AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 C’est marrant ce que tu dis parce que c’est pas tellement marrant ▬ Charlie

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Invité
Invité

MessageSujet: C’est marrant ce que tu dis parce que c’est pas tellement marrant ▬ Charlie   Lun 23 Jan - 19:30


Loin du quotidien intenable de la maison dans laquelle je vivais, en collocation avec l'homme qui doit me servir de mari dans un futur proche ou lointain peut importe, je vivais dans une bulle. Je n'allais pas m'en plaindre, je ne suis pas du genre à rabaisser mes conditions de vie sachant que ma vie familiale en Italie dans ce cocon familial stricte. Je détestais ma vie d'avant, même si je ne suis pas ravie de me marier avec l'idiot du village, je suis quand même soulagée de changer d'horizon. Mon Italie natale était tellement différente, tellement inférieure que les états-unis, tellement minable. Certes, j'aime mon Italie, c'est toute ma vie, c'est mon pays, mon bled et j'y retournerais surement pendant les vacances d'été, si j'ai le droit à quelques jours de congés, le soleil et la plage des Amériques sont incomparables. Les américains sont différents des italiens et de toute cette mafia. Enfin, on va dire ça comme ça, il y a de la mafia de partout même en dehors du territoire italien. La grande différence aussi c'est qu'il n'y avait pas tous des sans abris et aucun bidonville, du moins je n'avais rien vu de mes propres yeux. Voilà la grande différence entre l'Italie et les Etats-Unis, la pauvreté et la richesse. Pas de grande différence avec ma vie d'avant puisque j'ai toujours baigné dans le luxe et dans le fric, le truc c'est qu'il y a plus de boutiques de luxe. En parlant de boutique, c'était la journée où j'allais enfin me détendre depuis mon arrivée dans ce pays. Les boutiques défilées sous mes yeux, j'avais envie d'acheter tout ce que je voyais, les chaussures, les jeans et les robes. J'étais, en plus d'une grande dépensière, une grande fan de mode avec un gout extraordinaire toujours à la pointe, toujours à la suivre. Je marchais donc longtemps traînant dans les rues piétonnes, les magasins étaient bondés de monde surtout de grosses bourges. Au bout de quelques heures de lèche-vitrine, je préférais me stopper un peu et manger un bout. En ce moment je mangeais à chaque fois que j'en avais l'occasion en dehors de la maison pour éviter de bouffer en face de cet abruti fini au pipi de chat. Je m'arrêtais au Starbucks Coffee de la rue, j'adorais ce café, c'était peut-être cliché mais c'était excellent. Je commandais un cappuccino avec beaucoup de chantilly comme quand j'étais en Italie avec quelques cookies. Je ne pouvais pas m'asseoir au Starbucks sans prendre des cookies, ils étaient tellement bene. Alors que je m'installais sur une table en face de la fenêtre afin d'observer le monde de dehors en buvant mon café et je croisais une silhouette qui ne m'étais pas si inconnu que ça. Cette silhouette venait de faire son apparition dans le café et son visage vint jusqu'à mes yeux. Ce n'était pas son visage qui était désagréable mais c'était plutôt sa personne. Elle me détestait, c'était tellement voyant que même si elle faisait son hypocrite ça serait écrit sur son visage qu'elle me déteste au plus au point. Pourquoi ? Parce que je suis officiellement la fiancée d'Aidan, comme quoi cette situation fait des jalousies. Ce n'est pas la seule, certes, mais c'est l'une des pires. Je lui lançais un sourire hypocrite avec un signe de la main pour lui montrer que j'étais bel et bien présente. Je me levais en me rapprochant d'elle. « Dis donc, tu devrais faire gaffe à ce que tu manges parce que les kilos commencent à ce voir. » J'étais très sympathique, mais en même temps elle me détestait autant que je ne pouvais pas me l'encadrer et la taquiner était un passe temps favoris.


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité

MessageSujet: Re: C’est marrant ce que tu dis parce que c’est pas tellement marrant ▬ Charlie   Dim 29 Jan - 18:40


Charlie venait de rentrer dans StarBuck. Il n'y avait pas un jour où elle n'y rentrait pas. Elle était du genre à y rentrer trois fois par jour. Deux frapuccinos étaient son minimum. Un avant d'aller travailler et un avant de rentrer chez elle mais il n'était pas rare qu'elle en prenne un à midi et un lorsqu'elle voyait un StarBuck. En réalité, c'est comme un aimant sur elle. Elle en voit un, elle en prend un. Charlie change tout le temps de parfum mais ça n'en reste pas moins des frapuccino dont elle ne peut pas se passer. Charlie aimait l'ambiance de ces cafés. Il y avait généralement toujours une place où elle pouvait s'asseoir sans être dérangée et elle connaissait bien les vendeuses. La miss avait sympathisé avec elles dès le premier jour de son entrée en fac, ce qui date d'il y a un moment déjà. Elle connaissait donc la plupart du personnel et avait vu toutes les nouvelles têtes depuis sept ans. Il fallait avouer que Charlie était du genre très sociable et très aimable alors ça aidait grandement à parler avec tout le monde. Contrairement à Ciara qui ne faisait rien pour non plus.

Charlie ne s'attendait pas à voir Ciara ici et ne voulait pas la voir. D'ailleurs, si il y avait bien une personne à laquelle Charlie ne voulait pas adresser la parole, c'était bien elle. Miss Middleton estimait que cette fille ne méritait pas d'être avec son meilleur ami. En plus, si elle l'était, c'était seulement par arrangement entre les deux familles et elle ne pouvait pas l'accepter ou plutôt avait du mal. Ciara pourrissait la vie d'Aidan et ce dernier préférait être en vadrouille qu'à la maison aux côtés de sa futur épouse, c'est pour vous dire à quel point ils s'aiment. L'amour au contraire devrait être la raison d'un mariage. Elle, elle n'était pas prête de se marier mais si elle devait le faire, ce ne serait surement pas avec une personne qu'elle n'appréciait pas ni ne connait pas car il faut bien dire que ça fait moins de cinq mois que Ciara est dans la vie d'Aidan et que la vie de ce dernier est un enfer depuis ce temps.

Charlie quant à elle ne connait pas Ciara mais ne peut pas l'aimer tout simplement. Un brin possessive? Probablement mais il faut avouer qu'en réalité, elle ne peut pas aimer la nouvelle fiancée de son meilleur ami car ce dernier l'a mit enceinte. Bon la raison n'est pas vraiment là mais lorsque Ciara est arrivée, ça a empêché Charlie d'avouer à Aid' qu'elle était enceinte, tout ça pour pas détruire leur couple car même si elle ne peut pas voir Ciara, elle a quand même une conscience notre future maman. De plus, elle ne se voit pas expliquer à son enfant pourquoi son oncle ou son père - lorsqu'ils décideront de lui dire – s'est marié avec une femme qu'il n'apprécie pas le monde du monde.

Charlie eu un sourire franc et faillit rire. Si seulement Ciara connaissait les raisons de son état, il n'était pas aussi sur qu'elle la charrierait la dessus. Quoique, c'est Ciara, tout est possible. « Merci du conseil, je n'avais pas remarqué que j'avais pris des kilos. » Elle avait été cynique et la regarda de haut en bas avant de lui adresser la parole. « Toi, tu devrais penser à en prendre. L'anorexie c'est laid et en plus ça tue des gens. » Elle fit mine de réfléchir deux secondes. « Quoique si tu mourrais, ça ne dérangerais pas grand monde. » Charlie eut un franc sourire et attrapa le frapuccino que lui tendait la serveuse avant de le siroter. Elle savait que Ciara n'allait pas en rester là et qu'elle adorait enquiquiner son monde. Aidan le lui avait dit et répété. D'ailleurs, elle se demandait comment quelqu'un pouvait être aussi insupportable que Ciara mais elle n'allait pas tarder à le savoir.


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité

MessageSujet: Re: C’est marrant ce que tu dis parce que c’est pas tellement marrant ▬ Charlie   Ven 17 Fév - 21:43


Faire chier le monde, voilà une activité assez distrayante quand on a strictement rien à faire. A vrai dire, même sans m'en apercevoir je le faisais assez souvent, même tout le temps. Je ne connaissais pas encore cette ville et je ne connaissais pas grand monde non plus, alors peut-être que c'était à cause de ça. M'enfin. Heureusement, j'avais eu des nouvelles de ma petite sœur, elle avait prévu de me rejoindre dans très peu de temps. En ce moment j'avais besoin d'elle, besoin d'un peu de soutient parce que j'avais l'impression que la moitié des filles de cette ville m'en voulait alors que je n'avais rien fait. J'étais juste arrivée en ville avec un fiancé et à croire que c'est mon fiancé qui coince. Je m'en fiche moi de mon fiancé, je ne l'aime pas je n'ai aucun sentiment pour lui. Revenons au sujet Charlie. Je ne connaissais pas vraiment cette femme, je me tiens juste au courant des dernières nouvelles, elle est enceinte, j'en suis presque certaine. Qui est le père ? Je ne sais pas, mais je compte bien faire ma petite enquête. Dernièrement je sais qu'elle parle beaucoup avec Aidan, alors peut-être. Je n'ai pas de preuves, mais ça ne me dérange pas du tout qu'elle soit enceinte, c'est cool les enfants. Justement, je pensais à elle puisqu'elle était là, devant moi, se pavanant comme si elle avait encore ce corps d'avant. Elle était bizarre celle là, c'est vrai je n'arrivais pas à ma la cerner, elle était différente à chaque rencontre même si celle-ci se terminait toujours par se lancer des piques à tout va. Que voulez vous, la jalousie vous rend totalement ridicule. Alors pour pimenter un peu cet instant de détente dans le petit café, je lui lança la première pierre comme souvent. Je vins à la critiquer sur son poids, sachant qu'elle devait manger pour deux maintenant qu'elle avait la polichinelle dans le ventre, enfin je sais plus l'expression. Il faut dire que d'habitude elle me répond assez spontanément, ce qu'elle fit immédiatement. « Merci du conseil, je n'avais pas remarqué que j'avais pris des kilos. » Je crois qu'elle n'est pas au courant que j'ai des doutes sur sa franchise. J'entends parler et je parle moi-même, bien que je ne sois pas totalement sure à 100%, elle cache quelque chose. Je lui afficha un sourire fier et un petit signe de la tête même si je savais que cette réplique n'avait rien d'un remerciement. Son regard me fit presque rire, elle me prenait souvent de haut comme si elle était supérieure. La pauvre petite, elle est peut-être en cloque et en plus elle est atteinte du syndrome de supériorité. Pauvre gosse ! « Toi, tu devrais penser à en prendre. L'anorexie c'est laid et en plus ça tue des gens. » Voilà l'instant du lançage de piques. Elle me dévisagea, me regardant de haut en bas et était surement fière de ma taquiner sur mon physique. Sachant que je n'étais pas anorexique, loin de là, j'étais une fille qui prenait soin d'elle et qui faisait tout simplement attention à son alimentation, pour ne pas ressembler à une grosse baleine. « Quoique si tu mourrais, ça ne dérangerais pas grand monde. » Je lui renvoya son sourire. Je bus quelque gorgée de mon café avant de prendre la peine de lui répondre. Elle se doutait bien que je n'allais pas en rester là. « Oh tu sais, tu te trompes. Je pense que le pauvre Aidan serait perdu. T'as pas oublié qu'on allait se marier. » Je lui renvoya son sourire franc en pleine gueule. Elle voulait jouer à la maline mais je savais que Aidan était un sujet qui fâche. Et sur ce sujet j'étais la meilleure sachant que je dépasserais toujours cette pauvre petite Charlie. « Et puis ce qui est de l'anorexie, t'inquiète pas pour moi, je suis en pleine santé. Je compte vivre jusqu'à très vieille. » Un nouveau sourire vint s'installer sur le bout de mes lèvres rosées.
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité

MessageSujet: Re: C’est marrant ce que tu dis parce que c’est pas tellement marrant ▬ Charlie   Lun 27 Fév - 14:51


Ciara comme à son habitude ne lâchait pas le morceau. Alors que l'on pourrait penser qu'avec un peu de jugeote, elle comprendrait que Charlie n'est pas envie de lui parler, elle continuait. D'ailleurs, elle le comprenait probablement très bien et c'était pour cette unique raison qu'elle venait à sa rencontre, comme un des seul plaisir de la triste vie d'une Sandrelli. Charlie elle, avait du mal à comprendre cette envie de vouloir embêter le monde entier ou tout du moins l'envie de Ciara à venir chercher des noises aux personnes de son entourage. Bon d'accord la Middleton ne faisait pas vraiment partie de son entourage mais étant probablement une des premières personnes que l'italienne avait rencontré et meilleure amie de son fiancé, on peut la considérer comme faisant partie de son entourage non?

Charlie buvait son frapuccino, se doutant bien que rien n'était fini et si elle avait parié, elle aurait gagné. « Oh tu sais, tu te trompes. Je pense que le pauvre Aidan serait perdu. T'as pas oublié qu'on allait se marier. » Charlie se contrôla difficilement mais le fit. Sa seule envie aurait été d'étouffer Ciara ou de lui mettre sa main dans la figure mais elle devait résister. Après tout, Ciara ne serait que trop contente de déstabiliser la demoiselle et Charlie ne pouvait pas se permettre que de la laisser gagner à ce sujet. L'italienne savait très bien qu'Aidan, un sujet sensible pour Charlie. C'était probablement le sujet préféré de discorde de Ciara puisqu'elle savait dans quel état mental cela mettait notre demoiselle alors qu'elle, elle n'a que faire d'Aidan et de leur mariage puisqu'elle ne l'aime pas le moins du monde. Rien que le fait que son prénom soit prononcé par Ciara l'énervait. Cette dernière était tout à fait consciente du fait que Charlie ne supportait pas de l'entendre parler de son meilleur ami. « Perdu sans toi? » Elle laissa sortir un rire ironique. «  Aidan ne se porterait que mieux sans toi dans sa vie! Vous allez vous marier alors que vous n'êtes même pas amoureux, c'est pathétique. » Pathétique aussi bien pour Ciara que pour Aidan même si elle n'avouerait jamais ce dernier point. Elle qui ne comprenait pas pourquoi Aidan voulait tant se marier avec une femme qu'il n'aime pas. Pour Charlie, c'était comme si il leur rendait service alors qu'ils n'avaient pas été une famille exemplaire, qu'ils ne s'entendaient pas. Il était cependant clair que beaucoup de choses lui échappaient. Plus qu'elle ne voulait bien l'admettre et qu'elle ne connaîtrait car elle doutait qu'un jour, son meilleur ami ne lui explique les raisons profondes de son mariage.

Charlie savait bien que son ventre arrondit commençait à se voir. Si Aidan avait été un tant soit peu plus regardant, il s'en serait probablement aperçut. Il faut juste avouer qu'elle faisait tout pour lui cacher. Pour cacher un ventre de plus en plus rond en portant des vêtements larges, ce qui n'était d'ailleurs pas le moins du monde son style. Elle préférait les vêtements cintrés qui dessinaient sa silhouette parfaite. Ciara avait elle bien vu que Charlie avait pris du poids ce qui n'était probablement pas une bonne chose. Il ne manquerait plus qu'elle dise à Aidan qu'elle croit que sa meilleure amie est enceinte et tout serait perdue pour qu'elle lui avoue elle même. D'ailleurs, il faudrait peut être mieux qu'elle finisse par lui dire avant d'arriver au jour de l'accouchement non? « Et puis ce qui est de l'anorexie, t'inquiète pas pour moi, je suis en pleine santé. Je compte vivre jusqu'à très vieille. » Seraphina savait bien que Ciara n'était pas anorexique mais bon, au moins, elles avaient un sujet de dispute pas encore abordé. «Si tu trouve que l'anorexie est quelque chose de sain, c'est que tu as une bien mauvaise façon de voir les choses mais bon, ce n'est pas moi qui la vie. » Et d'ailleurs, elle ne voudrait pas devenir anorexique. Pour rien au monde car elle trouvait ça vraiment pas jolie. Les femmes étaient bien plus belles avec leurs formes que sans. Ciara en avait peut être pas tellement mais elle n'était pas non plus complètement plate et maigre, elle en était consciente. Le problème était plus que par moment, Charlie avait envie de retrouver sa taille de guêpe plutôt que d'avoir un ventre arrondit. Ca arrangerait tellement de chose dans sa vie. « Si tu compte vivre vieille, ça te dérangerait d'aller vivre ailleurs? Ca ferrait du bien à toute la population de cette ville. Je te donne une ville où tu peux aller pour arranger tout le monde si tu veux. Bagdad. » Elle savait bien que Ciara resterait ici rien que pour la déranger et avoir chaque jour une dose quotidienne de « chiantise » envers les amis de son futur mari. Surtout que faire plaisir à Charlie n'était vraiment pas dans ses cordes. Alors en plus, si elle devait aller à Bagdad, loin des centres commerciaux, des villas et du reste, il était à parier qu'elle ne le désirerait pas. Pourtant, Charlie verrait bien une bombe la tuer que ça ne la dérangerait pas.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité

MessageSujet: Re: C’est marrant ce que tu dis parce que c’est pas tellement marrant ▬ Charlie   Sam 10 Mar - 14:58


Je savais parfaitement ce que Charlie pouvait ressentir à mon égard. Elle me détestait tout bonnement, rien de plus rien de moins. Je comprenais qu'elle n'avait pas envie de venir me parler parce que j'étais genre la fille qu'elle ne pouvait pas s'encadrer. Je ne savais pas pourquoi d'ailleurs, j'étais juste venue ici pour prononcer mon mariage avec un type que je ne connaissais ni d'Eve ni d'Adam. Ah si je sais, elle était jalouse. Elle ne voulait surement pas le laisser paraître mais elle était jalouse qu'Aidan préféré se marier avec une Italienne qu'il ne connait pas et qu'il déteste que de se mettre avec une autre personne, comme elle peut-être. Je me faisais surement des films dans ma tête quand je voyais Charlie avec des kilos en plus. J'avoue qu'elle avait pris un peu de bide mais elle devait se soulager de son chagrin dans la bouffe, ce qui n'est pas une brillante idée. M'enfin, ce que j'aimais titiller la susceptibilité de cette charmante Charlie. Elle prenait toutes mes vannes personnellement et pour ne pas montrer qu'elle est blessée par mes dires, elle préfère répondre afin de montrer qu'elle a du répondant. Sachant que j'avais appris à vivre au dessus de toutes ces remarques incessante qu'on me faisait depuis mon arrivée ici, elle pouvait bien user de la salive si elle en avait envie, même si ça ne servait complètement à rien. Chose qui se passait actuellement, j'étais encore une fois venue la piquer dans sa fierté féminine en lui rappelant que le sport était une bonne manière de perdre quelques kilos superflus. Une fois de plus, elle rétorqua en me disant que l'anorexie n'était pas une merveille et que ça pouvait tuer des gens. Suite à cette réplique, elle rajouta que si je quittais ce monde je ne manquerais à personne. Cette remarque me faisait drôlement rire. « Perdu sans toi? » Alors qu'elle laissait passer un petit rire ironique afin de me faire comprendre que je n'avais rien compris à ce garçon, je regardais la brunette avec un petit sourire au coin. Aidan était son meilleur ami et je savais que c'était un sujet qui fâche. « Aidan ne se porterait que mieux sans toi dans sa vie! Vous allez vous marier alors que vous n'êtes même pas amoureux, c'est pathétique. » Je fis une moue boudeuse, chose ironique. On ne pouvait pas parler de pathétisme sur ce point là. Je me porterais bien mieux si Aidan n'était pas dans ma vie, certes mais maintenant j'avais pris une décision et j'allais me marier envers et contre tous, toutes ces femmes qui nous empêcher d'achever notre plan. « Ne sois pas jalouse ma chérie. En tout cas ne m'en veux pas si t'es pas invitée au mariage, de toute manière tu risquerais de ne pas passer la porte. » Elle voulait me provoquer, me faire comprendre que je devais arrêter ces conneries et que je devais quitter la ville, elles se tuaient toutes pour me faire comprendre ça. Je l'avais compris mais je m'en foutais royalement. Elle voulait me le faire payer ? Elle pouvait faire tout ce qu'elle souhaitait pour essayer de me faire fuir, je savais pertinemment que je serais toujours au dessus d'elle. «Si tu trouve que l'anorexie est quelque chose de sain, c'est que tu as une bien mauvaise façon de voir les choses mais bon, ce n'est pas moi qui la vie. » Je fis un signe des épaules. Elle devait avoir déjà pas mal de soucis et le moins qu'on puisse dire c'est qu'elle serait anorexique. M'enfin, je ne comprenais pas vraiment pourquoi elle me pensait atteinte de cette maladie alors que j'avais encore un poids normal contrairement à elle. D'ailleurs j'aimais beaucoup mon corps que je trouvais parfait, je savais qu'Aidan n'était pas si insensible que ça et que ses yeux s'étaient souvent baladés sur mon corps. Il avait le droit de fantasmer, il avait tout devant les yeux pour. J'avais la tendance de rester calme même en entendant les pires horreurs sur mon compte, j'étais comme ça j'étais quelqu'un de calme ce qui avait tendance à agacer mes adversaires. Charlie n'en n'était pas à ce point. Pour l'instant du moins. « Si tu compte vivre vieille, ça te dérangerait d'aller vivre ailleurs? Ca ferrait du bien à toute la population de cette ville. Je te donne une ville où tu peux aller pour arranger tout le monde si tu veux. Bagdad. » Je laissais échapper un petit rire sadique. Bagdad, qu'elle idée totalement conne. M'enfin ça ne m'étonnais pas vu que cette idée vient de Charlie. Je ne quitterais jamais cette ville, il fallait peut-être qu'elle commence à ce faire une idée, je ne partirais pas. Elle risque de me croiser dans les rues encore souvent, peut-être tous les jours, qui sais ? « Je me sens assez bien ici, je ne quitterais pas cette ville d'aussitôt. Je me sens comme chez moi. » C'était surement pas ce qu'elle rêvait d'entendre mais j'étais sincère, je ne retournerais pas en Italie. Je resterais vivre chez mon futur mari le plus longtemps possible.



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité

MessageSujet: Re: C’est marrant ce que tu dis parce que c’est pas tellement marrant ▬ Charlie   Ven 13 Avr - 18:15




Si Charlie avait su, elle ne serait pas venu au Starbuck aujourd'hui. Bien qu'elle y vienne deux fois par jour, elle aurait été capable de faire 3km de plus pour éviter de parler à Ciara. Bien qu'elle ne soit pas le genre de personne à se laisser enquiquiner par les autres car oui, elle a un fort caractère, avec Sandrelli, c' était autre chose. Elle avait le don de l'énerver rien qu'à la voir ou à entre le son de sa voix. D'un autre côté, elle connaissait parfaitement les employés du caf donc ça aurait été dommage que de se laisser faire par une peste comme l'italienne. « Ne sois pas jalouse ma chérie. En tout cas ne m'en veux pas si t'es pas invitée au mariage, de toute manière tu risquerais de ne pas passer la porte. » Cette dernière avait l'air d'être persuadée de savoir ce qu'elle disait et Charlie était mi amusée, mi agacée. Imaginer qu'elle pouvait être jalouse de Ciara était d'une stupidité même qu'elle trouvait bizarre que la miss puisse croire ça. A moins que ce soit juste pour voir comment elle réagirait et là, elle avait tout gagné car oui, Charlie avait du mal à ne pas s'emporter lorsqu'une personne qu'elle n'aimait pas disait quelque chose sur quelqu'un qu'elle aimait et plus particulière, sur les relations qu'il pouvait avoir. « Jalouse de quoi? Que tu te maries avec Aidan? Voyons, je te pensais plus intelligente que ça Sandrelli. » La jalousie n'était pas du tout le mot qui pouvait qualifier le sentiment que ressentait Charlie. D'ailleurs, ce n'était pas le genre de fille à être jalouse. Elle avait toujours eu confiance dans les personnes qui l'accompagnaient. Aussi bien en ce qui concernaient ses amis que sa famille ou ses petits amis. Bien que dans ces derniers, elle a eu plus de mal, elle n'avait jamais montré qu'elle pouvait se sentir en danger face à d'autres femmes. En ce qui concernait Aidan, c'était complètement différent. Certes, elle tenait énormément à lui et plus qu'elle n'aurait pu l'imaginer lorsqu'ils se sont pour la première fois rencontrés mais de la jalousie, ce n'était pas ça. Si Ciara avait été une femme qui était devenue proche d'Aidan en tant qu'amis et qu'il la laisse pour elle, oui, la elle aurait pu être jalouse mais là, ce n'était pas le cas. Il allait finir avec Sandrelli pour une histoire de famille et ça, elle ne le comprenait pas. Comment le pourrait-elle alors qu'il ne lui avait rien révélé sur le pourquoi de la chose. Bien qu'elle sache qu'elle ne devait pas se laisser prendre par les sentiments, lorsque Ciara prononçait le prénom de son meilleur ami, c'était plus fort qu'elle. C'était d'ailleurs probablement pour ça que certains devaient croire qu'elle en était amoureuse mais non, elle est juste protectrice et un brin malicieuse avec lui. Après tout, il ne pouvait pas résister au petit regard dont elle a le secret.

Ciara qui se sentait bien ici. C'était le comble mais un comble pas le moins du tout étonnant. Alors que la Middleton avait pour seule envie, là tout de suite, d'étriper la miss en face d'elle, il lui fallait du courage pour ne pas essayer. Enfin, lorsqu'elle pensa à l'enfant qui grandissait en elle, elle eu moins de mal à résister. Après tout, elle ne s'était pas fait faire un enfant pour ne pas en profiter. Surtout pour cause de meurtre car même si l'Italienne l'aurait mérité, Charlie ne pouvait quand même pas la tuer. Oui, son bon coeur la perdra car il est certain que plus d'une personne aimerait voir Ciara morte mais bon, on va laisser faire la vie. Bref, tout ça pour dire que le bébé était plus important pour elle et qu'elle se demandait quelque peu comment elle ferrait lorsqu'elle verrait Aidan avec Ciara. Elle qui était enceinte de ce premier, ça allait être quelque peu étrange. Enfin était-il vraiment nécessaire qu'il sache qu'elle était enceinte ou que Ciara le sache? Peut être pas après tout. « Je me demande bien comment tu peux te sentir chez toi ». Charlie souriait sans vraiment sourire. Ces attaques basses étaient quelques peu inutiles et même futiles. Certes, certains jours, ça la détendait et elle s'en amusait même car avec Ciara, le match n'était que rarement fini et il fallait avouer que c'était probablement une des seule chose qu'elle aimait par moment chez elle.

Alors que Charlie aurait voulu s'en aller, elle regarda Ciara avant de lui demander. « Trêve de plaisanterie, ça te dirai de me laisser tranquille? Parce que franchement, je n'ai pas que ça à faire que de parler avec une arriviste dans ton genre. » Sandrelli allait probablement lui rire au nez (je pari 9,999 chances sur 10 dessus) mais si ça pouvait lui permettre de s'en débarrasser, ça serait pas mal.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité

MessageSujet: Re: C’est marrant ce que tu dis parce que c’est pas tellement marrant ▬ Charlie   Mar 17 Avr - 22:49


Ma façon d'être ne plaisait sûrement pas à tout le monde, soit je commençais à avoir l'habitude de me prendre toutes les remarques des pouffiasses qui protégeaient Aidan. Je savais bien que je ne serais pas la fiancé idéale et elles étaient tellement perspicaces, elles avaient deviné qu'il ne m'aimait pas et que ce sentiment était bel et bien réciproque. D'ailleurs, elles ne comprenaient pas notre geste commun. Ouais c'est vrai pourquoi se fiancer alors qu'il n'y a pas de sentiment ni pour l'un ni pour l'autre, c'est une décision complètement débile. Va dire ça à nos pères, ils seront assez ravis d'avoir l'opinion de trois petites pestes. En parlant de peste, j'en avais une en face de moi et j'étais bien décidé de la faire sortir de ses gonds afin de passer une bonne matinée. J'avais ce besoin de leur dire que je les emmerdait et qu'elles pouvaient penser ce qu'elles voulaient de moi, je m'en foutais royalement. J'étais incroyablement forte face à ces trois filles qui se pensaient largement plus supérieure à moi et pourtant à moi toute seule je pouvais les démolir une par une, en commençant par la plus vulnérable (parce qu'elle était en cloque) Charlie. J'avais commencé fort en la critiquant sur son poids, c'est vrai qu'avec une grossesse on est dans l'obligation de prendre un peu de point. Ainsi mademoiselle se sentait pousser des ailes et commençait à me répondre sur un ton agacé, ce qui me donnait encore plus envie de pousser le vice et de la fâcher. « Jalouse de quoi? Que tu te maries avec Aidan? Voyons, je te pensais plus intelligente que ça Sandrelli. » J'avais attaqué sur un sujet assez délicat, Aidan. Certes c'était mon futur mari et le mariage approchait à grand pas et je ne connaissais pas vraiment les liens qui rattachait le garçon italien aux trois filles, enfin j'avais vaguement une idée dans la tête mais personnellement je m'en foutais un peu. Il pouvait se faire ami avec qui il voulait. M'enfin, j'observais la brunette qui devait penser aux paroles que je venais de prononcer. Elle me donnait tellement de pitié, je savais même pas comment Aidan pouvait traîner avec une fille dans le genre, non mais sérieusement regardez là. « Joue pas à ça avec moi Carie, ou alors apprends à mentir. » Oui, je venais de l'appeler Carie, pourquoi je sais pas, surement parce que son prénom m'écorchait la gorge à chaque fois que je le prononçais. Je lui fis un sourire assez franc avant de plonger mon nez dans mon café en prenant une gorgée. Je regardais ensuite l'extérieur de la salle sans grand intérêts, exactement le même regard que je posais ensuite sur la brune.

Je venais de changer de vie, un grand bouleversement dans ma vie, j'étais passée d'Italie à un état dix fois plus grand. J'étais quand même bien ici, il y avait du soleil et une bonne ambiance. J'avais un boulot génial et mes collègues l'étaient aussi. Je pouvais profiter de ma vie même si bientôt j'allais être marié. M'enfin, dans le fond je ne voyais pas ma vie autrement, j'allais me marier avec un gosse de riche étant moi même une gosse de riche, j'aurais de la thune, je pourrais vivre ma vie, j'aurais peut-être deux gosses et puis je vais mourir vieille très vieille, surement en taule après avoir tué Aidan. Non mais sérieusement, je n'aurais jamais pensé vivre une telle expérience de vie et d'humanité. En Italie j'étais une belle garce mais ici ça s'annonçait pire que tout ce que j'ai pu faire auparavant. Les miss qui essayaient de se mettre sur mon chemin elles risquaient gros. Je posais à nouveau un regard vide sur la brune en pensant qu'elle était quand même faible, elle était niaise en plus de cela. « Je me demande bien comment tu peux te sentir chez toi » Je fis une moue afin de réfléchir mais sans vraiment réfléchir, en plus d'être niaise elle était complètement inutile, un point de plus. Je lui fis un sourire chaud, je me sentais bien ici, c'était pas parce qu'une femme en cloque me détestait que j'allais arrêté de vivre ma vie. Ce n'était pas elle qui allait dicter ce que je devais faire, ça serait mal me connaître, j'étais bien plus forte que ça. « J'ai une villa, j'ai un fiancé et j'ai un boulot top. Ça s'appelle bien s'intégrer ma chérie. Enfin, pourquoi je te dis ça, tu ne connais pas ça toi. » Je roulais les yeux au ciel avant de boire à nouveau une gorgée de mon café tiède. D'un coup je vis la brunette tourner les talons. Elle voulait déjà partir ? La partie commençait à devenir intéressante qui sait, j'aurais peut-être pu apprendre des trucs croustillants. « Trêve de plaisanterie, ça te dirai de me laisser tranquille? Parce que franchement, je n'ai pas que ça à faire que de parler avec une arriviste dans ton genre. » Je lui adressais un sourire moqueur sans pour autant rigoler de toutes mes dents. Elle était marrante cette gamine quand même mais elle pensait pouvoir se débarrasser comme ça ? Qu'elle fille naïve. C'était tellement facile de l'exaspérer, un jeu d'enfant, elle qui laissait transparaître toutes ces émotions. « Non, j'ai du temps à gaspiller alors autant discuter avec toi même si je sais pertinemment que je ne m’instruirais pas en ta compagnie. » Je pris une légère pause avant de relancer la discussion afin qu'elle ne parte pas sans me dire ce que je voulais savoir. Je pris un air assez sérieux et malin à la fois, je voulais la faire tomber. « Parlons de ton enfant. »
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité

MessageSujet: Re: C’est marrant ce que tu dis parce que c’est pas tellement marrant ▬ Charlie   Mar 24 Avr - 17:24



Ciara, un prénom banal et fade que Charlie n'allait pas tarder à détester ou plutôt qu'elle détestait déjà depuis quelques mois. Il est vrai que lorsqu'un prénom est associé à une personne que l'on aime ou l'on déteste, on fini alors par aimer ou ne pas aimer ce prénom. Tout du moins, la signification des prénoms et des personnes agissait comme ça sur la miss Middleton. D'ailleurs, certaines descriptions sur le prénom de l'italienne était tout à fait véridique. « Vous adorez être le point de mire de tous, ne reculant devant rien pour attirer l'attention et l'admiration des autres, pour briller de tous vos feux. Qu'on chante vos éloges ou se scandalise à votre sujet, peu vous importe tant que tout le monde parle de vous. Vous avez toujours besoin d'un public pour exister et pour être heureuse. » Si on avait demandé à Charlie ce qu'elle en pensait, elle aurait du que c'était tout à fait la vérité. Il n'y avait qu'à regarder la personne en fasse d'elle. Si elle n'aimait pas être vu des autres et qu'importe si ce soit de manière positive ou négative, il faudrait alors lui expliquer bien des choses car oui, Charlie ne pouvait pas se vanter de connaître parfaitement la femme en face d'elle mais elle en connaissait suffisamment sur son compte pour être persuadé que c'était la vérité. Après tout, il n'y avait qu'à la regarder, là tout de suite, maintenant. A peine avait elle commandé son frappucino que la futur madame Di Conti était venu l'emmerder car oui, l'emmerder était le mot le plus approprié à ce que Charlie pouvait ressentir. Si c'était une amie qui était venue lui dire « bonjour », elle aurait été très heureuse, malgré le fait qu'elle était déjà fatiguée de sa journée mais là, rien n'avait l'air de lui donner une raison de vouloir continuer à être un tant soit peu souriante et gentille. N'allez cependant pas croire que la demoiselle allait laisser faire par la dernière enquiquineuse née car cela voudrait dire qu'elle était faible, qu'elle laissait les choses prendre le dessus pour elle et elle ne pouvait le permettre. Ce n'était pas parce qu'elle n'était pas dans ses meilleurs jours que Ciara allait lui casser plus le moral. Non, jamais au grand jamais Charlie n'irait se montrer faible devant l'italienne. Jamais elle ne pourrait avouer à cette fille que ça ne va pas bien. Évidemment, le jamais était une chose à laquelle elle n'aurait pas du penser car elle aurait besoin d'être rassurée par Ciara bien plus vite qu'elle ne le voudrait mais disons qu'à part au moment de l'accouchement, il ne fallait pas espérer qu'elle allait dire qu'elle n'allait pas bien à l'infirmière. C'est vrai quoi, elles n'allaient pas devenir meilleures amies du jour au lendemain ou sinon c'était mal parti. Bref, tout ça pour dire que oui, Ciara l'emmerdait à peine était elle rentrée dans le Starbuck.

Charlie écoutait d'une oreille discrète ce que l'italienne lui disait. « Joue pas à ça avec moi Carie, ou alors apprends à mentir. » Toujours qu'elle ne pu s'empêcher de rire mais ce coup ci d'un vrai rire. Si Ciara pensait sincèrement que la future maman était jalouse de son mariage, elle était vraiment stupide ou alors elle débloquait mais je parierai personnellement sur la première option tout comme Charlie le ferrait. Je vais pas vous l'expliquer encore une fois mais franchement, je dois quand même vous soutenir l'idée que notre belle Middleton n'est pas jalouse. Ou sinon, on a pas la même définition de ce mot. Alors mentir? Elle ne le faisait pas le moins du monde et c'était bien ce qui avait fait rire la miss. Qu'on puisse la croire elle, amoureuse d'Aidan était une idée complètement saugrenue. N'allez pas croire que cela voulait donc dire que Charlie trouvait son meilleur ami sans intérêt. Bien entendu que non, sinon elle ne lui aurait jamais demandé de devenir le père de son enfant car il était une personne qu'elle adorait. Il fallait aussi avouer que ses atouts physiques avaient été un plus pour la conception du bébé. Toujours que penser qu'eux deux pourrait être un couple? C'était complètement inconcevable. Certes, ils s'adoraient et Charlie ne voyait pas comment elle pourrait vivre sa vie sans lui mais ce n'était pas d'un amour... amour. C'était une amitié fusionnelle et si elle vous disait qu'il était son âme sœur, elle le penserait sincèrement mais là encore, dans le sens d'une âme sœur qui prend soin d'elle, qui la connaît sur le bout des doigts et non d'une âme sœur qui l'aime amoureusement. Charlie ne répondit même pas à ce qu'elle trouvait être une stupidité même. Quant à parler d'intégration, ce que lui dit l'italienne était encore une fois idiot. « J'ai une villa, j'ai un fiancé et j'ai un boulot top. Ça s'appelle bien s'intégrer ma chérie. Enfin, pourquoi je te dis ça, tu ne connais pas ça toi. » Si on parlait d'intégration juste parce que l'on a une villa, un fiancé et un boulot, alors plus d'une personne aux Etats-Unis seraient intégrées alors qu'elles ne connaissent pas la langue de notre beau continent. Toujours que même si Ciara parlait l'anglais parfaitement, elle avait beaucoup trop d'ennemis pour être intégrée non? Quoiqu'avoir une tonne d'ennemis était peut être la réussite d'une bonne intégration ce qui donnerait alors tout faux à notre miss. Sachant que l'on peut pas avouer qu'elle ai tord, on dira que l'intégration de Ciara n'est pas le moins du monde réussit et que si elle pouvait retourner d'où elle venait, ça lui conviendrait parfaitement.

Lorsque je vous disais que la description du prénom de Ciara était véridique, je vous ai bien dit que ce n'était que sur certains points non? Parce que sur d'autres, c'est tellement faux que j'en suis toute retournée. « Vous ne connaissez ni la rancune ni la vengeance : quelque tort qu'on ait pu vous faire, vous le pardonnez facilement et l'oubliez avec une parfaite aisance. Vous avez en horreur la mesquinerie et l'hypocrisie, et rien ne vous met plus en colère que la médisance et la calomnie. » Alors là, si la vengeance n'existait pas chez la fiancée, que faisait elle à l'instant même? N'était elle pas en train de se venger de tout ce que Charlie pouvait dire sur elle? Pouvait elle vraiment faire comme si de rien n'était et être juste désagréable pour le plaisir? Bien que la kinésithérapeute ne serait pas surprise, il ne fallait pas non plus pousser le bouchon un peu trop loin. Surtout que la médisance et la calomnie étaient probablement les choses que Ciara préféraient le plus au monde. Il n'y avait qu'à la regarder agir s'en était même pathétique. Alors si Charlie paraissait aux yeux de Ciara une fille futile et inutile, qu'en était il de l'inverse? Que des choses peu agréables, vous l'avez bien deviné.

Penser que Ciara allait la laisser tranquille était une grossière erreur. Tout du moins pas vraiment une erreur puisqu'elle se doutait qu'elle n'allait pas partir si vite. Quant aux paroles de l'italienne, Charlie ne pu que rire une nouvelle fois. « Parlons de ton enfant. » Elle ne riait pas jaune des pensées de l'infirmière, ça non, mais plutôt du fait que si elle imaginait sérieusement Charlie parler de son enfant à Ciara, elle avait complètement tord. Comment le pourrait elle alors qu'elle ne l'aimait pas le moins du monde. La seule chose à laquelle Charlie pensa fut Si seulement tu savais de qui il était, tu ne me demanderai pas d'en parler. La demoiselle claqua la porte sans ajouter un mot de plus à celle qu'elle détestait tant. Ciara pouvait bien se demander de qui serait son enfant ou si elle était vraiment enceinte, Charlie s'en contre fichait. Après tout, continuer à parler avec la fiancée de son meilleur ami ne ferrait que l'exposer encore plus pour lui dire qu'elle était enceinte alors que lui même l'ignorait. Et si elle n'avait pas encore osé lui dire, elle allait quand même pas le dire à une étrangère bien que ça pourrait faire de l'animation, Charlie n'en demandait pas une de ce genre.



Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: C’est marrant ce que tu dis parce que c’est pas tellement marrant ▬ Charlie   

Revenir en haut Aller en bas
 

C’est marrant ce que tu dis parce que c’est pas tellement marrant ▬ Charlie

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» C’est marrant ce que tu dis parce que c’est pas tellement marrant !
» [Jeu stupide comme d'hab] J'envie X parce que...
» Parce que toute histoire a un début. (Elisabeth)
» Camembert président, parce que l'on ne rigole pas avec le plaisir...
» Parce que nous le valons bien... ♥
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
♫ Modern Family :: DANS LE GRENIER :: Archives rps-