AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Lady, running down to the riptide

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar

▐ PAROLES : 75
▐ DATE D'ARRIVEE : 13/11/2014
Love & Smile
▐ AGE : Elle 22 ans, une jeune adulte responsable bien que beaucoup pensent qu'elle est encore lycéenne.
▐ OCCUPATION : Etudiante en sociologie, elle effectue de nombreux petits boulots tels que serveuse dans un coffee shop, barmaid, livreuse.
▐ LES SENTIMENTS : Elle est célibataire et n'a jamais vraiment été en couple. Bien sûr, elle a souvent eu des crushs, mais elle n'est jamais tombée vraiment amoureuse.
▐ POINTS : 98
MessageSujet: Lady, running down to the riptide   Sam 15 Nov - 16:26


Lady, running down to the riptide

♒ avec David Winchester


"I just wanna, I just wanna know
If you're gonna, if you're gonna stay
I just gotta, I just gotta know
I can't have it, I can't have it any other way~” ♫

La chanson de Vance Joy résonnait dans ses oreilles tandis qu’elle filait d’un pas allègre le long de la bande cyclable, ses longs cheveux bruns dansant sur ses épaules. Ils étaient retenus en une queue-de-cheval sous sa casquette de baseball bleue frappée du logo des Los Angeles Dodgers. Elle portait un short très court de la même couleur qui mettait en valeur ses longues jambes bien galbées, et un débardeur blanc révélant un ventre plat et musclé. La jeune femme ne faisait pourtant pas autant d’exercice qu’il y a quelques années, mais il fallait croire que ses différents petits boulots qui la faisaient courir à droite et à gauche suffisaient à la maintenir en forme.

Le soleil n’était même pas encore levée et pourtant la plage et ses alentours était déjà animée et éclairée. Les terrains de basket et autres skate parks accueillaient les quelques courageux lèves-tôt qui voulaient profiter d’un peu de divertissement avec la reprise du travail. En dehors des quelques problèmes de gangs, le quartier était agréable, spacieux et disposait de nombreux endroits pour prendre une collation ou boire un verre. Mais à cette heure, les magasins et autres restaurants qui bordaient la plage mythique étaient encore fermés et la plupart des gens dormaient encore.

Le Menotti’s Coffee Stop ouvrait à 7 heures mais son patron souhaitait que ses employés soient présents une heure avant pour les derniers préparatifs. Habituée à dormir peu avec son emploi du temps chargé, la jeune femme n’avait pas eu de dossier à préparer la veille, aussi avait-elle pu se coucher plus tôt, ce qui ne l’avait pas empêché d’être réveillée à 4:30. Plutôt que de rester au lit, l’hyperactive avait donc décidé de sortir faire un peu d’exercice, chose qu’elle n’avait pas pu faire depuis un moment. C’était d’ailleurs une des rares occasions où elle ne sortait pas maquillée puisqu’elle allait de toute façon prendre une bonne douche avant de prendre son service à 6 heures.

Ce qui rendait Venice particulièrement agréable aux yeux de la jeune coréenne était qu’il s’agissait de l'un des seuls quartiers de Los Angeles qui soit interdit aux voitures. Alors que la ville était connue pour ses bouchons et sa circulation phénoménale, ici il était possible de souffler loin des quatre roues et du bruit environnant des moteurs. C’était toujours sympa de courir le long de la fameuse plage de sable fin flanquée de ses incontournables postes de gardes côtes en forme de petites cabanes bleues, ses magnifiques palmiers, ses vagues idéales pour les surfeurs que sur un trottoir bordé de circulation...

L’été la californienne n’hésitait d’ailleurs pas à sortir avec ses rollers pour descendre jusqu’à Abbot Kinney Boulevard, un des meilleurs endroits du coin pour le shopping. Outre les boutiques de souvenirs, il y avait des salons de tatouages et de massages, des loueurs de vélos et de rollers, des restaurants, des snacks et autres bars... Il s’agissait sans aucun doute du quartier de L.A. qu’elle connaissait le mieux puisque c’était là qu’elle vivait et qu’elle avait son travail de serveuse au Menotti’s Coffee Stop ainsi que l’endroit où elle effectuait la plupart des livraisons qu’on lui demandait.

En journée le quartier tout entier semblait d’ailleurs héberger un spectacle permanent dans une joyeuse ambiance débridée. Des amuseurs publics distrayaient les passants, des musiciens et danseurs de rues en passant par les peintres, les orateurs, les voyants, les mimes, les jongleurs, les cracheurs de feu… Et c’était sans compter les nombreux petits stands de produits exotiques et les immenses peintures murales qui décoraient le quartier. La cohabitation était plutôt bonne entre les touristes et les habitués et il y avait un parfum bohème, la vie semblant être bercée par le murmure de l’eau dans les canaux et le ronronnement des vagues du Pacifique.

Il y avait aussi bien sûr un aspect moins joli, laxiste et symbole de décadence avec ses histoires de guerres de gangs, ses médecins vendeurs de canabis, ses excentricités et ses nombreuses maisons dégradées par les ravages du Big One qui n’avaient pas fini d’être restaurées. Venice pouvait ainsi se résumer en trois mots : extravagant, coloré et populaire. Cela semblait coller parfaitement avec la personnalité de la jeune femme qui était heureuse d’y habiter.

Peu à peu à l’horizon le soleil commencer à se lever, caché par une masse de nuages qui filait au dessus de l’océan. La plage était tellement grande qu’elle donnait souvent l’impression d’être déserte, et à encore plus forte raison à une telle heure où les premiers baigneurs et surfeurs n’étaient pas encore arrivés. Son smartphone tenu fermement en main, les écouteurs branchés dans les oreilles, elle laissait ses poumons s’emplir de l’air frais au goût de sel, un sourire sur le visage.



_________________


Dernière édition par Krystal Park le Dim 16 Nov - 20:33, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

▐ PAROLES : 198
▐ DATE D'ARRIVEE : 01/11/2014

▐ AGE : 31 ans
▐ OCCUPATION : Emmerder les gens (a)
▐ POINTS : 391
MessageSujet: Re: Lady, running down to the riptide   Dim 16 Nov - 19:51

Lady, running down to the riptideJulian  &  David

Allongé sur mon lit, je ne parviens pas à me rendormir. Ça fait maintenant déjà presque une heure que je me tourne et me retourne sans réussir à fermer à nouveau l’œil. Et pourquoi ? Je ne saurais le dire. Peut-être le fait de ne pas savoir où se trouve mon frère en ce moment même ? De ne pas savoir ce que font mes parents ? S’ils sont encore en vie ? Ça fait 4 ans que je ne les ait plus vu, que je ne leur plus adresser la parole et je ne m’en porte vraiment pas mal. Au contraire. Je me sens bien. Même le fait de ne pas avoir de nouvelles de Thomas ne me travail plus autant que dans l’année qui a suivit son départ. Mais alors pourquoi est-ce que je pense à ma famille  alors ?

Dans un lourd soupire je me redresse sur mon lit et me passe les mains sur le visage. Fermant les yeux, je prends une profonde inspiration puis déglutit et secoue la tête. Sérieusement, je ne devrais pas penser à ça. Pas maintenant. Pas maintenant alors que j’ai décidé de commencer une nouvelle vie. Une vie loin d’eux et loin des merdes qu’ils m’ont foutues. Mais, dans le fond, je dois avouer que si je pouvais commencer une nouvelle vie aux côtés de mon frère je m’en porterais sans doute bien mieux. Mais peu importe.

Je repousse ma couverture et m’assoit sur le bord du lit. Ça ne sert pas à grand-chose que je reste ici, allongé sur mon lit à ne rien faire. Autant que j’aille faire un tour dehors et éventuellement acheté du pain frais pour quand Matt se réveillera. Ainsi, je me lève et m’habit. Je lance un coup d’œil vers l’extérieur et me dit que de toute manière, même s’il n’est que 4h30 du matin, je pense qu’ici, en Californie, le temps va très vite de réchauffé. Bien qu’on soit aux portes de l’hiver et qu’à Calgary il doit déjà avoir neigé. Enfin.

Habillé d’un jean et d’un t-shirt, je sors de la maison de mon meilleur pote et me dirige vers la droite. La plage. L’atteignant, je m’immobilise et enlève mes chaussures et mes chaussettes. Les prenant en main, je  m’avance sur le sable encore relativement frais et sourit doucement. Sentir le sable sous mes pieds est une sensation tellement douce et agréable. Elle m’avait limite manqué. Souriant, je m’avance vers l’eau et, relevant mon pantalon, trempe mes pieds dedans. Me crispant un instant, parce que l’eau est tout de même pas mal froide, je finis par me détendre et commence à marcher, longeant l’eau. Mon regard se portant vers l’horizon, j’observe le soleil qui se lève.

Je reste plusieurs minutes immobile, face à l'océan, avant de faire demi tour, passant par la promenade. Une fois sur le bitûme, je reste pieds nu et reprend tranquillement le chemin du retour. Mon attention se porte assez rapidement sur les quelques surfeurs qui profitent des premières vagues, et non sur ce qui se trouve devant moi. J'aurais peut-être du. N’étant de toute manière pas ce qu’il y a de plus chanceux avec le hasard, je me retrouve brusquement nez à nez avec une jeune femme, l’esquivant presque d’urgence en la contournant. Sérieusement ? La promenade est tellement large et tellement grande que j’aurais pus passer à côté dans la percuter. Enfin.

Soupirant doucement, m’étant tout de même quelque effrayé à cause de cette brusque apparition, je me tourne vers la jeune femme « Excusez moi …» disais-je en haussant doucement les épaules « Le levé de soleil m’a un peu trop déconcentré » je me passe une main dans les cheveux puis sur la nuque.

Code by Silver Lungs

_________________
Ever since I could remember, everything inside of me, just wanted to fit in. I was never one for pretenders, everything I tried to be, just wouldn't settle . If I told you what I was, would you turn your back on me? And if I seem dangerous, would you be scared? I get the feeling just because, everything I touch isn't dark enough. If this problem lies in me

     (c) crackle bones
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Lady, running down to the riptide

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Lenaë, running down to the riptide
» Running Down to the Riptide (Shabel)
» Who is running Haiti for whom?
» Single Lady - Timberlake Parody
» 07. Girls running wild
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
♫ Modern Family :: LOS ANGELES :: Venice :: Venice Beach-