AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 bitch, jerk (mccrearys)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar

▐ PAROLES : 94
▐ DATE D'ARRIVEE : 20/10/2014

▐ AGE : › twenty-eight.
▐ OCCUPATION : › family disappointment; taxi driver.
▐ POINTS : 113
MessageSujet: bitch, jerk (mccrearys)    Mar 21 Oct - 0:07


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Home is where you are with me.
~  
Le problème avec Ella, c'est qu'on n'sait jamais si, en ouvrant la porte, on va se retrouver face à une furie ou face un bisounours. Même après vingt-neuf ans et des poussières, impossible de me préparer à la créature qui va se trouver sur l'pas de la porte. Il n'empêche que j'ai la désagréable impression d'avoir oublié quelque chose, le genre d'impressions qui n'augure rien de bon. Je m'extirpe de mon canapé, grognant à chaque mouvement. Travailler de nuit - ou du moins passer les trois quarts de mon service au dal riata - n'aide pas à avoir des réveils faciles, surtout quand je n'ai pas été capable de marcher jusqu'à mon lit. Les coups sur la porte se font de plus en plus insistants, chaque choc ajoute à mon mal de crâne et me fait cracher d'innombrables plaintes en écossais. - Awright awright, 'm coming ! que je lance sans trop y croire, évaluant d'un œil fatigué la distance entre ma position actuelle et la porte d'entrée. J'peux le faire. Un pas après l'autre Jamie, un pied en avant, puis l'autre. Je passe une main sur mon visage, frotte mes yeux et achève de franchir les quelques mètres qui me séparaient du jugement dernier. Les souvenirs me reviennent soudainement en mémoire, le bar, du scotch, un californien presque trop séduisant pour être vrai et... je ricane, me rappelant les détails de la soirée. Je tourne la clé, et ouvre. Lentement, très lentement, me penchant sur le côté pour apercevoir la silhouette qui se tient sur le palier, ne laissant dépasser que le haut de mon visage. Un coup d'œil aux affaires qu'elle traine. Et merde. Je sais pourquoi j'avais l'impression d'avoir oublié quelque chose. - I was suppose to pick you up at the station, wasn't I ? Gardant la porte précautionneusement entre nous deux, j'ajoute. - 'm not sure if I'm gonna let you in. You've got that killer look upon your face, y'know, the i'm-gonna-kill-you-painfully look. So why don't you take a walk and come back later huh ? You can let your stuff here, I'll take care of it.  Le tout accompagné de mon plus beau sourire post-cuite, évidemment.

_________________

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
remember when we were driving
I had a feeling that I belonged, that I could be someone
Mysteries of attraction could not always be explained through logic. Sometimes the fractures in two separate souls became the very hinges that held them together.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

▐ PAROLES : 159
▐ DATE D'ARRIVEE : 20/10/2014

▐ AGE : 28 Ans
▐ OCCUPATION : emmerdeuse pro / prof de sport extremes
▐ LES SENTIMENTS : elle aime son frère et c'est déjà un exploit !
▐ POINTS : 50
MessageSujet: Re: bitch, jerk (mccrearys)    Mar 21 Oct - 0:11

Avoir un jumeau tel que Jamie c'est faire sa Ba plus ou moins toute l'année, rêver de le noyer 365 jours par an et surtout, rêver qu'un jour il aura enfin du plomb dans la cervelle. Mais c'est aussi se pointer à une gare et se retrouver seule comme une cruche parce qu'il a oublié de venir vous chercher. C'est passer sa vie à s'énerver et à imaginer la lourde masse de la copine de Nicky Larson afin de lui faire comprendre une chose ou deux. bref, une sinécure. Je suis devant sa porte et monsieur décide qu'il ne me laissera pas entrer, parce qu'il reconnait mon regard et qu'il sait, qu'une tempête est sur le point de s'abattre sur lui. Sauf que depuis le temps j'ai appris qu'il était plus lâche que téméraire et je pousse la porte du pied violemment et entre, puis lui jette un regard, furieuse. « MAY I KNOW WHY I WAS STANDING AT THE STATION ALONE, LIKE A STUPID SISTER ? » Je m'installe sur son canapé, marmonnant de quelles manières je songe à faire disparaître le corps et allume la télé. « I'm listening. After we'll talk about your murder et and how get rid of your body and evidences. » La vérité c'est que malgré ses défauts et les qualités que les spéléologues cherchent toujours, je l'adore et je peux pas vivre sans lui. La vie est cruelle je trouve. Parce que je pourrais le détester, lui en foutre plein la tronche, lui taper dessus. Ah ouais en fait même sans le hair je fais tout ça. Il aime ça de toute façon puisqu'il continue de me donner des envies de meurtres. Je sais pas comment on est resté envie si longtemps tous les deux. Entre la mère qui pense que son fils est une aberration - il sert juste à rien en fait - et un père absent, on a carrément été gâté. Mais on a nous, et a près tout, c'est tout ce qui compte non ? Je crois que je ne veux que lui après tout, je me vois pas sans lui de toute façon. Peut être un mec, un jour, qui sait ? Je sais pas en fait. C'est dur ! Parce que si je le laisse seul il risque de faire des conneries. Vous le connaissez pas vous ! Tout à coup coup de flippe, je me jette au cou  - il va croire que je veux l'étrangler -  « You won't ever leave me right ? You know i love you ? Even you're a jackass ? Just us now. » C'est dans ces moments là que je me fais peur moi même, mai c'est aussi à ses moments là qu'on comprend assez vite que la façade de la fille qui s'assume pleinement,c'est juste une illusion, parce qu'au fond, j'ai besoin de lui, sinon, je coule.

_________________

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
I'm not  that easy love
Everyday i'm running from my life. Every day i think of you and every single one i wish you were here. Don't lie to me, bring every thing, please, i neeed yo know. I just want to be in your arms.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

▐ PAROLES : 94
▐ DATE D'ARRIVEE : 20/10/2014

▐ AGE : › twenty-eight.
▐ OCCUPATION : › family disappointment; taxi driver.
▐ POINTS : 113
MessageSujet: Re: bitch, jerk (mccrearys)    Sam 1 Nov - 21:02

La porte s'ouvre d'une volée alors que ma frangine fout un coup de ses grandes pompes dedans, manquant de m'arracher la tête. Elle hurle, me rappelant ma faute avec cris et fracas, détonnante, marquant mon appartement de sa présence et mon mal de crâne d'une cruelle agonie. Je ne boirais plus, je ne boirais plus putain, ça me défait le cerveau - que je n'ai déjà pas très efficace - et ça me file des trous d'mémoire. Je ne boirais plus, jusqu'à la prochaine fois. - Drank too much. And had sex with an apollo from Frisco. Je balance ça comme si c'était la meilleure excuse du monde, affichant un air soulignant l'évidence de la situation. - Ye should've seen those abs. Je lâche un soupir de contentement en repensant au contact de ma conquête de la veille, à la chaleur de sa peau tannée par le soleil californien. - Even ye would've found him hot, ye frigid thing. que j'ajoute, prêt à éviter les coups, plaisantant ouvertement sur sa sexualité quasi-inexistante - par rapport à la mienne, soyons clairs. Ma sœur pourrait faire chavirer tellement de cœur que son désintérêt envers les hommes en est presque désolant. Me souvenant de ma situation précaire, je fais quelques pas pour m'éloigner d'elle, assez pour me mettre à couvert si elle décide de bondir. - I'm way too young to die, too sexy as well, don't that to the world. que je lance, un air de chien battu sur le visage, alors qu'un léger sourire s'imprègne sur mes traits fatigués d'avoir trop veillés.

Prêt à mourir, quelle n'est pas ma surprise lorsqu'elle me saute au cou, me suppliant de ne pas disparaître, distribuant de l'amour comme on distribue des prospectus. - You drunk ? que je demande en accueillant néanmoins son étreinte, passant mes bras dans son dos pour lui rendre la pareille. - I ain't goin anywhere. Why the question ? Où voudrait-elle que j'aille ? C'est elle, mon chez-moi, autrement je serais rentré en Ecosse il y a bien longtemps, mais Ella aime l'Amérique, Ella est chez elle ici, et je suis chez moi partout où elle est, alors. - Sometimes I wonder if yer not bipolar. Or... ye met a guy. Is that it ? Ye met someone ? You better tell me dearie, or I'll tickle ye till you die laughin. J'essaie d'arborer un air menaçant, mais l'hilarité prend le dessus et je me mets à rire, la serrant contre mon torse de plus belle. Entier, en famille, rien qu'avec elle.

_________________

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
remember when we were driving
I had a feeling that I belonged, that I could be someone
Mysteries of attraction could not always be explained through logic. Sometimes the fractures in two separate souls became the very hinges that held them together.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

▐ PAROLES : 159
▐ DATE D'ARRIVEE : 20/10/2014

▐ AGE : 28 Ans
▐ OCCUPATION : emmerdeuse pro / prof de sport extremes
▐ LES SENTIMENTS : elle aime son frère et c'est déjà un exploit !
▐ POINTS : 50
MessageSujet: Re: bitch, jerk (mccrearys)    Dim 2 Nov - 20:58

Jaimie est le genre de frère que tu veux autant buter que prendre dans tes bras. Si si je vous assure. Un adorable crétin. Quand je me jette à son cou l'autre commence à imaginer des trucs. Que je suis bourrée, ou pire, en couple. Je le regarde de manière suspicieuse d'un air de dire, il a du rencontrer un mur celui là. Je repasse d'abord sur ce qu'il vient de dire. A t'il fait la remarque que je suis moins importante qu'un mec qu'il vient de rencontrer et de s'envoyer ? IL PLAISANTE ? Je m'énerve et si j'étais une locomotive, de la fumée sortirait de mon nez. « Is it a joke ? ARE YOU JOKING RIGHT NOW ? Am I less important THAN A GUY ?» Tout à coup, l'envie de le tuer revient. Comme une flèche. Mais dans un même temps je sais que mon frère est stupide et qu'il est juste complètement absorbé par les mecs qu'il rencontre, jusqu'au matin où là, il les jette. Qu'après tout, moi je suis toujours là et il ne m'a pas encore jeté. Probablement parce que j'en ai l'envie de suite et qu'il n'en aurait pas le temps. Comme il s'imagine que je vais le tuer il commence à me faire un speech sur le fait qu'il st trop beau gosse pour être tué. Je crois qu'il ne peut pas dire plus grosse connerie. « Huh, you're that stupid ? If i kill you, the world would be better without you ! » Y avait il encore à santa monica quelqu'un qui n'ai pas rencontré mon frère et se soit fait jeté ? Probablement pas. Qui aurait pu deviner qu'être taxi servait de prétexte. « I'm not DRUNK. I'm upset and sometimes i realized that you'll be missed. By me. Just me. And don't you dare love anyone more than me. I forbid you. » Revenons à l'idée saugrenue que j'aurais pu rencontrer un mec. Contrairement à mon cher frère qui prend et jette, moi je ne prend même pas, je jette de suite. Alors à moins que je sois soule, aveugle, sourde, muette et débile, il n'est pas question que je sois amoureuse. OU que je m'amuse avec eux comme mon frère. « I didn't met a guy stupid. What for ? » J'avais pas compris l'engouement des gens face à la gente opposée. J'étais très bien seule, avec mon abruti de frère. Pourquoi irais je embarrasser d'un idiot de plus.

_________________

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
I'm not  that easy love
Everyday i'm running from my life. Every day i think of you and every single one i wish you were here. Don't lie to me, bring every thing, please, i neeed yo know. I just want to be in your arms.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: bitch, jerk (mccrearys)    

Revenir en haut Aller en bas
 

bitch, jerk (mccrearys)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» GIA & ANDREAS + jerk spotted (bizutage)
» - BIGGEST JERK
» et si non... nous?? April feat Finn
» Henry • Don't be afraid, I'm just a jerk
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
♫ Modern Family :: LOS ANGELES :: Venice :: Résidences-