AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 'Scuse me Sir.. can I help you? || Harry

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Invité
Invité

MessageSujet: 'Scuse me Sir.. can I help you? || Harry   Mer 30 Juil - 22:00

Harry ☆ Rae


« Allée rends-moi Sergio ! » Elle lui courait après, dans toute la maison. Qu'est ce qu'il pouvait être agaçant lorsqu'il s'y mettait ! Rae tentait de se mettre à son niveau et de lui sauter dessus, mais rien à faire. L'ours mal léché qu'il était se faufilait un peu partout dans chaque pièce. Il lui échappait à chaque fois. « TALAAAAAN ! » Elle avait beau hurler, c'était comme parler à un sourd. Il ne cessait de rire, tel un gamin qui avait piqué la poupée de sa petite sœur. Quand on les voyait tous les deux, c'était un peu cette image qui dégageait. Le frère et la sœur. Insupportable ensemble, qui se chamaille tout le temps. Et pourtant si mignons, avec une tonne d'amour, trop de sentiments. Mais pour l'heure, les Iver agissaient tels de vrais gosses. Rae voulait récupérer sa planche pour surfer et Talan ne voulait pas la lui rendre. Si Leo se rajoutait à l'addition, s'en était fini pour la petite. Heureusement, il bossait à son food truck. Il n'y avait que le cousin et elle. « Mais euuuuuuuh.. » Rae se stoppa. Elle croisa les bras et s'assit sur le canapé, faisant mine de bouder. Coupé dans son élan, le cousin vint la rejoindre. D'habitude le jeu durait plus longtemps. « Allée ça va, tiens. Arrête de faire cette tête ! » Il lui rendit la planche et elle la prit. Rae la regarda un instant puis la posa sur le sol. « Jt'ai eu ! » D'un éclat de rire, la brunette se jeta sur son cousin. Une bataille s'en suivit, et la petite comptait bien gagner la partie. Les chatouilles. Une arme secrète qui marchait à chaque fois.  Après quelques instants de supplice, le Iver s'avoua vaincu. C'était trop facile. Malgré sa masse musculaire, la crevette qu'elle était réussissait à obtenir ce qu'elle voulait de lui. Ils reprirent leurs souffles, se calmèrent un peu. Le jeu était fini. « Bon on y va maintenant ? »

Une belle session les attendait. Les vagues jouaient en leurs faveurs aujourd'hui. Great. Les Iver se posèrent dans un coin tranquille de la plage. Juste avant, ils s'étaient arrêtés voir le Whitely. Talan le narguait tandis que l'anglaise lui faisait les yeux doux. En vérité, s'était surtout pour agacer un peu plus le mastodonte qui les regardait faire d'un mauvais œil. Si facile de l'embêter.. Oui elle adorait ça. Anyway. Une fois posés sur le sable, ils ne mirent pas bien longtemps avant de filer dans l'eau. Les deux cousins se défoulèrent, enchaînant les rouleaux, les gamelles.. Ça faisait du bien de passer un peu de temps rien que tous les deux. Enfin c'était vite dit.. Talan au bord de l'eau, se retrouva nez à nez avec la Bernstein. Rae le regardait, à plat ventre sur sa planche. Elle ne l'avait pas reconnue au départ, et lorsqu'elle réalisa qu'il s'agissait bien de Sloan, son sang ne fit qu'un tour. Rae était déterminée à les rejoindre, régler ses comptes avec la blonde. Mais voyant sa cousine approcher tel un félin qui allait dévorer sa proie, il préféra s'éloigner avec la petite. Mais qu'est-ce qu'il foutait ? Elle les avait pillé et en retour il faisait quoi ? Il s'envoyait à nouveau en l'air avec ! Gosh. Rae n'aimait pas ça. Et à présent, elle se retrouvait seule. Foutu Talan. Ou plutôt, foutue Sloan.

Rae regagna tout de même sa serviette. Elle y resta un moment, réfléchissant à sa situation actuelle, au fait qu'elle n'était pas honnête avec Leo. Mais bon, comment aborder un tel sujet.. La tâche s’avérait compliquée. Quelque chose la fit sortir de ses pensées. Ou plutôt, quelqu'un. Étrangement, la brunette se mit à le fixer, ne voulant pas le lâcher du regard. Elle était amusée de la situation et se demandait ce qu'il pouvait bien faire, en costard cravate sur une plage. Et vu l'expression de son visage, il avait l'air.. perdu. Intriguée, Rae l’interpella. « Bonjour.. » L'homme en question s'arrêta. « Vous cherchez quelqu'un ou quelque chose peut-être ? Si je peux vous aider..» D'habitude, la Iver n’accostait pas les gens ainsi. Mais allez savoir pourquoi, elle le fit avec cet homme. Peut-être les attitudes des hawaïens lui manquait. Convivial et gentil. Et tant pis s'il allait l'envoyer promener, tel un parfait californien le ferait.          
code by Silver Lungs
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité

MessageSujet: Re: 'Scuse me Sir.. can I help you? || Harry   Mar 12 Aoû - 11:15

« Non écoutez moi bien Monsieur Stone, vous avez failli mourir vous m’entendez, mourir? Alors je vous mets au repos pendant deux semaines au moins. Pas de coup de fil du boulot et pas de théorie métaphysique, RIEN pendant deux semaines… Allez donc à la plage ça vous fera du bien. »

Le verdict était tombé, la sentence était lourde, peut être qu’Harry Stone était bon à jeter et peut être que je devrais laisser tomber. Autant vous dire que face aux premières indications de mon cher cardiologue et face à un Donovan plus qu’interloqué, j’avais tout simplement dit merde. Personne ne me dit ce que je dois faire premièrement, j’ai beaucoup trop d’argent pour qu’on se permette de le faire, c’est bien pour ce seul but que j’amasse de l’argent, oui… Ensuite, non, se réveiller dans un lit d’hôpital après une crise cardiaque ou après un accident cardio-vasculaire (ne nous prenons pas la tête pour quelques détails de sémantique), ne constitue pas ce que j’appelle être un bon réveil. Absolument pas. Je déteste les hôpitaux. Oui je sais, j’étais propriétaire d’un hôpital, mais je détestais être un patient, je détestais être admis en tant que patient, me faire soigner, me réveiller avec des tubes sur mon visage et non… Si j’avais pu sortir plus tôt, je pense que je l’aurais fait mais non, j’ai été contraint de rester deux jours de plus en observation où je me suis chargé d’être le pire patient du monde.

Jane, mon assistante est passée me voir, je sais que dans le fond elle s’en veut mais je me suis chargée de la rassurer. Pas besoin de s’en faire, mon corps avait décidé que c’était trop tard mais les merveilles de la science ce sont chargées de lui rappeler que au fait, non, quand même, quarante ans c’est quand même jeune pour se laisser mourir. Donc pas de soucis à se faire. Regagner mon appartement a été une véritable délivrance, ne pas croiser Maggie non plus, pas besoin de lui fournir une explication sur la disparition soudaine de son paternel, et puis quelque chose me dit qu’elle s’en moquait. Bref, j’étais libre, libre de reprendre le cours de ma vie normale et écouter ce médecin ou non… Non, dans mon cas, cependant je n’avais pas compté sur Jane qui était passé nettoyer mon appartement à sa façon et débarrasser mon bureau personnel de tout ce qui pourrait me faire réfléchir de près ou de loin. Bon… Ne pas s’énerver, ne surtout pas s’énerver, le monde semble déterminer à ce que je me repose, alors hein… Je ne vais pas me fatiguer à tenter de faire comprendre aux gens que ce n’est pas aussi facile que ça et que lorsqu’on a plus de 150 de Q.I on ne peut tout simplement pas dire à son cerveau de se la boucler. Non, je le répète, ça ne fonctionne pas comme ça.

Que m’avait dit ce médecin déjà? Aller à la plage?
Parfait.

Sauf qu’évidemment, dans mon taxi vers la côte la plus proche, je n’avais pas réalisé que petit un je n’avais pas de maillot de bain et qu’ensuite, Stefan avait toujours ma paire de lunettes préférées, très bien, celle ci ferait l’affaire à la perfection. C’est donc comme ça que je me retrouvais sur le sable, mon pantalon remonté jusqu’aux genoux, mes lunettes et ma cravate toujours bien en place. Ce qui est certain, c’est que je n’ai pas l’air d’un touriste… Loin de là. Et vous savez quoi? Après cinq minutes d'observation des vagues, je me demandai franchement ce que je fabriquai ici. Je poussai un soupir en retirant mes lunettes de soleil et je me levai, histoire de marcher un peu, me repassant les dernières semaines de ma vie en revue. C’est officiel, je n’aime pas Los Angeles, cette ville a fait de moi un père célibataire et un meilleur ami des plus déplorables, oui, en l’espace de quelques mois, cette ville m’a rendue… Humaine, et je déteste vraiment cette sensation… Vraiment. Et… Je crois que quelqu’un me parle. Je tournai la tête, fixant la jeune femme avec un sourire aux lèvres. Elle a déjà plus sa place que moi sur cette plage, pas de doute là dessus. M’aider… Vraiment? Ça existe encore les gens comme ça qui propose leur aide sans rien attendre en retour. Je tournai la tête à droite et à gauche pour s’assurer qu’elle me parlait bien à moi avant d’hausser les épaules.

« Si vous avez une solution pour la paix dans le monde, moi je suis preneur mais en attendant… Je crois que je suis tout simplement perdu. »J’haussai les épaules mes chaussures à la main, c’est bien la première fois que je n’ai pas envie de raconter ma vie à quelqu’un étrange. Mon regard se posa sur sa serviette. « Question plus débile: vous surfez? Et si oui, est-ce que c’est difficile… Oh fait le type en costard s’appelle Harry et vous? »
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité

MessageSujet: Re: 'Scuse me Sir.. can I help you? || Harry   Mer 10 Sep - 21:57

Harry ☆ Rae


Non mais quelle garce. Elle lui arrachait son cousin comme ça, l'air de rien et Rae dans tout ça ? Ben elle devait la fermer. Ne rien dire, ne pas lui arracher les cheveux, ne pas lui mettre un pin dans la tronche. Oh oui ça, l'anglaise en rêvait. Mais Talan servait de mur, de barrière. Bien trop grand et costaud pour qu'elle atteigne la peste de Sloan. Mais un jour, oh oui un beau jour elle l'aurait.. Rae réglerait enfin ses comptes avec sa soit disant 'amie'. Celle en qui elle avait confiance et qui au final c'était servi d'elle. Parce que oui, avant de débarquer ici, les Iver et la Sloan se connaissaient déjà. D'Hawaï. Pour une fois que Rae avait une amie fille, c'était trop beau pour être vrai. La blonde en question s'en était allée du jour au lendemain sans prévenir qui que ce soit, prenant au passage une bonne partie de la fameuse réserve d'herbe des anglais. Une belle claque dans la figure de Rae lors de cette découverte. Alors savoir que her Sun & stars retombait aussi rapidement dans les filés de la Bernstein, cela lui laissait un goût amer. Et Rae en était certaine, il avait beau jouer les durs, les bonhommes et tout ce que vous voulez, il se ferait encore avoir. La surfeuse craignait le pire. Ça puait d'avance.. Mais elle laissait quand même faire les choses. Talan n'était plus un gosse. Il était assez grand pour prendre lui-même des décisions et ce n'était certainement pas la crevette qu'elle était qui l'empêcherait de faire ce que bon lui semblait. Cela ne l'empêchait pas pour autant de lui dire sa façon de penser. Rae n'y manquerait pas à son retour. Enfin, s'il revenait.

De retour sur le sable, la belle cogitait encore. De Sloan, cela passa au tour de Leo. Voyant au loin sa camionnette, la brune repensait à son arrivée précipité, et surtout, le fait que son blondinet ne soit au courant de rien. Il n'avait pas cherché à comprendre ou du moins, ne lui avait pas posé de questions particulières. En même temps, le projet de leur future école de surf les occupait assez pour qu'il soit distrait -sachant déjà qu'il était une tête en l'air. Et ça la soulagée. Rae arrivait à ne plus y penser. Ne plus se faire du mauvais sang lorsqu'elle était avec lui. Ça l'apaisait au fond. Mais Leo méritait la vérité. Il était en droit de savoir pourquoi les Iver créchaient chez lui à ce jour avec cette idée folle de monter une école. Sauf que le casse-cou de service méritait aussi d'être protégé. Ne rien savoir le mettait plus ou moins en sécurité. Pour le moment en tout cas. C'était plus simple, c'était peut-être le mieux. Mais une part d'elle s'en voulait. Il y a eu plusieurs moments ou elle aurait pu cracher le morceau et tout lui raconter, sauf que Rae se dégonflait à chaque fois. Plongée dans ses beaux yeux bleus, la petite en perdait tout ses moyens. Et ce n'était pas aussi facile que ce qu'elle s'était imaginé. Oh non. Alors, elle se plongeait dans un silence et profitait simplement de sa compagnie, retrouvant leur vieille complicité.

Anyway. Un homme assez étrange la fit sortir de ses pensées. Enfin en disant étrange, c'était surtout pour appuyer sur le fait qu'il se retrouvait en costard sur une plage. Un peu paumé. Rae en toute bonne citoyenne qui se respecte, l'interpella. Ça partait d'une gentille intention et puis à part bronzer, elle n'avait pas grand chose à faire d'autre. L'homme en question vint à sa rencontre et les premiers mots qu'il lâcha la fit tout simplement rire. Amusée par la situation, la petite avait retrouvé le sourire. « Désolé, mais je crois bien ne plus avoir grand chose en stock en ce qui concerne la paix dans le monde.. » Lâcha-t-elle en finissant par une petite grimace. Perdu. Pourquoi ça ne l'étonnait pas ? La Iver le regarda de haut en bas. Classe, plutôt bien conservé pour son âge. (a) « Question plus débile: vous surfez? Et si oui, est-ce que c’est difficile… Oh fait le type en costard s’appelle Harry et vous? » Rae se releva, lui tendant la main pour le saluer. « Et moi Rae. » Elle jeta un coup d’œil rapide sur sa planche. « Oui je surf depuis plus de dix ans maintenant et bon, on va dire que ce n'est pas tous les jours évidents.. Enfin surtout au début. » Voyant qu'apparemment ce n'était pas un grand connaisseur, l'anglaise eut une petite idée en tête. « Pourquoi ça vous intéresserez d'en faire ? » Elle attrapa sa planche et la lui donna. « Vous savez, il n'y a pas d'âge pour commencer ! Surtout quand vous avez devant vous une championne internationale de surf ! » Un sourire en coin, elle avait envie de lui donner sa chance. La chance pour lui d'être son potentiel futur élève. Après tout, il allait bien falloir qu'elle se jette dans le grand bain tôt ou tard !
code by Silver Lungs
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité

MessageSujet: Re: 'Scuse me Sir.. can I help you? || Harry   Ven 3 Oct - 9:25

Se changer les idées. Respirer. Je n'ai jamais vraiment pris de vacances de ma vie, ça me semble quand même être un concept bizarre, si je pouvais dire à mon cerveau de la fermer, je le ferai et avec plaisir croyez moi. Mais je ne peux pas vraiment le faire. C'est encore pire qu'un coeur qui bat et qui a une vie propre, là je ne peux pas couper la machine et lui dire de se taire, je ne peux tout simplement pas. Ce serait le rêve, je suis intelligent pourtant, je devrais trouver un moyen de faire ce genre de trucs. Bref, j'essaye de respirer et j'ai les pieds dans le sable et je fixe l'océan, une vision tout à fait idyllique et paradisiaque, une chose qui devrait me détendre mais très franchement, c'est le contraire. Peut être que le visage de la brune en face de moi va réussir à me détendre. On respire Harry, on sourit à la jeune femme brune en face de moi, c'est tout ce que je peux faire pour le moment. J'ai un prénom à associer à ce visage, je n'ai vraiment pas la mémoire des prénoms, je marche plus aux impressions et à tout ce genre de trucs. Je veux dire, Billie avec sa musique me fait sourire, Stefan avec ses conneries m'énerve, Scott m'inspire de la confiance, etc, etc... Rae arrive au bon moment elle, quand je sens que je vais me laisser engloutir par mes pensées et dériver. Je n'aime pas particulière déprimé, surtout quand je n'ai aucune raison de le faire, je veux dire, j'ai des sous, je suis en vie, pourquoi est-ce que je me plains? J'ai zéro raison de le faire pas vrai? Rae est surfeuse professionnelle visiblement donc elle doit être dans son élément ici et elle doit me trouver complètement bizarre, moi le mec en costume. C'est vrai que même moi je me trouve me trouve bizarre. Au moins elle me fait rire en me disant qu'il n'y a pas d'âge pour faire du surf, peut être, sans doute, mais pour moi le sport ça se résume à du vélo d'appartement ou même à courir sur tapis avec mon mp3 dans les oreilles.

"Si vous vous sentez obligé de dire ça, ça veut dire que je déjà vieux,  enfin 40 ans ça va non?" Oui, je me sens obligé de dire mon âge à tout va, je me sens beaucoup plus vieux pourtant, plus vers 70, 80 ans. J'ai fait beaucoup plus de choses que la plupart des gens de mon âge et très franchement c'est usant tout simplement. L'hôpital, le costume, la vie, les amis, la famille, faire semblant de vivre, se raccrocher à quelque chose de toute ses forces et vivre. Quand j'ai failli mourir il y a quelques semaines je m'étais jurée de continuer et de continuer à vivre. Je suis toujours pour vivre mais je me demande juste si je vais dans la bonne direction ou si je vais droit dans le mur. J'ai eu une deuxième chance, est-ce que ça veut dire que je dois la gaspiller en faisant exactement la même chose qu'avant ou est-ce que je dois trouver un autre moyen de vivre, vivre plus sainement et me mettre au surf, devenir un vrai hippie et me rouler dans le sable? Bonne question, je peux toujours essayé pas vrai? Je fixe Rae pendant quelque secondes avant de reprendre la parole.

"Une championne rien que  ça, moi aussi je suis champion dans mon domaine, enfin là pour l'instant je suis à la tête de l'hôpital de la ville, peut être que vous m'avez déjà aperçu une ou deux fois..." C'est juste pour qu'elle replace mon visage, mais je doute vraiment qu'elle m'ait aperçu dans les couloirs de l'hôpital vu que j'évite l'établissement comme la peste désormais. Je n'ai pas vraiment de raison d'y retourner, je préfère me contenter de signer des chèques et autre contrat et document très officiels qui exigent ma signature."Qu'est-ce que je peux vous dire? Je suis venu ici pour me changer les idées parce que pour une fois j'en ai un peu marre de rester chez moi et j'habite à Los Angeles depuis maintenant deux ans et ça ne m'est jamais venu à l'esprit... Mais je suis en costume, ça risque de poser problème quand même... non?"
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: 'Scuse me Sir.. can I help you? || Harry   

Revenir en haut Aller en bas
 

'Scuse me Sir.. can I help you? || Harry

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Harry Vederchi [Pouffy]
» Harry Potter Et La Coupe De Feu
» Harry Potter [Gryffondor, 5ème année]
» Le survivant, alias Harry Trouble
» Harry Potter ( l'Elu )
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
♫ Modern Family :: DANS LE GRENIER :: Archives rps-