AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 WITH NO FUTUR AHEAD, LIFE SEEMS TO BE SO MUCH EASIER... EVA&JACKSON

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Invité
Invité

MessageSujet: WITH NO FUTUR AHEAD, LIFE SEEMS TO BE SO MUCH EASIER... EVA&JACKSON   Mar 12 Juin - 17:33


# With no futur ahead, life seems to be so much easier...
« La solitude est un sentiment ressenti par tellement de gens, qu’il serait égoïste de le ressentir tout seul. »
# EVA & JACKSON
Généralement en un an, tout peut changer non ? Parfois il suffit même d'une seule seconde. C'est simple, quoiqu'on en dise les gens changent. Les gens sont fait pour changer. Pour avancer... Poser un pied devant l'autre, et même parfois aller très loin. Et quand sois-même on se refuse à changer, les autres finissent toujours par nous faire sentir qu'il faut que l'on se bouge. Que l'on décolle son cul de la chaise, et qu'on avance bordel de merde... Parce qu'il n'existe personne qui puisse se la jouer à la Peter Pan. Oui tout le monde changeait. Tout le monde faisait quelque chose de sa vie... Avoir un métier passionnant, ou être en voix d'en avoir un. Avoir une femme magnifique, une famille qui en vaut la peine. Tout le monde... Mais pas Jackson. Il était probablement le même abrutit qu'il était à quatorze ans. Excepté qu'il avait des muscles en plus, un caractère de crétin bien sentit, un charme brute et pas toujours effectif. Mais il n'était pas plus brillant, pas plus utile, pas plus sur de lui. Il lui arrivait même de penser qu'il reculait. Au moins dans le temps Savannah lui parlait. Peut être qu'il devrait tourner la page. Et avancer. C'était un mot qu'il n'aimait pas. Même dans les rues de Los Angeles il était capable de faire du sur place. A quoi bon aller loin ? Quand on risque d'être perdu... Jackson vous le dira bien, il n'y a pas besoin de faire des kilomètres pour se perdre. Fait dix tours rapidement sur toi même et tu seras dans les vapes pour quelques secondes, incapable de savoir ou il faut aller. Jackson c'était exactement ça. A l'état brute et constant.

Aujourd'hui n'échappait pas à la règle de son manque de chance permanent. Il était à peine sortit du garage dans lequel il travaillait qu'il tomba sur de vieille fréquentation. Des fréquentations qu'il avait essayé d'éviter, parce qu'il tenait à rester clean. Parce que sinon il n'aurait plus jamais aucune chance avec Savannah. Ses ex bro' qui l'avait lâchement abandonné au moment même ou il avait foutu un pied en prison, était bien content de retrouver la pièce raté de leur puzzle... Celle avec laquelle ils pouvaient franchement s'amuser. Ils l'avaient chauffé, agacé. Peut être avaient-ils oublié à quel point Jackson avait le sang chaud. Ou peut être était-ce exactement ce qu'ils cherchaient. Il n'avait pas fallu longtemps pour que Jackson se rue sur eux. Quel crétin parfois. Ils étaient trois rocs, et il était un fou... Comme si il était capable de faire le poids. Ils s'étaient ramassés. Evidement. Les cotes endoloris, le visage à la fois rouge et violacé... Il venait d'être passé à tabac... Maintenant il avait clairement une tronche d'ex taulard... Enfin bon c'était aussi ce qu'il était. Il avait voulu aller prendre son service au Barking Spider... Mais quand Savannah l'avait vu rentrer dans cet état elle l'avait coller dehors. Il reviendrait bosser lorsqu'il aurait une tête décente... Et lorsqu'il arrêterait de faire le con... Comme si c'était toujours de sa faute... Il n'était pas d'humeur à se battre... Surtout pas contre sa soeur... Une raclée en une journée ça lui suffisait bien. Il serra les dents et sorti du bar. Il rejoint l'un des seuls endroits ou il se sentait bien. Le centre commercial. C'était con... il n'était pas un accroc au shopping... Non il aimait la foule d'inconnu. L'idée que personne ne ferait attention à lui et qu'il pourrait observer et dessiner mentalement. Assis dans un coin, planqué derrière des lunettes de soleil qui masquait légèrement ses coquards il ne tarda pas à remarquer une silhouette qu'il connaissait bien. Il sourit. Elle n'avait pas l'air occupé. Elle avait même l'air aussi pommée que lui... Ou alors il ne comprenait rien au femme... Ce qui honnêtement était une option à envisager. Il se leva de son observatoire et fendit la foule doucement. Il n'allait pas s'amuser à heurter les gens... Ca lui ferait un mal de chien. Il ne tarda pas à arriver à la hauteur d'Eva qui lui tournait le dos. Tant mieux il pourrait passé pour un psychopathe... La situation l'amusait. Il se glissa derrière elle, et saisit ses hanches pour la ramener jusqu'à lui tout en lui murmurant à l'oreille. « Tu savais qu'on pouvait grimper sur le toit ? Il paraît qu'on a une vue imprenable... » Il sourit et dégagea une mèche de cheveux de son cou pour déposer un baiser. « Jdis ça mais j'en ai rien à foutre de la vue... » Il avait bien d'autre chose à faire... Notamment il savait qu'elle pourrait aisément lui faire oublier qu'il s'était fait massacrer.


Tumblr # code by shiya.

Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité

MessageSujet: Re: WITH NO FUTUR AHEAD, LIFE SEEMS TO BE SO MUCH EASIER... EVA&JACKSON   Dim 17 Juin - 0:16

Je regarde la télé depuis au moins une heure, recroquevillée sur le canapé, une couverture sur moi. Le fait d’avoir froid trop souvent vient avec la maladie. Déjà que j’étais du genre frileuse c’est pire. Je mettrais presque un pull en plein soleil. Je sais que je dois aller acheter deux trois trucs alors je laisse vite mon émission, me lève, prends une douche chaud et me prépare. Je suis bien vite habillé et prête à conquérir le monde. Enfin presque. Je me regarde dans le miroir, j’ai maigri, et pas qu’un pas. Parfois je me demande si je dois dire à Jax que je suis malade et que peut être, un jour disparaitrais. « Hey a fait on baise mais jvais crever au fait. » Ca ne le fait pas trop non ? Enfin faut que j’arrêt de penser à ce type. Il vient de sortir de prison, tout ce qu’il veut c’est un bon coup, pas une petite amie. Marrant tout le monde le dépeint comme un vrai salaud, mais je ne trouve pas. Il est comme ça par la force des choses je pense. Oui je sais j’ai tendance à idéaliser les gens moi. Mais je suis ainsi faite, on ne se change pas.

Je lâche ce miroir de malheur et file vers le centre commercial. Flâner n’est pas mon truc mais j’ai mal dormi et je suis morte de fatigue. Alors j’oublie limite ou je dois aller et je me trompe trois fois de chemin. Puis tout à coup un type que je finis par reconnaitre me prit par les hanches. Il me colle contre lui, je sens son souffle contre moi. Un souffle entrecoupé. Pas bon signe.. Il me parle de cochonnerie, je ris de lui. « Oui je le sais j’ai juste rien à y faire pervers.. » Il se met à embrasser ma nuque.. Et là c’est le coup de grâce… Il m’a eut le salaud.. Il est doué. Je me retourne et a un mouvement de recul. Il a le visage abimé, les mains aussi et il se tient d’une façon qui suggère qu’il s’est battu… Je plonge mon regard dans ses yeux en enlevant ses lunettes. Je pose ma main sur ma bouche envoyant l’état de ceux si.. « Tu t’es encore battu.. Tu vas finir par y rester un jour Jax.. » Que je ponctue d’une caresse sur sa joue. Je souris et embrasse doucement ses lèvres. « Allez, montre moi ce fichu toit.. J’espère que t’es assez en forme pour ça..Idiot.. » Je ne lui dirais pas que je m’inquiète, ni que je n’aime pas le voir ainsi. Tout simplement parce qu’il n’aime pas. Et pourtant je déteste qu’il puise se détruire ainsi. Après tout je commence à m’attacher à cette tête de con.. Je suis près de la porte, je souris.. « Ben alors tu viens.. » Tout en ouvrant la porte..
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité

MessageSujet: Re: WITH NO FUTUR AHEAD, LIFE SEEMS TO BE SO MUCH EASIER... EVA&JACKSON   Lun 18 Juin - 16:53


# With no futur ahead, life seems to be so much easier...
« La solitude est un sentiment ressenti par tellement de gens, qu’il serait égoïste de le ressentir tout seul. »
# EVA & JACKSON
Eva avait quelque chose... C'était évident. Sinon Jackson aurait mis les voiles depuis longtemps. Non pas qu'il y est quelque chose de tangible entre les deux, mais il n'était pas non plus du genre à remettre plusieurs fois les pieds dans les même draps... Question d'habitude... Et souvent les femmes on tendance à croire que si l'on régularise un mec au pieux et bien il finit par devenir en quelque sorte son petit ami... Idiotes. Non mais c'est vrai... Il faut pas poussé non plus. On peut vouloir apprécié plusieurs fois le même corps... Ou la même personne quand on est vraiment motivé... Sans forcément en apprécier un seul... Mais justement alors que Jackson n'avait jamais vraiment explicité les termes du contrats... pour la simple et bonne raison que dans sa tête le seul contrat qui vaille était le no contracts. Et pourtant Eva avait l'air d'être en parfaite compréhension l'un de l'autre. Et il fallait l'avouer elle était outrageusement sexy... Ce qui ne gâchait pas l'affaire. Mais elle avait un petit quelque chose que Jackson ne comprenait pas. Un petit truc qui faisait qu'il revenait. Peut être encore avec le même sourire pervers, et le même appétit pour les bonnes choses... Mais il revenait, et en soit c'était déjà énorme... Enorme et le pire c'est qu'elle n'avait probablement rien demandé.

Il s'était glisser derrière elle doucement, profitant tour à tour de son parfum, puis de ses courbes. Elle était tellement perdue dans ses pensées qu'elle ne l'avait pas sentit arrivé, pourtant elle broncha à peine lorsqu'il l'attira contre elle. Décidément elle n'était probablement pas assez méfiante... il pourrait être un violeur vicieux... On ne sait jamais. Elle rit à sa remarque. Il sourit à ce son. Son rire faisait partis des petites choses. « Oui je le sais j’ai juste rien à y faire pervers.. » Ah non, ça n'allait pas se passer comme ça. Il serait capable de jouer au gamin à qui on refuse une gâterie... D'ailleurs c'était à peu près exactement ça... Sauf que le gamin avait presque trente ans... En même temps en forçant un peu les choses, et en lui montrant combien elle pourrait en profiter elle aussi, elle arriverait bien à la convaincre. Il était peut être pas toujours doué avec les mots, mais dans les faits... Il était absolument irrésistible. Il sentit les résistances de sa partenaires s'affaisser en quelques secondes et ne put s'empêcher de sourire alors qu'il déposait d'autre baiser au creux de son cou. Elle la sentit se tourner contre lui, et fut surpris par le vif mouvement de recul... Ah oui.. Il avait oublié sa tête... Quel con. Il avait l'air de sortir tout droit de prison, ou d'un fight club au choix... Enfin comme les prisons se transforment souvent en fight club ce n'est pas forcément incompatible. Elle s'avance pour retirer les lunettes de soleil du jeune homme et il ne peut pas s'empêcher de faire une grimace. Pas parce qu'elle lui fait mal. Plutôt parce qu'elle ne veut probablement pas voir ce qu'il y a en dessous. D'ailleurs à voir sa tête horrifié, il avait raison. Ses femmes toutes ses chochottes... Ce n'est qu'un peu de sang, d'hématome et de contusion... « Tu t’es encore battu.. Tu vas finir par y rester un jour Jax.. » Elle caressa sa joue, et il se retint de faire une nouvelle grimace. Pour le coup il avait le visage très sensible... Mais le baiser qu'elle vint déposer sur ses lèvres lui fit oublier toute douleur, et il eut l'impression d'être pendant deux secondes, un imbécile heureux. Fallait pas s'inquiété... S'il était pas mort d'overdose il y a trois ans, il ne mourrait pas de quelques coups... «On finira tous par y rester un jour... »Et nous attribuons à Jackson Monroe la palme de la phrase la plus inutile et clichée... D'un coté c'était pas faut... Si elle commençait à s'inquiété pour lui, on était pas sorti de l'auberge, et honnêtement ça allait le faire chiez... C'était pas comme si dans l'immédiat il allait changer et arrêter de se battre... « Allez, montre moi ce fichu toit.. J’espère que t’es assez en forme pour ça..Idiot.. » Là son regard se ralluma subitement d'un nouvel éclat, et il eut un sourire presque enfantin sur le visage... Vous savez celui que l'on a lorsqu'on s'apprête à ouvrir le plus gros cadeau de la pile, ou alors que l'on est face au plus délicieux des gâteaux... « Pour ça ? Toujours » répondit-il en souriant et en l'embrassant. Bon il n'allait pas dire qu'il ne valait mieux pas qu'elle force sur ses côtes parce que sinon il allait souffrir le martyre... « Ca devait être des champions de boxe... Tout au dessus de la ceinture... » Ce qui était une bonne nouvelle quand à sa potentiel performance sur le toit... Mais qu'en faite Eva aurait peut être pas voulu savoir, vu ce que ça présageait comme dégât sur le torse. Trop tard... On va dire qu'elle trouvera ça sexy... « Ben alors tu viens.. » Oh il avait pas vu qu'elle avait déjà bougé. Fichtrement rapide la demoiselle. Il se hâta de la rejoindre, et en fermant la porte il entoura sa taille de son bras et la ramena contre lui tandis que sa deuxième main passait doucement sous son menton. Il l'embrassa avant de se détacher et de monter les escaliers... Parce qu'étonnement on arrive pas sur le toit sans rien grimper. « Je t'ai coupé dans rien d'important j'espère ? Enfin en faite je m'en fiche un peu... Tu es à moi maintenant... » dit-il avec un sourire presque carnassier sur le ton de l'humour.


Tumblr # code by shiya.

Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité

MessageSujet: Re: WITH NO FUTUR AHEAD, LIFE SEEMS TO BE SO MUCH EASIER... EVA&JACKSON   Lun 18 Juin - 23:14

Jax était un abruti de premier qui ne pensait qu’au cul. Mas je l’aimais bien. Il ne s’attachait pas, mais il était réglo avec moi et c’était tant mieux. Parce que plus il s’attacherait, plus je fuirais, plus je risquais d’être mauvaise ou pire, de lui dire que j’avais pour qu’il fuit. On finit tous par y rester un jour ? C’était ça sa réponse ? Je levais les yeux au ciel.. Ce mec était irrécupérable. Heureusement que c’était un dieu grec et un bon, coup. Il m’embrassa de nouveau et il me rassura, pour ça il avait la pèche. J’en doutais vu sa façon de se tenir mais s’il le disait, on verrait bien.. IL se mit à parler de champions de boxe ou dieu sait quoi.. ca ne me rassurait pas. « Des champions de boxe ? T’es malade toi..Et tu n’es pas allé à l’hôpital jparie ? » On parlait de Jax pas d’un mec intelligent qui réfléchit avant d’agir hein.. Je finis par ne plus y penser et je montais. Avant que j’accède à l’escalier il m’attrapa par la taille et me colla à lui, puis il m’embrassa. Pour un mec qui ne fait que du cul, il était parfois vachement tendre. Et je riais encore du jour où il m’avait balancé qu’on ne se reverrait jamais. Il avait des termes étranges.. A lui ? Dans tes rêves beau gosse. « T’as fumé ? Mon grand jsuis à personne, faut mériter.. » Je l’entrainais en plus loin une fois monté.. Joueuse je prenais ses lèvres et jouais avec sa veste que je jetais sur le coté.. Je caressais à travers la chemise et puis décidais de m’attaquer à celle-ci. Normalement je m’attendais à un beau torse sculpté, comme d’habitude.. Mais là je failli crier. Il était couvert de bleus, d’hématomes et il avait rien de sexy, en fait, ca faisait flipper.. « Putain Jax.. Ils ont joué à tenter de te tuer ou quoi ? Comment tu peux envisager de baiser.. Je vais te faire mal.. T’es con putain.. Jpeux pas.. Je ne sais même pas où toucher, j’ai peur de te blesser où que je touche. » Je passais mes doigts sur ce torse abimé, doucement, puis revenais sur ses lèvres, caressais sa joue, ses yeux.. Il me faisait mal, je pouvais ne pas ignorer ce qu’il avait, même si lui ne semblait pas vouloir y faire gaffe. « Pourquoi tu fais ça Jax ? Pourquoi tu fais tout pour crever ? Pourquoi être si pressé ? » Merde, j’étais en train de m’attacher, bien trop. Qu’est ce que ca pouvait me foute qu’il ait mal, tant qu’on baisait ? Mais qu’il se fasse dégommer sans sourciller, je ne pigeais pas. Moi je donnerais tout pour ne pas avoir ma maladie, tout pour rester en vie. Ca me terrorisait. « Je te force pas à aller à l’hosto, je déteste cet endroit, mais jt’emmène soigner ca, tu ne peux pas rester comme ca.. Et si t’es sage, on le fera après.. » C’était surtout qu’elle était connue par les médecins. Ils viendraient la voir et lui dire que l’opération était proche ou autre.. Et Jax s’en foutait mais par curiosité il demanderait. Et je n’avais envie de m’expliquer pour perdre un de mes bon coups et surtout, de perdre un mec à qui je m’attachais de plus en plus, ce qui était très stupide vu ce qui m’attendait. Qui voudrait d’une aveugle…puis d’une mourante. « Allez viens, fais pas cette moue, t’es sexy quand tu boude.. » Dis je en lui prenant la main et l’attirant à mes lèvres ne nouvelle fois.. Et je l’emmenais vers le bas, je n’osais pas l’aider, sa fierté en prendrait un coup. Arrivé en bas je l’embarquais jusqu’à a voiture.
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité

MessageSujet: Re: WITH NO FUTUR AHEAD, LIFE SEEMS TO BE SO MUCH EASIER... EVA&JACKSON   Mar 19 Juin - 19:45


# With no futur ahead, life seems to be so much easier...
« La solitude est un sentiment ressenti par tellement de gens, qu’il serait égoïste de le ressentir tout seul. »
# EVA & JACKSON
Il ne fallait pas trop en demander à Jackson. Il n'était pas con, mais il était fainéant. Il n'était pas méchant, il était influençable. Bref il était un bébé qui ne répond qu'à ses besoins primaires et préfère encore suivre les autres que réfléchir à son propre chemin. Et que le bébé puisse bientôt atteindre la trentaine ne le choquait pas plus que ça. Enfin même si ça le choquait il le vivait presque bien. Jackson ne s'attachait pas, pas à lui, pas aux autres non plus. C'était con, mais il n'aimait pas grand monde. Il en idolâtrait certain, jusqu'à ce qu'il merde. Car par définition ça serait forcément Jackson qui merderait. Non il n'essayait pas de vous amadouer avec ces grands yeux bleus, sa bouille un peu perdu, et son coté je m'en foutiste, de toute façon je ne suis qu'un putain de raté. Il y croyait simplement dur comme fer. Quand Eva lui disait « Des champions de boxe ? T’es malade toi..Et tu n’es pas allé à l’hôpital jparie ? » il n'entendait que le faite qu'il avait encore loupé le coche pour faire quelque chose d'intelligent, et que tant pis, il avait maintenant la certitude de mourir con... Quoique ses hématomes lui donnait aussi une certitude de mourir vite. Il fit une moue désolé. Il était tellement prévisible dans sa connerie... C'était affligeant. Parfois il s'essayait à faire quelques choses d'intelligent... Vous savez pour surprendre son entourage... Mais après il était tellement fière qu'il relâchait son attention et refaisait une connerie. « T’as fumé ? Mon grand jsuis à personne, faut mériter.. » Mériter ? Il grimaça. C'était un mot qu'il n'aimait pas. Parce que mérité ne rimait clairement pas avec Jackson. Et qu'en général quand ce mot débarquait dans la conversation c'était justement pour dire tu ne me mérites pas. Et Jackson ne bronchait pas, ne se défendait pas. Il acquiesçait visiblement d'accord avec l'affirmation, et était presque étonné que la personne ne s'en soit pas rendu compte plus tôt. Il ne répondit pas mieux. De toute façon il n'était pas bavard, et puis il y avait quoi à répondre ? Que de toute façon il pouvait dors et déjà abandonner la partie car il connaissait la fin du jeu... Et puis elle se rapprocha de lui pour l'embrasser et il oubliait ses considérations stupides. Elle avait un certain don de lui faire avaler sa langue... Il passa une main dans ses cheveux, l'autre jouant sur les hanches de la demoiselle alors qu'elle s'attaquait à sa chemise. Là normalement il aurait du réagir, et l'empêcher de l'ouvrir, mais elle l'embrassait... Et comme toujours elle n'y avait juste pas pensé. Elle avait l'air d'avoir vu le diable. Ou d'avoir découvert les camps de concentration tellement son regard était horrifié. « Putain Jax.. Ils ont joué à tenter de te tuer ou quoi ? Comment tu peux envisager de baiser.. Je vais te faire mal.. T’es con putain.. Jpeux pas.. Je ne sais même pas où toucher, j’ai peur de te blesser où que je touche. » Techniquement il aurait bien fait un oups j'avais oublié... Mais honnêtement elle serait probablement capable de lui arracher la langue s'il sortait une connerie de plus. Il finit par baisser les yeux vers son torse. Ok c'était franchement pas beau à voir... Un mélange de violacé, rougeâtre, bleuâtre même. Il essaya de mettre sa main à plusieurs endroit qui avait l'air intacte, comme si c'était un jeu. « Mais non regarde... La tu peux... Là aussi... Ici... Là... Ouai peut être pas là... » finit-il en faisait une grimace. Peut être que cette côte là était cassée... Bon il est vrai que normalement il s'en sortait un peu mieux que ça. Mais ce n'était pas non plus trop grave... il pouvait marcher, rire, quoique pas trop ça lui secouait quand même pas mal les côtes... Enfin il pouvait plaisanter... Pas sûr que ça fasse rire en revanche... Il était con franchement, elle avait l'air perdue face à lui, et désolée pour lui. « Pourquoi tu fais ça Jax ? Pourquoi tu fais tout pour crever ? Pourquoi être si pressé ? » Sur le coup elle lui posa une colle. Pressé de quoi, mourir ? C'était con comme question. Et à bien y réfléchir la réponse n'était probablement pas belle à entendre. Parce qu'il en avait bien rien à foutre de sa pomme. Et puis franchement pourquoi faisait-il ça ? Enfin mise à part parce que c'était ce qu'il faisait... Il haussa vaguement les épaules « Je réfléchis pas vraiment comme ça... » Il réfléchissait surtout pas vraiment tout cours. Il voulait cogner, il cognait. On s'attaquait à lui il cognait. De toute façon il ne comprenait pas grand chose d'autre que le langage des poings... Et parfois il ne savait plus vraiment ce qui l'avait poussé à cogner... Juste cette foutu rage qui ne s'étanche pas. « Je te force pas à aller à l’hosto, je déteste cet endroit, mais jt’emmène soigner ca, tu ne peux pas rester comme ca.. Et si t’es sage, on le fera après.. » Il grogna... C'était pourtant parfait. Là. Elle et lui. Ce toit, et personne au alentour... De quoi passer du bon temps... Mais bon s'il était sage. Il rentra les mains dans ses poches, et fit une moue boudeur... Avant de voir qu'elle ne cèderait pas, et il commença à reboutonner sa chemise... Il valait mieux que son torse passe inaperçu pour un moment... « Allez viens, fais pas cette moue, t’es sexy quand tu boude.. » Elle s'approcha et l'embrassa. Putain merde elle savait diablement bien s'y prendre. Et lui il était con de se faire avoir de la sorte. Alors qu'il se dirigeait vers la voiture de la belle il finit par demander... « Dis... Je ne veux pas faire preuve d'un manque de sagesse... Mais tu compte faire quoi exactement sur des hématomes et contusions ? » Non parce qu'il le savait mieux que quiconque que ce genre de truc ne se réparait qu'avec le temps... Arrivé à la voiture il ouvrit la portière d'Eva dès qu'elle déverrouilla la voiture. « Rappelle toi en quand tu jugeras si j'ai été sage ou non... » dit il avec un grand sourire charmeur... Ah sa Jackson connaissait la galanterie lorsqu'il voulait quelque chose. Il n'y avait pas de toute la dessus.


Tumblr # code by shiya.

Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité

MessageSujet: Re: WITH NO FUTUR AHEAD, LIFE SEEMS TO BE SO MUCH EASIER... EVA&JACKSON   Mar 19 Juin - 21:52

Et voilà qu’il fait son débile ce mec.. Il me montrait là ou il était censé ne rien avoir.. Pas pour être méchante mais pour qu’il stoppe ses conneries j’appuyais sur un endroit particulièrement violacé. « Et là aussi ? » A ma question il répondit qu’il ne réfléchissait pas de cette façon. Je levais les eux au ciel. « Tu réfléchis pas tout court oui ! » Il fit une moue simplement adorable – ce mec était doué pour me faire complètement fondre – et mis ses petite mains dans ses poches boudeur. Il demanda soudain ce que je comptais faire pour ses blessures. Je souris à sa question. « Nettoyer tout ça et bander. J’espère juste que si tu as des côtes pétées aucune n’ira perforer ton poumon.. Là je ne pourrais rien faire.. T’inquiète pas je sais faire. » Quand on s’ennuie on pose tout un tas de question aux médecins quand on y passe tout son temps et puis je devais savoir quoi faire si je chutais ou autre.. Ce que je n’allais pas lui dire hein.. Devant la voiture il me demanda de le prévenir quand il serait sage. Je riais presque. Je l’aidais à rentrer à l’avant sur le siège. Je conduisis presque prudemment – j’avais du mal à conduire sans accélérer comme une made – mais avec les à-coups il devait morfler.. On arriva enfin devant chez moi et on prit l’ascenseur, pas sadique non plus. On pénétra dans mon appartement. « Fais comme chez toi, installe toi sur le canapé j’arrive ! » Je partais boire un coup vite fait, quand je vis sur la table des papiers de mon médecin.. Je fonçais tout sourire et rangeait vite avant qu’il ait regardé. De toute il était en train de sans doute cherche une façon de se poser sans avoir mal.. Parfois je me disais que ce mec était perdu… Il faisait et disait tant de conneries que les gens en avaient marre, mais moi je voyais plus loin que ça, et puis il ne m’avait fait aucun mal après tout. Je revins avec tout ce qu’il fallait. Compresses, bandages, désinfectant etc. Je m’asseyais et commençais avec son torse. Le revoir, toujours pareil, c’était plutôt dur à encaisser. Je commençais à tout nettoyer à l’eau chaude, puis avec le désinfectant notant ses grimaces. Je finis par mettre une sorte de crème puis je sortais le bandage et lui installais bien serré. Une fois ceci fait et non sans l’avoir embrassé au passage – ça je m’en lassais pas – je me mis à m’occuper de son visage. Il était méconnaissable et même si j’étais douce, je savais que c’était douloureux. Je m'occupais de ses mains, les nettoyais et les bandais doucement. J’avais enfin fini et je lui intimais de s’allonger. Je l’y aidais et allais vers lui, je lui enlevais ses chaussures pour qu’il n’ait pas à se plier quand je remarquais que sa cheville avait gonflé. Je lui retirais sa chaussette et c’était pas plus beau que son torse. Ce mec ne servait à rien. « Et tu comptais me dire quand que tu avais mal à la cheville ? Ca n’a pas l’air cassé mais c’est à soigner.. » Je pris le bandage et la pommade. J’en passais dessus et pouf je mis le bandage bien serré autour de sa cheville. Une fois fini je le rejoignis et me collais à lui et vins lui voler des baiser et jouer avec sa main.. « T’as été plutôt sage je pense, j’ai ma récompense ? Comment tu te sens d’abord ? Ca va ? Et sans mentir ! » Je devenais carrément accro moi, il allait me jeter plus vite que la musique. Pourtant je ne devais pas tomber amoureuse. Parce que je devrais après lui dire, tout lui avouer et je savais que ca le ferait fuir.. Une partie de moi avait juste envie de tenter tout de même.. J’étais grave. Fichue. Entichée. MERDE.
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité

MessageSujet: Re: WITH NO FUTUR AHEAD, LIFE SEEMS TO BE SO MUCH EASIER... EVA&JACKSON   Mer 20 Juin - 22:48

« Et là aussi ? » Oh putain la garce. Jackson étouffa un grognement de douleur. Ok il était pas malin d'avoir foncé sur ces types alors qu'ils étaient trois costaux et qu'il était tout seul. En plus il faisait le con à propos de ça. Il fallait dire qu'il n'allait pas s'apitoyer sur une côte cassée et un bon paquet de bleu. Il la regarda avec un regard particulièrement noir. « Tu réfléchis pas tout court oui ! » Que pouvait-il répondre à ça ? De toute façon elle avait raison. Il n'était qu'une tête de piaf complètement vide et qui finirait par se faire plumer... D'ailleurs si ça ce trouve ça ne ferait pas si mal que ça... Enfin il ne fallait pas penser de la sorte... Après on allait le croire suicidaire. « Nettoyer tout ça et bander. J’espère juste que si tu as des côtes pétées aucune n’ira perforer ton poumon.. Là je ne pourrais rien faire.. T’inquiète pas je sais faire. » Il regarda un instant ses côtes et respira pour tester ses poumons. A priori tout avait l'air de marcher. «j'm'inquiète pas... Ta forcement les mains plus douce que les miennes... » Ah si, si, venant de lui c'était un compliment. Et puis s'il avait suffisamment confiance en elle pour la suivre jusqu'à chez elle pour faire autre chose que s'envoyer en l'air et bien c'était déjà énorme. En général il n'aurait pas accepter qu'elle le touche pour autre chose. Ce qu'il pouvait être con parfois sur le sujet tout de même. La voiture et le torse défoncé ne faisait pas bon ménage... C'était une chose à savoir et il était presque content de passer le plus clair de son temps à marcher. Bon il fallait surtout dire qu'il n'avait pas le fric pour s'acheter une voiture... Mais c'était une autre histoire. Ils finirent par arriver à l'appartement d'Eva, elle ouvrit la porte et lui indiqua le canapé. « Fais comme chez toi, installe toi sur le canapé j’arrive ! » Il regarda un instant autours de lui. Il n'avait jamais vraiment fait gaffe à son appartement avant... Il faut dire que généralement ils avaient autre chose à faire que contempler les murs. Il s'allongea doucement sur le canapé pour éviter d'avoir le torse qui se rappelle à lui. Elle ne m'y pas vraiment longtemps à revenir avec un tas de truc. Dis donc... Lui qui avait pourtant l'habitude de se faire mal n'avait pas autant de chose chez lui... C'était d'ailleurs probablement pour ça que généralement il ne se soignait pas. « Tu comptes reconvertir ton appart' en pharmacie ? » Quand il disait des choses aussi inutile que ça il se rappelait soudainement pourquoi généralement il ne parlait pas trop... Mais c'était con... Il se sentait mal à l'aise dans un parfait silence, allongé sur le canapé, avec elle qui le soignait. Elle était vraiment magnifique, et elle avait un foutu caractère... Sinon elle ne l'aurait pas supporté. Et puis elle était douce. Et même si certain était douloureux dès qu'on s'en approchait il fallait avouer qu'elle s'y prenait à merveille. Qu'est ce qu'il était con. Il était sensé souffrir le martyre à chaque fois qu'elle passait sa main contre son torse pour mettre de la crème et lui prenait un coup de chaud. Parce qu'elle était vraiment splendide, et qu'elle était parfaite dans le rôle de l'infirmière... Et qu'il était un mec vraiment pitoyable, et qu'elle l'excitait comme personne. Elle l'embrassa avant de passer à son visage. Il aurait voulu capturer ses lèvres et ne pas les laisser repartir. Elle allait devoir faire vite, parce que sinon il ne serait pas sage du tout et serait presque tentée de la violer... Enfin non ça sonnait assez mal... Dans sa tête c'était mieux. Elle finit par attraper ses mains pour les soigner aussi... Ca pour le coup il se les était abîmé tout seul comme un grand en frappant sur la gueule de ses gros cons... Ouai... En faite il n'y a peut être pas de quoi être fier. Elle finit par lui demander de s'allonger... Pfff pourquoi avait-il du se lever pour qu'elle lui mette son bandage au torse ? Les allez et venue n'était pas particulièrement agréable dans son état. « Et tu comptais me dire quand que tu avais mal à la cheville ? Ca n’a pas l’air cassé mais c’est à soigner.. » Il paru l'air surpris et regarda sa cheville avant de faire une grimace. « Quand je m'en serais rendu compte... » Bah quoi ? il n'était pas quelqu'un de particulièrement douillet... Il avait surtout encaissé beaucoup... Et puis il avait tellement mal partout qu'il ne faisait pas trop gaffe de ou il avait mal. Enfin s'il survivait c'est que ce n'était pas bien grave. Elle finit de soigner sa cheville et elle se rapprocha de lui. Enfin. « T’as été plutôt sage je pense, j’ai ma récompense ? Comment tu te sens d’abord ? Ca va ? Et sans mentir ! » Il pensa d'abord un très classe embrasse moi et tais toi. Mas il décida de faire un effort... Pour être sage. Il passa sa main dans la chevelure de la jeune femme avant de répondre. « Bah je me sens aussi sexy qu'une momie mais... »Bah quoi, elle l'avait enrubanner de pansement tout le tour du ventre... Il ressemblait presque à Toutankamon. Il donna une impulsion derrière la nuque de la jeune femme pour pouvoir l'embrasser. « Hum... Ca va mieux... » Il l'embrassa de plus belle, pendant que sa deuxième main venait parcourir les courbes de la demoiselle... « Beaucoup mieux... Je suis guéris je pense... » Il passa ses doigts sur la joue de la jeune femme avant de l'embrasser à nouveau. Elle avait des lèvres absolument parfaite. Il délaissa ses lèvres un moment pour l'embrasser dans le cou et remonter jusqu'à son oreille. « Pour quelqu'un qui joue aussi bien à l'infirmière... Tu devrais savoir qu'il n'y a pas de meilleure remède que l'infirmière elle même... » lui murmura-t-il avant de l'embrasser à nouveau dans le cou. Il était irrésistiblement con.
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité

MessageSujet: Re: WITH NO FUTUR AHEAD, LIFE SEEMS TO BE SO MUCH EASIER... EVA&JACKSON   Jeu 21 Juin - 3:04

Monsieur ne s’inquiétait pas. Normal il ne s’inquiétait jamais. C’était d’ailleurs ca son problème à ce crétin ! Ne jamais s’inquiéter ! Je lui en mettrais des claques à cet idiot moi. Mes mains sont plus douces que ses mains de taulard, oui ça c’est sur ! Quand j’arrivais avec tout l’attirail, il se mit à se demander si j’avais pour objectif d’ouvrir une pharmacie. Ah en plus il lui arrivait de faire des blagues drôles ? Pas mal, je l’avoue. « Ah non, mon ex se blessait souvent. J’ai toujours eu de quoi faire après.. » Ce n’était pas faux, enfin, il trainait encre dans les parages, il allait me sauve la vie alors bon.. Pas qu’il soit bagarreur, il était plutôt très con. Il disait ou faisait toujours LE tuc pour s’attirer des emmerdes. Quand il aurait remarqué ? Sérieusement n Mais ce type avait un grain. Je ne comprenais pas comment avait réussi à rester en vie ce type. Il fit une blague sur à quoi il ressemblait à présent. Je lui souris. Il passa sa main dans mes cheveux et j’embrassais celle-ci au passage. Et puis il finit par m’embrasser, pour dire ensuite que ca allait bien mieux. Je le pensais sérieux, j’aurais du me méfier.. Il continua de m’embrasser, je poursuivis avec fougue son baiser, me collant à lui doucement.. Voilà que monsieur disait guérir en m’embrassant.. Ce type ne pouvait être sérieux cinq minutes ? Il me caressa la joue, je pris sa main contre la mienne. Ce type ne cessait de m’embrasser et plus il le faisait plus j’étais aux anges. Mon cou fut prit d’assaut puis il me souffla quelques mots à l’oreille. J’étais apparemment un moyen de guérison à moi toute seule. « Guéri hein ? Donc si j’appuie là – j’appuyais sur son tosse – tu sens rien ? » Dis je avec un grand sourire. Oh la connerie, il ne l’avait inventé, je savais faire aussi. Je finis par me mettre au dessus de lui et prolongeais l’échange entre nos deux bouches, je caressais son torse, sa joue, j’enlevais mon haut, pris sa main et le fis caresser ma poitrine à travers le soutien gorge, puis ce fut le tout de ma poitrine à nue quand je me débarrassais de mon soutien gorge. J’enlevais également mon bas… Puis vins le tour de ma petite culotte.. Je m’attaquais à son pantalon à lui, pas le temps d’attendre qu’il s’en occupe… J’étais sur lui et je me collais à lui, embrassant sa peau, parfois sur le bandage.. Reprenant ses lèvres, puis tout en l’embrassant avec intensité, je me fis empaler sur son engin.. Pas besoin qu’il bouge en fait, j’étais douée pour me servir moi même.. Je dis le mouvement, lentement, plus rapide, encore plus rapide.. Je gémissais par à-coups, riais aux éclats – par excitation – et reprenais ses lèvres par moment. J’avais un sourire jusqu’aux oreilles.. « Dis moi et si tu dominais ? Je ne vais pas tout faire toute seule, si ? Ecoute je sais que t’as mal, mais si tu te mets sur le côté, ça peut le faire ? » En fait s’il se plaçait sur le côté il pourrit participer plus activement sans trop bouger et se faire mal aux cotes. Je me collais tout contre lui, blottissais ma tête contre son torse puis plongeais mes yeux dans ses prunelles brillantes. Il était ignorant, il ne savait à quel oint il pouvait être envoutant, excitant et il avait cet ait perdu, cet air qui me rendait dingue, je devais l’avouer. Contre lui je repris de nouveau ses lèvres, si j’avais u ne plus respirer, juste suivre les battements de son coeur, le rythme de sa respiration.. ca y’est je tombais sous le charme. Connard, t’as pas le droit, je m’étais promis.. « Je sais pas toi, mais j'aime nos moments..» Qu'est ce que je venais de dire, j'étais dingue, il allait partir en courant..
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité

MessageSujet: Re: WITH NO FUTUR AHEAD, LIFE SEEMS TO BE SO MUCH EASIER... EVA&JACKSON   Jeu 21 Juin - 15:33

Jackson ne savait pas franchement ce qui lui prenait. Il était rarement aussi enclin à plaisanter, et généralement lorsqu'il se prenait une tel dérouillé il préférait rester seul. Loin de toute civilisation qui avait tendance à l'agacer rapidement. Ou alors c'était lui même qui s'agaçait bien plus dans ce genre de cas. Il ne comprenait pas comment il avait encore pu perdre son sang froid face à de tel abrutis. Ni même pourquoi il avait encore frappé le premier, et pourquoi il avait perdu. Enfin ça il le savait. Parce qu'il était tout seul... Et qu'il était loin d'être un champion de boxe. Et si généralement il frappait plus fort que la plus part et qu'il n'avait pas franchement de limite... sur ce coup là il n'avait pas eu l'ombre d'une chance. Bref normalement après c'être fait massacrer il était un connard fini... Comme si la méchanceté apaisait la douleur physique. Et puis il était tombé sur Eva, il avait penser à s'amuser. La proximité physique soigne effectivement très bien la douleur physique. Enfin tout du moins on arrive à l'oublier pendant un moment. Et elle l'avait emmerdé pour qu'il se fasse soigner. Là en temps normal il l'aurait envoyé bouler violemment. Mais il était con, et elle lui promettait quelque chose dont il avait vraiment envie. Bon dieu elle devait vraiment être douée pour qu'il soit si calme, et si con-attachant. « Ah non, mon ex se blessait souvent. J’ai toujours eu de quoi faire après.. » Il ne releva pas franchement l'évocation de l'ex. D'ailleurs il s'en fichait pas mal. Si elle voulait se taper son ex, souffrir une deuxième fois ou je ne sais quoi... C'était plutôt son problème et pas le sien. Il était un navet finit en matière de relation amoureuse, et la jalousie lui était franchement inconnu. Peut être parce que jamais quelqu'un avait eu suffisamment d'importance pour qu'il veuille être jaloux. Enfin si Ashleigh... Mais c'était différent. L'été ils n'existaient qu'eux... Et le reste du temps ils faisaient ce qu'ils voulaient... C'était la règle. Alors bon elle avait soit un faible pour les brutes épaisses, soit pour les bagarreurs, soit pour les maladroits. Peut importe, là encore c'était son problème. Là tout de suite c'était avec lui qu'elle était, et franchement le reste il s'en fichait. Enfin normalement.

Mais mine de rien, il avait l'impression de s'enfoncer dans la connerie. Il n'était pas ronchon comme à son habitude. Il n'était pas dans les nuages. Non il faisait une sorte de prestation de connerie et d'humour. Comme s'il pouvait vraiment l'impressionné parce qu'il n'était pas une mauviette. Mais il y a longtemps que la virilité n'était plus franchement un critère de sélection. Ou alors c'était juste que Jackson faisait encore parti des dernier spécimen de virilité à l'homme de cro-magnon, celui un peu misogyne, qui ne ressentait pas la douleur, ne pleurait pas, cognait du poing et baisait. Bref un peu un sauvage des villes finalement. « Guéri hein ? Donc si j’appuie là – j’appuyais sur son tosse – tu sens rien ? » Oh la garce ! Ca l'amusait vraiment ? Il serra les dents pour ne pas hurler, et fit un grand sourire. « Rien du tout. » Qu'est ce qu'il pouvait être gamin. En faite il se sidérait lui même. Ce n'était pas tout à fait son genre. Pour un peu il aurait l'impression qu'il cherchait à la séduire. Mais c'était ridicule comme idée. Ca non plus ce n'était pas son genre. Il ne séduisait pas. Il envoutait un vague instant avec un bon coup de mystère et une fois qu'il avait eu ce qu'il voulait il partait comme un voleur. Et si jamais elle en redemandait et qu'il était d'accord, c'était repartit pour un tour. Mais il était fort rare qu'il en redemande lui même. Et il n'avait pas besoin de séduire vu qu'il ne comptait pas vraiment la garder. Enfin normalement. En temps normal il aurait réfléchis au problème et l'aurait réglé de manière radical... Soit en parfait connard... Mais elle enlevait déjà son t-shirt et avant qu'il est eu le temps de dire ouf ses mains se posèrent sur sa poitrine parfaite. Et soyons honnête il n'y avait pas de meilleur moyen pour faire disjoncté le cerveau de Jackson que de lui mettre un corps absolument parfait sous les yeux. Oh pour être douée elle l'était. Même s'il fut plutôt surpris de la voir prendre les commandes en s'occupant de lui presque comme s'il était un handicapé. Bon ok, entre le faite qu'elle était au dessus d'elle, et le faite qu'il était coincé allongé dans le canapé avec le torse en miette il n'avait pas franchement envie de bouger. En plus d'ici il avait une vue absolument parfaite. Alors oui il n'y avait pas de toute, elle allait lui faire prendre son pied. Elle s'avait s'y prendre, et rien qu'à écouter sa respiration il était plutôt bien parti... Mais ce n'était pas si amusant que ça. Il se sentait particulièrement inutile... Et il aurait été un sex toy qu'il lui avait probablement fait le même effet. « Dis moi et si tu dominais ? Je ne vais pas tout faire toute seule, si ? Ecoute je sais que t’as mal, mais si tu te mets sur le côté, ça peut le faire ? » Ah bah voilà justement... Si elle aussi le pensait il n'allait pas se prier. Il encercla son corps avec son bras droit et utilisa son bras gauche pour pivoter et la faire basculer sur le coté. Il descendit ses mains le long de ses jambes, les fit glisser sensuellement le long de sa cuisse avant de la ramener contre lui. Pendant ce temps là ses lèvres dévorait la peau de la demoiselle, son épaule, son cou, il remonta vers son oreille. « C'est toi qui l'a décidé toute seule... J'ai mal si je veux... » Quand l'excitation serait retombée il souffrirait probablement le martyre pour avoir fait joujou de la sorte... Mais pour le moment il ne sentait pas grand chose, et c'était plutôt l'essentiel. Il l'embrassa passionnément en faisant remonter sa main le long de son dos pour venir la fourrager sur sa nuque au beau milieu de ses cheveux. Maintenant qu'il était libre de ses mouvements le jeu pouvait vraiment commencer. Il aimait profiter de chaque parcelle de son corps, de la douceur sucrée de sa peau, de l'érotisme de ses formes. « Je sais pas toi, mais j'aime nos moments..» Il ne chercha pas vraiment à comprendre ce qui pouvait bien se trouver la dessous. Il ne voulait de toute façon pas entendre qu'elle s'attachait à lui. Sinon il allait devoir tout arrêter, jouer au salopard.... Et pour le moment il n'avait pas envie. Ses doigts, ses lèvres parcourait sa peau, tandis qu'il repris les mouvement de bassin que la demoiselle avait cessé. Il captura dans un premier temps ses lèvre pour l'empêcher de dire des conneries. « Profites en alors...» Il n'était pas un grand partisan des paroles. Déjà qu'en temps normal moins l'on parlait mieux c'était pour ses oreilles, mais alors quand il s'envoyait en l'air il préférait largement être à respiration rompu l'un contre l'autre, et profiter d'avoir les neurones brisés de plaisir. Il colla son corps au sien, et accéléra le mouvement, faisant grimper la température d'un coup, et accélérant sa respiration. Il jouait avec ses lèvres, les frôlants, avant de l'embrasser.
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: WITH NO FUTUR AHEAD, LIFE SEEMS TO BE SO MUCH EASIER... EVA&JACKSON   

Revenir en haut Aller en bas
 

WITH NO FUTUR AHEAD, LIFE SEEMS TO BE SO MUCH EASIER... EVA&JACKSON

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Le futur d''Haiti selon l''homme d''affaire Mike Spinelli
» liste partielle du futur gouvernement
» — bring me to life
» Profil d'un futur Premier ministre
» Le futur prochain codex orks
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
♫ Modern Family :: DANS LE GRENIER :: Archives rps-