d'impression puisque je crois parfois devenir fou lorsque je me trouve à la maison et que je me laisse submerger par la disparition de Cara.

- Ce qui n'est pas mon cas, lui dis-je aussitôt en rebondissant sur le fait qu'elle m'assure être tout-à-fait saine d'esprit. Je l'observe un instant en glissant une clope au coin de ma bouche avant de lui en proposer une en lui tendant le paquet. Je ne sais pas si je lui ai mis le doute mais je trouve ça particulièrement amusant même si certes elle pourrait se mettre réellement à flipper d'être tombée sur un type pas net. Mais je laisse toutefois mon air sérieux faire place à un sourire qui témoigne de ma taquinerie.
La conversation reprend alors son cours et je reviens sur ce qu'elle m'a dit quelques secondes plus tôt en lui disant qu’en effet, ça fait parfois un bien fou de changer d'air.

- Ça aide à réfléchir aussi de façon plus posée en laissant les tracas à des kilomètres derrière soi.

« Je… Vous avez déjà eu la sensation que votre vie serait sans doute mieux si vous arrêtiez d’essayer? Si vous n’étiez qu’un simple spectateur? » réplique-t-elle alors soudain.

Elle m'a l'air d'en avoir gros sur la patate.

- Oh que oui ! Si seulement nous pouvions nous poser en spectateur, ce serait tellement plus facile. Ou pouvoir simplement se détacher de tout et tout oublier sans le moindre regret. Je comprends parfaitement ce que vous voulez dire pour avoir moi-même rencontré de nombreux tracas au cours de ma vie et le boulot que je fais m'a énormément aidé à pouvoir distancer en quelque sorte le passé. Je me pose rarement en semaine, je suis tout le temps sur les routes, je n'arrête quasiment pas une minute, je me focalise sur le boulot. C’est seulement quand je rentre chez moi à Los Angeles que je suis bien forcé de subir le retour en pleine face. J’ai pourtant besoin de me poser les fins de semaine, sinon je deviendrais fou.

Nous traçons notre chemin à travers la forêt qui se fait moins dense plus on se rapproche de la prochaine ville et nous abordons bientôt une parcelle de rase campagne avant de repérer un panneau indiquant la prochaine ville à une petite quinzaine de kilomètres.

- Vous avez faim ? Je n'ai pas encore dîné pour ma part. On s'arrête dans ce petit resto là-bas ? lui dis-je un temps plus tard en lui indiquant un diner à l'enseigne lumineuse bien connue, à quelques mètres de là alors que nous arrivons enfin en ville. Nous décidons donc d'y manger alors que je lui signifie que c'est moi qui invite. Et une fois installés à une table et nos commandes passées auprès de la serveuse, nous reprenons la conversation en parlant de tout et de rien avant de trinquer et que j'use d'un certain culot en lui posant la question suivante.

- Sans vouloir mettre les pieds dans le plat ou me mêler de ce qui ne me regarde pas, qu'est-ce qui vous a mené ainsi à vous paumer de la sorte sans même vous rendre compte où vous vous trouviez ?



©️ EKKINOX
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité

MessageSujet: Re: [Kansas] Surprise me ! [PV Ava Sparks]   Jeu 24 Juil - 9:55

Peut être que Samuel avait raison, peut être qu’être une simple spectatrice aurait aidé Ava à résoudre tous ses problèmes. Elle n’en savait rien, elle approchait de la trentaine et pourtant, elle avait l’impression d’être venue au monde il y a un moins un millier d’années. Elle ne savait pas vraiment ce qui lui pesait autant sur les épaules, était-ce la tristesse? Était-ce la perte? Quoi qu’il en soit, il semblait bien que son corps ne pouvait plus supporter tout ceci et que son esprit avait trouvé la bonne solution. S’éloigner de plusieurs kilomètres pour avoir un peu de perspective. Au moins, elle avait changé ses habitudes. Oui, il y a quelques années de cela, Samuel l’aurait très certainement retrouvée sur le bord de la route en train de faire du stop après que sa voiture l’ait abandonnée, une valise à la main et probablement des larmes sur le visage. Il s’agissait d’un acte bien différent aujourd’hui, elle ne prenait pas la fuite, elle voulait juste comprendre. Comprendre pourquoi elle devait s’asseoir et voir le bonheur arriver à d’autres personnes. Où était la justice? Si elle ne faisait pas de bruit, si elle se contentait de sourire, juste de sourire, pourquoi est-ce que le bonheur ne venait pas taper à sa porte à elle. Était-elle cassée au point que tous les efforts qu’elle fournissait ne comptaient plus? Ne comptaient pas? Dans ce cas, autant laisser tomber pas vrai? Autant rester sous ses couvertures et ne plus bouger et peut être se laisser mourir.

La voix de Samuel la tira de ses pensées, l’ancrant plus que jamais à cette réalité, à la cigarette qu’il fumait, le fait qu’elle se trouvait dans son camion et que la route défilait. Sa voix avait quelque chose de rassurant, c’était stupide, sans doute, mais la jeune femme se doutait bien qu’il n’était pas dangereux. Et si elle se trompait, tant pis, elle l’apprendrait de la manière la plus brutale qui soit pas vrai? « Peut être que je devrais faire comme vous et me concentrer sur mon travail. » marmonna Ava, haussant les épaules. Elle considérait plus son appareil photo comme une échappatoire qu’un véritable boulot, mais bon… Son travail avait déjà été exposé dans des galleries à New York, qu’est-ce qui l’empêchait de recommencer et de construire un endroit de ce genre à Los Angeles, rien que pour elle? Elle se tourna vers Samuel qui conduisait toujours, lui adressant un sourire, il avait un effet plutôt positif sur elle, elle ne savait pas vraiment si c’était le fait qu’elle ne le connaissait pas ou juste le timbre de sa voix, mais c’était plutôt apaisant. Voilà qu’Ava s’imaginait un futur alors qu’elle avait dû mal à respirer quelques jours auparavant dans les rues de Los Angeles. Drôle de vie pas vrai? « Maintenant que vous le mentionnez, je crois que je meurs de faim. » dit simplement Ava en réponse à l’interrogation de Samuel, si elle ne l’avait pas croisé elle aurait tout simplement attendu au bord de la route pour de l’aide, sans vraiment penser à s’alimenter ou même à boire. C’était bien son genre de se négliger.

Elle attrapa son sac et le suivit à l’intérieur du restaurant, Ava préféra rester pied nus et garder sa paire de talons aiguilles dans les mains, se disant que d’une façon ou d’une autre, elle attirerait l’attention. Elle avait vraiment tout de la blonde typique qui passait son temps à utiliser sa carte de crédit et à dépenser son argent dans un centre commercial… Pas une espèce que l’on devait voir beaucoup dans cette partie là du pays. Elle fut bien contente d’avoir quelques moments de répit pour se cacher derrière son menu et respirer, elle commanda sans vraiment trop y réfléchir, ne pensant plus à son régime soudainement, non, Ava se disait surtout qu’elle pouvait boire de l’alcool, chose à laquelle elle n’aurait pas songé naturellement. La blonde offrit un sourire à la serveuse tandis que cette dernière lui décapsulait sa bouteille de bière et elle trinqua avec Samuel avant de boire une longue gorgée. Elle eut un sourire en entendant la question de Samuel, elle s’y attendait et il avait raison… Qui faisait ça vraiment? La blonde posa sa bouteille sur la bière, jouant quelques secondes avec l’étiquette avant de relever la tête.

« La panique? » Ava haussa les épaules avant de reprendre lentement. « Je… Je ne sais pas franchement, j’avais besoin de partir de Los Angeles. Je ne suis pas dû genre à rester dans un seule endroit et m’attacher au dit endroit et appeler ça une maison, j’ai toujours été du genre à foncer et même à fuir mes responsabilités parfois. » Souvent même, trop souvent, Ava préférait courir dans l’autre direction plutôt que d’avoir mal, trop de fois elle se cachait où elle ne disait tout simplement rien, quand elle avait atteint sa limite, elle partait en courant sans rien dire. « Le problème, c’est que je viens tout juste de retrouver mon petit frère, ma véritable famille, et il est à Los Angeles, et il a besoin de moi. Et pour la première fois de ma vie, je me rends compte que… Ça y est, je ne peux pas juste fuir, parce qu’il n’y a plus que moi dans ma vie. » C’était bien résumé, Ava avait juste peur dans le fond, tout le temps, et ce n’était pas une façon de vivre, pas vrai?  
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité

MessageSujet: Re: [Kansas] Surprise me ! [PV Ava Sparks]   Ven 25 Juil - 10:59



Surprise me !
Samuel Ava






- Sans vouloir mettre les pieds dans le plat ou me mêler de ce qui ne me regarde pas, qu'est-ce qui vous a mené ainsi à vous paumer de la sorte sans même vous rendre compte où vous vous trouviez ? lui demandais-je alors que nous sommes tranquillement installés sur nos banquettes.

« La panique? » annonce-t-elle hésitante en haussant les épaules. « Je… Je ne sais pas franchement, j’avais besoin de partir de Los Angeles. Je ne suis pas dû genre à rester dans un seule endroit et m’attacher au dit endroit et appeler ça une maison, j’ai toujours été du genre à foncer et même à fuir mes responsabilités parfois. »

- Des fois, on peut se le permettre et puis c'est mieux de mettre de la distance que de se laisser ronger et enfermer dans une vie qui ne nous convient pas ou qui ne nous inspire que du négatif ou disons ... majoritairement, arguais-je en lui témoignant que je comprenais on ne peut mieux ce genre d'attitude.

« Le problème, c’est que je viens tout juste de retrouver mon petit frère, ma véritable famille, et il est à Los Angeles, et il a besoin de moi. Et pour la première fois de ma vie, je me rends compte que… Ça y est, je ne peux pas juste fuir, parce qu’il n’y a plus que moi dans ma vie. »

- J'imagine en effet que c'est plus compliqué. Quel âge il a au juste ? demandais-je à propos de son frère avant de lui demander. Vous étiez séparés pour quelle raison au juste si je ne suis pas trop indiscret ?

La serveuse revient vers nous avec nos plats un instant plus tard et nous entamons alors le dîner. Cette fille me semble renfermer de lourds secrets et avoir un certain vécu. Elle ne m'en a pas beaucoup dit sur sa situation tout-à-l'heure et je me demande où elle vit exactement et si elle travaille.

- Tu bosses dans quoi au juste ? Je préfère te tutoyer si tu n'y vois pas d'inconvénients.

Les minutes défilent et l'établissement se vide peu à peu. Je me renseigne auprès de la serveuse sur le motel le plus digne de ce nom qui puisse se trouver dans les environs. C'est toujours ce que je fais car quitte à passer une bonne nuit, autant que ce soit dans un endroit convenable. Il m'est déjà arrivé de me trouver dans des chambres à la limite de l'insalubre. Odeur de moisissure persistante, papier peint noir par endroits et qui part littéralement en lambeaux, salle de bains un brin crasseuse, draps à l'odeur douteuse ... . Alors non merci. On va éviter les dégâts. Cette dernière m'informe ainsi sur un motel qui a été rénové il y a quelques temps et qui ne désemplit pas. Avec ça, le petit déjeuner est à volonté. Ah ça c'est un bon point pour moi ! Dans le genre, je suis un vrai morfale le matin et j’ai besoin d'un petit-déjeuner copieux avant de reprendre la route. L'établissement m'a l'air on ne peut mieux et après avoir demandé l'avis d'Ava, c'est là-bas que nous décidons donc de nous rendre pour passer la nuit.

- Je te rassure, nous prendrons deux chambres séparées, et si tu as un soucis de tunes, je te dépannerais sans problèmes.

Le motel ne se trouve pas loin et lorsque nous nous y rendons un temps plus tard, nous sommes charmés de voir que la réputation est en effet à la hauteur. Ce motel doit squeezer tous ceux du coin dans ce genre, à lui seul. L'homme à l’accueil parait un brin bourru mais se révèle malgré tout agréable. Je lui demande deux chambres pour la nuit et il regarde alors sur son ordinateur avec un air pour le moins sceptique. Vu comme le parking est plein, j'espère qu'il lui en reste. Ils nous annoncent alors qu'il ne lui reste qu'une chambre avec deux lits séparés. Je lance un regard à Ava.

- Ça te va ?

Au moins, il ne s'agit pas d'une avec un lit double. Je me serais mal vu devoir partager le pieu. Quoi que.



©️ EKKINOX

Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité

MessageSujet: Re: [Kansas] Surprise me ! [PV Ava Sparks]   Sam 2 Aoû - 12:22

Était-ce la distance? Ou le fait que dans le fond elle ne connaissait pas vraiment l’homme qui se trouvait en face d’elle et que malgré ce léger détail, elle arrivait toujours à respirer et même à sourire.

Oui, Ava arrivait enfin à respirer et à sourire et elle avait l’impression que cela ne lui était pas arrivé depuis… Des années, une décennie même, comme si elle avait passé des années dans le noir à verser toutes les larmes de son corps. Et, même si en réalité elle n’avait versé de larmes seulement pendant une dizaine de minutes, il y avait toujours cet après-goût amer, qui la laissait plus fatiguée qu’autre chose. Qui lui donnait juste envie de croiser les bras sur sa poitrine et dire au reste du monde d’aller se faire foutre. Ava n’était pas sur la défensive en ce moment, sa bière à la main, elle avait même l’impression d’être une toute nouvelle personne. Comme si elle avait réussi à échapper à tout ce qui lui était arrivé récemment et que tous ces événements étaient arrivés à une autre personne, une personne extérieure qui n’était pas elle et qu’elle ne contrôlait de toute évidence pas. La serveuse arriva avec leur plat et Ava ne se retint même pas et mordit dans son burger comme si c’était la chose la plus merveilleuse du monde. Peut être que cela l’était en cet instant précis, elle n’avait pas mangé de viande depuis des mois, et elle lâcha un soupir de contentement la première bouchée avalée. Son régime? Peu importe, elle avait l’esprit vide pour la première fois depuis longtemps et cela était enfin une bonne sensation. Elle offrit un sourire à Samuel avant de poser son hamburger et de s’essuyer avec une serviette en papier. Même le fait de ne pas avoir à faire d’efforts devant lui pour essayer de paraître belle ou respectable était plus qu’appréciée, il ne la connaissait pas, il ne savait rien d’elle et peut être qu’ils n’allaient jamais se revoir.  

« Oh Luya? Il a 24 ans, pas vraiment ce qu’on peut appeler un gamin, mais j’ai appris son existence il y a quoi… Un an? J’ai traversé tout le pays en espérant que rencontrer mon frère m’apporterait des réponses. » répondit Ava entre deux bouchées, plus honnête que jamais. Luya était sa principale raison de venir à Los Angeles, il était sa seule famille, la blonde préférait ne pas compter sa mère. Qu’était-elle devenue d’ailleurs? Elle avait sûrement fini par sombrer dans l’alcoolisme, après tout, à chaque fois qu’Ava avait le malheur de l’appeler, la jeune femme pouvait presque voir sa mère avec un verre à la main. La blonde secoua la tête et prit une bouchée de son hamburger, chassant au loin ses pensées négatives. « Et je suis photographe… Enfin je l’étais, j’essaye de m’y remettre petit à petit, c’est dur de se concentrer sur le travail quand on a l’impression que le reste de sa vie part en morceau. » C’était exactement ça, en morceau. Ava ne voulait pas se positionner en victime, loin de là, mais elle répondait honnêtement. « Je me rend juste compte que… je ne peux pas continuer à vivre pour les autres, j’aime Luya et mes amis à Los Angeles, mais il me faut quelque chose qui est à moi, donc j’ai repris mon appareil vu que c’était quelque chose que je faisais déjà avant de traverser la moitié du pays. » Oui, cet appareil l’avait accompagnée dans bien d’aventures, elle ne se souvenait même plus comment elle l’avait obtenu, est-ce que cela avait une importance à présent? Sans doute, probablement pas, quoi qu’il en soit, elle se souvenait encore de ses premiers clichés pendant qu’elle faisait le tour du pays. Ensuite il y avait eu son tour du monde et elle avait rencontré d’autres gens, plus charismatique, plus intéressant et elle savait qu’elle devait les prendre en photo afin de pouvoir les comprendre du mieux qu’elle pouvait. Est-ce que cela avait un sens? Probablement.

Le reste du repas se passa dans un silence relativement confortable, Ava posant de temps à autres des questions sur Samuel et sur son camion, s’il avait du mal avec l’entretien, si ce n’était pas difficile de conduire la nuit… Ce genre de questions qui lui permettaient d’en savoir un peu plus sur cet homme. Les assiettes se vidèrent peu à peu et l’établissement aussi, Ava hocha la tête et le suivit jusqu’au motel le plus proche, le parking était rempli et comme Ava l’avait pensé, trouver deux chambres allait être des plus difficile. « Oh oui… pas de soucis, je veux dire c’est soit ça soit… Rien, je n’ai pas vraiment d’option, je ne vais pas faire la difficile. » Ava haussa les épaules, sans vraiment y voir d’inconvénient et elle le laissa attraper les clés, les deux se dirigeant vers leur chambre pour la nuit. « Dis … question à un millions de dollars, tu me laisserais te prendre en photo? »
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité

MessageSujet: Re: [Kansas] Surprise me ! [PV Ava Sparks]   Sam 2 Aoû - 21:56



Surprise me !
Samuel Ava




Alors que la jeune femme semble savourer son plat comme si elle n'avait plus mangé de viande ou de burger depuis des lustres, un léger sourire se dessine sur mes lèvres. Mon regard s'attarde un instant sur ses traits tandis qu'elle dévore goulument. Même la bouche pleine je la trouve plutôt sexy. Et je suis heureux de voir qu'elle a perdu de cette mélancolie dans l'expression de son visage. Ça fait du bien de la voir sourire et d'être visiblement plus détendue et sereine désormais. Je la questionne un peu sur le comment du pourquoi elle s'est retrouvée là puis la conversation dérive sur la famille. Elle m'apprend bientôt qu’elle a un frère et je cherche ainsi à en savoir plus alors qu'elle a éveillé ma curiosité en signifiant qu'elle vient tout juste de le retrouver. Le jeune homme s’appelle Luya. Ça vient d'où ça au juste ? Drôle de prénom. Mais je garde cette réflexion pour moi et l'écoute attentivement me parler de lui rapidement.

« Oh Luya? Il a 24 ans, pas vraiment ce qu’on peut appeler un gamin, mais j’ai appris son existence il y a quoi… Un an? J’ai traversé tout le pays en espérant que rencontrer mon frère m’apporterait des réponses. »

Je n'ose pas vraiment insister sur la chose. Mais je me doute comme un peu plus tôt qu'elle traine un passé plutôt lourd derrière elle. Un peu plus tard, elle me parle alors de son métier alors que la conversation se poursuit gentiment. Ça me rappelle lorsque je prenais sans arrêt ma femme en photos. J'adorais ça. Mais depuis sa disparition, j'ai quelque peu laisser tomber tout ça. Elle était ma muse. Celle que j'avais envie d'immortaliser à jamais sous les moindres coutures. Et aujourd'hui, je suis bien incapable d'ouvrir ces albums photos. Revoir son visage, encaisser d'un coup tous ces souvenirs qui me reviendraient en pleine face serait trop lourd pour moi. Et Ava semble dire qu'elle aussi a laissé tomber pendant un temps et qu'elle s'y remet aujourd'hui petit à petit. Je lui signifie alors que je connais ce que c'est sans en dire plus.

« Je me rend juste compte que… je ne peux pas continuer à vivre pour les autres, j’aime Luya et mes amis à Los Angeles, mais il me faut quelque chose qui est à moi, donc j’ai repris mon appareil vu que c’était quelque chose que je faisais déjà avant de traverser la moitié du pays. »

- Yep. Vient un moment où il faut vivre pour soi. Et puis la plupart des gens pour qui l'on s'efforce parfois de rester ne nous le rendent que rarement. Quand vient pour eux le moment de vivre leur vie, ils s'en vont sans se retourner.

Ils promettent même de toujours donner des nouvelles et de s'inviter mais au final, un fossé se creuse irrémédiablement et tout tombe dans l'oubli. J'ai parfois vécu ça et c'est aussi pour ça que j'ai décidé de tout laisser tomber pour venir vivre à Los Angeles.

- Quand tu évoques la vie sur les routes, c'est quelque chose que je connais bien. Ça, c’est pour moi le vrai rêve américain. Pouvoir parcourir le pays sans forcément de but en quête de liberté. Aujourd'hui avec mon boulot, ça me permet de me rendre un peu partout et heureusement parce que je ne me serais pas vu bloqué à un endroit fixe.

Les minutes défilent alors qu'Ava s'intéresse plus particulièrement à mon métier en me posant quelques questions. Par rapport à la conduite de nuit, je lui apprends que c'est ce que je préfère. Ce foutu camion commence à prendre de l'âge mais il est impeccable, je n'ai que rarement eu de soucis avec lui. C'est fou comme on s'attache à ces "petites bêtes" ! J'adore ce foutu camion ! Et il me le rend bien.

Quoi qu'il en soit, un temps plus tard, nous voilà arrêtés dans un motel que nous a conseillé la serveuse du diner. Arrivés à l’accueil, le type nous dit qu'il n'y a plus qu'une chambre avec lits séparés. Ava semble ok et nous la prenons donc. Une fois les clés en main, nous prenons ainsi la direction de la chambre.

« Dis … question à un millions de dollars, tu me laisserais te prendre en photo? »

- Tu veux prendre en photos un vieux loup comme moi ?! lui dis-je en lui adressant un sourire taquin tandis que je déverrouille la porte. Tu veux l'exposer dans un musée des horreurs ? dis-je pour plaisanter. Mais quoi qu'il en soit, son initiative me touche.

Nous pénétrons dans la pièce tandis que je referme ensuite la porte derrière nous et que j'ouvre la fenêtre pour faire entrer un peu d'air frais. Un petit tour par la salle de bain pour me rafraichir et me revoilà dans la pièce principale, me posant sur le lit tandis que je remarque son appareil photo sorti du sac.

- Perverse ... tu attends de moi des poses lascives à moitié nu, pas vrai ? plaisantais-je de nouveau en m'emparant d'une bière dans le petit frigo avant de lui en tendre une. J'allume entre temps la télé et zappe sur une chaine musicale qui passe des clips de vieux groupes de rock. En la voyant l'appareil en main, je m'amuse un instant à la taquiner en venant fouiner de son côté, m'intéressant à la marque et au modèle de l'appareil. Il ne tient plus qu'à elle de commencer son shooting. Qu'elle désire que je pose pour elle ou simplement prendre des clichés de moi naturels sans que je fasse attention à elle, je me prêterais au jeu avec plaisir.



©️ EKKINOX

Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité

MessageSujet: Re: [Kansas] Surprise me ! [PV Ava Sparks]   Dim 10 Aoû - 18:42

La vie d’Ava était tout de même bizarre au final. Elle s’était réveillée d’un côté des États-Unis et avait décidé, soudainement, sans aucune raison, de venir faire sa vie à l’autre bout du pays, juste pour Luya. Entre temps, elle avait vu du monde, elle avait eu le coeur brisé, elle avait trop pleuré, elle avait été heureuse… En quoi croyait-elle? Si on lui posait la question eh bien… Elle aurait sans doute marqué un temps d’hésitation avant de pouvoir formuler une véritable réponse. Dans le fond, avait-elle vraiment des convictions et des croyances? Cela était plutôt difficile à définir. Pour commencer, Ava ne croyait pas vraiment en dieu, on ne l’avait pas forcée à aller à l’église tous les dimanches quand elle était plus jeune et pour elle, Dieu, avec une grande majuscule, était un concept bien abstrait et bien flou pour la jeune femme. Elle ne croyait pas non plus au hasard ou même au destin ou même en l’amour, elle avait abandonné depuis longtemps l’idée qu’il y avait quelqu’un de spécial, au dehors pour elle… Non, ça c’était des conneries qu’on racontait aux petites filles pour que ces dernières hochent la tête et ne posent pas de question et ne décident pas de s’en sortir par leur propre moyen… Très peu pour Ava, elle avait toujours été un esprit libre et sa mère avait essayé tant bien que mal d’en faire une petite femme docile mais au final, sa nature reprenait toujours le dessus, elle avait besoin d’aventure, elle avait besoin de jouer avec le feu. Sinon comment expliquer qu’elle soit tombée enceinte à l’âge de dix sept ans? En jouant avec le feu tout simplement.

Au final, elle ne croyait qu’à ça, ce genre de rencontres, complètement par hasard, qui avaient façonnés sa vie dans un sens. Que ce soit Samuel ou même avec un autre… Sa rencontre avec sa meilleure amie était dû à un pur par hasard par exemple, croisées dans les toilettes du lycée alors que rien ne les prédestinait à devenir amies, Jessica et Ava étaient rapidement devenues inséparables. De même pour Isla qu’elle avait croisé en Thaïlande, lors d’une fête. Luke aussi, si elle ne s’était pas décidée à sortir, leur route ne se serait jamais croisé, jamais… Elle ne croyait qu’à ça au final, c’était la seule chose qui faisait un sens dans sa vie et la blonde savait ainsi qu’elle ne pouvait pas laisser passer l’occasion de prendre Samuel en photo, elle voulait à tout prix immortaliser ce moment pour quelque part toujours se souvenir de sa petite crise de folie. Elle le suivit donc du regard alors qu’ils rentraient dans la chambre d’hôtel. Ava ne refusa pas la bière et elle manqua de s’étouffer de rire avec face à sa question. « Non ce n’est pas vraiment mon style mais il y a un début à tout pas vrai? » Elle ne put s’empêcher de rire tandis qu’il se rapprochait d’elle, séducteur à son tour.

Ah dans une autre vie peut être qu’elle aurait dit qu’elle était sérieuse elle aussi et qu’elle aurait fini par laisser tomber sa robe sur le sol et lui proposer une autre manière de passer le temps. Mais très sincèrement, Ava ne se voyait pas avec un autre homme de si tôt. À chaque fois qu’elle considérait même la possibilité, son esprit lui renvoyait une image de Luke en train d’effectuer un de ses fameux sourires. et la blonde savait que le futur sans lui était complètement… Impossible. « Hmmm… J’ai une approche un peu différente et si tu continues comme ça je vais vraiment finir par rigoler et faire tomber mon appareil photo. » lâcha Ava, tentant de reprendre son souffle. Déjà, poser sa bière sur la table de chevet, cela allait beaucoup l’aider… voilà. Elle rangea une de ses mèches de cheveux derrière son oreille avant de continuer. « Je ne veux pas que tu poses, j’ai déjà fait des couvertures de magazines crois moi et ce n’est pas du tout ce que je recherche… Je veux juste que tu sois toi-même en fait. On peut continuer à parler, je pense que ça sera beaucoup plus simple au final. » Ava s’était souvent rendue compte au fil des années que les gens avaient tendance à se détendre un peu plus devant l’objectif quand on leur demandait de parler d’une passion, de quelque chose qui leur tenait vraiment à coeur.

« Allez l’interrogatoire commence, tu es sur la route depuis combien de temps au juste? »
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité

MessageSujet: Re: [Kansas] Surprise me ! [PV Ava Sparks]   Lun 11 Aoû - 10:39


Surprise me !
Samuel    Ava





Ava réagit plutôt bien à ma plaisanterie en me signifiant que ce n'est pas son style mais qu'il pourrait toutefois bien y avoir un début à tout. Je m'amuse alors un peu de la situation en faisant gentiment l'idiot tandis que je suis conforté de voir son sourire amusé qui ne semble désormais plus vouloir quitter son visage. Je suis heureux de parvenir à lui changer un peu les idées de la sorte et ainsi je me prête au jeu du naturel tandis qu'elle me pose des questions.

« Allez l’interrogatoire commence, tu es sur la route depuis combien de temps au juste? »

Ce n'est que la première question d'une longue série et je lui signifie alors que ça doit faire depuis que j'ai quitté le lycée. J'ai atterris tout droit là-dedans et je n’en ai plus jamais démordu. Je désirais un travail physique et à la fois qui m'amène à voir du pays.

- Pour quelqu'un qui aime rouler, c'est le job idéal.

Elle m'interroge ensuite sur d'autres sujet tandis qu'elle me bombarde de flashs. A demi étendu sur le lit, ma bière à la main, je la vois se déplacer autour de moi, lui jetant parfois un coup d’œil, parfois regardant ailleurs à moitié plongé dans mes pensées et dans l'évocation de ces souvenirs qui se rappellent à ma mémoire. Toutefois, j'évite le sujet de ma femme. Il est trop tôt et il le sera sûrement toujours pour que je parle d'elle, du moins en creusant vraiment le sujet. Quoi qu'il en soit, nous rions de temps à autre à l'évocation d'anecdotes amusantes dont je lui fais profiter. J'ai l'impression d'être le sujet d'une interview. Sa compagnie m'est toutefois agréable et nous veillons ainsi encore un moment avant que la fatigue ne me rattrape. Vanné comme je le suis après cette longue journée, je finis par m'endormir sans parvenir à résister et ce n'est que le réveil me tirant du sommeil sur les coups de cinq heures et demi du matin qui me ramène ainsi à la réalité après les quelques courtes heures de sommeil qu'on a bien voulu m'offrir. Je jette un œil sur la gauche et remarque Ava profondément endormie sur son lit. J'ai heureusement coupé l'alarme très rapidement pour ne pas la réveiller et apparemment, elle n'a pas cillé. Je file ainsi prendre une douche et m'habiller sans faire trop de bruit puis lui laisse un mot avant de sortir de la chambre. Comme prévu, je reprends le boulot vu que je suis dans les environs et pendant ce temps, elle aura le loisir de faire ce qui lui plait avant de se rendre au garage en fin de matinée et de voir si sa voiture nécessitera d'y rester le temps de commander une pièce ou s'ils l'ont déjà en stock.

Au final, je reçois un coup de fil sur les coups de midi passées de la part d'Ava à qui j'ai laissé mon numéro de boulot, et qui me signale que son véhicule sera réparé d'ici une heure car ils ont bien la pièce en stock. Il me sera donc inutile de la ramener à Los Angeles. C’est au moins un soulagement pour elle que le soucis soit ainsi réglé. Étant dans le coin, je propose d'au moins venir lui dire au revoir et nous décidons alors de déjeuner ensemble avant de nous quitter. Je n’ai pas beaucoup de temps mais au moins nous avons le loisir de savourer tout de même un bon repas. Puis le moment venu, je lui laisse mon numéro perso.

- Tu peux me joindre à toute heure, même de la nuit. En cas de pépin, tu sais désormais que tu peux compter sur moi. Et je serais ravi de te revoir une fois à Los Angeles, hésite pas.

Nous nous disons ainsi à bientôt en promettant de se revoir très vite pour aller boire un coup ensemble et me voilà ainsi reparti sur les routes pour le boulot. L'après-midi est quant à elle encore bien chargée et ma dernière livraison s'effectue alors que je ne suis pas loin de rentrer chez moi. Je regrette de ne pas l'avoir eu avec moi durant mon périple mais sans doute nous reverrons-nous sachant qu’elle a désormais mon numéro.



©️ EKKINOX
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: [Kansas] Surprise me ! [PV Ava Sparks]   

Revenir en haut Aller en bas
 

[Kansas] Surprise me ! [PV Ava Sparks]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Surprise en flagrant délit... [Natasha & Luna]
» Retour-surprise: Baby Doc a-t-il été manipulé?
» Il l'a surprise nue...
» Baptême surprise de Petite Plume.
» Surprise !!! (D'un homme commençant par Cu et finissant par Dy ?!?)
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
♫ Modern Family :: DANS LE GRENIER :: Archives rps-