AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 .charlie&cassy • Nul ami ne vaut une soeur.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar

▐ PAROLES : 3346
▐ DATE D'ARRIVEE : 08/08/2011

▐ AGE : 24 ans
▐ OCCUPATION : Journaliste
▐ POINTS : 173
MessageSujet: .charlie&cassy • Nul ami ne vaut une soeur.   Dim 22 Juil - 23:05


❝LES SOEURS MIDDLETON❞
Sans rivalité elle me donnait la main et on s'aventurait sous les chênes et les pins. N'imaginant jamais ni le mal ni le bien nous goûtions a tout sans penser a demain. Nous rêvions toutes deux dévalant les chemins que nous allions trouver les secrets des indiens. Piétinant dans l'herbe la rosée du matin sans penser a nos vies, au futur incertain.


Cassandra était allongée dans son lit, comme chaque jour depuis quelques semaines, c'est à peine si elle en sortait en fait. Elle déprimait sévèrement et elle se demandait chaque jour si sa peine allait s’atténuer comme les gens n'arrêtaient pas de lui répéter, mais pourtant, elle avait l'impression d'avoir plus mal de jour en jour. Il y a un an, pourtant, tout allait bien dans le meilleur des mondes, Lucas et Cassandra se mariaient devant les personnes qui comptaient le plus pour eux, si on enlève Lexie de cette liste bien sûr et ils annonçaient par la même occasion la seconde grossesse de la jeune femme, cette dernière étant enceinte de deux mois. C'était le bonheur parfait, ils étaient ensuite partis en lune de miel et ils avaient repris leur vie... Sept mois plus tard, Caleb, leur fils pointait le bout de son nez. La petite famille était vraiment heureuse, même si Charlie n'était plus à Los Angeles et qu'elle manquait énormément à sa petite soeur, ainsi qu'à sa filleule qui la réclamait souvent. Puis, vint le drame... Comme si Dieu trouvait qu'ils étaient beaucoup trop heureux et qu'ils n'en avaient pas le droit. Ce jour-là, Cassandra cherchait quelqu'un pour garder le bébé, le temps de faire une course avec Lucas et malheureusement pour elle, le jeune homme proposa Lexie qui justement était là. Inutile de rappeler à quel point les deux jeunes femmes se haïssaient, surtout depuis le scandale que cette pouf avait fait lors de son mariage, mais bon, c'était la soeur de Lucas et elle ne pouvait pas lui interdire de voir son frère et ses neveux. Les deux jeunes gens quittèrent les lieux et laissèrent le bébé avec Lexie, deux heures plus tard, ils récurent un appel de la police, Lexie avait eu un accident, elle était à l'hôpital, ainsi que leur fils qui était dans la voiture avec elle. Là-bas, ils ne pouvaient que constater le décès de leur enfant, les policiers avaient beau lui dire que c'était la faute d'un chauffard, Cassandra s'en prit violemment à Lexie en lui interdisant formellement d'approcher de nouveau sa famille.

Puis, après la colère vint la dépression, cette déprime qui n'en finissait pas. Heureusement que Lucas assurait derrière, car elle, elle était incapable de faire quoi que ce soit. Une vraie loque en somme. Les plus touchés étant sans aucun doute Lucas et Lily, qui déjà souffraient d'avoir perdu un fils et un frère, mais qui souffraient encore plus de voir la personne qu'ils aimaient le plus au monde tomber aussi bas. C'est vrai qu'elle négligeait parfaitement sa fille, c'était à peine si elle voulait qu'elle l'approche. Ce n'était pas volontaire, mais c'était plus fort qu'elle. Voilà pour la petite histoire et ce jour-là, elle était donc comme d'habitude, allongée dans son lit, serrant le petit doudou de son fils, c'était juste affreux et ça crevait le coeur de la voir ainsi. La sonnette la sortie de sa torpeur, elle n'avait pas envie d'ouvrir, mais elle n'avait pas le choix de toute façon, Lucas était parti avec Lily à son cours de danse. Elle se leva tant bien que mal et se dirigea vers la porte, une fois devant elle regarda par le judas et vu sa soeur. Sa soeur ? Cette même soeur qui était rentrée de Londres exprès pour faire la babysitteur avec elle, ce qui avait le don de l'exaspéré, sans compter qu'elle, elle avait eu son fils, qui était magnifique et en bonne santé, ce qui ne faisait que rappeler à Cassy qu'elle n'avait plus le sien. La jeune femme ouvrit la porte et dit à son aînée : « Qu'est-ce que tu fais ici ? » Elle leva les yeux au ciel pour montrer à quel point elle n'avait pas envie de la voir, ce n'est pas contre elle, elle n'avait simplement envie de voir personne, voilà. Elle ajouta : « Je ne suis pas d'humeur et Lily et Lucas ne sont pas là. Tu peux repasser plus tard si tu veux ou demain. » Ou dans un mois, espéra t-elle dans sa tête.

_________________
    Loving you is suicide. I don't know should go or should I stay. I'm tryna to keep myself alive, knowing there's a chance it's all too late. But i heard you say you love me, that's the part I can't forget and I wish that you come save me. Cause I'm standing over the edge.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité
Invité

MessageSujet: Re: .charlie&cassy • Nul ami ne vaut une soeur.   Mer 1 Aoû - 22:26



✖CASSANDRA&CHARLIE✖
« I love you so I will do my best to help you! »

Cassandra était la raison du retour de Charlie à LA ou plutôt Caleb, le fils que la Middleton avait eu l'était. Enfin l'un dans l'autre, Charlie était selon elle là pour sa petite soeur. Celle qu'elle aimait plus que tout et qui était la seule à pouvoir la ramener ici, malgré le fait qu'au fond d'elle, elle ne veuille pas revenir avant extrêmement longtemps. Mais bon, la santé de sa soeur était primordiale sur la sienne bien qu'elle aille mieux. C'était juste que Charlie avait peur de revenir à LA. Comme si c'était à cause de cette ville qu'elle avait été déprimée. Elle avait vraiment peur de retomber bien bas et personne même pas son mari connaissait ce sentiment. Toujours que sa soeur valait le coup d'être là malgré toutes les réprimandes de ses amis aux quelles elle allait avoir le droit parce qu'elle n'avait pas donné de nouvelle. Qu'importe, Cassandra venait juste de perdre son enfant et elle savait qu'il fallait qu'elle l'aide à traverser cette épreuve. Un deuil n'est jamais facile encore moins lorsque c'est celui d'un enfant. Un enfant que l'on aime car alors que Charlie avait détesté Julian avant même qu'il naisse et encore plus lorsqu'elle avait vu sa bouille, le regardant à peine, Cass' elle, c'était différent, elle avait aimé son enfant dès le début comme lors de l'arrivée de de Lily. Les deux soeurs étaient bien différentes au fond en ce qui concernait la maternité mais se rejoignaient sur certains points comme la possibilité de tomber en dépression il fallait croire.

Charlie était donc là, de retour devant cet appartement qu'elle connaissait tant. Lily, Cass' et Lucas y vivaient depuis déjà plusieurs années et la plus âgée des sœurs Middleton était venue tellement de fois qu'elle connaissait la route à partir de chez elle par cœur. Elle aurait même pu le faire les yeux fermés mais apparemment, ce n'était pas conseillé par le code de la route. Malgré le fait qu'elle soit revenue depuis un moment déjà et qu'elle ai déjà revue sa soeur plusieurs fois, Charlie hésitait à appuyer sur le bouton de la porte d'entrée. Elle se doutait quelque peu du comportement de benjamine et savait qu'elle n'allait pas retrouver celui qu'elle aimait tant. Tant pis, elle était là pour qu'il redevienne comme avant, pour revoir sa soeur sourire même si le chemin allait être long, elle en était persuadée. Charlie ne voulait cependant pas la laisser s'enliser comme ça avait été le cas pour elle malgré les efforts de Cass',Aidan&Julie à tenter à ce qu'elle aille mieux. Elle fini donc par frapper. « Qu'est-ce que tu fais ici ? » Réaction tant attendue et pensée.« I come to see my sweet little sister. » un sourire se dessinait sur son visage tandis que celui de sa soeur se fermait encore. Je ne suis pas d'humeur et Lily et Lucas ne sont pas là. Tu peux repasser plus tard si tu veux ou demain. » Comme si elle allait faire ça. Cass' devait mieux connaître sa soeur non? Elle savait qu'elle n'abandonnerait pas tout comme elle ne l'avait pas fait car elles étaient si proches! « The thing is that I can't let you be like this. » Cassie avait tout fait pour que Charlie sorte de la dépression. C'était elle qui avait voulu qu'elle aille voir un psy à cause du fait qu'elle ai voulu tuer son enfant, bien qu'en réalité, c'était Aidan qui ai demandé à faire la commission mais Charlie n'en savait bien entendu rien. Elle allait faire de même en compagnie de Lucas&Lily car elle savait que seuls un groupe soudé pouvait aidé une personne dépressive à s'en sortir. Enfin disons que si ça avait pas été le cas pour elle, ça irait pour Cass' elle l'espérait. « Come on we going out.» Elle se doutait que sa benjamine dirait non mais Charlie était prête à tout pour refaire découvrir le monde à sa soeur. Elle savait que ça n'allait pas être facile étant donné que quelques mois à peine avant la mariée, elle n'avait rien voulu entendre et était désagréable, même pire que la plus jeune des Middleton. Pour elle, seule l'exile avait réussit à la faire revenir d'aplomb et elle espérait au fond d'elle que ce ne serait pas le cas pour sa soeur. Après tout, six mois sans la voir avait été long, même trop car elles avaient toujours été complices.

code by shiya. Gifs  pepperland&sassy

Revenir en haut Aller en bas
avatar

▐ PAROLES : 3346
▐ DATE D'ARRIVEE : 08/08/2011

▐ AGE : 24 ans
▐ OCCUPATION : Journaliste
▐ POINTS : 173
MessageSujet: Re: .charlie&cassy • Nul ami ne vaut une soeur.   Mer 8 Aoû - 15:46

Cassandra était dans une phase déprime, elle ne voulait voir personne, elle ne voulait rien savoir et encore moins voir sa famille. Pourquoi ? Parce que la famille c'est ce qui lui rappelle le plus la mort de son fils, ils sont toujours là, à appeler, à venir, on dirait qu'elle fait partie d'un cirque et que ça les amuse de la voir souffrir. C'est assez égoïste de dire ça, après tout, ils s'inquiètent voilà tout. Seulement, la jolie blonde en avait assez de toute cette condescendance ! Ce qu'elle voulait ? Qu'on lui fiche la paix et qu'on la laisse faire son deuil... Si tenté qu'elle y arrive. D'ailleurs, aujourd'hui, elle était dans sa chambre, à déprimer, comme toujours, Lucas et Lily étaient de sorties et là, elle avait la paix. C'est triste à dire, mais elle ne supportait plus son mari, il lui rappelait sans cesse son fils, évidemment, sa fille était déjà tout le portrait de son père et son fils, c'était pareil, au moins, il ne pouvait pas dire que c'était du facteur... Seulement, voir les yeux de Caleb dans ceux de son mari ou même de sa fille, ne faisait que lui rappeler qu'il n'était plus là et ça la faisait atrocement souffrir. En parlant de sa fille, ce n'était guère mieux... Elle était d'ailleurs très dure avec elle, bien trop dure avec une petite fille d'à peine huit ans. Elle culpabilisait énormément, mais elle ne pouvait pas faire autrement. Bref, c'est alors qu'elle était dans ses pensées qu'une personne toqua à la porte, elle aurait bien dit à Lucas d'aller ouvrir, mais comme déjà dit, il n'était pas là. C'est sans motivation qu'elle se bougea pour aller voir qui frappait et là, elle vit sa soeur. Quand elle disait que sa famille était la pire dans le genre "sangsues" depuis la mort du petit, sa soeur était le meilleur exemple ! Et oui, cette dernière était à l'étranger et n'avait pas hésité à tout lâcher pour venir au secours de sa petite soeur. Evidemment, ça la touchait énormément, comment ne pas être touché par un tel acte d'amour ? Mais, pour l'instant, elle était si mal, qu'elle n'était pas vraiment reconnaissante.

La jeune styliste se décida quand même à ouvrir la porte, elle était déprimée, mais pas au point de laisser sa soeur dehors. Elle ouvrit et sans lui laisser le temps de dire quoi que ce soit, elle l'envoyait gentiment balader en disant que ni Lucas, ni Lily n'étaient à la maison et qu'elle pourrait revenir plus tard. Dans sa tête, elle espérait même qu'elle ne revienne pas... Enfin, cette dernière lui disait qu'elle était venue voir sa petite soeur, ajoutant qu'elle ne pouvait pas la laisser ainsi, Cassy soupira profondément... Le pire ? Elle savait sa soeur plus têtue qu'une mule et elle était très bien placée pour parler, car elle était très têtue aussi ! Quand elles étaient petites, c'était toujours à celle qui céderait en premier sur n'importe quoi ! Et ça pouvait durer des heures et des heures... Enfin, Charlie, lui demanda de venir faire un tour. Franchement, elle l'avait bien regardé ? Parce que non, elle ne voulait pas sortir et son comportement et sa tenue, le montrait bien ! Elle portait un pantalon de jogging informe et un t-shirt datant de la dernière guerre mondiale ! « Je n'ai pas envie Charlie ! Je voudrais qu'on me laisse tranquille c'est tout. J'en ai marre que les gens viennent ici, limite à faire la queue pour me réconforter. Personne ne peut me réconforter et ce n'est pas toi et ta petite balade qui changeront les choses, loin de là. » Dit-elle dépitée, elle avait seulement envie de dormir et ne plus penser au reste. Puis, elle ajouta : « Tu ne devrais pas t'occuper de ton fils ? Toi tu l'as encore, tu devrais profiter de lui. » Ce n'était pas vraiment sympa de dire ça, sachant les soucis que sa soeur avait eu pour s'adapter à son rôle de mère... Et encore "soucis" c'était peur dire !

_________________
    Loving you is suicide. I don't know should go or should I stay. I'm tryna to keep myself alive, knowing there's a chance it's all too late. But i heard you say you love me, that's the part I can't forget and I wish that you come save me. Cause I'm standing over the edge.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité
Invité

MessageSujet: Re: .charlie&cassy • Nul ami ne vaut une soeur.   Mer 15 Aoû - 14:17




✖CASSANDRA&CHARLIE✖
« I love you so I will do my best to help you! »

« Tu ne devrais pas t'occuper de ton fils ? Toi tu l'as encore, tu devrais profiter de lui. »  « Do you remember that I don't have him? Aidan took him and I never see him again so don't talk to me like that. » Charlie avait haussé le ton plus fort qu'elle ne l'avait voulu. Elle savait parfaitement que sa soeur n'allait pas bien et pour cause, perdre un enfant devait être une chose horrible. Une chose que l'on ne devrait jamais avoir à subir. Enterrer sa progéniture est contre nature mais Cassandra venait de le faire et elle n'imaginait pas la peine qu'elle pouvait avoir. Charlie elle avait perdu son enfant d'une certaine manière. C'était de sa faute, elle le savait bien. Si Julian n'avait pas eu le don de l'énerver, elle n'aurait jamais voulu le noyer comme elle avait tenté de le faire. C'était peut être horrible à dire mais sur le moment, elle le voulait mort. Elle voulait se libérer de tout ce poids qu'elle avait sur les épaules, de la colère qu'elle avait accumulé vers cet être qui n'avait rien fait. C'était difficile à comprendre ou à dire mais elle n'avait jamais supporté son enfant. Aidan était arrivé à temps pour sauver le nourrisson et depuis, elle n'avait jamais eu le droit de le revoir. C'est d'ailleurs pour ça que contre l'avis de son ancien ami, elle était rentrée chez lui et avait voulu lui prendre l'enfant qui avait commencé à pleurer de cette intrusion. Aidan l'avait expédié chez elle non sans mal, en la forçant et en la blessant physiquement. En même temps, elle pouvait désormais le comprendre. Comprendre qu'il protégeait leur fils contre sa dépressive de mère. Alors que Cassandra lui en parle d'une telle manière à propos de son fils, elle ne l'avait pas accepté. Ca faisait ressurgir toute la souffrance qu'elle avait enduré et qui n'avait pu être libérée qu'à Londres au contact d'un parfait étranger devenu maintenant sa moitié. Elle pouvait comprendre pourquoi elle lui disait ça. Elle devait lui en vouloir que son fils à elle soit encore en vie mais il en avait fallut de peu pour qu'il ne le soit pas et ce n'était pas grâce à elle qu'il était encore là. Remuer le couteau dans la plaie n'avait donc pas été une bonne alternative car critiquer son rôle de mère qu'importe la raison, Charlie ne le supportait pas même s'il venait de sa dépressive de soeur, les rôles étant désormais inversés.

Toujours que même si Charlie ne pouvait imaginer la peine de sa sœur, elle savait qu'elle était en train de tomber dans une phase de la dépression. Ca elle pouvait le reconnaître. Lucas lui avait décrit les comportements de sa sœur qui ne lui était pas familiers et qui sans le terrifier, l'inquiétait. Pensait il que Charlie pouvait l'aider? Peut être car il savait pertinemment ce qu'elle avait vécu juste avant de s'envoler pour l'Europe. Et si chacun savait que les réactions de sa sœur étaient liées à la mort de Caleb, beaucoup ne pouvait se douter que c'était plus grave. Et c'était déjà bien que Lucas l'ai senti et demandait de l'aide tout comme Aidan en avait demandé pour elle. Les seules différences entre les deux situations étaient qu'Aidan n'avait jamais été le mari de Charlie et que même si elle avait vécu une dépression, celle de Charlie était post-natale et non liée à la mort de son fils. C'était même tout le contraire, c'était à la naissance de Julian qu'avait été liée cette dépression. Alors elle ne savait pas trop comment elle pourrait l'aider, n'ayant au fond pas vécu la même chose mais elle n'allait surement pas abandonner sa petite soeur comme ça. Jamais elle ne l'avait fait et elle n'allait pas commencer aujourd'hui alors qu'elle avait quitté son cocon londonnien pour Santa Monica. Et au fond, qu'importe le type de dépression qui venait d'une peine différente, les conséquences étaient identiques. Et si Cass' n'avait pas réussit à l'aider, Charlie espérait qu'à contrario, elle pourrait l'apaiser et lui apporter du bonheur même s'il ne devait qu'être de courte durée.

Charlie reprit son calme. Elle le devait aussi bien pour elle qu'à sa soeur. Après tout, elle savait que la situation n'était pas facile et que ce n'était pas en lui criant dessus que ça allait changer quelque chose. Certes, elle comprenait que Cass' ne voulait pas de compagnie bien qu'au fond, non elle ne le comprenait pas vraiment car lors de sa dépression, Charlie n'avait que pour seules envies, sortir de chez elle et laisser son enfant seul mais elle essayait de comprendre.  « I know it's hard for you. And maybe I didn't loose my child Cass' but, I am probably the only one who can help you. I mean, that will be not easy but I think you need me.» Cassandra n'allait peut être pas approuver mais il fallait bien qu'elle voit d'abord si elle pouvait la raisonner avant d'employer les grands moyens peut être inutiles.

code by shiya. Gifs  pepperland&sassy

Revenir en haut Aller en bas
avatar

▐ PAROLES : 3346
▐ DATE D'ARRIVEE : 08/08/2011

▐ AGE : 24 ans
▐ OCCUPATION : Journaliste
▐ POINTS : 173
MessageSujet: Re: .charlie&cassy • Nul ami ne vaut une soeur.   Lun 27 Aoû - 15:04

Elle hallucinait là... Si elle était venue ici pour la réconforter, force de constater qu'elle s'y prenait plutôt mal. Certes, Cassandra était dure avec elle, mais Charlie, elle avait encore son enfant et si elle ne le voyait plus pour l'instant, c'était uniquement sa faute. Voyez l'ironie de la situation, la petite soeur donnerait tout pour voir son enfant, pour le prendre dans ses bras, alors qu'il était décédé et la grande soeur avait attenté à la vie du sien. Ça en serait drôle si ce n'était pas si pathétique en fait. C'est bien pour ça qu'elle se demandait ce qu'elle faisait ici. Elle s'attendait à quoi sérieusement ? A ce que Cassy lui saute dans les bras. Oh, bien sûr, elle savait que sa soeur venait l'aider, après tout, elle était sa grande soeur, elle se devait d'être là, de l'épauler et de la soutenir, mais le problème, c'est qu'elle n'en avait pas la moindre envie ! Elle ne supportait déjà plus son mari et sa fille, alors sa soeur encore moins. C'était trop demandé qu'on lui fiche la paix ? Qu'elle fasse son deuil ? Après sa remarque acerbe sur Julian, évidemment, Charlie le prit très mal, ça pouvait se comprendre en même temps, elle avait même haussé le ton sur sa jeune soeur qui n'en avait que faire d'ailleurs. Si elle pensait l'impressionner, ça ne marchait plus depuis le lycée, longtemps elle avait eu de l'ascendant sur elle, normal en tant qu'aînée, mais une fois que Cassandra eut fait sa vie de son côté, s'en était fini. Quand la belle brun en face d'elle lui répondit qu'aujourd'hui, c'était Aidan qui s'occupait de leur fils, la blondinette répondit presque du tac au tac : « Et la faute à qui ? » Elle avait d'ailleurs bien envie d'en rajouter une couche, mais comme quoi, elle avait encore les idées, un minimum, claires et décida que cette phrase était assez lourde de sens pour ne pas aller plus loin dans sa réflexion, heureusement pour Charlie.

Une nouvelle fois, la belle trouvait la situation assez ironique, avant tout ça, d'ailleurs, à l'époque, Cassandra était enceinte de Caleb, c'était elle qui avait essayé d'aider sa soeur, suite à sa dépression post-natale... Sans grand succès d'ailleurs. Elle avait tout fait pour qu'elle aime son bébé, pour lui faire comprendre que c'était la chose la plus merveilleuse du monde, mais non. Charlie était butée, aussi butée que l'est Cassandra, donc vous voyez un peu ? Ça ne servait à rien, si elles n'avaient pas envie de s'en sortir, elles ne le feraient pas. La jeune styliste, n'en avait pas envie, pas encore, ce qu'elle voulait, c'était pleuré son fils encore un moment et rien ne la ferait changer d'avis, c'était à elle d'avoir le déclic. Sa grande soeur se calma un peu et pourtant, la jeune femme bouillonnait toujours autant à l'intérieur, ça ne la calmait pas le moins du monde. Elle lui proposa de sortir, mais c'était peine perdue, une fois de plus, du coup, Charlie sortit le couplet avec les violons, comme quoi c'était dur pour elle et qu'elle était la seule personne à pouvoir l'aider. La blondinette leva les yeux au ciel, bon sang, est-ce qu'elle le faisait exprès ? « Personne ne peut m'aider ! Pourquoi tu ne veux pas comprendre ça ? Pourquoi Lucas ne comprend pas ? Pourquoi personne ne veut comprendre ? » Cette fois, ce fut elle qui éleva la voix, à bout de nerfs, avant de se calmer et d'ajouter : « D'accord, sortons, seulement, je n'ai pas envie de parler de Caleb. On est d'accord ? » Tout le monde voulait qu'elle aille mieux, mais tout le monde lui parlait sans cesse de son fils décédé, cherchez l'erreur ! S'ils voulaient tant qu'elle oublie et qu'elle passe à autre chose, qu'ils lui fichent la paix avec ça et qu'ils changent du sujet non ?

_________________
    Loving you is suicide. I don't know should go or should I stay. I'm tryna to keep myself alive, knowing there's a chance it's all too late. But i heard you say you love me, that's the part I can't forget and I wish that you come save me. Cause I'm standing over the edge.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité
Invité

MessageSujet: Re: .charlie&cassy • Nul ami ne vaut une soeur.   Sam 22 Sep - 16:49




✖CASSANDRA&CHARLIE✖
« I love you so I will do my best to help you! »


Il n'y avait pas si longtemps que ça, c'était Cassandra qui venait chez elle pour tenter de la faire sortir et d'aller mieux. Charlie en dépressive, ce n'est pas beau à voir et seule sa soeur pouvait tenter de lui redonner le moral. Il était hors de question qu'elle voit Aidan qu'elle détestait plus que tout au monde à cette époque là, enfin presque car son fils battait mais pas de beaucoup cette haine qu'elle avait pour l'italien. Quant à ses autres amis, disons qu'ils n'aidaient pas vraiment. La demoiselle étant du genre têtue, elle ne se laisse pas marcher sur les pieds et encore moins dire ce qu'elle doit faire. Alors seule Cassandra pouvait l'approcher sans se faire mordre ou crier dessus. Quoique ça c'était pas vrai tous les jours. Après tout, elles ont beau être soeurs et proches, le caractère de Charlie n'est pas toujours très sympathique. Toujours que bien qu'elle ai probablement été choqué du geste de sa soeur envers son enfant, Cass' ne l'avait jamais abandonné. Elle était restée présente malgré la mauvaise humeur de sa soeur, ses cris et son entêtement sans limite. Elles essayaient de faire front ensemble comme on peut dire. Alors que la Davenport lui envoie à la figure la réalité de Julian l'énervait au plus haut point. Charlie n'était pas fière de ce qu'elle avait voulu faire à l'enfant et même si elle n'avait pas présenté d'excuse à Aidan et n'était pas prête de le faire, elle s'en voulait. Elle s'en voulait aussi de vouloir élever son enfant à cause d'une prise de conscience effectuée par la mort de Caleb et ça, Cass' l'ignorait comme tout le monde d'ailleurs. Charlie n'allait pas se dévoiler sur son envie de pouponner auprès de sa soeur quand même. Ce serait un manque de respect impressionnant et elle n'était pas de ce genre. « Et la faute à qui ? » Charlie manqua de gifler sa soeur mais se retint. Elle n'aimait pas le ton qu'elle employait avec elle, qu'importe les raisons qui faisait qu'elle se le permettait. Il était certain que Cassandra lui en voulait d'avoir encore son fils mais Charlie n'aimait pas ses dires.

La seule envie de Charlie était d'aider sa soeur. Elle comprenait qu'elle ne l'aidait pas et qu'elle voulait faire son deuil seul car après tout, seuls quelques jours étaient passés mais Charlie savait aussi qu'il ne fallait pas faire trainer les choses trop longtemps. Trois mois de déni total de dépression avait fait qu'il était difficile de l'aider, d'autant plus qu'elle n'avait jamais voulu être aidée. Pourtant, elle était prête à faire des efforts pour sa soeur même si franchement ça n'avait servit à rien. Non seulement parce qu'elle était allée chez son amie la psy qu'en dilettante mais aussi parce qu'au fond d'elle, elle était bien dans le noir. Toujours qu'elle avait fini par s'en sortir. D'une manière plutôt étonnante mais quand même.  « Personne ne peut m'aider ! Pourquoi tu ne veux pas comprendre ça ? Pourquoi Lucas ne comprend pas ? Pourquoi personne ne veut comprendre ? » Charlie se sentait démunie par la tristesse de sa soeur. Elle désirait l'aider et elle savait que ça serait dur. Tout le monde voulait que Cassandra aille mieux alors pourquoi ne pouvait on pas essayer de comprendre qu'on ne pouvait pas l'aider? Parce que ce n'était pas dans leurs habitudes et parce qu'ils l'aimaient tout simplement. « Parce qu'il n'y a pas longtemps, j'ai refusé toutes les aides qu'on m'a apporté et que j'ai du partir loin de toi pour être de nouveau heureuse.  Je ne veux pas que ça t'arrive. » Etait ce parce que Cassandra savait que Charlie n'allait pas abandonner son idée de sortir dans la minutes ni même dans l'heure suivante que la benjamine accepta? Elle l'ignora et au fond, qu'importe la raison.«  D'accord, sortons, seulement, je n'ai pas envie de parler de Caleb. On est d'accord ? » Charlie sourit tendrement à sa soeur. Elle comprenait qu'elle ne veuille pas parler de son enfant et n'allait pas la forcer. Ce n'était pas le but. Le seul but était qu'elle essaye de reprendre une vie « normal » ou tout du moins qu'elle essaye de comprendre que le chagrin est normal mais qu'il ne faut pas le laisser nous submerger. « Si tu ne le veux pas, on n'en parleras pas, promis.» Elle sourit, contente de voir qu'elle allait pouvait emmener sa soeur et lui changer les idées. Enfin ça c'était une autre pair de manche mais elle avait déjà réussit la première. Celle d'une sortie entre soeurs.

Charlie ignorait où elle allait emmener sa soeur. Le centre commercial n'était probablement pas une bonne idée. Trop de monde, la présence probable d'enfants et de bébés qui ne ferrait que faire penser à Cassandra encore plus à Caleb. Chalie eut alors un élan d'idée. La plage l'aidait toujours à aller mieux ou presque. Lorsqu'elle marchait ou s'asseyait sur le sable, elle regardait l'eau, les vagues et l'horizon. Elle écoutait les bruits présents et elle aimait ça, elle se ressourçait. Elle se dit que peut être ça pourrait aider sa soeur.

code by shiya. Gifs  pepperland&sassy

Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: .charlie&cassy • Nul ami ne vaut une soeur.   

Revenir en haut Aller en bas
 

.charlie&cassy • Nul ami ne vaut une soeur.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Nulle amie ne vaut une soeur ▬ Heather
» India ♒ Nulle amie ne vaut une sœur
» Nulle amie ne vaut une soeur [Alice]
» QUE VAUT UN PEUPLE SANS MEMOIRE COLLECTIVE?
» Mieux vaut être pauvre mais maìtre chez soi
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
♫ Modern Family :: DANS LE GRENIER :: Archives rps-