AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 .trish&kyan ◭ "happy birthday Trish"

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
avatar

▐ PAROLES : 4892
▐ DATE D'ARRIVEE : 06/01/2012

▐ AGE : 27 ans
▐ OCCUPATION : Papa à temps plein, dealer à temps partiel
▐ POINTS : 63
MessageSujet: Re: .trish&kyan ◭ "happy birthday Trish"   Dim 6 Mai - 20:48

C'était bizarre et compliqué à la fois pour Kyan de s'exprimer correctement sur son couple. Il faut dire que parler de sa fiancée avec son ex, c'était extrêmement dur. Surtout connaissant Trish, il fallait faire attention à ce qu'il allait dire puisqu'elle était un tout petit peu susceptible et qu'il ne voudrait pas que ça parte en clash en pleine nuit avec elle. Surtout que le clash avait déjà eu lieu avec Trish un peu plutôt, il pesait donc ses mots. La belle avait eu une grosse crise ce soir, il ne voulait absolument pas en provoquer une rechute en disant n'importe quoi. D'ailleurs pour parler vraiment de son couple, le jeune homme avait attendu que ce soit Trish qui lui demande. Il avait lancé quelques phrases insinuant que leur couple n'était peut être pas au top de sa forme et par conséquent, la demoiselle avait demandé quelques informations sur ce qu'il voulait dire par là. Quand elle le disait, sa curiosité avait été titillé maintenant qu'il en parlait. Il avait donc dit qu'à son goût, tout était allé trop vite, et lui expliquait qu'il avait un peu fait sa demande en mariage sur un coup de tête à un moment où tout était beau entre eux. Il faut dire qu'à cette époque, Charlotte s'était retrouvé enceinte et ça avait rendu fou de joie Kyan l'idée qu'il allait devenir papa. D'ailleurs cette naissance avait grandement rapproché le petit couple, mais l'avait encore plus brisé lorsque leur fille était décédée. Mais le pire restait peut être quand elle demandait si c'était une vengeance envers elle qu'il avait préparé. Non mais elle s'entendait parler ? Parce qu'elle était quand même entrain de penser que Kyan avait fait sa demande en mariage pour se venger de son refus à elle. Encore si il avait su qu'elle allait revenir, qu'elle reprendrait contact avec lui cette phrase aurait été crédible, mais non, il ne savait pas du tout qu'elle comptait revenir près de lui, que ce soit sentimentalement parlant ou même géographiquement. Enfin il trouvait ça gonflé qu'elle lui dise ça, c'est pourquoi il avait répondu qu'elle n'était pas le centre du monde et elle se semblait pas bien prendre cela d'ailleurs. Elle se défendait en disant que ce n'était qu'une simple question, et que si lui savait qu'elle allait bien à New York, elle ne savait rien puisque les contacts qu'elle avait gardé ici ne devait absolument pas le mentionner ou parler de lui. Elle ajoutait néanmoins rapidement que ce n'était pas parce qu'elle s'en fichait, mais simplement parce qu'elle ne voulait pas souffrir en entendant parler de lui. D'ailleurs elle disait qu'elle ne le regrettait pas et que si elle avait su qu'il était fiancé, elle ne serait sûrement pas revenu. « Une question un peu stupide quand même Trish... Enfin on avait deux manières différentes de gérer notre rupture. Même à distance, je voulais savoir si tout allait bien pour toi . Je ne demandais pas des détails de ta vie, juste savoir si ta vie là bas se passait bien... Au final c'est peut être pas si mal que tu ais joué l'autruche quand ça me concernait, au moins t'es revenu » conclut-il avec un très faible sourire timide sur les lèvres avant de rajouter nettement plus sérieusement : « Tu regrettes pas de ne pas avoir voulu entendre parler de moi quand tu étais là bas... Mais est ce que tu regrettes d'être là aujourd'hui, ce soir ? » Après tout les deux parlaient à coeurs ouverts et Kyan avait clairement dit à Trish que son couple n'allait pas bien, qu'il ne pouvait pas se décider et lui dire ce qu'elle voulait entendre si facilement. Donc au final, elle avait de l'espoir, une bonne raison de ne pas regretter non ?

Enfin les fantasmes avaient pris place dans la discussion les avaient un peu distraits puisqu'après avoir parlé des plans à trois qui ne plaisaient ni à l'un ni à l'autre pour cause de jalousie, ça parlait de zone arrière un peu interdite par Trish à l'époque. Et d'ailleurs le geste avait joint la parole et la jolie métisse montrait bien que trois ans après, cette zone n'était toujours pas d'actualité, sauf bien entendu pour de petites caresses innocentes. Après tout chez Trish cette zone était très érogène, du moment qu'on ne tentait pas d'y pénétrer d'une manière quelconque. Enfin il n'était pas sérieux, mais ça elle n'était pas obligé de le savoir après tout, même si dans le fond elle ne semblait pas du tout le croire, il n'y avait qu'à voir l'ironie qu'elle employait à l'instant. Bah oui, se faire prendre par quatre mecs en même temps, il y croyait tellement pas. Et puis bon son attitude le montrait très bien puisqu'elle était autant que lui dans la provocation à cet instant. « Wahou tu as du prendre un de ces pieds ! Dommage que même à quatre on ne puisse pas te satisfaire comme j'ai su le faire à moi tout seul durant tant d'années. » Provoc' encore et toujours, de vrais gosses les deux là à toujours se chercher et emmener de plus en plus loin leur petite bataille. Et puis aussi coquine soit-elle, quatre hommes et leur mini eux c'était juste inimaginable. D'ailleurs il ne préférait même pas imaginer ce que cette image donnerait. Par contre elle nue, ça il se l’imaginait bien volontiers. Mais bon en même temps elle avouait elle même qu'il était doué mais qu'elle ne dirait rien sans que lui le fasse d'abord. Elle n'avouait toujours rien, et d'ailleurs elle détournait légèrement le sujet, préférant à nouveau le provoquer en disant qu'elle avait toujours le numéro de son français et que si il le souhaitait elle pourrait tourner un film avec lui afin de lui montrer qui avait raison et qui a tort. Grrr qu'est ce qu'elle était agaçante à vouloir le provoquer sans cesse et attiser sa jalousie. « J'ai raison, je suis le meilleur, et cette vidéo ne prouverait rien du tout, si ce n'est que tu as été assez faible pour succomber à leur accent français... Et puis le fait de détourner le sujet est la preuve que j'ai vu juste... » L'avantage de l'avoir connu si longtemps, il la connaissait par coeur, et même sur son comportement puisque lorsqu'elle changeait de sujet de la sorte, et qu'elle provoquait autant, c'était pour ne pas admettre ce qu'il voulait entendre. Par contre l'imaginer dans un porno, euh non pas vraiment, c'était une belle vision d'horreur comme on en fait plus, mais par contre elle lui avait rappelé un ancien fantasme qu'ils avaient abordés mais jamais réalisés : « D'ailleurs en parlant de vidéos, encore un fantasme abordés qui au final n'a jamais été réalisé. J'en ai donc un de plus à te reprocher » dit-il avec le sourire. Oui, il revenait dans la provocation, mais au moins ça parlait des fantasmes inassouvi. Puis le silence avait prit place, enfin en partie puisqu'ils continuaient tous les deux à laisser échapper de leur bouche des petits bruits de plaisir. Il faut dire que la belle était nue à genoux dans les escaliers, Kyan derrière elle à la pénétrer doucement. Et ce soupir simultané, c'était si bon, une fusion comme ils n'en avaient plus eu depuis plus de trois ans maintenant. Il en profitait également pour caresser ses fesses sur lesquelles il avait une vue imprenable, allant jusqu'à caresser la poitrine de la belle et s'accrocher aux hanches de cette dernière pour mettre plus d'intensités à ses mouvements. Malgré la domination qu'il exerçait sur elle, la belle en demanda encore un peu lorsqu'il se pencha sur elle et qu'ils s'embrassèrent avant qu'elle n'aille étouffer ses gémissements dans son bras sur la marche devant elle. Néanmoins Kyan ne faisait qu'un avec elle comme il y a trois ans, il voulait aussi l'entendre se lâcher totalement, entendre ces cris de plaisir qui décuplait l'excitation du beau brun. C'est alors qu'il ralentit ses mouvements de bassin avant de laisser une main glisser dans la chevelure de Trish pour l'agripper et doucement la tirer afin qu'elle ne s'étouffe plus avec son bras xD. Il tira donc ses cheveux, l'obligeant à se cambrer un peu en reprenant ses assauts de manière un peu plus violente, ce qui laissa échapper des soupirs de plaisir plus intenses de la bouche de Kyan...

_________________
    « Family Portrait »


    “ On the first page of our story, the future seems so bright. Then this thing turned out so evil, I don’t know why I’m still surprised. ” © signature by anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

▐ PAROLES : 6215
▐ DATE D'ARRIVEE : 06/01/2012

▐ AGE : 27 ans
▐ OCCUPATION : Photographe
▐ LES SENTIMENTS : Les trois hommes de ma vie (a)
▐ POINTS : 159
MessageSujet: Re: .trish&kyan ◭ "happy birthday Trish"   Mar 8 Mai - 10:29

Encore une fois, cette nuit, les deux ex-amoureux parlaient sincèrement, sans se disputer, sans hurler... Enfin c'était surtout Trish qui hurlait habituellement. Mais, ça faisait du bien. Ils étaient vraiment sincères l'un envers l'autre et si on lui avait dit ça ce matin, elle ne l'aurait jamais cru. Comme on sait, la belle s'énerve très vite, trop vite sans doute, mais c'était dans son caractère, elle ne pouvait pas changer n'est-ce pas ? Des fois, elle aimerait, elle aimerait être moins "chiante" et plus à l'écoute des sentiments des autres, mais bon. On ne choisit pas son caractère et c'était la même chose pour la belle. Elle lui avouait donc qu'elle n'avait pas pris de nouvelles de lui en trois ans, pourquoi ? Tout simplement parce que ça lui faisait trop mal d'entendre parler de lui, elle avait passé des semaines et des semaines à pleurer après leur rupture et elle n'avait vraiment pas la force d'entendre qu'il avait retrouvé une copine et encore moins qu'il allait se marier. De plus, il pouvait bien essayer de se mettre à sa place deux minutes, il aurait dit quoi s'il avait su qu'elle s'était fiancée à un autre garçon ? Surtout après avoir dit non à sa propre proposition. Alors, imaginez un peu l'état de Trish quand il lui avait dit qu'il allait se marier, elle qui avait refusé de l'épouser quelques années plus tôt s'en mordait les doigts aujourd'hui. Elle avait ajouté qu'elle ne regrettait absolument pas de ne rien savoir, sinon, elle ne serait probablement jamais rentrée, ça aurait été beaucoup trop douloureux pour elle. Mais là, même si elle avait prit un énorme coup sur la tête, le revoir, l'avait décidé à tout faire pour le récupérer. Tous les sentiments qu'elle avait pour lui, avait refait surface en deux secondes au moment où leurs regards se sont croisés. Il la traita de stupide, il voulait qu'ils se disputent à nouveau ? Avant d'ajouter qu'ils avaient eu des manières différentes de gérer leur rupture. Apparemment. Puis il lui demandait si elle regrettait d'être là aujourd'hui et d'être là ce soir. Elle répondit : « Techniquement c'est toi qui est là ce soir, tu es chez moi, pour rappel. Qui est stupide maintenant ? » Rancunière ? Si peu... Ben oui, elle était susceptible et son "ta question était stupide" lui était restée en travers de la gorge, alors forcément... Enfin elle ajouta : « Si la question est "est-ce que je regrette de t'avoir appelé ?" la réponse est non. Au moins ce soir, on a réussi à parler à coeurs ouverts, à ne pas se prendre la tête, enfin presque pas. Et je t'ai dit tout ce que j'avais sur le coeur, maintenant tu as les cartes en main. Mais, comme je t'ai déjà dit, je ne t'attendrais pas éternellement et il va falloir que tu fasses un choix rapidement. » Elle n'avait aucunement l'intention de l'attendre indéfiniment, en plus, il savait que ce n'était pas bien, ni pour elle, ni pour la pétasse chez lui.

Ils étaient ensuite partis loin, très loin même. Ils n'arrêtaient pas de se provoquer, sur le sexe, comme avant. A ce moment-là, elle retrouvait le Kyan de leur couple, celui qui passait son temps à la provoquer, c'était de bonne guerre, car elle faisait la même chose. C'était un jeu perpétuel entre eux, histoire de ne pas tomber dans la routine. Comme il disait avoir fait une chose répugnante qu'il avait pourtant toujours dit qu'il ne ferait jamais, elle lui répliqua qu'elle, elle s'était fait prendre par quatre mecs à tour de rôle dans la même soirée, une grosse orgie quoi. Évidemment c'était totalement faux, elle lui faisait bien comprendre, mais elle était certaine de lui avoir mis l'image dans la tête, à cet instant, il devait l'imaginer avec quatre mecs et son sang n'avait du faire qu'un tour. Une nouvelle fois, il se jeta des fleurs, non il se jeta les fleurs, la terre et le pot en fait ! Il disait que même à quatre, ils ne la satisfaisaient pas comme lui. Désespérant ce mec. Elle ne répondit rien, se contentant ne nouvelle fois de lever les yeux au ciel en signe d'agacement et de désespoir surtout. Du coup, la jolie métisse continua dans sa provocation et disait qu'elle pouvait rappeler son ex français, qu'il serait enchanté de la revoir et qu'elle tournerait une vidéo porno avec lui pour qu'il voit qu'elle prend très bien son pied avec d'autres mecs. Il répondit que ça ne prouvait rien, sauf qu'elle avait été assez faible pour "succomber à son accent français" cette fois, elle rit franchement, je vous jure des fois, il était fort ce mec. Il termina en disant qu'elle détournait le sujet, donc il avait raison, elle répondit : « Ça prouverait que tu es loin d'être le seul à me faire prendre mon pied, quoi que tu en penses. » Puis, il disait que le fantasme de la vidéo était un truc qu'ils devaient faire ensemble et qu'ils n'avaient finalement jamais fait et qu'il pouvait donc lui reprocher. Ah ben non, ça ne marchait pas comme ça ! Là, elle avait dit oui, c'est juste qu'ils ne l'ont jamais fait, c'était différent. « Et pourquoi à me reprocher ? J'ai dit oui moi, c'est seulement que nous ne l'avons jamais mis en pratique. C'est quand tu veux chéri. » Ça ne lui posait pas le moindre problème, le seul truc angoissant là-dedans c'est que quelqu'un, tombe sur la vidéo, mais connaissait Kyan, il la cacherait bien, il n'aurait pas envie que l'on voit la femme de sa vie complètement nue. En parlant de Trish complètement nue, on la retrouvait dans les escaliers, en train de prendre un pied d'enfer, là, au moins, il pouvait se vanter de la faire complètement planer. La position n'était pas idéale dans les escaliers, même si elle n'y pensait pas vraiment là, tout de suite, de toute façon, elle prenait trop de plaisir, il suffisait d'entendre les gémissements qu'elle poussait et sa respiration qui devenait de plus en plus saccadée au fur à et à mesure que le temps passait. Néanmoins, elle essayait d'étouffer le plus possible ses petits cris dans son bras. Le jeune homme ralentit un peu ses mouvements et agrippa les cheveux la belle et lui tira doucement pour la forcer à se cambrer, apparemment, ça ne lui plaisait pas des masses de ne pas l'entendre davantage. Une fois qu'elle n'étouffait plus ses cris, il reprit ses coups de reins beaucoup plus violemment, ce qui entraîna des cris, cette fois non dissimulés et très audibles, de la part de la jeune femme. Il voulait l'entendre, il allait être servi alors... Elle ne se retint plus, gémissant de plus belle. Rapidement elle sentit son plaisir monter, monter, ses petits cris devenir de plus en plus fort et sa respiration se saccadant davantage à chaque assaut du beau brun... Jusqu'à atteindre l'orgasme dans un cri de plaisir. Elle était officiellement une salope briseuse de ménage. Mais tant pis, c'était trop bon, elle était certaine que dans cinq minutes, elle aurait envie de recommencer encore et encore. Quand il s'agissait de Kyan, elle n'avait aucun remord.

_________________
    dis moi que tu m'aimes
    Dis moi que tu m'aimes, que la vie est belle, que ce monde est fou. Et quoi qu'il advienne je resterai tienne, à toi jusqu'au bout. A la vie à la mort, mi amor, je plaque tout. Dis moi que tu m'aimes et que les autres on s'en fout.
    © by anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

▐ PAROLES : 4892
▐ DATE D'ARRIVEE : 06/01/2012

▐ AGE : 27 ans
▐ OCCUPATION : Papa à temps plein, dealer à temps partiel
▐ POINTS : 63
MessageSujet: Re: .trish&kyan ◭ "happy birthday Trish"   Mar 8 Mai - 12:02

Si les deux continuaient comme ça à se chercher, tout allait à nouveau finir par un clash. Il faut dire que ce sujet était si sensible et agaçant. Reparler pour Kyan de cette nuit d'humiliation il y a plus de trois ans, c'était extrêmement dur. Ce jour là toute sa vie s'était effondré et il s'était retrouvé le coeur en mille morceaux pendant de longs mois. De longs mois à aller en cours, mais sinon le reste du temps, il finissait par retourner chez lui et à rester seul dans sa chambre. Même sa mère, une femme qu'il aimait plus que tout n'arriverait pas à lui redonner le sourire qu'il avait perdu ce soir là. Techniquement c'est lui qui avait rompu oui, mais il n'en était ni heureux ni fier. Il s'était à cet instant retrouvé inférieur à elle, sous sa merci et c'est peut être ce qu'il n'avait pas supporté, de devoir se plier à la volonté de Trish. Bon d'accord ça arrivait que ça se passe de la sorte, tout comme l'inverse mais c'était sur de petites choses sans grande importance, mais là, ce fut la fin de son monde à lui et la belle en avait sonné le glas. Mais bon par chance ce soir ils avaient réussi à parler calmement, du moins presque ! Ok ils avaient commencés par se prendre la tête et à se crier dessus une fois que la crise de Trish avait été calmé, mais rapidement, ils avaient réussi à redevenir deux adultes réglant un problème et à parler à coeurs ouverts. Il n'y avait pas mieux pour mettre une situation au clair et pourquoi pas aller de l'avant. La seule chose stupide qui sortit de la bouche de la jolie métisse, c'est lorsqu'elle suggéra qu'il allait se marier par simple vengeance vis à vis d'elle. Non mais sérieusement ? Elle n'était pas le centre du monde et c'est d'ailleurs ce que Kyan lui avait répondu plein d'agacement. Après tout il ignorait absolument tout de son intention de revenir ici. Elle ne regrettait pas de ne pas avoir prit de nouvelles de lui pendant trois ans, sinon elle ne serait jamais revenu sachant qu'il allait se marier, voilà pourquoi le jeune homme lui demandait si elle regrettait d'être ici maintenant. Sauf qu'elle joua une fois de plus les imbéciles en lui disant que c'est lui était chez elle, avant de lui demander qui était stupide. Il roula des yeux -rolls xD- en regardant le plafond et répondit : « Quand je dis être là c'est pas là spécialement dans cette maison, mais là à Los Angeles mademoiselle je fais ma maligne ! Donc est ce que tu regrettes d'être revenu ? » C'est con, mais il voulait savoir si elle était heureuse de le retrouver malgré ses fiançailles et les chances qu'elle avait de le récupérer, ou si elle aurait préféré rester à New York et ne pas avoir à se battre pour lui. Puis la belle ajouta qu'elle ne regrettait pas de l'avoir appelé ce soir car ils avaient pu parler à coeurs ouverts, et que désormais Kyan savait tout ce qu'elle avait sur le coeur le concernant, et que c'était à lui de prendre une décision, une décision assez vite car elle ne voulait pas l'attendre indéfiniment. Il eut un petit sourire timide, et heureux d'entendre ça « Ouais c'est limite un miracle qu'on ait pu régler ce sujet après tant de prises de tête à se répéter les mêmes choses... Je sais bien, je sais que tu n'es pas très patiente. » dit-il avec un petit sourire amical avant de reprendre : «  Loin de moi l'envie de faire du mal à qui que ce soit, donc je pense essayer de stopper ce dilemme le plus vite possible... »

Et peut être même plus rapidement que prévu non ? En effet, les deux retrouvaient un jeu auquel ils jouaient énormément lorsqu'ils étaient en couple, à savoir la provocation sans limite. Et oui, ça provoquer sur le sexe, et c'était limite dangereux de se provoquer sur ce sujet sachant qu'ils n'étaient plus ensemble car par le passé, ce type de provocations se finissaient presque toujours à l'horizontal, chose impensable ce soir pour notre jeune homme fiancé. Il avait fait une chose répugnante avec Charlotte, elle disait s'être fait prendre par quatre mecs. Bien entendu c'était totalement faux et il avait décelé le mensonge immédiatement, mais que répondre ? Une provocation plus grosse qui serait à coup sûr un mensonge ? Ou tout simplement la ramener sur Terre ? L'option B était nettement plus sympathique. Il était prétentieux, mis il savait au fond qu'il n'avait pas tort. Si en trois ans elle n'avait pas eu de relation sérieuse, c'est bien parce que Kyan avait apprit à connaître le moindre de ses désirs et que seul lui pouvait la combler sexuellement parlant. Après tout si elle était tombé sur un mec sachant la faire décoller comme personne, pas même Kyan, à coup sûr que ça aurait été plus sérieux non ? Enfin bref, il savait qu'il avait raison, il la connaissait par coeur et il le voyait bien dans son regard. De plus, son silence en disait long... Mais ça n'empêchait pas Trish d'en rajouter une couche disant qu'elle avait toujours le numéro de son français et qu'elle pourrait le retrouver pour tourner un petit film porno. C'est alors tout naturellement que Kyan rétorqua que ça ne prouverait rien si ce n'est qu'elle est faible pour succomber à un accent français, ce qui ne manquait pas de faire rire volontiers la demoiselle. Au moins il marquait un point ^^. De plus elle détournait le sujet principal, il avait donc entièrement raison, mais Trish n'abdiquait pas, disant qu'il verrait qu'un autre savait lui faire prendre son pied. Son sourire s'agrandit avec cette remarque à laquelle il répondit du tac au tac : « Je te fais pas que prendre ton pied, c'est bien plus et tu le sais... » dit-il avec un petit clin d'oeil qui voulait tout dire avant de reprendre : « Et puis je ne pourrais voir et entendre que la simulation dont tu ferais preuve pour essayer de me prouver le contraire. Cinq ans, je connais le moindre centimètre de ton corps, je sais comment interpréter tes soupirs et tes cris désormais » dit-il un petit sourire coquin sur les lèvres avant de conclure : « Du moins si ma mémoire est toujours aussi bonne... » Et Kyan rebondissait sur le fantasme vidéo à tourner qu'ils n'avaient jamais fait alors qu'ils semblaient tout les deux d'accord, voilà pourquoi il disait qu'il pouvait lui reprocher également ça. Mais Trish ne l'entendait pas de cette oreille puisqu'elle avait accepté, et qu'ils n'avaient juste pas eu le temps de le réaliser, ajoutant que c'était quand il voulait : « Ouais c'est vrai... Mais je te reproche justement qu'on ait pas eu le temps de la faire cette vidéo. Mais on verra ça une autre fois peut être... » Bah oui, ils avaient bien mieux à faire apparemment puisqu'elle l'avait attiré aux escaliers pour le mettre nu, lui faire une belle gâterie et le supplier de la dominer. Il n'en avait pas fallu plus pour réveiller le côté sauvage de Kyan. Il n'allait pas attendre d'aller je ne sais où puiqu'immédiatement il avait fait mettre la belle métisse à genoux devant lui dans les escaliers et qu'ils ne faisaient plus qu'un. Trish, d'habitude d'humeur si expressive retenait ses cris en s'étouffant de son avant bras. Pourtant entendre les cris de la demoiselle avaient toujours été une motivation supplémentaire, une excitation plus intense pour Kyan. C'est pourquoi après l'avoir caressé et embrassé, il attrapa ses cheveux, l'obligeant à se cambrer sans que son bras puisse encore confiner les doux sons de Trish. La belle se laissa donc aller, et c'est ce moment que Kyan choisit pour redoubler d'effort, y allant beaucoup plus intensément et sauvagement dans ses coups de reins. La respiration des deux jeunes en étant toute chamboulée et sacadée, Kyan fermait les yeux pour savourer le plaisir s’accroître encore et encore tout en caressant les fesses de la demoiselle, s’agrippant ensuite à ses hanches. Et entendre cet orgasme, c'était si bon ! Alors que la demoiselle s'envolait vers d'autres cieux, Kyan continua quelques longues secondes. Plus il sentait l'instant de jouissance proche, plus il accélérait ses mouvements dans une respiration intense. Alors que Trish reprenait doucement ces esprits après son orgasme, ce fut au tour de Kyan d'exploser en elle, laissant un long râle de plaisir s'entendre avant de laisser son torse se plaquer sur le dos de Trish et de respirer un grand coup. Cet instant de fusion était si bon qu'il profitait et restait en elle quelques secondes de plus pour savourer ces retrouvailles sauvages... Il avait profité, mais dans quelques instants, minutes ou plus tard, il aurait des remords. Non pas d'avoir retrouvé Trish, mais d'avoir trompé sa fiancée. Mais pour le moment, il savourait l'instant avec la jolie métisse...

_________________
    « Family Portrait »


    “ On the first page of our story, the future seems so bright. Then this thing turned out so evil, I don’t know why I’m still surprised. ” © signature by anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

▐ PAROLES : 6215
▐ DATE D'ARRIVEE : 06/01/2012

▐ AGE : 27 ans
▐ OCCUPATION : Photographe
▐ LES SENTIMENTS : Les trois hommes de ma vie (a)
▐ POINTS : 159
MessageSujet: Re: .trish&kyan ◭ "happy birthday Trish"   Mar 8 Mai - 18:13

La conversation devenait de plus en plus intime, elle n'avait jamais ouvert son coeur comme ça à quiconque, même pas à lui quand ils étaient encore un couple. Trish était du genre secrète et surtout, elle avait beaucoup de mal à dévoiler ses sentiments, rien que lui dire "je t'aime" avait été toute une horreur et elle avait mit beaucoup de temps à lui avouer, d'ailleurs, elle avait mis beaucoup de temps à se l'avouer à elle-même... Mais quand vous passez votre temps à penser à quelqu'un, à être mal dès qu'il est loin de vous, à ne plus avoir d'appétit, vous savez que vous êtes fou amoureux de cette personne... Et ça, elle l'avait ressentit dès qu'ils s'étaient embrassés pour la première fois et pourtant, elle lui avait avoué ses sentiments bien plus tard et ça n'avait pas été une partie de plaisir. C'est pour ça qu'aujourd'hui, lui dire tout ce qu'elle ressentait, lui dire à quel point elle l'aimait et qu'elle ne pouvait pas vivre sans lui, c'était atroce et sans cette crise, peut-être qu'elle n'aurait jamais eu le courage de le faire. De plus, au vu de leur conversation actuelle, cette crise et cette déclaration avait été bénéfique, ils parlaient enfin sans s'agresser, sans se rejeter la faute l'un sur l'autre et ça, c'était nouveau ! Le peu de fois où ils s'étaient vus, cela avait toujours fini en dispute, un jour, elle s'était tellement énervée contre lui, qu'elle avait failli en venir aux mains... C'était le seul à lui faire avoir des réactions aussi extrêmes et ça depuis toujours. Je ne vous raconte même pas les disputes qu'ils avaient eu étant plus jeunes, mais c'était violent. Bref, maintenant il lui demandait si elle regrettait d'être revenue, d'être revenue à Los Angeles pour le récupérer. La jeune femme le regarda, hésita un instant et répondit : « Non. Je me dis que quoi qu'il arrive je serais revenue, je me serais battue pour toi et je n'aurais pas de regrets. Même si c'est douloureux dans un sens. » La jeune femme ajouta qu'elle ne regrettait en rien de l'avoir appelé ce soir, qu'ils avaient enfin réussi à régler leurs histoires et surtout cette histoire de demande en mariage. Maintenant, il savait ce qu'elle ressentait, il savait qu'elle l'aimait et qu'elle voulait le récupérer, que c'était à lui de prendre une décision. Trish termina en disant qu'elle ne l'attendrait pas des années et qu'il devait faire vite. Il répondit que lui aussi était content qu'ils aient enfin réglé le sujet "demande en mariage" et qu'il savait qu'elle ne l'attendrait pas, étant donné sa patience, ajoutant qu'il comptait faire vite pour ne faire souffrir personne. « Tu feras obligatoirement souffrir quelqu'un. » Disait-elle avec un sourire amère. Quoi qu'il décide, une des deux jeunes femmes allaient souffrir... Elle ajouta : « Je sais que tu aimerais que personne ne souffre, mais tu sais bien que ce n'est pas possible, c'est comme ça. Mais j'espère que tu ne regretteras pas ton choix. » La belle lui fit un petit sourire sincère, elle n'était pas à sa place et elle se doutait que ça ne serait pas facile, décider entre la passion et la raison, ça ne l'était jamais.

Kyan était toujours aussi prétentieux, sur ce point-là, il n'avait absolument pas changé... Toujours le même. Il disait qu'il était le seul à la faire décoller vraiment, alors que non et ça, ce n'était pas un mensonge. D'accord, aucun mec ne lui avait fait prendre son pied comme lui le faisait par le passé, il fallait le reconnaitre, mais ça ne voulait pas dire qu'elle n'avait pas pris son pied non plus. Heureusement non ? C'était pareil de son côté non ? Trish savait bien qu'elle était la seule qui le comblait pleinement niveau sexe et autre niveau d'ailleurs, mais là, ce n'était pas la question. Bref, elle savait qu'elle était la seule à lui faire prendre son pied comme personne, mais elle se doutait bien qu'il prenait quand même son pied avec sa fiancée, il ne serait pas fiancé sinon, non ? La belle le connaissait bien, elle savait à quel point il aimait le sexe et se fiancer à une fille frigide ou même juste avoir une relation sérieuse, ce n'était pas réaliste... Même si ça lui faisait mal de l'admettre, la pétasse devait s'y connaitre un peu. Voilà, monsieur continuait son délire du "je suis le seul à te faire prendre ton pied" et elle ne savait plus quoi faire pour le faire redescendre de son nuage... A chaque "attaque" il avait trouvé une parade, il était limite agaçant si elle ne trouvait pas ça aussi sexy. Elle avait bien essayé de jouer à ces petits jeux de provocations avec d'autres garçons, mais il est clair que Kyan était réellement le meilleur pour ça, les autres avaient toujours abandonné très vite devant une Trish beaucoup trop forte pour eux et elle... Et bien ça l'ennuyait profondément. Là, elle s'amusait nettement plus. Une nouvelle fois elle lui disait qu'il n'était pas me seul à la mener à l'orgasme et cette fois il lui disait que c'était bien plus que ça entre eux, ajoutant que la seule chose qu'il verrait sur cette vidéo c'est la belle en train de simuler, car il connaissait parfaitement ses cris depuis le temps. Elle se mordit la lèvre inférieure et répondit avec un petit sourire coquin : « Mais là on parle de sexe... Quant aux restes, qu'est-ce que tu en sais ? Ça ne t'es jamais venu à l'idée que j'ai déjà simulé avec toi, les cris sont peut-être faussé dès le départ. Et puis, c'était il y a trois ans, comme tu dis, ta mémoire te fera peut-être défaut. Enfin, t'es quand même en train de me pousser à faire une vidéo porno avec un autre mec là. » Ben oui, à force de lui dire et si et ça, il était simplement en train de la pousser dans les bras d'un autre garçon, même si elle ne le ferait jamais. Et tant qu'à parler de vidéo coquine, il lui reprochait de ne pas l'avoir fait avec lui, alors qu'ils avaient parlé d'en faire une, elle répondit que là, ce n'était pas le fait de ne pas vouloir, juste le fait qu'ils ne l'avaient simplement pas fait, mais qu'elle était d'accord. Il répondit qu'ils verraient ça une autre fois peut-être, elle fit un petit sourire pour conclure cette histoire de vidéos. C'est vrai que là, ils avaient commencé le porno, mais sans la vidéo. Le beau brun la prenait sauvagement dans les escaliers et elle prenait un pied d'enfer justement. Il était peut-être très prétentieux, mais il n'avait pas tort... En couchant avec lui ce soir, elle se rendait compte à quel point c'était "nul" avec les autres, il était vraiment le seul à la faire décoller comme ça, il avait ce côté sauvage et ce côté doux en même temps et les mecs avaient souvent soit l'un soit l'autre, mais rarement le juste milieu comme Kyan l'avait. Il avait agrippé ses cheveux, il voulait l'entendre crier, ça lui avait toujours plu de savoir qu'il lui faisait du bien et ça l'encourageait à y aller encore plus, ce qu'il fit justement. La belle ne tarda pas à atteindre l'orgasme, suivi peu après par le jeune homme qui explosa en elle dans un long râle de plaisir. Ils restèrent une petite minute dans cette position, faisant encore corps l'un avec l'autre, avant qu'il ne se retire et s'installe près d'elle sur les marches. La jeune femme se tourna et s'installa à califourchon sur lui, se collant contre lui et glissant son visage dans son cou, pendant qu'elle reprenait doucement sa respiration. Elle resta quelques minutes comme ça, profitant juste du moment, de ses bras... Puis elle releva la tête et l'embrassa tendrement avant de dire : « Je sais que tu vas bientôt t'en aller, mais... Ça te dis une petite douche ? Je serai sage promis. » Un petit sourire se dessina sur le visage de la brunette, elle déposa des petits baisers sur sa nuque pour le convaincre, elle disait qu'elle serait sage, mais il savait très bien qu'une douche tous les deux, ça déraperait très vite.

_________________
    dis moi que tu m'aimes
    Dis moi que tu m'aimes, que la vie est belle, que ce monde est fou. Et quoi qu'il advienne je resterai tienne, à toi jusqu'au bout. A la vie à la mort, mi amor, je plaque tout. Dis moi que tu m'aimes et que les autres on s'en fout.
    © by anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

▐ PAROLES : 4892
▐ DATE D'ARRIVEE : 06/01/2012

▐ AGE : 27 ans
▐ OCCUPATION : Papa à temps plein, dealer à temps partiel
▐ POINTS : 63
MessageSujet: Re: .trish&kyan ◭ "happy birthday Trish"   Mer 9 Mai - 0:21

Le temps était aux vérités pour nos deux jeunes. En effet, ils avaient parlés à coeurs ouverts de leur rupture, de ce que cela avaient vécu et pour la première fois, tout s'était assez bien passé. De ce fait, Kyan avait continué sur cette lancée, demandant à la demoiselle si elle regrettait d'être revenue ici alors qu'il était fiancé et qu'elle devait donc un peu se battre si elle voulait le reconquérir. C'était le moment de parler des sujets un peu délicat et il avait donc voulu lui demandé puisqu'elle parlait de regrets. Mais non, elle ne regrettait pas et disait que quoi qu'il arrive, elle était revenue pour lui, qu'elle se battait et qu'elle n'aurait aucun regrets, même si du coup la demoiselle souffrait de cette situation. Ça ne pouvait pas faire plus plaisir à notre jeune homme qui en guise de réponse se contentait d'un petit sourire timide. Ce n'était pas son genre de ne rien répondre à ce genre de déclarations, mais de toute évidence le jeune homme était troublé. Troublé déjà d'entendre sa Trish lui dire des choses pareils quand on sait qu'elle a du mal à se dévoiler, mais encore plus parce qu'il était fiancé, et qu'il se devait de ne pas craquer par respect pour sa fiancée. Voilà pourquoi il lui faisait un petit sourire timide. Toutes les cartes étaient en main de Kyan et elle lui demandait de choisir vite parce qu'elle ne l'attendrait pas éternellement. Il lui répondit donc qu'il comptait prendre une décision rapide dans le but de ne pas faire souffrir les gens. Sauf qu'elle disait vrai quand elle répondait que dans tous les cas, une femme souffrirait, même si ce n'était pas ce qu'il voulait. Elle était compréhensive, elle savait qu'il ne voulait faire souffrir personne mais que c'était inévitable, concluant par lui dire qu'elle espérait qu'il ne regrette pas son choix. Il reprit un peu son sérieux et baissa le regard pour répondre : « Ouais t'as pas tort... Quoi qu'il arrive quelqu'un souffrira. Mais j'ai envie de faire les choses bien et en évitant d'empirer les choses. Pour les regrets, seul le futur nous le dira, mais je pense pas regretter... » Si il ne se remettait pas avec Trish, bien sur qu'il regrettait ça. Après tout il l'avait dans la peau et dans le fond leur passé en tant que couple avait toujours été magnifique, ponctué bien évidemment de prises de tête. Alors qu'avec Charlotte, c'était trop compliqué et prise de tête non stop depuis la mort de sa fille... La conversation était devenu nettement plus coquine, puisque qu'ils parlaient de fantasmes et de choses à réaliser, comme la vidéo d'eux qui n'avait jamais été faite alors qu'ils en avaient parlé. Sauf que dans la provocation, Trish disait que d'autres hommes pouvaient lui faire prendre son pied et qu'elle pouvait recontacter son français. Mais le beau brun ne lâchait rien, il répondait donc qu'elle simulerait, ou qu'elle aurait tout simplement moins de plaisir qu'avec lui parce qu'il faisait bien plus que lui faire prendre son pied. Bah oui, il l'envoyait en septième ciel quand il le voulait, l'avantage de la connaître si bien. Et son sourire coquin, c'était miam ! En tout cas elle disait qu'elle parlait de sexe et que le reste il n'en savait rien car elle avait déjà pu simuler avec lui et que du coup il la connaissait mal. Elle ajouta même que comme il le disait, en trois ans il avait pu oublier des détails la concernant avant de conclure en disant qu'il la poussait à tourner un film porno avec un autre, ce qui fit bien rire Kyan avant de répondre : « Je parlais aussi de sexe Trish... Te faire prendre ton pied c'est une chose, t'envoyer au paradis s'en est une autre » dit-il avec un clin d'oeil avant d'enchaîner : « Hum peut être bien que tu as déjà simulé avec moi, mais quand tu t'éclates vraiment tes cris ne trompait pas. Et puis tu sais, la simulation peut aller dans les deux sens aussi... Et puis je te pousse à rien, c'est toi qui veut te défiler en ne répondant pas et à utiliser des mecs comme moyen de ne rien avouer. Il est en France, qu'il y reste et que tu ne fasses pas cette vidéo. Après tout c'est mal de vouloir partager nos fantasmes avec d'autres personnes... » dit-il un petit rire sortant de sa bouche.

Quoi que là ils auraient du allumer une caméra au pire parce que les deux jeunes étaient partis dans une chevauchée fantastique sur les escaliers de la jolie brune. Se retrouver de la sorte, c'était bon et troublant. Les deux étaient si doués dans ce domaine. Mais il était fiancé ! Même si en fusion avec Trish il n'y pensait pas une seule seconde. Il la dominait comme elle le souhaitait, il avait été sauvage comme il ne l'avait pas été depuis longtemps et la belle ne s'en plaignait pas, elle avait même prit un pied d'enfer vu les cris qu'elle poussait. Bon d'accord au début il n'entendait pas grand chose, et c'est pour ça qu'il avait tiré ses cheveux afin qu'elle se libère de ce bras qui étouffait les cris. Il voulait l'entendre prendre son pied, ce qui décuplait son excitation à lui. Lorsqu'elle se laissa aller, Kyan y était aller nettement plus sauvagement jusqu'à l'orgasme de la demoiselle et qu'il y mette encore plus de fougue afin d'atteindre cet instant de jouissance à son tour. Ce moment où il explosait en elle était si bon qu'il savoura, ne faisant qu'un avec la belle une longue minute silencieuse à reprendre chacun leur souffle et à profiter de l'instant présent. Il se retira ensuite, s'asseyant sur la marche à côté de Trish avant qu'elle ne vienne vers lui et grimpe à califourchon sur lui pour se réfugier dans son cou. Il sentait son souffle court dans sa nuque, et il adorait ça. Il posa une main sur le bas du dos de Trish, l'autre dans ses cheveux, et sans rien dire il reprirent leurs esprits. Un long silence où ils étaient l'un contre l'autre, la belle se réfugiant dans ses bras avant de l'embrasser tendrement et de briser ce silence pour lui dire qu'elle savait qu'il allait devoir repartir, mais qu'ils pourraient prendre une douche avant. Et pour avoir ce qu'elle voulait elle disait qu'elle serait sage. Mouais il en doutait, surtout avec les baisers dans le cou qu'elle déposait après ces paroles. Un petit sourire se dessina sur son visage et il répondit : « Tu promets d'être sage ? Rien que par ces petits bisous dans le cou je me dis que tu trahis déjà ta promesse... Ou alors tu veux juste me motiver à accepter n'est ce pas ? En tout cas c'est vrai qu'une petite douche je ne suis pas contre. Après tout tu imagines si je rentres transpirant et en sentant le sexe à trois kilomètres ? » dit-il en riant un peu avant de se lever avec la belle et de l'embrasser langoureusement. Puis il ajouta un sourire aux lèvres : « Par contre je vais devoir arrêter de te dominer parce que je vais pas pouvoir te trainer à ta salle de bain... C'est le désavantage de ne pas connaître ta maison... Je vais devoir y faire une petite visite à l'occasion » . C'était plein de sous entendu, et vrai à la fois... La nuit n'était pas fini et appartenait à nos deux jeunes...

_________________
    « Family Portrait »


    “ On the first page of our story, the future seems so bright. Then this thing turned out so evil, I don’t know why I’m still surprised. ” © signature by anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

▐ PAROLES : 6215
▐ DATE D'ARRIVEE : 06/01/2012

▐ AGE : 27 ans
▐ OCCUPATION : Photographe
▐ LES SENTIMENTS : Les trois hommes de ma vie (a)
▐ POINTS : 159
MessageSujet: Re: .trish&kyan ◭ "happy birthday Trish"   Jeu 10 Mai - 14:26

La belle lui rappela que quoi qu'il fasse, il allait faire souffrir quelqu'un, c'est vrai non ? S'il choisissait de rester avec sa fiancée, c'est Trish qui allait souffrir et s'il choisissait Trish, ce serait Charlotte qui souffrirait, quoi qu'il fasse, ce ne sera pas facile. Il aimerait sans doute pouvoir se dédoubler à l'instant et être a deux endroits en même temps, mais il ne peut pas. Il est seul et il doit faire un choix. Bien sûr, la jolie brune ne resterait pas là, les bras ballants, elle ferait tout pour le convaincre que c'est elle son avenir et pas l'autre anorexique. Comme elle venait de lui dire, elle ne voulait pas avoir de regrets, comme ça, quoi qu'il décide, elle savait qu'elle avait fait son maximum pour le récupérer et qu'il a choisi en toute connaissance de cause et en sachant ce qu'elle ressentait pour lui, ce qu'elle avait toujours ressenti d'ailleurs. A lui de voir désormais. Le jeune homme admis que quoi qu'il fasse, quelqu'un allait souffrir, lui aussi souffrirait d'ailleurs, il souffrirait d'avoir brisé le coeur d'une d'entre elles, de la rendre malheureuse. C'est qu'elle le connaissait bien son Kyan aujourd'hui, elle le connaissait mieux que personne. Sans sa fiancée, il serait déjà retourné avec elle d'ailleurs, mais voilà, il a toujours ce besoin d'être "parfait" de ne jamais décevoir les gens. C'était noble et super énervant à la fois. Après tout, personne n'est parfait, on faisait tous des erreurs, Trish la première. Même si elle n'en était pas fière. Il ajouta que seul le futur lui dirait s'il doit regretter, mais qu'il ferait le bon choix. La jeune femme tourna le nez et répondit : « Ça veut dire que tu sais déjà ce que tu vas faire ? » C'est comme ça qu'elle le prenait en tout cas... Au vu de la phrase du jeune homme. Puis la conversation devenait nettement plus sexuelle, ils parlaient de fantasme en tout genre et monsieur faisait le mec qui connaissait Trish tellement par coeur, qu'il savait détecté si ses cris de plaisir étaient vrais ou pas. La jeune femme leva les yeux au ciel en disant qu'il n'avait pas pensé qu'elle avait bien pu simuler avec lui, après tout, pourquoi pas ? Elle ajouta également qu'il était en train de la pousser à faire une vidéo porno avec un autre mec. Pour la première chose il répondit qu'elle ne pouvait pas le tromper quand elle s'éclatait vraiment, dixit lui. Et pour la seconde chose qu'il ne la poussait à rien et qu'elle devait oublier ce mec, car c'était mal de vouloir partager leurs fantasmes avec d'autres. Elle répondit avec un grand sourire : « Genre, si tu avais déjà simulé avec moi, popole n'aurait pas craché et popole a toujours craché. La simulation c'est notre truc à nous les filles, interdiction de toucher ! » Non mais oh ! Elle ajouta : « En même temps, vu que toi et moi, on ne couche plus ensemble, faut bien que je réalise mes fantasmes avec d'autres garçons. Tu ne veux pas que j'entre dans un couvent pour être sûr qu'aucun autre homme ne posera la main sur moi, si ? » Ben après tout, c'est vrai, lui il avait encore une vie sexuelle, pourquoi pas elle ?

Enfin, ça, c'était avant, car ils avaient finalement succombé au pêché de chair et il l'avait prise sauvagement dans les escaliers, autant dire qu'elle n'avait pas pris un pied pareil depuis longtemps... En fait depuis la dernière fois qu'ils avaient couché ensemble, quelques heures avant sa demande en mariage. Il faut dire aussi que ça faisait un mois qu'ils ne s'étaient pas vus à l'époque et il avait à peine franchi le pas de sa chambre, qu'elle lui avait sauté dessus, le sex-phone ou même avec la webcam c'était bien, mais rien de tel que de l'avoir en chair et en os. Même si c'était très bon, tout à une fin, malheureusement et le moment de jouissance arriva pour la jeune femme, il avait tiré ses cheveux pour l'entendre crier, il était servi. Quelques secondes plus tard, il arriva au bout de la sienne et fit cracher popole (ah ah ah xD). Les deux "amoureux" restèrent une petite minute dans cette position, puis Kyan se retira et s'installa près d'elle, elle ne perdit pas une seconde pour se mettre sur lui, cherchant ses bras protecteur, elle aimait ça presque autant que le sexe, l'après. Quand ils étaient encore un couple, elle pouvait rester des heures dans ses bras, à ne rien faire ou à parler. Finalement elle brisa le silence, lui demandant s'il voulait prendre une petite douche, ajoutant qu'elle serait sage. Ou pas, comme le prouvait ses bisous dans le cou. Il répondit qu'il ne croyait pas à sa sagesse, mais qu'une douche était la bienvenue, il ne pouvait pas rentrer dans cet état. « Si tu es sage, je serais sage. » Dit-elle avec un petit sourire coquin avant d'ajouter : « Ben oui, ça le fait pas trop, c'est bien pour ça que je te propose ça. » Puis les deux jeunes gens se levèrent échangèrent un baiser langoureux et Kyan lui disait qu'il ne savait pas où était sa salle de bain et qu'il devrait faire une petite visite à l'occasion. « C'est une petite maison, tu auras vite fait le tour. Enfin, je t'emmène à la salle de bain. » Elle prit sa main et l'emmena à l'étage. La salle de bain se trouvait dans la chambre de la jeune femme, la meilleure chose dans cette salle de bain, assez commune, était justement la douche qui était très spacieuse. Une fois dans la pièce elle se tourna vers lui en disant : « Nous y voilà. » Elle entra dans la fameuse douche et commença à faire couler l'eau pour tester la température, tout en faisant ça elle dit : « Si tu as peur que ça dérape, tu peux juste me regarder et la prendre après moi. » A noter qu'elle disait cela, alors qu'elle était dos à lui, légèrement pencher en avant et qu'il avait une vue imprenable sur son royal fessier, ce même fessier qui faisait tant d'effet au jeune homme. Autant dire qu'elle savait qu'ils la prendraient tous les deux, cette douche.

_________________
    dis moi que tu m'aimes
    Dis moi que tu m'aimes, que la vie est belle, que ce monde est fou. Et quoi qu'il advienne je resterai tienne, à toi jusqu'au bout. A la vie à la mort, mi amor, je plaque tout. Dis moi que tu m'aimes et que les autres on s'en fout.
    © by anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

▐ PAROLES : 4892
▐ DATE D'ARRIVEE : 06/01/2012

▐ AGE : 27 ans
▐ OCCUPATION : Papa à temps plein, dealer à temps partiel
▐ POINTS : 63
MessageSujet: Re: .trish&kyan ◭ "happy birthday Trish"   Ven 11 Mai - 23:36

C'était dur pour Kyan de se dire que quoi qu'il fasse comme choix, une femme allait souffrir. Soit ce serait la femme de sa vie, celle qui l'a toujours aimé et avec qui il avait voulu se marier pour la première fois, soit ce serait sa fiancée actuelle avec qui il avait réapprit à aimer après eu le coeur brisé, celle qui lui avait redonné goût à la vie et avec qui il était devenu parent. Mais d'un autre côté, c'était aussi avec elle qu'il avait vécu un gros drame lorsque sa fille était morte. Depuis, plus rien n'était pareil dans son couple. Cette relation n'avait plus la même saveur, le petit goût sucré de la vie était devenu très amer, et le retour de Trish dans la vie de Kyan avait ramené une saveur acide dans son coeur. Tout était chamboulé et il se retrouvait vraiment dans une situation difficile -désolé je placerais pas la saveur salée dans ma métaphore xD- à cet instant même. Soit il essayait de surmonter les difficultés de son couple avec Charlotte, soit il laissait tombé pour retrouver celle avec qui il avait toujours été en parfaite osmose -sauf durant les prises de tête sauvage xD-. Au fond de lui sa réponse était toute trouvée, il avait Trish dans la peau. Depuis son retour il ne l'avait pas repoussé, lorsqu'en pleine nuit elle avait besoin de lui il venait l'aider bien volontiers, donc autant dire que n'importe qui pouvait voir qu'il ne voulait pas la laisser repartir à l'autre bout du pays. Du coup, Kyan avouait bien volontiers que oui, il ferait souffrir une femme, mais c'était tellement pas lui. Kyan n'était pas un homme sans coeur qui aimait faire souffrir les gens. Même si il ne regretterait pas son choix comme il venait de le dire, la séparation avec l'une des deux serait très dur car la femme rejetée par le beau brun changerait sûrement ses sentiments envers lui. En effet, l'amour laisserait sûrement place à une haine et une hostilité totale envers lui. En tout cas, lorsque Kyan disait qu'il ne pensait pas avoir de regrets quand à sa future décision, la belle métisse ne manquait pas d’interpréter sa phrase. En effet, au fond de lui sa décision était prise, revoir Trish l'avait tellement chamboulé. Il l'aimait, il pouvait essayer de le cacher, mais comment il la regardait et comment son coeur battait en sa présence, il ne pouvait pas nier ressentir énormément de choses pour elle. Tous ces sentiments si profondément enfouit pour ne pas souffrir avaient refaits surface, et il avait vraiment du mal à les contrôler. Il eut un petit sourire timide et répondit doucement : « Je pense... J'ai besoin de quelques temps pour être totalement sûr de moi... » Vous remarquerez qu'il ne disait pas à la demoiselle qu'il la voulait. Ce soir c'était elle qui faisait les déclarations -xD- Enfin là elle préférait plutôt le chauffer un peu et lui parler de leurs fantasmes, notamment celui de la vidéo à tourner. Bon d'accord il avait été abordé lorsqu'elle avait dit qu'elle pourrait lui montrer qu'un autre pouvait lui faire du bien, mais lui il retenait que c'était un fantasme qu'ils n'avaient pas réalisés alors qu'ils en avaient parlé. Surtout Kyan disait qu'il décèlerait immédiatement une simulation, disant qu'avec elle elle ne l'avait pas fait, mais la belle répondit que simuler, c'était le truc des dames, alors que lui, Junior avait toujours craché donc qu'il ne pouvait pas du tout tricher là dessus. D'ailleurs cela amusa beaucoup Kyan qui ne manqua pas de rire en lui jetant un petit regard coquin. C'est vrai que ce muscle finissait toujours son sport bien transpirant. Mais la discussion avait quelque peu dérapé et la belle lui reprochait maintenant de la pousser à coucher avec un autre homme. Il répondit donc que non ce n'était pas du tout le cas et qu'elle devait oublier ce mec. Après tout un fantasme ne se partage pas avec tout le monde. Mais comme le disait Trish, ils ne couchaient plus ensemble et c'était donc le seul moyen de réaliser ce fantasme, sauf si il voulait qu'elle entre au couvent pour ne plus être touché par un homme. Il répondit donc du tac au tac : « Très bonne idée tiens ! Ça peut être une bonne alternative... Plus sérieusement, c'est NOTRE fantasme, ça se ferait tellement pas de le partager avec quelqu'un d'autre... » Et rien qu'en parler exciter nos deux jeunes...

La preuve, les deux avaient finis par se sauter dessus, le beau brun dominant sa jolie métisse dans les escaliers pendant qu'elle se mangeait le bras pour étouffer ses cris alors que Kyan se trouvait derrière elle. S'en était suivi une partie de sexe endiablée et dominer d'une main de fer par Kyan qui avait été jusqu'à tirer les cheveux de Trish pour l'entendre crier tout le plaisir qu'elle prenait. Après tout il n'y a pas plus beau cri pendant l'acte qu'entendre sa partenaire prendre un pied, donc pourquoi l'étouffer dans son bras ? C'était fini les petites chambres étudiantes non puisqu'elle vivait dans une belle maison toute seule ? En tout cas les deux étaient partis dans un orgasme jouissif – xD- et une nouvelle sensation que Kyan n'avait pas ressenti depuis si longtemps, c 'était celle de Trish se réfugiant dans ses bras sans un mot, juste à profiter de l'instant et de ce silence entre eux comme par le passé. C'était peu être con pour certains, mais ils prenaient toujours le temps de se retrouver de la sorte, chose que Kyan n'avait jamais refais avec personne d'autre, du moins pas comme il le faisait en ce moment avec Trish. Puis la belle brisa le silence pour lui proposer une douche, et le jeune homme accepta, surtout que rentrer en sentant le sexe et la transpiration, euh moyen quoi... Et puis Trish promettait d'être sage mais comme il lui disait, il n'y croyait pas trop à ce mensonge, après tout elle était déjà entrain de l'embrasser dans le cou. La belle répondit donc avec le sourire qu'elle serait sage si il l'était, ce qui l'amusa beaucoup : « Avoue tu ne veux pas que je sois sage. Surtout que si je suis pas sage il faudra une deuxième douche. » dit-il sourire coquin aux lèvres. Les deux se levèrent enfin et échangèrent un baiser des plus langoureux avant que Kyan ne lui rende sa liberté et qu'il demande à l'occasion à visiter cette maison qu'il ne connaissait pas. Trish répondit qu'elle n'était pas bien grande et que le tour serait vite fait avant de conclure qu'elle l'emmenait à la douche. Kyan sourit et répondit « ça dépend à quelle vitesse on la visite et combien il y a de pièces. » Ah oui, les deux avaient pour habitude de baptiser chaque pièce à l'époque lorsqu'ils allaient en vacances ou à l'hôtel... Puis les deux allèrent dans la salle de bain, la belle l'attrapant par la main. Ils passèrent même par la chambre de Trish qui possédait sa propre salle de bain. « Faudra vraiment que je visites, j'ai pas eu le temps de bien détailler ta chambre... » dit-il amusé pendant qu'elle allumait la douche et laissait couler l'eau. Ce fut elle qui le provoqua à nouveau en disant que si il avait peur que ça dérape, ils pouvaient prendre leurs douches séparément. Et comme si ça suffisait pas comme provoc', la jolie brune disait ça en se penchant devant lui. Autant dire qu'il ne manquait pas de mater ouvertement ces magnifiques fesses et il répondit en se mordant la lèvre inférieure tout en avançant de quelques pas et empoignant les fesses de la jeune femme avant de les caresser et de dire en l'embrassant dans le cou : « J'ai pas peur... je sais que ça va déraper... » puis il la fit se tourner et la plaqua contre le mur de la douche assez violemment, caressant toujours ses fesses avant de l'embrasser plus tendrement et de lui dire : « Tu sais que me provoquer et me faire ça c'est limite mal ? » Puis il reprit en murmurant contre ses lèvres « Je déteste le fait que tu saches si bien comment me convaincre.. » conclut -il doucement avant de l'embrasser langoureusement, jouant avec sa langue pendant que l'eau chaude coulait sur leur peau...

_________________
    « Family Portrait »


    “ On the first page of our story, the future seems so bright. Then this thing turned out so evil, I don’t know why I’m still surprised. ” © signature by anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

▐ PAROLES : 6215
▐ DATE D'ARRIVEE : 06/01/2012

▐ AGE : 27 ans
▐ OCCUPATION : Photographe
▐ LES SENTIMENTS : Les trois hommes de ma vie (a)
▐ POINTS : 159
MessageSujet: Re: .trish&kyan ◭ "happy birthday Trish"   Lun 14 Mai - 17:58

Pourquoi elle se sentait si bien à cet instant ? Il venait de lui dire qu'il avait sans doute déjà fait son choix sur sa situation, à savoir, choisir entre Charlotte et elle, pourtant, elle se sentait bien. Elle devrait être anxieuse, elle pourrait perdre l'amour de sa vie pour toujours. Quoi que s'il choisissait Charlotte, ça prouvait qu'il n'est pas l'homme de sa vie, c'était assez paradoxale, mais elle se comprenait. Donc, elle pourrait le perdre et elle n'avait pas peur. Pas parce qu'elle était sûre qu'il la choisirait, même si elle espérait vraiment que si, mais parce que dans tous les cas, ce sera une libération, elle pourrait enfin tourner la page sur cette histoire. A savoir, la tournerait-elle seule ou avec lui ? Apparemment, Trish n'allait pas le savoir de tout de suite, il n'était pas sûr à cent pour cent de son choix, donc il ne dirait rien maintenant. Elle attendrait. Que pouvait-elle faire de plus ? Elle n'avait pas d'autres choix, elle n'allait pas le séquestrer, l'attacher et le torturer pour qu'il parle, même pour un trip sexuel, pas certain que ça lui plaise xD. Quand il lui dit qu'il lui fallait du temps pour être sûr de lui elle baissa la tête, ça l'embêtait de devoir, encore, attendre et d'être sous "son pouvoir" c'était monsieur qui décidait et ça ne plaisait pas des masses à Trish, qui aimait avoir une légère domination sur leur couple, même si c'était dur avec Kyan, il n'était pas vraiment le genre de garçon à dire "oui, amen" à tout ce qu'elle faisait, heureusement dans un sens... Mais, du coup, elle préférerait être dans sa situation que dans la sienne, c'était toujours mieux de donner la sentence que de l'attendre non ? Elle n'ajouta rien de plus et la situation devint plus "graveleuse", elle disait qu'il n'avait jamais simulé avec elle, car "popole" avait toujours craché, les hommes ne peuvent franchement pas simuler ce genre de choses, ça le fit rire d'ailleurs et elle afficha un sourire magnifique, bien contente de sa connerie. Puis, elle lui demanda s'il ne voulait pas qu'elle entre dans un couvent, histoire d'être sûr qu'aucun garçon ne la touche, le pire c'est qu'il approuva, il trouvait que c'était une bonne alternative. Je vous jure... Le beau brun ajouta qu'elle ne pouvait pas partager leurs fantasmes avec d'autres mecs et elle répondit : « Et toi, tu n'as pas partagé nos fantasmes avec ta... ? » Une nouvelle fois elle allait dire "pouf", mais elle se retint, on notera l'effort, elle reprit donc : « Elle quoi. De toute façon, toi et moi on est plus un couple, donc nous n'avons plus de fantasmes en commun, tout ce qu'on a maintenant ce sont des souvenirs. Des souvenirs qui me donnent chaud rien que d'y penser, mais bon. » Oui, elle parlait de leurs souvenirs coquins et ils en avaient beaucoup.

Finalement la passion avait été plus forte que la raison et ils avaient fini par coucher ensemble. Cela faisait trois ans qu'ils n'avaient pas retrouvés le corps de l'autre et forcément cette étreinte avait été particulièrement passionnée et sauvage. D'ailleurs, cela faisait longtemps que la belle brune n'avait pas été si bien, que ce soit pendant l'acte, pendant l'orgasme fabuleux qu'elle avait eu ou après, dans ses bras à reprendre ses esprits. Si après ça, il doutait encore de leur amour, de leur avenir ou de leur couple, c'était à ne rien y comprendre. Ça crevait les yeux qu'ils étaient toujours fous amoureux l'un de l'autre, aucune autre fille ne ferait le poids à côté de Trish. Une fois qu'elle retrouva ses esprits, la jolie métisse lui demanda s'il voulait prendre une douche, déjà parce qu'elle aimait les douches coquines qu'ils avaient l'habitude de prendre après l'amour, mais aussi, comme il le disait si bien, il ne pouvait pas rentrer dans cet état. Elle lui promit d'être sage, mais l'embrassa déjà dans le cou, signe qu'elle n'avait aucune intention d'être sage, il lui fit la réflexion et elle répondit que s'il était sage, elle le serait aussi. Le beau brun ajouta qu'elle ne voulait pas qu'il le soit, elle lui mordit la lèvre et répondit contre ses lèvres : « A ce rythme-là, on devra en prendre dix des douches. » Puis la jolie photographe se décida et l'emmena à la salle de bain, ils passèrent par la chambre et Kyan lui disait qu'il faudrait absolument qu'il visite, qu'il n'avait pas eu le temps de détailler sa chambre, elle rit un peu et dit : « C'est ma chambre ou moi, nue sur le lit, que tu veux détailler ? » Elle se doutait bien, qu'il se fichait de la couleur de ses oreillers, ce qu'il voulait c'était "baptiser" son lit... En autres. Les deux jeunes gens arrivèrent finalement dans la salle de bain de la jeune femme et elle commença à faire couler l'eau, non sans le provoquer, disant que s'il avait peur de ne pas être sage, il pouvait la regarder et pour le moment, il avait une vue imprenable sur ses fesses. Il ne tarda pas à poser ses mains dessus d'ailleurs, les caressant avant de l'embrasser dans le cou et de dire qu'il n'avait pas peur, car il savait que ça déraperait. La jeune femme laissa échapper un petit rire avant qu'il ne la fasse se retourner et de la plaquer contre le mur de la douche, le contact du mur froid sur sa peau encore chaude eut pour effet de la faire crier légèrement. Il y alla plus doucement pour l'embrasser et il lui disait que c'était mal de le provoquer comme ça avant d'ajouter qu'il détestait le fait qu'elle sache si bien le convaincre, elle se mordit la lèvre avec un petit sourire coquin, avant qu'il ne l'embrasse langoureusement, mêlant sa langue à la sienne. Elle était peut-être douée pour le provoquer, mais bon sang, ce qu'il pouvait l'exciter quand il faisait ça, quand il était à la fois "violent" et beaucoup plus doux la seconde d'après, elle était déjà toute mouillée et elle ne parlait pas de l'eau qui coulait sur leurs peaux xD. Elle stoppa le baiser et lui répondit : « Mes fesses ont toujours eu un effet aphrodisiaque sur toi, logique que je m'en serve non ? » Elle l'embrassa une nouvelle fois, avant de lécher ses lèvres et d'ajouter, contre celle-ci : « Si tu veux tout savoir, moi je déteste le fait que tu saches si bien comment m'exciter aussi rapidement. »

_________________
    dis moi que tu m'aimes
    Dis moi que tu m'aimes, que la vie est belle, que ce monde est fou. Et quoi qu'il advienne je resterai tienne, à toi jusqu'au bout. A la vie à la mort, mi amor, je plaque tout. Dis moi que tu m'aimes et que les autres on s'en fout.
    © by anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

▐ PAROLES : 4892
▐ DATE D'ARRIVEE : 06/01/2012

▐ AGE : 27 ans
▐ OCCUPATION : Papa à temps plein, dealer à temps partiel
▐ POINTS : 63
MessageSujet: Re: .trish&kyan ◭ "happy birthday Trish"   Lun 14 Mai - 21:15

Il paraît dans ce monde que la patience était source de vertu. Et bien pour une fois que c'était Kyan qui avait envie d'utiliser ce dicton... En effet, prendre une décision à la hâte, ce ne serait pas raisonnable du tout. En effet, c'était en ce moment même une partie de la vie de notre jeune homme qui se jouait. L'ex femme de sa vie qu'il avait toujours aimé ou sa fiancée avec qui le mariage était en prévision. Le pire c'est qu'avec le drame ayant retourné le couple et la vie de Kyan et le retour de Trish dans sa vie il y a de cela quelques semaines son choix était tout fait, ou du moins presque. Vous en connaissez beaucoup des personnes qui sortent du lit à une heure du matin pour aller chez son ex ? Après tout il aurait pu soit ne pas répondre à cet appel, ou ne pas se rendre chez elle, après tout il ne lui devait rien à Trish. Sauf qu'il n'avait ni l'envie ni la force de la repousser lorsqu'elle lui demandait son aide. Depuis son retour, les fois où il l'avait vu, ça avait été un peu bizarre et il avait plusieurs fois eu peur qu'entre eux ça ne dérape. Donc dans sa tête, après les déclarations de la belle, il la voulait elle, il voulait retrouver leur passé si beau avant qu'elle aille à New York, mais justement, il était fiancée à une autre et même si ce n'était pas l'amour fou entre eux depuis la mort de la petite, il y avait cette promesse entre eux et ce grand événement annoncé à leurs amis et leur famille concernant leur union future. Voilà pourquoi le beau brun ne voulait pas se précipiter et disait à Trish qu'il comptait réfléchir encore un tout petit peu, pour être sûr de sa décision, même si au fond de lui il avait une réponse, une réponse qu'il ne donnerait pas ce soir à la demoiselle. Et puis d'ailleurs elle comprenait et n'insistait guère, la preuve, ils préféraient parler de fantasmes, et notamment celui de la vidéo. Se filmer et faire une sex-tape avait un côté excitant. Sauf lorsque la jolie métisse menaçait Kyan d'aller prendre son pied avec un autre et qu'elle en ferait une vidéo pour lui. C'était déjà très glauque. Elle disait même que c'était lui qui la poussait à aller voir ce français ridicule – pour une fois que je traites un français xD- mais il rétorquait que pas du tout, juste qu'il la connaissait par coeur pour savoir qu'elle ne prenait vraiment son pied qu'avec lui. Bien sûr il ne devait pas être le seul au monde à lui donner du plaisir, mais à le faire aussi bien, c'était sûr qu'il était le seul ; il était persuadé que personne ne connaissait tous les secrets, les désirs de Trish mieux que lui, tout comme l'inverse était vrai puisque personne ne savait faire autant de bien à Kyan que Trish. La belle proposa d'entrer au couvent pour que monsieur le jaloux n'ait plus à l'être, ce qu'il approuva avec un petit sourire provocateur avant qu'il ne dise que c'était leur fantasme, que ça ne se faisait donc pas de le partager avec quelqu'un d'autre. La réponse de Trish ne se fit pas attendre puisqu'elle disait que lui n'avait pas du hésiter à partager ses fantasmes avec sa fiancée. On notera qu'elle s'était reprise pour ne pas être désagréable avec Kyan, ce qui fit apparaître un petit sourire sur son visage quelques secondes avant qu'il disparaisse lorsqu'elle disait qu'ils n'étaient plus en couple, qu'ils n'avaient donc plus de fantasmes mais seulement des souvenirs, des souvenirs brûlants qui lui donnaient très chaud. « Avec ma... ??? » demanda-t-il un brin provocateur, ajoutant directement avec un petit sourire : « C'est vrai qu'on est plus ensemble et que ce ne sont plus des fantasmes mais des souvenirs. Quoi que cette idée de sex-tape, avoue que ça restera un fantasme entre nous. Pour ma part il n'a jamais été réaliser avec elle, je le gardais pour toi... » puis avec un sourire sadique, il ajoutait : « Donc si je te dis cabines d'essayage ? Ou encore les toilettes d'un grand restaurants de la ville ça te rappellent de vieux souvenirs qui te donnent encore plus chauds ? » Quoi ? Elle tendait la perche non ?

En tout cas suite à cette discussion sur les fantasmes et leurs souvenirs coquins, les deux avaient succombés à leurs envies et la belle avait finit par se faire dominer comme elle l'avait demandé par un Kyan surmotivé. Les deux venaient de se retrouver, de coucher ensemble trois ans après la dernière fois, et le fait que ce soit si sauvage montrait bien là toute l'envie de Kyan de donner à Trish ce qu'elle voulait, en l'occurrence la fusion de leur deux corps nus... Mais toutes les bonnes choses ont une fin malheureusement et après avoir pris leurs pieds, les deux jeunes reprirent leurs esprit de longues minutes dans les bras l'un de l'autre avant que la belle ne propose une douche en tout bien tout honneur. Enfin soi-disant puisque si cette demande était si innocente, elle ne serait pas entrain de l'embrasser dans le cou pour le chauffer d'avantage. C'est d'ailleurs ce qu'il faisait remarquer et elle disait qu'elle serait sage si il l'était, mais il n'y croyait pas une seule seconde, mais en même temps une douche coquine avec Trish ça ne se refuse pas, et puis il rentrait retrouver sa fiancée. Déjà que la culpabilité allait le ronger lorsqu'il quitterait cette maison, si en plus il sentait le sexe à trois kilomètres ce n'était pas bon du tout. Enfin il acceptait en disant qu'elle n'attendait que ça qu'il ne soit pas sage afin que ça dure longtemps, et la belle approuva, lui mordant un peu la lèvre en disant qu'à ce rythme ils devraient prendre dix douches au moins, ce qui le fit un peu rire avant qu'il ne réponde : «  On risque d'être rapidement à court d'eau chaude du coup... Il va falloir réduire le nombre et le temps de douche... » Puis voilà les deux jeunes montant à cette salle de bain, passant par la chambre de Trish avant que Kyan ne demande une visite plus approfondie à l'occasion. En tout bien tout honneur bien sûr -oui on y croit xD- sauf pour Trish qui demandait si c'était pour sa chambre ou pour elle nue sur le lit qu'il disait ça ? Il ria un peu avec elle et répondit mystérieux : «J'y avais même pas pensé mais c'est une très bonne idée. Je détaille ta chambre, et je finis par le lit où tu m'attends nue... Ou presque nue, je te laisse rester en lingerie en attendant si tu veux... » Gentleman non ? Ou juste envie de la voir en petite lingerie hyper sexy. Après tout elle savait comment l'allumer en ne gardant que quelques bouts de tissus, la voir en lingerie était aussi excitant que la voir nue, si ce n'était plus... Et comme si le provoquer verbalement ne suffisait pas, elle se penchait en avant, sachant pertinemment qu'il reluquerait bien volontiers ces fesses. D'ailleurs il ne se contentait pas de mater mais de les caresser également, remontant ses mains sur ses seins en l'embrassant. Quoi ? Elle l'allumait, bah lui aussi, tout en restant chaud... Après tout c'est ce qu'elle recherchait depuis la fin de leur coït précédent il le savait très bien. Il la fit donc se retourner face à lui et les deux entrèrent dans cette douche, l'eau chaude ruisselant sur leur peau encore humide de leurs ébats précédents. Lorsqu'il la plaqua violemment au mur, la belle laissa échapper un petit cri qui fit sourire sadiquement notre jeune homme : « Désolé... » ce désolé sonnait tellement faux... En tout cas, après la passion, place à la douceur et un baiser des plus tendre et langoureux. Elle savait le faire craquer, elle le savait et c'est ce qu'elle venait de faire, et son sourire lorsqu'il lui disait que c'était mal de le provoquer de la sorte le montrait bien. D'ailleurs elle le confirmait même par les mots, et en guise de réponse, il se mit à caresser à nouveaux ces fesses aphrodisiaques pendant qu'elle lui léchait les lèvres et lui disait que lui c 'était bien pire car elle détestait qu'il sache si bien l'exciter, et si vite... Ce fut son tour d'avoir un petit sourire coquin et satisfait et il l'embrassa dans le cou, remontant vers son oreille qu'il mordit avant de répondre : « Tu le détestes ? T'es sûr ? Parce que pourtant ça finit toujours bien non ? » dit-il avant de la porter et de la plaquer à nouveau contre le mur, la pénétrant une nouvelle fois, nettement plus doucement que leur première fois, et commençant de lents mouvements de bassins tout en l'embrassant et lui mordillant par moment la lèvre...

_________________
    « Family Portrait »


    “ On the first page of our story, the future seems so bright. Then this thing turned out so evil, I don’t know why I’m still surprised. ” © signature by anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

▐ PAROLES : 6215
▐ DATE D'ARRIVEE : 06/01/2012

▐ AGE : 27 ans
▐ OCCUPATION : Photographe
▐ LES SENTIMENTS : Les trois hommes de ma vie (a)
▐ POINTS : 159
MessageSujet: Re: .trish&kyan ◭ "happy birthday Trish"   Mar 15 Mai - 13:03

La jeune femme savait désormais qu'il avait pris sa décision, enfin quasiment et elle était rassurée, au moins, d'ici peu de temps, elle savait si elle devait tourner la page de son histoire d'amour avec Kyan ou pas. Évidemment, elle espérait que non, elle était totalement folle de lui, on l'avait bien vu cette nuit et de ce fait, s'il pouvait la choisir ça serait cool. Mais, une nouvelle fois, elle n'était pas si inquiète, elle savait au fond d'elle qu'il était toujours fou d'elle, sinon il ne perdrait pas tant de temps à l'aider, à être là pour elle et surtout, il lui aurait clairement dit depuis longtemps qu'il était fou amoureux de sa fiancée et qu'il n'envisageait pas une seconde une réconciliation avec Trish... Sauf que jamais, il n'a prononcé ses mots. Le beau brun lui avait dit qu'il était en couple, qu'il était même fiancé et que ce n'est pas parce qu'elle revenait trois ans après qu'il lui sauterait dans les bras, oui, il avait dit tout ça, mais rien de plus. Il n'avait jamais dit qu'il ne voulait plus la voir ou qu'elle n'avait aucune chance, du coup, pour elle en tout cas, elle avait, justement, toutes ses chances. Bref, elle n'ajouta rien de plus, autant le laisser prendre cette décision seul, elle n'allait pas faire la cinglé pour qu'il se décide quand même ou juste qu'il le lui dise. Elle attendrait. Enfin, pas trois mois non plus xD. Ensuite, nos deux jeunes gens parlaient fantasmes et sexe, comme ils aimaient tant le faire, alors qu'ils n'étaient même plus ensemble, imaginez un peu quand ils l'étaient ! Le jeune homme lui disait qu'elle devrait se faire none, histoire que personne ne la touche et qu'elle ne réalise leurs fantasmes avec aucun autre garçon, la jeune femme lui répondit du tac au tac que lui, il les avait bien réalisé avec sa pouf, sans dire le mot "pouf" elle s'améliorait non ? Il la reprit en disant "ma quoi ?" il voulait vraiment le savoir ? « Ce qui te sert de fiancée. » Répondit-elle en levant les yeux au ciel, avant d'ajouter : « En parlant d'elle, je pensais que tu avais plus de goûts en matière de femmes, les anorexiques ce n'est pas trip d'habitude. » C'est lui qui l'avait provoqué non ? Elle avait répondu. Et puis c'est vrai, Trish est une fille avec des jolies formes, l'autre était un sac d'os, c'était laid voilà. Même si elle était jolie. Une nouvelle fois elle leva les yeux au ciel quand il disait qu'il gardait le fantasme de la vidéo pour elle, ça fera plaisir à sa pétasse ça et il termina en énumérant des lieux où ils avaient fait l'amour quand ils étaient encore un couple. La jolie métisse lui fit un petit sourire en répondant : « Ce ne sont pas mes meilleurs souvenirs, mon préféré reste le cinéma quand on avait choisi ce film finlandais sous-titré à la séance de 00h pour être sûr que personne ne soit dans la salle et finalement on s'est quand même fait surprendre par un petit vieux. C'était mémorable ! »

Finalement, les deux jeunes gens avaient fini par céder à la tentation et ils s'étaient sauvagement envoyés en l'air sur les escaliers. La belle avait pris son pied comme jamais ou comme au temps où elle était avec lui et une fois la chose terminée, elle s'était réfugiée dans ses bras, comme avant aussi. Quelques minutes plus tard, elle lui proposa une douche, après tout, ils venaient de baiser sauvagement et ils étaient logiquement en sueur, donc bon, une douche s'imposait, surtout pour lui, il n'allait pas rentrer dans cet état, si ? Bien sûr que non, sachant que sa pouf devait déjà l'attendre. Il accepta et les deux ex-amoureux se dirigèrent vers la salle de bain, guidée par la belle. En passant par sa chambre, Kyan lui disait, qu'il faudrait absolument qu'il revienne détailler cette chambre au maximum, ce qui la fit rire, elle se doutait bien que la seule chose qu'il voulait faire dans cette chambre, sur ce lit, plus précisément, c'était se la faire. Trish ne perdit pas une seconde pour lui demander si c'était elle ou la chambre qu'il voulait détailler. Le jeune homme répondit qu'il n'y avait même pas pensé -on y croit :p- et il ajouta que c'était une bonne idée et qu'il détaillerait sa chambre, avant de la rejoindre sur le lit, évidemment, elle l'attendrait nue ou en sous-vêtements plutôt. Elle se mit à rire légèrement et dit : « On verra ça. Je sais que si je t'attends avec des dessous sexy sur le lit, tu ne détailleras pas ma chambre et tu me sauteras dessus directement, donc faut voir. » Les hommes étaient très friands de ce genre de choses, surtout sur une femme comme elle. Des dessous ne faisaient que sublimer sa silhouette déjà parfaite et comme, en plus, elle avait du goût, elle avait rendu Kyan dingue un paquet de fois quand ils étaient encore en couple. Après, l'avoir allumé en lui montrant ses fesses, le jeune homme n'avait pas perdu une minute avant de les prendre à pleine main et de les caresser, embrassant sa nuque, remontant même ses mains jusque ses seins, elle savoura quelques instants les caresses, puis, il lui fit faire volte-face. Une fois fait, il la plaqua contre le mur froid de la douche, qui arracha un léger cri à la jeune femme, il "s'excusa" mais il n'y croyait pas lui-même à ses excuses avant de l'embrasser doucement. Puis, le jeune homme lui disait qu'il détestait le fait qu'elle sache si bien le convaincre et elle lui répondit qu'elle, elle détestait le fait qu'il l'excite si vite. C'est vrai, elle était déjà folle de désir, bon, surement dû au fait qu'ils venaient de s'envoyer en l'air plutôt sauvagement. Le beau brun répondit que c'était une bonne chose, car ça se finissait toujours bien. Elle n'eut pas le temps de répondre qu'il la porta, la plaqua de nouveau contre la paroi de la douche et la pénétra pour la seconde fois cette nuit. La jolie métisse enroula ses jambes autour de lui, tout en l'embrassant doucement. Autant c'était sauvage et limite violent sur les escaliers, autant c'était beaucoup plus doux maintenant et c'était tout aussi bien... Même si elle avait envie de le griffer et de le mordre. Mais, ça, c'était impossible, elle aimait ça le griffer, le mordre, c'était une façon de marquer son homme, de dire "il est à moi", mais aujourd'hui, il n'était plus à elle, donc bon. Elle se contenta de l'embrasser en gémissant de plaisir. Puis, finalement, elle embrassa sa nuque, léchant, mordant doucement et suçant cette dernière comme un vampire, faisant gaffe de ne pas le faire trop longtemps, ça pourrait laisser une marque... Elle revint ensuite sur ses lèvres, l'embrassant langoureusement, avant de le regarder dans les yeux et entre deux gémissements, elle dit, le souffle court : « Je t'aime tellement bébé. » Elle ne s'attendait pas vraiment à une réponse, elle voulait simplement lui dire, lui faire comprendre, une nouvelle fois, que c'était elle la femme de sa vie.

_________________
    dis moi que tu m'aimes
    Dis moi que tu m'aimes, que la vie est belle, que ce monde est fou. Et quoi qu'il advienne je resterai tienne, à toi jusqu'au bout. A la vie à la mort, mi amor, je plaque tout. Dis moi que tu m'aimes et que les autres on s'en fout.
    © by anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

▐ PAROLES : 4892
▐ DATE D'ARRIVEE : 06/01/2012

▐ AGE : 27 ans
▐ OCCUPATION : Papa à temps plein, dealer à temps partiel
▐ POINTS : 63
MessageSujet: Re: .trish&kyan ◭ "happy birthday Trish"   Mar 15 Mai - 20:06

Les fantasmes sont des choses qui animent chaque couple et apporte du piquant dans les relations. D'ailleurs il y a de cela quelques années, les deux jeunes n'avaient jamais trouvés ce qu'on appelait la routine. Ils préféraient se surprendre, innover et sans cesse renouveler leurs parties de jambes en l'air. La preuve, encore ce soir l'ancien petit couple parlait de fantasmes passés et même d'un fantasme en commun qu'ils n'avaient jamais eu le temps de réaliser, à savoir une petite sex-tape maison. Une sorte de souvenirs. Et puis au lieu de prendre du bon temps avec des petits plaisirs solitaires en regardant des performances d'acteurs et d'actrices pornos, au moins les deux jeunes auraient pu se faire plaisir en se voyant et s'imaginant sur une vidéo, c'était mieux que rien. Après tout ce fantasme ils en avaient parlé lorsqu'elle était à New York et lui à Los Angeles. Du coup sexuellement parlant, les deux n'étaient pas très actifs. Les petites conversations érotiques par téléphone, ou par web cam ne suffisaient pas pour eux. Enfin la vidéo aurait pu être une alternative si ils n'avaient pas rompus avant. Elle proposait de finir bonne soeur, ce que le beau brun approuva, au moins elle n'irait pas réaliser ces fantasmes avec d'autres hommes que lui. Après tout lui n'était pas allé se filmer avec sa fiancée, donc il espérait qu'elle n'en fasse pas de même à aller réaliser LEUR fantasme avec un autre pauvre type. Et d'ailleurs elle l'accusait d'avoir réaliser des fantasmes avec sa fiancée alors que pas du tout. Néanmoins avant de parler de ceci, il relevait le fait qu'elle buguait en parlant de sa fiancée. C'était un effort appréciable pour Kyan qui voyait qu'elle s'était enfin retenue de dire une vacherie sur elle. Il se mit à rire lorsqu'elle lui répondit ce qui lui servait de fiancée et il répondit : « Je savais qu'une deuxième fois tu ne te retiendrais pas. Enfin là t'étais pas obligé de répondre mais soit... » Puis elle enchaîna sur le fait qu'il n'avait pas vraiment bon goût d'ailleurs en matière de femmes pour être avec une anorexique. Il reprit un peu son sérieux pour répondre avec un léger sourire : « Il aurait fallu que je retrouve une belle brune métisse avec des fesses sublimes ? T'aurais réussi à me dire que je voulais te remplacer par quelqu'un comme toi. Et puis d'ailleurs ça aurait été le meilleur moyen de ne pas réussir à tourner la page parce que je t'aurais revu sans cesse. Et puis niveau anorexie y a pire, elle fait attention à elle c'est tout. Et puis bon, mes goûts ont évolués en trois ans... » Il se justifiait un peu, mais en même temps il le fallait bien,, même si Trish était encore au jour d'aujourd'hui totalement son goût. Il pensait lui faire plaisir en disant qu'il gardait le fantasme de la sex-tape pour elle, mais apparemment non vu ses yeux qui se levaient vers le ciel. Mais bizarrement lorsqu'il parlait des lieux où ils s'étaient envoyés en l'air, ça lui redonnait le sourire et elle lui rappela le fameux soir où ils s'étaient envoyés en l'air dans un cinéma et où un petit vieux avait assisté à leurs ébats. Il n'en fallait pas plus pour faire sourire d'avantage notre jeune homme : « J'ai pas dis que c'était les meilleurs, je voulais juste pas te donner trop chaud avec cette histoire... Mais c'est vrai que ce fut mémorable, même si j'ai eu peur pour le coeur du petit vieux. En même temps une séance à minuit pour un film comme ça c'était écrit qu'on ne le regarderait pas et qu'on passerait le temps autrement. D'ailleurs on a quand même dépensé 20$ pour un film dont on ne connaissait rien, juste pour prendre du bon temps... » Oui les deux jeunes étaient graves, ou plutôt ils profitaient de leur jeunesse et de leur amour en réalisant toutes sortes de fantasmes.

Ce soir, les deux avaient d'ailleurs laissés libre court à leur imagination et s'étaient envoyés en l'air sauvagement dans les escaliers de la belle. Tout y était, le côté sauvage, les cris, les caresses prononcées, les baisers brûlants, les orgasmes jouissifs et les étreintes câlines et silencieuses avant de filer prendre une petite douche soi-disant en tout bien tout honneur. Il voulait détailler la chambre de Trish plus profondément à l'occasion et la belle suggérait qu'il préfère la détailler elle nue sur le lit. Honnêtement ce n'était pas son idée première, mais pourquoi refuser ? Il ferait donc les deux, incitant la belle métisse à ne pas être nue pour ne pas avoir froid, mais de mettre un peu de lingerie. Après tout elle savait mettre ses atouts en valeur et jamais il n'oublierait ses petites tenues affriolantes qui le rendaient fou. Il approuvait donc cette idée de voir la chambre puis de la détailler elle et la belle se mit à rire en disant qu'on verrait ça parce que si elle l'attendait en dessous sexy, il ne détaillerait pas sa chambre mais se jetterait sur elle. Ce fut cette fois ci à son tour de rire avant de répondre : « Tu me prends pour un obsédé ou un pervers ? J'accepte le défi et je suis sûr que je peux passer une minute à regarder la chambre avant de passer la nuit à te regarder toi. » Bah quoi ? Il n'allait pas passer trois jours à découvrir la chambre de Trish, ça ne prendrait pas beaucoup de temps comparé à ce qu'il pouvait faire à la jolie brune. D'ailleurs à cet instant avec ses fesses sous le nez à la narguer il n'avait pu s'empêcher de fondre sur son fessier rebondi histoire de la chauffer un peu aussi avant de la faire se retourner et de rentrer avec elle violemment dans cette douche. Elle savait comment lui donner envie et il détestait ça, tout autant qu'elle détestait comment il savait l'exciter si vite. Après un coït sauvage et violent, place à une seconde fois nettement plus douce, mais légèrement sauvage également sur les préliminaires vu comment il l'avait caressé et emmener dans sa douche. Il la mit une nouvelle fois contre le mur pour la pénétrer et la belle enroula ses jambes autour de sa taille afin de se maintenir. Les douches étaient très souvent les mêmes pour eux deux, et même après trois ans d'abstinence, ils retrouvaient les mêmes réflexes et la même position. Sauf qu'elle était un peu plus sage que d'habitude, sûrement pour ne pas laisser de traces sur son corps. Dommage, elle ne pouvait pas étouffer ses cris en laissant des marques de dents ou de lèvres sur lui. Enfin presque puisqu'alors qu'ils prenaient une nouvelle fois leur pied et que leurs respirations s'accéléraient à nouveau, la demoiselle l'embrassa dans le cou, le léchant et le mordant de temps à autres. Autant dire qu'il savait ce dont elle serait capable, mais là il ne fallait pas aller trop loin. Un autre baiser des plus langoureux et elle lui déclara une nouvelle fois sa flamme avec un je t'aime tellement bébé qui résonnait dans sa tête entre chaque gémissement de la jolie blonde. Cette phrase décuplait même son excitation, et quelques minutes plus tard, le beau brun se laissa à nouveau aller, fermant les yeux, et se déversant en Trish sous l'eau chaude qui coulait sur leur peau. C'était si bon... Une nouvelle fois, ils passèrent de longues minutes dans cette position, le jeune homme brisant cette fois lui le long silence entre eux. Pendant de longues minutes, seul le bruit de l'eau s'écroulant sur le sol et leurs corps avaient résonné dans cette douche : « Je sais que tu ne vas pas forcément apprécier et que le moment est mal choisi, mais il se fait vraiment tard Trish et je pense qu'il est temps pour moi de rentrer me coucher... Même si cette nuit je suis loin d'en avoir envie... » Il aurait voulu rester ici cette nuit, mais il était fiancé, et même si Trish venait de reconquérir son coeur, quoi qu'il arrive, il n'irait pas manquer de respect à Charlotte en la traitant comme une vulgaire merde. Il avait merdé avec Trish ce soir, mais il fallait qu'il retourne chez lui... Et Trish le savait, tout comme elle savait que Kyan était quelqu'un de bien et qu'il ne voudrait pas faire du mal volontairement à sa fiancée en découchant cette nuit...

_________________
    « Family Portrait »


    “ On the first page of our story, the future seems so bright. Then this thing turned out so evil, I don’t know why I’m still surprised. ” © signature by anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

▐ PAROLES : 6215
▐ DATE D'ARRIVEE : 06/01/2012

▐ AGE : 27 ans
▐ OCCUPATION : Photographe
▐ LES SENTIMENTS : Les trois hommes de ma vie (a)
▐ POINTS : 159
MessageSujet: Re: .trish&kyan ◭ "happy birthday Trish"   Mer 16 Mai - 13:07

Il se fichait d'elle ? Elle faisait un effort pour ne pas insulter sa pouf et il la reprenait, donc forcément, la seconde fois, elle ne se retenait pas. Qu'il ne vienne pas se plaindre après. Enfin bref, elle en profita pour casser du sucre sur le dos de "l'anorexique" comme elle l'appelait. Ben oui, elle la trouvait vraiment très mince, alors que son type de femmes, c'était les filles comme Trish, avec de jolis formes, au moins, il avait quelque chose à palper et il ne tombait pas sur un os. Le jeune homme lui disait que s'il avait retrouvé le même genre de fille qu'elle, elle aurait dit qu'il voulait la remplacer par quelqu'un comme elle. Pas faux, elle lui aurait fait la réflexion. Encore, faut-il trouver quelqu'un comme elle, ce n'était pas pour se vanter, mais la belle se trouvait particulièrement unique xD. Donc, il aurait pu chercher longtemps, il n'aurait jamais trouvé. Il ajouta qu'en plus, cela aurait été la meilleure raison pour ne pas tourner la page. Non, la meilleure chose qu'il avait à faire, était justement, de ne pas tourner la page, mais bon. De toute manière, il pouvait dire ce qu'il voulait, la page n'était clairement pas tournée. Trish, n'avait eu personne, elle, mais ça n'empêchait pas que, si c'était le cas, elle ne l'aurait sans doute pas tourné non plus, déjà qu'elle pensait constamment à lui, mais une fois qu'elle l'avait revu, tous les sentiments qu'elle avait pour lui étaient remontés à la surface et là, impossible de s'en défaire. La belle lui répondit en levant les yeux au ciel : « Il ne fallait pas me relancer, si tu ne voulais pas que je réponds, tu me provoques et tu te plains après... » Ben oui, il était agaçant pour le coup... Elle continua : « De toute façon, tu n'aurais jamais trouvé, je suis unique. Je doute que tes goûts ont changé autant que ça, la preuve, tu me dévores des yeux, si tes goûts avaient changé, tu ne me regarderais pas comme tu le fais depuis que tu es arrivé ici. » Il faut dire qu'elle avait une robe très aguicheuse aussi, mais sa pouf pouvait mettre les robes les plus aguicheuses du monde, elle resterait une fille très fade et tout sauf sexy. Enfin, la conversation retourna sur le sexe, à croire qu'ils ne pensaient qu'à ça... En fait, oui xD. Il parlait d'endroits où ils avaient fait l'amour et elle lui disait que son meilleur moment était dans le cinéma, avec le petit vieux qui les avaient surpris, sur le coup, elle fut très gênée, mais en y repensant, c'était assez drôle, surtout la tête de ce pauvre monsieur. Il disait que de toute façon, une séance aussi tard avec ce genre de films, c'était sûr qu'ils finiraient comme ça, en même temps, c'était le but de la séance. « C'est bien pour ça qu'on avait choisi cette séance, on aimait bien tester divers endroits à l'époque. Mais, finalement, je crois que ça lui avait bien plu à ce petit vieux, il avait payé pour un film tout naze et il avait vu un porno. » Un porno soft cela dit, mais un porno quand même.

Puis, ils avaient fini par faire l'amour, de toute façon, ça serait bien arrivé à un moment ou à un autre et finalement, ce fut le cas, sauvagement dans les escaliers. Elle n'était pas vraiment fière d'elle, elle savait qu'il s'en voudrait à mort d'avoir trompé sa fiancée, mais dans une guerre, il y a toujours des blessés et honnêtement, il vaut mieux que ce soit Charlotte que Trish. La belle avait fini par lui demander s'il voulait prendre une douche et les voilà donc en direction de la salle d'eau. Le jeune homme demanda de voir la chambre de manière plus approfondie et elle se doutait bien, qu'il ne parlait pas de visiter la chambre pour la visiter, mais plutôt pour s'envoyer en l'air avec elle. Elle lui lança donc le défi de regarder la chambre, alors, qu'elle, elle serait nue ou à moitié nue sur le lit. Il lui demanda si elle le prenait pour un obsédé ou un pervers... Devait-elle répondre à ça ? Pervers non. Obsédé oui. Enfin, on va dire qu'il aime les bonnes choses plutôt et il ne pouvait pas nier aimer le sexe, tout comme elle. Il n'y avait pas de mal à ça n'est-ce pas ? Le beau brun releva le défi, disant qu'il pouvait bien se tenir une minute et elle sourit de plus belle avant de dire : « On verra ça, je n'ai pas dit que je resterai inactive pendant que tu regarderas la chambre aussi. » Elle n'ajouta rien de plus, laissant l'imagination de Kyan faire le reste et vu qu'il avait une grande imagination en matière de sexe, elle savait déjà qu'elle avait capté toute son attention. Bref. Les deux jeunes gens entrèrent sous la douche et rapidement ils ne firent qu'un à nouveau. Tout à l'heure, ils avaient retrouvé toute la passion qui rendait leur couple si fusionnel et maintenant ils faisaient ça avec beaucoup plus de douceur. Pendant plusieurs longues minutes leurs deux corps ne firent qu'un et ils atteignirent une fois de plus l'orgasme quasi simultanément. Une nouvelle fois, elle n'avait pas eu à faire grand-chose, mais elle avait pris un pied d'enfer, bien différent du premier cela dit. Ils restèrent encore de longues minutes dans cette position avant qu'il ne se retire doucement d'elle, la posant sur le sol, elle s'agrippa un peu à lui, ses jambes étant toutes tremblantes. Puis, il brisa le silence, elle leva son regard vers lui, il disait qu'il devait partir et elle n'avait pas trop le choix, elle n'allait pas le séquestrer. « D'accord, je comprends. » Trish lui lança un sourire timide, elle n'allait pas sauter de joie non plus, elle n'avait pas envie qu'il s'en aille, mais c'était comme ça. De toute façon, avec ce qu'il s'était passé entre eux ce soir, plus rien ne serait comme avant. Évidemment, elle espérait que ce soit dans le bon sens pour elle et pas pour sa pouf. Elle lui donna un dernier baiser langoureux et passionné. Puis, elle lui dit au creux de l'oreille : « Chaque fois que tu prendras un escalier tu penseras à moi. » Elle se recula en lui faisant un petit sourire coquin et elle termina en disant : « Tu m'appelles tout à l'heure ? »

_________________
    dis moi que tu m'aimes
    Dis moi que tu m'aimes, que la vie est belle, que ce monde est fou. Et quoi qu'il advienne je resterai tienne, à toi jusqu'au bout. A la vie à la mort, mi amor, je plaque tout. Dis moi que tu m'aimes et que les autres on s'en fout.
    © by anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

▐ PAROLES : 4892
▐ DATE D'ARRIVEE : 06/01/2012

▐ AGE : 27 ans
▐ OCCUPATION : Papa à temps plein, dealer à temps partiel
▐ POINTS : 63
MessageSujet: Re: .trish&kyan ◭ "happy birthday Trish"   Mer 16 Mai - 19:42

Bon apparemment la demoiselle n'avait pas saisi que notre beau brun plaisantait et la provoquait un peu lorsqu'il avait relevé son effort pour ne pas traiter sa fiancée. Une deuxième fois elle ne laisserait pas passer l'occasion de rabaisser Charlotte ça c'était sur. Et elle le prouvait en la traitant d'anorexique et disant que le jeune homme avait perdu ses bons goûts pour les femmes. Bon pas autant que ça puisqu'il craquait encore sur Trish. C'est vrai qu'entre la jolie métisse et sa fiancée il y a pas mal de différences ce qui avait choqué Trish. Mais comme l'avait si bien dit Kyan, en trouvant quelqu'un qui lui ressemble, ça aurait été très bizarre et comme si jamais il n'avait voulu tourner la page de leur histoire. Sauf qu'il avait bien vu qu'elle ne revenait plus vers lui et il fallait bien passer à autre chose. A contre coeur certes, mais il devait essayer d'avancer dans la vie, et peut être que c'était inconsciemment qu'il s'était retrouvé avec une femme assez à l'opposé de Trish. En tout cas, il savait qu'elle répondrait, et la demoiselle ne manqua pas de lui faire comprendre qu'il l'avait provoqué et qu'il n'avait donc aucune raison de venir se plaindre maintenant qu'elle lui répondait. Honnêtement il s'en fichait pas mal, elle ne la traitait pas et donnait simplement son avis sur elle. Et puis il savait qu'elle aurait répondu donc bon, il n'allait vraiment pas lui en vouloir pour si peu. D'ailleurs ça le faisait même un peu rire ou du moins intérieurement seulement puisque sur son visage il n'avait qu'un très fin sourire pour répondre à une Trish un peu agacée : « Non je me plains pas du tout, ça m'amuse juste que tu sois si prévisible puisque je savais que tu ne manquerais pas de réagir cette fois ci... » Il jouait avec elle ? Pour le coup oui nettement. Mais c'était bien la preuve que le jeune homme connaissait par coeur son ex petite amie. Elle ajoutait que même si il avait tenté de trouver quelqu'un lui ressemblait, il n'aurait pas pu car elle était unique et que de toute manière, elle savait que ses goûts en matière de femmes n'avaient pas changés, la preuve en était comment il la regardait et la dévorait des yeux cette nuit. Et prends toi ça dans la gueule. Et oui tu connais bien Trish mon petit Kyan, mais apparemment l'inverse est tout aussi vrai... Il baissa un instant le regard avant de relever ses yeux vers les prunelles de la jolie brune avec un petit sourire timide : « ça va les chevilles ? C'est vrai que je te dévores, mais tu le cherches avec ta robe et tes déclarations... On va dire qu'en arrivant j'avais ce regard compatissant et cherchant à t'aider, mais que la suite des événements à inévitablement changé le regard que je te portais... » Bah ouais, elle était au top de sa sexyttude dans cette robe et si touchante par ces paroles que c'était très dur de ne pas craquer sur elle... D'ailleurs elle était sexy, touchante et provocante en parlant de leurs fantasmes. Il lui rappela donc deux lieux où ils s'étaient amusés et la belle lui rappela la séance de minuit pour un film finlandais. Un grand moment en effet, même si un petit vieux s'était invité à la fête pour mater un peu. Mais comme le faisait remarqué Trish, c'était mieux pour lui, il avait payé pour un film finlandais nul et avait fini avec un film porno. Sur le coup ils s'étaient retrouvés un peu cons mais au final c'était un bon souvenir qui faisait rire notre jeune homme : « C'est vrai que ça a du être mieux pour lui. Mais bon heureusement on a pas vraiment fait dans le porno et on avait gardé le plus de vêtements possibles. Il n'a pas vu grand chose. Et d'ailleurs quand on a vu qu'il ne bronchait pas, ça nous a pas dérangé de continuer... Mais je me souviens qu'on est vite partit ensuite avant que les lumières ne s'allument et qu'il nous voit... » dit-il en riant avec la belle. Après tout c'est vrai qu'ils avaient eu honte de se faire voir...

A force de parler, ils avaient agit, avaient fait l'amour sauvagement dans les escaliers avant de se diriger vers la douche. Autant dire que la douche ne serait pas de tout repos et très sage, il n'y avait qu'à voir comment elle le cherchait avant d'y être, l'incitant à se laisser aller avec elle une nouvelle fois. Ils avaient visités la chambre de la belle furtivement, et alors qu'il voulait revenir la détailler à l'occasion, elle lui lançait une sorte de défi de s'attarder sur la chambre pendant qu'elle serait nue sur son lit. Il lui disait donc que peut être en lingerie ce serait encore pire pour lui mais qu'il serait capable de passer une minute sur la chambre avant de s'occuper à la détailler elle. Ça amusait Trish vu son sourire et son objectif était qu'il ne voit pas sa chambre, mais qu'il ne voit qu'elle. En tout cas c'est ce qu'il comprit lorsqu'elle le provoqua en disant qu'on verrait ça, mais qu'elle n'avait en tout cas pas dit qu'elle resterait inactive. C'était de la véritable torture mentale que de lui dire qu'elle ne resterait pas inactive. Il ne fallait pas être débile pour comprendre qu'elle essayerait de l'aguicher, de l'allumer ou tout simplement de se faire du bien toute seule afin qu'il lâche cette chambre et fonde sur elle. La provocation de Trish, les défis, les deux jeunes en avaient été friands par le passé, et elle réveillait à cet instant ce petit jeu entre eux qui avait toujours pimenté leur couple. C'était le genre de choses qu'il n'avait jamais retrouvé aussi bien avec Charlotte. Personne n'avait jamais donné autant de fil à retordre et de résistance à Kyan. Avec elle il savait l'emporter, mais pas si facilement que ça, il fallait s'imposer encore et encore pour gagner. « Fais ce que tu veux, je serais capable de te résister une minute si tu restes sur ton lit à m'attendre... » dit-il avec un petit clin d'oeil. Bah oui, si elle ne venait pas le chauffer en le tripotant il pourrait profiter du spectacle une minute sans le moindre problème. En parlant de problèmes, pour la deuxième fois cette nuit, Kyan venait de se montrer infidèle en couchant avec la demoiselle dans la douche. Deux fois bien différentes, se laissant une fois possédés par leurs côtés bestiales, puis dans cette douche, retrouvant leur classique position de douche coquine si douce et si fusionnel. Ils ne pouvaient pas être plus proches, la belle collés à lui, enroulant ses jambes autour de la taille du beau brun. De la douceur et de l'amour comme ils savaient le faire. C'était quand même une prouesse de changer d'attitude de tout au tout en quelques minutes seulement, mais c'était dans leurs habitudes par le passé, et ils le retrouvaient. Après un orgasme chez les deux jeunes et de longues minutes à se câliner sous la douche, Kyan reposa au sol la demoiselle et brisa le long silence en disant qu'il allait devoir songer à rentrer même si il n'en avait pas très envie. C'était bizarre pour lui de ressentir ça. Par le passé, il faisait ce qu'il voulait et quand il ne voulait pas la quitter, il ne la quittait pas, mais là il était fiancé et il se devait de retourner auprès de Charlotte. C'est là qu'il commençait à avoir des remords. Il savait qu'il retrouverait une femme qu'il avait trompé, et par deux fois même. La jolie métisse dans ses bras se montrait plus compréhensive qu'il ne le pensait et c'était avec un faux sourire qu'elle essayait de le montrer. Il voyait bien qu'elle n'était pas d'accord avec cette idée et qu'elle voulait prolonger la nuit, mais c'était juste impossible pour eux et elle le savait éperdument. Les deux sortirent de la douche et alors que la belle enfila un peignoir, Kyan remit ses vêtements avant de retrouver le rez de chaussé de la maison avec Trish et qu'elle lui offre un baiser d'au revoir langoureux et passionné que Kyan continuait tout en l'attirant plus près de lui et la caressant avant qu'elle ne murmure à son oreille que dès lors qu'il prendrait un escalier, il penserait à elle, ce qui fit sourire notre jeune homme avant que la belle ne se recule et qu'elle ne demande à Kyan avec un sourire des plus magnifiques à Kyan qu'il l'appelle tout à l'heure ce qui le fit sourire : « J'ai ton numéro, je te téléphonerais... » La phrase classique de toutes personnes ayant passé une nuit ensemble. Puis il tourna le dos et sortit de chez elle mais avant de refermer la porte, il ajouta : « Si je suis toujours vivant dans les jours à venir... » dit-il avec le sourire avant de refermer la porte et de prendre sa voiture, direction retour dans son lit avec Charlotte pour continuer sa nuit courte...

_________________
    « Family Portrait »


    “ On the first page of our story, the future seems so bright. Then this thing turned out so evil, I don’t know why I’m still surprised. ” © signature by anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: .trish&kyan ◭ "happy birthday Trish"   

Revenir en haut Aller en bas
 

.trish&kyan ◭ "happy birthday Trish"

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» 04. Happy Birthday, Cat.
» 19 mai 1962: Happy Birthday to you mister president...
» ♪ Happy Birthday Sir ♪
» Happy birthday my love, from mum xx
» Happy birthday Mona and Rainer ♫♥
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
♫ Modern Family :: DANS LE GRENIER :: Archives rps-