AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 The One who did a photo shoot. || Isla&Rae&Ava

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Invité
Invité

MessageSujet: The One who did a photo shoot. || Isla&Rae&Ava   Lun 28 Juil - 14:44

Isla ☆ Rae ☆ Ava


Son téléphone sonnait, encore et encore. Affalée dans le canapé, Rae grommelait. Bordel, foutais-moi la paix je veux dormir ! Mais non. Son portable sonnait encore et toujours. La jeune anglaise finit alors par le prendre. Elle avait plusieurs messages vocaux de Julian. Parfois, elle se demandait pourquoi elle avait accepté d'être sa nouvelle cliente. Au premier abord, elle l'avait trouvé charmant et intéressant à sa manière, mais qu'est-ce qu'il était chiant. Oui, il n'y avait pas d'autre mot pour le qualifier. Il voulait faire de Rae tout ce qu'elle n'était pas. Une potiche. Elle aimait le mannequinat, mais dans le domaine du sport. Pas pour une collection de lingerie féminine ou je ne sais quoi. Julian commençait à l'entraîner dans toutes sortes de shooting photo et parfois, elle lui disait stop. Rae ne se sentait pas à l'aise, pas à sa place. Surtout en voyant les autres mannequins qui étaient aussi fines que des aiguilles. Tout ce qu'elle n'était pas. La brunette était une bonne vivante et pour tout dire, elle aimait bien manger. Elle ne se privait de rien et le surf l'aidait à garder la ligne. Alors quand elle les voyait toutes se nourrir de pilules ou de légumes en bâtonnets, ce métier avait tendance à la dégoûter.

« Rae c'est Julian, n'oublie pas ton shooting avec les filles! Rappelle-moi quand tu auras eu ce message. » Message supprimé. Nouveau message : « Allô, c'est encore moi ! Tu dors ou quoi ?? Allée bouge tes fesses Rae ! » Message supprimé. Nouveau message : « Tu te fous de moi?! Ne me force pas à venir te chercher ! » Message supprimé. Nouveau message : « Bon, j'ai appelé Isla et elle n'a pas eu de tes nouvelles. J'espère que t'es pas en train de surfer ou je ne sais quoi ! » Mon Dieu, il avait l'air vraiment furieux. A moitié endormie, la belle se redressa et lui envoya un sms pour le rassurer. Oui, il ne valait mieux pas l'appeler sinon sa voix lui donnerait mal à la tête. Elle avait complètement zappé que c'était aujourd'hui. Regardant l'heure s'affichant sur son téléphone, Rae avait encore trente minutes devant elle. C'est bon, pas la peine de stresser pour autant ! La Iver prit alors direction de la salle de bain. Elle vérifia au passage s'il y avait encore quelqu'un dans la maison, résultat, no one. Leo devait déjà bosser quant à Talan, il devait probablement surfer ou bien continuer les travaux de leur future école de surf. Il lui tardait que celle-ci ouvre. Elle n'avait envie que de se consacrer sur ce projet, enseigner, surfer et être auprès des deux hommes de sa vie. Et puis, être toute la journée sur la plage, que demander de mieux ?

Anyway. Sortit de la douche, la petite ne se compliqua pas la vie. Elle enfila un short en jeans et un débardeur. Une légère touche de maquillage pour ne pas non plus arriver en touriste et la voilà partie. Malgré que Julian l'ait un peu brusqué, Rae était contente de passer ce moment avec Isla et Ava. Elle les avait rencontré il y a peu de temps au même endroit ou elles allaient passer leur journée. Les deux avaient de suite sympathisé avec la nouvelle et voilà qu'elles se montaient un projet à trois. Bien entendu tout ça ne se serait pas fait sans l'agent Robertson. Mais bon, elle préférait penser que c'était son idée et celle de ses deux camarades.

Arrivée au point de rendez-vous, elle constata que la photographe et la journaliste n'étaient pas encore là. On l'agresse et au final, c'était la première arrivée. Mais ce n'était pas grave, bien au contraire. Oui, parce que la brunette aperçue dans son champ de vision une tête plus que familière. Lui. Toujours et encore lui. Rae s'avança vers le blondinet avant de le saluer. La Iver jeta un coup d’œil derrière elle et ne les voyant toujours pas, elle commença à discuter avec Leo. Elle trouvait son idée de food truck assez sympa et puis si elle pouvait manger mexicain et boire à l’œil, pourquoi pas (a) D'ailleurs, Rae lui demanda une Margarita, pensant que peut-être l'odeur du citron mélangé à la tequila les ferrait arriver !  

code by Silver Lungs
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité

MessageSujet: Re: The One who did a photo shoot. || Isla&Rae&Ava   Sam 2 Aoû - 13:28


Fashion is not about being comfortable sweety...



"Julian ralentis attend, attend… Comment ça tu ne peux pas venir? Mais…. est-ce que tu peux articuler quand tu parles?"

Quand Ava avait décidé de reprendre la photographie, tout naturellement, elle s’était tournée vers la seule personne qu’elle connaissait qui savait tout ce qu’il fallait savoir en matière d’art à Los Angeles et qui pourrait l’aider à se faire un nom, rapidement. Mais à présent qu’elle était au téléphone avec Julian, le matin même de son premier photoshoot depuis… Depuis des milliers d’années semblait-il, elle se disait que peut être, elle aurait dû commencer avec quelque chose de plus… raisonnable. L’agent n’avait absolument aucune notion de raisonnable et Ava s’était laissée embarquer dans toute cette histoire en se contentant d’hocher la tête et de payer pour le smoothie de Julian tandis que celui-ci parlait à toute vitesse. Mais dans le fond, et si elle était très honnête avec elle-même, la blonde voulait retrouver ça. Cette même passion, ce même élan pour son travail. Elle avait réussi à obtenir de bons clichés au fil des semaines et elle avait même commencé à se faire une petite chambre noire dans ce qui devait être une chambre d’amis dans son appartement. Elle y passait des heures à contempler ses propres clichés et les assembler d’une manière qui lui paraissait logique. La blonde ne pouvait pas vraiment expliquer son procédé, mais en mettant telle ou telle photo côté à côte, elle pouvait voir une histoire et elle pouvait même voir l’histoire que chaque personne avait à raconter. Peut être que c’était complètement stupide mais c’était de cette manière là qu’elle le ressentait. Mais pas de ça aujourd’hui, aujourd’hui c’était plus professionnel et Ava poussa un soupir tandis que Julian lui lançait l’adresse avant de raccrocher.

"Mon dieu… " Lâcha la blonde, un sourire aux lèvres, se disant qu’il ne cesserait jamais de l’impressionner. Elle devait commencer par le plus urgent, que faisait-elle toujours en sous vêtements dans son salon? Oui, vite. Elle se rua dans la salle de bain pour tenter de dompter ses mèches blondes et enfila une robe de chez Valentino, bien déterminée à avoir l’air professionnelle et ce malgré le lieu du photoshoot. Elle rata trois fois son maquillage sous le coup du stress et quand son téléphone sonna une nouvelle fois, Ava sut que c’était les représentants de la marque de maillot de bain qui venait la chercher. Plus le temps de reculer pas vrai? Ava attrapa son sac et poussa un grand soupir, elle regarda une dernière fois son reflet. « You can do this, okay? You’ve got this. » Un sourire sur les lèvres, elle sortit enfin de chez elle, saluant les maquilleurs et la styliste. La jeune femme n’avait aucune raison d’être nerveuse après tout, même s’il s’agissait des maillots de bain d’une marque, cela restait tout de même son projet et c’était elle qui était allée trouver Julian avec son idée. Elle respira un grand coup et salua tout le monde avant d’échanger quelque mot avec la styliste. Elle et Ava étaient sur la même longueur d’onde: il fallait quelque chose de fun et qui ne fasse pas couverture de magazine mais bien que les clients comprennent que tout le monde pouvait s’amuser dans leur maillot de bain, professionnel de surf ou pas dans le fond. Ava était plus que rassurée et sortant du véhicule, elle sortit la première, cherchant la future mannequin des yeux. La trouvant, elle se dirigea vers elle, faisant un signe de la main. "Bonjour Rae. Je m'excuse par avance pour tout... ça." Ava fit un signe vers le camion de la marque de maillot de bains et tout le matériel qui commençait à être mise en place.

"Je réalise bien que tu n'as pas l'habitude de tout ça, on va essayer de commencer en douceur pour un premier jour."Ava ponctua sa phrase par un sourire et avant qu’elle ait pu ajouter quoi que ce soit, Rae fut abordé par quelqu’un qui devait se charger de son maquillage et de sa coiffure. Avec un sourire aux lèvres, Ava regarda la jeune femme contrainte de s’asseoir sur une chaise tandis qu’on lui demandait quel genre de produit elle utilisait pour ses cheveux ou pour sa peau. Franchement… Julian avait été affreux de la laisser toute seule aujourd’hui, mais elle le comprenait, elle était jolie, très jolie et Ava avait déjà deux ou trois idées de clichés qu’elle voulait essayer mais tout de même. Son sourire s’agrandit en voyant le verre de margarita que Rae était en train de boire il y a quelques secondes. Une fois la partie maquillage et habillage terminée, oui, elles pourraient enfin s’amuser.. Tournant la tête et se demandant si elle ne ferait pas mieux d’abandonner ses talons, Ava aperçut alors Isla. Elle se dirigea vers la jeune femme, passant un bras autour de ses épaules. "Te voilà enfin, je crois que je vais traumatiser Rae." Elle fit un signe de tête en direction de la jeune femme qui était bien entourée. "Elle va vraiment me détester… Enfin je crois."
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité

MessageSujet: Re: The One who did a photo shoot. || Isla&Rae&Ava   Mar 12 Aoû - 4:05

Isla ☆ Rae ☆ Ava


« Fuck, Isla… » Deklan fronça les sourcils, lèvres pincées, avant de pointer du menton Muffin qui nous fixait au bord du lit, immobile. Pas qu’il aurait pu aller tout colporter à la garderie à ses autres potes poméraniens, mais les deux grosses prunelles globuleuses du canin eurent tôt fait de refroidir le gallois dans ses avances. Si déjà après la nuit de beuverie à laquelle on avait eu droit – Leo était passé à l’appartement question de nous faire tester de nouvelles recettes de margarita – je me comptais chanceuse ce matin d’avoir réussi à avoir le moindrement un peu d’activité sous les draps, mais mon gamin adoptif au poil soyeux venait de couper toute envie de mains baladeuses et d’autres baisers langoureux une fois le soleil bien haut levé. J’avais fait comme si de rien n’était, tirant les draps par-dessus nos têtes, rigolant devant l’attitude prude de Deklan, ajoutant au passage que « Je devrais vraiment attacher une clochette à son cou, il est aussi silencieux que Donald lorsqu’il se déplace… ». Il me corrigea net en insistant sur le fait que je devais parler de Dave avant de s’écrouler à mes côtés, passant tout de même son bras sous mes épaules. L’autre, Mister D, le musicien silencieux, était passé par tous les noms avec moi et Ashleigh et j’avais bien l’impression qu’on n’était pas les seules à chercher son appellation vu le peu de fois où on avait pu entendre sa voix. À prime abord, je ne me souvenais même pas d’un moment où il avait parlé en ma présence, seulement grommelé et encore, alors je ne pouvais même pas me prononcer là-dessus. Bref. Merde. Y’avait rien qui me minait plus le moral que d’avoir le Monaghan à mes côtés et de ne pas pouvoir rien faire de plus que le regarder et lui donner un baiser sec sur la joue. Si on faisait le calcul, c’était comme ça depuis les 15 dernières années – avec de longues interruptions quand même – et venait un moment où j’étais tout simplement blasée et ennuyée de devoir me cacher, surtout à la maison. Mais rien à faire, Muffin nous toisait toujours, tentant même quelques pas dans notre direction, arrachant un éclat de rire à Dek qui roula dans les couvertures pour nous protéger de la bête du revers de son biceps. « C’était pas Devon? » que je rigolai, souriant devant la proximité du musicien qui finit par laisser ses inhibitions à la porte – l’agilité de mes doigts ayant trouvé tout naturellement un terrain d’entente avait dû le convaincre – déposant ses lèvres sur les miennes. Muffin s’arrêta dans sa course le temps que Deklan presse son corps un peu plus fort contre le mien, et comme s’il avait compris que sa présence n’était plus nécessaire, il sauta du lit pour aller jouer avec l’un des cadeaux de départ que Parker lui avait donné jadis.

Une longue corde à laquelle il avait collé deux balles de tennis.

Bernstein avait commencé jeune l’éducation sexuelle de son neveu fallait croire, et j’allais poursuivre ses enseignements lorsque Jaime commença à marteler sur la porte close, répétant mon nom encore et encore. Soit il avait peur que je crois qu’il s’adressait à quelqu’un d’autre, soit il savait qu’en criant fort et sans répit il s’éviterait d’entendre le feedback de ce qu’on s’occupait à faire dans la pièce d’à-côté. « Vrai?! » Deklan, laissa échapper un long soupir, roulant sur le dos avant que je l’embrasse dans le cou, me pressant en tirant un des draps de mon lit pour me couvrir, et glissai la tête par la porte. « Tu ne trouves plus les brioches à la cannelle? » que j’osai, sachant que la dernière fois où une si terrible histoire était arrivée il avait dû s’en remettre pendant plusieurs heures, avant de voir que mon coloc me tendait à bout de bras mon portable en prenant bien attention de se couvrir les yeux de son t-shirt au cas où. Depuis cette fois où il avait reçu un sexto destiné à quelqu’un d’autre, il n’était plus le même… m’enfin. Passons. « Ton téléphone, il sonne depuis 30 minutes ça me rend dingue. Salut Deklan. » Aussi vite arrivé qu’il était déjà parti, me laissant avec un Muffin qui fuyait la chambre prestement – lui aussi devait rêver de brioche à la cannelle - & une forte envie de claquer la porte pour reprendre là où j’en étais rendue avec l’autre rockstar encore plus irrésistible que la veille dû à son air un peu trop amoché.

Plus tard dans la matinée, vous ne vous attendiez pas à ce que je mette une durée précise, si?, j’étais en route vers le food truck de Leo, en réponse aux appels de panique de Julian. Pour faire une histoire courte, y’avait Rae. LA Rae, celle dont Whitely m’avait parlée depuis plus longtemps que je ne pouvais la situer, la sœur de l’autre aussi, et nouvellement arrivée à L.A. Elle avait toujours été la surfeuse inatteignable pour moi, la fille parfaite aux yeux de Leo, qui avait plutôt tendance à s’emporter – plus que moi hen – lorsqu’il trouvait quelque chose ou quelqu’un qui le faisait vibrer plus encore que le surf. M’enfin bref, je l’avais enfin rencontrée en vrai, elle qui était débarquée un matin avec son cousin dans l’intention de tout relancer et de faire sortir d’un nouveau départ précipité une école de surf avec pour associé mon blond de surfeur. Alors ouais, j’avais bien hâte de mettre un visage, que dis-je une personne sur le fameux nom, et pour être honnête j’avais pas été déçue. Bon, pas que j’étais difficile non plus & puis j’adorais pas mal tout le monde, mais Ava était aussi passée ce soir-là, et une chose en amenant une autre on avait finit par s’imaginer ce que ça donnerait si on se retrouvait toutes les trois sur un shooting photo.

Avec Ava, c’était un retour aux sources vu les trips qu’on s’était claqués jadis avec Colton, Milo pour les intimes (aa), en Thaïlande, et de voir que Rae était prête à embarquer dans nos délires ne nous avait que donné encore plus l’envie d’imaginer un concept sympa en bord de plage avec le food truck de l’ami en arrière-plan. Chemin faisant Julian – l’agent de la brunette et accessoirement un bon pote de la blonde et de moi-même – y avait mis son nez. Et maintenant, je me retrouvais sur le branle-bas de combat que le Whitely n’avait pas prévu ou à peine, saluant d’un geste la pauvre Iver qui passait d’une chaise à l’autre, et retrouvant au détour Ava qui s’appuya sur moi, déjà inquiète de ce à quoi la mannequin aurait droit au courant des prochaines heures. « C’est fou quand même le nombre de gens que ça prend pour donner un air naturel à quelqu’un, hen. » que je m’amusai à ajouter à la remarque de la Sparks, constatant au final que malgré le fait que Rae était vraiment sublime, elle aurait tout de même besoin d’une équipe complète pour se charger de sa tignasse et de son visage. Si ça avait été nous deux, Ava et moi, en pleine plage thaï, on lui aurait simplement envoyé un peu de sable dans les cheveux avant de miser sur le soleil et sur l’eau limpide pour faire le reste du travail. M’enfin… « Elle va vraiment me détester… Enfin je crois. » Bah voyons! Je laissai échapper un petit soupir avant d’appuyer ma tête sur l’épaule de la photographe. « Et puis quoi encore! Si elle te déteste, elle me détestera aussi. T’oublie pas que l’idée vient de nous toutes… que je t’attrape pas à prendre tout le crédit non plus hen! » que je blaguai, faussement offusquée, avant de tirer la langue à la belle.

« Je te dois quoi en échange d’une tournée de margaritas pour toute l’équipe? » je tentai de miser sur mes grands yeux de biche pour avoir droit à un oui de la part du blond, qui ne se fit pas tarder en voyant au loin que le verre de la Iver était vide. « Et le mien, il peut être virgin aussi hen. » Dur souvenir de la veille, fallait pas oublier. Comme un pro, Leo me remplit un plateau de verres le sourire aux lèvres avant de me faire promettre de positionner la mannequin dans un angle où il pourrait lui jeter un regard à la dérobée, puis filai en tournée parmi tous les membres de l’équipe pour leur servir un rafraîchissement. Une fois les cocktails distribués, je toussotai question d’avoir le moindrement d’attention et levai bien haut mon verre en attendant que tous copient mon geste. « Ce shooting va être génial! Cheers! » mon enthousiasme contagieux et les vestiges d'une carrière de cheerleader firent le reste et toute l’équipe sembla apprécier le geste avant de se remettre au boulot.

Bon, j’étais ici pour quoi au juste, hum? Un coup d’œil à la styliste que Julian avait engagée me confirma que mon rôle de fanatique de mode ne servirait pas aujourd’hui. Ava, elle, semblait maîtriser à merveille la station photo pour la voir s’installer au fil des minutes comme une vraie championne. Me restait donc à faire ce pour quoi j’étais la plus douée, c’est-à-dire sortir mon calepin et mon propre appareil et documenter le tout pour le magazine qui avait accepté l’idée de ce reportage à la base. Un cliché par ci, un cliché par là, et je trottinais en direction de Rae pour finaliser l’interview express. « Un message à passer avant de te lancer dans cette folle aventure? » J’insistai sur le ton sérieux de la chose en mimant d’ajuster mes lunettes, avant de rouler des yeux et d’éclater de rire. La blondinette vint vite nous rejoindre et j’eus la brillante idée de clore la pré-entrevue d’un selfie de nous trois envoyé direct à Julian pour les besoins de la cause. « Allez hop, on se colle. Faut lui prouver qu’il a pas du tout à s’inquiéter! » Pour ma part, je fis la première grimace qui me vint à l’esprit au moment d’appuyer sur l’auto-déclencheur, mais pour les deux autres, je n’eus pas le temps de voir…

code by Silver Lungs
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité

MessageSujet: Re: The One who did a photo shoot. || Isla&Rae&Ava   Dim 31 Aoû - 15:59

Isla ☆ Rae ☆ Ava


Rien de mieux qu'une bonne Margarita, une belle vue et son blondinet préféré pour bien démarrer la journée. Avec ce photo shoot qui l'attendait, Rae s'attendait vraiment à tout. Au meilleur, comme au pire. Mais bon, si Isla et Ava étaient là pour l'épauler, il n'y avait pas de quoi se faire de soucis. C'était toujours mieux que d'avoir en permanence le regard désapprobateur de Julian. La brunette adorait son agent, mais celui-ci avait tendance à être.. Stressant. Il aimait tout contrôler et n'hésitait pas à recadrer la petite Iver quand il le fallait. Il avait ses exigences et elle ne pouvait pas lui en vouloir pour ça. Mais par moment, lorsque l'agent en faisait trop, l'anglaise avec son répondant naturel, n'hésitait pas à lui expliquer sa façon de penser. Ils se disputaient, se calmaient et les voilà de nouveaux complices. A n'en rien comprendre. Alors c'était peut-être bien que cette fois-ci la surfeuse ne soit entourée que des deux jeunes femmes. Elle ne les connaissait pas depuis longtemps, mais les trouvait bien sympathique. Le même délire. Et puis avec tout ce que Leo lui avait raconté au sujet d'Isla, la Iver avait cette impression de la connaître déjà et ne pouvait que l'apprécier davantage.

D'habitude, ses shooting se faisaient naturellement. Il faut dire que le décor Hawaïens y était en grande partie pour quelque chose. Rae n'avait qu'à surfer dans cet eau limpide, prendre quelques poses qui pouvaient sembler naturelles sur le sable et voilà, le tour était joué. Elle se faisait de l'argent en enfilant des maillots de marques et en surfant. Quoi de mieux ? Alors Rae stressait légèrement. Elle se disait qu'à L.A. ça ne marchait pas comme ça. Ils seraient plus exigent. Se faire prendre en photo ne serait peut-être pas autant une partie de plaisir que là-bas. Enfin elle verrait.. Pour l'instant, la brunette profitait de ce dernier moment de répit en discutant avec le Whitely. Il fallait dire que depuis que les cousins ont débarqués ici, Rae savourait chaque instant passé à ses côtés. Ça lui faisait du bien de le revoir et elle qui depuis un certain temps n'était pas dans son état normal, il lui changeait les idées. 'Cendrillon' comme Talan aimait le surnommer, la rassurait, l'apaisait.

Mais fini de faire les yeux doux, il était l'heure de bosser. Ava vint à la rencontre de la petite Iver et s'excusa d'avance pour ce qui allait se produire. Rae leva les yeux vers le camion et sourit amusé. « Ne t'en fais pas je m'y suis préparé mentalement.. ça me fait plaisir en tout cas de te voir. » Finit-elle par dire, sincère. Oui avec Julian, elle s'était attendu à tout. Alors c'était confiante et avec une pointe de nervosité que Rae se lançait dans cette nouvelle aventure. « Je réalise bien que tu n'as pas l'habitude de tout ça, on va essayer de commencer en douceur pour un premier jour. » L'anglaise acquiesça sans broncher. Après tout, c'était la vérité. Elle n'eut pas le temps d'ouvrir la bouche qu'un assistant pointa le bout de son nez. Il invita la mannequin à s'installer un peu plus loin pour le maquillage et coiffure. Elle fit un petit signe de main à la photographe et s'assit au siège prévu à cet effet. Arriva deux nouvelles personnes qui commencèrent à lui poser un tas de question. Rae essaya d'y répondre, mais certaines lui échappèrent. Cela ne l'empêchait pas pour autant de rester aimable et souriante avec eux. Elle se laissait chouchouter tranquillement puis remarqua qu'Isla était arrivée. Elle lui fit un signe de main accompagné d'un sourire et se re concentra sur les questions des professionnels. Une fois cette partie finie, on la guida vers la styliste du jour qui lui fit essayer plusieurs maillots de bains. Au bout du compte, le troisième fut le bon pour la première session. Un bikini rose avec des motifs, assez girly dans le genre. Il n'était pas vraiment au goût -et couleur- de la jeune femme mais bon, ce n'était pas à elle de donner son avis. Elle le portait bien, c'était le principal. Isla fit alors le tour de l'équipe en distribuant les Margaritas de Leo. Rae la remercia et leva également son verre accompagnant le tout d'un « Cheers ! » après le discours de la journaliste. Tout semblait bien se dérouler. La jolie Hamilton revint peu de temps après auprès de Rae et lui demanda si elle avait un message à faire passer. Voyant l'attitude peu sérieuse de Isla, la Iver ne tarda pas à pouffer de rire. « Hum et bien.. Je tiens juste à remercier Julian mon merveilleux agent pour cette grande opportunité. » Elle rit de plus belle. Rae avait fortement appuyé sur le 'merveilleux'. Et en parlant de lui, la journaliste eu l'excellente idée de lui faire partager un selfie. Ava à leurs côtés, elles firent toutes les trois des têtes improbables pour rassurer le Robertson. Elles jetèrent ensuite un coup d'oeil à l'écran et l'anglaise rit de plus belle. « Elle est p.a.r.f.a.i.t.e ! » La Iver prit son verre et but une nouvelle gorgée. Rien de mieux pour se détendre. « Bon alors dites-moi, ça va se passer comment ? On commence par quoi ? » Rae commençait à être dans l'ambiance et était impatiente de démarrer. « Vous en pensez quoi ? » Enchaîna la jeune femme en tournant sur elle-même. Elle n'était pas encore sûre du choix de la 'tenue' et les avis de la blonde et la brune étaient les bienvenues.

code by Silver Lungs
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité

MessageSujet: Re: The One who did a photo shoot. || Isla&Rae&Ava   Mer 3 Sep - 19:37


Fashion is not about being comfortable sweety...



Là sur cette plage, Isla à quelques centimètres d'elle, Ava se sentait très bien.

Elle ne regrettait pas du tout sa décision d'être restée sur Los Angeles et de s'accrocher. Mais bon... C'était la vie... pas vrai? Ce n'était de la faute de personne si sa vie à elle n'était juste qu'une belle suite de débâcles et qu'au final, c'était elle qui devait trouver la force de se relever. Il y avait eu l'accouchement raté, le déménagement, sa dispute avec Luke et Luya qui se préparait à partir en Espagne... Son petit frère faisait quelque chose de sa vie et cela l'avait plus qu'incitée à se secouer elle aussi. Avant de tomber enceinte, Ava avait eu un vrai métier et alors qu'elle riait à la remarque d'Isla, elle était en train de préparer tout son matériel photo. Elle se sentait bien, elle était dans son élément et elle n'aurait renoncé à cela pour rien au monde. Au diable les hommes, Ava allait se concentrer sur elle-même pendant quelques jours, cela lui ferait du bien. Peut être... Qui savait vraiment, peut être qu'elle trouverait le courage d'aller affronter Luke et de s'excuser vraiment et de lui dire de ne pas s'en faire, qu'elle avait compris le message? Peut être qu'elle contacterait vraiment quelqu'un sur le fameux site de rencontres où elle s'était inscrite il y a quelques jours? Peut être. Pour le moment elle était là et elle tira la langue face à Isla, ajoutant rapidement: "M'accorder tout le crédit? Je ne vois pas de quoi tu parles! À croire que Julian déteint vraiment sur moi... Si tu lui dis que je t'ai dit ça, je nierai tout en bloc." avant d'éclater de rire puis de passer son appareil photo autour du coup. Elle était contente d'avoir retrouvé la trace d'Isla à Los Angeles, preuve que le monde était petit, très petit et que les gens qui avaient marqué votre vie finissait toujours par réapparaître.

Ava n'avait pas toutes les réponses mais elle savait qu'elle devait arrêter de se torturer et juste respirer. La blonde accepta volontiers le verre qui lui était tendu. C'était bien le seul métier du monde où elle pouvait se permettre de boire avant qu'il se fasse tard. Et dire que c'était écrit sur son CV qu'elle était photographe... En cas de pépin, elle pouvait toujours dire à Julian de lui trouver du boulot, il était suffisamment doué pour ça. « Ce shooting va être génial! Cheers! » Isla était une véritable pile électrique et Ava éclata une nouvelle fois de rire puis leva son verre  pour aller le faire taper contre celui d'Isla. "Cheers!" Ses inquiétudes venaient de s'envoler d'un coup et soudainement, elle avait l'impression d'être la meilleure photographe du monde. La meilleure photographe du monde qui siffla son verre d'un coup d'ailleurs mais bon... C'était juste histoire de se porter chance, pas vrai? Ava reposa son verre à temps et suivit Isla qui jouait déjà son rôle de blogeuse, esquissant un sourire, la blonde se rapprocha des deux autres femmes pour une photo improvisée. Tiens c'est pour toi Julian, se dit Ava avant de tirer la langue sur la photo. Mature et distinguée... Parfait. Le shooting pouvait officiellement commencé. Rae était magnifique, certes, le rose était une couleur complètement cliché pour une séance photo avec une fille mais cela faisait naturel et pas très recherché, ce qui était pile l'effet qu'Ava voulait. "Tu es superbe, à croire que tu es née pour être mannequin pour maillot de bain." dit la blonde, toujours le sourire aux lèvres. Certes, être mannequin était beaucoup plus compliqué mais Ava avait le sentiment qu'avec Isla et elle même dans les parages, tout se passerait bien, elle serait là pour la guider au besoin.

"On peut commencer par quelques clichés simples, du genre toi et ta blanche de surf... Le but serait que tu ne poses pas trop en fait, oui je sais poser sans poser c'est tout un art!" C'était la partie la plus embêtante, ce n'était pas une couverture de Vogue et Rae n'était pas surmaquillée, Ava ne voulait pas qu'elle est l'air sans vie sur les photos. Non, personne ne voulait d'un maillot de bain où la fille dans le magazine avait l'air mal dans sa peau. Il fallait en toutes circonstances vendre du rêve et quelque part... Vendre Rae, que tout L.A. ait envie d'être elle et de lui ressembler. Ava enclencha l'objectif de son appareil et elle s'éloigna de quelques pas, toujours en talons (oui, oui, la blonde n'abandonnerait jamais ses Jimmy Choo... Jamais) et à la recherche du meilleur angle de vue avec le soleil qui commençait à pointer le bout de son nez. "Il faudrait que tu sois décontractée et que tu t'amuses quoi..." Conclut Ava, commençant déjà à prendre des photos sans s'en rendre compte. Pour la blonde, cela était aussi simple que de respirer, d'aussi loin qu'elle s'en souvenait, elle avait toujours pris des photos, elle avait des dizaines et des dizaines d'albums qui retraçait sa vie, de l'adolescence, le lycée, ses grossesses, ses voyages, New York, Los Angeles... C'était apaisant en quelques sortes de s'asseoir et de contempler tous ses clichés. Ava se tourna alors vers Isla, tirant encore une fois la langue. "Ça va chef ou tu veux ajouter quelque chose d'autre? Tu recherches quel genre de photo pour ton blog?"
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité

MessageSujet: Re: The One who did a photo shoot. || Isla&Rae&Ava   Sam 6 Sep - 16:43

Isla ☆ Rae ☆ Ava


Rien que l’odeur de la tequila me monta au nez, et je pris tout ce que j’avais pour ne pas me rappeler l’abus de la veille. Leo qui remplissait mes verres, Deklan qui les poussait sous mes yeux avec l’air de celui qui savait que j’étais capable d’en prendre. Je leur avais dit pourtant que je tentais de me calmer sur l’alcool depuis… depuis qu’une certaine ivresse m’avait rattrapé. Je pensais à l’annonce de Jaime, à la lettre reçue, à l’abus de rhum, à Parker, à l’alliance en toc que je portais encore à mon annulaire droit parce que ça m’évitait de me faire draguer par des idiots lorsque je patientais un peu trop longtemps toute seule au Barking. Mais ça, j’avais omis de leur en parler, parce que j’étais pas encore consciente que ça s’était vraiment passé. Parce que j’attendais une confirmation quelconque, parce que j’y croyais pas, et que le Bernstein ne s’était pas avéré comme étant très supportif dans cette aventure. Bref, mon coude tremblait lorsque j’avais porté le verre final à mes lèvres consciente qu’au moins le Monaghan et le Whitely étaient à même de m’empêcher de faire des conneries ce coup-là, ou du moins de les faire avec moi, et ça me rassurait. Les cocktails d’aujourd’hui, et le mien bien vierge de tout liquide illicite, avaient presque réussi à me replonger dans mes 1001 questionnements et je préférai simplement envoyer un baiser soufflé du bout des lèvres à Leo avant de regagner le plateau improvisé pour la journée. Rae était tout sourire, Ava flottait d’une station à l’autre, et tout le monde leva son verre pour lancer le shoot. La bonne dizaine de personnes monopolisées pour un article sur mon blogue et pour un feature dans un magazine de mode au passage, ça me semblait presque irréaliste, me sourit en synchro et je leur rendis sur un nuage. Tout ça promettait.

« Hum et bien.. Je tiens juste à remercier Julian mon merveilleux agent pour cette grande opportunité. » Je ris de bon cœur devant le presque sarcasme de Rae. Elle était sympa, la brunette. Plus même que ce que Leo m’avait décrit, avant que je la rencontre vraiment. Pas qu’il avait été bougre sur la description de la belle, seulement, il avait fait attention de peser ses mots pour que je m’emballe à peine. Talan m’avait glissé un mot sur elle aussi, mystérieuse Iver, entre deux leçons de surf tiens, mais autrement je savais déjà qu’elle et moi on avait tout pour être copines. Elle me faisait rire ce qui était bon signe, et elle adorait les Margaritas. Je vous l’avais dit, l’amour fou. Ava s’approcha de nous, et l’occasion de faire un selfie et de l’envoyer direct à Julian me faisait déjà envie. Sachant qu’il se réjouirait de voir que tout allait bien, ou presque... du moins, on s’amusait et ça il ne pouvait pas en douter. Les deux filles se serrèrent contre moi, on fit nos plus belles grimaces et déjà, ça y allait. J’éclatai devant les têtes qu’on tirait, puis laissai le duo discuter photo alors que je parcourais les lieux et prenais quelques notes comme aide-mémoire. L’endroit, les gens présents, les produits étalés. Je fis aussi un bref échantillonnage de la station coiffure et maquillage, détaillant ce qu’on y utilisait et notant mes favoris au passage, avant de reporter mon attention sur la brune et la blonde. Ça tombait bien puisqu’Ava la magnifique me demanda au passage si j’avais d’autres indications à donner pour le ton des photos. Elle me connaissait bien, la Sparks, avec le setup qu’elle avait déjà planifié. Je m’étais lancée en photo à force de la côtoyer elle et son appareil, et j’avais complètement redécouvert notre passion commune à mon retour à L.A. Tout sourire, je me glissai près d’elles et regardai d’abord Rae, que je fis tourner en chantonnant, avant d’hausser les épaules, confiante.

« Le plus naturel possible, of course. » je me remémorai rapidement le brief que Julian et moi avions fait quelques jours plus tôt. « Les photos accompagneront un article commandité par la compagnie de bikinis. Ils veulent montrer que même si leurs produits sont très ciblés, n’importe quelle fille peut avoir l’air d’une surfeuse avec peu d’efforts. » j’applaudis Rae qui pris la pause de nouveau, écoutant mes paroles à la lettre et chevauchant maintenant sa planche comme une vraie de chez vrai. « Comme ça, ouais! Fais sortir l’amazone en toi! » que je m’exclamai sous le regard amusé des membres de l’équipe qui s’étaient approchés pour assister au shoot. Je fis quelques pas derrière, me plaçant aux côtés d’Ava qui reprit de plus belle. Si toutes les séances auxquelles je participais étaient aussi simples, aussi amusantes que celle-là, mon boulot serait du vrai gâteau. Je ne comptais plus les fois où le photographe avait fait fi de mes demandes, ou qu’il m’avait imposé un angle totalement différent de celui dont j’avais besoin. Ou alors les mannequins, imbues, idiotes, qui ne comprenaient pas, ou qui arrivaient stone aux shootings pour finir par s’effondrer avec la classe qui leur restait devant l’objectif. J’en avais vu de toutes les couleurs et ne pas me prendre la tête avec la cuite que je tentais de cuver le plus subtilement possible me suffisait amplement.

Leo se faufila auprès nous aussi, à un moment, profitant d’une extra portion de guacamole pour en faire goûter l’équipe, mais je suspectais aussitôt qu’il venait tâter le terrain avec Rae. Ces deux-là se couraient après depuis l’arrivée des Iver à Los Angeles et même s’il me disait que tout allait, je remarquai de suite ses yeux bleus dériver sur les courbes de la brune. Fallait que je l’aide à se changer les idées autrement, je le connaissais, il aurait le cœur brisé encore plus que tous les os de son corps sous peu. Ava changea de position et se rapprocha de la surfeuse et je la suivis au passage, dégainant à mon tour mon appareil au fond fin de mon sac pour accompagner la Sparks avec quelques clichés en coulisses. Si elle avait tous les droits et tous les pouvoirs sur le plateau, j’aimais tout de même m’improviser photographe moi aussi. La dernière séance photo où j’avais été embaûchée pour contrôler la vitesse et l’obturation remontait à un moment déjà et m’avait filé une grande crise d’anxiété tellement c’était un mandat énorme et éprouvant. Rechausser les souliers d’une photographe en herbe et me contenter de l’arrière-scène m’allait donc parfaitement et je me pris même au jeu, saisissant n’importe quelle pause du côté d’Ava pour bombarder les filles de flashs, hilare. Ça prenait des airs d’une journée parfaite, je vous le dis déjà.

Journée qui passait à la vitesse de l’éclair, lorsque je filai un coup d’œil à mon portable. Noyée sous les textos de Julian, un melting pot de conseils qu’on ignora allègrement se fiant à notre instinct d’abord, que je réalisai qu’il ne restait que quelques minutes avant qu’on puisse renvoyer l’équipe chez elle. « Hey girlfriend, on passe au dernier bikini avant la grande finale? » que j’offrai à Ava, sachant déjà qu’on mettrait le maillot bleu à fleurs en vedette, mon préféré de tous, pour les dernier set de photos.

code by Silver Lungs
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: The One who did a photo shoot. || Isla&Rae&Ava   

Revenir en haut Aller en bas
 

The One who did a photo shoot. || Isla&Rae&Ava

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» photo de gérouville
» une photo de faiblesse!!!
» Reportage photo sur les makis de madagascar
» PHOTO HONVILLE
» reportage photo : Apocalypse chez les Dark Angels
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
♫ Modern Family :: DANS LE GRENIER :: Archives rps-