AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Laisse tomber, ça sert à rien de dormir de toute façon !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Invité
Invité

MessageSujet: Laisse tomber, ça sert à rien de dormir de toute façon !   Ven 26 Sep - 18:28


       
Billie & Molochaï

       

Un de mes morceaux préférés de Nine Inch Nails que je viens de lancer à partir du jukebox résonne de sa mélodie envoûtante à travers la salle de ce bar qui commence peu à peu à désemplir au vu de l'heure tardive. Les bras appuyés sur la machine, je reste un instant les yeux fermés, me laissant bercer par la musique tandis que je me laisse bientôt porter par le rythme en remuant doucement le bassin. Je ne sais pas où est Hyde. La dernière fois que je l'ai vu, il discutait avec une connaissance. Hyde est un super bon pote à moi que j'ai connu quelques temps après être arrivé aux États-Unis. Il est cool derrière l'apparence qu'il revête à première vue et surtout, il fait pas chier dans son genre. C'est ce que j'apprécie sans doute le plus chez lui. Quoi que bien beurré, ça lui est déjà arrivé de me les casser sévère, mais ça, je crois que je ne dois pas être mieux quand j'ai trop bu.

Clope au bec, toujours appuyé contre le jukebox, une fille vient bientôt se placer dans mon dos pour m'inviter à partager une danse alors qu'elle prend l'initiative de choisir le morceau suivant. Un truc un peu plus rythmé sur lequel elle m'invite à me déhancher tout contre elle sous le regard médusé de mon pote qui l'a visiblement remarqué depuis qu'elle est venue m'aborder. Un fait qui se révèle juste puisqu'un peu plus tard, Hyde me demande comment je fais pour attirer les nanas même lorsque je suis dos tourné dans mon coin. Ça reste un mystère ... . D'ailleurs, j'ai même récupéré le numéro de la demoiselle qui me l'a glissé sans que je ne lui ai rien demandé avec l'invitation qui va avec. Cependant, alors que j'agite le numéro de cette dernière sous son nez comme pour le narguer, il me fait une proposition que je ne peux refuser. Minuit est passé depuis longtemps, vraiment très longtemps ... et il me propose d'aller emmerder une très bonne amie à lui, une dénommée Billie qui réside non loin. Quand il s'agit de faire les cons, je ne refuse jamais, encore moins quand je suis éméché de la sorte. Et bien moins encore quand il s'agit d'aller rendre visite à une jolie fille dans son pieu !
C'est donc tous les deux bien imbibés que l'on prend la direction de chez son amie à pied. D'après ce que me dit Hyde, il n'est pas sûr qu'elle dorme à cette heure, toutefois il le souhaiterait, juste pour que l'effet de surprise soit totalement réussi.
Arrivés devant chez la fameuse Billie, je demande à mon pote comment il compte s'y prendre pour pénétrer sur les lieux avec un maximum de discrétion. Si on doit forcer la serrure, ce n'est pas un problème, je sais faire. Toutefois, je repère cette terrasse à l'étage avec la fenêtre ouverte où Hyde situe sa chambre.

- Hey, si on grimpait par la façade ? propose Hyde en attirant mon attention en direction de cette dernière. Il y a visiblement un escalier qui y accède mais Hyde semble désireux d'aventure périlleuse alors pourquoi pas après tout ?!

Notre ascension est quelque peu incertaine mais nous y parvenons aisément même si j'ai manqué un instant de me péter la gueule quelques petits mètres plus bas. Hyde me fait signe de me glisser juste après lui dans la chambre par la fenêtre qui est ouverte et je m'étale limite sur le sol en calculant mal ma réception une fois passée ma jambe. Hyde me fait signe de rester discret en m'indiquant Billie couchée sur le lit à côté, puis il enclenche soudain la musique en la poussant à fond tandis que l'on saute tous les deux en même temps sur le lit de la demoiselle. On sautille comme deux cons de chaque côté de la belle en braillant comme si c'était l'heure de se réveiller. Bien sûr, la demoiselle se réveille en sursaut et hurle après nous. Elle tire une tronche franchement impayable en bloquant sur la bouille de l'inconnu que je représente à ses yeux. Puis je m'élance à son cou en jouant de culot pour lui susurrer :

- Mmmmhhh toi t'es une vraie beauté ! Enchanté de faire ta connaissance Billie ! Le tout accompagné d'une grosse léchouille baveuse sur la joue.


       
(c) AMIANTE

Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité

MessageSujet: Re: Laisse tomber, ça sert à rien de dormir de toute façon !   Sam 27 Sep - 13:45


       
Billie & Molochaï

       

La soirée avait prévue d’être tranquille. Elle n’avait pas prévu de voir Luke aujourd’hui, et elle passait la soirée avec sa fille, tout en évitant soigneusement de parler à son père. Elle prendrait probablement un peu de temps pour elle ensuite, histoire de composer un peu, et peut être que si elle avait de la chance, elle arriverait à avoir Aidan et Savannah sur Skype, et qu’elle pourrait tout entendre de leur nouvelle vie en France. Elle soupira. Elle n’était définitivement pas habitué à passer une soirée seule. S’assoir devant un film lui rappellerait forcément qu’elle croulait de fatigue, mais que si elle s’endormait… C’était toujours la même histoire. La même histoire dont elle refusait de parler avec le docteur Smith. Elle avait peut être raison, elle avait peut être complètement tord. C’était une faiblesse, et elle était une grande et forte fille, elle parviendrait à dépasser tout ceci, seule. River gambadait déjà partout, et lui donnait quelques peu de fils à retordre. D’autant plus qu’elle n’était plus réellement capable de la porter à bout de bras. River dessinait et montrait déjà une certaine passion pour la musique. Elle ne se calmait d’ailleurs que lorsque Billie lui jouait un morceau, que la gamine venait alors écouter religieusement. Sans ça, elle préférait courir partout, essayer de mettre les doigts dans les prises, et dessiner sur les murs. Billie laissait faire, elle redonnerait un coup de peinture sur les murs une fois que River aurait grandit et qu’elle aurait finit de faire ses oeuvres d’art. Si elle savait que la frustration était un excellent agent d’éducation, développer la créativité de l’enfant en était un aussi. Et elle préférait voir River entrain de dessiner sur les murs qu’entrain de baver devant la télé, ou un ordinateur.

Elle en avait profiter pour cuisiner quelques choses de bon, des pâtes à l’italienne, comme Aidan lui avait appris à les faire. Elle avait du prendre des coquillettes pour que River puisse les manger sans problèmes, mais la sauce promettait d’être succulente, et alors qu’Annibal s’approcha de la cuisine elle l’arrêta tout de suite. « Tu peux te servir, mais tu ne manges pas avec nous, j’ai envie d’un dîner sympathique. » Elle supportait de moins en moins d’avoir Annibal à la maison. Comme si elle avait du attendre vingt-cinq ans, dont onze ans d’indépendance pour vivre avec son père… Laissez là rire. Et puis Annibal n’était pas exactement le genre de père que l’on rêvait d’avoir. Pendant le dîner elle laissa River raconter sa semaine à la maternelle. Elle rigolait de la manière de parler de sa fille. Bien sûr c’était seulement parce qu’elle était encore une enfant, mais elle avait tendance à trouver ça adorable. Elle se demandait comment elle réagirait lorsqu’en grandissant, elle ressemblera de plus en plus à son père. Elle en avait déjà le regard presque noir, bien que ses yeux soient encore immense, et caractéristique de l’enfance. Elle se força à manger jusqu’à ce que le sentiment d’avoir envie de vomir ne fut plus fort que sa conscience de devoir s’alimenter. Elle remis le reste dans une boite, et se promis de réessayer plus tard, si elle sentait la sensation de faim l’envahir. Elle en doutait, mais elle essayerait d’y penser. Elle pensa un instant au regard que le docteur Smith lui servirait si jamais il la voyait, et elle ferma les yeux.

Billie finit par rejoindre son lit sur les coups de trois ou quatre heures. Elle avait épuisé tous les activités à faire - elle avait même passé un moment à discuter avec Annibal - et sentait la fatigue s’écraser sur ses paupières. Elle se coucha et sombra rapidement dans un sommeil qui se promettait lourd et douloureux. Bloqué dans son sommeil cauchemar elle n’entendit pas les deux hommes rentrer par la fenêtre, elle n’entendit pas tout de suite la musique mise à fond pourtant, et se réveilla finalement en sursaut lorsque la musique s’accorda dans son rêve au coup de crosse de revolver sur sa tempe. Elle regarda les deux hommes effarés, en reconnaissant Hyde, elle pensa qu’elle allait réellement devoir le tuer, et bloqua en se rendant compte qu’elle ne connaissait l’autre homme, ni d’Adam, ni d’Eve. L’homme en question ne lui laissa pas le temps de parler, qu’il lui léchait la joue. « Mmmmhhh toi t'es une vraie beauté ! Enchanté de faire ta connaissance Billie ! » La réponse ne se fit pas privé, la main de Billie décolla vivement du lit pour venir s’écraser sur sa joue avec une violence insoupçonné. Elle le repoussa loin d’elle avant de s’assoir sur le lit et d’attraper le téléphone d’Hyde qui hurlait toujours sa musique - et ce n’était pas du jazz - pour le jeter par la fenêtre. « Ca va pas la tête ? Hyde je vais te tuer ! » Son coeur battait toujours à cent à l’heure, et elle était encore en sueur de son cauchemar de la nuit. Elle entendit River pleurer, et grimaça. « Bande de con… Faites chiez. » Elle se leva rapidement tout en repoussant Hyde qui était encore à moitié hilare, et elle attrapa River. Enfin elle voulu l’attraper, elle n’y parvint guère. Elle essaya de calmer sa fille a distance, et finit par prendre un casque audio et son Ipod avant de lui enclencher un morceau de musique Jazz dans les oreilles. Elle attrapa ensuite les deux garçons par les oreilles - oui par les oreilles, comme s’ils étaient deux gamins à peine plus âgé que sa fille - et les traîna jusqu’au salon. « Vous bougez… » elle fit un signe de main sur sa gorge plus que significatif, avant de tourner les talons et d’entrer dans une autre chambre. Elle tapa sur la tête de l’homme qui dormait dans le lit avant de dire « J’ai deux cons qui sont entrés par ma fenêtre et qui ont réveillé River, tu t’en occupes, pendant que je les assassine ? » Elle vit une marque d’incompréhension s’étendre sur le visage pas réveiller de ce qui était sensé lui servir de père. La blague. « Merci papa ! » dit-elle ironiquement avant de sortir de la chambre. Elle arriva comme une furie sur Hyde et le repoussa plusieurs fois de toutes ses forces. « Merde ! Merde ! Merde ! Qu’est-ce qui ne va pas chez toi ? » Si Hyde semblait un peu choqué de la violence de Billie, elle sentait que l’autre n’en pouvait plus de rire. Sans réfléchir elle attrapa le premier truc qui lui tomba sous la main, à savoir le reste de pâte qu’elle aurait du manger plus tôt dans la soirée et lui jeta par la figure. « Et toi, truc bidule chose que je ne connais pas… Tu trouve ça drôle ? Tu trouveras ça toujours aussi drôle si je te traîne devant un tribunal pour invasion du domicile d’autrui et agression sexuelle ? » Là c’est l’avocate qui parle. Elle passa les mains dans ses cheveux et essaya de se réveiller correctement. Putain. Putain. Putain… Comme si elle n’avait pas suffisamment de problème comme ça. Elle fonça vers son frigo et attrapa une smoothie rafraichissant et nourrissant dans le placard pour combler l’hypoglycémie qui n’allait pas tarder à surgir si elle restait comme ça. Maudit eux.

       
(c) AMIANTE

[/quote]
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité

MessageSujet: Re: Laisse tomber, ça sert à rien de dormir de toute façon !   Lun 29 Sep - 14:08



Billie & Molochaï




Ça fait drôle de se prendre un revers de la main par cette fille qui semble furibonde ! Hey merde quoi ! J'ai fais que ... que quoi au juste ? Ah ouais, je lui ai collé une léchouille sur la joue. En tout cas, elle est également furax après Hyde qui voit son téléphone passer par la fenêtre. Au final, je crois que je m'en tire bien, surtout que cette baffe ressemblait plus à une caresse qu'autre chose. Une caresse qui m'a quand même éjecté sur le cul quand j'ai basculé sur le sol.

« Ça va pas la tête ? Hyde je vais te tuer ! »

De mon côté, je reviens à la charge et remonte sur le lit, la surplombant l'espace d'un instant alors que je la fais basculer sur le dos pour me tenir au-dessus d'elle bras tendus tandis que je retiens ses poignets doucement.

- T'aime pas les surprises ?! lui soufflais-je avec un sourire charmeur.

Mais je la relâche lorsque j'entends des pleurs plus loin dans l'appart.

« Bande de con… Faites chiez. »

- Sérieux Hyde ??!! Y'a un môme ici ? Putain tu pouvais pas le dire avant ?! dis-je à moitié sérieux et à moitié amusé à mon pote tandis qu'on commence lui et moi à se livrer bataille pour chahuter. Mais c'est sans compter sur la dénommée Billie qui nous tire bientôt par les oreilles bientôt comme des gamins pris en faute, nous trainant jusqu’au salon à demi voûtés vu le grand gaillard que je suis.

« Vous bougez… »

Elle laisse ces mots en suspends, nous faisant comprendre la suite en faisant un signe de la main très explicite au niveau de sa gorge. Hyde et moi nous nous laissons alors tomber sur le canapé, avachis, tandis qu'elle va faire je ne sais quoi. J'entends juste quelques bribes de ce qu'elle déclare et je tourne un regard interrogatif vers Hyde. Ce dernier m'apprend qu'elle vit avec son père pour un temps et j’ai bien peur de voir celui-ci débouler sur le champ pour nous mettre une raclée, un peu comme si nous étions deux petits cons d'adolescents qui viennent foutre le bordel ou enquiquiner sa fille bien aimée. Bon certes, enquiquineurs nous le sommes, beurrés qui plus est mais loin d'être des adolescents. Quoi qu'à voir notre comportement, c'est à se demander !

Quoi qu'il en soit, plutôt que le père, c'est Billie qui revient vers nous telle une furie tandis qu'elle pousse à plusieurs reprises Hyde qui s'est redressé entre temps. Et si je me crois hors d'atteinte de sa furie, je me trompe lourdement puisqu'un instant plus tard, alors qu'on se rends dans la cuisine, elle ne trouve rien de mieux que de m'envoyer le contenu d'une boite alimentaire en pleine gueule, en l'occurence ... des pâtes.

« Et toi, truc bidule chose que je ne connais pas… Tu trouve ça drôle ? Tu trouveras ça toujours aussi drôle si je te traîne devant un tribunal pour invasion du domicile d’autrui et agression sexuelle ? »

- Agression sexuelle ? Tu déconnes ?! Pour une léchouille sur la joue ? T'es de ces conasses qui profèrent de fausses accusations comme ça leur chante ? Ouah putain Hyde, c'est quoi cette fille ?!

Je jure que si elle ose faire un truc pareil, je lui referais le portrait sans faire de distinction à savoir si c'est une fille ou un mec. Il y a des menaces qui vont trop loin, surtout si elles sont infondées.

(c) AMIANTE

Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité

MessageSujet: Re: Laisse tomber, ça sert à rien de dormir de toute façon !   Mer 1 Oct - 17:14



       
Billie & Molochaï

       


Billie n’était pas un monstre. Billie n’était pas imbuvable. Billie était très loin d’être une garce. Billie était en revanche, franche, intelligente, vive, peut être trop vive. Elle avait parfois des réactions trop fortes et trop violentes lorsqu’on la prenait pas surprise. Billie était forte, et aimait avoir le dessus, elle ne se laisserait pas lâcher sur les pieds. Billie était rationnel, et avait les mots durs. Elle avait depuis longtemps laissé tombé la petite Billie fragile et vraiment trop gentille, et si on la cherchait, alors on trouvait les griffes et les crocs. Il était probable que les garçons n’étaient pas venu ici pour emmerder brutalement Billie. A bien y réfléchir ils étaient même trop bourré pour avoir vraiment réfléchit à ce qu’ils faisaient. Peut être même qu’elle pouvait leur pardonner. Elle leur pardonnait surement, même. Mais plus tard, lorsqu’elle aurait encaissé la perte de sommeil irréparable qu’ils venaient d’engendrer. Plus tard, lorsque son rythme cardiaque aurait recommencer à battre naturellement. Plus tard, lorsqu’ils auraient l’air d’être moins con. Et plus tard, surtout, lorsque l’inconnu arrêterait de faire des choses particulièrement étranges.

Avait-elle l’air d’être prédisposée à se faire plaquer contre son lit par un illustre inconnu. Les poignets serré entre ses mains elle le regardait en le fusillant du regard. Elle haïssait ce genre de mec, ceux si sûr d’eux et de leur charme qu’il pouvait se permettre de faire n’importe quoi. Le pire c’est qu’il en avait surement du charme. Il avait ce look de rockeur que beaucoup de fille devait lui envier, il avait des yeux bleus qui devaient très certainement en scotcher plus d’une. Mais elle en avait déjà un copain trop charmeur pour son propre bien, alors l’idée de se faire plaquer par un illustre inconnu insupportable de charme, non merci. « T'aime pas les surprises ?! » Elle fit un sourire forcée. Il s’attendait à quoi comme réponse exactement ? « Les tiennes puent l’alcool et la transpiration. » répondit-elle agacer avant d’envisager de se débattre. Heureusement un cris perçant de River rappela l’homme à l’ordre et il se dégagea d’elle avant qu’elle ne lui file entre les pâte pour s’occuper de sa fille. Elle l’entendit vaguement gueuler contre Hyde. Elle aurait voulu renchérir, ouai, Hyde, il se passait quoi dans ta tête ? Mais elle se tu, bien trop occupée à essayer de calmer vaguement River. De toute façon ça ne servirait à rien, à voir les deux hommes agir comme s’il avait seize ans et que c’était leur premier cuite, elle n’aurait aucune prise sur eux. Mais sérieusement, qu’est ce qui s’était passé dans leurs têtes ?

Elle les traîna jusqu’au salon avant d’aller réveiller Annibal, si elle avait été réveiller sauvagement il n’y avait aucune raison que lui puisse dormir normalement, et puis elle avait besoin de quelqu’un pour gérer River. Elle aurait aussi pu les renvoyer de la ou ils venaient en quelques secondes, mais pour une raison obscure, elle n’y avait pas pensé. Non peut être que maintenant qu’elle était réveillée, elle ressentait le besoin jouissif de crier un peu et de s’énerver. Ca la détendrait surement un peu, et elle parviendrait à oublier qu’elle vient d’être réveillée en pleine nuit et qu’elle ne réussirait probablement pas à se rendormir. Elle agressa d’abord Hyde de toute la force dont elle était capable, avant de menacer l’homme de sanction judiciaire. Bien sûr qu’elle ne mettrait aucune de ses menaces à exécution, mais de toute évidence lui ne le savait pas, et il explosa, dans toute sa splendeur stupide d’homme bourré.

« Agression sexuelle ? Tu déconnes ?! Pour une léchouille sur la joue ? T'es de ces conasses qui profèrent de fausses accusations comme ça leur chante ? Ouah putain Hyde, c'est quoi cette fille ?! »

Billie leva les yeux aux ciels avant de regarder Hyde l’air de dire, ouai, hein, je suis quoi comme fille. Hyde avait cessé de rire, et regardait l’homme en essayant probablement de rassembler son cerveau. « Pas ce genre de fille. » répondit-il d’abord, avec sa voix embuée d’alcool. Non elle lui faisait bien dire, elle ne faisait pas partie des connasses. « mais peut être pas non plus le genre qu’on veut énerver… » Billie avait ris. Peut être même aurait-elle pu embrasser Hyde sur la joue pour ce genre de perspicacité. Elle se retourna vers l’homme. « Oui je déconnes, en grande partie, parce que c’est pas mon genre… » Elle se retourna pour se laisser tomber entre les deux hommes sur le canapé. « Mais je suis avocate, et je peux t’assurer, que votre petite entrée sans mon consentement et ta si insignifiante léchouille sur la joue alors que je ne te connais pas, ça va chercher dans l’agression sexuelle ! » fit-elle doucement, tout en restant le plus clair possible. Après tout si elle avait commencé à faire ce genre de menace c’était principalement pour lui faire prendre conscience de la situation. Mais il devait être trop entamé pour pouvoir faire le lien. « Alors la prochaine fois qu’Hyde te souffle l’une de ses idées de génie, utilise ton propre sens critique au lieu d’agir avec ton foie flingué… » Elle sourit doucement alors qu’Hyde passe son bras autour de ses épaules. Une partie d’elle pense qu’il cherche à mourir, qu’il s’ennuie, et qu’il n’a pas compris l’enjeux raté de la soirée. Une autre partie est déjà fatiguée de crier, et la proximité la calme, elle finit par poser sa tête sur l’épaule d’Hyde et par fermer les yeux doucement, avec un faible sourire sur les lèvres. « J’dormais Hyde… Tu sais ce que ça veut dire ? » Pour l’autre, l’inconnu, ça ne veut rien dire d’important, certainement, pour Hyde il doit comprendre, il l’a vu disparaître un mois à l’hôpital, il a entendu ce qu’elle avait à dire à son retour, il s’était juré de faire attention. « Et toi si tu ne veux pas me dire qui tu es, tu peux envisager d’aller te débarbouiller, maintenant on peut ajouter les pâtes froides à ton odeur corporelle. » Elle lui envoie un coup dans l’épaule, c’est presque amicale, à l’heure qu’il est et vu son humeur c’est tout ce à quoi il aura le droit pour l’instant.






       
(c) AMIANTE

Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Laisse tomber, ça sert à rien de dormir de toute façon !   

Revenir en haut Aller en bas
 

Laisse tomber, ça sert à rien de dormir de toute façon !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» [22/04/11] Une news qui sert à rien
» Le truc qui sert à rien !
» L'info qui sert à rien ! *O*
» Ca ne sert à rien, de s'attacher aux gens, ils finissent tous par partir! - Lili's évolution
» Le Roster de la WWE qui ne sert à rien ...
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
♫ Modern Family :: DANS LE GRENIER :: Archives rps-