AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Une journée un peu particulière -Mason&Joyce *flashback*

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Invité
Invité

MessageSujet: Une journée un peu particulière -Mason&Joyce *flashback*   Mar 5 Juin - 14:06




joyce&mason ❥

En ce jour ensoleillé et chaud à Los Angeles, on fêtait une date spéciale. Mais que cela pouvait-il bien être ? Une grande fête se préparait à Los Angeles ? Non ! Une immense star mondiale allait donner un concert au Nokia Theater ? Pas du tout. Ce jour-ci était tout simple: nous étions le vingt-et-un juin et en ce jour, une personne particulière fêtait son anniversaire. Cette personne, c'était Mason. Le jeune homme allait souffler une bougie supplémentaire à ajouter aux vingt-sept précédentes. Wellington avait aujourd'hui vingt-huit ans et ce matin, quand il s'était levé, il avait eu un appel de son père lui souhaitant son anniversaire. Les compliments tels que "Je suis fier de toi, mon fils." fusèrent. En effet, Mason avait décidé de prendre ses responsabilités et en ce jour, il allait aller voir son petit garçon pour la première fois. Evidemment, il l'avait dit à son père et ce dernier n'en fût plus qu'heureux. A vrai dire, le jeune homme de vingt-huit ans ne se voyait pas être dans la vie de son fils, surtout qu'il n'avait pas été présent les quatre dernières années. Certes, ce n'était pas de sa faute mais il voulait rattraper le temps perdu. Aussi, en ce jour, il ne put s'empêcher de penser à celle qui lui avait donner la vie: sa maman. Oui, c'était un peu comme son anniversaire aujourd'hui. Ca faisait déjà seize ans qu'elle était partie ainsi que sa petite soeur et elles lui manquaient atrocement. Dès fois, il aurait bien aimé demander des conseils à sa mère, sur ce qu'il devait faire autant avec Joyce et Mathis qu'avec Lexie. Il savait que s'il demandait ce genre de choses à son père, il allait avoir des réponses du genre: "J'en sais rien, Mason, tu es assez grand pour prendre tes responsabilités et pour penser à ce genre de choses tout seul". Oui, c'était ce genre de réponses qu'il avait quand il posait une question à son père. Mais bon, il ne pouvait pas lui en vouloir, c'était son père et il n'était pas du genre à conseiller son fils, surtout en ce qui concernait sa vie privée.

Après s'être préparé, il avait été enfiler sa veste de travail car oui, Mason bossait le jour de son anniversaire. Il avait des clients, pas tant que ça, mais il n'avait pas envie de prendre congé ce jour-ci. Il avait préféré fermé son cabinet le jour juste après de son anniversaire car il savait que si ses amis l'emmenaient fêter ça, s'il devait se lever à sept heures le lendemain de la fête, ça allait être très très difficile. Une chose qui l'avait faite rire dans cette journée spéciale, c'était qu'une de ses patientes, une vieille dame de quatre-vingt ans lui avait apporté une boîte de chocolat et une bouteille de champagne. Il ne savait pas par qui elle avait appris que c'était son anniversaire... Ah si ça y'est ! Il avait mis un gâteau sur son calendrier dans son bureau ce jour-là et elle avait du le voir. Mais ça lui avait fait plaisir qu'elle y ai pensé. Après une journée terminée à seize heures, il alla vite se débarbouiller et retira sa veste de travail blanche. Il enfila vite des baskets et prit le cadeau qui se trouvait dans son armoire. Ce cadeau était destiné à Mathis et bien que c'était l'anniversaire de Mason, le petit avait aussi le droit d'avoir un cadeau. Il entra dans sa voiture et démarra, la boule au ventre.

Quand il arriva face à la villa de Joyce, il en fut bouche bée. Cette baraque était encore plus grande que la sienne. En même temps, Joyce était avocate et puis, son mari ne devait pas non plus être menuisier voyant la maison qu'ils avaient. Il gara sa voiture dans l'entrée et en descendit, le cadeau de Mathis dans la main et le présent pour Joyce de l'autre. Il avait hésité à lui acheter un bouquet de lys car il n'en avait pas forcément de bons souvenirs mais après tout, on soigne le mal par le mal. Il prit alors un bouquet de ces fleurs afin d'enterrer la hache de guerre. Une fois devant la porte, il sonna et attendit qu'on lui ouvre la porte
Codage fait par .Jenaa


Dernière édition par Mason A. Wellington le Ven 15 Juin - 11:04, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité

MessageSujet: Re: Une journée un peu particulière -Mason&Joyce *flashback*   Jeu 14 Juin - 18:17


Le vingt et un juin, parmi toute les dates que je retenais s'il y en avait bien une que je ne pouvait pas oublier c'était celle la, l'anniversaire de Mason. J'étais une femme et comme beaucoup de femme de retenais très bien les dates et je pouvais les ressortir n'importe quand, ce sont plutôt les hommes généralement qui n'arrive pas bien à retenir les dates, bien sûr il y avait des exceptions des deux côtés. Ainsi je me rappelais aussi de la date à laquelle j'avais rencontré Mason, de celle où on s'était embrassé pour la première fois, de celle où on avait couché ensemble pour la première fois, de celle où on s'est installé ensemble, de celle où il m'a demandé en mariage, de celle où j'ai appris que j'étais enceinte comme de celle où je suis tombé dans les bras d'un homme que je ne veux plus revoir et où Mason m'as vu. Et oui je ne pouvais pas faire le tris entre les mauvaises dates et les bonnes, je ne pouvais pas en garder certaines et pas d'autre ce n'étais pas comme ça que ça marchait.

Mais assez parler de dates, en ce moment il n'y en avait qu'une qui importait et c'était celle d'aujourd'hui. Mason avait vingt-huit ans et il m'avait prévenus qu'il allait passer pour connaître son fils et en même temps je lui avais indiqué où on habitait. J'étais impatiente et je doit bien avouer que j'avais pas résister à l'envie de me faire belle, que voulez vous. J'avais réussit à reprendre sur moi depuis la dernière fois. Quand je l'avais revus après tout ce temps ça m'avait fait un choc et pas dans le mauvais sens et j'avais du enchainer donc maintenant que quelques jours étaient passés j'avais pus tout remettre en place dans ma tête, parce qu'il y avait un paquet de chose malgré tout la dedans.

Je m'étais levé très tôt ce matin, avant tout le monde, et sans grognement ni rien. J'étais de bonne humeur, voir de très bonne humeur et ça se voyait. Je chantonnais et je ne perdais pas le sourire de la journée, pas une seule fois, je ne m'énervais pas non plus. Rien ne pouvait gâcher cette journée. Et puis ça mettait tout le monde de bonne humeur. Mathis était tout excité à l'idée de connaître son père, il attendait ça depuis très longtemps. Je me demandais où c'est qu'il pouvait encore trouvé de l'énergie, il n'arrêtait pas de sautiller en courant partout. Enfin c'était un enfant et de plus celui de Mason alors je ne devais pas m'étonner, dans mes souvenir lui aussi avait une sacrés pêche et de l'énergie et puis je n'avais jamais été une empoté non plus, je préférais bougé que de rester vautré dans un canapé même bien sûr j'étais plus calme qu'eux deux.

La bonne humeur régnait et même Philippe, mon mari était content pour nous, sûrement plus pour nous que pour lui d'ailleurs. Il nous voyait heureux et ne pouvais que remercier l'homme qui nous rendait comme ça mais même s'il ne le montrait pas il devait quand même y avoir une pointe de jalousie. Il était juste trop respectueux pour le montrer. Après tout c'était compréhensible, plusieurs années qu'il vivait avec nous, qu'il prenait soin de nous, qu'il nous donnait toute l'affection nécessaire et qu'il nous soutenait et la simple idée que Mason allait venir à la maison nous rendait plus heureux qu'un mini BM. Mathis allait connaître son père et pouvoir avoir un retour de sa part quand il lui parlerait et moi j'allais revoir et présenter notre fils à l'homme que j'aime, parce que oui je l'aimais encore et je l'aimerais certainement toujours mais ça je n'avais pas d'autre choix que de le garder pour moi. Je ne voulais pas faire de mal à mon mari ni embarrasser Mason si jamais il voyait quelqu'un d'autre. Je n'étais pas la première femme à vivre le cœur brisé, je ne serais pas la dernière alors je vivais avec et je le supportait point.

J'avais préparé un gâteau, au chocolat bien sûr comme ça j'étais sûr que tout le monde en mangerait, et Mathis m'avait bien aidé, il avait tenus à me passer tous les ingrédients et à mélangé lui même. Une fois finit nous n'avions plus qu'à attendre. Je me doutais que Mason n'allait pas forcément être à son aise en arrivant mais je savais qu'il serait tout de suite apprivoisé par son fils. Quand j'entendis la porte sonner je me précipita pour aller l'ouvrir et tomba nez à nez avec un bouquet de... De Lys... Mes fleures préférées mais aussi celles qui me rappelaient le jour où il m'avait retrouvé avec un autre... Pourtant je le voyais et il semblait de bonne humeur. Ceux bouquet voulait-il dire qu'on tirait un trait sur tout ça ? Si c'était le cas je ne pouvais que m'en réjouir. Je fit un grand sourire et prit le bouquet de fleures. Je n'eus même pas le temps de faire quoi que ce soit que l'avion télécommandé de Mathis nous arriva droit dessus et faillit nous rentrer dedans avant de terminé sa course dans le jardin. La télécommande finit par terre et Mathis afficha un sourire immense, des étoiles dans les yeux avant de foncer vers Mason en criant Papaaaaaaaaa dans toute la maison pour finir par lui sauter dessus.

C'était la rencontre la plus simple et la plus belle en même temps, si bien que j'en avais déjà les larmes aux yeux. J'avais pas prévus d'être émus à ce point mais je n'avais pas envie de lutter contre des larmes de joies.


Dernière édition par Joyce P. Kaplan le Sam 4 Aoû - 12:54, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité

MessageSujet: Re: Une journée un peu particulière -Mason&Joyce *flashback*   Ven 15 Juin - 11:51




joyce&mason ❥

Mason avait longtemps hésité à apporter un bouquet de lys à Joyce. Après tout, ça n'allait pas forcément lui rappeler de bons souvenirs. Mais le jeune homme ne se voyait vraiment pas ne pas apporter de présent à la maîtresse de maison alors qu'il était invité. Il aurait pu apporter une boîte de chocolats ou une bouteille de vin mais il voulait marquer le coup. Il voulait que quelque chose qui avait eu un impact négatif sur leurs vies trouve l'impact positif qu'il aurait du avoir. C'était important pour Mason d'enterrer la hache de guerre, que Joyce puisse se le pardonner car même si le jeune homme avait été très mal et qu'il avait été plus bas que terre, il avait enfin pardonné à Joyce de cette erreur. Alors, si lui avait su lui pardonner, elle devait se pardonner elle-même. Il était temps que la jeune femme se sente bien et qu'elle puisse tourner la page sans jamais rien regretter. Bon, ça c'était autre chose car Mase savait qu'elle regrettait ses erreurs mais il fallait qu'elle aille de l'avant et surtout qu'elle vive pleinement son mariage. Wellington n'était pas idiot et il avait vu que Joyce n'était pas heureuse avec son mari alors qu'il devait être quelqu'un d'unique si Joyce l'avait épousé.

Entre le moment où Mason avait sonné à la porte et le moment où Joyce lui avait ouvert, le jeune homme tapait nerveusement du pied. Et si Mathis ne voulait plus le voir ? Et si le mari de Joyce avait décidé de pourrir la vie de Wellington en disant qu'il n'avait pas à connaître Mathis, qu'il n'était pas son père, qu'il ne l'avait pas élevé? Ces questions trottaient dans la tête de Wellington et il avait peur que, finalement, tout ce qu'il avait espéré tombe à l'eau. En voyant la Kaplan ouvrir la porte, il releva directement les yeux qui s'étaient posés sur ses pieds. Doucement, il esquissa un léger sourire en suivant le regard de Joyce, se posant sur le bouquet de lys. Elle avait l'air un peu perdue mais elle n'avait pas à l'être. Il tendit gentiment le bouquet à la jeune femme avec un sourire qui voulait dire beaucoup de choses. Mason allait ajouter que c'était pour enterrer la hache de guerre une bonne fois pour toute et pour que leur relation, bien que différente de celle qu'ils avaient eue, reparte sur de bonnes bases, quand un avion attéri sur les deux adultes avant de repartir au loin. Un avion. Apparemment, Mason avait bien choisi le cadeau qu'il allait offrir au petit bonhomme. Il s'était dit que si Mathis lui ressemblait un minimum, il devait adorer les avions.

En entendant le bruit de la télécommande sur le sol, Mason pencha la tête légèrement sur le côté pour apercevoir Mathis mais l'eut d'abord comme un boulet avant de le voir. Le jeune homme faillit partir en arrière mais il sut garder l'équilibre. Par contre, il avait fait tomber le cadeau par terre avant de poser doucement sa main dans les cheveux du garçonnet. Le faite qu'il l'avait appeler "papa" avait eu pour don de déconcerter un peu Mason mais par dessus tout, il en était heureux. Ses peurs s'étaient soudainement envolées et bizarrement, plus rien ne lui faisait peur. Doucement, il s'accroupi face à Mathis et le regarda comme s'il regardait un tableau de grand maître. C'était dingue mais, des photos qu'il avait vues de lui, Mathis était le portrait craché de son père au même âge. Ca n'avait pas du être facile pour Joyce. Il déposa un bisou sur le front de Mathis avant de le prendre à bras.

- " Tu vas bien mon grand ?"

Le petit garçon fit un signe positif de la tête avant de mettre ses bras autour de la nuque de Mason. Celui qui ne se sentait pas encore prêt à être père il y a quelques mois se trouvait bel et bien l'être et, surtout, il se sentait l'être. Mason tourna la tête vers Joyce qui avait les yeux rouges et lui sourit doucement avant de se mettre près d'elle et de la serrer aussi contre lui, lui glissant quelques mots à l'oreille


- "Merci, Joyce. Mathis a une maman en or."
Codage fait par .Jenaa
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité

MessageSujet: Re: Une journée un peu particulière -Mason&Joyce *flashback*   Mar 19 Juin - 7:11


C'est vrai que de voir le bouquet de Lys ça m'avait fais tout drôle. Depuis l'incident même si j'adorais les Lys plus que toute les autres fleurs je n'en avais pas acheté et j'avais interdit à Philippe de m'en offrir, ça m'aurais fais trop mal mais la venant de Mason c'était un peu une façon de tourner la page et de reprendre à zéro. Heureusement que c'était moi qui avait ouvert et non mon mari il n'aurait probablement pas comprit. J'allais le remercier mais je n'en eu pas le temps qu'un avion faillit rentrer dans le bouquet que je venais de prendre et par la même occasion faillit bien rentrer dans Mason mais il continua un peu plus loin avant de tomber dans le jardin.

Mathis avait lâché sa télécommande en le voyant et avait courut à toute vitesse vers lui en criant papa avant de lui sauter dessus. Mason du laisser tomber le cadeau qu'il tenant dans les mains pour pouvoir le réceptionner et réussit à rester debout, chose que je n'aurais probablement pas réussit à faire à sa place vu la façon dont il lui avait sauté dessus. Je le regardais lui caresser les cheveux puis le reposer au sol et s'accroupir devant lui. Les larmes montèrent toutes seules aux yeux, il lui parlait comme s'il avait toujours été papa. C'était bien des choses qui venaient naturellement, je me rappelais également m'être sentit maman, dès le début et je n'avais pas eu besoin d'apprentissage ou de conseil. Je m'étais très bien débrouillé toute seule même si certaines choses auraient été plus simple avec Mason à mes côté mais je ne pouvais m'en prendre qu'à moi même; et puis je lui avais trouvé un père, un homme bien, et maintenant il allait se retrouvé avec deux papas mais ça ne posait pas de problème. Quand il se releva se fut pour me prendre dans ses bras et j'enroulais les miens autour de lui tout en tenant toujours le bouquet.


« Et son papa est une perle rare, le bouquet est magnifique. »

Je souris contre lui et me détachais enfin alors que mon mari arrivait.

« Chéris voici Mason, et Mason Philippe »

Il lui tendis une main en souriant « Je crois qu'il était tend qu'on se rencontre », J'étais partie en vitesse mettre les fleurs dans le vase, j'allais en prendre soin ça c'était évident. Mathis quand à lui avait été chercher le cadeau que Mason avait fait tomber en le rattrapant. « C'est mon deuxième cadeau ? » Il était évident que son premier était son papa et même si ce n'était pas son anniversaire mais celui de Mason, comme tout enfant, il adorait les cadeaux.


Dernière édition par Joyce P. Kaplan le Sam 4 Aoû - 12:54, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité

MessageSujet: Re: Une journée un peu particulière -Mason&Joyce *flashback*   Ven 29 Juin - 11:54




joyce&mason ❥

Evidemment que Mason était stressé face à l'idée de rencontrer son fils. C'était normal. Même si les choses que Joyce lui avait racontées par rapport à l'envie de Mathis de rencontrer son vrai papa, le jeune homme avait peur de sa réaction. Après tout, peut-être qu'il avait envie de le voir mais qu'il lui en voulait de ne pas être là depuis sa naissance. C'était tout à fait légitime et même si Mason n'avait appris l'existence de Mathis quelques jours auparavant, il ne voulait pas dire que sa mère ne lui avait rien dit. Il lui en voudrait et le but de Mason n'était pas de foutre la merde dans la famille que son ex avait su construire. Tout ce qu'il voulait, c'était voir son fils et construire une relation comme il aurait voulu construire au fil du temps avec ce petit bonhomme. La seule appréhension qu'il avait, c'était que le mari de Joyce ne soit pas d'accord. Après tout, il avait élevé Mathis depuis longtemps, il l'aimait comme son propre fils et d'ailleurs, Mathis devait l'aimer énormément. C'était normal d'ailleurs, il l'élevait, l'aimait sûrement beaucoup et quand il avait un petit bobo, c'était vers Philippe qu'il allait. C'était en quelque sorte ce dont Mason avait peur: que Mathis préfère aller vers lui au lieu de Philippe alors qu'il devrait, logiquement, se confier au mari de Joyce. Mais après tout, avoir deux papas, c'était positif aussi non ? Et puis, Mathis allait pouvoir avoir deux chambres vu qu'il avait maintenant deux maisons. En tout cas, Mason n'allait pas se battre avec le couple pour voir Mathis. Joyce lui avait assuré qu'il pouvait le voir quand il voulait et il appréciait ce geste.

Quand Joyce mit fin à l'étreinte, Wellington comprit directement: Philippe devait être derrière eux. Elle les présenta et, au plus grand étonnement de Mason, l'homme tendit la main. Pour tout vous dire, cela lui fit plaisir. Apparemment, Philippe ne voulait pas d'une guerre et, comme Mason et Joyce, tout ce qu'il voulait, c'était le bonheur du petit garçon. C'était tout ce qui comptait après tout. Et il ne fallait surtout pas que Mathis se sente pris entre les adultes. Mais d'une part, il se sentait mal à l'aise. Après tout, il avait fait l'amour avec Joyce alors qu'ill savait qu'elle avait refait sa vie et là, il se retrouvait nez à nez avec son mari. Il avait l'impression de revivre le moment d'il y a cinq ans mais à la place du type qui lui avait fait du mal. Il regrettait son geste, mais comme il l'avait dit: c'était une manière de tourner la page une bonne fois pour toute. Même rester proches comme ils l'avaient toujours été. Et Mason en avait besoin afin de refaire sa vie même s'il sait qu'il restera toujours très méfiant envers les femmes. Face au geste et aux paroles de l'homme, Mason esquissa un sourire et lui serra la main.

- "En effet. Je suis content de rencontrer celui qui prend soin de Joyce et de Mathis. Je ne pourrais jamais vous remercier assez pour ça."

Bien sûr que Mason lui était reconnaissant, c'était normal, non ? Prendre soin de l'enfant d'un autre, le considéré comme son propre enfant, ce n'est jamais une chose facile. Il allait de nouveau ajouter quelque chose lorsque Mathis le coupa dans son élan. Mason en rit avant de faire un signe de la tête

- "Oui, c'est p..."

Mason se coupa lorsqu'il vit avec quelle vivacité Mathis déballait l'emballage. Il était vraiment très pressé de savoir quel était son "deuxième" cadeau.
Codage fait par .Jenaa
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité

MessageSujet: Re: Une journée un peu particulière -Mason&Joyce *flashback*   Lun 9 Juil - 6:19


Quand j'avais avertis Mathis que sont papa allait venir à la maison il avait été ravis et je lui avais aussi dit que c'était son anniversaire ce qu'il avait tout de suite
voulut que j'écrive sur le calendrier. Tout le monde était de bonne humeur toute la journée, même Philippe, mon mari, était content. Je ne lui avais rien caché à notre rencontre, il avait su dès le début que je présenterais un jour son papa biologique à Mathis. Je n'aurais pas épousé un homme qui n'aurait pas été d'accord parce qu'il était tout simplement hors de question que je renonce à ça. Et puis ce n'était pas parce que Mason rentrait dans la famille qu'il allait en sortir, manquerait plus que ça. Le but c'était que tout le monde s'entende bien, Mathis avait besoin de ça tout comme moi et je ne pense pas que Mason ou Philippe ne veuille pas de ça et préfère se mettre l'un contre l'autre.

Mason était la, ça y est. J'imaginais bien qu'il appréhendait un peu, il allait voir son fils pour la première fois sans savoir comment il allait réagir même si je lui avais dit qu'il serait plus qu'heureux, certes Mathis était comme les autres enfants, il pouvait bouder pour un rien et était assez turbulent mais ça ne l'empêchait pas d'être adorable et puis je connaissais très bien mon fils, si je lui avais dit que ça allait bien se passer c'était parce que je savais que c'était vrai et il pouvait d'ailleurs le constater part lui même. Il lui avait sauter dessus sans crier gare mais plutôt en criant papa et Mason serait tombé par terre que ça ne m'aurais pas étonné, mais non. Après avoir reposé Mathis il me prit dans ses bras et je le serrais contre moi en veillant à ne pas abimer le magnifique bouquet de Lys qu'il m'avait offert. Je mis fin à l'étreinte quand Philippe arriva derrière lui et les présentais l'un à l'autre avant d'aller mettre les fleurs dans un vase que je remplissais d'eau.

En attendant mon mari lui tendait une main qu'il était tend qu'il se rencontre en lui adressant un sourire. Mason lui serra la main avant de répondre qu'il était content de rencontrer celui qui prenait soin de Mathis et moi, rajoutant qu'il ne pourrait jamais le remercier assez. Ils semblaient être sur la même longueur d'onde. « Voir la joie que vous apporter dans cette maison c'est déjà très bien comme remerciement », pas le temps de rajouter que Mathis les interrompu pour savoir si le cadeau était pour lui puisque bien entendus il adorait les cadeaux et dès qu'il eu un signe de tête approbatif de la part de Mason il sauta dessus et arracha le papier si rapidement qu'il laissa sa père sans voix.

J'étais revenus à ce moment et ça me fit rire, parfois j'avais l'impression de le voir comme les personnages de dessins animés qu'il regardait tous les matins, deux trois mouvement rapide de bras, les morceaux de papier qui vole et le cadeau qui est déballé. En voyant ce que c'était un large sourire s'afficha sur la petite bouille de Mathis et il prit l'avion avant de tourner autour de Mason puis dans tout le salon en faisant le bruit du moteur.

« Qu'est ce qu'on dit ? »

Mathis s'arrêta net et fonça à nouveau sur Mason pour lui attraper la jambe, ben oui c'est qu'il était encore petit et lui sortit un grand « Merciiiiiiii !!! » suivit d'un « Il est trop beau, il s'appelle comment ? » C'était un de ses trucs ça, donner des noms à tous et n'importe quoi. Il le pris par la main et le tira vers les escaliers « Viens voir, je vais te montrer ma chambre ! » Je croisais les bras et secouait la tête en souriant, pas le temps d'en placer une, la je crois bien que Mathis allait monopoliser Mason pendant quelques temps.


Dernière édition par Joyce P. Kaplan le Sam 4 Aoû - 12:53, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité

MessageSujet: Re: Une journée un peu particulière -Mason&Joyce *flashback*   Ven 13 Juil - 14:50




joyce&mason ❥

Mason était heureux que tout se passe bien. Il ne le cachait pas, il avait eu peur des réactions que les membres de cette famille pouvaient avoir. Après tout, même si Mathis avait apparemment très envie de connaître son père, il aurait pu réagir d'une toute autre manière, peut-être qu'il s'était fait une idée de comment son père pouvait être et qu'il n'aurait pas été satisfait. Mais le jeune homme fut soulagé quand il remarqua la réaction de petit garçon. Il n'était plus un étranger pour lui. D'ailleurs, l'avait-il déjà été ? Mason se disait que Joyce avait du parler de lui à leur fils, après tout, c'était normal. Mais il n'aurait pas été fâché si elle ne lui en n'avait pas parlé. Jeter la pierre aux gens n'était pas du tout son genre. Et puis, même si Mason en avait longtemps souffert, pour la fin de leur relation, il y avait prescription. Ils étaient aprésent amis et ils voulaient le meilleur pour Mathis, ce qui était normal. Et, après tout, ça devait être sûrement super chouette d'avoir deux maisons car deux maison dit deux fois plus de jouets ^^.

« Qu'est ce qu'on dit ? » Le jeune homme reconnaissait bien là Joyce. La politesse était une chose importante pour elle, ça l'avait toujours été et, bien entendu, elle voulait inculquer ses valeurs à son fils, ce qui n'était pas plu mal. Et puis, personne n'était mort pour un merci. L'excitation du petit fit rire Wellington. Comment l'avion s'appellait-il ? Il n'en avait aucune idée. Mais il faisait confiance au bonhomme pour lui trouver un prénom qui tue.

- "A toi de voir, mon grand. C'est ton avion"

Alors qu'il le tira vers les escaliers afin d'aller dans la chambre de Mathis, Mason s'arrêta avant de monter les escaliers, s'accroupit face au petit et le souleva pour le prendre dans ses bras : " C'est parti". Il monta les escaliers avant d'arriver dans la chambre du blondinet et de passe chaque coin de sa chambre à revue.
Codage fait par anaa
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité

MessageSujet: Re: Une journée un peu particulière -Mason&Joyce *flashback*   Sam 4 Aoû - 12:52

Mathis était vraiment comme un ptit fou, fou de bonheur oui, je crois bien qu'il allait monopoliser Mason tout le reste de la journée. Faut dire qu'on rencontrait pas son vrai papa pour la première fois tout les jours. En regardant Philippe je fut fière de sa réaction. Il n'avait jamais été quelqu'un de désagréable ou qui faisait des remarques douteuse, du moins depuis que je le connaissais, il était poli et respectueux mais je savais bien qu'au fond de lui, même s'il voulait le bonheur de Mathis, ça lui faisait quelque chose, comme n'importe qui dans cette situation.

Je reportais à nouveau mon attention sur Mason et Mathis qui, tout content de son nouvel avion, lui demandait comment il s'appelait. Je ne savais pas si Mason donnait des noms à ses jouets quand il était petit mais moi je ne l'avais jamais fais par contre lui n'arrêtait pas, ça l'amusait. Je ris en entendant la réponse, je me doutais bien qu'il n'avait pas prévus que son fils lui demande un nom pour le cadeau qu'il lui avait fait. Mon ptit bonhomme réfléchit quelque seconde avant de sortir tout fier de lui et avec le sourire jusqu'au oreille « Alinoé ! C'est le deuxième nom de mon meilleur copain ! »

Après ça Mathis l'attira jusqu'au escaliers qui montes jusqu'à sa chambre et avant qu'il n'est put monter Mason se baissa pour le prendre dans ses bras et faire le reste du chemin qui les séparaient de la chambre. J'avais l'impression qu'il avait fait papa toute sa vie alors que je savais bien que ce n'était pas le cas mais il l'avait déjà dans la peau, je n'avais pas de soucis à me faire. Une fois reposer au sol Mathis partit en direction de son lit et prit son doudou pour lui passer en lui expliquant « Ça c'est nono comme le robot dans Ulice mais il s'est coincé la patte dans mon tiroir alors je lui ai mit un pansement » il repartit dans un autre coin de sa chambre et remmena un chapeau de cow-boy « Et ça c'est le chapeau d'Indiana Jones, c'est Maman qui me l'a donné alors y'a que moi qu'es le droit de le mettre mais toi t'as le droit » lui dit-il en lui donnant aussi, puis il retourna son ne fois de plus et prit un dessin sur son bureau pour lui amener. Le dessin représentait une maison avec un grand bonhomme qui tenait la main au petit, un arbre et un avion qui volait. « Bon anniversaire Papa ! ».
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité

MessageSujet: Re: Une journée un peu particulière -Mason&Joyce *flashback*   Mar 7 Aoû - 16:00




joyce&mason ❥

Etonnamment, Mason se sentait bien. Il n'avait pas à jouer le rôle qu'il avait maintenant, celui d'être père, ça venait naturellement. Et pourtant, lui ne se voyait pas du tout fonder une famille, du moins, pas dans l'immédiat. Peut-être d'ici quelques années, quand il se sentirait prêt dans sa tête, parce qu'il savait que financièrement, il n'y avait pas de soucis. Mais le destin en avait décidé autrement en décidant de faire revenir Joyce en Amérique avec un petit bonhomme de quatre printemps. En apprenant qu'il avait un enfant, Wellington en fût plus qu'étonné parce qu'il s'était imaginé tous les scénarios possibles si Joyce revenait dans sa vie mais sûrement pas un comme celui-là. Mais ce destin était plus que bon, finalement, car il lui avait apporté un cadeau extraordinaire et que, grâce à Mathis, il allait apprendre à devenir plus responsable, à devenir un adulte. Qui aurait cru qu'un gosse de quatre ans pourrait faire ça à un grand dadet comme Mason ?! Certainement pas ce dernier.

Père et fils passèrent du temps ensemble à jouer aux avions. Apparemment, Mathis aimait beaucoup ces engins et c'était aussi le cas de Mason. C'était Joseph, son père, qui lui avait offert son premier avion quand il devait avoir l'âge de Mathis. Depuis, Wellington avait une passion particulière pour ces engins. Gamin, il voulait devenir pilote d'avion mais destin en avait décidé autrement en décidant de le faire devenir kinésithérapeute. Ce n'était pas plus mal d'ailleurs, c'était un métier qu'il adorait par dessus tout. Mais une passion reste une passion. Il aimait prendre l'avion, voyager mais il ne l'avait plus fait depuis fort longtemps. Mine de rien, ça lui manquait, lui qui avait beaucoup voyagé avant vingt-cinq ans. Bref, revenons au présent. Le petit garçonnet présenta tous ses jouets au jeune homme qui était étonné que son fils donne des prénoms à ses joujoux. Mais les mots qui lui fient le plus de bien, c'était le « Bon anniversaire Papa ! » en lui tendant un beau dessin. Ca lui fit un choc à tel point qu'il fronça les sourcils comme pour s'empêcher d'avoir les larmes aux yeux et surtout, pour que Mathis ne le voye pas. Il prit le dessin du petit et sourit à maintes reprises avant de laisser échapper quelques mots

- " C'est toi et moi sur le dessin ?"

Mathis fit un signe positif de la tête, tout sourire. Mason ouvrit les bras pour qu'il vienne lui faire un câlin.

- "Merci, mon grand. C'est un très beau dessin."

Il lui fit un bisou sur le front avant de passer encore une bonne heure à jouer avec lui. Plus tard, il lui dit qu'il allait en bas voir sa maman mais qu'il pouvait rester ici en train de jouer. Une fois qu'il eut descendu les escaliers, il se trouva face à Joyce qui était dans le canapé, télévision allumée et seule. Apparemment, son mari avait déserté la maison. Il s'approcha du canapé pour s'y assoir et tourna la tête vers la jeune femme avant de l'embrasser sur la jouer

- "Merci de m'avoir permis de voir Mathis."
Codage fait par anaa
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité

MessageSujet: Re: Une journée un peu particulière -Mason&Joyce *flashback*   Lun 13 Aoû - 10:01


Mathis avait tout un tas de choses à lui montrer et il ne s'en privait pas, après les premiers jouets il lui apporta un dessin qu'il lui avait fait pour son anniversaire. Il était fier de lui il s'était appliqué et n'avait pas déborder en coloriant. Les dessins des enfants étaient de loin les plus beau. Quand Mason le vit il sourit à plusieurs reprise avant de demander si c'était eux deux les personnages qui étaient dessus ce que Mathis conforma d'un signe de la tête avec un grand sourire. Après tout si il avait reconnus c'est qu'il les avaient bien dessiné non ? Deux yeux, un nez, une bouche, deux oreilles et des cheveux, tout y était ! Impossible de se tromper. Mason le remercia en le complimentant avant de lui faire un bisou sur le front. S'il aimait ses dessins il risquait de se faire un belle collection parce que Mathis adorait les avions mais il aimait aussi beaucoup dessiner.

Il resta bien encore une heure à jouer avec son fils alors qu'entre Philippe et moi c'était un peu moins joyeux. Au fond de lui même il avait quand même un peu de mal à le digérer, après tout ça faisait quatre ans qu'il s'occupait du petit bonhomme, il avait toujours été présent et même pour moi d'ailleurs alors évidemment que d'un coup il doive « partager » avec un autre homme tout en sachant à quel point je l'ai aimé ça ne devait pas être facile. Pourquoi fallait-il toujours qu'il y ai un truc pour tout compliquer même dans les meilleurs moments hum ? On s'était un peu prit le choux à se sujet et il était partit sans dire où il allait, ça m'avait quand même un peu démoraliser sur le coup et je m'étais mise devant la télé, c'était une mauvaise habitude quand je n'allais pas bien, ça me changeait les idées, vous me direz c'est toujours mieux que le chocolat. Habituellement je ne mettais pas devant quand il y avait un invité en l'occurrence la Mason mais je ne savais pas encore combien de temps il allait resté avec Mathis et je ne voulais pas les déranger, c'était un moment entre eux et à eux.

Mais finalement il descendit seul à peine quelques minutes après pour venir s'assoir à côté de moi. J'espérais qu'il n'allait pas remarquer que ça n'allait pas très bien à cause de la télé, je ne voulais en aucun cas gâcher son anniversaire et puis son bisou eu le don de me redonner le sourire. Je tournais aussi la tête vers lui. Le voir de si prêt ça me rappelait tend de chose, et son regard... C'est énervant de savoir que c'est finit entre nous.

« Je crois qu'on en avait besoin tous les trois alors merci à toi aussi. »

Mathis avait enfin vu son vrai papa et moi je pouvais enfin avoir la conscience tranquille de ce côté la sans avoir à me demander comment ça se passerait et puis malgré le fait qu'il ne s'attendait pas du tout à avoir un enfant de quatre ans sur les bras Mason semblait heureux et était parfait dans son rôle de père.
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité

MessageSujet: Re: Une journée un peu particulière -Mason&Joyce *flashback*   Lun 3 Sep - 15:00




joyce&mason ❥

Le jeune homme avait passé un moment exceptionnel avec son fils. Il n'avait quasiment jamais eu d'enfants autour de lui et les souvenirs qu'il avait de son enfance, c'était plutôt qu'il était le seul à jouer parce que ses cousins et cousines étaient tous plus âgés que lui. Il avait juste une petite soeur mais elle mourut jeune et il n'avait pas eu le temps de bien jouer avec elle. De plus, Mason avait du grandir assez vite parce que son père avait du arrêter de bosser et vu qu'ils avaient besoin d'argent, c'était Mason qui s'y coltinait. Adolescent, il prenait ce travail comme un frein dans sa vie, parce qu'il avait des horaires à respecter, qu'il devait parfois manquer l'école pour travailler mais, en y réfléchissant, ça lui avait permis d'avoir très vite la notion de l'argent gagné durement. Il n'avait peut-être pas beaucoup d'argent de poche - et s'il en avait, c'était pas souvent - mais il ne le vivait pas plus mal que d'autre. Après tout, tant qu'il avait à manger dans son assiette et un lit où dormir, c'était le principal non ?

Lorsqu'il descendit de l'étage, il fût un peu perplexe en voyant Joyce seule dans le salon. Il était assez mal à l'aise de voir que Philippe était parti et, évidemment, il savait que c'était de sa faute. Mais il le comprenait. Philippe avait sûrement peur que Mason prenne sa place auprès de Mathis, que le petit garçon n'aime plus celui qui l'avait élevé et préfère son géniteur. Mais, qu'il se rassure, Mason allait faire tout ce qu'il pouvait pour que Philippe garde la complicité qu'il avait avec le petit garçon avant que Wellington ne débarque dans leurs vies. Après tout, le but premier de Mason n'était pas de séparer une famille mais bel et bien de se rapprocher et de former une grande famille. « Je crois qu'on en avait besoin tous les trois alors merci à toi aussi. » Doucement, il sourit face aux mots de la jeune femme, mal à l'aise par rapport à l'absence de Philippe.

- "Ton... Ton mari est parti ?"

Mine de rien, ça fit bizarre à Mason parce que, si tout c'était bien passé, ça aurait du être lui à la place de Philippe. Mais si ça ne s'était pas fait, c'était que ça ne devait pas se faire. Avant, il ne croyait pas au destin mais il avait de plus en plus des croyances là-dessus. Si deux personnes sont faites pour être ensemble, elles le seront forcément un jour, quelles que soient les choses qu'elles ont vécues. Et puis, en y pensant, Mason et Joyce n'étaient peut-être plus ensemble mais ils étaient toujours un couple. Un couple de parents qui allaient essayer de s'entendre au maximum et d'avoir un minimum de désaccords pour le bien de leur enfant.

- "Je n'ai pas envie que le fait que je sois venu te créer des soucis avec lui"
Codage fait par anaa
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Une journée un peu particulière -Mason&Joyce *flashback*   

Revenir en haut Aller en bas
 

Une journée un peu particulière -Mason&Joyce *flashback*

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» [Flashback] Une petite journée de détente ! [PV Loyckh]
» Une journée en Afrique
» Une journée à Soissons
» Tiens tiens tiens... Comme on se retrouve... {Flashback} [Ryuuku Gakuen]
» La journée internationale de l'alphabétisation sera célébrée ce 8 septembre en H
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
♫ Modern Family :: DANS LE GRENIER :: Archives rps-