AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 you cheat only if you're caught + Rae

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Invité
Invité

MessageSujet: you cheat only if you're caught + Rae   Lun 28 Juil - 13:33

Rae & Jackson

you cheat only if you're caught



Juillet 2015


Sunday morning,

Ôde au dimanche matin, matin pas malin, matin chagrin… Matin…

Réveil en sursaut, respiration brutale et essentiel, comme pour une sortie de l’eau, comme pour échapper à la noyade, pour retrouver la vie après la mort. Enfin, avant, ou après là mort ? Les yeux de Jackson s’ouvre difficilement, il s’accroche au draps alors que son corps se contracte. Can that boat stop trembling ? D’accord non ça ne s’arrêtera pas. Pas plus que les vagues dans l’estomac. Pas plus que les bombes dans le crâne. Et Jackson qui se retourne et enterre sa tête dans les coussins. Please stop. Il attrape les draps, serre, contracte sa mâchoire, et retient un relent. Morning thickness. Enfin pas exactement les mêmes que celle que Callie avait l’habitude d’avoir. Foutue maternité. D’ailleurs l’appartement est calme, trop calme. Tant mieux, pas besoin de réfléchir plus, un cri de gosse lui aurait déchiré les tympans et déclenché une troisième guerre mondiale dans son crâne. Et la mémoire qui essaye de se frayer un chemin à travers la conscience détruite. Conscience malade et bombardée. Fucking hangover. Maintenant il devrait y être habitué. Ce n’est pas la première, surement pas la dernière. Il boit. Toujours, il boit. Beaucoup trop il boit. Mais il faut avouer qu’avec l’arrivé d’Ella, il avait presque diminué. Enfin ça ne pouvait plus être tous les soirs la même chose, et il ne buvait presque pas pendant son service, et vu qu’il était sensé rentrer juste après, difficile d’être vraiment saoul. Mais il fallait croire que parfois il trouvait un bon moyen d’y arriver, et qu’il revenait à la maison complètement défait. Et vu ses souvenir d’hier soir, il avait du revenir complètement déchiré. Et pour s’être mis dans un état pareil, il avait du être dans un plutôt mauvais état avant de sortir. Et pour être dans un sale état avant de commencer à boire… Callie… Il lutta contre le tournis, la nausée, et le mal de crâne et se redressa vaguement, ouvrit les yeux et regarda vaguement sur sa droite. Hum des coussins, une muraille de coussin. Il fronça les yeux avant de retomber dans une semi inconscience. Des coussins, plein de coussins… Oh le canapé. Le canapé… Ca explique tout… Callie… Forcément… A moins qu’il est juste été beaucoup trop saoul pour se traîner jusqu’à la chambre à couché… c’est possible aussi… Et vu son état c’était probablement un bon pari. Mais Callie forcément… Récemment c’était toujours Callie qui l’amochait. Enfin lui qui amochait Callie, et donc lui qui s’amochait lui même. Cercle vicieux, le serpent se mord la queue. Délicatesses, amour, tout ça tout ça. Bon donc probablement Callie, même si ça commence à devenir récurant et un peu barbant… Il était plus fort que le genre de mec qui devient une épave à cause d’une fille… Enfin non il avait toujours été le genre de mec qui devient une épave à cause d’une fille… La dernière fois c’était Savannah… Mais Savannah ce n’était pas qu’une fille… Savannah. Et là, la mémoire qui le frappe dans son état le plus faible. Il tremble jusqu’au toilette et dégueule tout ses souvenirs. La France, Aidan, joyeuse famille, happily ever after, et les tu vas t’en sortir, tout ça tout ça. Là, il voulait vomir sa vie, vomir ses souvenir. Il aurait du s’en douter, c’était toujours Savannah, Savannah qui était plus forte que tout, Savannah qui le mettait dans tous ses états.

Il ne savait pas exactement ce qui avait déclenché le besoin de cuite dans cette nouvelle. Le faite qu’elle partait ? Le faite qu’elle l’abandonnait purement et simplement. Le faite que cette fois-ci elle ne lui demandait pas de le suivre. Pourquoi le ferait-elle après tout ? Et puis de tout façon est-ce qu’il aurait pu la suivre ? Peut être, il aurait même été capable de demander à Callie de venir avec elle. Callie aurait dit oui, surement. Il aurait pu lui offrir l’espoir d’un nouveau départ, il aurait pu s’offrir le même espoir. Mais elle n’avait pas demandé. Parce qu’il y avait Aidan. Et parce qu’évidement Aidan ne le voudrait pas dans les parages. Jackson ne le voulait pas non plus. Aidan revenait toujours à être le fond du problème. Surement lui qui avait proposé à Savannah de déménager… Après tout, c’était lui qui était français… Ou Italien, il ne savait plus, il s’en foutait. Tout ce qu’il savait c’était qu’il lui volait sa soeur. Purement et simplement. Et cette fois-ci pour de bon. Il lui arrachait. Comment était-il sensé tenir sa vie sans elle à ses côtés ?

Alors forcément, la première chose qu’il avait faite c’était se foutre une cuite mémorable. Logique. Le meilleur truc pour prouver à quiconque qu’il n’était capable de rien, et que passé la trentaine ou pas il n’était pas fichu de s’arrêter avant l’inimaginable. Il ne savait pas bien comment avait finit la soirée, il se disait juste que la journée allait surement être horrible. Et qu’après être mort sous la douche, il faudrait peut être qu’il trouve un moyen d’aller chasser toutes les toxines de son corps. D’ailler chasser les toxines et sa rage, sa rage contre Aidan qui grandissait minute après minute au fur et à mesure qu’il reprenait conscience de la situation.

Sport. Ca serait une catastrophe, ça lui donnerait probablement l’impression de mourir. Mais après un bon aspirine, peut être qu’il en serait capable, au pire il agonisera au bout de dix minutes au mieux il mourra tout simplement. Et s’il a à la plage, il aura peut être une chance de se noyer… Ou alors l’eau salé le réveillera complètement. C’est une possibilité. Et vu qu’il a la peau dure et que clairement, il ne meurt pas, on va parié la dessus. Il se rendort tout de même une heure, pour la forme, et il sort, prend la voiture pour aller jusqu’à la plage, et sort lunette de soleil armé, maillot de bain. Il pose l’inutile sur la plage, plonge, droit dedans. L’eau est chaude forcément, enfin non, mais elle est bonne, et puis Jackson a besoin d’une gifle. Il nage, suffisamment pour ne pas se noyer, suffisamment mal pour ne pas faire attention à sa direction, et à ce qui l’entoure. De toute façon il veut juste nager sa rage, la noyer dans l’océan et ne plus y penser. Aussi simple que ça. Alors qu’il sent ses muscles hurler de douleur à cause de la gueule de bois il sent une douleur violente sur le crâne. Et puis noir. Noir et rien, néant. Un rêve ? Une coupure de courant dans le cerveau ? Il ne sent même plus l’eau autour de lui, ni rien. Est-ce qu’il est vraiment aller nager ? Est-ce qu’il s’est vraiment cuité hier soir ? C’est-il seulement réveillé ce matin ? Est-ce qu’on est se matin ? Pas de réponse, pas d’activité cérébrale visiblement. Juste du noir, paisible petit noir. Sommeil réparateur on dira.







made by pandora.





Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité

MessageSujet: Re: you cheat only if you're caught + Rae   Mar 29 Juil - 22:43

Jackson ☆ Rae


Non, elle n'avait pas envie de se la couler douce. Non, elle ne préférait pas rester dans ce canapé. Parce que si elle continuait, elle n'arrêterait pas d'y penser. Mieux valait se libérer l'esprit. Et pour ça, Rae avait la solution. A travers la baie vitrée, l'anglaise scruta l'horizon. Ce n'était pas son paradis habituel, mais il fallait faire avec. Du temps qu'il y avait des vagues, c'était on va dire le principal. Il n'y avait pas grand monde sur la plage, de quoi lui donner envie de prendre sa planche et s'aérer l'esprit. C'était toujours mieux que de rester là à cogiter. Surtout que son brun et son blond dormaient paisiblement dans la chambre. Elle n'aimait pas occuper ce canapé. Non. Rae préférait de loin être dans le lit de Leo et si possible, avec ce dernier. Dormir avec Talan n'était pas non plus un problème -enfin si on aimait se faire écraser- mais les bras du blondinet étaient plus.. A son goût. Même s'il ne se passait rien entre eux, c'était toujours agréable d'être en sa compagnie. Maintenant qu'elle le retrouvait, la belle réalisait qu'Hawaï après son départ ça n'était plus pareil. Un manque de goût, un manque de saveur. Ses soirées étaient devenues amères et vides de sens. La Iver enchaînait les hommes, mais sans intérêt. Fallait croire qu'aucun ne le surpassait. Enfin si, une chose avait su après le départ de Leo, lui donner de l'adrénaline. Elle s'était surpassée et avait tiré. D'un coup, comme ça, sans réfléchir. Elle n'y était pas allée par quatre chemins. Voilà d'ailleurs pourquoi les Iver se retrouvaient ici aujourd'hui. A cause de la balle qu'elle avait tiré sur cet homme. Et voilà pourquoi aussi elle n'était pas dans son état normal. Ses nuits étaient courtes et pas pour les bonnes raisons.

Un café au lait et une brioche avalée, la brunette se prépara. Rae enfila son maillot, prit Sergio -sa planche, une serviette et la voilà prête à partir. Mais avant ça, elle avait envie de faire une petite blague à ses chers colocataires. Histoire de les motiver à venir avec elle, la jeune femme alluma la chaîne hi-fi. Insérant son téléphone dans l'adaptateur, elle sélectionna la musique et mit le son à fond. Rae s'empressa d'ouvrir la porte et se mit à sauter sur le lit, entre les deux, chantant à tue-tête.  « If you wanna be my lover, you gotta get with my cousin. Make it last forever, 'cause family never ends ! If you wanna be my lover, you have got to give. Taking is too easy, but thats the way it is ! » Oui, elle reformula la chanson phare des Spice Girls à sa façon. Mais cette nouvelle version n'était pas si mal, non ? (a) Et puis c'était sa façon à elle de faire passer un petit message avec humour. Mais la tête dans les choux, pas sûr que les deux garçons y aient fait grande attention. L'un attrapa une jambe de Rae pour lui faire perdre l'équilibre et surtout, la faire tomber. Ce qui marcha. D'un éclat de rire, l'anglaise se retrouva étalée sur Talan. Il grogna, mais bon, pour ses beaux yeux il ne dirait rien. Elle se posa par la suite contre le cousin et lui fit un petit câlin. Sa façon à elle de lui dire bonjour et surtout, pour qu'il ne râle pas trop. Quelques instants plus tard, la belle entreprit de faire la même chose au Whitely. Toujours endormi, il avait l'air de ne rien comprendre à la vie et se laissa pourtant faire. Rae se blottit dans ses bras et y resta quelques minutes avant de finalement se retirer. Ils n'étaient vraiment pas motivé à se lever. Sa tentative était un échec. En même temps avec tout ce qu'ils avaient bu la veille, ce n'était pas étonnant..

Tant pis, c'était en solo qu'elle irait surfer. Rae s'éclipsa de la maison et regagna directement la plage. Ni une, ni deux, la voilà déjà dans l'eau. Elle avait besoin de se ressourcer et il n'y avait rien de mieux que de se prendre quelques vagues. Et par chance, il y en avait de belles aujourd'hui. La brune les enchaîna, savourant chacune d'entre elles. S'apprêtant à en attraper une nouvelle, Rae sentit une drôle de secousse. Elle inclina sa tête pour vérifier ce qu'il se passait et ce fut là qu'elle le vit. Inerte, les yeux fermés. Mon Dieu. Prise de panique, elle plongea dans l'eau pour le secourir. La Iver remarqua que l'eau bleue, était passée au rouge. Gosh. Pas encore un. Malgré la crevette qu'elle était, Rae avait de la force. Elle s'empara du corps et le posa comme elle le put sur sa planche. Une minute après, la voilà sur le sable. C'était la tête qui avait cogné. Ouch. Paniquée, elle tenta de garder son calme. Rae essayait de le faire réagir autant physiquement que psychologiquement. Quelques secousses, quelques mots, mais rien. Pas de réaction. Elle entreprit alors les premiers secours, après avoir demandé à quelqu'un d'appeler une ambulance. Massages cardiaques et insufflations au rendez-vous. Et ce ne fut qu'au bout de son troisième cycle qu'il reprit connaissance. L'anglaise retira alors ses lèvres des siennes et sourit, soulagée. « Monsieur ? Monsieur vous m'entendez ? » Il ouvrit les yeux, toussant. « Mon Dieu, je suis vraiment désolé ! Je.. Je ne vous avez pas vu et tout est arrivé si vite ! Ça va votre tête, vous n'avez pas trop mal ? » Elle fronça les sourcils, préoccupée des dégâts qu'elle avait pu causer. « Vous savez où vous êtes ? Vous vous rappelez de ce qu'il s'est passé ? » Un flot de paroles ininterrompus sortait de sa bouche. Il venait tout juste de reprendre conscience et elle n'arrêtait pas avec ses questions. Mais bon, fallait la comprendre, la petite avait eu peur.

code by Silver Lungs
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité

MessageSujet: Re: you cheat only if you're caught + Rae   Mer 30 Juil - 17:28

Jackson ☆ Rae


Noir, calme, et vide, néant même. C’était presque une certaine sérénité. Jackson n’avait jamais connu ça, la sérénité. C’était toujours trop bruyant dans sa tête. La violence, la haine, la colère, tout ce mélangeait en permanence pour lui, et le brulait vivant. Même lorsqu’il était sous l’effet de la drogue il n’était pas serein. Bien sur ça lui apportait quelque chose, un petit quelque chose. Il ne savait pas trop dire quoi, mais sur le coup ça le soulageait, il se haïssait moins, il haïssait plus les autres, mais c’était plus facile à gérer. Vous pourriez être étonner de voir à quel point la haine pour autrui est plus facilement assimilable que la haine de soit. Jackson en savait un rayon… Depuis le temps.

Mais là il n’y avait plus rien, plus aucune sensation, plus rien à trouver, plus rien à vivre. C’était ça mourir ? Pas même un moyen de se demander. Black out total. Des minutes qui s’écoulent. Peut être, après tout il n’en sait rien. Les gens s’agitent peut être autour de lui, ou alors il n’est déjà plus rien. Peut être qu’il n’a jamais rien été, et que tout n’était qu’un rêve. Tu es né poussière et tu redeviendrais poussière, non ? Quelque chose comme ça. Enfin peut importe, il n’avait pas besoin de discuter de son état - non pas qu’il puisse réellement en avoir conscience - mais tout ceci était plutôt agréable. S’il avait un moyen d’être conscient de cet état intermédiaire, il ne voudrait jamais le quitter. Noir, calme, vide, et néant même.

It’s kind of an happy place.

Mais comme toujours les choses ne restent jamais bien agréable. Tout doucement il sent son corps se réveiller. Il commence par prendre conscience de l’agitation autour de lui, des bruits qu’il ne distingue pas vraiment. Ca pourrait être n’importe quoi, ça ressemble à du grand n’importe quoi. En faite, peut être que c’est rien, juste le bruit de son cerveau qui revient. Il sent des lèvres qui quitte les siennes. ou alors c’est un autre rêve. Il imagine une infirmière au large décolleté, so cliché, il sait, il a pas la force de pousser plus loin son imagination. L’air entre réellement dans ses poumons, sa bouche s’ouvre et recrache de l’eau. Hum. Salé.

La ce n’est pas du petit à petit, c’est une vague déferlante qui s’écrase sur sa gueule. Ce n’est même plus la gueule de bois, la nausée, ou même le dégout de lui même. C’est une putain de douleur qui lui déchire le crâne et qui lui donne envie d’hurler. Il tousse plusieurs fois, avant de reprendre possession de ses poumons. Il ouvre les yeux, il grogne faiblement, putain de soleil, ses rétines s’habituent péniblement à la lumière ambiante et… Oh un ange. Enfin définitivement une fille, vraiment pas mal. Ca déchire pas mal le fantasme de l’infirmière soudainement, c’est nettement mieux, tellement mieux. Il rassemble ses esprits pour lui faire un vague sourire. Oui parce que dans ses conditions là, il a besoin d’utiliser tous ses esprits pour faire un sourire. « Mon Dieu, je suis vraiment désolé ! Je.. Je ne vous avez pas vu et tout est arrivé si vite ! Ça va votre tête, vous n'avez pas trop mal ? » Oh elle le vouvoie. Il ne pensait pas qu’on le vouvoierait un jour. Peut être qu’avoir l’air d’un animal renversé pousse au respect. Elle a une jolie voix aussi, il pourrait se laisser bercer… Mal, mal. Ah oui mal. Il grimace en sentant sa tête s’ouvrir en deux. Enfin non, probablement pas, mais c’est seulement une impression. Il sourit « non pas mal. » qu’il dit, le sourire probablement tordu d’un rictus de douleur. Ok c’est surement trop prévisible, mais vous voulez qu’il fasse quoi ? Il est allongé sur… sur quoi ? Hum… Allez on bouge ses doigts… Du Sable. Il est allongé sur du sable. Il est allongé sur une plage ! On bouge les orteils, mouillé. Il est allongé sur une plage mouillé, après avoir recraché de l’eau. Noyade ! Dieu ce qu’il est brillant quand il est laissé inconscient cinq minutes. Enfin cinq minutes ou moins hein, mais ça expliquerait le regard inquiet de l’ange. Alors évidement qu’il réagit en faisant le dur. « Recommencez quand vous voulez… » En vrai non, ou alors si elle veut recommencer, la prochaine fois, elle ferait mieux de ne pas louper son coup. Parce qu’il a tout de même légèrement l’impression que c’était mieux quand il était inconscient. Parce que là, maintenant que tout lui revient, la soirée d’hier soir - apparemment un coup sur la tête suffit à faire revenir ce que l’alcool à effacé - la gueule de bois et le coup sur la tête. Et ça n’a rien de bien agréable. « Vous savez où vous êtes ? Vous vous rappelez de ce qu'il s'est passé ? » Il ferma les yeux, envisageant un moment de se rendormir. Un instant quelques secondes. Mais l’ange à l’air un peu terrifié, et puisqu’il peut la rassurer. « Sur la plage, vous m’avez cogné avec… » Il essaye de réfléchir, avec quoi elle l’a cogné ? Pas son corps en tout cas, ça n’aurait pas fait une douleur aussi sèche… « Avec quoi d’ailleurs ? » A moins qu’elle se balade dans l’eau avec une batte de baseball, ce qui était douteux, c’était… Oh une planche surement. Une planche, une surfeuse. « Ah… Les vagues étaient bonnes ? » Enfin avant lui, avant qu’elle ne renverse dans l’eau un corps déjà à moitié mort. Enfin ça elle ne le savait pas. Et puis maintenant la gueule de bois pouvait clairement passé pour un coup sur la tête. Il finit par réagir « C’est vous qui m’avez traîné sur la plage ? » Il n’était pas extrêmement lourd, mais il était un mec, et plutôt musclé, et elle… Bon elle était certainement musclé si c’était une sportive, mais c’était une micropuce… Bon après elle avait une planche, il suffisait de le hisser dessus et de se laisser porter par les vagues. Bon peut être qu’il n’y avait pas de quoi être impressionné. Mais il fallait croire que son machisme naturel l’obligeait à être un peu surpris.

code by Silver Lungs
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité

MessageSujet: Re: you cheat only if you're caught + Rae   Lun 18 Aoû - 18:14

Jackson ☆ Rae


Profiter de la plage, du soleil, de ce moment de détente, d'évasion.. C'était tout ce qu'elle demandait la petite. Mais non. Il a fallu qu'elle heurte quelque chose ou plutôt quelqu'un avec sa planche. Très malin de sa part. Bon Rae n'était pas la seule fautive dans l'histoire, mais elle ne pouvait s'empêcher de se sentir coupable. Le voir ainsi, allongé, inerte sur le sol.. Ça lui rappelait de mauvais souvenirs. Et la brunette ne voulait pas revivre encore une fois ce genre de tragédie. Une fois lui avait suffit. Alors elle s'adonna à lui faire les premiers secours, chose qu'elle n'avait pas fait avec l'autre. Alors dans sa tête, elle se mit à prier Dieu, Moise, Judas, Bouddha ou tout ce que vous voulez pour que cet homme reprenne conscience. La Iver poursuivait avec les massages cardiaques sans relâche. Personne pour lui prêter main forte, il fallait bien qu'elle se débrouille toute seule. Et heureusement, enfin, la victime se mit à recracher de l'eau. Ça avait marché ! Elle pouvait à nouveau se détendre, respirer. Il était en vie, elle n'aurait pas à fuir une fois de plus. Et pourtant, un peu plus et elle aurait dû entraîner Talan ailleurs. Elle aurait dû se séparer de son blondinet. Fuir, toujours et encore fuir.

Rae sortit de ses pensées et se re concentra sur le jeune homme. Inquiète de son état, la jeune femme se mit à lui poser un tas de questions. Ne serait-ce que pour savoir déjà s'il était capable de parler et surtout, si sa mémoire fonctionnait. Le sang qui sortait de son crane ne la rassurait en rien. Elle espérait que les secours ne traînent pas pour se charger correctement de lui. Parce que bon, le bouche à bouche c'est bien mignon, mais ce n'était pas ça qui certifiait qu'il était en bon état le petit. « non pas mal. » Bon c'était déjà ça. Du moins, fallait-il encore qu'il soit bien conscient pour vraiment le penser. Parce qu'à voir sa tête, ça semblait tout le contraire. Rae n'arrêtait pas de le fixer. Elle ne savait pas quoi faire, pas quoi dire. A part lui poser des questions basiques, il n'y avait pas grand chose d'autre à faire, à dire. En tout cas, il eut le petit mot pour la dérider. Bien sûr que non elle ne recommencerait pas. Assommer les gens, ce n'était pas ce que la brunette préférait faire dans le but précis de rencontrer de beaux garçons. Parce que oui, en le regardant de plus près, la jeune femme ne le trouvait pas moche du tout. Loin de là. Il était plutôt à son goût en vérité, malgré le fait que pour le moment il soit en sang.

Elle enchaîna alors en lui demandant s'il savait où il était et ce qu'il s'était passé. Bon, voir où ils se trouvaient n'était pas bien difficile en remarquant le sable et en entendant le bruit des vagues à quelques mètres d'eux. Rae l'écoutait attentivement et de ce qui sortait de sa bouche, cela semblait positif. Voilà qui commençait à la rassurer. « On va dire qu'elles auraient pu être mieux. » Conclut-elle à propos de sa fameuse session de surf raté. « C’est vous qui m’avez traîné sur la plage ? » A l'entendre, la petite n'en était pas capable. Elle le regardait, surprise de sa question. « Je vous ai hissé jusqu'à ma planche pour vous ramener, mais oui c'est moi. » Répondit la Iver aussitôt, plutôt fière. Si elle pouvait -enfin essayait de porter Talan sur son dos, elle n'avait aucun mal à soulever un homme de sa corpulence. Certes, il n'était pas maigrichon, mais ce n'était pas un gros morceau non plus. Les secours enfin là, ils prirent en charge le brun. Rae les suivit, assez distante pour les laisser s'occuper tranquillement de leur patient. Vu que ce n'était pas trop grave, ils le soignèrent sur place, désinfectant la plaie. Et une demi-heure plus tard, les ambulanciers le laissèrent tranquille. Rae s'avança timidement vers le jeune homme. « Ça va mieux ? » Il avait l'air en tout cas. Moins sonné. « Dites, ça vous dit d'aller boire un verre, un café ou quelque chose ? Y a un bar pas très loin de là. On va dire que c'est pour me faire pardonner. » Un sourire aux lèvres, elle savait qu'il ne pourrait pas le lui refuser. Personne ne refuse quoi que ce soit à la Iver quand elle arbore ce sourire là. « Je m'appelle Rae au fait. »
code by Silver Lungs
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité

MessageSujet: Re: you cheat only if you're caught + Rae   Mer 20 Aoû - 11:09

Jackson ☆ Rae


NC’est drôle. Il y a des gens qui pourraient tout faire. Il y a des têtes, comme ça, qui pourraient tout se permettre. Des gens à qui ils n’arriveraient rien de vraiment mauvais… Ou alors qui s’en tireraient toujours, d’une manière ou d’une autre. L’idée s’imposa dans sa tête alors qu’il regardait souriant, sa sauveuse, son agresseuse. Ca aurait pu être n’importe qui d’autre -n’impliquant pas une jolie fille- il aurait été désagréable, vulgaire même, mauvais, et énervé. Il se serait peut être allé entièrement à sa douleur, et il y aurait eu de quoi faire. Entre la gueule de bois et un coup déchirant sur le crâne il avait l’impression qu’il ne pourrait probablement plus jamais se lever. Presque sans exagérer, sa tête était maintenant du poids d’une boule de bowling, mais explosée comme une pastèque avec une batte de baseball. Clairement il aurait pu se plaindre, il aurait pu agir comme un parfait connard, et même faire flipper la personne plus que de raison. Il aurait peut être même pu envisager de l’attaquer en justice, c’est ce qu’on fait dans le pays… Il aurait peut être pu avoir quelques dommages et intérêts. Mais voilà, c’était une fille, et une sacrément canon. Alors il l’avait fermé, il avait sourit du mieux qu’il pouvait, il avait même chercher à faire de l’humour. Il y a des gênes comme ça, qui te pousse à draguer dans n’importe quel condition. Pourtant il ne devait pas être à son avantage, il devait avoir l’air d’un poisson mort sur cette plage. Ou alors il avait l’air d’un dauphin échoué et provoquait les regards désolés, compatissant et en besoin désespéré de le sauver. Ce n’était pas les regards qu’il préférait, mais avec les filles, c’était plutôt très efficace. Le nombre de fille qu’il avait réussit à ramasser après s’être fait démolir la gueule… Pourtant clairement il était un moins bon coup lorsque nombre de partie de son corps était quasiment intouchable parce que rouée de coup. Mais elles semblaient toujours éprouver un certain plaisir à le soigner, et à passer partout ailleurs, ne se gênant jamais de temps en temps de passer - tout de même avec une certaine délicatesse - sur les endroits délicats - pour vérifier qu’elle disait… Enfin, il n’allait pas prétendre qu’il s’y connaissait réellement en cerveau féminin - ça serait mentir - mais depuis le temps il avait appris - non sans échec - quelle fille il pouvait facilement obtenir. Et une fille qui venait de le renverser avec sa planche de surf… C’était plutôt une proie très facile. Trop facile même, il n’aurait surement presque rien à faire. Ca sentait le coup fourrer. Dans sa vie, tout sentait le coup fourrer de toute façon. Il était sur que dans sa réflexion, il oubliait un détail particulièrement important. Un truc énorme qui faisait que là, sur cette plage, il ne devait pas se laisser aller. Oh parce que lorsqu’il se laisse aller, on sait bien on il atterrit.

« On va dire qu'elles auraient pu être mieux. » Il sourit. Bah puisqu’on parle de mieux, sa journée à lui aussi aurait pu être mieux. Enfin peut être pas. Tout dépendait du point de vue. Peut être que mieux aurait été de se noyer complètement. Peut être que mieux aurait été de ne pas se faire percuter. Peut être que mieux aurait été de ne pas avoir la gueule de bois - mais là on était dans le bien trop hypothétique et impossible. Mais peut être que le mieux était exactement ça, un douleur phénoménale et une trop jolie surfeuse. Peut être que lui - maintenant - n’avait pas à se plaindre. « Je vous ai hissé jusqu'à ma planche pour vous ramener, mais oui c'est moi. » Il laissa filer un regard sur la surfeuse en question. Bien sûr que c’était elle. Elle devait pouvoir soulever n’importe qui non ? Enfin pas qu’elle soit monstrueusement musclé… C’était même plutôt discret, enfin pas de trop gros muscle la ou ne veut pas en voir… Mais elle était probablement très ferme… Partout. Oh… Bref. « Oh j’aurais surement pu me débrouiller tout seul. » C’est qu’il fasse le con. Il est bien en position de le faire avec le visage plein de sang et un rictus de douleur planqué derrière son sourire. C’est bien crédible. « Mais merci. » Il ajoute quand même dans un sourire plus doux, et plus sérieux. Il ne sait pas trop encore pour quoi il dit merci. Parce que c’est la moindre des choses ? Parce que les femmes aiment la politesse ? Surement pas parce qu’il le pense. A la surface il le pense un peu, parce qu’elle a un sourire qui le fait fondre et qui l’empêche de réfléchir, ou même de ressentir. Mais au fond, il en avait rien à foutre d’être ramené sur la plage, il pourrait même lui en vouloir pour ça. On ne sauve pas un cadavre, on ne lui jamais dit ? Enfin, elle a ce sourire, et lui, il est déjà mis K.O.

Les secours arrivent et le foutent sur un brancard avant de l’emmener sous la tente un peu plus loin. Il penses que ce n’était pas la peine, qu’il a peut être une tête ensanglanté, mais qu’il a encore deux jambes. On fait joujou avec une lumière devant ses yeux, ses rétines répondent bien - sans blague. On lui pose des questions, il y répond. On lui propose des anti-douleurs, il sert la mâchoire, répond qu’il ne prendra rien de plus qu’un doliprane. Il se connaît, c’est comme ça qu’il commence. Si on lui retire la douleur, il ne va plus jamais la supporter, et il va s’endormir avec toute sorte de chose. L’alcool d’abord, parce que c’est son truc en ce moment, et puis vite, trop vite, ça ne va plus suffire, et il va perdre la main. Il ne survivra pas à une troisième rechute. On lui fait quelques points de suture, on lui lave le sang, et hop, il est remis sur ses pieds. Il fait un salut de matelot avec un grand sourire, avant de sortir pas si fièrement sur ses jambes encore un peu cotoneuse.

La surfeuse est là. Il sourit. « Le mieux du monde. » dit-il souriant, en gonflant surement légèrement son torse. Jackson joviale, c’est surement un spécimen qui n’arrive qu’une seule fois par an ces derniers temps… Lorsqu’il a un jolie sourire auquel il ne sait pas résister. Etrangement celui de Callie choisit ce moment pour s’interposer sur celui de la surfeuse. Il se pince la lèvre. Callie aussi a un jolie sourire, lorsqu’elle lui sourit, ce qui honnêtement n’arrive plus si souvent que ça. Mais il se souvenait que son sourire le mettait toujours hors circuit. « Dites, ça vous dit d'aller boire un verre, un café ou quelque chose ? Y a un bar pas très loin de là. On va dire que c'est pour me faire pardonner. » Mais la surfeuse sourit de plus belle, et alors qu’il tourne le visage vers elle, il est déjà loin. Il se souvient maintenant, pourquoi il ne devait pas se laisser aller là sur la plage. A cause des promesses qu’il lui a faite. Il lui a dit qu’il ferait des efforts. Qu’il ne la tromperait pas. Mais la, la surfeuse, ne lui demande pas de la tromper, non ? Elle lui demande de venir boire un verre. Rien qu’un verre. Pour se faire pardonner. Il ne peut pas décemment dire non, n’est-ce pas ? Et un verre n’engage à rien d’autre. D’accord lorsque Jackson propose un verre à quelqu’un c’est rarement juste pour entendre l’autre déblatérer sa vie. D’accord il n’a probablement jamais bu un verre en tête à tête avec une fille qui ne soit pas Ash ou Savannah sans qu’il ne se passe autre chose après. Mais ça ne veut pas dire que là, ça sera la même chose non ? Il regarde son sourire il arrête de tergiverser. Il sourit. « Allez pour un verre ! » Il sourit trop pour se sentir complètement à l’aise. Il sait que lorsqu’il la regarde sourire, il détaille surtout la pulpe de ses lèvres, et que de la s’ouvre plein de possibilité. « Mais seulement un, il faut que j’aille bosser après… » Bosser ? Dumb ass… Pire excuse au monde. On est dimanche. Elle se présente, Rae. Jolie nom. Pratique à retenir aussi, c’est court, ça doit bien se prononcer… Enfin whatever. Il sourit, il devrait arrêter ça. « Jackson, je te suis. » Elle a parlé d’un bar plus loin. Lui celui qu’il connaît dans les parages, il préfèrerait l’éviter. Même s’il ne fait que boire un verre avec elle, si Callie le voit, elle l’assassine. Et puisqu’il a eu la bonne idée de se trouver un appartement juste au dessus du Barking.

Ils y sont bien vite d’ailleurs. Au bar. Enfin clairement, au barking. Il la regarde rapidement avant de lever succinctement le regard au ciel, vers le premier étage et de faire une grimace mentale. Vraiment ? Il y a pas d’autre bar dans cette ville ? Enfin il n’y a pas tellement moyen de les faire changer de bar sans devoir parler de ce foutu premier étage, qui même s’il ne compte que boire un verre avec elle - oui continue de le répéter, tu finirais peut être par y croire - une copine et un gosse ça ferait toujours mauvais genre. « Oh le Barking très bon choix. » Ahah ! Sérieusement. Pour Jackson qui est sensé être le mec honnête par excellence il avait déjà mentit trop de fois pour s’en rappeler. Oui il avait super mal, non le barking pour l’heure n’était pas un bon choix, et non il ne comptait pas ne boire qu’un verre avec elle. « Je suis barman ici. » dit-il dans un sourire. Bah bien sûr, qu’il continue de dire exactement ce qui marche généralement auprès d’une fille. Il sait comme ça, qu’il y a quelques métiers qu’il vaut mieux faire pour draguer… Bientôt il va lui sortir une feuille de dessin et lui tirer son portrait. Bon ça non, il ne le fait jamais. Enfin il la fait une fois. Soit-disant pour la bonne cause. Ou pas. « A ton avis, il est trop tôt pour prendre quelque chose d’un poil plus corsé qu’un café ? » demande-t-il en souriant - oui il devrait arrêter, abrutit. « Ma tête serait heureuse. » Parce que c’est bien connu, entre le coup sur la tête, et la gueule de bois la meilleure chose à faire c’est de remettre un petit coup… Puis c’est surement un buvant qu’il parviendra mieux à tenir sa promesse… Dumb ass.
code by Silver Lungs
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité

MessageSujet: Re: you cheat only if you're caught + Rae   Dim 31 Aoû - 17:53

Jackson ☆ Rae


Une de ces journées qui démarrent mal. C'était comme ça, on ne pouvait pas y faire grand chose. Il fallait juste faire en sorte d'améliorer la situation. Qu'elle soit meilleure. Alors sauver la vie d'un homme, ça pouvait compter non ? Surtout si c'était nous qui avions en partie causer l'accident. Et heureusement, la victime survit. Elle avait senti sa respiration repartir, son cœur revenir doucement à la normale. Il battait. Il avait ouvert les yeux après avoir recraché de l'eau salé. Rae qui désespérait à ce moment là, vit le miracle apparaître. L'homme reprenait petit à petit ses esprits, malgré les séquelles physiques -et peut être psychologiques- se trouvant sur son crâne. Le sang mélangé et collé au sable formaient une drôle de matière, d'aspect dans ses cheveux. Mais bon, ce n'était pas ça qui importait. Concentrait sur l'état de sa victime, Rae enchaîna les questions. Elle voulait s'assurer que tout allait bien et que même s'il était encore secoué par ce qu'il venait de se passer, il était toujours capable de répondre à son petit interrogatoire. Et apparemment, pas de soucis de ce côté là. L'étranger avait l'air.. Normal. Sonné, mais normal. En tout cas assez pour avoir de l'humour. Genre, il aurait pu se débrouiller tout seul ? La Iver roula les yeux en l'entendant dire ça. Macho en plus de ça. Comme si il aurait pu sortir tout seul de l'eau, alors qu'il était inconscient. Rae aurait bien voulu voir ça en tout cas. C'était déjà un semi-miracle qu'elle l'ait soulevé et ramener jusqu'au sable sans problème, alors bon. Si elle l'aurait laissé faire, le pauvre petit serait déjà noyé. Mais la brunette accepta tout de même le remerciement. « Il n'y a pas de quoi. Normal après tout. » Elle rit légèrement, secouant la tête. Assez de bêtises pour aujourd'hui. La Iver se serait mal vue l'abandonner, le laissant pour mort et repartir tranquillement à sa petite session de surf, l'air de rien. Après ça, elle n'aurait pas eu la conscience tranquille, déjà qu'elle ne l'a pas..

Mais bref. Les secours arrivés, ils prirent en charge le blessé. Rae les regarda faire. Ils l'immobilisèrent dans un brancard par sécurité et regagnèrent leur champ de travail. Rae aurait très bien pu partir. Reprendre ses affaires, ce pourquoi elle était là. Surfer, profiter du beau temps et des belles vagues, mais elle n'avait plus le cœur à ça. Il la préoccupait trop. L'anglaise ne repartirait pas apaisée si elle ne savait pas comment il s'en sortirait. C'était vrai, entre temps il pourrait lui arriver n'importe quoi.. Une hémorragie, reperdre conscience par exemple. Alors Rae se revêtit de son tee-shirt et de son short, prit sa planche et se dirigea vers la tente où son blessé venait d'être envoyé. Tant pis si elle allait attendre des heures. Non pas qu'elle soit sûre qu'il en vaille le coup, mais c'était la moindre des choses après tout. La brunette tendait l'oreille et n'entendait pas de cris ou de bruits qui présentaient un mauvais signe. C'était déjà ça.

Finalement ça ne dura pas aussi longtemps que ça. Great. La Iver lui demanda s'il allait mieux et apparemment oui. Il avait l'air en tout cas. Ça sentait bon. Alors Rae se lança. Elle l'invita à boire un verre, un café ou pourquoi pas même manger. C'était juste sa façon de lui demander pardon, tout en espérant ne pas passer pour une folle. Ni même une psychopathe qui aurait juste donné un coup de planche à un type pour ensuite l'inviter à sortir. Il était charmant, son type, n'avait pas l'air taré et bon assez bien foutu. Mais il y avait encore et toujours un certain blondinet qui ne sortait pas de sa tête. Oui ils n'étaient pas ensemble et même s'il y avait à nouveau du rapprochement, rien de bien concret. Pour l'instant du moins. Une voix lui disait de se contrôler, de ne pas faire la même bêtise qu'avec Emilio -le cousin du Whitely- mais une autre lui disait de foncer. Elle avait le droit de s'amuser et puis après tout, Leo ne devait probablement pas connaître ce type. Et puis pour l'instant, il ne s'agissait que d'un verre. Rae n'avait pas l'intention de le violer le petit. Et l'inconnu se montra partant. « Mais seulement un, il faut que j’aille bosser après… » « Ça me va, Jackson. » Acquiesça -t-elle d'un sourire. Jackson. La surfeuse le guida donc dans ce fameux bar. Le Barking. Et avant même de lui demander si ça lui convenait, il approuva l'idée. Il y était barman d'ailleurs. « C'est vrai ? Je viendrais souvent boire à l’œil dans ce cas. » Pourquoi pas après tout. Et puis si ça lui permettait de voir le beau barman à la tâche, why not ? Enfin, tout dépendrait de comment se terminerait ce premier verre. « A ton avis, il est trop tôt pour prendre quelque chose d’un poil plus corsé qu’un café ? Ma tête serait heureuse. » Rae sourit avant de s'installer. Elle n'était pas certaine que pour sa tête, l'alcool était conseillé. Mais après tout, ce n'était pas elle qui lui dirait non. « Moi ça me va ! Ça sera quoi pour toi ? » Lui ayant dit ce qu'il désirait, la Iver donna sa commande au barman et revint quelques minutes plus tard avec leurs verres. « Voilà. » Elle leva alors son verre. « Bon et bien à cette planche pris sur la tête ! » Dit-elle avec humour avant de boire une gorgée de son cocktail.

Bien qu'il ne soit pas tard, il y avait déjà de l'ambiance dans ce bar. En même temps c'était l'été alors.. il n'y avait pas trop d'heure pour s'amuser. « Il est sympa cet endroit. Et tu y travailles depuis longtemps ? » Bon elle ne savait pas trop comment lancer la conversation sans que ça ne soit interpréter pour de la drague. Elle n'était pas du genre à être rentre-dedans. A lui demander qu'il lui raconte toute sa vie. Savoir s'il avait du fric, s'il ne faisait rien de ses journées à part se prendre des coups de planche lui importait peu. La brunette porta à nouveau ses lèvres à son verre et regarda brièvement autour d'eux. Pas de visage familier à l'horizon. Ouf. Pas de Talan pour jouer les gros dur et faire peur à Jackson par le mastodonte qu'il était. Elle l'aimait, mais quand il prenait le rôle du grand frère -chose qu'il faisait 99,99% du temps- il se montrait parfois un peu trop.. étouffant. Talan quoi.

code by Silver Lungs
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité

MessageSujet: Re: you cheat only if you're caught + Rae   Mar 2 Sep - 9:43

Jackson ☆ Rae


Il vous est déjà arrivé d’être persuadé de faire une connerie, et de la faire tout de même ? Le truc n’a pas l’air objectivement stupide, enfin pas nécessairement, mais vous savez, au fond de vous, que ça ne peut pas bien se finir. Vous vous connaissez d’une part, et puis vous voyez les signes avant coureur. Mais vous êtes là, vous savez, et vous haussez les épaules avant de foncer. Vous ne foncez pas en vous disant, allons-y, foirons vite mais foirons bien. Non non, vous savez, mais vous faites semblant d’espérer, vous fermez les yeux, et vous vous dites, mais noooooon qu’est-ce que je suis pessimiste. Mais il faut arrêter de se leurrer, être lucide ne veut pas dire être pessimiste, et inversement bien sur.

Jackson ça lui arrivait tout le temps. Jackson c’était même la définition même de ce qu’il était et de comment il agissait. Parce que Jackson n’était pas complètement stupide. Et Jackson n’était même pas totalement un connard. Enfin parfois, par acquis de confiance, il agissait purement et simplement comme une enflure. Mais généralement c’était parce qu’il voulait faire le caïd auprès d’un tel ou d’un tel, et qu’il s’était largement fait influencé. De toute façon c’était le résumer de sa vie, se faire influencer, et être un connard par procuration. Mais sinon, il n’était pas con… Et puis surtout il commençait à en avoir du plomb dans la cervelle. Et quand il se donnait la peine de réfléchir, il était même capable de savoir ce qu’il devait faire. Dans la situation présente, il devait probablement refuser le verre. Ou alors bien se tenir. Mais là c’était plus délicat. Il ne se faisait pas confiance. Et il avait probablement raison. Et c’était là que le bas blesse. Pris au piège entre sa connaissance de la situation et ce qu’elle devrait impliqué, et la réponse logique que tout être normalement constitué devrait faire, il prenait nécessairement le mauvais chemin. Prenons toujours la présente situation. Bien sûr il pourrait suivre son instinct et dire non… Mais sous qu’elle raison ? C’était aimable de sa part, c’était pour se faire pardonner, ça pourrait n’être que ça. Ca serait presque malpoli de dire non. Mais soyons honnête… Que ça ? Vous avez déjà vu - ou même imaginez - Jackson prendre un café - ou un verre - avec une fille pour que ça ? Ouai non… Ou alors la fille en question c’est Ash, ou Isla, Indie à la limite, ou Savannah bien sûr… Mais plus loin… Non jamais. Alors ça devenait délicat, il ne pouvait dire ni oui, ni non, et peut être n’était pas non plus une option. Et c’est dans ce cas délicat, que le cerveau trouve le moyens de toujours - toujours - choisir la mauvais décision pour vous. Au diable votre mauvais pressentiment, vous êtes décidément pas un mec cool, disons oui à tout. Dire oui à tout avait aussi été un fort provocateur dans la chute évidente et constante de Jackson. « Ça me va, Jackson. » On fait semblant de se protéger, pour se donner bonne conscience. On fait en sorte de pouvoir ce dire, qu’on a tout, tout fait pour éviter la connerie… Mais que non, décidément c’était inévitable, et que ce n’était vraiment pas de votre faute… Mais vraiment, la faute à qui sinon? « C'est vrai ? Je viendrais souvent boire à l’œil dans ce cas. » Il ria. Un rire un peu jaune, un rire qui s’étranglerait presque, et qui installait les warning dans sa tête. Non parce que vous en connaissez beaucoup qui vienne boire à l’oeil dans votre bar sans rien demander de plus… Enfin peut être qu’elle ne demande pas, mais elles font en sorte que vous si… C’est d’ailleurs justement pour cette raison que vous la servez, à l’oeil… « Hé ! pas sûr que ma paye apprécie ! mais tu devrais définitivement essayer. » Nope… Mauvaise réponse. Enfin dans le fond, il avait bien commencé… Pour finir sur un what the fuck qui pourrait être interprété au mieux comme une autorisation de tentative de drague, au pire comme simplement une tentative de drague. En même temps c’était peut être exactement ce qu’il faisait. Jackson avait des automatismes, et la drague en était clairement un. C’était devenu, avec la connerie, comme une deuxième nature.

Acquiesçant à l’envie d’alcool, il ne put s’empêcher de sourire. Si elle avait penser à une contre-indication, elle s’était tue. Boire aussi était une mauvaise idée, une de plus, on était plus à sa près. « Un gin tonic » demanda-t-il. Il aurait pu faire son galant, l’invité, mais ça aurait été une troisième mauvaise idée. D’autant plus que c’était elle qui l’invitait, justement pour se faire pardonner. Si c’était lui, le verre voudrait dire bien autre chose. Elle revint et leva son verre ainsi qu’un sourire éclatant. Damned. Grosse, grosse connerie. « Bon et bien à cette planche pris sur la tête ! » Il fit une grimace sourire avait d’entre choquer leur verre et de boire une bonne gorgée. « A la surfeuse dessus » répondit-il dans un sourire. Mais putain ! Il pouvait pas se taire, laisser filer le moment, l’humour et tout ce qui allait avec. Bien sûr c’était teinté d’ironie, mais juste assez pour encore se glisser parfaitement dans la case drague. Bon, en soit il ne faisait rien de mal, il avait le droit d’être charmant avec une fille. Bien sûr si Callie arrivait maintenant - même s’il y avait aucune chance que ça arrive - elle le prendrait mal… Mais elle prenait tout mal, alors, tout de suite, ça réduisait le champ d’action.

« Il est sympa cet endroit. Et tu y travailles depuis longtemps ? » Ah les questions sur la vie de tous les jours. Tout de suite il était moins à l’aise, parler de sa vie, c’était le rentrer dans la case bon gros looser. « Très sympa, mes potes me bénissent depuis que je bosses là. » dit-il dans un sourire. Il était clair que depuis que Jackson bossait au Barking, ils avaient tous trouvé une seconde maison dans ce petit bar. « Depuis environs trois ans. » depuis qu’il sortait de prison quoi… Mais ça… peut être qu’il n’allait simplement pas le dire. C’était pas le genre de truc qui faisait craquer les filles… enfin sait-on jamais, certaine son bizarre. Mais celle là avait l’air normal. Enfin par rapport à Callie, elle était normale… Clairement. « Et toi ? Tu es à LA depuis longtemps ? » Tout de suite, supposé qu’elle n’était pas d’ici. Mais bon c’était évident, il ne l’avait jamais vu dans les parages… Ca voulait tout dire. « Enfin à moins que justement aujourd’hui tu n’ais voulu changé de plage pour prendre les vagues… » et voilà qu’on insinue encore plus qu’il ne l’avait jamais vu dans les parages… « Pas que j’ai l’oeil sur toutes les surfeuses du coin, bien sûr… » Oui bien sûr… pas son genre. Enfin pas trop ces derniers temps cela dit… « Enfin si j’avais eu l’oeil sur vous, je me serais probablement pas mangé votre planche. » Ou peut être justement que si…

code by Silver Lungs
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité

MessageSujet: Re: you cheat only if you're caught + Rae   Ven 26 Sep - 22:49

Jackson ☆ Rae


Et la voilà au bar. Encore une fois. Enfin pas que ça soit courant chez elle, mais bon ces derniers temps on ne pouvait pas dire qu'elle ne s'était pas fait ami-ami avec l'alcool. Besoin d'oublier ses soucis, besoin de se vider la tête. Le surf ou la boisson, au choix. Mais aujourd'hui, ce n'était pas pour ça que Rae se retrouvait là. Non. C'était le beau garçon jute en face d'elle qui l'avait poussé à venir jusqu'ici. Si son cousin la voyait faire.. Il l'aurait probablement attrapé par la peau des fesses après avoir mis une droite à Jackson. Mais heureusement, rien de tout ça n'allait se produire. Du moins, elle l'espérait. Mais pourquoi penser à ça alors qu'il ne s'agissait que d'une pauvre discussion autour d'un verre ? Haha good question. Peut-être bien parce que notre petite Iver avait des idées farfelues derrière la tête. Qu'elle n'avait tout simplement pas que de bonnes intentions et que lui proposer de lui payer un verre était une tactique d'approche. Faut dire que Rae avait besoin de se distraire en ce moment. Entre ses soucis d'Hawaï qui remontaient à la surface et sa frustration de vivre avec son blondinet sans trop pouvoir le toucher.. Hard. Elle en avait marre. La brune voulait se jeter à l'eau, profiter à fond de ce nouveau départ pour envisager une suite avec Leo. Lui avouer enfin -et surtout se l'avouer à elle-même- qu'elle ne ressentait pas qu'un simple sentiment amical à son égard. C'était bien plus. Bien plus fort. Mais lorsqu'elle commençait à avancer d'un pas, elle en reculait de suite de deux.

Mais là, en continuant d'avancer sur ce terrain dangereux, elle allait reculer de mille. Et Rae ne pourrait s'en prendre qu'à elle-même. « Hé ! pas sûr que ma paye apprécie ! mais tu devrais définitivement essayer. » Un large sourire se dessina sur ses lèvres, c'était gagné d'avance. « J'y manquerai pas. » Si elle continuait ainsi, pas sûre qu'ils en sortent indemnes. Et à en voir la suite, c'était perdu d'avance. Alors galante comme elle l'était, la belle partit chercher au bar de quoi les rafraîchir. Un gin tonic pour lui et une tequila sunrise pour elle. Revenant à leur table, Rae ne manqua pas de vouloir trinquer. Rien de tel histoire de plaisanter un peu plus sur cette situation. Il était clair qu'en se levant ce matin, la Iver ne s'attendait pas à passer le reste de sa journée avec un inconnu, sirotant de l'alcool après l'avoir assommé alors qu'il ne faisait pas encore noir. Mais ses yeux.. Damned. Il en avait des beaux. Et un sourire.. Et un cul.. Stop, on se reprend. Sa mère lui disait toujours de boire, ça coupait l'appétit. Ben là, elle prenait son conseil sérieusement. Alors elle buvait. Mais son verre n'étant pas de l'eau, plus elle vidait sa tequila, plus elle avait faim. Ouais, faim de lui. Trois ans qu'il bossait dans ce bar. Pas mal pour les potes en effet. D'ailleurs, elle aussi pourrait sûrement bientôt en bénéficier. Et ça, c'était réellement un bonus. Elle allait poursuivre en le bombardant d'autres questions, sauf que Jackson ne lui en laissa pas le temps. C'était à lui de l'interroger. Ça se voyait tant que ça qu'elle n'était pas du coin ? Elle qui en surfant pensait se fondre dans la masse des californiennes, c'était manqué de chance. Sûrement son accent British qui devait encore se jouer d'elle. Malgré les années, Rae n'avait pas perdu son accent. Ce qui au final faisait son charme, ou pas. « Je vois.. Apparemment tu as un très bon œil. » Dit-elle avant de rire légèrement. « Je viens d'emménager à L.A depuis quelques jours maintenant. » Elle finit son verre et reprit. « Un nouveau départ. Et il à l'air de plutôt bien commencer.. Enfin tout dépend pour qui. » Parce que c'est sûr que de se prendre une planche en pleine tête, ce n'était pas vraiment positif. Et jusque là, Rae n'était pas au courant que se faire assommer dans l'eau porter bonheur. La Iver avait soif. Alors sans plus attendre, elle paya une nouvelle tournée. « Un billard ça te dis ? » Finit-elle par proposer, lançant un coup d’œil sur la table de jeu.

Et après quelques verres en plus, quelques parties de billard de gagnées et de perdues, ils se retrouvaient encore dans ce bar. La Iver était saoul. Elle n'arrêtait pas de rire, de mal viser, de dire tout et n'importe quoi et surtout, de chercher sa victime de tout à l'heure. « Bon on joue quoi pour cette partie ? » Ils n'en étaient pas arrivés au strip-billard, mais presque. Un défi pour celui qui perdait. Et Rae n'en était pas à son premier. Elle avait du payer un verre à un inconnu, s'en faire payer un en aguichant le premier venu. Bref, c'était des défis mignons. Rien de bien méchant. Ils commencèrent la nouvelle partie. L'anglaise s'approcha du barman quand ce fut à son tour de jouer. Au moment où il devait tirer son coup -on parle toujours de billard hein- la petite le bouscula et bien entendu, la boule ne rentra pas dans le trou. Haha. « Mince alors ! » Elle se mit à rire une fois de plus, pressant son bras -pour rester plus en équilibre qu'autre chose. A son tour. Elle tâcha de s'appliquer, mais manque de pot, c'était loupé. Alors d'un geste, Rae posa la queue (de billard) et attrapa la main de Jackson. « Ça te dis pas qu'on aille ailleurs ? » Lança-t-elle, doucement, un ton légèrement aguicheur. Elle ne savait pas quelle heure il était, ni même depuis combien de temps ils se trouvaient là. Plusieurs heures en tout cas. Alors il était peut-être temps de bouger non ?
code by Silver Lungs
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité

MessageSujet: Re: you cheat only if you're caught + Rae   Dim 5 Oct - 20:46

Jackson ☆ Rae


D’un point de vu technique, Jackson n’aimait pas les femmes. Bien sûr il adorait la gente féminine, leurs courbes, leurs odeurs, leurs peaux… et… Enfin, pas besoin de vous faire un tableau. Mais la femme qui parle, qui selon son système de valeur et tout ça… Oh god no ! C’est qu’une femme qui réfléchit est un fléau pour la terre entière, qu’on se le dise… Jackson qui réfléchit, ça ne fait pas de mal, et surtout ça ne risque pas d’arriver par exemple. Bon cette fille là, n’avait pas l’air particulièrement dangereuse. D’ailleurs là était le principale problème. C’est qu’elle avait l’air complètement inoffensive, derrière leurs grands yeux aguicheurs, leur long cheveux qui font diversion, leurs joues qui savent rougir au bon moment, leur décolleté juste suffisamment discret et présent. Quoiqu’il ne dit pas non non plus à un décolleté flagrant et grand ouvert. Mais est-ce que des yeux si bleu sur une peau si laiteuse - oui Jackson connaît l’adjectif laiteux, ça ressemble à… non rien - pouvait réellement être si inoffensifs ? Probablement pas, un mec saurait se damner pour une fille pareille… C’est toujours la même chose, les guerres, les massacres, les échecs, c’est toujours à cause d’une fille. Bon et puis qu’on soit d’accord, une femme c’est nocif, et ça sait parfaitement bien te les briser une fois que ça t’a mis le grappin dessus. Enfin ce n’était pas du tout le moment de penser à une femme en particulier particulièrement démoniaque et nocive. Peut être devrait-il justement y penser, ça l’empêcherait de se vautrer de plus en plus dans une connerie qui paraissaient très certainement évidente… Mais Jackson n’était pas réputé pour savoir prendre les bonnes décisions. Et avec une certitude étonnante, il plongeait tout droit dans un piège qui semblait avoir été construit rien que pour lui.

Il fallait dire que cette Rae était sublime. Callie n’avait certainement rien à lui envier, mais si Jackson était capable d’avoir plus de deux femmes dans la tête au même moment, il ne se mettrait jamais dans des situations compromettantes. Il fallait dire aussi que Rae ne le draguait pas. Enfin il avait été dragué, et certaine fille pouvait être bien moins subtile que ça. Bien sûr dans son langage à lui, inviter à prendre un verre n’était jamais totalement innocent. Et si on lui mettait un pistolet sur la tempe à ce moment précis pour lui demander s’il pensait que ce qu’il faisait était bien vis à vis de Callie, il répondrait sans aucun doute, non. Mais voilà, autant il pouvait être lucide après coup, ou lorsqu’on lui laissait l’occasion de réfléchir, autant le reste du temps il fonçait droit dans le mur avec une innocence débile. Enfin innocence… On parlait de Jackson tout de même, le mec qui était toujours présumé coupable. Rae était donc un piège plus large qu’un volcan, mais la lave qui s’agitait dans le fond était bien tôt hypnotisante pour que Jackson refuse de s’approcher. « J'y manquerai pas. » Le voilà qui laissait échapper un sourire-rire. C’était gagné d’avance. Pour lui comme pour elle, de toute évidence, mais il avait plus à perdre qu’elle. Enfin il n’en savait rien, mais il avait toujours plus à perdre que tout le monde. C’était un constat assez alarmant qu’il faisait à chaque fois qu’il se vautrait - souvent donc.

Le début de la fin s’entamait dans des questions d’une banalité alarmante. Il fallait bien parler. Parler avait généralement pour Jackson pour effet de casser toute libido. Jackson n’aimait pas les femmes qui parlent. Jackson se fichait bien de ce qu’elles pouvaient avoir à dire. Bien sûr il lui arrivait de faire des exceptions, et de temps en temps de prendre son mal en patience. La Rae n’avait pas l’air conne, et ce qu’elle racontait était surement très intéressant, mais il souriait, hochait la tête, lorsqu’il le fallait, ça ferait l’affaire. Là seule qui parvenait à se faire entendre c’était Callie, mais elle y mettait toute sa voix et quelques coups… Jackson n’arrivait pas à se fermer contre elle. Mais cette Rae, il pouvait la regarder, et ne penser à plus rien d’autre… Droit dans le piège je vous disais. Non vraiment pour Jackson il n’y avait rien de pire que de parler. Parler c’était ouvrir son esprit à l’ennui, et donc à toute pensée salace qui pouvait s’infiltrer dans son cerveau. Non vraiment, il ne pouvait pas y avoir pire.

« Un billard ça te dis ? » Arf, non, il pouvait y avoir pire. Un instant son regard fila de la table de billard à Rae. Il hocha la tête. Bien sûr que ça lui disait. Quel homme normalement constitué dirait non à une partie de billard avec une fille pareille ? Personne ne devait résister à la voir se pencher délicatement sur la table la queue dans les mains… Sans mauvais jeu de mot, le billard était une activité démoniaque pour tout homme qui se respecte vaguement. Parce que nécessairement dans l’hypothèse d’une partie mixte comme ici, on ne pouvait pas résister à pimenter le jeu, de manière toujours stupide. On ne pouvait pas s’empêcher de boire non plus. Et même si Jackson avait surement une tenue de l’alcool assez impressionnante, il ne fallait pas trop lui en demander… Une fille soule devenait rapidement plus tactile, et ouverte, et là, c’était le drame. « Bon on joue quoi pour cette partie ? » Damned. Jackson avala une gorgée de travers et ne pu se retenir de tousser. Si les verres qui s’accumulaient dans son sang ne lui faisait pas encore trop perdre ses moyens au billard, il avait désormais plus aucune barrière mentale, et aucune réponses sages et raisonnables ne lui traversaient l’esprit. « Sûr… » Le plus sage qui lui venait c’était son numéro de téléphone… Mais honnêtement il était tellement quasiment sur de gagner que c’était con de gâcher un gage si simple avec ce genre de truc, alors que clairement pour avoir son numéro de téléphone il n’aurait qu’à demander. Il se rapprocha d’elle en rigolant « Il n’y a pas moyen que je m’en sorte bien là… » siffla-t-il dans un rire jeté au fond de son verre. « Soit je suis un complet pervers… Soit un looser qui ne prend pas sa chance… » et malheureusement pour lui, ou heureusement il était plus du genre à taper dans le complet pervers. La preuve, il s’était subtilement rapproché d’elle. « Choisis ton gage, tu vas perdre. » siffla-t-il en riant toujours, à la voir sourire, et à voir son regard embué par l’alcool ça ne faisait aucun doute. Elle commença d’ailleurs à jouer, avec une grâce de fille saoule, et le talent aussi. Jackson ne put pas s’empêcher d’éclater de rire. Elle était bien trop charmante avec sa maladresse alcoolique et… Sa main sur son bras… Bon on ne va pas pousser, ce n’est pas si euphorisant, ce n’est qu’une main, et que son bras, mais il y avait le regard, et la question. « Ça te dis pas qu'on aille ailleurs ? » Ailleurs ? Bon il n’allait pas jouer son innocent. Et il pourrait dire que sa conscience lui soufflait de se barrer en vitesse, que toutes les alarmes c’étaient enclenché dans sa tête ? Mais non, rien de tout ça. Il avait sourit, il avait établit un jeu de regard qu’elle avait initié, ou demandé. Il avait bougé pour lui faire vraiment face, là laissant entre le billard et elle. Si on le laissait partir, il se contenterait de la table, oubliant parfaitement le reste du bar. Mais, elle demandait. « Tu n’aimes plus le billard ? » Demanda-t-il en souriant, de plus en plus proche d’elle. Il y avait quoi, un bon paquet de centimètre entre leur deux visages ? D’un geste fluide il dégagea sa nuque de ses cheveux, et il souffla dans son oreille « J’habite loin. » BAM mensonge… Comme quoi, même lorsqu’il arrivait à ne pas penser à Callie, il n’oubliait pas que son appartement était absolument hors de portée. Dommage, il était juste au dessus. Trop près il ne résista pas à déposer ses lèvres dans le creux de son cou. Si jusque là c’était - presque - innocent, là il n’aurait définitivement plus aucune défense. Mais il n’y pensait plus, de toute évidence. Sinon il n’en serait pas là. « Mais je connais un barman qui possède les clés de toutes les salles les plus intéressantes du bar… » fit-il amusé en faisant tinter les clés dans sa poche. Il l’embrassa, avec toute la retenue dont il était capable, jouant plutôt à lui donner envie de s’agripper à lui pour le traîner directement dans la première salle qui ferait l’affaire qu’à vraiment entamer les hostilités. « ou je peux finir de te ratatiner au billard » dit-il en s’éloignant l’air de rien, un sourire diablement malin sur le visage. Il sortit néanmoins les clés de sa poche et les fit tinter à la hauteur de son oreille. Oui finir la partie de billiard… Il ferait mieux de se cogner sauvagement la tête sur la table.



code by Silver Lungs
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: you cheat only if you're caught + Rae   

Revenir en haut Aller en bas
 

you cheat only if you're caught + Rae

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» → is this one thing that caught me slippin' le 14 mai 2012 à 08h42.
» Eva « Please don't see just a girl caught up in dreams and fantasies
» Nymeria ∞ Please don't see just a girl caught up in dreams and fantasies
» Le fabuleux Juke-Box du Grand Escargot
» cray ➺ caught in a landslide, no escape from reality
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
♫ Modern Family :: DANS LE GRENIER :: Archives rps-