AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Matt & Lexie ★ « If you not drunk ladies & gentlemen get ready to get fucked up ! »

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar

▐ PAROLES : 3620
▐ DATE D'ARRIVEE : 01/11/2011

▐ AGE : 25 ans
▐ OCCUPATION : Avocate
▐ LES SENTIMENTS : composante de l'émotion qui implique les fonctions cognitives de l'organisme, la manière d'apprécier
▐ POINTS : 341
MessageSujet: Matt & Lexie ★ « If you not drunk ladies & gentlemen get ready to get fucked up ! »   Lun 28 Juil - 1:09


If you not drunk ladies & gentlemen get ready to get fucked up !

Quelle magnifique invention que l’alcool ! La personne ayant trouvé ce breuvage extra mérite amplement tous les remerciements du monde ! Il en existe de plusieurs sortes, de quoi satisfaire tous les goûts et toutes les couleurs ! Si elle buvait pour oublier ? on elle buvait pour supporter et se donner l’illusion de passer à autre chose, se prouver qu’il était possible d’avoir en tête autre chose que les pensées morbides qui y tournaient. Elle avait eu le choix, antidépresseurs ou non… Elle avait préféré l’option non tout simplement parce qu’elle avait déjà testé l’effet euphorisant de ceux-ci… Plus jamais ! Elle en serait presque devenue aimable… Elle ne supportait pas que l’on joue avec ses humeurs, MAIS, car oui il fallait bien un mais, elle était dans l’obligation de consulter un psychologue… Encore… Comme si le fait de consulter empêchait quoique ce soit… Ceci dit cela rassurait sa famille qui n’était pas derrière son dos et ça… Cela valait de se faire chier pendant deux heures à ne pas vouloir parler. Elle devait reconnaitre que son psy était bien plus habile qu’elle n’aurait pu le soupçonner et avait réussi à la faire parler et extérioriser bien plus qu’elle ne le reconnaitrait et au fond… Oui cela lui faisait du bien… Et puis il était le premier à lui conseiller de sortir s’amuser, alors ce genre de thérapie elle achetait tout de suite ! Par souci de progression elle sortait encore ce soir, une de ses collègues était passée la prendre et elles étaient entrées sans le moindre problème au Viper Room. Et ça n’avait aucun lien avec le fait que le beau-frère de sa collègue était le vigile à l’entrée, non, ça, ça avait juste aidé pour avoir des consommations gratuites !

Une bonne soirée se résume à : de la bonne musique, se déhancher jusqu’à ne plus sentir ses pieds et surtout boire en arrivant à ne pas payer un seul verre… Un jeu ou elle était devenue une véritable experte, et contrairement à la rumeur publique, elle rentrait toujours seule chez elle… Ou presque… Elle avait quelques morceaux de soirées qui manquaient tout de même… Les aléas de l’alcool n’est-il pas ? Ses vapeurs s’insinuant dans votre organisme, vous enivrant petit à petit avec une telle aisance et un tel confort que vous ne pouviez qu’en demander encore… Un simple breuvage arrivant même à vous faire miroiter certaines choses… Le sentiment d’invincibilité, de toute-puissance, ou encore… « Mason ? » Ok, là cela sonnait le glas qu’elle avait bien trop bu et qu’il fallait qu’elle rentre… Avoir des hallucinations ce n’était jamais bon, même imbibée d’alcool… Et encore elle avait été dans des pires états, pour preuve elle tenait encore debout sur ses talons aiguilles de quinze centimètres ! Secouant légèrement la tête elle avala cul sec le shooter devant elle et attrapa son sac, direction chez elle. Elle aurait dû, elle aurait pu peut-être… Finalement elle finit par faire demi-tour et se faufilant à travers la foule arriva jusqu’à cet homme, cet homme étrangement familier, cet homme ressemblant trait pour trait à Mason… S’interposant entre lui et sa cavalière de fortune, elle se hissa sur la pointe des pieds, attrapa son visage entre ses mains pour finir par poser les lèvres sur le siennes. C’était un peu comme essayer de tout faire pour revivre un moment que l’on avait apprécié, tenter de recréer la situation, les sensations…

Retrouvant la surface plate du sol elle mit quelques secondes à rouvrir les yeux, se demandant ce qu’elle allait trouver en face d’elle. Ce n’était qu’une illusion… Cela ne pouvait et n’était pas Mason… Pourtant cela avait semblait si réel, comme s’il était là réellement… Aussi étrangement que cela pouvait paraitre, elle repensait à autre chose, une tout autre personne qu’elle avait connu il y avait presque une vie ou deux maintenant… Concordance de son esprit enivré qui n’avait rien à voir avec la situation. Les yeux grand ouvert, elle se trouvait toujours en face d’une personne était le reflet parfait de Mason. « C’est dingue tu ressembles trait pour trait à... Quelqu'un que je connais... Enfin connaissais... » Le pompom voilà qu’elle engageait la conversation maintenant…





© fiche créée par ell


_________________

    Here I am, rock you like a hurricane... My body is burning, it starts to shout desire is coming. It breaks out loud, lust is in cages, till storm breaks loose... Just have to make it with someone I choose. The night is calling I have to go... The wolf is hungry, he runs the show, he's licking his lips, he's ready to win. On the hunt tonight... For love at first sting... Here I am, rock you like a hurricane...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://blondiesweety.e-monsite.com/
avatar

▐ PAROLES : 777
▐ DATE D'ARRIVEE : 25/11/2013
Frère jumeau inconnu de Mason A. Wellington, décédé.
▐ AGE : 28 yo
▐ OCCUPATION : Plombier
▐ LES SENTIMENTS : Ils se trouvent en dessous de ma ceinture
▐ POINTS : 259
MessageSujet: Re: Matt & Lexie ★ « If you not drunk ladies & gentlemen get ready to get fucked up ! »   Sam 2 Aoû - 5:13




If you not drunk ladies & gentlemen get ready to get fucked up !

Ça faisait quelques jours que je me trouvais ici et j'adorais déjà cette ville, je m'y sentais chez moi ! Dans un sens c'est peut-être logique vu qu'apparemment j'y suis né. Enfin je n'est bien fais qu'y naître. Je n'étais pas venue dans cette ville pour retrouver ma famille biologique, loin de la. Je n'en ressentais pas le besoin. Certes je ne m'entendais plus avec ma famille adoptive mais ça n'était pas pour autant que je cherchais à tout pris à me trouver une famille ailleurs. Non je passais plutôt mon temps en compagnie de personnes de ma tranche d'âge, en particulier des femmes il faut bien l'avouer ! D'ailleurs en ce moment même j'étais dans la boite la plus branchée de la ville, il était tard et une ravissante jeune fille me tenait compagnie. Ainsi que quelques verres. Une soirée des plus normale en fait et si je devais prédire la suite des événements je dirais que la demoiselles et moi allions boire encore, se tourner autour puis rentrer sois chez l'un soit chez l'autre avant de faire des galipettes sous la couette ou ailleurs puis celui n'étant pas chez lui allait rentrer. C'est vrai parfois je reste dormir mais c'est rare pour la simple et bonne raison que je déteste qu'on me prenne toute la couette et c'est ce que font beaucoup de filles parce qu'elles sont frileuse de manière générale. Et puis quand je suis chez moi et que je me lève le matin j'aime bien pouvoir me balader nu tranquillement. Bon bien entendu il y avait toujours quelques exceptions mais vu la nana en face de moi il était clair qu'elle ne servirait qu'à tirer mon coup. Oh oui je le sais parfaitement bien que c'était salaud mais elle n'avait aucune conversation et était cruche comme ses pieds. Bon sang s'en était presque désespérant en fait. Peut-être que j'allais tout simplement chercher quelqu'un d'autre avec qui je pourrais m'amuser ce soir.

Faut croire que s'il y a un barbu quelconque au dessus de nos tête il a entendu mes pensées ! La seconde d'après une femme me sauta littéralement dessus. Se faufilant entre barbie girl et moi pour s’empare de mes lèvres sans crier gare. Wahou ! Ça je ne m'y attendais pas mais ça changeait de la norme et même si je ne savais absolument pas qui était cette femme, il faut dire que j'avais à peine eu le temps de voir son visage, je mis une main dans le creux de son dos tout en glissant l'autre sans ses cheveux et lui rendis son baiser. C'était absolument divins, ce qu'on pouvait dire c'est qu'elle embrassait bien ! On aurait presque dit qu'elle venait de voir l'homme de sa vie entouré d'un halo de lumière et qu'elle avait peur qu'il s'en aille pour toujours. Bon okay... J'allais un peu trop loin la mais j'avoue que cette pensée m'amusait beaucoup ! Elle finit par se détacher de moi mais garda les yeux fermés quelques secondes. Quelques secondes durant lesquels je la scrutais. Je sais que c'était étrange mais son visage m'étais familier. Elle avait des traits qui me faisaient pensé à quelqu'un mais à qui ? Quand elle rouvris les yeux j'étais toujours en train de la regarder, ce regard, ces légers mimiques... Ça m'intrigue et ça m'énerve de ne pas retrouver à qui elle me fait penser. Réfléchis ! Qui pourrait être une femme qui te saute dessus et t'embrasse de cette façon, j'avais du compter pour elle pour ça non ? Ça me paraissait logique ! Ça ne pouvais pas être un coup d'un soir non ça devait remonter à plus loin. Quand il m'arrivait encore d'avoir des relations amoureuses... « C’est dingue tu ressembles trait pour trait à... Quelqu'un que je connais... Enfin connaissais... » Ah et bien je n'étais pas le seul ! Je ne me trompais donc pas, on se connaissait bel et bien ! Ça n'était pas un mauvais tour de seigneur tequila ! Elle avait dit connaissais... Ça devait vraiment dater. J'y suis !! Non ! C'est pas vrai ! Ça collerait avec l'âge pourtant. Non mais vous vous imaginez si c'est vraiment ça ? le hasard de malade ! Pourtant tout semblait coller ! Tout était la ! Et bien ça c'était bien plus qu'une surprise ! ma soirée serait bien loin d'être banale au final. La fille derrière avec qui je parlais avant semblait déçu, elle pouvait dnas un sens et je la comprenais mais je n'y prêtais pas plus attention que ça et souris à la blonde qui était toujours prêt de moi. "C'est parce que c'est bien moi. J'ai faillis ne pas te reconnaître Lexie mais rien ne pouvais me faire plus plaisir que de te revoir, j'ai l'impression que ça fait des siècles !" Comment on est censé réagir face à un ex qui redébarque plus de dix ans plus tard comme ça dans ta vie. En plus elle était apparemment célibataire, c'est dur à croire quand on la vois, elle est toujours aussi belle. Quoi que si elle avait toujours son caractère de merde que j'affectionnais je comprenais peut-être un peu mieux. Je pris sa main et l’entraînais sur la piste avant de la faire tourner sur elle même puis de la serrer contre moi grâce à ma main dans le bas de son dos. Tout en dansant gentiment je reprenais la parole, il faut dire que j'étais assez curieux. "Je suis ravis de voir que je t'ai manqué ! Alors dis moi tu as eu combien d'autres compagnons entre temps ?" J'étais un peu direct c'est vrai. Je l'avais toujours plus ou moins été. Disons que les longues minutes à se regarder dans le blanc des yeux en se disant wahou tu n'as pas changé et je suis content de te voir, tout en balbutiant et en baissant les yeux gêné tout les cinq secondes n'était pas vraiment dans mes habitudes. Je n'étais pas doué pour les retrouvailles sentimentales et douces. Autant entrer dans le vif du sujet plutôt que de jouer les mecs qui ne s'en remette pas de voir un fantôme surgir de leur passé.

© Belzébuth

_________________
...


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tag-gallery.e-monsite.com/
avatar

▐ PAROLES : 3620
▐ DATE D'ARRIVEE : 01/11/2011

▐ AGE : 25 ans
▐ OCCUPATION : Avocate
▐ LES SENTIMENTS : composante de l'émotion qui implique les fonctions cognitives de l'organisme, la manière d'apprécier
▐ POINTS : 341
MessageSujet: Re: Matt & Lexie ★ « If you not drunk ladies & gentlemen get ready to get fucked up ! »   Sam 9 Aoû - 14:46


If you not drunk ladies & gentlemen get ready to get fucked up !

Autant elle savait que l’alcool pouvait faire de ravages, il suffisait de se regarder dans un miroir le lendemain d’une cuite… Cela valait son pesant de cacahuète… Et surtout n’importe qu’elle spécialiste en maquillage zombie vous envierait de la qualité de votre travail ! Que dire de l’horrible mal de crâne qui vous saisissait au réveil couplé à votre estomac qui se faisait un plaisir de répéter ses cours de salsa… Tout pour passer une magnifique journée à regretter la veille et à se promettre que la prochaine fois on ne boirait pas ! Douces paroles qui s’envolaient aussitôt que l’on franchissait le seuil de la soirée. Là on parlait de l’effet dit « classique »… Par contre l’effet « j’ai des hallucinations et je vois mon ex décédé revenir d’entre les morts »… Là c’était un effet secondaire que Lexie pouvait aisément qualifier de non désirable. Pourtant, l’alcool n’était pas le meilleur moyen pour oublier ? C’est à peu près ce qu’il y avait marqué sur les étiquettes non ? Publicité mensongère ! Peut-être n’était-ce simplement que le jeu de lumière de la boite qui faisait qu’elle voyait cet homme sous les traits de Mason, ça, et la bouteille de téquila. Il fallait bien se rassurer comme l’on pouvait… Au départ elle pensait presque qu’elle était dans une sorte de demi rêve éveillé ou elle imaginait tout cela, pais le fait qu’il y ait un retour à son baiser lui avait indiqué qu’elle se trouvait bien ancrée dans la réalité. Mais le pire ne fut pas la main au creux de ses reins, ou celle dans ses cheveux, non, le pire fut le dialogue irréel qui suivit. « C'est parce que c'est bien moi. J'ai failli ne pas te reconnaître Lexie mais rien ne pouvait me faire plus plaisir que de te revoir, j'ai l'impression que ça fait des siècles ! »… Temps mort… C’était quoi encore cette connerie ?

Ça parle maintenant les revenants ? Et sans te boucher la cervelle ? Il y avait un énorme bug dans la matrice ! « Des siècles ? Ca fait à peine quelques mois… » Ça aussi c’était étrange… Il ne manquait plus qui lui parle de la lumière au bout du tunnel et là elle était sûre qu’elle devait impérativement retourner voir son psy ! Déjà si elle lui racontait ce qu’il se passait là… Elle aurait droit à un aller simple pour la clinique. Il l’entraîna sur la piste de danse, elle n’opposa pas la moindre résistance, cherchant encore à comprendre la scène étrange se déroulant devant ses yeux. Elle était un peu spectatrice de cet étrange film proche de la science-fiction et tout sauf crédible ! Surtout pour elle, elle qui plutôt cartésienne, adepte de la logique et qui ne croit que ce qu’elle voit… « Je suis ravi de voir que je t'ai manqué ! » Comment cela pourrait-il en être autrement ? Mason, le seul homme qui a réussi à lui faire accepter la notion de couple, et même plus de couple exclusif ! C’était tout sauf une mince affaire avec elle… Cela ne se pouvait… Elle faisait un transfert de visage cela ne pouvait en être autrement… Alors il devait s’agir d’une de ses conquêtes… Si elle devait tous les passer en revue, cela risquait de prendre un certain temps… Il ne lui suffirait certainement pas d’une vie pour tous les énumérer. Deux choix s’offrait à elle, option un : poser des questions et tenter de retrouver cet ancien amant pour dissiper cet aura de delirium aigue. Option deux : continuer dans son délire et le pousser à l’extrême provoquant ainsi la fuite de son interlocuteur, et lui offrant un retour à son simple étant d’ébriété… Deux options pour le moins tentantes…

La première servait à assouvir sa curiosité et sa logique imparable, la deuxième permettrait la réalisation d’un fantasme de le revoir une dernière fois… Rien de pire qu’une mort brutale… « Alors dis moi tu as eu combien d'autres compagnons entre temps ? » Cette question ne put l’empêcher d’esquisser un sourire « Tout dépend de ce que tu entends par compagnon, est-ce que les relations de moins de trois heures comptent ? ». Ou option trois se laisser porter par le mouvement… Elle déposa instinctivement sa tête sur le torse du jeune homme, humant le doux parfum appliqué sur quelques zones de vêtements. L’odorat, un sens qui se trompe rarement, et là ce n’était absolument pas le parfum de Mason, celui-là était plus viril, plus masculin, plus charismatique. Oui à force de passer sa vie dans les magasins, elle avait élargi son vocabulaire pour décrire un parfum ! « Mais c’est donc pour ça que tu es revenue d’entre les morts… Surveiller ma vie sexuelle ? » Relevant la tête elle esquissa un magnifique sourire, cette phrase comblait ses deux options tant elle pouvait être soumise à différents interprétations. Elle devait avoir un sérieux penchant masochiste pour rester là, la réaction de toute personne normalement constituée aurait été de prendre ses jambes à son cou ! Mais non, elle, elle avait embrassé cette illusion et continuer de lui parler comme si tout cela était… Normal ! Elle était à deux doigts d’appeler Rozen pour lui dire de ramener ses fesses et qu’elle lui assène un violent coup sur la tête pour qu’elle récupère ses esprits… Non elle lui raconterait ça plutôt demain et elle allait se foutre de sa tronche pendant au moins un mois !

Dans le meilleur des cas. « Enfin je remarque que cela ne te dérange absolument pas de te faire rouler une galoche par quelqu’un que tu ne reconnais pas sur le coup… Parce qu’il était bien rendu ce baiser ».


© fiche créée par ell


_________________

    Here I am, rock you like a hurricane... My body is burning, it starts to shout desire is coming. It breaks out loud, lust is in cages, till storm breaks loose... Just have to make it with someone I choose. The night is calling I have to go... The wolf is hungry, he runs the show, he's licking his lips, he's ready to win. On the hunt tonight... For love at first sting... Here I am, rock you like a hurricane...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://blondiesweety.e-monsite.com/
avatar

▐ PAROLES : 777
▐ DATE D'ARRIVEE : 25/11/2013
Frère jumeau inconnu de Mason A. Wellington, décédé.
▐ AGE : 28 yo
▐ OCCUPATION : Plombier
▐ LES SENTIMENTS : Ils se trouvent en dessous de ma ceinture
▐ POINTS : 259
MessageSujet: Re: Matt & Lexie ★ « If you not drunk ladies & gentlemen get ready to get fucked up ! »   Dim 10 Aoû - 18:34




If you not drunk ladies & gentlemen get ready to get fucked up !

Cette ville était décidément pleine de surprise ! Pour tout vous dire je ne m'attendais pas à revoir Lexie un jour alors la voir me sauter dessus pour m'embrasser était plus que surprenant, voir déroutant. J'avais quand même changé depuis le temps où on était sortis ensemble mais elle m'avait reconnus ! Et d'ailleurs pour qu'elle me saute aux lèvres comme ça c'est que sûrement personne n'avait été à la hauteur de mes performances sexuelles ! Oui oui mes chevilles passent toujours la porte, ça n'est pas ça qui ne passe pas... Blague à part, j'étais content de la revoir ! Parce que de son côté elle était aussi une des femmes, enfin fille à l'époque, qui m'avait laissé le meilleur souvenir ! Et je ne parle pas par la que de sexe. Si ça n'était que ça je n'aurais jamais été en couple avec elle, oui parce que même ado, les couples n'étaient pas vraiment mon truc et la je crois pouvoir dire sans me tromper qu'on en était un. J'avais été quelques autres fois en couple depuis mais rien d’exceptionnel. Je pense qu'il manquait cette complicité que j'avais eu avec la belle blonde. Et puis même si j'aime dominer, les femmes qui sont d'accord avec tout ce que je dis me lassent facilement. Mais revenons en à nos mouton, ou plutôt à cette belle plante qu'était devenue Lexie. Elle semblait bizarre, me regardais bizarrement... Sûrement le fait de me revoir après autant d'années. « Des siècles ? Çà fait à peine quelques mois… » J'haussais un sourcil et ne pus m'empêcher de rire. Finalement ça n'était peut-être pas le fait de ne pas m'avoir vu depuis si longtemps. Je posais ma main sur son épaule et lui caressais le cou du pouce en penchant la tête en avant et en levant min regard vers elle "Dis chérie tu devrais calmer sur l'alcool tu ne crois pas ?" Je sais bien que l'alcool fait oublier le temps mais elle avait du s'en enfiler pas mal pour avoir l'impression que ça ne faisait que quelques mois, remarque ça expliquait aussi ses réactions étranges. Ceci dit être un souvenir si frais dans sa mémoire n'était pas désagréable non plus.

Mais rattrapons le temps perdu ! Je n'allais pas lui offrir un autre verre ça non j'ai l'impression que c'est une mauvaise idée mais en revanche l’amener sur la piste de danse était quelque chose qui me tentait particulièrement. Elle se laissa conduire jusqu'à celle ci sans opposer aucune résistance pour mon plus grand bonheur. J'étais curieux de savoir combien de personnes l'avaient fait craquer après moi, savoir si c'était chose simple ou si j'étais un cas exceptionnel. De mon côté je crois bien qu'il n'y ai encore que le train qui ne me soit pas passé dessus en revanche à peut prêt 85% de ses filles n'ont fait que coucher avec moi et basta, rien de sérieux. Rien qui ne me fasse réellement craquer. Elle souris suite à ma question, enfin je retrouvais ce joli petit sourire. « Tout dépend de ce que tu entends par compagnon, est-ce que les relations de moins de trois heures comptent ? » Le mien s'agrandit. Je crois qu'on avait vieillit avec le même sens moral ! Je descendais un peu plus ma main vers le bas de son dos. "Non si je devais compter toutes mes conquêtes comme des compagnes je n'aurais pas finis, je parle de vraies histoires, comme celle qu'on a eu toi et moi" autrement dit quelque chose d'un peu plus consistant que quelques coups de reins en une nuit. Je dirais quelque chose qui dépasse la semaine, voilà une semaine minimum c'est déjà ça. Elle posa sa tête contre mon torse et je posais doucement ma main sur ses cheveux pour les lui caresser. J'espérais qu'elle n'allait quand même pas s'endormir sur moi, en tout cas pas maintenant. Oui parce que vu son état je comptais bien la ramener avec moi. D'une parce qu'il était hors de question qu'elle prenne le volant et de deux parce que j'avais envie de passer un peu de temps avec elle et que quand j'ai envie de faire quelque chose je le fais. Mes chers parents et leurs associés pourraient vous le confirmer. « Mais c’est donc pour ça que tu es revenue d’entre les morts… Surveiller ma vie sexuelle ? » je baissais ma tête vers elle qui me regardait à nouveau. D'entre les morts... Non la c'était clair et net, elle ne rentrerait pas seule. Je ne sais pas vraiment comment je devais le prendre. Et surtout ce que je devais faire. Continuer dans son délire ? "Exactement ! Je t'ai vu à mon enterrement, tu avais l'air vraiment triste de perdre ton meilleur coup et par la même occasion l'homme le plus amusant et attirant de cette planète. Et puis comme je suis extrêmement jaloux je me devais de revenir m'assurer que ne te morfondais pas dans les bras d'un autre" Okay j'aurais du lui dire qu'elle était en plein délire alcoolique mais être raisonnable ce n'était décidément pas mon trucs et puis je disais ça sur le ton de l'ironie, ça n'était qu'amusement. Il ne faisait aucun doute qu'elle allait se rendre compte qu'elle disait n'importe quoi et qu'elle revienne d'elle même à la raison.

« Enfin je remarque que cela ne te dérange absolument pas de te faire rouler une galoche par quelqu’un que tu ne reconnais pas sur le coup… Parce qu’il était bien rendu ce baiser » Je ris à nouveau "Ouuh ! Qui surveille qui maintenant ?" Ça l'étonnait que j'ai répondus à son baiser ? "Pour info non ça ne me dérange absolument pas d'être embrassé par une bombe sexuelle qui qu'elle soit" Parce qu'il ne faut pas oublier que c'était elle qui m'avait sauté dessus sans vraiment me laisser le choix, et puis "Serais tu en train de douter de mes capacités à rendre correctement un baiser dans n'importe quelle situation ?" S'en serait presque vexant ! Ce n'était pourtant pas comme si j'étais un homme à se poser trente-six fois la question avant d'embrasser quelqu'un par peur de mal s'y prendre ou quoi que ce soit du genre. Je sais bien qu'elle ne m'a pas encore connus adulte mais déjà à l'époque où on se fréquentais j'étais sûr de moi quand j'embrassais. La preuve en image ! Je lui levais le menton et entre-ouvrais la bouche avant de refermer mes lèvres sur les siennes tout en la serrant un peu plus contre moi.

© Belzébuth

_________________
...


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tag-gallery.e-monsite.com/
avatar

▐ PAROLES : 3620
▐ DATE D'ARRIVEE : 01/11/2011

▐ AGE : 25 ans
▐ OCCUPATION : Avocate
▐ LES SENTIMENTS : composante de l'émotion qui implique les fonctions cognitives de l'organisme, la manière d'apprécier
▐ POINTS : 341
MessageSujet: Re: Matt & Lexie ★ « If you not drunk ladies & gentlemen get ready to get fucked up ! »   Lun 11 Aoû - 0:57


If you not drunk ladies & gentlemen get ready to get fucked up !

« Dis chérie tu devrais calmer sur l'alcool tu ne crois pas ? » Non elle n’était pas encore pleinement rassasiée, voire même il en fallait plutôt encore plus pour digérer la scène se déroulant sous ses yeux. A vue de nez elle pourrait encore supporter quelques dizaines de shots sans souci, enfin s’il s’agissait du même alcool, après cela serait au petit bonheur la chance... Ou peut-être simplement une dizaine, cela serait déjà pas mal... « Pourquoi c’est une soirée de retrouvaille non ? Il faut arroser ça ! » N’était-ce pas ce qu’il y avait inscrit dans les conventions sociales ? Lorsque l’on retrouvait un être cher, on se devait de célébrer cette excellente nouvelle, qu’importe qu’elle soit éphémère ou non. Mais s’il commençait déjà à jouer les rabat-joie, ou même pire le rôle du paternel… Finalement elle n’allait plus être si heureuse et satisfaite de cette rencontre du tout… Elle préférait de loin le côté festif et sans souci des conséquences, que la leçon de moral… Si elle en voulait une elle n’avait qu’à appeler un de ses frères, surtout pour que ça la touche un tant soit peu ! Ceci étant dit elle avait l’argument parfait pour désamorcer la situation et peut-être même retourner au bar bien plus vite que prévu… « Et puis il peut s’avérer très amusant lorsque l’on change de récipient dans ou sur lequel le boire… » Elle ne perdait jamais le nord effectivement, c’était un entrainement de longue haleine mais elle s’en sortait à merveille, la preuve en était là, et puis elle pratiquait la gente masculine depuis tellement longtemps qu’elle connaissait toutes les techniques infaillibles pour obtenir ce qu’elle voulait. Sinon elle avait le dernier atout en main… Elle l’utiliserait surement plus tard d’ailleurs, autant ne pas gâcher toutes les cartouches d’un cou…

C’était la première chose que l’on apprenait en faculté de droit : ne jamais mettre tous les crabes dans le même panier… « Non si je devais compter toutes mes conquêtes comme des compagnes je n'aurais pas finis, je parle de vraies histoires, comme celle qu'on a eu toi et moi » Alors vu sous cet angle ça allait être très facile de répondre… Ou presque, tout dépendait qui était réellement en face d’elle. Elle ne pouvait pas appeler un joker pour qu’on l’aide dans son choix de réponse ? Enfin pour qu’on lui parle d’histoire, c’est bien qu’il y avait eu plusieurs fois, et non une seule nuit… Cela limitait les choix c’était une évidence, mais ça allait dans le sens d’un délirium aigue surtout. « Je croyais qu’on pouvait tout voir de là où tu es maintenant… Tu devrais le savoir non ? » Simple et efficace comme réponse… Et qui surtout ne voulait absolument rien dire d’un point de vu logique extérieure, mais après tut elle était sous l’effet de l’alcool non ? Était-ce aussi ces effluves qui la faisaient se sentir juste bien ainsi ? L’oreille écoutant le cœur venir battre la cage thoracique, une main sur ses reins venant faire office de barrière protectrice et rassurante, et cette main dans ses cheveux évoquant une certaine familiarité. Sans doute, et sans doute qu’elle ne devrait pas être confortable avec ses idées, mais pour la première fois depuis des jours elle se sentait juste… Vivante, alors qu’importe que cela ne soit qu’un rêve éveillé ou un délire qui l’emmènerait dans une cellule capitonnée, elle comptait bien profiter jusqu’à la dernière seconde, qu’importe si elle le regretterait le lendemain… De toute façon cela ne serait pas une première… Elle était une habituée du « Oh non je n’aurais pas dû ! ».

« Exactement ! Je t'ai vu à mon enterrement, tu avais l'air vraiment triste de perdre ton meilleur coup et par la même occasion l'homme le plus amusant et attirant de cette planète. Et puis comme je suis extrêmement jaloux je me devais de revenir m'assurer que ne te morfondais pas dans les bras d'un autre » Durant quelques secondes elle resta parfaitement interdite, tout simplement parce qu’elle ne s’attendait nullement à ce genre de réponse. Certes elle le cherchait depuis tut à l’heure jonglant du fictif à a réalité mais elle s’attendait plus à une confrontation qu’à un acquiescement… D’accord elle était officiellement perdue dans sa propre tête ! Dans la réalité elle devait être affalée sur une banquette à attendre qu’on la ramène chez elle et elle faisait un très joli rêve dans lequel elle revoyait Mason… C’était une explication tout ce qu’il y avait de plus crédible et logique surtout. Ou mieux coma éthylique elle se réveillerait demain à l’hôpital ! Le point positif elle n’aurait pas à aller loin pour voir son psy ! « Je ne vais tout de même pas rester seule toute ma vie… Tu sais comment je suis… J’a un besoin pathologique de compagnie… Surtout la nuit… Donc juste pour savoir tu restes cette nuit ou tu vas t’évaporer à une certaine heure comme la citrouille dans Cendrillon ? ». Alors oui ce n’était pas réellement dans ce sens-là… La citrouille ne s’évaporait pas elle était juste transformé en crosse et redevenait elle-même à minuit… Mais qui s’en souciait réellement ? L’idée était présente c’était bien l’essentiel, et elle ne se sentait pas de partir dans un débat explicatif juste pour une référence à un dessin animé dont tout le monde s’en secouait les amygdales.

« Ouuh ! Qui surveille qui maintenant ? Pour info non ça ne me dérange absolument pas d'être embrassé par une bombe sexuelle qui qu'elle soit. Serais tu en train de douter de mes capacités à rendre correctement un baiser dans n'importe quelle situation ? » Une bombe sexuelle ? Son cerveau déconnait un peu voir même beaucoup… Ce n’était pas le genre de chose que Mason aurait pu dire… Qu’importe de toute façon il n’allait pas venir l’engueuler pour si peu ? Si ? Non ! De toute façon il s'agissait de son inconscient, elle pouvait bien lui fair dire ce qu'elle voulait, enfin son inconscient pouvait lui faire dire n'import quoi... Cela lui donnait un côté... «Bad boy» comme cela, adieu les bonnes manières, et bonjour aux paroles un peu crues qui n'allaient certainement pas la choquer... Elle avait deux frères il ne fallait pas oublier, sans compter qu'elle était la petite dernière, alors elle en avait vu et entendu des choses... Coupant court à son questionnement tout sauf existentiel, elle avait retrouvé le chemin des lèvres de son interlocuteur. Totalement contre lui elle glissa ses bras de façon à entourer sa nuque pour intensifier ce baiser, tout sauf volé. L’interrompre n’était pas dans son idée, mais lorsqu’il lui fallut reprendre son souffle, elle fut bien obligée de s’y résigner, à contrecœur. « Et si je doute de tes capacités au lit j’aurais le droit à quoi exactement ? » Demanda-telle avec un sourire malicieux, avant de se mordre légèrement la lèvre inférieur.


© fiche créée par ell


_________________

    Here I am, rock you like a hurricane... My body is burning, it starts to shout desire is coming. It breaks out loud, lust is in cages, till storm breaks loose... Just have to make it with someone I choose. The night is calling I have to go... The wolf is hungry, he runs the show, he's licking his lips, he's ready to win. On the hunt tonight... For love at first sting... Here I am, rock you like a hurricane...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://blondiesweety.e-monsite.com/
avatar

▐ PAROLES : 777
▐ DATE D'ARRIVEE : 25/11/2013
Frère jumeau inconnu de Mason A. Wellington, décédé.
▐ AGE : 28 yo
▐ OCCUPATION : Plombier
▐ LES SENTIMENTS : Ils se trouvent en dessous de ma ceinture
▐ POINTS : 259
MessageSujet: Re: Matt & Lexie ★ « If you not drunk ladies & gentlemen get ready to get fucked up ! »   Jeu 14 Aoû - 2:01




If you not drunk ladies & gentlemen get ready to get fucked up !

« Pourquoi c’est une soirée de retrouvaille non ? Il faut arroser ça ! » heu ouai ça je suis tout à fait d'accord ! mais le hic c'était que vu ce qu'elle racontait elle allait bientôt m'appeler Mary Poppins et me demander où est ce que je devais mettre mon parapluie pour pouvoir la faire s'envoler au septième ciel ! Bon ceci dit je serais ravis de lui donner la réponse en image mais la n'était pas le sujet ! A quoi bon retrouver une femme comme Lexie si c'était pour lui tenir les cheveux en l'air pendant qu'elle vomissait avachie sur la cuvette des chiottes publics ? En plus les chiottes publics ça n'était jamais propre. Non il fallait être raisonnable ! « Et puis il peut s’avérer très amusant lorsque l’on change de récipient dans ou sur lequel le boire… » Au diable la raison ! Faut bien s'amuser non ? Si un jour on a envie de rester sobre on restera chacun chez nous et on regardera des dessins animés à la télé ! Ce qu'elle venait de dire était particulièrement tentant ! C'était sûrement fait exprès d'ailleurs. Après tout elle me connaissait et même si ça n'avais pas été le cas il ne fallait pas longtemps en ma compagnie pour comprendre quel genre de mec j'étais. Faut dire que je ne cherchais absolument pas à le cacher, pourquoi faire ? Je m'assume totalement ! J'irais même jusqu'à dire que ne pas assumer un homme aussi séduisant que moi serait une grosse sottise ! Oui j'ai une très haute estime de moi et je n'aime pas les gens modestes c'est comme ça. Bref passons ! Je lui souris en coin "Alors ça il va falloir m'en fais le démonstration rapidement !" oui rapidement, ce qui signifiais que je ne comptais pas attendre la prochaine soirée et quelque chose me disais que si elle avait fait cette proposition ça n'était de toute façon, pas pour attendre.

« Je croyais qu’on pouvait tout voir de là où tu es maintenant… Tu devrais le savoir non ? » De la où j'étais... Je pouvais surveiller ses histoires de cœur de la où j'étais... Je n'étais pas devenus flic ni médioum alors... Humm de son point de vue alcooliser peut-être que j'étais dans son cœur et que c'était pour ça que j'y voyais tout ce qu'il s'y passait ? C'était aller chercher un peu loin la non ? Puis qu'elle me considère être dans son cœur après toute ses années même si c'était incroyablement flatteur ça m'étonnerais beaucoup que ça soit juste. Non en fait je crois qu'il ne fallait tout simplement pas que je cherche à comprendre ! "J'ai simplement vu que tu te languissais de moi" Je souris. Bon quoi ? C'était sûrement un petit peu vrai ! Avoir sa tête contre mon torse voir simplement avoir son corps contre le mien étais des plus agréable comme sensation ! Mes mains placées de cette façon était un réflexe, une habitude. Une habitude séductrice même, en revanche je n'avais pas besoin de la séduire elle était déjà tout à moi dès la seconde où je l'avais vu. Elle n'avait d'yeux que pour moi et je n'allais certainement pas m'en plaindre, ça non ! Sa phrase suivante expliqua en quelque sorte la précédente. Elle me parlait de revenir d'entre les morts, c'était donc de la, je suppose, que j'étais cessé tout voir. Ça n'était pas simple de faire le lien entre les donnés avec elle, surtout quand il faut relier les données à des choses fausses que son cerveau s'amusait à inventer. Mais je n'avais vraiment pas envie de passer un temps fou à lui expliquer que tout ce qu'elle disait était du grand n'importe quoi, qu'ici on était dans le monde des vivants et patati et patata, non. Je préférais rentrer dans son délire, c'est donc ce que je fis en enchaînant sur mon "enterrement" et mon "retour". D'ailleurs ça semblait la faire réfléchir vu qu'elle se figeait quelques instants. « Je ne vais tout de même pas rester seule toute ma vie… Tu sais comment je suis… J’a un besoin pathologique de compagnie… Surtout la nuit… Donc juste pour savoir tu restes cette nuit ou tu vas t’évaporer à une certaine heure comme la citrouille dans Cendrillon ? » Je souris en hochant la tête tout au long de son mini discours. Amusé oui je l'étais, après tout ça n'était pas bien méchant tout ça. Oui je savais comment elle était, du moins comment elle avait été mais son caractère semblait toujours à peu prêt le même. Bon maintenant on en est aux citrouilles qui s'évapore. Et la pour le coup je n'allais pas confirmer que j'étais comme une citrouille, il était tout à fait hors de question que je la laisse toute seule cette nuit ! "Ne t'en fais pas je suis passé sous le bureau de la responsable des heures sup sur terre et elle m'a accordé toute la nuit. Ce qui veut dire en clair que tu m'as toute la nuit pour toi toute seule et pour faire tout ce dont tu as envie" Enfin sauf si elle venait à avoir des envie de strangulation en plein milieu de la nuit hein. J'étais un homme mort qui tenait à la vie quand même !

Je m'étais à nouveau emparée de ses lèvres, après tout je n'avais aucune raison de m'en priver. C'était même tout le contraire, je profitais, de chaque instant, de chaque mouvement. Je sentais ses avants-bras s'appuyer sur mes épaules et glissais doucement une de mes main entre son pantalon et sa lingerie. Nos lèvres finirent par se séparer à mon grand regret. Je penchais la tête sur le côté tout en regardant son visage puis replongeait mes yeux dans les siens quand elle prit la parole « Et si je doute de tes capacités au lit j’aurais le droit à quoi exactement ? » Mon sourire s’agrandit. Alors ça c'était de la provocation sexuelle pure et dure ! Et je dois dire que j'aimais énormément ça ! Et bien sûr je comptais suivre le mouvement ! Je ne devais pas encore l'avoir contredis de la soirée, je n'allais certainement pas commencer maintenant. Enfin la à la base c'était une question qu'elle m'avait posé alors disons plutôt que je n'avais pas l'intention de la décevoir ! "Et bien la je crois que je vais me sentir obligé de te prouver mes capacités ou plutôt de les rappeler à ta mémoires !" J'attrapais son bassin et la serrait à nouveau contre moi avant de balader mes lèvres sur son cou, l'embrassant par ci et par la. Je posais à nouveau une de mes mains sur ses fesses pour la garder serrer contre moi, remontant l'autre en suivant la courbe de son dos et passant par la même occasion sous son haut. Il est tout à fait possible qu'elle puisse commencer à sentir la bosse qui était en train de se former au niveau de mon bas du ventre. Je remontais mes baisers vers son oreille avant de légèrement lui mordiller le lobe de celle ci "Suis moi" je me décollais d'elle et prenais sa main pour être sûr qu'elle ne se perde pas dans la foule avec tout l'alcool qu'elle avait ingurgité parce que ça ne serait carrément pas étonnant. Je l’entraînais ensuite vers la sortie et ne lâchais sa main qu'une fois dehors. Je pris une grande bouffé d'air frais, ça faisait du bien ! "Ma voiture est par la." A savoir si on aurait le temps de gagner mon appart ou si on allait danser la salsa dans la voiture.

© Belzébuth

_________________
...


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tag-gallery.e-monsite.com/
avatar

▐ PAROLES : 3620
▐ DATE D'ARRIVEE : 01/11/2011

▐ AGE : 25 ans
▐ OCCUPATION : Avocate
▐ LES SENTIMENTS : composante de l'émotion qui implique les fonctions cognitives de l'organisme, la manière d'apprécier
▐ POINTS : 341
MessageSujet: Re: Matt & Lexie ★ « If you not drunk ladies & gentlemen get ready to get fucked up ! »   Dim 19 Oct - 0:48


If you not drunk ladies & gentlemen get ready to get fucked up !

La pièce tournait telle une valse indéfini qui ne trouvait de cesse que de vous faire perdre le moindre de vos repères terrestres. Le sol aussi lui semblait d’une mollesse inhabituel et elle ne constatait que maintenant à quel point il n’était pas droit… Ou tout cela n’était que la conséquence d’une absorption d‘alcool bien trop important par rapport à ce que son corps pouvait supporter. Chaque acte à une voire même plusieurs conséquences… Il serait de bon ton qu’elle se remémore cet adage plus d’une fois par jour. Peut-être l’afficher en post-it sur la glace de sa salle de bain… Idée de décoration à garder dans un coin. « Alors ça il va falloir m'en faire le démonstration rapidement ! » Elle fit une moue légère qui pouvait largement se traduire par un « on verra ». Elle avait beau avoir dix grammes dans chaque bras, il n’en restait pas qu’on ne lui imposait rien, elle décidait, où quand comment et qui… Quoique dans le noir après encore quelques verres, on pourrait peut-être enlever un adjectif et peut-être deux par la suite… L’alcool a ce don de se foutre de vos prérogatives et de vos inhibitions aussi par la même occasion, il faisait un magnifique prix de groupe ! « J'ai simplement vu que tu te languissais de moi » « Supposition et interprétation ! » Le oui n’était pas une réponse acceptable, même en cet instant, même après la sensation de manque provoquée par l’absence… L’ego est plus fort que tout il ne faut pas l’oublier, et puis de toute façon cela se passait dans sa tête alors qu’importe de faire « sa Lexie », c’était son imaginaire elle faisait bien ce qu’elle y voulait… Et c’était d’autant plus agréable si cela allait dans son sens… Comme toujours…

« Ne t'en fais pas je suis passé sous le bureau de la responsable des heures sup sur terre et elle m'a accordé toute la nuit. Ce qui veut dire en clair que tu m'as toute la nuit pour toi toute seule et pour faire tout ce dont tu as envie » Etait-ce réellement étrange que de toute sa longue réponse ce qu’elle avait retenu était : « faire tout ce dont tu as envie » ? Oui c’est ce petit détail qui l’avait interpellé… Ou plu ? Cela devait être plus de cet ordre-là, cela avait trouvé un écho à son oreille qui lui permettait de faire magnifiquement fonctionner son imaginaire bien imbibé et loin d’être ne reste. « Tout ce dont j’ai envie… C’est noël avant l’heure !  Je pourrais presque y croire… ». Elle avait que certaine philosophie, si cela était trop beau pour être vrai, ce que ça ne l’était pas ! Il y aurait quelque chose qui viendrait indubitablement perturber tout ce joli discours qui se voulait si amusant, rien ne se passait tel que nous le désirions. Ce n’était pas un aspect défaitiste de sa personnalité, plutôt un aspect pragmatique et bien ancré dans la réalité, du moins comme on pouvait l’être après avoir descendu quelques verres qui pouvaient équivaloir à plus d’une bouteille d’alcool. Mais il fallait croire que ses capacités de sous-entendus et autre subtilités de langage ne disparaissaient jamais… Toujours bon à savoir, cette soirée lui aurait au moins appris cela. « Et bien la je crois que je vais me sentir obligé de te prouver mes capacités ou plutôt de les rappeler à ta mémoires ! » C’était un sérieux appel à luxure qui ne pouvait se refuser… Après tout elle était à l’intérieur même de son psychisme, alors il était logique de combler sa libido.

« J'ai une mémoire très capricieuse... Je pense que cela va Prendre du temps... Beaucoup de temps... » Cela serait un crime de ne pas en profiter, et puis surtout à qui cela pourrait-il faire du mal ? Ses mains, ses lèvres, ses gestes précipités empreint de virilité lui faisaient tourner la tête bien plus que n’importe quelle substance ou boisson aurait pu le faire. Ses mains sur le torse de son interlocuteur ne demandaient qu’à passer outre la zone de confort vestimentaire. Un frisson lui parcouru l’entièreté du corps en sentant ses dents se refermer doucement sur son oreille « Suis moi ». Il était une évidence même qu’elle le suivrait qu’importe la destination, c’est bien pour cela qu’elle se laissa docilement entraîner vers l’extérieur, n’ayant nullement l’envie d’opposer une quelconque résistance. « Ma voiture est par la » Il aurait pu lui sortir qu’elle était dans le trou du cul d’une chèvre qu’elle aurait à peine sourcillée. Arrivant près de sa voiture qu’elle reconnut facilement vu les deux lumières clignotantes s’étant allumées lorsqu’il la déverrouilla, elle lui fit faire volte-face avant de capturer à nouveau ses lèvres avec avidité, l’emprisonnant entre elle et la voiture, ses mains trop impatientes glissant sous les vêtements du jeune homme pour simplement entrer en contact avec son épiderme. Elle n’avait jamais su user de patience, ni apprit à contrôler ses pulsions et désirs, pourquoi attendre ? Ne valait-il pas mieux profiter de l’instant ? Elle finit par coincer sa lèvre entre ses dents tirant quelque peu dessus avant de relâcher sa prise. Qui aurait pu croire que faire son deuil pouvait-être si amusant lorsque votre inconscient se jouait de vous ainsi ? Effectivement il y avait surement quelque chose de malsain dans cette histoire… Heureusement que son psy n’était pas là… Et puis ce qu’il ignorait ne pouvait lu faire du mal n’est-ce pas ? « Il faut vraiment que tu reviennes plus souvent Mason! »


© fiche créée par ell


_________________

    Here I am, rock you like a hurricane... My body is burning, it starts to shout desire is coming. It breaks out loud, lust is in cages, till storm breaks loose... Just have to make it with someone I choose. The night is calling I have to go... The wolf is hungry, he runs the show, he's licking his lips, he's ready to win. On the hunt tonight... For love at first sting... Here I am, rock you like a hurricane...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://blondiesweety.e-monsite.com/
avatar

▐ PAROLES : 777
▐ DATE D'ARRIVEE : 25/11/2013
Frère jumeau inconnu de Mason A. Wellington, décédé.
▐ AGE : 28 yo
▐ OCCUPATION : Plombier
▐ LES SENTIMENTS : Ils se trouvent en dessous de ma ceinture
▐ POINTS : 259
MessageSujet: Re: Matt & Lexie ★ « If you not drunk ladies & gentlemen get ready to get fucked up ! »   Mar 21 Oct - 5:27




If you not drunk ladies & gentlemen get ready to get fucked up !

« Supposition et interprétation ! » "Vérité" Lexie pouvait bien dire ce qu'elle voulait, elle m'avait sauté dessus pour m'embrasser dès qu'elle m'avait vu. Donc à partir de la tout ce qu'elle pouvait dire qui se rapprochait à un "tu ne m'as pas manqué" n'avait aucune crédibilité. De toute évidence je lui avais laissé de bons souvenirs donc logiquement vu le nombre d'année qu'on a passé sans ce voir je devais lui manquer. Les choses avaient bien évoluées depuis le temps. Tout autour de moi avait évolué, je ne vivais plus au même endroit ni avec les mêmes personnes. Mes parents avaient été remplacé par un ami en détresse et ma belle grande maison par un appart, je n'étais plus aussi riche qu'avant et pourtant je travaillais alors qu'avant non mais peu importe tout ça. Moi j'étais resté presque entièrement le même. Bien que j'ai à présent beaucoup moins tendance à me poser, étant plutôt adepte des relations sans lendemain. Ceci dit à l'époque de Lexie elle faisait partie déjà d'un groupe restreint de fille avec qui je m'étais vraiment considéré comme en couple. Et parmi celle que je n'avais pas quitté moi même par agacement Lexie devait-être la seule à avoir été séparée de moi par obligation. Chacune des autres m'avaient quitté pour un seul et même motif: Infidélité. Oui je résiste difficilement à la tentation et je change de vagin comme de chemise. Navré pour cette charmante image que je viens de vous mettre en tête. Mais ces filles avaient leur par de responsabilité dans mes adultères ! Ben oui réfléchissez deux seconde, si je n'avais pas trompé Lexie c'était bien parce que je ne m'ennuyais pas une seconde avec elle. Et c'était difficile de trouver ce genre de femme. Le genre de femme qui me correspond vraiment, autrement que simplement sexuellement.

« Tout ce dont j’ai envie… C’est noël avant l’heure !  Je pourrais presque y croire… » Effectivement c'est Noël, et c'était vrai pour nous deux ! "Pourquoi presque ?" J'allais être vexé si elle me disait qu'elle ne me croyait pas ! Elle me connaissait pourtant et ce que je disais la n'avait rien d'étonnant ou d'exceptionnel ! "Oh je sais ! C'est la barbe blanche et le manteau rouge c'est ça ? Bon d'accord ce n'est pas Noël disons plutôt que c'est ton anniversaire" Et je n'allais pas me risquer à ajouter en avance ou en retard vu que je n'étais même pas sûr d'avoir connus sa date d'anniversaire un jour. Et même si ça avait été le cas je l'aurais forcément oublié. A part la mienne je n'en retenais aucune, je devais faire un piètre petit ami de ce côté là aussi mais on ne m'en avais jamais tenu rigueur. Enfin si une fois mais ça n'avait pas fais long feu. Mais ne nous attardons pas la dessus ! Qui dit anniversaire dit cadeaux et... La patience n'était pas la plus évidente de mes qualité et puis comme elle l'avait elle même dit il fallait fêter ses retrouvailles comme il se doit ! « J'ai une mémoire très capricieuse... Je pense que cela va Prendre du temps... Beaucoup de temps... » Mes lèvres s'étendirent. J'avais toute la nuit pour lui rafraîchir la mémoire et il était clair que l'ont allait pas l'employer à de longue discutions. Il n'y a rien de mieux que les explications physiques. Et rien qu'en la regardant je pouvais déjà sentir l'excitation monter. Je commençais même à me laisser aller à quelques baisers mais il fallait que je me tienne et que j'attende d'être sortis d'ici. Dire que je me disais ça alors que j'avais déjà une main sous son haut. Tant pi on irait probablement pas plus loin que la voiture mais ça valait quand même le coup d'y aller. Je pris donc sa main pour l’entraîner jusqu'à l'extérieur et lui indiquer où se trouvait ma voiture. Je fouillais ma poche sur le chemin jusqu'à celle ci, ça m'évitait de perdre du temps une fois arrivé, et sortait mes clés pour déverrouiller la voiture à distance avant de replacer les replacer dans ma poche. A peine arrivé que Lexie me retourna pour limite me plaquer contre la voiture et m'embrasser à nouveau. Et ce n'était pas pour me déplaire ! Sans attendre je glissais sur ses hanches puis dans son dos tout en prolongeant. Ses mains remontant sur mon torse me provoquèrent en frisson. Bon sang ce que j'avais hâte que nous soyons débarrassé de tous ses habits ! Cette façon d’emprisonner ma lèvre avec ses dents me donnait juste envie de la dévorer tout crus ! J'inversais nos position la faisant à son tour se retrouver contre la voiture et la soulevais pour l'asseoir sur le capot et se positionner entre ses jambes. Je passais cette fois ci mes deux mains sous son débardeur et les relevaient jusqu'à lui le lui retirer complètement le balançant je ne sais où sur la bagnole. Je la rapprochait un peu plus contre moi et laissais mes lèvres se balader sur la partie visible de sa poitrine. Je commençais d'ailleurs à dégrafer son soutient-gorge quand elle reprit la parole. « Il faut vraiment que tu reviennes plus souvent Mason! » ... Ou comment refroidir un mec chaud bouillant comme la braise en deux secondes chrono. Je m'étais stoppé direct à l'évocation de se prénom qui de toute évidence n'était pas le mien. je relevais la tête pour la regarder. Avec qui m'avait-elle confondu ? "Mason ?" Qui était ce mec bon sang ?! Ça expliquait bien des choses si elle me prenait pour quelqu'un d'autre depuis tout à l'heure. Et si je suivais la logique elle me prenait pour un mort en plus de ça, comment pouvait-elle ne pas s'être dit qu'il était impossible que je sois quelqu'un qui n'était plus de se monde ?! Non mais faut le faire quand même, je veux bien qu'elle soit bourrée mais y'a des limites ! Ou alors elle ne me prenait pas pour un mort mais pour un con ! "Et dire que j'ai vraiment crus que tu te rappelais de moi !" Et dire que j'avais faillit coucher avec une femme qui pensait à un autre ! Visiblement je m'étais trompé il y avait bien un homme qui l'avait marqué plus que moi ! "T'as 10 secondes pour bouger tes fesses de ma caisse ! 1, 3, 7..." Sérieusement je ne trouvais pas ça drôle, mais pas du tout ! J'étais vexé, mon ego l'était aussi, et par dessus tout frustré ! J'ouvrais la portière du côté conducteur et me tournais vers Lexie "Au passage je m'appelle Matt !" Et pas Mason !

© Belzébuth

_________________
...


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tag-gallery.e-monsite.com/
avatar

▐ PAROLES : 3620
▐ DATE D'ARRIVEE : 01/11/2011

▐ AGE : 25 ans
▐ OCCUPATION : Avocate
▐ LES SENTIMENTS : composante de l'émotion qui implique les fonctions cognitives de l'organisme, la manière d'apprécier
▐ POINTS : 341
MessageSujet: Re: Matt & Lexie ★ « If you not drunk ladies & gentlemen get ready to get fucked up ! »   Mer 5 Nov - 23:34


If you not drunk ladies & gentlemen get ready to get fucked up !

Il était étrange de voir à quel point une soirée pouvait changer du tout au tout en l’espace de quelques secondes… Comment dans un espace de quelques heures vous pouviez passer d’un état émotionnel à un autre sans la moindre mise en garde… Autant le début avait été un peu long, le temps de la mise en route, de se dire à soi-même qu’il fallait sortir, enfin essayer plutôt de trouver des arguments contre ! On pouvait y trouver el travail par exemple ! Après tout, mieux valait pouvoir assurer lorsque vous passiez le plus clair de votre temps à plaider dans un tribunal n’est-il pas ? Mais non pour Lexie il s’agissait d’une option plutôt qu’autre chose, une chose parfaitement triviale et insignifiante qui ne méritait pas que l’on s’arrête dessus ! Pour sa défense elle n’avait ceci dit manqué aucune de ses journées de travail, toujours présente, qu’importe la longueur de la soirée où l’état dans lequel elle avait fini. Après la motivation le lieu, toujours bien décider d’où on allait atterrir, et il fallait bien sûr se mettre dans l’ambiance, se mettre dans l’état d’esprit quelque peu festif et évaluer le degré avancé des autres dans un souci d’équité… Ou du moins attendre que les premiers verres fassent effet… Étrangement après quelques-uns, vous arriviez tout de suite beaucoup mieux à envisager le fait de vous amuser, de relâcher la pression qui était la vôtre, voire même la culpabilité qui vous empêchez d’avancer, de continuer. Après vous vous laissiez entraîner par la main sur la piste de danse histoire de se dégourdir les jambes et de laisser son corps s’imprégner de la musique diffusée… Et puis il y avait eu cette rencontre, un interlude parfaitement illogique, incohérent… Irréel !

On aurait presque été à la frontière du mysticisme et de la croyance s’il n’y avait pas eu autant d’alcool en jeu, si celui-ci n’embrumait pas les sens et l’esprit… Comment alors distinguer le vrai du faux ? Comment faire la part des choses entre la réalité et el désir ? Entre la perception du monde et ce que l’on voudrait en voir ? Comment se retrouver dans ce méli-mélo d’effluves enivrantes, dansant vêtus de robes en mousseline pour vous perdre dans son dédale de tours interrompus. Vous perdiez vos repères, vous perdiez vos convictions, vos inhibitions et parfois même votre pensée, ou du moins plus qu’à l’accoutumé. Comme toujours vous pensez pendant un instant furtif au lendemain et à ce que sera cette magnifique gueule de bois, cette sensation de vase vous envahissant le corps, vous brouillant l’esprit…. Et puis il y avait cette sensation de bien-être, cette sensation de liberté et presque même de bonheur que vous ressentiez en cet instant précis. Alors pourquoi l’interrompre ? Pourquoi le laisser filer au profit d’un lendemain meilleur ? Ne fallait-il pas profite de l’instant présent ? Vous aviez toujours un point au plus haut avant cette descente décadente qui vous amenez le plus souvent à faire n’importe quoi et surtout avec n’importe qui. Le genre d’action que vous ne garderez pas en mémoire, mais que certains n’oublieront pas, le genre d’action vous offrant des questionnements le lendemain en vous réveillant dans un lieu inconnu ou avec quelqu’un de complètement étranger. De quoi nourrir le feu des commérages et des histoires drôles auprès de ses amis… Ou de se faire remonter les bretelles par ses frères, une option moins réjouissante !

Il y avait d’autres instants qui pouvez-vous ramener à la réalité que le réveil le lendemain… Ce que l’on pouvait qualifier de « douche froide » à la vue d’une situation ou l’entente de quelques phrases. Comment dégriser en un instant alors que tout se passait très bien jusque-là, jusqu’au haut virevoltant pour rejoindre le sol du parking. « Mason ? » Souvent après ce genre de question, ça n’annonçait rien de bon… « Et dire que j'ai vraiment cru que tu te rappelais de moi ! » Bah oui c’est ce qu’elle avait fait, elle l’avait appelé par son prénom ! Elle était ivre mais elle n’avait pas oublié ! « T'as 10 secondes pour bouger tes fesses de ma caisse ! 1, 3, 7... » Elle nageait en peine confusion pour le coup, n’arrivant ni à assimiler ni à comprendre ce qu’il se passait pour le coup, une aide extérieur serait la bienvenue ! « Au passage je m'appelle Matt ! » Et là ce fut la fameuse douche froide ! « Matt ? » Commença-t’elle par souffler dans un murmure, avant que sa mémoire ne fasse le travail de recoupement, un rapprochement improbable, mais comme le dirait si bien sa mère « Les yeux ne mentent pas ». « MATT ?! » Bondissant d’un coup elle ne laissa pas Matt refermer la portière qu’elle s’engouffra sur lui, attrapant les clefs de sa voiture au passage pour mettre celle-ci dans son soutien-gorge. Elle se glissa jusqu’au siège passager laissant ses jambes allongés sur son interlocuteur. « Ça doit faire une vie ou deux… Non on va passer le couplet sur comment tu vas depuis le temps  qu’est-ce que tu deviens et blablabla… Comment c’est possible que tu sois trait pour trait le portrait de mon ex ? Ou alors c’est lui qui est ton portrait comme je te connaissais avant ? J’ai mal à la tête, tu me ramènes ? J'me les gèles aussi tu me passerais ta veste? » Étirant ses lèvres pour laisser place à son meilleur sourire elle continua « Souvenir du bon vieux temps? ».


© fiche créée par ell


_________________

    Here I am, rock you like a hurricane... My body is burning, it starts to shout desire is coming. It breaks out loud, lust is in cages, till storm breaks loose... Just have to make it with someone I choose. The night is calling I have to go... The wolf is hungry, he runs the show, he's licking his lips, he's ready to win. On the hunt tonight... For love at first sting... Here I am, rock you like a hurricane...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://blondiesweety.e-monsite.com/
avatar

▐ PAROLES : 777
▐ DATE D'ARRIVEE : 25/11/2013
Frère jumeau inconnu de Mason A. Wellington, décédé.
▐ AGE : 28 yo
▐ OCCUPATION : Plombier
▐ LES SENTIMENTS : Ils se trouvent en dessous de ma ceinture
▐ POINTS : 259
MessageSujet: Re: Matt & Lexie ★ « If you not drunk ladies & gentlemen get ready to get fucked up ! »   Mar 11 Nov - 19:23




If you not drunk ladies & gentlemen get ready to get fucked up !

Je passais une bonne soirée. Si si vraiment, je passais une bonne soirée ! J’avais retrouvé une de mes seuls exs que je n’avais pas réellement quittés et bien qu’elle soit totalement bourrée elle m’avait reconnus et malgré tous les trucs absurdes qu’elle avait sortis on était à présent sur le parking à deux doigts de faire l’amour sauvagement. Oui vraiment deux doigts ! Effectivement tout changea, y compris le fait que je passais une bonne soirée, quand elle prononça le prénom d’un autre. On ne me l’avait jamais faite celle-là et je ne pensais vraiment pas qu’on me la ferait un jour, encore moins elle ! Sérieusement ? Elle m’avait appelé Mason ? Et qu’on n’essaye pas de me faire croire qu’elle se rappelait juste mal de mon prénom c’est peine perdu ! Je ne suis pas con. Evidemment j’avais directement arrêté ce que j’étais en train de faire. Ça m’avait coupé toute envie, et elle ne semblait pas réagir plus que ça. Elle avait juste l’air paumée. Pas étonnant avec tout l’alcool qu’elle devait avoir dans le sang. Dommage j’aurais bien voulu passer la soirée avec la belle blonde mais il était hors de question que je ne fasse quoi que ce soit à une fille pendant qu’elle pense à un autre, je méritais quand même mieux que ça ! En plus rien que de penser que quelqu’un ai pu la combler mieux que moi pour que même en mo voyant ça soit de lui qu’elle se souvienne était une atteinte à mon ego ! Et mon ego était très sensible ! Je n’attendis pas qu’elle me cherche des explications bidons et rentrais dans la bagnole, rappelant quand même mon prénom à son cerveau. « MATT ?! » Trop tard. C’était trop facile de crier mon nom alors que je lui avais déjà soufflé la réponse. Je comptais m’en aller et la laisser planter la mais d’apprendre mon nom semblait lui avoir donné l’énergie nécessaire pour foncer jusqu’à moi et me sauter dessus. Mais que faisait-elle ? Ah oui pardon elle mettait les clefs de la voiture dans son soutien-gorge mais suis-je bête, pourquoi n’y ai-je pas pensé plus tôt ? « Tu crois vraiment que je ne pourrais pas les récupérer ? » Même si habituellement je l’aurais fait comme un amusement sexuel je ne sais pas pourquoi mais laa humm je n’étais plus d’humeur ! Elle rentra complètement, se glissant jusqu’au siège passager sans même prendre la peine d’enlever ses jambes des miennes et elle se mit à déblatérer tout un blabla. « Ça doit faire une vie ou deux… Non on va passer le couplet sur comment tu vas depuis le temps qu’est-ce que tu deviens et blablabla… Comment c’est possible que tu sois trait pour trait le portrait de mon ex ? Ou alors c’est lui qui est ton portrait comme je te connaissais avant ? J’ai mal à la tête, tu me ramènes ? J'me les gèles aussi tu me passerais ta veste? » Purée elle allait réussir à me donner mal à la tête. Heureusement qu’elle s’était arrêtée de parler sinon je l’aurais refoutue dehors ! « Souvenir du bon vieux temps? » Je tournais la tête vers elle. Elle m’adressait un grand sourire tout naturellement comme si rien ne s’était passé. Bon essayons de reprendre au mieux tout son speech. « Lex je suis trait pour trait le portrait de ton ex parce que je SUIS ton ex et à dernière nouvelle je suis bien vivant ! T’aurais pu le constater à toi même si tu ne m’avais pas appelé Mason » J’eu un déclic et fronçais des sourcils. « D’ailleurs il sort d’où lui ? C’est de lui que tu parles quand tu parles d’ex qui me ressemble ? » Sauf que si c’était le cas elle devrait vraiment s’acheter des lunettes parce ressembler à une personne je veux bien mais au point de la confondre avec une autre faut pas pousser. Sans réfléchir plus glissais la main dans son soutif pour reprendre mes clés, si elle voulait rentrer c’était mieux. Je retirais ensuite veste avant de lui mettre dessus puis démarrais. « Tu devrais t’attacher, je suis sur les nerfs je pourrais avoir un accident ! »Ca n’était pas parce qu’elle m’avait sortis son plus beau sourire que j’allais tout oublier. « T’as une photo de ton beau mec de remplacement ? » Elle m’avait prit pour lui donc il était forcément canon et pour ce qui est de remplacement si on y réfléchit bien j’étais la avant donc si y’en a un qui a remplacé l’autre dans la tête de Lexie c’est bien lui. Et puis j’avais sûrement un peu la rage aussi.

© Belzébuth


_________________
...


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tag-gallery.e-monsite.com/
avatar

▐ PAROLES : 3620
▐ DATE D'ARRIVEE : 01/11/2011

▐ AGE : 25 ans
▐ OCCUPATION : Avocate
▐ LES SENTIMENTS : composante de l'émotion qui implique les fonctions cognitives de l'organisme, la manière d'apprécier
▐ POINTS : 341
MessageSujet: Re: Matt & Lexie ★ « If you not drunk ladies & gentlemen get ready to get fucked up ! »   Mar 11 Nov - 23:15


If you not drunk ladies & gentlemen get ready to get fucked up !

Si elle avait cru à toutes ces conneries de voyance qu’un lui avait dit qu’elle reverrait un jour Matt, dans cette circonstance particulière… Elle aurait surement éclaté de rire, mais sans le croire, jamais. Et pourtant il était là devant elle, elle aurait presque pu se sentir telle qu’elle était lorsqu’ils s’étaient rencontrés, une adolescente prête à tout pour faire enrager ses parents et à s’attacher à n’importe quel garçon un tant soit peu badass… En fait elle n’avait pas tant changé que ça ! Mais avec Matt ça avait été différent, le seul garçon qui n’avait jamais essayé de la changer voire même pire qui acceptait telle qu’elle était et encourageait même ses travers. Pourquoi n’étaient-ils pas restés en contact ? Lexie ne saurait le dire, peut-être parce qu’elle avait justement bien trop apprécié les moments passés ? Elle avait déjà compris à cette époque qu’il valait mieux éviter de s’attacher, peut-être la vision de sa famille quelque peu chaotique… Elle ne l’échangerait pour rien, sauf peut-être Cassandra, mais ça c’était une autre histoire, mais il fallait se rendre à l’évidence, elle était tout sauf un modèle ! Elle avait beau dire qu’elle était en conflit avec sa mère de par son absence récurrente, elle lui avait au moins appris une chose : être une femme indépendante qui se satisfaisait d’elle-même, qui n’avait pas besoin des autres, enfin cela pouvait être un sacré défaut aussi, mais une chose était sûre pas d’attachement, pas de souffrance, l’équation était simple et efficace ! Toujours plus simple à dire qu’à faire, on ne pouvait passer sa vie à fuir les autres, à fuir son ressenti, comme ça… Si elle devait décrire ce qu’elle ressentait, elle avait l’impression de venir de courir durant une bonne heure tellement son cœur battait à rythme affolant depuis qu’elle avait hurlé son prénom.

Il résonnait encore dans le parking comme un écho du passé. « Tu crois vraiment que je ne pourrais pas les récupérer ? » « Qui a dit que ça me dérangerait ? » Oui on pouvait dire que c’était une réponse automatique digne d’une adolescente, c’était absolument horrible comme sensation, d’entendre sortir des débilités et de se rendre compte qu’elles sortaient de notre propre bouche… Au moins elle avait l’excuse de l’alcool, cela était toujours ça de pris. « Lex je suis trait pour trait le portrait de ton ex parce que je SUIS ton ex et à dernière nouvelle je suis bien vivant ! T’aurais pu le constater à toi même si tu ne m’avais pas appelé Mason. D’ailleurs il sort d’où lui ? C’est de lui que tu parles quand tu parles d’ex qui me ressemble ? » Arquant un sourcil elle laissa un soupir s’échapper. « Merci Matt de cette lumière, heureusement que tu me le dis que tu es mon ex, on ne sait jamais que j’aurais oublié ! » Deuxième soupir « Je ne me suis pas arrêtée de vivre après nos vacances ensemble love, tout comme tu ne vas pas me faire croire que tu es entré dans un monastère et que tu as fait vœu d’abstinence ! » Elle pointa un doigt accusateur vers lui « N’envisage même pas de dire oui juste pour m’emmerder, je n’ai pas assez d’alcool pour pouvoir supporter ça en plus ! » Troisième soupir lorsqu’il attrapa les clefs qu’elle avait glissé dans son soutien-gorge « T’aurais pu aussi les demander poliment ! ». Oui elle râlait définitivement pour rien et plus pour la forme que le fond, mais il s’agissait d’un mécanisme vieux comme le monde de défense qui marchait excessivement bien avec elle. « Tu devrais t’attacher, je suis sur les nerfs je pourrais avoir un accident ! » « Oh c’est tellement adorable tant de considération… Eh bah je pense que si tu ne sais pas conduire je ferais mieux de prendre le volant ! »

De l’ironie ? Non si peu ! Bon elle allait se prendre un descend de la voiture aussi si elle continuait ainsi et elle ne l’aurait pas volé, mais elle n’y pouvait rien, les mots sortaient ainsi, acérés, sarcastiques. Attrapant la veste elle la passa par-dessus ses épaules. « Merci, j'aimle beaucoup ton parfum. » Au moins un mot gentil, c’était toujours un bon point, et puis même si elle ne le dirait pas elle appréciait le geste… Après ce qu’il venait de se passer, elle aurait compris si Matt lui avait roulé dessus ou qu’il l’avait laissé se le geler ! « T’as une photo de ton beau mec de remplacement ? » Ne pouvant s’empêcher de sourire elle secoua légèrement la tête « Mec de remplacement ? En remplacement de ? » Ah bah oui elle allait pousser le vice ! Attrapant son téléphone dans sa poche elle lui tendit une fois dans ses photos « Ose me dire après que vous n’êtes pas identiques ! ».



© fiche créée par ell


_________________

    Here I am, rock you like a hurricane... My body is burning, it starts to shout desire is coming. It breaks out loud, lust is in cages, till storm breaks loose... Just have to make it with someone I choose. The night is calling I have to go... The wolf is hungry, he runs the show, he's licking his lips, he's ready to win. On the hunt tonight... For love at first sting... Here I am, rock you like a hurricane...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://blondiesweety.e-monsite.com/
avatar

▐ PAROLES : 777
▐ DATE D'ARRIVEE : 25/11/2013
Frère jumeau inconnu de Mason A. Wellington, décédé.
▐ AGE : 28 yo
▐ OCCUPATION : Plombier
▐ LES SENTIMENTS : Ils se trouvent en dessous de ma ceinture
▐ POINTS : 259
MessageSujet: Re: Matt & Lexie ★ « If you not drunk ladies & gentlemen get ready to get fucked up ! »   Jeu 13 Nov - 1:48




If you not drunk ladies & gentlemen get ready to get fucked up !

Je n’aurais pas pensé la revoir mais j’aurais encore moins pensé qu’elle me prenne pour un autre ! Qu’elle ne me reconnaisse pas à la limite oui mais qu’elle me prenne pour son copain décédé c’était tout autre chose ! C’était blessant ! Est-ce que ça l’aurait été avec n’importe quelle femme ou était- ce le fait que ça soit Lexie ? J’opte pour la première option même si j’avais peut-être pensé qu’une femme qui m’avait offert sa virginité n’avait aucune chance de m’oublier. Enfin mon nom lui avait quand même fait remonter quelques souvenirs à la cervelle c’était déjà ça. Est-ce que c’était suffisant ? Non. Lexie n’était pas ma première fois et pourtant je me rappelais d’elle et je l’avais rapidement reconnu et surtout je ne l’avais pas confondu alors que pourtant j’aurais eu l’embarra du choix avec toute les blondes qui sont passée dans mon lit ! Oui cette histoire me touchait plus que je ne l’aurais pensé. Mais peu importe j’allais la laisser la et aller me changer les idées. Peut-être même avec quelqu’un d’autre tien ! Ca n’était pas comme si elle avait l’exclusivité, pourquoi l’aurait-elle ? Lexie n’est qu’une ex dont le charme pourrait réveiller un mort rien de plus. Navré pour l’ironie sur le mort mais en réalité pour tout vous dire humm.. Oh, oui, je n’en avais rien à foutre ! Pas de bol hein !

Elle venait s’incruster dans ma voiture prenant mes clés en otage dans son soutif « Qui a dit que ça me dérangerait ? » Je levais les yeux au ciel. Je retire ce que j’ai dit sur son charme légendaire, elle l’avait peut-être perdue dans une des dernières trois bouteilles qu’elle avait vidées ! « Merci Matt de cette lumière, heureusement que tu me le dis que tu es mon ex, on ne sait jamais que j’aurais oublié ! » Je lui adressais un faux sourire. Elle venait vraiment de dire ce qu’elle venait de dire ? « T’es vraiment en train de me reprocher de douter de ta mémoire ? » où était-ce juste qu’elle pensait pouvoir prétendre qu’elle avait toute sa tête avec tout ce qui s’était produit ce soir. « Je ne me suis pas arrêtée de vivre après nos vacances ensemble love, tout comme tu ne vas pas me faire croire que tu es entré dans un monastère et que tu as fait vœu d’abstinence ! » Elle me pointa du doigt et j’haussais un sourcil « N’envisage même pas de dire oui juste pour m’emmerder, je n’ai pas assez d’alcool pour pouvoir supporter ça en plus ! » Ca ça restait à voir ! J’attrapais son doigt. On ne lui avait jamais appris que montrer du doigt c’était mal poli ? « Oh non au contraire j’ai fait renoncer à leur vœu d’abstinence toute les nanas du monastère ! » Et oui il semblerait que certaines femmes ne puissent pas résister à mon charme naturel ! Sérieusement la seule raison qui me pousserait à aller dans un monastère serait juste pour ça, pour pouvoir me venter d’avoir couché avec une bonne sœur ! Oh oui je sais je suis un salop, c’est balo hein ? Elle soupira à nouveau quand je repris les clés « T’aurais pu aussi les demander poliment ! » Et bien comme ça on était à égalité sur le plan de la politesse. Je mis le contact et tournais ma tête vers elle « Oooh navré chérie, j’avais crus comprendre que tu avais mis mes clés ici uniquement pour avoir le plaisir de sentir ma main contre ta poitrine ! » Après tout c’était bien elle qui avait insinué que ça ne la dérangeait pas non ?

Bon je n’attendais plus qu’elle mette sa ceinture, parce que j’étais sérieux quand je disais que je pourrais avoir un accident mais non madame devait absolument la ramener, encore ! « Oh c’est tellement adorable tant de considération… Eh bah je pense que si tu ne sais pas conduire je ferais mieux de prendre le volant ! » Comme ça au moins l’accident était garantis au prochain virage ! « C’est la porte que tu vas prendre Lex ! » Je me penchais  sur elle pour attraper la ceinture et l’attacher. Fallait tout lui faire, comme avec une gamine ! Je lui passais également ma veste quand elle la réclama. « Merci, j'aime beaucoup ton parfum. » Essayait-elle de me flatter parce qu’elle avait peur que je la laisse vraiment au bord de la route, ce qui restait encore envisageable ou avait-elle vraiment mit ses remarques désagréables de côté ? « Si par parfum tu veux dire mon odeur naturelle, de rien, on me le dis souvent » Je souris en coin sans la regarder. Me concentrant plutôt sur la route qui défilait. Il faisait nuit alors il fallait être plus vigilant. « Mec de remplacement ? En remplacement de ? » Oh ! Elle osait poser la question ! La réponse était pourtant tellement évidente ! « De ton meilleur coup bien entendu ! Tu ne vas pas me dire que tu as trouvé aussi bon que moi je ne te croirais pas » Et oui j’étais fier de ce que je disais ! Et je m’estimais beaucoup ce qui faisait de moi quelqu’un de moins chiant que tous ses mecs modestes ! Elle me tendit son portable et j’y jetais un œil. Enfin je pensais y jeter un œil mais je ne pus détacher mon regard de cette photo et mes pieds freinèrent automatiquement ! « C’est quoi cette blague, un montage ? » Oui elle devait avoir que ça à foutre de faire des montages de ses exs pour s’amuser à leur retourner le cerveau si jamais elle retombait dessus ! Je décidais finalement de garer la voiture sur le trottoir et de lui prendre le portable des mains pour fouiller dans ses photos et y trouver un tas de photos de moi ou tout du moins mon reflet. Je finis par tomber sur une photo où ce type était habillé avec un pull que je n’aurais jamais osé porté et où il arborait un sourire digne d’un bisounours. « Ah non… En effet il n’y a aucun doute ce n’est pas moi. » Mais c’était quoi ce bordel ? Pourquoi j’avais eu l’impression de me voir en regardant son portable ? Et pourquoi je comprenais enfin que Lexie m’ai confondus avec lui ?! Je passais mes mains sur mon visage. Je n’avais pas tant bu que ça pourtant. Soudain une possibilité me vint à l’esprit. « Y’a un truc que tu sais pas mais… Non ça serait bien trop gros » ouai enfin en attendant j’avais un sosie mort pour qui je m’étais involontairement fait passé toute la soirée. Je regardais Lexie dans les yeux. J’avais oublié la colère, tout ça avait plutôt laissé place à l’incompréhension. J’étais perdu. « J’ai été adopté. Tu penses que… ? » Comment pouvait-elle le savoir de toute façon. A moins qu’elle ait mené une enquête sur son ex mais si ça avait été le cas elle aurait été au courant et ne m’aurait pas pris pour lui.

© Belzébuth

_________________
...


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tag-gallery.e-monsite.com/
avatar

▐ PAROLES : 3620
▐ DATE D'ARRIVEE : 01/11/2011

▐ AGE : 25 ans
▐ OCCUPATION : Avocate
▐ LES SENTIMENTS : composante de l'émotion qui implique les fonctions cognitives de l'organisme, la manière d'apprécier
▐ POINTS : 341
MessageSujet: Re: Matt & Lexie ★ « If you not drunk ladies & gentlemen get ready to get fucked up ! »   Jeu 13 Nov - 12:37


If you not drunk ladies & gentlemen get ready to get fucked up !

« T’es vraiment en train de me reprocher de douter de ta mémoire ? » Pourquoi cela semblait-il si inapproprié ? Elle avait une excellente mémoire… Dans certains domaines… Disons que c’était une mémoire très sélective, mais là n’était absolument le propos… D’accord elle ne pourrait nommer les trois quarts des personnes avec qui elle avait couché, mais souvent il fallait prendre le facteur alcool et drogue en considération ! Elle n’était pas la seule fautive… Ou elle s’en foutait aussi carrément ! Quand il y avait un corps magnifique n’attendant qu’elle, elle n’allait pas s’embarrasser d’un prénom… Logique imparable ! « Aucun rapport, je me souviens toujours des personnes avec qui je couche plus de deux fois ! » Toujours dans le conflit, elle n’y pouvait réellement rien, elle se sentait… Agressée par ses questions, elle se devait de répondre à cette occasion… Ou alors c’était juste qu’elle ne savait réellement comment elle se sentait et que pour toute défense elle préférait l’attaque… Mais cela relevait de la théorie inconsciente, ou pas, et donc une théorie totalement fabuleuse ! Elle aurait pu par exemple répondre tout naturellement et honnêtement qu’elle ne risquait pas d’oublier le premier homme avec qui elle avait couché… Par le plus grand des exemples ! Il était évident qu’elle ne l’avait jamais oublié, cela devait tenir en grande partie aussi au fait que ça cela avait été des plus agréables, contrairement à ce qu’elle avait entendu… Il faut dire que dans cette matière son grand frère préféré Tyler lui avait dit des horreurs à ce sujet-là, et comme il était censé être celui ayant la science infuse elle avait bu la moindre de ses paroles !

Surement pour ça que ce fut la première personne à savoir qu’elle avait perdu sa virginité ces vacances-là ! Elle était rentrée et lui avait hurlé dessus en disant qu’il lui avait menti ! Il ne lui fallut que deux secondes et demie pour comprendre et qu’elle se prenne une soufflante magistrale… Et quand on connaissait un peu le phénomène Tyler… C’était assez ironique non ? Vieil adage du faites ce que je dis pas ce que je fais. Lorsqu’il attrapa son doigt, Lexie savait que oui il allait l’emmerder et jusqu’au bout, aussi ne fallait-il pas se surprendre du soupir d’exaspération qu’elle produisit. « Oh non au contraire j’ai fait renoncer à leur vœu d’abstinence toute les nanas du monastère ! » Elle commença par se mordre la lèvre avant de laisser échapper un léger rire qu’elle arriva tant bien que mal à ne pas transformer en fou rire « C’était un monastère brésilien non ? Parce qu’aux dernières nouvelles un monastère… Est uniquement masculin ! Je ne savais pas que tu avais une tendance à la bisexualité... Ou alors autre hypothèse… La réponse à pourquoi tu as tellement de conquête réside dans le fait de ton homosexualité refoulée… Ça ferait un super scénario de film porno ! » Elle allait lui le ressortir ça en long ne large et en travers, et elle était très fière de sa connerie oui tout à fait ! « Oooh navré chérie, j’avais crus comprendre que tu avais mis mes clés ici uniquement pour avoir le plaisir de sentir ma main contre ta poitrine ! » Elle arqua un sourcil, oui il avait plus ou moins raison, enfin sa déduction était faite d’une phrase qu’elle avait sortie totalement idiote et où elle aurait pu trouver bien mieux, mais elle n’allait pas laisser cela ainsi.

« Ne prends pas tes rêves pour la réalité… Je suis bien moins subtile que ça, si j’avais vraiment voulu j’aurais plutôt fait ça ! » Elle attrapa la main de Matt pour la mettre sur son soutien-gorge, le regardant droit dans les yeux. « Là ça veut vraiment dire je veux tes mains sur mes seins ! » Elle relâcha le poignet de Matt, un léger sourire sur les lèvres. « C’est la porte que tu vas prendre Lex ! » D’accord cette réflexion elle ne l’avait absolument pas volé, et c’est bien pour cela qu’elle ne dit absolument rien, sachant pertinemment qu’il ne rechignerait pas à le faire. Elle croisa plutôt ses bras sur sa poitrine avec une moue digne d’une enfant prise la main dans le sac, à la limite de crier au scandale et de râler… Et puis il lui donna sa veste, donc elle préféra simplement ne rien dire, mais n’en penser pas moins ! « Si par parfum tu veux dire mon odeur naturelle, de rien, on me le dis souvent » « Oui une odeur naturelle a plus de 50 dollars le mini flacon ! » Elle resserra son emprise sur le manteau, respirant cette délicate odeur qu’elle appréciait. « De ton meilleur coup bien entendu ! Tu ne vas pas me dire que tu as trouvé aussi bon que moi je ne te croirais pas » Elle tourna son regard vers Matt clairement blasée « Oh mais oui voyons… Le meilleur coup de ma vie ! Ah pardon j’étais censée dire la vérité ? » Manquerait plus qu’elle lui flatte l’ego maintenant « Ça m’a pas tant marqué que ça… Surement à cause de la rapidité d’exécution… » Oui elle titiller l’ego là, clairement et simplement. « C’est quoi cette blague, un montage ? » Oui elle se faisait tellement chier qu’elle s’amusait à faire des montages photos, elle n’avait que ça à faire ! Elle allait la faire cette réflexion, jusqu’au moment où elle croisa le regard de Matt.

Mais attendez… Non elle n’était pas folle ils se ressemblaient bien trait pour trait ! C’était flippant et abasourdissant mais la vérité était là ! « Ah non… En effet il n’y a aucun doute ce n’est pas moi. » « Ce que je me tue à te dire ! », quoi ? Elle n’allait pas rester muette encore ! « Y’a un truc que tu sais pas mais… Non ça serait bien trop gros » Ah là ça devenait intéressant, et puis plus gros que son ex revenant sur terre, il ne pouvait dépasser cela ! « J’ai été adopté. Tu penses que… ? » Elle devait avoir l’air d’un poisson hors de l’eau, sa mâchoire manquant de se détacher. « Non… Tu déconnes... Si tu as été adopté alors ça voudrait dire… » Se retournant vivement vers Matt lui attrapant les mains « Vous étiez jumeaux ! C’est logique ! Enfin c’est la solution qui me parait la plus probable… Hallucinant… J’ai le numéro du père de Mason si tu veux… » Et puis le bizarre de la situation la frappa tout de même quelque peu... La probabilité d'avoir Matt en ex et après Mason... Se laissant retomber contre le son siège elle se passa une main dans ses cheveux « Enfin ce que j'en dis... Après tout c'est moi la plus alcoolisée des deux! ».


© fiche créée par ell


_________________

    Here I am, rock you like a hurricane... My body is burning, it starts to shout desire is coming. It breaks out loud, lust is in cages, till storm breaks loose... Just have to make it with someone I choose. The night is calling I have to go... The wolf is hungry, he runs the show, he's licking his lips, he's ready to win. On the hunt tonight... For love at first sting... Here I am, rock you like a hurricane...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://blondiesweety.e-monsite.com/

Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Matt & Lexie ★ « If you not drunk ladies & gentlemen get ready to get fucked up ! »   

Revenir en haut Aller en bas
 

Matt & Lexie ★ « If you not drunk ladies & gentlemen get ready to get fucked up ! »

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Matt Finnegan
» Signature de contrat - Matt Moulson
» suite de : le coin de Matt'
» Palmares Of Matt Morgan
» We needed to talk, sister ! - Lexie & Alex.
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
♫ Modern Family :: LOS ANGELES :: Hollywood :: Viper Room-